Vous êtes sur la page 1sur 3

>> Qu'est-ce que Savoir-Relier exactement ?

(Elle explique à nouveau la


signification de "savoir", le verbe et le nom, et de "relier")
"Relier" est synonyme de "connecter", "assembler" ou "réunir" et, par
extension, de reliance, comme nous le verrons avec ce même mot-clé.
J'ai inventé le terme "Savoir-Relier" en 1994 lors d'un projet qui
visait à développer de nouvelles méthodologies afin de former les
leaders et les managers du 21ème siècle. La définition du Savoir-Relier
se base sur la notion de "reliance". Avant que je n'explique ce que le
Savoir-Relier comporte vraiment, écoutons d'abord ce qu'en disent ceux
qui en ont fait l'expérience et qui le pratiquent.

>> Pour moi, le Savoir-Relier est synonyme d'auto-réflexion,


d'introspection. Mais le Savoir-Relier c'est aussi la boîte noire, le
processus qui connecte les entrées et les sorties. C'est cela qui
permet de faire les choses correctement.

>> Ma relation avec la personne à qui je parlais s'est développée très


rapidement. Il y avait une relation de confiance et de respect mutuel.
Je pense que j'ai beaucoup appris sur moi-même.

>> Le Savoir-Relier vous aide à communiquer avec les autres, et vous


donne les moyens de devenir un meilleur leader.

>> Cette approche nous apprend à écouter les autres et à s'exprimer au


sein d'un groupe libre qui ne porte pas de jugement.

>> Savoir-Relier est une nouvelle philosophie de gestion.

>> C'est un processus d'amélioration continue qui vous aidera à


exceller comme leader dans la société.

>> J'ai énormément appris sur moi-même et comment m'ouvrir aux autres.

>> Bonjour, je m'appelle Oriane. Comme Elio, le "Jack" du début de ce


MOOC et Shuo, je suis ravie d'avoir entamé le parcours Savoir-Relier
pour développer mon leadership. J'ai non seulement gagné en confiance,
mais j'ai aussi une meilleure connaissance de moi-même. Grâce à cette
approche, j'ai pu mener un projet majeur qui comportait des problèmes
et des défis complexes. Je vous raconterai tout cela plus tard. Pour le
moment concentrez-vous sur tout ce que vous allez apprendre durant cet
épisode.

>> Nous vivons dans un monde complexe qui voit de rapides et constantes
évolutions. Face à toutes ces incertitudes, nous devons nous préparer à
affronter les défis que pose l'avenir et façonner nos destins comme
l'on façonne une sculpture. Vous rappelez-vous de cette image ? Vous
devez façonner votre propre voie.
>> Mais pour le moment, réfléchissez aux événements imprévisibles qui
ont un impact sur la société et les individus : des catastrophes
naturelles dues aux changements climatiques aux marchés changeants et
irrationnels qui régissent notre économie. Pensez à l'importance des
séries d'événements et des relations qui mènent à leur réalisation.
Nous tentons souvent d'attribuer des causes rationnelles aux problèmes
complexes comme les attaques terroristes, les tsunamis ou les
tremblements de terre après qu'ils se soient produits. Nassim Nicholas
Taleb étudie le caractère aléatoire des choses et les probabilités.
L'on a décrit son livre Le cygne noir, paru en 2007, comme l'un des 12
livres les plus influents parus depuis la fin de la Deuxième guerre
mondiale. Dans son ouvrage, l'auteur critique les méthodes de gestion
des risques utilisées dans la finance et met en garde contre une crise
financière. Il promeut ce qu'il nomme une société résistante au cygne
noir, c'est-à-dire une société capable de gérer les événements
difficiles à prévoir. Il dénonce trois facteurs qui nuisent à notre
manière d'aborder l'incertitude.

1. L'importance disproportionnée des événements rares, à fort impact et


difficiles à prévoir qui dépassent tout ce que l'on imagine. Cela
signifie que des événements rares que nous n'anticipons pas peuvent
énormément affecter nos vies.

2. Le fait que la probabilité d'événements rares consécutifs ne peut


être calculée par des méthodes scientifiques. Cela veut dire que les
méthodes scientifiques traditionnelles ne peuvent mesurer l'impact de
tels événements.

3. Les biais psychologiques qui nous empêchent de voir,


individuellement et collectivement, notre incertitude et notre
inconscience face à l'énorme rôle qu'ont joué des événements rares dans
l'Histoire. Cela signifie que nous ne voyons ni ces événements ni leur
impact. Je vais vous parler de l'un de mes cygnes noirs afin
d'illustrer mon propos en prenant les individus et non les événements
comme exemple. Enfant, alors que nous étions très heureux, mon père a
décidé de nous quitter. Ce fut l'élément le plus dévastateur de mon
enfance. Il s'agit de l'un de mes premiers cygnes noirs. Je suis sûre
que vous avez les vôtres. Pourquoi ne pas en partager un dans votre
journal et écrire une histoire ? Le Savoir-Relier joue ici un rôle
décisif. Nous devons apprendre à gérer l'incertitude, l'inconnu et
donc notre incapacité à émettre des prédictions, malgré tous les
calculs, théories et algorithmes existants. Nous devons créer de
nouvelles approches et adopter de nouvelles manières de penser. Le mot
«complexité» vient du latin «complexus», «qui est tissé ensemble». Les
relations sont la clé grâce à laquelle nous donnons un sens à nos vies.
C'est ce que signifie la reliance. Dans le dictionnaire Oxford, ce
terme est synonyme de dépendance et de confiance en quelqu'un ou
quelque chose. Marcel Bolle de Bal, sociologue le définit comme «l'acte
de relier, de se relier et son résultat». Pour Edgar Morin c'est «le
partage des solitudes acceptées et l'échange des différences
respectées». Ne vous en faites pas. Je vais traduire. Il s'agit de
l'action de compter sur autrui, sur soi-même, et le résultat. Et pour
l'autre définition : le partage d'une solitude acceptée et des
différences respectées. La relation elle-même devient donc le moteur,
la clé des relations qui régissent nos vies. Comme les synapses, qui
forment l'élément essentiel de la fonction cérébrale, et non les
neurones. Dans un monde qui tend à diviser, nous devons plus que jamais
reconstruire les connexions et donner du sens. Mais revenons au
leadership. Si vous voulez vous plonger dans ces aspects du leadership
et leur complexité, utilisez les références jointes au cours et lisez
Edgar Morin et d'autres auteurs qui ont écrit sur la complexité et la
reliance. Savoir-Relier est une manière de libérer les tensions en
utilisant des aspects essentiels du leadership tels que la confiance,
la résilience, l'agilité, l'intuition, le courage et la complexité
afin d'améliorer notre capacité à évoluer dans un monde de plus en plus
complexe et extrêmement basé sur les relations. Il s'agit d'un type de
leadership empreint d'humilité et d'intuition qui reconnaît
l'importance des relations humaines et la valeur de la diversité en
tant que moyen de stimuler l'innovation et les performances. C'est un
outil avec lequel s'attaquer aux problèmes complexes et les gérer au
niveau personnel, interpersonnel et organisationnel. Savoir-Relier
signifie créer des relations sensées et durables entre des entités
divergentes afin que les individus et les organisations y trouvent un
sens. Mais je laisserai Oriane vous parler de son expérience.

>> J'ai décidé de lancer un beau projet au cours de mon Master en droit
et management international à HEC Paris : monter la comédie musicale
Chicago, de Broadway, avec 37 étudiants bénévoles. J'ai pour cela
utilisé le livre de Valérie Gauthier, Leading With Sense, et la méthode
du Savoir-Relier m'a apporté les ressources afin de gagner en confiance
et de créer une atmosphère de confiance entre les étudiants. Cette
confiance s'est avérée cruciale durant les nombreux moments difficiles.
Croyez-moi, vous devez persévérer et vous concentrer sur toutes les
étapes du protocole en avançant dans votre MOOC. Vous en tirerez de
grands avantages. Je vous parlerai davantage de mes projets au fil du
cours. Vous pouvez approfondir cette notion dans le livre Leading with
Sense, si vous souhaitez en savoir plus sur le contexte et les théories
derrière cette approche. A plus tard !

Vous aimerez peut-être aussi