Vous êtes sur la page 1sur 122

TABLE

DES MATIÈRES


PRÉFACE
Introduction


PREMIÈRE PARTIE
La gymnastique faciale: pourquoi ?
L’intérêt et les fondements de la gymnastique faciale
Les principaux muscles du visage
La gymnastique faciale et l’homme

DEUXIÈME PARTIE
La gymnastique faciale: comment ?
L’effet de la gymnastique faciale sur la structure de la peau
L’action de la gymnastique faciale sur les différents types de peau

TROISIÈME PARTIE
La gymnastique faciale: le programme
Fréquence et pratique de la gymnastique faciale
Quelques conseils

LES EXERCICES

PREMIÈRE SÉRIE D’EXERCICES
REDESSINER LE CONTOUR DU VISAGE
Le cou
L’ovale du visage
Le double menton
Le menton
La lèvre inférieure et le menton
Les bajoues

DEUXIÈME SÉRIE D’EXERCICES
CORRIGER LA FORME DE LA BOUCHE
Les lèvres
La commissure des lèvres
Le contour des lèvres
La lèvre supérieure
Le contour de la bouche
Les ailes du nez

TROISIÈME SÉRIE D’EXERCICES
RENFORCER LES JOUES ET REMODELER LES POMMETTES
Les joues
Les pommettes

QUATRIÈME SÉRIE D’EXERCICES
DÉFATIGUER LE REGARD ET TONIFIER LE TOUR DES YEUX
Les paupières
Les coins externes des yeux
Le tour des yeux
Les paupières supérieures
Les paupières inférieures
L’espace entre les yeux

CINQUIÈME SÉRIE D’EXERCICES
LIBÉRER LES TENSIONS AU HAUT DU VISAGE ET DÉPLISSER LE
FRONT
Le front
Le haut du visage
L’ensemble du visage

LE MASSAGE
Les pincements
L’automassage


CONCLUSION
PRÉFACE


Du fait de l’accroissement de la durée de la vie, la lutte contre le
vieillissement cutané est devenue, dans notre société, une préoccupation
majeure. La chirurgie esthétique dite de rajeunissement — en réalité de
«remise en état antérieur» — joue un rôle très important dans cette lutte.
Elle s’intègre dans un contexte global qui comprend les règles hygiéno-
diététiques, l’absence de tabac, les précautions à l’exposition solaire et
les soins cosmétiques fondés sur les crèmes de beauté hydratantes. Le
fait d’y adjoindre la gymnastique faciale ne peut que nous aider à
prévenir les altérations du temps.
Le livre de Catherine Pez propose des exercices simples et praticables
par tous, illustrés de planches anatomiques qui indiquent les muscles en
action.
Un ouvrage clair, riche et novateur.
Dr BERTRAND MATTEOLI, chirurgien plasticien
INTRODUCTION


Avec le temps qui passe, on observe un affaiblissement du visage. Les
pertes d’élasticité, de tonicité et d’éclat sont les premiers signes du
vieillissement de la peau du visage et de sa structure musculaire.
Comme pour le corps, il est difficile d’éviter les phénomènes d’altération
plus ou moins importants liés à l’âge. Or, le visage étant notre miroir aux
yeux des autres, cette perte de fermeté peut être désolante.
Les pommettes se vident, les joues se transforment en bajoues, les
paupières se relâchent et les rides d’expression, inévitables, profitent de
ce déficit en collagène pour creuser leur lit. Ce tableau, loin d’être
idyllique, conduit plusieurs femmes, et même certains hommes, à
envisager la chirurgie esthétique. Pourtant, il est tout à fait possible de
retarder ou d’écarter cette éventualité.
La structure particulière de notre visage dépend de notre patrimoine
génétique, de notre ossature, mais aussi de l’état de plus de 50 muscles
qui le composent. Si leur rôle diffère de celui des autres muscles du
corps qui soutiennent le squelette et le mettent en mouvement, le moyen
de préserver leur force et leur efficacité est identique. Il est donc tout à
fait concevable d’imaginer des exercices destinés à développer, à
assouplir ou à raffermir la musculature du visage, comme on le fait pour
le corps. C’est la gymnastique faciale.
La gymnastique faciale vous aidera à retrouver un visage épanoui, plein et
moins ridé, et vous donnera envie de dire en souriant que «la chirurgie peut
attendre»!
PREMIÈRE PARTIE
La gymnastique faciale:
pourquoi?

L’INTÉRÊT ET LES FONDEMENTS DE LA GYMNASTIQUE
FACIALE
Les premiers signes du vieillissement cutané sont les rides. Celles-ci
sont accentuées par les mouvements du visage, les expressions faciales
répétitives et inconscientes. Sous l’effet de la gravité et du relâchement
musculaire, la peau du visage va aussi s’affaisser. En agissant sur les
muscles qui la soutiennent, la gymnastique faciale permet de corriger le
relâchement et le flétrissement des tissus. Les muscles remis en tension
permettront de rectifier un ovale altéré, de redessiner un tour de lèvre
plissé, d’estomper des rides, de tonifier un regard fatigué ou d’effacer un
double menton disgracieux.
La pratique de cette technique, qui n’exige qu’un minimum de
persévérance, portera des fruits que vous n’osez probablement pas
espérer. Le travail régulier des muscles du visage est d’ailleurs si efficace
qu’il est préconisé par le corps médical, notamment par les neurologues
en cas de lésions du nerf facial, par les orthophonistes à la suite
d’accidents vasculaires cérébraux et par les kinésithérapeutes dans le
cas d’atrophie musculaire. On le prescrit même dans certains cas de
chirurgie réparatrice, pour remuscler une partie du visage endommagée.
Bien qu’elle soit le plus souvent pratiquée par les femmes à la peau
mature, la gymnastique faciale convient à tous, hommes et femmes. À
tout âge et sur tous les types de peau, elle permet d’obtenir très
rapidement des résultats notables. Il suffit d’y consacrer cinq minutes par
jour, le matin chez soi, en voiture, le soir avant le coucher ou à tout autre
moment de la journée pour en ressentir les bienfaits. Aucun appareil
encombrant ni aucun traitement coûteux ne sont nécessaires. Vous
travaillerez tout simplement avec les muscles qui architecturent le visage.
Et les exercices sont si simples à faire qu’il serait dommage de s’en
priver! Plus vous les pratiquerez, plus vous constaterez leurs effets
bénéfiques sur la tonicité de la peau et l’éclat du teint. Ils amélioreront
même l’efficacité de vos crèmes.
Qui plus est, la gymnastique faciale est une méthode tout à fait naturelle
qui apporte la satisfaction de préserver au mieux son apparence avec les
moyens dont le corps dispose. Cette sensation se compare à ce qu’on
éprouve quand on pratique un sport assidûment ou qu’on mène à bien
tout travail sur soi. S’en remettre à un plasticien est un acte passif, mais
pratiquer la gymnastique faciale est un acte volontaire et motivant qui
justifie amplement les cinq minutes quotidiennes qu’il est souhaitable de
lui consacrer.
À l’âge où notre pouvoir de séduction peut parfois être remis en cause et où le
moral est souvent atteint par les chutes hormonales, n’est-il est pas rassurant de
pouvoir redonner à nos traits la tonicité et la fermeté qu’ils commençaient à
perdre ?

Renforcer la musculature du visage
Avec le temps, les fibres musculaires se relâchent et s’étirent, pouvant
s’allonger de presque 50%. Un peu comme un coussin qui s’écrase
quand sa garniture s’est tassée, la peau se distend lorsque les muscles
qui la sous-tendent ne font plus leur travail de support. Les effets d’un tel
relâchement sont particulièrement visibles en certains endroits du corps,
le dessous des bras et des cuisses par exemple, où la peau tend à
devenir flasque. C’est que les muscles sous-jacents ont perdu de leur
élasticité, gage d’une peau jeune. Il en va de même des muscles du
visage, le phénomène étant plus ou moins marqué selon les individus.
La gymnastique faciale consiste en une série d’exercices spécifiques
dont le but est de maintenir ou de corriger la forme des muscles du
visage, principalement là où ils ont le plus tendance à s’allonger et à
perdre de leur élasticité. Comme les exercices des grands muscles du
corps permettent de redessiner la silhouette, les exercices proposés
dans ce livre sollicitent les muscles qui définissent la forme du visage.
Les muscles du visage présentent toutefois des particularités
intéressantes sur lesquelles se fonde la gymnastique faciale. Ces
muscles striés, nettement plus courts et plus petits que ceux du reste du
corps, sont facilement mis en action, et des exercices précis permettent
de leur redonner rapidement leur forme antérieure. De plus, les muscles
ciblés sont des muscles «peauciers»: attachés à un os à une extrémité et
aux couches profondes de la peau à l’autre extrémité, leur renforcement
aura un effet direct sur l’apparence et les contours du visage. Et, puisque
les muscles du visage sont très nombreux — plus de 50 sur une si petite
surface —, les résultats seront remarquables.
Contrairement aux muscles du corps qui permettent à celui-ci de se
mouvoir, les «muscles de la mimique» n’impliquent pas les articulations.
Avec la gymnastique faciale, ces muscles sont majoritairement sollicités
par contraction isométrique. Lors d’une telle contraction, le muscle est
soumis de façon «statique» à une résistance (c’est-à-dire qu’il ne
s’allonge ni ne se raccourcit lors de l’effort). Comme elle n’entraîne pas
de mouvement, la contraction isométrique renforce la musculature sans
que les fibres musculaires gonflent beaucoup. C’est pourquoi la
gymnastique faciale permet d’obtenir un visage rajeuni et tonique,
d’aspect tout à fait naturel!

LES PRINCIPAUX MUSCLES DU VISAGE



LES DIFFÉRENTS MUSCLES DU VISAGE


Nous pouvons diviser en trois zones les muscles sollicités par les
exercices de gymnastique faciale.
Les muscles du bas du visage sont très importants, car ils maintiennent
l’ovale de la face. Cette partie a tendance à se marquer en premier. Les
principaux muscles de cette zone sont le grand muscle du cou (le
platysma qui descend jusqu’aux pectoraux), celui de l’ovale (le
digastrique, muscle puissant qui crée une véritable bandelette de
maintien sous le menton) et ceux de la mâchoire (les masséters et les
buccinateurs).
•Solliciter les muscles du bas du visage permet de remonter les
traits, d’affiner le menton, de creuser les joues, de gonfler les lèvres et de
raffermir la peau du cou.
Les muscles du milieu du visage sont les principaux responsables de
la «mimique» (l’expression) et de la morphologie faciale propre à chacun.
Le visage peut être de forme ovale, ronde, triangulaire ou en diamant, et
cette morphologie dépend en grande partie des petits et des grands
zygomatiques, muscles rubanés qui s’étendent obliquement des
pommettes aux commissures des lèvres et qui participent à l’harmonie et
à la structure du visage. Les muscles élévateurs de la lèvre supérieure
se trouvent aussi dans cette région et jouent un rôle important dans la
qualité du sourire.
• Exercer les muscles du milieu du visage est important pour
améliorer la structure de la face, étirer les pommettes vers le haut,
arrondir les joues et éviter les pattes d’oie et les sillons nasogéniens.
Les muscles du haut du visage sont de grands muscles plats
étroitement collés sur la boîte crânienne. Ils sous-tendent le cuir chevelu
et enveloppent les os du crâne. Les plus importants sont les temporaux
et les frontaux, qui soutiennent la partie haute de la face. Les orbiculaires
des yeux, le procérus et les corrugateurs des sourcils aident quant à eux
à soutenir le tour de l’œil.
• Le travail sur le haut du visage permet de détendre les paupières,
d’éviter les rides profondes entre les sourcils, comme la fameuse ride du
lion, et de soutenir la peau du front et des tempes, ce qui est
indispensable à la tonicité de l’ensemble des traits.
Stimuler le renouvellement cellulaire
À 50 ans, à cause de l’âge, de l’attraction terrestre et de la chute des
hormones, la peau se renouvelle deux fois moins vite qu’à 20 ans. Moins
bien irriguée par les tissus sous-jacents, elle perd de son élasticité,
s’amincit et se régénère moins bien. Elle se plisse et tend à devenir
flasque.
En actionnant les muscles peauciers du visage, les exercices de
gymnastique faciale redonnent de la consistance à la peau et corrigent le
relâchement (ptose) des tissus.
Or, en plus de leurs effets sur le volume et le tonus des fibres
musculaires, les exercices de gymnastique faciale améliorent aussi la
circulation sanguine sous-cutanée, ce qui entraîne un renouvellement
cellulaire important et une augmentation de la production de collagène.
Ce renouvellement cellulaire permet de combler les rides et les sillons
creusés par le temps et redonne à la peau son aspect rebondi. Mieux
vascularisée et oxygénée, la peau rosit et s’unifie. Mieux nourrie et
hydratée, elle devient moins sèche ou moins grasse.
C’est ainsi qu’en sollicitant vos muscles, vous retrouverez un visage rajeuni et
décontracté et vous donnerez un coup d’éclat à votre teint!

LA GYMNASTIQUE FACIALE ET L’HOMME
Tout comme les femmes, les hommes peuvent aussi tirer profit des
exercices de gymnastique faciale. Physiologiquement, leur peau et la
structure musculaire de leur visage sont comparables à celles des
femmes, à quelques différences près.
La peau de l’homme présente des avantages par rapport à la peau de la
femme: d’abord, elle est plus épaisse de 20 à 25 %. Elle est aussi plus
grasse, du fait des hormones mâles, les androgènes (dont la
testostérone), qui augmentent la sécrétion des glandes sébacées et
stimulent la croissance musculaire. Grâce à cela, les rides se creuseront
moins précocement. Et la peau plus grasse des hommes, bien que plus
sujette à l’acné, les protège davantage des agressions extérieures
comme le vent, le soleil, l’abus d’alcool ou de tabac. De plus, par
l’abrasion répétée de la couche cornée lors du rasage quotidien, l’homme
se débarrasse des cellules mortes qui asphyxient l’épiderme, ce qui
favorise le renouvellement cellulaire. Enfin, cette peau plus grasse et
plus épaisse a aussi l’avantage d’être plus riche en collagène.
Cela dit, les hommes finissent tout de même par rattraper les femmes sur
le plan des rides. Et, dès que le processus inéluctable du vieillissement
s’est déclenché (perte des hormones masculines), leur peau se creusera
plus profondément, donnant à certains visages masculins un aspect
buriné. Une hygiène de vie trop souvent déficiente est néanmoins la
cause principale du relâchement musculaire chez l’homme. Les
agressions externes comme les ultraviolets, l’abus du grand air, la
pollution et un manque de soins adéquats accélèrent ce phénomène.
Tous les exercices de gymnastique faciale apporteront aux hommes de
bons résultats et une grande satisfaction. Une plus forte concentration
d’hormones androgènes sera même un avantage notable dans la rapidité
avec laquelle les hommes observeront des résultats sur la structure
musculaire de leur visage. Mais, parce que les visages masculins ne se
marquent pas d’emblée sur les mêmes zones que les visages féminins,
certains exercices leur seront plus indiqués. Les zones ciblées sont
celles du front et du tour de l’œil, qui ont tendance à se marquer
rapidement de rides. Il s’agit également des plis nasogéniens qui partent
de chaque côté du nez, jusqu’aux angles externes des lèvres, et qui
peuvent être très profonds. Enfin, les joues deviennent souvent atones et
flasques.
Le symbole suivant indiquera tout au long du livre les exercices
particulièrement favorables aux hommes.

Messieurs, en pratiquant ces exercices spécifiques, vous ne tarderez pas à


retrouver un visage structuré et tonique!
DEUXIÈME PARTIE
La gymnastique faciale:
comment?

L’EFFET DE LA GYMNASTIQUE FACIALE SUR LA
STRUCTURE DE LA PEAU
Composée de 2000 milliards de cellules, la peau est l’organe le plus
important du corps humain. Elle est forte par ses dimensions, sa capacité
à se régénérer, sa souplesse et son élasticité (par exemple durant la
grossesse). Mais elle est fragile par sa vulnérabilité à la déshydratation,
aux variations hormonales, à la faiblesse musculaire et aux agressions
extérieures que sont l’exposition au soleil, une hygiène déficiente, la
consommation d’alcool et l’usage du tabac.
Comme tous les autres organes du corps, la peau est soumise au
vieillissement. La présence des radicaux libres en plus grand nombre est
responsable du processus de vieillissement des cellules. Ces substances
endommagent les membranes cellulaires à tous les niveaux et nuisent au
processus de renouvellement des cellules des différentes couches de la
peau.
La peau se compose de trois couches: l’épiderme, le derme et
l’hypoderme. La qualité de ces couches est importante dans l’apparence
du visage. Si l’une d’elles est altérée, la peau accusera plus vite les
marques du temps.
L’épiderme est la couche superficielle, la surface de la peau. Il est
composé pour l’essentiel de kératinocytes, cellules qui se renouvellent
rapidement et qui assurent à la peau ses propriétés d’imperméabilité et
de protection. Les kératinocytes viennent mourir à la surface de la peau
en se desquamant, formant une couche cornée plus ou moins épaisse
selon les régions du corps (plus épaisse sur la plante des pieds que sur
les paupières, par exemple).
• Avec le temps, les cellules de la peau se renouvellent moins vite et
la peau se dessèche. Le vieillissement de l’épiderme est à l’origine de
l’apparition des rides.

Coupe transversale de la peau



Le derme est un tissu conjonctif bien vascularisé et très riche en fibres
de collagène et d’élastine ; il constitue une véritable assise pour
l’épiderme. Les fibres de collagène donnent forme et résistance aux
tissus et permettent le renouvellement cellulaire. Les fibres d’élastine
donnent à la peau le ressort qui lui permet de reprendre sa forme initiale
après avoir été étirée. Le derme porte aussi des terminaisons nerveuses
grâce auxquelles nous sommes sensibles au toucher, au froid, à la
chaleur et à la douleur.
• Avec le temps, les fibres d’élastine se multiplient anarchiquement et
leur qualité s’amoindrit. La production de collagène diminue et les fibres
deviennent plus lâches, n’assurant plus leur rôle de ciment entre les
cellules. Le derme s’amincit et la peau perd de son élasticité.
L’hypoderme est la couche la plus profonde de la peau, moins épaisse
que le derme, mais plus vascularisée. C’est aussi dans l’hypoderme que
se trouvent les cellules adipeuses responsables de la cellulite.
L’hypoderme sert d’interface entre le derme et les structures mobiles
situées sous lui, comme les muscles et les tendons.
• Avec le temps, les muscles sous-jacents perdent leur tonus et font
moins efficacement leur travail de soutien et d’aide à la vascularisation
de la peau.
La peau est en bonne partie le reflet de ce qui se déroule en profondeur.
Son état dépend de celui des différents systèmes qui assurent sa
vascularisation, son hydratation et son renouvellement. Le tissu
musculaire, structurellement complexe, participe grandement à ces
fonctions. Situés directement sous l’hypoderme, les muscles striés sont
composés de fibres organisées en faisceaux, séparées par des cloisons
de tissu conjonctif, dans lesquelles on retrouve de très nombreux
vaisseaux sanguins. Ce tissu conjonctif, très présent dans tous les
organes, est capital pour le renouvellement cellulaire. Il est formé en
grande partie de fibres de collagène et d’élastine qui assurent souplesse
et tonicité aux muscles comme à la peau.
En d’autres termes, le bon état des muscles faciaux est capital pour la
tenue, la tonicité et la santé de la peau du visage. Il est donc primordial
d’agir à ce niveau pour contrôler efficacement l’aspect du visage. L’effet
positif de la gymnastique faciale sur le développement et la
vascularisation des tissus se fera donc sentir sur tous les plans, de la
couche sous-cutanée jusqu’à l’épiderme.

LES ANTIOXYDANTS ET LE RENOUVELLEMENT CELLULAIRE


Au fil des années, les ennemis des cellules multiplient leurs attaques.
Parmi les pires d’entre eux, il y a les radicaux libres. Ces petites
molécules instables issues du processus d’oxydation endommagent
les tissus. Les grands responsables de cette oxydation sont la
pollution, le stress, le tabac, les rayons ultraviolets et une alimentation
inadéquate.
Pour lutter contre les radicaux libres et maintenir le renouvellement
cellulaire, l’organisme dispose heureusement d’antioxydants. Certains
sont fabriqués naturellement, mais l’apport d’antioxydants par
l’alimentation fournira une aide de premier plan aux mécanismes de
réparation du corps. Les antioxydants les plus importants sont les
vitamines A, C et E, et les oméga-3 et 6.
On trouve la vitamine A principalement dans les produits laitiers, les
œufs, le foie et les fruits et légumes riches en bêta-carotène. Elle
facilite la croissance des cellules de la peau, participe à son
hydratation et stimule la production de mélanine qui confère à la peau
un teint hâlé tout en la protégeant des rayons ultraviolets. Avec la
vitamine C, elle participe à la synthèse du collagène qui soutient la
peau.
La vitamine C, vitamine par excellence de la peau, est indispensable
à la formation du collagène. On la trouve principalement dans les
fruits et les légumes.
La vitamine E aide la peau à lutter contre les agressions extérieures,
dont les ultraviolets. On la trouve dans les graines, les noix et les
huiles végétales. Alliée à la vitamine C, elle peut retarder le
vieillissement de la peau. De nombreuses crèmes en contiennent, car
sa molécule franchit la barrière cutanée et son effet antirides est
reconnu.
Les oméga-3 et 6 sont des acides gras essentiels au corps, qui ne
sont apportés que par l’alimentation. Indispensables à l’hydratation et
à la souplesse de la peau, ils participent à l’oxygénation des
vaisseaux sanguins. Ils sont présents dans les noix, la viande et
certains poissons.
Lorsque le corps dispose d’assez de substances antioxydantes, la
réparation et la régénération cellulaires sont maximisées. Cette action
se fait sentir sur tous les tissus qui composent le corps. Au niveau de
la peau et des muscles sous-jacents, cette capacité de
renouvellement assurera, entre autres, la production de collagène et
d’élastine. Et plus les tissus du corps seront sains et aptes à se
régénérer, plus la stimulation des cellules musculaires par la
gymnastique faciale portera ses fruits!



Coupe de muscle strié

L’ACTION DE LA GYMNASTIQUE FACIALE SUR LES
DIFFÉRENTS TYPES DE PEAU
Quel que soit le type de peau, tonifier les muscles par la gymnastique
faciale entraînera un raffermissement, une amélioration du grain et une
régulation du sébum. Il existe trois types de peau: sèche, grasse,
mixte.
La peau sèche est très fine. Elle peut être atone, terne et sensible aux
variations de la température. Elle rougit facilement, devient couperosée
et a tendance à se marquer prématurément si on ne la soigne pas
adéquatement.
• Plus que les autres types de peau, la peau sèche profitera de la
gymnastique des muscles du visage. En effet, l’exercice des muscles de
soutien revascularisera le derme de cette peau en mal d’hydratation,
aidera à reconstruire les fibres de collagène qui lui manquent et enrayera
la perte de matière. Les bénéfices de la gymnastique faciale sur ce type
de peau seront spectaculaires.
La peau grasse est plus épaisse, son derme est plus riche en cellules
adipeuses, et elle a la fâcheuse tendance à reluire. Ses pores dilatés
favorisent les comédons, boutons et autres désagréments. Sa
vulnérabilité à l’acné peut persister même après l’adolescence. C’est une
peau dont il faut prendre soin, mais pas exagérément, pour ne pas trop
stimuler les glandes sébacées.
• La gymnastique faciale favorisera la vascularisation, ce qui
améliorera le drainage de l’excès de sébum. Les exercices assoupliront
la peau grasse, dont le derme plus épais a tendance à durcir. Et un
meilleur soutien des muscles lui apportera de l’éclat, améliorera le grain
et permettra de reconstruire le visage là où la peau commençait à se
figer.
La peau mixte est sèche à certains endroits (par exemple les joues et le
tour des yeux), grasse à d’autres, comme le nez (d’où la présence de
points noirs), le menton, le front ou la partie médiane du visage. La
différence de qualité du derme selon les régions du visage cause une
rupture de comblement plus perceptible et plus difficile à gérer.
• La gymnastique faciale est excellente pour les peaux mixtes,
puisqu’elle amoindrit les différences d’épaisseur et de tonus des parties
du visage, draine l’excédent de sébum ou réhydrate les zones moins
vascularisées.
Indépendamment du type de peau, le vieillissement inéluctable des
organes vitaux aura nécessairement des répercussions sur la santé de la
peau. Le mauvais cholestérol qui tapisse les artères fait en sorte que
celles-ci rétrécissent et se durcissent. Des cellules meurent un peu
partout dans le corps, faute d’oxygénation. La production d’hormones
diminue, dont celles qui stimulaient le renouvellement cellulaire (DHEA,
mélatonine), ce qui entraîne la diminution des fonctions cellulaires,
tissulaires et organiques.

LA PEAU ET LES CRÈMES DE SOINS


Soignée adéquatement, la peau sera mieux armée pour faire face aux
agressions externes et aux outrages du temps. Une bonne hydratation
de tous les types de peau est indispensable au maintien de sa qualité.
Les crèmes de soins peuvent améliorer la protection de la peau en
favorisant son hydratation ou en reconstituant la barrière lipidique.
Constituées d’un mélange d’eau, de corps gras et de divers principes
actifs, comme les vitamines et les oligoéléments, ces crèmes peuvent
aider à rendre la peau saine et éclatante.
Les crèmes capables de franchir la barrière cutanée font l’objet d’un
brevet spécial. Leur efficacité doit être prouvée en laboratoire, puis par
des études cliniques menées sur des êtres humains. Ces produits
délivrés sur ordonnance sont prescrits par les dermatologues.
La plupart des crèmes ont un effet sur la surface de la peau. Elles la
nourrissent, l’hydratent, et favorisent la desquamation des cellules
mortes (les kératinocytes). Certaines feront un peeling superficiel et
auront un effet de lissage plus ou moins instantané ou durable. En
stimulant les vaisseaux capillaires qui irriguent la surface de
l’épiderme, ces crèmes aideront la peau à retrouver son éclat et sa
souplesse.
TROISIÈME PARTIE
La gymnastique faciale:
le programme

FRÉQUENCE ET PRATIQUE DE LA GYMNASTIQUE FACIALE
On me demande souvent: «À quelle fréquence dois-je pratiquer la
gymnastique faciale?» La réponse est assez difficile à formuler,
puisqu’elle est différente pour chaque personne. La fréquence idéale
dépend de l’âge, de la structure du visage, des habitudes de vie
(exposition au soleil, utilisation de crèmes de soins, usage du
tabac, etc.), du bagage génétique et de la fonction hormonale. En effet,
tous ces facteurs auront une influence sur l’état du «massif musculaire»
du visage. Pour connaître vos besoins particuliers en matière de
gymnastique faciale, le meilleur moyen est d’évaluer l’état de votre
massif musculaire.
Le test de pesanteur
Pour ce faire, je propose toujours de procéder au «test de pesanteur».
Très facile à réaliser, ce test vous en dira long sur la condition des
muscles de votre visage. Pour effectuer ce test, posez un miroir à plat,
sur une table, par exemple. Inclinez ensuite la tête de 90 degrés pour
que votre visage soit parallèle au miroir, et observez-vous dans cette
position.
• Si tout le visage semble glisser vers le bas, il est temps de
s’adonner à tous les exercices de gymnastique faciale.
• Si l’affaissement ne se constate qu’à certains endroits spécifiques,
comme les joues ou le dessous des yeux, le programme complet n’est
pas nécessaire. Privilégiez plutôt les exercices ciblant les zones
problématiques.
L’âge
Bien que l’âge ne soit pas le critère le plus précis pour déterminer la
fréquence des exercices, il peut vous aider à valider le test de pesanteur.
Voici les trois principaux cas de figure selon l’âge:
Avant 40 ans, seulement certaines parties du visage posent
normalement problème. Ce peut être, par exemple, le contour des yeux
avec une apparition prématurée de légères pattes d’oie ou de rides entre
les sourcils.
• Dans ce cas, l’objectif du programme sera de cibler les parties
défaillantes en pratiquant les exercices qui leur sont destinés.
Autour de 40 ans, le tonus musculaire général commence souvent à
faire défaut.
• Les exercices devront cibler toutes les zones relâchées au moyen
d’une pratique un peu plus régulière.
À partir de 45 ans ou dès les premiers signes de la ménopause, le
vieillissement des tissus s’accélère.
• Un travail plus global, plus soutenu et plus assidu sera alors
nécessaire pour rendre aux fibres musculaires leur tonicité perdue et
maintenir leur bon état.
Le programme
La fréquence de pratique de la gymnastique faciale n’est pas une
science exacte. Les facteurs influençant l’état musculaire contribueront
aussi à déterminer le degré de réceptivité aux exercices. Certains
visages arboreront les bienfaits de la gymnastique faciale en quelques
jours, alors que d’autres mettront plus de temps à réagir. Les trois
programmes qui suivent vous serviront de guide. Toutefois, prenez le
temps d’évaluer votre profil et de constater les effets de la gymnastique
sur votre visage; n’hésitez pas également à adapter votre pratique à
votre situation et à vos attentes. La pratique des exercices peut entraîner
des courbatures, mais, si vous ressentez des douleurs difficilement
supportables pendant ou après vos séances, n’hésitez pas à interrompre
votre pratique et à espacer vos séances.

Âge État de la peau Programme et fréquence

Moins de 40 Apparition prématurée Travail ciblé: Une séance
ans. des pattes d’oie, de tous les 2 jours pendant 10
ridules autour des yeux jours sur les zones
ou au front, etc. défaillantes.
Pour entretenir le résultat:
une séance par semaine sur
les mêmes zones ou au
besoin.
Autour de 40 Apparition de vraies Travail modéré: Une séance
ans. rides et affaissement tous les 2 jours pendant
des contours du visage, 14 jours sur toutes les zones
surtout sur l’ovale. qui posent problème.
Pour entretenir le résultat: 1 à
2 séances par semaine sur
les mêmes zones ou au
besoin.
À partir de 45 Glissement du massif Travail intensif: Tous les jours
ans musculaire sur pendant 15 jours, une séance
(préménopause l’ossature du visage, totalisant au moins 10
et ménopause). affaissement global et minutes sur l’ensemble du
rides profondes. visage.
Pour entretenir le résultat: 1 à
2 séances par semaine,
selon les besoins.

QUELQUES CONSEILS
Avant d’entamer la pratique des exercices, il est important de vous
installer convenablement. La bonne position est celle dans laquelle vous
vous sentez le mieux pour faire les exercices. Cela peut être debout,
assis ou même allongé, pourvu que la tête soit dans le prolongement du
cou. Vous pouvez également, pour mieux visualiser la région du visage
qui travaille, vous mettre devant un miroir.
Dans un premier temps, il est préférable de faire les exercices 10 fois de
suite. En procédant ainsi, de façon répétitive, vous pourrez apprendre à
sentir le travail du muscle. Ce sera aussi l’occasion de vous familiariser
avec chaque exercice. Cette première phase est essentielle, car elle
permet de rendre à vos muscles leur tonicité perdue.
Dans un second temps, lorsque vous maîtriserez bien la technique, vous
n’aurez plus à compter le nombre de répétitions. Vous pourrez
simplement faire les exercices jusqu’au moment où vous sentirez le
muscle «chauffer», c’est-à-dire jusqu’à ce qu’il produise de la chaleur en
travaillant. C’est à cela que vous mesurerez l’efficacité de l’exercice.
Vous n’aurez probablement plus besoin du miroir et pourrez faire les
exercices n’importe où, même dans votre auto lors d’un long trajet.
Pour certains exercices et quel que soit votre niveau d’expérience,
n’hésitez pas à utiliser la pulpe de vos doigts pour faire les mouvements.
Dans certains cas, le fait d’appuyer sur la zone en action évitera que la
peau se plisse et limitera l’apparition de la ride. Dans d’autres cas, vos
doigts vous aideront à mieux sentir les muscles qui travaillent subtilement
sous la peau. Dans les deux situations, rassurez-vous: les doigts
n’empêcheront pas la bonne exécution de l’exercice. Toutefois, rappelez-
vous que c’est toujours la contraction des muscles du visage, et non
l’action des doigts, qui doit être à l’origine des mouvements que vous
effectuez.
Selon l’état de votre musculature, vous pourrez vous attendre à sentir et
à voir assez rapidement, parfois en quelques séances, l’effet des
exercices de gymnastique faciale sur l’apparence de votre visage. Les
visages dont l’ossature est prononcée et ceux dont les muscles ne sont
pas relâchés en profondeur réagiront plus fortement au travail musculaire
et manifesteront plus rapidement des changements. Certaines personnes
pourraient même ressentir de véritables crampes musculaires.
Si vous ressentez des douleurs trop intenses ou des sensations
difficilement supportables, je vous suggère d’interrompre
momentanément votre programme et d’espacer les séances. Si vous
ressentez des tensions musculaires comparables à des crampes, mais
qui ne persistent pas, ne vous inquiétez pas: ces signes indiquent que
les muscles se sont remis en tension. D’ailleurs, vous ressentirez peut-
être des courbatures légères dans les jours suivant vos premières
séances. Votre programme est en train de porter ses fruits!

LES EXERCICES


La méthode de la gymnastique faciale s’appuie sur 30 exercices faciles à
réaliser qui sont destinés à renforcer certains muscles bien précis. Dans
ce livre, chacun des exercices est accompagné d’une planche
anatomique des principaux muscles qu’il sollicite, ainsi que d’une photo
grand format de la position à reproduire. Pour faciliter le repérage des
exercices, ceux-ci sont répartis selon la zone du visage ciblée par le
mouvement. Pour bâtir votre programme sur mesure, n’hésitez pas à
sélectionner plusieurs exercices d’une même section afin d’activer tous
les muscles d’une même zone et ainsi optimiser votre travail:

Redessiner le contour du visage (exercices 1 à 8)
Corriger la forme de la bouche (exercices 9 à 15)
Renforcer les joues et remodeler les pommettes (exercices 16 à 19)
Défatiguer le regard et tonifier le tour des yeux (exercices 20 à 26)
Libérer les tensions au haut du visage et déplisser le front (exercices 27
à 30)


PREMIÈRE SÉRIE D'EXERCICES


REDESSINER LE CONTOUR DU VISAGE
Le cou, l’ovale du visage, le menton et les bajoues sont les zones les
plus exposées aux modifications du tonus musculaire de la face.
Heureusement, des muscles puissants s’attachent à l’ossature de notre
visage à ces endroits fatidiques.
Les exercices de cette section sont spécialement conçus pour raffermir le
contour du visage et lutter contre son affaissement. Ils aident également
à lisser un cou flétri en l’allongeant et en le tonifiant. Leur pratique permet
de redéfinir le menton en le renforçant et limite l’apparition des bajoues.
Ils font appel aux muscles suivants:
Le platysma. Ce grand muscle plat soutient tout le cou. Il s’étend des
commissures des lèvres jusqu’à la région pectorale et aux clavicules de
chaque côté. Quelques exercices permettent à ce muscle pair et
quadrilatère de rester ferme et sans rides.
Le digastrique. Ce petit muscle passe sous le menton, suit la mâchoire
et s’accroche derrière l’oreille. Il est très important, car il participe
grandement au soutien du plancher de la langue et du menton,
autrement dit de tout le contour inférieur du visage.
Le mentonnier. Il s’insère sous la lèvre inférieure et va jusqu’à la pointe
du menton. Le fait de travailler ce muscle aide à remodeler un menton
affaibli.
Les abaisseurs de la lèvre inférieure. Ce sont des faisceaux de petits
muscles formant un carré de chaque côté du menton. Ils sont impliqués,
eux aussi, dans la tonicité du bas du visage. Lorsqu’ils sont stimulés, ils
permettent de retrouver un menton ferme et tonique.
Les abaisseurs de l’angle de la bouche. Ce sont de petits muscles
triangulaires situés de chaque côté du menton. Ils font travailler la
bouche et dessinent le menton.
1 LE COU

Effet
Cet exercice consiste à tendre le platysma au maximum en faisant
travailler la mâchoire inférieure jusqu’aux pectoraux. Il aide à contrer le
tristement célèbre «cou de poulet» ainsi que les plis et les marques qui
trahissent l’âge et l’abus de soleil.
Exécution
Devant la glace, tête bien droite, entrouvrez la bouche et tirez la
mâchoire inférieure vers l’arrière en exerçant une tension sur les
ligaments de votre cou. La bouche doit être entraînée vers le bas du
visage. Forcez la tension. Exagérez le mouvement. Tenez 5 secondes,
puis relâchez.
Faites l’exercice 10 fois de suite.
Remarque
Cet exercice étire également vos muscles pectoraux et relève votre
poitrine. Vous devez voir les ligaments du muscle platysma saillir sous la
peau. Vous devez aussi ressentir une tension au niveau des tendons du
cou. Il se peut que vous sentiez une crispation qui mettra quelques
secondes à s’estomper. S’il s’agit de véritables crampes, interrompez
l’exercice un moment, mais ne laissez pas tomber; c’est signe que votre
muscle s’est mis à travailler.
Principal muscle sollicité: Le platysma
2 LE COU

Effet
En étirant les muscles du cou en longueur et non en largeur, cet exercice
aide à corriger un cou relâché et trop large; il l’allonge et lui redonne de
la tonicité sans l’épaissir. Il est aussi parfait pour stimuler les fibres du
cou.
Exécution
Étirez le cou en levant le menton vers le plafond et en avançant la
mâchoire vers l’avant. Tenez la tension 5 secondes, puis relâchez.
Faites l’exercice 10 fois de suite.
Remarque
Vous devez sentir vos ligaments s’étirer avec, en prime, une tension sous
le menton. Si cette tension devient trop désagréable, ralentissez le
rythme et levez le menton moins haut vers le plafond.

Principal muscle sollicité: Le platysma


3 L'OVALE DU VISAGE

Effet
Rien ne trahit plus un visage vieillissant que son affaissement. Cet
exercice renforce son ovale, dynamise le bas du visage dans son
ensemble et aide à faire disparaître le double menton.
Exécution
Bouche ouverte, appuyez très fortement le dessous du menton sur votre
poing. Tentez de pousser le plus possible votre poing vers le bas. Tenez
la tension 5 secondes, puis relâchez.
Faites cet exercice 10 fois de suite.
Remarque
Si vous ressentez une tension sous le menton, c’est bon signe.
Continuez!

Principal muscle sollicité: Le digastrique


4 LE DOUBLE MENTON

Effet
Cet exercice aide à prévenir ou à corriger l’affaissement de l’ovale du
visage et l’apparition du double menton.
Exécution
Appuyez très fermement la pointe de votre langue sur votre palais, juste
derrière vos dents de devant. Tenez la tension 5 secondes, puis
relâchez.
Faites cet exercice 10 fois de suite.
Remarque
Pour mieux appréhender cet exercice, posez un doigt sous votre menton.
Vous pourrez alors sentir le travail du muscle, qui se traduit par une
tension à cet endroit. Vous ressentirez peut-être une crispation de la
mâchoire et une tension au niveau du cou. Tout cela est normal et
témoigne de l’efficacité du travail musculaire. Si cette tension vous
semble toutefois insupportable, cessez l’exercice et reprenez-le plus tard.

Principal muscle sollicité: Le digastrique


5 LE DOUBLE MENTON

Effet
Cet exercice prévient l’apparition du double menton et renforce le bas du
visage en étirant au maximum le plancher de la langue.
Exécution
La tête droite, les épaules détendues, la bouche grande ouverte, tirez la
langue le plus loin possible vers l’avant. Ce faisant, votre mâchoire se
rapproche de votre cou. Tenez la tension 5 secondes, puis relâchez.
Faites cet exercice 10 fois de suite.
Remarque
Si vous ressentez des crampes au niveau de la mâchoire, c’est le signe
que votre muscle digastrique est remis en tension. Cessez l’exercice,
mais reprenez-le plus tard. Il s’agit d’un exercice très complet qui
redonnera du tonus au bas de votre visage de manière impressionnante!

Principal muscle sollicité: Le digastrique


6 LE MENTON

Effet
Ce mouvement raffermit le menton.
Exécution
Visualisez la pointe de votre menton et faites-la remonter vers votre
bouche. Conservez cette position pendant 5 secondes, puis relâchez les
muscles.
Faites cet exercice 10 fois de suite.
Remarque
Assurez-vous d’activer uniquement le muscle mentonnier: c’est le
menton qui remonte, et non les angles des lèvres qui s’abaissent.

Principal muscle sollicité: Le mentionnier


7 LA LÈVRE INFÉRIEURE ET LE MENTON

Effet
Cet exercice renforce la musculature du bas du visage, tonifie la lèvre
inférieure et redessine le menton à l’endroit des bajoues.
Exécution
En tenant la mâchoire fermée, abaissez la lèvre inférieure en évitant de
bouger le reste de la bouche. Vous devez apercevoir la rangée inférieure
de vos dents. Soyez souple et évitez toute tension aux commissures des
lèvres. Tenez cette ouverture 5 secondes, puis relâchez.
Faites l’exercice 10 fois de suite.
Remarque
Vous devez ressentir une tension aux angles du menton.

Principal muscle sollicité: Les abaisseurs de la lèvre inférieure


8 LES BAJOUES

Effet
Cet exercice peut limiter l’aspect flasque et mal dessiné des bajoues, en
plus de corriger l’ovale du menton.
Exécution
Devant la glace, abaissez les coins externes de la bouche, comme si
vous faisiez la moue. Exagérez au maximum cette grimace. Tenez cette
moue 5 secondes en forçant, puis relâchez.
Faites l’exercice 10 fois de suite.
Remarque
Vous devez voir le menton se contracter sous l’effet du travail musculaire
et ressentir l’effort jusqu’aux ailes du nez. Cet exercice est un bon
complément de l’exercice no 6, qui fait travailler le mentonnier.

Principal muscle sollicité: Les abaisseurs de l’angle de la bouche




DEUXIÈME SÉRIE D'EXERCICES


CORRIGER LA FORME DE LA BOUCHE
La bouche occupe une partie importante du visage. Bien qu’elle n’attire
pas l’attention autant que le regard, elle suscite tout de même un grand
intérêt en raison de sa position et de sa forme. Parce que les lèvres,
avec le temps, s’amincissent, se rident et s’affaissent, certaines
personnes ressentent le besoin de tonifier le contour de leur bouche et
même de le corriger. Les muscles impliqués dans les exercices qui
suivent sont des muscles forts ; leur stimulation améliorera l’apparence
de votre bouche.
L’orbiculaire de la bouche. Ce muscle (qui est en fait formé de deux
demi-muscles) entoure les lèvres et contribue à leur donner de
l’épaisseur. Il est si puissant qu’il peut redéfinir le sourire.
Les muscles risorius. Ce sont des muscles superficiels situés aux
commissures des lèvres. Ils contribuent à l’expression du rire et du
sourire. Ils sont indispensables pour limiter l’affaissement des angles de
la bouche.
Les releveurs de l’angle de la bouche. Comme leur nom le dit, ces
muscles s’attachent aux angles de la bouche, puis ils suivent le trajet des
zygomatiques vers les pommettes.
Les zygomatiques. Ce sont deux grands muscles qui s’insèrent derrière
l’orbiculaire et vont des lèvres jusqu’aux tempes. Ils étirent et définissent
la partie médiane du visage.
Les releveurs naso-labiaux. Ces muscles rattachés aux ailes du nez
tendent la région où les rides nasogéniennes apparaissent de chaque
côté de la bouche.

9
9 LES LÈVRES

Effet
Cet exercice stimule la production de collagène et la circulation sanguine.
Il renforce le contour de la bouche et rend les lèvres plus charnues.
Exécution
Pressez les lèvres en les poussant exagérément vers l’avant, comme si
vous vouliez donner un baiser. Maintenez une tension maximale. Tenez 5
secondes, puis relâchez.
Faites l’exercice 10 fois de suite.
Remarque
Vous devez sentir une forte tension, comme si vos deux narines se
rejoignaient. Si la crispation ressentie devient trop désagréable, arrêtez
l’exercice et reprenez-le plus tard.

Principal muscle sollicité: L’orbiculaire de la bouche


10 LES COMMISSURE DES LÈVRES

Effet
Parce qu’il étire les lèvres et raffermit les joues à l’endroit des fossettes,
cet exercice lisse les vilains plis autour de la bouche.
Exécution
Souriez en tirant légèrement les commissures des lèvres vers l’extérieur,
sans grimacer ni plisser les yeux. Le reste de votre visage doit rester
immobile, presque figé.
Répétez l’exercice par petits à-coups une dizaine de fois.
Remarque
En faisant cet exercice, vous aurez probablement l’impression de ne pas
faire grand-chose pour votre sourire. Pourtant, ce simple mouvement
vous oblige à diriger la tension exactement là où les petits muscles
impliqués travaillent.

Principal muscle sollicité: Les muscles risorius


11 LES CONTOUR DES LÈVRES


Effet
Cet exercice regonfle le tour des lèvres. Il aide à effacer les ridules et
même les rides du contour de la bouche.
Exécution
Devant la glace, en observant bien votre bouche, plaquez fortement
l’intérieur de vos joues contre vos gencives, puis pressez fermement vos
lèvres l’une contre l’autre. Vos dents du haut reposent sur celles du bas,
mais aucune pression n’est exercée par la mâchoire. Exagérez le
mouvement. Tenez la pression 5 secondes, puis relâchez.
Faites l’exercice 10 fois de suite.
Remarque
Vous devez voir le tour des lèvres se gonfler. Vous devez aussi ressentir
une tension sur les joues, exactement là où se trouvent vos fossettes,
ainsi qu’une crispation à l’angle de votre mâchoire. Persévérez: ça
marche!
Principal muscle sollicité: L’orbiculaire de la bouche
13 LA LÈVRE SUPÉRIEURE

Effet
Le travail des muscles impliqués dans cet exercice permet de modifier
une bouche triste et tombante en la remontant et en donnant du volume
à la lèvre supérieure.
Exécution
Devant la glace, les lèvres fermées contre les dents, étirez au maximum
votre sourire. Tenez cette tension 5 secondes, puis relâchez.
Faites l’exercice 10 fois de suite.
Remarque
Vous devez ressentir une tension au niveau des joues et à l’angle des
lèvres.

Principal muscle sollicité: Les releveurs de l’angle de la bouche


13 LA LÈVRE SUPÉRIEURE

Effet
Cet exercice aide à obtenir de belles lèvres pulpeuses en regonflant
particulièrement la lèvre supérieure.
Exécution
Écrasez fortement votre lèvre supérieure sur votre lèvre inférieure, en
rentrant vos lèvres (et non en les dirigeant vers l’avant), de manière à
voir le dessus de votre lèvre supérieure se gonfler. Tenez la tension 5
secondes, puis relâchez.
Faites l’exercice 10 fois de suite.
Remarque
Vous devez ressentir une tension sur le haut de votre bouche ou une
légère sensation de crampe au niveau de votre lèvre supérieure. Cet
exercice complète bien l’exercice no 11.

Principal muscle sollicité: L’orbiculaire de la bouche


14 LE CONTOUR DE LA BOUCHE

Effet
Cet exercice fait travailler toute la bouche, y compris son contour. Il
complète bien les exercices précédents.
Exécution
Sortez la langue. Étirez-la successivement vers l’avant, vers la droite,
vers le haut, vers la gauche, puis enfin vers le bas. Tenez chaque
position 3 secondes.
Faites cet exercice 5 fois de suite.
Remarque
Vous trouverez probablement cet exercice fatigant au début. Allez-y
doucement pour ne pas générer de tensions trop douloureuses.

Principal muscle sollicité: L’orbiculaire de la bouche et les


zygomatiques
15 LES AILES DU NEZ

Effet
Cet exercice gomme les plis nasogéniens, qui partent des ailes du nez et
descendent jusqu’au bas de la lèvre inférieure, de chaque côté de la
bouche. Il diminue également les rides appelées «rides de la
marionnette», qui vont des commissures des lèvres jusqu’au bas du
menton, de chaque côté.
Exécution
Exercez une tension vers le bas sur les ailes de vos narines. Ce faisant,
votre bouche s’ouvre et votre lèvre supérieure se tend sur votre gencive.
Tenez la tension 5 secondes, puis relâchez.
Faites l’exercice 10 fois de suite.
Remarque
Vous devez ressentir une pression sur les côtés de votre nez et même
une légère sensation de brûlure, preuve évidente que vous faites
travailler vos muscles. Leur épaississement contribuera à combler cette
zone.
Principal muscle sollicité: Les releveurs naso-labiaux


TROISIÈME SÉRIE D'EXERCICES


RENFORCER LES JOUES ET REMODELER LES
POMMETTES
Le travail de la partie médiane de la face met en jeu des muscles
importants pour la structure et l’équilibre du visage ainsi que pour la
jeunesse des traits. Il permet de maintenir la tonicité de cette région. Les
exercices de cette section sollicitent plusieurs muscles.
Les zygomatiques. Ce sont deux grands muscles qui s’insèrent derrière
l’orbiculaire de la bouche et vont jusqu’aux tempes. Ils étirent et
définissent la partie médiane du visage.
Les élévateurs de la lèvre supérieure. Ces muscles sont situés entre
l’orbiculaire de la bouche et les orbiculaires des yeux. Leur travail a pour
effet principal de renforcer les pommettes.
Les masséters et les buccinateurs. Ce sont les muscles de la
mastication. Ils s’activent lorsque l’on sert la mâchoire. Ils soutiennent la
partie médiane du visage et sont très importants pour son architecture.
16 LES JOUES

Effet
Cet exercice renforce la tonicité de la partie inférieure des joues.
Exécution
Serrez fortement les dents du bas contre les dents du haut pendant 5
secondes, puis relâchez la pression.
Faites l’exercice 10 fois de suite.
Remarque
Vos doigts, appuyés sur le haut de la mâchoire, vous permettront de
vous rendre compte du travail de ces muscles et de leur puissance.

Principal muscle sollicité: Les masséters


17 LES JOUES

Effet
Cet exercice aide à redonner du volume aux joues trop plates.
Exécution
Gonflez vos joues d’air et faites passer rapidement l’air d’un côté à
l’autre. Faites 4 à 5 va-et-vient, puis relâchez la pression.
Faites l’exercice 10 fois de suite.
Remarque
Il se peut que vous ressentiez une grande tension dans vos joues,
laquelle peut même se transformer en véritable crampe. Ne vous en
faites pas, elle s’estompera peu à peu.

Principal muscle sollicité: Les buccinateurs


18 LES POMMETTES

Effet
Cet exercice remonte instantanément les traits, en commençant par les
pommettes. Il illumine le visage et renforce toute sa partie médiane.
Exécution
Devant la glace, bouche ouverte et dans un très large sourire, relevez le
plus possible les coins externes des lèvres. N’hésitez pas à exagérer le
mouvement. Maintenez la tension 10 bonnes secondes.
Faites l’exercice 10 fois de suite.
Remarque
Vous ressentirez probablement des crispations. Elles sont normales et
disparaîtront au bout de quelques instants. N’hésitez pas à faire cet
exercice aussi souvent que vous le souhaitez, car il est souverain pour
remonter les traits.

Principal muscle sollicité: Les zygomatiques


19 LES POMMETTES

Effet
Cet exercice aide à redonner vitalité, énergie et jeunesse au visage en
redessinant les pommettes et en leur donnant du volume. Il recentre les
traits vers ce qui est capital dans un visage: les yeux.
Exécution
Devant la glace, froncez le nez. Tout en gardant le nez plissé, entrouvrez
la bouche, relevez la lèvre supérieure et refermez légèrement les yeux.
Pour bien exécuter cet exercice, pensez à un chien qui montre les crocs
en retroussant les babines. Tenez la tension 5 secondes, puis relâchez.
Faites l’exercice 10 fois de suite, en corrigeant vos mouvements, au
besoin.
Remarque
Vous devez ressentir une tension assez forte sur vos pommettes, dans la
partie près du nez. Ne craignez rien: cette tension cédera bien vite. Vous
pouvez apprécier le travail musculaire en tâtant vos pommettes avec vos
doigts.
Principal muscle sollicité: Les élévateurs de la lèvre supérieure


QUATRIÈME SÉRIE D'EXERCICES


DÉFATIGUER LE REGARD ET TONIFIER LE TOUR
DES YEUX
Le tour des yeux est la zone la plus fragile du visage ; c’est aussi la plus
exposée au vieillissement et à la perte de tonus musculaire. La peau y
est très fine. Heureusement, il s’y trouve des muscles toniques, qui
peuvent lutter contre les signes de l’âge.
Les orbiculaires des yeux. Ces muscles primordiaux pour le regard
sont puissants. Ils encerclent les yeux, en plus de soutenir et d’activer les
paupières inférieures et supérieures.
Les temporaux. Larges et puissants, ces muscles exercent une action
sur les coins externes des yeux.
Les corrugateurs des sourcils (ou muscles sourciliers) et le
procérus. À la racine du nez, ces muscles ont une action évidente sur la
zone qui se situe entre les deux yeux, là où s’installent facilement ce que
l’on appelle les «rides du lion». Le fait de travailler conjointement ces
muscles permet de regonfler cet espace et de libérer les tensions,
attribuables le plus souvent à un effort de concentration.
20 LES PAUPIÈRES

Effet
Cet exercice tout simple améliore la fermeté des paupières. Il permet
également de bien mesurer la force et l’importance des muscles des
yeux.
Exécution
Ouvrez et fermez les paupières. Ce faisant, prenez conscience du
mouvement. D’abord doucement, puis de manière plus appuyée, écrasez
vos paupières supérieures contre vos paupières inférieures, sans monter
les joues. Tenez la tension 5 secondes, puis relâchez.
Faites l’exercice 10 fois de suite.
Remarque
Vous devez ressentir une tension au coin externe de chaque œil, là où le
travail musculaire est le plus intense. Cet exercice n’est pas facile à
apprivoiser, puisque cligner des yeux est un automatisme. Pour qu’il soit
profitable, il faut bien prendre conscience du travail effectué par les
muscles.
Principal muscle sollicité: Les orbiculaires des yeux
21 LES COINS EXTERNES DES YEUX

Effet
Le travail de ces muscles permet de tendre la peau au coin des yeux. Il
aide à lisser la région où peuvent se former les pattes d’oie.
Exécution
Devant la glace, les doigts sur vos tempes pour bien sentir l’action des
muscles, essayez de contracter vos temporaux en focalisant la tension
dans la zone se situant entre le haut de la mâchoire et le côté externe
des yeux.
Répétez l’exercice par à-coups une dizaine de fois.
Remarque
Plusieurs personnes trouvent difficile de contracter les muscles
temporaux. Si c’est votre cas, persévérez et vous verrez des résultats
assez rapidement. Lorsque l’exercice est bien exécuté, les oreilles
peuvent bouger légèrement.

Principal muscle sollicité: Les temporaux


22 LE TOUR EXTERNE DES YEUX

Effet
Cet exercice aide à «défriper» le regard. Il est particulièrement efficace
pour renforcer la musculature des paupières.
Exécution
Posez les index sur les paupières supérieures, juste sous vos sourcils
pour éviter que la peau ne s’y plisse trop pendant l’exécution, puis
actionnez vos arcades sourcilières en clignant des yeux très fort.
Faites l’exercice 10 fois de suite.
Remarque
Vous devez sentir que vos doigts sont entraînés vers le bas par le
mouvement des paupières.

Principal muscle sollicité: Les orbiculaires des yeux


23 LES PAUPIÈRES SUPÉRIEURES

Effet
Cet exercice permet de contrer les paupières tombantes.
Exécution
Devant la glace, dans une attitude détendue et vigilante, regardez-vous
en écarquillant les yeux au maximum. En gardant la tête immobile, faites
comme si vous vouliez toucher le haut de vos paupières à l’aide de vos
cils. Vous devez apercevoir le blanc de l’œil. Maintenez la position le plus
longtemps possible.
Faites cet exercice 10 fois de suite.
Remarque
Assurez-vous de ne pas bouger la tête. Persévérez et corrigez votre
mouvement, au besoin, car il n’est pas toujours fait correctement du
premier coup.

Principal muscle sollicité: La partie supérieure des orbiculaires des


yeux
24 LES PAUPIÈRES INFÉRIEURES

Effet
Cet exercice prévient efficacement la formation de poches sous les yeux.
Cette région du visage est si fragile que des crèmes sont spécialement
conçues pour elle. L’exercice proposé renforcera leur effet.
Exécution
Devant la glace, plissez les yeux comme si vous vouliez vous protéger
de l’éblouissement du soleil, mais concentrez-vous et ne faites remonter
que vos paupières inférieures vers le haut. Les sourcils et les paupières
suivront peut-être le mouvement, mais essayez de limiter leur tension.
Tenez 5 secondes, puis relâchez.
Faites l’exercice 10 fois de suite.
Remarque
Vous devez ressentir, sur vos tempes, au bout de vos sourcils, une
pression qui se répand aussi derrière votre globe oculaire. Vous sentirez
vite le haut de votre visage se décontracter et vous apprécierez l’effet
relaxant que procure cet exercice.

Principal muscle sollicité: La partie inférieure des orbiculaires des


yeux
25 L'ESPACE ENTRE LES YEUX

Effet
Cet exercice apaisant diminue la tension entre les sourcils et la
contraction du front. Il lisse ce que l’on appelle les «rides du lion» (entre
les sourcils) et les grands plis verticaux.
Exécution
Devant la glace, placez votre index entre vos deux sourcils, il vous
permettra de sentir le muscle gonfler. Faites bouger les sourcils en
actionnant le front vers le haut.
Faites l’exercice 10 fois de suite en mouvements rapides.
Remarque
Vous devez sentir que le muscle procérus se contracte sous votre index,
puis qu’il se détend.

Principal muscle sollicité: Les corrugateurs des sourcils et le


procérus
26 L'ESPACE ENTRE LES YEUX

Effet
Voici un exercice efficace pour déplisser la région entre les arcades
sourcilières.
Exécution
Devant la glace, observez l’espace entre vos yeux et tentez de
rapprocher vos sourcils l’un de l’autre comme si vous ressentiez de la
colère. Gardez la tension 5 secondes, puis relâchez. Vous pouvez placer
votre majeur au point de travail du muscle et retenir la peau afin qu’elle
ne se marque pas.
Faites cet exercice 10 fois de suite.
Remarque
Après l’exercice, prenez bien soin de lisser la peau entre les yeux pour
détendre la zone qui a été sollicitée et pour éviter d’accentuer les
fameuses «rides du lion».

Principal muscle sollicité: Les corrugateurs des sourcils et le


procérus


CINQUIÈME SÉRIE D'EXERCICES


LIBÉRER LES TENSIONS AU HAUT DU VISAGE ET
DÉPLISSER LE FRONT
La partie haute du visage, qui comprend le front, les tempes et les
muscles de la boîte crânienne, a la particularité d’être recouverte d’une
peau peu épaisse et collée aux muscles épicrâniens, lesquels n’ont pas
beaucoup de mobilité.
Le front et les tempes sont le siège de tensions particulières, liées le plus
souvent à la fatigue et au manque d’irrigation des tissus qui les
recouvrent. Pour remédier aux rides qui s’y incrustent et procurer une
relaxation des tissus, il importe de faire travailler les muscles qu’on y
retrouve.
Les muscles frontaux. Ces muscles recouvrent la voûte crânienne. Plus
ils sont forts, plus le front est lisse et ferme.
Les muscles temporaux. Larges et puissants, ces muscles touchent
l’espace mandibulaire (la région des mâchoires) et le coin externe des
yeux pour se rendre jusqu’aux tempes.
Les muscles occipitaux. Attachés au haut du crâne, à la partie
postérieure de la tête, sous le cuir chevelu, ces muscles entraînent toute
la boîte crânienne.
27 LE FRONT

Effet
Cet exercice empêche les rides du front de s’incruster, et relaxe la partie
haute du visage jusqu’aux tempes.
Exécution
Devant la glace, la tête droite et dégagée du cou, les épaules détendues,
remontez le front vers la ligne des cheveux.
Faites cet exercice 10 fois par à-coups successifs.
Remarque
Ce mouvement entraîne les sourcils vers le haut. À force de le répéter,
vous devriez sentir vos oreilles bouger. La maîtrise de cet exercice n’est
pas aisée, mais elle s’acquiert rapidement.

Principal muscle sollicité: Les muscles frontaux et temporaux


28 LE FRONT

Effet
Cet exercice muscle toute la région supérieure du visage: front, tempes
et tour des yeux. À mesure que vous déliez et lissez le front, les rides
perdent de leur emprise. Les migraines aussi! Cet exercice procure une
véritable relaxation et le gommage des tensions accumulées durant la
journée.
Exécution
Devant la glace, épaules détendues, placez les doigts à la naissance des
cheveux, au-dessus des tempes, ceci pour mieux sentir l’action des
muscles. Puis, actionnez-les comme si vous vouliez «ouvrir» au
maximum la partie supérieure du visage. Les muscles frontaux entrent
alors en action, entraînant les temporaux.
Répétez l’exercice 10 fois de suite, par petits à-coups successifs.
Remarque
Correctement exécuté, cet exercice entraîne les oreilles vers l’arrière.
Dès le début, vous devriez ressentir une détente au niveau des tempes.
Les muscles frontaux, plats, peu épais et étroitement collés à notre peau,
sont difficiles à mouvoir. Cet exercice exige donc un peu d’entraînement
et d’assiduité de votre part, mais faire travailler ces muscles est salutaire
pour tout le visage, qui est alors retendu vers l’arrière.
Principal muscle sollicité: Les muscles frontaux et temporaux
29 LE HAUT DU VISAGE

Effet
Cet exercice complète le précédent en poussant encore plus loin le
travail musculaire.
Exécution
Posez les doigts sur le cuir chevelu, après la naissance de vos cheveux,
pour mieux sentir l’action des muscles. Puis, faites bouger votre cuir
chevelu ainsi que vos oreilles, en exerçant une tension à la fois sur vos
arcades sourcilières, sur vos tempes et sur le contour de vos yeux.
Répétez l’exercice par à-coups une dizaine de fois.
Remarque
Vous devriez ressentir une tension sur tout le crâne et jusqu’à la nuque.
Vous éprouverez peut-être une difficulté à mouvoir ces grands muscles
plats. Certaines personnes ont plus d’élasticité musculaire que d’autres
et y parviendront plus vite. Toutefois, avec de la persévérance, toutes
pourront ressentir les bienfaits de cet exercice.

Principal muscle sollicité: Les muscles occipitaux, frontaux et


temporaux
30 L'ENSEMBLE DU VISAGE

Effet
En sollicitant toute la musculature du visage en même temps, cet
exercice permet de vérifier si les muscles stimulés dans les exercices
précédents répondent à l’appel. Vous pourrez ainsi constater que tout le
travail effectué a été payant.
Exécution
Placez vos mains de chaque côté de vos joues et posez votre visage
dans la coupe ainsi formée. Laissez d’abord votre visage reposer, puis
forcez comme si vous vouliez qu’il s’écrase dans vos mains. Tenez la
tension 5 secondes, puis relâchez.
Répétez l’exercice 10 fois de suite.
Remarque
Vous devriez ressentir une mise en tension entière et totale des muscles
de votre visage.

Tous les muscles du visage




LE MASSAGE


Nous savons maintenant comment tonifier les muscles sous-jacents du
visage par des mouvements de gymnastique.
Nous pouvons ajouter à cela des mouvements de massage facial et plus
précisément d’automassage. Les massages sont en effet bénéfiques
après les exercices, car ils stimulent la microcirculation cutanée, déjà
induite par le travail des fibres musculaires, et ils drainent les petits
vaisseaux lymphatiques. Ils dénouent les tensions musculaires, le cas
échéant, et illuminent le teint. Ces mouvements de lissage de la peau,
faits avec la pulpe d’un ou de plusieurs doigts, suivront les lignes
architecturales du visage en se basant le plus souvent sur les «points
d’acupuncture».
LES PINCEMENTS
Avant de procéder à l’automassage, il est utile de pratiquer de petits
pincements qui favorisent la circulation sanguine, apportent à la peau
une réceptivité sans égale et aident les crèmes de beauté à mieux
pénétrer dans la peau.
Il s’agit de pincer superficiellement la peau entre le pouce et l’index en
agissant par déplacements successifs le long du massif facial, de
l’intérieur vers l’extérieur.
1-Ligne du menton
Commencez par placer les doigts sur le bas du visage, sous le menton,
les deux pouces se rejoignant au milieu. Puis, de pincement en
pincement, glissez vers le lobe des oreilles.
2-Joues
Reproduisez ensuite le même procédé, mais en glissant cette fois le long
des joues.
3-Pommettes
Toujours avec les mêmes pincements, suivez les os des pommettes.
4-Arcades sourcillères
Puis, longez les arcades sourcilières jusqu’aux tempes.
5-Ligne des cheveux
Pour finir, pincez la partie supérieure du front, à la racine des cheveux,
en allant du centre jusqu’aux tempes.
Ainsi préparée, la peau sera parfaitement réceptive aux massages
faciaux.
L’AUTOMASSAGE
L’automassage consiste à faire des mouvements de lissage avec la
pulpe des doigts, souvent les majeurs, de l’intérieur vers l’extérieur du
visage.
Il est important d’utiliser les deux mains symétriquement, de part et
d’autre de la ligne médiane, du point de départ jusqu’à l’extérieur du
visage. Contrairement aux pincements, les mouvements de massage
commencent par le haut du visage.
1-La base des cheveux
Procédez par de légers mouvements latéraux de lissage en partant du
milieu du front, à la racine des cheveux, jusqu’au sommet des tempes.
Répétez le mouvement 3 fois.
2-Le milieu du front
Avec plusieurs doigts, lissez lentement la peau, de part et d’autre du
visage, du milieu du front jusqu’aux tempes.
Répétez le mouvement 3 fois.
3-La racine des sourcils
Doigts posés entre les sourcils, glissez le long des arcades sourcilières,
jusqu’aux oreilles.
Répétez le mouvement 3 fois.
4-L’angle des yeux
Appuyez légèrement la pulpe de vos doigts à l’angle interne des yeux et
lissez le long de la paupière inférieure, sur l’os de la pommette, en
remontant jusqu’aux tempes.
Répétez le mouvement 3 fois.
5-Les ailes du nez
Repartez des angles internes des yeux et glissez jusqu’aux narines, puis
remontez jusqu’aux tempes.
Répétez le mouvement 3 fois.

6-Les joues
En repartant des narines, lissez de part et d’autre du visage, le long des
joues, sous les pommettes cette fois-ci, jusqu’au lobe des oreilles.
Répétez le mouvement 3 fois.
7-Les commissures des lèvres
En partant des commissures des lèvres, lissez de part et d’autre en
suivant la courbure de la mâchoire jusqu’aux lobes.
Répétez le mouvement 3 fois.
8-Le menton
Sous le milieu de la lèvre inférieure, lissez de part et d’autre du visage,
en allant vers l’extérieur, jusqu’aux lobes.
Répétez le mouvement 3 fois.
9-La mâchoire
En partant de la pointe du menton, glissez de part et d’autre le long de la
ligne de la mâchoire, jusqu’aux angles externes.
Répétez le mouvement 3 fois.
10-Le visage complet
Les mains en coupe sous le menton, lissez tout le bas du visage en
glissant vers les angles externes.
Répétez le mouvement 3 fois.
CONCLUSION

Quand je me suis intéressée aux muscles que nous avons tous sous la
peau du visage, la gymnastique faciale a été pour moi une révélation.
Cette révélation, je souhaite la partager avec toutes les femmes de ma
génération préoccupées par leur beauté, à tout le moins par l’apparence
de leur visage.
Le succès de la méthode ne s’est pas fait attendre. Comme j’aime à le
dire: «La gymnastique faciale est si efficace qu’il serait dommage de s’en
priver!» Il m’est arrivé cependant de constater que même si la motivation
est grande, l’assiduité peut faire défaut. Or, c’est à ce prix que les
résultats seront perceptibles et acquis! Certaines femmes baissent trop
vite les bras, mais il faut faire preuve d’assiduité et de persévérance. Car
vous avez sur le visage tous les éléments nécessaires à la réussite de
votre travail.
À vous de jouer, donc, et de transformer votre déficit musculaire en tonus
et en fermeté au niveau de la peau de votre visage.
Bonne gymnastique!
CATHERINE PEZ

Photos : Cory Sorensen, Antoine Bonsorte et Mathieu Dupuis
Illustrations : Sofia Santos
Infographie : Johanne Lemay
Édition : Élizabeth Paré
Coordination éditoriale : Noémie Dourdin
Correction : Céline Sinclair et Brigitte Lépine

DISTRIBUTEURS EXCLUSIFS :
Pour le Canada et les États-Unis :
MESSAGERIES ADP*
2315, rue de la Province
Longueuil, Québec J4G 1G4
Téléphone : 450-640-1237
Télécopieur : 450-674-6237
Internet : www.messageries-adp.com
* filiale du Groupe Sogides inc.,
filiale de Québecor Média inc.
Pour la France et les autres pays :
INTERFORUM editis
Immeuble Paryseine, 3, allée de la Seine
94854 Ivry CEDEX
Téléphone : 33 (0) 1 49 59 11 56/91
Télécopieur : 33 (0) 1 49 59 11 33
Service commandes France Métropolitaine
Téléphone : 33 (0) 2 38 32 71 00
Télécopieur : 33 (0) 2 38 32 71 28
Internet : www.interforum.fr
Service commandes Export – DOM-TOM
Télécopieur : 33 (0) 2 38 32 78 86
Internet : www.interforum.fr
Courriel : cdes-export@interforum.fr
Pour la Suisse :
INTERFORUM editis SUISSE
Case postale 69 – CH 1701 Fribourg – Suisse
Téléphone : 41 (0) 26 460 80 60
Télécopieur : 41 (0) 26 460 80 68
Internet : www.interforumsuisse.ch
Courriel : office@interforumsuisse.ch
Distributeur : OLF S.A.
ZI. 3, Corminboeuf
Case postale 1061 – CH 1701 Fribourg – Suisse
Commandes :
Téléphone : 41 (0) 26 467 53 33
Télécopieur : 41 (0) 26 467 54 66
Internet : www.olf.ch
Courriel : information@olf.ch
Pour la Belgique et le Luxembourg :
INTERFORUM BENELUX S.A.
Fond Jean-Pâques, 6
B-1348 Louvain-La-Neuve
Téléphone : 32 (0) 10 42 03 20
Télécopieur : 32 (0) 10 41 20 24
Internet : www.interforum.be
Courriel : info@interforum.be

Gouvernement du Québec – Programme de crédit d’impôt pour l’édition de livres – Gestion SODEC –
www.sodec.gouv.qc.ca

L’Éditeur bénéficie du soutien de la Société de développement des entreprises culturelles du Québec pour son programme d’édition.
Nous remercions le Conseil des Arts du Canada de l’aide accordée à notre programme de publication.
Nous reconnaissons l’aide financière du gouvernement du Canada par l’entremise du Fonds du livre du Canada pour nos activités
d'édition.

11-13

© 2013, Les Éditions de l’Homme,
division du Groupe Sogides inc., filiale de Québecor Média inc.
(Montréal, Québec)

Tous droits réservés

Dépôt légal : 2013
Bibliothèque et Archives nationales du Québec
ISBN 978-2-7619-3895-2
SUIVEZ-NOUS SUR LE WEB

Consultez nos sites Internet et inscrivez-vous à l’infolettre pour rester
informé en tout temps de nos publications et de nos concours en ligne. Et
croisez aussi vos auteurs préférés et notre équipe sur nos blogues!

EDITIONS-HOMME.COM
EDITIONS-JOUR.COM
EDITIONS-PETITHOMME.COM
EDITIONS-LAGRIFFE.COM

Vous aimerez peut-être aussi