Vous êtes sur la page 1sur 100

MAGELLAN

SOPHIE LE CALLENNEC

Édition spéciale pour l’enseignant


avec des pistes de mise en œuvre

Mon fichier
de trace écrite
CM1
CYCLE 3

Histoire
Géographie
EMC
Version spéciale
pour l’enseignant

1 LE PASSÉ, L’HISTOIRE Avec des suggestions


de mise en œuvre

A L’histoire

■■ Le mot « histoire » peut avoir trois sens :

– les histoires que l’on raconte, par exemple Le Petit Chaperon rouge /
La Chèvre de Monsieur Seguin…
– le passé : tout ce qui a eu lieu avant aujourd’hui / avant le présent / avant
maintenant / ce qui s’est passé autrefois/ dansle temps…
– la science qui étudie le passé de l’humanité.
■■ Voici des exemples de ce à quoi l’histoire s’intéresse :

– les événements du passé : par exemple, l’arrivée de Christophe Colomb en Amérique /


la prise de la Bastille / la Deuxième Guerre mondiale…
– la manière dont on vivait autrefois, par exemple, la vie despremiersêtreshumains/
ISBN : 978-2-401-04513-2

l’école au xixe siècle / leschevaliersau Moyen Age…

NES
DER
AINE
B Se repérer dans le passé L’ÉP MPS MO

POR
CON OQUE
TEM
TE
LES

Préhistoire Antiquité Moyen Age


-3000 -2000 -1000 1 1000 de nos
naissance jours
invention
de l’écriture de Jésusde Nazareth
V O C A B U L A I R E

chronologique : dansl’ordre du temps.


un héritage : les biens et les richesses d’une personne qui reviennent à ses enfants après sa mort ;
plus généralement, ce qui est transmis de génération en génération.
© HATIER Paris 2018

l’histoire : la science qui étudie le passé de l’humanité.


historique : qui concerne l’histoire, qui mérite d’être étudié par les historiens.

l’humanité : l’ensemble des êtres humains.


2 LES TRACES DU PASSÉ AUTOUR DE NOUS
A Les vestiges

■■ Dans mon village, mon quartier ou ma ville, il y a des vestiges du passé :

par exemple, une église qui date du


Moyen Age / une « rue desmoulins» qui
nousapprend qu’il y avait desmoulins
ici autrefois/ une plaque commémorative
qui rappelle la mort d’un résistant
Lesélèvesdessinent
pendant la guerre / desmaisonsen
un vestige de leur choix.
pierre qui ont plusde 200 ansdansle
quartier du rond-point / la mairie,
sur laquelle il est écrit qu’elle a été
construite en 1832…

B Le travail des archéologues

■■ Au fil du temps, les vestiges du passé sont enfouis dans le sol car ilssont recouvertspar
des euillesmortesqui pourrissent et se transforment en terre.

■■ Les archéologues dégagent délicatement les vestiges pour ne paslesabîmer.

V O C A B U L A I R E

les vestiges : ce qui reste du passé.


cherche, récupère et étudie lesvestigesdu
un·e archéologue : un savant ou une savante qui

passé, notamment ceux enfouisdansle sol.


3 LES TRACES D’UNE OCCUPATION ANCIENNE
DU TERRITOIRE FRANÇAIS
depuis1 million d’années
il y a 3 millions d’années 2,5 millions d’années 2 millions d’années 1,5 million d’années 1 million d’années 500 000 ans de nos jours

A La préhistoire

■■ On appelle « préhistoire » le passé le plus ancien de l’humanité :

pré = avant préhistoire = période avant l’histoire

B Les vestiges de la préhistoire en France

■■ En France, on trouve des vestiges très anciens des peuples de la préhistoire, par exemple

desos/ desdents/ desrestesde nourriture / desoutils/ destracesde oyer /


desobjetsd’art…
■■ Cela prouve que notre pays est habité depuis la préhistoire / un million d’années.

C La vie des peuples de la préhistoire

■■ Les vestiges nous apprennent comment vivaient les premiers peuples : ilscueillaient des
ruits/ ilsdéterraient desracines/ ilschassaient et ilspêchaient / ils abriquaient
desoutilsen pierre / ils aisaient du eu pour se réchauffer et cuire lesaliments/
ilsdormaient à l’entrée descavernesou dansdesabrisen branchageset en peau /
ilscréaient desœuvresd’art.

V O C A B U L A I R E
nos ancêtres : les personnes
de notre famille qui ont vécu
longtemps avant nous.
une œuvre d’art : une création
artistique.
la préhistoire : la période la plus
ancienne du passé de l’humanité,
avant l’invention de l’écriture.
une reconstitution : un dessin,
une mise en scène qui montre
comment la situation devait être.
4 DES PEINTURES ET DES GRAVURES
DE LA PRÉHISTOIRE FRANÇAISE
Lascaux, il y a 17 000 ans
il y a 3 millions d’années 2,5 millions d’années 2 millions d’années 1,5 million d’années 1 million d’années 500 000 ans de nos jours

A Les peintures et les gravures

■■ On trouve des peintures et des gravures de la préhistoire dans la grotte de Lascaux,


on peut ajouter le nom d’autresgrottesque lesélèvesconnaissent.
■■ Les peuples de la préhistoire dessinaient desanimaux / desvaches/ descerfs/
deschevaux / desbisons/ deshiboux / despingouins…
mais ils dessinaient rarement despersonnes/ desêtreshumains.

B La peinture ou la gravure préhistorique que j’aime

J’aime particulièrement la Scène du puitsdansla grotte de Lascaux.


Elle a été faite il y a 18 000 ansenviron.
On voit un homme attaqué par un bison blessé.
Je l’aime particulièrement parce que cela ait peur et c’est impressionnant.

Lesélèvesreproduisent l’œuvre qu’ilsont choisie.


5 LES POPULATIONS DE LA GAULE
à partir du vie siècle av. J.-C.
-1000 -500 1 500 1000 1500 2000

A Le peuplement de la Gaule

■■ Durant l’Antiquité, notre pays était peuplé par :

– les descendants despeuplesde la préhistoire


– des Celtes venus d’Europe centrale
– des Grecs venus de Grèce par la mer Méditerranée
■■ Ces populations se sont mélangées pour former un même peuple : les Gaulois es.•

B Un territoire riche

■■ La Gaule était un territoire riche : lesagriculteur rice s produisaient du blé


• •

et élevaient deschevaux et desporcs/ lesartisan e s abriquaient desoutils/


• •

desarmes/ desbijoux / lesGaulois esvendaient •

cesobjetset une partie de leursrécoltesaux peuples


voisins.

C Un peuple de guerriers

■■ Les Gaulois étaient divisés en tribus.


■■ Les tribus étaient dirigées par desguerriers/
deschefschoisisparmi lesguerriers.
V O C A B U L A I R E
un·e artisan·e : une personne qui fabrique des objets à la main ou
avec des outils simples.
le commerce : l’échange de produits contre de l’argent.
les descendants : les générations de la même famille qui viennent
après.
un·e paysan·ne : un agriculteur, une agricultrice qui vit
simplement.
une tribu : un groupe de personnes qui ont la même langue,
la même manière de vivre et un même chef.
6 LA GAULE ROMAINE
Alésia, 52 av. J.-C.
-1000 -500 1 500 1000 1500 2000

A La puissance de Rome

■■ Durant l’Antiquité, Rome dominait le pourtour


de la mer Méditerranée.

B La conquête de la Gaule

■■ Au ier siècle av. J.-C., les Romains voulaient conquérir la

Gaule car la Gaule était riche.

■■ Finalement, les Romains ont vaincu les Gaulois :

– Lieu : Alésia Année : 52 av. J.-C.


– Chef des Gaulois : Vercingétorix
– Chef des Romains : JulesCésar

C La romanisation de la Gaule

■■ La Gaule est alors devenue une province romaine : lesRomainsont établi la paix entre
lestribusgauloises. / lesRomainsont construit desroutes/ desvilles.

V O C A B U L A I R E
conquérir : s’emparer d’une région par la guerre.
les Gallo-Romain·e·s : les Gaulois et les Gauloises
qui vivaient comme les Romains et les Romaines.
■■ Les plus riches Gaulois se sont mis un impôt : l’argent que l’on verse à son pays ou à sa
région pour les dépenses communes (construire les
routes, payer les soldats…).
à vivre comme les Romains : on les appelait l’indépendance : la liberté, le fait de n’être soumis
à aucune autorité, d’être responsable de soi-même,
les Gallo-Romains. de décider seul pour soi-même.
une province : dans l’Antiquité, un territoire
conquis par un autre peuple et dominé par lui.
7 DES VESTIGES DE L’ANTIQUITÉ
A Des vestiges en France

■■ Les Romains et les Gallo-Romains ont construit des villes dans lesquelles on pouvait trouver :

un théâtre

un arc de triomphe

un aqueduc

une route

B Des vestiges dans ma région

■■ Dans ma région, on trouve des vestiges

de l’Antiquité :

Lesélèvesdessinent un vestige
de l’Antiquité.

■■ Ces vestiges datent


8 L’HÉRITAGE DE LA GAULE
PUIS DE LA GAULE ROMAINE

Des Gaulois et des Gauloises, puis des Gallo-Romaines et des Gallo-Romains, la France a hérité…

des mots La majorité des mots que nous employons vient du latin : rose / terre /
de vocabulaire
corps/ ête / agenda / piano…

Les Romains nous ont fait découvrir la démocratie : le ait que le pouvoir
le droit
d’être citoyen appartienne aux citoyens, qui votent.

À partir du iie siècle, de nombreux Gaulois sont devenus chrétiens.


une religion

le tonneau / le matelas/ le savon / la moissonneuse…


des inventions

un emblème le coq

V O C A B U L A I R E
un·e chrétien·ne : une personne dont la religion est
celle fondée par Jésus de Nazareth.
une église : un bâtiment dans lequel les chrétiens
prient.
9 LES GRANDES MIGRATIONS
DU IVe-Ve AU Xe SIÈCLE

-1000 -500 1 500 1000 1500 2000

A Les « Barbares »

■■ Le sens du mot « Barbares » :

– à l’époque des Romains : lesétrangersqui


vivaient différemment d’eux.
– de nos jours : despersonnessauvageset cruelles.

V O C A B U L A I R E
une frontière : la limite entre deux pays.
massacrer : tuer avec acharnement.
une migration : le déplacement d’une population
qui s’installe dans une autre région.
piller : voler en commettant des violences
et en détruisant tout.

B Les « Barbares », les Huns et les Vikings

Les « Barbares » Les Huns Les Vikings

du nord et de l’est du nord de


Ils venaient de… d’Asie
de la Gaule l’Europe

au iv e e
et au v au iv e et au ve au ix e e
et au x
Ils sont arrivés…
siècle siècle siècle

Ilsse sont installés Ilsont massacré et Ilsse sont installés


Ce qu’ils ont fait partout en Gaule pillé / poussé les sur lescôteset ont
dans notre pays
et ont ondé des « Barbares» en remonté les leuves.
royaumes. Gaule.
10 CLOVIS ET LES MÉROVINGIENS
496, ba m d 
-1000 -500 1 500 1000 1500 2000

A Clovis, roi des Francs

FICHE D’IDENTITÉ : CLOVIS


■ Clovis a vécu au V e et au VI e siècle.

■ Il a été roi des Franc


■ C’est un personnage important car i a
un lFranc/é l pm rƣ d

Franc/ cо la Ga / c l
l’évêque
am fanc, anc  d la Franc.
■ Vers 496, il e cо
 a
c anm / fa ba.
Nord

B La conquête de la Gaule

Les Francs au début du règne de Clovis

Régions ajoutées au Royaume franc


durant le règne de Clovis

400 km
C Les Mérovingiens

■ Ceux qui ont succédé à Clovis


V O C A B U L A I R E
s’appellent les ngn baptiser : faire chrétien par le baptême.
le christianisme : la religion des chrétiens.
■ Ils о d l am fanc se convertir : adopter une religion.
un évêque : un chef religieux du christianisme,
e pd t pvƣ. responsable d’une ville et de sa région.
un règne : la période pendant laquelle une personne
est reine ou roi d’un pays.
un royaume : un territoire dirigé par une reine
ou par un roi.
11 L’HÉRITAGE DES FRANCS
ET DES AUTRES « BARBARES »

Des Francs et des autres « Barbares », la France a hérité…

des mots blanc /bleu / rais/ garçon / ramboise / auteuil / jardin /


de vocabulaire
guerre / honte / maçon / danser / trotter / galoper
porter lescheveux longspour leshommes/ manger à table /
des coutumes
partager son héritage entre seshéritiers
son nom La France et les Français tiennent leur nom des Francs.
Après Clovis et jusqu’au xviiie siècle, la France a été dirigée par des rois.

Beaucoup se faisaient sacrer à Reims , là où Clovis avait été baptisé :


des rois
ils montraient ainsi qu’ils étaient les héritiers de Clovis et affirmaient détenir

leur pouvoir de Dieu.

Les symboles de la royauté


■■ Je connais les symboles de la royauté française :

– la couronne
– le sceptre
– le manteau bleu à leursde lys

V O C A B U L A I R E
un sacre : la cérémonie religieuse par laquelle on
confirme le pouvoir d’un roi ou d’un empereur.
un sceptre : un bâton orné qui symbolise le pouvoir
royal.
12 CHARLEMAGNE
ET L’EMPIRE CAROLINGIEN
800, ac d  amagn
-1000 -500 1 500 1000 1500 2000

A Pépin le Bref puis Charlemagne

■ Pépin le Bref a été roi des Franc au VIII e siècle.

FICHE D’IDENTITÉ : CHARLEMAGNE


■ Charlemagne est le f de Pépin le Bref.

■ Il a été sacré em par le pape en l’an 800.


■ C’est un personnage important car i a cо d va
tƣe c un gand em en 
.

B L’empire de Charlemagne

Le Royaume franc avant Pépin le Bref


Nord
Les conquêtes de Pépin le Bref
puis de Charlemagne

■ Charlemagne a nommé :

– des cdanlrgо;

– des magp  lc


400 km

RoyaumeV Ofranc
C AenB751
U L A I R E
Conquêtes de Pépin
: un homme quiledirige
Bref puis Charlemagne(
un territoire pour
C Les Carolingiens un comte
le roi ou l’empereur.
un empereur : le chef d’un pays très puissant.
■ Ceux qui ont succédé à Charlemagne un empire : les territoires dirigés par un empereur.
un maire du palais : la personne qui dirige le palais
s’appellent les angn du roi.
le pape : l’évêque de Rome qui est aussi le chef
■ Ils  о paag l’em e о suprême de l’Église.
rendre la justice : appliquer la justice, la loi.
succéder : arriver (au pouvoir) après quelqu’un.
pd t pvƣ.
13 L’HÉRITAGE DE CHARLEMAGNE
A Des héritages variés

À l’époque de Charlemagne et après De nos jours

un empereur, avec un président de la République,

l’organisation
des cо avec des mn/ cо
du pouvoir
des c rgоax / p
et des mag
une Europe imposée une Union européenne voulue
l’Europe
par Charlemagne par les pays membres

le pouvoir et une alliance entre le pouvoir


les religions et l’Église
la lac
L’empire de Charlemagne Les pays fondateurs de l’Union européenne

Nord Nord
Pays-
Saxe Bas
Allemagne
Bel.
Lux.
Francie Alamanie France
Lombardie
Italie

500 km 500 km

B Un mythe
V O C A B U L A I R E
■ On raconte que Charlemagne aurait « inventé » l’école. l’ Église : l’ensemble
des chrétiens.
En réalité, lécexan dà. amagn l’État : l’ensemble
des habitants d’un pays,
le gouvernement de ce pays.
a mn enc ag l’ g à
 déc un·e ministre : une personne
qui est dans le gouvernement
et qui est chargée d’un
domaine (l’agriculture,
l’Éducation nationale…).
14 LOUIS IX, ROI DE FRANCE
AU XIIIe SIÈCLE
LouisIX (xiiie siècle)
-1000 -500 1 500 1000 1500 2000

A Louis IX

FICHE D’IDENTITÉ : LOUIS IX (1)


■■ Louis IX a été roi de France au xiii e siècle.

■■ Il s’est fait sacrer à Reims de façon à affirmer que son pouvoir lui venait de Dieu /
qu’il était le successeur de Clovisqui s’était fait baptiser là.
■■ C’est un personnage important car il a renforcé le pouvoir du roi en France.

B Le pouvoir du roi Nord

■■ Louis IX a agrandi le domaine royal :

Normandie Paris
il a acheté desterres/ il a hérité des
terres/ il a obligé le roi d’Angleterre Anjou
Touraine
à lui donner desterres.
Poitou

Le domaine royal vers 1100

Les régions acquises entre 1100 et 1270


Provence
Languedoc
Le reste du royaume de France
200 km

■■ Pour renforcer son pouvoir, Louis IX a nommé :

– desreprésentantsdanslesrégions;

V O C A B U L A I R E
– desenquêteurspour surveiller les un domaine : les terres contrôlées par un seigneur.
un seigneur : un homme qui a tout pouvoir
représentants. sur un territoire et sur ceux qui y habitent.
15 LOUIS IX, UN ROI CHRÉTIEN
LouisIX (xiiie siècle)
-1000 -500 1 500 1000 1500 2000

A La religion chrétienne

■■ La religion à l’époque de Louis IX : presque touslesFrançaisétaient chrétiens.

B Louis IX et la religion

FICHE D’IDENTITÉ : LOUIS IX DIT « SAINT LOUIS » (2)


■■ Louis IX était chrétien et la religion avait une grande importance pour lui :

– il vivait de manière simple ;

– il venait en aide aux pauvres;


– il demandait conseil à l’Église pour les décisions

importantes.

■■ Après sa mort, l’Église a fait de lui un saint : saint Louis.

C Les Croisades

Les Croisades sont des guerres qui ont opposé les chrétiens
et les Arabes/ lesmusulmans.
■■ Cause : la Terre sainte
■■ Lieu : lesterritoiresmusulmans
■■ Époque : du xie au xiiie siècle

V O C A B U L A I R E
les Croisades : les guerres qui, du xie au xiiie siècle, ont opposé les chrétiens et les musulmans.

un·e musulman·e : une personne dont la religion est celle fondée par le prophète Mohammed.
un·e saint·e : une personne admirée dans une religion car elle a vécu de manière exemplaire.

la Terre sainte : le pays dans lequel Jésusde Nazareth est né, a vécu et est mort.
16 L’HÉRITAGE DE SAINT LOUIS

De saint Louis, la France a hérité…

Pour ses successeurs, saint Louis a été


un « modèle »
de roi
un modèle : celui d’un roi bо e j .

Louis IX a établi l’autorité royale


le pouvoir royal
sur toute la France.

Louis IX a fait de Paris une véritable capitale.


une vraie
capitale
Il y a notamment fait construire la San-
a.

la première Louis IX a créé la première monnaie unique,


monnaie
unique valable dans tout le royaume : l’éc.

V O C A B U L A I R E
la capitale d’un pays : la ville dans laquelle
se trouvent les personnes qui dirigent le pays.
17 FRANÇOIS I , er

ROI DE FRANCE AU XVIe SIÈCLE


FrançoisIer (xvie siècle)
-1000 -500 1 500 1000 1500 2000

A François Ier

FICHE D’IDENTITÉ : FRANÇOIS I (1) er

■■ François I a été roi de France


er

au xvi e siècle.

■■ Pour accroître le pouvoir royal, François Ier a agrandi le domaine royal à toute la
France / prenait seul touteslesdécisions/ a rassemblé lesnoblesà la Cour
pour lessurveiller.
■■ C’est un personnage important car il a renforcé le pouvoir du roi de France.

B Agrandir la France

■■ François Ier a fait de nombreuses guerres mais n’a pasagrandi le royaume de France /
n’a pasconquisde nouvellesrégions.
■■ François Ier s’est intéressé à l’Amérique : il a encouragé lesexplorationsde Jacques
Cartier au Canada.

C La France de François Ier

La population se composait essentiellement de paysanspauvres.


La France était riche maisseulslesrichesen profitaient.
V O C A B U L A I R E
LesFrançaisétaient catholiques. les catholiques : les chrétiens qui obéissent au pape.
la Cour : les personnes qui vivent dans l’entourage
d’un roi.
une exploration : un voyage pour découvrir
et étudier une région que l’on ne connaît pas.
les nobles : les descendants des seigneurs.
18 FRANÇOIS I , PROTECTEUR er

DES ARTS ET DES LETTRES


FrançoisIer (xvie siècle)
-1000 -500 1 500 1000 1500 2000

A La Renaissance

L’art au Moyen Âge L’art de la Renaissance

des scènes religieuses, mais aussi

les thèmes des scènes religieuses leslégendesde l’Antiquité /


lespersonnesde l’époque
la représentation la plusexacte et réaliste
du corps humain pas exacte et peu réaliste
et des attitudes possible
les paysages sans perspective avec perspective

B François Ier et la Renaissance

FICHE D’IDENTITÉ : FRANÇOIS I er


(2)

■■ François Ier a découvert la Renaissance en Italie et l’a diffusée en France.

■■ Il a fait venir en France des artistes comme Léonard de Vinci.


■■ Il a commandé des œuvres d’art : destableaux, dessculptures, deschâteaux…
■■ Il aimait les livres : il a encouragé l’imprimerie, il a créé desbibliothèques…

■■ Mise au point au xve siècle par Gutenberg, V O C A B U L A I R E


un banquet : un grand repas avec de nombreuses
l’imprimerie a permisde abriquer plusde personnes.
l’imprimerie : la technique qui permet de
reproduire des livres en grand nombre.
livres, donc de développer la lecture. la littérature : les textes dans les livres.
la perspective : le dessin d’un objet tel qu’on le voit
dans l’espace.
tolérant, tolérante : qui accepte les autres avec leurs
différences.
19 L’ART DE LA RENAISSANCE
A Je décris un tableau de la Renaissance

■■ Artiste : Véronèse ■ Date : 1563


■■ Titre : LesNocesde Cana
■■ Sujet du tableau : une scène de la vie de Jésus, un mariage
■■ Ce que je vois : un grand repasde ête, avec Jésusau milieu et de trèsnombreuses
personnesautour.

■■ Les personnages sont peints de la manière la plus exacte possible, par exemple : un
personnage se penche pour verser du vin et on croirait une vraie personne.

■■ Pour créer une perspective, l’artiste a peint lespersonnagesdu ond pluspetitsque


ceux de devant /penché lesligneshorizontalesversle centre du tableau.

B Je dessine
un château
de la Renaissance
■■ Nom : Azay-le-Rideau
Lesélèvesdessinent l’extérieur ou l’intérieur

■■ Lieu : prèsde la Loire d’un château de la Renaissance


qu’ilsconnaissent
ou de celui présenté dansleur manuel.
20 L’HÉRITAGE DE FRANÇOIS I er

De l’époque de François Ier, la France a hérité…

la langue Depuisl’ordonnance de Villers-Cotterêts, 1539, lestextesofficiels


française
sont écritsen rançais.
François Ier a demandé aux églisesde tenir deslistesde baptêmes, de
l’état civil mariageset de décès. C’est l’origine de l’état civil.
De nos jours, l’état civil est tenu danslesmairies.

Depuis François Ier, le pouvoir est entouré d’une oule de


la vie de Cour
« courtisans» qui ont tout pour plaire à ceux qui gouvernent.

La Joconde
■■ Peintre : Léonard de Vinci
■■ Date : 1503-1506
■■ Conservée au musée du Louvre
Ce portrait est célèbre parce que le visage /
le regard / la peau / le sourire / les
mains/ lesplisdu tissu semblent réels/
parce que la Joconde a un sourire
énigmatique…

V O C A B U L A I R E
l’état civil : le prénom, le nom, la date et le lieu
de naissance d’une personne, qui permettent
de l’identifier ; le service chargé d’enregistrer
ces informations.
21 HENRI IV (1589-1610)
ET L’ÉDIT DE NANTES
1598, édit de Nantes
-1000 -500 1 500 1000 1500 2000

A Le protestantisme

Les catholiques Les protestants

leur religion a été


fondée…   
au i er
siècle    
au xvi e siècle

Dieu et Jésusde Nazareth


ils croient en… Dieu et Jésus de Nazareth

un simple croyant /
le pape est… le chef de leur Église
un homme comme un autre
V O C A B U L A I R E
B Les guerres de religion un édit : une loi décidée par le roi seul.
fanatique : qui se montre excessif dans ses
croyances.
■■ Au xvie siècle, en France, il y a eu une sanglante
une guerre civile : une guerre à l’intérieur
d’un pays, entre ses habitants.
guerre civile entre les catholiques l’intolérance : le fait de ne pas accepter
les autres avec leur différence.
et les protestants un·e protestant·e : une personne dont
la religion est le protestantisme.
le protestantisme : la religion des chrétiens
■■ Les rois étaient en faveur des catholiques. qui, depuis le xvie siècle, se sont séparés
des catholiques.

C Henri IV

FICHE D’IDENTITÉ : HENRI IV


■■ Roi de France de 1589 à 1610

■■ Sa religion : protestant puiscatholique.


■■ Il est mort assassiné par un anatique catholique.
■■ C’est un personnage important à cause de l’édit de Nantes, qui a autorisé les
protestantsà pratiquer leur religion et a mis in aux guerresde religion.
22 L’HÉRITAGE D’HENRI IV

D’Henri IV, la France a hérité…

la fin de
la domination Henri iv a montré que l’on peut exercer le pouvoir sansêtre
des Parisiens
sur le pouvoir Parisien.

En se convertissant au catholicisme, Henri iv a renforcé lesliens


une alliance
renforcée entre entre le pouvoir et l’Église catholique.
l’Église et l’État

Autrefois, ceux qui n’étaient pascatholiquesétaient misà l’écart.


la première
expérience L’édit de Nantesest la première décision imposant la tolérance
de tolérance
religieuse religieuse en France, l’un des ondementsde notre société actuelle.

la poule au pot, le bon repasdu dimanche avec de la viande.


une tradition

V O C A B U L A I R E

la tolérance : le ait d’accepter lesautresavec leur différence.

Reconstitution
de l’assassinat d’Henri IV
23 LE TEMPS DES REINES
xe-xviiie siècle

-1000 -500 1 500 1000 1500 2000

A Les femmes

Les femmes au temps des rois Les femmes de nos jours

leur place une place secondaire /


la même place que les hommes
dans la société
inférieure à celle deshommes
pas les mêmes droits que les lesmêmesdroitsque les
leurs droits
hommes hommes
elles doivent obéir à leur père / à leur mari à la loi, comme les hommes

B Les reines

■■ En France, pour devenir reine, il allait épouser un roi.


■■ Les reines n’avaient pas de pouvoir. Elles s’occupaient de leursenfants.
■■ Si, à la mort du roi, son fils était encore enfant, la reine exerçait la régence.
■■ Quelques reines ont joué un rôle important dans l’histoire de France :

– Blanche de Castille a exercé la régence puisinfluencé le règne de LouisIX.


– Anne de Bretagne a apporté la Bretagne au royaume de France et a
encouragé lesartset la littérature.
– Aliénor d’Aquitaine a apporté l’Aquitaine au royaume de France et a
encouragé lesartset la littérature.
– Catherine de Médicisa exercé la régence puisinfluencé lesrègnessuccessifsde
ses ils. V O C A B U L A I R E
une alliance : un accord, une union entre des
personnes, des familles ou des pays.
la régence : le fait de diriger un royaume quand
le roi est encore trop jeune pour le faire lui-même.
24 LOUIS XIV (1643-1715), LE ROI SOLEIL
XIV (1643-1715)
-1000 -500 1 500 1000 1500 2000

A Louis XIV

FICHE D’IDENTITÉ : LOUIS XIV


■ Roi de France de 1643 à 1715

■ Surnom : l « ƣ S »
■ C’est un roi célèbre car il a e un tlоg rgn e a éa
la mоac a  d dƣ dn.

B La monarchie absolue et la France de Louis XIV


V O C A B U L A I R E

la monarchie absolue :l pvƣ ra anlm


la monarchie de droit divin : l pvƣ ra and l rƣ am  о pvƣ l

n d Di.
■ Louis XIV a instauré la monarchie absolue : Artois Nord

i a r t pvƣ ax ne Barrois

Alsace
pna  tldcо Franche-
Comté
Charolais
■ Louis XIV a fait la guerre : i a cоd
nrgоe agand la Franc.

Roussillon
200 km
■ Vauban a cо dcadp
France au début du règne de Louis XIV
pg lfоd la Franc. Régions acquises par Louis XIV

V O C A B U L A I R E
une citadelle : une construction militaire qui sert
■ Colbert a c dmanace à défendre une ville.
une manufacture : un atelier dans lequel on fabrique
d l cc. des objets en grande quantité et à la main.
25 LE CHÂTEAU DE VERSAILLES
LouisXIV (1643-1715)
-1000 -500 1 500 1000 1500 2000

A Un gigantesque palais

Chapelle Galerie desglaces

■■ Lieu : Versailles, prèsde Paris  


■ Époque : xvii e
siècle

■■ Objectif : affirmer la puissance du roi Louisxiv / abriter toute la Cour.


■■ Style : art « classique »
■■ Un château gigantesque : 2 000 pièces/ 40 ansde travaux / toute la Cour est logée.

■■ La galerie des Glaces : 73 mètresde long, elle est éclairée par leslustres, par les
enêtreset par lesrefletsdanslesmiroirs.

B Les jardins

■■ Style : jardin « à la rançaise »


■■ Description : jardin ordonné selon un plan géométrique et orné de ontaineset de
statues.
26 VIVRE À VERSAILLES
LouisXIV (1643-1715)
-1000 -500 1 500 1000 1500 2000

A Louis XIV et la Cour

■■ Louis XIV a fait venir les nobles les plus puissants à la Cour pour lessurveiller / éviter les
complots.
■■ Pour montrer sa puissance, Louis XIV organisait desspectacleset des êtes/ aisait de
sesjournéesune cérémonie.
■■ Les nobles faisaient tout pour rester à la Cour / approcher Louisxiv / lui parler /
aire partie de ses avoris.

Lesélèvesdessinent une ête à Versailles.

B Les domestiques
V O C A B U L A I R E
■■ Des milliers de domestiques travaillaient le clergé : l’ensemble des personnes qui consacrent
leur vie à la religion.
sansrelâche pour aire le ménage / un complot : un projet secret contre une personne.
une faveur : un avantage que l’on donne à une
laver le linge / ouvrir et ermer les personne de préférence aux autres.
un·e favori·te : une personne préférée aux autres.
portes/ préparer lesrepas/ entretenir les gens du peuple : ceux qui ne sont ni nobles
ni dans le clergé.
oisif, oisive : qui ne travaille pas, qui ne fait rien.
lesjardins…
27 L’HÉRITAGE DE LOUIS XIV

Des héritages variés


À partir du règne de Louis XIV, la vie de certains Français a beaucoup changé :

■■ Le roi avait désormais un pouvoir absolu.


■■ Les nobles les plus importants vivaient à la Cour à Versailles.
■■ Certains bourgeois ont reçu desresponsabilités.
■■ Le peuple s’est trouvé dansla misère / souffrait de la amine / devait parfois
mendier pour vivre.
V O C A B U L A I R E
un·e bourgeois·e : une personne riche qui n’est pas noble.
la famine : un manque de nourriture provoquant la mort des populations.
mendier : demander de l’argent.

la misère : la trèsgrande pauvreté.

le manteau
à fleurs de lys

le sceptre

la couronne
lamain de
justice
28 LA FRANCE
À LA CONQUÊTE DU MONDE
xve-xxe siècle

-1000 -500 1 500 1000 1500 2000

A Les explorations

■■ Les rois voulaient contrôler


Québec
des régions lointaines pour FRANCE
Louisiane
prendre leursrichesses/ Haïti Chandernagor
Guadeloupe Saint-Louis
Martinique Pondichéry
affirmer leur puissance. Guyane Océan
Indien
La Réunion
Océan Madagascar
Les colonies françaises Atlantique
au xviiie siècle

Les colonies françaises

B Les colonies et les plantations

■■ Dans les colonies, des Français ont créé d’immenses plantations.

■■ Ils y cultivaient du sucre, du café, du cacao, du tabac…

C La traite des Africains

■■ Sur leurs plantations, les propriétaires faisaient travailler des esclaves.


■■ Les esclaves étaient capturés en Afrique , transportés par bateau
et vendus en Amérique.
■■ La vie des esclaves en Amérique :
V O C A B U L A I R E
ilstravaillaient dansdesconditions une colonie : un territoire dominé par un pays
qui en exploite les richesses.
effroyables/ ilspouvaient être battus/ un·e esclave : une personne qui appartient
à un maître, qui travaille pour lui, qui doit lui obéir
vendus/ tués. et qui peut être vendue comme une marchandise.
une plantation : une grande exploitation agricole
dans une région chaude du globe.
la traite : le commerce (le mot désigne le plus
souvent le commerce des esclaves).
29 LOUIS XVI (1774-1792)
1789, étatsgénéraux
-1000 -500 1 500 1000 1500 2000

A Louis XVI

FICHE D’IDENTITÉ : LOUIS XVI


■■ Roi de France de 1774 à 1792

B De nouvelles idées

■■ Les penseurs du xviiie siècle critiquaient la monarchie absolue / l’autorité de l’Église


catholique / lesprivilègesde la noblesse et du clergé / le ait que la noblesse et
le clergé ne payaient pasautant d’impôtsque le peuple.
■■ Ils imaginaient une société dans laquelle leshommesseraient libreset égaux en droits.

■■ Les Français étaient mécontents à cause de la amine / de la misère / desimpôts.

C La réunion des états généraux

■■ En 1789, Louis XVI a convoqué les étatsgénéraux pour discuter des réformes.

■■ Le 20 juin 1789, des représentants du peuple ont fait le serment de ne passe séparer
avant d’avoir donné une Constitution à la France.
On appelle cet événement le Serment du Jeu de Paume.

V O C A B U L A I R E
une Constitution : une loi fondamentale qui organise le pouvoir dans un pays.
les états généraux : la réunion des représentants des Français convoqués par le roi de France.
un privilège : un avantage réservé à quelques personnes.
une réforme : un changement fait pour améliorer.
30 LA RÉVOLUTION, LA NATION (1)
1789, Révolution rançaise
-1000 -500 1 500 1000 1500 2000

A La prise de la Bastille

■■ Le 14 juillet 1789 , les Parisiennes et les Parisiens ont pris

la prison de la Bastille : c’est le début de la Révolution rançaise.

B 1789 : la fin des privilèges et de l’Ancien Régime

Durant l’été, les


Avant Après
députés ont voté

– Il y a des lois pour les nobles,


la fin et d’autres pour le peuple. – La loi est la même pour tous.
des privilèges – Les nobles et le clergé ne payent
pas autant d’impôts que le peuple.
– Tous payent desimpôts.

– Les hommes ont très peu de


la Déclaration des
droits.
– Les hommes ont des droits.
droits de l’homme
et du citoyen – Il n’y a pas de « citoyens ». – Il y a des citoyens.

C La fin de la monarchie absolue

L’Ancien Régime La Constitution de 1791

la monarchie… absolue constitutionnelle


les lois sont faites par… le roi desdéputésélus
les lois sont appliquées par… le roi le roi

les sanctions contre ceux qui ne


respectent pas la loi sont données par…
le roi et les juges lesjuges
V O C A B U L A I R E
un député : à l’époque de la Révolution, un homme
l’abolition : la suppression, l’interdiction, la fin.
choisi pour représenter un groupe de personnes.
l’Ancien Régime : la monarchie absolue française. une monarchie constitutionnelle : une monarchie
dans laquelle la Constitution limite le pouvoir du roi.
un citoyen : à l’époque de la Révolution, un homme
une révolution : une transformation importante
qui a des droits et des devoirs envers le pays.
et brutale de la société.
31 LES DROITS DE L’HOMME
1789, Révolution rançaise
-1000 -500 1 500 1000 1500 2000

Article 1. Les hommes naissent et demeurent libreset égaux


en droits.
Article 3. Personne ne peut exercer d’autorité si elle ne lui a pas

été confiée par la Nation.


Article 4. La liberté consiste à faire tout ce qui ne nuit pas aux autres.

Article 6. Tous les citoyens sont égaux devant la loi.


Article 10. Personne ne peut être inquiété pour ses opinions,
même religieuses.

Article 13. L’impôt doit être réparti entre tous les citoyens.

■■ La Déclaration des droits de l’homme et du citoyen ne concerne que la moitié de la population


française : les emmes n’ont obtenu aucun droit pendant la Révolution.
32 LA RÉVOLUTION, LA NATION (2)
1789, Révolution rançaise
-1000 -500 1 500 1000 1500 2000

A La République

FICHE D’IDENTITÉ : LOUIS XVI (2)


■■ Roi de France de 1774 à 1792

■■ Louis XVI fut arrêté et jugé pour trahison enversla patrie.


■■ Il fut condamné à mort et guillotiné.

■■ Le 22 septembre 1792, l’Assemblée proclama la République.

B La Révolution en débat

■■ Les progrès apportés aux Français par la Révolution : la liberté, plusd’égalité…

■■ Pour certains, ces progrès étaient suffisants.

■■ D’autres demandaient plus : le droit de vote pour tous/ la in de l’esclavage dansles


colonies/ la lutte contre la misère.

C La Terreur

■■ Période : 1793-1794 ■ Chef de la Terreur : Robespierre


■■ Objectif : aller plusloin dansla Révolution
■■ Actions menées : limitation deslibertés/ arrestation / exécution de milliersde
personnessoupçonnéesde s’opposer à la Révolution.

V O C A B U L A I R E
une dictature : le pouvoir absolu d’une personne ou d’un groupe de personnes pendant une période.
guillotiner : couper la tête à l’aide d’une guillotine (une machine avec une lame suspendue).
la Nation : le peuple et son envie de vivre ensemble.
la patrie : le pays dont on est citoyen ou citoyenne.
une république : un pays dans lequel le pouvoir n’est pas héréditaire.
33 L’HÉRITAGE DE LA RÉVOLUTION

De la Révolution, la France a hérité…

De nos jours, la France est une république monarchie .


une
organisation Le pouvoir est organisé par une Constitution le président
du pouvoir
Les impôts sont payés par tout le monde les pauvres les riches

Les citoyens sont libres mais pas égaux en droits


des valeurs pas libres mais égaux en droits
libres et égaux en droits

le drapeau français : bleu blanc rouge

rouge
bleu
la fête nationale : le 14 juillet
l’hymne national : La Marseillaise

Allons ! Enfants de la Patrie ! Aux armes, citoyens !

Le jour de gloire est arrivé !


Formez vos bataillons !
des symboles
Contre nous de la tyrannie,

L’étendard sanglant est levé ! (Bis)


Marchons, marchons !

Entendez-vous dans les campagnes Qu’un sang impur…

Mugir ces féroces soldats ?


Abreuve nos sillons !
Ils viennent jusque dans vos bras

Égorger vos fils, vos compagnes ! Rouget de Lisle, La Marseillaise, 1792

les longueurs : le mètre


des mesures
le poids : le kilogramme les volumes de liquide : le litre

V O C A B U L A I R E
l’hymne national : la musique ou le chant à la gloire d’un pays.
la fête nationale : le jour où l’on fête un pays.
le drapeau tricolore : le drapeau français à trois couleurs.
34 NAPOLÉON BONAPARTE :
DU GÉNÉRAL À L’EMPEREUR
1804, sacre de Napoléon
-1000 -500 1 500 1000 1500 2000

A Napoléon Bonaparte

FICHE D’IDENTITÉ : NAPOLÉON BONAPARTE (1)


■■ Général, puis chef du pouvoir puisempereur

■■ Année du coup d’État : 1799


■■ Année du sacre : 1804

B Le coup d’État puis l’Empire

Napoléon Bonaparte a obtenu le soutien des Français car il a remporté


de nombreusesvictoires/ il a rétabli l’ordre / sousson règne, le paysest redevenu
riche.

C La Révolution remise en question

■■ Napoléon a rétabli l’ordre de manière autoritaire de manière révolutionnaire .

■■ Il s’est fait sacrer empereur roi .

■■ Il empêchait les journaux de le féliciter critiquer .

■■ Il a réduit augmenté les libertés.

V O C A B U L A I R E
un coup d’État : la prise du pouvoir par la force.
couronner : poser la couronne sur la tête d’une personne pour en faire une reine ou un roi,
une impératrice ou un empereur.
un général : un chef militaire de haut niveau.
la popularité : le fait d’être apprécié de la population.
une victoire : une bataille gagnée.
35 NAPOLÉON
À LA CONQUÊTE DE L’EUROPE
1804, sacre de Napoléon
-1000 -500 1 500 1000 1500 2000

A Napoléon Bonaparte

FICHE D’IDENTITÉ : NAPOLÉON BONAPARTE (2)


■■ Au pouvoir de 1799 à 1815

■■ C’est un homme célèbre car il a rétabli l’ordre en France et a conquisune grande


partie de l’Europe.

B À la conquête de l’Europe

Moscou France
Nord

Pays conquis

Friedland Victoire française

Défaite française
Iéna
Austerlitz
Waterloo Wagram

500 km

Trafalgar

■■ Napoléon voulait conquérir l’Europe. V O C A B U L A I R E


l’ardeur au combat : le fait de combattre, de
■■ Son armée a d’abord remporté de grandes victoires. faire la guerre avec courage et acharnement.
une défaite : une bataille perdue.
■■ À partir de 1812, elle a connu des défaites. l’exil : le départ forcé vers un pays étranger.
se liguer contre : s’associer pour combattre
■■ Elle a été écrasée à Waterloo en 1815. quelqu’un.
36 L’HÉRITAGE DE NAPOLÉON

Un bilan mitigé
Conforme Ressemble
à la Révolution à l’Ancien Régime

■ Napoléon a rétabli l’ordre de manière autoritaire.

■ Il s’est fait sacrer empereur.

■ Il choisissait ses conseillers pour leurs talents.

■ Il a renforcé la police.

■ Il empêchait les journaux de le critiquer.

■ Il a supprimé des libertés.

■ Il a rassemblé les lois, valables pour tous, dans le Code civil.

■ Il a développé les lycées, ouverts à tous les garçons.

■ Après son règne, les idéaux de liberté et d’égalité étaient


enracinés chez les Français.
37 DÉCOUVRIR LE MONDE
AVEC LA GÉOGRAPHIE

A La géographie

■■ J’habite à nom de la commune / de la région / du lieu-dit…


■■ Je connais aussi chaque élève nomme d’autreslieux, comme un lieu de vacances/
le village de sesgrands-parents/ la ville � habite l’un de sesparents/
une région visitée…
■■ Par la fenêtre de la classe, je vois
travaux forêt
vache
lesélèvesutilisent le nuage de mots église jardin
immeuble tracteur
pour trouver desidées rue
champs voiture
pollution
magasin
moteur
klaxon
château rivière cloche
■■ Depuis la classe, j’entends
route arbre
plage
lesélèvesutilisent le nuage de mots
maisons
pour trouver desidées

■■ La géographie est la science qui étudie la façon dont les êtres humains occupent l’espace, la
manière dont ilss’y adaptent et le transforment.

B Les outils des géographes

■■ Les outils des géographes sont : lespaysagesou lesphotographiesde paysages, et les


planset lescartes/ lesatlas.
38 LÀ OÙ J’HABITE :
AUTOUR DE L’ÉCOLE

A Mon école

■■ Mon école s’appelle

■■ Elle date

■■ Elle est grande / petite / ancienne / récente / en brique / en pierre /


avec un toit en pente / avec la devise Liberté Egalité Fraternité au-dessusde la
porte d’entrée / avec un drapeau rançais/ européen…
■■ Mon école se trouve sur une place / une rue / une route / une avenue…
■■ En face de l’école, il y a une statue / un champ / une place / un monument aux
morts/ un grand immeuble / le commissariat de police…

B Ma ville, mon quartier, mon village

■■ Son nom :

■■ Dans mon village ou mon quartier, il y a desruesanimées/ un marché /desmagasins/


une rue piétonne / un sentier pour aller à la rivière / une mairie / une église /
une boulangerie / une autre école / une grande avenue…

■■ Les habitants sont nombreux /peu nombreux /se retrouvent au marché le


vendredi matin / sur la place du village…
■■ L’ambiance est triste / chaleureuse / agitée / calme sauf le vendredi car il y a le
marché…
■■ Les bruits habituels : lesvoitures/ lesvaches/ lestracteurs/ lestravaux…
■■ Les odeurs habituelles : la pollution / l’usine de levure / l’étable du voisin…
39 DE LA PHOTOGRAPHIE À LA CARTE
A Si je prends une photographie de mon école, je vois…

Lesélèvesdessinent la açade de l’école :


vérifier qu’ilsne représentent que ce qui est visible
quand on est devant l’école.

B Si je fais un plan de mon école, je vois…

Lesélèvestracent à main levée un plan de l’école :


vérifier qu’ilsreprésentent lesélémentstelsqu’on lesvoit du dessus.
40 LÀ OÙ J’HABITE :
LA CAMPAGNE OU LA VILLE ?

A J’habite…

■■ J’habite à la campagne la ville .

On y voit

B La campagne et la ville

les espaces urbains les espaces ruraux

On y trouve…

■■ des maisons

■■ des immeubles

■■ des champs

■■ des arbres

■■ des forêts

■■ des rues

■■ des embouteillages

■■ des jardins

■■ des vaches

■■ des églises

■■ des voisins que l’on connaît

V O C A B U L A I R E
un quartier : une partie d’une ville, différente des
un village : un groupe d’habitations de moins
autres par son allure, son ancienneté, sa population…
de 2 000 habitants.
rural : qui concerne la campagne.
les ruraux : les habitants des zones rurales. une ville : un groupe d’habitations de plus
de 2 000 habitants.
urbain : qui concerne la ville.
41 LOCALISER UN LIEU
Sur la carte située en fin d’��age, lesélèvesécrivent le nom de quelques�lles
qu’ilsconnaissent. �u fur et à mesure de l’année, ilscomplètent la carte.
A Le GPS

■■ Un GPS sert à savoir � l’on se trouve / à trouver son chemin.

■■ Il y a des GPS danslestéléphones/ lesvoitures…

B Le plan, la carte

■■ Les quatre éléments indispensables du plan ou de la carte sont :

1. Le titre qui indique le lieu représenté.

2. La légende qui donne la signification descouleurset dessymbolesutilisés


sur la carte.
3. L’échelle qui permet de connaître lesdimensionset lesdistancessur le
terrain.
4. L’orientation qui permet de connaître lespointscardinaux donc les
directions.

■■ La rose des vents :


nord

V O C A B U L A I R E
nord-ouest nord-est
la géolocalisation : la localisation
géographique d’un objet, d’une
personne grâce aux satellites.
géolocaliser : localiser un objet
ouest est ou une personne grâce aux
satellites.
un GPS : un appareil ou
une application qui permet
des localisations grâce aux
sud-ouest sud-est satellites.
un plan, une carte : une
représentation d’un espace vu
du dessus. La carte représente
un espace plus vaste que le plan.
sud
42 LÀ OÙ J’HABITE :
LE LITTORAL, LA MONTAGNE ?
N’indiquer que lesmerset lesmontagnesconnuesdesélèves
et compléter la fiche au fur et à mesure desapprentissages, dansl’année.
A Le littoral

■■ J’habite sur un littoral loin du littoral .

■■ La mer ou l’océan le plus proche de chez moi s’appelle


Nord
:

■■ Sur la carte, je sais situer :


Nord 1

1 la mer du Nord
2
2 la Manche
3 l’océan Atlantique
A
4 la mer Méditerranée
B
■■ Sur les littoraux, on peut voir la mer / 3

desplages/ desbateaux / desports/ C


D
desmouettes…

B La montagne E 4
Plaine et plateau

Montagne (plus de 600 m d’altitude) F


■■ J’habite à la montagne loin de la montagne .
Hauteet
Plaine montagne
plateau (plus de 1800 m d’altitude)

■■ La montagne la plus proche de chez moi s’appelle : Montagne Volcan


Sommet (plus de 600 m d’altitude)
200 km

Haute montagne (plus de 1800 m d’altitude)

■■ Sur la carte, je sais situer : Sommet Volcan


200 km

A lesVosges D le Massif central


B le Jura E lesPyrénées
C lesAlpes F la Corse
V O C A B U L A I R E
■■ À la montagne, on peut voir despentes/ l’altitude : la hauteur d’un point par rapport
au niveau de la mer.
desskieurs/ de la neige / destorrents/ un littoral (des littoraux) : une partie de terre
qui se trouve le long de la mer.
desglaciers/ deschamois/ desvallées… une mer : une étendue d’eau salée de taille moyenne,
qui borde un continent.
un océan : une gigantesque étendue d’eau salée.
une vallée : un espace allongé, en creux, au fond
duquel coule une rivière.
43 CEUX QUI HABITENT
LE MÊME ESPACE QUE MOI

A Ceux qui habitent ici

■ Dans mon village, mon quartier, il y a beaucoup de monde peu de monde .

■ Je connais tous les habitants presque tout le monde quelques personnes personne .

■ Il y a des adultes des enfants des jeunes des personnes âgées des bébés

des personnes avec handicap des personnes venues d’autres régions de France
uniquement des personnes nées ici des personnes venues d’autres pays .

B Ceux qui passent ici

■ Dans mon village, mon quartier, il y a parfois des personnes de passage : dt/ d
h fо dtavax / da/ dmanan…

C Ceux qui travaillent ou agissent ici

■ Quelques métiers dans mon village, mon quartier :

■ Quelques magasins :

■ Une entreprise :

■ Une association :

■ Le commissariat de police ou la gendarmerie se trouve

■ La caserne des pompiers se trouve


44 LÀ OÙ J’HABITE : JE ME DÉPLACE

Mes déplacements

Mes déplacements Mes moyens de transport Mon itinéraire

à pied voiture bus


par la rue de… / devant
je passe
de la maison à l’école, métro bicyclette
le matin
la mairie / à côté de l’église…
trottinette roller
tramway train

je passe
de l’école à la maison,

le soir

pour acheter le pain

le mercredi, je vais au
oot
le samedi, je vais voir
mescousins
voir le
pour aller

médecin
pendant les vacances, je vais je passe par Périgueux et
parfois à Marseille en voiture Toulouse

V O C A B U L A I R E
un déplacement : un changement de lieu.
une distance : la longueur de l’espace entre deux lieux.
un itinéraire : le chemin suivi lors d’un déplacement.
un moyen de transport : une forme de transport, un véhicule de transport (voiture, bus, métro, roller…).
les transports en commun : tous les moyens de transport collectif (train, métro, bus, tramway…).
45 TROUVER SON CHEMIN
AVEC UN PLAN
V O C A B U L A I R E
un plan, une carte : une représentation d’un espace
vu du dessus. La carte représente un espace plus
vaste que le plan.
Mon chemin pour aller…
■■ Pour aller de l’école à la piscine
je passe par : décrire l’itinéraire détaillé (en sortant, je tourne à droite, je prendsla
rue de la Verrerie puisje tourne dansla première à gauche, je traverse la rue
desMoulinset je continue vers/ tout droit jusqu’à…)

Coller ici un plan du quartier et tracer l’itinéraire correspondant.


46 MA COMMUNE
A Ma commune

■■ Nom :

■■ Origine de son nom :

■■ Nombre d’habitants : Ce sont les indiquer le nom deshabitants

B La mairie

■■ Lieu ou adresse :

■■ Site Internet :

C Le conseil municipal

■■ Nom du ou de la maire :

■■ Maire depuis : ■ Nombre de conseillers municipaux :

■■ Actions entreprises pour l’école : achat de manuelsscolaires/ de matériel / travaux


dansl’école / remplacement du tableau…
■■ Autres actions me concernant : construction d’une piscine / bibliothèque municipale
/ activitéssportivesle mercredi…

D Un regroupement de communes V O C A B U L A I R E
une commune : un village,
une ville dirigée par un ou une
■■ Ma commune fait partie d’un regroupement de maire.
le conseil municipal : l’ensemble
communes/ d’une communauté d’agglomération / des conseillers municipaux.
un·e conseiller·ère municipal·e :
d’un « pays» / avec (nom descommunes) / ensemble, une personne élue par les habi-
tants d’une commune pour orga-
niser la vie de cette commune.
ellesorganisent la collecte desdéchets/ la cantine l’hôtel de ville : le bâtiment qui
abrite la mairie.
scolaire / ellesont construit une piscine… un·e maire : une personne élue
pour diriger une commune et y
représenter l’État.
47 MA RÉGION lépn
dn ic
l logo d la rgо
La Réunion
Mer du

A Ma région Nord
MerNord
du
Nord Nord 20 km

■ Nom : Manche

Manche
Hauts-de-France
La Réunion Hauts-de-France
Mayotte
c
Normandie
Île-de-
a rgо
Grand-Est
Normandie France
Bretagne 20 km Île-de- 10 km
France Grand-Est
■ Origine de son nom : Bretagne
Pays de la Loire ValCentre-
de Loire Bourgogne-
Pays de la Loire Centre- Franche-Comté
La Réunion Val de Loire
Mayotte Bourgogne-
Guadeloupe
Franche-Comté

OCÉAN
20 km
ATLANTIQUE
10 km
Nouvelle- Auvergne-
20 km
OCÉAN Rhône-Alpes
Aquitaine
ATLANTIQUE Nouvelle- Auvergne-
Rhône-Alpes
lécn la rgо  la ca Mayotte
Aquitaine

Guadeloupe Martinique
Provence-
Occitanie Alpes-Côte d’Azur
Provence-
200 km Occitanie Alpes-Côte d’Azur

B Le conseil régional
10 km La Réunion 20 km 20 km
200 km
Mer Méditerranée

Mer Méditerranée
20 km
Guyane
■ Nombre de conseillers régionaux : Guadeloupe Martinique

Corse
Corse
■ Nom du président ou de la présidente 20 km Mayotte 20 km La Réunion 100 km

du conseil régional :
10 km 20 km
Martinique Guyane

20 km Guadeloupe 100 km Mayotte


■ Site Internet :
20 km 10 km
■ Une action du conseil régional me concernant : Guyane

100 km Martinique Guadeloupe

20 km
20 km

C La préfecture de région
Guyane
Martinique

■ Nom du préfet ou de la préfète de ma région :


100 km 20 km

■ La préfecture de ma région s’occupe V O C A B U L A I R E


le conseil régional : l’ensemble des conseillers
d mann d l’d / d la l régionaux. Guyane

un·e conseiller·ère régional·e : une personne élue


par les habitants d’une région pour organiser la vie
cо la pо / fa lpa de la région. 100 km

une péninsule : une avancée de terre dans la mer.


/ lcad’idn / lpmd un·e préfet·ète : une personne placée à la tête
d’une région pour représenter l’État.
cоd / lcad … une région : une partie du territoire français, dirigée
par un conseil régional.
48 NOTRE PAYS, LA FRANCE
N’indiquer que lespaysfrontaliersconnusdesélèveset compléter la fiche
au fur et à mesure desapprentissages, dansl’année. Mer du
Nord
Mer du

A La France Nord

■■ Nombre d’habitants : 67 millions


Manche 1
Manche
Nord

Nord

2 3
■■ Sa capitale est : Paris
Paris
B La France en Europe
■■ Le territoire de la France en Europe s’appelle 4
OCÉAN
OCÉAN
ATLANTIQUE
l’Hexagone / la métropole ATLANTIQUE
5
■■ Les pays voisins de la France sont :

1 la Belgique 200 km

200 km
Mer Méditerranée

6
Mer Méditerranée

2 le Luxembourg
3 l’Allemagne 5 l’Italie Corse
Corse

4 la Suisse 6 l’Espagne

C La France dans le monde Travailler sur la carte de la fiche 49.


■■ Les continents s’appellent : ■ Les océans s’appellent :

A l’Europe 1 l’océan Pacifique


B l’Afrique 2 l’océan Atlantique
C l’Amérique 3 l’océan Indien
D l’Asie 4 l’océan Pacifique
E l’Océanie 5 l’océan Arctique
F l’Antarctique 6 l’océan Antarctique
■■ Les territoires français hors de l’Europe forment la France d’ outre-mer.
V O C A B U L A I R E
une frontière : la limite entre deux pays.
l’Hexagone : la partie du territoire français située sur le continent européen.
la métropole : la partie du territoire français située en Europe, par opposition à l’outre-mer.
l’outre-mer : les parties du territoire français situées hors de l’Europe (au-delà des mers).
un territoire : les terres qui forment un pays, les mers qui les bordent et qui lui appartiennent.
49 LE GLOBE ET LES PLANISPHÈRES
A La Terre et ses représentations

■■ La Terre a une forme ronde.


■■ Depuis l’espace, la couleur principale est le bleu à cause des océans.

globe terrestre planisphère

B Le planisphère et ses repères

p�e Nord
5
Nord
Hémisphère Nord

C
D 4
2

B
1

équateur
3

6
Hémisphère Sud
F 2 000 km
à l’équateur

p�e Sud
50 LA FRANCE D’OUTRE-MER 20 km 10 km

A Les territoires d’outre-mer

■■ La France possède de nombreux territoires outre-mer :


20 km 10 km 20 km
– des îles dans l’océan Atlantique : par exemple, la Guadeloupe / la Martinique…
– des îles dans l’océan Indien : par exemple, La Réunion / Mayotte
– des îles dans l’océan Pacifique : par exemple, Tahiti / la Nouvelle-Calédonie…
– un immense territoire en Amérique : la Guyane
20 km
10 km
– un immense territoire en20Antarctique
km : la terre Adélie
20 km

■■ Cinq territoires d’outre-mer sont des régions françaises :

20 km 20 km 10 km 20 km
100 km

Guadeloupe Martinique Guyane Mayotte La Réunion


■■ Les autres ont une certaine autonomie.

B 20Des
km territoires français 20 km
100 km 10 km

■■ Des ressemblances avec la métropole : ilsont le drapeau rançais, leurshabitants


sont Français/ ilsélisent le président de la République / ils�issent aux
mêmeslois/ ilsont lesmêmesdroits…
■■ Des différences avec la métropole : il aut desheureset desheures
20 km
d’avion pour aller à
100 km 20 km

Paris/ sur la plupart de cesterritoires, il ne neige jamais.

V O C A B U L A I R E
un référendum : une question posée aux électeurs,
l’autonomie : le fait de se diriger soi-même, d’avoir
à laquelle ils doivent répondre par « oui » ou par
des lois propres.
« non ». 20 km
100 km
51 VIVRE EN VILLE
En centre-ville À la périphérie

Les habitants vivent des maisons des maisons


plutôt dans…
des immeubles des immeubles

grands petits plus grands plus petits


Les logements sont plutôt…
chers pas chers plus chers moins chers

beaucoup de monde moins/ peu de monde

de l’animation moins/ peu d’animation

Il y a…
du bruit moins de bruit

moins/ peu
des embouteillages
d’embouteillages

de la pollution moins de pollution

peu d’espacesverts de nombreux espaces verts

moins/ peu de magasins


On trouve… de nombreux magasins,
/ de restaurants/ de
des restaurants,
des cinémas… cinémas…

Les trajets quotidiens sont… courts/ rapides plus/ trèslongs

V O C A B U L A I R E
la banlieue : l’espace urbain autour d’une ville.
un·e citadin·e : un habitant ou une habitante des villes.
la périphérie : l’espace qui se trouve autour d’une ville.
la population urbaine : la population qui habite en ville.
52 SE LOGER EN VILLE
A Les immeubles et les maisons individuelles

Les immeubles Les maisons individuelles

une seule famille une seule famille


Ils permettent de loger…
plusieurs familles plusieurs familles

On les trouve surtout… en centre-ville à la périphérie

de vieux immeubles desmaisonsde ville


En centre-ville, on trouve…
en brique et en pierre
– despetitsimmeubles desmaisonsde ville /
– de grandsensembles/ despavillons
En banlieue, on trouve
desbarres/ destoursen
béton
despavillons
À la périphérie, on trouve peu d’immeubles
deslotissements

B La rénovation urbaine

■■ Certains HLM vieillissent mal : lesappartementssont bruyants/ lesparties


communessont dégradées/ lescommercessont rares.
V O C A B U L A I R E
dégradé : abîmé, en mauvais état.
un grand ensemble : un groupe de grands
■■ De nos jours, on rénove ces quartiers ou
immeubles d’habitation.
un HLM : un logement à loyer modéré.
on lesdétruit pour en construire de un lotissement : un ensemble de pavillons,
parfois tous pareils, concentrés en un même lieu.
nouveaux. les parties communes : les parties d’un immeuble
utilisées par tous les habitants (hall, ascenseur…).
rénover : remettre à neuf.
53 TRAVAILLER EN VILLE
A Travailler dans des bureaux

■■ Des métiers que l’on peut exercer dans les bureaux : secrétaire / architecte / comptable /
informaticien ne / chef e du personnel…
• •

■■ Jours habituels de travail : du lundi au vendredi


■■ Lieux habituels de travail : le centre-ville / la périphérie / lesquartiersd’affaires…

B Travailler dans des usines

■■ Des métiers que l’on peut exercer dans les usines : ouvrier ère / contremaître…

■■ Jours habituels de travail : du lundi au vendredi


■■ Lieux habituels de travail : la banlieue / la périphérie…
■■ Les difficultés du travail en usine : lesbruits/ lesodeurs/ le travail répétitif…

C Travailler dans des ateliers, des boutiques

■■ Des métiers que l’on peut exercer dans les ateliers ou les boutiques : boulanger ère /

vendeur se / épicier ère / leuriste / cordonnier ère / libraire…


• • •

■■ Jours habituels de travail : du mardi au samedi, parfoislesautresjours


■■ Lieux habituels de travail : le centre-ville / lesquartierscommerçants/ la périphérie…

D Les transports
V O C A B U L A I R E
■■ Les espaces de travail sont tous installés une boutique : un petit magasin.
les marchandises : les produits qui se vendent et
près des routes ou des transports en commun, qui s’achètent.
les nuisances : ce qui nuit à la qualité de vie
de façon que lespersonnesqui y (par exemple, le bruit, la pollution…).
un quartier commerçant : le quartier d’une ville
dans lequel sont regroupés de nombreux magasins.
travaillent puissent venir chaque jour. un quartier d’affaires : le quartier d’une ville dans
lequel sont regroupés des bureaux.
une usine : un immense atelier dans lequel
on fabrique des objets avec des machines.
54 CONSOMMER EN VILLE
A Nos besoins et les magasins

■■ Pour vivre, j’ai besoin de me nourrir, donc de trouver du pain, desproduitslaitiers/ des
pommesde terre / du riz / deslégumes/ des ruits/ de l’huile / desœufs…
On peut faire ces courses à la boulangerie, à l’épicerie / au marché / au supermarché…
■■ Pour vivre, j’ai aussi besoin d’habits, de chaussures/ de médicaments/ de savon…

On peut acheter ces choses dansdespetitesboutiques/ à la pharmacie / dansun


supermarché / un hypermarché / un centre commercial / une rue piétonne…
■■ Pour le confort et le plaisir, je veux bien : une télévision / desjeux / deslivres…

Les avantages Les inconvénients

pratique / sympathique / pluscher / moinsde choix


les petites boutiques
prèsde chez soi
prèsde chez soi / rais/ plus pastouslesjours/ parfois
le marché
de choix / sympathique pluscher
pascher / beaucoup de choix loin de chez soi / pas
les hypermarchés
sympathique

B La société de consommation
V O C A B U L A I R E
■■ Dans les espaces urbains, les magasins et la
un centre commercial : un bâtiment qui regroupe
différents commerces, auxquels on accède par
publicité présents partout nous incitent à des galeries couvertes.
les commerces : les magasins.
vouloir plusde chosesque ce dont nous inciter : pousser à faire, encourager.
la société de consommation : notre société actuelle,
avonsbesoin. qui encourage le désir d’acheter.
55 UTILISER DES SERVICES EN VILLE
A Services payants, services « gratuits »

■■ De nombreux services sont payants :

coiffeur plombier restaurant taxi

garde d’enfants garagiste électricien hôtel

informaticien Internet hôpital bus

abonnement téléphonique piscine la Poste cinéma

bibliothèque municipale baby-sitting ménage avion

ramassage des ordures train pompiers cantine

cours de judo école vacances police

■■ D’autres services sont gratuits ou en partie payants : ils sont payés par lesimpôts.

B Les services que j’utilise

■■ Dans mon village, mon quartier, ma ville ou dans la ville voisine, j’ai déjà vu ces services :

une école, un bureau de Poste, une agence de voyages/ un garagiste / un coiffeur /


un cinéma / un théâtre / un commissariat de police / une bibliothèque /
une piscine / un stade…

■■ Personnellement, j’ai déjà utilisé les services suivants :

V O C A B U L A I R E
la collectivité : un ensemble de personnes vivant
dans la même région ou le même pays et mettant
en commun des biens et des dépenses.
les impôts : l’argent que l’on verse à son pays
ou à sa région pour les dépenses communes
(la construction des écoles, l’entretien des routes,
le camion des pompiers…).
les services : les activités qui ne concernent pas
la fabrication d’objets.
56 SE CULTIVER
ET AVOIR DES LOISIRS
EN VILLE

A La culture

■■ La bibliothèque la plus proche de chez moi se trouve prèsde la mairie


Elle fait aussi Elle ne fait pas médiathèque.

■■ Il y a un cinéma en ace de la mairie.


■■ Il y a un musée dansla ville voisine, prèsdu pont.
On peut y voir destableaux / desstatues/ desvestigesde la préhistoire /
une tapisserie qui date du Moyen Age…

B Le sport

■■ Je peux faire du sport à Champignac.


■■ Il y a une piscine à Cotrasquer / à côté de l’école…

C Les parcs de loisirs, les parcs d’attractions

■■ J’ai déjà vu ou entendu parler d’un zoo à Beauval


On peut y voir despandas/desorangs-outangs/ deslions/ deséléphants/ desgirafes/
des�ffles/ un rhinocéros…
■■ Je suis déjà allé(e) ou j’ai déjà entendu parler du parc d’attractions du Cap’Découverte.
On peut y jouer / descendre sur d’immensest�oggans/
prendre un train et se aire attaquer V O C A B U L A I R E
un amateur : une personne qui exerce une activité
par desIndiens… pour le plaisir (par opposition à un professionnel).
les équipements : les bâtiments et le matériel
Il se trouve près des moyens de transport pour nécessaires à la vie quotidienne.
les loisirs : ce que l’on fait pour le plaisir
qu’on puisse y aller acilement. (vacances, sport, lecture, jeux, télévision…).
un parc d’attractions : un parc qui propose des
activités et des spectacles pour amuser le public.
57 LES ESPACES TOURISTIQUES
A Les espaces touristiques

■■ Il y a des espaces touristiques au bord de la mer : par exemple à Carnac / La Baule /


Cannes/ Lacanau / La Grande-Motte…
■■ Il y a des espaces touristiques à la montagne : par exemple à Avoriaz / Tignes/
Saint-Lary…

B Au rythme des saisons

■■ Les touristes viennent au bord de la mer surtout au printemps en été en automne en hiver

car il ait beau / il ait chaud / on peut se baigner dansla mer / on peut jouer
sur la plage / on peut aire du bateau…
■■ Les skieurs viennent en montagne surtout au printemps en été en automne en hiver

car il y a de la neige.
D’autres touristes viennent à la montagne en été pour marcher / aller voir lesmarmottes/
profiter de la nature / se reposer…
■■ Pendant la saison touristique, dans les espaces touristiques, il y a de nombreux
vacanciers/ du monde danslesrues/ de l’animation / desembouteillages/ tousles
magasinssont ouverts…

■■ Hors saison, il y a peu de monde / la vie est calme / de nombreux magasinssont


ermés…

V O C A B U L A I R E
un espace touristique : un lieu qui accueille régulièrement des touristes.
hors saison : en dehors de la saison touristique.
la saison touristique : la période de l’année pendant laquelle les touristes
viennent nombreux dans une région.
58 LIRE LA CARTE DU RELIEF
Nord

Bassin

p ar isien
A Le relief de la France Nord

es
sg
Vo
Bassin parisien •
Plaines, Bassin

ra
pa ri s i en

Ju
Bassin aquitain • • plateaux

es
sg
Vo
et vallées
Vosges •

ra
Al pe s

Ju
Massif

Jura • Moyennes Bassin


central

montagnes aq u itain Massif
A l pe s

central
Massif central • Bassin
a qui ta i n

Pyréné
es
Alpes • Hautes Pyréné
• es

montagnes
Pyrénées •
MoinsMoins
de 600 mmd’altitude
de 600 d’altitude
Corse
De 600 m à 1800 m d’altitude Corse
De 600 m à 1800 m d’altitude
Corse • Plus de 1800 m d’altitude

Plus de 1800 m d’altitude


200 km

200 km

B Je comprends la carte du relief

■■ Dans le Bassin parisien, il y a des montagnes il n’y a pas de montagne .

■■ Si je vais du Bassin aquitain au Massif central, ça monte ça descend .

■■ Si je vais du Massif central vers les Alpes, ça monte ça descend dans la vallée
puis ça monte ça descend .

■■ L’altitude des Pyrénées est supérieure inférieure à celle du Massif central.

■■ Le Jura est plus élevé moins élevé que la Corse.

■■ Les Vosges sont moins élevées que lesAlpes/ lesPyrénées/ la Corse


mais plus élevées que le Bassin parisien / le Bassin aquitain

V O C A B U L A I R E
un glacier : un épais tas de glace qui se forme dans le creux d’une montagne.
un massif montagneux : un groupe de montagnes.
59 SE LOGER
DANS UN ESPACE TOURISTIQUE

A Différents logements

logements pour les touristes les habitants de la région les deux

une villa un mobile home une caravane

une maison un hôtel un chalet

un immeuble une tente un village de vacances

B Au rythme des saisons

■■ Sur les littoraux, de nombreuses maisons sont vides hors saison touristique en été en hiver .

■■ En montagne, les campings sont vides pendant la saison touristique en été en hiver .

V O C A B U L A I R E
un chalet : une maison en bois à la montagne. une station de sports d’hiver : un lieu aménagé
un gîte rural : une maison ou un appartement pour les sports d’hiver.
que l’on peut louer pour les vacances. une villa : une maison au bord de la mer.
une résidence secondaire : un appartement, une un village de vacances : une résidence construite
maison que l’on n’habite que pendant les vacances. pour loger et distraire les vacanciers.
60 TRAVAILLER
DANS UN ESPACE TOURISTIQUE


A Différents métiers

■■ Dans les espaces touristiques, on trouve les mêmes métiers

qu’ailleurs : boulanger ère / maître sse d’école /


• •

médecin / policier ère / coiffeur se / vendeur se…


• • •

■■ On trouve aussi des métiers liés au tourisme :

– au bord de la mer, des animateur rice s de club de plage /


• •

moniteur rice s de surf / pilotesde bateau / vendeur se s


• • • •

de maillotsde bain / de planchesà voile…

– à la montagne, des moniteur rice s de ski / employé e s


• • • •

desremontéesmécaniques/ vendeur se s de blousons/ • •

de ski…

– partout, des cuisinier ère s et serveur se s de


• • • •

restaurants/ emmeset hommesde ménage dansles


hôtels…
V O C A B U L A I R E
B Un travail saisonnier un emploi : un travail pour
lequel on reçoit un paiement.
■■ Pendant la saison touristique, les habitants trouvent les remontées mécaniques :
les équipements qui permettent
facilement du travail. aux skieurs de monter en haut
des pistes de ski.
■■ Ils ne sont généralement pas assez nombreux et on fait appel les saisonniers : les personnes
qui ont un emploi à certaines
saisons, par exemple en été
à des saisonniers. dans les zones de tourisme d’été.
61 AVOIR DES LOISIRS
DANS UN ESPACE TOURISTIQUE

A Des loisirs au bord de la mer

lesélèvespeuvent compléter
lesdessinsou écrire :
se promener sur la plage /
aire du surf / aire un
château de sable / nager…

B Des loisirs à la montagne en hiver

se promener en raquettes/
en ski de ond / aire de la
luge

C Des loisirs à la montagne en été

se promener / aire du
rafting / du canyoning /
aller à la piscine

D Des activités culturelles

■■ Partout, des touristes participent aux fêtes et découvrent les spécialités régionales :
V O C A B U L A I R E
romages/ confitures/ galettes… balisé : qui comporte des indications (directions,
limites…).
la randonnée : une longue promenade, une marche
sur des chemins balisés.
les traditions : les habitudes, les manières de faire
ou de vivre qui viennent du passé.
62 L’ÉLECTRICITÉ épn ra en c
la ccaо d l’écc.

é énergie a


réseau éc

centrale nca

centrale à fioul

63 L’ESSENCE épn fg pa dfc


l cc d p à la vƣ.

marée nƣ

p

pétrole
V O C A B U L A I R E
une centrale nucléaire : une usine qui produit l’énergie nucléaire : l’énergie présente dans le noyau
de l’électricité à partir de l’énergie des atomes. des atomes.
une énergie : tout ce qui permet de produire une éolienne : un immense moulin qui utilise
de la lumière, de la chaleur ou du mouvement la force du vent pour produire de l’électricité.
(le pétrole, l’électricité, l’énergie solaire ou le réseau électrique : l’ensemble des lignes électriques
éolienne…). qui amènent le courant.

usine

V O C A B U L A I R E
un camion-citerne : un camion qui sert à transporter
des produits liquides. une marée noire : une grande quantité de pétrole qui
pollue la mer et les côtes.
un carburant : l’essence ou le gazole.
un pétrolier : un bateau qui transporte du pétrole.
le gazole : un liquide fabriqué à partir du pétrole, qui
sert de carburant. une raffinerie : une usine qui purifie le pétrole
pour le rendre utilisable.
importer : acheter à l’étranger.

raffinerie

station- service

camion- citerne
64 L’EAU
�esélèvesfigurent par desflèches�euesla
circulation de l’eau p�a�e, puispar des
flèchesr�gescellesdeseaux usée�

château d’ eau

coursd’eau

usine de traitement chargée


de rendre l’eau potable

canalisations d’eau potable

nappe phréatique

65 LE PAIN �esélèvespeuvent figurer par desflèches


le circuit du �é au pain.

champ de blé

usine de pain industriel


V O C A B U L A I R E
un barrage : une retenue d’eau. la nappe phréatique : la réserve souterraine d’eau.
une canalisation : un gros tuyau dans lequel circule potable : que l’on peut boire sans crainte pour
un liquide. sa santé.
les eaux usées : les eaux sales qui sortent de l’évier, une station d’épuration : une usine qui purifie
de la salle de bains, des toilettes, des machines à laver… les eaux usées.

station d’ épuration

canalisations d’eaux usées

V O C A B U L A I R E
une chaîne de magasins : un ensemble de magasins
un·e artisan·e : dans le cas du boulanger ou
de la boulangère, celui ou celle qui fabrique le pain qui portent le même nom et qui organisent ensemble
qu’il ou elle vend. une partie de leurs activités (par exemple, acheter les
produits à revendre).
biologique : naturel, sans produits chimiques.
exporter : vendre à l’étranger.

boulangerie
66 LES FRUITS ET LES LÉGUMES
�esélèvespeuvent figurer par desflèches
le circuit de l’ar�e aux magasin�
bananes

mangues

fraises

67 LE JUS DE FRUITS �esélèvespeuvent figurer par desflèches


le circuit de l’ar�e aux magasin�
usine
oranges
V O C A B U L A I R E
en gros : en grande quantité.
s’approvisionner : aller chercher ce dont on a besoin.
un grossiste : un commerçant qui vend en gros.
concurrencer : être en rivalité avec.
les primeurs : les fruits et les légumes frais.
au détail : en petite quantité.
de saison : qui pousse naturellement pendant
un détaillant : un marchand qui vend au détail.
la saison en cours.

grossistes

usine

pommes

usine
68 LE POISSON �esélèvespeuvent figurer par desflèches
le circuit de la mer aux magasin�
pêche aquaculture

usine

69 LA VIANDE �esélèvespeuvent figurer par desflèches


le circuit de l’élevage aux magasin�

élevage industriel

abattoir

élevage traditionnel
V O C A B U L A I R E
les fruits de mer : les animaux de la mer autres
un aquaculteur : une personne qui élève des
que le poisson, que l’on peut manger (coquillages,
animaux (poissons, coquillages…) ou des plantes
crabes…).
qui vivent dans l’eau.
un navire-usine : un navire dont la cale est équipée
une criée : un lieu dans lequel on vend le poisson
comme une usine pour congeler ou mettre
en public et en grande quantité.
en conserve le poisson.

p c

g

V O C A B U L A I R E
un abattoir : une usine qui tue les animaux un élevage industriel : un élevage d’animaux
et les prépare pour la viande. en grande quantité, dans des hangars ou des étables,
un élevage traditionnel : un élevage d’animaux de manière à produire le plus possible (de viande,
qui sortent chaque jour, comme autrefois. de lait, d’œufs…) et le plus vite possible.

un
70 NOS ÉMOTIONS, NOS SENTIMENTS
ET L’ART
�ette fiche peut être remplie au fil
de la déc�verte desém�ion�
Agréable
Exemple de situations
ou désagréable ?

la joie
je voisma grand-mère
quand je reçois un cadeau, quand

agréable / quand je vaischez mon copain / quand mon père


vient me chercher à la sortie de l’école…
le chagrin
quand quelqu’un me dit quelque chose de méchant
désagréable / quand ma mère s’en va en voyage / quand mon
grand-père est mort…
la peur
le soir quand je croisentendre du bruit dansle
désagréable placard / sousmon lit / quand je regarde un ilm
qui ait peur…
la fierté
quand j’ai une bonne note / quand mesparents
agréable me ont un compliment…

la colère
quand mon rère me prend mesjeux / quand un
désagréable enfant de la classe me bouscule / se moque de moi /
quand il n’y a plusde ritesà la cantine…
71 LES ÉMOTIONS ET LES SENTIMENTS
V O C A B U L A I R E
une émotion : ce que l’on ressent brusquement, de manière forte.
se maîtriser : rester maître de son comportement.
un sentiment : ce que l’on ressent, de manière agréable ou pénible.

Je ressens J’exprime… Je contrôle…

mon cœur bat plus ort / je souris/ je ris/ j’éclate je ne aispastrop de


j’ai envie de rire / de rire / je tape des bruit si ce n’est pasle
de crier mains bon moment
on dirait que mon cœur je pleure / je me retiens je parle de mon chagrin
s’arrête / mesyeux de pleurer / je me cache à quelqu’un à qui je
piquent aisconfiance
mon cœur bat très ort je ne peux plusbouger / je ne montre pasma
je me cache / je erme les peur si cela peut aire
yeux peur aux autres
j’ai envie de voler / de je me redresse / je souris je ne anfaronne pas
crier

j’ai chaud / je serre les je m’énerve / je boude / j’essaye de me calmer


dents/ je voudraishurler je crie pour résoudre leschoses
/ taper / tout casser… tranquillement
72 LE DROIT AU RESPECT DE SOI,
LE RESPECT DES AUTRES

A Le manque de respect

■■ Il est déjà arrivé que quelqu’un me manque de respect :

■■ J’ai ressenti : du chagrin / de la honte / de la colère / un sentiment d’injustice…

B Le droit au respect, le respect

J’ai le droit au respect Je respecte les autres

J’ai le droit qu’on ne se moque pas de moi. Je ne me moque pas des autres.

Je respecte le travail desautresen ne


J’ai le droit qu’on respecte mon travail.
aisant pasde bruit.
J’ai le droit de ne pasêtre humilié e, • Je n’humilie paslesautres/ je ne me
moqué e • moque pasd’eux.
J’ai le droit de ne pasêtre bousculé e. • Je ne bouscule paslesautres.

V O C A B U L A I R E
humilier : rabaisser, faire honte.
le respect : le fait de montrer à quelqu’un qu’on le considère comme égal ou supérieur à soi.
respecter : montrer du respect.
73 LE RESPECT DE SOI :
LE SOIN DU CORPS

V O C A B U L A I R E
A Le manque d’hygiène l’hygiène : les règles de propreté
à suivre pour garder une bonne
santé.
■■ Le manque d’hygiène permet aux maladies de se répandre.

■■ C’est un manque de respect envers les autres, mais aussi envers soi-même.

B L’hygiène

Je lave quand ? comment ?

– chaque fois qu’elles sont sales je les mouille, je les savonne, je frotte bien
mes mains – après être allé(e) aux toilettes dessus, dessous, sur les côtés, entre les

– avant de manger doigts, puis je rince et je sèche mes mains.

après chaque repas Je prendsune douche ou un


mon corps tous les jours bain, je me savonne bien
au moins une fois par semaine partout puisje me rince.

tous les jours Je les lave une ou deux fois avec


mes cheveux
du shampoing
au moins une fois par semaine

Je lescoupe court et je lesbrosse


mes ongles régulièrement
quand je me lave lesmains
Je mets du dentifrice sur ma brosse à dents
après chaque repas
mes dents et je brosse chaque face de chaque dent
une fois par jour 5 fois.

quand mon nez coule / Je me mouche avec un mouchoir


mon nez quand il contient des puisje me lave lesmains.
saletés
74 LE SOIN DES AFFAIRES
PERSONNELLES ET COLLECTIVES

A Je prends soin de mes affaires

■■ Je les range pour ne paslesperdre / pour lesretrouver


acilement / pour qu’on ne marche pasdessus…
■■ J’y fais attention pour que ma amille ne soit pasobligée
d’en acheter de nouvelles.
■■ J’écris mon nom dessus pour qu’on sache à qui ellessont
si on lestrouve.

B Je prends soin des affaires des autres

■■ Je n’emprunte pas les affaires des autres sans leur autorisation / leur demander.
■■ Quand on me prête quelque chose, j’en prendssoin / je le rends.

C Je prends soin des affaires collectives


Les affaires collectives

Lesélèvesécrivent ou dessinent :
lestablesde la classe, lesmanuels, le matériel d’artsvisuels,
lesmursde la classe, la cour de récréation et lesarbres,
le ballon, lesordinateursde la salle d’informatique, l’abri pour aut�s…

■■ J’y fais attention pour qu’ellespuissent servir aprèsmoi.


Par exemple, je n’écrispassur ma table / je prendssoin du manuel que l’école me
prête / je range le ballon aprèsla V O C A B U L A I R E
vandaliser : détruire, par mépris ou pour le plaisir,
récréation… des choses qui appartiennent à tous.
75 LE SOIN DU LANGAGE
ET LA POLITESSE

A La politesse

■■ La politesse sert à montrer


bonjour au revoir
aux autres qu’on les respecte.

■■ Les mots de la politesse :

excusez-moi
s’il vous/te plaît merci pardon
désolé e •

■■ J’évite les mots grossiers et insultants.

B Tutoyer, vouvoyer

Je tutoie Je vouvoie

mes camarades les professeurs les personnes que je ne connais pas mes frères et sœurs

la conductrice de bus les enfants de mon âge mes parents les vendeurs dans les magasins

les personnes que je connais bien le directeur, la directrice de l’école la dame de la cantine

C Mais aussi…

■■ Je ne metspasmespiedssur ma chaise
car c’est sale pour ceux qui vont s’y asseoir aprèsmoi.
■■ Je ne aispasde bruit quand je bâille en classe
V O C A B U L A I R E
car cela donne l’impression que je familier : très à l’aise avec les autres, parfois trop.
grossier : mal élevé, malpoli.
m’ennuie quand le la maître sse
• • insultant : manquant de respect et blessant.
la politesse : les attitudes de respect envers les
parle. autres.
vouvoyer : parler à une personne en lui disant
« vous ».
76 LE SOIN DE L’ENVIRONNEMENT
A Dans mon environnement, on trouve…

Lesélèvesnomment ou dessinent desélémentsde leur environnement :


leur table, le tableau, un arbre de la cour de récréation,
les leursdansle square en ace de l’école…

B Ma manière de vivre a des conséquences…

Pour préserver la planète et éviter le réchauffement climatique :

■■ J’éteins la lumière en sortant d’une pièce ;

■■ quand j’ai froid, je metsun pull au lieu de monter le chauffage ;


■■ pour me déplacer, je marche ou je prendslestransportsen commun ;
■■ je ferme le robinet quand je me savonne / quand je me brosse lesdents…
■■ pour mes déchets, je leslimite / je lestrie…
■■ j’évite lesproduitsjetables/ je refuse lesgadgetsau McDo / j’utilise l’enversdes
euillescomme brouillon / je n’achète un V O C A B U L A I R E
l’environnement : l’ensemble des éléments
nouveau cahier que lorsque le mien est naturels (végétation…) et humains (bâtiments,
décoration…) qui nous entourent.
le réchauffement climatique : la montée
entièrement terminé… des températures partout dans le monde, du fait
des gaz émis par les véhicules et les usines.
77 L’ATTENTION AUX AUTRES
ET LE SECOURS À AUTRUI

A Je fais attention aux autres

■■ Je fais attention à mes amis : je vérifie qu’ilsvont bien / je remarque quand ilssont
tristes/ je cherche à savoir pourquoi / je lesécoute quand ilsont besoin de parler…

■■ Dans la cour de récréation, je vérifie que personne n’est tout seul / que tout le
monde joue avec descamarades.
■■ Si je vois quelqu’un en train de pleurer, je vaisle voir / je cherche à savoir ce qu’il a /
je l’écoute / je cherche à le consoler / à le réconforter / à l’aider…

B Je viens en aide aux personnes blessées

■■ Si quelqu’un se blesse, je ne dois pas je dois

me mettre en danger faire quoi que ce soit qui augmente le danger proposer mon aide

aller voir si on a besoin de moi m’affoler rassurer la personne blessée continuer à jouer

appeler le 112 si c’est grave faire comme si de rien n’était aller chercher un adulte crier

V O C A B U L A I R E
l’empathie : la capacité à comprendre
les sentiments des autres.
78 LES DROITS ET LES DEVOIRS
A Les animaux et les êtres humains V O C A B U L A I R E
le Code de la route : les règles
• la loi du plus fort à respecter pour circuler dans
la rue et sur la route.
un devoir : une obligation
les animaux • • des droits et devoirs que l’on doit respecter.
un droit : ce qui est permis,
les êtres humains • • la loi de la jungle ce que l’on peut exiger.
un péril : un danger.
• des règles de vie une règle : un principe de vie
pour le groupe.

B Des droits, des devoirs et des règles

Quelques-uns de mes droits Quelques-uns de mes devoirs

Les autres ont le droit de jouer.


J’ai le droit de jouer
Je ne lesem�te pasquand ilsjouent.
d’apprendre.
Les autres ont le droit
J’ai le droit d’apprendre
Je ne lesdérange pasquand ilstravaillent.

d’être en sécurité.
Les autres ont le droit
J’ai le droit d’être en sécurité
Je ne lesattaque pas/ je ne lesagresse pas…

de se tromper.
Les autres ont le droit
J’ai le droit de me tromper
Je ne me moque pasd’eux quand ilsse trompent.

J’ai le droit de dormir la de dormir la nuit.


Les autres ont le droit

nuit Je ne aispasde bruit la nuit.

■■ Sans les règles d’un jeu, chacun peut aire n’importe quoi / le jeu n’a pasd’intérêt
/ ce n’est plusamusant.
■■ Sans le Code de la route, chacun erait n’importe quoi /
personne ne pourrait sortir sansêtre en danger…
79 LA RÈGLE
A Des règles faites pour tous

■■ Les règles ne sont pas faites pour quelques-uns :

elles sont faites pour tout le monde.


■■ Les règles ne sont pas faites pour nous embêter. Elles sont décidées dans notre intérêt,

notamment pour notre sécurité : par exemple, il ne aut pasdescendre l’escalier en


courant pour ne pastomber.
■■ À l’école, les règles sont faites pour nous permettre d’apprendre : par exemple, il aut
arriver à l’heure à l’école pour ne pasgêner ceux qui ont commencé à travailler.

B Différentes sortes de règles

Certaines
Exemple J’explique pourquoi cette règle existe
règles…

Il est interdit de glisser sur Cette règle est faite pour ma sécurité /
interdisent
la rampe d’escalier. pour m’empêcher de tomber…

On a le droit de poser des Cette règle est faite pour me permettre de


questionsquand on ne demander de l’aide quand je n’ai pas
autorisent
comprend pas. compris/ me permettre de bien
apprendre…
Il est obligatoire de lever la Cette règle est faite pour éviter que tout le
main pour demander la monde parle en même temps/ pour
obligent
parole en classe. permettre à chacun de parler et d’être
écouté…
80 LE RÈGLEMENT DE L’ÉCOLE

Le règlement de mon école


■■ Le règlement de l’école est un contrat entre l’école, les élèves et leur famille.

Je l’ai signé pour montrer que je m’engage à le respecter.


Règles pour la sécurité Règles pour le travail Règles pour le respect

Coller ici le règlement ou un extrait du règlement de l’école.


Entourer lesrèglesde différentescouleursen onction de leur objectif :
la sécurité / le travail / le respect.

V O C A B U L A I R E
un contrat : un accord par lequel plusieurs personnes s’engagent les unes envers les autres.
81 LE RÈGLEMENT DE LA CLASSE

Le règlement de ma classe

Coller ici le règlement de la classe


qui peut être présenté sousla orme d’un tableau :
j’ai le droit de… / j’ai le devoir de… / je m’engage à…
Par exemple :
Les sanctions
Mes droits : Mes devoirs : Mes engagements :
si je n’ai pas
j’ai le droit… je dois… je m’engage à…
respecté…

je m’isole
de travailler contribuer au calme éviter de bavarder,
quelques instants
dans le calme dans la classe de faire du bruit, de rire
pour me calmer

ne pas insulter
respecter les autres je présente des excuses
les autres
d’être respecté
parler poliment au
mes parents
respecter le professeur professeur et faire
sont convoqués
ce qu’il demande

écouter le professeur me taire quand


de prendre la parole, je n’ai plus le droit
et les autres quand ils quelqu’un d’autre parle,
de poser une question, de prendre la parole
parlent, sans couper lever la main pour
de dire ce que je sais pendant 30 minutes
la parole demander la parole

de me déplacer dans me déplacer en silence demander je n’ai plus le droit


la classe après en avoir pendant le travail la permission de me déplacer
reçu l’autorisation en classe de me lever jusqu’à la récréation

ne pas salir ou abîmer


je nettoie, je répare
ma table ni les affaires
ou je remplace
d’emprunter le matériel respecter le matériel de l’école
de la classe de la classe
remettre le matériel je n’ai plus le droit
à sa place de prendre du matériel

de travailler dans une éviter de mettre mettre les saletés


je nettoie
classe propre et rangée des saletés par terre à la poubelle

V O C A B U L A I R E
un conflit : une dispute.
le conseil d’élèves : la réunion de tous les élèves de la classe et de l’enseignant
ou de l’enseignante pour un temps de débat et de décision concernant la classe.
82 LA RÉCRÉATION
A Pendant la récréation, j’ai le droit de…

■ J’ai le droit de jouer.

■ J’ai le droit de fa d la cd à a, d fo…


■ J’ai le droit de c.
■ J’ai le droit de pa ac mam
■ J’ai le droit de r.

B Pendant la récréation, je dois…

■ Je dois faire attention ax pp/ ax a…


■ Si j j a baо, j dƣl fa danla
pa r  d la c.
■ J dƣp  à cx
 о d j
ac n
■ Le signal que la récréation est terminée, c’est
and la coc  .
Aussitôt, je dƣm m danl rang e m ta.

C Pendant la récréation, il est interdit de…

■ Il est interdit d  ba.


■ Il est interdit d’in la
■ Il est interdit d c.
■ Il est interdit d ca lfn
■ Il est interdit d’éc  lm

V O C A B U L A I R E
dégénérer : aller de plus en plus mal.
83 LA SANCTION
A Différentes sanctions

■■ Certaines sanctions m’arrêtent dans ce que je fais.

Exemple de sanction Dans quels cas

jen’ai plusle droit de parler en si j’ai je n’ai pas levé le doigt pour
classe. parler.

■■ Certaines sanctions me permettent de réparer mes erreurs.


Si je ne peux pas réparer, je peux au moins présenter des excuses.

Exemple de sanction Dans quels cas

je rachète un manuel de math. si j’ai je n’ai pas déchiré ou crayonné le


mien.

■■ Les sanctions m’aident à réfléchir à ce que je fais et aux conséquences.

Exemple de sanction Dans quels cas

jerecopie une règle du règlement de la si j’ai je n’ai pas respecté cette règle.
classe.

B Des sanctions progressives

■■ Si je commets plusieurs fois la même faute, la sanction est de plus en plus forte : par exemple,

la 1re oisque je parle sanslever le doigt, le maître me ait une remarque ;


V O C A B U L A I R E
la 2e ois, je n’ai plusle droit de parler pendant 5 min ; progressif, progressive : qui
évolue peu à peu, qui augmente
la 3e ois, je n’ai plusle droit de parler du tout. de manière régulière.
84 SE SENTIR MEMBRE
D’UNE COLLECTIVITÉ ET COOPÉRER

A La vie en classe
■■ En classe, nous formons une équipe.

Mon attitude habituelle dans cette équipe

L’attitude que je devrais avoir

Je finis vite mon travail et je passe à autre


chose, les autres n’ont qu’à se débrouiller.
Je demande de l’aide à mon voisin
ou à ma voisine pour terminer.
Je fais semblant d’avoir compris car j’ai
peur que les autres se moquent de moi.
Je prends le temps de terminer mon travail,
sans traîner.
Quand les autres posent des questions,
cela m’énerve.
Je patiente le temps que les autres terminent
et je regarde s’ils ont besoin d’aide.
J’ai honte de demander de l’aide B Coopérer
à mon voisin ou à ma voisine.
Dès que j’ai terminé, j’attends tranquillement
que les autres terminent.
Il me faut plus de temps que les autres
mais je me dépêche pour ne pas les retarder.
lesélèvespeuvent écrire ou dessiner :
Quand j’ai terminé, je fais autre chose
en silence pour ne pas déranger. – comment ilsvoient, ilsse repré-
Je refuse de me moquer de ceux qui n’ont sentent la coopération
pas compris.
Il me faut plus de temps que les autres
– comment ilspeuvent coopérer dans
mais je prends mon temps. la classe
Quand j’ai terminé, je fais du bruit – comment ilsaimeraient que soit
parce que je déteste attendre.
la coopération dansla classe
V O C A B U L A I R E
coopérer : travailler ensemble, s’aider pour arriver
à un résultat commun.
85 LES RÈGLES DE LA COMMUNICATION
A Bien écouter
Quand quelqu’un parle :

J’écoute attentivement. Je ne coupe pas la parole.

Je coupe la parole. Je peux penser à autre chose.

Je pose des questions. Je pense à ce que je vais dire.

Je dis directement ce que j’ai à dire. Je reformule pour montrer que j’ai compris.

VOCABULAIRE

B Bien parler argumenter : expliquer, démontrer, donner des raisons.


un point de vue : un avis.
Quand je parle : reformuler : répéter en utilisant d’autres mots.

Je réfléchis avant de demander la parole. Je lève d’abord le doigt : on verra bien.

Les autres n’ont qu’à comprendre ce que je dis. Je fais un effort pour parler clairement.

J’affirme les choses sans argumenter. J’argumente.

Je donne des exemples. Je ne pense pas à donner des exemples.

Je ne parle pas trop longtemps. Je prends le temps de dire ce que j’ai à dire.

Si les autres n’ont pas compris : Je m’énerve. J’explique autrement. Je me répète.

C Le message clair

1. Je préviens : j’ai un message clair à te dire.


2. Je dis ce qui s’est passé : tu as ait / tu asdit…
3. Je dis ce que je ressens : j’ai de la peine / cela m’énerve…
4. Je vérifie que l’autre a compris : as-tu bien compris?
L’autre montre qu’il comprend : je comprends, je suis désolé…

5. Je propose une solution : j’aimeraisque tu…


L’autre s’engage à ne pas recommencer.
86 AVOIR DES OPINIONS
ET LES DÉFENDRE

A Avoir des opinions personnelles

Pour se faire une opinion personnelle, il est important de :

ne pas être toujours de l’avis du dernier qui parle lutter contre les stéréotypes

prendre le temps de réfléchir faire confiance à l’opinion de ses amis

prendre le temps d’écouter les avis des autres soutenir ses amis si on n’a pas d’avis

s’opposer systématiquement à ceux qui parlent fort être capable de changer d’avis

B Défendre ses opinions

■■ Pour défendre ses opinions, il faut justifier son point de vue / argumenter / donner
desexemples…
■■ C’est parfois difficile d’avoir des opinions différentes de celles des autres : ce n’est pas
acile d’être en désaccord / cela demande du courage de défendre sesopinions/
il aut oser dire aux autresque l’on n’est pasd’accord avec eux.

C Ne pas imposer ses opinions

Les autres ont le droit d’avoir des opinions différentes des miennes. Dans ce cas, je dois :

■■ lesécouter
■■ lesrespecter
■■ ne pasme sentir blessé e • V O C A B U L A I R E
un compromis : un accord,
■■ chercher avec eux un accord un arrangement pour lequel
chacun a fait un effort en
acceptant une partie des idées
■■ chercher une solution commune des autres.
une opinion : un avis.
■■ ne pasimposer mon point de vue un stéréotype : une représen-
tation, une caricature, que l’on
■■ aire descompromis prend pour ce qui est normal.
87 LE DÉBAT DÉMOCRATIQUE
V O C A B U L A I R E

un débat : une discussion dansun groupe, au coursde laquelle chacun exprime


son point de vue.

A L’intérêt du débat

Le débat est l’occasion de :

s’exprimer changer d’avis découvrir de nouvelles idées forcer les autres à changer d’avis

donner son avis se disputer écouter l’avis des autres chercher à convaincre les autres

chercher une solution commune s’amuser écouter ceux qui ne parlent jamais dessiner

B Les règles du débat

Je respecte les règles du débat :

■■ J’écoute les autres : je cherche à lescomprendre / à découvrir de nouvelles


idées/ je suisprêt e à changer d’avis/ je ne aispasautre chose en même

temps/ je ne coupe pasla parole / je ne aispasde commentaire / je ne me


moque pasde celui qui parle…
■■ Je participe : je donne mon avis, même si cela m’intimide /je propose des
idéesnouvelles/ je ne répète pasce que lesautresont déjà dit / je cherche à
convaincre / je cherche de bonsarguments/ je réfléchisavant de parler…

■■ Quand le groupe prend une décision : je la respecte, même si ce n’est pasla


solution que j’ai choisie.
88 LE VOTE
A Voter
V O C A B U L A I R E

un·e citoyen·ne : une personne qui a desdroitset desdevoirsenversun pays.

le droit de voter.
un·e électeur·rice : un citoyen ou une citoyenne qui a

une élection : un vote pour choisir une personne.

la majorité : le plus grand nombre de voix.

un référendum : un vote pour répondre par « oui » ou « non » à une question posée.

le suffrage universel : le droit de vote pour toutes les citoyennes et tous les citoyens.

■■ Pour voter, il faut :

prendre le temps de réfléchir faire confiance à celui qui parle le mieux écouter les débats

se faire une opinion personnelle se décider à la dernière minute donner son avis

comprendre la question posée se rappeler que c’est facultatif comprendre que c’est un devoir

■■ Voter n’est pas obligatoire mais c’est un devoir : ne pasvoter signifie laisser d’autres
décider pour nous.

B Le suffrage universel

■■ En France, tous les citoyens ont le droit de voter : c’est le suffrage universel.
■■ Pour être citoyen et voter en France, il faut :

– être Français(Européen pour certainesélections) ;


– avoir 18 ans;
– être inscrit sur leslistesélectorales.
■■ Quand je serai adulte,

je serai citoyen français et je voterai en France je voterai dans un autre pays

je ne sais pas encore où je pourrai voter mais je sais qu’il est important de voter
89 L’ORGANISATION D’UN VOTE
A Un vote juste

■ Pour que le vote soit juste, il faut :

prouver son identité • • être sûr que le compte est bon

signer la liste électorale • • personne ne vote deux fois

compter les bulletins en public • • on ne peut pas ajouter ou retirer des votes

passer par l’isoloir • • personne ne vote à la place d’un autre

avoir une urne transparente et scellée • • chacun est vraiment libre de son choix

B Les étapes du vote

■ Les étapes du vote sont :

3 voter en mettant son bulletin dans l’urne

2 prouver son identité

4 signer la liste électorale pour prouver que l’on a voté

1 aller dans l’isoloir pour choisir son bulletin de vote

5 quand le vote est terminé, ouvrir l’urne et compter les bulletins en public

C Les élections à deux tours

■ Pour les élections, il y a souvent deux tours. Au premier tour, tous les candidats se présentent.

Un candidat est élu s’il obtient la majorité a. Sinon, il y a un deuxième tour.

■ Au second tour, les 2 ou 3 candidats ayant eu le plus de voix au premier tour se présentent.

Est élu celui qui obtient la majorité m.


V O C A B U L A I R E
un bulletin de vote : un papier avec le vote
d’un électeur ou d’une électrice. la majorité absolue : plus de la moitié des voix.
l’isoloir : la cabine dans laquelle l’électeur ou l’électrice la majorité simple : le plus grand nombre de voix.
prépare son vote sans que personne ne le ou la voie. une urne : une boîte dans laquelle les électeurs et les
les listes électorales : les listes des électeurs et des électrices mettent leurs bulletins de vote.
électrices.
90 LE CONSEIL D’ÉLÈVES
A Le conseil d’élèves

■■ Le conseil d’élèves est le bon moment pour :

– débattre de la vie de la classe


– trouver une solution à un problème
– choisir une activité / un pr�et / un livre à lire
– régler un conflit entre nous
– modifier le règlement de la classe

B L’organisation de notre conseil d’élèves

■■ Participants : touslesélèveset le maître / la maîtresse


■■ Jour de réunion : touslesmardis/ un jeudi sur deux…
■■ Lieu : la salle de classe / le gy�ase…
■■ Choix de l’ordre du jour : chacun peut mettre desidéesdansla b�te à suggestions/
écrire sesidéessur le panneau du conseil / la veille, on vote pour choisir lessujets
à l’ordre du jour.
■■ Choix du président ou de la présidente de séance : élu e par lesélèves

Son rôle : rappeler les règles du débat, vérifier que les règles sont respectées, distribuer la parole,

aire passer le bâton de parole / arrêter ceux qui parlent trop longtemps…

■■ Choix du ou de la secrétaire de séance : tiré e au sort


Son rôle : noter les décisions prises sur un cahier / un panneau…

V O C A B U L A I R E
la coopérative de la classe : l’argent de la classe utilisé pour les sorties, les activités…
l’ordre du jour : le programme, les sujets à traiter lors d’une réunion.
91 LA RÉPUBLIQUE, LA DÉMOCRATIE,
LA LAÏCITÉ

A La France est une république


V O C A B U L A I R E

une république : un paysdanslequel le pouvoir appartient au peuple et n’est pas


héréditaire.

B La France est une démocratie


V O C A B U L A I R E

la démocratie : un pays dans lequel le pouvoir appartient aux citoyenneset aux citoyens.

la démocratie représentative : l’organisation du pouvoir dans laquelle les citoyennes et les citoyens élisent
des représentants.

■■ La France est une démocratie représentative : pour prendre les décisions, les citoyennes et les

citoyens élisent desreprésentant e s, desdéputé e s à qui ilsconfient la mission


• • • •

d’organiser la vie commune.

C La laïcité

■■ La France est une république laïque. Cela signifie :

j’ai le droit de choisir ma religion j’ai le droit de n’avoir aucune religion

il est interdit d’avoir une religion à l’école à l’école, personne ne doit porter de signe religieux

à l’école, je garde mes croyances pour moi à l’école, j’écoute les croyances des autres

le pouvoir et les religions sont séparés la France est contre les religions

la France ne favorise aucune religion les religions n’ont pas d’influence sur l’État

la France est en guerre contre les religions la France ne refuse aucune religion

V O C A B U L A I R E
un·e député·e : une personne élue pour représenter un groupe de gens dans une assemblée.
laïc, laïque : indépendant des religions.
la laïcité : le fait que la société ne favorise aucune religion et que l’État et les religions soient séparés.
92 93 LES SYMBOLES
DE LA RÉPUBLIQUE FRANÇAISE

A Le drapeau tricolore

rouge
bleu
■■ Le drapeau français est bleu blanc rouge.

B La fête nationale

■■ La fête nationale a lieu le 14 juillet.

C La devise

■■ La devise de la France est : Liberté Égalité Fraternité.

D L’hymne national Allons ! Enfants de la Patrie !


■■ L’hymne national s’appelle Le jour de gloire est arrivé !

La Marseillaise. Contre nous de la tyrannie,

L’étendard sanglant est levé ! (Bis)

Entendez-vous dans les campagnes


Mugir ces féroces soldats ?

Ils viennent jusque dans vos bras

Égorger vos fils, vos compagnes !

V O C A B U L A I R E Aux armes, citoyens!


commémorer : célébrer le souvenir d’une per-
sonne héroïque ou d’un événement historique. Formez vos bataillons!
une devise : quelques mots ou une phrase
qui expriment une pensée, un idéal de vie.
un emblème : un symbole qui sert à représenter
Marchons, marchons!
une personne, un groupe de personnes ou
une idée. Qu’un sang impur…
un hymne : un chant ou un poème à la gloire
d’une idée, d’une personne ou d’un pays. Abreuve nos sillons !
une valeur : une idée, un principe que
Rouget de Lisle, La Marseillaise, 1792
l’on considère comme très important.
E Marianne

■■ La République française

est représentée sous les traits


Lesélèvesdessinent une Marianne
d’une femme : Marianne.
avec son bonnet rouge.
■■ Elle porte un bonnet
rouge / symbole de la
liberté pendant la
Révolution rançaise.

F Le coq

■■ La France est souvent représentée par un coq :

il était déjà le symbole des Gaulois , il y a 2 000 ans.


94 LES VALEURS
DE LA RÉPUBLIQUE FRANÇAISE

■■ Les trois mots de la devise républicaine sont :

Ce sont trois valeurs de notre pays.

Liberté Égalité Fraternité


A La liberté

■■ La France garantit la liberté à :

tous les Français toutes les personnes vivant en France toutes les personnes dans le monde

■■ Par exemple, quand je serai grand(e), en France, je pourrai librement :

choisir dans quelle ville m’installer me servir dans les magasins voter

décider avec qui vivre ou me marier commander les enseignants de l’école de mes enfants

m’arrêter ou pas au feu rouge choisir mon métier avoir ou pas des enfants

choisir ma religion ou aucune avoir mes propres opinions exprimer mes opinions

B L’égalité

■■ En France, nous sommes différents mais nous sommes tous égaux en droits.
■■ Cela signifie que nous avons tous les mêmes droits nous avons tous les mêmes devoirs

tout le monde paye des impôts tout le monde gagne le même argent

nous avons tous la même importance tout le monde doit respecter les mêmes lois

tout le monde a la même intelligence il n’y a ni riches ni pauvres

C La fraternité

■■ La fraternité signifie que nous voulons nous comporter comme lesmembresd’une même
amille / comme des rèreset sœurslesunsenverslesautres.
■■ Par exemple, la France va aider lespauvres/ lespersonnesâgées/ lesmalades/
lespersonnesqui ne trouvent pasde travail…
95 LE CODE DE LA ROUTE : LES PIÉTONS
A Les règles de prudence

■■ Le Code de la route concerne aussi les piétons ne concerne pas les piétons

■■ Les piétons doivent toujours faire attention à ce qui se passe autour d’eux, par exemple

regarder autour d’eux / ne pasavoir de casque sur lesoreilles/ anticiper les


dangers…
■■ En ville, les piétons doivent toujours marcher sur lestrottoirs.
■■ À la campagne, les piétons doivent toujours marcher sur le bord de la route
du côté gauche de façon à voir les véhicules arriver.

■■ Le soir et la nuit, pour qu’on les voie bien, les piétons doivent porter des�tementsclairs/
des�tementsréfléchissants.

B Les règles pour traverser

■■ Pour traverser sans danger, il faut

regarder à gauche puis à droite vérifier qu’aucune voiture n’arrive d’une autre rue

utiliser les passages piétons traverser où on veut si on est prudent

traverser rapidement en courant traverser rapidement sans courir

ne pas s’arrêter au milieu de la rue s’arrêter au milieu de la rue s’il y a un danger

ne pas revenir en arrière revenir en arrière s’il y a un danger

traverser quand le feu est rouge traverser quand le bonhomme est vert

traverser en ligne droite traverser en biais

■■ Si, au moment où je veux traverser, des voitures arrivent, je dois :

vite passer avant elles attendre qu’elles soient passées attendre qu’elles s’arrêtent

V O C A B U L A I R E
le Code de la route : les règles à respecter sur la route ou dans la rue.
96 LES PANNEAUX
DU CODE DE LA ROUTE
écn l paa e dnn en anc dac d la pn  d cc.

dn pa exm,


Panneau carré,
en anc
bleu avec un bord blanc  fоd i y a un paag
= information  man p lpо

Panneau rond,
pa exm,
en anc
bleu avec un bord blanc  fоd lpоо
= gaо  man
gd pa ic

pa exm,
Panneau rond en nƣ
à bord rouge  fоd ind
= indcо anc ax pо

pa exm,
Triangle en nƣ
dang  d’éc,
avec un bord rouge  fоd
= dang anc anо ax enan

Illustrations : Sylvain Frécon, Philippe Gady, Anne Teuf, Bruno Lesourd, Isa Python, Hung Ho Thanh
Crédit iconographique : 8 & 92-93 ph © oleg7799/iStockphoto – 12 ph © J.G. Berizzi/RMN-Grand Palais (musée du Louvre) – 16-hb
coll. Archives Hatier – 20 ph © Michel Urtado/RMN-Grand Palais (musée du Louvre) – 24 ph © Hervé Lewandowski/RMN-Grand Palais
(musée d’Orsay) – 25 ph © Shutterstock Inc – 29 ph © Josse/Leemage – 30 ph © MP/Leemage – 31 ph © Bridgeman Images – 34 ph
© Agence Bulloz/RMN-Grand Palais – 43 ph © Sandra Raccanello/Sime/Photononstop – 49 ph © J. Loïc/Photononstop – 56 & 62 ph
© Christophe Lehenaff/Photononstop – 63-h ph © Xavier Richer/Photononstop – 63-b ph © Incamerastock/Photononstop – 73 ph ©
JGI/Jamie Grill/Blend Images/Photononstop – 74, 89 & 90 ph © iStockphoto – 79 ph © Wealan Pollard/Getty-Images – 84 © Affiche
diffusée par Non-Violence Actualité, centre de ressources pour la résolution non-violente des relations et des conflits www.nonvio-
lence-actualite.org
Magellan,
Un nouveau manuel complet pour le CM1

U manuel en 3 parties
Un U cahier pour construire
Un
pour construire
p lla trace écrite de chaque
avec les élèves
a séquence sous diverses
s
lles compétences de CM1 fformes :
dans 3 disciplines :
d
se repérer, raisonner,
s c
carte, frise chronologique,
s’informer, comprendre,
s ttableau, document
ccoopérer, pratiquer iiconographique, synthèse,
vvocabulaire essentiel…

Graphisme : Grégoire Bourdin • Illustration : Agnès Audras • Images couverture : La femme préhistorique © Bruno Lesourd / Statue de Charlemagne, musée du Louvre, ph © J.G. Berizzi / Louis XIV, roi de France, Hyacinthe Rigaud, musée du Louvre, RMN-Grand Palais, ph © Gérard Blot /
différents langages.
d

Les +
■ Une démarche pour apprendre à manipuler
avec méthode les outils essentiels de chaque
discipline : frise chronologique, cartes, atlas,
récits…

La femme du sans-culotte, Bibliothèque Nationale, ph © Akg-Images / Le 28 juillet 1830 : la Liberté guidant le peuple, Eugène Delacroix, musée du Louvre, ph © Bridgeman Images / Ski sur la piste de la Gentiane, ph © Gilles Lansard / Photononstop
■ Des enquêtes pour construire l’autonomie
des élèves
■ Des questionnements croisés pour
faire des liens entre les trois disciplines

COLLECTION
MAGELLAN ENSEIGNER CM1
L’histoire
la géographie
l’EMC

Toutes les séquences


clés en main
ENSEIGNER l’histoire, la géographie
et l’enseignement moral et civique au CM1
O Les savoirs essentiels

O Un déroulé pas à pas de la séquence

O Des propositions de documents


avec leur exploitation détaillée

O Les indications pour élaborer la trace écrite

Pour construire ses propres séquences à partir des savoirs essentiels,


O Des pistes pour l’évaluation

O Des propositions d’activités interdisciplinaires

O Des pistes d’exploitation pour la vidéoprojection

 Matériel photocopiable

de documents exploités, d’indications et de matériel photocopiable


96 fiches photocopiables à compléter
pour constituer la trace écrite

pour la trace écrite, d’évaluations et d’activités interdisciplinaires.

Dans la collection au cycle 3

www.editions-hatier.fr
Danger
le photocopiage tue le livre

Vous aimerez peut-être aussi