Vous êtes sur la page 1sur 3

Définition du E_commerce 

- Selon l’OCDE2 « Le commerce électronique doit être défini plus globalement comme l’ensemble des
transactions commerciales à destination des particuliers (B to C : Business to Customer) ou entre
entreprises (B to B : Business to Business) utilisant exclusivement internet ou un moyen électronique
comme mode de commande, en revanche le paiement et la livraison peuvent s’effectuer par des
méthodes traditionnelles ».

I-1-2 Déroulement d’une opération du commerce électronique :

Le déroulement d’une opération commerciale sur le Net implique un grand nombre de processus 6 :

Visite du site marchand

consulter la fiche des produits

commender

reception de la confirmation

payer en ligne

valider sa commende

l'attente de la préparation de la commende

la réception de la commende

Types d’echanges :

Internet propose des moyens de communication souples dont l'utilisation permet à l'entreprise, ou
aux particuliers, de s'affranchir des contraintes de temps et d'espace

On distingue plusieurs types d'échanges commerciaux qui sont :

Le commerce B to B (Business to Business)  : « Désigne une relation commerciale d’entreprise à


entreprise basée sur l’utilisation d’un support numérique pour les échanges d’information. Cette
forme de commerce est la plus ancienne, elle s’appuie sur l’utilisation de l’informatiquepar le biais de
l’EDI, qui permet de simplifier considérablement les transactions commerciales entre entreprises  »

En effet, la mise en place de liaisons EDI correspondait à des investissements lourds que seuls les
grands groupes pouvaient se permettre.

Le commerce B to C (Business to Consumer)  : il permet au consommateur d'acheter directement sur


Internet des biens et des services pour son usage personnel

Par extension à ces deux concepts on trouve aussi : le commerce C to C (Consumer to Consumer) qui
désigne les échanges électroniques entre deux ou plusieurs consommateurs (vente aux enchères), le
C to B (Consumer to Business) marquant l’activité commerciale électronique entre un consommateur
et une entreprise, le C to A et le B to A (Consumer ou Business to Administration) reflétant les
transactions entre les administrations et les citoyens voir les entreprises en ce qui concerne les
impôts, les transmissions de déclarations … etc.

Avantages et inconvénients du E-commerce :

Les avantages pour l’entreprise :

 Il facilite les transactions en évitant à l’acheteur de se déplacer.


 Il donne la possibilité de réduire les prix publics des produits en éliminant la marge laissée
habituellement aux intermédiaires.
 l recueille une masse précieuse d’informations sur les habitudes, les besoins de l’internaute.
 Les entreprises économisent sur la logistique, les couts des dépôts, parking, les locaux du
magasin et même la facturation
 augmentation de la visibilité internationale des entreprises.

Les avantages pour le clients :

 la recherche du meilleur prix


 pas de pression de la part des vendeurs
 il offre un gain de temps conidérable
 Un marché de proximité à l’échelle mondiale.
 Connaitre de nouveaux produits.

Les inconvénients

Inconvénients pour l’entreprise :

 L’incertitude et le manque de confiance autour de la sécurisation des moyens de paiement,


malgré le fait qu’actuellement les méthodes de cryptage de données assurent une
confidentialité quasi parfaite lors de la transaction
 La résistance des intermédiaires (grossistes, distributeurs) qui craignent une destruction
d’emplois assortie d’une perte de chiffre d’affaire.

Inconvénients pour le client :

 Le manque de contact avec le produit. ; Impossible de voir le produit de prés et de le toucher


pour se rendre compte de ses qualités et de ses défauts.
 Les détails et tarifs de livraison.
 Le manque de relations humaines et le sentiment d’isolement devant sa machine (cas des
internautes peu expérimentés).
 L’insécurité des paiements et la peur de tomber sur un cybermarchand mal honnête qui ne
livre pas.
 - Problèmes de livraison : livraison trop longue, risques de contrefaçon…Et les difficultés de
recours en cas d’ennuis.

Les modes de paiement du e-commerce : Le développement du paiement sur internet s’est accéléré
ces dernières années avec l’accroissement des technologies . . Pour faciliter à l’utilisateur d’acheter
ou de vendre sur internet, le commerce électronique offre une variété de modes de paiement.

Les cartes bancaires (carte de crédit) : C’est un moyen de paiement proposé par les banques,
composées d'une puce et/ou d'une bande magnétique, elle permet de retirer ou de transférer des
fonds.

Transfert de compte à compte : L’acheteur transfert de son compte le montant d’achat vers le
compte bancaire de son Vendeur

Paiement à la livraison : L’acheteur paye sa facture d’achat au moment même de la réception du colis

Les chèques éléctroniques : Il s'agit en fait de l'équivalent électronique du chèque papier


traditionnel, où la signature manuscrite est remplacée par une signature électronique pour
authentifier le payeur et sa banque numérique

. Les principaux marchés du E-Commerce dans le monde : les 4 pays qui dominent dans ce domaine
sont La Chine, les ÉtatsUnis, la Grande Bretagne, et le Japon puis vient l’almagne ;la france ; la corée
du sud ; le canada

Les meilleurs sites marchands au niveau mondial :ALIBABA .AMAZON.FNAC Gmarket

Conclusion :

Le commerce électronique est une opportunité pour le commerce traditionnel, de développer sa


clientèle aux niveaux nationaux et internationaux.

Eneffet, La généralisation d’Internet a permis au commerce électronique de se développer et de


devenir une grande source d’achat

Vous aimerez peut-être aussi