Vous êtes sur la page 1sur 17

TRANSMISSION PHYSIQUE

DE L’INFORMATION
Chapitre 2
Docteur Fatiha Djemili Tolba

Université Badji Mokhtar Annaba (UBMA)


1 Département d'informatique

2011/2012
CONTENU DE CHAPITRE
L’information et sa présentation
Types d’informations
Codage d’informations

Dr. F.T. Djemili


Numérisation d’information

Les supports de transmission


Les différents supports de transmission
Caractéristiques des supports de transmission

Les techniques de transmission


Généralité
Transmission en bande de base
Transmission en large bande
2
INTRODUCTION
L’acheminement d’informations est aussi différent que les
données informatiques
La voix ou la vidéo implique que chacune de ces catégories

Dr. F.T. Djemili


d’information ait une représentation identique vis-à-vis du système
de transmission et que le réseau puisse prendre en compte les
contraintes spécifiques à chaque type de flux d’information
Nous examinerons donc le mode de représentation des
informations afin de qualifier ces différents flux vis-à-vis du système
de transmission

3
TYPES D’INFORMATION
Les informations transmises peuvent être réparties en deux
grandes catégories selon ce qu’elles représentent et les
transformations qu’elles subissent pour être traitées dans les

Dr. F.T. Djemili


systèmes informatiques

1- Données continues
Données continues résultant de la variation continue d’un
phénomène physique (voix, température, image, lumière, …)
Infinités de valeurs dans un intervalle borné
Un capteur fournit une tension électrique

2- Données discrètes
Suite discontinue de valeurs dénombrables : un texte est
une association de mots eux-mêmes composés de lettres
4
(symboles élémentaires)
CODAGE DE L’INFORMATION (1)
Pour traiter ces informations par des équipements
informatiques (codeur/decodeur) il est nécessaire d’associer à
chaque élément d’information une valeur binaire

Dr. F.T. Djemili


codage : information discrète (code ASCII, …)
numérisation : information continue (échantillonnage)
Codage
Coder l’information consiste à faire correspondre (bijection)
à chaque symbole d’un alphabet (élément à coder) une
représentation binaire (mot code)

5
CODAGE DE L’INFORMATION (2)
Echantillonnage : numérisation
Numériser une grandeur analogique consiste à transformer
la suite continue de valeurs en une suite discrète et finie

Dr. F.T. Djemili


On prélève, à des instants significatifs, un échantillon du
signal et on exprime son amplitude par rapport à une échelle
finie (quantification)

6
SUPPORTS DE TRANSMISSION (1)

Les supports de transmission exploitent les propriétés des :

Dr. F.T. Djemili


métaux : paires torsadées, coaxial, ou
ondes électromagnétiques : faisceaux hertziens, guides
d’onde, satellites, ou encore du
spectre visible de la lumière : fibre optique

Généralement on classe les supports en deux catégories :


les supports guidés : supports cuivre et supports
optiques
les supports libres : faisceaux hertziens et liaisons
satellites

7
SUPPORTS DE TRANSMISSION (2)
Paire torsadé
Le support de communication le moins cher
Le plus simple à installer

Dr. F.T. Djemili


Très sensible aux perturbations électromagnétiques
Très employé dans la communication de la parole, mais peu
adaptée aux transmission de données numériques
L’altération d’un bit peut conduire à rejeter un message alors que
l’oreille peut distinguer la parole même affectée par des parasites
On distingue
La paire torsadé simple (UTP): très sensible aux parasites et
utilisée pour des distance courtes
La paire torsadé blindée (STP) : plus immunisée contre les
parasites que la paire torsadée simple, utilisée pour des distances
moyennes

8
SUPPORTS DE TRANSMISSION (4)
Câble coaxial
Constitué :
d’une partie centrale conductrice, et

Dr. F.T. Djemili


un blindage extérieur de protection
Beaucoup plus immunisé contre les perturbations que la paire
téléphonique
Avantages
Coût modéré
Faible taux d’erreurs
Peut atteindre des débit élevés 100Mb/s sur une distance de
1Km et 10Mb/s sur plusieurs Km
L’un des plus anciens support utilisé dans les Réseaux Locaux
(étendue de quelques centaines de mètres)
Il est caractérisé par une impédance (résistance)
Câbles de télévision = 75 Ohms
Câbles spéciaux réseaux = 50 Ohms 9
SUPPORTS DE TRANSMISSION (5)
Fibre optique
Une fibre est formé par un tube en verre de silice ou en verre
plastique

Dr. F.T. Djemili


Diamètre de l’ordre du dixième de millimètres
Basé sur le phénomène de propagation de la lumière par une
source lumineuse à partir de l’information à émettre : couplage de
l’information dans des rayons lumineux
A la réception, un photo-détecteur restitue l’information à partir
du rayon lumineux émis

10
SUPPORTS DE TRANSMISSION (6)
Fibre optique
Avantages
Immunité quasi-totale aux perturbations électromagnétiques

Dr. F.T. Djemili


Un débit très élevé qui dépasse le Gbit/seconde (109 bits/s)
Un nombre important de canaux simultanés
Un canal est caractérisé par la longueur d’onde lumineuse
(analogue à la fréquence pour une transmission radio)
Ainsi, elle offre une bande passante de plusieurs GHz
permettant plusieurs transmissions simultanées sur une même
fibre optique
Affaiblissement négligeable (en fonction de la longueur d’onde)
Inconvénients
Encore très coûteuse
Installation délicate
Pose beaucoup de problèmes de raccordement (Fragilité,
dérivations délicates) 11
Le raccordement des stations est assuré par des dispositifs
optoélectroniques
SUPPORTS DE TRANSMISSION (7)
Transmission sur L’Air
Se fait par des ondes
Radio : fréquences basses [FM, AM] et haute fréquence

Dr. F.T. Djemili


(Transmission par satellite)
Infrarouge : des transmissions très locales (télécommande de
télévision par exemple)

Commence à prendre place dans les réseaux locaux (réseaux sans


fil, Bluetooth, IEEE802.11, HyperLan, …)

Avantages
Ne nécessite pas de câblage
La mobilité des équipements
Inconvénients
Risque plus grand de piratage et de perturbation
Manque de bande passante (autorisée) pour satisfaire les
12
besoins d’interconnexion
RELATIONS ENTRE SUPPORT DE
TRANSMISSION ET CANAL

Dr. F.T. Djemili


Un support physique est tout dispositif qui transporte le
signal (électrique)
Un support peut être formé de un ou plusieurs canaux
Un canal sur un support occupe toute ou une partie de la
bande passante (partage de la bande passante)

13
PHÉNOMÈNES CARACTÉRISANT LES SUPPORTS
DE COMMUNICATION (1)
Affaiblissement
Un signal transporté sur un canal est soumis à un affaiblissement
Par exemple :

Dr. F.T. Djemili


La voix porte sur une certaine distance
Un phare éclaire une distance maximal donnée
De même un signal électrique qui se propage dans un conducteur
est atténué en fonction de la distance
Ce phénomène est naturel et l’atténuation est due à une
résistance qui affaiblit le signal
L’affaiblissement dépend :
La nature du support de transmission
La distance parcouru par le signal
La fréquence du signal

14

Transformation de l’amplitude du signal


PHÉNOMÈNES CARACTÉRISANT LES SUPPORTS
DE COMMUNICATION (2)

Déphasage
Appelé encore distorsion de phase
C’est un phénomène qui décale ou qui retarde le signal en fonction

Dr. F.T. Djemili


de la fréquence (déformation de la phase du signal)

Bande Passante Fréquentielle


C’est la gamme (Bande) de fréquence que laisse passer un canal de
transmission
La bande passante d’une voie de transmission est définie pour un
Affaiblissement donnée Aff
C’est l’intervalle de fréquence soumises à un affaiblissement
inférieur ou égal à Aff
Un canal se comporte comme un filtre passe-bande
Étroite liaison avec la bande passante binaire des données (débit
binaire) (Bits/s)
15
PHÉNOMÈNES CARACTÉRISANT LES SUPPORTS
DE COMMUNICATION (3)

Débit Binaire
C’est la quantité de bits (information codée en bit) par unité de

Dr. F.T. Djemili


temps (la seconde)
S’exprime pas bit/s ou kbit/s, ou Mbit/s, ou Gbit/s
Ce débit correspond bien à l’émission qu’à la réception
C’est une caractéristique des équipements réseaux pour les
émetteurs et les récepteurs
On dit qu’un ordinateur a une carte réseau qui fonctionne à
10Mbit/s
Un modem fonctionne à 56Kbit/s c’est à dire il peut envoyer
(et recevoir) une taille de données au maximum égal à 56 Kilo 16

bits par seconde


PHÉNOMÈNES CARACTÉRISANT LES SUPPORTS
DE COMMUNICATION (4)

Bruit

Dr. F.T. Djemili


Un signal sur un canal est soumis à des perturbations
Le bruit provient des perturbations (électromagnétiques)
impulsives dues aux parasites.
Ces parasites sont d’origine variée :
Diaphonie entre des lignes téléphoniques voisines
Bruit Blanc pour les émissions radios : c’est un signal qui
perturbe toute les fréquences porteuses des différents signaux
due aux perturbation électromagnétiques
Echo qui est réflexion du signal due à une désadaptation 17
d’impédance

Vous aimerez peut-être aussi