Vous êtes sur la page 1sur 12

Résistance Des Matériaux – TP2 Année 2003-2004

Application RDM n°3


METHODE DES FOYERS
LIGNES D’INFLUENCE

1 OBJET................................................................................................................................. 2
2 NOTION DE FOYER ........................................................................................................... 2
2.1 Rappel : théorème des 3 moments .....................................................................................2
2.2 Foyers de gauche................................................................................................................2
2.2.1 Détermination itérative ........................................................................................................4
2.2.2 Propriétés des foyers de gauche.........................................................................................4
2.2.3 Généralisation .....................................................................................................................5
2.3 Foyers de droite...................................................................................................................6
3 APPLICATION : RESOLUTION D’UNE POUTRE CONTINUE......................................... 7
3.1 Chargement de la première travée......................................................................................7
3.2 Chargement d’une travée intermédiaire (k).........................................................................7
3.3 Chargement de la dernière travée.......................................................................................9
3.4 Conclusion : intérêt de la méthode des foyers ....................................................................9
4 LIGNES D’INFLUENCE DU MOMENT SUR APPUI Ai ................................................... 10
4.1 Ligne d’influence du moment sur appui Ai dans la travée i ...............................................10
4.2 Ligne d’influence du moment sur appui Ai dans la travée i+1...........................................10
4.3 Charge unitaire en dehors de la travée i ...........................................................................11

Application n°3 – TP2 03 méthode des foyers 1 / 12


Résistance Des Matériaux – TP2 Année 2003-2004

1 OBJET

La méthode des foyers s’applique à la résolution des poutres continues. Elle s’appuie directement sur le
théorème des 3 moments. Son principe consiste à décomposer une poutre continue chargée sur ses n
travées comme la superposition de n poutres identiques chargées successivement sur une seule travée.
On montrera que la détermination des n-1 moments sur appuis d’une poutre chargée sur une seule
travée passe par la résolution d’un système de 2 équations à 2 inconnues. La résolution d’une poutre
chargée sur ses n travées se réduit alors à la résolution de n-1 systèmes de 2 équations à 2 inconnues,
que l’on superpose ensuite, plutôt que la résolution, par le théorème des 3 moments, d’un système de n-1
équations à n-1 inconnues (les moments sur appuis de rive M0 et Mn étant supposés nuls)..

2 NOTION DE FOYER

2.1 Rappel : théorème des 3 moments

Il est plus indiqué de rétablir le théorème des 3 moments plutôt que de l’apprendre par cœur et de risquer
de se tromper dans les indices. Il suffit de rétablir la continuité de la déformée angulaire de part et d’autre
de l’appui i :

M i-1 Mi Mi M i+1

ω’’i ω’’i+1
ω’i Ai ω’i+1
A i-1 (i) Ai (i+1)

rotation à droite de l’appui i :


(ω i)d = ω’ i+1 – ai+1Mi – bi+1Mi+1;
rotation à gauche de l’appui i :
(ω i)g = ω’’i + biMi-1 + ciMi;

où ω’ i+1 et ω’’i sont respectivement les rotations à gauche et à droite de l’appui Ai dans les travées (i+1) et
(i) rendues isostatiques.
La continuité de la déformation de la poutre entraîne (ω i)d =(ω i)g soit (ω i)d - (ω i)g = 0.
Il vient donc :
biMi-1 + (ci + ai+1)Mi + bi+1Mi+1 = ω’ i+1 –ω’’i.

2.2 Foyers de gauche

Considérons les premières travées d’une poutre continue, de travées à inertie égale, les deux premières
travées n’étant pas chargées et appliquons-lui le théorème des 3 moments :

Il vient (i = 1) : b1.Mo + (a2+c1).M1 + b2.M2 = w’2-w ‘’1

Application n°3 – TP2 03 méthode des foyers 2 / 12


Résistance Des Matériaux – TP2 Année 2003-2004

L1 L2

(1) (2)
A0 A1 A2 A3 An

Or, w’2 et w’’1, valeurs des rotations à l’appui 1, dans les travées 1 et 2 rendues isostatiques, sont nulles
car ces deux premières travées ne sont pas chargées.
En outre M0 = 0 (appui simple de rive) ;

a1 = c 1 = l 1 ; a = l 2 ; b2 = l 2
3EI 2 3EI 6EI
il vient alors : 2(l1+l2).M1 + l2.M2 = 0 ; soit :

M1 =− M2 (1)
l1 2(l1+l2)

Lorsque le chargement varie en aval de A2, les moments sur appuis M1 et M2 varient également mais leur
rapport reste constant. En outre, la travée 2 n’étant pas chargée, le moment dans la travée (2) varie
linéairement entre M1 et M2.

Soit F2 le point de la travée (2) où le moment entre M1 et M2 s’annule, d’abscisse α2 :

M 2 − M1
M1 + .α 2 = 0 , soit α2 = − M1 .l2
l2 M2− M1
Soit, , en remplaçant M2 par son expression tirée de (1) :

M 1 .l 2
α2 = −
2(l + l )
(− 1 2 − 1) M 1
l2
l 22
soit : α2 =
2l1 + 3l 2

Application n°3 – TP2 03 méthode des foyers 3 / 12


Résistance Des Matériaux – TP2 Année 2003-2004

L1 L2

(1) (2)
A0 A1 A2 A3 An

F2

(1) (2)
A1
A0 α2 A2 A3 An

Allure du moment fléchissant

Cette abscisse où le moment s’annule en travée (2) ne dépend pas de M2, donc ne dépend pas du
chargement à droite de l’appui 2. Quel que soit l’allure du chargement à droite de l’appui 2, la courbe de
moment en travée (2) sera toujours une droite passant par F2. Ce point F2 est appelé foyer de gauche, il
ne dépend que des caractéristiques mécaniques et géométriques des travées (1) et (2).

2.2.1 Détermination itérative

Le calcul mené précédemment peut être mené de proche en proche.


Considérons maintenant les trois premières travées non chargées et appliquons toujours le théorème des
trois moments, en supposant les travées de poutre à inertie constante :
k=2: l2.M1 + 2(l3 + l2).M2 + l3.M3 = 0 (2)
k=1: 2(l2 +l1).M1 + l2.M2 = 0 (3)

l 22
On a montré précédemment que le rapport M2 / M1 est constant : l2.M1 = - M2. d’après (3).
2(l1 + l 2 )
En intégrant dans (2), il vient :

4(l1 + l3 )(l1 + l 2 ) − l 22
M2. + l3 .M 3 = 0 ,
2(l1 + l 2 )

M3 4(l1 + l3 )(l1 + l 2 ) − l 22
Soit =− = cte
M2 2(l1 + l 2 )l3
Ici également, le rapport M3/M2 est constant quel que soit le type de chargement à droite de l’appui A3. La
travée 3 n’étant pas chargée, le moment est linéaire dans la travée 3 et varie entre M2 et M3. Il existe un
point F3, appelé foyer de gauche de la travée 3 pour lequel le moment s’annule. L’abscisse de ce point ne
dépend que des caractéristiques mécaniques des trois premières travées.

2.2.2 Propriétés des foyers de gauche

- Le foyer de gauche se situe toujours dans le premier tiers de la travée.


Ainsi : quand l1 >> l2 ; α2 -> 0 ;

Application n°3 – TP2 03 méthode des foyers 4 / 12


Résistance Des Matériaux – TP2 Année 2003-2004

Quand l1 << l2 ; α2 -> 1/3 .


- Les moments sur appuis diminuent rapidement .
Ainsi, si l1 = l2 = l3, M3/M2 = 15/4 et M2/M1 = 4, donc M1/M3 = 1/15
On ne retrouve en A1 que 1/15, soit moins de 7% du moment régnant sur l’appui M3. Ceci montre
qu’en pratique le chargement une travée i n’a pratiquement plus d’influence sur la travée i-2.

2.2.3 Généralisation

Supposons la poutre non chargée sur ses k premières travées, chargée à partir de l’appui k, avec un
moment Mk en Ak.
M i −1
Posons ϕi = -
Mi
Représentant l’abscisse du foyer de gauche Fi dans la travée i. Montrons par itération que les foyers ne
dépendent que de la géométrie de la poutre.
On remarque que ϕ1 = 0, car l’appui est nul en appui de rive : M0 = 0.
Ecrivons l’équation des trois moments :

- appui 1 :

b2
(c1+a2)M1 + b2M2 = 0 , soit (c1+a2) – b2/ϕ2 = 0 => ϕ2 = (4)
c1 + a 2
- appui i :
biMi-1+(ai+1+ci)Mi + bi+1Mi+1 = 0 , soit , en divisant par Mi :

bi +1
-biϕi + (ai+1+ci) – bi+1 / ϕi+1 = 0 => ϕi+1 = (5)
− biϕ i + ci + a i +1

On établit ainsi de manière récurrente les valeurs des ϕi à partir de la valeur de ϕ2 et des coefficients de
souplesse ai, bi et ci de la poutre continue :

bi
ϕi = .
− bi −1ϕ i −1 + ci −1 + ai
A gauche de l’appui Ai, le moment décrit une droite brisée ; dans chaque travée k, le moment s’annule en
un point Fk tel que :

Ak −1 Fk M
= - k −1 = ϕk
Fk Ak Mk

Application n°3 – TP2 03 méthode des foyers 5 / 12


Résistance Des Matériaux – TP2 Année 2003-2004

L1 Lk

(1) (k)
A0 Ak-1 Ak Ai+1 An
Ai

Mi
Mk-1 Mk
Fk

(1)
Ak-1 (k)
A0 αk Ak Ai An
Ai+1
Allure du moment fléchissant

Lk
rem : Ak −1 Fk =
1+ 1
ϕk
2.3 Foyers de droite

De la même manière, on montre qu’un moment Mk appliqué dans la section d’appui gauche Ak crée à
droite de Ak une courbe de moments constituée de segments de droite passant par les points F’i tels que :

Fi ' Ai Mi
=- = ϕ i’
Ai −1 Fi ' M i −1
Li
soit Fi Ai =
'

1 + 1 / ϕ i'
L1 Lk

(1) (k)
A0 Ak-1 Ak Ai+1 An
Ai
Mk
Mk+1
Mk-1
F’k+1

(1)
Ak-1
A0 Ak Ak An
(k+1) Ai+1
(k)
Allure du moment fléchissant

Les valeurs des ϕi’ peuvent être déterminées par les relations de récurrence :

Application n°3 – TP2 03 méthode des foyers 6 / 12


Résistance Des Matériaux – TP2 Année 2003-2004

bn −1
ϕn-1’ = (6) et
c n −1 + a n
bi
ϕ i’ = (7)
ci + ai +1 − bi +1ϕ i +1 '
Les foyers de droite ont des propriétés similaires : ils sont toujours situés dans le tiers droit de la travée et
les moments s’atténuent rapidement.

3 APPLICATION : RESOLUTION D’UNE POUTRE CONTINUE

Comme expliqué précédemment, la méthode consiste à considérer la poutre chargée sur ses n travées
comme la superposition de n poutres chargées successivement sur chacune de ses travées, et
d’introduire les foyers de gauche et de droite.
3.1 Chargement de la première travée

Considérons une poutre continue chargée seulement sur sa première travée.


L1

(1) (k)
A0 A1 Ai+1 An
A2 Ai
M1 M2
Mi
F’2

(1)
A1
A0 A2 Ai An
Ai+1
(k)
Allure du moment fléchissant

Appliquons le théorème des trois moments :


(c1 + a2)M1 + b2M2 = ω’2 –ω’’1.
Or M2 = - ’2M1 et ω’2 = 0 car seule la première travée est chargée. Il vient alors :
(c1 + a2 - b2 ’2) M1 = – ω’’1.

b1 ϕ1'
Ou encore : M 1 = −ω1'' , soit M 1 = − ω1''
ϕ1' b1
3.2 Chargement d’une travée intermédiaire (k)

Considérons une poutre continue sollicitée par des charges appliquées dans la travée k et supposons
connues les valeurs des rapports focaux ϕk et ϕk’.

Application n°3 – TP2 03 méthode des foyers 7 / 12


Résistance Des Matériaux – TP2 Année 2003-2004

Lk
Lk-1

(k-1) (k)
Ak-2 Ak-1 Ak An
A0 Ak+1 Ak+2
Mk-1
Mk
Mk-2 Lk-1 Mk+1

(k-1) (k)
Ak-2 Ak-1 Ak An
A0 Ak+1 Ak+2

Allure du moment fléchissant

Ecrivons l’équation des trois moments :


En k-1 : bk-1Mk-2 + (ck-1+ak)Mk-1 + bkMk = wk’; (8)
En k : bkMk-1 + (ck+ak+1)Mk + bk+1Mk+1 = -wk”; (9)
Où wk’ et wk” sont respectivement les rotations sur appui gauche et appui droit de la travée k rendue
isostatique.

Or Mk-2 = -ϕk-1Mk-1 et Mk+1 = -ϕk+1’Mk.


En intégrant ces relations dans les relations (8) et (9), il vient :
(-ϕk-1bk-1+ ck-1+ak)Mk-1 + bkMk = wk’; (10)
bkMk-1 + (-bk+1ϕk+1’+ ck+ak+1)Mk = -wk”; (11)

Or on a établi précédemment :

bk
-ϕk-1bk-1+ ck-1+ak = d’après (5) et
ϕk
bk
-bk+1ϕk+1’+ ck+ak+1 = d’après (7)
ϕk '
Les équations (10) et (11) deviennent alors :

M k −1 ωk '
+ Mk = (12)
ϕk bk

Mk ω "
M k −1 + = − k (13)
ϕk ' bk
On est ainsi capable de déterminer d’après le système ci-dessus les valeurs des moments Mk et Mk-1 et
d’en déterminer, par « cascade » les autres moments sur appuis :
- à gauche de l’appui Ak-1 : Mk-2 = -ϕk-1Mk-1 ; Mk-3 = -ϕk-2Mk-2 ; etc.. ; par les foyers de gauche ;
- à droite de l’appui Ak : Mk+1 = -ϕk+1’Mk ; Mk+2 = -ϕk+2’Mk+1 ; etc.. ; par les foyers de droite ;

Application n°3 – TP2 03 méthode des foyers 8 / 12


Résistance Des Matériaux – TP2 Année 2003-2004

rem : résolution du système d’équations


1
∆k = -1
ϕ k 'ϕ k

1 ω k ' / ϕ k '+ω k " 1 ωk "/ϕk + ωk '


Mk-1 = et Mk = - (14)
bk ∆k bk ∆k
3.3 Chargement de la dernière travée

Supposons enfin la poutre chargée uniquement sur sa dernière travée.

L1 L2

(1) (n-1)
A0 A1 An-2 An-1 An

Fn-1

(1)
A1
A0 An-2 (n-1) An-1 An

Allure du moment fléchissant

L’équation des 3 moments donne :


bn-1Mn-2 + (cn-1 + an)Mn-1 = ’n - ’’n-1
Or Mn-2 = n-1Mn-1 et ’’n-1 = 0 car seule la dernière travée est chargée. Il vient donc :
(-bn-1 n-1 +cn-1 + an)Mn-1 = ’n .
bn
Or (-bn-1 n-1 +cn-1 + an) = .
ϕn
ϕn
On déduit alors : Mn-1 = ’n .
bn
3.4 Conclusion : intérêt de la méthode des foyers

La résolution d’une poutre continue à n travées nécessite la détermination de n-1 moments sur appuis M1,
M2, …, Mn-1, sachant que M0 = Mn = 0 si aucun couple n’est appliqué aux extrémités.

En utilisant le théorème des 3 moments pour les appuis 1 à n-1, il faut résoudre un système de n-1
équations à n-1 inconnues.

L’intérêt de la méthode des foyers est de décomposer le chargement des n travées comme la somme de
n chargements de travées chargées seules. On obtient ainsi n systèmes de 2 équations à 2 inconnues
qu’il est facile de résoudre, donnant des valeurs de M1, M2,…Mn-1. On procède alors par superposition

Application n°3 – TP2 03 méthode des foyers 9 / 12


Résistance Des Matériaux – TP2 Année 2003-2004

pour retrouver le chargement global de la poutre et déterminer les moments finaux sur appuis M1, M2,…,
Mn-1.

4 LIGNES D’INFLUENCE DU MOMENT SUR APPUI AI

4.1 Ligne d’influence du moment sur appui Ai dans la travée i

Définition : la ligne d’influence du moment fléchissant sur appuis Ai, noté Mi, est la courbe de moment en
Ai engendrée par une charge unité agissant sur la travée i, à une abscisse α variant de 0 à Li. On fera
correspondre à l’abscisse α la valeur Mi(α) du moment sur Ai provoqué par la charge 1 en α.

α 1
Mi

Ai
Ai-1 w i’
wi’’
(i)

1 ω i " (α ) / ϕ i + ω i ' (α )
D’après (14), Mi(α) = - .
bi ∆i
On démontre que la ligne d’influence Mi(α) présente dans la travée i un point d’inflexion au droit du foyer
de gauche Fi et que sa concavité est tournée vers le haut à droite en partant de ce point d’inflexion.

Fi Mi

(i) Ai
Ai-1

rappel :
li α
ωi’ (α)= - µ (α , x)(1 − x / li )dx / EI = − ( L − α )(2 L − α )
0 6 EIL
li α
ωi ‘’ (α) = µ (α , x)( x / li )dx / EI = ( L ² − α ²)
0 6 EIL
4.2 Ligne d’influence du moment sur appui Ai dans la travée i+1

De même, d’après (14),

1 ω i +1 ' (α ) / ϕ i +1 ' + ω i " (α )


Mi(α) =
bi +1 ∆ i +1
La partie correspondante de la ligne d’influence présente un point d’inflexion au droit du foyer de droite
F’i+1 et sa concavité est tournée vers le haut à gauche de ce point d’inflexion.

Application n°3 – TP2 03 méthode des foyers 10 / 12


Résistance Des Matériaux – TP2 Année 2003-2004

Mi F’i

(i+1)
Ai Ai+1

4.3 Charge unitaire en dehors de la travée i

Supposons une charge unité dans la travée (i-2) et traçons la ligne d’influence du moment Mi-2 sur l’appui
Ai-2. Cette ligne représente le moment sur appui Ai-2 lorsque la charge unité évolue sur la travée (i-2). La
poutre n’étant pas sollicitée à droite de l’appui Ai-2, on a :
Mi-1 = -ϕi-1’ Mi-2 et Mi = -ϕi’ Mi-1 = + ϕi-1’ϕi’ Mi-2 .

La ligne d’influence de Mi provoquée par une charge unitaire dans la travée (i-2) se déduit directement de
la ligne d’influence de Mi-2 provoquée par une charge unitaire dans la travée (i-2) par une affinité de
rapport ϕi-1’ ϕi’ .

1 M i-1
M i-3 F’i-2 F’i-1 F’i

(i-2) Ai-2 (i-1) (i)


Ai-3 Ai-1 Mi
M i-2

De même, la ligne d’influence du moment Mi sur appui Ai, pour une charge unitaire évoluant dans la
travée (i+3), se déduit de la ligne d’influence de Mi+2 provoquée par une charge unitaire évoluant sur la
travée (i+3) par une affinité de rapport ϕi+1 ϕi.

M i+1
Fi Fi-1 Fi+2
Mi Ai+3

(i+1) (i+3)
(i+2)
Ai Ai+1 M i+3
M i+2
Ai+2

La ligne d’influence de Mi lorsqu’une charge unité évolue sur l’ensemble de la poutre est constituée des
motifs de courbes d’influence de Mk dans les travées (k) et (k+1) qui avec des rapports d’affinité.

Application n°3 – TP2 03 méthode des foyers 11 / 12


Résistance Des Matériaux – TP2 Année 2003-2004

Mi

Ai

Le tableau ci-dessous donne, en vue de l’obtention de la ligne d’influence du moment Mi sur appui i,
lorsque la charge unitaire se trouve dans une travée k, les lignes d’influences à établir et les rapports
d’affinité à appliquer :

Position
de la Travée Travée Travée Travée Travée Travée
charge (i-2) (i-1) (i) (i+1) (i+2) (i+3)
unitaire

L.I. du
moment Mi-2 Mi-1 Mi Mi Mi+1 Mi+2
sur appui

Rapport
ϕ’i-1ϕ’i -ϕ’i 1 1 -ϕi+1 ϕi+1ϕi+2
d’affinité

Application n°3 – TP2 03 méthode des foyers 12 / 12

Vous aimerez peut-être aussi