Vous êtes sur la page 1sur 2

Vu l‘importance et le rôle jouée par la publicité, considérée comme la forme de marketing la plus

visible, le législateur a encadré ou a imposé des restrictions pour la publicité de certains produits qui
apparaissent dangereux et nuisible à la santé du consommateur et parmi ces produits il y a les
médicaments.

En effet la publicité relative aux médicaments au Maroc est encadrée par la loi 17-04 portant code du
médicament et de la pharmacie. L’article 38 de cette loi définit la publicité pour les médicaments
comme étant : « toute forme d'information, y compris le démarchage ‫السعي لجلب الزبناء‬, de prospection
ou d'incitation qui vise à promouvoir la prescription ‫الحث على وصف‬, la délivrance, la vente ou la
consommation de ces médicaments ».

A ce point-là il faut noter que l'information fournie ou diffusée dans la publicité doit être cohérente
avec l'information approuvée sur le produit : ainsi une fois qu’un produit pharmaceutique reçoit
l'autorisation de commercialisation, il est accompagné d'une information approuvée sur le produit,
qui précise la ou les utilisations pour lesquelles le médicament a obtenu l'autorisation de mise sur le
marché (indication), son mode d'administration, les précautions d’emploi et les mises en garde ainsi
que l'information sur les effets indésirables et les interactions avec d'autres médicaments.
Et en ce sens lorsque les organismes de contrôle décident si une publicité est trompeuse ou
inexacte, ils se basent souvent principalement leur décision sur la conformité de la publicité à
l'information approuvée sur le produit.

A signaler aussi que l’alinéa 2 de l’article 38 de la loi n° 17-04 a prévu certains pratiques qui ne sont
pas considérées comme étant une publicité relative aux médicaments, à savoir :

- l'information dispensée, par les pharmaciens d'officine et les pharmaciens gérants de


réserves de médicaments dans des cliniques, dans le cadre de leurs fonctions
- les informations scientifiques concrètes et les documents de référence relatifs notamment
aux changements d'emballage, aux mises en garde concernant les effets indésirables ainsi
qu'aux catalogues de vente et listes de prix s'il n'y figure aucune information sur le
médicament ;
- les informations relatives à la santé ou à des maladies humaines ou animales, pour autant
qu'il n'y ait pas de référence même indirecte à un médicament
- la correspondance, accompagnée le cas échéant de tout document non publicitaire
nécessaire pour répondre à une question précise sur un médicament particulier

Pour les types de la pub relatives aux médicaments on distingue entre :

 La publicité auprès des professionnels de santé ou encore la publicité indirecte : on entend par
prof de santé toute personne habilitée à prescrire ou à dispenser des médicaments ou à les
utiliser dans l'exercice de son art. alors cette pub doit remplir 2 conditions :
- Premièrement la publicité ne doit comporter aucune offre de primes, objets, produits ou
avantages matériels, procurés de manière directe AUX PROF, de quelque nature que ce soit,
à moins qu'ils ne soient de valeur négligeable. Autrement dit sont interdits les activités
promotionnelles comme les cadeaux aux médecins et pharmaciens en échange de
prescriptions ou de réalisation de volumes spécifiques de ventes de produits
pharmaceutiques.
- Deuxièmement toutes les informations présentées dans cette publicité doivent être exactes,
vérifiables et complètes pour permettre au destinataire de se faire une idée personnelle et
générale sur la valeur thérapeutique du médicament
 La publicité auprès du grand public ou encore la publicité directe : La publicité auprès du public
pour un médicament n'est admise qu'à la condition que ce médicament ne soit pas soumis à
prescription médicale, qu'il ne soit pas remboursable par les régimes d'assurance maladie ou que
l'autorisation de mise sur le marché ne comporte pas de restrictions en matière de publicité
auprès du public en raison d'un risque possible pour la santé publique.

Pour le régime répressif le législateur a prévu dans l’article 151 de la loi 17-04 une amende de 5.000
à 50.000 dirhams en cas de toute ATTEINTE aux dispositions relatives à la publicité prévue dans la
section 4 du chapitre 2 du titre premier de la loi n° 17-04 qui réglemente la pub pour les
médicaments.

Le produit de santé est un produit qui n'est pas comme les autres, ce qui impose une réglementation
stricte pour celui-ci. Actuellement, de nombreux pays n'ont pas de régulation suffisante de la
promotion pharmaceutique parce qu'ils ne disposent pas des ressources nécessaires pour la
régulation pharmaceutique en général. D'autres pays ont des systèmes de régulation médicale
évolués, mais ils ne considèrent pas la régulation de la promotion pharmaceutique comme une
priorité.

Vous aimerez peut-être aussi