Vous êtes sur la page 1sur 6

UE 113 

: DROIT SOCIAL
UNE GRÈVE PEUT-ELLE ÊTRE ILLICITE ? LE LOCK-OUT EST-IL LICITE ?
REGLE DE DROIT:

• En droit, Le droit de grève est un droit à valeur constitutionnelle. Il consiste en la cessation concertée du
travail en vue d’obtenir la satisfaction de demandes professionnelles. la grève entraine
nécessairement une désorganisation de la production. Les tribunaux considèrent que si les moyens mis en
œuvre tendent à la désorganisation de l’entreprise au point de mettre en péril son existence, ces moyens
cessent d’être légitimes. Il y a alors exercice abusif du droit de grève et le mouvement est illicite.
• Le lock out est la fermeture temporaire de l’entreprise décidée par l’employeur dans le cadre d’un conflit
collectif. Le lock out permet de contrer une grève d’employés stratégiques bloquant l’entreprise, ces salariés
étant soutenus financièrement par les non-grévistes. Le lock out est licite
lorsqu’il est nécessaire, pour un employeur, d’arrêter l’exploitation, par exemple en cas de sécurité non
assurée. En revanche le lock out est illicite lorsqu’il est préventif ou lorsqu’il constitue une mesure de
rétorsion (moyen de pression exercé sur les grévistes par exemple). L’employeur engage sa responsabilité à
l’égard des salariés.
EXCEPTION A LA RÈGLE DE DROIT:
TOUTEFOIS, ELLE ADMET CONFORMÉMENT AUX DISPOSITIONS GÉNÉRALES DU DROIT
DES CONTRATS, QUE L’EMPLOYEUR PEUT ÊTRE EXONÉRÉ DE CETTE FAUTE S’IL
APPORTE LA PREUVE QUE LA DÉCISION DE FERMER L’ENTREPRISE RÉSULTE :
Soit d’une situation de force majeur ou d’une situation contraignante ;

Soit de l’inexécution fautive par les salariés de leurs propres


obligations ;

Soit de la nécessité d’assurer, dans le cadre de ses pouvoirs de direction,


un minimum d’ordre et de sécurité dans l’entreprise.
CONCLUSION
EN L’ESPÈCE, LA GRÈVE MISE EN ŒUVRE PAR LES SALARIÉS DE L’ENTREPRISE
ATOUMED NE CONSTITUE PAS UN MOUVEMENT ILLICITE CAR LA PÉRENNITÉ DE
L’ENTREPRISE N’ÉTAIT PAS MENACÉE, LA PRODUCTION S’EST JUSTE ARRÊTÉE
PENDANT 24H. CEPENDANT MR MARQUET À FERMER SON ENTREPRISE EN RÉPONSE À
LA GRÈVE DES SALARIÉS METTANT AINSI LES NON-GRÉVISTES AU CHÔMAGE. CET
ACTE EST ILLICITE DE LA PART DE L’EMPLOYEUR CAR LA FERMETURE (LOCK-OUT)
NE RÉSULTE PAS DE L’INEXÉCUTION FAUTIVE PAR LES SALARIÉS DE LEURS PROPRES
OBLIGATIONS OU D’UNE SITUATION DE FORCE MAJEUR.
CONCLUSION

En l’espèce, la grève mise en œuvre par les salariés de l’entreprise


ATOUMED ne constitue pas un mouvement illicite car la
pérennité de l’entreprise n’était pas menacée, la production s’est
juste arrêtée pendant 24h. cependant Mr Marquet à fermer son
entreprise en réponse à la grève des salariés mettant ainsi les non-
grévistes au chômage. Cet acte est illicite de la part de l’employeur
car la fermeture (lock-out) ne résulte pas de l’inexécution fautive
par les salariés de leurs propres obligations ou d’une situation de
force majeur.
NOUS VOUS
REMERCIONS

Vous aimerez peut-être aussi