Vous êtes sur la page 1sur 6

 

  SESSION 2010
UE 715 – COMPTABILITE INTERNATIONALE

Durée de l’épreuve : 4 heures

Le sujet comporte : 6 pages

 Il vous est demandé de vérifier que le sujet est complet dès sa mise à votre disposition.

 L’usage d’une calculatrice de poche à fonctionnement autonome, sans imprimante, et sans moyen
de communication est autorisé.

 Aucun document n’est autorisé.


 

Le sujet se présente sous la forme suivante :

Problème 1 = 3 points
Problème 2 = 4 points
Problème 3 = 4 points
Problème 4 = 4 points
Problème 5 = 5 points

Nota bene : L’expression « compte de résultat » utilisée se réfère au « compte de résultat séparé » au
sens d’IAS 1.

Tous les calculs doivent être détaillés et justifiés.


 

Problème 1 : Immeuble d’exploitation et immeuble de placement

La société Z a eu l’opportunité d’acquérir le 01/01/N un ensemble immobilier au centre de la ville de son


principal établissement. Les informations disponibles sur cet ensemble immobilier sont consignées dans
l’annexe 1.

Travail à faire

1. Déterminer la valeur nette comptable de l’ensemble immobilier au 31/12/N+4, selon IAS 16.
2. Procéder aux écritures comptables relatives à l’ensemble immobilier au titre de l’exercice N+4.
3. Procéder aux écritures comptables relatives à l’ensemble immobilier au titre de l’exercice N+6.
4. Procéder aux écritures comptables relatives à l’ensemble immobilier au titre de l’exercice N+7.
5. Procéder aux écritures comptables relatives à l’ensemble immobilier au titre de l’exercice N+8.

1
6.
Problème 2 : Conversion des opérations et des états financiers en monnaies étrangères

La société-mère M a participé à la création de la société étrangère F, sa filiale. La société F tient sa


comptabilité dans sa monnaie locale (DL) mais sa monnaie fonctionnelle est le DF. La monnaie de
consolidation du groupe est le DC.

Travail à faire

A l’aide des annexes 2 et 3 :


1. Rappeler la définition de la monnaie fonctionnelle ? (maximum 5 lignes)
2. Quels sont les principaux facteurs qui déterminent la monnaie fonctionnelle d’une entité.
(maximum 5 lignes)
3. Rappeler le principe de conversion des états financiers en monnaies étrangères. (maximum 5 lignes)
4. Déterminer le montant du capital de la société F en DF en précisant la nature et le montant du cours qui
permet de passer du montant du capital en DL à son montant en DF (1 DL = ? DF) et de son montant en
DF à son montant en DC (1 DF = ? DC).
5. Déterminer le montant du matériel en DF en précisant la nature et le montant du cours qui permet de passer
du montant du matériel en DL à son montant en DF (1 DL = ? DF) et de son montant en DF à son montant
en DC (1 DF = ? DC).
6. Déterminer le montant de la trésorerie et des dettes en DF en précisant la nature et le montant du cours qui
permet de passer de leurs montants en DL à leurs montants en DF (1 DL = ? DF) et de leurs montants en
 

DF à leurs montants en DC (1 DF = ? DC).


7. Déterminer le montant du résultat en DF et présenter le compte de résultat en DF.

Problème 3 : Contrats de construction immobilière

Dans le cadre d’une opération de promotion immobilière débutée en juin N, une société de construction
immobilière propose la vente de maisons individuelles dont les caractéristiques sont définies dans son offre,
avec prévision d’une date de livraison pour fin mai N+2.
Le client BETA a signé un contrat relatif à la construction d’une maison de type « Arc-en-ciel ».

Travail à faire (négliger la TVA)

A l’aide des annexes 4 et 5 :


1. Justifier le choix de l’analyse comptable à appliquer par la société de construction immobilière à la
réalisation de ce contrat, en indiquant les références aux IFRS concernés. (maximum 5 lignes)
 

2. Présenter, sous forme de tableau, l’évolution des éléments composant le compte de résultat pour chacun
des exercices concernés.
3. Présenter le bilan au 31/12/N+1.
4. Présenter les écritures de solde des comptes relatifs au chantier à la suite de la réception des travaux et du
règlement pour solde fin mai N+2.

Problème 4 : Avantages du personnel

Un salarié partira à la retraite le 31/12/N+10 avec 40 ans d’ancienneté. A cette date il bénéficiera d’une
indemnité de fin de carrière correspondant à 9 mois de salaire de l’année N+10. Sa probabilité d’être en vie à
l’âge du départ à la retraite est de 95 % et sa probabilité d’être dans l’entreprise à l’âge de départ à la retraite
est de 80 %.

Le montant de ses droits acquis au titre de l’indemnité de départ à la retraite s’élève à 12 885,1 au 01/01/N et à
13 862,6 au 01/01/N+1. Ces montants ont été déterminés selon la méthode des unités de crédit projetées. Le
coût des services rendus au titre de l’année est de 462,1

2
Travail à faire

1. Déterminer le coût financier, relatif à cette indemnité, supporté par l’entreprise au titre de l’année N.
2. Déterminer le taux d’actualisation utilisé pour déterminer le montant des droits acquis. (arrondir à l’entier
le plus proche, soit x %)
3. Rappeler le principe de la méthode des unités de crédit projetées.
4. Déterminer le montant du salaire mensuel de l’année N+10. (arrondir à l’entier le plus proche)
5. Quel aurait été le montant des droits acquis au 01/01/N+1, si, toutes choses égales par ailleurs, le taux
d’actualisation avait été de 6 % ?
6. Comparer et commenter. (maximum 5 lignes)

Problème 5 : Subventions, coût amorti d’un emprunt

Un matériel, acquis le 01/04/N pour un montant de 1 100, est financé par :


- une subvention de 200,
- un emprunt de 600 à taux préférentiel de 1 % remboursable par annuité constante sur 4 ans, (on sait que
1,01-4 = 0,96098), sans autres frais.
- un financement propre pour le solde.

Ce matériel a une durée d’utilité de 4 ans avec une valeur résiduelle estimée de 100. Il est amorti de façon
linéaire sur sa durée d’utilité. Le taux d’emprunt du marché correspondant aux caractéristiques de l’emprunt
 

pour l’entreprise concernée est de 5 %.

Travail à faire

1. Présenter le tableau d’amortissement du matériel et le tableau de reprise de la subvention d’investissement


pour les 2 premiers exercices. (arrondir à l’entier le plus proche)
2. Rappeler la définition du taux d’intérêt effectif appliqué à un emprunt et justifier le taux à appliquer dans le
cas étudié. (maximum 5 lignes)
3. Présenter le tableau comparatif de l’emprunt au taux préférentiel et au taux effectif pour les 2 premières
échéances. (arrondir à l’entier le plus proche)
4. Présenter le tableau de l’évolution de la subvention attachée à l’emprunt à taux préférentiel pour les
2 premières échéances. (arrondir à l’entier le plus proche)
5. Présenter l’écriture de comptabilisation initiale de l’emprunt au 01/04/N.
6. Présenter les écritures d’inventaire au 31/12/N.
7. Présenter l’impact (avant impôt) de l’ensemble de cette opération sur le compte de résultat de l’entreprise
pour l’exercice N+1.
 

8. Présenter l’impact de l’opération sur le bilan de l’entreprise au 31/12/N+1.

3
ANNEXES

Annexe 1 : Informations sur les conditions d’utilisation et d’évaluation de l’ensemble immobilier

L’ensemble immobilier a été acquis le 01/01/N pour un coût d’acquisition de 2 000, comprenant un terrain de
800 et une construction de 1 200.

La société Z y installe son siège social jusqu’à la fin de N+4. A cette date elle transfère son siège social dans
ses ateliers en périphérie de la ville et décide de changer l’affectation de l’ensemble immobilier après signature
avec un tiers d’un contrat de location à effet du 01/01/N+5.

Mais le 30/06/N+7, le locataire, suite à des difficultés économiques, informe la société propriétaire qu’il mettra
fin au contrat de location le 31/12/N+7. A cette date la société Z décide de réoccuper l’immeuble pour sa
propre exploitation.

Lorsqu’elle utilise cet immeuble pour sa propre exploitation, la société Z applique le modèle d’évaluation au
 

coût historique mais elle utilise le modèle de la juste valeur quand l’ensemble immobilier satisfait aux
conditions de classement en tant qu’immeuble de placement.

La durée d’utilité prévue de la construction est de 15 ans, avec une valeur résiduelle négligeable.
L’amortissement est calculé de façon linéaire.

On sait que la juste valeur de l’ensemble immobilier est de 2 000 le 31/12/N+4 et de 2 100 le 31/12/N+6.
Le 31/12/N+7, sa juste valeur est de 1 700, à savoir 1 000 pour le terrain et 700 pour la construction.

Annexe 2 : Création de la société étrangère F

Le capital de la société F, intégralement libéré à sa création le 01/01/N est de 200 DL. A cette date la société M
a fait un versement de 180 DF, qui lui a permis de détenir une participation de 60 %.
Le jour de sa création, la société F a acquis un matériel pour le prix de 200 DL. Ce matériel est amorti sur une
 

durée d’utilité de 10 ans, avec une valeur résiduelle considérée comme nulle.

Le cours moyen du DL exprimé en DF est de 1 DL = 2 DF, pour l’année N.

4
Annexe 3 : Etats financiers de la société F au 31/12/N

Etats financiers établis en DL

Compte de résultat
Ventes 400
Charges - 360
Dotations d’amortissement - 20
Résultat 20

Actif Passif
Matériel (net) 180 Capital 200
Trésorerie 80 Résultat 20
Dettes 40
Total 260 Total 260

Etats financiers établis en DC

Compte de résultat
Ventes 2 400
Charges - 2 160
Dotations d’amortissement - 90
 

Ecart de conversion 60
Résultat 210

Actif Passif
Matériel (net) 1 080 Capital 600
Trésorerie 800 Résultat 210
Ecart de conversion 670
Dettes 400
Total 1 880 Total 1 880

Annexe 4 : Suivi des prévisions de chiffre d’affaires et des charges relatives au contrat signé par le Client
BETA

Ces tableaux ont été établis au fur et à mesure de la progression du chantier.


 

Au 31/12/N 31/12/N+1 31/05/N+2


Tableau 1 : montant total du contrat
- du chiffre d’affaires 500 550 600
- du coût de production 490 500 510
- des autres charges rattachables 30 20 40
Tableau 2 : montant cumulé
- des coûts de production engagés 200 370 510

Les chiffres du tableau 1 correspondent à des estimations au 31/12/N et au 31/12/N+1 et aux montants
définitifs au 31/05/N+2.
Selon les dispositions du contrat, le chiffre d’affaires suit l’évolution d’un indice du prix de la construction.
Les charges sont décaissées au fur et à mesure de leur réalisation. Les autres charges rattachables représentent
des frais d’aménagement du terrain et de livraison de la maison réalisés seulement au cours de l’exercice N+2.

5
Annexe 5 : Renseignements obtenus par le Client BETA et règlements effectués

Le client est lié par le contrat signé sans capacité d’intervenir dans sa réalisation. Mais il s’informe
régulièrement sur son avancement. Le chef de chantier lui indique fin N qu’il estime le chantier réalisé à 20 %.
Fin N+1, il estime le chantier réalisé à 60 % et confirme que la livraison devrait bien avoir lieu fin mai N+2.

Fin N, le client a effectué un versement de 200 et fin N+1 un deuxième versement de 200, avec régularisation
et paiement du solde à la livraison.
 

Vous aimerez peut-être aussi