Vous êtes sur la page 1sur 5

Chapitre 2.

Normes associées à la diffusion analogique et


Numérique

1. Le signal vidéo

Le signal vidéo est le signal électrique ou optique qui permet de transmettre une succession
d'images d'une source (caméra, lecteur DVD , décodeur TNT, etc.) à un récepteur
(moniteur, téléviseur, enregistreur pour divers supports, etc.). Le signal vidéo peut être
un signal analogique ou un signal numérique selon la technologie employée.

Principaux connecteurs utilisés

Liaisons analogiques Liaisons numériques


Péritel
HDMI

S-Video (chrominance séparée)


DVI

RCA (orange: numérique) (Gris analogique)


connecteur BNC (tous types de signaux)

2. Normes audio et vidéo analogiques (CCIR et NTSC)

La norme vidéo est internationale; elle possède néanmoins deux variantes non compatibles
selon les pays d'origine: la norme US dite NTSC et la norme européenne CCIR.

2.1 CCIR

Comité consultatif international des radiocommunications, un groupe de travail de l'Union


internationale des télécommunications.

Exemple des normes de CCIR :


Le format CCIR 601, connu également sous les noms ITU-R BT 601 et REC. 601 . Il régit
la numérisation d'un flux vidéo entrelacé analogique, au format525 lignes / 60 Hz ou 625
lignes / 50 Hz.
Le format CCIR 656, connu également sous les noms UIT-R BT.656, parfois aussi appelé
ITU656.

7
2.2 NTSC

NTSC (National Television System Committee), c'est-à-dire (Comité du système de télévision


nationale) est un standard de codage analogique de la vidéo en couleurs lancée aux États-
Unis en 1953. Il est adapté aux formats vidéo 525 lignes et 30 images par seconde. Il peut être
exploité pour les DVD-vidéo avec une résolution de 720 × 480 lignes.
Dans sa forme professionnelle (captation, caméras, studios, régies…) le signal vidéo couleur
est composé de deux informations élémentaires combinée au signal noir et blanc (Y) : U=B-Y
(différence de bleu) et V=R-Y (différence de rouge). En théorie, deux porteuses distinctes
sont indispensables pour véhiculer les données de chrominance (correspondant à
l'information de couleur) et de luminance (Y). Afin d’en n'employer qu’une seule, le
signal vidéo composite est modulé en amplitude et en phase avec une seule porteuse.

2.3 PAL

La norme PAL permet d'obtenir une résolution de 576 lignes. Cette norme utilise une
fréquence de rafraîchissement de 25 images complètes par seconde, c'est à dire 50 champs
entrelacés par seconde (lignes paires + lignes impaires).
Cette norme est également appelée 576i50 ("i" pour interlaced scanning, balayage entrelacé
en français).
Historiquement, les concurrents du PAL sont NTSC, d'origine américaine, et SÉCAM,
d'origine française.

8
3 Normes audio et vidéo Numérique (DVB, ATSC, ISDB, NICAM)

La numérisation d'une vidéo analogique

Lorsque la numérisation d’une vidéo analogique, on convertit les lignes TV en pixels. Plus il
y a de lignes TV plus on peut créer des pixels.
Afin d'éviter l’entrelacement causé par la numérisation de la vidéo analogique, on peut mettre
en place une technique de dés-entrelacement et une technique de correction de rapport. Ainsi
l'image numérisée reste nette et en adéquation avec les images de la vidéo analogique.
3.1 ATSC
L’Advanced Television Systems Committee (ATSC) est le groupe qui a contribué au
développement du nouveau standard de télévision numérique aux États-Unis, qui porte le
même nom. Celui-ci a été aussi adopté par le Canada, le Mexique et la Corée du Sud. Il doit
remplacer le système analogique NTSC en analogique. Il peut produire des images de avec
une résolution maximum 1 920×1 080 pixels, soit six fois mieux que l'ancien système NTSC.
Un nombre important de services de type données peuvent également être fournis avec ce
dernier.

3.2 DVB

Digital Video Broadcasting (abrégé en DVB, et qu'on pourrait traduire par «diffusion vidéo
numérique »), est un ensemble de normes de télévision numérique édictées par l’organisation
européen DVB, et utilisées dans un grand nombre de pays dès 1993.
Le DVB-H (Digital Video Broadcasting - Handheld, en français, Diffusion vidéo numérique
- mobile) est un système de radiodiffusion numérique destiné à une réception de la télévision
sur terminal mobile. Les principales technologies concurrentes du DVB-H c’est l'utilisation
des réseaux mobiles 3G et 4G pour recevoir les chaines de télévision.
DVB-T pour Digital Video Broadcasting – Terrestrial est une norme de diffusion de
la télévision numérique par liaisons hertziennes terrestres. Le DVB-T définit la méthode de
transmission des services télévisés (audio, vidéo et données) ; il utilise une
modulation OFDM (Orthogonal frequency division multiplexing) avec une concaténation
du codage de canal en COFDM.
Le DVB-T est utilisé par tous les pays d’Europe, au proche et Moyen-Orient, dans la zone
pacifique ainsi que dans certains pays d’Asie, d’Afrique et d’Amérique.

9
3.3 ISDB
L'ISDB est une norme japonaise de diffusion de télévision et radio numérique. Elle comporte
plusieurs sous-normes, qui sont l'ISDB-T (pour la diffusion dite terrestre), l'ISDB-S (pour la
diffusion par satellite) et l'ISDB-C (pour la diffusion par câble). L'ISDB-T est elle-même
découpée en deux normes dites 1seg et 13seg, la première étant prévue pour la réception sur
appareil mobile.

Cette norme est principalement utilisée au Japon et en Amérique du Sud. Elle fut définie par
l'ARIB (Association of Radio Industries and Businesses), une organisation de standardisation
japonaise.

L'accès conditionnel, qui permet de n'autoriser que certains terminaux à afficher certaines
chaînes (pour la télévision payante par exemple), est défini dans la norme ARIB STD-B25.
Cet accès conditionnel fait appel à l'algorithme de chiffrement par bloc MULTI2.

3.4 NICAM
NICAM est un acronyme qui signifie Near Instantaneous Companded Audio Multiplex :
« Multiplexage audio à compression quasi instantanée ». Ce procédé permet la transmission
d’un son numérique stéréo en complément d'un signal de télévision analogique. La première
diffusion NICAM a eu lieu en septembre 1994 avec la chaîne TF1. À la fin de l'année 2011, la
suppression de la diffusion analogique des chaînes nationales par voie terrestre, sur satellite et
le câble a entrainé l'arrêt définitif du NICAM en France.

3.5. La résolution HDTV (High-Definition Television)

La norme HDTV offre une très bonne résolution d'image, cette résolution est supérieure à la
résolution des caméras analogiques standards. La fidélité des couleurs est l'un des avantages
de la résolution HDTV.
On retrouve deux normes importantes en HDTV :
SMPTE 296M (HDTV 720P) :
Résolution de 1 280x720px
fidélité des couleurs élevée
format 16:9
balayage progressif à 25/30 Hertz (Hz) et à 50/60 Hz

10
SMPTE 274M (HDTV 1080) :
Résolution de 1 920x1 080px
une fidélité des couleurs élevée
Format 16:9
balayage entrelacé ou progressif à 25/30 Hz et 50/60 Hz

La norme HDTV génère des pixels carrés, elle est donc plus adaptée au visionnage des
images sur ordinateur ou écran HDTV.

3.6. La résolution VGA (Video Graphics Array)

La résolution VGA est une résolution 100% numérique, elle est utilisée pour les caméras
réseau. Cette norme est particulièrement flexible et elle est utilisée dans le monde entier.
Le système VGA permet un affichage graphique qui fut utilisé au début pour les ordinateurs.
La résolution VGA est utilisée, aujourd'hui, par les caméras réseau qui n'utilise pas la
résolution mégapixel. Le système VGA propose une résolution de 640x480 pixels.
La résolution VGA offre l'avantage de générer des pixels carrés correspondant aux pixels des
écrans d'ordinateurs.

11

Vous aimerez peut-être aussi