Vous êtes sur la page 1sur 162

GLOBAL EXPERT

Audit – Consulting – Formations

Expertise comptable – Audit et


Commissariat aux Comptes
Ingénierie Financière –
Formation et Renforcement de
Capacités

Organiser la clôture :

Le dossier
d’établissement et de
contrôle des comptes
annuels

1
SOMMAIRE
I. LES CONSTATS
II. LES SOLUTIONS
III. ORGANISATION ET CHRONOGRAMME
IV. LE DOSSIER DE TRAVAIL
V. LES PROGRAMMES DE TRAVAIL ET LES
TECHNIQUES DE CONTRÔLE

Introduction

ORGANISER LA CLOTURE DES


COMPTES POUR REPONDRE AUX
OBLIGATIONS

EXTERNES
INTERNES

ET POSITIONNER L'IMAGE QUALITE


DU SERVICE COMPTABLE

2
Introduction

OBLIGATIONS EXTERNES

Introduction
Règlement OHADA
• Publication dans les quatre mois de la clôture
des états financiers attestés par les
Commissaires aux Comptes
• Publication des comptes semestriels pour les
sociétés cotées à la BRVM

LA RAPIDITE DE PUBLICATION REPOND


AUX BESOINS D'INFORMATION DE
L’OHADA ET DU MARCHE BOURSIER

3
Introduction

OBLIGATIONS INTERNES

Introduction

OBLIGATIONS INTERNES (1/2)

 Mise en place d'un budget


 Mise en place d'un reporting mensuel
 Analyse des écarts sur budget
 Mise en place d'un tableau de bord

4
Introduction

OBLIGATIONS INTERNES (2/2)


 Contrôle des échéanciers sur les
créances et les dettes
 Gestion prévisionnelle de la trésorerie
 Etablissement d'un dossier de révision
pour les besoins des Commissaires aux
Comptes sur les comptes sociaux et
consolidés

Introduction

POSITIONNER LE ROLE DU SERVICE


COMPTABLE COMME ACTEUR DE LA QUALITE

Maitriser les plannings d'arrêtés comptables


Maitriser la fiscalité attachée aux opérations
courantes
Maitriser les obligations déclaratives fiscales et
sociales

5
Introduction

 Maitriser les processus administratifs en


matière de collecte et de traitement de
I' information
 Maitriser les rapports avec les auditeurs

LE SERVICE COMPTABLE DEVIENT


OPERATIONNEL ET PARTENAIRE DE
LA DIRECTION GENERALE

Les Constats
SYNTHESE DES DYSFONCTIONNEMENTS
OBSERVES SUR L'ARRETE DES
COMPTES
Les problèmes de moyens
Les problèmes de méthode et de
documentation
Les problèmes d'organisation et de
formation
Les problèmes de communication

6
Les Constats

LES PROBLEMES DE MOYENS (1/2)


LE SYSTEME INFORMATIQUE
1. Matériel
 Manque d'accès aux ressources
 Ressources saturées
 Délai de traitement important
 Sauvegardes défaillantes
 Communication à distance peu fiable
 Sécurité physique des données informatiques

Les Constats

LES PROBLEMES DE MOYENS (2/2)


LOGICIEL
 Interrogation des systèmes impossible
 Mauvaises interfaces entre les applications de
gestion et la comptabilité
 Pas d’ouverture des données comptables vers
d'autres systèmes (Gestion des relances clients et
gestion de trésorerie)
 Pas d’automatisation des tâches administratives (par
exemple les moyens de paiement, la gestion des
encaissements, TVA, DISA, Liasse fiscale)

7
Les Constats

LES PROBLEMES DE METHODE


ET DE DOCUMENTATION (1/2)
 Absence de planning d'arrêté des comptes
définissant les tâches précises de chacun et
les échéances (dead line)
 Absence de documentation sur les règles à
respecter en matière de valorisation et de
présentation des comptes (guide groupe) et
du plan comptable professionnel (plan
budgétaire/plan analytique)

Les Constats

LES PROBLEMES DE METHODE


ET DE DOCUMENTATION (2/2)
 Absence de documentation sur la
description des processus administratifs
(guide des procédures)
 Absence de documentation des travaux
et d'existence de dossiers de travail

8
Les Constats
LES PROBLEMES D'ORGANISATION
ET DE FORMATION (1/2)
Définition précise des tâches du service comptable :
 Spécialisation par service ou par société
 Spécialisation des journaux
 Définition des travaux selon les différents arrêtés
(Clôture mensuelle, clôture trimestrielle ou semestrielle
et annuelle)
 Répartition des tâches entre les services opérationnels
et le service comptable
 Polyvalence des postes de travail
 Ventilation des tâches entre administration et
comptabilité

Les Constats
LES PROBLEMES D'ORGANISATION
ET DE FORMATION (2/2)
 Anticipation de la collecte des informations extra-
comptables
oInventaire physique des stocks
oInventaire des procédures contentieuses
oRecensement des engagements hors bilan
oConfirmation des comptes de tiers
 Recensement des éléments utiles à la séparation
des périodes
 Absence de formation sur les outils
méthodologiques du travail du comptable
 Détermination d'un seuil de signification

9
Les Constats
LES PROBLEMES DE COMMUNICATION
 Revoir le positionnement du service
comptable
Véritable acteur dans le traitement de
l'information en temps réel.
Il dépasse son rôle d'auxiliaire de
l’administration fiscale pour devenir un
service opérationnel
Identifier les omissions ou inexactitudes sur
les plaquettes ou les documents de référence

Les Constats

Réduire les blocages liés à la mauvaise


communication inter-service ou inter-société qui
favorisent les retards
Rechercher les informations déterminantes pour
la clôture détenues par la Direction Générale

COMMUNIQUER SUR LE FAIT QUE


L'ELABORATION DES ETATS FINANCIERS
N'EST PAS SIMPLEMENT L'AFFAIRE DES
COMPTABLES

10
LES SOLUTIONS

POUR L'ACCELERATION
DES ETATS FINANCIERS

Les Solutions
RESPONSABILITE DU SERVICE
COMPTABLE (1/3)
1. Préparer et animer des réunions de travail
avec les autres services où seront exprimés
clairement les besoins respectifs et les plans
d'action.
2. Valoriser les travaux comptables en diffusant
les informations issues de la comptabilité
vers les autres services demandeurs.
3. Exploiter les informations financières dès que
possible (recherche des erreurs plus
efficace).

11
Les Solutions

RESPONSABILITE DU SERVICE
COMPTABLE (2/3)
4. Connecter les éléments statistiques aux
données comptables.
5. Produire des informations compréhensibles
par les utilisateurs et les unifier (comptabilité
générale, analytique et budgétaire)

Les Solutions

RESPONSABILITE DU SERVICE
COMPTABLE (3/3)
6. Déléguer les travaux et assurer une
supervision (responsabiliser les intervenants
pour améliorer leurs performances)
7. Coopérer avec les auditeurs externes au
travers de la mise en forme d'un dossier de
travail
8. Mettre en œuvre un plan de formation

12
Les Solutions

MISE EN PLACE DES PROCEDURES


ADMINISTRATIVES ET COMPTABLES
•Présentation générale de l'entreprise
•Formalisation du guide des procédures
•Organisation du service comptable
•Rôle du plan comptable
•Organisation du système informatique
•Adoption des conventions d'arrêté
•Utilisation de techniques comptables

Les Solutions
ORGANISATION GENERALE DE
L'ENTREPRISE
Il n'existe pas de modèle d organisation
générale qui garantisse une production
rapide des comptes
 Les entreprises performantes se trouvent:
- dans tous les secteurs d'activité
- dans tous les lieux géographiques
- dans tous les styles de management
- dans tous les stades de croissance
- dans toutes les structures juridiques

13
Les Solutions

POINTS FORTS COMMUNS DES ENTREPRISES


 Forte définition des principes de
fonctionnement et de gestion (Guide des
procédures administratives et comptables)
 Intégration des procédures dans les
systèmes informatiques (Production d'une
information homogène et contrôlée en amont)
 Productivité accrue des services comptables
qui ont formalisés les procédures

Les Solutions

GUIDE DES PROCEDURES (1/5)


OBJECTIF: limiter au maximum
l'improvisation des intervenants par
la connaissance des règles
formelles et des méthodes à utiliser pour
produire de l'information
MOYEN: mettre en place un guide des
procédures

14
Les Solutions

GUIDE DES PROCEDURES (2/5)


 Procédures administratives

 Procédures comptables

 Règles de gestion

Les Solutions
GUIDE DES PROCEDURES (3/5)
PROCEDURES ADMINISTRATIVES
 Modalités d'entrée des informations dans le
système de gestion (support, saisies,
contrôle)
 Exploitation et traitement des données
 Transmission des données
 Stockage et archivage

15
Les Solutions
GUIDE DES PROCEDURES (4/5)
PROCEDURES COMPTABLES
 Mise en place d'un plan comptable
 Détermination du fonctionnement des
comptes et de leur alimentation
 Détermination des méthodes de valorisation
et des options comptables retenues

Les Solutions

GUIDE DES PROCEDURES (5/5)

REGLES DE GESTION

 Elaboration des budgets


 Elaboration des tableaux de bord

16
Les Solutions
D’OU VIENT
L’INFORMATION ?

QUEL TRAITEMENT ?
STOCKAGE ? MANUEL OU EDITION ?
INFORMATIQUE ?

OU PART
L’INFORMATION ?

Les Solutions
PRINCIPES D'ORGANISATION
DU SERVICE COMPTABLE (1/2)
• Améliorer l'information reçue des autres
services (forme, contenu, périodicité et délai)
• Réduire la dépendance du service comptable
vis-à-vis des autres services et des tiers
(suivi des engagements donnés)
• Pratiquer des clôtures mensuelles afin
d'assurer la permanence du processus et de
régler les points à traiter tout au long de
l'année (les zones de difficultés sont
clairement identifiées)

17
Les Solutions
PRINCIPES D'ORGANISATION
DU SERVICE COMPTABLE (2/2)
• Des responsabilités claires : les intervenants
sont responsables de leur balance et de la
justification des comptes
• Une coordination étroite entre l'audit interne
et la comptabilité
• En conclusion et au-delà des modèles, un
mode de comportement garantit une clôture
rapide et de qualité (Discipline,
Communication, Anticipation)

Les Solutions

LE ROLE DU PLAN COMPTABLE (1/2)


Le plan comptable doit être évolutif et
adapté aux besoins de l'entreprise
La codification est détaillée

Les comptes sont ouverts pour


autant que de besoins

18
Les Solutions
LE ROLE DU PLAN COMPTABLE (2/2)
Le plan comptable est bien plus qu'une simple
liste de comptes.
Une seule trame comptable pour :
 La comptabilité générale
 La comptabilité analytique
 La comptabilité budgétaire
 La comptabilité de trésorerie

Les Solutions
ORGANISATION DU SYSTEME INFORMATIQUE
 Validation préalable des informations entrées dans le
système de gestion selon les secteurs d'activité
(Évite les temps de contrôle sans valeur ajoutée)
 Paramétrage du système de gestion en accord avec
le plan comptable
 Initialisation des écritures comptables par des
applications situées en amont de la comptabilité
 Qualité des interfaces entre les applications de
gestion et la comptabilité
 Intégration des données budgétaires en comparaison
de la balance générale

19
Les Solutions
LOGICIEL COMPTABLE
Le logiciel comptable doit être facile d'emploi
 Consultation: effet zoom balance, journaux,
grand-livre
 Fonction lettrage, pointage, rapprochement
automatisé
 Préparation des pré-déclarations : TVA,
Impôt sur salaires, CNPS
 Édition multi-critères

Les Solutions

LES CONVENTIONS D’ARRETE (1/2)


* Choix optimum de la date de clôture
* Date des pré-clôture (simulation)
o mise à jour des provisions pour dépréciation
o réalisation d'un inventaire physique
o mise à jour du calcul des amortissements
o mise à jour des comptes de liaison
o mise à jour des salaires et déclarations
fiscales et sociales

20
Les Solutions
LA CONVENTION D’ARRETE (2/2)
LA PRE-CLOTURE
 Met en évidence des problèmes futurs de la clôture,
en terme d'organisation et d'effectif
 Permet de prendre les décisions finales parvenant de
la Direction Générale
 Constitue un moment particulièrement opportun pour
faire intervenir les Commissaires aux Comptes
 Valide les méthodes d'estimation par une bonne
procédure:
- Valorisation dès réception fournisseur selon bon de
commande valorisé
- Estimation des dernières notes de frais à venir

Les Solutions

TECHNIQUES COMPTABLES POUR


ACCELERER LA CLOTURE (1/4)
Apports du contrôle budgétaire :
 Substitution des données budgétaires aux
données réelles
 Détection d'erreurs ou d'anomalies dans les
comptes
 Effort d'analyse des comptes
 Amélioration des évaluations

21
Les Solutions
TECHNIQUES COMPTABLES POUR
ACCELERER LA CLOTURE (2/4)
Abonnement des comptes de charges et
produits et mensualisation des charges
récurrentes:
 Assurances,
 Redevances de crédit-bail,
 Intérêts des emprunts,
 Taxes assises sur les salaires
 Amortissements

Les Solutions

TECHNIQUES COMPTABLES POUR


ACCELERER LA CLOTURE (3/4)
Abonnement des comptes
de produits récurrents
Uniquement pour les produits susceptibles
d'être déterminés par avance de manière
exacte

22
Les Solutions

TECHNIQUES COMPTABLES POUR


ACCELERER LA CLOTURE (4/4)
Solder les comptes d'abonnement aux
dates d'arrêtés comptables par
contrepartie :
• 4746 Répartition périodique des Charges
• 4747 Répartition périodique des Produits

Les Solutions

IMPLICATION DES AUDITEURS AU PROJET


D'ACCELERATION
 Importance de la revue des procédures avant la
révision des comptes
 Participation des auditeurs à la définition des grands
principes de clôture
 Acceptation de la notion de seuil de signification
 Participation des auditeurs aux pré-clôtures
 Utilisation du même référentiel de travail entre les
auditeurs et le service comptable

23
ORGANISATION ET
CHRONOGRAMME

Méthodologie

24
Mise à jour de la procédure
d’arrêté des comptes
PERIODE 3ème décade de
décembre
OPERATEUR l’Agent comptable
RESPONSABLE Responsable du Service
Administratif et Financier

Objet
Mise à jour de la procédure d’arrêté comptable en tenant
compte du dernier organigramme en vigueur;
Élaboration du projet de planning des opérations de
clôture comptable au 31 décembre

Contrôle des principes


comptables
PERIODE 3ème décade de décembre

OPERATEUR Le responsable de la comptabilité

RESPONSABLE Responsable du Service


Administratif et Financier
OBJET :
Passer en revue les principes comptables édictés par le
Droit Comptable OHADA et qui sont à observer pour obtenir
des États financiers donnant une image fidèle au patrimoine,
de la situation financière et du résultat de l’entreprise ;
Rédiger la note décrivant les principes comptables à
annexer aux comptes ;
S’assurer de l’application effective des principes définis.

25
METHODES D’EVALUATION A ADOPTER

PERIODE 3ème décade de décembre

OPERATEUR Le responsable de la
comptabilité
RESPONSABLE Responsable du Service
Administratif et Financier

OBJET :

Déterminer les méthodes d’évaluation des éléments du


patrimoine

Exécutant: l’Agent comptable

METHODES D’EVALUATION A ADOPTER:

 Pour les Immobilisations

 Valeur d’entrée
 Valeur actuelle
 Valeur nette comptable
 Durée de vie des immobilisations et méthodes de
calcul des amortissements

OPERATEUR : Responsable du service


audit

26
METHODES D’EVALUATION A ADOPTER:
 Pour les Stocks

Détermination de la méthode à adopter pour la


valorisation des stocks et des pièces de rechange
selon l’article 44 du Système Comptable OHADA:

 Méthode du coût moyen pondéré après chaque


entrée ;
 Méthode du coût moyen pondéré calculé d’après la
durée moyenne d’écoulement du stock ;
 Méthode du premier entré premier sorti (PEPS).

 Dettes et créances :

Détermination des méthodes d’évaluation:

 Dettes et créances en F CFA : valeur actuelle


 Dettes et créances en devises : sur la base du dernier
cours de change à la date de clôture de l’exercice

27
FIXATION DE LA DATE DE LA REUNION
PREPARATOIRE
PERIODE 3ème décade de décembre

OPERATEUR Le chef de la comptabilité

RESPONSABLE Responsable du Service


Administratif et Financier
PERSONNES CONVOQUEES
Responsable du Service Administratif et Financier ;
Responsable du Service audit et contrôle ;
Responsables Service commercial et marketing
Responsables du service gestion des ressources humaines ;
Le responsable du Service Informatique ;
Le Responsable du Service Juridique
Responsable des approvisionnements ;
Les agents comptables.
Etc.

OBJETS :
 Fixation des dates d’arrêté et établissement du planning
de travail
 Définition des dates limites de remise de documents au
service comptable
 Étude des moyens complémentaires à mettre en œuvre :
pour l’inventaire physique ;
pour l’établissement des lettres de confirmation
des soldes ;
pour le pointage des comptes non analysés
depuis longtemps.

28
 Mise à jour du planning des arrêtés par le Responsable
du Service Administratif et Financier
 Diffusion du planning

DESTINATAIRES DU PLANNING

Tous les intervenants dans le processus d’élaboration des


états financiers, des rapports d’activités et du rapport de
gestion
RESPONSABLE DU SERVICE ADMINISTRATIF ET
FINANCIER : Rédige le compte rendu de la réunion

Planning d’élaboration
des états financiers
Actions Sous Résultats Périodes d’ Responsable Lieux Documents Rapports
actions attendus exécution des d’intervention émis
actions

29
Autres exemples
Service Tâche Qui? Revue Date Durée Comm
butoir entaire

Ce planning peut être conçu sur Excel et mis en réseau


consultable par tiers.
Quand les travaux sont exécutés, couleur bleu
Quand les travaux ne sont pas exécutés, couleur rouge
Quand les travaux doivent être revus, couleur jaune

ARRETE DES PASSATIONS


DES COMMANDES
PERIODE Entre la deuxième et la
troisième décade de
décembre
OPERATEUR Responsable du service
Audit et Contrôle
RESPONSABLE Responsable du Service
Administratif et Financier

OBJET

 Arrêter les commandes extérieures dans la 1ère décade


de décembre
 Arrêter les commandes locales au début de la 2ème
décade de décembre

30
DESCRIPTION DES
OPERATIONS D’ARRETE

TRAVAUX DU 1ER ARRETE


Travaux de comptabilisation
des Pièces Comptables

PERIODE Début 1ère décade de janvier

OPERATEUR Chef service Comptabilité


RESPONSABLE Responsable du Service
Administratif et Financier

OBJET

 Arrêt de la comptabilisation des Pièces Comptables

31
Clôture informatique du mois de décembre et
édition des états des traitements quotidiens
(1er arrêté)

PERIODE J1 = 1ère décade janvier (cf.


planning)
OPERATEUR Chef Division Comptabilité

RESPONSABLE Chef Division Comptabilité

OBJET :
 Édition des États des traitements quotidiens
Édition de la balance générale avant inventaire
Édition des journaux
Édition du grand livre
 Contrôle du traitement quotidien effectué par la Division
Comptabilité
Contrôle par pointage des comptes
 Vérification de la balance : contrôle effectué sur la base des
égalités suivantes :
Total général solde initial débit = Total général solde
initial crédit
Total général mouvement débit = Total général
mouvement crédit
Total général solde final débit = Total général solde final
crédit

32
 Vérification des journaux à partir des pièces
comptables ;
 Correction des erreurs éventuelles : correction par
inscription en négatif des éléments erronés et
enregistrement correct ensuite ( art. 20 );
 Opération d’arrêté, (lancement des programmes
informatiques de l’arrêté mensuel) ;
 Édition des états informatiques de contrôle :
Balance (à 6 ou 8 colonnes) ;
État de contrôle entre les relevés et la
balance ;
Balance fournisseurs et Balance clients ;

Vérification des états informatiques de contrôle


effectués par le service comptabilité,
 Même vérification que celle du traitement quotidien ;
Vérification des variations des montants pour
s’assurer que les mouvements de la période ont
été pris en compte ;
Édition des autres états informatiques de
l’arrêté ;
Grand livre
Extraits du grand livre
Établissement de l’état des commandes en
cours à la Division chargée des achats.

33
Diffusion des documents comptables
(états informatiques)

PERIODE J1 + 1

OPERATEUR Chef Division


Comptabilité
RESPONSABLE Responsable du Service
Administratif et Financier

OBJET

Diffuser les documents édités selon la répartition suivante :


 La balance avant inventaire à 6 ou 8 colonnes
DESTINATAIRES :
Responsable du Service Administratif et Financier
Chef Division Comptabilité
Autres agents du Service Administratif et Financier
intervenant au niveau dans l’élaboration des États
Financiers
 Relevés de comptes, Grands-livres auxiliaires
DESTINATAIRES :
Division Comptabilité
Section « fournisseurs »
Section « achats »
Section « financier »

34
ORGANISATION ET
PROCEDURES
D’INVENTAIRE

L’INVENTAIRE
C’est un recensement exhaustif de tous les éléments actifs et
passifs de l’entreprise tant en quantité qu’en valeur à la date
d’inventaire. L’inventaire porte sur tous les éléments du
patrimoine de l’entreprise et comprend :

d’une part, l’ensemble des opérations de recensement des


éléments d’actifs et de passifs de l’entreprise,

d’autre part, l’ensemble des documents présentant l’état de


description et d’évaluation du patrimoine.

35
La périodicité de l’inventaire :

 Un inventaire doit se faire (sauf cas


exceptionnel) au moins une fois tous les douze
mois, à la clôture de l’exercice ;

 Un inventaire doit se faire à la clôture de


l’exercice (qui coïncide avec l’année civile).

Les éléments à recenser et à évaluer:

L’ensemble des éléments du patrimoine de


l’entreprise est à inclure dans les travaux
d’inventaire :

 Biens : immobilisations, stocks,

 Créances ;

 Dettes.

36
La valeur d’inventaire :

La valeur d’inventaire est la valeur effective du


moment appelée valeur actuelle. Il s’agit d’une
valeur d’estimation du moment qui s’apprécie en
fonction du marché et de l’utilité de l’élément pour
l’entreprise.

LES DIFFERENTES
OPERATIONS
D’INVENTAIRES

37
Recensement des éléments d’actifs
et de passifs
Il s’agira d’un contrôle extra comptable d’existence de tous les
éléments du patrimoine. C’est un recensement physique qui portera
sur :
les immobilisations incorporelles
les immobilisations corporelles
les immobilisations financières
les stocks
les créances
les dettes
les valeurs mobilières de placement
la trésorerie
Évaluation des éléments d’actifs et de passifs

L’INVENTAIRE
EXTRA-COMPTABLE

38
PERIODE Janvier (avant 1er arrêté)
(J1-15)
OPERATEUR Chef Division
Comptabilité
Contrôleur budgétaire
SUPERVISEUR Commissaire aux comptes
éventuellement
RESPONSABLE Responsable audit et contrôle

OBJET Procéder aux différentes


opérations d’inventaires

Organisation de l’inventaire
physique
La procédure d’organisation de l’inventaire physique peut
se schématiser comme suit :
choix de la date d’inventaire ;
préparation de l’inventaire ;
choix et formation du personnel chargé de
l’inventaire physique ;
dénombrement et saisie de l’inventaire ;
centralisation et suivi des quantités ;
valorisation.

39
Inventaire physique
des immobilisations
Travaux préliminaires : Préparation des fiches d’inventaire

PERIODE (J1 – 15)

OPERATEUR Le Chargé des


immobilisations
RESPONSABLE Le Chef Division
Comptabilité

OBJET

A partir des fiches des états par catégorie de toutes les


immobilisations, établir une fiche pour chaque immobilisation.
Sur cette fiche figure notamment :
La nature de l’immobilisation ;
Le numéro du compte d’actif correspondant ;
Le N°d’identification d’inventaire ;
Le prix, la date d’acquisition ;
Le plan d’amortissement ;
La date et les conditions de la cession ou de la mise au
rebut.

40
Inventaire physique proprement dit

PERIODE (J1 – 15)

OPERATEUR Équipes d’inventaire

RESPONSABLE Le Chef service


Comptabilité

OBJET

S’assurer de l’existence physique des immobilisations

Travaux à effectuer par l’équipe d’inventaire

 Recenser chaque immobilisation


 S’assurer de l’existence physique effective, réelle des
immobilisations : emplacement, état, lieu d’utilisation,
utilisateur.
Listes des immobilisations à recenser
 Immobilisations incorporelles
 Immobilisations corporelles
Terrains
Bâtiments
Matériels
 Immobilisations financières

41
L’INVENTAIRE PHYSIQUE DES
IMMOBILISATIONS

L’inventaire physique des immobilisations est


effectué au moins une fois par an. Le but de
l’inventaire est de s’assurer que toutes les
immobilisations inscrites en comptabilité existent
réellement et qu’elles sont en bon état.

L’inventaire physique est réalisé par des équipes


composées des agents de la comptabilité assistés
par les agents des services utilisateurs des
immobilisations.

42
L’inventaire physique doit être réalisé sur tous les
sites au même moment afin de prévenir les
transferts d’immobilisations d’un site à un autre
pendant l’inventaire.
Le Service Administratif et Financier devra
préparer des instructions de prise d’inventaire.

Le Service Administratif et Financier doit identifier


clairement le lieu d’utilisation de chaque
immobilisation, et planifier sa prise en compte

Une localisation précise des immobilisations est


facilitée par l’élaboration d’un plan des locaux
incluant par exemple un quadrillage
alphanumérique des niveaux des locaux
d’exploitation.
Cette procédure doit permettre :
de localiser des matériels dans les locaux
de l’entité;
d’identifier et de recenser tous les matériels
physiquement présents dans les locaux.
VOIR UN EXEMPLE

43
FICHE D’INVENTAIRE DES IMMOBILISATIONS
Service ou nom et adresse :………………(1)……………………………..
Date : ……… (2)…………. Heure……….. (2)………..
FICHE N°………………. (3)…… Exemplaire N°…………. (4)…
Nature de l’Immobilisation (5) :
Nom de l’Immobilisation 6) :
Numéro d’identification (7) :
Numéro de la carte grise (8) :
Numéro du châssis (9) :
Relevé compteur (10) :
Service d’affectation ou lieu de détention (11) :
Nom du détenteur (12) :
OBSERVATION
* MATERIEL EXISTANT (13) :
- MATERIEL UTILISE DANS L’ENTREPRISE (13A) :
- MATERIEL PRETE (13A) :
- MATERIEL EN CIRCULATION (13A) :
- MATERIEL DETENU PAR LE PERSONNEL (14) :
ETAT MATERIEL (15) :
 BON
 DEFECTUEUX
 ABIME
 OBSOLETE
 INUTILISABLE
* MATERIEL DISPARU OU VOLE (16)

DATE D’ACQUISITION (17)


NOM ET ADRESSE DU FOURNISSEUR (18)
NUMERO DE LA FACTURE (19)
N° DU BON DE LIVRAISON (20)
DATE DE MISE EN SERVICE (21)
N° DE COMPTE (22)
VALEUR D’ENTREE (23)
DUREE DE VIE PREVUE (24)
MODE D’AMORTISSEMENT (25)
VALEUR ACTUELLE (26)

Signature du responsable Signature du chef service Signature du chef


comptable (29)
de l’inventaire (27) ou du Détenteur (28)

44
FICHE RECAPITULATIVE D’INVENTAIRE DES IMMOBILISATIONS PAR SITE (33)
SITE…………………. (1)……………..
INVENTAIRE DU……………AU…………… (3)……
EQUIPE N°……………………(2)….

N° N° INTERNE DESIGNATION DATE DATE DE VALEUR UTILISA ETAT DU OBSERVA


FICHE D’IDENTIFICATION D’ENTREE MISE EN D’ENTREE TEUR MATERIEL TION
SERVICE

TOTAUX

Inventaire physique
des stocks

45
Divisions chargées du
OPERATEUR magasin/des achats/du
contrôle de gestion
SUPERVISEUR Commissaire aux
comptes éventuellement
RESPONSABLES Agent Comptable/
responsable Contrôleur
interne

L’inventaire doit être exhaustif et porter sur tous les éléments


constitutifs du stock. Aucune catégorie de stocks ne doit être
exclue de l’inventaire physique ; même s’il s’agit d’un stock
considéré comme de peu d’importance ou ayant une faible valeur.

Rangement dans les lieux de stockage

MAGASINIERS

 Rangent correctement les zones ou les aires où se


trouvent les articles à inventorier ;

 Regroupent les articles et les fournitures, les pièces de


rechange par lots homogènes nettement individualisés.

46
Identification et dénombrement
des articles

Des équipes sont formées pour le comptage.


Pour avoir des relevés de comptage fiables, elles
doivent pouvoir :
 identifier correctement les articles à dénombrer
 respecter l’exactitude des références portées sur
les lots d’articles et de fournitures
 Procéder à l’identification et au dénombrement
des éléments en stocks

FICHE D’INVENTAIRE DES STOCKS

SERVICE : N°…. DE FEUILLE DE COMPTAGE (Pré-numéroté)


LIEU GEOGRAPHIQUE : DATE DE L’INVENTAIRE :
AIRE DE RANGEMENT :

CODE DU CODE DESIGNA CASE UNITE DE QTE ETAT OBSER PRIX VALEUR VALEUR
GROUPE SOUS TION N° COMPTAGE VATION UNITAIRE D’ENTREE ACTUEL
D’ARTICLE GROUPE UTILISEE LE

EQUIPE N°…….. SIGNATURE


SIGNATURE
RESPONSABLE DU COMPTAGE RESPONSABLE MAGASIN
CHEF DIVISION COMPTABILITE

47
Centralisation des comptages

LES INVENTORISTES

 S’assurent que tous les éléments relevant de leur secteur


sont recensés ;

 Procèdent ensuite à la sommation des quantités portées


sur chaque ligne.

INVENTAIRE DES
CREANCES ET DES
DETTES

48
PERIODE Janvier (avant 1er arrêté)
(J1 – 10)
OPERATEUR Responsable du Service
Administratif et Financier
Chef Division Comptabilité
RESPONSABLE Responsable du Service Audit
interne

OBJET
 Justifier les comptes de tiers

Justification des dettes


et des créances
CHEF DIVISION COMPTABILITE

Recense et établit la liste des tiers à partir du solde de ces


comptes à l’arrêté du 31 décembre ;
Procède à la justification de chaque solde :
 Soit par demande de confirmation de solde : (créances
d’exploitation, dettes d’exploitation)

 Soit par les contrats et les tableaux d’amortissements :


dettes financières, créances immobilisées.

49
Liste des créances et dettes à recenser

CREANCES
 Les créances de fonctionnement
 Les créances immobilisées
DETTES
 Dettes de Fonctionnement
 Dettes financières
 A partir de la liste, établit la balance des tiers

LE CHEF DIVISION COMPTABILITE


 A partir de la liste, établit la balance par antériorité ou
balance « âgée » des tiers
 Transmet au responsable du Service Audit interne la
balance des tiers et la Balance des tiers par antériorité.

LE RESPONSABLE DU SERVICE Audit interne

 Sélectionne les tiers nécessitant des lettres de confirmation


de solde
 Expédie les lettres de confirmation de solde et exploite les
réponses reçues

50
Contrôle des effets à recevoir

LE CHEF DIVISION COMPTABILITE


 Vérifie la réalité des effets (contrôle de matérialité) et leur
liquidité : rapprochement avec les feuilles d’échéancier ;

 Procède à la justification de leur solde.

 Classe sur ces échéanciers, les effets par date d’échéance ;

 Contrôle le solde du compte « clients, effets à recevoir » et


vérifie par rapprochement son égalité avec la somme des
valeurs nominales des effets en portefeuilles et en cours
d’encaissement.

Effets à payer

LE CHEF DIVISION COMPTABILITE

 Vérifie la réalité des effets à payer (contrôle de matérialité) et leur


échéance : rapprochement avec les feuilles d’échéancier ;

 procède à la justification de leur solde

 Vérifie par rapprochement si le total de la liste des effets à payer


est égal au montant du compte : fournisseurs effets à payer

51
RELEVE NOMINATIF CLIENTS
INVENTAIRE DU………………. AU……………………….

N° NOMS DEBIT CREDIT SOLDES


COMPTES

TOTAUX

RELEVE NOMINATIF DES


FOURNISSEURS
INVENTAIRE DU……(2)………. AU…… (3)……………

N° COMPTES NOMS DEBIT CREDIT SOLDES

TOTAUX

52
BALANCE « AGEE » CLIENTS
INVENTAIRE DU……(1)……….. AU……(2)………….

N° de LIBEL Mont 1à3 3à 6à 9à 1à Plus Tota % Arriér Arriéré Obser


compt LES ant Mois 6 9 12 2 de l du és sur s va
e Moi Mo Mo ans 2 arri tot le Sur les tions
s is is ans éré al Princi intérêt
pal s

Totaux

BALANCE « AGEE » FOURNISSEURS


INVENTAIRE DU……(1)……….. AU……(2)………….

N° de LIBELL Monta 1à3 3à 6à 9à 1à Plus Total % Arriéré Arriérés Observ


compt ES nt Mois 6 9 12 2 de 2 arriér du s sur le Sur les a
e Moi Moi Moi ans ans é tot Princip intérêts tions
s s s al al

Totaux

53
DETTE DE CREDIT-BAIL
INVENTAIRE DES DETTES DE CREDIT-BAIL
DATE : (1)

POSTES AU BILAN VALEUR REDEVANCES AMORTISSEMENTS


D’ORIGINE
EXERCICES CUMUL DOTATION CUMUL

CREDIT-BAIL IMMOBILIER

TERRAINS

BATIMENTS

Etc.

CREDIT-BAIL MOBILIER

MATERIELS

ETC

TOTAUX

INVENTAIRE DES DETTES DE CREDIT-BAIL A PAYER

DATE : (1)

Postes au bilan Redevance restant a payer Total Prix d’achat


optionnel
1 AN 1 à 2 ANS + 2 ANS
CREDIT-BAIL IMMOBILIER

TERRAINS

BATIMENTS

CREDIT-BAIL MOBILIER

MATERIELS

ETC

TOTAUX

54
TRESORERIE

PERIODE Janvier (avant 1er arrêté)


(J1 – 10)
OPERATEUR Chef Division Comptabilité
Contrôleur Budgétaire

RESPONSABLE Responsable du Service


Administratif et Financier

OBJET
 Justifier l’existence des comptes de trésorerie

55
Titres de placement
CHEF DIVISION COMPTABILITE

 Établit un État des titres détenus par l’entreprise soit en


banque ou soit en portefeuille après justification de leur
existence;

 Et par confirmation directe.


 Vérifie que les coupons échus, les dividendes, les intérêts
ont été effectivement encaissés ;
 Vérifie si ces revenus ont été effectivement enregistrés en
comptabilité ;
 Établit un tableau récapitulatif des titres et des revenus
encaissés ;
 Établit un tableau reclassant les titres et leurs revenus
selon la classification fiscale.

Les valeurs à encaisser

Recense et établit un État de toutes les valeurs à


encaisser à partir :

De l’état récapitulatif des chèques non encore remis


à l’encaissement ;

Des bordereaux de remise d’effets ;

Des échéanciers d’effets ;

Des contrats.

56
Les valeurs à encaisser dont
l’existence doit être vérifiée

Effets à encaisser en portefeuille

Effets remis à l’encaissement

Chèques à encaisser

Les cartes de crédit à encaisser

Les chèques de voyage

Les coupons échus détenus par l’entreprise.

LES VALEURS EN BANQUES

LE RESPONSABLE DU SERVICE Audit interne


 Distingue pour les banques les avoirs en FCFA des avoirs en
devises ;
 Sépare les avoirs liquides des avoirs soumis à restriction
(comptes bloqués) ;
 Évalue les avoirs en monnaies étrangères au dernier cours
officiel de change ;
 Justifie la position de chaque compte par un État de
rapprochement élaboré à partir du compte de l’institution
financière tenu par l’entreprise et du relevé ou extrait de comptes
émanant de l’institution financière.

57
VALEURS EN CAISSE

LE RESPONSABLE DU SERVICE Audit interne

 Justifie la position de chaque caisse par un état des existants


réalisé par le caissier, par le chef Service Administratif et Financier
et par le contrôleur de la caisse

 Dresse un procès-verbal par caisse contrôlée,

 Signe le procès-verbal et le fait signer aux autres personnes


(Caissier, etc.).

Procès-verbal d’inventaire de la Caisse


xxxxxxxxxxxxxx

Constatant la vérification de la caisse et des écritures de


l’entreprise au 31/12/N
Ce jour JJ/MM/AA
Nous xxxxxxxxxxxxx chargé de l’audit des comptes de l’entreprise
En présence du comptable de ladite entreprise,
Avons procédé à la vérification de la caisse et du solde
comptable au 31/12/N
Les valeurs qui ont été présentées et que nous avons comptées
avec soin, se composent de la manière suivante.

58
Nature des espèces Nombre Montant Observations
Billets de 10 000
Billets de 5 000
Billets de 2000
Billets de 1 000
Sous total
Pièces de 500
Pièces de 250
Pièces de 200
Pièces de 100
Pièces de 50
Pièces de 25
Pièces de 10
Pièces de 5
Pièces de 1
Sous/ total
TOTAL CFA
Cours au
Monnaie étrangères Nombre Observations
31/12/00
Euro
Dollars américains
Etc.
Sous total

TOTAL DES ESPECES DECOMPTEES


Timbres fiscaux
Chèques à encaisser
Timbres Postaux
Dépenses non encore passées
Bons à régulariser
Recettes non encore passées
Etc.
Sous total

TOTAL

Passant ensuite à l’examen des livres et


écritures nous avons arrêté le solde débiteur
qui se monte à la date du 31/12/N à la
somme de Francs CFA xxxxxxxxxxxxx
Ce résultat, comparé au total de l’encaisse
constatée plus haut, fait apparaître un écart
de xxxxxxxxxx Francs CFA

59
LES AMORTISSEMENTS DES
IMMOBILISATIONS

Le coût du bien pour l’entreprise s’entend de la différence entre


son coût d’entrée et sa valeur résiduelle prévisionnelle. Toute
modification significative dans l’environnement juridique,
technique, économique de l’entreprise et dans les conditions
d’utilisation du bien est susceptible d’entraîner la révision du
plan d’amortissement en cours d’exécution ».

Base d’amortissement = Coût d’entrée du bien dans le patrimoine – Valeur résiduelle prévisionnelle

Annuité d’amortissement = (Coût d’entrée du bien dans le patrimoine – Valeur résiduelle prévisionnelle)

Durée probable d’utilisation

60
Base d’amortissement = Coût d’entrée du bien dans le
patrimoine – Valeur résiduelle prévisionnelle

Base d’amortissement
Annuité d’amortissement =
Durée probable d’utilisation

Le plan d’amortissement

Le plan d’amortissement traduit la répartition de la valeur


amortissable d’un actif selon le rythme de consommation
des avantages économiques attendus. Il se présente sous la
forme d’un tableau prévisionnel de répartition du coût de
l’immobilisation sur sa durée probable d’utilisation.

61
Tableau 1 : Plan d’amortissement

Nature de l'immobilisation Matériel


Convertisseur électrique AX
Nom du matériel
/SET/89
N° d'identification interne 2411/CE/125//0101N/CP1/AP2
N° du compte principal 2411 Matériel industriel
2411 24 10 matériel industriel -
N° du compte divisionnaire
Siège
Nom du Fournisseur INTELEC SA
N° de compte de tiers INTELEC
4812 00 00 00 Fournisseurs
N° du compte Principal de rattachement d’investissement - Immobilisations
corporelles
N° de la liasse justificative ou du dossier : 125/AIC/31/12/N-1
Coût d’entrée : 10 000 000 FCFA
Montant de la TVA déductible 1 525 424 FCFA
Prorata de déductibilité de la TVA 100%

Valeur résiduelle estimée : 0


Durée de vie probable : 10 ans
Système d’amortissement : Dégressif
Taux d’amortissement linéaire : 10%
Coefficient fiscal 2.5
Taux dégressif 25%
Date d’entrée dans l’entreprise 31/01/N-1
Date de mise en service 01/01/N
Cumul des
Base Annuité Valeur nette
Année amortissements
d'amortissement d'amortissement comptable
pratiqués
1 10 000 000 2 500 000 2 500 000 7 500 000
à
10 444 946 444 946 10 000 000 0

62
Comptabilisation
FONCTIONNEMENT

Constatation de la dotation de l’exercice


Le compte 28 Amortissements est crédité en fin d’exercice de
l’annuité d’amortissements de l’exercice ou en cas de cession
de la dotation complémentaire aux amortissements par le débit
selon le cas :
soit du compte 681 Dotation aux amortissements
d’exploitation (Activité ordinaire ;
soit du compte 85 Dotation hors activités ordinaires.

INCOMPATIBILITES

Le compte 28 Amortissements ne doit pas servir à enregistrer :


L’amortissement des charges immobilisées : pratiquer dans le
cas d’espèce, l’amortissement direct en utilisant directement
le compte 20 Charges immobilisées.

CONTRÔLE

Le compte 28 Amortissements peut être contrôlé par


recoupement :
des tableaux d’amortissement ;
des fiches d’immobilisation ;
des décisions de la direction.

63
CONSTATATION ET
ENREGISTREMENT
COMPTABLES DES
PROVISIONS ET DES
DEPRECIATIONS

Provisions pour pertes et charges et


dépréciations
PERIODE Avant 3ème arrêté (J2 + 2
à J2 + 3)
OPERATEUR Chef Division
Comptabilité
RESPONSABLE Responsable du Service
Administratif et Financier

OBJET

 Évaluer et apprécier les dépréciations subies et les


risques de Charges prévisibles.

64
Détermination et enregistrement des
provisions
Provisions pour dépréciation des éléments d’actif immobilisé et
charges provisionnées

Conditions de constitution :

Dépréciation certaine quant à la nature, c’est-à-dire nettement


précisée et élément d’actif individualisé.
 Non définitive et non irrévocable

 Montant peut être incertain

Nature:

 Provisions pour dépréciation

 Charges provisionnées

Provision financière
pour risques et charges
Conditions de constitution :
Les risques et les charges doivent être nettement individualisés.
La provision financière doit résulter de l’existence d’une
incertitude qui doit peser sur la réalisation du risque ou de la
charge (pas seulement sur le montant mais sur toute la charge à
payer)
La probabilité du risque doit résulter d’événement en cours à la
clôture.
Nature:
 Provisions pour risques
 Provisions pour charges

65
Élaboration d’un état des provisions, des
dépréciations et des charges
provisionnées

Enregistrement comptable des provisions,


des dépréciations et des charges
provisionnées

PERIODE Avant 3ème arrêté des


comptes
OPERATEUR Chef Division
Comptabilité
Responsable du Service
Administratif et Financier

RESPONSABLE Responsable du Service


Administratif et Financier

66
OBJET

 Retour état des provisions (Responsable du Service


Administratif et Financier)

 Liste des charges provisionnées et des provisions

 Comptabilisation des charges provisionnées

 Comptabilisation des dépréciations

 Comptabilisation des provisions financières pour pertes et


charges

RATTACHEMENT DES CHARGES ET


PRODUITS A L’EXERCICE
PERIODE J3 + 8 à J3 + 15

OPERATEUR Service Administratif et


Financier

RESPONSABLE Responsable du Service


Administratif et Financier
Chef Division
Comptabilité

67
OBJET

Application du principe de séparation des exercices pour les :

 Charges à payer et produits à recevoir

 Charges payées d’avance et produits constatés d’avance

 Charges à répartir sur plusieurs exercices

 Abonnement de charges ou de produits

REGULARISATIONS DIVERSES
OPERATEUR Chef Division Comptabilité

Service Magasin :

 régularisation stocks de pièces de rechange ;


 régularisation stocks de fournitures et de consommables
informatiques ;
 régularisation stocks de matières consommables;
 régularisation stocks autres approvisionnements ;
 régularisation autres stocks.

Service comptabilité :

Après le premier arrêté, édition de l’état des commandes en cours et


transmission au Responsable du Service Audit interne

68
Service Audit interne
 Achats ou charges liés à un bon de commande

A l’aide de l’état des commandes en cours, établit l’état des charges


provisionnées sur commandes en cours en y joignant les bons de commandes

 Achats ou charges ne faisant pas l’objet de commande

Recense tous les contrats ou engagements en cours d’exécution pour les


charges à payer ou les charges payées d’avance éventuellement.

Division chargée des Achats :

 arrête la comptabilisation des factures après le premier arrêté ;


 s’assure que les achats ou les charges ne faisant pas l’objet de commande
ont été provisionnés ;
 Établit l’état des Demandes de Remboursement de Fonds (DRF) en cours.
 répertorie et provisionne les demandes d’avoir

Division Comptabilité

RESPONSABLE Chef Division


Comptabilité

OBJET
 établir les différents états
 préparer les travaux fiscaux préliminaires

Service chargé du Contrôle interne

RESPONSABLE Contrôleur interne

OBJET
 Contrôler la conformité des textes fiscaux des différentes provisions et
intérêts courus.

69
POINTAGE ET JUSTIFICATION
DES COMPTES
PERIODE J3 + 8 à J3 + 15
OPERATEUR Chef Division
Comptabilité du Siège et
des succursales
RESPONSABLE Responsable du Service
Administratif et Financier

OBJET

 Justifier et régulariser les comptes

Exemple d’un compte Client

Débit Hervé KRA au 31decembre N Crédit

6 000 000 A A 6 000 000


2 500 000 1 500 000
7 000 000 (SD) 8 000 000

15 500 000 15 500 000

Justification solde = 2 500 000+ 7 000 000 - 1 500 000

Vérification apurement : chèque n°A1203 de 8 000 000 reçu le 7


janvier N+1

70
Contrôle et pointage des comptes

PERIODE J3 + 8 à J3 + 15

OPERATEUR Chef Division


Comptabilité
RESPONSABLE Responsable du Service
Administratif et Financier

OBJET

 Vérifier par pointage la réalité et la vraisemblance du solde des comptes et la


régularité des écritures

Saisie des écritures de régularisation et de


correction des comptes

PERIODE J3 + 8 à J3 + 15

OPERATEUR Comptables chargés de la saisie

RESPONSABLE Responsable du Service


Administratif et Financier

OBJET

 Saisir les écritures de régularisation de l’exercice et de correction des comptes

71
Justification des comptes de
Trésorerie

PERIODE J1 + 2 à J1 + 20 (entre
le 1er et 2ème arrêté)
OPERATEUR Comptables du Siège

RESPONSABLE Responsable du Service


Administratif et Financier

OBJET

 Pointage et justification des comptes de dettes financières, des


DRF , des autres dettes de fonctionnement, des dettes
d’opérations, des créances financières et des créances de
fonctionnement, des créances d’opérations de trésorerie, de frais
financiers et de services bancaires
 Justification des comptes de différences de changes sur les
financements bancaires
 Justification des comptes de différences de changes sur les
autres banques
 Justification des comptes de tiers : fournisseurs ordinaires,
fournisseurs d’investissements, clients et autres créanciers
 Vérification des comptes qui doivent être soldés

72
OPERATEUR Les agents comptables

RESPONSABLE Responsable du Service


Administratif et Financier

OBJET

 Pointage et justification de tous les autres comptes

 Revue de l’application réelle des principes comptables

 Analyse des comptes

LE DOSSIER DE TRAVAIL (1/2)

 Affirme la qualité des travaux réalisés


par le service comptable

 Constitue un référentiel pour le contrôle


des audits internes et externes

73
LE DOSSIER DE TRAVAIL (2/2)
Répond à une préoccupation de l'Ordre
des Experts Comptables (Normes de
travail):
«Une bonne organisation de la mission
implique la tenue d'un dossier de travail.
Il facilite la compréhension et le
contrôle des travaux»
Constitue le guide dans l'organisation,
l'exécution et le contrôle de la clôture
des comptes
Responsabilise les intervenants sur la
qualité des travaux effectués

STRUCTURE DES DOSSIERS


DE TRAVAIL
DG - DOSSIER GENERAL
DC - DOSSIER CONTRÔLE
DS - DOSSIER SOCIAL DOSSIERS ANNUELS
DF - DOSSIER FISCAL
DJ - DOSSIER JURIDIQUE

DP - DOSSIER PERMANENT

74
DG - DOSSIER GENERAL
 Note de synthèse DG 1
 Points en suspens DG 2
 Comptes annuels DG 3
 Annexe DG 4
 Examen analytique DG 5
 Comptes-rendus réunion DG 6
 Consultations externes DG 7
 Détermination résultat fiscal DG 8
 Tableau des résultats des 5 derniers exercices DG 9
 TAFIRE DG 10
 Tableau de gestion (reporting) DG 11
 Liasse de consolidation DG 12

Note de synthèse

La note de synthèse est à rédiger à la fin


des travaux par le directeur comptable ou
le responsable administratif financier.
Elle doit comporter les points suivants:
1. Contexte: événements intervenus au
cours de l’année (faits marquants)
2. Analyse des comptes du bilan: cycle par
cycle, explication des variations
3. Déroulement des travaux: difficultés
rencontrées, etc.

75
DC - DOSSIER DE CONTRÔLE (1/2)
 Bilan et compte de résultat BL/CR
 Ventes et comptes clients A
 Stocks et en-cours B
 Immobilisations corporelles et incorporelles C
 Trésorerie D
 Débiteurs et créditeurs divers E
 Fournisseurs F
 Personnel G
 Impôts et taxes H
 Groupe et associés I
 Emprunts et dettes financières J

DC - DOSSIER DE CONTRÔLE (2/2)

Capitaux propres K
Provisions pour risques et charges L
Autres produits et charges M
Engagements hors bilan / annexe N
Projet de bilan et de compte de résultat O
Balance générale P
Bordereau de saisie Q

76
DS - DOSSIER SOCIAL
 Fiches de paie DS 1
 Journal de saisie DS 2
Médecine du travail DS 3
Déclarations mensuelles ou trimestrielles CNPS DS 4
DISA DS 5
Etc.

NOTA
Les fiches sont référencées par DS1, DS2 ,etc.
Un intercalaire par DS1, DS2, un sommaire pour
chaque dossier (à saisir en Word)

DF - DOSSIER FISCAL

 Déclarations de TVA DF 1
Taxes assises sur les salaires DF2
C.R.N – Entreprise DF3
Taxe spéciale d’équipement DF4
 Patente, licence DF5
Impôt foncier DF6
 Impôt sur les bénéfices DF7
Etc.

77
DJ - DOSSIER JURIDIQUE

 Convocations DJ 1
 P.V. Assemblée DJ 2
 P.V. Conseils DJ 3
 Conventions
DJ 4
 Rapports du Commissaires aux Comptes
DJ 5
Etc.

PLANIFICATION DES OPERATIONS


DE CLÔTURE

• Réunir AGO 30/06


• Mise à disposition actionnaires 15/06
• Mise à disposition du C.A.C 15/05
• Dépôt liasse fiscale 30/04
• Calcul de l'impôt 15/04
• Taxe sur les salaires 31/01
• DISA 31/01
• Inventaire 31/12

78
ACCELERATION DE LA CLOTURE
DES COMPTES
Sections analysées
IMMOBILISATIONS
STOCKS
PROVISION POUR DEPRECIATION
PORTEFEUILLE TITRE
OPERATIONS INTRA-GROUPE
TRESORERIE

CHOIX DES SECTIONS A TRAITER


EN PRIORITE
STOCKS ET PROVISIONS
PERSONNEL
TRESORERIE
COMPTES DE TIERS ET PROVISIONS
COMPTES DE REGULARISATION
IMMOBILISATIONS
EMPRUNTS
CAPITAUX PROPRES
REVUE ANALYTIQUE
LIASSE FISCALE
INFORMATIONS POUR L'ANNEXE

79
VERIFICATION DES ECRITURES DE
CENTRALISATION

COHERENCE ENTRE
LA CENTRALISATION DES JOURNAUX
ET
LA CENTRALISATION DU GRAND
LIVRE
COHERENCE ENTRE BALANCE
GENERALE ET BALANCE AUXILIAIRE

LA REVUE ANALYTIQUE

 COMPARAISON DES BALANCES N & N-1


COMPARAISON DES SOLDES
INTERMEDIAIRES DE GESTION
 TAFIRE
 RATIOS COMPARES
 STATISTIQUES PROFESSIONNELLES

80
EVENEMENTS POSTERIEURS
A LA CLOTURE

Tenir compte des risques et pertes et autres


evènements même s'ils sont connus entre la date
de clôture de l'exercice et celle de l'établissement
des comptes
SI LIEN AVEC L'EXERCICE
Le conseil d'administration peut modifier les
comptes.
SI PAS DE LIEN AVEC L'EXERCICE
Information nécessaire dans l'annexe et dans le
rapport de gestion

CONVENTION DE CLASSEMENT
ET D'ORGANISATION
 Chaque cycle correspond à une section référencée par
une lettre
 Le classement s'opère du général au particulier
Feuille maîtresse / Compte / Détail du solde
 Le référencement s'effectue de manière numérique
croissante au sein de chaque section
 Les feuilles de travail sont cros-référencées avec le
programme de travail ou de la feuille maîtresse
 Utilisation du même référentiel de travail entre les
auditeurs et le service comptable
 Des visas peuvent préalablement être définis, par
exemple : < ok balance général, T ok pour total

81
EXEMPLE FEUILLE MAITRESSE
INTERVENANT SOCIETE REF.
A
XXXX NATURE DU TRAVAIL : VENTES
COMPTES ARRÊTES AU : 31 / 12 / 2007 Folio : 1/3
DATE : 08 / 01 /2008

N° LIBELLES REF SOLDE SOLDE VARIATI VARIATION%


COMPTE 31/12/N 31/12/N-1 ON
706110 A1 2 457 750 1 908 500 549 250 28,78%
706120 A2 1 848 000 1 705 500 142 500 8,36%
706130 A3 1 775 000 1 473 900 301 100 20,43%
706140 A4 2 336 750 1 152 900 1 183 850 102,68%

SOUS-TOTAL 17 457 000 11 914 000 5 542 200 46,52%

EXEMPLE FEUILLE DE TRAVAIL

82
EXEMPLE FEUILLE DE TRAVAIL 1/3

• En haut à gauche de la feuille:


– Nom de la société:
– Date d’arrêté des comptes:
– Fait par:
– En date du:
• En haut au milieu:
– Titre de la feuille de travail (son objet) avec
indication du nom du fichier informatique

EXEMPLE FEUILLE DE TRAVAIL 2/3

• Objectif (s) de la FT le pourquoi de la FT, sa


raison d’être

• Travail effectué: Synthèse des travaux


effectués (leur détail est présenté sur des
feuilles annexes). Cette partie n’est qu’un
récapitulatif des travaux effectués ou
mieux une synthèse des résultats obtenus

83
EXEMPLE FEUILLE DE TRAVAIL 3/3

• Points soulevés les problèmes relevés,


éventuellement la solution apportée ou au
contraire l’interrogation qui demeure

• Conclusion: L’objectif a-t’il été atteint?


Sommes-nous satisfaits du résultat de nos
travaux? Pourquoi?

EXEMPLE DE BONNE CONCLUSION

• Le rapprochement bancaire sur la


banque Z a révélé que de nombreux
fournisseurs n’ont pas encore
présenté leurs chèques pour
encaissement. Nous recommandons
que les suspens puissent être
« nettoyés »

84
PROGRAMME DE TRAVAIL

• Un programme de travail adapté pour chaque


section doit servir les objectifs d'audit
• EXHAUSTIVITE: est-ce que toutes les
opérations sont comptabilisées ?
• REALITE : est-ce que les opérations traduites
en comptabilité s'appuient sur des éléments
réels ?
• EXACTITUDE: est-ce que les éléments de
base sont correctement valorisés ?

ECRITURES D'INVENTAIRE
* Elles doivent être correctement référencées au
papier de travail
* Elles doivent être suffisamment claires dans les
libellés (à éviter OD)
* Elles doivent être passées dans un journal approprié
(un journal par clôture)
* Elles doivent être classées en fin de dossier avec
une identification précise de la saisie
* La feuille de travail doit incorporer les écritures
d'inventaire afin de rapprocher plus rapidement
l'explication du solde avec la dernière balance
générale

85
Organiser la clôture :

LES PROGRAMMES DE
TRAVAIL ET LES
TECHNIQUES DE
CONTRÔLE

A. CLIENTS

CYCLE VENTES/CLIENTS

86
TEST SUR LE CYCLE VENTES/CLIENTS

 Vérifier la liste des bons de livraison non


facturés
 Vérifier l’état des retours clients
 Vérifier les factures et avoirs à établir avec les
pièces de l’exercice suivant

VENTES
 Vérifier l’exhaustivité de l’enregistrement des
factures clients,
 Dresser l’état des factures à établir, TABLEAU
 Dresser l’état des avoirs à établir, TABLEAU

 Établir l’état des produits constatés d’avance en


fin d’exercice, TABLEAU

 Rapprocher les soldes des comptes de produits


avec ceux de l’exercice précédent et aux
données budgétaires. Analyser les variations.

87
CLIENTS ET COMPTES RATTACHES
 Rapprochement balance générale, auxiliaire,
grand livre,
 Insérer la balance clients,

 Sélectionner par épreuves des comptes clients


débiteurs devant être vérifiés,

 Vérifier le dénouement sur l’exercice suivant,

CLIENTS ET COMPTES RATTACHES


 Analyser tous les clients créditeurs,

 Dresser l’état de variation des créances


douteuses, TABLEAU des provisions TABLEAU
 Rechercher les créances douteuses puis établir
l’état des créances douteuses à partir de la
balance âgée,

88
CLIENTS ET COMPTES RATTACHES
 Analyse des contentieux et constatations des
dépréciations ,
 Évaluer le crédit client et le vérifier avec le crédit
client habituel ,
 Revaloriser les créances en devises au taux du
jour de clôture de l’exercice. Déterminer l’écart
de conversion correspondant.

ECARTS DE CONVERSION

 Dresser l’état de variation des écarts de


Conversion par nature (actif ou passif),
 Référencer avec la section provision pour les
écarts actifs,
 Dresser un tableau de suivi des décalages
fiscaux.

89
B. STOCKS ET EN-COURS

STOCKS ET EN-COURS

Joindre l’état détaillé des stocks ou des en-cours


 Vérifier les opérations, totalisations et report,
 Rapprocher avec l’état N -1 et apprécier les
évolutions.

90
STOCKS ET EN-COURS

 Décrire la méthode de valorisation par catégorie


pour les stocks et pour les en-cours
 Contrôler la permanence des méthodes. En cas
de changement chiffrer les incidences et
mentionner ces éléments dans l’annexe.

STOCKS ET EN-COURS

 Vérifier la séparation des exercices par


rapprochement :
 des réceptions de fin d’exercice N et de début
d’exercice N + 1 avec les factures d’achats,
 des livraisons de fin d’exercice N et de début
d’exercice N + 1 avec les factures de ventes.

91
STOCKS ET EN-COURS

 Vérifier par épreuve la bonne application de la


méthode de valorisation,
 Déterminer les dépréciations sur stocks TABLEAU

 Déterminer la rotation des stocks


 Déterminer la marge et expliquer les variations
par rapport à l’exercice précédent TABLEAU

C. IMMOBILISATIONS
INCORPORELLES &
CORPORELLES

92
IMMO. INCORPORELLES & CORPORELLES

IMMOBILISATIONS INCORPORELLES & CORPORELLES

 Le dossier doit comporter l’inventaire détaillé et


les tableaux d’amortissements informatiques.

Feuille maîtresse des mouvements de l’exercice

ACQUISITIONS D’IMMOBILISATIONS

 Rapprocher les acquisitions des factures,


 Analyser les virements de poste à poste,
 Analyser la production immobilisée,
 Justifier les acomptes versés sur commandes
d’immobilisation,
 Vérifier qu’aucune immobilisation n’est enregistrée en
charges.
 Pointer le total des acquisitions au TAFIRE (emploi) et
au tableau 1 (EA)

93
CESSIONS D’IMMOBILISATIONS

 Pointer le total des cessions au tableau 3 des plus ou


moins values (EA) et au Tarife (cohérence des flux)
 Justifier les cessions avec :
 les factures soumises à la TVA ,
 les mises au rebut

 Valider les produits et charges hors activités ordinaires


sur opération en capital (812 et 822)

INVENTAIRE D’IMMOBILISATIONS

 Mettre à jour les fiches de mise au rebut ,

 Rapprocher l’inventaire comptable des


immobilisations corporelles avec les existants
physiques,

94
AMORTISSEMENTS D’IMMOBILISATIONS

 Vérifier le respect des méthodes


d’amortissement ,
 Vérifier le calcul des amortissements ,
 Contrôler les mouvements des amortissements,
 Réintégrer les dotations aux amortissements
non déductibles.

TITRES DE PARTICIPATIONS / TITRES IMMOBILISES

 Etablir le tableau des mouvements de l’exercice


permettant de déterminer le solde à la date de
clôture. Indiquer le pourcentage de participation
. TABLEAU

 Rapprocher les mouvements des pièces


justificatives

95
TITRES DE PARTICIPATIONS / TITRES IMMOBILISES

 Analyser les produits financiers .

 Obtenir la déclaration de résultat des filiales

 Déterminer les provisions à constituer


éventuellement par comparaison entre la quote-
part d’actif net comptable représentée par les
titres détenus et leur coût d’acquisition

CREANCES RATTACHEES A DES PARTICIPATIONS/PRETS


DEPOTS ET CAUTIONNEMENTS VERSES TABLEAU

 Analyser et justifier les mouvements :

 des créances rattachées à des participations et


des prêts

 des dépôts et cautionnements

 S’assurer de l’existence des contrats de prêt et


de la justification des dépôts de garantie

96
TITRES DE PARTICIPATIONS / TITRES IMMOBILISES

 Déterminer les provisions pour dépréciation à


constituer. Analyser leurs mouvements sur la
période. TABLEAU
 Analyser les produits financiers encaissés ou à
recevoir
 Analyser le traitement fiscal des abandons de
créances et des subventions accordées

D. TRESORERIE

97
TEST SUR LE CYCLE DE TRESORERIE
 Vérifier la nature des journaux qui alimentent le
grand livre des banques,
 Réviser la nature des comptes utilisés dans ces
journaux de banque (compte de tiers
uniquement et frais financiers),
 Contrôler les pièces justificatives (talons de
chèques ou pièces bancaires)
 Surveiller les dates d’établissement des
rapprochements bancaires TABLEAU

CAISSE
 Contrôler la tenue d’un journal de caisse sur un
mois (pièces justificatives, solde créditeur solde
élevé)
 S’assurer de la conservation du brouillard de
caisse,
 Obtenir l’inventaire physique des espèces en
caisse
 Joindre la photocopie du brouillard de caisse au
jour de la clôture

98
BANQUE ET CONCOURS BANCAIRES
 Joindre les photocopies des derniers
rapprochements et relevés bancaires à la date
de clôture,
 Assurez-vous du correct apurement des
sommes en rapprochement :
 sur le relevé bancaire du mois N + 1,

 sur le journal de banque du mois N + 1.

BANQUE ET CONCOURS BANCAIRES

 Calculer les agios à provisionner et les intérêts à


recevoir,

 Justifier les comptes de virements internes si


ceux-ci ne sont pas soldés.

99
VALEURS A L’ENCAISSEMENT

 Obtenir le détail des valeurs à l’encaissement à


la date d’arrêté,

 Justifier les composants et l’apurement des


chèques et autres valeurs à encaisser.

VALEURS MOBILIERES DE PLACEMENT

 Etablir le tableau des mouvements de l’exercice


permettant de déterminer les plus ou moins
values de cession et justifier le solde à la
clôture, TABLEAU
 Rapprocher les mouvements des pièces
justificatives .
 Obtenir le relevé du portefeuille titres de la
banque

100
VALEURS MOBILIERES DE PLACEMENT

 Lister les coupons encaissés et les avoirs


fiscaux correspondants (collecter les doubles
pour joindre à la déclaration de résultat),
 Analyser la charge provisionnée pour
dépréciation et sa variation .

E. AUTRES CREANCES,
AUTRES DETTES

101
CHARGES CONSTATEES D’AVANCE

Etablir l’état des charges constatées d’avance à


partir des analyses réalisées au poste « Achats et
comptes fournisseurs » TABLEAU

DEBITEURS DIVERS ET AUTRES

 Justifier les soldes des comptes non analysés


dans les autres composants

 Contrôler la non-compensation des soldes


débiteurs et créditeurs

 Les comptes d’attente doivent être soldés à la


fin de l’exercice

102
CREDITEURS DIVERS ET AUTRES

 Justifier les soldes des comptes non analysés


dans les autres composants

 Contrôler la non-compensation des soldes


débiteurs et créditeurs

 Les comptes d’attente doivent être soldés à la


fin de l’exercice

F. ACHATS ET COMPTES
FOURNISSEURS

103
TEST SUR LE CYCLE ACHATS / FOURNISSEURS

 Vérifier la liste des bons de réception non


encore facturés,
 Vérifier l’état des retours fournisseurs et des
remises de fin d’année,
 Recouper les factures et avoirs à recevoir avec
les pièces de l’exercice suivant.

ACHATS ET CHARGES EXTERNES

 Vérifier par épreuve l’exhaustivité de


l’enregistrement des factures fournisseurs,

 Dresser l’état des factures non parvenues, TABLEAU

 Dresser l’état des avoirs à recevoir .

104
ACHATS ET CHARGES EXTERNES

 Rapprocher les soldes des comptes de charges


avec ceux de l’exercice précédent et aux
données budgétaires. Analyser les variations,

 Etablir l’état des charges constatées d’avance ,

 S’assurer que les charges sont réputées être


engagées dans l’intérêt de l’exploitation.

ACHATS ET CHARGES EXTERNES

 Rapprocher les éléments comptabilisés avec les


contrats :
 de location,
 de crédit-bail,
 d’assurance

 Effectuer un contrôle de cohérence entre les


éléments déclarés sur l’état 302 et ceux
comptabilisés A défaut, dresser un état
préparatoire de l’état 302.

105
FOURNISSEURS ET COMPTES RATTACHES

 Rapprocher la balance générale, auxiliaire et le grand


livre ,

 Etablir la distinction :
 fournisseurs débiteurs/créditeurs,

 fournisseurs d’exploitation/d’immobilisations,

 fournisseurs groupe/hors groupe,

 S’assurer que les charges sont réputées être engagées


dans l’intérêt de l’exploitation.

FOURNISSEURS ET COMPTES RATTACHES

 Insérer la balance fournisseurs ,

 Sélectionner par épreuves les comptes créditeurs


devant être vérifiés :
 analyse du lettrage ,

 explication sur tout délai de règlement anormal pour


l’entreprise ou pour toute anomalie apparente,

 vérification du dénouement sur l’exercice suivant.

106
FOURNISSEURS ET COMPTES RATTACHES

 Vérifier tous les fournisseurs débiteurs et


recycler les anomalies ,

 Obtenir une ventilation par échéance des effets


à payer et en vérifier l’apurement,

 Déterminer le crédit fournisseur et en vérifier la


cohérence avec le crédit fournisseur habituel .

FOURNISSEURS ET COMPTES RATTACHES

 Revaloriser les dettes en devises au taux du


jour de clôture. Déterminer l’écart de
conversion correspondant. Rapprocher avec la
section provision.

107
F. PERSONNEL

TAXES ASSISES SUR LES SALAIRES

 Rapprocher état 301/comptabilité/livre de paie


ou état informatique, TABLEAU

 Justifier les comptes de charges en liaison avec


les provisions à constituer pour les dettes liées
au personnel et les taxes assises sur les
salaires,

108
TAXES ASSISES SUR LES SALAIRES

 Justifier les rémunérations des dirigeants


d’après les Procès Verbaux joints au Dossier
Permanent Général,

 Rapprocher les soldes des comptes de charges


par rapport à ceux de l’exercice précédent et
aux données budgétaires lorsqu’elles sont
disponibles. Analyser les variations,

PERSONNEL ET COMPTES RATTACHES


 Etablir un état nominatif des :

 avances sur notes de frais consenties non


soldées,
 rémunérations dues,
 notes de frais à payer,

 ou insérer la balance auxiliaire.

109
PERSONNEL ET COMPTES RATTACHES
 Justifier les avances permanentes consenties à
l’aide des reconnaissances de dettes,
 S’assurer de la reprise des acomptes sur
salaires du dernier mois,
 S’assurer de la règle de l’indépendance des
exercices (primes, charges sociales, congés à
payer),

PERSONNEL ET COMPTES RATTACHES

 Etablir le relevé des frais généraux ,

 Calculer l’engagement de retraite (si provision


constituée).

110
ORGANISMES SOCIAUX

Pointer le solde comptable avec les


déclarations
Justifier les éventuels écarts

 Vérifier l’assujettissement des rémunérations


des dirigeants aux cotisations sociales

H. DETTES FISCALES

111
IMPOTS SUR LES BENEFICES

 Déterminer le résultat fiscal. Comptabiliser


l’impôt sur les bénéfices,
 Justifier le compte 441 Etat- Impôt sur les
bénéfices

 Compléter le bordereau-avis (à joindre)

IMPOTS SUR LES BENEFICES

 Rapprocher le solde du compte 441 avec le


montant figurant sur le bordereau-avis

112
IMPOTS ET TAXES

 Vérifier les déclarations mises en recouvrement


à la date d’arrêté.
 Analyser les charges de l’exercice. Rapprocher
les soldes des comptes de charges avec ceux
de l’exercice précédent et des données
budgétaires lorsqu’elles sont disponibles.
Analyser les variations.

IMPOTS ET TAXES

 Justifier les soldes des comptes et leur


conformité avec les déclarations (à joindre)

 Déterminer les charges à payer

113
TVA FACTUREE

 Etablir le rapprochement entre le chiffre


d’affaires déclaré et le chiffre d’affaires
comptabilisé. TABLEAU

 Justifier le solde du compte de TVA facturée

TVA RECUPERABLE

Justifier les soldes des comptes de TVA


récupérable .

114
I. GROUPE ET ASSOCIES

ASSOCIES COMPTES COURANTS

 Analyser la nature des opérations enregistrées


dans ces comptes et justifier le solde

 Obtenir une approbation écrite du solde des


comptes courants d’associés

115
ASSOCIES COMPTES COURANTS

 Vérifier la présence des PV, d’AG ou Conseil


d’administration fixant éventuellement les
modalités de rémunération des comptes
courants
 Calculer éventuellement les intérêts sur comptes
courants, les comptabiliser et apprécier leur
déductibilité fiscale

OPERATIONS SUR LE CAPITAL


 Analyser les opérations liées au capital et
justifier les comptes spécifiques
 compte 109 actionnaires - Capital souscrit non
appelé

 compte 461 associés - Opérations sur le capital

 Classer dans le dossier permanent général les


documents juridiques justifiant les mouvements.

116
GROUPE TABLEAU

 Justifier le solde des comptes des sociétés du


groupe (clients, fournisseurs, comptes courants)
 Réconcilier les comptes intercompagnies.
Obtenir une confirmation des soldes, analyser
les discordances et les corriger
 Vérifier la conformité des mouvements
d’exploitation avec les contrats(assistance
technique, formation) ou des mouvements
financiers(comptes courants et rémunération)

GROUPE
 Calculer éventuellement les intérêts et apprécier
leur déductibilité fiscale
 Etablir un tableau récapitulant l’ensemble des
opérations groupe
 S’assurer des modalités de prise en compte des
quotes-parts de résultat bénéficiaires ou
déficitaires : traitement comptable et fiscal

117
J. EMPRUNTS ET DETTES

EMPRUNTS ET DETTES

 Insérer au Dossier Permanent les contrats des


emprunts souscrits

 Etablir le tableau des mouvements de la période


et rapprocher le solde comptable avec le
tableau d’amortissement TABLEAU

118
EMPRUNTS ET DETTES

 Ventiler les soldes des emprunts pour la


préparation de la liasse fiscale

 Examiner les garanties accordées dans le


contrat
 Calculer les intérêts courus non échus

CHARGES FINANCIERES

Rapprocher l’analyse de la charge d’intérêt des


emprunts avec les éléments comptabilisés

119
K. CAPITAUX PROPRES

CAPITAUX PROPRES TABLEAU

 Rapprocher le montant du capital au Dossier


Permanent Général
 Vérifier l’application des dispositions légales,
statutaires, contractuelles propres à chaque
réserve
 Etablir le tableau des mouvements de capitaux
propres à partir des PV d’AG

120
CAPITAUX PROPRES

 Vérifier la régularité des distributions et l’impôt


sur ces distributions (retenue à la source) :
déclaration et paiement
 Vérifier le montant des capitaux propres par
rapport à la moitié du capital social

SUBVENTIONS D’INVESTISSEMENT

 Vérifier l’existence des documents justificatifs


des nouvelles subventions
 Vérifier le respect des conditions d’attribution
 Vérifier l’encaissement effectif et sa
comptabilisation

121
SUBVENTIONS D’INVESTISSEMENT

 S’assurer de la liaison entre les subventions


reçues et à recevoir et les immobilisations
acquises au moyen de ces subventions

 Etablir le tableau des mouvements de la période

 Vérifier la quote-part des subventions


d’investissement virée au résultat de l’exercice

PROVISIONS REGLEMENTEES

 Vérifier le bien-fondé de la constitution des


provisions

 Déterminer le montant de la provision à


constituer

122
PROVISIONS REGLEMENTEES
 Contrôler l’emploi des provisions, s’assurer que
les provisions non utilisées conformément à
leur objet dans les délais prévus par les textes
ont été rapportées aux bénéfices imposables
 Etablir le tableau des mouvements de la période

L. PROVISION POUR
RISQUES ET CHARGES

123
PROVISION POUR RISQUES & CHARGES
 Rechercher l’existence de litiges ou de risques
en cours par :
 entretien avec le client

 analyse des dossiers de litiges ou de procès

 honoraires d’avocats enregistrés en charge

PROVISION POUR RISQUES & CHARGES

 Apprécier avec le client les risques réels et


l’opportunité d’une provision

 Etablir l’état de variations des provisions pour


risques et charges TABLEAU

 Apprécier la déductibilité des provisions

124
M. AUTRES PRODUITS ET
CHARGES

PRODUITS ET CHARGES H.A.O

Analyser les comptes de charges et produits


H.A.O (indiquer si la charge est fiscalement
déductible)

125
TRANSFERTS DE CHARGES (compte 78)

 Vérifier que les transferts de charges


concernent:
 les avantages en nature
 les refacturations au franc le franc
 les remboursements d’assurance
 le transfert des comptes de bilan (charges à
répartir)
 le transfert d’une catégorie de charge à une
autre catégorie

TRANSFERTS DE CHARGES (compte 78)

 Vérifier l’utilisation du compte 78 en fonction de


la nature de la charge transférée :
781 (exploitation),
787 (financière).

126
SUBVENTIONS D’EXPLOITATION

 Préciser la nature des subventions et leur


utilisation

 S’assurer du respect des règles de


comptabilisation (lors de son octroi)

AUTRES PRODUITS ET CHARGES DE


GESTION COURANTE

 Vérifier la régularité des redevances pour


concessions, brevets, licences notamment par
rapport au contrat

 Vérifier le montant des jetons de présence.


Vérifier les conditions de déductibilité des jetons
de présence versés

127
AUTRES PRODUITS ET CHARGES DE
GESTION COURANTE

 S’assurer que les comptes de produits et


charges diverses de gestion courante
n’enregistrent que les différences de règlement

 Justifier les pertes de charges externes

N. ENGAGEMENTS HORS
BILAN

128
RECENSER LES ENGAGEMENTS RECUS ET
DONNES

 S’assurer que les comptes de produits et


charges diverses de gestion courante
n’enregistrent que les différences de règlement

 Justifier les pertes de charges externes

RECENSER LES ENGAGEMENTS RECUS ET


DONNES

 Effets remis à l’escompte non échus

 Avals et cautions

 Crédit bail

 Découverts obtenus

129
RECENSER LES ENGAGEMENTS RECUS ET
DONNES

 Escomptes obtenus

 Hypothèques

 Nantissements

ANNEXES

130
CLIENTS Avoirs à établir

N°de Montan
N° compte Montant
Clients facture/ t TVA
de produits TTC
Date H.T.

TOTAUX

CLIENTS Produits constatés d'avance


Compte de résultat
Période Compte
Nature couverte Modalité Montant de
N° de du par la de calcul bilan
dernière du produit comptabilisé H.T.
compte produit facture d'avance "477"

TOTAL

(1) Respect du principe d'importance significative

131
CREANCES douteuses

CREANCES DOUTEUSES
(4162) TTC

Ouverture Règlements
Nom Date Devenus Irrécouvr. Clôture de
de reçus ou
Client fact. / réf. douteux 6511 l'exercice
l'exercice avoirs émis

TOTAUX

CREANCES Douteuses (provision)

PROVISIONS (491) : TTC


Reprise
Ouverture Charge Clôture
ou
de % provisionnée de % Observation
Utilisation
l'exercice. 6594 l'exercice
7594

132
CLIENTS Factures à établir
N° Montant
TVA
Compte Montant TTC
Clients de H.T.
(Compte
(Compte
4435)
produits 4181)

TOTAUX

STOCKS Contrôle de marge

Répartition par secteur


d'activité /produit
Marge commerciale sur marchandises Total
Ventes de marchandises (701) (a)

Achats de marchandises (601) (b)

Variation stocks marchandises (6031) (c)

MARGE BRUTE (d) = (a)-(b)-(c)

Marge en %
Rappel exercice n-1
Rappel exercice n-2
Statistiques professionnelles

133
Répartition par secteur
d'activité / projet
Total
Marge brute sur matières

Travaux et services vendus (705+706) b


Production stockée ou déstockage (+ ou -) (73) c
Production immobilisée (72) d
e= a + b + c + d
Achats matières et fournitures liées (602) f
Variation stock matières (6032) g
MARGE BRUTE SUR
MATIERES h= e-(f+g)

Marge en %
Rappel exercice n-1
Rappel exercice n-2
Formuler sur F/T l'analyse des variations de marge.

STOCKS ET EN-COURS : VALEURS BRUTES -


PROVISIONS POUR DEPRECIATION

1. VALEURS BRUTES DES STOCKS ET EN-COURS

Exercice Exercice Variation N° de


N N-1 compte

Marchandises 603100
Matières premières et fournitures liées 603200
Autres approvisionnements 603300
Stock de produits en-cours 734000
En-cours de services 735000
Stock de produits finis 736000
Stocks de produits intermédiaires et résiduels 737000

134
STOCKS ET EN-COURS : VALEURS BRUTES -
PROVISIONS POUR DEPRECIATION

2. PROVISIONS POUR DEPRECIATION DES STOCKS ET EN-COURS

Provision pour dépréciation


N° de compte de reprise sur
Catégorie charges
provision pour Ouverture charges Clôture
de stock Provision
dépréciation de provision de
nées
l'exercice nées l'exercice
(cpte 6593)
(cpte 7593)

TOTAUX

DEPOTS ET CAUTIONNEMENTS

Date Nature du dépôt Ouverture Augment Diminut Clôture Observa-


de ou de la caution de ation ion de tions
Dépôt Nom du dépositaire l'exercice l'exercice (2)

TOTAL

135
IMMOBILISATIONS FINANCIERES - VALEURS BRUTES (*)

Titres détenus à l'ouverture de l'exercice + acquisitions au cours de l'exercice


Date Quantité Prix d'achat Prix d'achat
d'acquisition achetée unitaire total
(1) (2)

TOTAL

IMMOBILISATIONS FINANCIERES - VALEURS BRUTES (*)

Cessions de l'exercice
Résultat de cession (4)-
Prix de Prix d'achat (5)
Quantité Prix de
Date de vente des titres
cédée vente
cession total cédés Plus Moins
(3) unitaire
(4) (5)=(3)x(2) value value

136
IMMOBILISATIONS FINANCIERES - VALEURS BRUTES (*)

Solde des titres détenus


Quantité Prix d'achat total
(6) = (1) - (3) (7) = (6) x (2)

IMMOBILISATIONS FINANCIERES - PROVISION POUR


DEPRECIATION*
Valeur des Provisions pour dépréciation
PV et MV
titres en
Nature latentes
portefeuille (compte 296 & 297)
des Ouverture
Valeur Dotation Reprise
Valeur Communi-
titres Plus Moins de Solde
Comptable quée (compte (compte
value Value
par la 6972) 7972)
l'exercice
banque

TOTAL

(*) Faire une ligne par catégorie de titres.

137
ANALYSE DES CREANCES RATTACHEES A DES
PARTICIPATIONS ET DES PRETS

1 2 TOTAL

Bénéficiaire
Durée
Date début/terme
1ère échéance
Taux
Objet
Nature des garanties reçues
Conditions particulières et observations

ANALYSE DES CREANCES RATTACHEES A DES


PARTICIPATIONS ET DES PRETS

CAPITAL

Montant initial
Montant au début de l'exercice (a)
Montant remboursé dans l'exercice (b)
Montant à rembourser en fin d'exercice
. en comptabilité (c)=(a)-(b)
. d'après tableau de remboursement (d)

Ecart (d)-(c)

Montant restant dû par échéance (e)+(f)=(c)


. moins d'1 an (e)
. plus d'1 an (f)

138
ANALYSE DES CREANCES RATTACHEES A DES
PARTICIPATIONS ET DES PRETS

INTERETS

Intérêts de l'exercice d'après tableau de remboursement (I)

Intérêts perçus dans l'exercice (g)

Intérêts courus non perçus n (2) / constatés d'avance n-1 (3) (h)

Intérêts courus non perçus n-1 (2) / constatés d'avance n (3) (i)

Produits financiers (4) (g)+(h)-(i)=(II)

Ecart (I)-(II)

ETAT DE RAPPROCHEMENT BANCAIRE

OPERATIONS ne OPERATIONS ne
FIGURANT pas DEBIT CREDIT FIGURANT pas DEBIT CREDIT
sur le RELEVE dans LIVRES
SOLDE selon le SOLDE selon le
RELEVE de COMPTE du
BANQUE GRAND LIVRE

TOTAUX TOTAUX
SOLDE CORRIGE SOLDE CORRIGE
(doit être égal
au solde ci-contre).

139
TITRES DE PLACEMENT - VALEURS BRUTES (*)

Titres détenus à l'ouverture de l'exercice + acquisitions au cours de l'exercice


Date Quantité Prix d'achat Prix d'achat
d'acquisition achetée unitaire total
(1) (2)

TOTAL

TITRES DE PLACEMENT - VALEURS BRUTES (*)

Cessions de l'exercice

Résultat de cession (4)-(5)


Date de Quantité Prix de vente Prix de vente Prix d'achat Moins-
cession cédée unitaire total des titres cédés Plus-value value
(3) (4) (5)=(3)x(2)

140
TITRES DE PLACEMENT - VALEURS BRUTES (*)

Solde des titres détenus


Quantité Prix d'achat
total
(6)=(1)-(3) (7)=(6)x(2)

VALEURS MOBILIERES DE PLACEMENT – CHARGES


PROVISIONNEES

Valeur des Provisions pour dépréciation


titres en PV et MV
portefeuille latentes (compte 590)
Nature Valeur Valeur Ouverture
Communi- Dotation Reprise
des Plus Moins de Solde
Compta- quée
(cpte (cpte
titres ble par la value Value l'exercice 6795) 7795)
banque

TOTAL

(*) Faire une ligne par catégorie de titres.

141
CHARGES CONSTATEES D'AVANCE

Compte de résultat Période Modalités de


couverte calcul de Montant Compte
N° de Nature par la la charge HT de bilan
de la dernière comptabilisée "476"
compte charge facture d'avance

TOTAL

* Respect du principe d'importance relative (seuil de signification)

TABLEAU RECAPITULATIF DE CREDIT-BAIL


MOBILIER/IMMOBILIER

Désignation des biens 1 2 3 TOTAL

VALEUR D'ORIGINE
AMORTISSEMENTS
Taux pratiqués

Cumuls exercices antérieurs (a)


Dotations de l'exercice (b)
Cumuls fin d'exercice (c)=(a)+(b)

142
REDEVANCES

Prises en charges
Cumuls exercices antérieurs (d)
Redevances payées dans l'exercice (e)
Redevances non réglées n/payées
d'avance (n-1) (f)
Redevances non réglées (n-
1)/payées d'avance n (g)
Redevances comptabilisées dans l'exercice
(e)+(f)-(g)=(h)
Cumul fin d'exercice (d)+(h)=(i)

Sur échéancier
Redevances de l'exercice (j)
Ecart (h)-(j)

ENGAGEMENTS DONNES
(redevances restant à payer)
A un an au plus (k)
A plus d'un an et deux ans au plus (l)
A plus de deux ans (m)
Total à plus d'un an (l)+(m)=(n)
Total des engagements donnés
(o)=(k)+(n)
VALEUR RESIDUELLE FIN
(p)
DE CONTRAT
Total des engagements à reporter dans
tableau 7 (o)+(p)

143
FOURNISSEURS, FACTURES NON PARVENUES

Compte de résultat Période TVA


couverte Modalités Montan (compt Compte
par la de calcul t e Montant de bilan
N° Nature dernière de la H.T. 4455) TTC
De de la Facture provision "408"
Compte charge

TOTAL

CONTROLE DES SALAIRES/CHARGES SOCIALES

Part patronale
Nature de la Base d'après
Théorique Comptabilisée
cotisation livre
par organisme de paies ou Ecart
feuille à
(en utilisant une ligne Taux Montant Taux Montant Expliquer
pour chaque base)
contrôle
salaires (1)

TOTAL

(1) Les écarts sont à analyser sur une feuille de travail jointe s'ils sont significatifs.

144
I.E RAPPROCHEMENT COMPTE DE RESULTAT / État 301 / LIVRE DE PAIE

N° Libellé Montant
6611 Salaires, appointements, commissions de base
6612 Primes et gratifications
6613 Congés payés
6614 Indemnités de préavis, de licenciement et de recherche d’embauche
6615 Indemnités de maladie versées aux travailleurs
6617 Avantage en nature
6618 Autres rémunérations directes
TOTAL DES SOLDES EN COMPTABILITE
TOTAL État 301
TOTAL LIVRE DE PAIE

ECARTS (à justifier sur feuille de travail annexe si significatifs)


Comptabilité / État 301
Comptabilité / livre de paie
État 301/livre de paie

CHARGES D’IMPÔTS ET TAXES

Période: Montant
641100 IMPÔT FONCIER & TAXES ANNEXES

641200 PATENTES

641400 TAXE APPRENTISSAGE

641500 TAXE PROFESSIONNELLE CONTINUE

145
RECAPITULATION DES DECLARATIONS DE TVA

A DEDUIRE
CHIFFRE
EXPORTA OPERA- LIVRAI-
TIONS OPERATIONS SON
MOIS D'AFFAIRES EXONE- EXONEREES
TION A
REES CONVENTIONN
TOTAL HT LEGALES ELLES SOI-MÊME

01 janvier

02 février

12 décembre

RECAPITULATION DES DECLARATIONS DE TVA

MONTANT RESTE CREDIT


DES
TVA A PAYER REPORTE DU
TAXES
MONTANT FACTUREE mois MOIS
DEDUCTIBLES
IMPOSABLE 18% précédent PRECEDENT
(445)
(443)

01

02

12

146
RECAPITULATION DES DECLARATIONS DE TVA

SOLDE
IMPUTATION TVA CREDIT
TVA MONTANT N°
PRELEVEMENT
NETTE NETTE A REGLE CHEQUE
10%
A PAYER REPORTER

01

02

12

RAPPROCHEMENT CHIFFRE D'AFFAIRES


DECLARE ET COMPTABILISE

COMPTES DE VENTES
(comptes à 3 chiffres)


DE
COMPTE INTITULE OPERATIONS TVA
NON VENTES FACTUREE TOTAL
IMPOSABLES SOUMISES THEORIQUE TTC

TOTAUX CHIFFRE D'AFFAIRES


ET TVA THEORIQUES (1)
REPORTS TOTAUX DU RECAPI-
TULATIF ANNUEL H3-1 (2)

ECARTS

147
RAPPROCHEMENT CHIFFRE D'AFFAIRES
DECLARE ET COMPTABILISE

MISE EN EVIDENCE ET EXPLICATION DES ECARTS

OPERATIONS
VENTES TVA A
LIBBELE NON
SOUMISES REGULARISER
IMPOSABLES

MISE EN EVIDENCE DES ECARTS :


Factures à établir N -
Factures à établir N-1 +
Avoir à établir N +
Divers N -
Divers N-1 +
Régularisations de l'exercice antérieur
effectuées au cours de l'exercice +

RAPPROCHEMENT CHIFFRE D'AFFAIRES


DECLARE ET COMPTABILISE

EXPLICATION DES ECARTS A REGULARISER EN N+1

TOTAUX

148
ELEMENTS CONCERNANT LES SOCIETES DU GROUPE :
RECAPITULATIF DES CREANCES


de ACTIF
Compte
IMMOBILISATIONS FINANCIERES
277 Créances rattachées à des participations
CLIENTS ET COMPTES RATTACHES
411 Clients groupe
4181 Clients groupe - Factures à établir

CREANCES DIVERSES
461 Associés - Opérations sur le capital
463 Associés - Opérations faites en commun et en GIE
466 Groupe

4614 CAPITAL SOUSCRIT, APPELE NON VERSE


Total CREANCES INTERCOMPAGNIES

ELEMENTS CONCERNANT LES SOCIETES DU GROUPE :


RECAPITULATIF DES CREANCES

N° de
PASSIF
Compte
109 ACTIONNAIRES : CAPITAL SOUSCRIT NON APPELE
EMPUNTS ET DETTES FINANCIERES DIVERS
1811 Dettes rattachées à des participations
466 Groupe
461 Associés - Opérations sur le capital
463 Associés - Opérations faites en commun et en GIE
4626 Groupe - Intérêts courus non échus
FOURNISSEURS ET COMPTES RATTACHES
4012 Fournisseurs groupe
4082 Fournisseurs groupe - Factures non parvenues
AUTRES DETTES DIVERSES
465 Associés - Dividendes à payer
DETTES SUR IMMOBILISATIONS ET COMPTES RATTACHES
48 Fournisseurs groupe
Total DETTES INTERCOMPAGNIES

149
ELEMENTS CONCERNANT LES SOCIETES DU GROUPE :
RECAPITULATIF DES CREANCES

N° de
CHARGES FINANCIERES
Compte

INTERETS ET CHARGES ASSIMILES


6713 Intérêts des dettes rattachées à des participations
6742 Intérêts des comptes courants
651 Pertes sur créances liées à des participations

Total CHARGES FINANCIERES - ENTREPRISES LIEES

ELEMENTS CONCERNANT LES SOCIETES DU GROUPE :


RECAPITULATIF DES CREANCES (fin)

N° de
PRODUITS FINANCIERS
Compte

INTERETS ET PRODUITS ASSIMILES

772 Produits de participation

Total PRODUITS FINANCIERS - ENTREPRISES LIEES

150
ANALYSE DES EMPRUNTS BANCAIRES (compte 164) et
AUTRES (compte 168)

1 2 TOTAL

Numéro de l'emprunt
Organisme
Durée
Date début/terme
1ère échéance
Taux
Objet
Nature des garanties accordées (nantissement,
hypothèque, caution)
Conditions particulières et observations

ANALYSE DES EMPRUNTS BANCAIRES (compte 164) et


AUTRES (compte 168)

CAPITAL

Montant initial accordé


Montant au début de l'exercice (a)
Montant remboursé dans l'exercice (b)

Montant restant dû en fin d'exercice


. en comptabilité (c)=(a)-(b)

. d'après tableau de remboursement (d)


Ecart (d)-(c)
(e)+(f)+(g)=
Montant restant dû par échéance (c)

. moins d'1 an (e)

. de 1 à 2 ans (f)

. plus de 2 ans (g)

151
ANALYSE DES EMPRUNTS BANCAIRES (compte 164) et
AUTRES (compte 168)

INTERETS

Intérêts de l'exercice d'après tableau de


remboursement (I)

Intérêts réglés dans l'exercice (h)


Intérêts courus non réglés n (2) / payés
d'avance n-1 (3) (i)
Intérêts courus non réglés n-1 (2) / payés
d'avance n (3 (j)
Charges financières (4) (h)+(i)-(j)=(II)
Ecart (I)-(II)

ECARTS DE CONVERSION - ACTIF/PASSIF

Ecart actif Ecart passif


Diminu
Libellé de la contrepartie Augmen Augmen tion
Diminution tation tation
des des des Des
créances dettes créances dettes
4781 4782 4791 4792

1 Acomptes sur immobilisations


252 Acomptes sur immob corp.
2 Immobilisations financières
277 Créances ratt. à des particip.
3 Créances d'exploitation
411 Clients
416 Clients douteux
409 Fournisseurs débiteurs
Sous-total

152
ECARTS DE CONVERSION - ACTIF/PASSIF

4 Créances diverses
46 Comptes courants

Sous-total

5 Dettes financières
162 Emprunts établ. de crédit
168 Autres emprunts et dettes

46 Groupe et associés

Sous-total

ECARTS DE CONVERSION - ACTIF/PASSIF

5 Dettes financières
162 Emprunts établ. de crédit
168 Autres emprunts et dettes
46 Groupe et associés
Sous-total
6 Dettes d'exploitation
401 Fournisseurs
419 Clients créditeurs
Sous-total
7 Dettes diverses
48 Dettes sur immobilisations
TOTAUX
SOLDE NET M1

153
CAPITAUX PROPRES ET AUTRES FONDS PROPRES

Libellé Ouverture Augmenta Diminution Clôture


N° de Tion de
compte l'exercice l'exercice
1011 Capital souscrit-non appelé
1012 Capital souscrit-appelé-non versé
1013 et 1014 Capital souscrit-appelé-versé
105 Primes liées au capitaux propres
106 Ecarts de réévaluation
111 Réserve légale
112 Réserves statutaires
113 Réserves réglementées
118 Autres réserves
12 Report à nouveau
13 Résultat de l'ex. précédent
14 Subventions d'investissement
15 Provisions règlementées

Total avant résultat

CAPITAUX PROPRES ET AUTRES FONDS PROPRES

13 Résultat de l'exercice en cours

1672 Avances conditionnées

1685 Titres participatifs

Total des autres fonds propres

TOTAL APRES RESULTAT

154
PROVISIONS POUR RISQUES ET CHARGES

Ouvertu
N° re Aug- Diminu- Clôture
de Nature de la provision de men- tion de
Compte l'exer tation l'exerci
cice ce

PROVISION A PLUS D'UN AN


PROVISIONS pour RISQUES
191 Litiges
192 Garanties données aux clients
193 Pertes sur marchés à achèvement futur
194 Pertes de change
1981 Amendes et pénalités
1983 Provisions de propre assureur
1988 Autres provisions pour risques (1) (I)
TOTAL PROVISIONS POUR RISQUE (II)

PROVISIONS POUR RISQUES ET CHARGES

PROVISIONS pour CHARGES

195 Provisions pour impôts (1)


196 Provision pour pensions et obligations
1971 Provisions pour charges à répartir
1982 Renouvellement des immobilisations

1988 Autres provisions pour charges (1) (III)


TOTAL PROVISIONS POUR CHARGE (IV)
TOTAL PROV. RISQUES & CHARGES
(II+IV)
TOTAL AUTRES PROV. RISQUES &
CHARGES (I+III)

Exploitation (comptes 6911 & 6912 / 7911 & 7912)


Financier (comptes 6971 / 7971)
H.A.O (comptes 854 / 864)

155
PROVISIONS POUR RISQUES ET CHARGES

PROVISION A MOINS D'UN AN


RISQUES PROVISIONNEES

4991 Sur opérations d'exploitation


4998 Sur opérations H.A.O
599 Provisions à caractère financier
TOTAL RISQUES PROVISIONNES

Exploitation (comptes 659 / 759)

Financier (comptes 679 / 779)

H.A.O (comptes 839 / 849)

DIRECTION GENERALE DEPARTEMENT AUDIT & FORMATION

TOILETTES
DEPARTEMENT EXPERTISE

SECRETARIAT

156
Nature de l'immobilisation Matériel informatique
Nom du matériel Ordinateur HP 7 500
N°d'identification interne 2442001/BDG/0707
N°du compte principal 24
N°du compte divisionnaire 2442

Coût d'entrée 650 000


Valeur résiduelle estimée
Durée de vie probable 2
Système d'amortissement Linéaire
Taux d'amortissement linéaire 50%
Date d'entrée dans l'entreprise 01/07/2007
Date de mise en service 01/07/2007

Cumul
Base Annuité Valeur nette
Année amortissement
d'amortissement d'amortissement comptable
pratiqués
2007 650 000 135 417 135 417 514 583
2008 650 000 325 000 460 417 189 583
2009 650 000 189 583 650 000 0

Nature de l'immobilisation Matériel informatique


Nom du matériel Ordinateur HP 7 500
N°d'identification interne 2442002/BAF/0707
N°du compte principal 24
N°du compte divisionnaire 2442

Coût d'entrée 650 000


Valeur résiduelle estimée
Durée de vie probable 2
Système d'amortissement Linéaire
Taux d'amortissement linéaire 50%
Date d'entrée dans l'entreprise 01/07/2007
Date de mise en service 01/07/2007

Cumul
Base Annuité Valeur nette
Année amortissement
d'amortissement d'amortissement comptable
pratiqués
2007 650 000 135 417 135 417 514 583
2008 650 000 325 000 460 417 189 583
2009 650 000 189 583 650 000 0

157
Nature de l'immobilisation Matériel informatique
Nom du matériel Ordinateur HP 7 500
N°d'identification interne 2442003/BAF/0707
N°du compte principal 24
N°du compte divisionnaire 2442

Coût d'entrée 650 000


Valeur résiduelle estimée
Durée de vie probable 2
Système d'amortissement Linéaire
Taux d'amortissement linéaire 50%
Date d'entrée dans l'entreprise 01/07/2007
Date de mise en service 01/07/2007

Cumul
Base Annuité Valeur nette
Année amortissement
d'amortissement d'amortissement comptable
pratiqués
2007 650 000 135 417 135 417 514 583
2008 650 000 325 000 460 417 189 583
2009 650 000 189 583 650 000 0

Nature de l'immobilisation Mobilier de bureau


Nom du matériel Bureau ministre
N°d'identification interne 2444002/BAF/0707
N°du compte principal 24
N°du compte divisionnaire 2444
Coût d'entrée 800 000
Valeur résiduelle estimée
Durée de vie probable 10
Système d'amortissement Linéaire
Taux d'amortissement linéaire 10%
Date d'entrée dans l'entreprise 01/07/2007
Date de mise en service 01/07/2007

158
Cumul
Base Annuité amortissement Valeur nette
Année d'amortissement d'amortissement pratiqués comptable

2007 800 000 40 000 40 000 760 000

2008 800 000 80 000 120 000 680 000

2009 800 000 80 000 200 000 600 000

2010 800 000 80 000 280 000 520 000

2011 800 000 80 000 360 000 440 000

2012 800 000 80 000 440 000 360 000

2013 800 000 80 000 520 000 280 000

2014 800 000 80 000 600 000 200 000


2015 800 000 80 000 680 000 120 000
2016 800 000 80 000 760 000 40 000
2017 800 000 40 000 800 000 0

Nature de l'immobilisation Matériel informatique


Nom du matériel Imprimante HP 5600
N°d'identification interne 2442004/BDG/0807
N°du compte principal 24
N°du compte divisionnaire 2442

Coût d'entrée 420 000


Valeur résiduelle estimée
Durée de vie probable 2
Système d'amortissement Linéaire
Taux d'amortissement linéaire 50%
Date d'entrée dans l'entreprise 19/07/2007
Date de mise en service 01/08/2007

Cumul
Base Annuité Valeur nette
Année amortissement
d'amortissement d'amortissement comptable
pratiqués
2007 420 000 87 500 87 500 332 500
2008 420 000 210 000 297 500 122 500
2009 420 000 122 500 420 000 0

159
Nature de l'immobilisation Mobilier de bureau
Nom du matériel Bureau ministre
N°d'identification interne 2444001/BDG/0807
N°du compte principal 24
N°du compte divisionnaire 2444
Coût d'entrée 800 000
Valeur résiduelle estimée
Durée de vie probable 10
Système d'amortissement Linéaire
Taux d'amortissement linéaire 10%
Date d'entrée dans l'entreprise 19/07/2007
Date de mise en service 01/08/2007

Cumul
Base Annuité amortissement Valeur nette
Année d'amortissement d'amortissement pratiqués comptable

2007 800 000 40 000 40 000 760 000

2008 800 000 80 000 120 000 680 000

2009 800 000 80 000 200 000 600 000

2010 800 000 80 000 280 000 520 000

2011 800 000 80 000 360 000 440 000

2012 800 000 80 000 440 000 360 000

2013 800 000 80 000 520 000 280 000

2014 800 000 80 000 600 000 200 000


2015 800 000 80 000 680 000 120 000
2016 800 000 80 000 760 000 40 000
2017 800 000 40 000 800 000 0

160
Nature de l'immobilisation Mobilier de bureau
Nom du matériel Meuble de rangement
N°d'identification interne 2444003/BDG/0807
N°du compte principal 24
N°du compte divisionnaire 2444
Coût d'entrée 350 000
Valeur résiduelle estimée
Durée de vie probable 10
Système d'amortissement Linéaire
Taux d'amortissement linéaire 10%
Date d'entrée dans l'entreprise 01/08/2007
Date de mise en service 01/08/2007

Cumul
Base Annuité amortissement Valeur nette
Année d'amortissement d'amortissement pratiqués comptable

2007 350 000 14 583 14 583 335 417

2008 350 000 35 000 49 583 300 417

2009 350 000 35 000 84 583 265 417

2010 350 000 35 000 119 583 230 417

2011 350 000 35 000 154 583 195 417

2012 350 000 35 000 189 583 160 417

2013 350 000 35 000 224 583 125 417

2014 350 000 35 000 259 583 90 417


2015 350 000 35 000 294 583 55 417
2016 350 000 35 000 329 583 20 417
2017 350 000 20 417 350 000 0

161
n° Taux
interne Valeur Date d'amortisse Durée
d’identi d'origine d'acquisition ment de vie
Immobilisations fication en %
Installation et agencement
Climatiseur Samsung 2351001/BDG/0707 450 000 01 juillet 2007 10% 10
Total 450 000
Matériel de bureau
Réfrigirateur Samsung 2441001/BDG/1007 390 000 27 sept 2007 20% 5
Total 390 000

Matériel informatique
Ordinateur HP 7500 2442001/BDG/0707 650 000 01 juillet 2007 50% 2
Imprimante HP 5600 2442004/BDG/0807 420 000 01 juillet 2007 50% 2
Total 1 070 000
Mobilier de bureau
Bureau ministre 2442004/BDG/0807 800 000 19 juillet 2007 10% 10
Meuble de rangement 2444003/BDG/0807 350 000 01 août 2007 10% 10
Total 1 150 000
TOTAL GENERAL 3 060 000

162

Vous aimerez peut-être aussi