Vous êtes sur la page 1sur 210

GI GÉNIE

INDUSTRIEL
ANNÉE UNIVERSITAIRE

2020-2021

PROJET
DE FIN D’ÉTUDES
THÈME

Innovation et gestion de projet de la première


plaqueuse fabriquée au Maroc et élaboration des
solutions pour l’intégration des marchés national
et international.

RÉALISÉ PAR
Aya ABIYA.
Salah BOUSSAKSSOU.

ENCADRÉ PAR
Mme. BOUYAHYA Fatima.
Mr.KAICHOUH Stephane.

SOUTENU LE
06/07/2021
Dédicace

À nos chers parents

Les mots nous manquent pour exprimer toute la reconnaissance, la


fierté et le profond amour que nous vous porte pour les sacrifices et
les prières que vous n'avez jamais cessé de consentir pour nos
instructions et notre réussite.

Que Dieu tout puissant vous garde et vous procure santé, bonheur et
longue vie pour que vous demeuriez le flambeau illuminant notre
chemin.
À nos frères et à toutes nos familles

Pour votre soutien et votre encouragement pendant toutes ces longues


années d'études.

Que vous trouveriez dans ce travail, le témoignage d'un amour


éternel.

À nos chers amis et collègues de stage : KARIMI Yassir, BOUSHYL


Mohammed, ZRIKEM Hamza et KHOUHAIL Abdrezzaq.

Pour tous les magnifiques instants que nous avons vécus ensemble,
que Dieu vous garde et vous protège.

I
Remerciements

Au terme de ce travail, c'est un devoir agréable d'exprimer en


quelques lignes en guise de reconnaissance, la gratitude que nous
devons à tous ceux dont nous avons sollicité l'aide et la collaboration
durant ce projet.

Notre gratitude s'adresse spécialement à M. Stephan KAICHOUH le


directeur général et le responsable technique qui était plus qu'un
encadrant industriel, un frère et un ami qui a investi son savoir et son
temps pour contribution à la réussite de ce projet.

Nous remercions notre encadrant académique Mme Fatima


BOUYAHYA pour son temps consacré, son aide et conseils.

Tout le corps professoral de nous avoir assuré une formation solide et


de nous avoir appris à être toujours à la hauteur.

A toute personne ayant participé de près ou de loin à la réalisation de


ce projet par ses encouragements ou ses idées, nous vous remercions
de votre amabilité et de votre grand soutien.

II
Abstract

Nowadays, the wood production sector has experienced an important boom,


which can be justified by the development of real estate in Morocco. In order to
meet this huge demand of the wood market, Moroccan companies active in the
field of wood production such as joineries or woodworks are turning to foreign
countries to equip their workshops with machines manufactured mainly in China
or Turkey, which makes day after day the import of edge banding machines
increase, these last ones are less performing and have a poor reliability with very
high maintenance costs.
The objective of this final year project is to show the ability of MME to satisfy
the national need and to be a real competitor to foreign companies in terms of cost
and quality. In this context, we oversee elaborating a market study based on the
determination of the real needs of potential customers through surveys of several
workshops in Marrakech, and secondly, technical, and financial studies by
brainstorming solutions and measuring their reliability while estimating the costs
to be foreseen for the design and realization of an edge bander capable of meeting
all the requirements and expectations of customers.
Inventor was used to design the mechanical and electrical parts of the machine, as
well as to carry out static and dynamic simulations of the entire machine and its
sub-parts.

Keywords: wood production, edge bander, MME, cost, quality, technical


solutions, project loads, inventor.

III
Résumé
A nos jours le secteur de production de bois a connu un essor important, la chose
qui peut être justifiée par le développement de l’immobilier au Maroc. Afin de
répondre à cette demande énorme du marché du bois, les entreprises marocaines
actives dans le domaine de production de bois telles que les menuiseries ou
boiseries s’orientent vers l’étranger pour équiper leurs ateliers par des machines
fabriquées principalement en Chine ou en Turque, ce qui fait jour après l’autre
l’import des plaqueuses de chant augmente, ces dernières sont moins
performantes et ont une fiabilité médiocre avec des frais de maintenance très
élevées.

L’objectif de ce projet de fin d’études et de montrer la capabilité de l’entreprise


MME à satisfaire le besoin national et être un vrai concurrent au coût et à la qualité
avec les entreprises étrangères. Dans ce contexte nous sommes chargés d’élaborer
en premier lieu une étude de marché basée sur la détermination du besoin réel des
clients potentiels moyennent par des enquêtes auprès de plusieurs ateliers installés
à Marrakech, et en deuxième lieu des études technique et financière en faisant un
brainstorming des solutions et en mesurant leur fiabilité tout en estimant les
charges à prévoir pour la conception et la réalisation d’une plaqueuse de chant
capable de répondre à toutes les exigences et les attentes des clients.

Inventor a permis de concevoir la partie mécanique et électrique de la machine,


ainsi de faire des simulations statiques et dynamiques de toute la machine et leur
sous parties.

Mots clés : production de bois, plaqueuse de chant, MME, coût, qualité, solutions
technique, charges de projet, inventor.

IV
‫ملخص‬

‫الشركات المغربية النشيطة في مجال صناعة الخشب تتجه بشكل مباشر الى‬
‫الشركات الصينية والتركية لتجهيز ورشاتها بالمعدات الالزمة‬

‫واردات المغرب من هدا النوع من اآلالت الصنعية في تزايد ملحوظ رغم ما تعرفه‬
‫من نقص في الفعالية وغالء تصليحها‬

‫”‪ “MME‬الهدف األسمى من هذا البحث يتجلى في اظهار قدرة الشركة المغربية‬
‫على تلبية كل متطلبات الورشات من اجهزة متخصصة في تركيب انواع الخشب‬
‫وتصنيعها عالوة على قدرتها منافسة الشركات االجنبية في الجودة والثمن‬

‫في هذا النطاق قمنا بإجراء مقابالت حوارية مع عدد كبير من الورشات بمدينة‬
‫مراكش بغية تحديد متطلباتهم اضافة الى القيام بدراسة تقنية ومادية من اجل‬
‫االحاطة بكل جوانب المشروع والتمكن منها‬

‫‪V‬‬
Glossaire
ABS: Acrylonitrile Butadiène Styrène
AC: Alternative Courant ou Courant Alternatif
AMDEC: FMECA: Failure Modes, Effects and Criticality Analysis
BPO: Business Process Outsourcing ou externalisation des processus métiers
CDCF: Cahier De Charge Fonctionnel
CPU: Central Processing Unit
CTQ caractéristiques qui sont essentielles à la qualité
DC: Direct Courant ou Courant continu
DLP: Digital Light Processing
DMADV: DFSS: Design For Six Sigma
DMADV: Define, Measure, Analyze, Design and Verify
DXF Drawing eXchange Format
EME: Élément du Milieu Extérieur
EOA: l’Association Européenne de l’Outsourcing
F.A.S.T : Fonction Analysis System Technique
FDM: Filament Deposition Manufacturing
FFF: fused filament Fabrication
IDE: Investissement Direct à l’Étranger
IDEF0: Integration Definition for Function Modeling
IMM: Industries Mécaniques et Métallurgiques
L’ITO: Information Technology Outsourcing ou externalisation des processus liés aux technologies de
l’information
MME: Morocco Mechanical Engineering
MPI: Message Passing Interface
PAI : le Plan d’Accélération Industrielle
PEHD: Poly-Ethylene High-Density
PLA: l’Acide Poly-Lactique
PMMA : Poly Methyl Metharcylate ou Polymére Thermoplastique
QFD: la Quality Function Deployment
QQOQCCP: Quoi Qui Où Quand Comment Combien Pourquoi
RAM: Random Access Memory
SADT ou méthode d'analyse fonctionnelle descendante
SADT: Structured Analysis and Design Technique
SD: Secure Digital
SEREC: Services d’Etudes Sectorielles
SIPOC: Suppliers, inputs, process, outputs et Customers ou fournisseurs, entrées, processus, sorties
et clients
SLA: Stereolithography
SLS : Selective Laser Sintering
SWOT: Strenghts, Weakness, Wpportunities et Treaths (forces, faiblesses, opportunités et menaces
USB: Universal Seial Bus

VI
Liste des figures
Figure I. 1: Organigramme de MME. ....................................................................................................... 4
Figure I. 2: Organigramme Service Méthode. ......................................................................................... 6
Figure I. 3: Cartographie des processus de MME. ................................................................... 10
Figure I. 4: Diagramme ABC d'AMDEC avant pondération. .................................................. 19
Figure I. 5: ABC après pondération………………………………………………………......21
Figure II. 1: Les caractéristiques du secteur d'Automobile. ..................................................... 23
Figure II. 2: Les caractéristiques du secteur Aéronautique. ..................................................... 24
Figure II. 3: Les caractéristiques de secteur de Textile. ........................................................... 25
Figure II. 4: Les caractéristiques de secteur de Cuir. ............................................................... 26
Figure II. 5: Les caractéristiques de secteur de chimie -parachimie. ....................................... 28
Figure II. 6: Les caractéristiques du secteur pharFigure I. 1: Organigramme de MME. ........... 4
Figure I. 2: Organigramme Service Méthode. ............................................................................ 6
Figure I. 3: Cartographie des processus de MME. ................................................................... 10
Figure I. 4: Diagramme ABC d'AMDEC avant pondération. .................................................. 19
Figure I. 5: ABC après pondération. ........................................................................................ 21
maceutique. .............................................................................................................................. 29
Figure II. 7: Les caractéristiques du secteur IMM. .................................................................. 31
Figure II. 8: Les caractéristiques du secteur d'offshoring. ....................................................... 32
Figure II. 9: Imports des plaqueuses de chant. ......................................................................... 34
Figure II. 10: Evolution du chiffre d’Affaire du secteur des meubles en kit entre 2002 et 2004
en milliers de DHS. .................................................................................................................. 34
Figure II. 11: Répartition des clients potentiels par ville. ........................................................ 38
Figure II. 12: Répartition des parts de marché des clients. ...................................................... 38
Figure II. 13: Répartition des clients potentiels par ville. ........................................................ 40
Figure II. 14: Matrice S. W. O. T. ............................................................................................ 41
Figure II. 15: liens entre exigences client et aspects techniques.(©LEARN&APPLY :Lean
and Six Sigma) ......................................................................................................................... 49
Figure II. 16: Maison de la qualité. .......................................................................................... 50
Figure III. 1: Tableau SIPOC. .................................................................................................. 53
Figure III. 2: Répartition des matériaux utilisés ....................................................................... 54
Figure III. 3: Digramme bête à corne ....................................................................................... 72
Figure III. 4: Bête à corne de plaqueuse de chant. ................................................................... 73
Figure III. 5: Pieuvre de la plaqueuse de chant. ....................................................................... 74
Figure III. 6: Ddémarche d'élaboration du F.A.S.T. ................................................................ 76
Figure III. 7: Standardisation du diagramme F.A.S.T. ............................................................. 77
Figure III. 8:F.A.S.T de la plaqueuse de chant. ....................................................................... 77
Figure III. 9: Diagramme S.A.D.T (A-0). ................................................................................ 78
Figure III. 10:S.A.D.T avec les données de contrôles. ............................................................. 79
Figure III. 11: SADT A-0 de la plaqueuse de chant................................................................. 79
Figure III. 12:S.A.D.T (A0). .................................................................................................... 80
Figure III. 13: Bac à colle......................................................................................................... 81
Figure III. 14: Galet de compression. ....................................................................................... 82
Figure III. 15: Répartition des galets de compression. ............................................................. 83

VII
Figure III. 16: Justification de la répartition. ........................................................................... 83
Figure III. 17: Bloc supérieur. .................................................................................................. 84
Figure III. 18: Extension de largeur. ........................................................................................ 84
Figure III. 19:Relation entre bloc supérieur et l'extension. ...................................................... 85
Figure III. 20: Mise en longueur. ............................................................................................. 85
Figure III. 21: chanfreinage. ..................................................................................................... 86
Figure III. 22: Polissage. .......................................................................................................... 86
Figure III. 23:Relation entre chanfreinage et polissage. .......................................................... 87
Figure III. 24:Entrainement de la planche. ............................................................................... 87
Figure III. 25:Réglage. ............................................................................................................. 88
Figure III. 26:Coupe de chant. ................................................................................................. 89
Figure III. 27:Réglage de quantité de colle. ............................................................................. 89
Figure III. 28:Support et alignement de planche. ..................................................................... 89
Figure III. 29:Support et guidage. ............................................................................................ 90
Figure III. 30: Structure interne de la machine. ....................................................................... 90
Figure III. 31: Structure Remplie ............................................................................................. 90
Figure III. 32: Design de la plaqueuse. .................................................................................... 91
Figure III. 33: Armoire du câblage électrique. ......................................................................... 92
Figure III. 34 : Carte MME V1. ............................................................................................... 92
Figure III. 35: Programmation phase configuration (Confidentiel). ........................................ 94
Figure III. 36: Grafcet de la plaqueuse de chant. ..................................................................... 97
Figure III. 37: Contraintes Von Mises. .................................................................................. 100
Figure III. 38 : Facteur de sécurité. ........................................................................................ 100
Figure III. 39: Déplacement suivant les trois axes. ................................................................ 101
Figure IV. 1: Dépôt de matière fondue. (® Le bus des technologies) ................................... 110
Figure IV. 2: Stéréolithographie. (® Le bus des technologies) .............................................. 110
Figure IV. 3: Frittage Laser. (® Le bus des technologies) ..................................................... 111
Figure IV. 4:Rouleaux de Filament ABS. .............................................................................. 113
Figure IV. 5: Répartition des matériaux utilisés en pourcentage. .......................................... 113
Figure IV. 6: Les deux moteurs qualifiés pour la translation des trois axes. ......................... 114
Figure IV. 7: Types de la c courroie. ...................................................................................... 115
Figure IV. 8: Bête à corne d'imprimante 3D. ......................................................................... 116
Figure IV. 9: Diagramme pieuvre de l'imprimante 3D. ......................................................... 117
Figure IV. 10 : Diagramme F.A.S.T. ..................................................................................... 119
Figure IV. 11:S.A.D.T (A-0) d'imprimante 3D. ..................................................................... 120
Figure IV. 12: S.A.D.T (A0) d'imprimante 3D. ..................................................................... 120
Figure IV. 13: Types d'imprimante 3D selon les cordonnées.(©CAD Printer) ..................... 121
Figure IV. 14: Capteur de filament. (©CAD Printer) ............................................................ 121
Figure IV. 15: Extrudeur. (©CAD Printer) ............................................................................ 122
Figure IV. 16: Hot End de l'Imprimante. (©CAD Printer) .................................................... 123
Figure IV. 17: Conception et modélisation de l'ensemble de tête d'impression ..................... 123
Figure IV. 18: Déplacement du plateau en Z. ........................................................................ 124
Figure IV. 19: Fixation courroie ouverte. .............................................................................. 124
Figure IV. 20: Déplacement X et Y. ...................................................................................... 125
Figure IV. 21: Structure générale interne de l’imprimante 3D. ............................................. 125
Figure IV. 22: Structure externe. ............................................................................................ 126

VIII
Figure IV. 23: Design de l'imprimante 3D. ............................................................................ 126
Figure IV. 24: Préparation des dessins techniques et des fichiers DXF................................. 127
Figure IV. 25: Cablage électrique. ......................................................................................... 129
Figure IV. 26: Planche à clous d’imprimante 3D. .................................................................. 130
Figure IV. 27: Dessins tchniques des faisceaux. .................................................................... 130
Figure IV. 28 : Élaboration des dessins techniques et fichiers DXF de la plaqueuse. ........... 141
Figure V. 1: Résultat d'inventaire. .......................................................................................... 143
Figure V. 2: Répartition des coûts en pourcentage. .............................................................. 153
Figure V. 3:Répartition des coûts détaillés ............................................................................ 153

IX
Liste des tableaux
Tableau I. 1 : Fiche de représentation de MME. ........................................................................ 3
Tableau I. 2: Principaux Produits de l’entreprise MME. ........................................................... 4
Tableau I. 3 : Missions effectuées relatives aux huit principes. ................................................. 7
Tableau I. 4: Processus des cartographies. ................................................................................. 9
Tableau I. 5: QQOQCCP. (© qualiblog) .................................................................................. 12
Tableau I. 6: QQOQCCP du projet. ......................................................................................... 12
Tableau I. 7: Périmètre géographique du projet. ...................................................................... 14
Tableau I. 8: Contraintes relatives au projet............................................................................. 14
Tableau I. 9: Aspects techniques. ............................................................................................. 14
Tableau I. 10: Planification du projet selon la DMAIC. .......................................................... 15
Tableau I. 11: Planification par semaine. ................................................................................. 16
Tableau I. 12: Traitement ABC d'AMDEC avant pondération. ............................................... 17
Tableau I. 13: Tableau d'incidce de gini. ................................................................................. 18
Tableau I. 14: ABC d'AMDEC après pondération. .................................................................. 19
Tableau II. 1: Imports des plaqueuses de chant. ...................................................................... 33
Tableau II. 2: Client potentiel. (© Europages). ........................................................................ 36
Tableau II. 3Classification des clients plus intéressants.(© marocommerce.net) .................... 38
Tableau II. 4: IDE par secteur dans l'Afrique.(©DEPF policy Africa) .................................... 39
Tableau II. 5: Répartition des clients potentiels dans l’Afrique par pays. ............................... 40
Tableau II. 6: S W O T de l'entreprise MME. .......................................................................... 42
Tableau II. 7 : Pondération des exigences clients. ................................................................... 48
Tableau II. 8 : résultat de QFD du sondage. ............................................................................. 50
Tableau III. 1 : classifications des produits fournis. ................................................................ 54
Tableau III. 2: Justification du choix des matériaux. ............................................................... 57
Tableau III. 3: Choix du moteur d'entrainement de la planche. ............................................... 58
Tableau III. 4: Choix du moteur d'entrainement du chant. ....................................................... 59
Tableau III. 5:Choix du moteur de coupe du chant. ................................................................. 59
Tableau III. 6:Choix du moteur de roue moletée. .................................................................... 60
Tableau III. 7:Choix de moteur déplacement des moteurs de mise en longueur. .................... 61
Tableau III. 8:Choix du moteur du déplacement du bloc supérieur. ........................................ 62
Tableau III. 9:Choix du moteur mise en longueur. .................................................................. 64
Tableau III. 10:Choix du moteur de chanfreinage. .................................................................. 66
Tableau III. 11:Choix du moteur de polissage. ........................................................................ 67
Tableau III. 12:Choix des composants de commande.............................................................. 69
Tableau III. 13:Comparaison entre API et Carte MME V1. .................................................... 71
Tableau III. 14: Caractéristiques de MME. .............................................................................. 71

X
Tableau III. 15: Cahier de charge fonctionnel. ......................................................................... 75
Tableau III. 16: Répartition des capteur , leur emplzcement et roles. ...................................... 91
Tableau III. 17: Besoin au niveau du câblage. ......................................................................... 94
Tableau III. 18: Entrées (Capteur). ........................................................................................... 94
Tableau III. 19: Entrées (Bouton). ........................................................................................... 95
Tableau III. 20 : Entrées (Temporisation). ............................................................................... 95
Tableau III. 21: Less actions (Sorties)...................................................................................... 95
Tableau III. 22: Proprietes physiques des materiaux . ............................................................. 98
Tableau III. 23: Résumé de la simulation. ............................................................................... 99
Tableau IV. 1: Inventaire avec ordre de fabrication de la plaqueuse de chant....................... 103
Tableau IV. 2: Inventaire électrique. ...................................................................................... 108
Tableau IV. 3: QQOQCCP Imprimante 3D. .......................................................................... 109
Tableau IV. 4: comparaison entre moteur 17HS3430 et moteur 17HHS15-1504S-X1.(©
STEPPERONLINE nema) ..................................................................................................... 114
Tableau IV. 5: Comparaison entre les deux types de courroies. ............................................ 114
Tableau IV. 6: Dimensionnement standard de guidage ......................................................... 115
Tableau IV. 7: Choix des sections des câbles. ....................................................................... 115
Tableau IV. 8: Cahier de charge fonctionnelle de l'imprimante 3D. ...................................... 117
Tableau IV. 9: Extrusion directe VS Extrusion BOWDEN. (©CAD Printer) ....................... 122
Tableau IV. 10: Ordre d'assemblage. ..................................................................................... 127
Tableau IV. 11: Inventaires des pièces de l'imprimante 3D. .................................................. 131
Tableau IV. 12: Inventaire des tôles et des corniers............................................................... 132
Tableau IV. 13: Inventaire des câbles de l'imprimante 3D. ................................................... 133
Tableau IV. 14: Ordre d'assemblage de la plaqueuse de chant. ............................................. 133
Tableau IV. 15: Inventaire des pièces de la plaqueuses. ........................................................ 133
Tableau IV. 16: Inventaire des tubes. ..................................................................................... 138
Tableau IV. 17: Inventaire des tôles de la plaqueuse. ............................................................ 139
Tableau IV. 18: Inventaire des câbles utilisés. ....................................................................... 140
Tableau V. 1: Coût total des pièces achetées. ........................................................................ 143
Tableau V. 2: Coût d'achat des tôles ...................................................................................... 146
Tableau V. 3: Coût de la fabrication par fonderie. ................................................................. 148
Tableau V. 4: Coût de la fabrication par Impression. ............................................................ 149
Tableau V. 5: Coût de la fabrication par découpage laser...................................................... 149
Tableau V. 6: Coût de fabrication divers. .............................................................................. 150
Tableau V. 7: Coût de fabrication par pliage. ........................................................................ 151
Tableau V. 8: Coût d’achat des accessoires électrique. ......................................................... 152
Tableau V. 9: Estimation du Coût préliminaire de fabrication. ............................................. 152

XI
Liste des équations
Equation III. 1:Vitesse linéaire ................................................................................................. 58
Equation III. 2:Calcul du rayon de pignon ............................................................................... 59
Equation III. 3: Nombre de tr du moteur d’entrainement du chant .......................................... 59
Equation III. 4:Formule puissance. .......................................................................................... 59
Equation III. 5:Couple de sortie ............................................................................................... 60
Equation III. 6: Vitesse de sortie du moteur de coupe du chant ............................................... 60
Equation III. 7: Formule de puissance du moteur bipolaire. .................................................... 61
Equation III. 8:Calcul de la précision de déplacement. ............................................................ 61
Equation III. 9:Vitesse de déplacement. ................................................................................... 62
Equation III. 10:Calcul de force. .............................................................................................. 62
Equation III. 11: Vitesse angulaire. .......................................................................................... 64
Equation III. 12:Nombre de coupe par seconde ....................................................................... 65
Equation III. 13:Durée maximum de coupe ............................................................................. 65
Equation III. 14:Section de coupe. ........................................................................................... 65
Equation III. 15:Effort de coupe .............................................................................................. 65
Equation III. 16:Epaisseur de coupe......................................................................................... 65
Equation III. 17: Section minimal de coupe. ............................................................................ 66
Equation III. 18:Section de câble. ............................................................................................ 68
Equation III. 19:Chute de tension. ........................................................................................... 68
Equation III. 20: Calcul de temps selon la vitesse et la distance. ............................................ 95

XII
Table de matière
Introduction .................................................................................................................... 1
Chapitre I : Cadrage du projet.................................................................................…....2
I-Introduction ...................................................................................................... 3
II-Organisme d’accueil ....................................................................................... 3
II.1-Présentation de l’organisme d’accueil. .................................................... 3
II.2-Service :.................................................................................................... 5
III-Ciblage de la problématique : ...................................................................... 11
III.1-Description de la problématique ........................................................... 11
III.2-Cadrage de la problématique par la méthode QQOQCCP ................... 11
III.2.1-Définition de la méthode ................................................................ 11
III.2.2- Cadrage de problématique par QQOQCCP .................................. 12
IV-Cahier des charges : .................................................................................... 13
IV.1-Objectifs du projet ................................................................................ 13
IV.2-Périmètre du projet ............................................................................... 14
IV.3-Contraintes relatives au projet : ............................................................ 14
IV.4- Aspects techniques .............................................................................. 14
IV.5-Echéance ............................................................................................... 14
IV.6- Budget.................................................................................................. 14
V-Planification du projet : ................................................................................ 15
V.1- Méthode d’élaboration .......................................................................... 15
V.2-Planification du projet :.......................................................................... 15
V.2.1-Définition ........................................................................................ 15
V.2.2-Définition ........................................................................................ 15
VI-Analyse de risque sur le projet. ................................................................... 16
VI.1-Outil AMDEC ...................................................................................... 16
VI.1.1- Définition ...................................................................................... 16
VI.1.2-Les étapes de l’AMDEC ................................................................ 17
VI.2-AMDEC de projet................................................................................. 17
VII-Conclusion ................................................................................................. 21
Chapitre II : Etude de marché ................................................................................…...22
I-Introduction .................................................................................................... 23

XIII
II- Étude de marché national............................................................................. 23
II.1- Industrie Marocaine .......................................................................................... 23
III- Étude de marché national de bois. .............................................................. 32
III.1- Concurrent au Maroc ....................................................................................... 33
III.2-Clients au Maroc............................................................................................... 34
III.2.1-Description du marché du mobilier au Maroc ........................................... 34
III.2.2-Demande .................................................................................................... 35
III.2.3-Offre ........................................................................................................... 35
III.2.4-Consomation .............................................................................................. 35
III.2.5- Concurrence entre clients. ......................................................................... 38
IV- Étude de marché international de bois. ...................................................... 39
IV.1-Client à l’international ...................................................................................... 39
IV.2-Concurrente à l’international ............................................................................ 40
V- Étude de positionnement de l’entreprise après les deux études des marchés.
.......................................................................................................................... 41
V.1- SWOT ............................................................................................................... 41
V.1.1-Définition .................................................................................................... 41
V.1.2-Etapes du SWOT......................................................................................... 41
V.1.3-Limites de l’analyse SWOT ........................................................................ 42
V.1.4-Application de la méthode .......................................................................... 42
VI- Écoute client et de marché. ........................................................................ 43
VI.1-Définition ......................................................................................................... 47
IV.2-Analyse des résultats des sondages .................................................................. 49
VII- Conclusion. ............................................................................................... 50
Chapitre III : Etude technique ..........................................................................................…….51
I-Introduction .................................................................................................... 52
II-Définir et Mesurer......................................................................................... 52
II.1-Définir ................................................................................................................ 52
II.1.1- Définition de la méthode SIPOC ................................................................ 52
II.1.2- Etape à suivre pour créer le tableau SIPOC ............................................... 53
II.1.3- SIPOC projet .............................................................................................. 53
II.2-Mésurer .............................................................................................................. 54
II.2-1- Choix des matériaux .................................................................................. 54
II.2.2-Justification du choix. ................................................................................. 57

XIV
II.2-2- Calcul et choix des équipements ................................................................ 58
II.3-Analyser ............................................................................................................. 71
II.3.1-Analyse fonctionnelle.................................................................................. 71
II.3.1.1-Analyse externe ........................................................................................ 72
II.3.2-Analyse interne............................................................................................ 75
II. 3.2 – Analyse des modes de défaillance, de leurs effets et de leur criticité ..... 80
II.4-Concevoir ........................................................................................................... 80
II.5-Vérification ........................................................................................................ 97
II.5-1-Définition ................................................................................................................ 97
II.5.2--Simulation ............................................................................................................ 100
III-Conclusion............................................................................................................. 101
Chapitre IV : Préparation à la réalisation ....................................................................……..102
I-introduction .................................................................................................. 103
II .1-Ordre de fabrication de la plaqueuse de chant ........................................ 103
II-2- Imprimante 3D................................................................................................ 109
II.2.1-Définir et Mesurer ..................................................................................... 109
II.2.2- Analyser ................................................................................................... 116
II.2.3- Concevoir ................................................................................................. 121
II.2.2-Préparation pour la commande .................................................................. 131
II.2.4- Vérifier ..................................................................................................... 133
II.2-Ordre d’assemblage de la plaqueuse de chant ......................................... 133
II.3-Préparation de la commande .................................................................... 138
III-Conclusion…………………………………………………………………….....141
Chapitre V : Etude financière ................................................................................................142
V.1-Introduction ......................................................................................................... 143
V.2- Etude Financière ................................................................................................. 143
V.3- Conclusion .......................................................................................................... 154
Annexe .........................................................................................……..................………...155
Conclusion...............................................................……………….……………………......192
Bibliographie .................................................................................………………….….…..193

XV
XVI
Introduction générale
Le Maroc a très bien compris qu'il ne serait pas en mesure de s'appuyer uniquement sur le
tourisme et l'agriculture pour relancer et développer son économie. C'est pourquoi il a mis au
point une stratégie de développement du secteur industriel, et la pandémie en est devenue la
preuve après l’arrêt du tourisme et la fermeture des frontières dans le monde et

Alors Maroc s’est doté du Pacte National pour l’Emergence Industrielle 2009-2015, mais cette
stratégie, aussi méritoire soit-elle, ne concerne que les nouveaux métiers mondiaux du Maroc
(NMMM), qui ne représentent encore qu’une petite part du secteur industriel marocain et
l’objectif de cette stratégie est d’améliorer la compétitivité des industries marocaines.

Les plus grands défis qui se posent en matière de stratégie d’industrialisation sont le manque
de compétitivité des entreprises marocaines, l’érosion de leurs parts de marché aussi bien sur le
marché national qu’international en atteste, alors l’entreprise MME (MOROCCO
MECHANICAL ENGINEERING) a décidé d’intérêt le premier marché de la fabrication des
machine de transformation du bois pour se concurrencer au entreprise international existantes
et enrichir l’économie marocaine par ce nouveau marché national.

Dans ce contexte, notre rôle consiste à une étude, conception et réalisation d’une machine
(Plaqueuse de chant) parmi les machines programmé d’être fabriqué au niveau de l’entreprise
MME, notre présent rapport est scindé en quatre chapitres :

 Premier chapitre concerne le cadrage du projet.


 Deuxième chapitre est une étude de marché.
 Troisième chapitre est une étude technique.
 Quatrième représente toute préparation pour la fabrication de la machine.
 Finalement, le cinquième chapitre est une étude financière qui a un objectif pour faire
de plus d’amélioration.

1
Chapitre I : Cadrage du projet.

2
I-Introduction
Cette partie sera dédiée à une mise en situation par rapport au cadre général du projet. Nous
commencerons par une présentation de l’organisme d’accueil et le ciblage de la
problématique.

Nous allons élaborer également le cahier des charges relatif au projet et la planification de la
réalisation.

II-Organisme d’accueil
II.1-Présentation de l’organisme d’accueil.
Morocco Mechanical Engineering Sarl, société inscrite au registre du commerce de Marrakech
crée en 2021, est une entreprise née de par la convergence des volontés et capacités des associés
dans une conjoncture difficile ouvrant la place à de nouveau acteur couplé aux hautes
orientations du royaume.

Faisant de MME le seul fabricant de machines-outils numériques destinées aux industries


manufacturières des secteurs du bois et des métaux. Avec ses sept machines-outils développé
intégralement au Maroc pour le marché Marocain et africain, MME est le seul acteur d’un
marché de substitution aux importations d’un potentiel de 308 millions de dirham d’importation
effective en 2020.

Le tableau 1 représente la fiche de présentation de l’entreprise :


Tableau I. 1 : Fiche de représentation de MME.

Raison Sociale Morocco Mechanical Engineering


Date de création Mars 2021
Capital 40 000 DH
Directeur Mr.KAICHOUH Stephane
Adresse 16 rte harbil,Marrakech KM 15 Tamnsourt
Conception, Fabrication et vente des machines
Activités industrielles.
Exportation des machines industrielles.
Ventes des pièces de rechanges et des chants.
Adresse Gmail Contact@m-m-e.ma
Numéro de l’entreprise +212(0) 631 35 35 54

La figure I .1 représente l’organigramme de l’entreprise qui est une représentation schématique


des liens fonctionnels, organisationnels et hiérarchiques de l’entreprise. Il sert ainsi à donner
une vue d'ensemble de la répartition des postes et fonctions au sein d'une structure.

3
Figure I. 1: Organigramme de MME.

Le tableau I.2 représente les principales machines industrielles fabriquées au sein de MME.
Tableau I. 2: Principaux Produits de l’entreprise MME.

Tour CN

 (Commercialisation septembre2021)

CNC

 (Commercialisation septembre2021)

Découpe Laser

 (Commercialisation décembre 2021)

Scie à panneaux

 (Commercialisation septembre2021)

Ponceuse auto

 (Commercialisation juin 2021)

4
Plaqueuse de chant

 (Commercialisation septembre2021)

Découpe Plasma

 (Commercialisation décembre 2021)

Imprimante 3D

 (Commercialisation décembre 2021)

La première période du stage a été dédiée à une formation dont le but était de :

 Découvrir le logiciel Inventor.

A l’issue de cette formation, nous avons bien maitrisé le logiciel pour commencer la conception.

II.2-Service :
Puisque l’entreprise est en phase de lancement, nous avons pris la responsabilité de plusieurs
services qui sont les suivant.

A. Service Marketing

Le rôle du marketing est avant tout de tisser un lien entre votre entreprise et vos clients ou
prospects. ... Il sert à concevoir et offrir des produits ou services qui vont satisfaire vos clients.
Une démarche marketing se traduit toujours par une première phase où l'on cherche à
comprendre et analyser la demande. (© Les fonctions mareting)

Nos missions au sein du service marketing :

 Elaboration d’un questionnaire qui entoure le périmètre du projet concernant les besoins
des clients ciblés ainsi pour s’assurer de la robustesse des performances de notre
machine .
 Contact direct avec le client le 15/04/2021, Grace au sondage nous avons pu tirer le
 maximum possible concernant leurs attentes explicites, ainsi nous avons pu conclure
leurs attentes implicites à fin de les satisfaire.

B. Service recherche et développement

5
Réparer et améliorer les produits en sachant distinguer les défaillances grâce à des phases de
test, travailler avec les chefs de produit marketing pour mettre en valeur le produit. (©Le
Parisien Etudiant)

Nos missions au sein du service recherche et développement :

 Valider les solutions techniques proposées lors de la conception par test.


C. Service Méthode

Le service méthode est l'interface entre le client et la production. Il est chargé de concevoir et
de fournir les outils utiles à la production afin d'améliorer la productivité globale de l'entreprise
et d'améliorer les conditions de travail. (©wikipedia)

Le service se décompose de cinq services qui se chargent de fournir les nomenclatures, les
gammes opératoires, les cycles de travail ainsi que les moyens requis par la production. (Voir
la figure I.2)

Service
Méthode

Dessin Moyen Process Produit Nomenclature

Figure I. 2: Organigramme Service Méthode.

Nos missions au sein du service méthode :

 Elaboration des ordres de fabrication pour la plaqueuse de chant.


 Conception d’imprimante 3D à fin de fabriqué les pièces de la plaqueuse de chant qui
sont à base plastique ABS.
 Elaboration des ordres de fabrication pour l’imprimante 3d.
D. Service qualité

Les principales missions du service de qualité sont : Mettre en place une politique qualité c’est-
à-dire, il définit et met en place la politique de son entreprise en matière de qualité. Il réalise
régulièrement des audits internes et il prépare des outils pour évaluer la situation de l'entreprise
en la matière.
Nos missions au sein du service qualité :
Nous avons géré le projet selon les huit principes en collaborant avec le directeur technique
Mr .KAICHOUH Stephan.
D’abord, les Huit principes permet de diriger et faire fonctionner un organisme avec succès
nécessite de l’orienter et le contrôler méthodiquement et en transparence. (Voir le Tableau I.3)

6
Huit principes de management de la qualité ont été identifiés et présentés dans la norme ISO
9004 version 2000 et repris dans la version de décembre 2009. Ces principes permettent aux
organismes d’améliorer leurs performances de façon continue, tout en répondant aux besoins
de toutes les parties prenantes (clients, personnel, actionnaires, fournisseurs, partenaires…).
Ces huit “commandements” sont issus des meilleures pratiques et de l’expérience d’un grand
nombre d’organismes de toute taille sur le plan international.
Tableau I. 3 : Missions effectuées relatives aux huit principes.

Être orienté client, c’est répondre  Etude de marché et


aux besoins explicites et implicites contact direct avec les
des clients. clients
L’orientation client Dans la mesure du possible, il
convient de s’efforcer d’aller au-
delà de leurs attentes.
Ce principe introduit la nécessité
des organismes d’être en veille
permanente, à l’écoute du marché.
Ce principe induit que la direction  Partage d’information
doit créer un environnement  Brainstorming
propice à l’évolution du système de  Ecoute actif
management de la qualité et
leadership de la direction démontrer son engagement dans
l’amélioration continue de
l’organisme.
Le leadership renvoie également à
la notion d’exemplarité.
Implication du personnel La force vive d’un organisme reste  Motivation des
les personnes qui le composent. Il équipes par changer le
convient donc de s’assurer de leur chef d’équipe à tour de
implication et motivation. rôle
Cette implication ne peut bien  Connaitre l’impact sur
évidemment être effective que si le le projet
leadership de la direction est  Bonne encadrement
clairement marqué.
Ce principe induit la notion
d’objectifs.
Des objectifs qui doivent être à
la fois motivant et responsabilisant.
La connaissance des objectifs par les
collaborateurs permet à chacun
de connaître l’impact qu’il a sur
l’atteinte des résultats globaux de
l’organisme… L’implication passe
donc par la connaissance.
Approche processus constatait que les SIPOC et Cartographie (définir
résultats escomptés sont atteints de les processus).
manière plus efficace lorsque les
ressources et activités afférentes
sont
gérées comme des processus.

7
Un processus est une somme
d’activités qui interagissent pour
transformer une ou des exigences
initiales
en un produit qui satisfasse
cette(es) exigence(s). Pour qu’un
processus fonctionne efficacement il
convient de respecter ces deux
règles :

* Identifier et utiliser efficacement


les ressources,
* Améliorer en continu les résultats
et les processus sur la base d’une
surveillance et de mesures
objectives.
Approche systémique Les processus nécessaires au bon Cartographie (établir les liens
fonctionnement de l’entreprise entre les processus).
doivent être identifiés et leur
interactions
maîtrisées pour améliorer les
performances de l’organisme.
Comprendre l’approche systémique
c’est à dire qu’aucun processus
n’est isolé au milieu du cosmos de
l’organisme mais qu’ils interagissent
tous les uns avec les autres. Il
convient donc de maîtriser ces
interfaces. Cette maîtrise passe par
la surveillance et la mesure des
entrées/sorties de chaque
processus.
L’amélioration continue Il convient d’inscrire l’organisme Gestion du projet en se basant
dans une dynamique d’amélioration sur les outils de Lean
continue de ses performances. management
S’améliorer en continu passe par la
logique du PDCA (définie par W.E.
DEMING) qui consiste à planifier
ce qui doit être fait, le faire comme
prévu, surveiller et mesurer que les
choses ont été faites comme prévu
et corriger ou prévenir (idéalement)
les écarts entre la réalisation et la
planification. On parle donc de la
boucle vertueuse de l’amélioration
continue.
L’approche factuelle pour Une bonne décision s’appuie sur S’appuyer sur des études ainsi
la prise de décision l’analyse des éléments, la simulation.
d’informations et de résultats Méthode défi pour s’assurer
factuels. Ce principe des décisions (Saad expérience

8
invite donc à la rationalité. En effet, dans le secteur de bois de 6
c’est parce que l’on a caractérisé ans)
objectivement l’ampleur d’une
situation que l’on est en mesure de
prendre les bonnes décisions.
Répondre à ce principe c’est mettre
en
place des outils pertinents
permettant la surveillance et la
mesure des processus.
Les relations Ce principe est le plus singulier des Collaborer avec des
mutuellement bénéfiques huit puisque c’est le seul qui sorte fournisseurs marocains qui ont
avec les fournisseurs du cercle de l’organisme. En effet, une situation difficiles.
ce dernier invite les organismes au
développement de partenariats
avec les principaux fournisseurs afin
d’accroître la valeur ajoutée pour
chacune des parties. Il s’agit là du
fameux principe du
“gagnant-gagnant” ou comment
être plus fort à deux.

Le but de la cartographie est d’apporter une compréhension globale du fonctionnement d’une


entreprise.

Cette représentation peut s’avérer un peu réductrice mais elle permet de montrer, sur une même
représentation, comment l’entreprise s’organise depuis l’identification de son marché jusqu’à
son client final. Cet outil sera très utile lors de la mise en place de votre SMQ Système de
Management de la Qualité.

La cartographie des processus est donc indispensable pour au moins 3 raisons :

 La communication
 La recherche de l’efficience
 La gestion des interfaces

La figure I.3 représente la cartographie avec ces processus, la question qui se pose que
signifie ces derniers ? (Voir le tableau I.4)

Tableau I. 4: Processus des cartographies.

Processus management Englobe les Bonnes pratiques


Processus métier Représente la raison d’être de l’entreprise
Processus support Englobe les ressources nécessaires pour atteindre les objectifs
Processus Pilote Détecte les écarts

9
Les étapes pour élaborer la cartographie sont :

 Recenser les activités


 Transformer les services et sous activités en processus
 Agencer les processus de façon logique
 Décrire les interactions qui lient les processus et préciser les valeurs ajoutées obtenues
après le passage par chacun des processus

En se basant sur ces processus, nous avons pu établir la cartographie suivante

Figure I. 3: Cartographie des processus de MME.

E. Service Logistique

La logistique est l'activité qui a pour objet de gérer les flux physiques, et les données
(informatives, douanières et financières) s'y rapportant, dans le but de mettre à disposition les
ressources correspondant à des besoins (plus ou moins) déterminés en respectant les conditions
économiques et légales prévues, le degré de qualité de service attendu, les conditions de sécurité
et de sûreté réputées satisfaisantes. (©faq-logistique)

Nos missions au sein de service logistique :

 Gestion de stock en élaborant les nomenclatures avec des références.


 Assurer la simplicité de gestion de stock en utilisant les outils Lean management.
F. Service maintenance

Le principal objectif de la maintenance industrielle est d'assurer le bon fonctionnement des


matériels de productions d'une entreprise industrielle. Ce type de suivi régulier a une fonction

10
stratégique dans le secteur industriel. ... Atteindre la production prévue. Assurer les normes de
qualité des produits fabriqués.(©Process Industries)

Nos missions au sein du service maintenance.

 Réalisation d’AMDEC machine.

III-Ciblage de la problématique :
Dans l’objectif de cibler la problématique nous avons commencé par observer l’entourage de
l’entreprise MME. A l’issue de cette observation nous avons pu décrire la problématique que
nous avons cadrée par la méthode QQOQCP.

III.1-Description de la problématique
Vu à l’absence du Maroc au niveau du secteur de fabrication de machine de transformation de
bois au niveau national ,au niveau du continent et à l’international , ainsi le manque de
l’entretien des machines importées de la part des fabricants déjà existants , l’entreprise MME a
pris la responsabilité de présenter le Maroc autant que le premier fabricant marocain .

III.2-Cadrage de la problématique par la méthode QQOQCCP


Pour mieux cadrer ce projet, nous avons opté pour la méthode QQOQCCP démontré dans le
tableau I.3 :

III.2.1-Définition de la méthode
Le QQOQCCP (Quoi, Qui, Où, Quand, Comment, Combien, Pourquoi), appelé aussi méthode
du questionnement est un outil d’aide à la résolution de problèmes comportant une liste quasi
exhaustive d’informations sur la situation.
Très simple d’utilisation, le QQOQCCP s’utilise également dans diverses configurations telles
que l’élaboration d’un nouveau processus ou encore la mise en place d’actions correctives.
La méthode QQOQCCP : Quoi, Qui, Où, Quand, Comment, Combien, Pourquoi, est un outil
adaptable à diverses problématiques permettant la récolte d’informations précises et
exhaustives d’une situation et d’en mesurer le niveau de connaissance que l’on possède. Elle
s’intègre parfaitement dans diverses démarches permettant entres autres :

 de définir un processus ou de rédiger une procédure


 de préparer un rapport
 de donner les lignes directrices pour le lancement d’un plan d’action (PDCA)
 d’élaborer un diagnostic
 de déployer un 5S
 d’animer un brainstorming

11
La méthode de questionnement QQOQCCP permet de décrire une situation en répondant aux
questions suivantes d’une manière générale, voir le tableau I.5 :

Tableau I. 5: QQOQCCP. (© qualiblog)

QQOQCCP Description Questions à se poser Cibles


Quoi ? Description de la De quoi s’agit-il ? Objet, actions,
problématique, de la Que s’est-il passé ? procédés, phase,
tâche, de l’activité Qu’observe-t-on ? opération,
machine…
Qui ? Description des Qui est concerné ? Personnels, clients,
personnes concernées, Qui a détecté le fournisseurs…
des parties prenantes, problème ?
des intervenants
Où ? Description des lieux Où cela s’est-il Lieux, atelier, poste,
produit ? Où cela se machines…
passe-t-il ? Sur quel
poste ? Quelle
machine ?
Quand ? Description du Quel moment ? Mois, jour, heure,
moment, de la durée, Combien de fois par durée, fréquence,
de la fréquence cycle ? Depuis quand planning, délais…
?
Comment? Description des De quelle manière ? Moyens, fournitures,
méthodes, des modes Dans quelles procédures, mode
opératoires, des circonstances ? opératoire…
manières
Combien? Description des Quel coût ? Quels Budget, pertes,
moyens, du matériel, moyens ? Quelles nombre de
des équipements ressources ? ressources…
Pourquoi? Description des Dans quel but ? Action correctives,
raisons, des causes, des Quelle finalité ? préventives, former,
objectifs atteindre les
objectifs…

III.2.2- Cadrage de problématique par QQOQCCP


En s’appuyant sur la méthode QQOQCCP, nous avons cadré notre projet. (Voir le tableau I.6)
Tableau I. 6: QQOQCCP du projet.

QQOQCCP Question Cible Réponse


Quoi De quoi s’agit- Objet Conception et réalisation de la première
il ? plaqueuse fabriquée au Maroc
Qui Qui est fabricant MOROCCO MECHANICAL
concerné ? ENGINEERING
client externe Les entreprises d'ameublement
fournisseur Maghreb steel
Aluminium du Maroc

12
Fournisseur d'après la chine
ntn-snr roulement
client interne Ingénieur industriel Aya ABIYA
Ingénieur industriel Salah BOUSSAKSSOU
Associé KAICHOUH, OUAARII, DELACOURT
Autre partie l’état, banque marocaine du commerce
prenante extérieure
Où Où cela s’est-il Local 16 rte harbil , Marrakech km 15 Tamnsourt
produit ?
Quand Depuis quand Délai 01/03/2021 à 01/07/2021
?
Comment ? Comment sera- Logiciel Inventor
t-il fabriqué ? Moyen Cisaille à guillotine
Presse plieuse
CNC
Coupe laser
Imprimante 3d
Outil de métrologie
compétence Ingénieurs
soudeurs
Combien Quel coût ? Coût de revient 54115,8781 DH
Prix de vente 130 000 DH
Pourquoi Quelle finalité Objectif s'installer au marché national autant que
? premier fabricant marocain
s'installer au niveau du continent autant que
premier fabricant Africain
Intégrer le marché international autant que
premier concurrent marocain

IV-Cahier des charges :


A l’issue du ciblage de la problématique un cahier des charges a été réalisé afin d’expliciter au
mieux les objectifs, les parties prenantes et les contraintes qui peuvent compromettre la
réalisation du présent projet.

IV.1-Objectifs du projet
- une augmentation la production par la simplicité de la technologie utilisée
- une réduction de coûts (Cout logistique et cout de partie pneumatique)
- une amélioration du temps de chauffage de la colle
- une amélioration la vitesse d’entrainement de la planche (24m/min)
- précision par réglage automatique
- objectifs quantitatifs (15 machines /an)
- améliorer la taille de machine (2.7 m x 0.78 m) avec extension de largeur de 1 .4 mm

13
- fort service de la maintenance par suivi en ligne en temps réel
- service de livraison, installation et formation
- option d’extension de la garantie
- disponibilité permanente pièces de rechanges
- Service après-vente actif (24/24, 7j/6j)
- Communication simple avec la machine (Touche Screen)
- Précision 0.1 mm de coupe

IV.2-Périmètre du projet
Tableau I. 7: Périmètre géographique du projet.

Phase Description
Phase 1 S’installer dans le marché national
Phase 2 S’installer dans le marché au niveau du continent
Phase 3 S’installer au marché international

IV.3-Contraintes relatives au projet :


Tableau I. 8: Contraintes relatives au projet.

Contraintes de
 La visibilité et le contrôle sur le projet.
réalisation
 Le budget.
Contraintes
 La rentabilité d’investissement en termes de solutions qui
économiques
seront proposées.
IV.4- Aspects techniques
Tableau I. 9: Aspects techniques.

Critère Description
Vitesse 24 m/min
Temps d’encollage 2 min
Synchronisation vitesse moteurs de mise en
Cohérence longueur avec la vitesse d’entrainement de la
planche.

Qualité Bonne finition

IV.5-Echéance
L’échéance du projet est de 4 mois du 01 Mars 2021 au 1 Juillet 2021.

IV.6- Budget
Le budget dédié au prototypage de la plaqueuse de chant.

14
V-Planification du projet :
V.1- Méthode d’élaboration
Pour élaborer le présent projet, nous avons opté pour le déploiement de la méthode DMADV
comme étant un moyen mnémotechnique.

Le choix de cette méthode pour la raisons suivantes :

Le D.M.A.I.C. est non seulement une méthode de résolution de problèmes, mais elle intervient
également comme une solution d'amélioration continue. Cette méthode s'applique parfaitement
aux projets qui comportent des tâches répétitives et permet de résoudre les problèmes qui y sont
liés, cette dernière est dédié à un projet déjà existant qui traduit leur limite, alors pour cela la
démarche DMADV a pris naissance pour carder les projets d’innovation qui vient de se créer
comme notre cas.

V.2-Planification du projet :
V.2.1-Définition
DMADV est un terme méthodologie de projet, aussi connu comme DFSS («Design For Six
Sigma»), dispose de cinq phases comme le tableau I.10 représente. (© Manufacturing Terms)

 Définir les objectifs de conception qui sont compatibles avec les exigences clients et la
stratégie d'entreprise.
 Mesurer et identifier les CTQ (caractéristiques qui sont essentielles à la qualité), les
capacités du produit, la capacité des processus de production, et les risques.
 Analyser pour développer et concevoir des alternatives, créer un design de haut niveau
et d'évaluer les capacités de conception pour sélectionner le meilleur design. Les détails
de conception
 Optimiser la conception, et le plan de vérification de la conception. Cette phase peut
exiger des simulations.
 Vérifiez la conception, la mise en place fonctionne pilote, mettre en œuvre le processus
de production et le remettre au propriétaire du processus (s).

V.2.2-Définition
Tableau I. 10: Planification du projet selon la DMAIC.

D Définir Définir le projet par l’outil SIPOC


M Mesurer Choisir des matériaux justification avec étude et simulation Inventor
justifier par calcul toutes décisions
A Analyser traduire un besoin client de façon très détaillée et très structurée sans décrire
un moyen mais en restant axée sur les caractéristiques du résultat à obtenir grâce à
l'analyse fonctionnelle
D Concevoir Concevoir les différents partie de la machine ainsi le design extérieur sur Inventor

15
V Vérifier Vérifier par Simulation sur Inventor

La planification générale du projet a été réalisée suivant le diagramme de Gantt. Le recours à


ce diagramme est justifié par le besoin de visualiser les diverses étapes du présent projet. Ainsi
nous avons pu représenter graphiquement l’avancement du projet et la planification des tâches
dans le temps, le tableau I.11représente la planification des quatre mois ventilés par semaine.
Tableau I. 11: Planification par semaine.

VI-Analyse de risque sur le projet.


Gérer les risques, c'est essentiel pour réagir en cas de survenance d'événements venant
déstabiliser le projet. Dès la phase d'analyse du projet, il est important de simplement se poser
la question des aléas qui peuvent survenir au cours de votre projet et des solutions que vous
pourriez y apporter, alors nous avons établi une analyse AMDEC projet, pour que l'AMDEC
soit efficace, il faut la réaliser pendant la phase de conception du produit. Une fois les plans
établis et la phase d'industrialisation lancée, il est déjà trop tard !

VI.1-Outil AMDEC
VI.1.1- Définition
L'Analyse des modes de défaillance, de leurs effets et de leur criticité (AMDEC) est un outil
de sûreté de fonctionnement (SdF), de gestion de la qualité et d’esure de risque.

16
AMDEC est la traduction de l'anglais FMECA (Failure Modes, Effects and Criticality Analysis,
litt. « Analyse des modes, des effets et de la criticité des défaillances »), désignation d'une
méthode élaborée par l'armée américaine dans les années 1940. (©Wikipédia)
L'AMDEC se distingue de l'AMDE (Analyse des modes de défaillance et de leurs effets,
traduction de l'anglais FMEA ou Failure Modes and Effects Analysis) par une
quantification portée par la notion de criticité C. (©Wikipédia)
La criticité d'un mode de défaillance se détermine généralement par le produit (indice
de fréquence) × (indice de gravité) × (indice de détection). Ces indices sont définis par
le client, l'entreprise qui fixe également un seuil d'acceptabilité, au-dessus duquel toute
criticité doit être réduite, par un moyen à définir (réduite, par un moyen à définir (reprise
de conception, plan de maintenance, action de surveillance. (©Wikipédia)
VI.1.2-Les étapes de l’AMDEC
La méthode AMDEC se déploie en 4 étapes :

 La préparation
 La décomposition fonctionnelle
 La phase d’analyse
 La mise en place et le suivi des plans d’actions
 Méthode ABC
 Intervalle des criticité de l’impératives au un peu négligeable

VI.2-AMDEC de projet
Le tableau I.12 représente le traitement par la méthode ABC du tableau des problèmes
susceptible de menacer le projet qui sont présenté dans le tableau AMDEC dans l’annexe 1.
Tableau I. 12: Traitement ABC d'AMDEC avant pondération.

Effet Criticité Criticité Criticité Pourcentage


cumulé cumulé % %
Blocage du projet 8 8 5% 3,125
8 16 11% 6,25
Mauvaise position par rapport aux 6 22 15% 9,375
concurrents
déformation avec le temps 6 28 19% 12,5
Perte opportunité de démarquer par 6 34 23% 15,625
rapport aux concurrents
Perte opportunité de démarquer par 6 40 27% 18,75
rapport aux concurrents
Retard lors de la fabrication 6 46 31% 21,875

17
Temps mort 6 52 35% 25
Gaspillage d'argent et de temps 6 58 39% 28,125
Retard lors de la fabrication 6 64 43% 31,25
blocage du projet 6 70 47% 34,375
Retard lors de la fabrication 6 76 51% 37,5
Perte confiance des clients potentiels 6 82 55% 40,625
Echec du projet 6 88 59% 43,75
Blocage du projet 6 94 63% 46,875
6 100 67% 50
Mauvaise fiabilité 4 104 69% 53,125
Endommagement des pièces 4 108 72% 56,25
Retard lors de la fabrication 4 112 75% 59,375
Surprocessing 4 116 77% 62,5
Lente cadence de fabrication 4 120 80% 65,625
Mauvaise qualité 4 124 83% 68,75
Endommagement des pièces 4 128 85% 71,875
Blocage dans la réalisation 4 132 88% 75

Non accès 3 135 90% 78,125


Non-conformité 3 138 92% 81,25
Mauvaise précision et finition de 2 140 93% 84,375
soudage
Blocage dans la réalisation 2 142 95% 87,5
Blocage dans la réalisation 2 144 96% 90,625
Blocage du processus de l'entreprise 2 146 97% 93,75
Retard lors de la fabrication 2 148 99% 96,875
Mauvaise qualité 2 150 100% 100

La figure I.3 représente le diagramme ABC où nous avons déterminé l’indice de gini selon le
tableau I.13, alors nous pouvons conclure que tous les problèmes ont la même importance.
Tableau I. 13: Tableau d'incidce de gini.

valeur de R ventilation des classes en %

Classe A Classe B Classe C

R⩾0.9 10 10 80

18
0.9>R⩾0.85 10 20 70

0.85>R⩾0.75 20 20 60

0.75>R⩾0.65 20 30 50

R<0.65 Tous les produits ont à peu près la même importance

Figure I. 4: Diagramme ABC d'AMDEC avant pondération.

Alors, la solution était de pondérer la criticités qui sont supérieur de 6 où lieu d’un des trois
critères car les trois ont une grandes influence sur le projet.

Le tableau I.14 représente l’ABC après pondération avec son diagramme présenté par la figure
I.4.
Tableau I. 14: ABC d'AMDEC après pondération.

Effet Criticité Criticité cumulée %criticité Pourcentage Classement


cumulée %
Blocage du projet 81 81 24% 3,125
48 129 39% 6,25
Mauvaise position 27 156 47% 9,375
par rapport aux
concurrents A
Déformation avec le 18 174 52% 12,5
temps
Perte opportunité de 18 192 58% 15,625
démarquer par

19
rapport aux
concurrents
Perte opportunité de 18 210 63% 18,75
démarquer par
rapport aux
concurrents
retard lors de la 18 228 68% 21,875
fabrication
Temps mort 18 246 74% 25
Gaspillage d'argent 18 264 79% 28,125
et de temps
Retard lors de la 4 268 80% 31,25
fabrication B
blocage du projet 4 272 82% 34,375
Retard lors de la 4 276 83% 37,5
fabrication
Perte de confiance 4 280 84% 40,625
des clients
Echec du projet 4 284 85% 43,75
Blocage du projet 4 288 86% 46,875
4 292 88% 50
Mauvaise fiabilité 4 296 89% 53,125
Endommagement 3 299 90% 56,25
des pièces
Retard lors de la 3 302 91% 59,375
fabrication
Surprocessing 3 305 92% 62,5
Lente cadence de 3 308 92% 65,625 C
fabrication
Mauvaise qualité 3 311 93% 68,75
Endommagement 3 314 94% 71,875
des pièces
blocage dans la 2 316 95% 75
réalisation
Non accès 2 318 95% 78,125
Non-conformité 2 320 96% 81,25

Mauvaise précision 2 322 97% 84,375


et finition de soudage

20
Blocage dans la 2 324 97% 87,5
réalisation
Blocage dans la 2 326 98% 90,625
réalisation
Blocage du 2 328 98% 93,75
processus de
l’entreprise
Retard lors de la 4 332 100% 96,875
fabrication
Mauvaise qualité 1 333 100% 100

Alors le diagramme ABC devient comme suit :

Figure I. 5: ABC après pondération.

L’indice de gini entre 0.75 et 0.85, selon le tableau I.13, nous avons pu classer ces problèmes
par le plus prioritaire à traiter par le plan d’action proposé dans le tableau d‘AMDEC dans
l’annexe 2.

VII-Conclusion
Dans cette partie, le cadre du projet est défini. Par la suite, on a cerné la problématique qui
sera résolue à l’issue de ce travail afin d’aboutir à la réalisation du cahier des charges et de la
planification afin de visualiser dans le temps l’avancement du projet, ainsi nous avons essayé
d’assurer la sécurité du déroulement u projet par l’analyse des risques.

21
Chapitre II : Etude de marché.

22
I-Introduction
Dans ce chapitre nous allons présenter une étude de marché détaillée afin de déterminer les
opportunités qui sont les faiblesses de nos concurrents et déterminer la rentabilité de ce nouveau
marché.

II- Étude de marché national


II.1- Industrie Marocaine
II.1.1- les secteurs industriels au Maroc

a-Automobile

L'industrie automobile marocaine s’est hissée à des niveaux de croissance soutenus au cours
des dix dernières années. Sa performance est particulièrement remarquable à l’export et en
termes de création d’emplois, indicateurs à l’égard desquels le secteur dégage une croissance
annuelle à deux chiffres.

Le positionnement du Maroc en tant que plateforme de production et d’exportation


d’équipements et de véhicules automobiles est conforté par les implantations de groupes
étrangers de renom tels que RENAULT, SNOP, GMD, BAMESA, DELPHI, YAZAKI, SEWS,
SAINT-GOBAIN et plus récemment PSA Peugeot Citroën.

Secteur stratégique dans la politique industrielle nationale, depuis les années 2000 l’automobile
dégage une croissance annuelle à deux chiffres à l’égard de la création d’emploi et de
l’exportation, la figure I.1 représente les caractéristiques de ce secteur. (© Ministère de
l’industrie du commerce, de l’économie verte et numérique)

Figure II. 1: Les caractéristiques du secteur d'Automobile.

23
b-Aéronautique

En 18 ans, le Maroc a pu édifier une base aéronautique de qualité, diversifiée et compétitive.


Le secteur connait un essor considérable et un dynamisme qui n’est plus à démontrer.

Des métiers nouveaux et à forte valeur ajoutée se sont développés. Ils couvrent des filières
variées dont le câblage, la mécanique, la chaudronnerie, le composite, l’assemblage
mécanique…Des majors mondiaux à l’exemple de Boeing, Safran,Hexcel, Eaton, Alcoa ou
encore Stelia ont opté pour la destination Maroc. Des acteurs de référence tels que Mécachrome,
Le Piston Français, LISI, Daher ont aussi fait le choix du Royaume. Ces implantations sont la
parfaite illustration de l’émergence d’un secteur qui ne fait que gagner en performance et en
compétitivité, le secteur compte actuellement à réaliser, 15.6 milliards de dirhams de chiffre
d'affaires en 2019, La figure II .2 représente les caractéristique de ce secteur. (© Ministère de
l’industrie du commerce, de l’économie verte et numérique)

- Association professionnelle du secteur :

Groupement des Industries Marocaines Aéronautiques et Spatiales (GIMAS) (www.gimas.org)

- Principales entreprises du secteur :

EADS, BOEING, SAFRAN, LISI AEROSPACE, LE PISTON FRANÇAIS, DAHER,


SOURIAU, RATIER FIGEAC, EATON, AEROLIA, LES ATELIERS DE LA HAUTE
GARONNE, ALCOA, HEXCEL, STELIA

Figure II. 2: Les caractéristiques du secteur Aéronautique.

c-Textile

. Le secteur textile représente un secteur stratégique au sein de l’activité industrielle nationale


par sa contribution aux agrégats du secteur (27% des emplois et 7% de la valeur ajoutée
industriels), Dans le contexte de crise économique qui a touché ses principaux partenaires
(notamment l’Espagne et la France qui absorbent près de 60% des exportations du secteur), le
textile a fait preuve de résilience, la figure II.3 représentes les caractéristiques de ce secteur

24
En vue de tirer meilleur profit de ses potentialités et d’y asseoir une croissance pérenne, l’Etat
a développé une vision globale, intégrant aussi bien l’export que le marché national, un objectif
poursuivi dans le cadre du Plan d’Accélération Industrielle 2014-2020.

Un appui soutenu sera particulièrement porté à l’émergence d’un amont textile compétitif et
innovant, afin de drainer davantage d’IDE, notamment chinois, et de développer des
partenariats gagnants-gagnants. (© Ministère de l’industrie du commerce, de l’économie verte
et numérique)

- Associations professionnelles du secteur :

Association Marocaine des Industries du Textile et de l’Habillement (AMITH)

- Principales entreprises du secteur :

FRUIT OF THE LOOM, DÉCATHLON

Figure II. 3: Les caractéristiques de secteur de Textile.

d-Cuir

L’industrie marocaine du cuir couvre des activités diversifiées. Elle est composée d’une
branche tannerie de base exportatrice en partie mais travaillant surtout pour les besoins du
marché local, une branche maroquinerie et vêtements en cuir, ainsi qu’une filière chaussure
orientée presque exclusivement vers l’export.

Considéré comme un secteur historique ancré dans la culture Marocaine, le secteur du cuir
continue de représenter un des secteurs à fort potentiel à l’export pour l’industrie marocaine.
La différenciation et la montée en gamme, la co-traitance et le produit fini à plus forte ajoutée,
l’innovation et la créativité, la réactivité et le service, constituent la trame sur laquelle repose
la stratégie actuelle et future du secteur du Cuir marocain.

25
Associations professionnelles du secteur : La Fédération Marocaine des Industries du Cuir
«FEDIC», la figure II.4 représente les caractéristiques de ce secteur. (© Ministère de l’industrie
du commerce, de l’économie verte et numérique)

Figure II. 4: Les caractéristiques de secteur de Cuir.

e-Électronique

L’électronique se trouve en amont des industries aéronautique, automobile et ferroviaire, ainsi


que des domaines de la défense et de la sécurité.

Au Maroc, ce secteur a connu un développement soutenu ces dernières années avec des
opportunités grandissantes, à savoir :

 Le développement de plus en plus de produits à forte valeur ajoutée ;


 L’émergence de sous-traitants mieux intégrés ;
 L’augmentation de la part de l’électronique dans l’automobile, l’aéronautique, le ferroviaire,
les énergies renouvelables et la défense.

Le secteur est aussi susceptible de bénéficier des possibilités de transfert d’une partie
offshorable importante de l’électronique de l’Europe de l’Ouest vers le Maroc. Le ciblage de
ce marché incite à l’émergence de nouvelles filières à forte valeur ajoutée telles que le lighting
et l’efficacité énergétique, le secteur électrique, la sécurité privée et publique et les énergies
renouvelables.

Pour atteindre le plein potentiel du Maroc dans l'électronique, l'Etat est déterminé à
accompagner le développement de ce secteur par la mise en place d’une offre axée sur le
développement de l’électronique de spécialité, permettant au pays de devenir une plateforme
de production et d’exportation vers l’Europe. (© Ministère de l’industrie du commerce, de
l’économie verte et numérique)

26
- Principales entreprises du secteur :

STMICROELECTRONICS, LEAR CORPORATION AUTOMOTIVE ELECTRONICS


MOROCCO, CROUZET, EOLANE, BM ELECTRONICS SYSTEMS

F-Électrique

Bien qu’elles ne représentent que 31% de l’ensemble des sociétés du secteur, les activités de
fabrication de fils et câbles isolés, ainsi que de matériel de distribution et de commande
électrique réalisent 86% des exportations, 79% des investissements, 72% de la production et
65% de la valeur ajoutée de l’industrie électrique.

Depuis le lancement du Programme d’Electrification Rurale Généralisé (PERG) en 1995,


réalisé en grande partie par des entreprises marocaines avec des produits fabriqués localement,
le secteur électrique est dynamique.

Les programmes pour la résorption du déficit en matière d’habitat ont eu également un impact
positif sur ce secteur, dans la mesure où les entreprises marocaines ont réussi à adapter leurs
produits aux besoins des différentes couches sociales.

La Fédération nationale de l'électricité, de l'électronique et des énergies renouvelables


(FENELEC) collabore avec le Ministère Délégué chargé du commerce extérieur et avec Maroc
Export dans le cadre de la stratégie nationale de promotion des exportations marocaines, et
participe activement aux caravanes de l’export organisées dans plusieurs pays africains. Le
secteur électrique s’est résolument orienté vers l’extérieur, notamment vers le marché africain,
en exportant en particulier l’expérience marocaine en matière d’électrification rurale.

La stratégie nationale dans le domaine des énergies renouvelables ouvre d’autres perspectives
de développement pour le secteur (plan solaire, plan éolien, efficacité énergétique). (©
Ministère de l’industrie du commerce, de l’économie verte et numérique)

- Principales entreprises du secteur :

ABB, NEXANS, INGELEC, CEGELEC, SIMON INTERNATIONAL, OMNIUM GENERAL


D’ELECTRICITE (OGE), SCHNEIDER ELECTRIC, EATON ELECTRIC

G- Chimie -Parachimie

Les industries chimiques et para-chimiques (ICP) occupent une place importante dans
l’économie nationale par la diversité de leurs produits et par leur lien organique avec d’autres
activités économiques en amont ou en aval.

27
De 2003 à 2012, ces industries ont connu un développement soutenu qui est une conséquence
directe des politiques sectorielles menées par le gouvernement d’une part, et du changement
des habitudes de consommation d’autre part.

Le secteur bénéficie de la présence de l’Office Chérifien des Phosphates (OCP), leader dans la
chimie des phosphates, dont les activités représentent 52% du chiffre d’affaires du secteur, 90%
des exportations, 67% des investissements et 22% des emplois. Le bénéfice de l’accès à une
matière première à bas prix (phosphate) et d’un transfert de savoir-faire de l’OCP en matière
de formation, de sous-traitance, et de recherche et développement ouvre des perspectives de
développement d’activités industrielles phosphatières supplémentaires autour de cette
entreprise leader du secteur, la figure II.5 représente les caractéristiques de ce secteur. (©
Ministère de l’industrie du commerce, de l’économie verte et numérique)

- Associations professionnelles du secteur :

 Fédération de la Chimie et de la Parachimie (FCP)


 Fédération Marocaine de Plasturgie (FMP)
 Principales entreprises du secteur :

OCP, PROCTER & GAMBLE, INTERNATIONAL PAPER (IP), ATLAS PEINTURES,


SOCIETE NATIONALE D’ELECTROLYSE ET DE PETROCHIMIE (SNEP), GPC, SEVAM

Figure II. 5:
Les

caractéristiques de secteur de chimie -parachimie.

h-Pharmacie

Après les phosphates, l’industrie pharmaceutique marocaine constitue la deuxième activité


chimique du Maroc et occupe la deuxième place à l’échelle du continent africain, la figure II.6
représente les caractéristiques de ce secteur. (© Ministère de l’industrie du commerce, de
l’économie verte et numérique)

28
- Principales entreprises du secteur :

COOPER MAROC, MAPHAR, SANOFI MAROC, SOTHEMA, LAPROPHAN

 50 ans d’expérience
 Des entreprises certifiées produisant aux normes de qualité européennes et/ou américaines
 Une capacité de production de 350 millions d’unités en un shift (session de production de 8
heures)
 L’adoption du code de la couverture médicale de base mettant en place l’Assurance Maladie
Obligatoire (AMO)
 L’adoption d’un nouveau code des médicaments et de la pharmacie prévoyant la
libéralisation du capital social des entreprises pharmaceutiques.

 Les filiales de multinationales ne disposant pas de site de production sur place


 Les entreprises mixtes qui représentent des filiales de multinationales tout en fabriquant
leurs propres médicaments
 Les entreprises marocaines fabriquant leur propre palette de médicaments génériques.

Figure II. 6: Les caractéristiques du secteur pharmaceutique.

i-Matériaux de construction

Le secteur des matériaux de construction revêt une importance notable dans l’industrie
nationale par les liens qu’il entretient avec le reste des activités économiques, et plus
particulièrement avec celles du bâtiment, du tourisme et des travaux d’infrastructure.

Au cours des dernières années, grâce aux politiques sectorielles menées par le gouvernement
pour faire de l’habitat, du tourisme et de l’industrie des moteurs de croissance, l’industrie des
matériaux de construction a connu un développement sans précédent que le PAI entend
maintenir et renforcer. (© Ministère de l’industrie du commerce, de l’économie verte et
numérique)

- Fédération professionnelle du secteur :


29
Fédération des Industries des Matériaux de Construction (FMC)

- Principales entreprises du secteur :

LAFARGE MAROC, CIMENTS DU MAROC, SUPER CÉRAME, ROCA,


GRANIMARBRE, BRIQUETERIE SLAOUI, SADET

j-Énergies Renouvelables

Le développement des énergies renouvelables, s’inscrit au cœur de la politique énergétique


nationale, laquelle s’oriente vers une diversification des sources d’approvisionnement en
énergie en portant à l’horizon 2020 la participation des énergies vertes à 42% de la puissance
électrique installée totale.

L’efficacité énergétique, parallèlement au développement des énergies renouvelables, constitue


une priorité dans la stratégie énergétique nationale : l'ambition est d'économiser 12% de la
consommation d'énergie en 2020 et 15% en 2030. Dans cette perspective, des plans d'actions
d'efficacité énergétique ont été mis en place dans tous les secteurs clés, en particulier les
transports, l'industrie et le bâtiment.

Compte tenu de l’énorme potentiel en énergies renouvelables (solaire et éolienne) dont dispose
le Royaume, la construction d’un bouquet énergétique diversifié avantageant les énergies
renouvelables est prévue, pour satisfaire la demande croissante en électricité, préserver
l’environnement et réduire notre dépendance énergétique vis-à-vis de l’extérieur. Pour relever
ces défis, le Maroc a lancé un programme intégré de très grande envergure de production
électrique à partir des énergies renouvelables. Il s’agit de l’un des plus grands projets à l’échelle
mondiale, visant une puissance totale de 4000 MW à l’horizon 2020, grâce à l’édification de
nouveaux parcs éoliens et à la construction de cinq centrales électriques solaires.

Ce projet intégré et structurant constitue un levier de développement économique et humain


(compétitivité, formation, recherche et développement, sous-traitance, intégration industrielle).
La concrétisation de ces projets est l’occasion de faire émerger et de développer une industrie
liée aux domaines des énergies renouvelables et de l’efficacité énergétique, afin d’accompagner
ces programmes et d’en optimiser les retombées socio-économiques. (© Ministère de l’industrie
du commerce, de l’économie verte et numérique)

- Association professionnelle du secteur :

o Fédération Nationale de l'Electricité, de l'Electronique et des Energies


Renouvelables (FENELEC) (www.fenelec.com)

30
o Association Marocaines des Industries Solaires et Eoliennes (www.amisole.com)

- Principales entreprises du secteur :

o DROBEN MAROC, CLEANERGY MAROC, DELATTRE LEVIVIER MAROC


(DLM), DELTA HOLDING, JElT ALU MAROC

K- les Industries Mécaniques et Métallurgiques IMM

La métallurgie et le travail des métaux sont les principales branches du secteur des Industries
Mécaniques et Métallurgiques (IMM) : elles réalisent 82% des exportations, 94% des
investissements, 91% de la production et 82,6% de l’emploi des IMM.

Le secteur des IMM constitue un maillon essentiel de la chaîne d’approvisionnement


manufacturière, par son rôle de fournisseur et de sous-traitant pour de multiples marchés
applicatifs (notamment BTP, énergie, transport, agriculture). A ce titre, les IMM ne peuvent
que bénéficier du développement anticipé de ces marchés, portés par des stratégies d’envergure
nationale, la figure II.7 représentes les caractéristiques de ce secteur . (© Ministère de l’industrie
du commerce, de l’économie verte et numérique)

- Fédération professionnelle du secteur :

Fédération des Industries Métallurgiques, Mécaniques et Electronique

- Principales entreprises du secteur :

SONASID, MAGHREBSTEEL, UNIVERS ACIER, YNNA STEEL, MOROCCAN IRON


STEEL, SOMASTEEL

Figure II. 7: Les caractéristiques du secteur IMM.

l- Offshoring

Le secteur de l’offshoring est un secteur porteur pour l’économie nationale en raison de son
potentiel de création d’emplois pour les jeunes et de sa contribution à la balance commerciale
du pays.

31
Les activités de l’offshoring relèvent principalement de deux grands domaines et six filières :

 Le domaine du BPO (Business Process Outsourcing ou externalisation des processus mé-


tiers) qui comprend les activités/fonctions administratives générales, les activités de gestion
de la relation client et les activités métiers spécifiques ;
 Le domaine de l’ITO (Information Technology Outsourcing ou externalisation des processus
liés aux technologies de l’information) qui regroupe les activités de gestion d’infrastructure,
les activités de développement de logiciels et les activités de maintenance applicative.

Le Maroc a été élu meilleure destination de l’offshoring pour l’année 2012 par l’Association
européenne de l’outsourcing (EOA). A l’horizon 2020, l’objectif défini par le Plan
d’Accélération Industrielle (PAI) est d’atteindre un PIB de 16 milliards de dirhams et 100 000
emplois, la figure II.8 représente les caractéristiques de ce secteur. (© Ministère de l’industrie
du commerce, de l’économie verte et numérique)

- Principales entreprises du secteur :

CAPGEMINI, CGI, BNP PARIBAS, AXA, IBM, ACCENTURE, DELL, AMAZON,


UBISOFT, WEBHELP, ATOS, STERIA, GFI INFORMATIQUE, SQLI

Figure II. 8: Les caractéristiques du secteur d'offshoring.

III- Étude de marché national de bois.


Parmi les branches du secteur industriel il y a l industrie du bois qui se compose d'à peu près
500 établissements et emploie plus de 9.000 personnes. La production du secteur se chiffre à
plus de 3 milliards de DH. (© Serec, services d’études sectorielles)Ce secteur est aussi connu
par La filière forêt-bois regroupe des activités relevant aussi bien de l'exploitation forestière
que de l'industrie (travail du bois, fabrication de meubles, industrie papetière, industrie de
l'emballage) ou de la construction (entreprises de menuiserie, de charpentes, fabrication de
parquets et lambris, etc.).(© République Française)

Pour la transformation de bois il faut des machines selon chaque utilisation, c’est dernier sont
vendu par des entreprises de négoce marocaines mais pour la première fois le Maroc va créer
32
un nouveau marché national comme fabricant et va intégrer le marché international comme
concurrent par la création de l ‘entreprise marocaine MME (Mooroco Mechanical Engineering)

Alors la question qui se pose qu’ils sont les concurrents de l’entreprise MME au Maroc et à
l’international et qui sont ces clients potentiels.

III.1- Concurrent au Maroc


Les concurrents au niveau national sont les entreprises de négoce c’est à dire des entreprises
qui achètent les machines et elle les vendent, il y a quatre entreprises qui sont les leaders au
niveau d’importation des plaqueuses de chant

La question qui se pose quelle sont les caractéristiques de leur activité où bien comment
évaluer leur activités, le tableau II.1 représente l’activité de ces concurrent qui se manifeste
dans l’importation des plaqueuses de chant. (© Office d’échange)
Tableau II. 1: Imports des plaqueuses de chant.

Année Valeur
1998 23 837 997
1999 20 967 970
2000 19 495 971
2001 35 982 937
2002 70 982 527
2003 32 848 987
2004 50 540 575
2005 38 238 948
2006 33 674 136
2007 74 609 568
2008 56 833 658
2009 71 708 421
2010 98 553 231
2011 61 246 425
2012 49 764 161
2013 48 119 534
2014 45 797 000
2015 35 257 971
2016 43 592 373
2017 151 084 192
2018 113 579 113
2019 65 124 627
2020 72 054 706

La figure II.9 représente une courbe récapitulative du tableau précédent.

33
Figure II. 9: Imports des plaqueuses de chant.

En se basant sur la figure II.9 et Le tableau I.1, ainsi le prix d’achat de la plaqueuse de chant
d’après les fournisseurs à l’international qui coûte 60 000 DHS, nous trouvons que 720 plaqueuses
de chant qui sont importées chaque années.

III.2-Clients au Maroc
Les clients potentiels à l’échelle national sont les entreprises qui font la transformation de bois
pour l’ameublement comme activités, une grandes partie est représenter par les entreprises PME
(Petite moyennes entreprises) en ce qui concerne ce secteur et de l’autres parties les Grandes
entreprises qui sont présenter dans le tableau I.2, mais tous d’abord qu’elles sont les c
caractéristiques du secteur d’ameublement au Maroc.

III.2.1-Description du marché du mobilier au Maroc


Depuis une dizaine d'années, un réseau de distribution plus structuré s'est peu à peu développé
avec l'apparition progressive du mobilier d'importation.

. L'investissement publicitaire du secteur des meubles en kit est estimé à 10 millions de DHS.
Le marché des meubles en kit a progressé de 20% entre 1998 et 2001, comparé à 9% pour les
meubles montés, voir la figure II.10 (© Haute commissariat au plan).

Figure II. 10: Evolution du chiffre d’Affaire du secteur des meubles en kit entre 2002 et 2004 en milliers de DHS.

34
III.2.2-Demande
Au Maroc, les habitudes de consommation sont en constante évolution. La population dont le
pouvoir d'achat reste encore faible a des besoins plutôt limités en terme d'ameublement, et va
plutôt chercher à s'équiper « utile » et à moindre coûts. Toutefois, la nouvelle génération «
active », consomme de plus en plus de meubles en kit, plutôt « entrée de gamme », notamment
pour le mobilier de compléments. La population marocaine plus aisée préfère le mobilier
d'importation et affectionne particulièrement le style classique et assez chargé. Mais, on
constate qu'il y a une évolution des goûts, encore timide, vers du mobilier plus sobre et plus
contemporain. Les consommateurs optent généralement pour du sur-mesure réalisé localement,
le plus souvent par des petits menuisiers. (© Academia)

III.2.3-Offre
La production du meuble garde toujours un caractère très artisanal. Le meuble de style fabriqué
à base de bois massif, est traditionnellement le produit de choix du consommateur marocain.
Cependant, nous assistons ces dernières années à une évolution des préférences vers le meuble
en kit fabriqué à partir de panneaux dérivés du bois. Ce type de meubles, importé ou produit
localement, commence à conquérir la sympathie du consommateur du produit moyen standing.

L'importance de l'activité « informelle » dans la production locale rend son estimation difficile.
Il existe en effet de nombreux petits artisans ébénistes. Ces derniers font généralement du
mobilier « basique », de qualité parfois moyenne, et travaille essentiellement pour des
particuliers ; ou des menuisiers fabriquant des meubles sur mesure, soit en bois massif, soit en
aggloméré, de bonne qualité. Le marché est constitué de produits d'importation provenant
essentiellement de l'Asie et de la Turquie. Le mobilier qu'il soit d'habitation ou de bureau, est
généralement moyen ou haut de gamme. Le style est plutôt classique, mais le « contemporain
» aux lignes plus sobres et plus épurées commence à se développer. (© Academia)

III.2.4-Consomation
Bousculé par les enseignes proposant un style contemporain à petits prix, le marché du meuble
s'est transformé en un marché de mode. Jadis patrimonial, le meuble devient un objet de
consommation courante. Pour rester dans la tendance, les fabricants opèrent leur mutation

industrielle. Désormais, les stratégies gagnantes passent par l'adaptation aux commandes
personnalisées. (© Academia)

 Quelques chiffres clé :

-20% : Le taux de progression du marché des meubles en Kit.

-328 milliers de DHS : La valeur du marché des meubles en Kit.

-10 millions de DHS : La valeur de l’investissement publicitaire dans le secteur.

35
Le tableau II.2 représente les entreprises qui utilise la plaqueuse de chant et qui ont le mobilier
comme activité sont les suivant :
Tableau II. 2: Client potentiel. (© Europages).

ville Client Répartition /Ville


ADESI
OMRANI DECOR
FOR INTERIOR
TISIR
PLASTIMA
RS CONCEPT
SANDICOLOR MAROC
IMEXTEC
LES TROIS VETUS
SK TRADING
STEMANE
TISSAD
FAOU AMEUBLEMENT
DIVA AMEUBLEMENT
DESIGNS FOR TODAY
P.I.F
ODYSSEE
RODESMA
CASABLANCA 56,25
SOGETISS
MADUREL
I.M.A.M
NIDARY
S.I.N.B.I
ATRETIS
MAGETEX
ARTELEGNO
BOA WOOD ART
CHÂTEAU D'AX
DEMEURES ET JARDINS
DUNE ROUGE
EUROLUX
INSTALLATOR
INTERLUX
MAISON DU SOMMEIL
MOBIDEAL
PRIMARIOS
PROGESTRAD SARL
AGADIR UNIBATCO SARL 4,6875
LA MAISON DE LA MENAGERE

36
PASTEL LIVING
RABAT YAFA SMART 4,6875
FORUM DIFFUSION
E2MI
KENITRA 3,125
GIZZI MAROC
ZAK HOUSE
TANGER 3,125
BOVELTEX
POLYFIL SA
BERRECHID 3,125
FAB DESIGN
STYLE JOY S.A.R.L
SALE 3,125
SWEET DECO
LE VENTI ROSE SARL
KETTANE LE COMPTOIR DES TISSUS
MARRAKECH Med flex 7,8125
ALEX GEORGES CREATIONS FURNITURES IN WALNUT
KHIAM CUIR
BOUSKOURA DECORA 1,5625
COMATRAC
FES 3,125
BONBINO CONFORT
TEMARA HYATT DESIGN 1,5625
HAD SOUALEM KAOBA 1,5625
TETOUAN RANIMOB 1,5625
MEDIOUNA SULTANGAZ 1,5625
AIN HARROUDA SYH MOROCCO IKEA 1,5625
DAR BOUAZZA UNICONFORT MAROC DOLIDOL 1,5625

En se basant sur le tableau II.2 nous pouvons conclure la répartition des clients potentiels déclarés par
ville (Voir Figure II .11)

37
Figure II. 11: Répartition des clients potentiels par ville.

III.2.5- Concurrence entre clients.


Après les connaissances de nos clients potentiels et leur répartition par ville, la question qui se
posent comment ils répartissent le marché entre eux pour détecter le client les plus intéressants,
La figure II.12 représente les parts de marché de nos clients. (© Haut-commissariat au plan)

Figure II. 12: Répartition des parts de marché des clients.

KITEA opère dans un marché très concurrentiel, ses principaux concurrents sont :

 IKEA
 MOBILIA

Ces trois entreprises sont des clés pour la réussite du projet autant que clients potentiels où
partenaires, selon la matrice de compatibilité nous pouvons les classer, voir tableau II.3.
Tableau II. 3Classification des clients plus intéressants.(© marocommerce.net)

KITEA IKEA MOBILIA


Qualité +++ ++++ ++
Service ++++ +++ +++
Image de marque +++ ++++ +++

38
Notoriété ++++ +++ ++++
Prix +++ ++++ ++
Réseau 21 magasins 6 magasins 16 magasins
Gamme Très large Peu de choix Très large
Avantages ++++ ++ ++++

Selon la matrice nous pouvons classifier MOBILIA après KITEA (21 magasins) et KITEA (6
magasins).

IV- Étude de marché international de bois.


IV.1-Client à l’international
Les IDE (Les investissements directs à l'étranger) en Afrique, concentrés sur le secteur des
ressources naturelles, se diversifient progressivement vers d’autres secteurs d’activités comme
secteur de bois pour le mobilier qui vaut 40.6% selon le tableau II.4.
Tableau II. 4: IDE par secteur dans l'Afrique.(©DEPF policy Africa)

L’entreprise MME à des objectifs dans la deuxième et la troisième phase de son projet qui sont
s’intégrer le marché au niveau du continent et à l’échelle international, cela nécessite une étude
et une connaissance concernant les fabricants au niveau mondial.

L’Afrique a commencé de développer le secteur de transformation de bois pour l’immobilier et


le mobilier après une enquête et la connaissance du directeur de l’entreprise Mr. Stéphane selon
son expérience dans ce secteur les clients potentiels sont répartir dans l’Afrique ,le tableau II.5
représente notre client ciblé au niveau de la continent.

39
Tableau II. 5: Répartition des clients potentiels dans l’Afrique par pays.

Pays Base d'étude


https://www.goafricaonline.com/gh/annuaire/ameublement
Ganah
https://www.houzz.fr/professionals/meubles-et-accessoires-deco/c/Ghana
Coté d'ivoire https://www.goafricaonline.com/ci/annuaire/mobilier-de-bureau
Afrique
https://fr.rwandayp.com/category/Fabricants_de_meubles/city:Kigali
Rawanda
https://www.houzz.fr/professionals/meubles-et-accessoires-deco/c/Rwanda
Guinée conakry https://www.goafricaonline.com/gn/annuaire/mobilier-de-bureau

IV.2-Concurrente à l’international
Au niveau du secteur des la fabrication des machines de transformation de bois pour le mobilier
connu une forte absence des concurrents marocains, alors l’entreprise MME a pris cette
responsabilité d’être le premier fabricant et le concurrent marocaine, mais avant de prendre
cette décision il faut connaitre qu’elles sont leur adversaires international.

La figure II.13 représente les concurrents les plus connus et les plus dominants à l’échelle
international par pays en se basant sur une enquête bien approfondi. (©Europage,Alibaba)

Figure II. 13: Répartition des clients potentiels par ville.

Donc d’après le graphe nous pouvons interpréter que la France et Turquie sont les plus
positionnés au marché après la chine, la question qui se pose après l’étude au niveau des deux
échelles est ce que l’entreprise est capable d’atteindre ces objectifs ?, autrement dis est ce que
MME est capable d’intégrer le marché est se positionner ?

40
V- Étude de positionnement de l’entreprise après les deux études des
marchés.
Après l’étude de marché national et le marché international , nous avons pu bien collecter les
informations pour construire des données sur lesquelles nous pouvons travailler pour se
démarquer et posée une intelligente stratégie en profitant des faiblesses de nos concurrents

Alors la méthode pour analyser le positionnement de l’entreprise MME dans le marché mondial
soit national ou international où nous allons citer les facteurs externes et les facteurs internes
soit fort ou faible est la matrice SWOT.

V.1- SWOT
V.1.1-Définition
L’analyse SWOT est un outil important utilisé dans le cadre du management stratégique. Elle
se base sur l’analyse de facteurs internes et externes à l’entreprise et aide à développer des
stratégies, préciser les objectifs de l'entreprise ainsi qu'à définir des budgets et des ressources.
L'analyse SWOT est souvent employée dans la préparation de plans d'affaires (business plan)
destinés au financement d'une entreprise, notamment au niveau du contrôle de gestion ou à
l'augmentation du capital. (Voir la figure II.14)
L’expression « SWOT » est acronyme pour les mots strenghts, weakness, opportunities et
treaths (forces, faiblesses, opportunités et menaces.), voir le tableau II.6.

Figure II. 14: Matrice S. W. O. T.

V.1.2-Etapes du SWOT
 Classer les données externes en Menaces ou Opportunités et les données internes
en Forces ou en Faiblesses
 Retenir les données qui ont le plus d’impact sur l’entreprise, celles qui

influenceront les décisions à prendre, celles qui sont à prendre en compte pour

41
déterminer la stratégie marketing. Eventuellement, ne conserver dans SWOT que
celles qui ont un vrai impact, sinon les prioriser.
 Tirer de SWOT les grands axes stratégiques : 
1. Assurer la sécurité de l’entreprise, la marque et ses produits en agissant
sur ses faiblesses et les sécuriser face aux Menaces.
2. Consolider et renforcer les Forces de l’entreprise, sa marque et ses
produits.  
3. Se développer sur les Opportunités.

V.1.3-Limites de l’analyse SWOT


L’analyse SWOT possède toutefois de nombreuses limites liées à sa pertinence :
 Subjectivité : La sélection mais aussi l’évaluation des facteurs ne suivent pas
des standards objectifs. Il existe un haut risque que les facteurs critiques puissent
être mis de côté ou considérés comme faiblesses. Il est aussi possible de surestimer
les forces et les opportunités afin de prouver que les décisions qui ont déjà étaient
prises étaient les bonnes.
 Sous-estimation des concurrents : Bien que les concurrents soient pris en
considération, ils peuvent être initialement ou partiellement oubliés pour l’analyse
des opportunités et des menaces. Il est important de réagir en tant que compétiteur
et de vouloir changer le marché grâce à ses propres stratégies.
 Mesures manquantes : Il n’existe pas de standard pour la quantification et
l’évaluation des quatre champs et de leurs stratégies dérivées.
 Haut investissement : Plus l’analyse SWOT se base sur des données, plus elle
est significative. Cependant, la collecte de toutes ces données requiert un certain
effort.
V.1.4-Application de la méthode
Après un brainstorming et en se basant sur les deux études nous avons collecté les données
suivant :
Tableau II. 6: S W O T de l'entreprise MME.

42
Facteurs Positifs Facteurs Négatifs
FORCES FAIBLESSES
-Vitesse d’entrainement de planche 24
m/min -moins connu dans le marché à cause de la phase
-Temps de chauffe de la colle rapide de 1 de lancement.
min
Diagnostic -Réglage automatique
Interne -Machine Simple grâce à sa technologie
-Longue durée d’utilisation (Roue de
polissage, Roue de chanfreinage)
-Absence de partie pneumatique
-Réduction de fréquence d’entretien

OPPORTUNITÉS MENACES
-Absence de concurrent national autant que -Manque de visibilité par rapport au
fabricant. investissement..
-S’intégrer le marché national en se basant -Intégration des autres fabricants au marché.
sur le manque d’entretien de la part des
Diagnostic concurrents
-Nouvelle part de marché grâce à la Revente
Externe de tous les composants de la machine
-Produire plusieurs gammes de machine
selon la demande client
-Prolongation de garanti
-Suivi au temps réel des machines

VI- Écoute client et de marché.


Pour s’assurer de plus et ainsi développer notre machine avant intégrer le marché nous avons
appuyé sur le deuxième principe de la qualité qui est l’écoute client, ainsi en s’appuyant sur les
techniques de marketing qui utilise des outils comme sondages, statistiques, interviews... visant
à mesurer, analyser et comprendre les besoins et attentes d'une population définie sur un
territoire donné. ... L'étude de marché a pour principal but de valider et de consolider chaque
choix et ainsi construire un tableau de bord concernant le marché qui permet l’écoute de client
et l’écoute de marché en permanant selon le premier principe de la qualité.

Le sondage proposé est comme suit :

43
Nom &Prénom :

Intitulé de l’entreprise :

Activités de l’entreprise :

Machine : Plaqueuse de chant

D’où vous achetez votre machine : National International

Nom du fournisseur ou distributeur :

Pays du fournisseur ou ville du distributeur :

 Qu’est-ce que vous intéresse le plus ? 25 % 50% 100%

Qualité
Cout
Délai

 Délai moyen de la recepción de la machine:………………………………………………………………………………..

Choisir le délai qui vous convient :


15 j 1mois + 1 mois

 Qui est le responsable sur la maintenance :


L’Entreprise Sous-Traitant Agent externe

 Comment vous voyez la maintenance au terme de complexité :

Facile Moyen Difficile

 Que pensez-vous sur une offre d’une machine avec suivi de la maintenance au temps réel ?

Intéressant Pas mal Négligeable


 Qu’elle est le nombre d’intervention annuelle de la maintenance …………………………………………………
 Combien vous coute en moyenne la maintenance ?...........................................................................
 Quelle est la moyenne de temps de réparation ?................................................................................
 Combien d’heure fonctionne la machine par jour ?............................................................................
 Quels sont les composants où le système qui est fréquemment défectueux ?...................................
…………………………………………………………………………………………………………………………………………………………
………………………………………………………………………………………………………………………………………………………..

44
 Avez vous des problèmes en ce qui concerne le réglage du chant avec
Machine ?..............................
pneumatique
…………………………………………………………………………………………………………………………………………………….
 Comment vous maintenez la planche?
Système Opérateur
 Bac à colle
 Combien de colle vous mettez de masse en Kg pour l’encollage ?....................................................
 Quelle est le temps de chauffe du bac à colle? ……………………………………………………………………………
 Est-ce que vous avez une dispersion de colle dans la machine? Oui Non
 Quelle marque de colle vous utilisez ?.............................................................................................
  Bac
Est-ce à colle
que vous avez problème de collage entre chant et la planche? Oui Non
 Est-ce que vous avez un retard de chant ? Oui Non
 Avec quelle fréquence se répète ce retard ?...................................................................................
 Quelle est la solution que vous adoptez pour résoudre ce problème ?.........................................
………………………………………………………………………………………………………………………………………………….

 Mise en longueur
 Comment se fait la mise en longueur du chant sur la planche

Système pneumatique Système électrique


 Mise en longeur
 Quel problème vous avez au niveau de cette phase ?...................................................................

………………………………………………………………………………………………………………………………………………………..

 Système
Quelle est la fréquence d’avoir électrique
une anomalie Système
au niveau du pneumatique
système pneumatique ?...................

…………………………………………………………………………………………………………………………………………………………

 Combien coute l’intervention de la maintenance de ce système ?...............................................

………………………………………………………………………………………………………………………………………………………..

 Que vous préférez parmi ces deux choix ?

Machine avec pneumatique Machine sans pneumatique

 Chanfreinage
 Quelle est la technologie adoptée au niveau de cette étape ?..........................................................

……………………………………………………………………………………………………………………………………………………………

 Quel problème vous avez au niveau de cette phase ?......................................................................

…………………………………………………………………………………………………………………………………………………………..

45
 Quelle est la solution adoptée pour résoudre ce problème ?...........................................................

………………………………………………………………………………………………………………………………………………………

 Polissage
 Quelle est la technologie adoptée au niveau de cette étape ?...........................................................

……………………………………………………………………………………………………………………………………………………………..

 Quel problème vous avez au niveau de cette phase ?........................................................................

…………………………………………………………………………………………………………………………………………………………….

 Quelle est la solution adoptée pour résoudre ce problème ?............................................................


……………………………………………………………………………………………………………………………………………………..

 Comment vous évaluez la finition du chant plaqué sur la planche?

Parfaite Moyenne Acceptable

 Sécurité
 Est-ce que vous avez éliminé le système d’interdiction?

Oui Non
 Avez-vous un obstacle ou une précaution pour protéger l’operateur?

Oui Non
 Avez-vous vécu un cas d’accident de travail?

Oui Non

 Avis
 Que pensez-vous à propos d’une plaqueuse de chant fabriquée au Maroc?

Excellent Pas mal Négligeabl


 Choisissez parmi ces options : e

SAV actif (24/24, 6j /7J) Garantie

Pièces de rechange en juste à temps Suivi au temps réel

Livraison, Installation et Formation Abonnement d’entretien

46
Pour analyser le sondage, nous avons utilisé la maison de la qualité où la Quality Function
Deployment (QFD).

VI.1-Définition
Une matrice QFD est un outil d’aide à la décision dans la conception de produits ou de services.
Cette matrice permet de représenter les caractéristiques et paramètres critiques pour le client
recensés lors d’enquêtes marketing à travers un sondage ou questionnaire.

 Étape 1 : lister les souhaits des clients

Pour commencer, tournez-vous vers le côté gauche de la Maison de la qualité. Elle concerne
les questions marketing : dans la liste, ajoutez tous les souhaits des clients applicables au
produit. Pour les déterminer, vous pouvez utiliser des sondages par exemple. Dans la mesure
où les (futurs) clients n’ont bien souvent pas non plus d’image claire de leurs attentes envers un
produit, des méthodes alternatives, comme une analyse de marché, peuvent s’avérer des outils
essentiels. La liste des souhaits des clients est souvent désignée comme la désignation du
« Quoi », par opposition au « Comment » de la mise en œuvre technique. (© Digital Guide
IONOS)

 Étape 2 : pondération des exigences des clients

Sur le côté de la liste des exigences des clients, inscrivez des valeurs de 1 à 5, par ordre croissant
d’importance. (Vous pouvez également définir votre propre échelle, si cela semble mieux
convenir à votre produit et à votre équipe.) Pour les informations nécessaires au classement,
consultez les résultats des sondages ou les retours de vos clients. Elles vous permettront de
dériver les exigences sur lesquelles concentrer votre planification. (© Digital Guide IONOS)

 Étape 3 : analyse de la concurrence du point de vue des clients

Lors de cette troisième étape, évaluez le poids du produit (planifié) par rapport à ceux de la
concurrence. À cet effet, un groupe sélectionné de représentants des clients compare votre
produit à celui d’un leader du marché (ou à plusieurs produits concurrents). Cette comparaison
doit toujours se rapporter à l’un des aspects des exigences des clients uniquement. Autrement
dit : dans notre exemple, ce groupe de clients évaluerait la manière dont les fonctionnalités du
nouveau produit se démarquent de celles de produits concurrents. (© Digital Guide IONOS)

47
Utilisez pour cela une échelle de 1 à 5. (Voir le tableau II.7)

Tableau II. 7 : Pondération des exigences clients.

Valeur Description
1 Très Peu important
2 Peu important
3 important
4 Très important
5 Indispensable

 Étape 4 : définir les caractéristiques du produit

Alors que les trois premières étapes visaient à rendre compte du point de vue des clients et
concernaient le service marketing, la quatrième étape exige la coopération des ingénieurs ou
des designers de produit. On s’interroge, en effet, sur la manière de concrétiser les exigences
des clients. Quelles sont les étapes nécessaires à la création d’un produit attrayant ? C’est ici
que sont énumérées ses caractéristiques, telles que la puissance du moteur, les systèmes de
coupe, la construction du boîtier et les éléments de commande. Élaborez cette liste sur le bord
supérieur de la maison. (© Digital Guide IONOS)

 Étape 5 : définir le principe d’optimisation

À cette étape, il faut également posséder des connaissances techniques. Ici, on détermine dans
quelle mesure l’état actuel des caractéristiques du produit doit être ajusté à l’état de consigne,
découlant des exigences du client. Pour ce faire, trois indications, représentées par des symboles
distincts. (© Digital Guide IONOS)

 flèche vers le haut : la caractéristique doit être augmentée pour l’optimiser


 flèche vers le bas : la caractéristique doit être réduite pour l’optimiser
 cercle : une valeur cible doit être atteinte

 Étape 6 : créer des liens

Lors de la sixième étape de création de la Maison de la qualité, remplissez la matrice, c’est-à-


dire le corps de la structure. Mettez en relation les différentes exigences et les caractéristiques
du produit. Pour évaluer ce rapport, utilisez les quatre valeurs suivantes :

en l’absence totale de lien, saisissez la valeur 0 ou ne remplissez pas le champ (Voir la figure
II.8,© Digital Guide IONOS)

48

 un faible lien obtiendra la valeur 1
 un lien moyen obtiendra la valeur 5
 un lien fort obtiendra la valeur 9

Figure II. 15: liens entre exigences client et aspects techniques.(©LEARN&APPLY :Lean and Six Sigma)

 Étape 7 : analyser les liens d’interdépendance

Concentrez-vous ensuite sur le toit de la Maison de la qualité, soit la zone triangulaire


surplombant la matrice.

Les liens d’interdépendance des différentes caractéristiques de produit y sont représentés. On


se demande donc : comment une fonction du produit interagit-elle avec une autre ? Décidez si
le lien est positif, négatif ou neutre, c’est-à-dire si les caractéristiques ou fonctions s’entraident
mutuellement, se bloquent ou ne s’influencent pas les unes les autres. Le type de lien peut être
représenté par les marquages +, - et le vide. (© Digital Guide IONOS)

 Étape 8 : déterminer l’importance

En multipliant les valeurs définies à l’étape 6 avec la pondération déterminée à l’étape 2 et en


additionnant toutes les valeurs d’une colonne, vous pouvez déterminer l’importance de chacune
des caractéristiques du produit. Dans la mesure où vous avez auparavant déterminé, pour
chaque caractéristique, la force du lien l’unissant aux exigences des clients, vous possédez
désormais une vue d’ensemble complète de l’importance de chaque fonction. Cela vous aidera
lors des étapes futures de développement du produit. Indiquez la somme de chaque colonne
dans la ligne inférieure de la matrice et créez ainsi les fondations de votre Maison de la qualité.

IV.2-Analyse des résultats des sondages


En suivant ces instructions, nous avons pu faire le benchmakhking et construit le tableau de
bord grâce à la maison de la qualité de notre sondage est présenté par la figure II.16 où nous
avons mentionné les exigences des clients avec ces niveaux d’importances, ainsi les aspects
techniques pour satisfaire ces exigences et leurs corrélation. (Voir les sondages dans l’annexe
3)

49
Figure II. 16: Maison de la qualité.

Le tableau représente l’ordre de l’influence le plus important sur les attentes clients. (Voir le
tableau II.8)

Tableau II. 8 : résultat de QFD du sondage.

Ordre d'influence indice caractéristique


1 123 Compression
2 114 Réglage et alignement
3 87 Extension
87 Carte de commande
4
87 Vitesse
5 78 Puissance de chauffe
6 75 SAV
7 45 Planification
8 45 Poids
9 15 dimensionnement

Alors en se basant du tableau de bord nous trouvons que nos clients ont bien accueilli l’idée
du produit central et les produits intangibles, ainsi ils sont prêts pour encourager le produit
local ou national.

VII- Conclusion.
Dans ce chapitre nous avons étudié le marché national et international, ainsi nous avons se
positionné par rapport aux deux marchés et en se basant sur ces études nous avons les renforces
par un sondage et contact direct avec nos client afin de créer un tableau de bord.

50
Chapitre III : Etude technique.

51
I-Introduction
Ce chapitre est une étude technique qui sera présenté dans l’enveloppe de la démarché DMADV
(Define, Measure, Analyze, Design,Verify), ce chapitre est divisé en trois grand sous parties
qui sont Définir et Mesurer , Analyser puis Concevoir et Vérifier .

II-Définir et Mesurer
II.1-Définir
Concernant cette étape (définir) elle consiste à identifier le problème, l'objectif et les besoins
du client, alors pour faire ceci nous allons s’appuyer sur outil SIPOC.
II.1.1- Définition de la méthode SIPOC

L’acronyme SIPOC vient des mots anglais : suppliers, inputs, process, outputs et customers.

En français, la signification du SIPOC serait : fournisseurs, entrées, processus, sorties et clients.


(©HEFLO)

Pour comprendre encore mieux, examinons la signification de chacun de ces mots au sein d’un
processus :

 Sorties du processus (outputs) : les sorties sont les résultats d’un processus, ce qu’un
client s’attend à recevoir. Par exemple : un produit, un e-mail ou un formulaire rempli.
 Clients du processus (customers) : comme nous l’avons montré ci-dessus, les sorties
d’un processus doivent être livrées à quelqu’un. Il peut s’agir de personnes, de
départements, d’un autre processus de l’organisation, d’un organe de contrôle, d’autres
entreprises ou de clients externes à l’entreprise.
 Entrées du processus (inputs) : ce sont les éléments nécessaires pour que le processus
se déroule. Pour qu’un rapport soit créé, il faut que des informations soient reçues, par
exemple en remplissant un formulaire. Les entrées de processus peuvent être des
données, du matériel, des ressources, des employés, parmi bien d’autres possibilités.
 Fournisseurs du processus (suppliers) : toutes les entrées ont une source. Quelles
sont-elles ? Il peut s’agir de personnes, de départements, d’entreprises ou d’autres
processus.
 Le processus (process) : il s’agit du flux des tâches qui sont cartographiées. Avec la
méthode SIPOC, chaque étape du processus sera indiquée et un nom doit être donné au
processus. L’astuce est que le nom d’un processus soit composé de deux parties : un
verbe à l’infinitif plus un complément qui le qualifie, par exemple : “Expédier les
marchandises”.

52
II.1.2- Etape à suivre pour créer le tableau SIPOC

D’abord, La meilleure façon c’est de poser ces question pour d’élaborer un SIPOC est de s’y
prendre en groupe, par le biais d’une session de brainstorming. De cette manière, il sera possible
d’avoir une vision plus large du processus et de compter sur plusieurs points de vue. (©HEFLO)
 Qui fournit des contributions au processus ?
 Quelles sont les activités impliquées dans le processus qui visent à transformer les
entrées en sorties ?
 Quels sont les principaux apports nécessaires pour obtenir les résultats escomptés ?
 Qui sont les véritables clients du processus ?
 Quelles sont les spécifications définies dans les entrées ?
 Quels sont les sorties attendues du processus ?

II.1.3- SIPOC projet


La figure III.1 représente le tableau SIPOC représenté dans l’annexe 4.

Non

Figure III. 1: Tableau SIPOC.

53
Nous remarquons que la sortie du processus de la fabrication nous donne un produit global qui
englobe des produits tangibles et intangibles appart le produit central. (Voir tableau III.1)
 Produit global représente le produit tangible avec tous éléments fournis.
 Produit central correspond à ce que le consommateur achète pour répondre à son besoin.
 Produit tangible matérialise le produit central à travers l’offre concrète, c’est le produit
vendu.
 Produit intangible sont des produits que nous ne pouvons voir ni toucher, comme ils ne
prennent pas forme concrètement.
Tableau III. 1 : classifications des produits fournis.

II.2-Mésurer
II.2-1- Choix des matériaux
Grace à l’inventaire et la nomenclature des pièces de la machine que nous avons faite, nous
avons pu présenter les matériaux utilisés dans le graphe présenté par la figure III.2.

Matiéres utlisées
11%
1%
acier doux
8% alucobond
11% Aluminum 6061
69% Plastique ABS
Plastique PMMA

Figure III. 2: Répartition des matériaux utilisés

II.2.1.1- Définition
a) Acier

Fer allié à une quantité de carbone comprise entre 0,05 et 2 %, de densité 7,85, obtenu par
affinage de la fonte (abaissement de la teneur en carbone). Il possède de bonnes caractéristiques
mécaniques (résistance à la traction allant de 200 à 2 000 MPa) mais est sensible à la corrosion
par oxydation. Il est caractérisé par sa nuance, correspondant à une limite élastique exprimée

54
en N/mm ou MPa. V. ill. Courbe contrainte-déformation de différents aciers. (© Editions
EYROLLES)

 Acier doux

Acier dont la teneur en carbone varie de 0,15 % à 0,2 % et dont la résistance à la traction est de
l'ordre de 400 MPa. Correspond aux aciers courants de construction (profilés, tôles) et à
certaines armatures de béton armé. (© Editions EYROLLES)

b) Alucobond

Un panneau composite constitué de deux tôles de parement aluminium et d'un noyau de


remplissage minéral difficilement inflammable voire incombustible. Les excellentes qualités
du produit encouragent l’inspiration et permettent aux constructeurs et designers des solutions
innovatrices. (©3A composites)

Il se distingue par son aptitude au façonnage, sa planéité, sa stabilité et sa résistance aux


intempéries. En raison de sa structure composite, l’alucobond peut prendre plusieurs formes
différentes, voire même s’adapter comme une deuxième peau à la construction. L’aptitude au
façonnage n’est pas en contradiction avec la planéité et la stabilité. Ceci est garanti par la rigidité
et la résistance à la flexion des panneaux. . (©3A composites)

Malgré la manipulation facile lors du façonnage et du montage, résultant de son poids


minime, alucobond montre constamment ses bons côtés, car, en raison de sa remarquable
résistance au pliage, les panneaux gardent leur forme et restent plats même en cas de variations
de température. . (©3A composites)

c) Plastique

Un plastique est un matériau constitué de composés synthétiques ou semi-synthétiques qui a la


propriété d’être malléable (capable de changer de forme). La plupart des plastiques sur le
marché sont entièrement synthétiques, le plus souvent dérivés de la pétrochimie. Cependant,
étant donné les préoccupations environnementales croissantes, les plastiques dérivés de
matériaux renouvelables tels que l’acide polylactique (PLA) sont également populaires sur le
marché. En raison de leur faible coût, de leur facilité de fabrication, de leur polyvalence et de
leur résistance à l’eau, les plastiques sont utilisés dans une multitude de produits et de secteurs.
Sur le marché de la fabrication additive, ce n’est pas une exception : c’est la famille de
matériaux la plus employée. (© 3dnatives)

55
 ABS

C’est le matériau phare des briques de Lego, très utilisé aussi dans la carrosserie des voitures,
les appareils électro-ménagers et dans de nombreuses applications de capotage. Le plastique
ABS, c’est-à-dire l’acrylonitrile butadiène styrène, est le plastique le plus utilisé de l’industrie.
Il appartient à la famille des thermoplastiques ou plastiques thermiques et po4ssède une base
d’élastomères à base du polybutadiène qui le rend plus souple et résistant aux chocs. (© Easy
Print 3D)

d) Aluminium

L’aluminium est un élément chimique, de symbole Al et de numéro atomique 13. C’est


un métal pauvre, malléable, de couleur argentée, qui est remarquable pour sa résistance à
l’oxydation et sa faible densité. C’est le métal le plus abondant de l’écorce terrestre et le
troisième élément le plus abondant après l’oxygène et le silicium ; il représente en
moyenne 8 % de la masse des matériaux de la surface solide de notre planète.
L’aluminium est trop réactif pour exister à l’état natif dans le milieu naturel : on le trouve
au contraire sous forme combinée dans plus de 270 minéraux différents, son minerai
principal étant la bauxite, où il est présent sous forme d’oxyde hydraté dont on extrait
l’alumine. (©almet-metal)

L’alumine est extraite de la bauxite qui est broyée puis attaquée à chaud par de la soude. On
obtient une liqueur qui après séparation des oxydes de fer et de silicium, est envoyée dans des
décomposeurs pour précipitation de l’alumine.

L’aluminium est obtenu à partir de l’alumine par électrolyse dans une cuve comportant un
garnissage en carbone (cathode).

Les principales propriétés de l’aluminium sont :

 Bon conducteur de la chaleur et de l’électricité


 Faible masse volumique : 2,7 kg/dm3
 Point de fusion : 658° C
 Faible module d’Young : 70000 N/mm2 70000 MPA 7000DaN/mm2
 Faible limite élastique
 Fort allongement à la rupture (tôles minces, feuilles, papier)
 Bonne conductibilité (67 % de celle du cuivre).

56
L’aluminium métallique est très oxydable, mais est immédiatement passivé par une fine
couche d’alumine Al2O3 imperméable de quelques micromètres d’épaisseur qui protège la
masse métallique de la corrosion. Cette résistance à la corrosion et sa remarquable légèreté en
ont fait un matériau très utilisé industriellement.
L’aluminium est un produit industriel important, sous forme pure ou alliée, notamment dans
l’aéronautique, les transports et la construction. (©almet-metal)

 Aluminium 5083-87 forme froid

 Masse spécifique : 2,66 g/cm


 Module d’élasticité : 70 000 MPa
 Conductivité thermique : 110/140 W/m°C
 Coefficient de dilatation linéique : 24,2 𝑘 −1 . 10−6
 Intervalle de fusion : 574/638 °C
 Résistivité électrique à 20°c :59 µ ɷ m x 10−3
 Capacité thermique massique C : 900 (J/(Kg.K)
 Dureté HB : 70/75
 Résistance à la traction Rm : 250/290
 Allongement à la rupture A% : 8/12

II.2.2-Justification du choix.
II.2.2.1-justification global
Le tableau III.2 contient la justification des choix des matériaux utilisés.
Tableau III. 2: Justification du choix des matériaux.

Matière Type de Type Justification


matière d’équipement
Acier Acier Tôle Disponible au Maroc
Doux
Moins de délai
Tube Moins de délai
Problème d'équipement au Maroc (2 mm 2,7
mm)
Réduction de couts de livraison
Alucobond PEHD Tôle Résiste au rayon UV de soleil et ainsi à la
température
Résiste à la traction
Léger
Esthétiquement
Plastique ABS Pièces Cout optimal

57
PMMA Pièces Facile à découper en laser
Plus dure que l'ABS
Cout optimal
Aluminium 5083-87 Tôle Léger
formes Barre Résistant
froides Cout optimal
Pièces Disponible au Maroc
Moins délai

II.2.2.2-justification détaillée

A. Plastique

Nous avons utilisé le processus d’impression au lieu d’injection à cause des raisons suivantes :

 Pas de rentabilité au niveau de l’injection


 Pas de flexibilité car nous avons beaucoup de modèle.
 Moins de quantité des pièces
 Cout élevé du moule métallique (40 000 DH)

Alors c’est pour cela nous avons lancé la fabrication de l’imprimante 3D au sein de l’entreprise.

B. Fonderie Aluminium

Nous avons Fabriqué des pièces en se basant de la fonderie en aluminium à cause de son cout
réduit par rapport au fonderie métallique , ainsi l’entreprise à son propre four qui nous permet
une large liberté en diversité des modèles, ainsi que la simplicité du procédé.

II.2-2- Calcul et choix des équipements


a) Moteur d’entrainement de la planche

Nous cherchons le rayon de pignon-moteur qui va nous donner une vitesse linéaire de 24m/min
qui sera la vitesse de déplacement de la planche.

Le tableau III.3 représente la justification de choix de moteur d’entrainement de planche.


Tableau III. 3: Choix du moteur d'entrainement de la planche.

Motoréducteur Rayon pignon Périmètre Vitesse


rpm mm mm m/min
34 111,55 700,534 23,9
.

Nous avons 𝑉 = 𝑊. 𝑅 (Equation III. 1:Vitesse linéaire.)

Implique 𝑉 = 2𝜋𝑛. 𝑅

58
𝑉
Alors 𝑅 =
2𝜋𝑛

24
Application numérique 𝑅 = 2𝜋∗34 ∗ 1000 (Equation III. 2:Calcul du rayon de pignon)

Nous trouvons 𝑅 = 111.55 mm

b) Moteur d’entraiment du chant

Nous cherchons la vitesse de rotation en rpm du moteur qui va entrainer le chant par une vitesse
linéaire égale à celle de la planche.

Le tableau III.4 représente la justification de choix de moteur d’entrainement de chant.


Tableau III. 4: Choix du moteur d'entrainement du chant.

Diamètre de
Puissance Vitesse Périmètre
Moteur galet
W m/min mm
rpm mm
250 36 24 94,2 30

𝑁𝑜𝑢𝑠 𝑎𝑣𝑜𝑛𝑠 𝑉 = 𝑊. 𝑅
Implique 𝑉 = 2𝜋𝑛. 𝑅

Alors 𝑉 = 𝑃 ∗ 𝑛 (Equation III. 3: Nombre de tr du moteur d’entrainement du chant)

𝑉
Donc : 𝑛 = 𝑃
24
Application numérique n = 94.2/1000 =254 tr/min

c) Moteur de coupe du chant

Concernant le moteur dédié à la coupe de chant, nous devons trouver un moteur de 36W comme
puissance avec un couple supérieur de 0.2n.m qui va fournir la force nécessaire pour comprimer
le ressort, ainsi d’avoir une réduction pour le maintenir.

Le tableau III.5 représente la justification de choix de moteur de coupe de chant.


Tableau III. 5:Choix du moteur de coupe du chant.

Vitesse de Moteur Couple Réduction Rendement Couple Vitesse


Puissance rotation Rpm N.m sortie sortie
w rad/s N.m rpm
36 314,1 3000 0,115 50 0,5 2,87 60

 Couple
Nous avons une vitesse de rotation de moteur de 3000 tr/min
Nous savons que 𝑃 = 𝑊. 𝐶 (Equation III. 4:Formule puissance.)

59
𝑃
Implique 𝐶 =
𝑊
36
Application numérique 𝐶 = 314 = 0.115𝑁. 𝑚

 Couple de sortie
𝑐𝑜𝑢𝑝𝑙𝑒 𝑑𝑒 𝑠𝑜𝑟𝑡𝑖𝑒 = 𝑐𝑜𝑢𝑝𝑙𝑒 𝑑 ′ 𝑒𝑛𝑡𝑟é𝑒 ∗ 𝑟𝑎𝑝𝑝𝑜𝑟𝑡 𝑑𝑒 𝑟é𝑑𝑢𝑐𝑡𝑖𝑜𝑛 ∗ 𝑟𝑒𝑛𝑑𝑒𝑚𝑒𝑛𝑡
Application numérique 𝐶𝑠 = 0.115 ∗ 50 ∗ 0.5 = 2.87 𝑁. 𝑚 (Equation III. 5:Couple de sortie.)

 Vitesse de sortie
𝑣𝑖𝑡𝑒𝑠𝑠𝑒 𝑑 ′ 𝑒𝑛𝑡𝑟é𝑒
𝑉𝑖𝑡𝑒𝑠𝑠𝑒 𝑑𝑒 𝑠𝑜𝑟𝑡𝑖𝑒 = (Equation III. 6: Vitesse de
𝑟𝑎𝑝𝑝𝑜𝑟𝑡 𝑑𝑒 𝑟é𝑑𝑢𝑐𝑡𝑖𝑜𝑛 sortie du moteur de coupe du
chant.)
3000
𝑉𝑠 = = 60 𝑡𝑟/𝑚𝑖𝑛
50
d) Moteur de roue moletée

Nous cherchons le moteur qui peut générer une vitesse linéaire synchronisée avec celle de la
machine pour une roue de 42 mm, afin de garantir que la colle sera dispersée sur toute la
longueur de planche.

Le tableau III.6 représente la justification de choix de motorisation de la roue moletée.


Tableau III. 6:Choix du moteur de roue moletée.

Périmètre
Puissance Machine Moteur roue Diamètre roue
W vitesse rpm mm mm
mm/min
750 23800 180 132,2 42

Nous allons prendre une vitesse d’entrainement de planche de 23800mm/min pour avoir une
marge de sécurité.

Nous avons 𝑉 = 𝑃 ∗ 𝑛
𝑉
Implique 𝑛 = 𝑃
23800
Application numérique 𝑛 = = 180 𝑡𝑟/𝑚𝑖𝑛
132.2

e) Moteur de déplacement de mise en longueur

Nous cherchons un moteur qui peut déplacer l’ensemble de mise en longueur qui pèse 4kg par
une vitesse supérieure de 24m/min.

Nous avons la plage de microstep se varie entre 0.03125 et 1, pour 200 impulsion le moteur fait
un tour à 1 microstep

60
La vis à bille de diamètre de 12mm et un pas de 4mm

Le tableau III.7 représente la justification de choix de moteur de déplacement de mise en


longueur

Tableau III. 7:Choix de moteur déplacement des moteurs de mise en longueur.

Fréquence Tension Précision Vitesse Force Accélération Vitesse


Hz V Couple de mm/s Couple N m/s² mm/min
théorique placement pratique
N.m mm N.m

5000 36 1,88 0,02 100 1,8 300 75 6000


Intensité
10000 A 0,94 0,02 200 1,42 236,7 59,175 12000
15000 4,1 0,63 0,02 300 1,1 183,4 45,85 18000
Puissance
20000 W 0,47 0,02 400 0,87 145 36,25 24000
25000 295,2 0,38 0,02 500 0,7 116,7 29,175 30000
30000 0,31 0,02 600 0,58 96,7 24,175 36000
35000 0,27 0,02 700 0,4 66,7 16,675 42000
40000 0,23 0,02 800 0,35 58,4 14,6 48000
45000 0,21 0,02 900 0 0 54000

 La puissance du moteur

𝑃 = 2∗𝑈∗𝐼 (Equation III. 7: Formule de puissance du moteur bipolaire.)


La multiplication de 2 vient des deux phases du moteur pas à pas

Application numérique 𝑃 = 2 ∗ 36 ∗ 4.1 = 295.2𝑊

 Couple théorique

Nous avons 𝑃 = 𝑊. 𝐶 avec une fréquence de 25000 Hz


𝑃 𝑃
Implique 𝐶𝑡ℎ = 𝑊 = 𝑓
∗𝑚𝑖𝑐𝑟𝑜𝑠𝑡𝑒𝑝
200

295.2
Application numérique 𝐶𝑡ℎ = 25000 = 0.38𝑁. 𝑚
∗ 1∗0.1047
200

 Précision de déplacement
𝑃𝑎𝑠
Nous avons 𝑃𝑟é𝑐𝑖𝑠𝑖𝑜𝑛 = 200/𝑚𝑖𝑐𝑟𝑜𝑠𝑡𝑒𝑝 (Equation III. 8:Calcul de la précision de déplacement.)

4
Application numérique 𝑃𝑟é𝑐𝑖𝑠𝑖𝑜𝑛 = 200 = 0.02mm
1

61
Alors pour chaque impulsion l’ensemble se déplace par 0.02mm.

 Vitesse de déplacement
𝐹
Nous savons que 𝑉 = 200 ∗ 𝑚𝑖𝑐𝑟𝑜𝑠𝑡𝑒𝑝 ∗ 𝑃𝑎𝑠 (Equation III. 9:Vitesse de déplacement.)
25000
Application numérique 𝑉 = ∗ 1 ∗ 4 = 500𝑚𝑚/𝑠 =30000mm/min
200

 Force

Nous avons 𝐶 = 𝐹. 𝑅 (Equation III. 10:Calcul de force.)


𝐶 𝑝𝑟𝑎𝑡𝑖𝑞𝑢𝑒
𝐹=
𝑅
0.7
𝐹= = 116.7𝑁
12
2 ∗ 1000
f) Moteur de déplacement du block supérieur des galets

Nous cherchons un moteur qui peut déplacer l’ensemble des galets supérieurs qui pèse 24kg et
générer une force de 200N pour maintenir la compression de planche, ainsi il a un rapport
d’engrenage de 15 pour maintenir l’ensemble en haut.
Tableau III. 8:Choix du moteur du déplacement du bloc supérieur.

Fréquence précision couple Force


Hz Couple placement pratique N Accélération Vitesse couple avant
théorique (mm) N.m m/s² mm/s multiplication
1 120343,84 0,0017 25,2 3150 131,25 0,025 2
3500 34,38 0,0017 23,9 2992,5 124,6875 87,5 1,9
4000 30,09 0,0017 23,3 2913,75 121,40625 100 1,85
4500 26,74 0,0017 23,3 2913,75 121,40625 112,5 1,85
5000 24,07 0,0017 22,7 2835,0 118,1 125,0 1,8
10000 12,03 0,0017 17,9 2236,5 93,2 250,0 1,4
15000 8,02 0,0017 13,9 1732,5 72,2 375,0 1,1
20000 6,02 0,0017 11,0 1370,3 57,1 500,0 0,9
25000 4,81 0,0017 8,8 1102,5 45,9 625,0 0,7
30000 4,01 0,0017 7,3 913,5 38,1 750,0 0,6
35000 3,44 0,0017 5,0 630 26,25 875 0,4
40000 3,01 0,0017 4,4 551,25 22,96875 1000 0,35

62
Nous avons la plage de microstep se varie entre 0.03125 et 1, pour 200 impulsions le moteur
fait un tour à 1 microstep.

Le rendement de moteur est de 84%

La vis à bille de diamètre de 16mm et un pas de 5mm

Le tableau III.8 représente la justification de choix de moteur de déplacement du bloc supérieur.

 La puissance du moteur

𝑃 = 2∗𝑈∗𝐼

La multiplication de 2 vient des deux phases du moteur pas à pas

Application numérique 𝑃 = 2 ∗ 36 ∗ 3.5 = 252𝑊

 Couple théorique

Nous avons 𝑃 = 𝑊. 𝐶 avec une fréquence de 5000hz


𝑃 𝑃
Implique 𝐶𝑡ℎ = 𝑊 = 𝑓
∗𝑚𝑖𝑐𝑟𝑜𝑠𝑡𝑒𝑝
200

252
Application numérique 𝐶𝑡ℎ = 5000 = 24,07𝑁. 𝑚
∗1∗0.1047
200

 Couple pratique

𝐶𝑜𝑢𝑝𝑙𝑒 𝑝𝑟𝑎𝑡𝑖𝑞𝑢𝑒 = 𝑐𝑜𝑢𝑝𝑙𝑒 𝑎𝑣𝑎𝑛𝑡 𝑚𝑢𝑙𝑡𝑖𝑝𝑙𝑖𝑐𝑎𝑡𝑖𝑜𝑛 ∗ 𝑟𝑒𝑛𝑑𝑒𝑚𝑒𝑛𝑡 ∗ 𝑟𝑎𝑝𝑝𝑜𝑟𝑡 𝑒𝑛𝑔𝑟𝑒𝑛𝑎𝑔𝑒

Application numérique 𝐶𝑝 = 1.8 ∗ 0.84 ∗ 15 = 22.7𝑁. 𝑚

 Précision de placement
𝑃𝑎𝑠
Nous avons 𝑃𝑟é𝑐𝑖𝑠𝑖𝑜𝑛 = 200
∗𝑟𝑎𝑝𝑝𝑜𝑟𝑡 𝑒𝑛𝑔𝑟𝑒𝑛𝑎𝑔𝑒
𝑚𝑖𝑐𝑟𝑜𝑠𝑡𝑒𝑝

5
Application numérique 𝑃𝑟é𝑐𝑖𝑠𝑖𝑜𝑛 = 200 = 0.0017𝑚𝑚
∗15
1

Alors pour chaque impulsion l’ensemble se déplace par 0,0017mm.

 Vitesse de déplacement
𝐹
∗𝑚𝑖𝑐𝑟𝑜𝑠𝑡𝑒𝑝∗𝑃𝑎𝑠
Nous savons que 𝑉 = 𝑟𝑎𝑝𝑝𝑜𝑟𝑡
200
𝑒𝑛𝑔𝑟𝑒𝑛𝑎𝑔𝑒

5000
Application numérique 𝑉 = ( 200 ∗ 1 ∗ 4)/15 = 125𝑚𝑚/𝑠

 Force

63
Nous avons 𝐶 = 𝐹. 𝑅

𝐶 𝑝𝑟𝑎𝑡𝑖𝑞𝑢𝑒
𝐹=
𝑅
22.7
𝐹= = 2835𝑁
16
2 ∗ 1000
g) Moteur de mise en longueur

Nous avons un moteur de puissance de 370W associé à un variateur de fréquence, nous


cherchons la vitesse de rotation pour avoir un effort de coupe suffisant pour couper le PVC qui
a 35Mpa comme limite d’élasticité, ce dernier a pour hauteur maximal 50mm et épaisseur 3mm.

(Voir le tableau III.9)

La scie est de diamètre de 115mm, épaisseur de 1.8mm et nombre de dents de 40.


Tableau III. 9:Choix du moteur mise en longueur.

vitesse nombre durée effort de force Epaisseur


puissance de W couple de max Nombre Section coupe de de copeau
(W) rotation (rad/s) Nm coupe coupe de coupe nécessaire coupe mm
rpm /s s coupe mm² pvc N N
370 1000 104,72 3,6 666,667 0,125 83,3 1,08 37,8 62,6 0,60
370 2000 209,44 1,8 1333,33 0,125 166,7 0,54 18,9 31,3 0,30
370 3000 314,16 1,2 2000 0,125 250,0 0,4 12,6 20,9 0,20
370 4000 418,88 0,9 2666,67 0,125 333,3 0,27 9,5 15,7 0,15
370 5000 523,6 0,8 3333,33 0,125 416,7 0,22 7,7 13,9 0,12
370 6000 628,32 0,6 4000 0,125 500,0 0,18 6,3 10,4 0,10
370 7000 733,04 0,6 4666,67 0,125 583,3 0,16 5,6 10,4 0,09
370 8000 837,76 0,5 5333,33 0,125 666,7 0,14 4,9 8,7 0,08
370 9000 942,48 0,4 6000 0,125 750,0 0,12 4,2 7,0 0,07
370 10000 1047,2 0,4 6666,67 0,125 833,3 0,11 3,9 7,0 0,06
370 11000 1151,9 0,4 7333,33 0,125 916,7 0,10 3,5 7,0 0,05
370 12000 1256,6 0,3 8000 0,125 1000,0 0,10 3,5 5,2 0,05

 Vitesse de rotation
2𝜋𝑛
Nous avons 𝑊 = (Equation III. 11: Vitesse angulaire.)
60

2∗3.14∗3000
Application numérique 𝑊 = = 314.16𝑟𝑎𝑑/𝑠
60

 Couple
𝑃
𝐶=
𝑊

64
370
Application numérique 𝐶 = = 1.2𝑁. 𝑚
314.16

 Nombre de coupe par seconde


𝑁𝑏 𝑑𝑒𝑛𝑡𝑠∗𝑛
𝑁𝑏 𝑐𝑜𝑢𝑝𝑒 = (Equation III. 12:Nombre de coupe par seconde.)
60

40∗3000
Application numérique 𝑁𝑏 𝑐𝑜𝑢𝑝𝑒 = = 2000𝑐𝑜𝑢𝑝𝑒/𝑠
60

 Durée maximale de coupe


ℎ𝑎𝑢𝑡𝑒𝑢𝑟 𝑑𝑒 𝑐ℎ𝑎𝑛𝑡
𝑇𝑚𝑎𝑥 = 𝑣𝑖𝑡𝑒𝑠𝑠𝑒 𝑑𝑒 𝑑é𝑝𝑙𝑎𝑐𝑒𝑚𝑒𝑛𝑡 (Equation III. 13:Durée maximum de coupe.)

50 ∗ 60
𝑇𝑚𝑎𝑥 = = 0.125𝑠
24000

 Nombre de coupe
𝑁𝑏 𝑐𝑜𝑢𝑝𝑒 = 𝑁𝑏 𝑐𝑜𝑢𝑝𝑒 𝑝𝑎𝑟 𝑠𝑒𝑐𝑜𝑛𝑑 ∗ 𝑑𝑢𝑟é𝑒 𝑚𝑎𝑥𝑖𝑚𝑎𝑙𝑒 𝑑𝑒 𝑐𝑜𝑢𝑝𝑒

Application numérique 𝑁𝑏 𝑐𝑜𝑢𝑝𝑒 = 2000 ∗ 0.125 = 250

 Section de chaque coupe


𝐻𝑎𝑢𝑡𝑒𝑢𝑟 𝑑𝑒 𝑐ℎ𝑎𝑛𝑡∗é𝑝𝑎𝑖𝑠𝑠𝑒𝑢𝑟 𝑑𝑒 𝑠𝑐𝑖𝑒
𝑆= (Equation III. 14:Section de coupe.)
𝑁𝑏 𝑑𝑒 𝑐𝑜𝑢𝑝𝑒

50 ∗ 1.8
𝑆= = 0.4𝑚𝑚²
2000

 Effort de coupe nécessaire du pvc

𝐸𝑓𝑓𝑜𝑟𝑡 𝑑𝑒 𝑐𝑜𝑢𝑝𝑒 = 𝑆𝑒𝑐𝑡𝑖𝑜𝑛 𝑑𝑒 𝑐𝑜𝑢𝑝𝑒 ∗ 35 (Equation III. 15:Effort de coupe.)

𝐸𝑓𝑓𝑜𝑟𝑡 𝑑𝑒 𝑐𝑜𝑢𝑝𝑒 = 0.4 ∗ 35 = 12.6𝑁


 Force de coupe du moteur
On a 𝐶 = 𝐹. 𝑅
𝐶
Implique 𝐹 = 𝑅

1.2
Application numérique 𝐹 = 115 = 20.9𝑁
2∗1000

 Epaisseur de copeau
ℎ𝑎𝑢𝑡𝑒𝑢𝑟 𝑑𝑒 𝑐ℎ𝑎𝑛𝑡
𝐸𝑝𝑎𝑖𝑠𝑠𝑒𝑢𝑟 𝑑𝑒 𝑐𝑜𝑝𝑒𝑎𝑢 = (Equation III. 16:Epaisseur de coupe.)
𝑁𝑏 𝑑𝑒 𝑐𝑜𝑢𝑝𝑒

50
Application numérique 𝐸𝑐 = 250 = 0.2𝑚𝑚

65
h) Moteur de chanfreinage

Nous avons un moteur de puissance de 750W associé à un variateur de fréquence, nous


cherchons la vitesse de rotation pour avoir un effort de coupe suffisant pour couper le PVC
qui a 35Mpa comme limite d’élasticité, ce dernier a pour hauteur maximal 50mm et épaisseur
3mm. (Voir le tableau

La roue est de diamètre de 68mm, d’épaisseur de 13mm et nombre de dents de 6.


Tableau III. 10:Choix du moteur de chanfreinage.

section force de
puissance vitesse de W couple de coupe coupe force épaisseur
W rotation rad/s Nm maximale motrice nécessaire de copeau
rpm mm² N N mm
750 1000 104,72 7,1 4,80 202,86 168,00 0,400
750 2000 209,44 3,6 2,40 102,86 84,00 0,200
750 3000 314,16 2,4 1,60 68,57 56,00 0,133
750 4000 418,88 1,8 1,20 51,43 42,00 0,100
750 5000 523,6 1,5 0,96 42,86 33,60 0,080
750 6000 628,32 1,2 0,80 34,29 28,00 0,067
750 7000 733,04 1,1 0,69 31,43 24,00 0,057
750 8000 837,76 0,9 0,60 25,71 21,00 0,050
750 9000 942,48 0,8 0,53 22,86 18,67 0,044
750 10000 1047,2 0,8 0,48 22,86 16,80 0,040
750 11000 1151,92 0,7 0,44 20,00 15,27 0,036
750 12000 1256,64 0,60 0,40 17,14 14,00 0,033

 Vitesse de rotation

2𝜋𝑛
𝑊=
60
2∗3.14∗3000
Application numérique 𝑊 = = 314.16𝑟𝑎𝑑/𝑠
60

 Couple
𝑃
𝐶=
𝑊
750
Application numérique 𝐶 = 314.16 = 2.4𝑁. 𝑚

 Section de coupe maximale


𝑣𝑖𝑡𝑒𝑠𝑠𝑒 𝑑𝑒 𝑝𝑙𝑎𝑛𝑐ℎ𝑒∗𝐸𝑝𝑎𝑖𝑠𝑠𝑒𝑢𝑟 𝑑𝑒 𝑙𝑎 𝑟𝑜𝑢𝑒
𝑆𝑚𝑎𝑥 = (Equation III. 17: Section minimal de coupe.)
𝑉𝑖𝑡𝑒𝑠𝑠𝑒 𝑑𝑒 𝑟𝑜𝑡𝑎𝑡𝑖𝑜𝑛∗𝑁𝑏 𝑑𝑒 𝑑𝑒𝑛𝑡𝑠

66
24000∗13
Application numérique 𝑆𝑚𝑎𝑥 = = 1.6𝑚𝑚²
3000∗6

 Force de coupe nécessaire du pvc

𝐸𝑓𝑓𝑜𝑟𝑡 𝑑𝑒 𝑐𝑜𝑢𝑝𝑒 = 𝑆𝑒𝑐𝑡𝑖𝑜𝑛 𝑑𝑒 𝑐𝑜𝑢𝑝𝑒 ∗ 35


𝐸𝑓𝑓𝑜𝑟𝑡 𝑑𝑒 𝑐𝑜𝑢𝑝𝑒 = 1.6 ∗ 35 = 56𝑁

 Force de coupe du moteur


On a 𝐶 = 𝐹. 𝑅
𝐶
Implique 𝐹 = 𝑅

2.4
Application numérique 𝐹 = 68 = 68.57𝑁
2∗1000

 Epaisseur de copeau
𝑣𝑖𝑡𝑒𝑠𝑠𝑒 𝑑𝑒 𝑑é𝑝𝑙𝑎𝑐𝑒𝑚𝑒𝑛𝑡 𝑑𝑒 𝑝𝑙𝑎𝑛𝑐ℎ𝑒
𝐸𝑝𝑎𝑖𝑠𝑠𝑒𝑢𝑟 𝑑𝑒 𝑐𝑜𝑝𝑒𝑎𝑢 =
𝑁𝑏 𝑑𝑒 𝑟𝑜𝑡𝑎𝑡𝑖𝑜𝑛 𝑑𝑒 𝑙𝑎 𝑟𝑜𝑢𝑒 ∗ 60
24000
Application numérique 𝐸𝑐 = 3000∗60 = 0.133𝑚𝑚

i) Moteur de polissage

Nous avons choisi le même moteur du bac à colle car il a une résistance contre la chauffe et
disponible au stock. (Voir le tableau III.11)
Tableau III. 11:Choix du moteur de polissage.

Puissance Vitesse de W Couple Diamètre de roue Force


W rotation rad/s Nm mm N
rpm
750 1000 104,72 7,2 150 96

 Vitesse de rotation

2𝜋𝑛
𝑊=
60
2∗3.14∗1000
Application numérique 𝑊 = = 104.72𝑟𝑎𝑑/𝑠
60

 Couple

67
𝑃
𝐶=
𝑊
750
Application numérique 𝐶 = 107.72 = 7.2𝑁. 𝑚
 Force de coupe du moteur

On a 𝐶 = 𝐹. 𝑅
𝐶
Implique 𝐹 = 𝑅

7.2
Application numérique 𝐹 = 150 = 96𝑁
2∗1000

j) Choix des sections des câbles et des fils

Pour les choix des câbles et les fils dans le tableau IV. 2 et IV.13 sont basés sur le calcul
suivant :

La résistance du câble de cuivre vaut 0,0171 Ω.𝑚𝑚−2 . 𝑚, cette information va nous servir
pour calculer la section minimale du câble en utilisant l’Equation III.18.
𝜌×𝐿×𝐼
Section minimal = (Equation III. 18:Section de câble.)
𝑈"

 𝜌: 𝑅é𝑠𝑖𝑠𝑡𝑖𝑣𝑖𝑡é 𝑑𝑢 𝑐𝑢𝑖𝑣𝑟𝑒.
 𝐿 : Longueur câble (Aller +Retour) en m.
 𝐼 : Intensité en A.
 𝑈 " : 𝐶ℎ𝑢𝑡𝑒 𝑑𝑒 𝑡𝑒𝑛𝑠𝑖𝑜𝑛 𝑟𝑒𝑙𝑎𝑡𝑖𝑣𝑒 𝑒𝑛 𝑉 à 3%.

Dans les tableaux IV.2 et IV.13, nous avons surdimensionné les sections des câbles sous la
demande du responsable technique Mr.KAICHOUH.

Nous avons comme exigences concernant la chute de tension maximum ne dépasse pas 3%.
𝑅é𝑠𝑖𝑠𝑡𝑖𝑣𝑖𝑡é 𝑑𝑢 𝑓𝑖𝑙 ×𝐼𝑛𝑡𝑒𝑛𝑠𝑖𝑜𝑛
Chute de tension = (Equation III. 19:Chute de tension.)
𝑆𝑒𝑐𝑡𝑖𝑜𝑛 𝑑𝑢 𝑐𝑎𝑏𝑙𝑒

Par exemple le moteur qui déplace l’ensemble mise en longueur est caractérisé par une
tension de 36V et une intensité de 3A, ainsi une trajectoire de 2x1, 75 m.

En appliquant les équations III.18 et III.19, nous trouvons :

 Section minimale = 0,119 mm².

Cette section en réalité n’existe pas, alors selon les normes standardisées nous avons choisie
0,93 mm² (surdimensionné).

 Chute de tension du fil = 0,14 V.

68
k) Choix des composants de commandes des éléments électriques.

Le tableau III.12 représente la raison du choix pour chaque dissipatif de commande.


Tableau III. 12:Choix des composants de commande.

Composant Fonctionnement Composant à Justification Image


de commander
commande
Il a la même fonction qu'un relais 2 moteurs pour Répond au
électromécanique, sauf que ses polissage besoin au
contacts sont prévus pour
Contacteur Moteur bac à niveau de
supporter un courant beaucoup
colle puissance
plus important.
Les contacteurs sont utilisés afin motoréducteur
d'alimenter des moteurs
industriels de petite, moyenne et
grande puissance.
Ils possèdent un pouvoir de
coupure important.
(© Wikipédia)
permet de commuter du moteur Répond au
courant en laissant passer d'entrainement besoin au
Mosfet plus ou moins d'électrons de chant niveau de
entre deux électrodes en Moteur de puissance
fonction d'une troisième. coupe de chant
Il peut être vu comme un
interrupteur (tel un relais) ou
une résistance variable.
(© CONNECT)
contrôler la vitesse d'un moteur 2 moteurs de Adapter à la
à fin d’améliorer le contrôle du Mise en commande
longueur
VDF processus en réduisant la des moteurs
consommation d’énergie. 2 moteurs pour utilisés
(©Danfoss) chanfrein (moteur
haut de
vitesse)

69
Un relais statique est un 10 chauffes de Commande
Relais SSR dispositif de puissance bac à colle de chauffe
permettant de commuter des
récepteurs monophasés ou
triphasés tel que des résistances
électriques, des moteurs, des
compresseurs frigorifiques.
Il est utilisé pour les mêmes
applications qu'un relais ou
contacteur électromécanique.
(©ABC CLIM)
Un Driver pilotant un moteur pas 2 moteurs de Dédier aux
Driver à pas peut se diviser en 2 déplacement moteurs pas
fonctions : mise en
longueur à pas à
L’alimentation du moteur avec cause au
ses contraintes de tensions, 2 moteurs besoin des
courants et puissances à dissiper blocs sup de pulsations
ainsi que la protection contre les
galet
surtensions et les surintensités.

Le séquenceur qui gère la


chronologie des impulsions :

 Du sens de rotation désiré


du moteur.
 De la vitesse du moteur
 De mise en sécurité du
driver

l) Choix du composant de commande

A propos de la partie programmation, nous avons utilisé une carte de commande MME
V1 où lieu d’un API (Automate Programmable Industriel), cette dernier à les mêmes
options et fonctionnalités comme le tableau III. 13 représente.

70
Tableau III. 13:Comparaison entre API et Carte MME V1.

API MME V1
Alimentation 5v Alimentation 5v, 12 v (Mosfet)
CPU Microcontrôleur
Entré/Sortie (Digital) Pin Digital
Entré/Sortie (Analogique) Pin Analogique
Extension maitre/esclave Extension maitre/esclave (Pin TX et RX)
Extension des fonctions Extension des modules
Connexion (MPI, Profinet, Profibus) Connexion Serial (USB)

Le tableau III.14 représente les caractéristiques de la carte MME V1 qui est fabriqué par
nos collègues ZRIKEM Hamza, KOUHAIL Abderrazaq.
Tableau III. 14: Caractéristiques de MME.

Microcontrôleur Atmel 2560-16 au


Famille de microcontrôleur AVR 8 bit
Espace programme 256 Mo
SDRAM 8 Mo
Fréquence 16 MHZ
Registre horloge 5x8bit
Flag overflow horloge 5x1 bit
Subdivision d’horloge 4à2014
Entrées d’interruption programme 6 entrées
Total Entrées/sorties 3x (Mosfet 12v 5ramp), 51 x pin
Fréquence d’interruption horloge 4 MHZ à 16 khz
Communication USB, Connecteur maitre esclave
Alimentation 12 V, 5A et transformateur interne 5v&3,3v
II.3-Analyser
II.3.1-Analyse fonctionnelle
L’analyse fonctionnelle est une démarche qui consiste à rechercher et caractériser les fonctions
offertes par un produit pour satisfaire les besoins de son utilisateur.

La démarche est généralement conduite en mode projet et peut être utilisée pour créer
(conception) ou améliorer (re-conception) d’un produit.

L'objet visé par la démarche peut être un objet, un matériel, un processus matériel ou vivant,
une organisation, un logiciel etc.

Les besoins sont de toute nature et sont exprimés de façons individuelles ou collectives,
objectives ou subjectives, avec des degrés de justification disparates.

La ou les fonctions étudiées sont également diverses : fonctions de service, fonctions


d'évaluation, fonctions de traitement.

71
Le cadre de l'étude doit être aussi pris en compte : contraintes ou variables déduites de
l'environnement, la réglementation, des usages, etc.

II.3.1.1-Analyse externe
Elle concerne l’expression fonctionnelle du besoin tel qu’exprimé par le client-utilisateur du
produit : il s’agit de mettre en évidence les fonctions de service ou d’estime du produit étudié.
Le produit est considéré comme une «boite noire» et ne fait pas partie de l'analyse. Cependant
les fonctions qui sont produites par cette «boite noire» doivent être minutieusement étudiées :
il s'agit d'en faire des inventaires, de les décrire et de les évaluer. (© Wikipédia)

II.3.1.1.1-Diagramme bête à corne


Cet outil se situe dans la première étape de la méthode APTE (méthode d'analyse fonctionnelle
et d'analyse de la valeur - Cabinet APTE). (© Manager Go)

Il a pour objectif de représenter graphiquement l'expression du besoin à travers trois questions


simples autour du sujet étudié (Voir la figure III.3)

Figure III. 3: Digramme bête à corne

 A qui rend-il service ? : client ou utilisateur visé.

 Sur quoi agit-il ? : éléments sur lesquels agit le sujet, la matière d’œuvre.

 Dans quel but ? ou "pour quoi faire ?" : besoin principal à satisfaire.
Après cette explication, nous pouvons alors aborder le diagramme <<bête à corne >> de notre
machine (Voir la figure III.4).

72
Figure III. 4: Bête à corne de plaqueuse de chant.

III.3.1.1.2-Diagramme pieuvre

L'outil "diagramme pieuvre" est utilisé pour analyser les besoins et identifier les fonctions de
service de produit, ainsi il est considéré comme une analyse de faisabilité.

En analysant le produit, on peut en déduire le diagramme "pieuvre", graphique circulaire qui


met en évidence les relations entre les différents éléments de l'environnement du produit. Ces
différentes relations sont appelées les fonctions de services qui conduisent à la satisfaction du
besoin.

Parmi les fonctions retenues, il y a les fonctions principales, qui sont notées FP, qui représentent
l'action d'un élément du milieu extérieur (EME) sur un autre EME, par l'intermédiaire du
système. Ensuite, il y a les fonctions contraintes, qui sont notées FC, et qui représentent l'action
d'un EME sur le système ou réciproquement.

Alors le diagramme pieuvre de la plaqueuse de chant est comme suit (Voir la figure III.5).

73
Figure III. 5: Pieuvre de la plaqueuse de chant.

Après ces étapes nous passons au cahier de charge fonctionnel (CDCF) c’est un document qui
décrit le besoin à satisfaire uniquement sous forme d'exigences fonctionnelles par opposition à
un descriptif sous la forme de moyens.(Voir tableau III.15)

Il mentionne les fonctions, ainsi que les éléments quantitatifs qui permettront de savoir si le
résultat attendu est atteint : les critères d'appréciation, les niveaux de performance et la
flexibilité.

Il permet de laisser une multitude de possibilités techniques pour répondre au besoin. Il


contribue en ce sens à solliciter la créativité des concepteurs sans les figer sur un choix
technique.

a) Pourquoi l’utiliser ?
 Ouvrir les possibilités de solutions techniques en réponse à un besoin et disposer de leviers
d'améliorations sur les coûts et la faisabilité technique.
 Être sûr que le résultat final couvrira le besoin initial.

b) Comment l’utiliser ?

 Réaliser une analyse fonctionnelle du produit/service.

 Présenter cette analyse sous la forme d’un tableau synthétique regroupant l'ensemble des
fonctions à satisfaire avec leur critère et leur niveau.
Le cahier de charge fonctionnel de la conditionneuse de la plaqueuse de chant est présenté par
le tableau III.).

74
Tableau III. 15: Cahier de charge fonctionnel.

Fonction Expression Critère Niveau Flexibilité


Coller le chant sur
FP1 la plaque d’une Vitesse 24m/min F0
manière finie.
Protéger Précaution Vitre
FC1 l’utilisateur Obstacle F0
Alimenter la machine Diamètre du
FC2 rouleau Max 600 mm F1
Epaisseur 50 mm
FC3 Contenir la plaque Longueur 2800 mm F0
largeur 2400 mm

Epaisseur 0 ,4 mm - 3 mm F0
FC4 Contenir le chant Hauteur 5 cm
Norme NM ISO 18217 F1
FC5 Respecter les normes applicable
Résister au milieu Humidité 0-60 F0
FC6 ambiant Température 0-60c
Largeur 900 mm
FC7 S’intégrer au local Longueur 2900 mm F1
Hauteur 1450 mm
Tension 380v
S’adapter à Courant 25A
FC8 l’électricité Puissance 12kw F0
Fréquence de 8 MHz
commande
FC9 Etre agréable à l’œil Couleur Blanc –grille F1

Nous pouvons dire aussi que le cahier de charge fonctionnel est l’intermédiaire entre l’analyse
externe et l’analyse interne.

Passons de l’analyse externe à l’analyse interne cette à dire nous allons du général au détail des
détails.

II.3.2-Analyse interne
Elle concerne le produit lui-même, car l'objectif est d'améliorer son fonctionnement ou ses
propriétés, de réduire son prix d'achat, son coût d'utilisation, son coût d'entretien…Il s'agit de
comprendre l'« intérieur de la boite » pour en comprendre l'architecture, la combinaison des
constituants, les fonctions techniques.

II.3.2..1-Diagramme F.A.S.T
Le diagramme FAST aide à penser au problème de façon objective et permet de déterminer la
portée du projet en illustrant les relations logiques entre les fonctions, il présente aussi une
traduction rigoureuse de chacune des fonctions de service en fonction(s) technique(s), puis
matériellement en solution(s) constructive(s).

Le diagramme FAST se construit de gauche à droite, dans une logique du pourquoi au comment.
Grâce à sa culture technique et scientifique, l'ingénieur développe les fonctions de service du

75
produit en fonctions techniques. Il choisit des solutions pour construire finalement le produit.

Le diagramme FAST constitue alors un ensemble de données essentielles permettant d'avoir


une bonne connaissance d'un produit complexe et ainsi de pouvoir améliorer la solution
proposée.

a) Les deux types de fonctions :


a.1-Fonctions de service

Les fonctions de service constituent une relation entre le système et le milieu extérieur, elles
traduisent l'action attendue ou réalisée par le produit pour répondre à un élément du besoin d'un
utilisateur donné. Il faut souvent plusieurs fonctions de service pour répondre à un besoin. Dans
une étude donnée, leur énumération et leur formulation qualitative et quantitative résultent de
l'analyse du besoin à satisfaire et le décrivent d'une manière nécessaire et suffisante.

a.2-Fonctions technique

Les fonctions techniques sont internes au produit, elles sont choisies par le constructeur dans le
cadre d'une solution, pour assurer une fonction de service.

b) Schématisation :

Voilà l’exemple type du diagramme F.A.S.T (figure III.6).

Figure III. 6: Ddémarche d'élaboration du F.A.S.T.

c) Méthodologie

c.1- Première méthode.

Nous citons les composants qui constituent le système à étudier et après nous définirons leurs
fonctions ou leurs rôles soit dans le système ou comme étant un composant qui a un rôle déjà

76
défini , par exemple un moteur à un rôle de transmettre »énergie électrique en énergie
mécanique comme nous pouvons écrire que le moteur entraine un élément dans le système .

c.2- Deuxième méthode.


C’est une méthode qui se base sur une technique interrogative :

 Pourquoi ? pourquoi une fonction doit être assurée ? Accès à une fonction
technique d'ordre supérieur, on y répond en lisant le diagramme de droite à gauche.
 Comment ? comment cette fonction doit être assurée ? On décompose alors la
fonction, et on peut lire la réponse à la question en parcourant le diagramme de gauche à droite.
 Quand ? Quand cette fonction doit être assurée ? Recherche des simultanéités, qui
sont alors représentées verticalement.
Nous répondons aux questions de la manière comme la figure III. 7 représente.

Figure III. 7: Standardisation du diagramme F.A.S.T.

De même manière, nous obtenons le digramme de F.A.S.T de la plaqueuse de chant, la figure


III.8 représente le bref diagramme de la machine, ce dernier est détaillé dans l’annexe 5.

Figure III. 8:F.A.S.T de la plaqueuse de chant.

77
II.3.2.2-Diagramme S.A.D.T
SADT (en anglais structured analysis and design technique), connue aussi sous le label
IDEF0 (en anglais Integration Definition for Function Modeling), est une méthode d'origine
américaine, développée pour Softech par Doug Ross en 1977 puis introduite en Europe à partir
de 1982 par Michel Galinier. Elle se répandit vers la fin des années 1980 comme l'un des
standards de description graphique d'un système complexe par analyse fonctionnelle
descendante, c'est-à-dire que l'analyse chemine du général (dit « niveau A-0 ») vers le
particulier et le détaillé (dits « niveaux Aijk »). SADT est une démarche systémique de
modélisation d'un système complexe ou d'un processus opératoire.

Parmi ces avantages :

 Structure hiérarchisée par niveau permettant une clarification et une décomposition analytique
de la complexité d'un système.
 Diagramme intemporel.

 Économie de temps.
III.3.2.2.1-S.A.D.T A-0
La modélisation systémique, issue de la SADT permet de donner une représentation graphique
qui permet de mettre en évidence toutes les informations relatives à ce système. On représente
un système par une « boîte » à l’intérieur de laquelle on inscrit la « fonction globale » du système
(figure III.9).

Figure III. 9: Diagramme S.A.D.T (A-0).

Les entrées sont de deux types :


 Le flux matière d’œuvre qui est modifié par la fonction

 Les données de contrôle qui déclenchent, régulent ou contraignent le déroulement de


la fonction.

78
Nous avons pris l’habitude de les classer en quatre catégories :

- C : Données de configuration.

- R : Données de réglage.

- E : Données d’exploitation.

- W : Contraintes liées à l’énergie

Alors le diagramme de S.A.D.T est comme suit (figure III.10)

Figure III. 10:S.A.D.T avec les données de contrôles.

Donc, le S.A.D.T de la plaqueuse de chant est présenté dans la figure III. 11.

Figure III. 11: SADT A-0 de la plaqueuse de chant.

II.3.2.2 .2-S.A.D.T A0
Ce premier niveau de description d’un système technique est appelé « Diagramme A-0 »

79
(Lire A moins zéro) Il permet de positionner :

 Les flux d’entrée et de sortie matière d’œuvre,


 Les données de contrôle (expression des contraintes liées à l’environnement).
Le diagramme de niveau A0 (lire A zéro) est la représentation graphique de la première étape
de décomposition de notre distributeur automatique. Il met en évidence l’organisation interne
du système en faisant apparaître trois blocs dont la décomposition va nous permettre d’analyser
le fonctionnement de l’appareil (Voir la figure III.12)

Figure III. 12:S.A.D.T (A0).

II. 3.2 – Analyse des modes de défaillance, de leurs effets et de leur criticité
Le tableau représente AMDEC machine (Voir l’Annexe 6)

II.4-Concevoir

La plaqueuse de chant sert à coller le chant sur la planche de bois, cela est assuré par cinq
phases qui sont comme suit :
1. Encollage
Le système responsable sur cette phase est nommé le bac à colle qui est répartie en deux parties.

La première partie se manifeste dans un réservoir qui permet de contenir la colle granulat qui
est équipé par quatre cartouches de chauffes qui sont responsables sur la transformation de la
colle à l’état liquide.

80
La deuxième partie contient une roue moletée motorisée par un moteur alternatif qui s’amplifie
sa commande par l’absence des horloges et des pulsations, ainsi cette partie contient quatre
cartouches de chauffes.

Roue Croché
moletée
hélice

Figure III. 13: Bac à colle.

Cette partie est responsable sur l’encollage de la planche de bois en se basant sur un croché de
forme hélice qui fait monté la colle rapidement grâce à sa forme à la roue moletée. (Voir la
figure III.13)

Entre les deux parties nous avons une ouverture qui laisse passer la colle fondue du réservoir à
la roue moletée.

Cette partie intermédiaire contient deux cartouches de chauffe pour que la colle ne bouche pas
dans l’ouverture.

Nous avons conçu le bac à colle de cette forme à fin de contenir plus de colle que les machines
existants, ainsi pour avoir un temps de chauffe moins que les machines existants.

Nous avons reparties les cartouches de chauffes entre les deux parties en égalité pour assurer
une bonne qualité de colle qui se manifeste dans la colle fondue cent pour cent liquide et absence
total des granulats, alors cette répartition en égalité nous garantis l’élimination de ces derniers
lors de la passation des granulat en remplissant du bac .

Ces cartouches de chauffe sont accompagnées une PT-100 qui est un capteur de température,
ce dernier est posé à côté de la cartouche qui a une grande résistance car cette derniers chauffe
la première sous l’effet de joule.

81
La question qui se pose, c’est pour quoi une cartouche qui sera plus grande au niveau de la
résistance ? Autrement dit, d’où vient cette différence entre les dix cartouches de chauffes ?

La variation de la résistance au niveau des cartouches de chauffe due à la phase de leur


fabrication surtout la variation de précision à cause de la différence des lots de fabrication.

2. Collage
Après l’application de la colle sur le côté de la planche et après que nous avons assuré la
présence du contact du chant sur ce côté, nous passons à la deuxième étape qui sert de coller ce
chant sur la planche grâce aux trois galets de compression. (Voir la figure III.14)

Figure III. 14: Galet de compression.

Grace à cet ensemble représenté dans la figure III.15 sert à comprimer le chant avec la
planche.

Nous avons mentionné avant que nous avons trois galets de compression qui sont répartis
différemment. (Voir la figure III.15)

82
Figure III. 15: Répartition des galets de compression.

Nous avons mis ces trois galets de compression de cette manière pour avoir plus de renfort
répartie, par exemple une planche de hauteur de 18 mm et un chant de 22 mm, cette structure
va nous permettre d’avoir un contact où renfort répartie sur tous niveau de hauteur. (Voir la
figure III.16)

Figure III. 16: Justification de la répartition.

Notre machine ce limite en 50 mm de hauteur de chant et de planche, ainsi il garde toujours 1


mm constant au-dessous car nous ne pouvons varier le bas de la machine,

La question comment assurer le renfort de partie tout au long de la hauteur de chant pour éviter
l’écaillage des extrémités ou cotés supérieur et inferieur ?

Nous avons les galets de compression inferieures et niveau zéro qui sont constant et le galet
supérieur qui est lié à un bloc supérieur qui monte et descend pour s’adapter à la hauteur de la
planche. (Voir III.17)

83
Ce bloc contient des galets pour maintenir la planche pour avoir une bonne finition et assure le
déroulement des phases en bon condition.

Galet de
Capteur compression
du bloc supérieur
supérieur

Bloc galet
supérieur

Figure III. 17: Bloc supérieur.

Nous pouvons conclu que nous avons assuré la flexibilité d’usage au niveau de la hauteur,
mais pas seulement la hauteur, ainsi la largeur de la planche doit être tenu pour les mêmes
raisons.

Alors cette option d’extension de la largeur est assurée par un terroir qui se prolonge 50 cm.
(Voir III.18)

Figure III. 18: Extension de largeur.

Le bloc supérieur sert à maintenir la planche et ainsi il applique une force pour maintenir la
planche de grande largeur maximum 1,4 mm pour qu’elle reste aligner sans que l’utilisateur la
tienne. (Voir III.19)

84
Force

Alignement de
la planche

Figure III. 19:Relation entre bloc supérieur et l'extension.

3. Mise en longueur
Cette phase concerne la d’adaptation de la longueur du chant sur la longueur de la planche
grâce à un ensemble de deux scies de 112 mm de diamètres et d’épaisseur de 3,2 mm entrainé
par deux moteurs haut fréquence commandés par un variateur de vitesse.

Le premier moteur est responsable de la coupe le surplus en avant et la deuxième coupe le


surplus en arrière. (Voir la figure III.20)

C’est moteur translate garce au système rail –patin et entrainer par deux vis à bille entrainés par
deux moteur DC.

Ces deux moteurs sont décaler selon le réglage d’offset (déplacement d’origine) où de timer
grâce à l’interface homme machine (TFT Touch Screen).

Les deux lames sont juxtaposées pour ne pas avoir un contact dangeur, ainsi il faut avoir une
pièce de chouchou au cas du problème dans le réglage pour assurer la protection de l’ensemble.

Cet ensemble est incliné par 45° et équipé par deux systèmes d’aspiration de coupeau.

Moteur de mise en Capteur mise en


longueur 2 longueur 2

Moteurs de
déplacement
Capteur mise en
Moteur de mise en
longueur 1
longueur 1

Système d’aspiration

Figure III. 20: Mise en longueur.

85
4. Chanfreinage
Après d’ajuster la longueur, il reste les surplus des deux côtés au niveau de la hauteur.

Le système du chanfreinage est responsable d’enlevé ces surplus par deux phases simultanées :

 Pliage du surplus.
 Arrachage du surplus.
Cet ensemble se composent par deux moteur haut fréquence avec une roue d’entée pour
chaqu’un des moteurs, ainsi deux systèmes d’aspiration de coupeau. (Voir la figure III.21)

Etalonnage

Figure III. 21: chanfreinage.

5. Polissage
Cette phase assure l’obtention d’une bonne finition de l’ensemble (Chant collé sur la planche)
grâce à deux roues de polissage de diamètre 150 mm, ces derniers sont motorisés par deux
moteurs AC. (Voir la figure III.22)

Etalonnage

Figure III. 22: Polissage.

Concernant les parties supérieures concernant le chanfreinage et le polissage sont liés au bloc
supérieur pour les mêmes raisons. (Voir la figure III.23)

86
Galet de
compression
supérieur

Chanfrein supérieur

Polissage supérieur
Figure III. 23:Relation entre chanfreinage et polissage.

Alors pour passer par ces étapes, il faut premièrement entrainer la planche, cette opération est
assurée par le système poulie – chaine. (Voir la figure III.24)

Motoréducteur Patin -chaine

Support de
Pignon maintien

Figure III. 24:Entrainement de la planche.

Ce système est entrainé par un motoréducteur qui est un appareil composé d’un moteur
électrique triphasé et d’un réducteur , ce dernier réduit la vitesse de sortie grâce à un système
de pignon , tout en augmentant le couple . (© Pompe & Moteur .fr)

L’entrainement de la planche se fait par une vitesse de 24 m/min en utilisant un pignon de


diamètre 111,5 mm.

87
Pour éliminer tout risque susceptible de fluctuation et de glissement, nous avons mis des patins
pour que l’entrainement de la planche passe en bon condition par la création du contact où
l’adhérence

Des réglages sont cruciaux pour assurer le bon fonctionnement de la machine :

 Epaisseur du chant
Concernant l’épaisseur est réglé par deux galets l’un fix et l’autre mobile grâce à un axe rotatif.

 Alignement de chant
Le chant est aligné par une tôle plié.

 Hauteur du chant
La tôle d’alignement contient une ouverture pour glisser une pièce en ABS pour bloquer le
chant en s’adaptant à sa hauteur.

 Quantité de la colle
La quantité de la colle est réglée par un ensemble coulissant des tôles

Tous les réglages du chant sont présentés par la figure III.25.

Figure III. 25:Réglage.

Le pré coupe de chant sert à éviter tout gaspillage du chant, cette phase est assuré par le système
pignon-crémaillère.

Ce système coupe grâce à un couteau lié à un ressort, ce dernier est responsable de la sortie
d’un piston qui tient le couteau et le retour est assure par le système pignon –crémaillère.

Le pignon est semi denté pour laisser une liberté au ressort, ce dernier est entrainer par un
moteur DC. (Voir la figure III.26)

88
Figure III. 26:Coupe de chant.

Le système de tôle pour régler le chant est présenter par la figure III.27, la contrainte au niveau
de ce système se manifeste dans l’agitation de la colle sur la chaine à cause de la longueur de
son ouverture.

Alors la solution est de modifier ou ajuster le design de ce système.

119,5
mm

Zone d’agitation Solution


sur la chaine

Figure III. 27:Réglage de quantité de colle.

Concernant le socle ou le support de la planche est construit par deux tôles perpendiculaire.
(Voir la figure III.28)

Figure III. 28:Support et alignement de planche.

89
Le chant est posé sur une tôle circulaire qui contient au-dessous des galets pour guider la
rotation de chant entrainé par le moteur DC qui se trouve dans la partie réglage d’épaisseur du
chant. (Voir la figure III.29)

Figure III. 29:Support et guidage.

En assemblant ces sous-systèmes dans la structure présentée par la figure III. 30, nous obtenons
la structure interne générale de la machine comme la figure III.31 montre.

Figure III. 30: Structure interne de la machine. Figure III. 31: Structure Remplie

La structure externe ou le design de la machine est conçu à base des tôles en alucobond, nous
assurer par ce design l’accès confortable à toute partie de réglage. (Voir la figure III.32)

90
Figure III. 32: Design de la plaqueuse.

Le tableau III. 16 représente les capteurs et leur emplacement.


Tableau III. 16: Répartition des capteur , leur emplzcement et roles.

Emplacement de Type de Rôle Figure


capteur capteur
Mise en longueur 1 Proximité Détecter la position initiale de Figure III.20
l’ensemble mise en longueur 1
Mise en longueur 2 Proximité Détecter la position initiale de Figure III.20
l’ensemble mise en longueur 2
Bloc Supérieur Proximité Détecter la position initiale du bloc Figure III.17
supérieur
Bloc Supérieur Contact Détecter la présence de la planche Figure III.26
mécanique
Prêt coupe Contact Détecter la fin de course du piston Figure III.28
mécanique (Sortie)

Concernant la partie électrique, nous avons conçu un tableau électrique, ce dernier est
représenté par la figure III.32.

Le tableau électrique fonctionne comme un centre de distribution. Il représente le point de


départ de tous les circuits électriques d'un logement qu'il regroupe en un seul endroit. Il alimente
en électricité tous les appareils électriques ainsi que les prises de courant.

91
Il regroupe en un seul lieu tous les circuits, ce dernier garantit la sécurité des occupants en
accueillant les éléments de protection et de coupure des circuits électriques. (© Jardiner)

En se basant sur le tableau IV.2, nous avons rassemblé tous les éléments de commandes
mentionnés sur le tableau. (Voir la figure III.33)

Figure III. 33: Armoire du câblage électrique.

Concernant la partie programmation , nous avons utilisé la carte MME , la figue III.34
représente

Figure III. 34 : Carte MME V1.

Nous avons le besoin suivant en ce qui concerne le cablage .(Voir le tableau III.17).

92
Tableau III. 17: Besoin au niveau du câblage.

Besoin Description
3d x4 moteur pas à pas =12 x pin 4x mouvement
4 x direction
4 x Signal désactivation des moteurs
1dx3 mosfet =3xpin : ON/ OFF
 Prêt mise en longueur
 Entrainement chant
 Allumage chauffe
1d x3 commande chauffe =1pin Ajout de NPN 2P222 qui active le relais
SRR
8d x 1 ecran tactile = 8 x pin TFT(entrées /sorties)
1d x5 Interruptions = 5 x pin Pour les cinq capteurs
1d x 3 contacteur = 3x pin Ajout des trois NPN 2P222 ( marge de
 Entrainement passation de courant de 20mA à 500 mA)
 Polissage
 Roue moletée
1d x 1 sonde temp = 1x pin Pin analogique (conversion de la
temperature au tension )
2dx 2 VDF = 4 x pin 2 x Marche /Arret
2x Vitesse /Rotation

Le déroulement des phases de la machines se fait en 3 catégories de cycle.

 Phase initialisation
 Phase configuration
 Phase cyclique

Concernant la phase de configuration , l’utilisateur est reponsable de régler les parametres en


utilisant l’interface homme machine .

Alors nous avons programmé la TFT 320x 480 (Touch Screen),pour des raisons de
confidentialite la figure III.35 représente breivement le programme et les resultats .

93
Figure III. 35: Programmation phase configuration (Confidentiel).

Concernant les deux phases restantes sont à la responsabilité de l’équipe informatique , mais
notre role était de préparer le grafcet qui expliaue le déroulement des phases.

Le tableur III.18 représente les entrées (Capteur).


Tableau III. 18: Entrées (Capteur).

Entrées
Capteurs Désignation Description
Capteur de proximité de EG- Non détection de l’ensemble de
l’ensemble de galets supérieurs galets
EG+ Détection de l’ensemble de galets
Capteur de proximité mise en ML1- Non détection de l’ensemble 1 de
longueur 1 mise en longueur
ML1+ Détection de l’ensemble 1 de mise
en longueur
Capteur de proximité mise en ML2- Non détection de l’ensemble 2 de
longueur 2 mise en longueur
ML2+ Détection de l’ensemble 2 de mise
en longueur
Capteur mécanique de pré- C- Non détection de piston-coteau
coupe de chant C+ Détection de piston-coteau
Capteur mécanique de P- Non détection de planche
présence de planche P+ Détection de planche

94
Capteur de température TE- Température inférieure de celle
souhaitée
TE+ Température souhaitée

Le tableur III.19 représente les entrées (Button).


Tableau III. 19: Entrées (Bouton).

Bouton de marche m Bouton marche


Bouton d’arrêt AR Bouton d’arrêt

En se basant sur l’équation III. ,Nous avons pu élaborer le tableur III.20 qui représente les
durées de chaque temporisateur (entrées Temporisation).
𝑑
Nous avons 𝑇 = 𝑉 (Equation III. 20: Calcul de temps selon la vitesse et la distance.)

Tableau III. 20 : Entrées (Temporisation).

Durée (s) Désignation Description


0.7 T1 Le temps suffisant pour que le
chant arrive au couteau
8 T2 Temps nécessaire pour que
l’ensemble de compression prendre
la hauteur du consigne
0.9 T3 Temps de course de l’ensemble de
mise en longueur 1
0.9 T4 Temps de course de l’ensemble de
mise en longueur 2
0.17 T5 Temps nécessaire pour le
déclenchement de coupe de chant
1.25 T6 Temps nécessaire pour que le chant
dépasse la longueur de planche
après la non détection de planche

Le tableau III.21 représente les sorties qui sont des actions au niveau du grafcet .
Tableau III. 21: Less actions (Sorties).

Moteurs Désignation Description

Moteur de déplacement de M1A- Remonter l’ensemble de galets


l’ensemble de galets supérieurs M1R+ Descendre l’ensemble de galets
1
Moteur de déplacement de M2A- Remonter l’ensemble de galets
l’ensemble de galets supérieurs M2R+ Descendre l’ensemble de galets
2
M3A- Remonter l’ensemble de mise en
longueur 1

95
Moteur déplacement de M3R+ Descendre l’ensemble de mise en
l’ensemble de mise en longueur longueur 1
1
Moteur déplacement de M4A- Remonter l’ensemble de mise en
l’ensemble de mise en longueur longueur 2
2 M4R+ Descendre l’ensemble de mise en
longueur 2
Motoréducteur M5- Arrêter la chaîne de patins
M5+ Avancer la chaîne de patins
Moteur de bac à colle M6- Arrêter la roue moletée
M6+ Faire tourner la roue moletée
Moteur d’entraînement de M7- Arrêter l’avancement de chant
chant M7+ Avancer le chant
Moteur de coupe de chant M8- Rentrer le piston
M8+ Faire sortir le piston
Moteur de mise en longueur 1 M9- Arrêter la scie 1
M9+ Faire tourner la scie 1
Moteur de mise en longueur 2 M10- Arrêter la scie 2
M10+ Faire tourner la scie 2
Moteur chanfreinage 1 M11- Arrêter la roue de chanfreinage 1
M11+ Faire tourner la roue de chanfreinage 1
Moteur chanfreinage 2 M12- Arrêter la roue de chanfreinage 2
M12+ Faire tourner la roue de chanfreinage 2
Moteur polissage 1 M13- Arrêter la roue de polissage 1
M13+ Faire tourner la roue de polissage 1
Moteur polissage 2 M14- Arrêter la roue de polissage 2
M14+ Faire tourner la roue de polissage 2
Résistances chauffantes R+ Alimenter les résistances
R- Couper l’alimentation des résistances

Le Grafcet est un diagramme fonctionnel dont le but est de décrire graphiquement les différents
comportements d'un automatisme séquentiel. (©heh.be)

Le Grafcet décrit les cycles par une succession d'étapes et de transitions où les étapes sont
associées des actions, aux transitions des réceptivités. (©heh.be)

En se basant sur ces deux tableaux, nous avons élaboré le grafcet pour que l’équipe
informatique l’exécute. (Voir la figure III.36)

96
0
M.ML1+.ML2+.C-.EG+
1 R+
TE+

6 M1R+ M2R+ T2 2
T2/8s/X6 =1

7
4 M8+ 3 M7+ T1

T1/0,7s/X3
5 M8-

TE+

12 M13+ M14+ 11 M11+ M12+ 10 M9+ M10+ 9 M5+ 8 M6+

P+

15 M7+ 13 M3R+ T3
T3/0,9s/X13
14

P-

20 T5 18 T6 M7+ 16 M4R+ T4
T5/0,17s/X20 T6/1,25s/X18 T4/0,9s/X16
21 M8+ 19 17

=1
22 M4A-
ML2+
23 M3A-
ML1+
24

AR

Figure III. 36: Grafcet de la plaqueuse de chant.

II.5-Vérification
Cette partie est dédié à vérifier la faisabilité de ce qui était conçu grâce à la simulation.

II.5-1-Définition
La simulation est un outil utilisé dans le domaine militaire, de la recherche, de l'ingénierie, etc...
Pour étudier les comportements d'un élément soumis à une ou plusieurs actions. Il existe deux
types de simulations :

 Simulation numérique lorsque l'outil de simulation utilise un ordinateur.

97
 Simulation analogique lorsque ce dernier utilise de l'électronique analogique (durant
les années 1970 il a été envisagé d'en construire des stochastiques). (© Wikipédia)
II.5.2--Simulation
Due au nombre des composants, nous allons vous présenter un exemple de simulation sur
Inventor. (Voir la figure III.37)

Le tableau III.22 représente les propriétés physiques.


Tableau III. 22: Proprietes physiques des materiaux .

Le tableau III. 23 représente le résumé de la simulation.

98
Tableau III. 23: Résumé de la simulation.

a. Contraintes de Von Mises

Le critère de Von Mises est le plus couramment utilisé. Ce critère prend compte des
composantes de contraintes en traction, compression et cisaillement pour donner un niveau de
contrainte isotrope (le même dans toutes les directions). (© Wikipédia)

La figure III. Représente les contraintes Von Mises gérer par simulation
d’inventor.

99
Figure III. 37: Contraintes Von Mises.

b. Facteur de sécurité

Le facteur de sécurité correspond au rapport entre la contrainte maximale autorisée et la


contrainte équivalente (Von Mises), lors de l'utilisation de la limite d'élasticité. Il doit être
supérieur à 1 pour que la conception soit acceptable

La figure III. 38 représente la valeur du facteur de sécurité de l’ensemble.

Figure III. 38 : Facteur de sécurité.

Le facteur de sécurité vaut 15 qui traduit que la conception est bonne.


c. Déplacement

La figure III.39 représente le déplacement au niveau de l’ensemble suivant les trois axes.

100
Figure III. 39: Déplacement suivant les trois axes.

Nous pouvons dire que le déplacement est acceptable car l’ensemble va déplacer entre un
intervalle de 0,01 et 0,02 mm, ce dernier est très minuscule.

III-Conclusion
Nous avons présenté tous les aspects techniques en détaille soit mécanique, électrique ou
programmation dans un enveloppé de la démarche DMADV.

101
Chapitre IV : Préparation à la réalisation.

102
I-introduction
Ce chapitre représente la préparation pour la réalisation, ainsi tout notre besoin pour atteindre
notre objectif.

II- Préparation à la réalisation

II .1-Ordre de fabrication de la plaqueuse de chant


D’abord, nous avons fait l'inventaire des pièces constituantes de la plaqueuse de chant qui est
présenté par le tableau IV.1, ainsi nous avons consacré une case où nous avons décrit le procédé
de fabrication de chaque pièce destiné à être fabriquer. (Voir le tableau dans l’annexe 7 pour
plus de détail)
Tableau IV. 1: Inventaire avec ordre de fabrication de la plaqueuse de chant.

Intitulé du Type Opération Machine Qté Approvisionnement


composant
tube 4060 i Acheté 1 PL-TU 0013
barre 1 Acheté 1 PL-TU 0001
barre 3 Acheté 1 PL-TU 0002
pied structure Acheté 4 PL-TU 0003
barre 2 Acheté 1 PL-TU0004
barre 4 Acheté 1 PL-TU 0005
barre6 Acheté 1 PL-TU 0006
barre7 Acheté 2 PL-TU 0007
Barre8 Acheté 1 PL-TU 0008
tube 50 x30x2x600 Acheté 2 PL-TU 0009
hauteur
tube 50 x30x2x500 Acheté 2 PL-TU 0010
profondeur
roulement haut
tube 50 x30x2 Acheté 2 PL-TU 0011
support roulement
haut
barre10 Acheté 1 PL-TU 0012
HGR20-01 Acheté 1 PL-RA 0001
HGR20CA Acheté 4 PL-P0001
moteur 12k rpm 370 Acheté 2 PL-MIEL0001
lame mise en Acheté 2 PL-L0001
Longueur
moteur2 Acheté 2 sk 65 37 -CHANF
moteur 12k rpm 370 Acheté 2 PL-PO 0001
polissage
ROUE POLISSAGE Acheté 2 PL-RP0001
roue de chanf Acheté 2 PL-RC0001
tube 40x20x2 fix Acheté 2 PL-TU 0015
chanf

103
tube 40x20x2 fix Acheté 1 PL-TU 0016
chanf
tube 40x20x2 fix Acheté 1 PL-TU 0017
chanf
fix vis a bille Acheté 1 PL-G 0002
VIS A BILLE 0 Acheté 2 PL-0003
tube 40x20x2 fix Acheté 1 PL-TU 0018
chanf
tube 40x20x2 fix Acheté 1 PL-TU 0019
chanf
tube 50x30x2 fix Acheté 1 PL-TU 0020
rouleau
axe rouleau Acheté 1 PL-TI 0002
rouleaude chant Acheté 1 PL-T0021
barre5 Acheté 1 PL-TU 0021
tube 40x20x2 rail Acheté 1 PL-TU 0022
tube 50x30x2 rail Acheté 1 PL-TU 0023
tube 50x30x2 rail Acheté 1 PL-TU 0024
tube 50x30x2 rail Acheté 1 PL-TU 0025
tube 50x30x2 rail Acheté 1 PL-TU 0026
tube 50x30x2 rail Acheté 1 PL-TU 0027
tube 50x30x2 rail Acheté 1 PL-TU 0028
tube 50 x30x2x500 Acheté 2 PL-TU 0028
profondeur
roulement haut
tube 50 x30x2x500 Acheté 2 PL-TU 0029
profondeur
roulement haut
HGR20-01 Acheté 2 PL-RA 0002
tube 50 x30x2x500 Acheté 2 PL-TU 0030
profondeur
roulement haut
VIS A BILLE 0 Acheté 2 PL-T00023
Accouplement semi Acheté 2 PL-Ac 0002
rigide
MOTEUR Acheté 2 Y2-90 -S6
SERRAGE
M Acheté 2 Nema 23 1 26
Pana Acheté 2 PL-0007
Tube 50x30x2 mise Acheté 1 PL-T0035
en l
Moteur entrainement Acheté 1 PL-MC0001
de chant
Pièce5 Acheté 1 PL-0008
Moteur entrainement Acheté 1 TR87D100L4-
planche 41,74-M1-0°
Tube 30x30x2 sup m Acheté 2 PL-TU 0031
Tube 50x30x2 bac Acheté 1 PL-TU 0035
Tube 50x30x2 bac2 Acheté 1 PL-TU 0034

104
Tube 50x30x2 bac1 Acheté 1 PL-TU 0033
Tube 50x30x2 bac3 Acheté 1 PL-TU 0032
Tube 50x30x2 bac4 Acheté 1 PL-TU 0031
fk10 Acheté 2 PL-0010
F10 Acheté 2 PL-0009
capteur à contact Acheté 1 PL-CA0002
mécanique
tige de galet Acheté 1 PL-TI0004
EnsembleCAPTEUR Acheté 3 PL -CA 0001
DIN 625 SKF - SKF Acheté 3 PL-V 0001
61801-2RS1
VIS Acheté 1 PL-V0003
Roulement 25-8-8 Acheté 2 PL-RO 0002
Ressort final Acheté 1 PL-RE0001
Pièce16 Acheté 1 PL-0005
Roulement ENCO Acheté 3 roulement
Accouplement semi Acheté 1 PL-AC 0001
rigide
MOTEUR Acheté 1 nema23 2a pg4
SERRAGE
G5 Acheté 1 PL-0013
roulement5-16- Acheté 1 PL-R 0002
VIS Acheté 1 PL-V0002
moteur 795 Acheté 1 PL-MC0002
capteur à contact Acheté 1 PL-CA0003
TER2 Acheté 2 PL-Ti 0001
GUIDAGE Acheté 2 PL-G 0001
galett i Acheté 25 PL-0013
DIN 912 - M8 x 40 Acheté 25 PL-V0004
CHAR FIN Acheté 2 charnier
G5 Acheté 1 PL-0013
Chaîne à rouleaux Acheté 1 PL-0024
Pignon de chaîne à Acheté 1 PL-0026
rouleaux1
chaine plate Acheté 82 PL-0028
chaine plate Acheté 81 PL-0029
patin chaine Acheté 79 PL-0030
Fix vis à bille Acheté 2 PL-G 0003
Support patin Fabriqué Usinage 1 PL-PR 0001
PROFILET
fixation pied Fabriqué Découpage cisaille à 1 PL-T 0009
guillotine
Tôle fix patain Fabriqué Pliage +perçage Presse plieuse + 2 PL-T 0013
Découpe Laser
Tôle fix chanf Fabriqué Pliage +perçage Presse plieuse 2 PL-T 0014
+Découpe Laser

105
Tôle fix chanf Fabriqué Pliage +perçage Presse plieuse+ 2 PL-T 0015
Découpe Laser
Réglage fix polis Fabriqué Perçage Découpe laser 1 PL-T 0016
Réglage fix chanf Fabriqué Perçage Découpe laser 1 PL-T 0017
Aspiration Fabriqué Impression Imprimante 3D 2 PL-AS 0001
Fix moteur vab Fabriqué Pliage +perçage Presse plieuse + 1 PL-T0018
Découpe Laser
Fix moteur vab Fabriqué Pliage +perçage Presse plieuse + 1 PL-T0019
Découpe Laser
Tôle de guidage Fabriqué découpage +perçage Manuelle 1 PL-T0021
planche1
Tôle de guidage Fabriqué découpage +perçage Découpe laser 1 PL-T0020
planche
Aspiration Fabriqué Impression Imprimante 3D 2 PL-AS 0002
découpage
Axe r Fabriqué soudure Poste de soudure 1 PL-0004
Tôle rouleau Fabriqué découpage +perçage Découpe laser 1 PL-T0050
Rouleau Fabriqué Usinage Tour 1 PL-00019
Tôle face Fabriqué Pliage +perçage Presse plieuse + 1 PL-T0006
Découpe Laser
Tôle COT Fabriqué Pliage +perçage Presse plieuse+ 1 PL-T0004
Découpe Laze
Tôle ALIMINUM Fabriqué Pliage +perçage Presse plieuse + 1 PL-T0005
0.3 COT2 Découpe Laser
Tôle face Fabriqué découpage Scie circulaire 1 PL-T0003
Supp M Fabriqué Pliage +perçage Presse plieuse + 2 PL-T0027
Découpe Laser
Tôle fix guidage Fabriqué Pliage +perçage Presse plieuse + 1 PL-T0031
chant Découpe Laser
Tôle fix galet Fabriqué Pliage +perçage Presse plieuse + 1 PL-T0032
Découpe Laser
Supp M Fabriqué Pliage +perçage Presse plieuse + 1 PL-T0033
Découpe Laser
Tôle fix mise en Fabriqué Pliage +perçage Presse plieuse + 1 PL-T0034
longueur Découpe Laser
Tôle fix m795 Fabriqué Pliage +perçage Presse plieuse + 1 PL-T0036
Découpe Laser
Tôle fix motore Fabriqué découpage +perçage découpe laser 1 PL-T0038
Tôle fix aspiration Fabriqué Pliage +perçage Presse plieuse + 2 PL-T0040
Découpe Laser
Tôle fix capteur Fabriqué Pliage +perçage Presse plieuse + 1 PL-T0039
Découpe Laser
Cale patin Fabriqué découpage +perçage Manuelle 2 PL-0011
Tôle fix capteur 1 Fabriqué Pliage +perçage Presse plieuse + 2 PL-T0051
Découpe Laser
Tôle fix fk10 Fabriqué Découpage Découpe laser 1 PL-T0055
Tôle fix ff10 Fabriqué Découpage Découpe laser 1 PL-T0037
Tôle niveau0 Fabriqué Découpage Découpe laser 1 PL-T0002
Tôle face sup Fabriqué découpe+impression+pliage Presse plieuse + 1 PL-T0001
Scie circulaire
+imprimante 3D

106
SUP GALET 2 Fabriqué Usinage 1 PL-T0010
SUPPORT GALET Fabriqué Usinage 1 PL-T 0011
G11 Fabriqué découpage + perçage Manuelle 1 PL-T 0012
galet de compression Fabriqué Usinage Tour 1 PL-0002
fond bac à colle Fabriqué découpage +perçage Perceuse à 1 PL-T0022
colonne
+découpe à
rebond
arrière bac à colle Fabriqué découpage +perçage Perceuse à 1 PL-T0023
colonne
+découpe à rebon
Tôle de bac Fabriqué Pliage Presse plieuse 1 PL-T0024
Tôle roue moletée Fabriqué découpage +perçage Découpe laser 1 PL-T0025
Tôle RESE Fabriqué découpage +perçage Découpe laser 1 PL-T0026
Roue moletée Fabriqué Tournage +filtage+moltage Tour 1 PL-0026
boitier Fabriqué Usinage 2 PL-S 0001
boitier Fabriqué Usinage 2 PL-S 0002
SOCLE Fabriqué découpage +perçage Découpe laser 1 PL-T0041
guidage coteau Fabriqué Impression Imprimante 3D 1 PL-0017
partie1 Fabriqué Impression Imprimante 3D 1 PL-0018
coteau Fabriqué Découpage +meulage 1 PL-C0001
partie2 Fabriqué Impression Imprimante 3D 1 PL-0018
crémaillère Fabriqué Impression Imprimante 3D 1 PL-0020
Engrenage Fabriqué Impression Imprimante 3D 1 PL-E0001
cylindrique2
guide chant Fabriqué pliage +perçage Découpe laser 1 PL-0044
guide chan1 Fabriqué pliage +perçage Découpe laser 1 PL-0043
hauteur chant Fabriqué Usinage 1 PL-0019
BLOCAGE Fabriqué Fonderie Four 2 PL-0001
i2 Fabriqué Pliage +perçage Presse plieuse 1 PL-TU 0014
+découpe laser
Tôle haut Fabriqué Pliage +perçage Presse plieuse 1 PL-T0007
+découpe laser
Tôle ARR Fabriqué Découpage +perçage Manuelle 1 PL-T0008
+découpe laser
SUPP Fabriqué usinage 1 PL-0016
Rég colle Fabriqué Impression imprimante 3D 1 PL-0021
Forme hélice Fabriqué Fonderie Four 1 PL-0022

Le tableau IV.2 représente l’inventaire des composants électriques ainsi les sections des câbles
et leur références en se basant sur la méthode annoncé dans la partie des calculs.

107
Tableau IV. 2: Inventaire électrique.

équipements équipements détaillés Réf. pièce section en mm²


2 X Moteurs de Mise en longueur Sk 65 37 >0,08 4x 0,6mm²
2 X Moteurs pour chanfrein Sk 65 75 >0,03 x4 0,6mm²
2 X Moteurs pour polissage Y2-90 -S6 >0,08 x4 0,6mm²
Motoréducteur TR87D100L4-41,74-M1-
>0,14 x4 0,93mm²

moteur 2 X Moteurs de déplacements mise en longueur Nema 23 1 26 >0,75 x4 0,93mm²
Moteur d'entrainement de chant 795 DC 0,6mm²
2 X Moteurs blocs sup de galet Nema 23 2 pg 19 1,5mm²
Moteur de coupe de chant Jga 370 12v 600 rpm 0,6mm²
Moteur BAC à colle Y2-90 -S6 >0,15 x4 0,60mm²
Sonde Sonde de BAC à COLLE PT-100 0,34
10 X chauffes de BAC à COLLE >0,04 2x
Chauffe 400w- D 12
0,6mm²x4x2
Capteur d’entrée de la planche contact
2 capteurs de mise en longueur Proximité
Capteur 0,34
Capteur de prêt pour coupe contact
Capteur de la hauteur Proximité
Alimentation 3P+N 4x4

longueur
Puissance Câblage
équipements maximale total tension v intensité A Commande Mono / Tri
W
en mm
2000 x2 2 - 1,80 VDF 370 tri 3d
1100x2 2 - - VDF 750 tri 3d
1300x2 2 380 2,11 AC 750 tri 1d
1400 1 380 3 AC 2200 tri 1d
1750x2 2 36 3x2 DC pulsé 2x150 mono 3dx2
moteur
2300 1 12 3 DC 36 mono Mosfette
2300 + 2
36 3,5x2
3200 DC pulsé 250x2 mono 3dx2
1900 1 12 3 DC 36 mono Mosfette
2600 1 380 3 AC 750 tri 1d
Sonde 2000 1 5 2,11 _ 0,5 mono 1a
AC relais
Chauffe 2000 6 220 2 400
ssr tri Mofette
2600 2 5 0,1 _ 0,5 mono 1a
2000 2x3 5 0,1 _ 0,5 mono 1ax2
Capteur
2000 2 5 0,1 _ 0,5 mono 1a
3200 3 5 0,1 _ 0,5 mono 1a
Alimentation 10000 380 31A _ 12364,5 31a

108
D’après le tableau IV.1 et justification des procèdes dans le troisième chapitre, nous avons décidé de
fabriqué une imprimante 3D, alors nous étions les responsables dès la phase de la conception jusqu’à
la préparation pour la fabrication.

De même nous allons présenter l’imprimante 3D en se basant sur la démarche DMADV.

II-2- Imprimante 3D
II.2.1-Définir et Mesurer
II.2.2.1-Définir
D’abord, nous allons s’appuyer sur l’outil QQOQCCP sous la forme d’un tableau (IV.3) pour
définir l’imprimante 3D.
Tableau IV. 3: QQOQCCP Imprimante 3D.

Quoi Fabrication d'imprimante 3D


MME
Qui Aya ABIYA
Salah BOUSSAKSSOU
Où 16 rte harbil , Marrakech km 15 Tamnsourt
Quand 17/05/2021 à 23/05/2021 (13 éme semaine)
Combien 2500 DH
Inventor
Cisaille à guillotine
Presse plieuse
découpe laser
comment Logiciel
Pourquoi Pour fabriquer les pièces en plastique de la plaqueuse de chant

Les questions qui se posent à l’instant sont :

Combien de technologie existent pour la plaqueuse de chant ? Et la quelle nous allons adopter ?

L’impression 3D est une technique de fabrication d’objets solides, en trois dimensions.


L’impression 3D est une technique dite de fabrication additive (ou AM pour Additive
Manufacturing en Anglais). En impression 3D, l’objet final est construit par dépôt de couches
de matière les unes sur les autres, en superposition.

Chaque couche, déposée par l’imprimante 3D, est très fine et se solidifie rapidement, pour
former l’objet voulu, couche par couche. Il existe différentes technologies d’impression 3D
pour arriver à construire un modèle en.3D.

Pour créer un objet solide, l’imprimante 3D dépose de la matière sur le lit d’impression en
suivant le modèle contenu dans un fichier 3D, souvent au format STL. (©ANIWAA)

109
Il existe trois grandes catégories de technologies d’impression 3D :

 Dépôt de fil ou extrusion (FFF et FDM) : un filament plastique est fondu par la tête
d’impression de l’imprimante 3D et déposé sur la plateforme d’impression de
l’imprimante 3D pour créer l’objet voulu, couche par couche. (Voir la figure IV.1)
(©ANIWAA)

Figure IV. 1: Dépôt de matière fondue. (® Le bus des technologies)

 Résine (SLA et DLP) : une résine liquide photosensible est polymérisée (solidifiée) de
manière très précise par un laser ou un projecteur, formant ainsi l’objet voulu
directement dans le bac de l’imprimante 3D contenant la résine. La technologie la plus
courante utilisant la photopolymérisation (solidification de la résine photosensible par
la lumière) est l’impression 3D par stéréolithographie (SLA). (Voir la figure IV.2)
(©ANIWAA)

Figure IV. 2: Stéréolithographie. (® Le bus des technologies)

110
 Poudre (SLS, SLM, DMLS…) : un matériau sous forme de poudre est disposé dans
un bac de l’imprimante 3D. Une source d’énergie, en général un laser, vient faire
fusionner les grains de poudre pour former une structure solide.
 Nous parlons principalement d’impression 3D par frittage laser ou frittage de poudre
(SLS pour Selective Laser Sintering), même si des variantes de cette technologie
existent (SLM pour Selective Laser Melting notamment). (Voir la figure IV.3)
(©ANIWAA)

Figure IV. 3: Frittage Laser. (® Le bus des technologies)

 Avantage de l’impression 3D :
 La rapidité

C’est l’un des points forts de l’imprimante 3D. Plutôt que d’opter pour un procédé traditionnel,
faire usage de l’impression 3D vous aide à obtenir un gain de temps.

 Le coût

L’impression 3D permet de réduire les coûts de développement. Contrairement aux autres


procédés traditionnels qui exigent une main-d’œuvre importante, l’impression 3D ne sollicite
qu’une personne qualifiée. Cette dernière a pour mission de régler la machine afin d’enclencher
le processus d’impression.

 La réduction des risques

Dans le processus de création des pièces imprimées, les modifications constituent des étapes
inévitables. Cependant, ces modifications, vous pouvez les atténuer avec l’impression 3D. En
effet, vous pouvez apporter tous les changements nécessaires à un design avant de consentir à
son impression

111
 La fabrication d’objets disparates

Le principe même de l’impression 3D, c’est bien entendu sa capacité multi créative. En effet,
la fabrication additive vous permet de créer des objets disparates. Elle vous permet de
développer votre créativité. Ici, la complexité d’une pièce est quasi inexistante. Avec
l’empilement de couches, la pièce en 3D est réalisée en toute simplicité.

 Limite de l’impression 3D :

 Une liberté peu contrôlée

La technique nous permet de donner vie à nos idées les plus fantasques, elle peut également
faire l’œuvre d’une inventivité un peu trop poussée.

 Des logiciels difficiles à appréhender

L’imprimante 3D suppose en elle-même une utilisation simple. Cependant, elle implique la


gestion de logiciels 3D qui contribuent à la création du fichier. Nous constatons
malheureusement que ces logiciels ne peuvent pas être compris par tous. Leur technicité est
donc une limite.

Pour la deuxième partie des questions, nous allons concevoir l’imprimante 3D de type FDM.

Nous avons choisi la technologie FDM à cause des raisons suivant :

 Simplicité du procédé
 Disponibilité des rouleaux d’ABS.
 La technologie SLA complexe au niveau de la technicité des technologies
utilisées par exemple le mandrin semi-perméable dioxygène.
 SLS difficile à réaliser à cause non disponibilité des moyens de fabrication par
exemple le four à arc électrique.

II.2.2.2-Mesurer
a) Choix de matériaux
Nous avons travaillé par ABS car il est déjà disponible au sein de l’entreprise (figure IV.4)
ABS, est un polymère thermoplastique. Ce matériau est très populaire pour être la matière
première de la fabrication.

On le retrouve également dans la carrosserie des voitures ou encore les appareils


électroménagers. Il commence à fondre à 180°C et est réellement travaillé vers 230°C. Il
est sensible aux chocs thermiques (risque de cassure), il a donc besoin d’être imprimé sur

112
un plateau chauffant. Il offre des propriétés plus intéressantes que le PLA en termes de
résistance à l’eau et à la chaleur, il permet aussi d’avoir une surface plus lisse. De plus, il
est réutilisable et peut être soudé par procédé chimique.

 Module de Young : 2 à 2,9 GPa


 Limite à la rupture : 40 à 80 MPa
 Coefficient de Poisson : 0,394 à 0,422
 Allongement : 20 à 100 %
 Dureté Vickers 8,9 à 13,2 HV
 T° Transition vitreuse 88 à 120 °C
 Limite élastique 29,6 à 44,1 MPa

Figure IV. 4:Rouleaux de Filament ABS.

Après l’inventaire des pièces de l’imprimante 3D, nous avons pu réaliser le diagramme de
répartition de matière utilisé en pourcentage. (Voir la figure IV.5)

Acier, doux

3% Acier inoxydable
15%
42% Acier aisi 51200

34% Aluminium 6061


3% 3%
Plastique ABS

Figure IV. 5: Répartition des matériaux utilisés en pourcentage.

Ces matériaux sont choisis selon les caractéristiques de chaque composant, ainsi la disponibilité des
matériaux communs avec la Plaqueuse de chant.

b) Justification des composants

113
b.1- Moteurs

Le choix de types des moteurs pour les translations dans les trois axes était compris entre deux
moteur 17HS3430et 17HS15-1504S-X1. (Voir la figure IV.6)

17HS15-1504S-X1
17HS3430

Figure IV. 6: Les deux moteurs qualifiés pour la translation des trois axes.

Le moteur 17HS3430 est le plus convenable car la tension minimale nécessaire (due à la
résistance interne) pour créer le champ magnétique est plus basse, sous une tension réduite de
12v il fournit une grande puissance par rapport au moteur 17HS15-1504S-X1, le tableau IV.4
représente comparaison entre les deux moteurs.
Tableau IV. 4: comparaison entre moteur 17HS3430 et moteur 17HHS15-1504S-X1.(© STEPPERONLINE nema)

Caractéristique /Moteur 17HS3430 17HS15-1504S-X1


Tension minimal V 3,4 11,9
Couple N.m 0,28 0,45
Résistance interne Ohm/Phase 30 2,3
Intensité A/Phase 0.4 1,5
Prix DH/unité 80 150
Puissance 10w 28,5w

b.2- Courroie

Nous avons utilisé des courroies ouvertes au lieu des courroies fermées surtout à cause à l’aspect
financier, ainsi due au mouvement de translation souhaité, le tableau IV.5 représente la
comparaison entre les deux types de courroies. (Voir la figure IV.7)
Tableau IV. 5: Comparaison entre les deux types de courroies.

Caractéristique /Courroie Courroie Fermée Courroie Ouverte


Aspect Financier Chère Moins chère
Procédé de fabrication Moulage Extrusion
Mouvement Rotation Complete Rotation Complete

114
Figure IV. 7: Types de la c courroie.

b-3 – Système de guidage

Nous avons exploité des guides linéaires de diamètres 8mm pour la translation dans les deux
axes x et y à cause des dimensions des tiges choisis selon le tableau IV.6 qui représente les
dimensions standard des systèmes de guidage.
Tableau IV. 6: Dimensionnement standard de guidage

Diamètre standard tige en mm


8 12 16 20 25 30 32 40 45 50

Le diamètre de la tige utilisé vaut 8 mm car nous avons des petites charge, alors il est assez
suffisent.
C) choix des fils

Concernant le choix des fils nous allons nous appuyer de même sur le tableau III. Fournit par
le fournisseur et nous allons essayer de détecter s’il y a la possibilité d’utiliser quelque fils
semblable au ceux de la plaqueuse de chant.

Le tableau IV .7 représente le dimensionnement des sections des câbles dédié à chaque


composant électrique dans l’imprimante 3D.
Tableau IV. 7: Choix des sections des câbles.

Réf. Du câble équipement équipement section en longueur total


détaillé mm² maximale en
mm
SMBL04 AWG 20 moteur moteur x 0,6 990 4
moteur y 571
moteur z 786
moteur tête 1487
FMA 2 AWG 22 Sonde Sonde 0,34 602 2
plateau

115
sonde tête 1879
FMA 2 AWG 22 ventilateur ventilateur 0,34 1879 2
tête
ventilateur 1177
FMA 2 AWG 22 Capteur capteur x 0,34 1437 3
capteur y 804
capteur z 786
UL1007 AWG 18 PLUG P, N, T 0,93 273 3
UL1007 AWG 18 Alimentatio V-,V+ 0,93 176 2
n

II.2.2- Analyser
Le meilleur outil pour analyser et bien comprendre la machine se manifeste dans l’Analyse
Fonctionnelle qui part du général au détail.

II.2.2.2-Annalyse externe
a) Outil bête à corne
La figure IV.8 représente diagramme bête à corne.

Figure IV. 8: Bête à corne d'imprimante 3D.

b) Outil pieuvre

La figure IV.9 représente diagramme pieuvre ou graphe des interactions est un schéma qui
représente la relation entre un produit et son environnement.

Dans ce diagramme pieuvre, le produit est au centre et les éléments du milieu extérieur sont
autour.

116
Figure IV. 9: Diagramme pieuvre de l'imprimante 3D.

Le cahier des charges fonctionnel est le document permettant de valider l'adéquation entre le
besoin et les solutions proposées à fin de formaliser le besoin du client. (Voir le tableau IV.8)
Tableau IV. 8: Cahier de charge fonctionnelle de l'imprimante 3D.

Fonction Expression Critère Niveau Flexibilité


FP1 Permettre à l’utilisateur de Durée des pièces 95 à 117 F3
fabriquer des pièces en
plastique

FC1 Protéger l’utilisateur Pas angle vif Congé=5mm F0


FC2 Alimenter la machine Accès F0
Dimension du rouleau F1
Poids du rouleau
FC3 S’adapter aux diffèrents Type matériaux ABS et PLA
types de matériaux utilisés Diamètre 1,75 mm
FC4 S’intégrer au local Largeur
Longueur
Hauteur
FC5 Résister au milieu ambiant Humidité F0
Poussière F0
Corrosion F0
FC6 Respecter les normes Norme pour la norme NF E67-001 F0
fabrication additive
FC7 S’adapter à l’électricité Tension 12 F0
Courant
Puissance
Fréquence
FC8 Etre agréable à l’œil Couleur Gris F1
FC9 Respecter l’environnement Impact sur Aucun rejet polluant F1
l’environnement pour l’environnement

117
II.2.2.2-Annalyse interne

c) Outil F.A.S.T

Le F.A.S.T (Fonction Analysis System Technique) est une présente une traduction
rigoureuse de chacune des fonctions de service. (Voir la figure IV.10)

Réceptionner le filament Tête d’impression


Permettre à
l’utilisateur Détecter la présence du
de fabriquer filament
Capteur filament
des pièces en
Entrainer le fil et contrôler
plastique Extruder
la quantité de matière

Contenir la cartouche Bloc de chauffe

Transformer le filament
Cartouche de chauffe
Solide en état visqueux

Mesurer la température Sonde de température

Limiter la propagation de Dissipateur thermique


chaleur

Lier le dissipateur et le bloc Barriere thermique


de chauffe
Plateau
Réceptionner le plastique
fondue
Moteur Z
Entrainer les poulies

Conversion d'un Vis à bille


Déplacement
Suivre la mouvement de rotation
suivant axe
trajectoire en translation Système rail patin
Z
demandée
Guider la translation

Détecter la fin de Capteur à contact


course mécanique Z

Entrainer les poulies Moteur x


Déplacement
suivant axe Conversion d'un Poulie courroie
X mouvement de rotation ouverte avec
en translation Fixation

Guider la translation Système guidage


linéaire
Détecter la fin de
course Capteur à contact
mécanique X
118
Déplacement
suivant axe Y Moteur y
Entrainer les poulies
Poulie courroie
Conversion d'un avec Fixation
mouvement de rotation
en translation
Système guidage
linéaire
Guider la translation

Détecter la fin de Capteur à contact


course Mécanique Y

Commander
la machine Carte de commande

Alimenter la
Carte Carte Électronique

Faire marcher
la machine Plug eu

Solidifier le plastique Ventilateur tête

Evacuer la chaleur Ventilateur


Gêner un fichier STL Logiciel Fusion
de la pièce que nous 360
désirons modéliser

Transformer le Logiciel Cura


fichier STL en G code

Guider l’imprimante
pour réaliser l’objet Fichier G code
final

Injecter le plastique
fondue Buse d’impression

Figure IV. 10 : Diagramme F.A.S.T.

d) Outil S.A.D.T

La méthode SADT, ou méthode d'analyse fonctionnelle descendante, est une méthode


graphique qui part du général pour aller au particulier. Elle permet de décrire des systèmes
complexes où coexistent différents flux de matière d'œuvre.

119
Dans le cas de l’imprimante 3D sont processus change avec la pièce modéliser et ses trajectoire,
alors le diagramme SADT A-0 présenté dans la figure IV.11 représente le principe en générale.

A-0

Figure IV. 11:S.A.D.T (A-0) d'imprimante 3D.

La deuxième phase concerne le S.A.D.T descendant est le plus détaillé qui se manifeste dans le
S.A.D.T A0 qui est présenté par la figure IV.12.

Figure IV. 12: S.A.D.T (A0) d'imprimante 3D.

120
II.2.3- Concevoir
Dans cette partie nous allons comprendre le principe de fonctionnement avec les technologies
et les systèmes proposés.

II.2.3.1-Partie mécanique
Nous avons décidé de concevoir une imprimante 3D de type FDM (Dépôt de Matière Fondue)
comme nous avons justifié dans la partie II.2.2.1.a de ce chapitre, ainsi nous avons décidé
d‘avoir un plateau cartésien qui est un système de repérage à l'aide de coordonnées cartésiennes.
On désigne l'emplacement d'un point par un couple de coordonnées. La première coordonnée
indique sa position sur l'axe des abscisses () et la deuxième indique sa position sur l'axe des
ordonnées (y). Où lieu d’un plateau polaire qui nécessite un angle est une distance ou Delta qui
est connu par l’horizontalité de tête, le choix est lié à la simplicité de cette technologie. (Voir
la figure IV.13)

Figure IV. 13: Types d'imprimante 3D selon les cordonnées.(©CAD Printer)


Alors nous allons commencer par le cœur de la machine qui se manifeste dans l’ensemble de
tête d’injection, c’est l’endroit où le plastique va rentrer d’un coté en haut sous forme de
filament solide et à l’intérieur de cette tête d’impression, il sera chauffer jusqu’à qu’il devient
visqueux.

La figure IV.14 représente les composants de la tête d’impression, cette dernier se compose par
le capteur qui détecté la présence de fil grâce à une petite roulette qui sera poussé lors du passage
du fil dans le tube et il va signaler à l’imprimante lors de la présence du fil. (Voir la figure
IV.14)

Figure IV. 14: Capteur de filament. (©CAD Printer)

121
Il existe un ensemble qui est connu par l’extrudeur, c’est l’endroit où nous allons décider la
quantité de filament qui va rentrer à la tête d’impression, à l’interne nous avons un moteur pas
à pas qui lié à une roue denté qui va pousser le filament vers le bas, pour s’assurer que le
filament il rentre à la tête nous avons un système de ressort qui va venir appuyer contre le
filament pour le prisonnier contre la roue denté. (Voir la figure IV.15)

Figure IV. 15: Extrudeur. (©CAD Printer)

Alors à ce stade nous avons le choix d’opter l’extrusion directe ou de type BOWDEN, le tableau
IV. 9 Représente la comparaison entre ces deux possibilités et comme choix nous avons décidé
d’utilisé l’extrusion BOWDEN.
Tableau IV. 9: Extrusion directe VS Extrusion BOWDEN. (©CAD Printer)

Extrudeur est placé directement sur la tête de


chauffe, alors le système devient lord qui va
Extrusion
Directe demander un système de mouvement plus
conséquent et des vitesses moins importantes,
par contre il sera plus précis grâce à la distance
réduite entre l’extrudeur et la tête

Extrudeur placé à l’extérieur de la tête sur un


endroit fixé sur le cadre, alors le système de
Extrusion tête est léger qui va nous permettre d’atteindre
BOWDEN des vitesses importantes, mais à cause de la
grande distance entre l’extrudeur et la tête lors
de l’utilisation des matériaux élastique, ces
derniers vont être bloqué dans ce guidage
allongé

122
Au-dessous d’extrudeur le fil va s’insérer en sous partie nommé HOT END (Voir la figure IV
.16) qui est constitué par la buse d’où le plastique visqueux va s’échapper, le bloc de chauffe
qui rassemble la cartouche de chauffe et la sonde de température , ainsi un dissipateur
thermique qui empêche la monté de la chaleur du bloc de chauffage vers le haut de la tête
d’impression et finalement une barrière thermique pour faire le lien entre le dissipateur et le
bloc de chauffe .

Figure IV. 16: Hot End de l'Imprimante. (©CAD Printer)

Finalement, nous trouvons dans l’ensemble de tête un ventilateur qui sert à solidifier le plastique
fondue à la sortie et maintenir cette matière dans ca place où elle est posé.
La figure IV.17 représente la modélisation de la tête d’impressions que nous allons utiliser y
compris le moteur à l’extérieur avec son fixation.

Figure IV. 17: Conception et modélisation de l'ensemble de tête d'impression

La question qui se pose à l’instant c’est où il va être déposé ce plastique fondue ?

123
Le plateau va être destiné à réceptionner le plastique fondue, ce dernier est constitué par une
plaque d’aluminium et autre de verre, celle d’aluminium est chauffé par une cartouche lors de
l’utilisation Del ‘ABS par contre c est pas nécessaire lors de l’utilisation du PLA.

La chauffe permet une meilleure adhérence de premières couches surtout sur tout lors de
l’utilisation des matières spécifique comme l’ABS.

Ce plateau se déplace en axe Z, autrement dit-il mente vers la buse d’une manière
perpendiculaire, grâce à un moteur qui entraine une vis à bille attachée à la fixation du plateau
pour avoir un mouvement de translation à partir du mouvement de rotation, ainsi le système rail
patin qui est fixé dans la tôle de fixation du plateau pour guider la translation . (Voir la figure
IV.18)

Figure IV. 18: Déplacement du plateau en Z.

Pour que l’imprimante 3D exécute les trajectoires demandées dans le fichier STL (STereo-
Lithography), il faut que la tête dans ce cas se déplace en x et Y.

la figure IV.20 représente le bloc supérieur qui assure la translation dans ces deux axes en
utilisant les systèmes poulies courroies entrainé par des moteur pas à pas avec des tiges bloquées
par des pièces, ces dernier permet d’accueillir des guidages linéaire pour guider la translation
des tôles de fixation à fin de fixer la courroie ouverte comme la figure IV.19 nous montre.

Figure IV. 19: Fixation courroie ouverte.


124
X

Capteur Y
Y

Capteur X

Figure IV. 20: Déplacement X et Y.

Le bloc de plateau sera visser sur une tôle de structure, et juste en haut nous trouvons le bloc
supérieur qui est tenu par une structure des corniers en premier étage et en deuxième étage nous
trouvons le support du rouleau du filament avec des trous pour dégager la chaleur ainsi un
ventilateur pour le refroidissement. (Voir la figure IV.21)

Capteur z

Figure IV. 21: Structure générale interne de l’imprimante 3D.

125
La structure externe de la machine ou bien le design est une tôle pliée en Alucobond avec un
arrondi de rayon 30 mm qui sera soudé avec la tôle de structure interne, ainsi un couvercle
mobile grâce au charnière pour déposer le rouleau de plastique (Voir la figure IV.22)

Figure IV. 22: Structure externe.

Le design de la machine est représenté par la figure IV.23.

Figure IV. 23: Design de l'imprimante 3D.

Après ce stade nous avons préparé les dessins techniques et les fichiers DXF (Drawing
eXchange Format) pour le découpage laser. (Voir la figure IV.24)

126
Figure IV. 24: Préparation des dessins techniques et des fichiers DXF.

L’ordre d’assemblage de la machine est préparé comme présenté par le tableau IV.10.
Tableau IV. 10: Ordre d'assemblage.

Ordre N° Intitulé de la N° Intitulé de la Procédé


d'assemblage d'approvisionnement pièce 1 d'approvisionnement pièce 2 d’assemblage
la pièce 1 de la pièce 2
1 I3D-0001 Tôle 33D I3D-0008 électronique vissage
2 I3D-0001 Tôle 33D I3D-000514 2x Rails vissage
3 I3d-000514 2x Rails I3D-000512 2x patin glissement +
buté
4 I3D-0001 Tôle 33D I3d-000518 fixation vissage
moteur du
plateau
5 I3d-000515 Moteur I3D-005171 Accouplement Serrage
plateau
6 I3D-005171 Accouplement I3D-005172 arbre du Serrage
moteur
7 I3d-000516 fixation I3d-000515 Moteur vissage
moteur du plateau
plateau
8 I3D-0011 Tôle I3d-000516 fixation vissage
d'isolation moteur du
plateau
9 I3D-000512 2x Patins I3d-000513 Tôle de vissage
maintien
plateau
10 I3d-000513 Tôle de I3D-005173 noyau vissage
maintien
plateau

127
11 I3d-000513 Tôle de I3d-000511 plateau vissage
maintien
plateau
12 I3D-002413 Bloc +TIES I3D-002419 poulie lisse écrou,
rondelle
13 I3D-002418 fixation des I3D-0024111 Guidel vissage
guides l linéaire
14 I3D-002412 tiges I3D-0024111 Guidel glissement
linéaire
15 I3D-002412 tiges I3D-002413/I3D- blocs Serrage
00241
16 I3D-002418 fixation des I3D-002421 arbre lisse vissage
guides l
17 I3D-002413 Bloc +TIGE I3D-002419 poulie lisse écrou,
rondelle
18 I3D-00241 fixation des I3D-0024111 Guidel vis
guides l linéaire
19 I3D-002412 tiges I3D-0024111 Guidel glissement
linéaire
20 I3D-002412 tiges I3D-002413/I3D- blocs Serrage
002414
21 I3d-000515 moteur axe x I3D-00241 fixation des vissage
guides
22 I3D-002416 poulie denté I3d-000515 moteur vissage
23 I3D-00243/I3D- PIECE I3D-00241/I3D- TÔLE vissage
002417 BLANCHE 002418 FIXATION
24 I3D-0024111 Guidel I3D-0024112 TÔLE fixation vissage
linéaire TETE
25 I3D-002412 tiges I3D-0024111 Guide linéaire glissement
26 I3D-0024113/I3D- tête complet I3D-0024112 TÔLE fixation vissage
0024114/I3D- TETE
0024115
27 I3D-00243/I3D- PIECE I3D-002412 tiges Serrage
002417 BLANCHE
28 I3D-00241 fixation I3d-000515 moteur vissage
moteur Ps
29 I3d-000515 moteur I3D-005171 Accouplement Serrage
30 I3D-0024152 arbre I3D-005171 Accouplement Serrage
31 I3D-0024152 arbre I3D-002416 poilue denté vissage
32 I3D-0024151 fixation arbre I3D-0024152 arbre glissement
33 I3D-0024151 fixation arbre I3D-00242 blocs vissage
34 I3D-0024152 arbre I3D-002416 poilue denté vissage
35 I3D-00241 fixation I3D-0001 Tôle 33D vissage
moteur Ps
36 tous tôle /I3D-0017, corniers tous tôle /I3D-0017, corniers soudure par
I3D-0009 I3D-0009 point
37 I3D-0024 ensemble sup tous tôle /I3D-0017, structure contact
I3D-0009 cornière

128
38 I3D-0001 Tôle 33D _ ensemble sup vissage
+structure
cornier
39 I3D-0007 cornier sup I3D-0001 Tôle 33D vissage
40 I3D-0012 3 corniers I3D-0007 cornier sup posé
41 I3D-0012 3 corniers I3D-0013 tôle du posé
rouleau
42 I3D-0019 ventilateur I3D-0001 tôle 33D vissage
43 I3D-0016 CHARNIER I3D-0018 TOL EXTERNE vissage
44 I3D-0018 TÔLE I3D-0001 tôle 33D vissage
EXTERNE
45 I3D-0018 TÔLE I3D-0017 PLUG en eu vissage
EXTERNE
46 I3D-0016 CHARNIER I3D-0015 couvercle vissage
haut
47 I3D-0013 tôle du I3D-0014 rouleau posé
rouleau

II.2.3.2-Partie électrique.
Le câblage est réalisé directement entre la carte de commande et l’alimentation, ainsi la carte
de commande et les moteurs, les capteurs, les ventilateurs et les cartouches de chauffe.

Nous avons opté pour chaine porte câble à fin d’éviter l’endommagement ou blocage du
fonctionnement à cause du déplacement suivant les axe x X et Y avec une chaine porte câble
pour assurer le bon fonctionnement. (Voir IV.25)

Figure IV. 25: Cablage électrique.

129
Alors pour assurer cela, il faut déterminer les câbles qui ont un chemin commun.

Pour faciliter la tâche nous avons préparé la planche à clous représenté dans la figure IV.26.

Figure IV. 26: Planche à clous d’imprimante 3D.


Après nous avons réalisé les dessins techniques des faisceaux comme il montre la figure IV.27.

Figure IV. 27: Dessins tchniques des faisceaux.

II.2.3.3-Partie programmation.
Avant la phase d’impression nous avant trois étapes :

130
 Création d’un fichier STL.
 Convertir le fichier STL en code G.
 Création des trajectoires par le code G.

Chaque une de ces étapes nécessite un logiciel, alors l’entreprise MME a décidé de créer son
propre logiciel concernant l’imprimante qui sera de la responsabilité de l’équipe des ingénieurs
informatiques.

II.2.2-Préparation pour la commande


Le tableau IV.11 représente l’inventaire des pièces de l’imprimante 3D, en se basant sur ce
tableau nous trouvons que 61% des pièces sont destinées à être acheter et le reste sera fabriqué.
Tableau IV. 11: Inventaires des pièces de l'imprimante 3D.

COR COTE tôle i Acheté 1 I3D-0002


COTE 3 Acheté 3 I3D-0003
COR COTE Acheté 1 I3D-0004
HGR20CA Acheté 2 I3d-000512
HGR20-01 Acheté 1 I3d-000514
HGR20-01 Acheté 1 I3d-000514
MOTEUR IMP 3D Acheté 1 I3d-000515
Accouplement Acheté 1 I3D-005171
axe de la vis Acheté 1 I3D-005172
p3 Acheté 1 I3D-005173
COR COTE 2 tôle s Acheté 1 I3D-0007
ELEC Acheté 1 I3D-0008
COR COTE mvt Acheté 3 I3D-0009
COR COTE Acheté 1 I3D-0010
Rouleau Acheté 2 I3D-0014
CHAR Acheté 1
CHAR Acheté 1
plug eu Acheté 1 I3D-0017
VENTILATEUR Acheté 1 I3D-0019
support de ventilateur Acheté 1 I3D-00191
ventilateur Acheté 1 I3D-00192
COR COTE Acheté 1 I3D-0020
COR COTE Acheté 1 I3D-0021
COR COTE Acheté 1 I3D-0022
BLOC Acheté 1 I3D-002411
TIGE 3D Acheté 6 I3D-002412
BLOC 3 Acheté 1 I3D-002414
MA Acheté 1 I3D-002415
MOTEUR IMP 3D Acheté 1 I3d-000515

131
POULIE MOTEUR Acheté 1 I3D-002416
Ar t Acheté 2 I3D-002419
ARBRE Acheté 1 I3D-002420
poulie lisse Acheté 1 I3D-002421
capteur à contact Acheté 3 ID -0046
CARTE M Acheté 1 ID-0060
CHAINE VERTICALE
15x30 Acheté 2 ID-0060
I3D-
GUIDAGE IMPRIMANTE Acheté 4 0024111
fixation c 1 Acheté 1 I3D-00241
tôle Fabriqué 1 I3D-0001
plateau Fabriqué 1 I3d-000511
lm Fabriqué 1 I3d-000513
fixation moteur du pl Fabriqué 1 I3d-000516
TOL ISOLATION Fabriqué 1 I3D-0011
couvercle Fabriqué 1 I3D-0015
D 3D Fabriqué 1 I3D-0018
Fixation1 Fabriqué 2 I3D-0023
fixation moteur rPS Fabriqué 1 I3D-00241
fixation c 2 Fabriqué 1 I3D-002418
FIX Courroie Fabriqué 1 I3D-002422
tôle cp Fabriqué 1
Fixation 2C Fabriqué 2 I3D-0025
tôle capteur y Fabriqué 1 ID-0045
tôle 2 Fabriqué 3 I3D-0012
TOL CH Fabriqué 2 I3D-0013
IMPN ED SUP 2 Fabriqué 1 I3D-0024
BLOC 33 Fabriqué 2 I3D-002413
SUPPORT ARBRE Fabriqué 2 I3D-00243
SUPPORT ARBRE2 Fabriqué 2 I3D-002417
tc Fabriqué 1 ID-0045
BLOC 3 ARBRE Fabriqué 1 I3D-00242

Le tableau IV.12 représente l’inventaire des tôles et les corniers pour la structure générale.
Tableau IV. 12: Inventaire des tôles et des corniers.

composant Epaisseur Matière qte


Tôle 1,5 Alucobond 4
Tôle 5 fibre de verre +cuivre 1
tôle 2 Acier doux 9

132
Tôle 1,5 Acier doux 2
composant Epaisseur mesure de coté qte
cornier 1,5 25/25 15
Le tableau IV.13 représente l’inventaire des câbles.
Tableau IV. 13: Inventaire des câbles de l'imprimante 3D.

Réf équipement section en mm longueur maximale en mm total


FMA 2 AWG 22 SONDE 0,34 1879 2
FMA 2 AWG 22 CAPTEUR 0,34 1437 3
FMA 2 AWG 22 VENTILO 0,34 1879 2
SMBL04 AWG 20 MT 0,6MM² 1480 4
UL1007 AWG 18 PLUG 0,93 273 3
UL1007 AWG 18 ALIM 0,93 176 2
longueur longueur rouleau pièces / rouleau poids en kg
UL1007 AWG 18 0,449 600 1336,302895 78kg
SMBL04 AWG 20 3,834 1000 260,8242045 _
FMA 2 AWG 22 8,564 1000 116,7678655 40kg

II.2.4- Vérifier
Dans cette partie nous allons prendre un exemple de vérification par simulation pour
l’imprimante 3D.

II.2-Ordre d’assemblage de la plaqueuse de chant


Le tableau IV.14 représente l’ordre d’assemblage qu’il faut suivre pour atteindre à la fabrication
de la machine.
Tableau IV. 14: Ordre d'assemblage de la plaqueuse de chant.

N° N°
d'approvisionnement Intitulé de la pièce 1 d'approvisionnement Intitulé de la Procédé
la pièce 1 la pièce 2 pièce 2 d’assemblage
PL-TU 0001 barre 1 PL-TU 0002 barre 3 Soudage complet
Soudage 1 _ PL-TU0004 barre 2 Soudage complet
Soudage 2 _ PL-TU 0005 barre4 Soudage complet
soudage 3 _ PL-TU 0003 4xpied 4xSoudage
structure complet
Soudage 7 PL-TU 0008 barre8 Soudage complet
Soudage 8 _ PL-TU 0007 2x barre 7 2xSoudage
complet
Soudage 9 PL-TU 0006 barre 6 Soudage complet
soudage 10 _ PL-TU 0031 tube 30x30x2 2xSoudage
sup m complet
PL-TU 0005 barre4 PL-TU 0009 tube 50 Soudage complet
x30x2x600
hauteur

133
PL-TU 0020 tube 50x30x2 fix PL-TU 0009 tube 50 Soudage complet
rouleau x30x2x600
hauteur
PL-0004 axe r PL-TI 0002 axe rouleau Assemblage
PL-T0021 rouleaude chant Assemblage 1 _ Assemblage
PL-TU 0005 barre4 PL-TU 0012 barre10 Soudage complet
soudage 13 _ PL-TU 0010,PL- tube 50 Soudage complet
TU 0028 x30x2x500
profondeur
roulement
haut
soudage 14 _ PL-TU 0029 tube 50 Soudage complet
x30x2x500
profondeur
haut
Soudage 15 _ PL-TU 0030 tube 50 Soudage complet
x30x2x500
profondeur
roulement
haut 2
PL-TU 0001 barre 1 PL-TU 0009 tube 50 Soudage complet
x30x2x600
hauteur
PL-T0021 tôle de guidage PL-T0020 tôle de Soudage complet
planche1 guidage
planche
PL-TU 0011 tube 50 x30x2 support PL-T0021 tôle de Soudage complet
roulement haut guidage
planche1
PL-TU 0001 barre 1 PL-TU 0011 tube 50 Soudage complet
x30x2
support
roulement
haut
PL-TU 0011,PL- Soudage 17/18 PL-TU 0027 tube 50x30x2 Soudage complet
TU 0009 rail 1
PL-TU 0011,PL- Soudage 17/18 PL-TU 0010,PL- tube 50 Soudage complet
TU 0009 TU 0028 x30x2x500
profondeur
roulement
haut
PL-TU 0010,PL- tube 50 x30x2x500 PL-TU 0029 tube 50 Soudage complet
TU 0028 profondeur roulement x30x2x500
haut profondeur
haut
PL-TU 0030 tube 50 x30x2x500 PL-TU 0029, PL- _ Soudage complet
profondeur roulement TU 0011
haut 2
PL-TU 0005 barre 4 PL-TU 0021 barre5 Soudage complet

134
PL-TU 0021,PL- _ PL-TU 0026 tube 50x30x2 Soudage complet
TU0004 rail
PL-TU 0021 barre5 PL-TU 0017 tube 40x20x2 Soudage complet
fix chanf
PL-TU 0021 barre5 PL-TU 0022 tube 40x20x2 Soudage complet
rail 2
PL-TU 0022 tube 40x20x2 rail 2 PL-TU 0018 tube 40x20x2 Soudage complet
fix chanf 2
PL-TU 0022 tube 40x20x2 rail PL-TU 0018 tube 40x20x2 Soudage complet
fix chanf
PL-TU 0021 barre5 PL-TU 0023 tube 50x30x2 Soudage complet
rail 3
PL-TU 0026 tube 50x30x2 rail PL-TU 0024 tube 50x30x2 Soudage complet
rail 4
PL-TU 0024 tube 50x30x2 rail 4 PL-TU 0025 tube 50x30x2 Soudage complet
rail 5
PL-TU 0027,PL- _ PL-TU 0050 tube 50x30x2 Soudage complet
TU 0033 ,PL-TU rail 2
0025
PL-TU0004 barre 2 PL-TU 0035 tube 50x30x2 Soudage complet
bac
PL-TU 0035 tube 50x30x2 bac PL-TU 0034 tube 50x30x2 Soudage complet
bac2
PL-TU 0034 tube 50x30x2 bac2 PL-TU 0033 2xtube 2xSoudage
50x30x2 complet
bac1
Soudage 35 _ PL-TU 0031 tube 50x30x2 Soudage complet
bac4
PL-TU 0019 tube 40x20x2 fix chanf _ _ Taraudage
6
PL-TU 0019 tube 40x20x2 fix chanf PL-T0037 tôle fix ff10 b Soudage complet
6
PL-TU 0019 tube 40x20x2 fix chanf PL-T0055 tôle fix fk10 Soudage complet
6 h
PL-TU 0019 tube 40x20x2 fix chanf PL-T0051 2xtôle fix 2xSoudage
6 capteur 1 complet
PL-T00023 2xVIS A BILLE 0 PL-N 0002 2xfix vis a Assemblage
bille noyeau
Assemblage 1 _ PL-0009 2xff10 Assemblage
PL-0009 2xff10 PL-T0037 2xtôle fix Vissage
ff10 b
PL-0010 2xfk10 PL-T0055 2xtôle fix Assemblage
fk10 h
Assemblage 4 _ Assemblage 3 _ Assemblage
PL-0007 2xPièce5 PL-T00023 2xVIS A Assemblage
BILLE 0
PL-0007 2xPièce5 Nema 23 1 26 2xM Assemblage
PL -CA 0001 2xEnsembleCAPTEUR PL-T0051 2xtôle fix Serrage
capteur 1

135
PL-P0001 HGR20CA PL-RA 0001 HGR20-01 Assemblage
PL-P0001 HGR20CA PL-T 0013 tôle fix patain Vissage
PL-MIEL0001 moteur 12k rpm 370 PL-T 0013 tôle fix patain Vissage
PL-TU 0019 tube 40x20x2 fix chanf PL-RA 0001 HGR20-01 Vissage
6
PL-T0039 barre galet PL-00012 galet Vissage
caoutchouc
2xPL-TU 0015 tube 40x20x2 fix chanf PL-0012ET PL- sup M Soudage complet
T0052
PL-TU 0015 tube 40x20x2 fix chanf PL-TU 0016 tube 40x20x2 Soudage complet
fix chanf
PL-T 0014 tôle fix chanf PL-0012ET PL- sup M Vissage
T0052
sk 65 37 CHANF moteur2 PL-T 0014 tôle fix chanf Vissage
PL-TU 0016 tube 40x20x2 fix chanf PL-T 0015 PL-T 0015 Vissage
PL-T 0014 tôle fix chanf sk 65 37 CHANF moteur2 Vissage
PL-T0018 fix moteur vab PL-TU 0011 2xtube 50 2xVissage
x30x2
support
roulement
haut
nema23 2a pg4 MOTEUR SERRAGE PL-T0033 2xSup M 2xvissage
PL-Ac 0002 accouplement semi PL-0003 2xVIS A Assemblage
rigide BILLE 0
PL-G 0003 fix vis a bille PL-0003 2xVIS A Assemblage
BILLE 0
PL-T0033 Sup M PL-T0039 barre galet Vissage
PL-P0001 HGR20CA PL-0011 2xcale patin Vissage
Vissage 10 _ PL-RA 0002 2xHGR20-01 Vissage
PL-0012ET PL- sup M PL-0011 2xcale patin Vissage
T0052
PL-TU 0011 tube 50 x30x2 support PL-RA 0002 2xHGR20-01 Vissage
roulement haut
PL-T00039 tôle fix capteur PL-TU 0029 tube 50 Assemblage
x30x2x500
profondeur
roulement
haut
PL -CA 0001 EnsembleCAPTEUR PL-T00039 tôle fix Vissage
capteur
PL-T0018 2X fix moteur vab PL-G 0003 2x fix vis à 2X vissage
bille
PL-TU 0013 tube 4060 i PL-TU 0014 i2 Soudage complet
PL-0013 galett i PL-TU 0014 i2 Vissage
PL-0001 2X BLOCAGE PL-TU 0013 tube 4060 i Vissage
PL-Ti 0001 2XTER2 PL-T0006 tôle face Assemblage

136
PL-Ti 0001 2XTER2 PL-0001 2X Assemblage
BLOCAGE
PL-G 0001 2XGUIDAGE PL-Ti 0001 2XTER2 Assemblage
PL-TU 0012 barre10 PL-G 0001 2xGUIDAGE Vissage
PL-T0038 tôle fix motore PL-TU 0024,PL- tube 50x30x2 Vissage
TU 0009 rail 4,tube 50
x30x2x600
hauteur
TR87D100L4- moteur entrainement PL-T0038 tôle fix Vissage
41,74-M1-0° planche motore
pl-ch01 chaine complete patin TR87D100L4- moteur Vissage
41,74-M1-0° entrainement
planche
PL-T0022 à PL- Bac a colle PL-TU 0034,PL- soudage 12 Soudage complet
T0026 , TU 0033
PL0005,PL-
AC0001
PL-T0032 tôle fix galet PL-TU 0028 tube 50x30x2 Vissage
rail
PL-T 0014 tôle fix chanf sk 65 37 CHANF moteur2 Vissage
PL-T 0014 tôle fix chanf PL-TU 0018 tube 40x20x2 Vissage
fix chanf
PL-T 0015 tôle fix chanf pl-M moteur 12k Vissage
rpm 370
polissage
PL-T 0015 tôle fix chanf PL-TU 0017 tube 40x20x2 Vissage
fix chanf
PL-TU 0001 barre 1 PL-T0031 tôle fix Vissage
guidage
chant
PL-T0036 tôle fix m795 PL-MC0001 moteur Vissage
entrainement
de chant
PL-0008 Pièce5 PL-MC0001 moteur Assemblage
entrainement
de chant
PL-T0036 tôle fix m795 PL-T0031 tôle fix Vissage
guidage
chant
PL-T0031 tôle fix guidage chant PL-CHA0001 GUIDAGE Vissage
CHNAT1
PL-T0002 tôle niveau0 PL-TU 0031 tube 30x30x2 Soudage par
sup m point
PL-Telec tôle tableau électrique PL-T0002 tôle niveau0 Vissage
PL-T0001 tôle face sup PL-T0004 tôle COT Assemblage
PL-T0005 TOL ALIMINUM 0.3 PL-T0001 tôle face sup Assemblage
COT2

137
II.3-Préparation de la commande
Le tableau IV.15 représente les sources des pièces constitutives de la machine.
Tableau IV. 15: Inventaire des pièces de la plaqueuses.

Source de pièce Nombre pourcentage


Acheté 89 58,55263158
Fabriqué 63 41,44736842

Le tableau IV.16 représente l’inventaire des 52 tubes qui construit la structure générale de la
plaqueuse, alors ce tableau représente les dimensionnements nécessaires dont nous avons
besoin.
Tableau IV. 16: Inventaire des tubes.

Désignation Dimensions Longueur (mm)


(mm)
Rectangle carré
tube 50x30x2 bac 50x30x2 1850
tube 50x30x2 bac1 50x30x2 1850
tube de compression 100x40x2 1850
tube 50 x30x2 3 50 x30x2 1750
tube 50 x30x2 3 50 x30x2 1750
tube 50x30x2 mise en l 50x30x2 1750
tube 50 x30x2 50x30x2 1100
tube 50 x30x2 1 50x30x2 800
tube 50 x30x2 50x30x2 800
tube 50 x30x2 1 50x30x2 800
tube 50x30x2 rail 4 50x30x2 800
tube 50x30x2 rail5 50x30x2 750
tube 30x30x2 sup m 30x30x2 700
tube 30x30x2 sup m 30x30x2 650
tube 50x30x2 rail 3 50x30x2 650
tube 50x30x2 rail 2 50x30x2 600
tube 50x30x2 rail 1 50x30x2 600
tube 50x30x2 rail 50x30x2 600
barre5 50x30x2 600
tube 50x30x2 fix rouleau 50x30x2 590
tube 40x20x2 rail 40x20x2 590
tube 40x20x2 fix chanf1 40x20x2 545
tube 40x20x2 fix polis1 40x20x2 472
tube 40x20x2 fix 40x20x2 472
barre10 100x40x2 465
tube 40x20x2 fix chanf 40x20x2 465
barre3 50x30x2 435
barre 1 50x30x2 400
pied structure 50x30x2 317

138
barre2 50x30x2 305
barre 4 50x30x2 275,1
pied structure 50x30x2 275,1
pied structure 50x30x2 231
pied structure 50x30x2 200
barre6 50x30x2 174,5
barre7 50x30x2 172,7
barre7 50x30x2 156,3
barre8 50x30x2 155
tube 50 x30x2x600 hauteur 50x30x2 155
tube 50 x30x2x600 hauteur 50x30x2 142,7
tube 50 x30x2x500 profondeur roulement haut 50x30x2 130
tube 50 x30x2x500 profondeur roulement haut 50x30x2 125
tube 50 x30x2 support roulement haut 50x30x2 125
tube 50 x30x2 support roulement haut 50x30x2 39
tube 40x20x2 fix polis1 40x20x2 670
tube 40x20x2 fix polis 40x20x2 670
tube 50x30x2 bac2 50x30x2 204
tube 50x30x2 bac1 50x30x2 463
tube 50x30x2 bac3 50x30x2 463
tube 50x30x2 bac4 50x30x2 104
tube 50x30x2 mise en l 50x30x2 97
tube 50x30x2 bac 50x30x2 142,5
Composant tube 50x30x2 40x20x2 100x40x
2
Longueur 19426,9 2544 2315
épaisseur 5 2 2

En se basant sur le tableau IV.17 nous avons pu détecter le nombre nécessaire des tôles de
chaque type.
Tableau IV. 17: Inventaire des tôles de la plaqueuse.

Pièces dimensionnements épaisseur Nombre


tôle de bac Longueur 1147 mm, Largeur 84 mm, Acier doux 2
tôle fix chanf Longueur 190mm, largeur 136.5 mm, Acier doux 2
tôle fix chanf Longueur 190 mm, largeur 136.5 mm, Acier doux 2
tôle fix ff10 Longueur 154 mm, Largeur 60mm, Acier doux 2
tôle fix fk10 Longueur162 mm, Largeur 44mm, Acier doux 2
tôle fix galet Longueur 134.5 mm, largeur 41mm, Acier doux 2
tôle fix guidage Longueur 256.5 mm, largeur 130 mm, Acier doux 2
chant
tôle fix m795 Longueur 167.5mm, largeur 75 mm, Acier doux 2

139
tôle fix mise en Longueur268 mm, largeur59mm, Acier doux 2
longueur
tôle fix patain Longueur 165mm, largeur 155.5 mm, Acier doux 2
tôle niveau0 Longueur 1850 mm, largeur 650 mm, Acier doux 2
tôle rouleau Longueur 50mm, largeur 50mm, Acier doux 2
TÔLE RESE Longueur 293 mm, Largeur 225 mm, Acier doux 4
tôle roue Longueur 1147mm, Largeur 84 mm, Acier doux 4
moletée 20
tôle fix moteur Longueur 250 mm, Largeur 325 mm, Acier doux 8
tôle de guidage Longueur 500 mm, Largeur 159 mm, Acier doux 10
planche
tôle de guidage Longueur 500 mm, Largeur 100 mm, Acier doux 10
planche1
tôle fix Longueur 67 mm, Largeur 40 mm, Acier doux 0.5
aspiration
tôle fix capteur Longueur 95 mm, Largeur 30 mm, Acier doux 0.5
tôle fix capteur 1 Longueur 50 mm, Largeur 49 mm, Acier doux 0.5
tôle haut Longueur 1923.5 mm, Largeur723mm, Alucobond 3
tôle Longueur 1453.5 mm, Largeur 709.5, Alucobond 3
ALIMINUM 0.3
COT2
TOL ARR Longueur 1837 mm, Largeur 640, Alucobond 3
TOL COT Longueur 1403.5, Largeur695.5mm, Alucobond 3 7
tôle face Longueur 1973, Largeur 779.5 mm, Alucobond 3
tôle face Longueur 1845 mm, Largeur 780 mm, Alucobond 3
tôle face sup Longueur1923.5mm, Largeur549.5mm,Alucobond 3

Le tableau IV.18représente l’inventaire des câbles utilisés.


Tableau IV. 18: Inventaire des câbles utilisés.

Réf longueur
longueur longueur m pièces / roll
rouleau poids en kg
UL1007 AWG 18 5200 5,2 600 115,3846154 78kg
SMBL04 AWG 20 17600 17,6 1000 56,81818182 _
FMA 2 AWG 22 5500 5,5 1000 181,8181818 40kg
SMBL04 AWG18 4900 4,9 1000 204,0816327 _

140
Après les inventaires, nous avons élaboré les dessins techniques et les fichiers XDF pour les
tôles fabriquées en découpe laser. (Voir la figure IV.28)

Figure IV. 28 : Élaboration des dessins techniques et fichiers DXF de la plaqueuse.

III-Conclusion
Dans ce chapitre nous avons présenté toute préparation qui se manifeste dans l’inventaire,
l’ordre de fabrication et d’assemblage ainsi préparation de passation de commande pour la
réalisation de la plaqueuse de chant où cette dernier a nécessité la conception de l’imprimante
3D.

141
Chapitre V : Etude financière.

142
V.1-Introduction
Dans ce chapitre nous allons calculer le coût de la réalisation estimative de la machine.

V.2- Etude Financière


En se basant sur le tableau IV.1 qui représente l’inventaire des pièces de la plaqueuse de chant
nous trouvons les résultats traduit par la figure V.1.

41% Achat
59% Fabrication (Normal)

Figure V. 1: Résultat d'inventaire.

Le coût total de pièces achetées représenté par le tableau V.1 est calculé grâce au tableau IV.1.
Tableau V. 1: Coût total des pièces achetées.

Intitulé du Type Qte N°APP Coût unitaire Longueur total


composant estimatif en mm
tube 4060 i Acheté 1 PL-TU 0013 240 2000 240
barre 1 Acheté 1 PL-TU 0001 59 650 59
barre 3 Acheté 1 PL-TU 0002 167 1850 167
pied structure Acheté 4 PL-TU 0003 72 800 288
barre 2 Acheté 1 PL-TU0004 167 1850 167
barre 4 Acheté 1 PL-TU 0005 59 650 59
barre6 Acheté 1 PL-TU 0006 158 1750 158
barre7 Acheté 2 PL-TU 0007 54 590 108
barre6 Acheté 1 PL-TU 0008 158 1750 158
tube 50 x30x2x600 Acheté 2 PL-TU 0009 540 6000 1080
hauteur
tube 50 x30x2x500 Acheté 2 PL-TU 0010 42 465 84
profondeur
roulement haut
tube 50 x30x2 Acheté 2 PL-TU 0011 54 600 108
support roulement
haut
barre10 Acheté 1 PL-TU 0012 600 1750 600

143
HGR20-01 Acheté 1 PL-RA 0001 112 700 112
HGR20CA Acheté 4 PL-P0001 50 _ 200
moteur 12k rpm 370 Acheté 2 PL-MIEL0001 1500 _ 3000
lame mise en Acheté 2 PL-L0001 30 _ 60
Longueur
moteur2 Acheté 2 sk 65 37 750 _ 1500
CHANF
moteur 12k rpm 370 Acheté 2 PL-PO 0001 1000 _ 2000
polissage
ROUE POLISSAGE Acheté 2 PL-RP0001 200 _ 400
roue de chanf Acheté 2 PL-RC0001 350 _ 700
tube 40x20x2 fix Acheté 2 PL-TU 0015 16 305 32
chanf
tube 40x20x2 fix Acheté 1 PL-TU 0016 10 200 10
chanf
tube 40x20x2 fix Acheté 1 PL-TU 0017 14 275 14
chanf
fix vis a bille Acheté 1 PL-G 0002 0 _ 0
VIS A BILLE 0 Acheté 2 PL-0003 250 _ 500
tube 40x20x2 fix Acheté 1 PL-TU 0018 12 231 12
chanf
tube 40x20x2 fix Acheté 1 PL-TU 0019 35 700 35
chanf
tube 50x30x2 fix Acheté 1 PL-TU 0020 36 400 36
rouleau
axe rouleau Acheté 1 PL-TI 0002 100 _ 100
Rouleau de chant Acheté 1 PL-T0021 300 _ 300
barre5 Acheté 1 PL-TU 0021 99 1100 99
tube 40x20x2 rail Acheté 1 PL-TU 0022 2 39 2
tube 50x30x2 rail Acheté 1 PL-TU 0023 13 143 13
tube 50x30x2 rail Acheté 1 PL-TU 0024 32 347 32
tube 50x30x2 rail Acheté 1 PL-TU 0025 16 173 16
tube 50x30x2 rail Acheté 1 PL-TU 0026 15 156 15
tube 50x30x2 rail Acheté 1 PL-TU 0027 40 435 40
tube 50x30x2 rail Acheté 1 PL-TU 0028 68 750 68
tube 50 x30x2x500 Acheté 2 PL-TU 0028 14 155 28
profondeur
roulement haut
tube 50 x30x2x500 Acheté 2 PL-TU 0029 43 472 86
profondeur
roulement haut
HGR20-01 Acheté 2 PL-RA 0002 112 700 224

144
tube 50 x30x2x500 Acheté 2 PL-TU 0030 29 125 58
profondeur
roulement haut
VIS A BILLE 0 Acheté 2 PL-T00023 300 _ 600
accouplement semi Acheté 2 PL-Ac 0002 50 _ 100
rigide
MOTEUR Acheté 2 Y2-90 -S6 900 _ 1800
SERRAGE
M Acheté 2 Nema 23 1 26 400 _ 800
Pana Acheté 2 PL-0007 10 _ 20
tube 50x30x2 mise Acheté 1 PL-T0035 14 104 14
en l
moteur entrainement Acheté 1 PL-MC0001 100 _ 100
de chant
Pièce5 Acheté 1 PL-0008 10 _ 10
moteur entrainement Acheté 1 TR87D100L4- 12000 _ 12000
planche 41,74-M1-0°
tube 30x30x2 sup m Acheté 2 PL-TU 0031 87 670 174
tube 50x30x2 bac Acheté 1 PL-TU 0035 19 142,5 19
tube 50x30x2 bac2 Acheté 1 PL-TU 0034 27 204 27
tube 50x30x2 bac1 Acheté 1 PL-TU 0033 57 436 57
tube 50x30x2 bac3 Acheté 1 PL-TU 0032 60 463 60
tube 50x30x2 bac4 Acheté 1 PL-TU 0031 14 104 14
fk10 Acheté 2 PL-0010 0 _ 0
ff10 Acheté 2 PL-0009 0 _ 0
capteur à contact Acheté 1 PL-CA0002 20 _ 20
mécanique
tige de galet Acheté 1 PL-TI0004 5 _ 5
EnsembleCAPTEUR Acheté 3 PL -CA 0001 30 _ 90
DIN 625 SKF - SKF Acheté 3 PL-V 0001 100 _ 300
61801-2RS1
VIS Acheté 1 PL-V0003 5 _ 5
roulement 25-8-8 Acheté 2 PL-RO 0002 15 _ 30
ressort final Acheté 1 PL-RE0001 10 _ 10
Pièce16 Acheté 1 PL-0005 10 _ 10
roulement ENCO Acheté 3 roulement 60 _ 180
accouplement semi Acheté 1 PL-AC 0001 50 _ 50
rigide
MOTEUR Acheté 1 nema23 2a pg4 600 _ 600
SERRAGE
G5 Acheté 1 PL-0013 28 _ 28
roulement5-16- Acheté 1 PL-R 0002 15 _ 15

145
VIS Acheté 1 PL-V0002 5 _ 5
moteur 795 Acheté 1 PL-MC0002 100 _ 100
capteur à contact Acheté 1 PL-CA0003 15 _ 15
TER2 Acheté 2 PL-Ti 0001 _ 0
GUIDAGE Acheté 2 PL-G 0001 _ 0
galett i Acheté 25 PL-0013 30 _ 750
DIN 912 - M8 x 40 Acheté 25 PL-V0004 1 _ 25
CHAR FIN Acheté 2 charnier 5 _ 10
G5 Acheté 1 PL-0013 _ 0
Chaîne à rouleaux Acheté 1 PL-0024 800 _ 800
Pignon de chaîne à Acheté 1 PL-0026 300 _ 300
rouleaux1
chaine plate Acheté 82 PL-0028 0 _ 0
chaine plate Acheté 81 PL-0029 0 _ 0
patin chaine Acheté 79 PL-0030 55 _ 4345
fix vis à bille Acheté 2 PL-G 0003 0 _ 0
Total en DH 36456

59% des pièces fabriqués sont compris entre des pièces et des tôles, alors le tableau V.2
représentation le prix d’achat concernant les tôles en s’appuyant sur le tableau IV.17.
Tableau V. 2: Coût d'achat des tôles

Pièce Qte Réf Epaisseur Longueur Largeur Surface Coût en


en mm en mm en mm en mm² DH

Supp M 2 PL-T0027 1,5 185 60 0,0111 2,22

tôle fix 1 PL-T0039 1,5 95 30 0,00285 0,57


capteur

tôle fix 2 PL-T0040 1,5 67 40 0,00268 0,536


aspiration

SOCLE 1 PL-T0041 1,5 150 80 0,012 2,4

tôle fix 2 PL-T0051 1,5 50 49 0,00245 0,49


capteur 1

fixation pied 1 PL-T 0009 2 50 50 0,0025 0,5

SUPPORT 1 PL-T 0011 2 15 41 0,000615 0,123


GALET

G11 1 PL-T 0012 2 41 20 0,00082 0,164

146
tôle fix patin 2 PL-T 0013 2 165 155,5 0,0256575 5,1315

tôle fix 2 PL-T 0014 2 190 136,5 0,025935 5,187


chanf

tôle fix 2 PL-T 0015 2 190 136,5 0,025935 5,187


chanf

tôle niveau0 1 PL-T0002 2 1850 650 1,2025 240,5

fix moteur 1 PL-T0018 2 95 50 0,00475 0,95


vab

fix moteur 1 PL-T0019 2 124 50 0,0062 1,24


vab

tôle de bac 1 PL-T0024 2 1147 84 0,096348 19,2696

tôle fix 1 PL-T0031 2 256,5 130 0,033345 6,669


guidage
chant

tôle fix galet 1 PL-T0032 2 134,5 41 0,0055145 1,1029

supp M 1 PL-T0033 2 167,5 60 0,01005 2,01

tôle fix mise 1 PL-T0034 2 268 59 0,015812 3,1624


en longueur

tôle fix 1 PL-T0036 2 167,5 75 0,0125625 2,5125


m795

tôle fix ff10 1 PL-T0037 2 154 60 0,00924 1,848

tôle rouleau 1 PL-T0050 2 50 50 0,0025 0,5

tôle fix fk10 1 PL-T0055 2 162 44 0,007128 1,4256

tôle face sup 1 PL-T0001 3 1923,5 549,5 1,05696325 211,39265

tôle face 1 PL-T0003 3 1845 780 1,4391 287,82

tôle COT 1 PL-T0004 3 1403,5 695,5 0,97613425 195,22685

tôle 1 PL-T0005 3 1453,5 709 1,0305315 206,1063


ALIMINUM
0.3 COT2

tôle face 1 PL-T0006 3 1973 779,5 1,5379535 307,5907

tôle haut 1 PL-T0007 3 1923,5 723 1,3906905 278,1381

147
tôle ARR 1 PL-T0008 3 1837 640 1,17568 235,136

tôle roue 1 PL-T0025 4 1147 84 0,096348 19,2696


moletée

TÔLE 1 PL-T0026 4 293 225 0,065925 13,185


RESE

Réglage fix 1 PL-T 0016 8 105 64,5 0,0067725 1,3545


polis

Réglage fix 1 PL-T 0017 8 105 64,5 0,0067725 1,3545


chanf

tôle fix 1 PL-T0038 8 250 325 0,08125 16,25


motore

tôle de 1 PL-T0020 10 500 159 0,0795 15,9


guidage
planche

tôle de 1 PL-T0021 10 500 100 0,05 10


guidage
planche1

fond bac à 1 PL-T0022 20 470 200 0,094 18,8


colle

SUP 1 PL-T0010 40 40 40 0,0016 0,32


GALET 2

Arrière bac à 1 PL-T0023 50 200 100 0,02 4


colle

Total 2125,5427

Concernant le Coût de fabrication des pièces destinées à être fabriquées avec le procédé de
fonderie sont présentées par le tableau V.3.
Tableau V. 3: Coût de la fabrication par fonderie.

Poids en Coût en
Pièce type Opération Machine Qte Réf
Kg DH
BLOCAGE Fabriqué Fonderie Four 2 PL-0001 0,129 7,74
Rég colle Fabriqué Fonderie Four 1 PL-0021 0,8 24
Forme
Fabriqué Fonderie Four 1 PL-0022 0,77 23,1
hélice
Total 54,84

148
Concernant le Coût de fabrication des pièces destinées à être fabriquées avec le procédé
d’impression sont présentées par le tableau V.4.
Tableau V. 4: Coût de la fabrication par Impression.

Pièce type Opération Machine Qte Réf Poids en Coût en


Kg DH
aspiration Fabriqué Impression Imprimante 3d 2 PL-AS 0,051 6,63
découpage 0002
crémaillère Fabriqué Impression Imprimante 3d 1 PL-0020 0,001 0,065
guidage Fabriqué Impression Imprimante 3d 1 PL-0017 0,016 1,04
coteau
partie1 Fabriqué Impression Imprimante 3d 1 PL-0018 0,057 3,705
aspiration Fabriqué Impression Imprimante 3d 2 PL-AS 0,019 2,47
0001
partie2 Fabriqué Impression Imprimante 3d 1 PL-0018 0,057 3,705
Engrenage Fabriqué Impression Imprimante 3d 1 PL-E0001 0,001 0,065
cylindrique2
Total 17,68

Concernant le Coût de fabrication des pièces destinées à être fabriquées avec le procédé découpe
laser sont présentées par le tableau V.5.
Tableau V. 5: Coût de la fabrication par découpage laser.

Pièce Type Qte Réf Coût en DH


tôle fix fk10 Fabriqué 1 PL-T0055 20,50775
tôle fix ff10 Fabriqué 1 PL-T0037 13,815675
tôle niveau0 Fabriqué 1 PL-T0002 128
SOCLE Fabriqué 1 PL-T0041 13,851175
tôle rouleau Fabriqué 1 PL-T0050 5,98175
TOL ARR Fabriqué 1 PL-T0008 249,124775
tôle roue moletée Fabriqué 1 PL-T0025 30,893325
tôle RESE Fabriqué 1 PL-T0026 26,61995
tôle de guidage planche Fabriqué 1 PL-T0020 95,85912
tôle ressort g compression Fabriqué 1 PL-T 0012 3,453525
tôle fix moteur Fabriqué 1 PL-T0038 87,24209
réglage fix polis Fabriqué 1 PL-T 0016 30,646785
réglage fix chanf Fabriqué 1 PL-T 0017 30,646785
supp M Fabriqué 2 PL-T0027 15,20605
tôle fix aspiration Fabriqué 2 PL-T0040 5,9987
tôle fix capteur Fabriqué 1 PL-T0039 7,4942

149
tôle fix capteur 1 Fabriqué 2 PL-T0051 5,80795
tôle fix patin Fabriqué 2 PL-T 0013 22,030875
tôle fix chanf Fabriqué 2 PL-T 0014 26,090425
tôle fix chanf Fabriqué 2 PL-T 0015 26,091725
fix moteur vab Fabriqué 1 PL-T0018 12,022125
fix moteur vab Fabriqué 1 PL-T0019 13,13605
tôle fix guidage chant Fabriqué 1 PL-T0031 22,0597
tôle fix galet Fabriqué 1 PL-T0032 10,66115
supp M Fabriqué 1 PL-T0033 13,7324
tôle fix mise en longueur Fabriqué 1 PL-T0034 20,753475
tôle face Fabriqué 1 PL-T0006 147,0938
TOL COT Fabriqué 1 PL-T0004 131,683375
tôle ALIMINUM 0.3 COT2 Fabriqué 1 PL-T0005 122,556
tôle haut Fabriqué 1 PL-T0007 132,70865
tôle fix m795 Fabriqué 1 PL-T0036 14,4824
guide chant Fabriqué 1 PL-T0044 31,17265
guide chan1 Fabriqué 1 PL-T0043 27,79
Total 1545,21441

Le Coût de fabrication des pièces destinées à être fabriquées avec les procédés découpe par scie et
cisaille, soudage, et perçage manuelle sont présentées par le tableau V.6.
Tableau V. 6: Coût de fabrication divers.

Pièces Type Opération Machine Qte Réf Coût en DH


fixation Fabriqué découpage cisaille à guillotine 1 PL-T 0009 1
pied
axe r Fabriqué soudure Poste de soudure 1 PL-0004 1
tôle face Fabriqué découpage Scie circulaire 1 PL-T0003 1
cale patin Fabriqué perçage Manuelle 2 PL-0011 0,50
tôle face sup Fabriqué découpe Scie circulaire 1 PL-T0001 1
G11 Fabriqué perçage Manuelle 1 PL-T 0012 0,25
TOL ARR Fabriqué perçage manuelle 1 PL-T0008 0,25
Total 5

Le Coût de fabrication des pièces destinées à être fabriquées avec le procédé de pliage (presse
plieuse) sont présentées par le tableau V.7.

150
Tableau V. 7: Coût de fabrication par pliage.

Pièces Type Qte Réf Nombre de pliage Coût en DH


TOL ARR Fabriqué 1 PL-T0008 4 4
tôle roue moletée Fabriqué 1 PL-T0025 3 3
TÔLE RESE Fabriqué 1 PL-T0026 2 2
tôle face sup Fabriqué 1 PL-T0001 4 4
tôle de bac Fabriqué 1 PL-T0024 2 2
supp M Fabriqué 2 PL-T0027 1 2
tôle fix aspiration Fabriqué 2 PL-T0040 1 2
tôle fix capteur Fabriqué 1 PL-T0039 1 1
tôle fix capteur 1 Fabriqué 2 PL-T0051 1 2
tôle fix patin Fabriqué 2 PL-T 0013 1 2
tôle fix chanf Fabriqué 2 PL-T 0014 1 2
tôle fix chanf Fabriqué 2 PL-T 0015 1 2
fix moteur vab Fabriqué 1 PL-T0018 1 1
fix moteur vab Fabriqué 1 PL-T0019 1 1
tôle fix guidage chant Fabriqué 1 PL-T0031 1 1
tôle fix galet Fabriqué 1 PL-T0032 1 1
supp M Fabriqué 1 PL-T0033 1 1
tôle fix mise en longueur Fabriqué 1 PL-T0034 1 1
tôle face Fabriqué 1 PL-T0006 4 4
tôle COT Fabriqué 1 PL-T0004 4 4
tôle ALIMINUM 0.3 COT2 Fabriqué 1 PL-T0005 4 4
tôle haut Fabriqué 1 PL-T0007 4 4
tôle fix m795 Fabriqué 1 PL-T0036 1 1
guide chant Fabriqué 1 PL-T0044 1 1
guide chan1 Fabriqué 1 PL-T0043 1 1
Total 53

Concernant la partie électrique-électronique de la machine englobe les équipements de commande,


protection et sectionnement.
Les prix des accessoires électriques sont présentés par le tableau V.8.

151
Tableau V. 8: Coût d’achat des accessoires électrique.

Equipement détaillé Coût en DH


VDF p 1700
VDF 2400
4x Driver 150x4
Carte commande 2500
3x Relais SSR 100
3 x contacteur 350
2 x disjoncteur 200
63xbornier 25
2x Rack 20
2xcarte électronique alimentation 600
Botton poussoir 20
Total 4100

Concernant les opérations de l’usinage y compris tournage nous n’avons pas d’information à cause
la sous-traitance et la diversité des prix qui sont liés à plusieurs facteurs.
Alors le Coût de la fabrication de la machine reste préliminaire et estimé comme nous avons noté
dans l’introduction du chapitre.
Le tableau V.9 représente le Coût de fabrication préliminaire.
Tableau V. 9: Estimation du Coût préliminaire de fabrication.

Coût estimé DH
Coût des pièces acheté 36456
Coût d’Achat des tôles 2125,5427
Coût de fonderie 54,84
Coût d’impression 17,68
Coût de laser 1545,21441
Coût divers 5
Coût de pliage 53
Coût d’accessoires électriques 4100
Total 44357,27711

Total avec 22% 54115,8781


Budget maximum 100 000
Prix de vente HT 108 333

152
TVA 22 667
Prix de vente TTC 130 000

Consommation par rapport au budget


maximum 54%

Bénéfice jusqu’à l’instant brut 54218

La figure V.2 représente la répartition des coûts estimés par catégorie.

45,00
38,58
40,00
35,00
30,00
25,00
20,00
15,00
9,76
10,00
5,78
5,00
0,00
Coût d'achat Coût de fabrication Coût administratif

Figure V. 2: Répartition des coûts en pourcentage.

Nous remarquons que le cout d’achat est le dominant par rapport aux autres coûts car la plus part
des pièces de la machine sont importées sous prétexte du non disponibilité au niveau national.

La figure V.3 représente la répartition des coûts estimés détaillés.

50,00 45,88
45,00
40,00 36,46
35,00
30,00
25,00
20,00
15,00 9,76
10,00 2,13 4,10
5,00 0,05 0,02 1,55 0,01 0,05
0,00

Figure V. 3:Répartition des coûts détaillés

153
Nous remarquons que nous avons encore une marge de 46% du budget jusqu’à l’instant, alors cette
marge est très bonne car il reste que les charges de la main d’œuvre, les charges des heures de
travail de machine et charge du tournage , ainsi ces coûts mentionnés sont largement ou hyper
estimés .

V.3- Conclusion
Dans ce chapitre nous avons estimé le coût de la fabrication qui représente 54 % du budget
maximum budget jusque à l’instant.

154
Annexe.

155
Annexe 1 : AMDEC Avant pondération.

Tableau I : AMDEC

Problème Cause Effet Gravité Fréquence Non Criticité Action corrective


détection
Mauvaise Mauvaise qualité perte confiance 3 3 3 27 Calcul de la fiabilité de la
qualité des composants des clients machine
potentiels
Mauvaise qualité Echec du projet 4 1 4 16 prendre en compte l’aspect
des composants financier par la Matrice de
compatibilité pour les
technologies adoptées et faire
une étude financière
Mauvaise choix Blocage du 3 1 3 9 régler la situation financière à
de matériaux projet l’avance (Crédit bancaire)
Mauvaise étude Gaspillage 3 1 2 6 Faire un inventaire fiable de
des machines d'argent et de toutes les pièces utilisées par
existantes temps catégorie et s’assurer des
donnes lors de la commande
Sous-Utilisation Perte opportunité 3 1 2 6 Etude de marché, écoute client
des Compétences de démarquer par et avoir une stratégie pour se
rapport aux positionner dans le marché
concurrents (VA)
Rupture de Manque retard lors de la 2 3 1 6 bonne répartition des taches au
stock d'inventaire de fabrication niveau du gant ou doublé les
stock postes goulots
Risque de Mauvaise 3 1 2 6 bonne étude du marché en se
dégradation position par basant sur le SWOT
rapport aux
concurrents

156
Manque Perte opportunité 3 1 2 6 Bonne étude des
d'inventaire des de démarquer par caractéristiques des machines
pièces utilise rapport aux du marché
dans la machine concurrents
Maintenance Non prise en retard lors de la 2 3 1 6 adopter le SMED ,5S et
difficile compte lors la fabrication repartir les taches
conception de la
machine
Non suivi Mauvaise qualité 2 1 2 4 s'assurer du bon choix du
moyen de transportation et
bonnes conditions
Non suivi Endommagement 2 1 2 4 s'assurer du bon choix du
des pièces moyen de transportation et
bonnes conditions
Production Manque du lente cadence de 2 2 1 4 s'appuyer sur les personnes
complexe document d'ordre fabrication selon le besoin en se basant sur
de fabrication le gant de la fabrication en
fonction d'heure et
responsabilité
technologie ou blocage dans la 2 1 2 4 Faire un inventaire fiable de
méthode réalisation toutes les pièces utilisées par
complexe catégorie et s’assurer des
donnes lors de la commande
Production non Manque Mauvaise 2 1 2 4 contrôle de la qualité des
efficace d’effectif des fiabilité composants lors de la réception
personnels
mouvement déplacement du blocage du projet 2 2 1 4 brainstorming
inutile personnel inutile
déplacement du retard lors de la 2 1 2 4 avoir un document d'ordre de
personnel inutile fabrication fabrication

157
Transports et Risque de Endommagement 2 1 2 4 Attribuer une bonne place pour
Déplacements dégradation lors des pièces le stock et garantir les bonnes
Inutiles de la conditions du stockage
transportation
Risque de Mauvaise qualité 1 1 3 3 Calcul de la fiabilité de la
dégradation lors machine
de la
transportation
Faire un voyage déformation 1 1 3 3 s'assurer des matériaux par
double inutile avec le temps simulation
Faire un voyage non-conformité 3 1 1 3 présence du contrôle dans tous
double inutile les phases (TQM)
Faire un voyage blocage du projet 3 1 1 3 Planifier à l'avance par le
double inutile responsable
Temps Temps d'attente blocage du projet 3 1 1 3 Planifier à l'avance par le
d'attente d'un outil responsable
temps d'attente r blocage dans la 3 1 1 3 contrôler et observer les stocks
pour valider une réalisation par les inventaires
décision.
Goulots Surprocessing 1 1 2 2 Etude de faisabilité, plan
d’étranglements d'action y compris le contrôle
et le responsable
Étapes mal Blocage du 2 1 1 2 régler la situation financière à
synchronisées. projet l’avance (Crédit bancaire)
Manque de Absence de retard lors de la 2 1 1 2 préparation à l'avance les outils
fiabilité calcul de fiabilité fabrication utilisés
de la machine
selon SDF
Absence de retard lors de la 2 1 1 2 gant de fabrication
calcul de fiabilité fabrication
de la machine
selon SDF

158
problème de Budget limité blocage du 2 1 1 2 Faire un inventaire fiable de
remboursement processus de toutes les pièces utilisées par
l'entreprise catégorie et s’assurer des
donnes lors de la commande
Manque en BFR Non accès 2 1 1 2 faire attention à la
maintenabilité dés phase de la
conception
cout de revient Non prise en blocage dans la 2 1 1 2 Etablir une analyse
très important compte d'aspect réalisation fonctionnelle interne (F A S T)
par rapport financière lors la détaillée
cout de vente conception de la
machine
Blocage Perte de temps à Mauvaise 2 2 1 4 Donner au chaque personne les
administratif cause Chemin de précision et taches qui se colle avec ces
signature de finition de compétences
documents pour soudage
validation
Retard des temps mort 1 1 1 1 adopter le SMED ,5S et
Tâches repartir les taches
administratives
lié aux douanes

159
Tableau II : Pondération de la gravité.
N description
1 influence un peu le projet
2 influence
3 arrêt de projet
4 Catastrophe

Tableau III : Pondération de la gravité.


N description
1 possibilité d’arriver une seule fois
2 possibilité d’arriver deux fois
3 possibilité d’arriver plusieurs fois

Tableau III : Pondération de Détection.

N description
1 Détection par observation
2 Détection par l’utilisation des appareils de diagnostique simple
3 détection par l’utilisation des appareils de diagnostique
4 Difficile à détecter

160
Tableau IV : ABC.
N° Effet Criticité Criticité cumulé Criticité cumulé % Pourcentage %
1 Blocage du projet 27 27 17% 3,125
2 Blocage du projet 16 43 27% 6,25
3 Mauvaise position par rapport aux concurrents 9 52 33% 9,375
4 déformation avec le temps 6 58 37% 12,5
5 Perte opportunité de démarquer par rapport aux 6 64 41% 15,625
concurrents
6 Perte opportunité de démarquer par rapport aux 6 70 45% 18,75
concurrents
7 retard lors de la fabrication 6 76 48% 21,875
8 temps mort 6 82 52% 25
9 Gaspillage d'argent et de temps 6 88 56% 28,125
10 retard lors de la fabrication 4 92 59% 31,25
11 blocage du projet 4 96 61% 34,375
12 retard lors de la fabrication 4 100 64% 37,5
13 perte confiance des clients potentiels 4 104 66% 40,625
14 Echec du projet 4 108 69% 43,75
15 blocage du projet 4 112 71% 46,875
16 blocage du projet 4 116 74% 50
17 Mauvaise fiabilité 4 120 76% 53,125
18 Endommagement des pièces 3 123 78% 56,25
19 retard lors de la fabrication 3 126 80% 59,375
20 Surprocessing 3 129 82% 62,5
21 lente cadence de fabrication 3 132 84% 65,625
22 Mauvaise qualité 3 135 86% 68,75

161
23 Endommagement des pièces 3 138 88% 71,875
24 blocage dans la réalisation 2 140 89% 75
25 Non accès 2 142 90% 78,125
26 non-conformité 2 144 92% 81,25

27 Mauvaise précision et finition de soudage 2 146 93% 84,375


28 blocage dans la réalisation 2 148 94% 87,5
29 blocage dans la réalisation 2 150 96% 90,625
30 blocage du processus de l'entreprise 2 152 97% 93,75
31 retard lors de la fabrication 4 156 99% 96,875
32 Mauvaise qualité 1 157 100% 100
total 157

162
Annexe 2 : Annexe 1 : AMDEC Après pondération des résultats.
.
Tableau I : AMDEC

Problème Cause Effet Gravité Fréquence Non Criticité Action corrective


détection
Mauvaise Mauvaise qualité perte confiance 3 3 3 81 Calcul de la fiabilité de la
qualité des composants des clients machine
potentiels
Mauvaise qualité Echec du projet 4 1 4 48 prendre en compte l’aspect
des composants financier par la Matrice de
compatibilité pour les
technologies adoptées et faire
une étude financière
Mauvaise choix Blocage du 3 1 3 27 régler la situation financière à
de matériaux projet l’avance (Crédit bancaire)
Mauvaise étude Gaspillage 3 1 2 18 Faire un inventaire fiable de
des machines d'argent et de toutes les pièces utilisées par
existantes temps catégorie et s’assurer des
donnes lors de la commande
Sous-Utilisation Perte opportunité 3 1 2 18 Etude de marché, écoute client
des Compétences de démarquer par et avoir une stratégie pour se
rapport aux positionner dans le marché
concurrents (VA)
Rupture de Manque retard lors de la 2 3 1 18 bonne répartition des taches au
stock d'inventaire de fabrication niveau du gant ou doublé les
stock postes goulots
Risque de Mauvaise 3 1 2 18 bonne étude du marché en se
dégradation position par basant sur le SWOT
rapport aux
concurrents

163
Manque Perte opportunité 3 1 2 18 Bonne étude des
d'inventaire des de démarquer par caractéristiques des machines
pièces utilise rapport aux du marché
dans la machine concurrents
Maintenance Non prise en retard lors de la 2 3 1 18 adopter le SMED ,5S et
difficile compte lors la fabrication repartir les taches
conception de la
machine
Non suivi Mauvaise qualité 2 1 2 4 s'assurer du bon choix du
moyen de transportation et
bonnes conditions
Non suivi Endommagement 2 1 2 4 s'assurer du bon choix du
des pièces moyen de transportation et
bonnes conditions
Production Manque du lente cadence de 2 2 1 4 s'appuyer sur les personnes
complexe document d'ordre fabrication selon le besoin en se basant sur
de fabrication le gantt de la fabrication en
fonction d'heure et
responsabilité
technologie ou blocage dans la 2 1 2 4 Faire un inventaire fiable de
méthode réalisation toutes les pièces utilisées par
complexe catégorie et s’assurer des
donnes lors de la commande
Production non Manque Mauvaise 2 1 2 4 contrôle de la qualité des
efficace d’effectif des fiabilité composants lors de la réception
personnels
mouvement déplacement du blocage du projet 2 2 1 4 brainstorming
inutile personnel inutile
déplacement du retard lors de la 2 1 2 4 avoir un document d'ordre de
personnel inutile fabrication fabrication

164
Transports et Risque de Endommagement 2 1 2 4 Attribuer une bonne place pour
Déplacements dégradation lors des pièces le stock et garantir les bonnes
Inutiles de la conditions de stockage
transportation
Risque de Mauvaise qualité 1 1 3 3 Calcul de la fiabilité de la
dégradation lors machine
de la
transportation
Faire un voyage déformation 1 1 3 3 s'assurer des matériaux par
double inutile avec le temps simulation
Faire un voyage non-conformité 3 1 1 3 présence du contrôle dans tous
double inutile les phases (TQM)
Faire un voyage blocage du projet 3 1 1 3 Planifier à l'avance par le
double inutile responsable
Temps Temps d'attente blocage du projet 3 1 1 3 Planifier à l'avance par le
d'attente d'un outil responsable
temps d'attente r blocage dans la 3 1 1 3 contrôler et observer les stocks
pour valider une réalisation par les inventaires
décision.
Goulots Surprocessing 1 1 2 2 Etude de faisabilité, plan
d’étranglements d'action i compris le contrôle et
le responsable
Étapes mal Blocage du 2 1 1 2 régler la situation financière à
synchronisées. projet l’avance (Crédit bancaire)
Manque de Absence de retard lors de la 2 1 1 2 préparation à l'avance les outils
fiabilité calcul de fiabilité fabrication utilisés
de la machine
selon SDF
Absence de retard lors de la 2 1 1 2 gant de fabrication
calcul de fiabilité fabrication
de la machine
selon SDF

165
problème de Budget limité blocage du 2 1 1 2 Faire un inventaire fiable de
remboursement processus de toutes les pièces utilisées par
l'entreprise catégorie et s’assurer des
donnes lors de la commande
Manque en BFR Non accès 2 1 1 2 faire attention à la
maintenabilité dés phase de la
conception
cout de revient Non prise en blocage dans la 2 1 1 2 Etablir une analyse
très important compte d'aspect réalisation fonctionnelle interne (F A S T)
par rapport financière lors la détaillée
cout de vente conception de la
machine
Blocage Perte de temps à Mauvaise 2 2 1 4 Donner au chaque personne les
administratif cause Chemin de précision et taches qui se colle avec ces
signature de finition de compétences
documents pour soudage
validation
Retard des temps mort 1 1 1 1 adopter le SMED ,5S et
Tâches repartir les taches
administratives
lié aux douanes

Tableau II : ABC

N° Effet Criticité Criticité %criticité cumulée Pourcentage %


cumulée
1 Blocage du projet 81 81 24% 3,125
2 48 129 39% 6,25
3 Mauvaise position par rapport aux concurrents 27 156 47% 9,375

166
4 déformation avec le temps 18 174 52% 12,5
5 Perte opportunité de démarquer par rapport aux 18 192 58% 15,625
concurrents
6 Perte opportunité de démarquer par rapport aux 18 210 63% 18,75
concurrents
7 retard lors de la fabrication 18 228 68% 21,875
8 temps mort 18 246 74% 25
9 Gaspillage d'argent et de temps 18 264 79% 28,125
10 retard lors de la fabrication 4 268 80% 31,25
11 blocage du projet 4 272 82% 34,375
12 retard lors de la fabrication 4 276 83% 37,5
13 perte confiance des clients potentiels 4 280 84% 40,625
14 Echec du projet 4 284 85% 43,75
15 blocage du projet 4 288 86% 46,875
16 blocage du projet 4 292 88% 50
17 Mauvaise fiabilité 4 296 89% 53,125
18 Endommagements des pièces 3 299 90% 56,25
19 retard lors de la fabrication 3 302 91% 59,375
20 Surprocessing 3 305 92% 62,5
21 lente cadence de fabrication 3 308 92% 65,625
22 Mauvaise qualité 3 311 93% 68,75
23 endommagements des pièces 3 314 94% 71,875
24 blocage dans la réalisation 2 316 95% 75
25 Non accès 2 318 95% 78,125
26 non-conformité 2 320 96% 81,25

27 Mauvaise précision et finition de soudage 2 322 97% 84,375


28 blocage dans la réalisation 2 324 97% 87,5

167
29 blocage dans la réalisation 2 326 98% 90,625
30 blocage du processus de l'entreprise 2 328 98% 93,75
31 retard lors de la fabrication 4 332 100% 96,875
32 Mauvaise qualité 1 333 100% 100
total 333

168
Annexe 3 : Sondage.
Date : 17/03/2021

Bonjour,

Le questionnaire auquel vous allez participer a été créé dans le cadre d’un projet de création
d’entreprise. Nous vous invitons à répondre le plus sérieusement possible aux questions qui vont
vous être posées.

Vos réponses ne seront traitées qu’à des fins statistiques et ce de manière totalement anonyme.

Merci d’avance pour votre aide.

Nom &Prénom : Saad GHOUKAD


Intitulé de l’entreprise : ATELIER 75
Activités de l’entreprise : boiserie menuiserie

Machine : Plaqueuse de chant

D’où vous achetez votre machine : National International

Nom du fournisseur ou distributeur : SCM et STILL BOIS

Pays du fournisseur ou la ville du distributeur : Paris, Rabat et Casa

169
 Qu’est-ce que vous intéresse le plus ?
Qualité

Coût

Délai

 Délai moyen de la réception de la machine : 1mois

Choisir le délai qui vous convient :


15 j 1mois + 1 mois

 Qui est le responsable de la maintenance :

L’Entreprise Sous-Traitant Agent externe


 Comment voyez-vous la maintenance au terme de complexité :

Facile Moyenne Difficile

 Qu’est-ce que vous pensez sur une offre d’une machine avec suivi de la maintenance au temps
réel ?
Intéressant Pas mal Négligeable

 Quel est le nombre d’intervention annuelle de la maintenance 1


 Combien vous coûte en moyenne la maintenance ? 2000DH
 Quel est le temps moyen de réparation ? 8 Heures
 Combien d’heure fonctionne la machine par jour ? 24 Heures
 Quels sont les composants ou le système qui est fréquemment défectueux ?
Partie électrique : alimentation et composants de protection
Roulement

Qu’est-ce que vous gêne dans votre Transaction avec votre fournisseur ?

Qu’est-ce que vous souhaitez comme critère à améliorer dans votre plaqueuse de chant

170
 Machine
Est-ce que vous avez des problèmes concernant le réglage avec
du chant ? pneumatique
Réglage manuel
 Comment vous maintenez la planche ?
Système Opérateur
 Bac à colle
 Combien de colle vous mettez en Kg pour l’encollage ? 1Kg
 Quelle est le temps de chauffe du bac à colle ? 15 Min
 Est-ce que vous avez une dispersion de colle dans la machine ? z Oui Non
 Quelle marque de colle vous utilisez ? Roma
  Bac
Est-ce à colle
que vous avez des problèmes de collage entre chant et la planche ? Oui Non
 Est-ce que vous avez un retard de chant ? Oui Non
 Avec quelle fréquence se répète ce retard ? 3 fois par mois
 Quelle est la solution que vous adoptez pour résoudre ce problème ? réinitialisation de réglage

 Mise en longueur
 Comment se fait la mise en longueur du chant sur la planche ?

Système pneumatique Système électrique


 Mise en longeur
 Quel problème vous avez au niveau de cette phase ? Décalage entre la longueur de chant et la
longueur de planche
 Quelle est la fréquence d’avoir une anomalie au niveau du système pneumatique ? 2 fois par
mois Système électrique Système pneumatique
 Combien coûte l’intervention de la maintenance de ce système ? 500DH
 Que vous préférez parmi ces deux choix ?

Machine avec compresseur Machine sans compresseur


d’air

 Chanfreinage
 Quelle est la technologie adoptée au niveau de cette étape ? roue de chanfreinage

 Quel problème vous avez au niveau de cette phase ? aucun problème

171
 Quelle est la solution adoptée pour résoudre ce problème ? aucune exigence

 Polissage
 Quelle est la technologie adoptée au niveau de cette étape ? polissage manuel
 Quel problème vous avez au niveau de cette phase ?
 Quelle est la solution adoptée pour résoudre ce problème ?
 Comment vous évaluez la finition du chant plaqué sur la planche ?
Parfaite Moyenne Acceptable

 Sécurité
 Est-ce que vous avez un obstacle ou une précaution pour protéger l’opérateur ? Non
Oui Non

 Avez-vous vécu un cas d’accident de travail ?


Oui Non

 Avis
 Que pensez-vous à propos d’une plaqueuse de chant fabriquée au Maroc ?

Excellent Pas mal Négligeable

SAV actif (24/24, 6j /7j) Garantie


Pièces de rechange en juste à temps Suivi au temps réel
Livraison, Installation et Formation Abonnement d’entretien

172
Date : 17/03/2021

Questionnaire

Bonjour,

Le questionnaire auquel vous allez participer a été créé dans le cadre d’un projet de création
d’entreprise. Nous vous invitons à répondre le plus sérieusement possible aux questions qui vont
vous être posées.

Vos réponses ne seront traitées qu’à des fins statistiques et ce de manière totalement anonyme.

Merci d’avance pour votre aide.

Nom &Prénom : ABDELKARIM


Intitulé de l’entreprise : MALAK FER
Activités de l’entreprise : Vente de toutes sortes de panneaux de bois

Machine : Plaqueuse de chant

D’où vous achetez votre machine : National International

Nom du fournisseur ou distributeur : KLK industry

Pays du fournisseur ou la ville du distributeur : Marrakech

173
 Qu’est-ce que vous intéresse le plus ?
Qualité
Coût

Délai

 Délai moyen de la réception de la machine : 1mois

Choisir le délai qui vous convient :


15 j 1mois + 1 mois

 Qui est le responsable de la maintenance :

L’Entreprise Sous-Traitant Agent externe


 Comment voyez-vous la maintenance au terme de complexité :

Facile Moyenne Difficile

 Qu’est-ce que vous pensez sur une offre d’une machine avec suivi de la maintenance au temps
réel ?
Intéressant Pas mal Négligeable

 Quel est le nombre d’intervention annuelle de la maintenance 4


 Combien vous coûte en moyenne la maintenance ? 3000DH
 Quel est le temps moyen de réparation ? 4 Heures
 Combien d’heure fonctionne la machine par jour ? 8 Heures
 Quels sont les composants ou le système qui est fréquemment défectueux ?
Partie électrique : alimentation et composants de protection
Compresseur d’air

Qu’est-ce que vous gêne dans votre Transaction avec votre fournisseur ?

Qu’est-ce que vous souhaitez comme critère à améliorer dans votre plaqueuse de chant

174
 Est-ce que vous avez des problèmes concernant le réglage du chant
Machine ? pneumatique
avec
Réglage manuel
Système Opérateur
 Comment vous maintenez la planche ?

 Bac à colle
 Combien de colle vous mettez en Kg pour l’encollage ? 1Kg
 Quelle est le temps de chauffe du bac à colle ? 15 Min z Oui Non
 Est-ce que vous avez une dispersion de colle dans la machine ?
 Quelle marque de colle vous utilisez ? Roma Oui Non
  Bac à colle Oui Non ?
Est-ce que vous avez des problèmes de collage entre chant et la planche
 Est-ce que vous avez un retard de chant ?
 Avec quelle fréquence se répète ce retard ? 3 fois par mois
 Quelle est la solution que vous adoptez pour résoudre ce problème ? réinitialisation de réglage

 Mise en longueur
 Comment se fait la mise en longueur du chant sur la planche ?

Système pneumatique Système électrique


 Mise en longeur
 Quel problème vous avez au niveau de cette phase ? Décalage entre la longueur de chant et la
longueur de planche
 Quelle est la fréquence d’avoir une anomalie au niveau du système pneumatique ? 3 fois par
mois Système électrique Système pneumatique
 Combien coûte l’intervention de la maintenance de ce système ? 700DH
 Que vous préférez parmi ces deux choix ?

Machine avec compresseur Machine sans compresseur


d’air

 Chanfreinage
 Quelle est la technologie adoptée au niveau de cette étape ? roue de chanfreinage

 Quel problème vous avez au niveau de cette phase ? aucun problème

z
175
 Quelle est la solution adoptée pour résoudre ce problème ? aucune exigence

 Polissage
 Quelle est la technologie adoptée au niveau de cette étape ? polissage manuel
 Quel problème vous avez au niveau de cette phase ?
 Quelle est la solution adoptée pour résoudre ce problème ?
 Comment vous évaluez la finition du chant plaqué sur la planche ?
Parfaite Moyenne Acceptable
 Sécurité
 Est-ce que vous avez un obstacle ou une précaution pour protéger l’opérateur ? Non
Oui Non

 Avez-vous vécu un cas d’accident de travail ?


Oui Non

 Avis
 Que pensez-vous à propos d’une plaqueuse de chant fabriquée au Maroc ?

Excellent Pas mal Négligeable

SAV actif (24/24, 6j /7j) Garantie


Pièces de rechange en juste à temps Suivi au temps réel
Livraison, Installation et Formation Abonnement d’entretien

176
Annexe 4 : SIPOC.

Non

177
Support
Annexe 5 : F.A.S.T
rectangulaire
Poser la plaque
Coller le chant sur Mettre en place les Support
la plaque avec matières d’œuvres Poser le chant circulaire
bonne finition
Support vertical
Aligner et guider Guider et aligner la perpendiculaire au
matières d’œuvres plaque support
rectangulaire
Guider le chant Orienter le chant
Deux tôles
parallèles

Faciliter le passage
Roulements
du chant
accrochés au
support
circulaire
Régler les
paramètres Liés aux Régler l’épaisseur du
Galet de
matières d’œuvres chant
compression avec
axe rotatif et
roulement

Système de tôle
Régler de la coulissante
quantité de la colle

Convertir l’énergie
Régler de la hauteur de
électrique en énergie
la plaque
mécanique de rotation Deux moteurs

Convertir d'un
mouvement de rotation
en un mouvement de
translation Deux vis à bille

Permettre la translation
des patins Deux rails

Permettre la translation
verticale du système de Deux patins
réglage

Deux supports de
Fixer et lier les patins avec fixation
le système de réglage

Maintenir et faciliter le Galets


passage de la plaque supérieurs

178
Régler de la largeur de la Avoir une extension Terroir
plaque concernant la largeur de la
plaque

Guider la translation du Guidage


terroir linaire

Faciliter le passage de la tôle Galets


dans l’extension inférieurs

Régler la position du Déplacer le groupe du Système de


chanfreinage chanfreinage inférieur et tôle pour la
supérieur Partie
inférieur et
supérieur

Fixer les moteurs avec le


Deux tôles de
système de tôle de réglage
fixation une pour
chaque moteur

Régler la position du
Déplacer le groupe du
polissage
polissage inférieur et Système de tôle
supérieur Partie inférieur
et supérieur

Fixer les moteurs avec le


système de tôle de réglage Deux tôles de
fixation une
part moteur

Démarrer la Bouton
machine poussoir ON
Détecter la présence Capteur a
de la plaque contact
Déplacer la
Modifier le rapport mécanique
plaque
de vitesse ou/et le
couple entre l'axe Moto -
d'entrée et l'axe de réducteur
sortie du mécanisme
et entrainer la chaine

Transmettre la
Chaine-Patin
puissance mécanique
de translation à la
plaque
Coller le Bac à colle
chant sur la Contenir la colle
Capteur de
plaque
Détecter la position proximité
initiale d’ensemble des
galets
179
Faire monter la colle
Roue
Entrainer la roue moletée
moletée
Moteur
Guider la rotation
Deux
roulements
Bloquer la rotation de
la bague extérieure Roulement
du roulement avec
encoche

Mesurer la température Sonde PT100

Contrôler la température Régulateur


de
température

Forcer l’encollage Système de


Forcer l’encollage
du haut galet de
compression
avec ressort
fixé avec
partie
supérieur
réglable

Forcer l’encollage
Système de
du niveau zéro
galet de
compression
avec ressort
fixé au
niveau zéro

Système de
Forcer l’encollage
galet de
du bas
compression
avec ressort
fixé avec
partie
inférieur
réglable
Convertir l’énergie
électrique en énergie Deux
Mettre en mécanique de moteurs
longueur le chant rotation pour tourner
avec la plaque les lames
Deux tôles
Fixer et lier les patins de fixations
avec les moteurs

Chauffer la colle Résistance


chauffante

180
Convertir d'un
Deux vis à
mouvement de
bille
rotation en un
mouvement de
translation

Convertir l’énergie
électrique en
énergie mécanique Deux
de rotation pour moteurs
tourner les Vis à
bille

Couper le premier Lame du


premier
du chant
moteur

Lame du
Couper la fin du dernier
chant moteur

Détecter la position Capteur


initiale du premier de
moteur proximité
1

Détecter la position Capteur


initiale du deuxième de
moteur proximité
2
Chanfreiner les
Entrainer la roue
cotées inférieure Moteur
dentée de la partie
et supérieur du supérieur
supérieure
chant
Entrainer la roue
Moteur
dentée de la partie
inférieur
inférieure

Eliminé la partie Roue


supérieur du chant dentée
restante supérieure

Eliminé la partie Roue


inférieur du chant dentée
Polir la zone du restante inférieure
chant
Entrainer la roue de Moteur
polissage supérieure supérieur

Entrainer la roue de Moteur


polissage inférieure inférieur

181
Polir le haut du chant Roue de
polissage
Polir le bas du chant supérieur

Roue de
polissage
inférieur

Injecter le diluant Injecteur

Contenir le diluant Bidon

Aspirer les puretés du Quarts


chanfreinage et mise systèmes
en longueur d’aspiration

Commander la machine
MME V1

Communiquer avec la
TFT 3.5 Inches
machine

182
Annexe 6 : AMDEC machine.

Réalisé par : ABIYA Aya


AMDEC MACHINE
BOUSSAKSSOU Salah
MME
Machine : Plaqueuse de chant Date de l'analyse : Juin 01-15
Période : ANNEE 2021
Mode de
Elément Fonction Cause Effet Détection O G D C Action corrective
défaillance
Entraînement de planche et de chant

Vérification de
Transformer Usure ou cassure denture
l’énergie des dents des -mauvaise Arrêt de chaîne Vérification des
Sonore
Motoréducteur électrique en pignons lubrification de patins fixations et
visuel
énergie Brûlure de -surcharge Vibration ajustement
mécanique bobinage Changement de
bobinage
1 3 1 3
-surcharge
Guidage en -mauvais Vibration
rotation Usure de alignement de Surcharge sur le Sonore Changement de
Roulements
Empêcher la roulements l’arbre motoréducteur visuel roulement
translation -mauvaise
lubrification 1 1 2 2
Frottement
Pas de coupure de Visuel Changement de
Fatigue du
Usure chant Mise en couteau
Couteau Couper le chant ressort
Blocage Surconsommation arrêt Changement de
Défaut capteur
de chant machine ressort
Usure moteur 2 3 1 6

183
Changement
capteur
Bac à colle

Non allumage Vérifier


Retard d’allumage Retard de chauffe Visuel l’alimentation
Desserrage
Résistances Température Sur-chauffage Mise en Vérifier la
Chauffer la colle Défaillance
chauffantes souhaitée non Colmatage de la arrêt conduction des
atteinte colle machine résistances
2 2 2 8 Changement
Vérifier
Sonde
l’emplacement de
desserrée
Mesurer la Non détection de Arrêt de moteur sonde
Pt 100 Problème Visuel
chaleur de colle température de roue moleté Étalonnage
d’alimentation
Changement de
1 3 1 3 capteur
Manque de
nettoyage
Régler la quantité Défaillances Non contrôle de Vérification des
Tôle de réglage de colle donnée des résistantes quantité de colle résistances
Colmatage Visuel
de débit de colle par la roue chauffantes Dispersion de la chauffantes
moletée qui sont colle Nettoyage
proche au
réglage 1 2 2 4

Mise en longueur

184
Déplacer les Décalage au Retard du cycle Resynchronisation
Moteur de Désynchronisation
moteurs de mise niveau des de plaquage de Visuel A l’aide de
déplacement des moteurs
en longueur drivers chant l’écran tactile
1 1 1 1

Scie Durée de vie Mauvaise coupe


Couper le chant Usure Visuel 2 1 2 4 Changement
moyenne de chant

Manque de
Beaucoup
Système Aspirer les nettoyage Visuel
Colmatage d’impureté dans Nettoyage
d’aspiration copeaux de bois Manque sonore
la machine
d’aspiration
2 1 1 2
Compression de planche et de chant
Visuel
Mauvais maintien
Galets Maintenir la Durée de vie Mesure du
Usure des galets et alignement de 1 2 2 4 Changement
supérieurs planche moyenne diamètre du
planche
galet
Fatigue de
ressort Changement
Comprimer le Usure des galets Mauvais collage
Galets de Choc Changement de
chant avec la Usure du système de chant sur la Visuel 1 3 1 3
compression mécanique ressort
planche de coulissement planche
Manque de Lubrification
lubrification

185
Choc Retard du cycle
Détecter l’arrivée Non détection de Nettoyage par air
Capteur mécanique de plaquage de Visuel 1 1 1 1
de planche planche
Impuretés chant

Usure du grip Pas de Sonore


Guidage de Mauvais Changement du
Patin Usure de guidage compression de Visuel 1 2 2 4
coulissement alignement patin
bus planche vibration

Système de finition de planche

Chanfreiner le Vérification de
Roue de Usure de la roue Durée de vie Mauvaise finition
chant sur la Visuel 1 2 1 2 fixation
chanfreinage Desserrage moyenne de planche
planche Changement

Vérification de
Roue de Rendre la planche Usure de la roue Durée de vie Mauvaise finition
Visuel 2 1 1 2 fixation
polissage lisse Desserrage moyenne de planche
Changement

186
Annexe 7 : Ordre de fabrication.

Pièce Type Opération Machine Qte Réf Longueu Largeur épaisseur matière
r
fixation pied Fabriqu découpage cisaille à guillotine 1 PL-T 0009 50 50 2 Acier doux
é
tole fix fk10 Fabriqu découpage découpe laser 1 PL-T0055 162 44 2 Acier doux
é
tole fix ff10 Fabriqu découpage découpe laser 1 PL-T0037 154 60 2 Acier doux
é
tole niveau0 Fabriqu découpage découpe laser 1 PL-T0002 1850 650 2 Acier doux
é
tole face Fabriqu découpage Scie circulaire 1 PL-T0003 1845 780 3 Alucobond
é
coteau Fabriqu Découpage +meulage 1 PL-C0001 55 13 5 Plastique
é ABS
SOCLE Fabriqu découpage +perçage découpe laser 1 PL-T0041 150 80 2 Acier doux
é
tole rouleau Fabriqu découpage +perçage découpe laser 1 PL-T0050 50 50 2 Acier doux
é
TOL ARR Fabriqu Découpage +perçage manuelle +découpe 1 PL-T0008 1837 640 3 alucond
é laser
tole roue Fabriqu découpage +perçage découpe laser 1 PL-T0025 1147 84 4 Acier doux
moletée é
TOLE RESE Fabriqu découpage +perçage découpe laser 1 PL-T0026 293 225 4 Acier doux
é
tole de guidage Fabriqu découpage +perçage Manuelle 1 PL-T0021 500 100 10 Acier doux
planche1 é
tole de guidage Fabriqu découpage +perçage découpe laser 1 PL-T0020 500 159 10 Acier doux
planche é
t essort g Fabriqu découpage+perçage Manuelle 1 PL-T 0012 41 20 2 Acier doux
compression é

187
tole fix motore Fabriqu découpage+perçage découpe laser 1 PL-T0038 250 325 8 Acier doux
é
fond bac a colle Fabriqu découpage+perçage perceuse à colonne 1 PL-T0022 470 200 20 Acier doux
é +découpe à rebon
cale patin Fabriqu découpage+perçage Manuelle 2 PL-0011 80 40 25 Acier doux
é
arriere bac a colle Fabriqu découpage+perçage perçeuse à colonne 1 PL-T0023 200 100 50 Acier doux
é +découpe à rebon
tole face sup Fabriqu découpe+impression+pliag presse plieuse+Scie 1 PL-T0001 1923,5 549,5 3 Alucobond
é e circulaire
+imprimante
BLOCAGE Fabriqu Fondrie four 2 PL-0001 40 40 40 Aluminum
é 6061
Rég colle Fabriqu Fondrie four 1 PL-0021 126 100 60 Aluminum
é 6061
Forme hélice Fabriqu Fondrie four 1 PL-0022 60 Aluminum
é 6061
aspiration Fabriqu Impression 3d 2 PL-AS 124 128 2 Plastique
decoupage é 0002 ABS
cremallaire Fabriqu Impression imprimante 3d 1 PL-0020 25 7 4,5 Plastique
é ABS
guidage coteau Fabriqu Impression imprimante 3d 1 PL-0017 60 30 15 Plastique
é ABS
partie1 Fabriqu Impression imprimante 3d 1 PL-0018 185 80 15 Plastique
é ABS
aspiration Fabriqu Impression 3d 2 PL-AS 75 35 Plastique
é 0001 ABS
partie2 Fabriqu Impression imprimante 3d 1 PL-0018 125 Plastique
é ABS
Engrenage Fabriqu Impression imprimante 3D 1 PL-E0001 Plastique
cylindrique2 é PMMA

188
reglage fix polis Fabriqu Perçage découpe laser 1 PL-T 0016 105 64,5 8 Acier doux
é
reglage fix chanf Fabriqu Perçage découpe laser 1 PL-T 0017 105 64,5 8 Acier doux
é
tole de bac Fabriqu Pliage Presse plieuse 1 PL-T0024 1147 84 2 Acier doux
é
supp M Fabriqu Pliage +perçage Presse 2 PL-T0027 185,5 60 2 Acier doux
é plieuse+Découpe
Laser
tole fix aspiration Fabriqu Pliage +perçage Presse 2 PL-T0040 64,5 40 2 Acier doux
é plieuse+Découpe
Laser
tole fix capteur Fabriqu Pliage +perçage Presse 1 PL-T0039 92,5 30 2 Acier doux
é plieuse+Découpe
Laser
tole fix capteur 1 Fabriqu Pliage +perçage Presse 2 PL-T0051 50 46,5 2 Acier doux
é plieuse+Découpe
Laser
tole fix patain Fabriqu Pliage +perçage Presse 2 PL-T 0013 165 155,5 2 Acier doux
é plieuse+Découpe
Laser
tole fix chanf Fabriqu Pliage +perçage Presse 2 PL-T 0014 190 136,5 2 Acier doux
é plieuse+Découpe
Laser
tole fix chanf Fabriqu Pliage +perçage Presse 2 PL-T 0015 190 136,5 2 Acier doux
é plieuse+Découpe
Laser
fix moteur vab Fabriqu Pliage +perçage Presse 1 PL-T0018 95 50 2 Acier doux
é plieuse+Découpe
Laser

189
fix moteur vab Fabriqu Pliage +perçage Presse 1 PL-T0019 124 50 2 Acier doux
é plieuse+Découpe
Laser
tole fix guidage Fabriqu Pliage +perçage Presse 1 PL-T0031 256,5 130 2 Acier doux
chant é plieuse+Découpe
Laser
tole fix galet Fabriqu Pliage +perçage Presse 1 PL-T0032 134,5 41 2 Acier doux
é plieuse+Découpe
Laser
supp M Fabriqu Pliage +perçage Presse 1 PL-T0033 167,5 60 2 Acier doux
é plieuse+Découpe
Laser
tole fix mise en Fabriqu Pliage +perçage Presse 1 PL-T0034 268 59 2 Acier doux
longueur é plieuse+Découpe
Laser
i2 Fabriqu Pliage +perçage presse plieuse 1 PL-TU 2000 35 2 Acier doux
é +découpe laser 0014
tole face Fabriqu Pliage +perçage Presse 1 PL-T0006 1973 779,5 3 Alucobond
é plieuse+Découpe
Laser
TOL COT Fabriqu Pliage +perçage Presse 1 PL-T0004 1403,5 695,5 3 Alucobond
é plieuse+Découpe
Laser
TOL ALIMINUM Fabriqu Pliage +perçage Presse 1 PL-T0005 1453,5 709,5 3 Alucobond
0.3 COT2 é plieuse+Découpe
Laser
toe haut Fabriqu Pliage +perçage presse plieuse 1 PL-T0007 1923,5 723 3 Alucobond
é +découpe laser
tole fix m795 Fabriqu Pliage +perçage Presse 1 PL-T0036 167,5 75 Acier doux
é plieuse+Découpe
Laser

190
guide chant Fabriqu pliage+perçage découpe laser 1 PL-T0044 364,5 78 1 Acier doux
é
guide chan1 Fabriqu pliage+perçage découpe laser 1 PL-T0043 359,5 78 1 Acier doux
é
axe r Fabriqu soudure Poste de soudure 1 PL-0004 380 220 Acier doux
é
Roue moltée Fabriqu Tourage +filtage+moltage Tour 1 PL-0040 285
é
rouleau Fabriqu Usinage Tour 1 PL-00019 60 2 Acier doux
é
SUPP Fabriqu usinage 1 PL-0016 17 19,5 7 Acier doux
é
boitier Fabriqu Usinage 2 PL-S 0001 56 15 28 Acier doux
é
boitier Fabriqu Usinage 2 PL-S 0002 56 15 28 Acier doux
é
support patin achté Usinage 1 PL-PR 200 78 32 Aluminum
PROFILET 0001 6061
SUP GALET 2 Fabriqu Usinage 1 PL-T0010 40 40 40 Acier doux
é
SUPPORT GALET Fabriqu Usinage 1 PL-T 0011 15 41 60 Acier doux
é
galet de Fabriqu Usinage Tour 1 PL-0002 60 Acier doux
compression é
hauteur chant Fabriqu Usinage 1 PL-0019 12 Acier doux
é

191
Conclusion

Selon les instructions royal à fin de développer le secteur industriel, l’entreprise MME a étudié
le marché de la fabrication de machines de transformation du bois, dont elle a trouvé qu’il y’a
une forte absence marocaine concurrence dans ce domaine.

A notre tour, nous avons étudié cette problématique dans l’enveloppe de la démarche
DMADV et en s’appuyant sur cette étude de marché, nous avons déterminé les besoins et les
attentes de nos clients potentiels et en parallèle nous avons analysé leurs réponses aux sondage
a fin de se positionner aux concurrents international et aux entreprises marocaine de négoce par
l’outils la maison de la qualité.

Ainsi, nous avons traduit ces besoins en solution technique soit concernant le produit central et
tangible où les produits intangibles.

L’idée était bien accueillie par les clients potentiels qui sont encouragé ce produit marocain,
qui va résoudre leurs problèmes.

Lors de la conception, nous avons se baser sur le triangle d’or pour avoir une efficience et
efficacité dans ces trois axes par la fabrication d’une imprimante 3D pour diminuer les charges
de la fabrication où lieu de la sous-traitance, ainsi nous avons calculé le coute revient estimé
pour garder le principe du triangle ‘d’or.

Perspective :

Grace au sondage nous avons collecté plusieurs idées qui seront ajouté dans la version 2 soit
dans le coté programmation et automatisation où la technologie (Confidentiel)

192
Bibliographie

https://www.economie.gouv.fr/facileco/fonction-marketing-et-vente 04/03/2021
https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Wikip%C3%A9dia:Accueil_principal 05/03/2021
https://www.faq-logistique.com/ 07/03/2021
https://www.iise.org/details.aspx?id=887 17/03/2021
https://qualiblog.fr/ 20/03/2021
https://www.google.com/amp/s/simplicable.com/amp/manufacturing 25/03/2021
https://www.mcinet.gov.ma/fr 01/04/2021
http://www.gimas.org/ 03/04/2021
https://www.oc.gov.ma/ 10/04/2021
https://www.academia.edu/ 13/04/2021
https://www.europages.fr/ 19/04/2021
https://www.hcp.ma/ 19/04/2021
https://m.french.alibaba.com 20/04/2021
https://www.ionos.fr/digitalguide/sites-internet/ 01/05/2021
https://www.heflo.com/fr/ 15/05/2021
https://www.editions-eyrolles.com/ 03/05/2021
https://www.3acomposites.com/ 10/05/2021
https://www.3dnatives.com/ 15/05/2021
https://easyprint3d.fr/ 21/05/2021
https://almet-metal.com/ 21/05/2021
https://connect.co.ma/ 30/05/2021
https://www.danfoss.com/en/ 03/06/2021
https://www.manager-go.com/ 03/06/2021
https://www.aniwaa.fr/ 04/06/2021

193

Vous aimerez peut-être aussi