Vous êtes sur la page 1sur 4

ECONOMIE DE LA SANTE

Dr RANDRIATSARAFARA Fidiniaina

Définir les notions de base en matière d’économie de la santé


Enumérer les principes qui gèrent l’économie de la santé.

INTRODUCTION

Définition « économie »
Etude de la manière dont les individus, les groupes ou les sociétés utilisent les ressources rares dans
le but de satisfaire leurs besoins illimités.
Science des choix :
Objectifs : accroitre la possibilité des choix ; assurer un développement économique ; s’interroger sur
les crises.

Définition « économie de la santé »


Discipline récente étudiant la place du système de soins dans l’économie générale, des modalités de
gestion et des résultats du système de soins, des institutions et du système de protection sociale
ainsi que de ses mécanismes.

Embranchement
Branche de l’économie politique.
Sous-ensemble de l’économie sociale.
Objectif : analyser les différents rôles de l’Etat, ses comportements ainsi que les impacts de ses
activités dont la production des biens et services de santé ; analyser les comportements individuels
dans la recherche de soins.

Définitions économie (santé)


Etude des échanges et des choix :
* affecter des ressources rares à la production de biens et de services.
* les répartir entre individus et groupes.
Ex : tout le monde à droit aux vaccinations mais pourquoi l’Etat a choisi les enfants de 0 à 11 mois et
les femmes enceintes comme cibles ? C’est un choix qui a été défini par des études.
Macro-économie :
Fonctionnement global d’un système (comment interagit les différents agrégats d’un système ?)
Micro-économie :
Comportements individuels (comment les individus prennent leur décision ?)

Quelques réflexions
« La santé n’a pas de prix mais elle a un coût. »
« La gratuité a un prix. »
« Mieux vaut prévenir que guérir. »
« Izay mahiatra ihany no lany be. »
« Sery vitan’anamalaho tsy amonoana vatotr’Akoho. »

SYSTEME DE SANTE

Qu’est-ce qu’un système de santé ?


Ensemble des ressources humaines, matérielles et financières ainsi que les institutions et les
activités destinées à assurer la promotion, la protection, la restauration et la réhabilitation de la
santé de la population.

Comment s’organise le système de santé ?


En quatre (4) entités :
* offre de soins (professionnels de santé, secteur publique ou privé ou informel)
* financement (Etat, assurance, mutuelles, entreprises, …)
* demande de soins (population, travailleurs, …)
* interactions et liaisons (flux : monnaie, personnes, informations).

Qui finance le système de santé à Madagascar ?


- Etat = 32%
- Bailleurs = 36% (Partenaires Techniques et Financiers)
- Fonds privés = 32% (dont 19% par versement direct des ménages Participation Financière des
Usagers)
Remarque : variation dans le temps.

Quelle part du budget général de l’Etat occupe la santé ?


Près de 8,7% (144 milliards Fmg en 2005) or déclaration Abuja en 2001 prévoit 15%.

Dépenses moyennes de santé par habitant par an ?


11,9US$ versus 12,9 en Afrique (34 recommandés par l’OMS).

OFFRE ET DEMANDE EN SANTE

Théorie
L’offre et la demande d’un bien déterminent les prix et les quantités échangées.
… si conditions d’efficacité du « marché » :
* concurrence
* égalité d’information : sur les prix, la qualité
Les limites dans le champ santé :
- capacité de financement et d’anticipation ?
- équité et justice sociale ?

Particularités de l’économie de la santé : la demande induite


* selon les besoins de la santé au sein de la population et/ou communauté, l’offre influence sur la
demande à travers les services disponibles.
* la demande dépend également de la distribution des déterminants de la santé (facteurs liés à
l’environnement, facteurs génétiques, facteurs socio-comportementaux, facteurs liés au système de
santé).

PARTICIPATION FINANCIERE DES USAGERS

Historique de l’initiative de Bamako


« Les recouvrements de coûts ou la participation financière des usagers (PFU) découlent de l’initiative
de Bamako. »
1987 = Réunion des ministres de santé des pays africains au cours de la 37 ème réunion du comité
régional de l’OMS sur la viabilité du système de santé.
Autofinancement communautaire des soins de santé primaires par un approvisionnement en
médicaments essentiels et le recouvrement de leurs coûts.
NB : réaffirmé par Conférences de Ouagadougou (2008).

Aspect de la PFU à Madagascar


FANOME :
* malagasy : Fandraisana Anjara NO Mba Entiko.
* français : Financement pour l’Approvisionnement NOn stop en MEdicaments.

METHODES EN ECONOMIE DE LA SANTE

Principes du coût en santé


Définition et mesure des coûts dans l’évaluation économique :
Trois types de coût à distinguer :
* coûts directs (soins, consultation, médicaments, transport, …) coût médical
* coûts indirects (absentéisme au travail, déplacement des accompagnateurs et visiteurs, …) coût
social
* coûts intangibles (effets non quantifiables : douleur, handicap, …) qualité de vie individuelle et
familiale.

Etudes coût-avantage
Etude coût-bénéfice : étude des actions médicales conséquence en unités monétaires (bénéfices
réalisées étude de minimisation des coûts).
Ex : étude des grands programmes de santé (un dollar dépensé en PF économiserait 4 dollars en
traitement des complications obstétricales).
Etude coût-efficacité : conséquence en unités physiques (année de vie gagnée, nombre de maladies
évitées, …)
Ex : pour atteindre un même objectif, on affecter les mêmes ressources à deux districts qui
choisissent deux stratégies différentes qui est le plus efficace ?
Efficience (étude comparative de l’utilisation des ressources ou action de santé et ces
conséquences).
Etude coût-utilité : conséquence en variables qualitatives (qualité de vie ressentie par patient, …)
Ex : approche sur la limite de l’acharnement thérapeutique (vis-à-vis d’une maladie incurable et
invalidante).

CONCLUSION

L’économie de la santé permet de déterminer le choix collectif sur les questions de :
* qui finance quoi ?
* quels incitatifs ? (offres)
* quelles répercussions ?
* combien investir dans la thérapeutique ou dans la prévention ?
* quelles maladies bénéficieront de plus de couverture ?
*…
« L’économie de la santé est utile dans l’aide à la décision. »

QE :
- Chaîne de froid.
- Stratégies de vaccination.
* Définition « source » pollution eau-air
* Prévention pollution eau-air
* Sous quelle forme « pollution domiciliaire »

Vous aimerez peut-être aussi