Vous êtes sur la page 1sur 8

Le 

capteur de vitesse est également nécessaire afin de contrôler la vitesse d’un moteur thermique ou
électrique. Les différents types de capteurs de vitesse sont : les capteurs actifs (à effet hall ou magnéto-
résistifs) et les capteurs inductifs (passifs) (bipolaires ou monopolaires).

Quel est le rôle du capteur de vitesse ?


Le capteur de vitesse est un générateur d'impulsion qui transforme un mouvement de
rotation mécanique en un signal électrique. Ce dernier est envoyé au calculateur pour
être interprété et utilisé notamment par l'affichage sur le tableau de bord.

Les différents types de capteurs de vitesse


Deux grands types de capteurs de Vitesse

• Capteurs passifs

Capteur passif inductif

 --> Caractéristique : Roue dentée

 -->Le principe de fonctionnement se base sur l’induction. Le capteur est constitué d’une bobine
enroulée autour d’un noyau magnétique et d’un aiment permanent. En rotation, la denture de la roue
génère un champ magnétique. Ce champ magnétique induit une tension sinusoïdale proportionnelle à la
vitesse de variation détectée par le capteur. L’amplitude et la fréquence du courant donnent donc la
vitesse de rotation de la roue.
[b]Les capteurs de vitesse de rotation inductifs.[/b]

Composition :
Ils sont composé d' un :

1 Aimant
2 Tige polaire
3 Bobine
4 entre fer
5 volant moteur
6 Repère ( 2 dent manquantes )

Fonctionnement :

Le capteur est disposé devant une cible ferromagnétique cela généré un champ magnétique
qui induit la bobine. A l'inverse le flux magnétique est plus faible lorsque' une dent ne se
situe pas devant le capteur.

Ces variation de flux magnétique induisent la bobine et produit donc un signale alternatif
sinusoïdale.
Cependant en ce qui concerne les capteurs de vilebrequin, deux dents de la cibles sont
manquantes.
Ces dent ont pour fonction de repère du vilebrequin.

Pour les injections mono-point et semi-séquentiel, seul un capteur est monté.

En revanche pour les injections séquentiel, l'adoption d'un capteur d'arbre à cames est
indispensable ( ont connait la position du vilebrequin, mais on ne connait pas avec
exactitude l'ordre d'allumage où d'injection, ( 1 ou 4 où alors 1 ou 6 etc........... )). C'est
pour cela que des capteurs d'arbre à cames ont été mit en place.

Signal

Avantage des capteur inductif et inconvénients ( général ) :

Faible de coup de fabrication.

Inconvénient ( général ) :

Sensible aux variations d'entre fer.


Signal de sortie dépendant de la vitesses

(il ne sont plus employé dans l'autombile, pour la détection de mouvement de rotation)

 CAPTEUR ACTIF
Capteur actif à effet hall :  --> Caractéristique : Roue dentée ---- Détection de vitesse dès
0km/h---- Détection du sens de rotation
Le capteur est composé d’un semi-conducteur couplé à un circuit électronique. Un champ
électrique est émis par le capteur perpendiculairement au champ magnétique produit par la
roue dentée. Il en résulte la production d’un courant alternatif. La partie électronique du
capteur converti le signal analogique du courant en signal numérique.
Capteur actif à effet hall avec codeur magnétique --> Caractéristique : Détection de vitesse dès
0km/h --- Détection du sens de rotation ---codeur magnétique
Le capteur utilise toujours le principe de hall. La roue dentée est remplacée par un codeur
magnétique. Le champ magnétique est produit par le changement de polarité des différentes
sections de la bague. Cette technologie permet de supprimer l’aiment permanant que contient
le capteur.
Un codeur magnétique : L’utilisation d’un codeur magnétique permet de réduire
l’encombrement de l’ensemble (suppression du bobinage du capteur de vitesse et suppression
de la roue dentée).

Qu’en est-il du capteur actif à effet hall en


particulier ?
Le capteur actif à effet hall génère une tension pouvant
varier selon le flux magnétique qui le traverse. Il est
composé de 2 parties : un élément de hall, qui est
constitué de 2 cellules décalées à effet hall, et une
partie électronique intégrée.

Dans le cas d’un capteur de vitesse de roue, un champ


magnétique pouvant varier est généré par la rotation
de la roue. Deux signaux alternatifs sont, ainsi, créés. Pour l’obtention d’un seul signal, il est nécessaire
de soustraire les deux signaux qui sont ensuite filtrés dans un différentiel afin que les parasites soient
supprimés.
Le nouveau signal ainsi obtenu est amplifié et passe dans un trigger de Schmitt (bascule à seuil) où il
sera calibré et écrêté afin de former un signal carré. Ce dernier passera enfin à travers 2 générateurs de
courant qui ont pour but d’obtenir un signal « propre » et constant, insensible aux parasites.

À noter que le signal de sortie des capteurs actifs à effet hall et celui des capteurs actifs magnéto-résistifs
sont identiques. Ainsi, un même véhicule peut embarquer les deux, si la conception du capteur le permet.

Les capteurs de vitesse à effet Hall


Ce genre de capteur est utilisé lorsqu'il s'agit de répondre à des exigence sévère de précision. L'effet
Hall a été découvert en 1879 par Edwin Hall,
Conception :
Ils sont composé d'un :
Aimant
circuit électronique ( et élément de Hall )
Il est situé devant une piste ferromagnétique.
Fonctionnement :

L' élément de Hall est disposé en extrémité du capteur. Au dessus de ce derniers est disposé un
aimant, de l'autre coté est disposé la piste ferromagnétique.

[img] [/img]

1 connecteur
2 boitier
3 carter moteur
4 joint
5 aimant
6 circuit électronique
7 volant moteur où piste
L'élément de Hall est mit sous tension. Plus précisément, il est traversé d'électron. Lorsque
il n' ya pas de « dent » le débit d'électron reste constant.

Lorsque une dent se situe devant devant le capteur, un flux magnétique est créé. Ce champ
dévie de manière perpendiculaire le débit d électron. Une différence de potentiel se créé au
extrémité.
On l'appelle plus précisément une tension de Hall.

La tension de Hall est proportionnelle aux flux magnétique

[ [/url][/img]

Le signale est amplifié et conditionné afin de donner un signale carré


Le connecteur est composé de 3 fils
Alimentation positive
Alimentation négative
« Signal »

Et pourtant ces capteur ne fournie pas de signale. Le calculateur de gestion moteur


maintient une tension stabilisé et le capteur met au potentiel de 0V la ligne. Sur un
oscilloscope ont peut observé un « signale » carré relatif à la position de l'arbre à cames.

Les capteur d'arbre à cames servent à déterminer l'ordre d'allumage ou d'injection.


Pour les arbres à cames fixe le capteur ne sert que lors du démarrage. Pour les arbre à
cames à poulie variable, l'information du positionnement est primordiale.

A ce jours ce procédé est utilisé aussi pour les capteurs vilebrequins

Oscillogramme

[/url][/img]

Nota :

Les capteurs vilebrequins on pour fonction de mesurer l'accélération du volant moteur lors
de la combustion. On mesure le rendement de chaque cylindre afin de corriger le dosage
air/carburant.
On appelle cela une régulation cylindre par cylindre dans le but d'améliorer rendement, la
consommation et la diminution des rejets polluants.

Diagnostic

Pour les capteurs inductifs il suffit de mesurer la valeur ohmique du composant ainsi que
contrôler l'intégrité du faisceau .

Pour les capteurs à effet Hall, il faut contrôler la tension d'alimentation délivrée par le le
calculateur ainsi que le signal.

Vous aimerez peut-être aussi