Vous êtes sur la page 1sur 13

Institut Universitaire d’Abidjan 19/09/2017

Cours d’Electrocinétique – L1 Ingénierie Tronc commun

Chapitre 2
Modélisation des dipôles
Loi d’Ohm généralisée

(Extrait du document de
L. Aït Gougam, M. Bendaoud, F.
Mékidèche)

2.1 Groupement de résistances


Groupement en série
Le même courant I traverse toutes les résistances montées en série

soit

n
R eq   R i
i 1

La résistance équivalente est égale à la somme des résistances


2

Dr N’GUESSAN Alexandre 1
Institut Universitaire d’Abidjan 19/09/2017
Cours d’Electrocinétique – L1 Ingénierie Tronc commun

2.1 Groupement de résistances


Groupement en parallèle
La même différence de potentiel V  VA  VB est appliquée aux
bornes des résistances

et

2.1 Groupement de résistances


Groupement en parallèle

Résistance équivalente :
n
1 1

R eq i 1 R i

Dr N’GUESSAN Alexandre 2
Institut Universitaire d’Abidjan 19/09/2017
Cours d’Electrocinétique – L1 Ingénierie Tronc commun

2.2 L’effet joule


La circulation d’un courant I à travers un conducteur
électrique, entraîne une perte d’énergie qui se traduit par un
échauffement. C’est l’effet joule:

dW  VA  VB I  dt  VI  dt  RI 2dt

Elle correspond à une puissance :

dW
p  RI 2
dt
Soit

V2 p  VI
p ou
R
5

2.2 L’effet joule


Densité de puissance dissipée par effet joule

Dans le cas d’un conducteur cylindrique, on peut écrire :


p
1L
J  S²  1 J ² V
S 
V étant le volume du conducteur

En tout point M, la densité de puissance dissipée par effet joule est :


p 1
  J² soit   JE
V 
Les vecteur J et E étant parallèles, on peut écrire :

  JE (formule générale)


6

Dr N’GUESSAN Alexandre 3
Institut Universitaire d’Abidjan 19/09/2017
Cours d’Electrocinétique – L1 Ingénierie Tronc commun

2.3 Générateurs électriques


a. Définition

Un générateur électrique est un dispositif qui, placé dans un


circuit électrique, est capable de maintenir un champ électrique.
Ce dernier, en déplaçant les charges mobiles, assure la circulation
du courant électrique et le transport de l’énergie à travers le
circuit.

On distingue deux types de générateurs:


Un générateur de tension est un dispositif capable de maintenir une
différence de potentiel constante à ses bornes, quelque soit le circuit
extérieur.
Un générateur de courant est un appareil qui délivre un courant
pratiquement constant, quelque soit le circuit extérieur.
7

2.3 Générateurs électriques


b. Générateur à vide : Force électromotrice (f.e.m)

Dans ce cas, le générateur ne débite pas de courant électrique, les


charges qu’il renferme sont immobiles. Une quantité de charge
élémentaire est soumise à l’action:
• d’une force électrostatique dFS  dq E S
• D’une force produite par le générateur dF
m
Appelée « force motrice ».
E S désigne ici le champ électrostatique.

Les charges étant immobiles, on a :


dFS  dFm  0  dFm  dq E S

Cette condition n’est satisfaite que si la force motrice est, elle


aussi, proportionnelle à dq. 8

Dr N’GUESSAN Alexandre 4
Institut Universitaire d’Abidjan 19/09/2017
Cours d’Electrocinétique – L1 Ingénierie Tronc commun

2.3 Générateurs électriques


b. Générateur à vide : Force électromotrice (f.e.m)

On écrit alors:
dFm  dq E m

Le vecteur E m est appelé « champ électromoteur ».

A vide : E S  E m

La différence de potentiel aux bornes du générateur est :


B B

VA  VB   ES  dl soit VA  VB   E m  dl
A A

2.3 Générateurs électriques


b. Générateur à vide : Force électromotrice (f.e.m)

Cette quantité e  VA  VB
est une caractéristique du générateur, c’est sa force électromotrice.
Elle est mesurée en volts:
A
e   E m  dl
B
Le champ électromoteur ne dérive pas d’un potentiel.

10

Dr N’GUESSAN Alexandre 5
Institut Universitaire d’Abidjan 19/09/2017
Cours d’Electrocinétique – L1 Ingénierie Tronc commun

2.3 Générateurs électriques


c. Générateur en charge

Le générateur débite, à travers un circuit extérieur, un courant


électrique I. Par convention, le courant sort par la borne positive A
du générateur et rentre par sa borne négative B.

En charge, c’est le champ total E  ES  E m qui intervient.


En chaque point, on a :


J   ES  E m  E
La circulation, dans le générateur, du champ total de B à A (sens du
courant) est :

 E 
A A A
 E m  dl   ES  dl   E m  dl  VB  VA   e 
J
S L
B B B

11

2.3 Générateurs électriques


c. Générateur en charge

En multipliant et en divisant le dernier terme par S, section traversée


par le courant, on a :

VB  VA   e  rI
Où r est la résistance du générateur.
Par conséquent:
VB  VA  e  rI
12

Dr N’GUESSAN Alexandre 6
Institut Universitaire d’Abidjan 19/09/2017
Cours d’Electrocinétique – L1 Ingénierie Tronc commun

2.3 Générateurs électriques


c. Générateur en charge

VB  VA est la différence de potentiel utilisable aux bornes du


générateur. La loi d’Ohm appliquée au circuit extérieur, de résistance
R, donne :
VB  VA  RI
D’où
e  R  r I

13

2.3 Générateurs électriques


c. Générateur en charge

Bilan énergétique et rendement


Le générateur transforme l’énergie qu’il reçoit, sous forme chimique par
exemple, en énergie électrique.
Toute charge élémentaire dq, qui traverse le générateur reçoit une
énergie dW égale au travail de B à A de la force motrice:
A
dFm  dq E m  dW   dq E m  dl  edq
B

En faisant intervenir le courant électrique, on a :

dW  e  I  dt

14

Dr N’GUESSAN Alexandre 7
Institut Universitaire d’Abidjan 19/09/2017
Cours d’Electrocinétique – L1 Ingénierie Tronc commun

2.3 Générateurs électriques


c. Générateur en charge

Bilan énergétique et rendement


La puissance instantanée fournie par le champ électromoteur est:
dW
p  eI
dt
On sait que e  R  r I soit eI  R  r I²
On a donc :
P  RI ²  rI²

Le premier terme (RI²) représente la puissance consommée dans le


circuit extérieur et le second rI² la puissance dissipée dans le
générateur.
15

2.3 Générateurs électriques


c. Générateur en charge

Schéma équivalent d’un générateur


Le rendement  d’un générateur est défini comme étant le rapport
entre la puissance P '  VA  VB I utilisable dans le circuit
extérieur et la puissance P  eI absorbée par le générateur. Il
s’écrit : P' VA  VB
 
P e
• Dans le cas d’un générateur idéal, la tension utilisable à ses bornes
est confondue avec sa f.é.m: son rendement est alors égal à 1.
• Dans le cas d’un générateur réel, VA  VB est toujours inférieure à
e et le rendement du générateur est donc inférieur à 1.
16

Dr N’GUESSAN Alexandre 8
Institut Universitaire d’Abidjan 19/09/2017
Cours d’Electrocinétique – L1 Ingénierie Tronc commun

2.3 Générateurs électriques


d. Schéma équivalent d’un générateur

Générateur de tension idéal :


Un générateur de tension idéal ne possède pas de résistance
interne; il délivre une tension égale à sa f.e.m e quelque soit le
courant débité. Il est modélisé par le schéma suivant :

17

2.3 Générateurs électriques


d. Schéma équivalent d’un générateur

Générateur de tension réel :


Un générateur de tension réel est modélisé par la mise en série d’un
générateur de tension idéal et d’une résistance r appelée résistance
interne du générateur.

18

Dr N’GUESSAN Alexandre 9
Institut Universitaire d’Abidjan 19/09/2017
Cours d’Electrocinétique – L1 Ingénierie Tronc commun

e. Association de générateurs
Association en série
Soient N générateurs (ei,ri) montés en série, c’est-à-dire de façon
que le pôle positif du ième générateur soit relié au pôle négatif du
(i+1)ème générateur.
On a :
e  e1  e 2    ei    e n

 r  r1  r2    ri    rn

Si plusieurs générateurs sont associés en série, leurs forces


électromotrices et leurs résistances s’ajoutent.

Avantage de cette association : obtention d’une f.e.m plus grande


Inconvénient : valeur importante de la résistance interne du générateur
équivalent
19

e. Association de générateurs
Association en série

20

Dr N’GUESSAN Alexandre 10
Institut Universitaire d’Abidjan 19/09/2017
Cours d’Electrocinétique – L1 Ingénierie Tronc commun

e. Association de générateurs
Association en parallèle
Soient N générateurs identiques (e,r) montés en parallèle. montés
en série, c’est-à-dire de façon que le pôle positif du ième générateur
soit relié au pôle négatif du (i+1)ème générateur.
On a : n
I   Ii
i 1

La différence de potentiel entre les


bornes A et B est :

La résistance interne du générateur équivalent est N fois plus faible


que celle de chaque générateur 21

2.4 Récepteurs
Les récepteurs sont des systèmes qui, parcourus par un courant
électrique transforment l’énergie électrique sous une autre forme
d’énergie. Les récepteurs actifs fournissent de l’énergie mécanique,
chimique, lumineuse etc…. Par contre, les récepteurs passifs, comme
les résistances, dissipent l’énergie absorbée sous forme de chaleur.

a. Force contre électromotrice « f.c.é.m » d’un récepteur


Un récepteur exerce sur les charges électriques qui le traversent,
une force résistance. Celle-ci est due à un champ contre
électromoteur
Le travail de ce champ donne naissance à une force contre
électromotrice e’, exprimée par le rapport entre l’énergie électrique
transformée par le récepteur et la quantité de charge Q qui le
traverse pendant un temps t.

22

Dr N’GUESSAN Alexandre 11
Institut Universitaire d’Abidjan 19/09/2017
Cours d’Electrocinétique – L1 Ingénierie Tronc commun

2.4 Récepteurs
b. Schéma équivalent d’un récepteur
Comme pour les générateurs, un récepteur peut être modélisé
comme suit :

Dans un récepteur, le courant entre par la borne positive de ce


dernier et sort par sa borne négative.

• e’ représente la f.c.é.m du récepteur


• r est sa résistance interne.

23

2.4 Récepteurs
c. Différence de potentiel « d.d.p » aux bornes d’un récepteur
Un récepteur placé dans un circuit parcouru par un courant I reçoit
du reste du circuit une puissance égale au produit de la différence de
potentiel VA-VB à ses bornes par le courant I qui le parcourt. Elle
s’écrit : P=(VA-VB)I . Une partie de cette puissance est dissipée par
effet joule à l’intérieur du récepteur et a pour expression : rI².
L’autre partie est transformée sous une autre forme, elle s’écrit : e’I.
Le principe de conservation de l’énergie nous permet d’écrire :
(VA-VB)=e’I+rI²
Soit
(VA-VB)=e’+rI

24

Dr N’GUESSAN Alexandre 12
Institut Universitaire d’Abidjan 19/09/2017
Cours d’Electrocinétique – L1 Ingénierie Tronc commun

2.4 Récepteurs
d. Rendement d’un récepteur
Comme pour les générateurs, on définit le rendement  d’un
récepteur comme étant le rapport entre la puissance utilisable qu’il
délivre (e’I) et la puissance qu’il consomme (VA-VB)I. Il s’écrit :

e' I e'
 
VA  VB I VA  VB 

25

Dr N’GUESSAN Alexandre 13

Vous aimerez peut-être aussi