Vous êtes sur la page 1sur 37

FONDATIONS

Une fondation est l'élément qui transmet au sol


les charges d'une construction.

Si les efforts sont reportés à la surface du sol


les fondations seront dites superficielles ; si les
efforts sont reportés en profondeur, il s'agira de
fondations profondes.
 Fondations superficielles: D/B<4
 Fondations profondes:D/B>6 et D>3m
 Fondations semi-profondes:4<D/B<6
Avec :
D : la profondeur d’encastrement de la
fondation dans le sol
B: sa largeur
L: sa longueur
on classe les pieux :
— soit suivant la nature du matériau constitutif : bois,
métal, béton ;
— soit suivant le mode d’introduction dans le sol :
• pieux battus, façonnés à l’avance et mis en place, le
plus souvent, par battage,
• pieux forés, exécutés en place par bétonnage dans
un forage, à l’abri ou non d’un tube métallique.
Selon le mode d’exécution, on distingue :
— les pieux dont la mise en place provoque un
refoulement du sol ;
— les pieux dont l’exécution se fait après extraction
du sol du forage et qui, de ce fait, ne provoquent
pas de refoulement du sol.
Pieu battu moulé : Un tube, muni à sa base d’une pointe
métallique ou en béton armé, ou d’une plaque métallique raidie ou
d’un bouchon de béton, est enfoncé par battage. Le tube est ensuite
rempli totalement de béton avant son extraction. Le cas échéant,
ces pieux peuvent être armés.
Pieu foré à la boue : Mis en œuvre à partir d’un forage
exécuté dans le sol par des moyens mécaniques tels que
tarière, benne, etc., sous protection d’une boue de
forage. Le forage est rempli de béton.
Pieu foré tubé : Mis en œuvre à partir d’un forage exécuté dans
le sol par des moyens mécaniques tels que tarière, benne, etc., sous
protection d’un tubage dont la base est toujours située au-dessous
du fond de forage. Le tubage peut être enfoncé jusqu’à la
profondeur. Le forage est rempli de béton, puis le tubage est extrait.
TRANFERT DES CHARGES

La charge transmise au pieu peut être reprise par friction le long du


fût du pieu et/ou en pointe à la base.

pieu de pointe : travaille


principalement à la base, le
pieu traverse un sol mou
pour s'ancrer dans une
couche très résistante
pieu : travaille en friction et en
pointe, le pieu traverse un sol
mou pour s'ancrer dans un sol
plus résistant, sans pour autant
atteindre le rocher.

Sable
pieu flottant : travaille
principalement à la fiction,
le bon terrain trop profond,
pieux foncés dans les sols
cohérents par exemple.
Capacité portante des pieux isolés
- Battage :

Formule des hollandais:

On prend F = 6
 Fonctionne particulièrement bien si le poids du mouton est
grand par rapport au poids du pieu
 Non applicable lorsque la pointe repose sur du rocher ou un
terrain très compact
 Non valable en terrain argileux à cause du remaniement de la
faible résistance
 Fonctionne bien pour les terrains pulvérulents relativement
compacts et perméables (sables et graviers)
CALCUL DE LA CAPACITÉ PORTANTE À PARTIR DES ESSAIS IN SITU :

Méthode pressiométrique :
La charge limite totale Ql : Ql = Qp +Qs

La charge limite de pointe Qp :

A : Section de pointe
p0 : pression horizontale totale des terres au niveau de la base du
pieu
pl : pression limite pressiométrique
kp : coefficient empirique appelé facteur de portance
pressiométrique
Valeurs du facteur de portance kp
Classement des différents sols établi à partir des
fourchettes indicatives de la pression limite
la charge limite de frottement latéral Qs
L’effort total limite mobilisable par frottement latéral sur toute la
hauteur h concernée du fût du pieu est calculé par l’expression
suivante :

P : périmètre du pieu
qs : frottement latéral unitaire limite à la cote z
h : hauteur où s’exerce effectivement le frottement latéral

La hauteur h est celle où s’exerce effectivement le frottement


latéral. C’est la hauteur de pieu dans le sol, diminuée ;
— de la hauteur où le pieu comporte un chemisage ;
— de la hauteur où s’exerce le frottement négatif
Frottement latéral unitaire limite qs
Le frottement latéral unitaire limite est donné en fonction de la
pression limite nette
Le choix de la courbe à utiliser est fonction de la nature du sol et du
type de pieu.
Pression limite nette équivalente au pressiomètre :
C’est une pression moyenne autour de la base du pieu. Elle est
déterminée de la manière suivante

Ce calcul n’est cependant valable que dans le cas d’une formation


porteuse homogène, c’est-à-dire une couche pour laquelle les
valeurs maximales de pl n’excèdent pas 2 fois les valeurs minimales
de pl
Hauteur d’encastrement équivalente

Avec :

pl * : pression limite nette


pl : pression limite mesurée
p0 : contrainte totale horizontale au même niveau dans le sol avant essai
ple* : pression limite nette équivalentes
Prévision de la charge limite à partir des résultats du
pénétromètre statique

la charge limite de pointe est donnée par la formule :


Résistance de pointe équivalente au pénétromètre statique qce

C’est une résistance de pointe moyenne autour de la base


du pieu définie, à partir d’une courbe qc(z) lissée
Valeurs du facteur de portance kc
La charge limite de frottement latéral

Avec :
P : périmètre du pieu
qs : frottement latéral unitaire limite à la cote z.
La charge limite admissible du pieu est :

Où :
F1 : Coefficient de sécurité relatif à Qp. F1 = 3
F2 : Coefficient de sécurité relatif à Qs. F2 = 2
CALCUL DE LA CAPACITÉ PORTANTE A PARTIR DES
ESSAIS DE LABORATOIRE :
Même principe que pour les fondations superficielles mais avec le
frottement en plus.

CALCUL DE LA RESISTANCE DE POINTE :


On utilise les formules classiques établies par les fondations
superficielles. Comme « D » est très grand devant « B » le terme
de surface sera négligé.

Nq : Terme de profondeur
Nc : Terme de cohésion
D’après Caquot et Kerisel :

N = 3,7 pour des petits diamètres.


N = 2,7 pour un diamètre de 32 cm.

Cette formule n’est valable que si la fiche du pieu est supérieure ou


égale à la hauteur critique :

Si le sol au-dessus de la couche résistante est de qualité


médiocre (silt, argile molle), on ne considérera que la
profondeur D dans la couche résistante (et non pas à partir de
la surface).
Pour les diamètres B >32 cm les valeurs de « Nq » sont celles
obtenues par les fondations superficielles.
Pour le coefficient relatif à la cohésion, les recommandations
françaises proposent les valeurs suivantes, fonctions de B :

B < 0.5m 0.5m <= B < 1 m 1m<B


Nc = 9 Nc = 7 Nc = 6

Sol cohérents :

Sols granulaires
Pour les fondations superficielles.
CALCUL DU FROTTEMENT LATERAL
Pour des sols purement cohérents : le frottement latéral
unitaire à la rupture qs est évalué à partir de la cohésion non
drainée Cu par la formule :
Milieu pulvérulent compact homogène :
Milieu cohérent à frottement non nul :
Longueur du fût le long de laquelle le frottement est pris en
compte :

D = longueur du pieu - la hauteur critique D0

Vous aimerez peut-être aussi