Vous êtes sur la page 1sur 7

Sol (géotechnique)

dans le cadre géotechnique

En géotechnique, le sol est « la formation naturelle de surface, à structure meuble et


d'épaisseur variable, résultant de la transformation de la roche-mère sous-jacente sous
l'influence de divers processus, physiques, chimiques et biologiques, au contact de
l'atmosphère et des êtres vivants ». (définition du pédologue Albert Demolon)

Origines des sols

Les sols ont deux origines principales :

la désagrégation des roches par altération mécanique et physicochimique sous l'effet des
agents naturels:
fissuration consécutive à la décompression, aux effets des chocs thermiques ou du
gel,

attaque mécanique (chocs et frottements) dans un processus naturel de transport


gravitaire glaciaire, fluvial, marin, éolien,

attaque chimique sous l'effet des circulations d'eaux agressives (acides ou basiques) ;

la décomposition d'organismes vivants : végétaux (tourbes) ou animaux (craies).

On distingue également :

les sols résiduels résultant de l'altération sur place des roches ;

les sols transportés provenant du dépôt des produits d'altération préalablement repris par
un agent physique de transport. Ce sont les sols transportés qui posent au concepteur
d'ouvrages les problèmes les plus délicats.
Enfin, suivant leurs conditions de formation et de dépôt, les sols peuvent contenir des
matières organiques en proportion plus ou moins élevée.

On soulignera que les processus mécaniques ou physiques d'évolution des roches ne


permettent pas de réduire la dimension des grains en dessous de 10 à 20 μm, car les effets
mécaniques, dus aux chocs ou au frottement liés à la masse des grains diminuent
rapidement avec leur volume. Au-dessous de cette dimension, la fragmentation des grains se
poursuit principalement par altération chimique qui entraîne la destruction de certaines des
liaisons chimiques des minéraux. Elle s'accompagne d'une augmentation rapide de la
surface des grains offerte à l'attaque chimique.

Composition d'un sol

Un sol est un mélange de trois phases en proportions variables :

La phase solide (notée s) ou squelette solide est constituée par les grains minéraux de
l'agrégat ;

La phase liquide (w), constituée par l'eau occupe les vides de l'agrégat. Si tous les vides
sont remplis par l'eau, le sol est dit saturé; sinon, il est partiellement saturé ;

La phase gazeuse (a) : dans un sol partiellement saturé une partie des vides de l'agrégat
est remplie par du gaz, essentiellement de l'air.

Indicateurs caractérisant un sol

Un échantillon de sol est notamment caractérisé par :

sa porosité n = Vv / Vt, avec Vv le volume des vides et Vt le volume total de l'échantillon ;

l'indice des vides e = Vv / Vs, avec Vs le volume occupé par les grains solides.

La porosité et l'indice des vides définissent la proportion de vide contenue dans le sol
considéré.

le degré de saturation Sr = Vw / Vv, avec Vw le volume d'eau que contient l'échantillon de


sol ;

la teneur en eau w = Pw / Pd, avec Pw la masse de l'eau contenu dans l'échantillon et Pd la


masse sèche de l'échantillon.

Le degré de saturation définit la proportion d'eau dans les vides.

la cohésion c :résistance au cisaillement sous contrainte normale nulle.


Essais pour caractériser un sol

Il existe différents essais pour caractériser la nature d'un sol.

Analyse granulométrique :

Un tamisage permet de trier les particules de diamètre supérieur à 80 micromètres.

Une sédimentométrie permet ensuite d'analyser la répartition des éléments de diamètre


inférieurs à 80 micromètres

Limites d'Atterberg : Cet essai permet de prévoir le comportement des sols pendant les
opérations de terrassement, en particulier sous l'action des variations de teneur en eau. Il
consiste à faire varier la teneur en eau d'une fraction de sol en observant sa consistance. Il
existe deux limites dites d'Atterberg : la limite de liquidité et la limite de plasticité.

wl : c'est la limite de liquidité qui caractérise la transition entre un état liquide et un état
plastique.

wp : c'est la limite de plasticité qui caractérise la transition entre un état plastique et un
état solide.

Indice de plasticité = Ip= wl -wp

Indice de consistance = Ic = (wl - w) / Ip

Relations entre la porosité et l'indice des vides

n = e / (1 + e)

e = n / (1 - n)

Propriétés électriques d'un sol

Tout grain de sol, à sa surface, est chargé négativement électriquement. La molécule d'eau
est dipolaire mais électriquement neutre. Les centres de gravité des charges négatives
et positives ne sont pas confondus ; la molécule a deux pôles : elle est ainsi orientée
électriquement. Par conséquent, la molécule d'eau est attirée par la surface des grains. Il se
forme alors des couches dites adsorbées.

Les liaisons électriques étant très fortes, les couches adsorbées ont des propriétés semi-
solides; elles ne peuvent être détruites qu'en laboratoire par dessiccation totale de
l'échantillon.
Voir aussi

Articles connexes

Mécanique des sols

Mécanique des roches

Géotechnique

Liens externes

Cours de génie civil : caractéristiques physiques d'un sol (http://www.cours-genie-civil.co
m/IMG/pdf/TP16stsbat1DENSITOMETRE_A_MEMBRANE_laboratoire_materiaux.pdf)

Cours de génie civil : Mécanique des sols - Propriétés physiques des sols (http://www.cour
s-genie-civil.com/IMG/pdf/chapitre_1-proprietes_physiques_des_sols.pdf)

Cours de génie civil : Mécanique des sols - Hydraulique des sols (http://www.cours-genie-ci
vil.com/IMG/pdf/chapitre_2-hydraulique.pdf)

Cours de génie civil : Mécanique des sols - Déformation des sols (http://www.cours-genie-c
ivil.com/IMG/pdf/chapitre_3-tassements.pdf)

Cours de génie civil : Mécanique des sols - Résistance au cisaillement des sols (http://ww
w.cours-genie-civil.com/IMG/pdf/chapitre_4-resistance_au_cisaillement_des_sols.pdf)

Cours de génie civil : Limites d'Atterberg (http://www.cours-genie-civil.com/IMG/pdf/TP1st


sbat_ATTERBERG_-_BLEU_laboratoire_materiaux.pdf)

Cours de génie civil : cisaillement d'un sol sableux (http://www.cours-genie-civil.com/IMG/


pdf/TP14stsbat2CISAILLEMENT_laboratoire_materiaux.pdf)

Cours de génie civil TP : Essai de cisaillement sur un sol pulvérulent (http://www.cours-gen
ie-civil.com/IMG/pdf/TP_cisaillement_laboratoire_materiaux.pdf)

Cours de génie civil TP : Essai œdométrique (http://www.cours-genie-civil.com/IMG/pdf/T


P_oedometre_laboratoire_materiaux.pdf)

Cours de génie civil TP : Essai pénétrométrique (http://www.cours-genie-civil.com/IMG/pd


f/TP_penetrometrique_laboratoire_materiaux.pdf)

Cours de génie civil : Reconnaissance de sol au pénétromètre dynamique (http://www.cour


s-genie-civil.com/IMG/pdf/TP15stsbat2PENETROMETRE_laboratoire_materiaux.pdf)

Bibliographie

Livres

Albert Caquot, Jean Kérisel - Traité de mécanique des sols - Gauthier-Villars, éditeur - Paris -
1966

J. Verdeyen, V. Roisin, J. Nuyens - Mécanique des sols - Presses universitaires de Bruxelles


et Dunod éditeur - Bruxelles, Paris - 1968

François Schlosser - Éléments de mécanique des sols - Presses de l'école des Ponts et
chaussées - Paris - 2003 - (ISBN 2-85978-104-8)

Maurice Cassan - Les essais in situ en mécanique des sols. 1- Réalisation et interprétation -
Eyrolles éditeur - Paris - 1978

Maurice Cassan - Les essais in situ en mécanique des sols. 2- Applications et méthodes de
calcul - Eyrolles éditeur - Paris - 1978

Maurice Cassan - Les essais de perméabilité sur site dans la reconnaissance des sols -
Presses de l'école des Ponts et chaussées - Paris - 2005 - (ISBN 2-85978-396-2)

Normes AFNOR

NF EN 1997-2 - Eurocode 7 - Calcul géotechnique - Partie 2 : reconnaissance des terrains et
essais

NF EN ISO 14688-1 - Reconnaissance et essais géotechniques - Dénomination, description et


classification des sols - Partie 1 : dénomination et description

NF EN ISO 14688-2 - Reconnaissance et essais géotechniques - Dénomination, description et


classification des sols - Partie 2 : principes pour une classification

NF EN ISO 14689-1 - Recherches et essais géotechniques - Dénomination et classification


des roches - Partie 1 : dénomination et description

NF P94-049-1 et 2 - Sols : reconnaissance et essais - Détermination de la teneur en eau


pondérale des matériaux

NF P94-050 - Sols : reconnaissance et essais - Détermination de la teneur en eau pondérale


des matériaux - Méthode par étuvage

NF P94-051 - Sols : reconnaissance et essais - Détermination des limites d'Atterberg - Limite


de liquidité à la coupelle - Limite de plasticité au rouleau

NF P94-052-1 - Sols : reconnaissance et essais - Détermination des limites d'Atterberg -


Partie 1 : limite de liquidité - Méthode du cône de pénétration

NF P94-053 - Sols : reconnaissance et essais - Détermination de la masse volumique des


sols fins en laboratoire - Méthodes de la trousse coupante, du moule et de l'immersion dans
l'eau
NF P94-054 - Sols : reconnaissance et essais - Détermination de la masse volumique des
particules solides des sols - Méthode du pycnomètre à eau

NF P94-055 - Sols : reconnaissance et essais - Détermination de la teneur pondérale en


matières organiques d'un sol - Méthode chimique

NF P94-056 - Sols : reconnaissance et essais - Analyse granulométrique - Méthode par


tamisage à sec après lavage

NF P94-057 - Sols : reconnaissance et essais - Analyse granulométrique des sols - Méthode


par sédimentation

NF P94-059 - Sols : reconnaissance et essais - Détermination des masses volumiques


minimale et maximale des sols non cohérents

NF P94-061-1 à 4 - Sols : reconnaissance et essais - Détermination de la masse volumique


d'un matériau en place

NF P94-064 - Sols : reconnaissance et essais - Masse volumique sèche d'un élément de


roche - Méthode par pesée hydrostatique

NF P94-066 - Sols : reconnaissance et essais - Coefficient de fragmentabilité des matériaux


rocheux

NF P94-067 - Sols : reconnaissance et essais - Coefficient de dégradabilité des matériaux


rocheux

NF P94-070 - Sols : reconnaissance et essais - Essais à l'appareil triaxial de révolution -


Généralités - Définitions

NF P94-071-1 et 2 - Sols : reconnaissance et essais - Essai de cisaillement rectiligne à la


boîte

NF P94-072 - Sols : reconnaissance et essais - Essai scissométrique en laboratoire

NF P94-074 - Sols : reconnaissance et essais - Essais à l'appareil triaxial de révolution -


Appareillage - Préparation des éprouvettes - Essai (UU) non consolidé non drainé - Essai
(Cu+U) consolidé non drainé avec mesure de pression interstitielle - Essai (CD) consolidé
drainé

NF P94-077 - Sols : reconnaissance et essais - Essai de compression uniaxiale

NF P94-110-1 - Sols : reconnaissance et essais - Essai pressiométrique Ménard - Partie 1 :


essai sans cycle

NF P94-112 - Sols reconnaissance et essais - Essai scissométrique en place

NF P94-113 - Sols : reconnaissance et essais - Essai de pénétration statique


NF P94-114 - Géotechnique - Sols : reconnaissance et essais - Essai de pénétration
dynamique type A

NF P94-115 - Géotechnique - Sols : reconnaissance et essais - Sondage au pénétromètre


dynamique type B

NF P94-116 - Sols : reconnaissance et essais - Essai de pénétration au carottier

NF P94-117-1 à 3 - Sols : reconnaissance et essais - Portance des plates-formes - Partie 1 :


module sous chargement statique à la plaque (EV2), Partie 2 : module sous chargement
dynamique, Partie 3 : coefficient de réaction de WESTERGAARD sous chargement statique
d'une plaque

NF P94-119 - Sols : reconnaissance et essais - Essai au piézocone

NF P94-130 - Sols : reconnaissance et essais - Essai de pompage

NF P94-131 - Sols : reconnaissance et essais - Essai d'eau Lugeon

NF P94-132 - Sols : reconnaissance et essais - Essai d'eau Lefranc

Portail de la route

Ce document provient de
« https://fr.wikipedia.org/w/index.php?
title=Sol_(géotechnique)&oldid=153032573 ».

Dernière modification il y a 3 ans par Verbex

Le contenu est disponible sous licence CC BY-SA


3.0 sauf mention contraire.

Vous aimerez peut-être aussi