Vous êtes sur la page 1sur 18

Conception et réalisation d’une carte de

commande d’un feu de croisement à base du


PIC 16F84 Conception et réalisation d’une
carte de
commande
d’un feu de croisement à base du PIC 16F84

Encadré par :
Réalisé par :
ARRAI Fatima Zahra

BAAKILI Anas M. Rhofir Karim


BERNAKI Oumaima

BEKHKHAKH Youssef

TOUANATI Ahmed

LARAIG YOUSSEF

GOUGNI Youssef

AMENZOUY Rachid 1

Année universitaire 2015 --2016


Sommaire
Remerciements………………………………………………………….………….………...
Introduction générale………………………………………………………...…….…….…....
1. Généralités sur les Feux de croisement…………………………………………...….…….
1.1. Définition …………………………………………………………………………
1.2. Objectifs et domaine d'emploi………………………………………………….…
1.3. Principes…………………………………………………………………………..
2. Généralités sur les microcontrôleurs ……………….…..………………………...……...
3. Généralités sur les PICS ……………………………………………..…………….…….
4. Etude du PIC 16F877…………………………………………………………………….
5. Commande d’un feu de croisent …………………………………………………...…….
5.1. Cahier de charge fonctionnelle ……………………………………………………..
5.2. Commande d’un PIC
5.2.1.Code Assembleur …………………………………………….
6. Simulation et Réalisation de la carte de commande du feu de croisement ………………
6.1. Présentation d’ISIS……………..…………………………………..……………
7. Simulation du feu de croisement sous isis …………………………………………..
1. Cas normal…………………………………………………………………………..
2. Cas spécial…………………………………………………………………………..
3. Cas clignotement ……………………………………………………………………
Conclusion générale…………………………..................................................………………
Remerciement

Nous avons l’honneur d’exprimer notre profonde

gratitude et nos vifs remerciements à tous ceux qui nous ont

aidé et guidé par leurs conseils.

Nous adressons nos remerciements en premier lieu à notre


Ecole ENSA Khouribga
Qui nous a offert cette précieuse occasion pour effectuer ce
projet, ainsi qu’à nos professeurs encadrant M.Rhofir pour
Leurs conseils judicieux et Leurs grandes compétences tout
au long de cette période.
Introduction générale
Notre projet, pour ce premier semestre, consiste à faire la conception et la réalisation d’une
carte de commande d’un feu de croisement. Notre travail est divisé en deux parties
principales à savoir une partie théorique et une partie pratique.
Dans la partie théorique, nous allons faire les présentations suivantes :
• Les feux tricolores en générales
• Les microcontrôleurs
• Les Pics
Dans la partie pratique, nous procéderons à la simulation dans un premier temps à la
simulation sur ISIS ensuite la réalisation de la carte de commande sur maquette.

1. Généralités sur les feux de croisement


1.1. Définition :
Un feu de circulation routière est un dispositif permettant la régulation du trafic
routier entre les usagers de la route, les véhicules et les piétons.
Les feux destinés aux véhicules à moteurs sont généralement de types tricolores,
auxquels peuvent s'ajouter des flèches directionnelles. Ceux destinés aux piétons
sont bicolores et se distinguent souvent par la reproduction d'une silhouette de
piéton. Les feux tricolores pour cyclistes se distinguent par la reproduction d'une
bicyclette. En Europe, la convention européenne sur la signalisation routière
(convention de Vienne sur la signalisation routière) de 1968, à laquelle se sont
depuis ralliés de nombreux États, contient des dispositions qui fixent les catégories,
formes et couleurs des signaux routiers, dont les signaux lumineux.
Un carrefour à feux tricolores est commandé par un contrôleur de feux, appareil
électronique de contrôle/commande.
Les feux sont généralement déclinés à partir de deux couleurs de base : le rouge
pour fermer, le vert (ou encore le bleu plus rarement) pour ouvrir. Le jaune-orangé
est également utilisé et sert à signaler le passage du feu vert au feu rouge (et aussi,
dans certains pays, du feu rouge au feu vert). Ces couleurs ont l'avantage d'être très
différentes, sauf pour la plupart des daltoniens ; mais, pour eux, la position du feu
(en haut, au milieu, en bas ; ou parfois à gauche, au milieu, à droite) prend toute sa
signification.
1.2. Objectifs et domaine d'emploi
L'emploi des feux de circulation a pour but d'assurer la sécurité de tous les usagers
de la voirie, piétons et conducteurs, et de faciliter l'écoulement des flux de
circulation denses. On peut citer comme exemples:
 la gestion du trafic aux intersections
 la traversée des piétons, autour des intersections gérées par des feux et où le
moment de trafic est élevé ou le sentiment d'insécurité des piétons important
 l'exploitation par sens uniques alternés d'une section où le croisement est
impossible ou dangereux (ouvrage d'art étroit, emprise de travaux, etc.) ;
 l'affectation de certaines voies d'une chaussée à un sens de circulation en
fonction des besoins, ou leur condamnation momentanée ;
 le contrôle d'accès à certaines voies rapides ;
 la gestion d'un point de contrôle des personnes ou des véhicules nécessitant
leur arrêt (péage).
 la protection d'obstacles intermittents (passages à niveau, traversées de
voies de tramways, ponts mobiles, passages d'avions, avalanches, etc.).
1.3. Principe
Aux croisements, le principe du feu rouge consiste lorsqu'un feu rouge est allumé à
arrêter les usagers sur une ligne, tracée au sol et à défaut à l’aplomb du feu de
signalisation pour les automobilistes et les cyclistes ou matérialisée par un trottoir
pour les piétons. Ceci laisse le temps à différents usagers de passer en évitant de
bloquer certaines voies de circulation.
2. Généralités sur les microcontrôleurs
Un microcontrôleur est un circuit intégré qui rassemble les éléments essentiels
d'un ordinateur : processeur, mémoires (mémoire morte pour le programme,
mémoire vive pour les données), unités périphériques et interfaces d'entrées-
sorties. Les microcontrôleurs se caractérisent par un plus haut degré
d'intégration, une plus faible consommation électrique, une vitesse de
fonctionnement plus faible et un coût réduit par rapport aux microprocesseurs
polyvalents utilisés dans les ordinateurs personnels. Par rapport à des systèmes
électroniques à base de microprocesseurs et autres composants séparés, les
microcontrôleurs permettent de diminuer la taille, la consommation électrique
et le coût des produits. Ils ont ainsi permis de démocratiser l'utilisation de
l'informatique dans un grand nombre de produits et de procédés. Les
microcontrôleurs sont fréquemment utilisés dans les systèmes embarqués,
comme les contrôleurs des moteurs automobiles, les télécommandes, les
appareils de bureau, l'électroménager, les jouets, la téléphonie mobile, etc.

3. Généralités sur les PICS


Un PIC est une famille de microcontrôleur fabriqué par le constructeur
Microchip, c’est une unité de traitement d’information de type microprocesseur
à laquelle on a ajouté des périphériques internes permettant de faciliter
l'interfaçage avec le monde extérieur sans nécessiter l’ajout de composants
externes.
Les Pics sont des composants RISC (Reduced Instructions Set Computing) ou
encore composant à jeu d’instructions réduit. L'avantage est que plus on réduit
le nombre d’instructions, plus facile et plus rapide en est le décodage, et plus
vite le composant fonctionne. Alors, les microcontrôleurs 16F84 représentent
le cerveau de notre projet, d’où nous allons les étudier.
4. Etude du PIC 16F84
4.1. Présentation
16F84 dont le numéro 16 signifie qu'il fait partie de la famille "MID-RANGE". C'est la famille
de PIC qui travaille sur des mots de 14 bits.
La lettre F indique que la mémoire programme de ce PIC est de type "Flash".
Les deux derniers chiffres permettent d'identifier précisément le PIC, ici c'est un PIC de type 84.
La référence 16F84 peut avoir un suffixe du type "-XX" dans lequel XX représente la fréquence
d'horloge maximal que le PIC peut recevoir.

4.2. Brochage

Brochage du pic 16F84

 Vss et Vdd : broches d'alimentation (3 à 5,5 V).


 OSC1 et OSC2 : signaux d'horloges, ces broches peuvent recevoir un circuit RC ou un
résonateur.
 CLKIN : peut être connectée à une horloge externe (0 à 4, 10 ou 20 MHz).
 MCLR : Reset (Master Clear).
 RA0, ..., RA4 : 5 entrées/sorties du port A.
 RB0, ..., RB7 : 8 entrées/sorties du port B.
 T0CKI : Entrée d'horloge externe du timer TMR0.
 INT : entrée d'interruption externe.
5. Commande d’un feu de croisement
5.1. Chier de charge fonctionnelle
Si tous les deux voies sont vides on aura un clignotement, alors le premier
arriver et le prioritaire,
Une fois une (interruption) voiture arrive la priorité est donné à cette dernière

Feux de croisement d’un carrefour

5.2. Commande d’un PIC


5.2.1. Code Assembleur
Pour la programmation nous avons utilisés la programmation modulaire
c'est-à-dire diviser le programme en plusieurs sous programme et on
appel toutes les fonctions dans le programme principal à savoir la main.

 ASSIGNATIONS :

 Définition des ports :


 Macro :

 DECLARATIONS DE VARIABLES

 DEMARRAGE SUR RESET

 ROUTINE INTERRUPTION
 switch vers différentes interruptions inverser ordre pour modifier priorités

Tester si interruption RB0 autorisée si oui on teste interruption RB0 en cours


Si non sauter au test suivant
 Les traitements effectués :

Dans le traitement 1 et 2 en traite suivant les valeurs de EX1 et EX2 les valeurs
des flags normale flag et spécial flag ou bien en sort de l’interruption
 Spéciale Flag

 Restauration de work File et status :

 Initialisation

 Effacer la RAM :

 Initialisations de Led
 Programme de temporisation :
 Séquence Normal :
 Programme de Clignotement

 Programme principale :
6. Simulation et Réalisation de la carte de commande du feu de croisement
6.1. Présentation d’ISIS

ISIS est un logiciel, permettant entre autres la création de schémas et la simulation


Électrique. Grâce à des modules additionnels, ISIS est également capable de simuler
le comportement d'un microcontrôleur (PIC, Atmel, 8051, ARM, HC11...) et son
interaction avec les composants qui l'entourent.

Interface du logiciel ISIS


Interprétation : Cette image représente l’interface du logiciel sous lequel nous avons
fait la simulation du feu de croisement. ISIS contient une bibliothèque à l’intérieure de
laquelle on trouve les composants permettant de réaliser les schémas.

8. Simulation du feu de croisement sous ISIS


1. Cas Normal :

Lorsque les deux voies sont occupées, On aura le cas normale d’un feu rouge
2. Cas spéciale :
 Lorsque la premiere voie est occupée on aura la séquence suivante :
 Lorsque la deuxieme voie est occupée on aura la séquence suivante :

Cas clignotement :

Cette cas est exécuté lorsque les deux voies sont libres :
 Conclusion générale
Notre projet consistait à faire la conception et la réalisation d’une carte de
commande d’un feu de croissement
Ce projet nous a été très bénéfique au niveau individuel ainsi qu’au niveau collectif,
car il nous a permis de travailler en groupe permettant ainsi de développer les
éléments de synergie des membres du groupe.
Même si nous avions rencontré quelques difficultés à certains niveaux du projet
ainsi que des problèmes techniques au niveau du logiciel, nous avons su les
surmonter en trouvant les solutions adéquates. Notre travail s’est finalisé par la
simulation sous le logiciel ISIS qui nous a permis de savoir faire des
circuits(schémas) tout en ayant l’opportunité de tester si les résultats obtenus dans
la partie théorique sont identiques à ceux de la pratique.
Notre montage permet de gérer la circulation routière d’un carrefour, il y’a
possibilité d’améliorer en ajoutant d’autres composants permettant de réaliser
d’autres applications en relations avec le projet, mais malheureusement le temps ne
nous a pas été favorable.

Vous aimerez peut-être aussi