Vous êtes sur la page 1sur 100

Plateformes de e-formation et

environnements techniques
- Les plateformes FOAD
- Les portails pédagogiques
- Etude de cas
ATutor et Moodle
deux plateformes de
e-Formation
Présentation comparative d’un LMS
et d’un LCMS à code ouvert

Anne-Charlotte Chaput & Dina El Kassas


(Master AIGEME)
Plan

•  Historique des deux plateformes


•  Technologie utilisée
•  Principales fonctionnalités
•  Scénario d’utilisation
•  Critique et bilan

Anne-Charlotte Chaput & Dina El Kassas


(Master AIGEME)
Historique d’ATutor

•  Système de Gestion de Contenu d’Apprentissage -


Learning Content Management System (LCMS)-
à code ouvert sous licence GPL.
•  Créé en 2002 dans le but d’être accessible et
adaptable, même pour des utilisateurs aveugles ou
ayant une connexion à débit limité.
•  Projet collaboratif, réalisé par plusieurs
développeurs et soutenu par un ensemble
d’organismes dont l'Université de Toronto au
Canada.

Anne-Charlotte Chaput & Dina El Kassas


(Master AIGEME)
Historique d’ATutor

•  Les services autour d’ATutor sont proposés dans


chaque pays par des prestataires qui ont choisi
de se spécialiser sur cette plateforme.
•  Plateforme multilingue (entre 30 et 50 langues),
déjà adoptée par de nombreuses institutions à
travers le monde.
•  Versions:
Ver 1.5.3.3

Ver 1.5.4
Ver 1.5.2

2007/08
Ver 1.5.3.2

Ver 1.6
Ver 1.5.5
2002

12/2005

12/2006
08/2006

2007

Anne-Charlotte Chaput & Dina El Kassas 2007


(Master AIGEME)
Page d’accueil d’un étudiant Historique d’ATutor

Anne-Charlotte Chaput & Dina El Kassas


(Master AIGEME)
Historique de Moodle

•  Système de Gestion d’Apprentissage -Learning


Management System (LMS)- à code ouvert sous
licence GNU GPL.
•  Créé par l’ancien administrateur de WebCT,
Martin Dougiamas, à l’université de Curtin en
Australie.
•  La conception de la plateforme s’appuie sur une
approche socio-constructiviste de la pédagogie en
ligne. Il s’agit de placer l’apprenant au cœur de
l’apprentissage et l’amener à construire ses
connaissances à partir de ses expériences et
compétences. Anne-Charlotte
Chaput & Dina El Kassas
(Master AIGEME)
Historique de Moodle

•  Plateforme multilingue (entre 30 et 50 langues),


déjà adoptée par de nombreuses institutions à
travers le monde.

•  Versions:
08/2003

05/2004

08/2004

05/2005

03/2007

08/2007
11/2006
08/2002

03/2004

05/2006
Ver 1.1

Ver 1.3

Ver 1.4

Ver 1.5

Ver 1.8

Ver 1.9
Ver 1.7
Ver 1.0

Ver 1.2

Ver 1.6
Anne-Charlotte Chaput & Dina El Kassas
(Master AIGEME)
Page d’accueil d’un étudiant Historique de Moodle

Anne-Charlotte Chaput & Dina El Kassas


(Master AIGEME)
Technologie utilisée
ATutor Moodle
•  Fonctionnement sans modification •  Modulaire (optimisation et
sous Unix, Linux, FreeBSD, dévelopement permanent)
Windows, Mac OS X, NetWare •  Fonctionnement sans modification
•  Fonctionnement avec n'importe quel sous Unix, Linux, FreeBSD,
navigateur. Windows, Mac OS X, NetWare
•  Fonctionnement sur des technologies •  Fonctionnement avec n'importe
de mobile quel navigateur.
•  Conformité à XHTML 1.0 •  Architecture PHP/MySQL
•  Architecture PHP/MySQL •  C o n f o r mi té a u x s p éc if ic it é s
•  Base de données unique/ Possibilité d’accessibilités W3C WCAG 1.0
de co-exister avec des tables d'autres niveau AA+ permettant l’accès
applications. même aux utilisateurs sous les
systèmes d’assistance
•  C o n f o r m i t é a u x s p é c i f i c i t é s technologique spécifique.
d’accessibilités W3C WCAG 1.0
niveau AA+ permettant l’accès
même aux utilisateurs sous les
systèmes d’assistance technologique
spécifique.

Anne-Charlotte Chaput & Dina El Kassas


(Master AIGEME)
Principales fonctionnalités

•  Outils de communication
•  Outils de productivité
•  Outils de participation des étudiants
•  Outils d'administration
•  Outil de distribution des cours
•  Outils de développement du contenu

Anne-Charlotte Chaput & Dina El Kassas


(Master AIGEME)
Outils de communication
ATutor Moodle
•  Outils de communication •  Outils de communication
standards : forums, clavardage, standards : forums, clavardage,
courriel interne, journal en courriel interne, journal en
ligne, échange de fichiers.
ligne, échange de fichiers.
  Le forum est un des piliers de
  L’enseignant peut envoyer des Moodle, il offre de nombreuses
messages aux étudiants via le options. Il en existe 3 types :
courriel interne. standard open forum, one topic
  Les participants peuvent per user forums et single-topic
s’inscrire aux forums pour forum (ex. forum des
nouvelles).
recevoir une notification des
nouveaux messages par
courriel.
  Il n’est pas possible
d’effectuer des recherche
textuelle sur le contenu des
forums.

Anne-Charlotte Chaput & Dina El Kassas


(Master AIGEME)
Outils de communication
ATutor Moodle
•  Possibilité d’intégrer l’outil de •  Possibilité de créer des groupes
travail collaboratif ACollab au sein d’un cours. Mais la
gestion par groupe se limite au
(groupware), développé par la fait qu’un groupe pourra ou
même communauté de non voir le travail effectué par
développeurs pour étendre les un autre groupe.
activités de groupes au sein
d’un cours ATutor. Les •  Possibilité de déposer (Activité
interfaces des deux outils ne Devoir) ou télécharger des
documents (du cours).
sont pas homogènes et
l’intégration de ACollab peut
sembler compliquée. •  Le module wiki permet le
travail collaboratif en ligne sur
une page html (par groupe ou
toute la classe).

Anne-Charlotte Chaput & Dina El Kassas


(Master AIGEME)
Outils de productivité
ATutor Moodle
•  L’enseignant peut attribuer des •  Nous n’avons pas trouvé de
Privilèges d’administrateur au fonctionnalité équivalente.
sein d’un cours (gestion de
contenu, création/correction de
tests, gestion des groupes,
modérateur de forums et de
clavardage).
•  L’étudiant peut demander à
l’administrateur le droit de créer
son propre cours.
•  Calendrier et suivi de •  Calendrier et suivi de
progression pour chaque cours : progression pour chaque cours :
poster des événements et des poster des événements et des
annonces, consulter les notes. annonces, consulter les notes.
•  Outils de recherche de contenu : •  Outils de recherche de contenu :
à l’intérieur de tous les cours, y à l’intérieur de tous les cours, y
compris ceux auxquels compris ceux auxquels
l’utilisateur n’est pas inscrit. l’utilisateur n’est pas inscrit.
Anne-Charlotte Chaput & Dina El Kassas
(Master AIGEME)
Outils de productivité
ATutor Moodle
•  L’outil Exporter le contenu •  Nous n’avons pas trouvé de
permet de travailler hors ligne en fonctionnalité équivalente.
créant une trousse téléchargeable
contenant dans un même fichier
« zip » la page en cours et toutes
ses sous-pages.
•  Orientation et aide : une aide •  Orientation et aide : une aide
contextuelle est disponible sur contextuelle est disponible sur
chaque page. chaque page.
•  Des tutoriels en ligne pour
•  Des tutoriels en ligne pour
apprendre aux étudiants
comment utiliser le système (site apprendre aux étudiants
ATutor) comment utiliser le système
•  Recherche dans le référentiel (site Moodle).
TILE (The Inclusive Learning
Exchange) voir diapo suivant
Anne-Charlotte Chaput & Dina El Kassas
(Master AIGEME)
The Inclusive Learning Exchange Outils de productivité

Anne-Charlotte Chaput & Dina El Kassas


(Master AIGEME)
Outils de participation des
étudiants
ATutor Moodle
•  Gestion des groupes ayant •  Gestion des groupes ayant
chacun son forum et son chacun son forum et son
chat. chat ou son wiki.
•  Possibilité de diviser la
classe en groupes d’une
manière aléatoire.
•  Possibilité d’assigner des
activités différentes pour
chaque groupe.
•  Possibilité d’assigner des
privilèges administratifs du
cours aux étudiants.

Anne-Charlotte Chaput & Dina El Kassas


(Master AIGEME)
Outils d’administration
ATutor Moodle
•  Demande d’authentification •  Demande d’authentification
par un nom d’utilisateur et par un nom d’utilisateur et
un mot de passe. un mot de passe.
•  Trois types d’accès au •  Trois types d’accès au
cours : public, protégé, cours : ouvert aux invités,
privé ouvert aux utilisateurs de la
•  Inscription : manuelle par plateforme, avec une clé
l’enseignant, par l’étudiant d’inscription
ou par l’administrateur. •  Inscription : manuelle par
l’enseignant, par l’étudiant
ou par l’administrateur.

Anne-Charlotte Chaput & Dina El Kassas


(Master AIGEME)
Outils de distribution de contenu
ATutor Moodle
•  Création de différents types •  Création de différents types
de tests : QCM, texte à trous, de tests: QCM, texte à trous,
etc. etc.
•  Possibilité d’avoir une auto- •  Possibilité d’avoir une auto-
évaluation. évaluation.
•  Création d’une banque de •  Création d’une banque de
questions. questions.
•  Carnet de notes par étudiant. •  Carnet de notes par étudiant.
•  Suivi des connexions de •  Suivi des connexions de
l’étudiant l’étudiant.

Anne-Charlotte Chaput & Dina El Kassas


(Master AIGEME)
Outils de développement de
contenu
ATutor Moodle
•  Accessibilité et conformité aux •  Accessibilité et conformité aux
standards WAI WCAG 1.0 standards WAI WCAG 1.0
niveau A. niveau A.
•  Accessibilité et conformité aux •  Accessibilité et conformité aux
standards pédagogiques : standards pédagogiques :
  IMS Content Packaging   IMS Content Packaging
1.1.3 1.1.3
  IMS Content Packaging   IMS Content Packaging
1.1.4 1.1.4
  SCORM 1.2   SCORM 1.2
•  Partage et réutilisation de •  La réutilisation de contenu dans
contenu entre enseignants et un autre cours passe par une
d’un cours à l’autre (un dépôt duplication du contenu à
central). partager.
•  Création de cours facilitée par •  Création de cours facilitée par
l’existence de modèles. l’existence de modèles.

Anne-Charlotte Chaput & Dina El Kassas


(Master AIGEME)
Scénario d’utilisation

•  Définition du projet et d’un scénario général.


•  Déroulement du scénario avec ATutor et
Moodle.

Anne-Charlotte Chaput & Dina El Kassas


(Master AIGEME)
Définition du projet

•  Proposer aux étudiants de l’Université Française


d’Egypte (UFE) un module d'accompagnement à la
réalisation de leur portfolio de langues.
•  L’étape préalable à l’élaboration du portfolio est le
passage d’un test auto-correctif évaluant les cinq
compétences langagières (conformément au CERCL).
Un diagnostic imprimable est fourni en fin de test.
•  Le portfolio comprend trois parties :
  La biographie langagière
  Le passeport des langues
  Le dossier pédagogique

Anne-Charlotte Chaput & Dina El Kassas


(Master AIGEME)
Déroulement du scénario avec
ATutor/Moodle

•  Inscription individuelle : tout étudiant de l’UFE


peut s’inscrire au cours à partir de la page
d’accueil :
  ATutor : My Start Page: Enroll me
  Moodle : Tous les cours…S’inscrire.
•  L’administrateur peut vérifier combien d’étudiants
sont inscrits sur la totalité des étudiants.

Anne-Charlotte Chaput & Dina El Kassas


(Master AIGEME)
Page d’accueil du cour Portfolio sous ATutor
Déroulement du scénario avec
ATutor/Moodle

Anne-Charlotte Chaput & Dina El Kassas


(Master AIGEME)
Page d’accueil du cour Portfolio sous Moodle
Déroulement du scénario avec
ATutor/Moodle

Anne-Charlotte Chaput & Dina El Kassas


(Master AIGEME)
En amont, l’enseignant effectue les
tâches suivantes :
•  Création d’une banque de questions :
  ATutor : à l’aide de l’outil Question Database du module
Test&Survey. Puis création de tests (Create Test/Survey).
Pour la création de questions, les concepteurs du test pourront
notamment réutiliser des éléments d’autres cours à l’aide
d’une recherche (textuelle) dans la base de données TILE.
  Moodle : à l’aide du module Quiz / Create new Question.
•  Scénarisation du module suivant (un scénario
d’apprentissage par niveau).
  ATutor : on crée un seul module comprenant des activités
différentes pour chaque groupe de niveau.
  Moodle : on crée un module par niveau de langue, ou bien on
crée un module et on spécifie dans le contenu à quel niveau
s’adressent telle ou telle ressource ou activité.
Anne-Charlotte Chaput & Dina El Kassas
(Master AIGEME)
Les étapes principales suivies
par l’étudiant

•  Test de positionnement
•  Biographie langagière
•  Passeport des langues
•  Dossier des langues

Anne-Charlotte Chaput & Dina El Kassas


(Master AIGEME)
Test de positionnement

•  Il permettra la création de groupes de niveaux.


•  Ce test est le prérequis pour l’inscription au
module suivant. Interprétation des résultats :
  ATutor : les options Submissions et Statistiques
du module Test/Survey.
  Moodle : l’outil Grades.

Anne-Charlotte Chaput & Dina El Kassas


(Master AIGEME)
Biographie langagière

•  Mise en ligne de documents de référence et de


ressources (ATutor et Moodle) :
  ATutor : on peut créer des listes de lecture (module
Reading List) par groupe.
•  Travail collaboratif, autonomie et entraide   : les
étudiants volontaires peuvent animer un forum, un
blog, un chat (etc.) pour aider les étudiants plus
faibles ou proposer une activité (sous le contrôle du
tuteur principal):
  ATutor : à l’aide de l’option Privilèges
  Moodle : ces rôles se créent de façon spontanée au sein des
activités de groupes, mais surtout sur les forums.
Anne-Charlotte Chaput & Dina El Kassas
(Master AIGEME)
Biographie langagière

•  Forum pour les questions ouvertes (échange


enseignant/étudiants et étudiants/étudiants)   :
sur ATutor et Moodle.
•  Remise de la biographie langagière (ATutor/
Moodle : activité Devoir):
  ATutor : elle sera corrigée (Review & Mark test)
  Moodle : elle sera annotée par l’enseignant
(Feedback).

Anne-Charlotte Chaput & Dina El Kassas


(Master AIGEME)
Passport des langues

•  Un modèle du passeport européen et des


consignes adaptées à nos étudiants sont
intégrées dans le cours (nouvelle page ou
rubrique).
•  La soumission du passeport se fait sur ATutor
et Moodle par l’activité Devoir (ou
Assignment). L’enseignant envoie alors ses
remarques et corrections à l’étudiant afin qu’il
puisse intégrer certains éléments.

Anne-Charlotte Chaput & Dina El Kassas


(Master AIGEME)
Dossier pédagogique

•  L’étudiant constitue un dossier au fil des séances


passées au centre ou sur la plateforme (temps limité
ou pas):
  ATutor : l’enseignant active le module File Storage pour
ce cours afin que chaque étudiant puisse gérer ses fichiers
dans le dossier parent intitulé My Files. Il y déposera les
productions langagières (documents) de son choix
(Workspace). Lorsqu’il le souhaite, l’étudiant peut
soumettre son dossier à un tuteur pour le suivi (ATutor :
un tuteur par groupe ou le tuteur/enseignant principal).
  Moodle : si la fonction File Manager est activée pour les
étudiants, ceux-ci peuvent ajouter des fichiers personnels.
Anne-Charlotte Chaput & Dina El Kassas
(Master AIGEME)
Critique et bilan

•  Au vu du déroulement de notre scénario dans


chacun des outils, voici un bilan des points
forts et faibles de chacun… qui nous aidera à
déterminer l’outil à implémenter.

Anne-Charlotte Chaput & Dina El Kassas


(Master AIGEME)
Bilan de l’utilisation d’ATutor
Points forts
•  Plus adaptatif pour les étudiants.
•  Gestion réelle   des groupes : activités gérées par groupe, i.e.
qu’une activité du cours peut être accessible qu’à un ou
plusieurs groupes en particulier.
•  Gestion plus fine des profils des utilisateurs : l’enseignant peut
donner des droits d’administration à un ou plusieurs étudiants
dans son cours. Ce qui permet de créer des rôles de tuteurs par
exemple.
•  TILE : cet outil (LCMS) contient une base de données dans
laquelle on stocke tous les éléments de contenus, qui sont donc
réutilisables dans n’importe quel cours. Cela permet un travail
moins linéaire et surtout une harmonisation dans le contenu des
cours.
•  Export   : la possibilité d’exporter tout ou partie d’un cours
facilite le travail hors-ligne.
Anne-Charlotte Chaput & Dina El Kassas
(Master AIGEME)
Bilan de l’utilisation d’ATutor
Points faibles

•  Pas de développement possible de fonctionnalités. Il faut


attendre la nouvelle version… Mais on peut participer aux
échanges au sein de la communauté de développeurs.

•  L’administrateur et les enseignants doivent intervenir plus


souvent (en aval).

Anne-Charlotte Chaput & Dina El Kassas


(Master AIGEME)
Bilan de l’utilisation de Moodle
Points forts
•  L’automatisation des tests et de la notation est plus
développée.

•  Fonctionne très bien pour un très grand nombre


d’utilisateurs.

•  L’enseignant a le contrôle (absolu) de ses étudiants.


Ce sont les activités qu’il intègre à son cours qui
permettent à l’étudiant de faire une action dans le
cours.
Anne-Charlotte Chaput & Dina El Kassas
(Master AIGEME)
Bilan de l’utilisation de
Moodle
Points faibles
•  Pas de gestion réelle de groupes:
  On peut créer des groupes mais ensuite, toute activité ou
ressource ajoutée au cours est accessible à tous. Seules
quelques activités comme le wiki peuvent être traitées
par groupe : le wiki du groupe A ne peut être visible
pour les autres groupes…En revanche, un devoir
(assignment) est forcément le même pour toute la classe.
•  D’un cours à l’autre, la réutilisation d’éléments de
cours nécessite une copie du cours ou de fichiers
externes. Pas d’espace de stockage central sur la
plateforme (pour le partage).
Anne-Charlotte Chaput & Dina El Kassas
(Master AIGEME)
Conclusion
•  Dans un Centre de Ressources de Langues, l’étudiant est amené
à être autonome dans son apprentissage. Le module présenté
dans notre scénario est l’étape préalable à ce travail d’auto-
formation guidée. Dans ce cadre, nous allons collecter, stocker et
scénariser des ressources en langues et de disciplines multiples,
la réutilisation des données est donc pour nous capitale.
•  Pour constituer son dossier langagier, chaque étudiant aura
besoin d’un espace personnel dans lequel il peut gérer ses
productions : il aura notamment besoin de mettre en ligne des
versions successives d’un même document (avant et après
correction/révision) pour suivre ses progrès (suivi personnel et
tuteur/étudiant). De plus, ce mode d’apprentissage et la nature de
ce module nécessitent de pouvoir proposer des activités (et des
parcours) par groupe de niveaux au sein du même cours.
•  Au vu de ces critères de choix, l’outil ATutor serait le plus
approprié à nos besoins.
Anne-Charlotte Chaput & Dina El Kassas
(Master AIGEME)
Sitographie

•  ATutor
  Service d’ATutor
  Plateforme de l’Université d’Honolulu
•  Moodle
  Documentation de Moodle en français
  Plateforme d’E-formation de l’INSA de Rouen
  Plateforme de l’Ecole de Management de Grenoble
  Article sur Moodle et l’approche socio-constructiviste
•  Université Française d’Egypte
•  Cadre Européen de Référence Commun pour les Langues

Anne-Charlotte Chaput & Dina El Kassas


(Master AIGEME)
Analyse de deux portails de ressources
pédagogiques

et

Dina El Kassas
Anne Charlotte Chaput
PLAN

•  Merlot
•  Bref historique
•  Les missions
•  Structure
•  Principales fonctionnalités
•  Choix initiaux
•  Interfaces

•  Unit
•  Bref historique
•  UNT
•  UNIT : structure et accès
•  Choix initiaux
•  Principales fonctionnalités
•  Exemples
Les plates-formes de e-formation
Master AIGEME – La Sorbonne
© 2008 –Anne Charlotte Chaput, D. El Kassas
Bref historique

•  MERLOT - Multimedia Educational Resource for Learning and


Online Teaching
•  Fournisseur de contenus depuis 1997, MERLOT est un dépôt public
conçu principalement pour les professeurs et les étudiants d'études
supérieures. Les liens aux matériels d'apprentissage en ligne sont recueillis
avec des notes explicatives tels que les devoirs et le contrôle par les pairs.
L’interface est en anglais.

•  Dépôt commun développé par un collectif d’enseignants et


d’institutions d’enseignement supérieur américaines et canadiennes
à la fin des années 90 :
–  Plus de 19 500 documents (en mai 2008).
–  MERLOT se concentre sur 18 communautés disciplinaires, chacune administrée
par un comité éditorial constitué d’un ou plusieurs rédacteurs (editor), des
rédacteurs adjoints (associate editor) et des réviseurs experts (peer reviewer).
Les missions
•  Projet
–  Initiative américaine issue de California State University visant à
développer des ressources libres et des standards pour l’éducation. Le
groupe de travail actuel rassemble de nombreuses universités
américaines et travaille en relation avec CanCore.

•  Mission
–  Améliorer la qualité de l’enseignement et de l’apprentissage grâce au
développement de processus performants d’évaluation des ressources
pédagogiques (peer-review) utilisées dans les cursus d’études.

•  Réalisations effectives :
–  Programmes d’innovation sur 14 initiatives institutionnelles
–  JOLT (Journal of Online Learning and Teaching)
–  MERLOT International Conference
–  Consortium GLOBE & le projet de recherche fédérée avec MERLOT
Structure

•  Différents rôles
–  Les activités s’appuient sur la collaboration de
membres individuels, de partenaires institutionnels,
de partenaires privés (entreprises) et de comités
éditoriaux.
•  Collaboration avec MERLOT en tant que :
–  Membre
–  Partenaire
–  Peer reviewer (comité scientifique)
–  Virtual speaker (intervention virtuelle d’experts)
Principales fonctionnalités

•  Interface utilisateur en anglais


•  Ajout des ressources et des offres :
–  En devenant membres, on peut :
•  Ajouter des contenus pédagogiques
•  Emettre des commentaires sur les ressources que l’on a
utilisées
•  Partager son savoir-faire sur la FOAD
•  Développer un profil personnalisé
•  Recevoir la reconnaissance d’experts (peers)
–  Respecter les droits et le règlement concernant la
création/utilisation de contenu (vidéo, audio, web, etc)
Principales fonctionnalités

•  Métadonnées
–  MERLOT indexe dorénavant les ressources selon le LOM.
–  44 critères d’évaluation ont été définis puis classés en dix catégories.
Les normes et standards TI tels que DublinCore et le LOM sont
supportés par les cinq plates-formes et des formulaires de saisie
permettent l’insertion des métadonnées correspondantes.
•  Recherche et catalogues
–  Recherche simple/avancée par catégorie dans la collection (7)
–  Recherche simple/avancée par communauté disciplinaire (18)
–  Recherche simple/avancée par rubrique (Learning materials,
Colleagues, Personal collections, Assignments, Guest experts)
–  Recherche via le MERLOT Federated Search: Il s'agit d'un dépôt fédéré
de ressources pédagogiques de plus d’un million d'objets.
Principales fonctionnalités

•  Module d’Evaluation des Ressources


–  Évaluation en ligne, un rapporteur désigné mène une analyse fine,
commentée par les autres membres.
–  Circuit de validation de ressources pédagogiques ou types
d’évaluation :
•  évaluation implicite
•  évaluation par validation de la conformité (technique ou descriptive)
•  évaluation par comité scientifique (peer-review)
•  évaluation par les utilisateurs : commentaires ou notation par les utilisateurs
•  évaluation croisée, par peer-review et par les utilisateurs,

–  Les critères d'évaluation de MERLOT :


•  la qualité du contenu (Quality of Content),
•  L’efficacité potentielle en tant qu’outil d’apprentissage (Potential
Effectiveness as a Teaching-Learning Tool),
•  La facilité d’utilisation (easy of use).
Principales fonctionnalités

•  Module Administration
-  Information sur les nouveaux contenus et les
membres (‘News and announcements’)
-  Recherche simple
-  Recherche avancée
-  Flux RSS simple/personnalisé
-  Attribution de devoirs (assignment) aux étudiants

•  Interface ouverte permettant l’intégration de


contenu
Choix initiaux

  Choix initiaux
–  Opter pour des technologies s’appuyant sur des systèmes
propriétaires (pour atteindre le plus grand nombre de facultés)
–  Opter pour des standards

  Choix technologiques
–  Logique applicative : plate-forme Java J2EE
–  Méta-données : RDF et XML
–  Présentation : HTML
Interfaces

•  Intégration via des serveurs Web Classiques (HTTP)


•  Intégration avec des LMS :
– Systèmes propriétaires : Blackboard, WebCT, Angel
Learning, Desire2learn
– LMS à code ouvert, système communautaire
(Community-Shared/Developed Systems) : aucun
partenariat, mais MERLOT s’y intéresse (Sakai ;
Moodle).
– LMS et innovation : environnement Epsilen (ex:
ePortfolio)
MERLOT : Page d’accueil
Recherche dans l’annuaire
des membres
Exemple de recherche avancée
Bref Historique
•  Fournisseur de contenus depuis 2004
•  Projet académique fédérateur :
–  service communautaire
–  accès libre à près de 500 ressources numériques
–  25 disciplines et 242 sous-disciplines
•  Association régie par la loi de 1901 regroupant :
–  10 universités
–  40 Grandes écoles d’ingénieurs
•  Types d’adhérents d’UNIT :
–  Établissements partenaires
–  Établissements partenaires associés
–  Structures associées
–  Partenaires industriels animés par un « groupe industrie »
Bref Historique

•  But du Projet :
–  Large mutualisation de l’acquis des partenaires : expériences,
outils, ressources numériques ;
–  Veille collective dans le domaine des TICE ;
–  Définition, co-financement et pilotage communs de nouveaux
projets ;
–  Nouvelles actions de formation coordonnées ;
–  Diffusion de ressources numériques sur un portail Internet.

•  Réalisations effectives :
–  Portail commun ouvert sur Internet
–  Composants pédagogiques en Sciences de l’Ingénieur
–  Modules pour l’international
•  action « masters télécommunication »
•  action « préparation des étudiants étrangers qui visent des études
scientifiques et technologiques en France »
–  Chaîne éditoriale numérique
Universités Numériques Thématiques

•  Métasystème fédératif national et francophone universitaire pour


l’enseignement numérique

•  Mission des UNT :


–  Editer des ressources pédagogiques
–  Certifier leur qualité pédagogique et technique
–  Les indexer et les valoriser en répondant aux critères de l’UNT
–  Les diffuser à travers un portail institutionnel
–  Les promouvoir auprès des enseignants

•  Les UNT, c'est aussi :


–  Rendre accessibles leurs ressources à travers les UNR
–  Inscrire leurs ressources dans l'offre de formation des établissements
–  Définir le schéma éditorial des chaînes thématiques de canal-u
–  Développer l'apport de la recherche à l'enseignement et les
collaborations internationales
–  Suivre les usages des étudiants et établir un modèle économique
permettant d'inscrire l‘UNT dans la durée
UNIT : Structure et Accès

•  Structuration sous la forme de :


–  conseil d’administration,
–  groupe de pilotage qui regroupe tous les responsables de groupes,
projets, chargés de missions,
–  groupes projets qui pilotent chacun des projets en cours,
–  groupes transversaux qui sélectionnent des normes, des outils, des
méthodes de travail, ...
–  groupes thématiques qui animent des communautés disciplinaires,
proposent des actions et assurent la liaison avec les Campus
Numériques et les sociétés savantes correspondantes

•  Droits d’utilisation :
–  Documents libres d'emploi dans le cadre de la licence CECILL
–  Documents libres d'emploi dans le cadre de la licence Creative
Commons (http://creativecommons.org/licenses/by-nd/2.0/fr/)
–  Utilisation limitée aux usages à titre personnel non commercial
–  Utilisation limitée aux partenaires du Consortium UNIT
–  Utilisation soumise à l'accord préalable de l'auteur précisant les
conditions d'utilisation
Choix initiaux

  Mise en place d’un système ouvert, en logiciel libre


  Amélioration du workflow et de la connexion à Moodle et
SCENARI
  Gestion fine des identités
  Indexation plein texte
  Gestion des vocabulaires
  Sélection de technologies ouvertes
  Sélection de technologies Open-source
  Sélection de standards
  Interopérabilité des données
Principales fonctionnalités

•  Interface :
–  Plateforme monolingue française
–  Gestion de Contenu (Site de la chaîne éditoriale Scenari Opale
Sup)
•  Chaque chaîne éditoriale travaille sur la base de zéro, un ou
plusieurs CMS
•  interface qui permet à un CMS ou directement à une chaîne
éditorial de poser ou de récupérer du contenu pédagogique
•  Morcellement du contenu pédagogique en unités

•  Métadonnées :
–  Intégration LOM, LOMfr et Sup-LOM.fr : version simplifiée et
version complète
–  CDM (Course Descriptive Metadata)
–  Outil de Référencement et d'Indexation, réseau de portails OAI
(ORI-OAI)
–  Implantation XML structuré logiquement
–  Présentation XHTML
Cahier des charges pour les chaînes éditoriales
« labellisées » UNIT
Principales fonctionnalités
•  Normes et standards utilisés
–  ORI-OAI Version
–  Dublin Core (DC)
–  OAI-PMH (Open Archive Initiative – Protocol for Metadata
Harvesting)
•  Entrepôt OAI-PMH d'UNIT permettant à des moissonneurs OAI-PMH de
moissoner les métadonnées UNIT. Il expose les métadonnées en OAI_DC
ainsi qu'en LOM (http://www.unit.eu/ori-oai-repository/OAIHandler)
•  Moissonneur OAI-PMH d'UNIT permettant de moissoner et d'indexer tout ou
une partie des métadonnées (sets OAI-PMH) depuis l’entrepôt OAI-PMH

•  Classification des ressources


–  Double :
•  Partage des ressources : classification thématique
+
•  Langage commun : classification universelle (Dewey)
–  Table de correspondance avec la classification Dewey :
•  550 indices ou racines d’indices Dewey, pointant sur environ 4 000 indices
Dewey au total
•  évolutive : permettre l’intégration de notions nouvelles ou le retrait
Types et formats des ressources

•  Texte →  ODF (Open document file)


•  Table →  ODS (Open document spreadsheet)
•  Vecteur Graphique →  ODG (Open document graphic)
•  Image Bitmap →  PNG et JPEG
•  Publication →  PDF
•  Audio →  MP3 et Ogg Vorbis
•  Audovisuel →  MP4
•  Interaction →  Format HTML : dossier « jarré » (.JAR)
&
Format Flash : SWF
Unit : exemple
1 – Page d’accueil recherche
Unit : exemple
2 – Page d’accueil institutionnel
Unit : exemple
3 – Page d’accueil d’un module
UNIT : exemple

4 – Nombre de documents présent sous chaque discipline


Webographie

•  MERLOT
–  http://www.merlot.org/
–  http://www.educnet.education.fr/dossier/metadata/edu2.htm
–  http://docinsa.insa-lyon.fr/tice/2002/cs/cs015.html
–  http://thot.cursus.edu/imprimer.asp?no=18059
–  « Quelle évaluation des ressources pédagogiques ? », Elisabeth Noël,
ennsib (urfistreseau.files.wordpress.com/2007/02/
enoel31janvier2007.pdf)
–  « Objets pédagogiques, vous avez dit objets pédagogiques ? », Yolaine
Bourda, in Cahiers GUTenberg n°39-40 --Mai 2001 (isdm.univ-tln.fr/
PDF/isdm25/mahe_ticemed2006.pdf)
•  UNIT
–  http://www.unit.eu/
–  http://gev.industrie.gouv.fr/article.php3?id_article=554
–  http://savoirspartages.institut-telecom.fr (partenaire du UNIT)
–  http://scenari.utc.fr/~prv/UNIT/co/webSite.html
Choisir une plateforme de
e-formation en 2008

Auteurs :
Dina El Kassas & Anne-Charlotte Chaput

 2008 - Dina El Kassas & Anne-Charlotte Chaput


EXECUTIVE SUMMARY

L’Université Française d’Egypte vient de valider la solution de SI qu’elle


implémentera très prochainement, pour une meilleure gestion des données, du
fonctionnement et des coûts de l’institution.

En 2005, l’UFE a choisi la plateforme pédagogique Moodle pour fournir des supports
de cours en ligne aux étudiants inscrits en formation initiale en présentiel. L’utilisation
d’une plateforme pédagogique ne faisait alors pas clairement partie intégrante de la
stratégie de l’institution, et ne reflétait pas une vision partagée par tous.

La création d’un centre universitaire de formation continue et à distance, dont le cadre


juridique a été fixé en 2007, constitue une étape importante vers le développement
d’une politique de e-formation. De plus, la création en février 2008 d’un centre de
ressources en langues nous permet de valoriser différents modes pédagogiques :
l’auto-apprentissage, le travail collaboratif et le tutorat. Une réflexion suivie sur les
objectifs pédagogiques et une veille technologique dans le domaine de la e-formation
sont désormais indispensables. Pour accéder à un plus large public, devenir plus
compétitif tout en continuant d’améliorer la qualité de nos services, le développement
d’une offre de formation à distance et mixte s’impose.

 2008 - Dina El Kassas & Anne-Charlotte Chaput


EXECUTIVE SUMMARY

Une première sélection parmi les plateformes pédagogiques disponibles sur le


marché nous a permis d’en conserver deux qui répondaient aux critères jugés
éliminatoires. Le choix de Moodle a été déterminé par une évaluation approfondie, à
partir de critères classés en plusieurs familles de fonctionnalités : technologie,
support, apprenant, enseignant/concepteur et administration. Notre choix s’appuie
également sur un facteur primordial : la création d’une cellule TICE compétente tant
au niveau fonctionnel que technique.

Interface directe entre la cellule SI et l’équipe professorale, la cellule dédiée à la e-


formation serait garante du succès de notre stratégie.

 2008 - Dina El Kassas & Anne-Charlotte Chaput


ETAT DES LIEUX

ORGANISME

UFE : de droit égyptien, l’Université Française d’Egypte est le fruit


de la coopération franco-égyptienne

FINANCEMENT :
Bourses du gouvernement égyptien
Budget alloué par le MAE au titre de la coopération
Mécénat d’entreprises
Partenariats inter-universitaires (Paris 3, Paris 6, UHA, Corte,
Savoie, etc.)

 2008 - Dina El Kassas & Anne-Charlotte Chaput


ETAT DES LIEUX

SES ACTIVITÉS

3 facultés, 6 départements

Préparation à la licence égyptienne et à la licence française,


ainsi qu’à des Masters, en partenariat avec des universités
françaises. Originalité : offre une co-diplômation

2007-2008 : Premier pas vers l’enseignement à distance, le


Master ACSI de l’Université Paris 6 :
1er semestre : cours par visioconférence
2nd semestre : stage à Paris

 2008 - Dina El Kassas & Anne-Charlotte Chaput


ETAT DES LIEUX

Février 2008 : Création d’un centre de ressources en


langues (CERCLE)

Juin 2007 : Création du CUFCAD (Centre Universitaire de


Formation Continue et Formation à Distance) :
stages en présence à la demande
formations diplômantes en partenariat avec des établissements
privés égyptiens et français

 2008 - Dina El Kassas & Anne-Charlotte Chaput


ETAT DES LIEUX

L’EXISTANT

2004 : mise en place de Moodle v.1.4

15-19 janvier 2004 : formation financée et organisée par


l’UNESCO à l’UFE

2004-2008 : mise en ligne de contenu par certains enseignants, en


complément de leurs cours en présentiel sur la base du volontariat.
Pas de stratégie globale ni de consignes procédurales

Juin 2007 : journée de formation pour les enseignants (10


participants)

Novembre 2007 : création d’une « commission Moodle » à l’UFE

 2008 - Dina El Kassas & Anne-Charlotte Chaput


ETAT DES LIEUX

L’EXISTANT

Février 2008 : installation de Moodle v.1.8, sans migration


du contenu de l’ancienne version vers la nouvelle

Fin mai 2008 : Accord avec l’université de Mansoura (Egypte)


pour l’implémentation à l’UFE de leur solution SI expert
A ce jour, la e-formation n’a pas été clairement identifiée
comme élément décisif de la stratégie de l’institution
Aucune personne ressource n’est dédiée au développement et
à la gestion de la plateforme éducative existante

 2008 - Dina El Kassas & Anne-Charlotte Chaput


ETAT DES LIEUX

BESOINS TECHNIQUES ET STRATÉGIE SI/E-FORMATION

Un Système d’Information complet pour gérer les activités et


les ressources relatives à la vie universitaire :
Outils de gestion : inscriptions, salles, emplois du temps,
maquettes des cursus et des formations, etc.
Référentiel unique
(Learning) Content Management System - (L)CMS
interconnecté à la solution SI

 2008 - Dina El Kassas & Anne-Charlotte Chaput


ETAT DES LIEUX

BESOINS TECHNIQUES ET STRATÉGIE SI/E-FORMATION

Nous préconisons :
Une redéfinition des responsabilités du service IT afin qu’il
incluse la gestion du SI
La mise en place d’une cellule TICE-multimédia, en charge de
la gestion des contenus, le respect des normes et standards de
la FOAD, la veille technologique dans le domaine,
l’accompagnement au changement
L’élaboration d’un plan de formation du personnel administratif
et académique (aux outils du SI, e-formation, etc.)

 2008 - Dina El Kassas & Anne-Charlotte Chaput


ETAT DES LIEUX

BESOINS TECHNIQUES ET STRATÉGIE SI/E-FORMATION

Du point de vue de l’apprenant :


Evaluation des acquis et prérequis (prétests et tests de
positionnement en ligne)
Dans le cadre de l’auto-apprentissage et de la formation à
distance : parcours individualisés et analyse des écarts
Visualisation de son parcours pédagogique et sa progression
Des outils de travail personnel (blog, dossiers, agenda, e-
portfolio) et collaboratif (forum, chat, tableau blanc, wiki)
Mise à disposition de supports complémentaires de cours,
banque d’exercices, banque de ressources (vidéos, images,
etc.)
Permettre plusieurs types de pédagogie selon les modes
d’apprentissage : travail auto-dirigé, tutorat, travail collaboratif /
communication synchrone

 2008 - Dina El Kassas & Anne-Charlotte Chaput


ETAT DES LIEUX

BESOINS TECHNIQUES ET STRATÉGIE SI/E-FORMATION

Du point de vue de l’enseignant/tuteur :


Prévoir les outils pour créer les parcours types personnalisés
(outils intégrés au LCMS/LMS ou non)
Suivi de l’apprentissage, permettant l’évaluation globale via la
plateforme (carnet de notes, rapports, feedbacks)
Outils de tutorat
Outils de création d’évaluations multiples (sommative,
formative, enquêtes et questionnaires, etc.)
Mise à disposition de supports complémentaires de cours,
banque d’exercices, banque de ressources (vidéos, images,
etc.)
Permettre plusieurs types de pédagogie selon les modes
d’apprentissage : travail auto-dirigé, tutorat, travail collaboratif /
communication synchrone

 2008 - Dina El Kassas & Anne-Charlotte Chaput


ETAT DES LIEUX

BUDGET

Un cahier des charges doit être établi pour la gestion du SI


de l’université, incluant le LCMS ou LMS retenu

Un budget prévisionnel prenant en compte toutes les


dépenses liées à la mise en place du SI
Il nous est impossible de préciser quel serait le budget consacré par
l’UFE, mais il nous semble qu’une fois le cahier des charges et le
budget prévisionnel établis conformément aux besoins spécifiés et
validés par les acteurs concernés, nous pourrions trouver des
financements extérieurs par le biais de partenariats d’entreprises et
universitaires et de projets européens du type Tempus
Cas du financement du CERCLE en 2008

 2008 - Dina El Kassas & Anne-Charlotte Chaput


AVANTAGES DE LA E-FORMATION

Augmenter la rentabilité :
La e-formation a un rôle important à jouer car elle permet
une grande flexibilité et des économies d’échelles
importantes :
Concevoir une séquence ou une unité d’apprentissage
multimédia permet de la rejouer un nombre illimité de fois
Miser sur l’adaptativité et l’adaptabilité des outils permet de
fournir des contenus adaptés aux besoins des étudiants et
d’être capable de répondre aux besoins d’un plus grand
nombre d’étudiants (cf. hétérogénéité des niveaux)

Etre efficaces et compétitifs à l’échelle nationale, régionale


et internationale
 2008 - Dina El Kassas & Anne-Charlotte Chaput
CHOIX D’UNE PLATEFORME

CRITÈRES ÉLIMINATOIRES

Technologie : Solution libre de droit (Open source) :


pour permettre de garder la main sur les outils
pas de frais de licence et d’hébergement

Technologie : Doit pouvoir être implémentée sous Linux

Technologie : Interconnexion entre le LMS/LCMS et les


autres éléments du SI : partage, mise à jour et accès aux
données ou aux applicatifs (Single sign on)

 2008 - Dina El Kassas & Anne-Charlotte Chaput


CHOIX D’UNE PLATEFORME

CRITÈRES ÉLIMINATOIRES

Support : Le SI et le LMS/LCMS doivent être multilingues


(français, anglais, arabe)

Support : Doit avoir une documentation et des communautés


de développeurs et d’utilisateurs

Doit s’inscrire dans un système d’accès, d’échange et de


développement des ressources pédagogiques qualifiés
RAID (réutilisables, adaptables, interopérables et durables)

 2008 - Dina El Kassas & Anne-Charlotte Chaput


CHOIX D’UNE PLATEFORME

CRITÈRES DE CHOIX
Outils de Objets Gestion des Utilisabilité Adaptation
communication d’apprentissage données
-synchrones -import, export et utilisateurs -convivialité -adaptabilité
chat, conférence, gestion des objets -utilisateurs et rôles -documentation -adaptativité
tableau blanc, prise d’apprentissage -suivi et statistiques -support et -extensibilité
de contrôle -identification des assistance -personnalisation
-asynchrones -création de tests et utilisateurs en ligne
forum, email, d’exercices -gestion des profils
journal de bord,
calendrier
Aspects Gestion Gestion des Évolution / Outils TAL**
techniques administrative cours longévité -recherche/fouille
-facilité de prise en -gestion des -référentiel unique - -communautés de dans le contenu ;
main utilisateurs gestion du contenu pratiques et de -intégration d’outils
-respect des -gestion des droits des cours développeurs TAL comme le
standards -installation et mise -gestion de -intégration de correcteur
-configuration à jour de la l’évaluation nouvelles orthographique ou le
requise plateforme -organisation des fonctionnalités et de correcteur
objets du cours nouvelles grammaticale
-sécurité
technologies
-scalabilité*
*aptitude à passer à l’échelle  2008 - Dina El Kassas & Anne-Charlotte Chaput **Traitement Automatique des Langues
CHOIX D’UNE PLATEFORME

NOTRE PROCÉDURE D’ÉVALUATION


Consultation de la documentation de référence en ligne et
des forums

Consultation des comparatifs, des analyses et des retours


d’expériences d’experts reconnus

Présélection des plateformes répondant aux critères


éliminatoires

Installation et test des outils

Scénario de test (en fonction des critères décisifs)

Elaboration d’une matrice fonctionnelle d’aide à la décision


 2008 - Dina El Kassas & Anne-Charlotte Chaput
CHOIX D’UNE PLATEFORME

EXEMPLE DE MATRICE FONCTIONNELLE

L’approche qualitative QWS (Qualitative Weight and Sum)


pour l’évaluation des logiciels :
Moyenne pondérée
Approche basée sur l’utilisation de symboles
Six degrés qualitatifs :
• E = essentiel, * = extrêmement important, # = très important,
+ = important, I = marginalement important, 0 = pas
important
Le poids d’un critère détermine sa valeur dans l’évaluation de
la performance d’un logiciel.
Pour évaluer les résultats, on fait le compte des symboles
assignés à chaque critère.
 cf matrice sur la diapositive suivante

 2008 - Dina El Kassas & Anne-Charlotte Chaput


CHOIX D’UNE PLATEFORME

Une matrice fonctionnelle

 2008 - Dina El Kassas & Anne-Charlotte Chaput


CHOIX D’UNE PLATEFORME

NOTRE MATRICE FONCTIONNELLE


La matrice est obtenue par croisement des besoins exprimés
par la stratégie de l’UFE avec les fonctionnalités des
plateformes évaluées.

Il faut garder à l’esprit que les besoins évoluent dans le temps ;


l’outil doit donc être suffisamment évolutif et personnalisable en
interne/par la communauté de développeurs.

La mise en place d’une cellule TICE conditionne le poids de


certains critères pour notre matrice fonctionnelle (ex : support ;
fonctionnalités du concepteur / enseignant)

Notre orientation : miser sur un outil dont les points forts sont la
technologie et les outils de l’apprenant
 2008 - Dina El Kassas & Anne-Charlotte Chaput
CHOIX D’UNE PLATEFORME

NOTRE MATRICE FONCTIONNELLE

Source : RFP Evaluation Centers


 2008 - Dina El Kassas & Anne-Charlotte Chaput
COMPARATIF ATUTOR/MOODLE

Est un LCMS Est un LMS

Spécifications du système : Spécifications du système :


Disponible sous Linux, Unix et Disponible sous Linux, Unix et
Windows Windows
Langage PHP, BD MySQL Langage PHP, BD MySQL

Partage de contenu (dossier personnel) Partage de contenu (dossier


entre apprenants et avec les instructeurs personnel) entre apprenants et avec
les instructeurs
Matériel pédagogique : import export
sous différents formats ; choix du format Matériel pédagogique : import export
d’export sous différents formats

Chat : par cours, par groupe Chat : par cours, par groupe

Exercices chronométrés ou non, Exercices chronométrés ou non,


autocorrectifs ou non, ordre des autocorrectifs ou non, ordre des
questions aléatoire ou non. questions aléatoire ou non.

Gestion par groupe Gestion par groupe


 2008 - Dina El Kassas & Anne-Charlotte Chaput
COMPARATIF ATUTOR/MOODLE

Utilisation des ressources : Utilisation des ressources : Pas de


Séparation des données et de la séparation des données et de la structure
structure : permet de modifier un
élément dans tous les cours qui
l’utilisent sans tout reconstruire. Création de ressources :
Le choix de la feuille de style s’applique à
Création de ressources : Possibilité toute la plateforme et non au cours
de créer et d’utiliser des templates et
des feuilles de style 5 formats de cours :
LAMS (Learning Activity
Création, import et export conformes Management System)
aux standards IMS et SCORM
SCORM format
Plateforme multilingue Social (autour d’un forum principal)
Thématique
Hebdomadaire
Hebdomadaire, CSS/no tables

Plateforme multilingue

 2008 - Dina El Kassas & Anne-Charlotte Chaput


PLATEFORME ELIMINÉE

Intérêts
Un LCMS : Un système de gestion de contenu pédagogique avec son
référentiel unique d’objets d’apprentissage (le TILE)
Conforme aux normes
Système prometteur, favorisant les facteurs d’accessibilité, d’adaptabilité
et d’adaptativité. Exemple de projets en cours : Une plateforme
d’apprentissage sans frontières et un serveur média de streaming)
Bonne documentation
Installation facile

Raisons d’élimination
Pas de développement possible de nouvelles fonctionnalités entre deux
versions
Solution de SI complet (Université de Mansoura) avec son référentiel
unique et interconnexion totale avec le LMS
Historique Moodle (déjà installé)
ATutor est inconnu de tous à l’UFE

 2008 - Dina El Kassas & Anne-Charlotte Chaput


PLATEFORME RETENUE

Motivations
Plateforme déjà installée par le service IT
Une partie des enseignants l’a déjà utilisée
La pérennité du produit : respect et évolution selon les normes, le
nombre d’établissements de l’enseignement supérieur (et d’entreprises)
qui l’utilisent (ex : Open University, UK)
Grande extensibilité pour l’intégration de fonctionnalités et d’outils
Importante communauté de développeurs

Fonctionnalités intéressantes :
Modules d’activités (v.1.8.2) : devoirs (assignment), chat (clavardage),
sondage (choice), base de données (database), forum, glossaire, leçon,
quiz, SCORM/AICC, consultation (survey), wiki, atelier (workshop)
Aide contextuelle très pratique

Défaut essentiel : pas de gestion interne des objets d’apprentissage

 2008 - Dina El Kassas & Anne-Charlotte Chaput


ETENDUE DU PROJET

Sur le plan stratégique, s’assurer de l’implication de l’ensemble des


acteurs de la formation dans le développement de contenus
pédagogiques et la gestion de la FOAD

Sur le plan technique, s’assurer que la solution proposée par


l’université de Mansoura intègre bien les fonctionnalités nécessaires
à la création de grains d’apprentissage et au stockage des données
dans le référentiel unique

Sur le plan fonctionnel, la cellule TICE devra élaborer une procédure


de gestion des grains d’apprentissage et de la formation en général,
conforme aux normes de la FOAD et selon les objectifs suivants :
réutilisabilité et interopérabilité des objets d’apprentissage

 2008 - Dina El Kassas & Anne-Charlotte Chaput


SCENARII D’UTILISATION DE MOODLE

Actuellement :
Supports de cours et activités en complément des cours en présentiel

Calendrier pour les événements de type examens, devoirs à rendre

Conception d’activités et d’unités d’apprentissage en langue

2 projets pilotes de programmes de FOAD :


• Le master ACSI en sciences de l’ingénieur (option
télécommunications), délivré par Paris 6 (partiellement à distance)
• Le master « Mécanique et Sciences des Fibres », délivré par
l’Université de Haute-Alsace (projet)

 2008 - Dina El Kassas & Anne-Charlotte Chaput


SCENARII D’UTILISATION DE MOODLE

Perspectives :
Prise en compte du concept de création de grains d’apprentissage et
mise en place d’une procédure d’implémentation dans Moodle

Formation des enseignants et des étudiants à l’utilisation de Moodle

Utilisation de la plateforme comme environnement de travail collaboratif


(Web 2.0)

Mise en place d’un ePortfolio d’apprentissage des langues

Mise en place d’un système de tutorat :


• par cours,
• accompagnement méthodologique
• aide à l’utilisation des outils informatiques

 2008 - Dina El Kassas & Anne-Charlotte Chaput


OBJECTIFS STRATEGIQUES
Faire partie du Top 100 des universités du continent africain (cf. classement des
universités dans le monde) pour promouvoir la qualité de notre offre
Un SI et une gestion de la e-formation performants permettront de répondre
à certains critères de sélection

Remédier au problème d’hétérogénéité entre les programmes du secondaire


égyptien et français

Elargir le public cible : accueillir des étudiants égyptiens et de pays francophones


en formation initiale et continue

Personnaliser la formation : mises à niveau linguistique et méthodologique plus


efficaces selon des profils d’apprentissage

Former les professeurs et les étudiants non-arabophones à l’arabe standard


et/ou dialectal égyptien

Diversifier l’offre de formation en exploitant nos points forts : situation


géographique, trilinguisme, compétences technologiques, partenariats
interuniversitaire / entreprises
 2008 - Dina El Kassas & Anne-Charlotte Chaput
CONDUITE DU CHANGEMENT

Notre vision du changement : changement d’organisation et SI

Le plan d’action doit garantir :


L’engagement et l’implication des dirigeants
La sensibilisation de l’équipe pédagogique
La motivation des acteurs
L’identification des rôles et tâches des agents du changement
La bonne communication de la vision et des objectifs de la stratégie de e-
formation validée, à toutes les phases du projet :
• Phase préparatoire : proposer le projet, l’améliorer selon les
suggestions et promouvoir le projet validé.
• Phase de développement : communication projet en utilisant les bons
médias et réunions
• Phase de suivi/maintenance : (ré)évaluation, réorientation, etc.)
Infrastructure et mise en place
Formation des acteurs

 2008 - Dina El Kassas & Anne-Charlotte Chaput


LES CLÉS DU SUCCÈS DU PROJET

Veiller à appliquer les principes suivants :


1.
2.
3.
4.
5.
6.

1. Le changement s’s’opè
opère à travers un cycle 7. Identifier et Gé
Gérer les acteurs du changement :
perpé
perpétuel : Pré
Préparer, Implanter, Suivre, sponsors, agents, populations concerné
concernées (y
Pré
Préparer…
parer… compris clients, fournisseurs,…
fournisseurs,…) ; et freins
2. Se pré
préparer à la ré
résistance : elle est 8. Donner du pouvoir aux agents : le changement
iné
inévitable, seules l’l’intensité
intensité et la duré
durée est opé
opéré par les « agents
« agents »
 »,, qu’
qu’il faut doter des
varient moyens / des outils adé
adéquats et gégérer comme
une « élite
« élite »
 »
3. Définir le changement : vision, enjeux,
impacts et mesure du changement 9. Motiver les agents du changement : Incentive,
Incentive,
Promotion (efficace = positif + accessible +
4. Évaluer la ré
résistance et le climat : le niveau proche)
de stress de l’l’organisation, les barriè
barrières
historiques … 10.Communiquer
10.Communiquer en permanence : avec toutes les
parties concerné
concernées, en utilisant les bons mé
média
5. Définir l’l’approche du changement : Rapide,
Progressif ? étapes transitoires ? 11.Former
11.Former : planifier, organiser et dispenser les
formations né
nécessaires
6. S’adapter à la culture : la culture ne change
pas, il ne faut pas se battre contre 12.Impliquer
12.Impliquer et Mettre en oeuvre : impliquer les
ressources, ré
réaliser et suivre les actions

In « Straté
Stratégies des SI OCo v1.0.ppt », par Olivier Cotinat

 2008 - Dina El Kassas & Anne-Charlotte Chaput


WEBOGRAPHIE

Site officiel de Moodle : http://www.moodle.org

Site de ATutor, ‘Roadmap ATutor’ : http://www.atutor.ca/atutor/roadmap.php

Sabine Graf & Beate List, « An Evaluation of Open Source E-Learning Platforms
Stressing - Adaptation Issues », Vienna Institute of Technology :
http://www.wit.at/people/graf/slides/ICALT05_graf.pdf ;
http://www.moodle.org/other/icalt2005.pdf

Le Préau de la CCIP (Centre pour le e-learning et l’innovation pédagogique) :


http://www.preau.ccip.fr/etudes/etude_teleformation/

Université de Mansoura (Egypte) : http://www.mans.eun.eg/english/

David A. Wheeler, « How to Evaluate Open Source Software / Free Software


Programs » : http://www.dhweeler.com/oss_fs_eval.html

David Touvet, « Learning Object Repositories: tutoriel pour gérer des repositories
avec Moodle! » : http://www.davidtouvet.com/blog/archives/2005/11/30/learning-
object-repositories-tutoriel-pour-gerer-des-repositories-avec-moodle/

 2008 - Dina El Kassas & Anne-Charlotte Chaput