Vous êtes sur la page 1sur 2

ARCHIVES ET FONDS PATRIMONIAUX

INSTITUT MEMOIRES DE L’EDITION CONTEMPORAINE


IMEC
- Abbaye d'Ardenne
- 14280 Saint-Germain-la-Blanche-Herbe
Responsable du fonds patrimonial Panaït Istrati : Sandrine Samson
Tél. : 02 31 29 52 41 - Adresse électronique : sandrine.samson@imec-archives.com
Présentation :
« Les archives déposées par l'Association contiennent des éléments de la vie de celle-
ci et des relations entre ses différents membres les plus actifs. Cependant, la grande
majorité concerne ce que l’Association a pu regrouper afin de nourrir les différents
numéros des Cahiers Panaït Istrati (13 numéros publiés entre 1985 et 1996). Ces
archives se trouvaient en France, en Roumanie ou en ex-URSS. Il s'agit parfois
d'originaux mais le plus souvent de photocopies ; on trouve des manuscrits, des
lettres reçues (souvent originales) d'Henri Barbusse, Pierre Mac Orlan, Victor Serge,
Boris Souvarine (en français et en roumain) et de plusieurs maisons d'édition, dont
les éditions Gallimard et Rieder. Un dossier de presse contenant des articles de et
sur Panaït Istrati en français et en roumain, ainsi qu'un bel ensemble de
photographies complètent ce fonds ».

UNIVERSITE de NICE
- Bibliothèque des Lettres, Arts et Sciences Humaines
Campus Carlone - 100 Bd Edouard Herriot 06200 Nice
Responsable du fonds patrimonial Panaït Istrati : Angela Maffre
Tél : 04 89 15 14 08 - Adresse électronique : angela.maffre@univ-cotedazur.fr
Accès aux inventaires du fonds Panaït Istrati et aux conditions de consultation par :
bu.univ-cotedazur.fr/fr/rechercher-et-trouver/collections-remarquables/collection-
panait-istrati
Présentation :
Il existait déjà à Paris, à la bibliothèque Sainte-Geneviève, un fonds Panaït Istrati
(1884-1935). Cependant le président des Amis de Panaït Istrati, Marcel Mermoz,
soucieux de marquer la présence de l'écrivain à Nice durant les années 1921-1926, a
proposé à la bibliothèque de l’Université de Nice la création d’un fonds similaire. Il
fut inauguré lors du premier colloque international Panaït Istrati à Nice en 1978 et il
s’est ensuite enrichi de plusieurs dons, en particulier des éditions originales offertes
par Frédéric Lefèvre, et les éditions hollandaises de A.M D. De Jong.

Le fonds comprend des éditions originales ou plus récentes des œuvres de Panaït
Istrati, en français, roumain, ou traduites, des travaux universitaires, des publications
de l’Association des Amis de Panaït Istrati. Le fonds ayant servi à l’Association des
Amis de Panaït Istrati pour la publication de ces Cahiers, y ont été déposés aussi les
copies de correspondances éditées par l’association et les matériaux pour des articles
et des rééditions de textes de Panaït Istrati, ainsi que des photographies de Panaït
Istrati. Signalons également l’édition des Chardons du Baragan illustrée par Vasile
Pintea, artiste roumain, et publiée par les Pharmaciens bibliophiles en 1981. La
collection est décrite sur le Catalogue en ligne des manuscrits et archives de
l’Enseignement supérieur Calames.

En 2021, s’ouvre Humazur, la bibliothèque numérique d’Université Côte d’Azur


consacrée aux collections remarquables des bibliothèques universitaires de Nice. Ce
nouvel outil permet de mettre en ligne et de donner accès à tous à distance aux
connaissances sur de nombreux sujets : les anciennes colonies françaises d’Asie et du
Maghreb, l’histoire politique du XIXe siècle, les débats religieux du début du XXe
siècle, etc… Les documents sont répartis par collections, mais l’exploration des
contenus peut aussi se faire via des cartes et des lieux, des frises chronologiques et
des dates, des personnes, des sujets. La collection Panaït Istrati met à disposition les
éditions originales françaises des œuvres de Panaït Istrati et des photographies, avec
pour objectif de s’enrichir des documents de la collection Panaït Istrati pouvant
intéresser chercheurs universitaires tout autant que lecteurs et amoureux de Panaït
Istrati. Ces documents seront aussi accessibles via Gallica, la bibliothèque numérique
de la Bibliothèque nationale de France.

Humazur se base sur le web sémantique, un procédé de description qui utilise des
ontologies, c’est-à-dire des champs de description compréhensibles par les machines
et donc plus facilement indexés par les moteurs de recherche. Cela permet de sortir
les informations des silos que représentent les sites web, et de les exposer et les
retrouver plus facilement via les moteurs de recherche. La collection numérique
Panaït Istrati sera donc accessible à tous, même à ceux qui ne connaissant pas cette
collection d’Université Côte d’Azur. Et Humazur fera connaître Panaït Istrati au
plus grand nombre.
A consulter sur
https://humazur.univ-cotedazur.fr/omeka-s-dev/s/humazur/page/accueil
et
https://humazur.univ-cotedazur.fr/omeka-s-dev/s/humazur/item-set/842

Vous aimerez peut-être aussi