Vous êtes sur la page 1sur 84

SIEGE SOCIAL : 38, Rue KémalAtaturk - TUNIS

_________________

DIRECTION CENTRALE DE LA PRODUCTION ET DU TRANSPORT GAZ

DIRECTION EQUIPEMENT GAZ


Département Etudes Equipement Gaz

_________________

RESEAU DE TRANSPORT GAZ


_________________

Travaux d’alimentation en gaz naturel des zones industrielles


de Tela et Ras Elmarj à Monastir, de l’industriel Pâtes Warda à Sousse,
du lotissement AHF Jardin de Tunis et travaux de déplacement de la
conduite gaz 8 pouces au niveau d’Oued Eddarb à Kasserine

APPEL D'OFFRES NATIONAL


N° 2021 G 32
_________________

C.C.T.P
_________________

1
CAHIER DES CLAUSES
TECHNIQUES PARTICULIERES
(CCTP)

2
Table des Matières
CHAPITRE I :OBJET DU PRESENT CAHIERET INDICATIONS GENERALE ............................................................................. 4
ARTICLE 1. OBJET DU PRESENT CAHIER .......................................................................................................................... 4
ARTICLE 2. DOCUMENTS TECHNIQUES ........................................................................................................................... 9
ARTICLE 3. REGLEMENTS ET CODES APPLICABLES AUX MATERIELS ET TRAVAUX ........................................................... 9
CHAPITRE II : DESCRIPTION DES OUVRAGES A CONSTRUIRE PAR L'ENTREPRENEUR.................................................... 11
ARTICLE 4. OUVRAGES A CONSTRUIRE ......................................................................................................................... 11
CHAPITRE III : FOURNITURES........................................................................................................................................... 17
ARTICLE 5. FOURNITURES A LA CHARGE DE LA STEG .................................................................................................... 17
ARTICLE 6. FOURNITURES A LA CHARGE DE L'ENTREPRENEUR ..................................................................................... 17
CHAPITRE IV : MODE D'EXECUTION DES TRAVAUX ........................................................................................................ 23
ARTICLE 7. PROGRAMME D'EXECUTION ....................................................................................................................... 23
ARTICLE 8. PREPARATION DES PLANS D'EXECUTION .................................................................................................... 23
ARTICLE 9. SECURITE DU CHANTIER ............................................................................................................................. 24
ARTICLE 10. ETALEMENT DE CHANTIER .......................................................................................................................... 25
ARTICLE 11. OCCUPATION DES EMPRISES NECESSAIRES A L'EXECUTION DES TRAVAUX ................................................. 25
ARTICLE 12. PIQUETAGE ................................................................................................................................................. 26
ARTICLE 13. PISTE .......................................................................................................................................................... 26
ARTICLE 14. TRANCHEE .................................................................................................................................................. 26
ARTICLE 15. PRISE EN CHARGE DES FOURNITURES ASSUREES PAR LA STEG ................................................................... 27
ARTICLE 16. BARDAGE ................................................................................................................................................... 27
ARTICLE 17. PREPARATION ET CINTRAGE DES TUBES ..................................................................................................... 27
ARTICLE 18. NETTOYAGE ET VERIFICATION DES TUBES .................................................................................................. 27
ARTICLE 19. SOUDAGE ................................................................................................................................................... 28
ARTICLE 20. REVETEMENT DES JOINTS DE SOUDURE ET ACCESSOIRES ........................................................................... 29
ARTICLE 21. MISE EN FOUILLE ........................................................................................................................................ 29
ARTICLE 22. POSE DU DISPOSITIF AVERTISSEUR ............................................................................................................. 29
ARTICLE 23. REMBLAI ..................................................................................................................................................... 29
ARTICLE 24. REMBLAI DANS TERRAIN EN PENTE ............................................................................................................ 30
ARTICLE 25. FRANCHISSEMENT DES OBSTACLES ............................................................................................................ 30
ARTICLE 26. TRAVAUX DE GENIE CIVIL ........................................................................................................................... 31
ARTICLE 27. REPERAGE .................................................................................................................................................. 40
ARTICLE 28. PEINTURE ................................................................................................................................................... 40
ARTICLE 29. PROTECTION CATHODIQUE ........................................................................................................................ 40
ARTICLE 30. EPREUVES HYDRAULIQUES REGLEMENTAIRES ............................................................................................ 43
ARTICLE 31. MISE EN GAZ .............................................................................................................................................. 44
ARTICLE 32. MISE EN SERVICE ........................................................................................................................................ 45
ARTICLE 33. REMISE EN ETAT DES LIEUX ........................................................................................................................ 45
ARTICLE 34. ARCHIVES TECHNIQUES .............................................................................................................................. 45
ARTICLE 35. RAPPORT D’AVANCEMENT DU PROJET ....................................................................................................... 45
ARTICLE 36. ANNEXES .................................................................................................................................................... 46

3
CHAPITRE I

OBJET DU PRESENT CAHIERET INDICATIONS GENERALE

ARTICLE 1. OBJET DU PRESENT CAHIER


1.1 Objet
Le présent Cahier des Clauses Techniques Particulières (C.C.T.P) a pour objet de définir :
- Les fournitures à assurer par la STEG
- Les fournitures à assurer par l'Entrepreneur
- Les conditions dans lesquelles l'Entrepreneur exécutera les études, les travaux de pose des
canalisations, les essais, les épreuves, la fourniture des matériaux et la construction des
locaux en dur, le montage et le raccordement mécanique et électrique des postes, la mise
en gaz et la mise en service des ouvrages suivants :

 Lot 1 : Travaux d’alimentation en gaz naturel de la zone industrielle de Tela


 Lot 2 : Travaux d’alimentation en gaz naturel de la zone industrielle de Ras El marj à
Monastir
 Lot 3 : Travaux d’alimentation en gaz naturel de l’industriel Pâtes Warda à Sousse
 Lot 4 : Travaux d’alimentation en gaz naturel du lotissement AFH Jardin de Tunis
 Lot 5 : Travaux de déplacement de la conduite gaz 8 pouces au niveau de Oued Eddarb à
Kasserine
1.2 – Présentation de l’offre

 En plus des exigences citées dans le CCAO et le CCAP, le soumissionnaire doit remettre avec son
offre technique les documents demandés par l’annexe 5 du CCTP (tableau des critères techniques)
et en particulier :
 La liste des références dûment remplie et les PV de réception provisoire ou définitive des
projets cités dans la liste des références (Annexe 6).
 Un engagement sur l’honneur sur la liste minimal du personnel conformément à l’annexe 7
du CCTP
 Un engagement sur l’honneur sur la liste minimale du matériel pour la réalisation du projet
conformément à l’annexe 8 du CCTP.

1.3. Indications générales des travaux


Les prestations, les fournitures et les travaux à exécuter par l'Entrepreneur
comprennent notamment :
 La prise en charge de toutes les fournitures à la charge de la STEG (les tubes en
acier, les postes de détente 76/20/4 bars et 20/4 bar, les postes d’odorisation gaz au
THT), stockés dans les magasins de la STEG, leur transport jusqu'aux lieux
d'utilisation, leur stockage et leur gardiennage jusqu’à la fin des travaux et retour du
matériel excédentaire dans les magasins de la STEG.
Le matériel doit être stocké avec beaucoup de soins. Toute mauvaise condition de
stockage du matériel causant sa détérioration, entraîne son remplacement à la charge
de l'Entrepreneur.
 Toutes les études y compris les plans d’exécution (parcellaires et profils en long)
des gazoducs, les fournitures et les travaux nécessaires à la pose des canalisations
de gaz et à la construction de leurs ouvrages annexes conformément aux normes et
aux règles de l’art, en particulier :
- L’obtention des autorisations de démarrage des travaux dans les domaines
4
agricole et communal. Les frais d’obtention de chaque autorisation de démarrage
de travaux sont à la charge de l’entreprise de pose
- Les constats de l’état des lieux avant les travaux
- Le piquetage du tracé des canalisations et balisage de l’axe et de l’emprise
- Les études et l'établissement des plans d'exécution des canalisations pour les
cintrages horizontaux et verticaux, pour le franchissement des obstacles et le
repérage des ouvrages
- Les sondages nécessaires à la détermination des obstacles et des ouvrages
souterrains et apparents des concessionnaires (ONAS, SONEDE, TELECOM,
STEG, Municipalités, Ministère de l’Equipement, CRDA, etc.)
- L'ouverture de la piste et balisage de l’emprise
- L’aménagement des accès provisoires adaptés aux conditions des usages et aux
propriétaires des locaux situés au voisinage du tracé des canalisations
- Le bardage et le cintrage des tubes
 La fourniture des matériaux, matériels et appareils qui ne sont pas fournis par la
STEG et qui seront incorporés dans les ouvrages et/ou nécessaires à la construction,
aux contrôles, aux essais et épreuves et à la mise en gaz des ouvrages, ainsi que leur
transport jusqu’aux points d’utilisations
 Les travaux d’assemblage par soudage bout à bout des tubes en acier pour la
construction des lignes principales.
 La fourniture, la construction, le montage et le raccordement des vannes de
sectionnement avec by-pass équipés de vannes, de pièces de forme, des accessoires,
des transmetteurs de pression et de température, d’évents y compris les épreuves
réglementaires
 La fourniture, la construction, le montage et le raccordement des piquages en
attente
 La fourniture et le raccordement des vannes (vannes à brides, vannes à souder,
vanne 1/2", vannes de purge, etc.) et des pièces de forme (coudes 45° et 90° long
rayon et 5xD, réductions, tés égaux et tés réduits, etc.) nécessaires aux travaux de
pose de la canalisation et à la construction des ouvrages annexes (postes de détente,
piquages en attente, poste d’odorisation gaz au THT, etc.) selon les besoins du
chantier
 Le raccordement des canalisations au point de départ
 Le cintrage des tubes
 La fourniture, la pose et le raccordement des joints isolants de diamètres 12 , 8 et
4 pouces de type monobloc, avec éclateur.
 Le sablage des joints de soudure et des pièces de formes avant revêtement
 Le franchissement de tous les obstacles (apparents et souterrains) y compris ceux
qui ne figurent pas sur la liste d’obstacles
 La fourniture et la mise en place des manchons thermorétractables pour le
revêtement de tous les joints de soudure
 La réparation du revêtement endommagé
 Le contrôle d’isolement du revêtement par un balai électrique
 L'ouverture de la tranchée et la mise en place du lit de sable de carrière (10 cm de
hauteur en dessous et 15 cm de hauteur au-dessus de la conduite). La hauteur de
recouvrement des canalisations (h) mesurée entre la génératrice supérieure et la
surface du terrain naturel sera d'au moins deux mètres (2 m) en terrain ordinaire et
d'au moins un mètre cinquante centimètres (1,5 m) en terrain rocheux
 La mise en fouille des canalisations et le recouvrement à 50 cm au-dessus de la
couche de sable, supérieure de la canalisation posée par du remblai exempt de
5
pierres et des corps étrangers
 La fourniture et la mise en place du grillage avertisseur de largeur 50 cm
conforme à la norme NT 05.259
 Le franchissement des routes par fonçage de gaines y compris le décapage du
revêtement des gaines à utiliser, la fourniture et la mise en place des colliers
isolants, des obturateurs, de la bande de magnésium et des reniflards et les
raccordements des tronçons de part et d’autre à la canalisation principale
 Le franchissement par forage dirigé des obstacles (routes, oueds, etc.)
 Le remblai de la tranchée par couches successives de 30 cm et compactage pour le
franchissement des routes à ciel ouvert et la remise en état.
 L’exécution des sondages géotechniques pour tous les oueds afin de déterminer le
niveau du bon sol .
 Le franchissement des oueds à ciel ouvert, y compris l’établissement des plans
d’exécution, les cintrages des tubes, l’ouverture de la tranchée, la pose, le lestage
continu suivant l’approbation antérieure de la STEG.
 Les fournitures des matériaux et la construction pour le lestage des oueds y
compris le ciment haute résistance au sulfate.
 Pour les travaux de franchissement à ciel ouvert ou par fonçage, la conduite sera
posée sur une profondeur minimale de deux (2) mètres par rapport à la génératrice
supérieure de la conduite
 L’installation, la fixation et le raccordement des postes de détente 76/20/4, et 20/4
bar.
 La fourniture et la pose des dalles en béton
 La fourniture et la pose des prises de potentiel
 La fourniture et la pose des bornes de repérage tous types
 La remise en état des lieux après les travaux de pose avant la mise en gaz. La
remise en état doit être approuvée par les administrations concernées
 L’établissement des plans de détail, des documents, des dossiers techniques
nécessaires à l’obtention des autorisations des travaux, des épreuves hydrauliques et
de mise en gaz
 Les épreuves réglementaires des canalisations et de tous les ouvrages soumis à la
pression du gaz, approuvées par un organisme de contrôle agréé par le Ministère de
L’Industries et des Petites et Moyennes Entreprises.
 La vidange, le nettoyage et le séchage (inertage) des canalisations après les
épreuves réglementaires et avant la mise en gaz
 La préparation du dossier technique nécessaire à l’obtention du certificat de
conformité de l’ouvrage et à la mise en gaz du gazoduc
 La préparation du matériel et du personnel nécessaires à la mise en gaz des
ouvrages (demandés par la STEG)
 La fourniture des matériaux et la construction des clôtures, des locaux en génie
civil pour les postes de détente, les postes de dispatching et les chambres à vannes y
compris la menuiserie métallique et la peinture conformément aux plans approuvés
par la STEG.
 Les études, l’établissement des plans, les fournitures, l’exécution des travaux et la
mise en service de toute l’installation électrique pour l’éclairage intérieur des
locaux pour poste de détente en ADF et des locaux de dispatching en non ADF. La
fourniture du matériel ADF et non ADF est à la charge de l’Entrepreneur
 La remise à la STEG du dossier des archives techniques (procédés de soudage,
6
procédures des essais et des épreuves réglementaires, plans mécaniques, plans génie
civil et topographique, plans as built, etc)
 Le contrôle d’isolement de la conduite et ses ouvrages annexes
 La mise en gaz des ouvrages
 L'indemnisation des tiers pour les dégâts occasionnés par les travaux y compris
ceux créés en dehors de l'emprise d'occupation
 Les études détaillées, les fournitures et la réalisation de tout le système de
protection cathodique
 Les essais et les contrôles avant et à la mise en service du système de protection
cathodique ainsi que les fournitures et les réparations éventuelles des défauts
 La mise en service des ouvrages
Toutes les fournitures à assurer par l'Entrepreneur (gaines non revêtues en acier
ordinaire de nuance E24 8" et 12" d’épaisseur 6 mm, tubes en acier étirés sans
soudure API 5L Gr B pour postes et piquages, joints isolants, pièces de forme,
vannes, électrodes de soudage, revêtement par manchons thermorétractables pour les
joints de soudure, dispositif avertisseur, prises de potentiel, câble de liaison pour la
protection cathodique, produit d’étanchéité, etc.) doivent être approuvées par la
STEG et satisfaire les spécifications indiquées dans le présent cahier.

1.4. Gestion du projet

A l’entrée en vigueur du marché l’Entrepreneur doit :

- Présenter le CV et le diplôme du chef du projet, l’homologation des soudeurs, le diplôme du


topographe ou la patente du bureau de topographie conformément à l’annexe 9.

- Présenter les justificatifs de sa possession ou de location du matériel nécessaire pour la réalisation du


projet conformément à l’annexe 10.

A. Planning et calendrier programme


L’Entrepreneur s'engage à livrer les fournitures à sa charge, le transport jusqu'à pied d’œuvre des
tubes fournis par la STEG, les travaux de pose et de montage, les épreuves hydrauliques, la vidange, le
nettoyage des canalisations, la mise en gaz et la mise en service des canalisations gaz et de leurs
ouvrages annexes conformément aux délais contractuelles.

B. Avant le démarrage des travaux


 Préparation des terrains pour le stockage des tubes, des vannes et du matériel à
incorporer dans le gazoduc
 L’exécution et l'entretien des différents accès au chantier,
 Les indemnités d'occupation des terrains nécessaires pour les lieux de dépôt, aires
de stockage, des engins et de matériels
 Le nettoyage et la préparation des terrains
 Les bureaux et baraquements de l'entreprise,
 Aménagement d’une zone de dépôt provisoire des déchets,
 Les frais de gardiennage et de clôture de l'installation de chantier,
 Tous les piquetages et implantations nécessaires,
 La protection des réseaux rencontrés,
 Le nettoyage des voies adjacentes,
 Les indemnités éventuelles pour les installations sur les propriétés privées
 Les aménagements des terrains pour les installations de chantier
7
 La réalisation de toutes les voies d’accès et des pistes de chantier nécessaires aux
installations
 Les panneaux de signalisation de chantier
 Les frais de raccordement aux réseaux divers (eaux, électricité, téléphone, etc ... )
ainsi que le cout des consommations correspondantes, ainsi que les installation et
amenée de l’eau pour les épreuves hydrauliques.
 Les frais de clôture, de gardiennage et de balisage des installations de jour comme
de nuit, dimanche et jour fériés
 Les frais relatifs aux utilités eau, télécom, internet sont à la charge de
l’Entrepreneur.
 Constat des lieux avant travaux et signature des Procès-verbaux
 Les études topographiques, mécaniques et génie civil et transmission des plans
pour approbation
 Transmission des procédures des travaux : piquetage, ouverture des pistes,
bardage, excavation, mise en fouille et remblayage, protection cathodique
provisoire et permanente, balisage, remise en états des lieux, etc.

C. Au cours des travaux


 L’Entrepreneur doit présenter le dossier du sous-traitant contenant l’agrément, les
références et ses pièces justificatives pour approbation au préalable par la STEG,
comme prévu à l’Article 30 du CCAP.
 Balisage des zones des travaux
 Gestion de la sécurité des lieux des travaux
 Protection des niches réservées aux travaux de fonçage, forage, raccordement, etc.
 Sécurité des ouvrages existants
 Sécurité des ouvrages enterrés
 Sécurité des ouvrages aériens, câbles, pilonnes, etc.
 Sécurité du personnel et des employés sur chantier
 Sécurité des superviseurs, et des visiteurs du chantier
 Respect des plans approuvés et BON POUR EXECUTION
 Transmission des rapports d’avancement dans les délais
 Respect des horaires et maintien des réunions de chantier
D. A la fin des travaux
 L'enlèvement en fin de chantier de tous les matériels et installations, des
matériaux en excèdent et la remise en état des lieux.
 Le démontage et l'enlèvement de toutes les installations de chantier y compris
celles éventuellement causées par les sous-traitants,
 La propreté du chantier avec l'enlèvement et l'évacuation de tous les déblais,
matériel et matériaux excédentaires,
 La mise à disposition d'une équipe de finitions pour le nettoyage général du
chantier.
 Le retour du matériel excédentaire dans les magasins de la STEG, après avis de la
STEG pour la désignation du magasin.

E. Rapport d’avancement du projet


L’Entrepreneur doit soumettre un rapport d’avancement qui doit ventiler toutes les
différentes phases du projet de l’étude à la mise en service
 Rapport journalier des opérations exécutées.
 Rapport hebdomadaire.
8
ARTICLE 2. DOCUMENTS TECHNIQUES
Les documents contractuels constituant le présent Marché sont visés à l'Article 2 du
CCAP. Au présent Cahier des Clauses Techniques Particulières (CCTP), sont
annexés les plans établis à titre indicatif et les documents techniques ci-après :
1- Les plans du tracé général.
2- Le Cahier des Charges Techniques (C.C.T) : Il est constitué des articles (piquetage,
préparation de chantier, prise en charge, soudage, revêtement, points spéciaux, mise
en fouille etc.) rassemblés dans un dossier séparé annexé au présent cahier
3- Le Cahier des Spécifications Techniques (C.S.T) : Toutes les fournitures à assurer
par l’Entrepreneur (vannes, pièces de forme, brides, boulonneries, manomètres de
pressions, etc.) doivent satisfaire les spécifications indiquées dans le présent cahier.
ARTICLE 3. CARACTERISTIQUES DU GAZ A TRANSPORTER
A - Caractéristiques du gaz
Le gaz naturel transporté, sera du gaz Algérien en provenance du gisement de Hassi R’mel (Algérie), du
gaz Miskar/Hasdrubal et du gaz du sud ou leur mélange avec des proportions variant de 0 à 100%. Leurs
caractéristiques contractuelles extrêmes sont les suivantes :

GAZ HASSI - R’MEL


COMPOSANT GAZ MISKAR GAZ SUD
% mini % maxi
CO2 - 0,30 < 0,5 0,99
He +N2 5,00 6,50 6,00 2,95
CH4 79;00 85,00 89,00 76,90
C2H6 5,00 10,00 2,90 11,62
C3H8 1,50 2,35 1,40 5,60
C4H10 0,50 1,15 0,60 1,55
C5H12 0,15 0,34 0,10 0,37
C6 + 0,08 0,28 0,01 0,02
Teneur en H2S < à 2 mg / Nm3 < à 15 mg / Nm3 < à 15 mg / Nm3
Teneur en Soufre Mercaptan < à 15 mg / Nm3 < à 15 mg / Nm3 < à 15 mg / Nm3
Teneur en Soufre total < à 50 mg / Nm3 < à 150 mg / Nm3 < à 150 mg / Nm3
Teneur en H2O < à 80 ppm < à 80 ppm < à 80 ppm

B - Pressions
Lot 1 : 76 bar Lot 2 : 76 et 20 bar Lot 3: 20 bar Lot 4: 20 bar Lot 5: 76 bar.

ARTICLE 4. REGLEMENTS ET CODES APPLICABLES AUX MATERIELS ET


TRAVAUX
Les lois et règlements auxquels doivent satisfaire la conception, l'implantation et la
construction des ouvrages, la qualité des matériels, leur fabrication et leur réception
sont complétés par les règlements codes et normes énumérés ci-après :

L’Entrepreneur affirme connaître parfaitement et s’être procuré par lui-même les


textes des lois, des règlements, des normes, des codes et standards visés dans les
documents constituants le présent Marché et devra s’y conformer sans qu’il puisse
en résulter une augmentation de prix.

9
Tableau récapitulatif des normes et codes applicables

Normes Description
CCT Le Cahier des Charges Techniques
CST Le cahier des spécifications techniques
Code Tunisien Code Tunisien de construction des appareils à pression,
Code du travail Code de travail de la république tunisienne
ASMEVIII Rules for construction of Pressure Vessel
ASME IX Welding and Brazing and Fusing calcifications
ASME B31.3 Prococes piping
ASME B31.8 Gas transmission and distribution piping systems
ANSI B16.5, B16.9, B16.11, B11.20 et B31.8
ASTM ASTM A105, A193, A194 et A234
MSS-SP 52, 54, 61, et 63
MSS-SP75 WPH Y60
API 5L Spécification for line pipe
API 6D Spécification for pipeline valves
NT 109-01 Norme de sécurité pour les ouvrages de transport de Gaz combustible par Canalisation
Dispositifs avertisseurs à caractéristiques visuelles, en matière plastique, pour câbles et
NT 05.259
canalisations enterrés
EN 12954 : Protection cathodique des structures Métalliques enterrées ou immergées
ISO 15589-1 Petroleum, petrochemical and natural gas industries-cathodic protection of pipeline systems
DNV-RP-F106 Recommended Practice
API 1104 Welding of Pipelines and Related Facilities
NT 09.14 Norme tunisienne de la Qualité des eaux
Décret n°86-433 Réglementation relative à la protection contre les rayonnements ionisants.
du 28 mars 1986
ANSI Z49.1 Safety in welding and cutting
IEC 61882 Hazard and Operability Study (HAZOP)
EUROCODE Norme Européennes de conception, dimension et de justification des structures
ANSI Z87.1 Eye and face protection
API RP 505 Classification des zones dangereuses
NFC 17-100 et EN Protection des structures contre la foudre : installation des paratonnerres
62305
EN 15.100 Norme pour les installations électriques en basse tentions
API 521 Pressure-relieving and Depressuring Systems

10
CHAPITRE II

DESCRIPTION DES OUVRAGES A CONSTRUIRE


PAR L'ENTREPRENEUR

ARTICLE 5. OUVRAGES A CONSTRUIRE


Les ouvrages à construire par l'Entrepreneur et auxquels s'applique le présent Cahier des
Clauses Techniques Particulières (CCTP) sont :

5.1- LOT 1 : Travaux d’alimentation en gaz naturel de la zone industrielle de TELA :

1- Ligne principale
La prise en charge, le transport des tubes et les travaux de pose d’une conduite en acier X60
API 5 L de diamètre 4 pouces, d’épaisseur 5,2 mm, et de longueur 30 ML, sous une pression
maximale de service de 76 bars et la construction de ses ouvrages annexes.

2- Le point de départ
Le point de départ comprend :
 Le raccordement de la canalisation projetée au piquage en attente à réaliser par la STEG sur la
conduite existante.
 La fourniture et l’installation d’un joint isolant de diamètre 4 pouces classe 600 avec éclateur
au départ de la canalisation.

3- Postes de détente et poste d’odorisation gaz au THT


 La prise en charge, le transport, le montage, l’installation et le raccordement mécanique et
électrique d’un poste de détente 76/20/4 bar 2500 Nm3/h qui sera abrité dans un local en dur à
construire par l’Entrepreneur.
 La prise en charge, le transport, le montage, l’installation et le raccordement mécanique et
électrique d’un poste d’odorisation gaz au THT qui sera abrité dans un local en dur à
construire par l’Entrepreneur.

4- Les constructions en génie civil

L’entrepreneur est chargé de la fourniture au pied d’œuvre des matériaux de construction et


de toutes les prestations nécessaires pour la construction selon des plans guide des ouvrages
suivants :
 L’aménagement du terrain y compris le décapage, les remblais, l’enlèvement des déchets,
terrassement, exécution des voiries et des trottoirs…etc.
 La construction d’une clôture pour le terrain.
 La construction d’un local en dur pour abriter le poste de détente 76/20/4 bar.
 La construction d’un local en dur pour local technique (armoire électrique, dispatching et
instrumentation du poste de détente) et pour abriter le poste d’odorisation gaz au THT.
 La construction d’un local gardien Mirador.

11
5.2- LOT 2 : Travaux d’alimentation en gaz naturel de la zone industrielle Ras El Marj à
Monastir :
1- Ligne principale
 La prise en charge, le transport des tubes et les travaux de pose d’une conduite en acier X60
API 5 L de diamètre 8 pouces, d’épaisseur 7 mm, de longueur 3100 ML, sous une pression
maximale de service de 76 bars et la construction de ses ouvrages annexes.
 La prise en charge, le transport des tubes et les travaux de pose des conduites en acier X42
API 5 L de diamètre 8 pouces d’épaisseur 5,2 mm, de longueur 350 ML sous une pression
maximale de service de 20 bars et la construction de ses ouvrages annexes.

2- Le point de départ
Le point de départ comprend :
 Le raccordement de la canalisation projetée au piquage en attente existant de diamètre 4
pouces à la ville de Menzel Hayet.
 La fourniture et l’installation d’une réduction 4/8 pouces Schedule 80 et d’un joint isolant de
diamètre 8 pouces classe 600 avec éclateur au départ de la canalisation.

3- Postes de détente et poste d’odorisation gaz au THT

 La prise en charge, le transport, le montage, l’installation et le raccordement mécanique et


électrique d’un poste de détente 76/20/4 bar 30 000 Nm3/h qui sera abrité dans un local en dur
à construire par l’Entrepreneur.
 La prise en charge, le transport, le montage, l’installation et le raccordement mécanique et
électrique d’un poste d’odorisation gaz au THT qui sera abrité dans un local en dur à
construire par l’Entrepreneur.
 En amont du poste de détente une vanne à boisseau sphérique d’isolement de diamètre 8
pouces équipée d’un by pass de diamètre 2 pouces muni d’une vanne à boisseau sphérique et
une vanne de laminage qui sera fournie et construite par l’Entrepreneur.
 A la sortie de la rampe de détente 76/20 bars sera raccordé une conduite de diamètre 8 pouces
5,2 mm d’épaisseur pour alimenter le poste de détente 20/4 bars.
 La fourniture et l’installation d’un joint isolant de diamètre 8 pouces classe 300 avec éclateur
au départ de l’antenne 20 bars.
 La prise en charge, le transport, le montage, l’installation et le raccordement mécanique et
électrique d’un poste de détente 20/4 bar 5 000 Nm3/h qui sera abrité dans un local en dur à
construire par l’Entrepreneur.
 En amont du poste de détente 20/4 bar une vanne à boisseau sphérique d’isolement de
diamètre 8 pouces sera fournie et raccordée par l’Entrepreneur.

4- Piquage en attente
 La fourniture de tous les équipements, la construction et le raccordement d’un piquage en
attente sur la conduite principale au niveau de la zone industrielle pour une future
alimentation en gaz naturel de l’industriel IBZ5. Ce piquage est composé essentiellement
d’une réduction 4/8 pouces et d’une vanne à boisseau sphérique de diamètre 4 pouces menu
d’un by-pass de diamètre 2 pouces équipé d’une vanne à boisseau sphérique à bride à
commande manuelle avec réducteur et volant et d’une vanne de laminage à pointeau à brides
RTJ ANSI 600. Le piquage en attente doit être abrité dans une chambre à vanne.

12
5- Les constructions en génie civil

L’entrepreneur est chargé de la fourniture au pied d’œuvre des matériaux de construction et


de toutes les prestations nécessaires pour la construction selon des plans guide des ouvrages
suivants :

 L’aménagement du terrain y compris le décapage, le remblai, l’enlèvement des déchets,


terrassement, exécution des voiries et des trottoirs…etc.
 La construction d’une clôture pour le terrain.
 La construction d’un local en dur pour abriter le poste de détente 76/20/4 bar.
 La construction d’un local en dur pour abriter le poste d’odorisation gaz au THT.
 La construction des locaux en dur pour abriter les armoires électriques, le dispatching et
l’instrumentation du poste de détente.
 La construction d’un local en dur pour abriter le poste de détente 20/4 bar.
 La construction d’un local gardien Mirador.

5.3- LOT 3 : Travaux d’alimentation en gaz naturel de l’industriel Pâtes Warda à Sousse :

1– Ligne principale Il s’agit des travaux de pose d’une conduite :

 A ciel ouvert en acier X42 d’épaisseur 4 mm de diamètre extérieur 4 pouces, de longueur


1700 ML, sous une pression de service de 20 bars depuis le piquage 4 pouces qui sera
réalisé par la STEG jusqu’au raccordement au poste client.
 Par forage dirigé ou fonçage de gaine pour le franchissement des routes et des voies
ferrées, des oueds ou canal par fonçage de gaine en acier de diamètre 8 pouces ou par forage
dirigé et enfilage de la conduite en acier X42 d’épaisseur 4 mm de diamètre extérieur (4
pouces) sous une pression de service de 20 bars.

2 – Pose et raccordement d’une vanne d’isolement et d’un piquage en attente en amont du


poste de détente
La fourniture et pose d’une vanne d’isolement de diamètre 4 pouces et un piquage en attente
composé par une vanne de diamètre 4 pouces et un fond bombé, ce piquage sera installé dans la
même chambre à vannes en béton armé. Tous ces équipements seront fournis et installés par
l’Entrepreneur,
4 – Les constructions en Génie Civil : La construction de deux chambres à vannes
La fourniture à pied d’œuvre de matériaux de construction et toutes les fournitures et les
prestations nécessaires pour la construction de deux chambres à vannes en béton armé.
- La première chambre à vanne est pour abriter la vanne existante au départ de la ligne.
- La deuxième chambre à vanne est pour abriter la vanne d’isolement et le piquage en attente au
niveau du poste de détente du client.

13
5.4- LOT 4 : Travaux d’alimentation en gaz naturel du lotissement AFH Jardin de Tunis :

1- Ligne principale :
La prise en charge, le transport des tubes et les travaux de pose des conduites en acier de
diamètre 12 et 8 pouces, sous une pression maximale de service de 20 bars et la construction de
ses ouvrages annexes.
La ligne principale se compose de deux tronçons comme suivant :
- Du point du départ (PS13) au rond point A3-GP5 :
- Le point de départ comprend :
- Le raccordement de la canalisation projetée au piquage en attente 20 pouces existant au
niveau du PS13 à Séjoumi avec une réduction 12/20 pouces y compris tous les accessoires
nécessaires.
- La fourniture et l’installation d’un joint isolant de diamètre 12 pouces avec éclateur classe 300
au départ de la canalisation.
- Une ligne de longueur de 1,3 Km environ de canalisation en acier de diamètre 12 pouces.
- Un poste de sectionnement sera installé au rond point A3-GP5 sur la ligne 12 pouces par un té
8/12 pouce, composé par une vanne à boisseau sphérique de diamètre 8 pouces équipée d’un by-
pass composé par une vanne à boisseau sphérique et une vanne de laminage en 2 pouces, classe
300.
- En bout de la conduite 12 pouces un piquage en attente sera fournit et installé par
l’Entrepreneur composé par une vanne à boisseau sphérique en 12 pouces équipée par un by-pass
composé par une vanne à boisseau sphérique et une vanne de laminage en 4 pouces et un fond
bombé, classe 300
Du rond point A3-GP5 au site AFH Jardin de Tunis le long de la route X20 :
- Une ligne de canalisation de diamètre 8 pouces sera posée de longueur environ 3,650 Km.
- Un piquage en attente sera installé au bout de la ligne principale en 8 pouces, composé par une
vanne à boisseau sphérique de diamètre 8 pouces classe 300 et un by-pass équipé par une vanne
à boisseau sphérique et une vanne de laminage en 2 pouces avec un fond bombé classe 300.
- Trois antennes de canalisation de diamètre 8 pouces seront posés dans le site du lotissement
AFH Jardin de Tunis :
1er antenne : Canalisation de diamètre 8 pouces de longueur environ 1740 ml, sur cette ligne
deux vannes de sectionnement à boisseau sphérique de diamètre 8 pouces seront installées l’une
au départ ave un joint isolant et l’autre au bout de l’antenne avec un fond bombé classe 300, , ces
vannes seront fournies et installées par l’Entrepreneur dans des chambres à vanne.

- deux postes de détente seront raccordés sur cette ligne avec des vannes d’isolement de diamètre
4 pouces abritées dans des chambres à vanne en béton armé y compris la fourniture de toutes les
accessoires nécessaires, l’une sur la ligne, l’autre sur une antenne de canalisation en 8 pouces de
longueur 80 ML.

2ème antenne : Canalisation de diamètre 8 pouces de longueur environ 400 ml, sur cette ligne une
vanne de sectionnement à boisseau sphérique et un joint isolant de diamètre 8 pouces seront
installés au départ de la ligne,
- Au bout de l’antenne une vanne d’isolement de diamètre 4 pouces classe 300 avec réduction
4/8 pouces en amont du poste de détente qui sera installée,
- Les vannes seront fournies et installées par l’Entrepreneur dans des chambres à vanne.

14
3ème antenne : Canalisation de diamètre 8 pouces de longueur environ 630 ml, sur cette ligne une
vanne de sectionnement à boisseau sphérique et un joint isolant de diamètre 8 pouces seront
installés au départ de la ligne,
- Au bout de l’antenne une vanne d’isolement de diamètre 4 pouces classe 300 avec réduction
4/8 pouces sera installée en amont du poste de détente,
- Les vannes seront fournies et installées par l’Entrepreneur dans des chambres à vanne.
Touts ces équipements seront installés dans des chambres à vanne, toutes les fournitures, les
prestations et l’installation sont à la charge de l’entrepreneur.

2- Les constructions en génie civil

L’entrepreneur est chargé de la fourniture au pied d’œuvre des matériaux de construction et de


toutes les prestations nécessaires pour la construction des chambres à vanne.

5.5- LOT 5 : Travaux du déplacement de la conduite gaz 8 pouces au niveau d’Oued


Eddarb à Kasserine :

Ligne principale :
- La prise en charge, le transport des tubes et les travaux de pose d’un tronçon de canalisations de
diamètre 8 pouces en acier X52 d’épaisseur 5,2 mm raclable, de longueur 1900 ML, sous une
pression maximale de service de 76 bars et son raccordement de part et d’autre à la conduite
existante.
- Une partie de la conduite 8 pouces de longueur d’environ 600 ML sera posée par forage dirigé.

5.6- Ouvrages et équipements nécessaires pour tous les lots

1- Les chambres à vannes


Les chambres à vannes seront construites par l’Entrepreneur en béton armé suivant un plan
approuvé par la STEG. Chaque chambre à vannes sera équipée d’une échelle métallique scellée à
l’une de ses parois internes et d’une trappe d’accès d’un couvercle métallique étanche pour l’accès à
la chambre à vannes. L’échelle sera fournie et installée par l’Entrepreneur, tout en assurant
l’étanchéité parfaite des parois contre l’infiltration de l’eau par cuvelage.

2 - Pièces de formes

Les pièces de forme tel que les coudes à 45° ou 90° - 3D et 5D, Tés, réductions, brides et toutes
autres pièces s’avère nécessaire, sont à fournir et à installer par l’Entrepreneur doivent être de classe
de pression convenable.
L’Entrepreneur est appelé à communiquer les dossiers techniques des pièces de formes pour
approbation avant leurs acquisitions.

3- Les installations de la protection cathodique

3.1-Joints isolants
Les joints isolant de type monobloc de diamètre 12, 8 et 4 pouces ANSI 600 ou
300, protégés par éclateur contre les surtensions, seront fournis et installés par
l’Entrepreneur sur la canalisation principale.
3.2-Les prises de potentiel

L'entrepreneur sera chargé de l’étude, de la fourniture et l’installation du système


de la protection cathodique permanant.

15
L'entrepreneur remettra à la STEG, une étude complète sur la protection cathodique
qui inclut notamment :
- Les résistivités du sol le long du tracé de la canalisation à poser au point
d’installation du poste de soutirage,
- Les notes de calcul qui doivent comprendre essentiellement l’atténuation du
courant sur la ligne, la résistance électrique, la longueur maximale à protéger par le
poste, la surface totale à protéger, la densité du courant total à utiliser pour la
protection lors de la mise en service et après 30 ans d’âge, le calcul de la résistance
anodique, le choix des anodes, la détermination de la masse et le nombre des
anodes etc.. (Selon la norme ISO 15589-1 dernier version).
Les prises de potentiel de type A seront installé tous les 2 km dans les zones rurales
et tous le 1 km dans les zones urbaines et industrielles

Il est prévu de construire des prises de potentiel conformément à l'Article 12 du


CCT et aux plans annexés au présent cahier. Ces prises de potentiel seront fournies
et installées par l'Entrepreneur.
Si pendant les travaux, l'Entrepreneur découvre une structure métallique
(canalisation ou câble) non signalée sur les plans, il en avertira immédiatement la
STEG qui décidera, s'il y a lieu d'installer une prise de potentiel.
 Les anodes sacrificielles nécessaires pour la protection cathodique provisoire de la
canalisation s’il y a lieu.

4- Les bornes de repérage


Les bornes de repérage seront fabriquées et installées par l’Entrepreneur.
La position de la canalisation enterrée sera repérée tout au long de son parcours par
des bornes de repérage conformes aux modèles figurant aux plans types de l’Article
17 du CCT.
Ces bornes seront de types (1) et (2) implantées conformément à l’article 17 du
CCT.

16
CHAPITRE III
FOURNITURES

ARTICLE 6. FOURNITURES A LA CHARGE DE LA STEG


La STEG fournira et mettra à la disposition de l'Entrepreneur pour la réalisation de
ces projets les fournitures suivantes :

 LOT 1 :
 Conduite en acier X60 API 5 L de diamètre 4 pouces, d’épaisseur 5,2 mm, et de longueur 30 ML
 Un poste de détente 76/20/4 bar de capacité 2500 Nm3/h
 Un poste d’odorisation gaz au THT

 LOT 2 :
 conduite en acier X60 API 5 L de diamètre 8 pouces, d’épaisseur 7 mm, de longueur 3100 ML
 conduites en acier X42 API 5 L de diamètre 8 pouces d’épaisseur 5,2 mm, de longueur 350 ML
 Un poste de détente 76/20/4 bar de capacité 30 000 Nm3/h
 Un poste d’odorisation gaz au THT
 Un poste de détente 20/4 bar de capacité 5 000 Nm3/h

 LOT 3 :
 Conduite en acier X42 d’épaisseur 4 mm de diamètre extérieur 4 pouces, de longueur 1700 ML

 LOT 4 :
 Conduite de longueur de 1,3 Km environ de canalisation en acier de diamètre 12 pouces X60
 Canalisation en acier de diamètre 8 pouces X 42 de longueur environ 6,5 Km.

 LOT 5 :
 Conduites en acier X52 API 5 L de diamètre 8 pouces d’épaisseur 5,2 mm, de longueur 1900 ML

Tout ce matériel sera mis à la disposition de l'Entrepreneur aux magasins de la


STEG à (Ain Jloula, Ain Turquia; Gabes et à El Omrane). L'Entrepreneur assurera
la prise en charge et le transport de tout ce matériel à partir du parc de la STEG
jusqu'aux lieux d'utilisation.
Tous les tubes en acier constituant les canalisations de diamètres 4, 8 et 12 pouces
sont soudés longitudinalement en usines par le procédé HFI et sont conformes aux
spécifications API 5L X60, X52 et X42, compte tenu des dispositions propres au
règlement Tunisien de sécurité des ouvrages de transport gaz par canalisation
(Norme NT 109-01).

ARTICLE 7. FOURNITURES A LA CHARGE DE L'ENTREPRENEUR


En complément des fournitures assurées par la STEG et dont la liste limitative
figure à l’Article 6 ci-dessus, l'Entrepreneur assurera à ses frais :
 La fourniture de tous les matériaux,
 Le contrôle en usine des matériels et équipements nécessaires à la construction, à
l'achèvement et à la mise en service des canalisations de gaz et de leurs ouvrages
annexes, c'est à dire de l'ensemble des ouvrages constituant le Marché.
17
 La liste et les quantités de ces fournitures seront établies par l'Entrepreneur et
communiquées à la STEG après la signature du Marché à titre d’information:
 Le matériel de sécurité,
 Les électrodes de soudage,
 Les tubes neufs non revêtus en acier ordinaire de nuance E24 de diamètres 8 et
12 pouces et d’épaisseur 6 mm pour usage en tant que gaines de protection des
canalisations pour les traversées par gaines,
 Tubes en acier étirés sans soudure de nuance API 5L grade B de diamètres 1/2,
1, 3, 4, 8 pouces,
 Les vannes mentionnées dans les bordereaux des prix,
 Les vannes à boisseau sphérique à passage intégral de diamètre inférieur à 4"
pouces ANSI 600,300 et 150.
 Les vannes de laminage à pointeau de diamètre inférieur à 4" ANSI 600 300 et
150,
 Les joints isolants 4 et 8 pouces,
 Les manchons de revêtement thermorétractables pour les joints de soudure,
 Dispositif avertisseur conforme à la norme NT 05-259,
 Les pièces de formes ; coudes de rayon minimal 3xD si nécessaire et après
accord préalable de la STEG,
 Tés réduits, réductions, fonds bombés, et toutes les pièces de formes nécessaires,
 Les prises de potentiel,
 Les joints diélectriques pour les transmetteurs de pression et de température,
 Les bornes de repérage,
 Sable de carrière pour le lit de pose,
 Produit d’étanchéité, colliers isolants, obturateurs, reniflards,
 Le matériel nécessaire aux essais et épreuves (appareils de contrôle, pompe
d’essais, raccords et instruments, eau PH 7,
 Lot de racleurs à mousses, lot de racleurs à coupelles pour épreuves
hydrauliques et le nettoyage des canalisations, les têtes d’essais appropriés
équipés de vannes de purge et des manomètres, balance manométrique et
enregistreurs des pression, etc.), fourniture, l’azote pour la mise en gaz,
matériaux de construction (sable, gravier, ciment, briques, aciers, etc.),
 Les produits consommables (carburant, électricité, etc.),
 Les engins et machines de chantier (cintreuse, pelles mécaniques, brise roches,
compresseur d'air, groupe électrogène, postes de soudure et pinces
ampérométriques, appareils de fonçage/forage, pompes, matériel topographique,
etc.),
 Les moyens de transport et manutention, tout l'outillage, le matériel de réfection
des chaussées et des trottoirs ainsi que tous les matériaux, matériels,
équipements et appareils nécessaires à la parfaite exécution et à l'achèvement
complet des ouvrages, objet du présent Marché.
 Tout le matériel doit être de bonne qualité et approuvé par la STEG.
 L’Entrepreneur se chargera à ses frais des essais et épreuves réglementaires
conformément aux normes, aux règlements et aux documents constituant le
Marché.
 Toutes les fournitures à la charge de l’Entrepreneur doivent être approuvées par
la STEG et doivent être accompagnées des certificats officiels de contrôle en
usine, imposés par le règlement de sécurité (Norme NT 109-01) et le présent
Marché.
 Tous les équipements, matériels, accessoires et appareils fournis par
l’Entrepreneur devront être conçus de manière à supporter les pressions de 76
bars et classés dans la série ANSI 600 et 20 bars classés dans la série ANSI
300.et 150

18
7.1- Tubes en acier
Les tubes en acier constituant les tuyauteries des postes d’isolement, du poste de
départ et d’arrivée seront en acier Gr B, étirés sans soudure et conformes aux
spécifications API 5L et ASTM correspondantes, compte tenu des dispositions
propres au règlement de sécurité NT 109.

Les tubes en acier nus de diamètre 8 et 12 pouces de nuance E24 et d’épaisseur


minimal 4 mm pour usage en tant que gaines de protection des canalisations pour
les traversées par gaines

7.2- Brides en acier


Les brides seront fournies conformément aux Clauses des Spécifications
Techniques de la STEG : ST 0000/1012 et ST 0000/1013.
Elles seront conformes aux codes et standards ANSI B 16.5.

7.3- Joints de Brides


Les joints des brides seront fournies conformément aux clauses des spécifications
techniques de la STEG : ST 0000/1012 et ST 0000/1013.

7.4- Boulonneries
La boulonnerie (tiges filetées et écrous) pour l’assemblage des brides sera conforme
aux clauses des spécifications techniques de la STEG : ST 0000/1016 et ST
0000/1017.

7.5- Pièces de Forme


Les pièces de forme tels que tés, fonds bombés, réductions, coudes, raccords etc.,
doivent être conformes aux spécifications du code ASTM A 234. Leurs
caractéristiques dimensionnelles, leur mode de fabrication et de contrôle doivent
être conformes à ANSI B 16.9 et ANSI B 16.11 et au Cahier des Spécifications
Techniques de la STEG ST 0000/1010 – 1011 – 1024 et 1025.
Les pièces de formes doivent être accompagnées des certificats de réception EN
10204 3.1B visés dans les normes et le règlement de sécurité des ouvrages de
transport de gaz combustible par canalisation NT 109-01.
Tous les raccords vissés seront en acier forgé, le filetage sera le pas Briggs conique,
classe ''3000''.
L’entrepreneur doit fournir les coudes 5D en nombre nécessaire qui seront installés
dans le gazoduc raclable

7.6- Matériel de protection cathodique


Le matériel suivant, qui sera fourni et installé par l'Entrepreneur pour la protection
cathodique des ouvrages, sera conforme à l'Article 12 du CCT et aux spécifications
du présent cahier.

7.6.1. Les joints isolants


La conception mécanique, les matériaux, les dimensions et la construction des
joints isolants doivent satisfaire aux exigences de l’ISO 13623, EN 14161
La performance électrique d'un joint d'isolement doit être testée en laboratoire après
production et sur site juste avant d'être connecté à la conduite

7.6.2. Prises de potentiel


Il est prévu de construire des prises de potentiel conformément à l’Article 12 du
CCT et aux plans annexés au présent cahier (Annexe 4). Ces prises de potentiel
seront fournies et installées par l’Entrepreneur.
L’Emplacement des prises de potentiel figure aux tableaux de l’article 4 du présent
CCTP.

19
7.6.3. Câbles
La section des câbles (1 x 16 mm2) est indiquée sur les plans, en plus des
caractéristiques indiquées à l’Article 12 du CCT, les câbles seront de type U 1000
R 02 V et devront avoir le code couleur suivant :
- Conduite : noir
- Structure tiers : blanc
- Ruban de Mg : rouge
- gaine métallique : jaune
- joint isolant : bleu
Les câbles doivent être résistants à l’agressivité du sol et seront fixés sur la
canalisation par brasage tendre à l’étain ou avec soudure aluminothermie, le
revêtement de la soudure sur la canalisation sera au moins équivalent à celui de
revêtement des tubes.
Le câble est ramené à la surface du sol dans un potelé en acier galvanisé ou de type de
matériaux équivalents et résistant à l’agressivité du sol. Ce potelé sera fixé par un
massif en béton.
7.6.4. Déversoir anodique
Les anodes à utiliser seront de type rondin en Ferro-silicium et auront les
caractéristiques suivantes :

- longueur : à définir par l’entrepreneur


- diamètre : à définir par l’entrepreneur
- masse min : 20 Kg
Composition chimique :
- Silicium : 14,5%
- Magnésium : 0,75%
- Carbone : 0,85%
- Fer : 83,9%
Les anodes Ferro-Silicium doivent être enrobées de back fil.
Les câbles de type HDPE/PE 600 V et de section 16 mm2 et qui sont pré-montés sur
les deux extrémités de l’anode seront livrés à la longueur de 5 mètres au minimum.
L’isolation et l’étanchéité de connexions des câbles seront réalisées en résine époxy
renforcée par du brai thermo-rétractable.

7.7-Produits de revêtement
Les tubes fournis par la STEG pour la construction des canalisations sont revêtus en
polyéthylène extrudé en usine d’épaisseur 3 mm. L'Entrepreneur fournira et
appliquera, après sablage, sur les joints de soudure des canalisations des produits de
revêtement thermo-rétractables qui seront soumis à l’approbation de la STEG.
Dans le cas où le revêtement des tubes fournis par la STEG, serait endommagé par
l’Entrepreneur lors des opérations de transport, de manutention ou autres, ce dernier se
chargera de toutes les fournitures et les réparations du revêtement endommagé, avec
un produit compatible et approprié qui doit être approuvé par la STEG.
L'Entrepreneur appliquera le revêtement à froid sur les parties des conduites enterrées
au niveau des postes de sectionnement et de détente.
Avant la mise en fouille, l'état du revêtement isolant sera soigneusement contrôlé, au
balai électrique, sous une tension d'épreuve de 15 kV les défauts éventuels seront
réparés avec du revêtement au moins équivalent à celui de la conduite. Le remblayage
de la fouille sera effectué avec de la terre meuble ou de sable.
L'Entrepreneur est tenu d’effectuer des mesures d’isolement des canalisations avant et
après remblai selon les méthodes appropriées et approuvées par la STEG. Ce contrôle
conditionnera la réception définitive de l’ouvrage.
Pour chaque forage dirigé, l’Entrepreneur doit procéder à des mesures d’isolement
avant le raccordement à la conduite principale.
20
Dans le cas où les valeurs d'isolement mesurées sur les canalisations objet du présent
Marché, seront inférieures à celles indiquées par les normes en vigueur, l'Entrepreneur
est tenu de rechercher les défauts et procéder à leur réparation.
Tous les frais engendrés par les recherches et les réparations des défauts (fourniture et
prestations) seront à la charge de l'Entrepreneur.

7.8-Dispositif avertisseur
Le dispositif avertisseur sera fourni et mis en place par l’Entrepreneur. Il sera placé à
une distance de 50 cm de la génératrice supérieure de la conduite.
Le dispositif avertisseur doit être fabriqué conformément à la norme NT 05-259.
Le dispositif avertisseur doit avoir une largeur de 50 cm.

7.9-Bornes de repérage
Les tubes pour les bornes de repérage tous type seront fournis et posés par
l’Entrepreneur.

7.10-Dalles en béton
Les dalles en béton sont à la charge de l'Entrepreneur, fournitures et prestations. Elles
doivent être posées au-dessus de la canalisation à la traversée de routes d'importance
secondaire, de pistes et d’accès d’établissements.
Les dalles en béton auront les caractéristiques suivantes :
- Epaisseur minimum : 15 cm - béton dosé à 350 Kg/m3
- Armatures : treillis en acier rond de diamètre 4 mm et de maille 100 x 100 mm
- Largeur minimale : diamètre de la canalisation + 0,60 m
- Fourniture et mise en place d'une interposition de sable ou de terre meuble
(minimum 40 cm).

7.11-Matériel électrique
Tout le matériel électrique fourni par l'Entrepreneur sera en conformité avec la norme
française NFC 15 100 et avec les exigences des normes et lois en vigueur en Tunisie.
Tout le matériel électrique tel que interrupteurs, prises, boites de dérivation, seront de
type ADF pour le local du poste de détente, poste de sectionnement, poste
d’odorisation, dans la zone dangereuse de rayon 15 m et non ADF pour le local du
dispatching.
L’alimentation principale sera réalisée par un câble armé de type U1000 RVFV de
section appropriée protégée par un disjoncteur de calibre adéquat.
 L’installation sera réalisée par des câbles armés de section 2,5 mm2 pour
l’alimentation des foyers lumineux (entre la boite de jonction et luminaire).
 L’éclairage sera assuré par des luminaires ADF EEx-d II B T4. Le câblage sera de
type apparent
 Les câbles seront posés dans des buses en acier galvanisé ou équivalent et des
coudes pour changement de direction de câble. Les buses sont solidairement
cramponnées aux murs et au plafond, par des colliers standard de supportage. Les
dérivations se feront sur boites de dérivation ADF. Les entrées des câbles se feront à
travers des presses étoupes ADF.
 Les réservations non utilisées seront obturées au moyen de bouchons obturateur.
Les luminaires seront à montage plafonnier.
 Le niveau d’éclairement sera conforme à la norme NFC 15-100.
 Les prises de courant électrique doivent être bipolaire ; 2 pôles plus terre 220 V -
16 A de type ADF, munis de presses - étoupes ADF.
 Tous les appareils d’éclairage ADF à l’intérieur seront de type fluorescent 2 x 40
W chacun.
 Tout le matériel nécessaire à l’achèvement complet et à la mise en service de toute
l’installation électrique tels que câbles de liaison, câbles de mise à la terre,
21
interrupteur, disjoncteurs, prises de courant électrique, etc.
 Tous les équipements électriques devront être mis à la terre afin d’assurer
l’équipotentialité de l’ensemble de l’installation. La résistance de la mise à la terre de
chaque puits de terre devra être inférieure à 10.
 Toutes les masses métalliques de l’ensemble des postes seront mises à la terre.
Les câbles de mise à la terre doivent être en (cuivre nu 1 x 16 mm2).

7.12-Manchettes de transition

Les manchettes de transition ou de rattrapage de la différence d’épaisseurs doivent être


en acier de nuance API 5L X52.
L’entrepreneur est tenu de soumettre à la STEG pour approbation toutes les
caractéristiques de cette manchette.

7.13-Autres matériels
Tout le matériel nécessaire à l’achèvement complet et à la mise en service de toute
l’installation électrique tels que câbles de liaison, câbles de mise à la terre,
interrupteur, disjoncteurs, prises de courant électrique, etc.
Tous les équipements électriques devront être mis à la terre afin d’assurer
l’équipotentialité de l’ensemble de l’installation. La résistance de la mise à la terre de
chaque puits de terre devra être inférieure à 10 .
Toutes les masses métalliques de l’ensemble des postes seront mises à la terre. Les
câbles de mise à la terre doivent être en (cuivre nu 1 x 16 mm2).
L’amenée de l’énergie électrique sera assurée par l’Entrepreneur et sera réalisée par un
câble armé de type U 1 000 RVFV de section appropriée protégée par un disjoncteur
de calibre adéquat.

22
CHAPITRE IV : MODE D'EXECUTION DES TRAVAUX

ARTICLE 8. PROGRAMME D'EXECUTION


Dans un délai maximum de quinze (15) jours suivant la notification du Marché,
l'Entrepreneur soumettra à l'approbation de la STEG un planning détaillé d'exécution
des travaux et prestations dont il a la charge et notamment :
 L’élaboration de tous les plans, dessins et documents d'exécution
 L’exécution des opérations tels que :
- Le transport jusqu’à pied d’œuvre de l’ensemble des fournitures
- La construction des canalisations et de leurs ouvrages annexes
- Les essais et épreuves des canalisations et de leurs ouvrages annexes
- L’homologation des soudeurs, des essais mécaniques, des prestations des
contrôles radiographiques des joints de soudures de réparation ou/et des coupes
- Les préparations pour le contrôle officiel, la fourniture des appareils de mesure, la
préparation des éprouvettes pour l’homologation des procèdes de soudage (QMOS) et
la qualification des soudeurs sont à la charge de l’Entrepreneur.
- La vidange et le nettoyage des canalisations
- La mise en gaz
- La mise en service
Le planning devra tenir compte du délai d'exécution et du programme détaillé
d'avancement des travaux.

ARTICLE 9. PREPARATION DES PLANS D'EXECUTION


Conformément à l'Article 18 du CCT l'Entrepreneur établira et soumettra à
l'approbation de la STEG :
9-1- Les documents d'exécution suivants
1- Le plan du tracé général à l’échelle 1/25000
2- Les plans parcellaires à l’échelle 1/1000 avec les profils en long à l’échelle
L=1/1000 et H=1/100
3- Les plans de traversée de routes et des oueds par fonçage/forage
4- Les plans de ferraillage et de coffrage des locaux en génie civil pour les postes de
détente, les postes de sectionnement et de dispatching
5- Les plans de ferraillage et de coffrage des chambres à vanne
6- Les plans des installations électriques
7- La liste des obstacles définis dans l’Article 8 du CCT
9-2- Les notes de calcul des structures et ouvrages en génie civil
9-3- Le rapport de la composition du béton pour les ouvrages en béton armé
9-4- La liste et les coordonnées des balises contractuelles
L'Entrepreneur établira et soumettra à l'approbation de la STEG les plans d'exécution
accompagnés des notes de calcul :
- Des obstacles importants définis dans l’Article 18 du CCT
- Des ouvrages de génie civil qu'il aura à construire.
Ces documents seront établis conformément aux dispositions de l’Article 18 du CCT
et aux indications des plans guides de la STEG et autres documents annexés au présent
cahier et conformément aux règles de l'art.
Les conditions de la transmission de ces documents pour approbation sont celles
indiquées à l'Article 10 du CCAP.

23
ARTICLE 10. SECURITE DU CHANTIER
L’Entrepreneur veillera tout au long du déroulement du chantier à la garantie de la
sécurité de toute personne se trouvant dans l’emprise du chantier et au respect des
normes de sécurité.
L’Entrepreneur mettra à la disposition du chantier le matériel suivant :
- Pour le personnel : chaussures de sécurité, casques, gants et gilets fluorescents.
- Pour l’exécution des travaux : extincteurs, trousse de premiers secours, balises
signalétiques et rubans d’avertissement de chantier.
Toute personne faisant partie du personnel affecté au chantier ne disposant pas du
matériel sus-indiqué ne sera pas admise.
Dans le cadre des mesures réglementaires applicables, l’Entrepreneur est tenu, durant
toute la durée des travaux, de prendre sous sa responsabilité et à ses frais :
a) Toutes les mesures particulières de sécurité qui sont nécessaires eu égard à la
nature de ses propres travaux, des matières qu’il emploie et des dangers que celles-ci
comportent, particulièrement en ce qui concerne les risques d’incendie.
b) Toutes les mesures communes de sécurité (concernant l’hygiène, la prévention des
accidents, la médecine du travail, les premiers secours ou soins aux accidentés et
malades ainsi que la protection contre l’incendie) pouvant être rendues nécessaires par
la présence simultanée à proximité de ses chantiers des installations gaz en
exploitation.

10.1. Plan de Sécurité


L’Entrepreneur doit établir sous sa responsabilité exclusive un plan d’hygiène, sécurité
et environnement qu’en application des précédentes prescriptions, il estime nécessaire
de prendre sur le site. Ce plan doit préciser les modalités d’application aussi bien des
mesures réglementaires que des mesures complémentaires correspondant aux risques
particuliers de ses chantiers en vue d’assurer efficacement :
a) La sécurité des installations existantes en cours d’exploitation,
b) La sécurité de son propre personnel, des agents de la STEG et des tiers,
c) L’hygiène, la médecine du travail et les soins aux malades et aux accidentés,
d) La sécurité des installations et notamment la protection et la lutte contre
l’incendie.
e) Ce plan de sécurité doit être communiqué à la STEG un mois au moins avant
l’ouverture du chantier.
L’Entrepreneur doit lui apporter ultérieurement toutes modifications utiles, notamment
en raison de l’évolution des travaux et en aviser la STEG.
Ce plan et ses modifications successives doivent tenir compte des sujétions spéciales
dues au site, de celles dues à l’existence d’installations en service et des sujétions
pouvant résulter des prescriptions du marché.

10.2. Premiers secours et soins d’urgence


En vue d’organiser efficacement les premiers secours aux accidentés et d’assurer au
mieux les petits soins à apporter aux malades, l’Entrepreneur doit disposer, pour
l’ensemble du personnel sur le site, du personnel de la STEG et de ses représentants,
d’une boite de pharmacie contenant les médicaments necessaires.
10.3. Déclaration d’Accidents
A titre d’information pour la STEG, l’Entrepreneur doit lui adresser sans retard une
copie de chaque déclaration d’accident ayant entraîné au moins une journée
d’interruption de travail, non-comprise celle au cours de laquelle l’accident s’est
produit.
10.4. Responsabilité de l’Entrepreneur
L’Entrepreneur sera responsable des accidents qui pourraient survenir à ses agents ou
à des tiers, à son matériel ou aux agents et matériels de la STEG, du fait des travaux
dont il a la charge.

24
Pour les installations en service, il appartient à l’Entrepreneur de donner toutes les
instructions nécessaires à son personnel, tant en vue de la prévention des accidents de
personnes que pour éviter les incidents d’exploitation ou avarie du matériel.

ARTICLE 11. ETALEMENT DE CHANTIER


Dans les zones à caractère urbain, l'Entrepreneur doit réduire au minimum l'étalement
du chantier, les différentes opérations de pose (piste, tranchée, bardage, soudage,
raccordement, remblai et remise en état des lieux) ne doivent pas s'écarter d'une
distance supérieure à 1000 mètres, entre la première et la dernière opération.
ARTICLE 12. OCCUPATION DES EMPRISES NECESSAIRES A L'EXECUTION
DES TRAVAUX
Les accords de principe nécessaires à l'exécution des travaux seront remis par la STEG
à l'Entrepreneur conformément au tableau annexé à l’Article 2 du C.C.T.
L'Entrepreneur devra obtenir par ses propres moyens les autorisations pour l'exécution
des travaux auprès des autorités concernées et non auprès de la STEG.
L'Entrepreneur utilisera seulement l’emprise mise à sa disposition et évitera
d’empiéter sur les terrains avoisinants.
L'Entrepreneur établira le procès-verbal contradictoire avec la STEG de constatation
d'état des lieux avant commencement des travaux conformément à l’Article 2 du CCT.

12.1- Terrains compris dans l'emprise des privés


Avant d'entreprendre les travaux dans l’emprise comprise dans des terrains privés,
l'Entrepreneur devra obtenir leur accord préalable.
L'Entrepreneur se conformera aux consignes de sécurité et aux conditions d'exécution
qui lui seront imposées.

12.2-Domaine public routier et communal


Avant d'entreprendre les travaux dans le domaine public routier et communal,
l'Entrepreneur devra obtenir et à ses frais les autorisations des travaux et les
permissions de voirie nécessaires et il se conformera aux règles de sécurité et aux
conditions d'exécution imposées par le service gestionnaire de ce domaine.
L'Entrepreneur devra notamment établir toutes les barrières de protection, tous les feux
de signalisation, tous les feux de circulation, tous les passages, toutes les déviations
nécessaires ou imposées.
L'Entrepreneur veillera à la propreté des rues dans lesquelles il exécutera les travaux et
assurera à ses frais les nettoyages nécessaires ou demandés par les services
gestionnaires compétents de la voirie.
Là où la canalisation doit emprunter longitudinalement le domaine public routier ou
communal, son tracé est donné à titre indicatif comme le sont les positions des
ouvrages souterrains connus, dans des zones, l'emplacement définitif ainsi que la
largeur de l'emprise des canalisations sont déterminés en accord avec les services
gestionnaires des voies empruntées et compte tenu de l'encombrement du sous-sol, à
cette fin, l'Entrepreneur effectuera à ses frais, tous les sondages nécessaires à la
recherche des ouvrages souterrains existants et à la détermination du tracé définitif des
canalisations à poser.
Après la mise en fouille dans les zones aménagées et lors de la remise en état des
lieux, l'Entrepreneur est tenu de remplacer à ses frais tous les matériaux (carrelage et
bordures de trottoirs), endommagés par des matériaux neufs ainsi que le remplacement
des arbres arrachées lors des travaux et destinées pour l’embellissement des avenues.

12.3-Zones archéologiques
Avant d'entreprendre les travaux dans les zones archéologiques, l'Entrepreneur devra
obtenir l'accord de l'Institut National d'Archéologie et d'Art (I.N.A.A.).
Pour les travaux qui devront être entreprise dans une zone archéologique, l'exécution
des fouilles sera suivie et surveillées par l'I.N.A.A.
25
ARTICLE 13. PIQUETAGE
Le piquetage de l'axe de la canalisation doit être effectué par l'Entrepreneur. A partir
de cet axe, il devra baliser les limites de l'emprise de la bande de terrain qu'il est
autorisé à occuper.
Ce balisage et la mise des piquets repère devront être effectués conformément à
l’Article 2 du CCT.
Le balisage définitif à la fin des travaux doit être effectué par l'Entrepreneur et doit
être reporté sur les plans définitifs (As Built).
L'implantation des ouvrages annexes sera effectuée par l'Entrepreneur conformément
aux dispositions de l’Article 19 du CCT.
ARTICLE 14. PISTE
L'Entrepreneur construira la piste nécessaire au bardage des tubes, à
l'approvisionnement du chantier et à l'exécution des travaux en fonction des conditions
des lieux.
Lorsque le tracé des canalisations passe par des zones urbaines, la bande des travaux
de pose de cette conduite sera obligatoirement réduite conformément aux instructions
des représentants de la STEG et des gestionnaires du domaine public routier et
communal.
L'Entrepreneur est tenu de prendre les mesures nécessaires lors de la réalisation des
travaux en tenant compte des difficultés liées au rétrécissement de la bande des
travaux de pose.
En dérogation à l’Article 2 du CCT, l'Entrepreneur effectuera le bardage des tubes
dans la bande disponible. L'approvisionnement du chantier se fera à partir des routes
existantes.
Là où la canalisation sera placée le long des routes et que les travaux de pose
obligeront à emprunter longitudinalement l'emprise de la voie, l'Entrepreneur utilisera
obligatoirement les engins montés sur pneumatiques et veillera à ne pas encombrer la
chaussée par des dépôts de matériels et des manœuvres d'engins.
En dehors des agglomérations, là où les canalisations doivent passer et à l'intérieur de
la piste, l'Entrepreneur débroussaille, essouche et dégage la surface des souches et
grosses racines.
L'abattage des arbres est conduit de façon à éviter d'occasionner des dégâts aux arbres
voisins, plantations, cultures, constructions etc.
Les arbres abattus et les troncs ébranchés sont rangés le long de la piste.
ARTICLE 15. TRANCHEE
En tracé courant, la hauteur de recouvrement des canalisations (h) mesurée entre la
génératrice supérieure et la surface du terrain naturel sera d'au moins deux mètres (2
m) en terrain ordinaire et d'au moins un mètre cinquante centimètres (1,5 m) en terrain
rocheux.
Pour l'ouverture de tranchée en zone marécageuse et chaque fois qu'il y a risque
d'éboulement, l'utilisation des palplanches est obligatoire, elles seront fournies et
installées par l'Entrepreneur et à ses frais.
Aux traversées des obstacles, la hauteur de recouvrement sera celle définie en fonction
des dispositions de l’Article 7 du CCT et des plans types y annexés et des plans
d'exécution à établir par l'Entrepreneur pour les obstacles importants qui doivent être
approuvés.
Pour la protection de la canalisation par rapport aux ouvrages métalliques sous terrain
existants, la canalisation sera isolée de toutes structures métalliques tels que
tuyauterie, câbles électriques et téléphoniques, armatures de béton armé etc.
A cet effet, une distance minimale de 0,30 m doit être respectée entre la canalisation et
une autre structure. En cas de croisement ou parallélisme trop rapproché, il y a lieu
d'interposer un matériau imputrescible et isolant entre les deux structures quand la
distance ne pourra pas être respectée.
26
ARTICLE 16. PRISE EN CHARGE DES FOURNITURES ASSUREES PAR LA STEG
Tout le matériel fourni par la STEG (Article 5 du CCTP) sera pris en charge par
l'Entrepreneur aux magasins et parcs de stockage de la STEG à Tunis ou Ain Jloula ou
Sfax ou Gabes.
Les opérations de prise en charge, de manutention, de transport, de stockage et de
gardiennage seront effectuées par l'Entrepreneur et à ses frais en application des
indications de l’Article 3 du CCT.
La longueur totale maximale tolérée des chutes de tubes non utilisables, des tubes
rebutés pour raison imputable à l'Entrepreneur et des tubes utilisés pour les épreuves
d'agrément du procédé de soudage et de qualification des soudeurs, est fixée à trois
pour mille (3‰) de la longueur totale de tubes fournis par la STEG.
L'excédent de longueur sera facturé à l'Entrepreneur.

ARTICLE 17. BARDAGE


Avant le bardage des tubes, l'Entrepreneur effectue une reconnaissance du tracé pour
s'assurer que les indications fournies sont complètes.
Les tubes sont manipulés exclusivement avec des engins de levage et des sangles ou
crochets agréés par la STEG.
Tout stockage prolongé des tubes dans des conditions nuisibles à leur conservation
(terrain corrosif, etc.) est interdit.
Il est obligatoire de placer des matelassages entre tube et calage pour protéger le
revêtement.
Si un défaut est constaté sur des tubes (enfoncement, chanfrein abîmé etc.),
l'Entrepreneur en informe la STEG qui décide soit de les rebuter, soit de les utiliser
après réparation.
Les frais de réparation sont inclus dans les prix de pose.

ARTICLE 18. PREPARATION ET CINTRAGE DES TUBES


L'Entrepreneur effectuera le cintrage des tubes nécessaire pour respecter le tracé de la
canalisation (cintrages verticaux et horizontaux).
La préparation des tubes en acier, leur cintrage et leur contrôle avant soudage bout à
bout, seront effectués conformément à l’Article 4 du CCT.
Le cintrage des tubes sera exécuté à froid, aucune chauffe même locale ne sera admise.
Le rayon maximal de cintrage des tubes est défini dans le tableau (Annexe 1 de
l’Article 4 du CCT) selon que le cintrage est effectué sur un seul tube (R1) ou sur
plusieurs tubes contigus (R2).
En cas de détérioration au cours des opérations de cintrage, le tube sera rebuté.
L'Entrepreneur devra effectuer les cintrages des tubes au moyen d'une cintreuse
hydraulique approuvé par la STEG.
Après cintrage les tubes ne doivent présenter aucune ondulation ou ovalisation hors
tolérance.

ARTICLE 19. NETTOYAGE ET VERIFICATION DES TUBES


Les tubes devront être nettoyés intérieurement. Tout tronçon ou élément assemblé doit
être impérativement obturé par des bouchons agrées par la STEG afin d'éviter
l'introduction fortuite des corps étrangers tels que l'eau ou la boue ou les cailloux.
L'attention du personnel de chantier de l'Entrepreneur est attirée sur la nécessité de
respecter ces prescriptions.
S'il apparaît à l'enlèvement de ces bouchons que ceux-ci n'ont pas empêché certaine
pénétration de corps étrangers, les parties souillées du tronçon doivent être nettoyées
convenablement avant de poursuivre l'assemblage.

27
A la fin du chantier, les tubes non utilisés seront retournés au parc de stockage de la
STEG convenablement chanfreinés avec méplat conformément à l’API 5 L et aux
normes en vigueur.
L’Entrepreneur prendra toutes dispositions utiles pour éviter qu'au cours de leur
manutention et de leur transport, les tubes soient détériorés. En particulier, il prendra
toutes les précautions nécessaires pour protéger les chanfreins et le poinçon de
l'organisme de contrôle des tubes avec des protèges chanfreins agrées par le
représentant de la STEG.
Les tubes doivent porter le numéro d'identification à 50 mm de chaque extrémité.
L'identification des tubes doit être effectuée au pochoir avec peinture blanche.
Les manchettes des tubes récupérées doivent avoir une longueur égale ou supérieure à
un (1) mètre.

ARTICLE 20. SOUDAGE


- L’homologation du mode opératoire de soudage, La qualification des soudeurs, la
fourniture des électrodes, le soudage, les opérations de contrôle et de préparation des
soudures, la préparation des éprouvettes de qualification, les essais destructifs, seront
effectués par l'Entrepreneur, à ses frais et conformément aux Articles 5 et 10 du CCT.
Toutes ces opérations seront effectuées en présence de la STEG et du bureau de
contrôle désigné par la STEG.
- Durant les opérations de soudage, chaque soudeur qualifié portera un insigne
montrant son nom et son numéro d’identisation (W…) .
- Le premier contrôle radiographique des soudures sera effectué à la charge de la
STEG
- Les frais des contrôles radiographiques, aux ultrasons et ressuages sur chantier des
soudures de réparations, et des coupes sont à la charge de l’Entrepreneur et seront
effectués par le même organisme de contrôle agréé et ou enregistré à la Direction de la
sécurité du Ministère et qui est désigné par la STEG.
- L'examen quotidien des clichés des soudures effectuées dans la journée sera assuré
par le bureau de contrôle en présence de la STEG.
- Les frais de contrôle radiographique des soudures de réparations et des soudures
après coupe seront à la charge de l’Entrepreneur par le même bureau de contrôle.
- L'Entrepreneur tiendra dès le début du chantier deux exemplaires de carnet de
soudures qui feront partie des archives techniques suivant modèle annexé à l'Article 5
du CCT. Et approuvé par la STEG, dont un exemplaire sur support numérique (CD,
DVD, ou USB)
- La fourniture des électrodes est à la charge de l'Entrepreneur.
- L’Entrepreneur soumettra à l'approbation de la STEG les procédés et les modes
opératoires de soudage et la procédure de qualification des soudeurs.
L’emballage des électrodes de soudage à utiliser sera clairement identifié, leurs
certificats de réception matière seront soumis au contrôle de la STEG.
- Les paramètres de soudage doivent être accessibles à chaque station de soudage à la
demande de la STEG pour contrôle et vérifications. Conformément aux spécifications
approuvées par la STEG et aux procédures émises à ce sujet par l’Entrepreneur,
chaque soudure défectueuse sera réparée ou refaite en totalité et ré- inspectée avant le
revêtement du joint soudé correspondant.
- Les soudures réalisées seront clairement identifiées.
- En cas de temps froid, pluvieux, orageux ou de vents, L’Entrepreneur s'assurera que
les dispositifs de protection des opérations de soudage (par exemple les niches
adéquates) pour assurer des bonnes conditions de soudage.

L’Entrepreneur doit préparer un carnet de soudure et le soumettre à l’approbation de la


STEG avant exécutions. Le carnet doit porter notamment les paramètres suivants :

28
- Les caractéristiques des postes de soudage utilisés, le procédé de soudage mis en
œuvre et l'identification du soudeur ayant réalisé la soudure
- Le numéro de série des soudures réalisées,
- Le numéro, les caractéristiques et la longueur des tubes situés de part et d'autre des
soudures réalisées,
- La date de réalisation des soudures de ligne, de raccordement, de réparation et de
coupes,
- Les coordonnées géographiques des soudures (génératrice supérieure) rapportées
au système géodésique local ou au système UTM.
- Le taux de réparation maximal toléré par soudeur ne doit pas dépasser 7% à
compter de la première soudure effectuée. Dépassant ce taux, le soudeur doit être
requalifié après une période de formation minimale d’un mois.
- Le taux mensuel de nombre total de réparation toléré ne doit pas dépasser 5%,
dépassant ce taux une requalification des soudeurs sera exigée.
- La deuxième réparation de la soudure quel que soit le diamètre n’est pas
acceptée,

ARTICLE 21. REVETEMENT DES JOINTS DE SOUDURE ET ACCESSOIRES


L'Entrepreneur fournira et appliquera sur les joints de soudure de la canalisation après
sablage, un revêtement au moins équivalent à celui appliqué sur la canalisation en
usine constitué de manchons thermo-rétractables. La qualité du revêtement sera
soumise à l’approbation préalable de la STEG.
L'Entrepreneur doit fournir et appliquer sur tous les accessoires enterrés tels que
vannes, pièces de forme, soudure des câbles de prises de potentiel de la résine époxy
ou produit équivalent dont la qualité sera soumise à l'approbation préalable de la
STEG.

ARTICLE 22. MISE EN FOUILLE


La canalisation sera mise en fouille dès l'application du revêtement conformément aux
dispositions de l'Article 9 du CCT.
La tranchée doit être exécuté conformément aux prescriptions, le fond de fouille doit
être débarrassé des corps durs et ne doit pas comporter de dénivellations brusques et
rapprochées afin que le revêtement ne soit pas détérioré.
En présence d'eau, l'Entrepreneur doit procéder à l'assèchement et au nettoyage de la
tranchée avant la mise en fouille.
Les extrémités de tous tronçons mis en fouille, doivent être obturées par des bouchons
d'un type agréé par la STEG. Ces bouchons devront être hermétiquement étanches.
Aucune introduction d'eau ne sera tolérée dans les canalisations.

ARTICLE 23. POSE DU DISPOSITIF AVERTISSEUR


Les caractéristiques techniques, dimensionnelles et fonctionnelles des dispositifs
avertisseurs qui seront fournis et installés par l’Entrepreneur sur les canalisations en
acier et en polyéthylène seront conformes aux normes NT 05.259.
L’Entrepreneur fournira et installera un dispositif avertisseur de 50 cm de largeur sur
toutes les canalisations à poser. Le dispositif avertisseur sera posé à une distance de 50
cm de la génératrice supérieure des canalisations en acier.

ARTICLE 24. REMBLAI


La protection de la canalisation sera assurée par la mise en place dans la tranchée
d’une couche de 10 cm de sable de carrière en dessous et de 15 cm en dessus de la
canalisation sur toute la longueur de la tranchée. Le sable doit être exempt de cailloux
et de tout objet pointu.

29
La tranchée sera remblayée par couches successives avec compactage conformément
aux dispositions de l’Article 14 du CCT. La couche supérieure sera la couche de terre
agricole et/ou matériaux meubles récupérée avant ouverture de la tranchée.
Lorsque la canalisation sera placée dans le bas-côté d’une voie en remblai, la distance
entre l’axe de la canalisation et la crête des talus devra être au moins égale à deux (2)
mètres. Si l’occupation du sol, la configuration des lieux ou toute autre contrainte
conduit à placer la canalisation à une distance inférieure à celle définie ci-dessus, le
remblai de la voie sera renforcé et élargi pour que la distance imposée soit respectée,
les matériaux utilisés devront être de même nature que ceux déjà en place et agrées par
le service gestionnaire de la voie.

ARTICLE 25. REMBLAI DANS TERRAIN EN PENTE


Lorsque la pente des terrains l’exige, l’entrepreneur établi à ses frais et sous sa
responsabilité, dans la tranchée, des ouvrages s’opposant à l’entrainement du remblai
et ce conformément à l’article 14 du CCT.

ARTICLE 26. FRANCHISSEMENT DES OBSTACLES


Sont considérés comme obstacles importants devant faire l'objet d'un plan d'exécution
à établir par l'Entrepreneur et à soumettre à l'approbation du service gestionnaire et/ou
propriétaire de l'ouvrage et de la STEG, et comme il est dit dans l'Article 8 du C.C.T.
les obstacles suivants :
 Franchissement des voies de communication à structure importante
 Cours d'eau de grandes dimensions ou de régime à caractère particulier
 Digues de protection contre les inondations des villes
 Étangs
 Lagunes
 Lacs et bras de mer
 Passage montagneux
 Emprunts d'ouvrages d’art
 Canal, dalot, conduites SONEDE, ONAS de diamètre supérieur ou égal à 1000
mm ne sont pas considérés comme obstacles importants les câbles électriques et
téléphoniques
Lorsque la canalisation empruntera longitudinalement le domaine public, les oueds ou
les zones marécageuses croisés seront franchies en fouille, et à une distance suffisante
des ouvrages (ponts, buses, etc.) et de leurs protections (gabions, pierres, etc.) pour
que leur stabilité ne soit pas mise en cause.
A la traversée des oueds, l'Entrepreneur effectuera, à sa charge, des études
géotechniques pour l’identification des couches stables en vue de déterminer la
profondeur de pose de la conduite. L’Entrepreneur devra soumettre le rapport
géotechnique ainsi que les plans particuliers pour approbation de la steg. La hauteur H
de recouvrement de la canalisation sera celle résultant de l'application des dispositions
de l'Article 8 du C.C.T. et des plans-types, compte tenu de la nature et de l'épaisseur
des alluvions recouvrant le terrain stable. La hauteur minimale de recouvrement entre
la génératrice supérieure et le terrain stable sera d'au moins égale à un (1) mètre.
Le lestage sera effectué en tenant compte des calculs qui seront effectués par
l'Entrepreneur et approuvés par la STEG.
Le lestage à réaliser doit être du type 2 pour les traversées des oueds et de type 3 pour
la traversée des zones marécageuses.
Le prix de lestage sera pris en considération par la STEG seulement pour la partie
réellement lestée. La longueur de la partie lestée sera étudiée par les soins de
l’Entrepreneur et arrêtée par la STEG lors de l’approbation des documents
d’exécution.

30
Les conditions d'exécution des travaux, le mode d'exécution de ces travaux, les
conditions de contrôle et d'acceptation, l'établissement des plans conformes à la
construction sont définis dans les Articles 8, 11 et 19 du CCT.
Le franchissement des routes doit être effectué par l'Entrepreneur et à sa charge par
fonçage ou forage ou à ciel ouvert suivant les recommandations des services
gestionnaires et/ou propriétaires de l'ouvrage et de la STEG.
Pour le franchissement des routes à ciel ouvert, l'Entrepreneur est tenu de procéder à la
réfection des routes qui doit faire l'objet d'approbation par la STEG et de
l'Administration concernée.
Les obstacles importants doivent faire l'objet d'un plan d'exécution à établir par
l'Entrepreneur et à soumettre à l'approbation du service gestionnaire et/ou propriétaire
de l'ouvrage et de la STEG.

ARTICLE 27. TRAVAUX DE GENIE CIVIL


L'Entrepreneur fournira le matériel nécessaire et réalisera les études et les plans
d’exécution de génie civil et des installations électriques en conformité avec les
exigences des normes et lois en vigueur. L'Entrepreneur effectuera tous les essais
nécessaires après la mise en service des installations. La fourniture de tout le matériel
d’essai est à la charge de l'Entrepreneur.

27.1- Travaux d’aménagement des terrains


Ces postes seront construits conformément aux plans guides fournis par la STEG.
L’Entrepreneur établira à partir de ces plans guides un plan d’exécution qui sera remis
à la STEG pour approbation.

Les travaux d’aménagement des postes comprennent essentiellement :

 L’aménagement des terrains : y compris le piquetage, la démolition des


ouvrages existants de quelque nature qu’il soit, l’abattage des arbres, le décapage,
reprofilage, déblais, remblayage, les compactages nécessaires ainsi que toutes
sujétions de fourniture et d’exécution.
 Construction des accès : Fourniture et mise en place de matériaux sélectionnés
propres exempt d’argile et de traces de gypse bien compacté par couches de 20 cm
d’épaisseur à 98% de L’O.P.M. La fourniture et la mise en place de la couche de
roulement qui sera exécutée en béton bitumineux suivant les indications des plans
guides y compris la fourniture et la pose des bordures de trottoirs, les caniveaux,
l’aménagement des trottoirs en autobloquant, des regards pour réseaux divers
(E.P/E.U), des regards de tirage des câbles électriques et d’instrumentation ainsi que
toutes sujétions de fournitures et d’exécution.

27.2- Locaux en génie civil


Les locaux de génie civil à construire pour abriter les postes de détente 76 /20/4 bars,
poste d’odorisation gaz au THT, poste de détente 20/4 bars. Ces locaux seront
construits suivant les plans guides fournis par la STEG.
Les plans d’exécution (levé topographique, plans d’architecture, de structure,
d’électricité, les notes de calculs, etc.) seront fournis par l’Entrepreneur et approuvés
par la STEG et le bureau de contrôle.

27.2.1-Pour les locaux du poste de détente, du poste d’odorisation gaz au THT,


d’instrumentation…etc : la hauteur sous plafond est de 3m<H<4m

Fouilles et terrassement : fouille en puits et en rigoles à toutes les profondeurs et


dans toutes les natures de terrain même rocheux nécessitant le roc à la pointe et la
31
masse, l’emploi des engins mécanique, des étais et l’épuisement d’eau, le dressement
des parois et des fonds des fouilles.

Bétons pour fondation (armé et non armé)


Gros béton en fondation dosé à 250kg de ciment type I42.5 par mètre cube de béton
mise en place sous semelles, voile, et sous croisement des longrines

Béton de propreté dosé à 150kg de ciment type I42.5 par mètre cube de béton mise
en place sous toutes les longrines.

Béton banché dosé à 250kg de ciment type I42.5 par mètre cube de béton mise en
place pour rattrapage des niveaux projetés.

Béton armé en fondation dosé à 350 kg de ciment type I42.5 par mètre cube de béton
mise en place pour semelles isolées longrine, chape, caniveaux, y compris la
fourniture, transport, façonnage et mise en place des aciers, coffrage, calage, coulage,
prélèvement de six (6) éprouvettes à chaque coulage, frais de laboratoire, vibrage,
décoffrage et toutes sujétions de fourniture et de mise en œuvre.

Béton armé en élévation à 350 kg de ciment type I42,5 par mètre cube de béton mise
en place pour dalles pleine, poutres, poteaux, linteaux, acrotères, raidisseurs, y
compris la fourniture, transport, façonnage et mise en place des aciers, coffrage soigné
à toutes hauteurs et pour toutes formes, calage, coulage, prélèvement de six (6)
éprouvettes à chaque coulage, frais de laboratoire, vibrage, décoffrage et toutes
sujétions de fourniture et de mise en œuvre

Remblais d’apport en sable de concassage ou tout venant sous chape et aux endroits
demandés soit par le bureau de contrôle ou par la STEG.

Plancher en corps creux 16 +5 cm ou 19 + 6 en hourdis céramiques de premier choix


avec nervure et chape de répartition en béton dosé à 350 kg de ciment type I 42.5
exécuté à toutes niveau, coffrage soigné à toutes hauteurs et pour toutes formes,
calage, coulage, prélèvement de six (6) éprouvettes à chaque coulage, frais de
laboratoire, vibrage, arrosage, décoffrage et toutes sujétions de fourniture et de mise
en œuvre

Maçonneries en briques creuse pour murs extérieurs de 25 cm d’épaisseur fini en


briques de 12 trous posé à plat hourdées au mortier de ciment y compris échafaudage,
accès à l’œuvre, jointage et toute sujétions

Enduit intérieur et sous plafond : exécuté en 2 couches la 1ère au mortier de ciment


dosé à 500 kg/m3 de ciment de 5mm d’épaisseur la 2ème couche dosé à 100kg/m3 de
ciment et 200kg/m3 de chaux tout dressé à la règle et soigneusement frotassée

Enduit extérieur : exécuté en 2 couches de 2,5 cm fini la 1ère au mortier de ciment


dosé à 500 kg/m3 de ciment de 5mm d’épaisseur la 2em couche dosé à 100kg/m3 de
ciment et 200kg/m3 de chaux tout dressé à la règle et soigneusement frotassée

Enduits grillagés de 25 mm d’épaisseur à l’endroit des jonctions des éléments en béton


armé et de la maçonnerie en briques composé d’une 1ère couche de crépissage au
mortier dosé à 500kg/m3 de ciment, fixation du grillage maillé 2 cmx2 cm

Forme de pente sur terrasse d’épaisseur 5 cm au point le plus bas en béton dosé à
250 kg/m3 de ciment, chape de mortier de2 cm d’épaisseur en mortier de ciment
parfaitement tire à la règle pour recevoir l’étanchéité en SP 4mm.

32
Etanchéité : Fourniture et mise en œuvre d’une étanchéité mono couche de 4 mm
d’épaisseur, exécute sur une chape d’enduit de ravoirage4 mm et sur une couche
émulsion bitumineuse à raison de 300 kg/m2, posée par soudure à la flamme y
compris le relevé d’étanchéité sur toute la hauteur de l’acrotère.

Descente d’eau pluviale

Menuiserie métallique : La fourniture, confection, pose, et peinture de toute la


menuiserie métallique (porte et aération haute et basse).

Trottoir périphérique de largeur 1m.


Fourniture et pose d’élément de trottoir en béton armé de 15 cm d’épaisseur posé sur
une couche d’Hérisson de 15 cm d’épaisseur minimum

Peinture à l’eau sur murs au surfaçaire comprenant : un dépoussiérage soigné, trois


couches distinctes au surfaçaire du 1er choix (le ton au choix de la STEG) y compris
toutes sujétions de fourniture et de main d’œuvre.

Peinture sur ferronnerie comprenant : Brossage à la brosse métallique, reprise des


parties piquées par la rouille au décapant et au désoxydant, application d’une couche
antirouille au chromate de zinc, deux couches de peinture glycérophtalique (ton au
choix de la STEG) y compris toutes sujétions de fourniture et de main d’œuvre.

Peinture sur étanchéité Fourniture et application de 2 couches pour la protection de


l'étanchéité en vernis d’aluminium,

Electricité ADF :
L’alimentation principale sera réalisée par un câble armé de type U1 1000 RVFV.
L’installation sera réalisée par des câbles armés de section 2.5 mm2 pour
l’alimentation des foyers luminaires ADF EEXdB T6. Le câblage sera de type
apparent.
Chaque poste sera équipé par deux (2) luminaires ADF de type fluorescent 2x40w et
de deux prises de courant.
Les câbles seront posés dans des buses en acier galvanisé ou équivalent, solidairement
cramponnées aux murs et au plafond, par des colliers standards de supportage. Les
dérivations se feront sur des boites de dérivation ADF. Les entrées des câbles se feront
à travers des presses étoupes ADF.
Les réservations non utilisées seront obturées au moyen de bouchons obturateur. Les
luminaires seront à montage plafonnier.

Le niveau d’éclairement sera conforme à la norme NFC 15-100

L’emplacement des caniveaux seront déterminé sur place.


Les réservations pour passage des cheminées, les caniveaux et les fourreaux pour
passage du circuit d’eau à partir du local des chaudières vers le poste de détente.

En plus de ce qui précède le local dispatching recevra :


Carreaux en granito : La fourniture et pose de carreaux en granito marbré blanc de
25 x25 cm posé à joint vide à bain de mortier sur lit de sable criblé y compris
remplissage des joints par coulis de ciment blanc, ponçage et lustrage ainsi que toute
sujétions.

Plinthe céramique : fourniture et pose de plinthe céramique de couleur se


rapprochant à celle du carrelage et de 15 mm d’épaisseur et de 10 cm de hauteur
hourdés au mortier de ciment, joint couler au ciment blanc y compris ponçage,
lustrage, nettoyage et toutes sujétions de mise en œuvre.
33
Exécution de trois prises de courant, y compris prise complète, plaque, monture,
conduite de protection gris non inflammable de diamètre 13 mm, conducteur rigide U
500v de section 2.5 mm2, boites de raccordement, ligne d’alimentation à partir de
l’armoire, deux points prise de courant lumière 2P+T 10/16 A 250 V.

Exécution d’un point lumineux, y compris interrupteurs complets, plaque, monture,


conduite de protection gris non inflammable, conducteur rigide U 500V de section 1.5
mm2, boite de raccordement, ligne d’alimentation à partir de l’armoire
correspondante.

27.2.2- Fourniture et construction d’un mirador conformément au plan d’exécution en mètre carré
couvert fini suivant plan guide.

Le paiement se fera sur la base d’un seul plancher (4x3) - le cout de la cage escalier et tous ce qui
est hors mur devront être inclus dans le prix du mètre carré :

Les travaux comprennent essentiellement


 Fouilles et terrassement : fouille en puits et en rigoles à toutes les profondeurs et dans toutes les natures
de terrain même rocheux nécessitant le roc à la pointe et la masse, l’emploi des engins mécanique, des étais
et l’épuisement d’eau, le dressement des parois et des fonds des fouilles…

 Gros béton en fondation dosé à 250kg de ciment type I42,5 par mètre cube de béton mise en place sous
semelles et au niveau des des, .

 Béton de propreté dosé à 150kg de ciment type I42,5 par mètre cube de béton mise en place sous toutes
les longrines.

 Béton banché dosé à 250kg de ciment type I42,5 par mètre cube de béton mise en place pour rattrapage
des niveaux projetés.

 Béton armé en fondation dosé à 350 kg de ciment type I42,5 par mètre cube de béton mis en place pour
semelles isolées longrine , chape de 12 cm etc, y compris la fourniture, transport, façonnage et mise en
place des aciers, coffrage, calage, coulage, vibrage, décoffrage et toutes sujétions de fourniture et de mise
en œuvres.

 Hérisson de 15 cm sous chape .

 Béton armé en élévation à 350 kg de ciment type I42,5 par mètre cube de béton mise en place pour,
poteaux, poutres , linteau, acrotère escalier etc y compris la fourniture, transport, façonnage et mise en
place des aciers, coffrage à toutes hauteurs calage, coulage vibrage, décoffrage et toutes sujétions de
fourniture et de mise en œuvre.

 Plancher en corps creux 16 +5 cm en hourdis céramiques de premier choix de 16 cm de hauteur avec


nervure et chape de répartition de 5 cm d’épaisseur en béton dosé à 350 kg de ciment type I 42.5 exécuté à
toutes niveau, coffrage soigné à toutes hauteurs et pour toutes formes, calage, coulage, prélèvement de six
(6) éprouvettes à chaque coulage, frais de laboratoire, vibrage, arrosage, décoffrage et toutes sujétions de
fourniture et de mise en œuvre .

 Maçonneries en briques creuse pour murs extérieurs de 25 cm d’épaisseur fini en briques de 12 trous
posé à plat hourdées au mortier de ciment y compris échafaudage, accès à l’œuvre, jointage et toute
sujétions .

 Enduit intérieur et sous plafond : exécuté en 2 couches la 1er au mortier de ciment dosé à 500 kg/m3 de
ciment de 5mm d’épaisseur la 2ème couche dosé à 100kg/m3 de ciment et 200kg/m3 de chaux tout dressé à
la règle et soigneusement frotassée.

34
 Enduit extérieur : exécuté en 2 couches de 2,5 cm fini la 1er au mortier de ciment dosé à 500 kg/m3 de
ciment de 5mm d’épaisseur la 2em couche dosé à 100kg/m3 de ciment et 200kg/m3 de chaux tout dressé à
la règle et soigneusement frotassée.

 Enduit grillagés de 25 mm d’épaisseur au endroit des jonctions des éléments en béton armé et de la
maçonneries en briques composé d’une 1er couche de crépissage au mortier dosé à 500kg/m3 de ciment ,
fixation du grillage maillé 2 cmx2 cm .

 carreaux en granito : La fourniture et pose de carreaux en granito marbré blanc de 25 x25 cm posé à joint
vide à bain de mortier sur lit de sable criblé y compris remplissage des joint par coulis de ciment blanc,
ponçage et lustrage ainsi que toute sujétions.

 Plinthe céramique : fourniture et pose de plinthe céramique de couleur se rapprochant à celle du carrelage et
de 15 mm d’épaisseur et de 10 cm de hauteur hourdés au mortier de ciment, joint coulé au ciment blanc y
compris ponçage, lustrage, nettoyage et toute sujétions de mise en œuvre.

 Revêtement des marches d’escaliers en marbre THALA.

 Exécution de deux prises de courant à l’étage et un prise de courant au RDC, y compris prise
complète, plaque, monture, conduite de protection gris non inflammable de diamètre 13 mm, conducteur
rigide U 500v de section 2.5 mm2, boites de raccordement, ligne d’alimentation à partir de l’armoire, deux
points prise de courant lumière 2P+T 10/16 A 250 V.

 Exécution de 4 points lumineux (1 à l’étage ,1 dans la salle d’eau , 1 dans la kitchinette et 1 pour
assurer l’éclairage de la cage d’escalier) , y compris interrupteurs complets, plaque, monture, conduite de
protection gris non inflammable, conducteur rigide U 500V de section 1.5 mm2, boite de raccordement,
disjoncteurs , luminaires et ligne d’alimentation à partir de l’armoire prévu dans l’article ci-dessus à
l’armoire correspondante .

 Fourniture et mise en place d’une armoire électrique comportant les disjoncteurs nécessaires permettant
d’alimenter l’ensemble des points lumineux et prises.

 Forme de pente sur terrasse d’épaisseur 5 cm au point le plus bas en béton dosé à 250 kg/m3 de ciment,
chape de mortier de 2 cm d’épaisseur en mortier de ciment parfaitement tire à la règle pour recevoir
l’étanchéité en SP 4mm.

 Etanchéité : Fourniture et mise en œuvre d’une étanchéité mono couche de 4 mm d’épaisseur, exécute sur
une chape d’enduit de ravoirage4 mm et sur une couche émulsion bitumineuse à raison de 300 kg/m2,
posée par soudure à la flamme y compris la relevé d’étanchéité sur toute la hauteur de l’acrotère.

 Fourniture et pose de la menuiserie en aluminium pour portes et fenêtre


 Fourniture et pose de porte métallique donnant sur la clôture
 Fourniture et pose de garde-corps métallique
 Fourniture et mise en œuvre du carrelage, de la faïence dans le WC et la kitchenette ( au niveau de l’évier).

 Aménagement d’une tablette recouverte de marbre thala servant de plan de travail dans la kitchenette y
compris un évier à un seul bac , la fourniture et l’installation de la plomberie sanitaire nécessaire ainsi que
l’évacuation des eaux usées vers le puit perdu.

 Fourniture et mise en œuvre de l’équipement sanitaire dans le WC (cuvette et lave main et la plomberie
sanitaire nécessaire ainsi que l’évacuation des eaux usée vers le puit perdu.

 Peinture à l’eau sur murs au surfaçaire comprenant : un dépoussiérage soigné, trois couches distinctes au
surfaçaire type Astralatex 1er choix (le ton au choix de la STEG) y compris toutes sujétions de fourniture et
de main d’œuvre.

 Peinture sur étanchéité Fourniture et application de 2 couches pour la protection de l'étanchéité en vernis
d’aluminium,

 Descente des eaux pluviales.


35
27.3- Chambres à vannes et fosses de drainage :
Fourniture et construction d’une chambre à vanne en béton armé dosé à 350 kg/m3 de ciment (la
nature du ciment est à définir selon les exigences du rapport géotechniques) suivant plans et détails
approuvés par la STEG comprenant essentiellement :

Fouilles et terrassement : fouille en pleine masse au niveau d’une conduite gaz (hors gaz), à toutes
les profondeurs et dans toutes les natures de terrain même rocheux nécessitant le roc à la pointe et la
masse, l’emploi des engins mécanique, des étais et les épuisements d’eau, le dressement des parois
et des fonds des fouilles.

Bétons et béton armé :


Béton de propreté ép 10 cm dosé à 150kg de ciment type I 42,5 par mètre cube de béton
Béton armé dosé à 350 kg de ciment type I 42,5 par mètre cube de béton mise en place pour radiers,
voiles etc, y compris la fourniture, transport, façonnage et mise en place des aciers, coffrage, calage,
coulage, vibrage, décoffrage et toutes sujétions de fourniture et de mise en œuvre.

Comblement des fouilles : Matériaux en provenance des fouilles ou d’apport bien arrosé et
compacté y compris enlèvement des déblais excédentaire, transport à la décharge publique,
nettoyage et remise en état des lieux.

Confection d’un puisard de 0.7x0.7x0.70 remplis de gravier avec granulométries différentes.

Deux portes métalliques pour la chambre à vanne, traverse, écharpes et dormant en profilé de
commerce, y compris quincaillerie, serrure type "Fichet" ou similaire ainsi que toutes sujétions de
fourniture et de pose.

Le cuvelage des parois en enduit étanche (ajout d’un adjuvant et l’application de la mode de
l’emploi indiquée sur le produit) pour assurer une étanchéité contre l’infiltration de l’eau à
l’intérieur de la chambre à vanne.

Fourniture et mise en place d’échelle métallique et de deux reniflards de diamètre 3 pouces.

27.4- Construction des clôtures :


Fourniture et mise en œuvre d’une clôture constituée de briques creuses de 25 cm d’épaisseur finie
et de 3m de hauteur surélevée de rouleau de fils type militaire fixés sur des cornières qui sont fixées
sur les poteaux en 45x45x4,5 en Y de 75 cm de longueur y compris :

Terrassement : Travaux de déblais exécutés manuellement ou mécaniquement dans tous terrains


de quelques natures qu’ils soient et à toutes profondeurs jusqu’à atteindre le bon sol y compris
l'emploi de la masse et de la pointe si nécessaire, les étais, le dressement des parois et des fonds de
fouilles, l'épuisement des eaux, le chargement et le transport à une décharge publique.

Béton de propreté dosé à 150 kg /m3 de ciment I 42.5 de 5 cm d'épaisseur pour tous ouvrages y
compris mise en place, (la nature du ciment est à définir selon les exigences du rapport
géotechniques).

Béton Banché dosé à 250 kg /m3 de ciment I 42.5 pour ouvrages en fondation de 0,20 m
d'épaisseur mis en place conformément aux détails du plan d’exécution selon la configuration du
TN, y compris damage et éventuellement coffrage et décoffrage ainsi que toutes sujétions de
fournitures et de mise en œuvre

Béton dosé à 250 kg /m3 de ciment I 42.5 pour gros béton jusqu’au bon sol avec un minimum de
70 cm mis en place par couches successives de 0,20 m d’épaisseur, y compris damage et
éventuellement coffrage et décoffrage ainsi que toutes sujétions de fournitures et de mise en œuvre,

36
Béton armé dosé à 350 kg /m3 de ciment I 42.5 pour ouvrages en fondation ou en élévation tels
que semelles, longrines poteaux en élévation de 3m et espacés de 4m avec leur dédoublement au
niveau des joints de dilatation tous les 20 m, chainage en béton armé prévu en haut de 0,2 m
d'épaisseur y compris la fourniture, façonnage et la mise en place des armatures, calage pour assurer
l’enrobage de 2.5 cm, coffrage décoffrage et toutes sujétions de fourniture et de mise en œuvre.

Comblement de fouilles en puits ou en rigoles en terre provenant de zone d'emprunt terre jugée
saine et exempte de gypse et d'argile y compris compactage, talutage ainsi que toutes sujétions de
fournitures et de mise en œuvre,

Mur en brique creuses de 20 cm d'épaisseur finie après enduit constitué en briques de 12 trous
posés sur champs, hourdés au mortier de ciment de 3 m de hauteur hors sols mesurées à partir des
niveaux projetés de la plateforme.

Enduit sur les deux faces d'épaisseur 2,5 cm constitué d'une couche d'accrochage au mortier de
ciment dosé à 500 kg fortement projetée, la 2éme couche au mortier de ciment dosé à 300 kg de
ciment fouettée à la truelle dressé à la règle sur repères continus la 3éme couche au mortier de
ciment dosé à 300 kg de ciment étendue à la truelle et soigneusement frottasse y compris arêtes
vives au ciment.

Enduit grillagé composé de grillage à maille hexagonale de 20x20 mm à l’endroit des jonctions de
maçonnerie et béton.

Peinture au surfaçaire en trois couches distinctes y compris brossage, égrenage, couleur au choix
de la STEG

Fourniture et pose de fils barbelés type militaire de 90 cm de diamètre la confection des cornières
en V livrée avec peinture antirouille et trois couches de peinture glycérophtalique, teinte au choix de
la STEG et scellé au niveau des poteaux, y compris toutes sujétions.

27.5- Portes et portails pour clôture :


Fourniture et pose d'une porte métallique coulissante de 6 m de large et 3 m de hauteur avec une
porte incorporé de 0,8 m de largeur. L’ensemble est à commande électrique comprenant tout
équipement nécessaire connecté avec le local gardien y compris les rails de roulement scellé, le
chemin de roulement, le moteur électrique, le câblage électrique, la commande électrique, la
peinture de protection antirouille et deux couches de peinture de finition adéquate et toutes sujétions
de fournitures et de mise en service.

Fourniture et pose de portillon métallique de 1x2.20 m y compris quincailleries, peinture de


protection antirouille et deux couches de peinture de finition.

Les travaux de génie civil nécessités pour la construction des locaux des postes, des chambres à
vannes, le franchissement de certains obstacles et la construction des autres ouvrages annexes seront
effectués conformément aux Articles 11, 19 et 20 du CCT.

La conception, le dimensionnement, les justifications des structures, l’établissement des notes de


calculs, le mode d’exécution, les essais de contrôle qualités sont effectués conformément aux
Normes EUROCODE

27.6- Montage et mise en place des postes


La position des postes sera définie en commun accord avec la STEG au cours de l’aménagement du
terrain.

Ces postes seront conformes aux plans d’exécution établis par l’entrepreneur et approuvés par la
STEG.

Pour tous les postes, les travaux comprennent notamment :


37
L’aménagement des accès et de la plateforme du poste, y compris le décapage des terres, l’apport
des remblais rocheux et des remblais compactables nécessaires.
Tous les niveaux seront rattachés à un repère de nivellement qui sera installé par l’Entrepreneur et
contrôlé par la STEG.
L’Entrepreneur est tenu, avant toute implantation, de s’assurer de la conformité de la configuration
du terrain existant à sa reproduction sur le plan de situation.
Toutes les implantations et opérations topographiques seront assurées par l’Entrepreneur, à ses frais
et sous son entière responsabilité. Le contrôle éventuel exercé par la STEG n’atténuera en rien la
responsabilité de l’entrepreneur qui demeure pleine et entière
Au voisinage des chantiers, l’entrepreneur assurera à ses frais, le libre passage et la sécurité des
tiers. L’alimentation du chantier en eau et en énergie électrique est à la charge de l’Entrepreneur. Le
réemploi de la terre végétale extraite des fouilles n’est pas admis. Les emplacements sur lesquels
l’Entrepreneur se proposera de faire des dépôts ou des décharges devront être agrées.
L’Entrepreneur est entièrement responsable vis-à-vis les autorités locales lorsque les matériaux sont
évacués hors du chantier.
L’empierrement, le gravillonnage et le revêtement des accès.
La construction des clôtures préfabriquées, des portes d’accès et des portails.
Le montage complet du poste, y compris le façonnage des tuyauteries de raccordement et de liaison
des appareils et matériels, les essais et les réglages,
Les passerelles métalliques et tous autres dispositifs nécessaires à l’accès et la manœuvre des
vannes et autres appareils,

La construction des radiers en béton armé dosé à 350 KG de ciment CEM I 42.5 N HRS et
débordant de 1.5m par rapport aux cotes d’encombrement des tuyauteries et des appareils, les
travaux comprennent : fouille, terrassement, coffrage soigné, ferraillage, mise en place des
fourreaux en PVC de diamètres appropriés, exécution des réservations de différentes dimensions,
fixations et mise à la cote des platines et des tiges d’ancrage, coulage du béton, vibrage, décoffrage,
scellements des tiges filetés par mortier de scellement, isolement électrique et exécution des regards
et des circuit de mise à la terre conformément aux plans d’exécution approuvés par la STEG.

La construction des chambres à vannes en béton armé dosé à 350 KG de ciment CEM I 42.5 N
HRS. Les travaux comprennent : fouille, terrassement, épuisement des eaux, coffrage soigné,
ferraillage, coulage du béton, vibrage, décoffrage, cuvelage et étanchéité des parois, menuiserie
métallique pour trappe d’accès, échelle, reniflards pour aération de la chambre, trottoirs protecteurs
de 80 cm minimum tout autour de l’ouvrage, réservations pour passage des tuyauteries, massifs de
supportage des canalisations et des vannes, finition lisse de la toiture avec déversement, peinture à
l’eau des parties apparente et protection bitumineuse pour les partie enterrées.

La construction des locaux des postes de sectionnement. Les travaux comprennent : fouille,
terrassement, exécution de béton et de béton armé en fondation et en élévation, exécution de
planchers, exécution de maçonneries en briques, enduisage, peinture à l’eau, peinture sur support
métallique, étanchéité de la toiture, trottoirs protecteurs de 80 cm minimum tout autour du bâtiment,
exécution des caniveaux et voiles, réservations pour passage de la tuyauteries, massifs de
supportage des canalisations et des vannes, chape lisse ou bouchardés, menuiseries métallique pour
porte et grilles d’aérations, électricité de type ADF.

La construction des locaux techniques, des locaux de dispatching, des bureaux et des loges de
gardiens. Les travaux comprennent : fouille, terrassement, exécution de bétons et bétons armes en
fondation et en élévation, planchers, maçonneries en briques, enduisage, peinture à l’eau, peinture à
huile, étanchéité de la toiture, trottoirs protecteur de 80 cm minimum tout autour du bâtiment,
caniveaux, réservations pour passage des câbles, revêtement des sols, revêtement mural pour les
locaux humides, équipements sanitaires, menuiseries aluminium, menuiserie en bois, décoration des
façades, électricité, plomberie sanitaire pour eaux chaude et eau froide, ferronnerie, climatisation,
etc.

38
27.7- Spécifications générales :

27.7.1 MACONNERIES ET BETON


Les plans d’exécutions porteront mention du dosage des mortiers et des bétons. L’Entrepreneur
étudiera et proposera la composition des mortiers et des bétons pour obtenir les résistances
minimales exigés. Les plans d’exécution porteront mention des résistances minima à obtenir pour
les différents bétons. Ces résistances seront vérifiées suivant la norme NF EN 1290-3. L’eau
employée pour les bétons et mortiers sera claire et exempte de sels minéraux et de matières
organiques pouvant nuire à sa qualité. La STEG s’assurera périodiquement par des analyses de la
qualité d’eau. Les frais d’analyses sont à la charge de l’Entrepreneur. Les dosages prévus pour
l’exécution des ouvrages seront en principe et sauf indications contraires les suivantes :
Béton de propreté 150 KG de ciment CEM I 32.5 N par mètre cube de béton.
Gros béton 250 KG de ciment CEM I 32.5 N par mètre cube de béton.
Béton banché 300 KG de ciment CEM I 32.5 N par mètre cube de béton.
Béton pour béton armé 350 KG de ciment CEM I 42.5 N HRS par mètre cube de béton.
Béton à granulométrie fine 400 KG de ciment CEM I 42.5 N HRS par mètre cube de béton.

27.7.2 ACIER POUR BETON ARME


Des ronds lisses en acier doux (fe235)
Des barres à haute adhérence en acier nature ou écroui (fe400) ou (fe 500)
Les caractéristiques de ces aciers sont celles figurant aux normes Tunisiennes et conformes aux
spécifications des EUROCODES.

27.7.3 CHAPE
Pour dallage d’épaisseur minimale 12 cm sauf spécification contraire sur plan, en béton armé dosé
à 350kg de ciment, exécutée sous les trottoirs et les passages piétonniers et sous les carrelages des
bâtiments. La fourniture, le façonnage et la mise en place des armatures selon le plan d’exécution.
Pour forme de pente en béton maigre dosé à 150kg de ciment d’une épaisseur minimum de 5cm au
point bas finie d’une couche d’enduit de ravoirage de 15mm d’épaisseur en mortier de ciment dosé
à 350kg.

27.7.4 ENDUIT
Enduit extérieur pour toutes surfaces planes ou courbées extérieures en trois couches de 20 mm
d’épaisseur ; première couche en gobetis de mortier de ciment dosé à 500kg, deuxième couche en
mortier bâtard dosé à 300kg (200kg ciment et 100kg chaux) et troisième couche en mortier bâtard
dosé à 300kg (100kg ciment et 200kg chaux). Les repères et les arêtes vives sont en mortier de
ciment.
Enduit intérieur pour toutes surfaces planes ou courbées intérieures en deux couches de 15 à 20
mm d’épaisseur ; première couche en gobetis de mortier de ciment dosé à 500kg et deuxième
couche en mortier bâtard dosé à 300kg (150kg ciment et 150kg chaux). Utilisation d’enduit
grillagé aux jonctions béton – briques.

27.7.5 ETANCHEITE
Elle comprend les travaux nécessaires à l’étanchéité des terrasses plates et les relevés
d’étanchéité autour des acrotères. La pose de la monocouche préfabriquée SP4mm posée en
adhérence par soudure à la flamme et prolongée sur les relevés sur une hauteur de 20cm minimum.
Les recouvrements seront soudés au chalumeau et biseautées, ils auront 10cm de largeur
minimum. La peinture en vernis aluminium. Mise à l’eau pour 48 heures.

27.7.6 REVETEMENT
Pour chaque type de revêtement (faïence, parterre, marbre, carrelage, plinthe…), l’entrepreneur
est tenu de proposer à l’accord de la STEG et avant tout approvisionnement sur chantier, trois
échantillons de modèles différents de premier choix. Le modèle définitif est au choix de la STEG.
Le modèle choisit est conservé au bureau de chantier comme référence.

27.7.7 MENUISERIE EN BOIS ET EN ALLUMINIUM

39
Pour chaque type de menuiserie (porte, fenêtre, armoire…), l’entrepreneur est tenu de proposer à
l’accord de la STEG et avant tout approvisionnement sur chantier, trois échantillons de modèles
différents de premier choix. Le modèle définitif est au choix de la STEG. Un plan de repérage de la
menuiserie ainsi qu’un cahier de détail seront joints au plan et remis à la STEG pour approbation.
Les quincailleries seront au choix de la STEG.

ARTICLE 28. REPERAGE


La position des canalisations sera repérée tout au long de son parcours par des bornes de repérage,
la pose de ces bornes sera effectuée par l'Entrepreneur et à sa charge en application de l'Article 17
du CCT.
Le projet d'implantation à établir par l'Entrepreneur tiendra compte de l'utilisation des balises à :
 tous les cent mètres
 chaque sommet du polygonal correspondant à un changement de direction de tracé
 de part et d’autre de chaque traversée de route, de voie ferrée et oueds, etc.
 Les bornes de repérage, doivent être peintes à la couleur qui sera indiquée par la STEG et
porteront une numérotation tamponnée qui se fait dans les sens d’écoulement du gaz suivant les
indications suivantes :
- STEG
- GAZ
- PK : ………….
- B : ……………

ARTICLE 29. PEINTURE


Les travaux de peinture seront effectués conformément à l'Article 20 du CCT.
Toutes les parties métalliques à peindre (canalisation, charpentes métalliques, portails, clôtures,
serrurerie et quincaillerie, etc.) recevront, après préparation soignée de la surface à peindre :
Une première couche de peinture anticorrosion à l'atelier avant leur transport sur le lieu de
montage
Une deuxième couche de peinture anticorrosion après montage sur le site
une couche de peinture de finition
La couleur de chacune des couches de peinture à appliquer, anticorrosion, intermédiaire et finition,
sera indiquée par la STEG à la demande de l’Entrepreneur.

ARTICLE 30. PROTECTION CATHODIQUE


L'Entrepreneur exécutera les travaux de protection cathodique conformément à l’Article 12 du
CCT et aux plans annexés au présent cahier.

30.1-Prises de potentiel
L'emplacement des prises de potentiel, à installer conformément aux Spécification STEG.
Les prises de potentiel seront raccordées à la canalisation par l'intermédiaire d'un câble électrique à
âme cuivre de 16 mm2 U 1 000 R 02 V de section revêtu d'un isolant résistant à l'agressivité du sol,
ce raccordement consiste à une soudure par brasage tendre à l’étain ou avec soudure
aluminothermie sur la canalisation. Le revêtement de la soudure sur la canalisation sera au moins
équivalent à celui de la canalisation. Aucune poche d’air ne doit subsister, celui-ci doit être rempli
de butyle lorsque la fixation du câble sera réalisée.
L'autre extrémité du câble une fois enroulée sur le tube, sera ramenée à la surface du sol vers
les bornes par l'intermédiaire d'un tube en acier galvanisé ou de type de matériaux équivalent
et résistant.
Le tube galvanisé de la prise de potentiel doit être scellé dans un massif en béton dont les
dimensions doivent être calculées compte tenu de la nature du terrain pour que cette prise ne puisse
être déplacée.
Les prises de potentiel seront toujours installées de telle sorte qu’elles soient aisément accessibles
suffisamment éloignées des zones de circulation pour ne pas être endommagées :
40
 Type A : sur tube seul
 Type B : au niveau de croisement de la canalisation gaz avec des conduites avoisinantes
 Type C : au niveau des traversées de routes et voies ferrées avec gaines en acier
 Type D : de part et d’autre d’un joint isolant
 Type E : de part et d’autre du poste de détente

30.2- Protection cathodique provisoire :


La protection cathodique temporaire doit être appliquée pendant la période entre la
mise en fouille de la canalisation et l'application du système de protection cathodique permanent
pour éviter le risque de corrosion externe de la canalisation.
La protection cathodique temporaire est obligatoire si :
- La canalisation est installée dans un électrolyte de faible résistivité (moins que 100Ω.m)
- La période entre la mise en fouille et la protection cathodique permanent dépasse 3 mois.
- La canalisation est installée dans des zones où une forte corrosion a été identifiée

30.3-Protection de la canalisation au niveau des traversées par gaine


Au niveau des traversées par fonçage, la canalisation sera posée dans une gaine non revêtue en
acier, il faut placer une prise de potentiel de type C sur la canalisation le long de la gaine, et de
renforcer les extrémités de chaque gaine par des colliers isolants et cela pour éviter le contact
pipe/gaine.
L’espace annulaire entre la canalisation et la gaine doit être rempli par un matériau qui empêche la
corrosion et en même temps permet le courant du système de protection cathodique atteigne la
canalisation à protéger.
Des précautions doivent être prises lors de la pose de ces gaines et lors de la mise en place du tube
dans les gaines :
- La canalisation doit être correctement isolée de la gaine
- Un centrage est à poser entre la gaine et la canalisation avec des colliers isolants et
avec un espacement de 0,30 mètre entre le premier et le deuxième collier à fournir et à installer
par l’Entrepreneur à chaque extrémité et d’un virgule cinq (1,5) mètre entre le reste

30.4-Protection de la canalisation par rapport aux ouvrages métalliques souterrains voisins


La canalisation sera isolée de toute structure métallique : tuyauterie, câble électrique, câble
téléphonique, armature de béton armé.
A cet effet :
- Une distance minimale de 0,30 m doit être respectée entre la canalisation à protéger
et toute structure, en cas de croisement ou parallélisme trop approché, il y a lieu d'interposer un
matériau isolant entre les deux structures au cas ou cette distance ne peut pas être respectée.
- Une résistance équipotentielle sera placée au niveau de chaque prise de potentiel type B.

30.5-Influences dues aux lignes de transport de l’énergie électrique


Les influences résultantes du voisinage des lignes électriques à haute tension et de structure
métallique enterrée sont :
- Influence par induction
- Influence par conduction
L’effet de ces influences est cumulé lors d’un défaut sur la ligne électrique et engendrent le
claquage de revêtement et la détérioration de la canalisation.
L’Entrepreneur est tenu d’éviter l’endommagement de la canalisation et de veiller à sécurité de
son personnel et des agents de la STEG en respectant les distances entre les lignes électriques et
les ouvrages gaz :

41
 Cas de lignes moyenne et haute tension (MT et HT) :

Lignes HT Sans câble de garde Avec câble de garde


.1 30 Kv 28 m 10 m
90 Kv 28 m 10 m
150 Kv 90 m 20 m
225 Kv 130 m 30 m

 Cas de ligne basse tension (BT) :


La distance à respecter entre ouvrages gaz et prise de terre des pylônes doit être
supérieure ou égale à deux (2) mètres.

 Cas de voisinage ou de croisement des voies ferrées électrifiées :


L’Entrepreneur est tenu de prendre les mesures nécessaires pour la sécurité des
installations et des intervenants. A l’achèvement des travaux des vérifications de
l’importance des courants vagabonds seront effectuées et l’Entrepreneur prendra les
mesures qui s’imposent.

30.6-Contrôles et essais
30.6.1-Essais avant la mise en service
Dès l’achèvement de la construction des installations de la protection cathodique,
l’Entrepreneur procédera sous le contrôle de la STEG aux vérifications et essais
suivants :
 Vérification des potentiels naturels des conduites par rapport au sol à toutes les
prises de potentiel
 Vérification de la tension alternative entre la conduite et l’installation de la
protection cathodique
 Enregistrements des éventuels courants vagabonds

30.6.2-Essais effectués à la mise en service


Lorsque le contrôle et les essais du système de la protection cathodique, seront jugés
satisfaisants par la STEG, l’Entrepreneur procédera aux opérations de la mise en
service des installations sous le contrôle de la STEG. Ces opérations correspondent
notamment aux :
 Réglage de l’intensité de courant de la protection à la valeur prédéterminée
 Mesure de potentiel à proximité de l’installation de protection en fonctionnement
 Après une période de polarisation qui sera de quelques semaines, l’Entrepreneur
devra effectuer les mesures suivantes :
 Potentiel d’enclenchement et de déclenchement à tous les points de mesure
 Courant de protection
 Résistance entre la conduite et sa gaine, ainsi que le potentiel de celle-ci et du ruban
de magnésium (mesure avec et sans courant)
 Des interférences des structures tierces
 De la tension alternative entre la conduite et le sol aux endroits proches des lignes
HT

30.6.3-Contrôle avant la réception définitive


L’entreprise doit :
 Proposer à la STEG la méthode et le type de matériel à utiliser pour approbation
 Effectuer avant la réception définitive et après l’entassement du terrain (neuf mois
après la mise en fouille) à un deuxième contrôle en vérifiant l’état de revêtement avec
enregistrement
 Effectuer les éventuelles réparations (y compris les fournitures), à ses frais et établir
42
un rapport qui sera remis à la STEG
Dans le cas où des défauts apparaîtraient après ces essais, l’Entrepreneur se chargera
de leurs réparations et éliminations.

ARTICLE 31. EPREUVES HYDRAULIQUES REGLEMENTAIRES


Les essais et épreuves seront effectués par l'Entrepreneur et à ses frais conformément à
l’Article 15 du CCT et la Norme Tunisienne NT 109-01 sous la supervision d'un
Organisme de Contrôle Tunisien.

L'Entrepreneur doit fournir de l'eau pour les épreuves hydrauliques conformément aux
Spécifications et énumérées ci-dessous :

Analyse de l’eau de l’épreuve hydraulique doit comprendre les éléments suivants :


selon la norme NT 09-14 (dernière version) :

PH, Conductivité, salinité, couleur, Turbidité, Carbonate-Bicarbonate, MES, Azote,


Fer, Plomb, Manganèse, Calcium, Sodium, Sulfure, Mercure, Fluorure, Chlorure,
Nitrate, Nitrite, ortho phosphate, aluminium, Cadmium, Cuivre, Zinc, Chrome,
Détergent, Magnésium, Huile, graisse, baryum, Arsenic, Bore, Argent, Chrome Hexa
valent, indice de phénol, Indice des hydrocarbures, Coliformes totaux, coliforme
Thermo- tolérants, Entre coques et Escherichia coli.

Si après l’analyse de l’eau, un doute quelconque persiste, l’eau est éventuellement


additionnée et dosé d’inhibiteur de corrosion, fournie par l’Engreneur et acceptée par
le Maître de l’Ouvrage.

Le PH de l’eau doit être entre 7 et 9

L'Entrepreneur doit procéder aux épreuves hydrauliques du gazoduc et des postes


justes avant la mise en gaz, il doit planifier le remplissage et vidange et séchage des
tronçons de façon à réduire au minimum les durées des épreuves et de l’attente de
mise en gaz

Les épreuves hydrauliques le la canalisation et des postes de sectionnement et de


coupure doivent être réalisés séparément juste avant la mise en gaz. De ce fait
l’Entrepreneur doit prendre en considération dans le planning des épreuves
hydrauliques les durées de remplissage et vidange de l’eau, le séchage, et la
conservation de la canalisation et ses ouvrages, ainsi que la durée nécessaire pour
l’obtention des autorisations de mise en gaz et mise en service.

Les épreuves hydrauliques de tout le gazoduc doivent être effectué par tronçon de
longueur maximale de 20 km, et d’une manière continue sans arrêt. L’Entrepreneur
doit réduire au minimum la durée des épreuves des tronçons, leur raccordement final
aux postes de sectionnement (Golden Weld)

Chaque tronçon ayant subi les épreuves hydrauliques doit être drainé, nettoyé, essuyé
et séché par de l’air sec obturé aux extrémités immédiatement après les tests.

Les parties de canalisation comportant un élément tubulaire, une pièce de forme ou un


appareil accessoire n'ayant pas subi l'épreuve hydraulique individuelle, subiront avant
leur raccordement une épreuve de résistance (toutes vannes ouvertes) :

- au moins égale à 150 % de la pression maximale de service,

43
- au plus égale pour chaque élément constituant l'ensemble fabriqué à la pression
d'épreuve en usine ou à 90 % de sa pression limite de sécurité garantie par le fabricant
de l'élément en cause.

La canalisation subira une épreuve hydraulique de résistance et d'étanchéité


conformément à l’Article 15 du CCT et à la Norme Tunisienne NT 109-01.

- au moins égale à 114 bars et 30 bars (pression effective mesurée au point le plus haut
du tronçon soumis à l'essai) respectivement pour les canalisations opérant à 76 bars, et
20 bars
- au plus égale à la plus petite pression d'épreuve en usine supportée par les éléments
composants le tronçon en cours d'essai et compte tenu de la position dans le tronçon
(altitude de cet élément).

A l'issue des épreuves hydrauliques, l'eau est extraite des canalisations celles-ci sont
ensuite essuyées par passages successives des racleurs de différentes couleurs et des
trains de racleurs à coupelles.

Conservation de la conduite
La conservation de la conduite sera assurée par inertage par injection d’azote à une
pression minimale de 1,5 bars
La procédure de remplissage d’azote et la quantité doit être soumise au préalable à la
STEG pour approbation.

ARTICLE 32. MISE EN GAZ


Dès que les opérations d’essuyages de la canalisation sont terminées, les
raccordements des différents tronçons sont effectués sur la canalisation principale et
que tous les dispositifs de sécurité sont vérifiés.
L'opération de mise en gaz doit être effectuée par le personnel et le matériel de
l'Entrepreneur en présence de la STEG suivant l’Article 15 du CCT, les Normes et les
Règles de l'Art en vigueur et conformément à un programme détaillé de toutes les
opérations à effectuer qui sera soumis à la STEG pour approbation au moins deux
semaines avant la mise en gaz.
L'Entrepreneur ne pourra mettre en gaz qu'une fois les conditions suivantes seront
accomplies :
 Signature du procès-verbal de fin de montage PVFM
 Vérification que tous les dispositifs de sécurité sont opérationnels
 Remise des archives techniques à la STEG
 Remise du programme de mise en gaz
 Réception de l'autorisation de mise en gaz du Ministère de l'Industrie et de la
Technologie. Les démarches administratives pour l'obtention de cette autorisation
doivent être effectuées par l'Entrepreneur
 Achèvement de la remise en état des lieux
 Remise des procès-verbaux de constatation des lieux après occupation signés par
les propriétaires publics et privés et dont le modèle sera conforme aux Articles 8,
14 et 16 du CCT

La STEG fournira le gaz à l'Entrepreneur pour la période de mise en gaz suivant


le programme présenté par lui et approuvé par la STEG.

La STEG facturera à l'Entrepreneur les quantités de gaz torchées à l'air libre, pour des
problèmes de vice de fabrication ou de fausses manœuvres.
L’Entrepreneur doit établir une description détaillée de la procédure d’essuyage et de
mise en gaz des canalisations.

44
ARTICLE 33. MISE EN SERVICE
La mise en service à la pression nominale aura lieu dès que :
- Les réserves constatées lors de la fin de montage et de la mise en gaz sont toutes
levées
- Une mise sous pression de service de la canalisation et de ses ouvrages annexes
durant un (01) mois sans incidents
L'Entrepreneur procédera à la mise en service des ouvrages, conformément à l’Article
22 du CCT, une description détaillée de la procédure de mise en service sera établie
par l'Entrepreneur.

ARTICLE 34. REMISE EN ETAT DES LIEUX


Au fur et à mesure de l'avancement des travaux et dans les plus courts délais,
l'Entrepreneur devra remettre les lieux en état et ce comme indiqué dans les Articles 8,
14 et 16 du CCT.
L'Entrepreneur établira un procès-verbal de constatation d'état des lieux après
occupation, comme indiqué dans l’Article 14 du CCT distinguant les dommages
causés hors emprise (domaines public et privé). Ces dommages hors emprises seront
réglés à l'ayant droit par l'Entrepreneur.
La réparation des ouvrages des tiers doit être exécutée avant la mise en gaz et
approuvée par leur représentant.
La remise en état des lieux doit être approuvée et attestée par les autorités
gestionnaires correspondantes (Ministères de l'Equipement et de l’Habitat, de
l’Agriculture, Municipalités, SNCFT, etc.).
L'Entrepreneur doit éviter pendant tous les travaux d’empiéter ou d’endommager les
terrains avoisinants et d’utiliser seulement l’emprise mise à sa disposition par la
STEG.

ARTICLE 35. ARCHIVES TECHNIQUES


L'Entrepreneur préparera les documents constituant les archives techniques
conformément à l'Article 23 du CCT et à la liste des plans et documents indiqués à
l’Article 2 du présent cahier.
Chaque dossier approuvé par la STEG doit être remis à celle - ci au plus tard 10 jours
avant la date contractuelle de mise en gaz.
L'Organisme préparera les documents constituant les archives pour les différents
contrôles sur site.
Chacun des dossiers devra être remis à la STEG :
A chaque fin du mois pour les rapports et clichés des soudures en ligne, raccordement,
points spéciaux et poste.
Les clichés des films doivent être bien protégés de l'humidité et d'une température
excessive pendant leur stockage aux magasins de l'Organisme de Contrôle, et placés
dans des enveloppes spéciales jusqu'à leur livraison à la STEG.
A la fin du chantier, tous les films radiographiques devront être transmis à la STEG
dans des caisses en bois protégés de l’humidité, des températures et des chocs
mécaniques.

ARTICLE 36. RAPPORT D’AVANCEMENT DU PROJET


L’Entrepreneur doit soumettre un rapport d’avancement qui doit ventiler toutes les
différentes phases du projet de l’étude à la mise en service
- Rapport journalier des opérations exécutées
- Rapport hebdomadaire

45
ARTICLE 37. ANNEXES

Sont annexés au présent CCTP les documents suivants :


- Annexe 1 : Tableau des caractéristiques des tubes fournis par la STEG
- Annexe 2 : Schéma général d’équipement
- Annexe 3 : Schémas des prises de potentiel
- Annexe 4 : Tracé de la conduite projetée
- Annexe 5 : Tableau des critères techniques
- Annexe 6 : Liste des références
- Annexe 7 : Engagement sur la liste minimale du personnel
- Annexe 8 : Engagement sur la liste minimale du matériel
- Annexe 9 : Liste minimale du personnel
- Annexe 10 : Liste minimale du matériel

46
Annexe 1
TABLEAU DES CARACTERISTIQUES DES TUBES

mm 219,1 114.3 304,8


DIAMETRE EXTERIEUR
Pouces 8" 5/8 4" 12"

MODE DE FABRICATION - HFIFI/ERW

X42 X42 X52 X42


NUANCE D’ACIER API 5L X52 PSL2
PSL1 PSL1 PSL2 PSL1

LIMITE ELASTIQUE
BAR 2900 2900 3600 2900 3600
MINIMALE= E 0,2

CATEGORIE NORME
B et C B et C B et C B et C B et C
D’EMPLACEMENT NT109-01
CONTRAINTE MAXIMALE
% de E 0,2 40 40 40 40 40
TRANSVERSALE

EPAISSEUR NOMINALE mm 5,2 8,7 7 5,2 7,1

PRESSION MAXIMALE DE
Bar (eff.) 20 76 76 76 76
SERVICE’’PMS’’

Revêtement externe en polyéthylène extrudé en usine d’une


REVETEMENT EXTERIEUR
épaisseur minimum de 3 mm.
Revêtement intérieur en époxy d’une couche d’épaisseur 100
REVETEMENT INTERIEUR
micron

47
Annexe 2
Schéma général d’équipement

48
49
50
51
52
53
ANNEXE 3
Schémas des prises de potentiel

54
55
56
2 PPC seront installées de part et d’autre de la gaine

57
58
59
ANNEXE 4
Tracé des conduites
LOT 1

60
LOT 2

61
LOT 3

62
LOT 4

63
LOT 5

64
ANNEXE 5
Tableaux des critères techniques
Lot 1 : Travaux d’alimentation en gaz naturel de la zone industrielle de Tela

CRITERES TECHNIQUES EXIGES PAR LE PIECES


DESIGNATION
DOSSIER D’A.O JUSTIFICATIVES
Un projet de travaux de
pose d’un gazoduc durant - Liste des références
Gazoduc de diamètre
la période (Janvier 2012- dûment remplie
Références (*) supérieur ou égal à 4 pouces
Date limite de réception - PV de réception
de longueurs cumulées 1 Km
des offres) conformément provisoire ou définitive
à l’annexe 6 du CCTP
- Chef du projet 1
Niveau: Diplôme de En cas d’attribution de deux
Technicien supérieur ou lots à un même
plus de spécialité soumissionnaire ou Engagement sur
Moyens en mécanique électrique, groupement de l’honneur sur la liste
personnel du génie civil soumissionnaire, un seul minimale du personnel
soumissionnaire conformément à
chef du projet est satisfaisant
l’annexe 7 du CCTP
- Un Soudeur 1
- Un Topographe ou un
1
Bureau de Topographie
- Tractopelle 1
- Postes de soudure 1 Engagement sur
Moyens l’honneur de fournir la
- Pompe d’épreuve. 1
matériels du liste minimale du
soumissionnaire - Compresseur d’air 1 matériel conformément à
(6 bars minimum). l’annexe 8 du CCTP.
- Sableuse. 1

(*) : Exigence de non relance

65
Lot 2 : Travaux d’alimentation en gaz naturel de la zone industrielle de Ras Elmarj à
Monastir

CRITERES TECHNIQUES EXIGES PAR LE PIECES


DESIGNATION
DOSSIER D’A.O JUSTIFICATIVES
Un projet de travaux de
pose d’un gazoduc durant - Liste des références
Gazoduc de diamètre
la période (Janvier 2012- dûment remplie
Références (*) supérieur ou égal à 4 pouces
Date limite de réception - PV de réception
de longueurs cumulées 1 Km
des offres) conformément provisoire ou définitive
à l’annexe 6 du CCTP
- Chef du projet 1
Niveau: Diplôme de En cas d’attribution de deux
Technicien supérieur ou lots à un même
plus de spécialité soumissionnaire ou Engagement sur
Moyens en mécanique électrique, groupement de l’honneur sur la liste
personnel du génie civil soumissionnaire, un seul minimale du personnel
soumissionnaire conformément à
chef du projet est satisfaisant
l’annexe 7 du CCTP
- Un Soudeur 2
- Un Topographe ou un
1
Bureau de Topographie
- Tractopelle 1
- Postes de soudure 2 Engagement sur
Moyens l’honneur de fournir la
- Pompe d’épreuve. 1
matériels du liste minimale du
soumissionnaire - Compresseur d’air 1 matériel conformément à
(6 bars minimum). l’annexe 8 du CCTP.
- Sableuse. 1

(*) : Exigence de non relance

66
Lot 3 : Travaux d’alimentation en gaz naturel de l’industriel Pâtes Warda à Sousse

CRITERES TECHNIQUES EXIGES PAR LE PIECES


DESIGNATION
DOSSIER D’A.O JUSTIFICATIVES
Un projet de travaux de
pose d’un gazoduc durant - Liste des références
Gazoduc de diamètre
la période (Janvier 2012- dûment remplie
Références (*) supérieur ou égal à 4 pouces
Date limite de réception - PV de réception
de longueurs cumulées 1 Km
des offres) conformément provisoire ou définitive
à l’annexe 6 du CCTP
- Chef du projet 1
Niveau: Diplôme de En cas d’attribution de deux
Technicien supérieur ou lots à un même
plus de spécialité soumissionnaire ou Engagement sur
Moyens en mécanique électrique, groupement de l’honneur sur la liste
personnel du génie civil soumissionnaire, un seul minimale du personnel
soumissionnaire conformément à
chef du projet est satisfaisant
l’annexe 7 du CCTP
- Un Soudeur 1
- Un Topographe ou un
1
Bureau de Topographie
- Tractopelle 1
- Postes de soudure 1 Engagement sur
Moyens l’honneur de fournir la
- Pompe d’épreuve. 1
matériels du liste minimale du
soumissionnaire - Compresseur d’air 1 matériel conformément à
(6 bars minimum). l’annexe 8 du CCTP.
- Sableuse. 1

(*) : Exigence de non relance

67
Lot 4 : Travaux d’alimentation en gaz naturel du lotissement AFH Jardin de Tunis

CRITERES TECHNIQUES EXIGES PAR LE PIECES


DESIGNATION
DOSSIER D’A.O JUSTIFICATIVES
Un projet de travaux de
pose d’un gazoduc durant - Liste des références
Gazoduc de diamètre
la période (Janvier 2012- dûment remplie
Références (*) supérieur ou égal à 4 pouces
Date limite de réception - PV de réception
de longueurs cumulées 1 Km
des offres) conformément provisoire ou définitive
à l’annexe 6 du CCTP
- Chef du projet 1
Niveau: Diplôme de En cas d’attribution de deux
Technicien supérieur ou lots à un même
plus de spécialité soumissionnaire ou Engagement sur
Moyens en mécanique électrique, groupement de l’honneur sur la liste
personnel du génie civil soumissionnaire, un seul minimale du personnel
soumissionnaire conformément à
chef du projet est satisfaisant
l’annexe 7 du CCTP
- Un Soudeur 2
- Un Topographe ou un
1
Bureau de Topographie
- Tractopelle 1
- Postes de soudure 2 Engagement sur
Moyens l’honneur de fournir la
- Pompe d’épreuve. 1
matériels du liste minimale du
soumissionnaire - Compresseur d’air 1 matériel conformément à
(6 bars minimum). l’annexe 8 du CCTP.
- Sableuse. 1

(*) : Exigence de non relance

68
Lot 5 : Travaux du déplacement de la conduite gaz au niveau d’Oued Eddarb à
Kasserine

CRITERES TECHNIQUES EXIGES PAR LE PIECES


DESIGNATION
DOSSIER D’A.O JUSTIFICATIVES
Un projet de travaux de
pose d’un gazoduc durant - Liste des références
Gazoduc de diamètre
la période (Janvier 2012- dûment remplie
Références (*) supérieur ou égal à 4 pouces
Date limite de réception - PV de réception
de longueurs cumulées 1 Km
des offres) conformément provisoire ou définitive
à l’annexe 6 du CCTP
- Chef du projet 1
Niveau: Diplôme de En cas d’attribution de deux
Technicien supérieur ou lots à un même
plus de spécialité soumissionnaire ou Engagement sur
Moyens en mécanique électrique, groupement de l’honneur sur la liste
personnel du génie civil soumissionnaire, un seul minimale du personnel
soumissionnaire conformément à
chef du projet est satisfaisant
l’annexe 7 du CCTP
- Un Soudeur 1
- Un Topographe ou un
1
Bureau de Topographie
- Tractopelle 1
- Postes de soudure 1 Engagement sur
Moyens l’honneur de fournir la
- Pompe d’épreuve. 1
matériels du liste minimale du
soumissionnaire - Compresseur d’air 1 matériel conformément à
(6 bars minimum). l’annexe 8 du CCTP.
- Sableuse. 1

(*) : Exigence de non relance

69
ANNEXE 6: LISTE DES REFERENCES

Longueur et
Date début Date fin
Client Objet et N° Marché Diamètre du
d’exécution d’exécution
Pipeline

NB : A fournir les justificatifs des références : (PV de réception provisoire ou définitive)

Fait à ……..…., le ……..….

Cachet et signature

70
ANNEXE 7

Lot 1 : Travaux d’alimentation en gaz naturel


de la zone industrielle de Tela

Engagement sur la liste minimale du personnel


chargé de la réalisation du projet

Je soussigné, Mr…………………………………………………………….. en qualité


de……………………………………………………de l’entreprise……………………....…..……...
Dans le cadre de ma soumission à l’Appel d’Offre National N° 2021 G 32 relatif aux Travaux
d’alimentation en gaz naturel des zones industrielles de Tela et Ras Elmarj à Monastir, de l’industriel
Pâtes Warda à Sousse, du lotissement AFH Jardin de Tunis et de déplacement de la conduite gaz au
niveau d’Oued Eddarb à Kasserine, je m’engage pour la mise en disponibilité du personnel dont la liste
minimale est indiquée dans le tableau ci-après et ce, pour la réalisation des travaux et la bonne exécution
du projet :

Liste du
N° Qualification Nombre
personnel
- Niveau: Technicien supérieur ou plus.
1 Chef du projet Spécialité: Mécanique ou 1
Electromécanique ou Génie civil
Ayant un Certificat d’homologation pour
2 Soudeur 1
le soudage des tubes en acier.
Topographe ou Diplôme dans la spécialité
En plus une Patente ou/et un extrait du
3 un Bureau de registre national 1
des entreprises pour le
Topographie bureau

Fait à ……………..…., le ………..…..….

71
Lot 2 : Travaux d’alimentation en gaz naturel
de la zone industrielle de Ras Elmarj à Monastir

Engagement sur la liste minimale du personnel


chargé de la réalisation du projet

Je soussigné, Mr…………………………………………………………….. en qualité


de……………………………………………………de l’entreprise……………………....…..……...
Dans le cadre de ma soumission à l’Appel d’Offre National N° 2021 G 32 relatif aux Travaux
d’alimentation en gaz naturel des zones industrielles de Tela et Ras Elmarj à Monastir, de l’industriel
Pâtes Warda à Sousse, du lotissement AFH Jardin de Tunis et de déplacement de la conduite gaz au
niveau d’Oued Eddarb à Kasserine, je m’engage pour la mise en disponibilité du personnel dont la liste
minimale est indiquée dans le tableau ci-après et ce, pour la réalisation des travaux et la bonne exécution
du projet :

Liste du
N° Qualification Nombre
personnel
- Niveau: Technicien supérieur ou plus.
1 Chef du projet Spécialité: Mécanique ou 1
Electromécanique ou Génie civil
Ayant un Certificat d’homologation pour
2 Soudeur 2
le soudage des tubes en acier.
Topographe ou Diplôme dans la spécialité
En plus une Patente ou/et un extrait du
3 un Bureau de registre national 1
des entreprises pour le
Topographie bureau

Fait à ……………..…., le ………..…..….

72
Lot 3 : Travaux d’alimentation en gaz naturel
de l’industriel Pâtes Warda à Sousse

Engagement sur la liste minimale du personnel


chargé de la réalisation du projet

Je soussigné, Mr…………………………………………………………….. en qualité


de……………………………………………………de l’entreprise……………………....…..……...
Dans le cadre de ma soumission à l’Appel d’Offre National N° 2021 G 32 relatif aux Travaux
d’alimentation en gaz naturel des zones industrielles de Tela et Ras Elmarj à Monastir, de l’industriel
Pâtes Warda à Sousse, du lotissement AFH Jardin de Tunis et de déplacement de la conduite gaz au
niveau d’Oued Eddarb à Kasserine, je m’engage pour la mise en disponibilité du personnel dont la liste
minimale est indiquée dans le tableau ci-après et ce, pour la réalisation des travaux et la bonne exécution
du projet :

Liste du
N° Qualification Nombre
personnel
- Niveau: Technicien supérieur ou plus.
1 Chef du projet Spécialité: Mécanique ou 1
Electromécanique ou Génie civil
Ayant un Certificat d’homologation pour
2 Soudeur 1
le soudage des tubes en acier.
Topographe ou Diplôme dans la spécialité
En plus une Patente ou/et un extrait du
3 un Bureau de registre national 1
des entreprises pour le
Topographie bureau

Fait à ……………..…., le ………..…..….

73
Lot 4 : Travaux d’alimentation en gaz naturel
du lotissement AFH Jardin de Tunis

Engagement sur la liste minimale du personnel


chargé de la réalisation du projet

Je soussigné, Mr…………………………………………………………….. en qualité


de……………………………………………………de l’entreprise……………………....…..……...
Dans le cadre de ma soumission à l’Appel d’Offre National N° 2021 G 32 relatif aux Travaux
d’alimentation en gaz naturel des zones industrielles de Tela et Ras Elmarj à Monastir, de l’industriel
Pâtes Warda à Sousse, du lotissement AFH Jardin de Tunis et de déplacement de la conduite gaz au
niveau d’Oued Eddarb à Kasserine, je m’engage pour la mise en disponibilité du personnel dont la liste
minimale est indiquée dans le tableau ci-après et ce, pour la réalisation des travaux et la bonne exécution
du projet :

Liste du
N° Qualification Nombre
personnel
- Niveau: Technicien supérieur ou plus.
1 Chef du projetSpécialité: Mécanique ou 1
Electromécanique ou Génie civil
Ayant un Certificat d’homologation pour
2 Soudeur 2
le soudage des tubes en acier.
Topographe ou Diplôme dans la spécialité
En plus une Patente ou/et un extrait du
3 un Bureau de registre national 1
des entreprises pour le
Topographie bureau

Fait à ……………..…., le ………..…..….

74
Lot 5 : Travaux du déplacement de la conduite gaz
au niveau d’Oued Eddarb à Kasserine

Engagement sur la liste minimale du personnel


chargé de la réalisation du projet

Je soussigné, Mr…………………………………………………………….. en qualité


de……………………………………………………de l’entreprise……………………....…..……...
Dans le cadre de ma soumission à l’Appel d’Offre National N° 2021 G 32 relatif aux Travaux
d’alimentation en gaz naturel des zones industrielles de Tela et Ras Elmarj à Monastir, de l’industriel
Pâtes Warda à Sousse, du lotissement AFH Jardin de Tunis et de déplacement de la conduite gaz au
niveau d’Oued Eddarb à Kasserine, je m’engage pour la mise en disponibilité du personnel dont la liste
minimale est indiquée dans le tableau ci-après et ce, pour la réalisation des travaux et la bonne exécution
du projet :

Liste du
N° Qualification Nombre
personnel
- Niveau: Technicien supérieur ou plus.
1 Chef du projetSpécialité: Mécanique ou 1
Electromécanique ou Génie civil
Ayant un Certificat d’homologation pour
2 Soudeur 1
le soudage des tubes en acier.
Topographe ou Diplôme dans la spécialité
En plus une Patente ou/et un extrait du
3 un Bureau de registre national 1
des entreprises pour le
Topographie bureau

Fait à ……………..…., le ………..…..….

75
ANNEXE 8

Lot 1 : Travaux d’alimentation en gaz naturel


de la zone industrielle de Tela

Engagement sur la liste minimale du matériel


pour la réalisation du projet
Je soussigné, Mr……………………………………………………………..en qualité
de……………………………………………de l’entreprise…………………………………….………

Dans le cadre de ma soumission à l’Appel d’Offre National N° 2021 G 32 relatif aux Travaux
d’alimentation en gaz naturel des zones industrielles de Tela et Ras Elmarj à Monastir, de l’industriel
Pâtes Warda à Sousse, du lotissement AFH Jardin de Tunis et de déplacement de la conduite gaz au
niveau d’Oued Eddarb à Kasserine, je m’engage pour la mise à la disposition du chantier durant la
période de réalisation des travaux, du matériel nécessaire à la bonne exécution du projet et dont la liste
minimale est indiquée dans le tableau ci-après :

N° Moyens en matériel Nombre

1 Tractopelle 1
2 - Poste de soudure 1
3 - Pompe d’épreuve 1
4 - Compresseur d’air (6 bar minimum) 1
5 - Sableuse 1

Fait à …………..…., le …………....….

76
Lot 2 : Travaux d’alimentation en gaz naturel
de la zone industrielle de Ras Elmarj à Monastir

Engagement sur la liste minimale du matériel


pour la réalisation du projet
Je soussigné, Mr……………………………………………………………..en qualité
de……………………………………………de l’entreprise…………………………………….………

Dans le cadre de ma soumission à l’Appel d’Offre National N° 2021 G 32 relatif aux Travaux
d’alimentation en gaz naturel des zones industrielles de Tela et Ras Elmarj à Monastir, de l’industriel
Pâtes Warda à Sousse, du lotissement AFH Jardin de Tunis et de déplacement de la conduite gaz au
niveau d’Oued Eddarb à Kasserine, je m’engage pour la mise à la disposition du chantier durant la
période de réalisation des travaux, du matériel nécessaire à la bonne exécution du projet et dont la liste
minimale est indiquée dans le tableau ci-après :

N° Moyens en matériel Nombre

1 Tractopelle 1
2 - Poste de soudure 2
3 - Pompe d’épreuve 1
4 - Compresseur d’air (6 bar minimum) 1
5 - Sableuse 1

Fait à …………..…., le …………....….

77
Lot 3 : Travaux d’alimentation en gaz naturel
de l’industriel Pâtes Warda à Sousse

Engagement sur la liste minimale du matériel


pour la réalisation du projet
Je soussigné, Mr……………………………………………………………..en qualité
de……………………………………………de l’entreprise…………………………………….………

Dans le cadre de ma soumission à l’Appel d’Offre National N° 2021 G 32 relatif aux Travaux
d’alimentation en gaz naturel des zones industrielles de Tela et Ras Elmarj à Monastir, de l’industriel
Pâtes Warda à Sousse, du lotissement AFH Jardin de Tunis et de déplacement de la conduite gaz au
niveau d’Oued Eddarb à Kasserine, je m’engage pour la mise à la disposition du chantier durant la
période de réalisation des travaux, du matériel nécessaire à la bonne exécution du projet et dont la liste
minimale est indiquée dans le tableau ci-après :

N° Moyens en matériel Nombre

1 Tractopelle 1
2 - Poste de soudure 1
3 - Pompe d’épreuve 1
4 - Compresseur d’air (6 bar minimum) 1
5 - Sableuse 1

Fait à …………..…., le …………....….

78
Lot 4 : Travaux d’alimentation en gaz naturel
du lotissement AFH Jardin de Tunis

Engagement sur la liste minimale du matériel


pour la réalisation du projet
Je soussigné, Mr……………………………………………………………..en qualité
de……………………………………………de l’entreprise…………………………………….………

Dans le cadre de ma soumission à l’Appel d’Offre National N° 2021 G 32 relatif aux Travaux
d’alimentation en gaz naturel des zones industrielles de Tela et Ras Elmarj à Monastir, de l’industriel
Pâtes Warda à Sousse, du lotissement AFH Jardin de Tunis et de déplacement de la conduite gaz au
niveau d’Oued Eddarb à Kasserine, je m’engage pour la mise à la disposition du chantier durant la
période de réalisation des travaux, du matériel nécessaire à la bonne exécution du projet et dont la liste
minimale est indiquée dans le tableau ci-après :

N° Moyens en matériel Nombre

1 Tractopelle 1
2 - Poste de soudure 2
3 - Pompe d’épreuve 1
4 - Compresseur d’air (6 bar minimum) 1
5 - Sableuse 1

Fait à …………..…., le …………....….

79
Lot 5 : Travaux du déplacement de la conduite gaz
au niveau d’Oued Eddarb à Kasserine

Engagement sur la liste minimale du matériel


pour la réalisation du projet
Je soussigné, Mr……………………………………………………………..en qualité
de……………………………………………de l’entreprise…………………………………….………

Dans le cadre de ma soumission à l’Appel d’Offre National N° 2021 G 32 relatif aux Travaux
d’alimentation en gaz naturel des zones industrielles de Tela et Ras Elmarj à Monastir, de l’industriel
Pâtes Warda à Sousse, du lotissement AFH Jardin de Tunis et de déplacement de la conduite gaz au
niveau d’Oued Eddarb à Kasserine, je m’engage pour la mise à la disposition du chantier durant la
période de réalisation des travaux, du matériel nécessaire à la bonne exécution du projet et dont la liste
minimale est indiquée dans le tableau ci-après :

N° Moyens en matériel Nombre

1 Tractopelle
2 - Poste de soudure 1
3 - Pompe d’épreuve 1
4 - Compresseur d’air (6 bar minimum) 1
5 - Sableuse 1

Fait à …………..…., le …………....….

80
ANNEXE 9
Liste minimale du personnel pour la réalisation des projets
Lot 1 :

N° Liste du personnel Nombre


1 Chef projet 1
2 Soudeur homologué 1
3 Topographe ou bureau de topographie 1

A l’entrée en vigueur du marché, l’Entrepreneur doit présenter le CV et le diplôme du chef du projet,


l’homologation des soudeurs, le diplôme du topographe ou la patente du bureau de topographie

Lot 2 :

N° Liste du personnel Nombre


1 Chef projet 1
2 Soudeur homologué 2
3 Topographe ou bureau de topographie 1

A l’entrée en vigueur du marché, l’Entrepreneur doit présenter le CV et le diplôme du chef du projet,


l’homologation des soudeurs, le diplôme du topographe ou la patente du bureau de topographie

Lot 3 :

N° Liste du personnel Nombre


1 Chef projet 1
2 Soudeur homologué 1
3 Topographe ou bureau de topographie 1

A l’entrée en vigueur du marché, l’Entrepreneur doit présenter le CV et le diplôme du chef du projet,


l’homologation des soudeurs, le diplôme du topographe ou la patente du bureau de topographie

Lot 4 :

N° Liste du personnel Nombre


1 Chef projet 1
2 Soudeur homologué 2
3 Topographe ou bureau de topographie 1

A l’entrée en vigueur du marché, l’Entrepreneur doit présenter le CV et le diplôme du chef du projet,


l’homologation des soudeurs, le diplôme du topographe ou la patente du bureau de topographie

81
Lot 5 :

N° Liste du personnel Nombre


1 Chef projet 1
2 Soudeur homologué 1
3 Topographe ou bureau de topographie 1

A l’entrée en vigueur du marché, l’Entrepreneur doit présenter le CV et le diplôme du chef du projet,


l’homologation des soudeurs, le diplôme du topographe ou la patente du bureau de topographie

82
ANNEXE 10
Liste minimale du matériel pour la réalisation des projets
Lot 1 :

N° Moyens en matériel Nombre


1 - Tractopelle 1
2 - Poste de soudure 1
3 - Pompe d’épreuve 1
4 - Compresseur d’air (6 bar minimum) 1
5 - Sableuse et lot de matériel de revêtement 1

A l’entrée en vigueur du marché l’Entrepreneur doit présenter les justificatifs de sa possession ou de


location du matériel.

Lot 2 :
N° Moyens en matériel Nombre
1 - Tractopelle 1
2 - Poste de soudure 2
3 - Pompe d’épreuve 1
4 - Compresseur d’air (6 bar minimum) 1
5 - Sableuse et lot de matériel de revêtement 1
A l’entrée en vigueur du marché l’Entrepreneur doit présenter les justificatifs de sa possession ou de
location du matériel.

Lot 3 :
N° Moyens en matériel Nombre
1 - Tractopelle 1
2 - Poste de soudure 1
3 - Pompe d’épreuve 1
4 - Compresseur d’air (6 bar minimum) 1
5 - Sableuse et lot de matériel de revêtement 1
A l’entrée en vigueur du marché l’Entrepreneur doit présenter les justificatifs de sa possession ou de
location du matériel.

Lot 4 :
N° Moyens en matériel Nombre
1 - Tractopelle 1
2 - Poste de soudure 2
3 - Pompe d’épreuve 1
4 - Compresseur d’air (6 bar minimum) 1
5 - Sableuse et lot de matériel de revêtement 1

83
A l’entrée en vigueur du marché l’Entrepreneur doit présenter les justificatifs de sa possession ou de
location du matériel.

Lot 5 :

N° Moyens en matériel Nombre


1 - Tractopelle 1
2 - Poste de soudure 1
3 - Pompe d’épreuve 1
4 - Compresseur d’air (6 bar minimum) 1
5 - Sableuse et lot de matériel de revêtement 1

A l’entrée en vigueur du marché l’Entrepreneur doit présenter les justificatifs de sa possession ou de


location du matériel.

84

Vous aimerez peut-être aussi