Vous êtes sur la page 1sur 5

‫وزارة التــــــــــعليم العالي والبحث العــــــــــــــلمي‬

Ministère de l'enseignement
supérieur et de la recherche
scientifique
‫كليــــــــة العـــــــلوم والتكنــــولــــــوجيا‬
Collège des sciences et technologies ‫قـــــــسم هندســـــــة طرائـــــــق‬
Département génie des procédés

Étudier le transfert de chaleur


avec changement de phase
Préparation:
Hiba karima
LAIB Marwa
DBAA SOUMIA

Année
universitaire:
2020/2021

1
Un transfert thermique, appelé plus communément chaleur1, est l'un des modes
d'échange d'énergie interne entre deux systèmes, l'autre étant le travail : c'est un
transfert d'énergie thermique qui s'effectue hors de l'équilibre thermodynamique. On
distingue trois types de transfert thermique, qui peuvent coexister :

 la conduction, due à la diffusion progressive de l'agitation thermique dans la


matière ;
 la convection
 le rayonnement, qui correspond à la propagation
La quantité de chaleur Q est la quantité d'énergie échangée2 par ces trois types de
transferts, elle s'exprime en joules (J). Par convention, Q > 0 si le système reçoit de
l'énergie. La thermodynamique s’appuie sur le concept de chaleur pour ériger
le premier et le deuxième principe de la thermodynamique.
La signification du mot « chaleur » dans le langage courant entretient souvent des
ambiguïtés et des confusions, notamment avec la température. S'il est vrai que les
transferts thermiques spontanés se font depuis les régions de température plus élevée
vers les régions de température plus basse, il est néanmoins possible de réaliser un
transfert thermique d'un corps froid vers le corps chaud, à l'aide d'une machine
thermique comme un réfrigérateur. Par ailleurs, lors d'un changement d'état, par
exemple lors de l'ébullition, un corps pur
L'exemple le plus simple de situation mettant en jeu un transfert thermique est celui
de deux corps en contact ayant des températures différentes. Le corps le plus chaud
cède de l'énergie au corps le plus froid par conduction ; sa température diminue, le
désordre, l'agitation thermique, diminue. En contrepartie, la température du corps
froid augmente, l'agitation thermique augmente en son sein.

Les modes de transferts thermiques


Les modes fondamentaux de transfert thermique sont :

 l'advection : le mécanisme de transport d'énergie par le mouvement (donc la


vitesse) du milieu environnant ;
 la conduction ou diffusion : le transfert d'énergie entre objets en contact physique.
La conductivité thermique est la propriété d'un matériau à conduire la chaleur.
Elle est évaluée principalement grâce à la loi de Fourier pour la conduction
thermique ;
 la convection : le transfert d'énergie entre un objet et son environnement, dû à un
mouvement fluide. La température moyenne est une référence pour évaluer les
propriétés liées au transfert thermique par convection ;
 le rayonnement : le transfert d'énergie par l'émission de rayonnement
électromagnétique.
Pour les quantifier, il est pratique d'utiliser le flux thermique 

2
, qui est la puissance échangée, en watts (W), ou encore mieux, la densité de flux
thermique (ou flux thermique surfacique)  en watts par mètre carré (W m−2).
Conduction
La conduction thermique (ou diffusion thermique) est un mode de transfert
thermique provoqué par une différence de température entre deux régions d'un même
milieu, ou entre deux milieux en contact, et se réalisant sans déplacement global de
matière1 (à l'échelle macroscopique) par opposition à la convection qui est un autre
mode de transfert thermique. Elle peut s'interpréter comme la transmission de proche
en proche de l'agitation thermique : un atome (ou une molécule) cède une partie de
son énergie cinétique à l'atome voisin.
La conduction thermique est un processus de transport de l'énergie interne lié à
l'agitation moléculaire et dû à une hétérogénéité du milieu à l'échelle macroscopique2.
C'est un phénomène irréversible analogue au phénomène de diffusion2. Dans
les fluides (liquides et gaz) ce transport d'énergie résulte au niveau microscopique de
l'anisotropie de la fonction de distribution des vitesses. Dans les solides, la conduction
thermique est assurée conjointement par les électrons de conduction et par les
vibrations du réseau cristallin
Le transfert par conduction est un échange d'énergie se réalisant sans déplacement de
matière : il concerne donc les solides et les fluides immobilisés. Ce transfert peut se
réaliser au sein d'un seul corps ou par contact entre deux corps. L'énergie thermique
due à la vibration des atomes autour de leur position d'équilibre dans le solide, se
transmet de proche en proche : c'est un phénomène de diffusion.
Les cristaux disposent d'un mode de transfert thermique supplémentaire particulier
associé aux vibrations du réseau (voir phonon).
Dans le cas le plus simple d'une paroi d'épaisseur e solide dont les deux surfaces
d'aire S, présentent une différence de température homogène T1 – T2, le flux thermique
dépend de la conductivité thermique λ du matériau (W m−1 K−1) :

Rth est la résistance thermique de conduction.


Pour une étude plus approfondie, il faut exploiter la loi de Fourier :

C'est une loi de diffusion similaire à la loi de Fick qui décrit la diffusion de la matière.
Convection
La convection est le mouvement interne d'un fluide sous l'effet de la différence de
température, de salinité ou d'une autre caractéristique entre deux endroits2. Elle peut
être induite naturellement ou forcée. Il faut la différencier de l'advection qui est la

3
quantité d'énergie, de salinité ou d'une autre caractéristique du fluide transportée par
un agent externe comme le vent ou le couranT
On peut distinguer deux types de convection.

 La convection naturelle (ou libre) est due à la différence de masse volumique


entre les particules composant le fluide. Les particules des zones chaudes, de
masse volumique plus faible, montent et laissent leur place à des particules plus
froides ; elles cèdent une partie de l'énergie thermique et leur température
diminue, ce qui les pousse à rejoindre une partie plus chaude.
 La convection forcée est due à la mise en mouvement du fluide par une action
extérieure comme un l'effet d'un ventilateur. Le mouvement accélère le transfert
thermique.
Dans le cas le plus simple d'une paroi solide de surface S et de température
homogène T1 en contact avec un fluide à la température T2 à grande distance de la
paroi, le flux thermique dépend du coefficient de convection thermique h du matériau
(W m−2 K−1) :

Rth est la résistance thermique de convection. Autrement écrit, 

.
Le transfert thermique peut être formulé par la loi de refroidissement de
Newton qui indique qu'il est proportionnel à la différence de température entre le
corps étudié et son milieu environnant.
Le rayonnement thermique 

est un rayonnement électromagnétique dans la région infrarouge du spectre


électromagnétique, même si une partie se trouve dans la région visible. Le
terme rayonnement thermique est fréquemment utilisé pour distinguer cette forme
de rayonnement électromagnétique d’autres formes, telles que les ondes radio, les
rayons X ou les rayons gamma . Elle est générée par le mouvement thermique de
particules chargées dans la matière. Par conséquent, tout matériau dont la température
est supérieure au zéro absolu dégage une certaine énergie radiante . Le rayonnement
thermique ne nécessite aucun moyen de transfert d’énergie. En fait, le transfert
d’énergie par rayonnement est le plus rapide (à la vitesse de la lumière) et il ne subit
aucune atténuation dans le vide.
Contrairement au transfert de chaleur par conduction ou convection , qui a lieu dans le
sens d’une diminution de la température, le transfert de chaleur par rayonnement
thermique peut se produire entre deux corps séparés par un milieu plus froid que les
deux corps. Par exemple, le rayonnement solaire atteint la surface de la Terre après
avoir traversé des couches froides de l’atmosphère à haute altitude.

4
Loi Stefan – Boltzmann
Le taux de transfert de chaleur par rayonnement , q [W / m 2 ], d’un corps (par
exemple un corps noir) vers son environnement est proportionnel à la quatrième
puissance de la température absolue et peut être exprimé par l’équation suivante:
q = εσT  4
où σ est une constante physique fondamentale appelée constante de Stefan –
Boltzmann , qui est égale à 5,6697 × 10 -8 W / m 2 K 4 . La constante Stefan –
Boltzmann est nommée d’ après Josef Stefan (qui a découvert la loi Stefan-
Boltzman expérimentalement en 1879) et Ludwig Boltzmann (qui l’a dérivée
théoriquement peu de temps après). Comme on peut le voir, le transfert de chaleur par
rayonnement est important à des températures très élevées et dans le vide .
Comme il a été écrit, la loi de Stefan – Boltzmann  donne l’intensité rayonnante
d’un seul objet . Mais en utilisant la loi de Stefan – Boltzmann , nous pouvons
également déterminer le transfert de chaleur par rayonnement entre deux objets. Deux
corps qui rayonnent l’un vers l’autre ont un flux de chaleur net entre eux. Le débit net
de chaleur entre eux est donné par:Q = εσA  1-2 (T  4  1 -T  4  2 ) [J / s]
q = εσ (T  4  1 -T  4  2 ) [J / m  2 s]
Le facteur de surface A 1-2 est la surface vue par le corps 2 du corps 1 et peut devenir
assez difficile à calculer.

Rayonnement du corps noir


Il est connu que la quantité d’énergie de rayonnement émise par une surface à une
longueur d’onde donnée dépend du matériau du corps et de l’état de sa surface ainsi
que de la température de surface . Par conséquent, divers matériaux émettent
différentes quantités d’énergie rayonnante même lorsqu’ils sont à la même
température. Un corps qui émet le maximum de chaleur pour sa température absolue
est appelé corps noir .

Vous aimerez peut-être aussi