Vous êtes sur la page 1sur 4

INSPECTION D’ACADEMIE DE THIES République du Sénégal

CELLULE MIXTE DE SCIENCES PHYSIQUES Un Peuple – Un But – Une Foi


BASSIN DE TIVAOUANE Ministère de L’Education Nationale
EVALUATIONS STANDARDISEES EN SCIENCES PHYSIQUES/ NIVEAU : TS2/ Durée : 04 H

EXERCICE 1 (04,50 points)


1.1. Pour identifier un composé organique A, on procède d’abord par une analyse élémentaire qualitative.
Celle-ci révèle que les composé est constitué des éléments carbone hydrogène et oxygène. Une analyse
quantitative sur un échantillon du composé montre qu’il renferme, en masse, 60 % de carbone et 13,33 %
d’hydrogène. Par ailleurs, la mesure de la densité de vapeur du composé donne d = 2, 07 .
Déterminer la formule brute du composé A. (0,75 pt)
1.2. On fait réagir le corps A avec de l’acide éthanoïque de formule CH3COOH. Il se forme alors un ester E et
de l’eau.
1.2.1. Quel est le nom de famille de A ? Donner le nom de cette réaction. Préciser ses principales
caractéristiques. (0,75 pt)
1.2.2. Donner les formules semi-développées possibles de A et les noms correspondants. (0,50 pt)
1.3. On fait réagir une masse m = 3 g de A avec une solution de dichromate de potassium décimolaire . Il se
forme, entre autres, un composé organique D qui réagit avec la DNPH mais est sans action sur la liqueur de
Fehling.
1.3.1. Quel nom donne-ton à cette réaction ? Quelle est la nature précise de A ?
(0,50 pt)
1.3.2. Quels sont le nom de famille, la formule semi-développée et le nom du composé D ? (0,75 pt)
2− 3+
1.3.3. Ecrire les demi-équations électroniques des couples Cr2O7 / Cr et D / A qui interviennent dans cette
réaction. En déduire l’équation-bilan. On utilisera pour le couple D/A les formules brutes. (0,50 pt)
1.3.4. Calculer le volume de solution de dichromate nécessaire pour cette réaction. (0,75 pt)
Indication : Un carbone asymétrique est un carbone lié à quatre atomes ou groupes d’atomes tous différents.

EXERCICE 2 (03,50 points)


On veut déterminer la formule d’un acide carboxylique A à chaîne carbonée saturée. On dissout une masse
m = 4, 45 g de cet acide dans de l’eau. La solution obtenue a un volume total de 0,5 L . On en prélève un volume
VA = 10 cm3 que l’on dose à l’aide d’une solution d’hydroxyde de sodium de concentration CB = 5 ⋅10−2 mol ⋅ L−1 .
L’équivalence est atteinte quand on verse un volume VB = 10 cm3 de la solution d’hydroxyde de sodium.
2.1. Calculer la concentration C A de la solution d’acide A. En déduire que la formule brute de A est C4H8O2.
………………………………………………………………………………………………………………………(0,75 pt)
2.2. Sachant que la chaîne carbonée de A n’est pas linéaire, donner sa formule semi-développée et son nom.
………………………………………………………………………………………………………………………(0,50 pt)
2.3. On fait agir sur A un agent chlorurant puissant, le pentachlorure de phosphore PCl5. Donner la formule
semi-développée et le nom du composé obtenu. (0,50 pt)
2.4. On fait agir sur A un agent déshydratant puissant, le décaoxyde de tétraphosphore P4O10. Donner la
formule semi-développée et le nom du composé obtenu. (0,50 pt)
2.5. On fait agir sur A un alcool, le propan-2-ol. Donner la formule semi-développée et le nom du composé
obtenu. (0,50 pt)
2.6. On fait agir sur A l’ammoniac. Le composé obtenu est ensuite déshydraté par chauffage prolongé. Donner
la formule semi-développée et le nom du composé final obtenu. (0,75 pt)
Les équations des réactions ne sont pas demandées pour les questions 2.3., 2.4., 2.4. et 2.6.

EXERCICE 3 (04 points)

CELLULE MIXTE DE SCIENCES PHYSIQUES/ TIVAOUANE | EVALUATIONS/ TS 1


On donne, dans un repère orthonormé ( O, i , j ) lié au référentiel d’étude, la loi horaire du mouvement d’un
x = t

mobile ponctuel M, en unités S.I. :  1 2
 y = 2 t
Le mobile débute son mouvement à la date t0 = 0 .
3.1. Préciser les coordonnées x0 et y0 du mobile à la date origine t0 . (0,50 pt)
3.2. Etablir l’équation cartésienne y = f ( x ) de la trajectoire du mobile relativement au repère ( O, i , j ) .
………………………………………………………………………………………………………………………(0,50 pt)
3.3. Déterminer les coordonnées cartésiennes vx et v y du vecteur vitesse v . A quelle date t1 les
coordonnées du vecteur vitesse sont-elles égales ? Calculer à cette date la valeur v1 de la vitesse du mobile.
………………………………………………………………………………………………………………………(0,75 pt)
3.4. Déterminer les coordonnées cartésiennes a x et a y du vecteur accélération du mobile. Quelle est la
norme du vecteur accélération du mobile M ? (0,50 pt)
3.5. Montrer que dans le repère de Frénet ( M , ut , un ) tel que ut , vecteur unitaire tangent à la trajectoire et
orienté dans le sens du mouvement et un , vecteur unitaire normal à ut et orienté vers l’intérieur de la
concavité de la trajectoire, les coordonnées du vecteur accélération du mobile M sont :
 t
 at =
 1+ t2

a = 1
 n 1+ t2
avec at l’accélération tangentielle et an , l’accélération normale. (0,50 pt)
3.6. Calculer, à la date t1 les valeurs de l’accélération tangentielle et de l’accélération normale. En déduire le
rayon de courbure ρ1 de la trajectoire à cette date. (0,75 pt)
3.7. Déterminer, à cette date, l’angle θ formé entre le vecteur vitesse et le vecteur accélération. (0,50 pt)

EXERCICE 4 (03,75 points)


Dans le champ de pesanteur uniforme g d’intensité g = 9,8 m ⋅ s −2 , on lance, à partir d’un point A situé à une
altitude h = 1 m du sol, un projectile supposé ponctuel
avec une vitesse initiale v0 faisant un angle α = 45° y
avec l’horizontale et de valeur v0 = 16 m ⋅ s −1 . Le
mouvement du projectile sera étudié dans le repère mur
( )
O, i , j lié au référentiel terrestre que l’on supposera
galiléen. Les frottements seront négligés dans tout le
problème.
A
4.1. Par application du théorème du centre
d’inertie que l’on énoncera d’abord, déterminer le
vecteur accélération du mobile. (0,50 pt) O
4.2. En déduire, par intégrations successives, B x
les coordonnées du vecteur vitesse v et celles
du vecteur position OG . (0,50 pt)
4.3. A partir des coordonnées du vecteur position, déterminer l’équation de la trajectoire. (0,50 pt)
4.4. Calculer l’altitude maximale hmax atteinte par le projectile, par rapport au sol. (0,50 pt)
4.5. A une distance L = 8 m du point de lancement, est disposé un mur de hauteur H = 5 m . Le
projectile sera-t-il arrêté ou non par le mur ? On justifiera par un calcul. (0,50 pt)
4.6. Dans le cas où le projectile n’est pas arrêté par le mur, déterminer les coordonnées du point
d’impact B du projectile au sol. Quelle est alors la durée de chute ? (0,50 pt)
4.7. Déterminer les caractéristiques du vecteur vitesse vB du projectile au point B. (0,75 pt)

EXERCICE 5 (04,25 points)

CELLULE MIXTE DE SCIENCES PHYSIQUES/ TIVAOUANE | EVALUATIONS/ TS 2


Des hélions, particules α ( 4
2 He 2 + ) de masse m = 6, 64 ⋅10−27 kg , sont émis avec une vitesse négligeable à travers
l’ouverture O1 d’une plaque P. Ils traversent successivement trois régions I, II, III d’une enceinte où l’on a fait le
vide. On négligera l’action de la pesanteur devant celle des champs électriques.
1° La région I est limitée par les plaques (P) et (N), planes, parallèles et perpendiculaires au plan du schéma,
entre lesquelles existe une tension U 0 = U PN = VP − VN = 2 000 V . Grâce à cette tension, les hélions sont
accélérés entre O1 et O2 où ils acquièrent une vitesse v0 .

z P
(P) (N)
(A)
S

O1 O2 O O’ x
B
III
Source de I II
rayonnement (B)

5.1. Préciser en le justifiant le signe de U PN . (0,25 pt)


5.2. En appliquant le théorème de l’énergie cinétique que l’on énoncera d’abord, montrer que l’expression
eU 0
littérale de v0 est : v0 = 2 . Calculer sa valeur numérique. (0,50 pt)
m
5.3. Dans la région II, le champ électrique est nul. Quel est la nature du mouvement des hélions ? Quelle
est alors leur vitesse en O ? (0,25 pt)
5.4. Après avoir franchi la région II, de longueur O2O = L = 50 cm , les hélions pénètrent en O dans la
région III. Entre les armatures planes (A) et (B), parallèles, perpendiculaires au plan de la figure,
distantes de d = 5 cm , et de longueur l = 20 cm , existe une tension U AB telle que
U = U AB = 5 000 V . Les particules sortent de cette région au point S.
5.4.1. Déterminer le sens du vecteur champ électrique E , supposé uniforme, qui existe dans la région III.
Le représenter. En déduire le signe de U AB . (0,50 pt)

( )
5.4.2. Etablir, dans le repère O ; i , k , les coordonnées du vecteur accélération a , et celles du vecteur
vitesse v . (0,50 pt)
5.4.3. Déterminer les équations horaires du mouvement des particules dans la région III. Montrer que
l’équation cartésienne de la trajectoire des hélions dans cette région s’écrit :
1 U 2
z ( x) = ⋅x . (0,50 pt)
4d U 0
5.4.4. Quelles sont les coordonnées du point S ? Quelle est la durée du trajet d’une particule entre O et
S? (0,50 pt)
5.5. A la sortie de la région III, les particules déviées filent vers un écran placé perpendiculairement à l’axe
(Ox) et à une distance D = 40 cm du point O. Le point P représente un point d’impact.
5.5.1. Définir puis exprimer, en fonction de U 0 , U , d et l , la déviation électrostatique subie par les
particules. Faire l’application numérique. (0,50 pt)
5.5.2. Définir puis exprimer, en fonction de U 0 , U , d , l et D , la déflexion électrostatique subie par les
particules. Faire l’application numérique. (0,50 pt)
5.5.3. Ce dispositif permet-il de séparer les isotopes de l’hélium ? (0,25 pt)

FIN DE SUJET !
16 – 02 – 21

CELLULE MIXTE DE SCIENCES PHYSIQUES/ TIVAOUANE | EVALUATIONS/ TS 3


CELLULE MIXTE DE SCIENCES PHYSIQUES/ TIVAOUANE | EVALUATIONS/ TS 4

Vous aimerez peut-être aussi