Vous êtes sur la page 1sur 147

Etude d’impact sur l’environnement

Projet d’ouverture d’une carrière d’extraction à ciel


ouvert des matériaux calcaires

Présentée par

Société FALLAH DE PRODUCTION DE CARBONATES-SFPCA, SARL


À la commune de Ain Dorbane Lahlaf,
Cercle de Ben Ahmed - Province de Settat
Siège social Douar Lghaghfa, Commune Lahlaf M’zab, Cercle Ben Ahmed, Province Settat
Tél : 06611676640
Site du projet : Ard EL Mers, foncier non Immatriculé,
Commune Ain Dorbane Lahlaf Cercle Ben Ahmed -Province de Settat

Etude réalisée par :

ASES INGENIERIE, Bureau d’études en environnement et assainissement


342, Lotissement Nasr Allah – Bvd Med V – Berrechid
Tél : 05 22 32 54 04 – Mobile 06 67 19 59 61
Email : asessingenierie@gmail.com

1/94

Novembre, 2021
Etude d’impacts sur l’environnement Sté Fallah de Production de Carbonates

Table des matières


I. Synthèse de l’EIE ........................................................................................................................... 5
1. Présentation du projet ................................................................................................................ 5
2. Localisation et accès au site du projet ........................................................................................ 6
3. Impacts du projet ...................................................................................................................... 11
4. Mesures de suivi et de surveillance .......................................................................................... 12
5. Plan de suivi et de surveillance environnementale .................................................................. 13
II. Introduction ................................................................................................................................ 15
III. Démarche de l’élaboration de l’EIE ............................................................................................ 15
IV. Références institutionnelles et juridiques .................................................................................. 17
A. Cadre juridique .............................................................................................................................. 17
B. Cadre institutionnel ....................................................................................................................... 23
V. Description du projet .................................................................................................................. 24
1. Situation géographique du projet .......................................................................................... 24
2. Extraction des matériaux de gisement .................................................................................. 28
3. Caractéristiques du matériau à extraire ................................................................................ 28
4. Potentialités du gisement et évaluation des réserves ........................................................... 28
5. Moyens accordés à l’exploitation .......................................................................................... 29
6. Moyens accordés à l’exploitation .......................................................................................... 30
6.1. Moyens humains affectés au projet ...................................................................................... 30
6.2. Moyens matériels et procédé d’exploitation ......................................................................... 30
7. Procédé d’exploitation ........................................................................................................... 31
8. Phasage d’exploitation de la carrière..................................................................................... 31
9. Réhabilitation de la carrière ................................................................................................... 36
VI. Justification du projet ................................................................................................................. 39
VII. Horizon temporel de l’EIE ........................................................................................................... 39
1. Phase d’installation ................................................................................................................... 39
2. Phase d’exploitation .................................................................................................................. 40
3. Phase de réhabilitation et démantèlement .............................................................................. 40
VIII. Périmètre d’étude ....................................................................................................................... 42
IX. Description et analyse de l’état de l’environnement ................................................................. 46
1. Situation géographique ........................................................................................................... 46
2. Climat de la zone ..................................................................................................................... 46
2.1. Précipitations .......................................................................................................................... 47
2.2. Température ........................................................................................................................... 47
2.3. Vents ....................................................................................................................................... 48
3. Géologie .................................................................................................................................. 48
3.1. Géologie régionale .................................................................................................................. 48
3.2. Géologie locale ........................................................................................................................ 49
4. Eaux superficielles ................................................................................................................... 49
5. Eaux souterraines.................................................................................................................... 49
6. Milieu naturel .......................................................................................................................... 53
6.1. Flore ........................................................................................................................................ 53
6.2. Faune ....................................................................................................................................... 53
6.3. Milieu humain ......................................................................................................................... 53
7. Infrastructure .......................................................................................................................... 53
7.1. Industrie .................................................................................................................................. 54
2/89
Etude d’impacts sur l’environnement Sté Fallah de Production de Carbonates

7.2. Activités agricoles ................................................................................................................... 54


8. Risques naturels : Sismicité ..................................................................................................... 54
X. Identification et analyse des impacts prévisibles directs et indirects du projet sur
l’environnement................................................................................................................................. 57
1. Méthodologie d’analyse ........................................................................................................... 57
2. Identification des interrelations ............................................................................................... 57
3. Evaluation de l'importance des impacts .................................................................................. 58
4. Identification des impacts du projet sur son environnement .................................................. 62
4.1. Principaux impacts lors de l’installation de la carrière ....................................................... 62
4.2. Principaux impacts lors de l'exploitation du projet ............................................................ 63
4.2.1. Impacts positifs de la carrière.......................................................................................... 63
4.2.2. Impacts négatifs de la carrière ........................................................................................ 64
4.2.2.1. Impacts sur les ressources en eaux ................................................................................. 65
4.2.2.1.1. Impacts sur les eaux superficielles ........................................................................... 65
4.2.2.1.2. Impact sur les eaux souterraines ............................................................................. 65
4.2.2.2. Impact sur le paysage ...................................................................................................... 66
4.2.2.3. Impacts sur la végétation ................................................................................................ 67
4.2.2.4. Impacts sur les activités agricoles ................................................................................... 68
4.2.2.5. Impact sur la faune.......................................................................................................... 68
4.2.2.6. Impacts sur le sol ............................................................................................................. 69
4.2.2.7. Impacts le réseau routier et sur les voies d’accès .......................................................... 69
4.2.2.8. Impact sur stabilité du site .............................................................................................. 70
4.2.2.9. Impacts sur l’atmosphère ............................................................................................... 70
4.2.2.10. Impact sur l’environnement socio-économique ...................................................... 71
4.2.2.11. Phase de démantèlement et réhabilitation du site ................................................. 72
XI. Mesures d’atténuation et compensations des impacts négatifs ............................................... 74
1. Mesures à prendre durant la phase d’aménagement ............................................................ 74
2. Mesures à prendre durant la phase d’exploitation ................................................................ 75
3. Mesures à prendre durant la phase de réhabilitation ............................................................ 78
XII. Plan de surveillance et de suivi environnemental ...................................................................... 85
XIII. Programme de communication .................................................................................................. 87
XIV. Bilan Environnemental................................................................................................................ 88
XV. Conclusion ................................................................................................................................... 88
XVI. Annexes ....................................................................................................................................... 89

Liste des figures

Figure 1 : Situation géographique du projet site du projet ................................................................. 7


Figure 2 : Plan d’accès et de signalisation du site du projet ................................................................ 8
Figure 3 : Situation géographique du projet de carrière ..................................................................... 9
Figure 4 : Plan de situation du site du projet de carrière .................................................................. 10
Figure 5 : Situation géographique du site du projet sur image satellitaire ....................................... 27
Figure 6 : Accès au site et Périmètre de l'étude de la carrière .......................................................... 27
Figure 7 : Plan d'exploitation de la carrière (société Fallah de Production de Carbonates) ............. 33
Figure 8 : Profil en long du phasage d'exploitation par gradins de la carrière (société Fallah de
Production de Carbonates) ................................................................................................................ 34
Figure 9 : Profil en travers du phasage d'exploitation par gradins de la carrière (société Fallah de
Production de Carbonates) ................................................................................................................ 35
Figure 10 : Front taluté par écrêtage ................................................................................................. 36
3/89
Etude d’impacts sur l’environnement Sté Fallah de Production de Carbonates

Figure 12 : Situation de la carrière de la société Fallah de Production de Carbonates après


réhabilitation (coupe A-A).................................................................................................................. 37
Figure 13 : Situation de la carrière de la société Fallah de Production de Carbonates après
réhabilitation (coupe B-B) .................................................................................................................. 38
Figure 14 : Situation de projet par rapport aux avoisinantes et périmètre d’étude ......................... 43
Figure 15 : Accès au site et Périmètre de l'étude de la carrière ........................................................ 44
Figure 16 : Situation géographique du site de projet ........................................................................ 46
Figure 17 : Rose des vents.................................................................................................................. 48
Figure 18 : Cartographie des niveaux de l’eau des puits de la zone d’étude (Commune de Ain
Dorbane Lahlaf) .................................................................................................................................. 51
Figure 19 : Cartes sismiques, introduisant en plus del'accélération, la vitesse sismique du sol
site de la carrière ............................................................................................................................... 56
Figure 20 : Plan de réhabilitation de la carrière................................................................................ 79

Liste des tableaux


Tableau I : Coordonnées Lambert du site de projet ............................................................................ 5
Tableau II: Coordonnées LAMBERT de la carrière ............................................................................... 7
Tableau III : Fiche technique du projet de carrière de la société SFPCA : Projet d’ouverture d’une
carrière à ciel ouvert pour l’extraction des matériaux calcaires ....................................................... 13
Tableau IV : Coordonnées Lambert du site de projet ........................................................................ 24
Tableau V : planning /calendrier prévisionnel du projet ................................................................... 41
Tableau VI : Précipitations moyennes annuelles de Ben Ahmed ...................................................... 47
Tableau VII : Données statistiques de la commune de Ain Dorbane Lahlaf, recensement de 2014 . 53
Tableau VIII : Sensibilité des éléments de l'environnement aux impacts du projet ......................... 59
Tableau IX : Etendue des impacts du projet ...................................................................................... 60
Tableau X : Principaux impacts durant les différentes étapes du projet ........................................... 63
Tableau XI : Types de nuisances selon les différentes activités du projet ......................................... 65
Tableau XII : Impacts sur les eaux souterraines ................................................................................. 66
Tableau XIII : Impacts sur le paysage ................................................................................................. 67
Tableau XIV : Impacts sur la végétation ............................................................................................. 67
Tableau XV : impacts sur les activités agricoles ................................................................................. 68
Tableau XVI : Impacts sur le sol.......................................................................................................... 69
Tableau XVII : Impacts sur la stabilité du site .................................................................................... 70
Tableau XVIII : Impacts sur l'atmosphère .......................................................................................... 71
Tableau XIX : Impacts sur l'habitation................................................................................................ 72
Tableau XX : Conséquences de la phase de démantèlement ............................................................ 72
Tableau XXI : Matrice d'identification et d'évaluation des impacts éventuels du projet sur
l’environnement................................................................................................................................. 73
Tableau XXII : Mesures d'atténuation ................................................................................................ 80
Tableau XXIII : Programme de surveillance et de suivi ...................................................................... 86
Tableau XXIV : Programme de communication ................................................................................. 87

4/89
Etude d’impacts sur l’environnement Sté Fallah de Production de Carbonates

I. Synthèse de l’EIE

1. Présentation du projet

La Société FALLAH DE PRODUCTION DE CARBONATES-SFPCA, SARL, projette d’ouvrir une carrière


à ciel ouvert pour l’extraction des matériaux calcaires situé au niveau de la commune Ain
Dorbane Lahlaf, Province de Settat.
La société dont le siège social est au Douar Lghaghfa, Commune Lahlaf M’zab, Cercle Ben Ahmed,
est une entreprise spécialisée dans l’exploitation de toutes les carrières, de mines, le transport, la
production et la commercialisation de tous produits extraits, l’achat, la vente, la prise de bail de
touts les terrains, de toutes les carrières.
Le site du projet d’ouverture de la carrière est une propriété privée louée à la société (voir contrat
de bail en annexes) ; il se trouve à douar Lghaghfa à environ 1,9 km de la route régionale N° 305
reliant BEN AHMED au centre de Sidi Hajjaj.
L’assiette foncière est une propriété privée appartenant à Monsieur Fallah ABDELKABIR qu’il loue
à la société FALLAH DE PRODUCTION DE CARBONATES, elle a comme superficie globale : 1 ha 00
Ares 00 ca.
Les coordonnées Lambert du site du projet sont :
Tableau I : Coordonnées Lambert du site de projet

MATRICULE X Y
A.1 330230.61 268309.29
A.2 330254.66 268321.13
A.3 330277.90 268331.05
A.4 330295.29 268338.99
A.5 330317.34 268348.96
A.6 330336.92 268357.87
A.7 330360.82 268368.43
A.8 330393.12 268315.91
A.9 330374.37 268304.77
A.10 330362.51 268296.73
A.11 330349.58 268285.36
A.12 330329.39 268272.86
A.13 330283.16 268252.15
A.14 330273.01 268245.71

5/89
Etude d’impacts sur l’environnement Sté Fallah de Production de Carbonates

La nature du produit à extraire est de la roche calcaire, les blocs extraits seront transportés dans
des camions vers les utilisateurs de ce matériau ou vers le lieu de concassage.
En prenant en considération la situation urbanistique, le site n’est pas couvert par un document
urbanistique.
La production globale projetée de la carrière est estimée à : 55 000 m3 sur 20 ans. L’extraction des
matériaux calcaires nécessite l’emploi de brise roche et de camions de transport.
La société investira 1,5 Millions de dirhams pour la réalisation de ce projet, et prévoit la création
de 11 emplois directs et une dizaine d’emplois indirects opérant dans le transport, dans la vente
et dans le secteur des matériaux calcaires.
La société FALLAH DE PRODUCTION DE CARBONATES a adopté une politique orientée vers la
protection et la préservation des ressources naturelles. Cela se traduit par l’élimination des
émissions de poussière diffuses, un traitement paysager ainsi que l’intégration et la gestion des
contraintes environnementales au niveau de l’exploitation. Elle s’est ainsi engagée dans un long
processus d’amélioration continue de ses performances environnementales en mettant en œuvre
tous les moyens nécessaires pour assurer la conformité aux normes en vigueur : réduction des
nuisances sonores, des poussières et de la pollution.
Dans ce rapport nous présentons une analyse environnementale du projet avec une description du
mode d'extraction des roches calcaires. Les principaux impacts générés par les activités de la
carrière et les mesures prises par l’exploitant en vue d’atténuer ces impacts ainsi que le
programme de suivi et de surveillance environnementale.

2. Localisation et accès au site du projet

Le site de la carrière à exploiter se situe à douar Lghaghfa, commune Ain Dorbane Lahlaf, Cercle
Ben Ahmed, Province de Settat. L’accès au site se fait à travers la route Régionale n°305, reliant
Ben Ahmed au centre de Sidi Hajjaj à PK 104+800.

6/89
Etude d’impacts sur l’environnement Sté Fallah de Production de Carbonates

Figure 1 : Situation géographique du projet site du projet


 Accès : Le site est accessible à partir de la route régionale RR 305 reliant Ben Ahmed au
centre de Sidi Hajjaj.
Coordonnées Lambert du site :
Tableau II: Coordonnées LAMBERT de la carrière
MATRICULE X Y
A.1 330230.61 268309.29
A.2 330254.66 268321.13
A.3 330277.90 268331.05
A.4 330295.29 268338.99
A.5 330317.34 268348.96
A.6 330336.92 268357.87
A.7 330360.82 268368.43
A.8 330393.12 268315.91
A.9 330374.37 268304.77
A.10 330362.51 268296.73
A.11 330349.58 268285.36
A.12 330329.39 268272.86
A.13 330283.16 268252.15
A.14 330273.01 268245.71

 Situation urbanistique : le Site n’est couvert par aucun document urbanistique

7/89
Figure 2 : Plan d’accès et de signalisation du site du projet

8/94
Figure 3 : Situation géographique du projet de carrière

9/94
Etude d’impacts sur l’environnement Sté Fallah de Production de Carbonates

Figure 4 : Plan de situation du site du projet de carrière

10/89
3. Impacts du projet

 Impacts positifs

L’exploitation de cette carrière est destinée principalement à la production des matériaux


calcaires. Elle se situe dans une zone dédiée à l'exploitation des carrières (existence de
plusieurs carrières dans cet endroit).

Ce projet représente investissement d'une importance estimée à 1,5 Mdhs dans la région.

La production globale de la future carrière est estimée à 55 000 m3sur 20 ans. L'extraction
des matériaux se fera mécaniquement à l'aide des brises roches et des marteaux. Cette
carrière permet aussi de valoriser les ressources naturelles de la région, et produire des
blocs riches en roches calcaires dont la qualité répond aux exigences des industries
concernées.
En outre, ce projet va contribuer au développement socio-économique de la région, par la
création de 11 emplois permanents comme postes d’emplois durables et des dizaines
d’emplois temporaires, et par l’investissement d’une somme importante avec un apport de
la TVA perçue par la commune (impôts sur l’extraction des carrières), et des taxes liées à
l’activité d’extraction ;

 Impacts négatifs
Ces impacts seront dus essentiellement aux envols des poussières : dus aux opérations des
extractions et à la circulation des engins sur les pistes et pendant les opérations du transport
des matériaux.
Il permet aussi la consommation d'espace qui génèrera des modifications du paysage ; à
cause de la consommation de ressources non renouvelables (terres);
Les travaux d’exploitation et du transport induisent des nuisances générées par les bruits, les
rotations de camions et aux chargements effectuées par les pelles mécaniques.
Les besoins vitaux des employés de la carrière (11 personnes) nécessitent la consommation
de 25 litres par jour pour chacun, ce qui résulte le rejet de 20 litres par jour des eaux usées.

11/94
Etude d’impacts sur l’environnement Sté Fallah de Production de Carbonates

4. Mesures de suivi et de surveillance

Afin d’assurer la préservation de l’environnement, la société FALLAH DE PRODUCTION DE


CARBONATES prendra les mesures nécessaires en vue de renforcer les impacts positifs à la
fois sociaux et économiques et de minimiser les impacts négatifs de ses activités d’extraction
et de transport. De ce fait il est recommandé à la Société SFPCA de :
 Implanter une signalisation routière afin d’assurer la sécurité des usagers de la piste et
la route régionale 305 desservant le site ;
 Implanter une clôture par un merlon (stériles) et par du fil barbelé,
 Limiter l’accès au site aux personnes et aux administrations concernées par les
activités de la carrière.
 Atténuer les impacts, liés aux envols de poussières par l’arrosage fréquent à l’eau des
pistes et des zones d’exploitation ;
 Mettre en place un plan d’action et une stratégie de gestion rationnelle dans le
domaine du transport des produits finis (roches calcaires) ;
 Les activités de la carrière doivent s’effectuer uniquement entre 7h00 et 17h00 du
premier Octobre au 31 Mars et du premier Avril au 30 Septembre de 6h00 au 19h00
durant les jours de la semaine. En aucun cas, le niveau sonore ne doit dépasser la
limite tolérable estimée à 65 – 70 dB.
 Veiller au bâchage des camions et au respect les charges autorisées ;
 Limiter les vitesses de circulation des engins et des camions utilisés dans le transport
des matériaux extraits.
 Nettoyer complètement le site, reconstitution partielle des pentes, écrêtage,
protection des fronts abrupts et plantation d’arbres pour stabilisation et création
d’espaces verts ainsi que limitation de l’érosion du sol,
 Réhabilitation du site au fur et à mesure de l’avancement de l’exploitation. En effet, la
société SFPCA s’engage à réhabiliter le site de la carrière à la fin de l’exploitation de
chaque phase tout en tenant compte de l’environnement, de la morphologie finale de
la carrière et des matériaux disponibles et en respectant les textes juridiques régissant
l’exploitation des carrières au Maroc.

12/94
Etude d’impacts sur l’environnement Sté Fallah de Production de Carbonates

5. Plan de suivi et de surveillance environnementale

Afin d’assurer une surveillance et un suivi environnemental, la société met en place un


programme de suivi et de surveillance des activités du projet, ce programme a pour objectifs
d’assurer la prise en compte des perturbations pouvant affecter l’état de l’environnement
durant les phrases de préparation et d’exploitation.
Les dispositions envisagées en matière de formation, de communication et de gestion sont
maintenues en vue d’assurer l’exécution des prescriptions techniques retenues par l’étude
d’impact sur l’environnement. Tout en assurant la continuité de renforcement des effets
positifs du projet et un contrôle régulier de tous les effets négatifs. Ce contrôle se fera par
les analyses fréquentes et répétées par un laboratoire spécialisé. Ces analyses porteront sur
l’état des ressources en eaux, sur l’état des sols et sur l’air. L’échantillonnage se fera à des
points situés à l’intérieur du périmètre d’étude et à des fréquences semestrielles pour l’eau
et le sol et annuelle pour l’air.
La fiche technique et les domaines d’activités de la société sont résumés dans le tableau
suivant :
Tableau III : Fiche technique du projet de carrière de la société SFPCA : Projet d’ouverture
d’une carrière à ciel ouvert pour l’extraction des matériaux calcaires

Wilaya De la Région de Casablanca - Settat


Province Settat
Cercle Ben Ahmed Chamalia
Commune Ain Dorbane Lahlaf
Douar Lghaghfa
Intitulé du projet Projet d’ouverture d’une carrière à ciel ouvert pour
l’extraction des matériaux calcaires
Dénomination de l’unité Société FALlAH DE PRODUCTION DE CARBONATES-
SFPCA, SARL
Registre de commerce N° 159/2002
IF 06125677
ICE 001567934000074
Tél : 0661167640
NOM et Prénom du gérant FalLah ABDELKABIR
Numéro de la CIN N° W72462
Adresse du siège social Douar Lghaghfa, Commune Lahlaf M’zab, Cercle Ben
Ahmed, Province Settat
Secteur d’activité et Type d’activités Exploitation des carrières
Montant du Capital 800 000,00 Dhs
Montant d’Investissement 1,5 Million de Dhs

13/94
Etude d’impacts sur l’environnement Sté Fallah de Production de Carbonates

Adresse du site de la carrière Titre foncier : Non immatriculé


Commune Ain Dorbane Lahlaf - Cercle Ben Ahmed –
Province de Settat
Statut foncier du site du projet Non immatriculé
Superficie globale du site du projet Superficie globale : 1 ha 00 ares 00 ca
Création d’emplois Effectif du personnel prévu : 11 Permanents
MATRICULE X Y
Coordonnées Lambert A.1 330230.61 268309.29
A.2 330254.66 268321.13
A.3 330277.90 268331.05
A.4 330295.29 268338.99
A.5 330317.34 268348.96
A.6 330336.92 268357.87
A.7 330360.82 268368.43
A.8 330393.12 268315.91
A.9 330374.37 268304.77
A.10 330362.51 268296.73
A.11 330349.58 268285.36
A.12 330329.39 268272.86
A.13 330283.16 268252.15
A.14 330273.01 268245.71
Date de démarrage des activités Après obtention de l’autorisation d’exploitation
Nature de matières premières : Eau pour la consommation humaine ;
- Eau 25 litres/ personne / jour : 250 litres/ jour (25x11=275
- Autres matières litres/jour)
Matières extraites matériaux calcaires
Modes d’extraction Sans explosifs
Phase 1: 30 000 m3
Capacité d’extraction : Phase 2: 15 000 m3
Phase 3: 10 000 m3
Volume total à extraire : 55 000 m3
Source d’approvisionnement en eau Citerne d’eau potable
Rejets liquides prévus 20 litres par personne soit : 220 litres par jour
Domestiques
Ménagers domestiques 200 g par personne soit 2,2 kg par jour (200 x11= 2200
Rejets solides prévus g/jour= 2kg/j)
Industriels Stériles utilisés dans la réhabilitation du site
Pneus usés, ferraille usagers valorisables par la vente
aux société spécialisées et autorisées
Energie utilisée - Gasoil à partir de la station de service la plus proche
Présence cafétéria pour le personnel Oui Non
Présence de vestiaires pour le personnel Oui Non
Présence de réfectoire pour le Oui Non
personnel
Médecin de Travail Oui Non
Présence d’infirmerie : trousse de Oui Non
premiers soins

14/94
Etude d’impacts sur l’environnement Sté Fallah de Production de Carbonates

II. Introduction
L’exploitation des carrières pour la production des matériaux calcaires constitue un secteur
très important pour le développement socio-économique du pays. En effet, ce secteur se situe
en amont des activités liées à un grand nombre d’industries. L’activité de l’utilisation des
roches calcaires s'articule autour de trois grands métiers : la nutrition animale, l'amendement
et les industries (routes, enrobés, béton).
La roche calcaire terrestre, en fonction des granulométries, est destiné à :
• L'industrie du ciment et des enrobés (filler).
• L'amendement des sols (poudre, vrac humide et magnésien).
• Aux travaux routiers, tout-venants, remblais des pistes et de génie civile.
La carrière exploitée par la société FALLAH DE PRODUCTION DE CARBONATES, jouera un rôle
important dans l’approvisionnement des industries au Maroc.

III. Démarche de l’élaboration de l’EIE


L'objet d'une étude d'impact sur l'environnement est d'identifier, d'évaluer et de mesurer les
effets directs et indirects à court, moyen et long terme d'un projet et de proposer les mesures
adéquates pour limiter les effets négatifs du projet.
L’Étude d’Impact sur l’Environnement (EIE) constitue un instrument de prévention dans le
cadre d’une politique de protection de l’environnement qui comprend généralement trois
volets :
- La surveillance et le suivi de l’état de l’environnement ;
- La réparation des dégâts déjà causés par l’homme (aspect curatif) ;
- La prévention de futurs dégâts (aspect préventif).

L’EIE a pour objectif principal de prévenir de nouvelles dégradations de l’environnement liées


aux activités humaines.
L’approche méthodologique adoptée pour réaliser cette étude a été basée sur :
- La loi 12-03 relative aux études d’impact sur l’environnement, ses directives et
les décrets d’application de cette loi,
- Les directives de la loi 13-03 relatives à la lutte contre la pollution de l’air,
- Les données et informations fournies par le promoteur,
- Les données analyses et mesures effectuées sur le terrain.

Cette étude a été réalisée selon les étapes qui suivent :

15/94
Etude d’impacts sur l’environnement Sté Fallah de Production de Carbonates

1. Collecte des données


A partir du descriptif de la société, nous avons procédé à la constitution d’une base de
données et d’informations se rapportant aux éléments descriptifs de l’environnement
immédiat du site de la carrière. La description du milieu biologique, physique et humain
de l’état du site permet d’identifier les sites et les composantes du biotope qui sont
susceptibles d’être affectés par le projet, ainsi que des transformations qui y sont prévues
indépendamment du projet d’activités, de travaux, d’aménagement ou d’ouvrage assujetti
à l’étude d’impact sur l’environnement.
C’est pour cela que certaines données sont indispensables à avoir avant d’entamer
l’étude, il s’agit de :
- Données relatives à la population humaine habitant à proximité du site
(démographie, aspects socio-économiques et activités économiques),
- Données et analyses effectuées sur les ressources naturelles disponibles au niveau
et à proximité du site,
- Données sur le milieu physique dans lequel sera implanté le projet industriel,
- Données de la littérature scientifique et technique sur le procédé d’exploitation et
sur la technologie adoptée au sein de cette carrière. Cette étape nécessite la
description des principales caractéristiques et étapes du projet y compris les
procédés d’exploitation, la nature et les quantités de matières premières et les
ressources énergétiques utilisées, les rejets liquides, gazeux ou solides ou autres
émanations ainsi que les coûts prévisionnels du projet.

2. Description et analyses des données relatives au projet

Dans le but de relever les différentes actions susceptibles d’affecter le milieu environnant
et le site du projet. Il est impératif de procéder à l’identification et à l’analyse des impacts
positifs et négatifs des activités liées au projet en question. Cette étape peut englober les
travaux, d’aménagement ou d’ouvrage sur le milieu biologique, physique et humain
pouvant être affectés par le projet durant la phase de réalisation, d’exploitation ou de son
évolution future.

De cette étape découle les mesures prévues à prendre par le promoteur en vue de

16/94
Etude d’impacts sur l’environnement Sté Fallah de Production de Carbonates

supprimer, d’atténuer ou de compenser les conséquences dommageables du projet. Il est


possible dans certains cas et certaines situations d’évaluer leurs coûts.
Un programme de surveillance et de suivi des activités du projet, de travaux,
d’aménagement ainsi que les dispositions envisagées en matière de communication et de
gestion en vue d’assurer l’exécution des prescriptions techniques retenues par l’étude
d’impact sur l’environnement ;

Cette étape débouche sur l’étape suivante :


3. Identification des impacts de la carrière sur l’environnement
Les impacts sont mis en évidence dans des périmètres délimités en fonction de la nature
des rejets produits par le projet et par l’évaluation de leurs effets éventuels préventifs à
partir des données disponibles sur des travaux similaires.

4. Propositions de solutions correctives réduisant les effets négatifs du


projet sur son environnement

Ainsi pour chaque impact négatif relevé sont proposées des mesures d’atténuation
appropriées. Les mesures de compensation sont également proposées au cas où certains
impacts résiduels subsistent.

5. Détermination et propositions de mesures préventives


A la fin de cette étude et en conclusion un bilan environnemental est présenté. Un
programme de suivi, de contrôle et de surveillance est décrit en détail. De tel programme
est susceptible de prévoir les effets éventuels de cette activité.

IV. Références institutionnelles et juridiques

A. Cadre juridique
Le secteur des carrières est réglementé par différents textes de lois relatifs à
l’environnement, parmi les lois, les décrets et les normes qui intéressent le projet de la
carrière de la société FALLAH DE PRODUCTION DE CARBONATES :

1. Dans le domaine des carrières

17/94
Etude d’impacts sur l’environnement Sté Fallah de Production de Carbonates

- La loi n° 27-13 relative aux carrières, promulguée par le dahir n° 1-15-66 du 21


Chaabane 1436 (09/06/2015) est une nouvelle loi qui repose sur des principes
fondamentaux dans le domaine des carrières notamment :
o La structuration et la gestion transparente de l’activité
o La facilitation des procédures d’ouverture et d’exploitation des carrières
o La préservation de l’environnement à travers la présentation des rapports
annuels sur la situation environnementale des carrières
o L’obligation du réaménagement du site après la fermeture de la carrière
o Le renforcement du contrôle
o La mise en place de dispositif de pilotage et de suivi global de l’activité
d’exploitation des carrières
- Le décret N° 2-17-369 portant application de la loi N°27-13 de 2015 relatif aux
carrières vise à fixer les modalités de préparation et d'adoption du projet de plan de gestion
des carrières et les documents qu’il comporte, et ce, afin d’organiser et rationaliser
l’exploitation des carrières dans le cadre de la transparence et de la responsabilité, selon les
besoins de développement économique et social du Royaume.

2. Dans le domaine de l’environnement


- La loi 11-03 relative à la protection et la mise en valeur de l’environnement,
- La loi 12-03 relative aux études d’impact sur l’environnement et ses décrets
d’application ;
- Le décret n° 2-04-563 du 5 Kaada 1429 (4 novembre 2008) relatif aux attributions et
au fonctionnement du CNEIE et du CREIE,
- Le décret n° 2-04-564 du Kaada 1429 (4 novembre 2008) fixant les modalités
d’organisation et de déroulement de l’enquête publique relative aux projets soumis aux
études d’impact sur l’environnement.
- La loi cadre n°99-12 portant charte nationale de l’environnement et du
développement durable.
- La loi n°49.17 relatif à l’évaluation environnementale.
Cette loi, s’inscrit dans le cadre de l’application des dispositions de la loi cadre n°99.12
portant charte nationale de l’environnement et du développement durable, qui prévoit la
révision de la loi n°12.03 relative aux études d’impact sur l’environnement. Il vise à
soumettre à l’évaluation environnementale stratégique les politiques publiques, les
programmes et les plans de développement.

3. Dans le domaine de l’eau


- La loi 36-15 sur l’eau, et les textes d’applications de la loi 10-95 sur l’eau ;
- Le décret n° 2-05 – 1326 du 25 juillet 2006 relatif aux eaux à usage alimentaire,
- La norme marocaine NM 03.7.002-1990 relative au contrôle et surveillance de l’eau
dans les réseaux d’approvisionnement public,
- La norme marocaine NM 03.7.00.1 relative à la qualité des eaux d’alimentation
humaine ;
- Le décret n° 2- 97 – 875 du 4 février 1998 relatif à l’utilisation des eaux usées,
- Le décret n°2 -97- 787 du 4 février 1998 relatif aux normes de qualité des eaux et à
l’inventaire du degré de pollution des eaux,
- L’arrêté conjoint du ministre de l'équipement et du ministre chargé de
l'aménagement du territoire, de l'urbanisme et de l'habitat et de l'environnement n° 1276-

18/94
Etude d’impacts sur l’environnement Sté Fallah de Production de Carbonates

01 du 10 chaabane 1423 (17 octobre 2002) portant fixation des normes de qualité des eaux
destinées à l’irrigation.
- Le décret n° 2-04-553 du 24 Janvier 2005 relatif aux déversements, écoulements,
rejets, dépôts directs ou indirects dans les eaux superficielles ou souterraines.
- Le décret n° 2-05-1533 du 14 moharrem 1427 (13 février 2006) relatif à
l'assainissement autonome,
- L’arrêté conjoint du Ministre de l’équipement et au Ministre chargé de la
l’aménagement du territoire, de l’urbanisme, de l’Habitat et de l’environnement n°277-01
portant fixation des normes de qualité des eaux superficielles utilisées pour la production de
l’eau potable,
- L’arrêté conjoint du Ministre de l’Intérieur, du Ministre de l’Aménagement du
territoire, de l’Eau et de l’Environnement, du ministre des Finances et de la Privatisation, du
Ministre de l’Industrie, du Commerce et de la Mise à niveau de l’économie, du Ministre de
l’Energie et des Mines et du Ministre du Tourisme, de l’Artisanat et de l’Economie Sociale
n°1180-06 du 12 juin 2006 fixant les taux de redevances applicables aux déversements des
eaux usées et définissant l’unité de pollution,
- L’arrêté conjoint du Ministre de l’Intérieur, du Ministre de l’Aménagement du
territoire, de l’Eau et de l’Environnement, du ministre des Finances et de la Privatisation, du
Ministre de l’Industrie, du Commerce et de la Mise à niveau de l’économie n° 1607-06 du 25
juillet 2006 portant fixation des valeurs limites spécifiques des rejet domestique.

4. Dans le domaine de l’air


- La loi 13-03 relative à la lutte contre la pollution de l’atmosphère et son décret
d’application
- Décret n°2-09-286 du 20 Hija 1430 (8 décembre 2009) fixant les normes de qualité de
l’air et les modalités de surveillance de l’air,
- Décret n° 2-09-631 du 23 Rajeb 1431 (6 juillet 2010) fixant les valeurs limites de
dégagement, d’émission ou de rejet de polluants dans l’air émanant de sources de pollution
fixes et les modalités de contrôle.

5. Dans le domaine de la gestion des déchets solides


- Loi 28-00 : relative a la gestion des déchets solides et a leur élimination
- Décret d’application n ° 2-07-253 du 14 rejeb 1429 (18 juillet 2008) portant
classification des déchets et fixant la liste des déchets dangereux,
- Décret n° 2-09-139 du 25 joumada I 1430 (21 mai 2009) relatif à la gestion des
déchets médicaux et pharmaceutiques.
- Décret n°2-09-538 du 5 Rabii II 1431 (22 mars 2010) fixant les modalités
d’élaboration du plan directeur national de gestion des déchets dangereux
- Loi 23-12 modifiant la loi 28-00 relative à la gestion des déchets et à leur élimination
- - Décret n°2-14-85 du 28 Rabi I 1436 (20 Janvier 2015)
- Loi 77-15 relative à l’interdiction de la fabrication, de l’importation, et l’utilisation de
sacs en matières plastiques

6. Dans le domaine de l’urbanisme


- Dahir n° 1-60-063 du 25/05/1960 (30 hija 1379) relatif au développement des
agglomérations rurales (B.O. 8 juill. 1960) ;
- Loi 12-90 relative à l’urbanisme (17 juin 1992).

19/94
Etude d’impacts sur l’environnement Sté Fallah de Production de Carbonates

- Décret n°2-92-832 du 27 rebia II 1414 (14 octobre 1993) est celui pris pour
l’application de la loi n°12-90
- Décret n°2-13-424 du 24 Mai 2013 portant promulgation du règlement général de
construction fixant les conditions d’octroi des autorisations de construire, de lotir et de créer
des groupes d’habitations et de morceler.
- Loi n°66-12 relative au contrôle et à la répression des infractions en matière
d’urbanisme et de construction, elle modifie et complète la loi n°12-90 relative à
l’urbanisme.

7. Dans le domaine de l’investissement


- Dahir nº 1-19-18 du 7 joumada II 1440 (13 février 2019) portant promulgation de la
loi n° 47-18 portant réforme des centres régionaux d'investissement
- Loi-cadre n° 18-95 formant charte de l'investissement ;
- Décret n° 2-00-895 du 6 kaada 1421 (31 janvier 2001) de la loi-cadre n° 18-95
formant charte de l’investissement tel qu’il a été modifié et complété par le décret n°2-04-
847 du 8 ramadan 1425 (22 octobre 2004).

8. Dans le domaine du travail


- Loi 65-99 relative au code du travail et ses textes réglementaires
- Loi n°18-12 relative à la réparation des accidents du travail.

9. Établissements classés insalubres, incommodes ou dangereux


- Le Dahir du 3 chaoual 1332 (25 août 1914) portant réglementation des
établissements insalubres, incommodes ou dangereux
- Arrêté viziriel du 22 joumada II 1352 (13 octobre 1993) portant classement des
établissements insalubres, incommodes ou dangereux.

10. Dans le domaine de la gestion des communes


- Loi organique n°113-14 relative aux communes relative aux communes.

11. Dans le domaine du transport


- Loi n°16-99 relative au transport routier et ses textes d’application
- Loi n°52-05 portant code de la route
- Loi n°116-14 modifiant et complétant la loi n°52-05 relative au Code de la route

12. Dans le domaine de l’énergie


- Loi n° 47-09 relative à l'efficacité énergétique
- Loi n° 13-09 relative aux énergies renouvelables, promulguée par Dahir n° 1-10-16 du
26 Safar 1431 (11 février 2010)
- Décret n° 2-13-874 du 20 Hija 1435 (15 Octobre 2014) pris pour l’application de
l’application de la loi 47-09.
- Loi n°58-15 modifiant et complétant la loi n°13-09 relative aux énergies
renouvelables

13. Dans le domaine du tourisme


- Décret n° 2-08-651 du 21 joumada II 1430 (15 juin 2009) fixant les attributions et
l'organisation du ministère chargé du tourisme (B.O. n° 5792 du 3 décembre 2009) ,

20/94
Etude d’impacts sur l’environnement Sté Fallah de Production de Carbonates

14. Lois et textes régissant le domaine forestier et les sols


- Dahir du 25 Juillet 1969 sur la défense à la restauration des sols.
- Dahir du 20 Hija 1335 (10 Octobre 1917) sur la conservation et l'exploitation des
forêts;
- Arrêté viziriel du 04/09/1918 relatif aux mesures à prendre en vue de prévenir les
incendies de forêts,
- Cahier des conditions générales du 21/10/1948 concernant l’occupation temporaire
du domaine forestier,
- Dahir portant loi n° 1-76-350 du 25 ramadan 1386 (20 septembre 1976) relatif à
l'organisation de la participation des populations au développement de l'économie
forestière.
- Arrêté du ministre délégué auprès du ministre de l'agriculture, du développement
rural et des eaux et forêts, chargé des eaux et forêts n° 1855-01 du 6 moharrem 1423 (21
mars 2002) fixant les limites, conditions et modalités de demande et d'octroi de la
compensation pour mises en défens du domaine forestier à exploiter ou à régénérer.

15. Textes régissant les appareils à pression de gaz


- Dahir du 12 Janvier 1955 (18 Joumada I 1374) (B.O n°2207 du 11 février 1955)
portant règlement sur les APG, complété par le dahir n° 1-62-302 du 22 Chaabane 1382 (18
janvier 1963) (B.O n°2623 du 1er février 1963);
- Circulaire n° 2456 du 02 décembre 2005 relative aux agréments des organismes de
contrôle réglementaire des appareils à vapeur et à pression de gaz;
- Arrêté du sous-secrétaire d’état au commerce et à l’industrie du 11 Avril 1957 relatif
aux appareils extincteurs d’incendie. (B.O n°2323 du 3 mai 1957);
- B.O. n° 2571 du 02 février 1962) relatif aux caractéristiques des GPL, modifié et
complété par arrêté de la ministre de l’énergie des mines de l’eau et de l’environnement
n°699-09 du 25 mars 2009 (B.O n° 5736 du 21 mai 2009);
- Circulaire n° 01-09 du 8 janvier 2009 relative au renforcement du contrôle des
appareils à pression de gaz pétrole liquéfiés (GPL).
- Arrêté conjoint du ministre de l’énergie et des mines, du ministre des travaux publics,
de la formation professionnelle et de la formation des cadres et du ministre des transports
n°1263-91 du 9 Choual 1413 (1er Avril 1993) approuvant le règlement général relatif aux
normes de sécurité applicable aux centres emplisseurs, aux dépôts en vrac ou en bouteilles
et aux stockages fixes à usage industriel ou domestique de gaz de pétrole liquéfiés ainsi
qu’aux conditionnement, la manutention, le transport et l’utilisation de ces produits (B.O
n°4201 du 5 mai 1993).
- Dahir du 22 Juillet 1953 portant règlement sur les appareils à pression de vapeur et
ses arrêtés d’applications
- Décret n°2-94-503 du 23-09-1994 tel qui a été modifié et complété.
- Arrêté du ministre des travaux publics du 14 avril 1956 portant réglementation sur la
production de l’énergie électrique régissant l’emploi des groupes électrogènes et au
transformateur électrique.

La société FALLAH DE PRODUCTION DE CARBONATES s'engage à obtenir les autorisations


nécessaires pour l’extension et l’exploitation de la carrière.

21/94
Etude d’impacts sur l’environnement Sté Fallah de Production de Carbonates

La société FALLAH DE PRODUCTION DE CARBONATES s'engage à

 Limiter la vitesse de circulation des camions à 10 km/ heure,


 Arroser fréquemment et régulièrement les pistes de circulation des engins et des
camions ainsi que les zones d’émanations des poussières
 Installer les panneaux de signalisation (limitation de vitesse, accès interdit)
 Bâcher les camions avant une fois chargés et avant de sortir de la carrière,
 Réhabiliter la partie déjà exploitée avant d’entamer l’exploitation de la partie sujette
de l’extension
 Réhabiliter la zone d’extension de la carrière au fur et à mesure de l’avancement de
l’exploitation;
 Faire une caractérisation initiale de l’environnement du site de la carrière avant la
reprise des activités d’extraction,
 Assurer le suivi de l’état de l’environnement par un laboratoire agréé et spécialisé
 Faire des analyses de la qualité des ressources en eau par un laboratoire spécialisé et
agréé en concertation avec l’ABH de BC.
 Avoir l’autorisation de l’ABHBC pour tout creusement de puits, de forages et pour
l’accumulation des eaux.
 Effectuer un piézomètre non exploitables au niveau du site de la carrière, et prendre
en considération la profondeur des eaux souterraines (ici 19.8 m) quant à la
profondeur maximale à atteindre lors de l’exploitation de la carrière ;
 Arrêter l’exploitation à + 5 m au-dessus des 1ères eaux souterraines
 Instaurer un suivi médical et essentiellement les maladies respiratoires des
ouvriers employés à la carrière
 Assurer qu’une partie non négligeable des matériaux extraits soient utilisés dans les
travaux routiers et la fabrication des briques et des travaux publics tout-venants etc
 Planter des eucalyptus autour de la carrière pour pallier au problème de dispersion
des poussières
 Présenter des analyses actualisées de la qualité des eaux souterraines au niveau du
site de la carrière ;
 Réhabiliter l'ancienne cavité exploitée avant le redémarrage du projet ;
 Faire le suivi hebdomadaire du niveau piézométrique

22/94
Etude d’impacts sur l’environnement Sté Fallah de Production de Carbonates

 Assurer le suivi mensuel de la qualité des eaux et ce en concertation avec l'Agence


du Bassin Hydraulique du Bouregreg et de la Chaouia.
 Confier à une société spécialisée et autorisée l’élimination de tous les déchets
dangereux, et ce dans le but d’éviter les impacts engendrés par la mauvaise gestion de
ce type de déchets au niveau du site de la carrière
 à ne jamais faire les entretiens des véhicules sur le site de la carrièe (tout entretien
s’pérera en dehors du site et à des endroits autorisés).

B. Cadre institutionnel
Le projet relève de plusieurs Ministères et départements ministériels, des établissements
publics assurant d’une manière directe ou indirecte la gestion, la coordination des aspects
environnementaux et la préservation des ressources naturelles et la protection de l’Homme,
notamment :

 Ministère de l’Intérieur,
 Ministère de la Justice,
 Ministère de l’Économie, des Finances
 Ministère de l’Agriculture, de la pêche maritime, du développement rural et des eaux
et forêts,
 Ministère de la Santé et de la protection sociale,
 Ministère de l’Industrie, du Commerce
 Ministère de l’Equipement et de l’Eau,
 Ministère de l’Habitat et de la Politique de la Ville,
 Ministère de la transition énergétique et du développement durable
 Ministère du Tourisme, de l’Artisanat, de l’Économie sociale et solidaire,
Le Département du Tourisme a pour mission l’élaboration et la mise en œuvre la politique
gouvernementale en matière de tourisme.
A cet effet, il est chargé notamment, en coordination avec les administrations concernées,
de :
- Elaborer, mettre en œuvre et évaluer la stratégie du développement touristique ;
- Mener les études et enquêtes nécessaires au développement du tourisme aussi bien au
niveau national que régional ;
- Elaborer les projets de lois et les textes réglementaires relatifs aux activités de tourisme
et veiller à leur application ;
- Encadrer et assurer l'appui aux professions et aux activités touristiques conformément à
la réglementation en vigueur ;
- Orienter et contrôler l… contrôler les services déconcentrés et évaluer les moyens
nécessaires à leur fonctionnement ;
.- Participer à l'élaboration et au pilotage de la stratégie de formation hôtelière et
touristique ;

23/94
Etude d’impacts sur l’environnement Sté Fallah de Production de Carbonates

- Encadrer les établissements de formation relevant du ministère du tourisme ;


- Veiller à l'établissement et au renforcement des relations dans le cadre de la
coopération bilatérale ainsi qu'avec les organisations spécialisées ;
- Assurer la tutelle des établissements relevant du département du tourisme.
Il existe également des organes de coordination rattachés aux institutions ministérielles
citées, représentés par :
Au niveau régional le projet concerne :
- La Direction Régionale de l’Environnement de Casablanca – Settat,
- L’Agence du Bassin Hydraulique,
- La Direction Régionale des Eaux et Forêts (DREF),
- L'Agence Urbaine;
- La Direction Régionale de l’Equipement, du Transport de la Logistique et de l’eau.
- Le centre Régional de l'investissement,
- Commission Régionale Unifiée d’Investissement (CRUI).
Les procédures liées à l’investissement sont traitées dans le cadre de la Commission
Régionale Unifiée d’Investissement conformément aux dispositions réglementaires dictées
par la loi 47-18 relative à la réforme des CRI et à la création de la Commission Régionale
Unifiée d’Investissement (CRUI).
La CRUI fusionne et remplace l’ensemble des commissions territoriales existantes liées à
l’investissement. Elle constitue ainsi le cadre unique d’évaluation, d’instruction et de
traitement des dossiers d’investissement y compris pour statuer et donner un avis sur les
demandes d’actes administratifs, d’autorisations nécessaires à la réalisation des projets et
des incitations à l’investissement.
La commission concernée par la présente étude d’impact est celle de la Région Casablanca-
Settat.

V. Description du projet
1. Situation géographique du projet
La carrière de la Société Fallah de production de carbonates se situe à la commune Ain
Dorbane Lahlaf à douar Lghaghfa, cercle de Ben Ahmed, Province de Settat.
Le site est accessible à partir de la route régionale RR 305 reliant Ben Ahmed au centre de
Sidi Hajjaj. Les coordonnées Lambert du site sont :

Tableau IV : Coordonnées Lambert du site de projet


MATRICULE X Y
A.1 330230.61 268309.29

24/94
Etude d’impacts sur l’environnement Sté Fallah de Production de Carbonates

A.2 330254.66 268321.13


A.3 330277.90 268331.05
A.4 330295.29 268338.99
A.5 330317.34 268348.96
A.6 330336.92 268357.87
A.7 330360.82 268368.43
A.8 330393.12 268315.91
A.9 330374.37 268304.77
A.10 330362.51 268296.73
A.11 330349.58 268285.36
A.12 330329.39 268272.86
A.13 330283.16 268252.15
A.14 330273.01 268245.71

25/94
26/94
Etude d’impacts sur l’environnement Sté Fallah de Production de Carbonates

Figure 5 : Situation géographique du site du projet sur image satellitaire

Figure 6 : Accès au site et Périmètre de l'étude de la carrière

27/94
Etude d’impacts sur l’environnement Sté Fallah de Production de Carbonates

2. Extraction des matériaux de gisement


De point de vue topographique et en nous référant à la nature géologique de la zone et à la
reconnaissance visuelle, il ressort que le site de la carrière présente la succession des strates
géologiques suivantes :
Les couches superficielles sont formées par la terre végétale suivie d’une couche très compacte et
dure (appelée localement fakroune), surmontée par endroit par une très mince couche de terre
végétale brunâtre d’une épaisseur moyenne de l’ordre de 0.10 à 0.20 m. Les couches profondes
sont des blocs blanchâtres calcaires. Elles reposent en profondeur sur une formation de marno-
calcaires jaunâtre et parfois de calcaire phosphaté.
3. Caractéristiques du matériau à extraire

L’évaluation qualitative des réserves du gisement donnent les caractéristiques physiques des
matériaux à extraire. Dans une étude similaire faite proche du site montrent que les blocs à
extraire (roches calcaires), des qualités physiques et mécaniques satisfaisantes et répond, ainsi, à
toutes les normes qualitatives pour être commercialisés.
4. Potentialités du gisement et évaluation des réserves

Le plan coté figurant en annexe montre que le site du projet occupe une superficie globale de 01
Hectares 00 Ares et 00 Centiares., la superficie à exploiter
Les travaux d’investigation sur place permettent d’estimer la profondeur du gisement et à la
détermination de son importance. La nature géologique des couches profondes nous renseigne
sur la géométrie des couches exploitables.
Les carrières de la région permettent de dire qu’il y a une abondance des roches calcaires. Les
matériaux extraits seront composés essentiellement de roches calcaires sous forme de blocs.
Le calcul des réserves en roches calcaires ainsi que l’évaluation des superficies techniquement
exploitable, a été déterminé en se basant sur les données topographiques mentionnées sur le plan
coté et la reconnaissance géologique sur place.
Le calcul de volume potentiel Vp des réserves du projet se fait selon la formule suivante :
Vp = Surface exploitable du gisement x Profondeur du volume exploitable
Il s’agit d’une exploitation à ciel ouvert dans laquelle seront utilisés des engins : brise roche, pelle
mécanique, chargeuse et camions de transport. L’exploitation commence par des travaux de
découverte des terrains de la zone d’exploitation qui consiste à enlever les sols organiques et les

28/94
Etude d’impacts sur l’environnement Sté Fallah de Production de Carbonates

stériles couvrants le matériau à extraire. Ces sols organiques et stériles seront stockés sur le bord
du site d’exploitation et serviront comme apport pour la réhabilitation du site.
L’exploitation se fera en 4 étapes :
- Première étape : l’étape de décapage et d’enlèvement de la couche stérile constituée de la
terre arable de couleur noire à marron. Cette opération sera réalisée de la partie basse du
terrain vers la partie élevée comme indiqué sur le schéma de la figure ci-dessous et le plan
d’exploitation en annexe.
- Deuxième étape : C’est une étape qualifiée de l’étape d’exploitation, concrétisée par
l’extraction des matériaux suivie de l’opération de chargement du matériau extrait et de
transport à l’aire de traitement.
- Troisième étape : Il s’agit d’une étape de réhabilitation et d’aménagement du site de la
phase en exploitation
- Quatrième étape : Correspond à l’étape de démantèlement et de plantation des arbres
adaptés au contexte climatique et paysager du site exploité.

5. Moyens accordés à l’exploitation

Pour calculer les volumes à extraire nous avons utilisé le logiciel COVADIS permet de calculer et de
dessiner automatiquement un profil à partir d’une simple polyligne 3D de la vue en plan.
Les profils sont interactifs : la modification de la polyligne entraîne la mise à jour automatique du
profil et inversement.
Le dessin, la mise en page et l’impression des profils sont entièrement paramétrables. Plusieurs
polylignes 3D, décrivant par exemple l'axe de la chaussée et les deux fils d’eau, peuvent être
représentées sur un même profil en long.

Les cubatures sont calculées pour avoir les volumes à extraire.


Il existe plusieurs méthodes de calcul des cubatures qui simplifie le calcul. Le travail consiste à
calculer les surfaces sd et sr pour chaque profil en travers, en suite on les.
Le profil en long est complété par des profils en travers qui sont des coupes verticales
perpendiculaires à l’axe du projet. Leur établissement permet en général le calcul des
mouvements de terres (cubatures) et, par exemple, permet de définir le tracé idéal d’un projet de
manière à rendre égaux les volumes de terres excavés.

29/94
Etude d’impacts sur l’environnement Sté Fallah de Production de Carbonates

Le Modèle Numérique de Terrain (MNT) calculé permet de connaître l'altitude de tous les points
de la zone modélisée. ... Il permet le calcul de projets 3D et l'analyse du relief (calcul de
perspectives, de rendus photo-réalistes ou dessin paramétrable de coupes).
Les cubatures (volumes) sont calculées par prismes ou par profils.
La méthode des prismes permet de comparer des modèles numériques entre eux lors d'un suivi
de carrière. Les zones de déblais et de remblais sont automatiquement délimitées et coloriées.
Le calcul par prisme permet de limiter la zone à traiter par un contour d’emprise et d’équilibrer les
mouvements de terre. Le listing récapitulatif mentionne les volumes corrigés en tenant compte du
compactage et du foisonnement, ainsi que le déplacement en altitude correspondant à
l’équilibrage.
La méthode des profils permet notamment le contrôle des volumes lors de travaux de
terrassement. Le cahier des profils et le tableau récapitulatif des calculs sont mis en page et édités
automatiquement.

6. Moyens accordés à l’exploitation


L’exploitation se fait par extraction à ciel ouvert des roches calcaires, elle utilise les moyens
suivants :

6.1. Moyens humains affectés au projet


Pour assurer un bon fonctionnement de l’exploitation, les moyens humains nécessaires sont au
nombre de 11 personnes ayant des postes directs et des dizaines d’emplois indirects.

6.2. Moyens matériels et procédé d’exploitation


La société procédera à l’exploitation par désagrégation des blocs en petits cailloux au moyen d’une
brise roche puis par une pelle mécanique elle les déplace vers le lieu de concassage, pour les
regrouper en tas en vue de subir l’opération de concassage.
Au niveau du site est prévu des aires de stockage des roches, cailloux et terres extraites.
 Equipement
Les moyens à mettre en œuvre sont les différentes composantes du projet :
- Site de la carrière : Exploitation des roches calcaires par excavation et brise roche, le
périmètre de sécurité et de protection (une bande 10 m sur tout le périmètre du site).
- Une clôture en fer barbelé plus écran végétal (à planter).
- 1 guérite pour gardien,
- Parking,
- Des sanitaires (modulables et vidangeables),
- Une brise roche,
- Une pelle mécanique,
- Un compresseur avec ses accessoires,
30/94
Etude d’impacts sur l’environnement Sté Fallah de Production de Carbonates

- Une chargeuse sur pneu


- 1 Camion-citerne remplie d’eau pour arrosage des pistes,
- 1 camion de transports des roches calcaires.
- Un pickup,
- Matériels légers (pioches, pelles, buches)

7. Procédé d’exploitation
L’exploitation de la carrière se fera par extraction en utilisant une pelle mécanique et une brise
roche. Les matériaux extraits sont chargés dans des camions de 10 et de 18 m 3 soit vers les clients
pour être utilisés dans les travaux routiers (touvenant) sur place il n’y aura pas de concasseur ni
autres types de traitement.
La société Fallah de Production de Carbonates assure que la totalité des matériaux extraits soient
utilisés en partie dans les travaux routiers et la fabrication des briques et des travaux publics tout-
venants etc …
La société Fallah de Production de Carbonates s’engage à ce que les matériaux extraits soient
utilisés en partie dans les travaux routiers et la fabrication des briques et des travaux publics tout-
venants etc. L’exploitation de cette carrière se fera à ciel ouvert par désagrégation des roches
calcaires en blocs et galets au moyen d’une pelle mécanique avec brise roche, sans recours aux
explosifs en respectant scrupuleusement le procédé d’exploitation et la préservation de
l’environnement.
Après extraction des blocs de roches calcaires, les matériaux non-conformes pour transformation
en roches calcaires (roches altérés, marno-calcaire etc..) seront considérés comme stériles et
stockés dans des aires réservées pour servir ultérieurement pour la réhabilitation du site.
Le transport des matériaux extraits bruts se fera par camions ou chargeurs.

8. Phasage d’exploitation de la carrière


L’exploitation de la carrière objet de la présente étude, se fera en 5 périodes successives dans le
temps (Période I démarches pour l’obtention des autorisations et réalisation des études, la
période II correspond à la mise en place du chantier, la période III correspond à la phase
d’exploitation, cette phase est sont intercalées des phases de réhabilitation au fur et à mesure de
l’avancement des travaux d’exploitation (période IV). Une fois la phase d’exploitation achevée sera
entamée la phase V qui est la phase ultime marquant la fin de la vie du projet on parle de la phase
de démantèlement.
Les activités d’extraction des matériaux seront ensuite entreprises pour la production des
calcaires.

31/94
Etude d’impacts sur l’environnement Sté Fallah de Production de Carbonates

- Première étape : l’étape de décapage et d’enlèvement de la couche stérile constituée de terre


arable. Cette opération sera réalisée au début de chaque phase d’exploitation. Le matériau
stérile extrait sera stocké sur site au niveau des aires prévues à cet effet pour être utilisé pour
la remise en état des lieux et de la réhabilitation à la fin d’exploitation.
- Deuxième étape : C’est une étape de désagrégation, d’extraction et de récupération de des
roches calcaires, ainsi que le chargement du matériau extrait.
- Troisième étape : Il s’agit d’une étape de réhabilitation et d’aménagement du site de la phase
en exploitation.
Le Plan d’exploitation de la carrière précisant la profondeur (schéma explicatif) et les zones de
sécurité par rapport aux terrains avoisinants et les voies d’accès sont :

La première phase : la couche à extraire a une longueur de 81m et une hauteur de 5 m, Le volume
à extraire est estimé à: 30 000m3,
La deuxième phase : d’une longueur de 108 m et une hauteur de 5 m, le volume à extraire est
estimé à 15 000 m3
La troisième phase : d’une hauteur de 5 m, le volume à extraire est estimé à 10 000 m3
Le schéma d’exploitation est présenté sous forme de plan d’exploitation (annexé à ce rapport).
Total :* Superficie à exploiter sera de 1 Hectare 49 Ares 30 Centiares pendant la phase 1 et
pendant le reste servira à l’aire de stockage, aux aménagements et constructions (sanitaires et
Guérite).
* le volume total à extraire est estimé à 55 000 m3.

32/94
Etude d’impacts sur l’environnement Sté Fallah de Production de Carbonates

Figure 7 : Plan d'exploitation de la carrière (société Fallah de Production de Carbonates)


La profondeur maximale à atteindre pour l’exploitation est estimée à 10 m.

33/94
Etude d’impacts sur l’environnement Sté Fallah de Production de Carbonates

Figure 8 : Profil en long du phasage d'exploitation par gradins de la carrière (société Fallah de Production de Carbonates)

34/94
Etude d’impacts sur l’environnement Sté Fallah de Production de Carbonates

Figure 9 : Profil en travers du phasage d'exploitation par gradins de la carrière (société Fallah de Production de Carbonates)

35/94
Etude d’impacts sur l’environnement Sté Fallah de Production de Carbonates

9. Réhabilitation de la carrière

Le mode de réhabilitation se fera selon le plan présenté en annexe. Il consiste à un écrêtage et


talutage pour arrondir les angles puis on apporte les stériles au niveau du bas des angles sont
remplis par les stériles stockés le long du merlon lors de l’opération de décapage.

L’opération sera suivie de plantation de pied d’oliviers et de figuiers de barbarie.

La réhabilitation se fera par talutage des fronts de taille par écrêtage : Le sommet du front de taille
forme un angle proche de l'angle droit. Ce coin est enlevé (à l’aide de chargeuses qui pousseront
les blocs au pied du front de taille, mélangés à de la terre végétale, Le sommet du front formé par
la terre végétale est déposé au pied du talus où peuvent se développer des végétaux selon les
schémas ci- dessous :

Figure 10 : Front taluté par écrêtage

36/94
Figure 11 : Situation de la carrière de la société Fallah de Production de Carbonates après réhabilitation (coupe A-A)

37/94
Etude d’impacts sur l’environnement Sté Fallah de Production de Carbonates

Figure 12 : Situation de la carrière de la société Fallah de Production de Carbonates après réhabilitation (coupe B-B)

38/94
VI. Justification du projet

Le projet sera implanté au niveau de la commune Ain Dorbane Lahlaf. La situation


géographique et l’importance des gisements de roches sont les facteurs clé permettant à la
commune, d’une part de devenir une zone d’attraction par excellence à l’échelon régional et
d’autre part de renforcer et de confirmer le secteur dans cette partie de la région.

En se référant aux données géologiques locales, ce site offre de potentialités importantes en


qualité de matériaux exploitables. Les matériaux élaborés seront composés essentiellement
de roche calcaire sous forme de blocs. Il s’agit d’une roche du tertiaire.

L’exploitation de cette carrière se fera à ciel ouvert sans recours aux explosifs. En respectant
scrupuleusement le procédé d’exploitation et la préservation de l’environnement.

Le futur projet d’exploitation de la carrière a été conçu pour accompagner le développement


des BTP important que connait la région de Casablanca-Settat, répond ainsi aux besoins de
cette région en roches calcaires. Il contribuera également à la création d’emploi direct et
indirect pour les habitants de la zone de Ben Ahmed et à la valorisation des ressources
naturelles.
Outre la contribution au développement socio-économique de la région,
l’approvisionnement du marché par les roches calcaires, l’évolution du secteur des travaux
publiques, le projet permet la création de l’emplois et le bénéfice de la commune des taxes
et impôts sur l’exploitation des carrières.
VII. Horizon temporel de l’EIE

Pour réaliser cette analyse on commence par présenter, pour chaque phase les principales
opérations et actions spécifiques rencontrées et susceptibles de générer des nuisances sur
l’environnement.
1. Phase d’installation
Dans cette phase, le promoteur entame les travaux de préparation du chantier, à savoir :
- Aménagement des accès et les aires de stockage ;
- Construction des bâtiments, à savoir : guérite, local administratif,
Équipement de la carrière en :

39/94
Etude d’impacts sur l’environnement Sté Fallah de Production de Carbonates

- Système d'assainissement autonome : sanitaires amovibles et vidange ables ;


- Eau potable : citerne pour stockage d'eau potable.
- Gasoil : alimentation par les sociétés de distribution et citerne pour stockage
au chantier.
Cette phase s’étalera sur une période de 3 mois.

2. Phase d’exploitation
Elle concerne toutes les opérations menées par les activités de la carrière de l’extraction des
calcaires.
Cette étape s’étalera sur 20 ans avec 3 phases d’exploitation, la première va permettre
d’extraire 30 000 m3 de matériaux, la deuxième avec l’extraction de 15 000 m3 de roche
calcaire et la troisième 10 000 m3 du matériaux calcaires (en tenant compte des périodes de
réhabilitation qui se feront au fur et à mesure de l’avancement de l’exploitation).
La première phase d’exploitation démarrera une fois la phase d’aménagement achevée.

3. Phase de réhabilitation et démantèlement

Au cours de l’exploitation et en vertu de la réglementation en cours l’entreprise assurera la


remise en état des lieux afin de réinsérer l’extraction d’une manière satisfaisante dans son
cadre environnant.
L’étape de la réhabilitation concerne le remblai des endroits creux par des stériles entassés,
elle se fait au fur et à mesure de l’exploitation et comprend 2 phases, chaque phase de
réhabilitation se fait au début de la prochaine phase d’exploitation et demande en prévu 3
mois.
Le démantèlent concerne la démolition de :
- La guérite, des bâtiments édifiés en modules préfabriqués,
- Le remblai des endroits creux par des stériles entassés,
- La réduction des talus,
- Le transport hors site de tous les restes de la carrière.

Cette phase se fera après les 6 mois qui suivent l’arrêt d’exploitation.
Les phases peuvent se résumer selon le calendrier prévisionnel suivant :

40/94
Tableau V : planning /calendrier prévisionnel du projet

Phases du projet Année 1 Année 2 Année 3 Année 4 Année 5 Année …. Année 20


T1 T2 T3 T4 T1 T2 T3 T4 T1 T2 T3 T4 T1 T2 T3 T4 T1 T2 T3 T4 T1 T2 T3 T4 T1 T2 T3 T4
Autorisations
administratives
Phase d'Aménagement
Phases Phase 1
d'Exploitation Phase 2
Phases de Phase 1
Réhabilitation Phase 2
Démantèlement 6 mois après la fin de la dernière phase d'exploitation de la carrière

Tn = Trimestre de l'année

41/94
VIII. Périmètre d’étude
Le périmètre de l'étude délimite la zone dans laquelle les impacts du projet sont ressentis et
mis en évidence et évalués. La délimitation de ce périmètre est faite en tenant compte des
impacts prévisibles de chaque composante du projet, du milieu environnant et des
conditions climatiques.
Le périmètre global de l'étude est l’enveloppe de l'ensemble de ces sous périmètres.
Dans le cas du présent projet ; compte tenu de la nature des activités projetées les impacts
restent limités à l’espace occupé par le site du projet. Ces impacts ne dépasseront pas
l’espace prévu pour l’exploitation de la carrière. Par conséquent le périmètre de l’étude sera
limité à l’espace du site du projet.
Le périmètre global de l’étude correspondra à l’enceinte du projet dans un rayon ne
dépassant pas les 500 m. comme l’indique la figure suivante.
Afin d’évaluer et de bien cerner les impacts directs du projet de la société sur le milieu
récepteur, la zone d’étude a été déterminée de manière à englober les composantes
sensibles du milieu naturel qui peuvent subir directement ou indirectement les effets
anticipés du projet. Ainsi, la zone d’influence englobera trois échelles différentes
notamment :
 Echelle locale : couvre le site du projet, la population limitrophe et l’ensemble du
territoire de la commune, infrastructure existante, milieu biologique.
 Echelle zonale : couvre la commune de Ain Dorbane Lahlaf.
 Echelle régionale : elle s’étend sur la région de Casablanca - Settat.

42/94
Figure 13 : Situation de projet par rapport aux avoisinantes et périmètre d’étude

43/94
Etude d’impacts sur l’environnement Sté Fallah de Production de Carbonates

Vents dominants
Périmètre d’influence du projet

Site du projet

Figure 14 : Accès au site et Périmètre de l'étude de la carrière

44/89
Etude d’impacts sur l’environnement Sté Fallah de Production de Carbonates

Photos du site du projet de la carrière

45/89
Etude d’impacts sur l’environnement Sté Fallah de Production de Carbonates

IX. Description et analyse de l’état de l’environnement

1. Situation géographique

Le site objet de projet, est situé à 1,9 km de la route régionale R 305 reliant la ville de BEN
AHMED au centre de SIDI HAJJAJ.

Figure 15 : Situation géographique du site de projet

2. Climat de la zone

L’indice global de Thornthwaite calculée pour la station Ben Ahmed- Averroès permet de
classer la région de Ben Ahmed Mgarto dans un climat semi-aride. Cependant à proximité
immédiate de l’Océan à une influence très importante, pour assurer un degré
hydrométrique de l’air toujours élevé. La plaine de Chaouia et la basse Chaouia qui va la
prolonger vers l’aval se situent à la latitude moyenne du Maroc (33-34°N) et son relief est
négligeable en ce qui concerne une influence possible sur la climatologie. Les températures
sont modérées dans la zone côtière, plus contrastées à l’intérieur.

46/89
Etude d’impacts sur l’environnement Sté Fallah de Production de Carbonates

Les pluies tombent régulièrement en automne et en hiver (d’octobre à mars) tandis qu’une
longue saison sèche s’étend au printemps et en été (d’avril à Septembre).

Les sécheresses catastrophiques sont rares, mais le total pluviométrique ne correspond pas
partout, notamment dans la plaine de Berrechid (380 mm/an), aux besoins minima des
cultures. Le rôle joué par les précipitations occultes (brumes et brouillards) est d’un secours
très appréciable à la végétation en atténuant le caractère aride du climat.

2.1. Précipitations

Les précipitations annuelles moyennes à l’axe Riah-Ben Ahmed sont de l’ordre de 260 mm.
Elles s’échelonnent irrégulièrement d’Octobre- Novembre à Avril- Mai avec une
prédominance en Décembre ; elles sont quasi inexistantes en Juillet et Aout.

Tableau VI : Précipitations moyennes annuelles de Ben Ahmed

Année Sep Oct Nov Dec Jan Fev Mar Avr Mai Jui Juil Août
La pluviométrie
annuelle
14,1 26,4 31,8 89,6 41,2 26,7 29,4 27,9 5,9 1,7 2,2 0,00
moyenne (1995-
2009)
Max 38 101 76 254 175 91 73 80 44 8 13 2
Min 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0

2.2. Température
Les écarts thermométriques entre l’hiver et l’été apparaissent très forts à l’intérieur de la
région de Ben Ahmed (moyennes des maximas et des minimas pour Berrechid ; 25° 5 C et 9°
6C) et atténués sur le littoral (22° 2C et 13° 5C pour Mohammedia).

Quant aux températures extrêmes, elles peuvent atteindre 49°C et -5°C à l’intérieure de la
plaine de Berrechid ; le gel reste cependant un phénomène très exceptionnel dans la région
et inexistant sur la bande de littoral.

L’évapotranspiration, très importante, est pratiquement égale ou légèrement supérieur aux


précipitations annuelles cumulées, soit 2.11 m3 /m 2/an.

47/89
Etude d’impacts sur l’environnement Sté Fallah de Production de Carbonates

2.3. Vents
Les vents sont relativement faibles dans la région ; la vitesse annuelle est de 11 km/h avec
un maximum de 25 km/h en Juillet. Les vents dominants soufflent du Nord en période sèche
et Nord Est en période humide.

Figure 16 : Rose des vents

3. Géologie

3.1. Géologie régionale

D’après les données de la carte géologique du Maroc, échelle 1/1000000 éme publiée en
1985 (notes et mémoires n°266) et les ressources en eau du Maroc-Tonne 2 publié à Rabat
en 1975 (notes et mémoires du service géologique n°231), toute la région de Ben Ahmed,
fait partie du plateau du phosphate, caractérisé par une morphologie tabulaire uniforme ou
affleurent les niveaux calcaires les plus résistants de la série sédimentaire.

La région de Ben Ahmed est datée de l’ère secondaire, du système rotacé, représenté par le
Cénomanien qui affleure dans la région, des lambeaux discontinus de Taronien et sénonien
(étape du crétacé supérieur) le recouvrent parfois.

La série Cénomanienne, lorsqu’elle est complétée, est épaisse et constituée d’une


alternance de Marno-calcaire jaune et de calcaire souvent gypsifère blanchâtre appelé
encore carbonate de chaux.

L’ensemble de ces terrains est surmonté par un dépôt récent, généralement des limons
argilo-sableux (tuf calcaire + croûte calcaire et /ou tirs).

48/89
Etude d’impacts sur l’environnement Sté Fallah de Production de Carbonates

3.2. Géologie locale


Le site de la carrière objet de la présente étude fait partie du plateau de phosphates et
constitue la bordure Nord à proximité du contact avec la meseta centrale marocaine.
Les faciès dominant dans cette région sont constitués, essentiellement de terrains de tertio
quaternaire constitués de marno-calcaire dont la puissance (épaisseur) dépasse des dizaines
voire des centaines de mètres et calcaire gypsifère blanchâtre de faibles épaisseurs.
La reconnaissance géologique en place a consisté en la réalisation des relevés
stratigraphiques des formations géologiques rencontrées sur le front de taille des
excavations existantes et mitoyennes souterrain.
Les relevés ont permis de mettre en évidence une succession lithologique homogène et ont
permis de dresser une coupe géologique, le long du terrain objet de la présente étude.
La lithologie des formations géologiques in situ, est en général constituée de couches Croûte
marno-calcaire jaunâtre, très compacte et dure, altérée et diaclases, surmontée par endroit
par une très mince couche de terre végétale brunâtre d’une épaisseur moyenne de l’ordre
de 5cm.
Puis de Carbonate de chaux blanchâtre, très compacte et dure, reposant en profondeur sur
une formation de marno-calcaire jaunâtre et parfois de calcaire phosphaté.
Par examen de cette coupe, on peut déduire que la formation de carbonate de chaux à
exploiter, est masquée par des terrains de recouvrement (Croûte marno-calcaire et/ou terre
végétale). L’épaisseur de cette couche de couverture varie, suivant les endroits entre 0,60 et
1,00 m.
4. Eaux superficielles
De point de vue hydrographique, il n’y a aucun cours d’eau même temporaire ou source
dans le secteur du projet.
5. Eaux souterraines
Toutes les formations géologiques décrites dans le paragraphe de la géologie locale du
présent rapport, peuvent contenir un aquifère, soit en étant le siège de circulation
souterraine plus ou moins importantes soit en contenant de petites nappes temporaires. Ces
aquifères sont loin cependant de présenter le même intérêt, leurs caractéristiques étant en
dépendance étroite avec la nature pétrographique des terrains.

49/89
Etude d’impacts sur l’environnement Sté Fallah de Production de Carbonates

La zone de carrière est située loin de la principale nappe phréatique de Berrechid et celle du
Turonienne de Khouribga.

La qualité chimique de l’eau des puits creusés dans le substratum calcaire, est en général
médiocre, le résidu sec est toujours supérieur à 1g/I, pouvant atteindre 2g/I.

La qualité chimique des eaux émergeant de calcaire est généralement tolérante de l’ordre
de 1g/I maximum de résidu sec.

Au vu de l’absence de réseau d’assainissement, de fosses septiques non étanches, de


périmètres de protection, de la faible profondeur de puits dans la région et de leur proximité
des habitations, il est probable que l’eau y est contaminée par les Hommes et les animaux.

Profondeur des eaux souterraines et piézométrie

Une campagne de mesures a été effectuée le 16 juin 2021 et a permis d’avoir une
cartographie des puits de la zone d’étude et les niveaux des eaux au niveau des puits la
figure ci-après et les photos montrent que les niveaux des eaux souterraines de la zone
varient entre 30 m à 63 m (partie vide du forage). La majorité des points d’eau sont des
forages de 100 m (à l’exception du point 3 ci-dessos) le niveau de l’eau monte jusqu’à 63 m.
la colonne d’eau (partie pleine) est en moyenne à 40 m à peu près

50/89
Etude d’impacts sur l’environnement Sté Fallah de Production de Carbonates

Figure 17 : Cartographie des niveaux de l’eau des puits de la zone d’étude (Commune de Ain Dorbane Lahlaf)

Légendes :
1 : Puits au niveau du site de la Société Carbonate Ben Ahmed (18 m) , 2 : Puits au niveau du site de la Société SFEC Sabri (62 m), 3 : Puits au
niveau du site de la Société PECADIT 29 m , 4 : Puits au niveau du site de la Société Fallah de Production de Carbonates EL mers (63 m) , 5 :
Puits au niveau du site de la carrière de FALLAH (62), 6 : Puits au niveau du site de la Société Yajabi et Jamal (63 m).

51/89
Etude d’impacts sur l’environnement Sté Fallah de Production de Carbonates

Photos des points d’eau (forage et puits)

1 2 3

Photo non disponible puits traditionnel

18 m 62 m 29,5 m

4 5 6

63 m 62 m
63 m

52/89
Etude d’impacts sur l’environnement Sté Fallah de Production de Carbonates

6. Milieu naturel

6.1. Flore

La couverture végétale est constituée par une très faible végétation constituée d’herbe
sauvage. Cette végétation est de faible densité prennent naissance entre les barres calcaire.
Il n’existe aucune forêt dans la région du site de projet.

6.2. Faune

En raison de la présence de nombreuses activités humaines (Exploitation de carrière,


agriculture, voies de communications etc..), en dehors de quelques rongeurs (souris…) et
petits reptiles (serpents…) aucune faune spécifique, endémique ou protégée, n’est présente
dans la zone du projet.

6.3. Milieu humain

La région locale du site du projet n’est que faiblement peuplée avec éparpillement des
habitations.

Selon le recensement de 2014, la province de Settat est dotée d’une population estimée à
240511 habitants, les données démographiques de la commune Ain Dorbane Lahlaf sont
présentées dans le tableau ci-dessous.

Tableau VII : Données statistiques de la commune de Ain Dorbane Lahlaf, recensement de


2014

Population et ménages Type de logement


Taux
Logement d'occupation
Taille Maison Habitat
Population Ménage Villa Appartement de type Autre
moyenne marocaine sommaire
rural

8,120 1,451 5.6 0.2 0.1 14.6 0.4 84.6 0.1 1.6

7. Infrastructure

Réseau routier : La route R 305 reliant la ville de BEN AHMED au centre de SIDI HAJJAJ.

53/89
Etude d’impacts sur l’environnement Sté Fallah de Production de Carbonates

Réseau électrique : En dehors du site projet d’exploitation, une ligne électrique de moyenne
tension et basse tension (MT/BT) passe dans l’extrême du site de la carrière, constituant
ainsi la seule source d’alimentation électrique.

7.1. Industrie

La ville de Ben Ahmed possède une situation géographique privilégiée, elle se trouve dans
l’axe Casablanca-Khouribga- Béni Mellal. Elle abrite une zone industrielle qui offre plus de
1000 emplois. Un projet d’extension de cette zone industrielle est en cours d’étude.

Concernant la zone du projet ne connaît aucune activité industrielle ni artisanale.

7.2. Activités agricoles

La province de Settat s’étend sur une superficie de 555000 ha, et constituée de 69,25% de
superficie agricole utile soit 266600 ha, 12,7% de forêts soit 57900 ha et 8,05% de parcours
et incultes soit 20500 ha.

Le poids de la région de Settat est important sur le plan agricole. Elle se caractérise par son
potentiel agricole et trouve son prolongement dans la zone céréalière de la bande côtière.

L’élevage constitue une activité importante au niveau des exploitations agricoles de la


région, il est essentiellement du type pastoral extensif.

- Bovin : 93000 têtes,


- Ovin : 253000 têtes,
- Caprin : 14000 têtes,
- Equidé : 30178 têtes,
- Chameaux : 741 têtes.

Le site de la future carrière est un domaine agricole et d’élevage, l’agriculture existante dans
la zone est surtout du type bour.

8. Risques naturels : Sismicité


L’analyse de la carte sismique suivante montre que le Maroc est soumis à une sismicité
modérée en général et il est divisé en plusieurs zones ayant approximativement le même
niveau de risque sismique pour une probabilité d’apparition estimée à 10% (en 50 ans).

54/89
Etude d’impacts sur l’environnement Sté Fallah de Production de Carbonates

Après sept ans d’application du RPS 2000, le Ministère de l’Habitat de l’Urbanisme et de


l’Aménagement de l’Espace a initié, dans un cadre partenarial avec l’Université Mohammed
V, l’actualisation de ce règlement. Cette actualisation a principalement pour objectif de :
 Accompagner l’évolution incessante du génie parasismique ;
 Dépasser les problèmes d’application détectés quant à l’application du RPS2000
auprès des professionnels du BTP ;
 Mettre à jour le contenu technique du RPS 2000 : de nouvelles cartes sismiques du
Maroc et de nouveaux paramètres sismiques.
 Redéfinir une nouvelle classification des bâtiments selon leur importance et leurs
fonctions.
Les principales modifications apportées par le nouveau RPS 2011 ont été définies suite à une
approche de concertation élargie avec les partenaires du Ministère institutionnels et
professionnels et ce, entre autres, par le lancement d’une enquête en 2008 auprès des
professionnels du secteur de l’Habitat et de la Construction (Architectes, Bureaux d’études,
Bureaux de contrôles, Laboratoires de BTP, Promoteurs Immobiliers et Entrepreneurs). Cette
enquête avait principalement pour objectif d’évaluer l’avis des professionnels concernant le
RPS 2000 et de détecter les difficultés rencontrées lors de son application.
La nouvelle version RPS 2011 dispose de deux cartes sismiques, introduisant en plus de
l’accélération, la vitesse sismique du sol précisant des paramètres sismiques de chaque
commune et chaque province du Maroc.

55/89
Etude d’impacts sur l’environnement Sté Fallah de Production de Carbonates

Figure 18 : Cartes sismiques, introduisant en plus del'accélération, la vitesse sismique du sol site de la carrière

56/89
Etude d’impacts sur l’environnement Sté Fallah de Production de Carbonates

La figure suivante représente la carte sismique introduisant l’accélération et la vitesse


sismique au sol : D’après le règlement parasismique marocain PRS 2000 version 2011
appliqué aux bâtiments, le site du projet est situé dans la zone A1 (si on considère
l’accélération) et dans la zone ZV1 si on considère la vitesse (cm/s) de propagation des
ondes.

X. Identification et analyse des impacts prévisibles directs et indirects du


projet sur l’environnement

1. Méthodologie d’analyse

L’analyse des impacts consistera à identifier, à décrire et à évaluer les interrelations qui
existent entre le projet et le milieu récepteur.

Dans un premier temps. Il s’agit de morceler le projet en composantes principales. Celles-ci


sont ensuit confrontées aux différents éléments du milieu à l’aide d’une grille
d’interrelations, laquelle permet d’identifier toutes les répercussions possibles du projet.

Les mesures visant soient à minimiser les impacts négatifs, soit à bonifier les répercussions
positives sont présentées. L’évaluation globale du projet est finalement réalisée sur la base
des impacts résiduels, c'est-à-dire ceux qui persistent après l’application des mesures
d’atténuation, de compensation ou de bonification.

2. Identification des interrelations

La première étape consiste à identifier, d'une part, les sources d'impact, et, d'autre part, les
éléments du milieu susceptibles d'être affectés. Cette identification permet de s'assurer
qu'aucun élément n'aura été 'omis' lors de l'analyse.

Les sources d'impact constituent en fait les différentes opérations qui auront cours lors de la
réalisation des travaux ou encore lors de la période de présence et d'exploitation du projet.
Ces éléments proviennent donc de la description du projet.

Les éléments du milieu susceptible de subir des répercussions sont extraits de la description
du milieu naturel et humain. Il s'agira en fait de faire ressortir les éléments inventoriés qui
pourraient être modifiés d'une façon ou d'une autre par le projet.

57/89
Etude d’impacts sur l’environnement Sté Fallah de Production de Carbonates

Une fois ces deux groupes d'éléments connus, la grille d'interrelations est établie et
présente, d'un côté, les sources d'impact et de l'autre, les éléments du milieu. A l'intérieur
de ce tableau, on identifiera chacun des éléments du milieu qui pourraient être affectés par
une source d'impact donnée.

Lors de l'évaluation des impacts, chacune de ces interrelations est décrite puis une
évaluation de l'importance de la répercussion est faite selon méthode présentée ci-après.

3. Evaluation de l'importance des impacts

L'évaluation des répercussions sur l'environnement est réalisée à l'aide de la méthode


intégrant à la fois, la nature, la durée, l'étendue et l'intensité de la perturbation d'un
élément du milieu ainsi que la valeur de l'élément sensible affecté. Les indicateurs "nature,
durée, étendue et intensité" caractérisent l'impact lui-même tandis que le dernier, "la
valeur" caractérise l'élément subissant l'impact.

L'évaluation globale des impacts s'exprime par un indicateur-synthèse qui permet de porte
un jugement global sur l'impact probable causé à la composante environnementale
perturbée par le projet.

Cet indicateur-synthèse est appelé "l'importance de l'impact". Un impact est évalué à partir
des critères définis ci-dessous :

a. Nature de l'impact
Un impact peut être positif ou négatif. Un impact positif engendre une amélioration de la
composante du milieu touché par le projet, tandis qu'un impact négatif contribue à sa
détérioration.

b. Sensibilité du milieu
La sensibilité d'un élément du milieu exprime l'opposition qu'il présente à l'implantation du
projet carrière. Ce critère permet de faire ressortir, d'une part, les espaces qu'il est
préférable d'éviter et d'autre part, de déterminer les espaces qui seraient plus propices à
l'implantation du projet.

58/89
Etude d’impacts sur l’environnement Sté Fallah de Production de Carbonates

L'impact est évalué selon les connaissances acquises relativement aux caractéristiques de cet
élément. On distingue trois niveaux d'impact appréhendé, soit fort, moyen ou faible suivant
le degré de modification que l'élément est susceptible de subir par la réalisation du projet.

La valeur accordée à un élément est fonction de sa valeur intrinsèque, de son importance,


de sa rareté, et de sa situation dans le milieu. Elle tient compte également de la législation.

La combinaison de l'impact et de la valeur de l'élément permet d'obtenir quatre classes de


sensibilité environnementale :

- Sensibilité absolue (classe infranchissable) : espace ou élément environnemental


protégé par la loi qui y interdit l'implantation du projet envisagé, de sorte que cet
élément doit absolument être évité,
- Sensibilité forte : espace ou élément environnemental à éviter, dans la mesure du
possible, en raison de l'importance que lui confère sa valeur ou sa fragilité
intrinsèque et pour lesquels l'implantation du projet occasionnerait des impacts.
- Sensibilité moyenne,
- Sensibilité faible,

Dans le cas de la présente étude, nous avons classé la sensibilité des principaux éléments
dans le tableau suivant :

Tableau VIII : Sensibilité des éléments de l'environnement aux impacts du projet

Élément Appréciation de la
Justification
environnemental sensibilité
Elément vital pour la santé des populations
Air Moyenne rurales et pour la faune dans le périmètre
d'étude.
Le site du projet est entouré de terres
Activités humaines Forte agricoles source de vie de la plupart de la
population.
Paysage Forte Perturbation et modification du paysage.
L'infrastructure routière est de moyenne
Infrastructure routière Moyenne
importance pour la région.

La zone d'étude est loin de la nappe


Eaux souterraines Faible phréatique.

Sol agricole Sol agricole de très faible valeur.

59/89
Etude d’impacts sur l’environnement Sté Fallah de Production de Carbonates

Certains constituants de la faune et la flore


sont endémiques dans la région.
Faune et flore Faible
Cependant, elles ne sont pas présentes dans
la zone de la carrière qui est très restreinte.

c. Etendue de l'impact
L'étendue de l'impact correspond au rayonnement spatial de l'impact dans la zone d'étude.
Elle est évaluée en fonction de la proportion de la population exposée à subir cet impact et
en quelque sorte, de l'espace touché résultant de l'implantation du projet. On distingue
quatre niveaux d'étendue :

Tableau IX : Etendue des impacts du projet

Etendue nationale Etendue régionale Etendue locale Etendue ponctuelle


L'impact sera ressenti sur L'impact sera L'impact sera ressenti L'impact ne se fera
l'ensemble du territoire perceptible par la par la population sentir que de façon
national tant par la population de d'une localité ou une ponctuelle et ne
population que par les toute une région. portion de cette concerne qu'un
divers autres éléments du population. groupe restreint
milieu. d'individus.

d. Intensité de l'impact
Elle correspond à tout effet négatif qui pourrait toucher l'intégrité, la qualité ou l'usage d'un
élément. On distingue trois niveaux d'intensité forte, moyenne et faible :

- Intensité forte : L'impact détruit l'élément, met en cause son intégrité, diminue
fortement sa qualité et en restreint l'utilisation de façon très significative,
- Intensité moyenne : L'impact modifie l'élément sans en remettre en cause l'intégrité,
en réduit quelque peu sa qualité et conséquemment, en restreint l'utilisation,
- Intensité faible : L'impact altère peu l'élément et malgré une utilisation restreinte,
n'apporte pas de modification perceptible de sa qualité.

Pour évaluer le niveau de l'intensité, on s'est référée aux balises principales suivantes :

1. Projet de normes de rejets dans l'air.


2. Grilles de la qualité des eaux souterraines et superficielles, normes et projets de
nomes
3. Limite admissible du niveau sonore (dB).

60/89
Etude d’impacts sur l’environnement Sté Fallah de Production de Carbonates

e. Importance globale de l'impact


L'importance globale de l'impact est une combinaison des trois indicateurs présentés ci-
avant. L'importance globale de l'impact sera différenciée selon les trois niveaux, mineur,
moyen, majeur.

A cette importance sera associée la durée de l'impact pour une évaluation plus complète.

f. Durée de l'impact
L'importance absolue de l'impact est déterminée en intégrant la durée, soit la période
pendant laquelle l'impact se fera sentir.

Il est important de faire la distinction entre la durée de l'impact et la durée de la source


d'impact. Par exemple, des travaux de construction de quelques mois peuvent causer un
effet qui se fera sentir pendant plusieurs années.

Bien que la durée ne soit pas incluse dans la grille de détermination de l'importance de
l'impact, elle influe néanmoins sur le poids de celui-ci. Ainsi, un impact majeur de longue
durée sera plus important pour le projet qu'un impact majeur de courte durée.

On distingue trois durées :

- Longue durée : impact ressenti de façon continue pour la durée de l'ouvrage, et


même au-delà,
- Durée moyenne : impact ressenti de façon continue pour une période de temps
inférieure à la durée de l'ouvrage, soit d'une saison à quelques années,
- Courte durée : impact ressenti à un moment donné et pour une période de temps
inférieure à une saison.

g. Importance relative de l'impact


On distingue quatre catégories d'importance :

- Importance inadmissible : L'impact occasionne des répercussions appréhendées ne


pouvant être acceptées en raison d'une sensibilité absolue de sorte qu'il est
inadmissible d'affecter l'élément.

61/89
Etude d’impacts sur l’environnement Sté Fallah de Production de Carbonates

- Importance majeure : L'impact occasionne des répercussions fortes sur le milieu,


correspondant à une altération profonde de la nature et de l'utilisation de l'élément,
auquel une proportion importance des intervenants de la zone d'étude accorde de la
valeur.
- Importance moyenne : L’impact occasionne des répercussions appréciables sur le
milieu entraînant une altération partielle ou moyenne de la nature et l'utilisation de
l'élément auquel une proportion limitée des intervenants de la zone d'étude accorde
de la valeur.
- Importance mineure : L'impact occasionne des répercussions réduites sur le milieu,
entraînant une altération mineure de la nature et de l'utilisation de l'élément, et
auquel un groupe restreint d'intervenants accorde de la valeur.

Les impacts sont identifiés à l'aide d'un réseau croisant les éléments du milieu touchés par le
projet avec les sources d'impact liées aux diverses étapes de réalisation et d'exploitation du
projet. Les impacts identifiés sont décrits ci-après. En parallèle de leur évaluation, des
mesures d'atténuation, de compensation et des coûts, sont éventuellement estimées.
Lorsqu'il y a lieu des impacts résiduels sont identifiés.

4. Identification des impacts du projet sur son environnement


4.1. Principaux impacts lors de l’installation de la carrière

La réalisation du projet d'exploitation de carrière passe par l'aménagement du site et de la


mise en place des équipements. Ce qui nécessite le passage par plusieurs étapes qui seront
incontestablement des sources de nuisances susceptibles de porter atteinte à
l'environnement. Les principales étapes de cette phase sont présentées dans le tableau ci-
dessous :

62/89
Etude d’impacts sur l’environnement Sté Fallah de Production de Carbonates

Tableau X : Principaux impacts durant les différentes étapes du projet

Etapes de construction Composantes de l'étape Sources d'impacts


Installation de la carrière Mise en place des clôtures,  Bruit
 Poussières.
 Présence et circulation des véhicules
et des engins.
 Rejets liquides et solides.
 Modification du paysage.

Préparation du site et mise Viabilisation, travaux  Modification du paysage et de


en place des équipements d'aménagement, mise en place des l'occupation du sol.
équipements.  Bruit.
 Poussières.
 Déchets liquides et solides.
 Présence et circulation des véhicules
du chantier.
Transport et circulation Déplacement des engins dans le  Bruit de la circulation.
chantier. Transport de matériaux et  Poussières
outillages nécessaires pour  Augmentation du trafic routier
l’installation de la carrière  Risque d'accidents.

4.2. Principaux impacts lors de l'exploitation du projet

L'exploitation de la carrière comprendra un certain nombre d'opérations susceptibles de


générer des nuisances à l'environnement.

4.2.1. Impacts positifs de la carrière

Le projet d'exploitation de la carrière, objet de cette étude, représente un investissement


non négligeable dans la région. Le montant prévisible s'élève à 1,5 Mdhs.

Ce projet représente également une opportunité d'emplois pour 11 personnes. Ce sera en


majorité des ouvriers du douar.

La mise en place du projet sera également source de revenus pour la commune de Ain
Dorbane Lahlaf dont relève la zone d'étude, à travers les diverses taxes et impôts, il
contribue au développement de la région par augmentation du pouvoir d'achat, et à la mise
en valeur de matériaux de qualité.

63/89
Etude d’impacts sur l’environnement Sté Fallah de Production de Carbonates

Ce projet est générateur d'emplois temporaires pendant la période des travaux et de mise
en place des équipements nécessaires à l'exploitation de la carrière, ainsi que des postes
permanents, directs et indirects, pendant le fonctionnement du projet ce qui aura des
retombées directes sur le marché de l'emploi local et régional. De plus, l'exploitant doit
fournir aux ouvriers les meilleures conditions possibles de travail et de sécurité.

Ce projet prévoit la création de vingt emplois directs et un nombre important d'emplois


indirects. De plus, il y aura un effet positif indirect sur l'économie locale induit par
l'augmentation du pouvoir d'achat des nouveaux employés.

La sensibilité de l'impact est forte car il concerne la population, son intensité est forte vu
l'amélioration des conditions de vie des familles concernées. La durée de l'impact est
moyenne pour les postes temporaires (durée des travaux) et longue pour les postes
permanents. L'importance globale de l'impact est majeure.

L'activité industrielle constitue le moteur de l'économie marocaine par excellence.

L'exploitation de la carrière permettra à la commune de Ain Dorbane Lahlaf de bénéficier


d'une redevance annuelle fixée. Les contributions du projet permettront d'améliorer, d'une
manière significative, les recettes de cette commune et par conséquent aider à financer des
projets de développement socio-économiques au profit des populations locales.

La sensibilité de l'impact est forte car il concerne la population et l'activité socio-


économique, son intensité est forte vu l'étendue locale et régionale de l'impact.
L'importance globale de l'impact est majeure.

Malgré ses impacts positifs, d'ordre économique, indéniables, le projet, à travers ses
activités sera potentiellement générateur de nuisances diverses, que nous analysons ci-
après.

4.2.2. Impacts négatifs de la carrière

Le tableau suivant résume les types de nuisances attendues pour chaque activité de ce
projet :

64/89
Etude d’impacts sur l’environnement Sté Fallah de Production de Carbonates

Tableau XI : Types de nuisances selon les différentes activités du projet

Activité Sources d'impacts potentiels


Présence de l'activité - Génération des déchets ménagers.
-Génération d'eaux usées domestiques.
-Génération d'huiles usées.
Décapage/découverture -L’extraction des roches au niveau de ce site ne
nécessite pas de décapage, la roche affleure et il
n’y a pas de couche meuble arable.
Désagrégation -Emission de poussières et de gaz d'échappement.
- Nuisances sonores.
-Appauvrissement des sols.
-Migration de la faune.
Transport -Emission de poussières et de gaz d'échappement.
-Nuisances sonores.
-Pression sur le réseau routier.

4.2.2.1. Impacts sur les ressources en eaux

4.2.2.1.1. Impacts sur les eaux superficielles

Il n’y a aucune source d’eau superficielle au niveau de la zone d’étude.

4.2.2.1.2. Impact sur les eaux souterraines

II n'y a aucune réelle nappe d'eau souterraine dans la zone du projet. Le substratum de
l'ensemble de la région, est constitué de calcaire de l'ère tertiaire, ne renferme que peu de
ressource en eau.

Selon des données hydrogéologiques, les puits de la région de Lahlaf Ain Dorbane sont
creusés dans le calcaire et descendent jusqu'au schiste qui permettre de répondre pour une
période donnée aux besoins des habitants. Aux périodes sèches la majorité des puits
subissent un tarissement.

Les bancs métriques à décamétriques des calcaires intercalés dans les schistes mis en
évidence une perméabilité de fissures. Ils peuvent parfois être le siège de petites ressources
au contact du substratum schisteux. Cependant leurs débits sont toujours faibles voire
négligeables.

65/89
Etude d’impacts sur l’environnement Sté Fallah de Production de Carbonates

Il n'y a aucune source à la base du calcaire à proximité ou au sein du terrain de projet.


Malgré l'absence d'aquifère, il faudrait éviter toute hypothèque dégradation des eaux
souterraines. Ceci nécessite les mesures suivantes :

- Eviter tout déversement de substance polluante liquide ou solide (gasoil, huile,


graisse etc..) au sein du terrain du projet.
- Contrôle strict des risques de fuites au niveau des engins d'extraction et
d'évacuation du tout-venant.
- Arrêter l'exploitation en excavation à + 5 m par rapport au niveau de la nappe,
- Eviter tout lavage d'engins au sein de la carrière.
- Toutes les opérations mécaniques et de vidange des engins doivent se faire sur
une aire étanche.
Tableau XII : Impacts sur les eaux souterraines

Evaluation de l'impact : hydrogéologie


Sensibilité Faible Moyen Forte
Intensité Faible Moyen
ne Forte
Etendue Locale Région
ne National
Durée de l'impact Courte Moyen
ale Longue
e
Importance Mineur Moyen
ne Majeur
Evaluation de l'impact résiduel : faible ne
4.2.2.2. Impact sur le paysage

II est certain, comme toute exploitation de carrière à ciel ouvert, que l'impact sur le paysage
est important en raison de la nature de l'activité projetée et la configuration finale du site.
Cependant il est possible d'atténuer fortement cet impact en dimensionnant de manière
appropriée la carrière et remodelant la topographie du site en fin d'exploitation (paragraphe
Méthode d’exploitation).

Les mesures suivantes doivent permettre de limiter la pollution visuelle liée à cette
exploitation :

- L'exploitation par désagrégation de la roche doit se faire de manière contrôlée et


progressive par gradins à fronts de tailles droits.
- Eviter l'entreposage des stériles et produits marchands.
- Eviter la multiplication des pistes d'exploitation.
66/89
Etude d’impacts sur l’environnement Sté Fallah de Production de Carbonates

- Parcage des engins d'exploitation et de transport dans des endroits aménagés à


cet effet.
- Prendre toutes les mesures nécessaires pour limiter au maximum l'émission et la
dispersion des poussières.
- En fin d'exploitation, réhabiliter le site de la carrière par un traitement paysager
conforme à l'environnement du site et évacuation de l'ensemble des structures,
machines, déchets, etc.

Il est à souligner trois points importants :

- Cette carrière ne causera aucune pollution visuelle du fait qu’elle est éloignée de
toutes les voies de communication (1,9 km de la R 305) ou zone habitée.
- La carrière n'est visible d'aucune voie de circulation, site touristique, historique ou
culturelle, zone urbaine, zone protégée, parc naturel, etc.
- En raison de la topographie de la région (vallée ou versant d'une colline), la
portée visuelle est très faible.

Tableau XIII : Impacts sur le paysage

Evaluation de l'impact : paysage


Sensibilité Faible Moyen Forte
Intensité Faible Moyen
ne Forte
Etendue Locale Région
ne Nationale
Durée de l'impact Courte Moyen
ale Longue
Importance Mineur Moyen
ne Majeur
Evaluation de l'impact résiduel : moyen ne
4.2.2.3. Impacts sur la végétation

La flore est très peu dense, constituée de faible végétation n'est présente qu'au niveau des
barres calcaires.
Tableau XIV : Impacts sur la végétation
Evaluation de l'impact : végétation
Sensibilité Faible Moyen Forte
Intensité Faible Moyen
ne Forte
Etendue Locale Région
ne Nationale
Durée de l'impact Courte Moyen
ale Longue
Importance Mineur Moyen
ne Majeur
Evaluation de l'impact résiduel : moyen ne
67/89
Etude d’impacts sur l’environnement Sté Fallah de Production de Carbonates

4.2.2.4. Impacts sur les activités agricoles

L’impact des poussières sur les productions agricoles et sur les cultures se manifeste par
la mobilité des poussières. Elle dépend du type de matériaux et de la granulométrie.
Les activités agricoles au niveau de la zone d’étude ne seront pas affectées ou
perturbées par la future exploitation. Le seul risque proviendra de la dispersion des
poussières, de ce fait il est conseillé de procéder à l’arrosage des pistes pour minimiser
les envols de poussières et leurs présences dans l’atmosphère immédiat de la carrière. A
titre d'information, vu la nature de calcaire de ce matériau, la poussière dégagée
présente un risque très faible sur les activités agricoles.
Il importe de noter que le caractère semi-aride du climat, et la nature des sols très
pauvre, l’épaisseur de la terre arable est très mince et dans certains endroits la croute
affleure ce qui fait qu’une seulement une partie de la superficie est dédiée à l’agriculture
Bour, le reste est laissé en jachère.
Par conséquent l’impact sur les cultures est très faible. Cet impact est maitrisable par
l’application des mesures d’atténuation présentées dans le chapitre qui suit.
En fin d'exploitation, après reconstitution des pentes, talutage et nivellement du terrain
et reconstitution d'un horizon humifère, ce terrain pourra être totalement reboisé et
cultivé.
Tableau XV : impacts sur les activités agricoles

Evaluation de l'impact : activités agricoles


Sensibilité Faible Moyen Forte
Intensité Faible Moyen
ne Forte
Etendue Locale Région
ne Nationale
Durée de l'impact Courte Moyen
ale Longue
Importance Mineur Moyen
ne Majeur
Evaluation de l'impact résiduel : faible ne
4.2.2.5. Impact sur la faune

II n'existe dans la future zone d'exploitation aucune espèce spécifique de faune autochtone.
Cette absence est due à la présence de nombreuses activités humaines dans la zone du
projet (carrières, voies de communication, élevage, agriculture).

Les habitants de la région pratiquent l'élevage ovin et bovin. L'élevage ne sera pas affecté
par ce projet d'exploitation vu que la zone de la carrière ne constitue pas une zone de
pâturage. L'impact sur la faune est nul.
68/89
Etude d’impacts sur l’environnement Sté Fallah de Production de Carbonates

4.2.2.6. Impacts sur le sol


Les principaux risques de dégradation sont d'ordre qualitatif, risque de contamination par
des agents chimiques (huiles, graisses, hydrocarbures, etc.) et/ou physiques (déchets solides,
fragments de roche, poussières), et quantitatif (décapage, érosion, tassement,
déshydratation, mauvais stockage).
Les mesures suivantes doivent permettre de limiter au maximum les impacts négatifs sur le
sol :
- Limiter au maximum le décapage qui doit se faire de manière progressive et
uniquement selon les besoins d'exploitation,
- Prendre toutes les mesures nécessaires pour limiter au maximum l'émission et la
dispersion des poussières dont la retombée peut fortement dégrader la qualité du
sol,
- Eviter d'y déverser toute substance polluante liquide (gasoil, huile, graisse) ou
solide (déchets, ordures),
- Eviter de mélanger des produits issus de l'exploitation avec le sol (fragments de
roches, stériles),
- Atténuer au maximum son érosion en limitant le défrichage, contrôler les
modifications de pente, éviter une concentration des eaux de drainage qui
peuvent raviner le sol,
- Restreindre au maximum le nombre et la largeur des pistes d'exploitation,
- Stocker le sol décapé de manière sécurisé en un endroit protégé afin d'éviter toute
détérioration qualitative et quantitative, ceci en vue de son utilisation ultérieure
dans le cadre de la réhabilitation du site.
Tableau XVI : Impacts sur le sol
Evaluation de l'impact : sol
Sensibilité Faible Moyen Forte
Intensité Faible Moyen
ne Forte
Etendue Locale Région
ne Nationale
Durée de l'impact Courte Moyen
ale Longue
Importance Mineur Moyen
ne Majeur
Evaluation de l'impact résiduel : faible ne
4.2.2.7. Impacts le réseau routier et sur les voies d’accès

Les principaux impacts sur le réseau routier et essentiellement sur la piste publique sont :

69/89
Etude d’impacts sur l’environnement Sté Fallah de Production de Carbonates

- L’augmentation de la circulation des camions de transport des matériaux extraits,


- Le dégagement des poussières,
- La dégradation de la piste par le tassement dû à la charge des camions
- Risque de jets des pierres des camions
- Risques d’accidents

4.2.2.8. Impact sur stabilité du site

Vu de la configuration géomorphologique du site, de la méthode d'exploitation utilisée et


des caractéristiques géotechniques de la roche exploitée, les risques d'érosion,
d'effondrement ou tout autre risque géophysique est écarté.

- Epuration régulière des fronts d'exploitation afin d'éliminer les blocs instables.
- Réduire la taille des monticules de stockage des matériaux avec mise en place
dans un emplacement stable.
- Afin d'éviter tout risque d'éboulement accidentel par gravités des blocs rocheux
vers les bas de pente, en plus d'entourer l'ensemble du terrain par une clôture
métallique, un muret en pierres sèches devra être mis en place là où les dénivelés
sont importants.
Tableau XVII : Impacts sur la stabilité du site

Evaluation de l'impact : stabilité du site


Sensibilité Faible Moyen Forte
Intensité Faible Moyen
ne Forte
Etendue Locale Région
ne Nationale
Durée de l'impact Courte Moyen
ale Longue
Importance Mineur Moyen
ne Majeur
Evaluation de l'impact résiduel : faible ne
4.2.2.9. Impacts sur l’atmosphère

Emissions des poussières : L'extraction et son transport engendre une certaine quantité de
poussière. Mais au vu de la situation du site (entouré des carrières existantes en activités) et
du sens de vents dominants, ces poussières ne causeront que des gènes négligeables.

Au vu de la durée de vie de cette exploitation, nous conseillons au futur exploitant de


planter tout autour du site, un rideau d'arbre, butées ou merlons. Ceci permettra d'atténuer
fortement les émissions de poussières ainsi que les nuisances sonores. Cependant tout
risque de contamination par des poussières sera évité si les consignes sont respectées.

70/89
Etude d’impacts sur l’environnement Sté Fallah de Production de Carbonates

Les diverses pistes utilisées devront être régulièrement arrosées en période sèche afin
d'atténuer au maximum la dispersion des poussières.

Emissions des gaz : Les gaz est uniquement émis par le matériel roulant seront faibles et
rapidement dilués dans l'air.

Emissions de bruits : II n'y a aucune contamination phonique par les bruits produits par le
fonctionnement du brise roche, et la circulation des véhicules lourds. Cependant, vu
l'éloignement d'habitations dans le secteur, ces bruits ne seront pas gênants.

Afin d'atténuer au maximum les nuisances sonores, l'exploitant est tenu de respecter les
horaires de travail adopté par la loi 27-13 et son décret d’application et de bien entretenir
son matériel roulant et fixe. D’une manière générale, l'ensemble des bruits ne devrait pas
dépasser le seuil de tolérance de 70 décibels à la périphérie du périmètre de la carrière.
L’émergence à l'intérieur de la maison la plus proche devrait être inférieure à 5 décibels.

Tableau XVIII : Impacts sur l'atmosphère

Evaluation de l'impact : atmosphère


Sensibilité Faible Moyen Forte
Intensité Faible Moyen
ne Forte
Etendue Locale Région
ne Nationale
Durée de l'impact Courte Moyen
ale Longue
Importance Mineur Moyen
ne Majeur
Evaluation de l'impact résiduel : faible ne
4.2.2.10. Impact sur l’environnement socio-économique

Infrastructures : II n'y a aucune infrastructure au sein et à proximité du projet. De ce fait


aucun impact n'est à envisager.
Voies de circulation : dans un souci de sécurité et afin préserver les voies de circulation
qu’empruntent les camions de transport de matériaux, les mesures suivantes vont être
prises :
- L’exploitant doit stabiliser et entretenir régulièrement la piste d’accès au site de la
carrière,
- Mettre en place des ralentisseurs de vitesse dans la piste d’accès et
particulièrement à proximité de la route R305 afin de limiter la vitesse de
circulation,

71/89
Etude d’impacts sur l’environnement Sté Fallah de Production de Carbonates

- Sensibiliser les chauffeurs des camions pour qu’ils réduisent la vitesse tout le long
de la piste et qu’ils respectent les panneaux de signalisation,
- Mettre en place des panneaux de signalisation,
- Arrosage de la piste deux fois par jour chaque matin et début de chaque après-
midi.
Habitation : l’habitat la plus proche se situe éloigner du site de la carrière. De ce fait aucun
impact n'est à envisager.
Tableau XIX : Impacts sur l'habitation
Evaluation de l'impact : habitation
Sensibilité Faible Moyenne Forte
Intensité Faible Moyenne Forte
Etendue Locale Régionale Nationale
Durée de l'impact Courte Moyenne Longue
Importance Mineure Moyenne Majeur
Evaluation de l'impact résiduel : faible

4.2.2.11. Phase de démantèlement et réhabilitation du site

La phase de démantèlement correspond à la fin de la période de vie du projet, les principales


conséquences sont envisagées ci-après :

Tableau XX : Conséquences de la phase de démantèlement

Etape de projet Composantes de l’étape Impact potentiels


Perte de revenus pour plusieurs
Arrêt de l’activité
familles.
-Mouvements de terre.
Démantèlement  Démolitions,
-Poussières.
terrassements.
-Bruit des travaux.
 Remise en état des lieux.
-Ferrailles, déchets de tout genre.
-Déversement des hydrocarbures.
 Transport des
-Perturbation du réseau routier.
Transport et circulation déblais. Transport des
-Bruit de la circulation.
déchets et ferrailles.
-Poussières et gaz d'échappement

Une synthèse des impacts potentiels est présentée sous forme d'une matrice d'interaction
entre les différentes sources de nuisances et les éléments environnementaux identifiés.

72/89
Etude d’impacts sur l’environnement Sté Fallah de Production de
Carbonates
Tableau XXI : Matrice d'identification et d'évaluation des impacts éventuels du projet sur
l’environnement

Milieux socioéconomique
Bruits et vibrations

Eau souterraine
Qualité de l’air

Eau de surface

Biodiversité

Paysage
Sol
Phase d’aménagement In In 0 In 0 In In
L L 0 L L L
-- -- + - 0

Phase d’exploitation
Extraction matériaux In In In In In In +
L L 0 L L L L
- - - - - --

Transport intra - carrière In In In +


L L 0 0 L 0 0
- - -

Stockage des stériles 0 0 0 In In 0


0 L 0 L
- --
Evacuation des matériaux In In 0 0 0 0 In
L L L 0
- -- -
Phases de réhabilitation In In In + ++ 0 ++
L L 0 L
- - -
Phase de démantèlement In In In 0 ++ ++ 0
L L 0 L
- - -

Impact négatif élevé (---) ; moyen (--) ; faible (-).


Impact continues (C); intermittent (In).
Impact de portée locale (L); régionale (R).

73/89
Etude d’impacts sur l’environnement Sté Fallah de Production de
Carbonates
XI. Mesures d’atténuation et compensations des impacts négatifs
Ce chapitre, est un inventaire des mesures à prendre par l'exploitant pour supprimer,
réduire, et si possible compenser les conséquences dommageables sur l'environnement.

Ces mesures doivent également permettre une meilleure intégration socio-économique


régionale de l'activité et faciliter la réhabilitation du site en fin d'exploitation.

Il est important de suivre scrupuleusement les recommandations préconisées ici, car une
exploitation non contrôlée engendre des impacts négatifs qui s'amplifient de manière
exponentielle. Car il est actuellement reconnu que les nuisances ont plus tendance à se
multiplier qu'à s'additionner.

Comme mesures d'atténuation, la société s’engage à prendre toutes les dispositions


nécessaires en vue de protéger le milieu biophysiques et humains de toutes sortes de
pollution et/ou nuisances issues de son activité, notamment les mesures d'atténuation
suivantes :

1. Mesures à prendre durant la phase d’aménagement

- Planter une clôture autour de la carrière,


- Planter un écran végétal autour de la carrière,
- Mettre en place des panneaux de signalisation, des dangers et des limites de sécurité en
concertation avec la direction provinciale de l’équipement du transport de la logistique
et de l’eau et conformément au plan d’accès et de signalisation prévu par la
réglementation en vigueur,
- Mettre en place un panneau indiquant en caractères apparents l’identité de l’exploitant
et la référence de l’autorisation d’exploitation, qui sera placée à l’entrée principale du
site,
- Délimiter la zone d’extraction par l’installation des bornes et ceinturer les bordures du
terrain de la carrière d’un merlon végétalisé,
- Installer une clôture, barrière, et prévoir des édifices modulaires : guérite, local
administratif et autres installations selon le plan de masse,
- Maintenir et entretenir les accès afin de faciliter la circulation des engins et des camions
pour réduire le maximum l’emprise des accès.

74/89
Etude d’impacts sur l’environnement Sté Fallah de Production de
Carbonates
- Imposer aux conducteurs des camions des vitesses limitées autour du site et des
précautions strictes de vigilance à l’entrée et à la sortie de la carrière et de la route
régionale R305 ;
- Fournir aux ouvriers le port des EPI,
- Eviter le dégagement des poussières, par arrosage régulier à l’eau des sites des travaux,
et le bâchage des camions de transport et aussi éviter le travail en périodes de vents
forts,
- Utiliser des engins en bonne état de fonctionnement afin d’éviter toute source de
pollution atmosphérique,
- Utiliser des sanitaires amovibles et vidangeables, qui seront vidangés à la fin de chaque
journée dans des endroits appropriés.
- Faire évacuer les déchets au fur et à mesure de la production vers la décharge la plus
proche en concertation avec la commune,
- Contrôler l’état des engins et des machines,
- S’assurer de l’absence de toutes fuites d’huiles et d’hydrocarbures,
- Ne pas entretenir (vidange, etc…) les engins sur le site, cette opération doit être réalisée
hors site dans un milieu autorisé et réservé à cet effet,
- Réaliser les analyses et les mesures prévues par le programme de suivi et de surveillance
avant le démarrage de l’exploitation,
- Remettre en état les lieux touchés par les travaux d’aménagement.

2. Mesures à prendre durant la phase d’exploitation

Vis-à-vis la sécurité au sein de la carrière :


- Mettre une clôture délimitant le site et régulant l’accès aux personnes autorisées,
- Planter un écran végétal autour de la carrière,
- Implanter des enseignes de signalisation routières adéquates à l’entrée et à la sortie de
la carrière et ou tout au long de la piste empruntée par les engins et les véhicules.
- Assurer la garde permanente de la carrière,
- Assurer l’entretien de la route desservant la carrière (au niveau de l’accès),
- Adopter un horaire de travail adéquat selon les exigences de la loi 27-13
relative aux carrières et ses textes d’application,
- Ne pas travailler la nuit.

75/89
Etude d’impacts sur l’environnement Sté Fallah de Production de
Carbonates
- Confier des déchets dangereux produits au niveau de la carrière à une société
spécialisée et autorisée
- Confier les opérations des vidanges des sanitaires amovibles à une société et
autorisée
Vis-à-vis l’émanation de la poussière : Activités agricoles
- Eviter le travail pendant la période ventée,
- Arroser fréquemment les endroits d’envol de la poussière (pistes). Cette eau sera
ramenée dans des citernes,
- Nettoyer régulièrement le site de la carrière. Les poussières collectées seront intégrées
dans les produits de décapage pour assurer la réhabilitation du site,
- Bâcher les camions assurant le transport des matériaux extraits,
- Limiter la vitesse de circulation des camions ;
- Respecter la charge et le tonnage autorisé dans le transport des matériaux.
Vis-à-vis le mode d’exploitation et le phasage :
- Respecter le mode d’extraction et le phasage préétabli comme suit :
 Garder une marge de sécurité de 10 m par rapport aux terrains limitrophes de la zone
exploitée
 Exploiter la carrière sous forme de gradins de 5 m chacun.
 Les banquettes sont respectivement de : 10,10 m et 81 m.
 Démarrer l’exploitation à la côte : 698 m.
 Arrêter l’exploitation à la côte : 683 m.
 Arrêter l’extraction à + 5 m au-dessus de la nappe phréatique,
Vis-à-vis les ressources en eau :
- Exécuter un piézomètre non exploitable en concertation avec l'Agence du Bassin
Hydraulique du Bouregreg et de la Chaouia,
- Assurer le suivi du niveau piézométrique ainsi que celui de la qualité des eaux
souterraines
- Arrêter les excavations à 5 mètres au-dessus du niveau des eaux souterraines
- Contrôler l’état des engins et des machines de la carrière et s’assurer de l’absence de
toutes fuites d’huiles et d’hydrocarbures,
- Interdire le lavage des engins sur le site de la carrière,
- Eviter l’écoulement de tout produit nocif vers les ressources en eaux,

76/89
Etude d’impacts sur l’environnement Sté Fallah de Production de
Carbonates
- Présenter une demande d’autorisation auprès de l’agence bassin hydraulique dans le cas
de pompage ou de stockage des eaux,

Vis-à-vis les rejets liquides, solides et les eaux pluviales :

- Eviter tout brûlage de déchets sur le site et faire évacuer les déchets solides vers la
décharge la plus proche en concertation avec la commune.
- Entretenir les sanitaires amovibles et vidangeables pour les eaux usées des
ouvriers,
- Assurer le drainage des eaux pluviales,
- Se conformer à la législation en vigueur en matière de gestion et d’élimination des
déchets (la loi 28-00 relative à la gestion et à l’élimination des déchets),

Vis-à-vis les vibrations et le bruit :


- Assurer une sonorisation inférieure au seuil de tolérance de 70 décibels à la
périphérie du périmètre de la carrière.
Vis-à-vis la santé et la sécurité du personnel :
- Fournir aux ouvriers des équipements de protection individuelle, notamment des
casques, bottes, des vêtements de protection, des gants et des masques,
- Réduire le risque par le contrôle de l’ordre, de la propreté et de l’éclairage de la carrière,
- Assurer les conditions de sécurité et d’hygiène nécessaires à la bonne santé des ouvriers
affectés à la carrière en particulier, leur alimentation en eau potable et la salubrité des
locaux,
- Mettre en place une trousse médicale de premiers soins.
- Fournir au personnel employé à la carrière de l’eau potable (eau de table et minérale
disponible sur le marché), l’arrosage se des pistes et lieux de dégagements des
poussières se fera à partir des eaux puisées à partir du puits à autoriser par l’ABH BC
- Durant la phase d’exploitation, la consommation en eau potable au niveau de la carrière
pour les besoins des ouvriers est estimée à 1000 litres/jour en raison de 25
litres/personne/jour (25x40=1000 litres/jour).
- L’eau est amenée dans une Citerne alimentaire pour assurer l’alimentation en eau
potable des ouvriers.
- L’eau utilisée dans l’arrosage sera puisée à partir du puits qui sera creusé après
autorisation de l’ABH BC, une demande est déposée à l’ABH BC
- La société Fallah de Production de Carbonates s’engage à respecter les niveaux sonores
préconisés par l’OMS

Vis-à-vis de l’infrastructure routière et de la piste de 10 m desservant le site :


Les mesures à prendre par la société Fallah de Production de Carbonates par rapport à la
piste 10 m qui traverse le site du projet sont :
 Limitation des vitesses de circulation des camions et tout véhicule utilisé par la société,
 Bâchage obligatoire des camions,
 Respect des charges autorisées des camions
 Implantation d’une signalisation de circulation tout le long de la piste,
 Participation à l’entretien et la maintenance de la piste
 Implantation de signalisation indiquant l’existence d’une carrière
 Implantions d’enseigne de STOP au croisement de la piste avec la RR305 et les autres
pistes

77/89
Etude d’impacts sur l’environnement Sté Fallah de Production de
Carbonates
- Imposer une vitesse de circulation des camions de transport des matériaux extraits
respectant les signalisations,
- Contrôler visuellement l’état des voies de circulation durant toute la phase
d’exploitation.
- Remettre en état toute modification de la route régionale R305 au niveau du PK 104 +
800 en concertation avec la DPETLE et la commune.
- Ne pas intégrer les poussières collectées avec les produits de décapage et ce dans le but
de ne pas altérer sa composition.

3. Mesures à prendre durant la phase de réhabilitation


La société Fallah de Production de Carbonates s’engage à
- Réaliser la réhabilitation des zones exploitées au fur et à mesure de l’avancement des
exploitations de la carrière conformément à la loi 27/13 sur les carrières et ses textes
d’application
- Assurer la remise en état de la carrière. Elle doit être coordonnée à l’exploitation
conformément aux plans de phasage des travaux et de remise en état du site ;
- Préserver l'équilibre naturel de la région, par le remplissage des excavations à partir des
matériaux locaux. Combler la zone exploitée et procéder à un apport de matériaux
stériles et matériaux de décapage,
- Réduire les pentes et aplanir les lieux en vue d’éviter les ravinements,
- L'insertion satisfaisante de l'espace affecté par l'exploitation dans le paysage, compte
tenu de la vocation ultérieure du site ;
- Choisir les espèces végétales pour l’écran et la réhabilitation en fonction de la palette
des plantes présentes dans les environs en concertation avec les services du Haut-
commissariat aux Eaux et Forêts et à la Lutte Contre la Désertification et de la Direction
Régionale de l’Agriculture ;
- Décaper les aires de circulation et les aires de travail ;
- Nettoyer et remettre en état l’ensemble des lieux affectés par l’exploitation et les
installations de toute natures inhérents à l’exploitation.

Le site doit être libéré, en fin d’exploitation, de tous les matériels, stockages et installations
fixes ou mobiles, mis en place durant les travaux d’extraction. Aucun dépôt ou épave ne doit
subsister sur le site.

78/89
Etude d’impacts sur l’environnement Sté Fallah de Production de Carbonates

Figure 19 : Plan de réhabilitation de la carrière

79/89
Etude d’impacts sur l’environnement Sté Fallah de Production de Carbonates

Tableau XXII : Mesures d'atténuation

La société Fallah de Production de Carbonates s’engage à faire la caractérisation de l’état initial de l’environnement avant le démarrage de ses
activités et durant tout son cycle de vie
Calendrier de
Impacts Importance Responsabilité
Phases Milieu concerné Mesures préconisées mise en
appréhendés de l’impact institutionnelle
œuvre
-Arrosage à l’eau la zone à aménager ;
-Entourer la carrière par un écran
Poussières La société Fallah Les 3
Atmosphère Faible à végétal ;
Aménagement Modification de Production de premiers
Paysage moyenne - Collecter, trier et transporter les
du paysage Carbonates mois
déchets ménagers vers la décharge
communale.
-Respecter le mode d’extraction et le
phasage ;
- Arrêter l’extraction à +5 m au-dessus
de la nappe phréatique ;
-L’approvisionnement du gasoil se fera
au niveau de la station services la plus
proche ;
La société Fallah Durant toute
Sol et ressources Risque de Faible à -Contrôler l’état des engins et des
Exploitation de Production de la phase
en eau contamination moyen machines de la carrière et s’assurer de
Carbonates d’exploitation
l’absence de toutes fuites d’huiles et
d’hydrocarbures ;
- Aucun stockage des hydrocarbures
ne sera sur le site ;
- Interdire le lavage des engins sur le
site de la carrière ;
- Prévoir des sanitaires amovibles et

80/89
Etude d’impacts sur l’environnement Sté Fallah de Production de Carbonates

vidangeables à chaque fin de la


journée pour les rejets liquides des
ouvriers ;
-Collecter les déchets domestiques des
ouvriers dans des sacs fermants puis
les acheminer à la fin de chaque
journée vers la décharge la plus
proche en concertation avec la
commune.
-Eviter le travail en périodes de vents
forts ;
Bruits, -Arroser fréquemment les endroits La société Fallah Durant toute
Faible à
Atmosphère poussières d’envol des poussières par l’eau de Production de la phase
moyen
amenée dans des citernes ; Carbonates d’exploitation
- Nettoyer régulièrement le site de la
carrière.
-planter un écran végétal autour de la
carrière ; La société Fallah Durant toute
Faible à
Paysage Modification -Veiller à ce que la pente ne soit pas de Production de la phase
moyen
trop importante pour permettre la Carbonates d’exploitation
fixation des terres végétales déposées.
- Planter un écran végétal autour du
site de la carrière,
- Arrosage des points d’envol des
poussières, La société Fallah Durant toute
Activités agricoles Poussières Moyenne -Ne pas travailler pendant les périodes de Production de la phase
de vents forts, Carbonates d’exploitation
- Bâchage des camions,
- limitation de vitesse de la circulation,
- Respect de la charge autorisée des

81/89
Etude d’impacts sur l’environnement Sté Fallah de Production de Carbonates

camions.

-Utiliser les EPI pour l’ensemble des


ouvriers ;
-Assurer les conditions de sécurité et
d’hygiène nécessaires à la bonne santé La société Fallah
des ouvriers affectés à la carrière en de Production de Durant toute
Ouvriers Insécurité Forte
particulier, leur alimentation en eau Carbonates la phase
potable et la salubrité. d’exploitation
- Mettre en place une trousse
médicale de premiers soins.
- planter une clôture délimitant le site
et régulant l’accès aux personnes
autorisées ; La société Fallah Durant toute
Insécurité
Population Forte -la garde en permanence du site de la de Production de la phase
carrière. Carbonates d’exploitation
- Respecter les servitudes de 10m par
rapport aux riverains.
-Éviter les surcharges et respecter le
tonnage autorisé ;
-Limiter la vitesse des camions de
transport des matériaux extraits ;
-Remettre en état toute modification La société Fallah Durant toute
Exploitation Faible à
infrastructure Dégradation au niveau des routes d’accès au site en de Production de la phase
moyen
routière concertation avec la commune et la Carbonates d’exploitation
DPETE.
- Participation à l’aménagement de la
piste en collaboration avec les autres
exploitants de carrière en concertation

82/89
Etude d’impacts sur l’environnement Sté Fallah de Production de Carbonates

avec la commune.

-Remplir les excavations à partir des


matériaux locaux,
- Réduire les pentes et aplanir les lieux
en vue d’éviter les ravinements,
- Assurer l’insertion satisfaisante de
l’espace affecté par l’exploitation dans
le paysage, compte tenu de la
vocation ultérieure du site,
- Choisir les espèces végétales pour le
reboisement en concertation avec les
services du Haut-commissariat aux
La
Eaux et Forêts et à la Lutte contre la
réhabilitation
-Sol et ressources Risque de Désertification et de la direction La société Fallah
Faible à se fait à la fin
Réhabilitation en eaux, et contamination Régionale de l’Agriculture, de Production de
moyen de chaque
paysage - Décaper les aires de circulation et les Carbonates
phase
aires et de travail,
d’exploitation
- Nettoyer et remettre en état
l’ensemble des lieux affectés par
l’exploitation et les installations de
toute nature inhérente à
l’exploitation,
- Libérer le site, en fin d’exploitation,
de tous les matériels, stockages et
installations fixes ou mobiles, mise en
place durant les travaux d’extraction,
- Aucun dépôt ou épave ne doit
subsister sur le site.

83/89
Etude d’impacts sur l’environnement Sté Fallah de Production de Carbonates

Alentours et La société Fallah


Site de la carrière Limitation des travaux dans le temps Juste après la
Démantèlement site de la Moyen de Production de
et paysage et dans l’espace, réhabilitation
carrière Carbonates

84/89
Etude d’impacts sur l’environnement Sté Fallah de Production de Carbonates

XII. Plan de surveillance et de suivi environnemental


La nature du projet, son importance et son ampleur environnementale nécessite d’élaborer
un programme de suivi et surveillance qui va comporter un ensemble d’actions dont les
objectifs sont les suivants :
- La vérification de l’ampleur des impacts prévus.
- La vérification de l’efficacité des mesures d’atténuation proposés et appliqués.
- La Surveillance de la qualité des éléments de l’environnement, physique, biologique et
humain.
- Le Suivi de l’intégration du projet.

Pour suivre la protection de l'environnement durant l'exploitation de la carrière, le


promoteur du projet aura à surveiller la qualité des éléments de l'environnement suivants :

- Eaux souterraines suivi par analyses semestrielles des eaux des pluies à proximité du
site.
- Qualité de l'air : suivi par analyse semestrielle des matières en suspension dans l'air
en un point situé à environ 300 m du site et dans la direction des vents dominants.
- Niveau sonore et de vibrations : suivi par mesure des niveaux sonores et de vibration
pour s'assurer que les niveaux atteints respectent les normes en vigueur. Ce suivi se
fera au niveau de l'habitation la plus proche du site.

85/89
Etude d’impacts sur l’environnement Sté Fallah de Production de Carbonates

La société Fallah de Production de Carbonates s’engage à faire la caractérisation de l’état initial de la qualité des éléments du milieu ;

Tableau XXIII : Programme de surveillance et de suivi

Milieu affecté Indicateurs / paramètre à Lieu / point de Méthodes et Fréquence Responsabilité


surveiller prélèvement équipement des mesures
Trafic/circulation Etat de la route régionale la route Vérification Permanent La société Fallah de
R305, absence de lâchers de régionale R305, visuelle Production de
boues et de levées de Carbonates
poussières
Milieu socio économique Perturbation des activités Rayon de 500 Enquête Semestrielle La société Fallah de
des habitants m de la carrière Production de
Conflits Carbonates
Air Quantité de poussières (N.M) Au niveau de la Mesure de la Annuelle La société Fallah de
carrière quantité de Production de
Et Terrain poussières Carbonates
limitrophe (PM 10)
Bruits < 70 dB (A) Au voisinage de Relevé sonore Semestrielle La société Fallah de
la carrière et au Production de
niveau de Carbonates
l’habitation la
plus proche
Eaux souterraines Niveau piézométrique, pH, Puits le plus Prélèvement et Semestrielle La société Fallah de
Température de l’eau MO, proche de la analyses en Production de
sels azotés, MES, E.Coli, carrière laboratoire Carbonates
coliformes totaux, coliformes
fécaux.

86/89
Etude d’impacts sur l’environnement Sté Fallah de Production de Carbonates

XIII. Programme de communication

Tableau XXIV : Programme de communication

Elément du Document Périodicité Diffusion Destinataire Responsable Preneur de décision


PESFC
Rapport Atténuation- Rapport Annuel Transmission Province La société Province
suivi Ecrit, directe DPETLE Fallah de Commission provinciale
Surveillance Commission Production de des Carrières
provinciale des Carbonates DR environnement
Carrières
Alerte Surveillance Résultats En cas Fax A.B.H La société Province
Ressources d’incident Tous les Autorité Fallah de A.B.H
en eau environne moyens de DPETLE Production de Commission provinciale
mental communication DR environnement Carbonates des Carrières
Suivi Rapport En cas de Transmission Autorités chargées des La société Province
Information Surveillance Ecrit, besoin et directe carrières et de la Fallah de DR environnement
registre conformé protection de Production de Commission provinciale
ment à la l’environnement Carbonates des Carrières
législation
en vigueur

(1) Plan d’atténuation, plan d’urgence, programme de suivi, programme de surveillance, programme de formation
(2) Préciser le support, la forme et le contenu
(3) Définir la périodicité (jour, mois, trimestre, an)
(4) Préciser les outils utilisés (Téléphone, fax, support papier, système informatisé) et le circuit de transmission
(5) Ministères, agences, promoteur, entreprises de construction, laboratoire, public, etc.
(6) Préciser les responsables d’établissement et d’approbation des rapports
(7) Préciser les responsables de la prise de décision et de la mise en œuvre des mesures correctives

87/89
XIV. Bilan Environnemental

L'établissement de l'état initial de l'environnement a permis de montrer que le milieu est


peu sensible de plusieurs points de vue, notamment son esthétique et les dépôts de
poussières le long de la piste d'accès à la carrière, la faune et la flore.
Compte tenu de l'état initial du milieu, il a été relevé que la majorité des impacts mis en
évidence sont moyens à faibles.
Parmi les impacts positifs majeurs du projet, il y a le dynamisme économique qu'il
continuera à apporter à la zone de l'étude : création de postes d'emplois durables et
temporaires et le développement économique de la région.
En appliquant les mesures suggérées et le programme de surveillance et de suivi proposé, le
projet d’ouverture de la carrière, va largement atténuer et compenser les impacts négatifs
sur l’environnement et aura un apport positif sur le développement de la zone et une
amélioration des revenus de la population.
Ainsi, on peut dire que le bilan environnemental de ce projet est positif.

XV. Conclusion

Cette EIE, concerne les activités d’une carrière d’extraction des roches calcaires projetée par
la société Fallah de Production de Carbonates. L’EIE a pu montrer à la fois les impacts positifs
et négatifs sur l’environnement du projet.
Les impacts négatifs sont surmontables par l’application des mesures d’atténuation
proposées, ce qui rend le projet d’exploitation de la future carrière viable du point de vue
environnemental dans le site désigné à son implantation.
La société sollicite de mettre en place une carrière d’exploitation des roches calcaires à la
commune de Ain Dorbane Lahlaf, Province de Settat.
Les exploitants de cette carrière vont mobiliser les moyens humains et matériels en vue
d’extraire des roches calcaires. Ces roches calcaires sont très demandés dans l’industrie de
sucre, d’aliments de volaille, etc.
Les activités de cette société génèrent peu de rejets polluants car elle déploie des mesures
d’atténuation qui réduisent les impacts négatifs induits.

88/94
Etude d’impacts sur l’environnement Sté Fallah de Production de Carbonates

La société envisage d’investir dans le secteur économique de la région une somme de l’ordre
de 1,5 millions de Dirhams pour l’exploitation de la carrière.
La disponibilité de ce type de matériaux accompagnera l’action du développement que
connait le Maroc surtout dans le secteur de l’industrie. Il importe de souligner que la Société
créera de l’emploi au niveau de la commune (11 directs et une centaine d’emplois indirects
plus de 100 employés au niveau de l’unité de micronisation). Elle contribuera à la baisse du
taux de chômage dans la commune de Ain Dorbane Lahlaf.
Il est donc vivement souhaitable que la Société Fallah de Production de Carbonates puisse
être autorisée à mettre en place cette carrière. Elle devra respecter les recommandations et
les consignes qui sont développées dans cette étude et recommandées par la Commission
Régionale Unifiée d’Investissement (CRUI) de la Région de la Casablanca-Settat et s’engagera
par un cahier des charges relatives à la préservation de l’environnement. Elle assurera la
remise en état du site et mettra en œuvre tous les moyens en vue d’assurer la sécurité
autour du site.

XVI. Annexes
Liste des annexes :
- CIN du promoteur,
- Certificat de propriété,
- Note de renseignements,
- Contrat de bail,
- Registre de Commerce de la société,
- Statuts de la société,
- PV de l’AG du CA,
- Plan de situation,
- Plan d’accès et de signalisation,
- Plan Côté de la carrière,
- Plan d’exploitation,
- Plan de masse,
- Plan de réhabilitation.

89/89
PSSE

Programme de Surveillance et de Suivi


Environnemental
Cahier des Charges Environnementales
Projet d’ouverture d’une carrière d’extraction à ciel
ouvert des matériaux calcaires

Présentée par

Société FALLAH DE PRODUCTION DE CARBONATES (SFPCA), SARL


Siège social Douar Lghaghfa, Commune Lahlaf M’zab, Cercle Ben Ahmed, Province Settat
Site du projet : Propriété EL Mers, TF : Non Immatriculé, Commune Ain Dorbane Lahlaf –
Cercle Ben Ahmed -Province de Settat

Etude réalisée par :


ASES INGENIERIE, Bureau d’études en environnement et assainissement
342, Lotissement Nasr Allah – Bvd Med V – Berrechid
Tél : 05 22 32 54 04 – Mobile 06 67 19 59 61
Email : asessingenierie@gmail.com

1/44

Novembre, 2021
Programme de Surveillance et de Suivi Environnemental Société SFPCA, SARL

Sommaire
Préambule ............................................................................................................................................ 3
Article 1 : Informations sur le pétitionnaire ........................................................................................ 3
Article 2 : Informations sur le projet .................................................................................................... 4
Article 3 : Cadre législatif ................................................................................................................... 16
Article 4 : Programme de surveillance et de suivi environnemental................................................. 22
Article 5 : Intégration du programme de surveillance et de suivi environnemental dans le projet . 45
Article 6 : Coordination ...................................................................................................................... 45
Article 7 : Dispositions générales ....................................................................................................... 45
Annexes .............................................................................................................................................. 47

2/44
Programme de Surveillance et de Suivi Environnemental Société SFPCA, SARL

Préambule
Je soussigné Monsieur Fallah ABDELKABIR, titulaire de la CIN N° W72462, agissant en qualité du
gérant de la Société Fallah de Production de Carbonates (SFPCA), m’engage à respecter les
différentes clauses du présent document tel que stipulé dans l’article 2 de la Décision
d’Acceptabilité Environnementale du projet d’ouverture d’une carrière d’extraction à ciel ouvert
des matériaux calcaires à la Commune Ain Dorbane Lahlaf - Cercle Ben Ahmed – Province de Settat
Le présent document définit les engagements environnementaux de la SFPCA de Production de
Carbonates, vis-à-vis des autorités compétentes. Il a été établi conformément aux conclusions de
l’Etude d’Impact sur l’Environnement (EIE) telles que validées par la Commission Régionale Unifiée
d’Investissement (CRUI) de Casablanca - Settat.
L’objectif visé est d’amener la Société SFPCA à se conformer aux dispositions de la loi 12-03 et ses
textes d’application ainsi qu’aux différents textes, normes et procédures en vigueur, telles que
précisées dans le rapport de l’EIE, et ce pendant tout le cycle de vie du projet (Réalisation,
exploitation, fermetures et démantèlement).
A cet égard, la Société SFPCA s’engage à :

- Mettre en œuvre les mesures d’atténuation telles que validées par la CRUI;
- Mettre en œuvre l’ensemble des actions prévues dans le Programme de Surveillance et de Suivi
Environnemental telles que validées par la CRUI;
- Identifier à temps les problèmes éventuels surgissant lors de l’exécution du projet, mettre en
œuvre les mesures correctives nécessaires et/ou apporter des modifications au niveau de la
conception du projet ;
- Eviter tout risque susceptible d’affecter la durabilité du projet et l’atteinte des objectifs fixés et
en prévoyant, le cas échant, des stratégies appropriées pour la gestion de ces risques.

Article 1 : Informations sur le pétitionnaire


 Nom/raison sociale : Société Fallah de Production de Carbonates -SFPCA, SARL.
 Nom du premier responsable : Monsieur Fallah ABDELKABIR / Qualité : Gérant de la société.
 Numéro de la CIN : W72462
 Capital : 800 000,00 DH,
 Adresse du Siège social : Douar Lghaghfa, Commune Lahlaf M’zab, Cercle Ben Ahmed,

3/44
Programme de Surveillance et de Suivi Environnemental Société SFPCA, SARL

Province Settat
 Téléphone : 0661167640

Article 2 : Informations sur le projet


 Intitulé : Projet d’ouverture d’une carrière à ciel ouvert pour
L’extraction des matériaux calcaires
 Nature des activités : Exploitation des Carrières.
 Investissement : 1,5 Millions de DH.
 Emplois crées : 11 emplois permanents.
 Durée d’exploitation demandée : 20 ans
 Site d’implantation : Assiette foncière non immatriculée
Propriété dite : El Mers
Commune Ain Dorbane Lhalaf - Cercle Ben Ahmed – Province de Settat.
 Accès : Le site est accessible à partir de la route régionale RR 305 
Reliant Ben Ahmed au centre de Sidi Hajjaj.
 Coordonnées Lambert du site :
Tableau I : Coordonnées LAMBERT de la carrière

MATRICULE X Y
A.1 330230.61 268309.29
A.2 330254.66 268321.13
A.3 330277.90 268331.05
A.4 330295.29 268338.99
A.5 330317.34 268348.96
A.6 330336.92 268357.87
A.7 330360.82 268368.43
A.8 330393.12 268315.91
A.9 330374.37 268304.77
A.10 330362.51 268296.73
A.11 330349.58 268285.36
A.12 330329.39 268272.86
A.13 330283.16 268252.15
A.14 330273.01 268245.71

 Situation urbanistique : le Site n’est couvert par aucun document urbanistique.

4/44
Figure 1 : Situation géographique du projet de carrière

5/44
Figure 2 : Situation géographique du projet de carrière
6/44
Programme de Surveillance et de Suivi Environnemental Société SFPCA, SARL

Figure 3 : Accès au site et Périmètre de l'étude de la carrière

7/44
Programme de Surveillance et de Suivi Environnemental Société SFPCA, SARL

 Terrain du projet :

Le site du projet de la carrière est une propriété privée loué à la société (voir contrat de bail en
annexes); il se trouve à douar lghaghfa à environ 1,9 km de la route régionale N° 305 reliant
BEN AHMED au centre de Sidi Hajjaj. Le statut de l’assiette foncière du site du projet est un
terrain privé non immatriculé ayant comme superficie 01 ha 00 Ares 00 ca. Le tableau suivant
présente les volumes à extraire :
Phase Volume à extraire en m3
Phase 1 30 000

Phase 2 15 000

Phase 3 10 000
Volume total à extraire en m3 55 000

 Différentes composantes du projet :

 Aménagements prévus :

- Site de la carrière : Exploitation des matériaux calcaires par excavation et brise roche, le
périmètre de sécurité et de protection (une bande 10 m sur tout le périmètre du site).
- Une clôture en fer barbelé plus écran végétal (à planter).
- 1 guérite pour gardien,
- Parking,
- Des sanitaires (modulables),
- Une brise roche,
- Une pelle mécanique,
- Un compresseur avec ses accessoires,
- Une chargeuse sur pneu,
- 1 Camion-citerne remplie d’eau pour arrosage des pistes,
- 1 camion de transports des matériaux calcaires,
- Un pickup,
- Un marteau piqueur,
- Matériels légers (pioches, pelles, buches),

 Procédé d’exploitation adopté :

L’exploitation de cette carrière se fera à ciel ouvert par désagrégation des matériaux calcaires
en blocs et galets au moyen d’une pelle mécanique avec brise roche, sans recours aux explosifs
en respectant scrupuleusement le procédé d’exploitation et la préservation de
l’environnement.

8/44
Programme de Surveillance et de Suivi Environnemental Société SFPCA, SARL

Après extraction des blocs des matériaux calcaires, les matériaux non-conformes pour
transformation en carbonates de calcium (roches altérés, marno-calcaire etc..) seront
considérés comme stériles et stockés dans des aires réservées pour servir ultérieurement pour
la réhabilitation du site.

Le transport des matériaux extraits se fera par camions ou chargeurs.

 Production :

Le volume des matériaux calcaires à extraire par la société est de 55 000 m3 dans une période de
20 ans.

 Durée de vie l’exploitation :

La durée d’exploitation : 20 ans.

 Phasage d’exploitation (voir plan s en annexes) :

Tableau II : Volume à extraire en fonction des phases d’exploitation

Phases Volume à extraire


Phase 1 30 000 m3
Phase 2 15 000 m3
Phase 3 10 000 m3
Total 55 000 m3

- le mode d'extraction et le phasage est préétabli comme suit :


 Garder une marge de sécurité de 10 m par rapport aux terrains limitrophes de la zone
exploitée,
 Garder une marge de sécurité de 20 m par rapport à la piste

• Exploiter la carrière sous forme de gradins de 5 m chacun.


• Les banquettes sont respectivement de : 10,10 m et 81 m.
• Démarrer l’exploitation à la côte : 698 m.
• Arrêter l’exploitation à la côte : 683 m.
• Arrêter l’extraction à + 5 m au-dessus de la nappe phréatique,

9/44
Programme de Surveillance et de Suivi Environnemental Société SFPCA, SARL

Figure 4 : Schéma d'exploitation de la carrière

10/44
Programme de Surveillance et de Suivi Environnemental Société SFPCA, SARL

Figure 5 : Profil en long du phasage d'exploitation par gradins de la carrière (coupe B-B)

11/44
Programme de Surveillance et de Suivi Environnemental Société SFPCA, SARL

Figure 6 : Profil en travers du phasage d'exploitation par gradins de la carrière (A-A)

12/44
Programme de Surveillance et de Suivi Environnemental Société SFPCA, SARL

 Energie :

Gasoil : L’alimentation des engins mobiles sera effectuée au niveau de la station- services la plus
proche, aucun stockage ne se fera sur le site.

 Eau :
L’approvisionnement de la carrière en eau pour l’arrosage des pistes et La gestion de la poussière
sera effectué à partir d’une citerne d’eau de 3 m3, le volume d’eau est estimé à 3 m3/semaine.

Les besoins en eau potable d’ouvriers : L’exploitant s’approvisionnera à partir d’une citerne mobile
d’eau potable le volume d’eau est estimé à 500 litres/ jour (25 litres/personne/jour x 20 ouvriers =
500 litres par jour)

 Personnel de la carrière (permanent) :

20 personnes provenant des environs de la carrière.

Tableau III : Matières premières et produits finis


Désignation Type Quantité Source
Energie Gasoil pour les 100 m3/ semaine Station-service la
engins plus proche
Eau 3 m3 / semaine Citerne d’eau
pour arrosage des
Matières premières pistes
Eau potable 25 litres x 11 = Citerne d’eau
275 litres par jour potable
pour le besoin du
personnel
Produits finis matériaux calcaires 55 000 m3 Carrière
 Rejets et déchets produits :

Déchets solides : Les déchets solides générés par l’exploitation du projet sont les suivants :
- Déchets inertes : sont constitués par les stériles. Ces déchets seront stockés au niveau des
sites adéquats pour être utilisés progressivement lors de la remise en état des zones
exploitées;
- Déchets domestiques : constitués de déchets domestiques et assimilés aux déchets ménagers
provenant de l’activité des ouvriers ; Ils seront évacués de façon périodique vers la décharge
la plus proche en concertation avec la commune ; ces déchets sont estimés à 2,2 kg par jour
(soit 200 g/personne/jour x 11 = 2,2 Kg/jour).

13/44
Programme de Surveillance et de Suivi Environnemental Société SFPCA, SARL

Rejets liquides : Les seuls rejets liquides issus de l’exploitation de la carrière sont de type
domestique, et sont estimés à 200 litres par jour (20 litres/ personne/jour x 11 = 220 litres/jour).
La société installera des sanitaires amovibles et vidangeables à la fin de chaque journée.
Les eaux pluviales seront drainées à travers des fossés de ruissellement, le terrain à des dénivelés
qui empêchent la stagnation des eaux de pluie.
Emissions atmosphériques : Seules des émissions de poussières seront générées par l’activité de
la carrière. Les émissions atmosphériques émanant à partir des activités d’extraction par les
engins d’exploitation et de transport seront maîtrisées par l’entretien régulier du matériel roulant.
Bruit : Le niveau de bruit généré par l’exploitation de la carrière ne dépassera pas la limite fixée
par les normes internationales qui est de 70 dB(A).
Tableau IV: Déchets produits

Type Quantité Source


Rejets liquides 20 / litres/jour par Consommation en
domestiques personne eau
Rejets liquides présente sur le
site soit 11 x 20 =
220 litres par jour
Rejets solides Quantité rejetée Activités du
Déchets solides domestiques 200 g /personne/ personnel
jour soit 2,2 kg par
jour
Emissions atmosphériques CO2, poussières Variable Engins + Activité
Bruits et vibrations Nuisances <70 dB Mise en service des
sonores engins

 Fonctionnement de la carrière :

L'exploitation fonctionnera 6 jours sur 7 pendant les jours ouvrables de l’année.


En se basant sur la loi 27-13 relative aux carrières et ses textes d’application (Arrêté n° 123.18 du
ministère de l’équipement, de la logistique et de l’eau, promulguée le 8 Mars 2018), les horaires
de travail sont :
- Du 1er avril au 30 Septembre : de 6 h 00 mn jusqu'à 19 h 00 mn.
- Du 1er Octobre au 31 Mars : de 7 h 00 mn jusqu'à 17 h 00 mn.

14/44
Programme de Surveillance et de Suivi Environnemental Société SFPCA, SARL

 Planning prévisionnel :

Tableau V : Planning prévisionnel

Phases du projet Année 1 Année 2 Année 3 Année 4 Année 5 Année …. Année 20

T1 T2 T3 T4 T1 T2 T3 T4 T1 T2 T3 T4 T1 T2 T3 T4 T1 T2 T3 T4 T1 T2 T3 T4 T1 T2 T3 T4

Autorisations
administratives

Phase d'Aménagement

Phases Phase 1
d'Exploitation
Phase 2

Phase 3 ….. ….. ….. …..

Phase 1

Phases de Phase 2
Réhabilitation
Phase 3

Démantèlement 6 mois après la fin de la dernière phase d'exploitation de la carrière

Tn : Trimestre de l’année

15/44
Programme de Surveillance et de Suivi Environnemental Société SFPCA, SARL

Article 3 : Cadre législatif


La société Fallah de Production de Carbonates s'engage à respecter les textes législatifs et
réglementaires en vigueur, notamment :
1. Dans le domaine des carrières

- La loi n° 27-13 relative aux carrières, promulguée par le dahir n° 1-15-66 du 21 Chaabane
1436 (09/06/2015) est une nouvelle loi qui repose sur des principes fondamentaux dans le
domaine des carrières notamment :
o La structuration et la gestion transparente de l’activité
o La facilitation des procédures d’ouverture et d’exploitation des carrières
o La préservation de l’environnement à travers la présentation des rapports
annuels sur la situation environnementale des carrières
o L’obligation du réaménagement du site après la fermeture de la carrière
o Le renforcement du contrôle
o La mise en place de dispositif de pilotage et de suivi global de l’activité
d’exploitation des carrières
- Le décret N° 2-17-369 portant application de la loi N°27-13 de 2015 relatif aux carrières
vise à fixer les modalités de préparation et d'adoption du projet de plan de gestion des carrières et
les documents qu’il comporte, et ce, afin d’organiser et rationaliser l’exploitation des carrières
dans le cadre de la transparence et de la responsabilité, selon les besoins de développement
économique et social du Royaume.

2. Dans le domaine de l’environnement


- La loi 11-03 relative à la protection et la mise en valeur de l’environnement,
- La loi 12-03 relative aux études d’impact sur l’environnement et ses décrets d’application ;
- Le décret n° 2-04-563 du 5 Kaada 1429 (4 novembre 2008) relatif aux attributions et au
fonctionnement du CNEIE et du CREIE,
- Le décret n° 2-04-564 du Kaada 1429 (4 novembre 2008) fixant les modalités d’organisation
et de déroulement de l’enquête publique relative aux projets soumis aux études d’impact sur
l’environnement.
- La loi cadre n°99-12 portant charte nationale de l’environnement et du développement
durable.
- La loi n°49.17 relatif à l’évaluation environnementale.
Cette loi, s’inscrit dans le cadre de l’application des dispositions de la loi cadre n°99.12 portant
charte nationale de l’environnement et du développement durable, qui prévoit la révision de la
loi n°12.03 relative aux études d’impact sur l’environnement. Il vise à soumettre à l’évaluation
environnementale stratégique les politiques publiques, les programmes et les plans de
développement.

3. Dans le domaine de l’eau


- La loi 36-15 sur l’eau, et les textes d’applications de la loi 10-95 sur l’eau ;
- Le décret n° 2-05 – 1326 du 25 juillet 2006 relatif aux eaux à usage alimentaire,
- La norme marocaine NM 03.7.002-1990 relative au contrôle et surveillance de l’eau dans
les réseaux d’approvisionnement public,
- La norme marocaine NM 03.7.00.1 relative à la qualité des eaux d’alimentation humaine ;

16/44
Programme de Surveillance et de Suivi Environnemental Société SFPCA, SARL

- Le décret n° 2- 97 – 875 du 4 février 1998 relatif à l’utilisation des eaux usées,


- Le décret n°2 -97- 787 du 4 février 1998 relatif aux normes de qualité des eaux et à
l’inventaire du degré de pollution des eaux,
- L’arrêté conjoint du ministre de l'équipement et du ministre chargé de l'aménagement du
territoire, de l'urbanisme et de l'habitat et de l'environnement n° 1276-01 du 10 chaabane 1423
(17 octobre 2002) portant fixation des normes de qualité des eaux destinées à l’irrigation.
- Le décret n° 2-04-553 du 24 Janvier 2005 relatif aux déversements, écoulements, rejets,
dépôts directs ou indirects dans les eaux superficielles ou souterraines.
- Le décret n° 2-05-1533 du 14 moharrem 1427 (13 février 2006) relatif à l'assainissement
autonome,
- L’arrêté conjoint du Ministre de l’équipement et au Ministre chargé de la l’aménagement
du territoire, de l’urbanisme, de l’Habitat et de l’environnement n°277-01 portant fixation des
normes de qualité des eaux superficielles utilisées pour la production de l’eau potable,
- L’arrêté conjoint du Ministre de l’Intérieur, du Ministre de l’Aménagement du territoire, de
l’Eau et de l’Environnement, du ministre des Finances et de la Privatisation, du Ministre de
l’Industrie, du Commerce et de la Mise à niveau de l’économie, du Ministre de l’Energie et des
Mines et du Ministre du Tourisme, de l’Artisanat et de l’Economie Sociale n°1180-06 du 12 juin
2006 fixant les taux de redevances applicables aux déversements des eaux usées et définissant
l’unité de pollution,

- L’arrêté conjoint du Ministre de l’Intérieur, du Ministre de l’Aménagement du territoire, de


l’Eau et de l’Environnement, du ministre des Finances et de la Privatisation, du Ministre de
l’Industrie, du Commerce et de la Mise à niveau de l’économie n° 1607-06 du 25 juillet 2006
portant fixation des valeurs limites spécifiques des rejet domestique.

4. Dans le domaine de l’air


- La loi 13-03 relative à la lutte contre la pollution de l’atmosphère et son décret
d’application
- Décret n°2-09-286 du 20 Hija 1430 (8 décembre 2009) fixant les normes de qualité de l’air
et les modalités de surveillance de l’air,
- Décret n° 2-09-631 du 23 Rajeb 1431 (6 juillet 2010) fixant les valeurs limites de
dégagement, d’émission ou de rejet de polluants dans l’air émanant de sources de pollution fixes
et les modalités de contrôle.

5. Dans le domaine de la gestion des déchets solides


- Loi 28-00 : relative a la gestion des déchets solides et a leur élimination
- Décret d’application n ° 2-07-253 du 14 rejeb 1429 (18 juillet 2008) portant classification
des déchets et fixant la liste des déchets dangereux,
- Décret n° 2-09-139 du 25 joumada I 1430 (21 mai 2009) relatif à la gestion des déchets
médicaux et pharmaceutiques.
- Décret n°2-09-538 du 5 Rabii II 1431 (22 mars 2010) fixant les modalités d’élaboration du
plan directeur national de gestion des déchets dangereux
- Loi 23-12 modifiant la loi 28-00 relative à la gestion des déchets et à leur élimination
- - Décret n°2-14-85 du 28 Rabi I 1436 (20 Janvier 2015)
- Loi 77-15 relative à l’interdiction de la fabrication, de l’importation, et l’utilisation de sacs

17/44
Programme de Surveillance et de Suivi Environnemental Société SFPCA, SARL

en matières plastiques

6. Dans le domaine de l’urbanisme


- Dahir n° 1-60-063 du 25/05/1960 (30 hija 1379) relatif au développement des
agglomérations rurales (B.O. 8 juill. 1960) ;
- Loi 12-90 relative à l’urbanisme (17 juin 1992).
- Décret n°2-92-832 du 27 rebia II 1414 (14 octobre 1993) est celui pris pour l’application de
la loi n°12-90
- Décret n°2-13-424 du 24 Mai 2013 portant promulgation du règlement général de
construction fixant les conditions d’octroi des autorisations de construire, de lotir et de créer des
groupes d’habitations et de morceler.
- Loi n°66-12 relative au contrôle et à la répression des infractions en matière d’urbanisme et
de construction, elle modifie et complète la loi n°12-90 relative à l’urbanisme.

7. Dans le domaine de l’investissement


- Dahir nº 1-19-18 du 7 joumada II 1440 (13 février 2019) portant promulgation de la loi n°
47-18 portant réforme des centres régionaux d'investissement
- Loi-cadre n° 18-95 formant charte de l'investissement ;
- Décret n° 2-00-895 du 6 kaada 1421 (31 janvier 2001) de la loi-cadre n° 18-95 formant
charte de l’investissement tel qu’il a été modifié et complété par le décret n°2-04-847 du 8
ramadan 1425 (22 octobre 2004).

8. Dans le domaine du travail


- Loi 65-99 relative au code du travail et ses textes réglementaires
- Loi n°18-12 relative à la réparation des accidents du travail.

9. Établissements classés insalubres, incommodes ou dangereux


- Le Dahir du 3 chaoual 1332 (25 août 1914) portant réglementation des établissements
insalubres, incommodes ou dangereux
- Arrêté viziriel du 22 joumada II 1352 (13 octobre 1993) portant classement des
établissements insalubres, incommodes ou dangereux.

10. Dans le domaine de la gestion des communes


- Loi organique n°113-14 relative aux communes relative aux communes.

11. Dans le domaine du transport


- Loi n°16-99 relative au transport routier et ses textes d’application
- Loi n°52-05 portant code de la route
- Loi n°116-14 modifiant et complétant la loi n°52-05 relative au Code de la route

12. Dans le domaine de l’énergie


- Loi n° 47-09 relative à l'efficacité énergétique
- Loi n° 13-09 relative aux énergies renouvelables, promulguée par Dahir n° 1-10-16 du 26
Safar 1431 (11 février 2010)
- Décret n° 2-13-874 du 20 Hija 1435 (15 Octobre 2014) pris pour l’application de
l’application de la loi 47-09.
- Loi n°58-15 modifiant et complétant la loi n°13-09 relative aux énergies renouvelables

18/44
Programme de Surveillance et de Suivi Environnemental Société SFPCA, SARL

13. Dans le domaine du tourisme


- Décret n° 2-08-651 du 21 joumada II 1430 (15 juin 2009) fixant les attributions et
l'organisation du ministère chargé du tourisme (B.O. n° 5792 du 3 décembre 2009) ,

14. Lois et textes régissant le domaine forestier et les sols


- Dahir du 25 Juillet 1969 sur la défense à la restauration des sols.
- Dahir du 20 Hija 1335 (10 Octobre 1917) sur la conservation et l'exploitation des forêts;
- Arrêté viziriel du 04/09/1918 relatif aux mesures à prendre en vue de prévenir les
incendies de forêts,
- Cahier des conditions générales du 21/10/1948 concernant l’occupation temporaire du
domaine forestier,
- Dahir portant loi n° 1-76-350 du 25 ramadan 1386 (20 septembre 1976) relatif à
l'organisation de la participation des populations au développement de l'économie forestière.
- Arrêté du ministre délégué auprès du ministre de l'agriculture, du développement rural et
des eaux et forêts, chargé des eaux et forêts n° 1855-01 du 6 moharrem 1423 (21 mars 2002)
fixant les limites, conditions et modalités de demande et d'octroi de la compensation pour mises
en défens du domaine forestier à exploiter ou à régénérer.

15. Textes régissant les appareils à pression de gaz


- Dahir du 12 Janvier 1955 (18 Joumada I 1374) (B.O n°2207 du 11 février 1955) portant
règlement sur les APG, complété par le dahir n° 1-62-302 du 22 Chaabane 1382 (18 janvier 1963)
(B.O n°2623 du 1er février 1963);
- Circulaire n° 2456 du 02 décembre 2005 relative aux agréments des organismes de
contrôle réglementaire des appareils à vapeur et à pression de gaz;
- Arrêté du sous-secrétaire d’état au commerce et à l’industrie du 11 Avril 1957 relatif aux
appareils extincteurs d’incendie. (B.O n°2323 du 3 mai 1957);
- B.O. n° 2571 du 02 février 1962) relatif aux caractéristiques des GPL, modifié et complété
par arrêté de la ministre de l’énergie des mines de l’eau et de l’environnement n°699-09 du 25
mars 2009 (B.O n° 5736 du 21 mai 2009);
- Circulaire n° 01-09 du 8 janvier 2009 relative au renforcement du contrôle des appareils à
pression de gaz pétrole liquéfiés (GPL).
- Arrêté conjoint du ministre de l’énergie et des mines, du ministre des travaux publics, de la
formation professionnelle et de la formation des cadres et du ministre des transports n°1263-91
du 9 Choual 1413 (1er Avril 1993) approuvant le règlement général relatif aux normes de sécurité
applicable aux centres emplisseurs, aux dépôts en vrac ou en bouteilles et aux stockages fixes à
usage industriel ou domestique de gaz de pétrole liquéfiés ainsi qu’aux conditionnement, la
manutention, le transport et l’utilisation de ces produits (B.O n°4201 du 5 mai 1993).
- Dahir du 22 Juillet 1953 portant règlement sur les appareils à pression de vapeur et ses
arrêtés d’applications
- Décret n°2-94-503 du 23-09-1994 tel qui a été modifié et complété.
- Arrêté du ministre des travaux publics du 14 avril 1956 portant réglementation sur la
production de l’énergie électrique régissant l’emploi des groupes électrogènes et au
transformateur électrique

La société SFPCA s'engage à obtenir les autorisations nécessaires pour l’extension et l’exploitation de la
carrière.

19/44
Programme de Surveillance et de Suivi Environnemental Société SFPCA, SARL

La société SFPCA s'engage à

 Limiter la vitesse de circulation des camions à 20 km/ heure,


 Arroser fréquemment et régulièrement les pistes de circulation des engins et des camions
ainsi que les zones d’émanations des poussières
 Installer les panneaux de signalisation (limitation de vitesse, accès interdit)
 Bâcher les camions avant une fois chargés et avant de sortir de la carrière,
 Réhabiliter la partie déjà exploitée avant d’entamer l’exploitation de la partie sujette de
l’extension
 Réhabiliter la zone d’extension de la carrière au fur et à mesure de l’avancement de
l’exploitation;
 Faire une caractérisation initiale de l’environnement du site de la carrière avant la reprise
des activités d’extraction,
 Assurer le suivi de l’état de l’environnement par un laboratoire agréé et spécialisé
 Faire des analyses de la qualité des ressources en eau par un laboratoire spécialisé et agréé
en concertation avec l’ABH de BC.
 Avoir l’autorisation de l’ABHBC pour tout creusement de puits, de forages et pour
l’accumulation des eaux.
 Effectuer un piézomètre non exploitables au niveau du site de la carrière, et prendre en
considération la profondeur des eaux souterraines (ici 19.8 m) quant à la profondeur maximale
à atteindre lors de l’exploitation de la carrière ;
 Arrêter l’exploitation à + 5 m au-dessus des 1ères eaux souterraines
 Instaurer un suivi médical et essentiellement les maladies respiratoires des
ouvriers employés à la carrière
 Assurer qu’une partie non négligeable des matériaux extraits soient utilisés dans les travaux
routiers et la fabrication des briques et des travaux publics tout-venants etc
 Planter des eucalyptus autour de la carrière pour pallier au problème de dispersion des
poussières
 Présenter des analyses actualisées de la qualité des eaux souterraines au niveau du site de la
carrière ;
 Réhabiliter l'ancienne cavité exploitée avant le redémarrage du projet ;
 Faire le suivi hebdomadaire du niveau piézométrique
20/44
Programme de Surveillance et de Suivi Environnemental Société SFPCA, SARL

 Assurer le suivi mensuel de la qualité des eaux et ce en concertation avec l'Agence du Bassin
Hydraulique du Bouregreg et de la Chaouia.
 Confier à une société spécialisée et autorisée l’élimination de tous les déchets dangereux, et
ce dans le but d’éviter les impacts engendrés par la mauvaise gestion de ce type de déchets au
niveau du site de la carrière
 à ne jamais faire les entretiens des véhicules sur le site de la carrièe (tout entretien s’pérera en
dehors du site et à des endroits autorisés).

21/44
Programme de Surveillance et de Suivi Environnemental Société SFPCA, SARL

Article 4 : Programme de surveillance et de suivi environnemental


A. Résumé des principaux impacts et de l’intensité des principaux impacts (avant mise en
place des mesures d’atténuation)

Tableau VI : Matrice d'identification et d'évaluation des impacts du projet

Milieux socioéconomique
Bruits et vibrations

Eau souterraine
Qualité de l’air

Eau de surface

Biodiversité

Paysage
Sol
Phase d’aménagement In In 0 In 0 In In
L L 0 L L L
-- -- + - 0
Phase d’exploitation
Extraction matériaux In In In In In In +
L L 0 L L L L
- - - - - --
Transport intra - carrière In In In +
L L 0 0 L 0 0
- - -
Stockage des stériles 0 0 0 In In 0
0 L 0 L
- --
Evacuation des matériaux In In 0 0 0 0 In
L L L 0
- -- -
Phases de réhabilitation In In In + ++ 0 ++
L L 0 L
- - -
Phase de démantèlement In In In 0 ++ ++ 0
L L 0 L
- - -

Impact positif élevé (+++) ; moyen (++) ; faible (+). Impact négligeable ou insignifiant (0). Impact négatif
élevé (---) ; moyen (--) ; faible (-) Impact direct (d); indirect (i). Impact continu (c); intermittent (in). Impact
de portée locale (l); régionale (r) ; nationale (n) ; etc.

 Impacts Positifs

Le projet de mise en place de cette carrière est destiné principalement à la production des
matériaux calcaires. Elle se situe dans une zone riche en calcaires et dans une zone dédiée à
l'exploitation des carrières (existence de plusieurs carrières dans cet endroit). Ce projet représente
investissement d'une importance modérée estimé à 1,5 MDH dans la région.

22/44
Programme de Surveillance et de Suivi Environnemental Société SFPCA, SARL

La production globale de la future carrière est estimée à 55 000 m3 par an. L'extraction des
matériaux se fera mécaniquement à l'aide des brises roches et marteaux. Cette carrière permet
aussi de valoriser les ressources naturelles de la région, et de produire des matériaux calcaires
dont la qualité répond aux exigences des industries concernées.

En outre, ce projet va contribuer au développement socio-économique de sa région, par la


création de 11 emplois permanents comme postes d’emplois durables et des dizaines d’emplois
temporaires, et par l’investissement d’une somme importante avec un apport de la TVA perçue
par la commune (impôts sur les carrières), et des taxes liées à l’activité d’extraction.

 Impacts négatifs
L’ouverture de la carrière aura comme impacts négatifs :
o A la phase d’aménagements et d’installation :
- Augmentation de la circulation des camions transportant des matériaux de clôture
et de mise en place des sanitaires et bureaux modulables : l’impact se ressentira sur la
route régionale N°305,
- Emanations des poussières par l’aménagement de l’aire à exploiter et installation
de merlon autour de l’aire,
- Dégagement des gaz d’échappement par les engins utilisés dans les excavations des
sols et le remaniement des terres superficielles (décapage),
- La présence des ouvriers exerçant les activités d’aménagements et d’installation ;
cette présence gère des rejets liquides domestiques à raison de 20 litres par personne et
par jour, et les rejets solides ménagers à raison de 200 grammes par personne et par jour.

o A la phase d’exploitation :
- Impacts dus aux émanations des poussières au niveau des lieux d’extraction par les
pelles mécaniques et les chargements des camions par les chargeuses sur pneus,
- Rejets des pierres et des poussières au moment du transport des matériaux des
lieux d’extraction vers les aires de stockage des matériaux avant expédition vers les clients.
- Impacts liés à la présence du personnel employé (11) au niveau de la carrière, Cette
présence génère des rejets liquides (220 litres par jour) dans les sanitaires amovibles et
vidangeables, et les rejets solides domestiques (2,2 kg par jour) vont être rejetés dans des
containers fermants hermétiques et couverts.
23/44
Programme de Surveillance et de Suivi Environnemental Société SFPCA, SARL

- Impacts de circulation des engins d’extraction au sein de la carrière et des camions


bâchés transportant les matériaux extraits depuis la carrière vers les lieux d’utilisation à
travers la route régionale N°305.

24/44
Programme de Surveillance et de Suivi Environnemental Société SFPCA, SARL

B. Plan d’atténuation

Tableau VII : Plan d'atténuation des impacts des activités de la carrière

Calendrier de
Impacts Importance Responsabilité
Phases Milieu concerné Mesures préconisées mise en
appréhendés de l’impact institutionnelle
œuvre
-Arrosage à l’eau la zone à aménager ;
Poussières La société Fallah de
Atmosphère Faible à -Entourer la carrière par un écran végétal; Les 3 premiers
Aménagement Modification du Production de
Paysage moyenne mois
paysage - Collecter, trier et transporter les déchets Carbonates
ménagers vers la décharge communale.

-Respecter le mode d’extraction et le


phasage ;
- Arrêter l’extraction à +5 m au-dessus
de la nappe phréatique;
-L’approvisionnement du gasoil se fera
au niveau de la station services la plus
proche;
-Contrôler l’état des engins et des La société Fallah de Durant toute la
Risque de Faible à machines de la carrière et s’assurer de
Exploitation Production de phase
contamination moyen
l’absence de toutes fuites d’huiles et Carbonates d’exploitation
d’hydrocarbures ;
- Aucun stockage des hydrocarbures
Sol et ressources en ne sera sur le site;
eau
- Interdire le lavage des engins sur le
site de la carrière;
- Prévoir des sanitaires amovibles et
vidangeables à chaque fin de la
journée pour les rejets liquides des
25/44
Programme de Surveillance et de Suivi Environnemental Société SFPCA, SARL

ouvriers;
-Collecter les déchets domestiques
des ouvriers dans des sacs fermants
puis les acheminer à la fin de chaque
journée vers la décharge la plus
proche en concertation avec la
commune.
-Eviter le travail en périodes de vents
Bruits, forts;
-Arroser fréquemment les endroits La société Fallah de Durant toute la
poussières Faible à
Atmosphère d’envol des poussières par l’eau Production de phase
moyen
Carbonates d’exploitation
amenée dans des citernes;
- Nettoyer régulièrement le site de la
carrière.
-planter un écran végétal autour de la
carrière; La société Fallah de Durant toute la
Faible à
Paysage Modification Production de phase
moyen -Veiller à ce que la pente ne soit pas
Carbonates d’exploitation
trop importante pour permettre la
fixation des terres végétales déposées.
- Planter un écran végétal autour du site de
la carrière,

- Arrosage des points d’envol des


poussières, La société Fallah de Durant toute la
Activités agricoles Poussières Moyenne Production de phase
-Ne pas travailler pendant les périodes
Carbonates d’exploitation
de vents forts,
- Bâchage des camions,
- limitation de vitesse de la circulation,
- Respect de la charge autorisée des
camions.
26/44
Programme de Surveillance et de Suivi Environnemental Société SFPCA, SARL

-Utiliser les EPI pour l’ensemble des


ouvriers;
-Assurer les conditions de sécurité et
d’hygiène nécessaires à la bonne La société Fallah de
santé des ouvriers affectés à la Production de
Ouvriers Insécurité Forte carrière en particulier, leur Carbonates Durant toute la
alimentation en eau potable et la phase
salubrité. d’exploitation
- Mettre en place une trousse
médicale de premiers soins.
- planter une clôture délimitant le site
et régulant l’accès aux personnes
Insécurité autorisées; La société Fallah de Durant toute la
Population Forte -la garde en permanence du site de la Production de phase
Carbonates d’exploitation
carrière.
- Respecter les servitudes de 10m par
rapport aux riverains.
-Éviter les surcharges et respecter le
tonnage autorisé;
-Limiter la vitesse des camions de
Exploitation transport des matériaux extraits; La société Fallah de Durant toute la
Faible à -Remettre en état toute modification
infrastructure Dégradation Production de phase
moyen
au niveau des routes d’accès au site Carbonates d’exploitation
routière
en concertation avec la commune et la
DPETL.
- Participation à l’aménagement de la
piste en collaboration avec les autres
27/44
Programme de Surveillance et de Suivi Environnemental Société SFPCA, SARL

exploitants de carrière en
concertation avec la commune.

-Remplir les excavations à partir des


matériaux locaux,
- Réduire les pentes et aplanir les lieux
en vue d’éviter les ravinements,
- Assurer l’insertion satisfaisante de
l’espace affecté par l’exploitation dans
le paysage, compte tenu de la
vocation ultérieure du site,
- Choisir les espèces végétales pour le
reboisement en concertation avec les
services du Haut-commissariat aux La
Risque de Eaux et Forêts et à la Lutte contre la réhabilitation
Désertification et de la direction La société Fallah de
-Sol et ressources contamination Faible à se fait à la fin
Réhabilitation Régionale de l’Agriculture, Production de
en eaux, et paysage moyen de chaque
Carbonates
- Décaper les aires de circulation et les phase
aires et de travail, d’exploitation
- Nettoyer et remettre en état
l’ensemble des lieux affectés par
l’exploitation et les installations de
toute nature inhérente à
l’exploitation,
- Libérer le site, en fin d’exploitation,
de tous les matériels, stockages et
installations fixes ou mobiles, mise en
place durant les travaux d’extraction,
- Aucun dépôt ou épave ne doit
subsister sur le site.
28/44
Programme de Surveillance et de Suivi Environnemental Société SFPCA, SARL

Site de la carrière La société Fallah de


Alentours et site Limitation des travaux dans le temps Juste après la
Démantèlement Moyen Production de
et paysage de la carrière réhabilitation
et dans l’espace, Carbonates

29/44
Programme de Surveillance et de Suivi Environnemental Société SFPCA, SARL

 Mesures d'atténuation
La société Fallah de Production de Carbonates s'engage à prendre toutes les dispositions
nécessaires en vue de protéger le milieu biophysique et humain de toutes sortes de pollution
et/ou nuisances issues de son activité, notamment les mesures d'atténuation suivantes :

1. Mesures à prendre durant la phase d’aménagement

- Planter une clôture autour de la carrière,


- Planter un écran végétal autour de la carrière,
- Mettre en place des panneaux de signalisation, des dangers et des limites de sécurité en concertation
avec la direction provinciale de l’équipement du transport de la logistique et de l’eau et conformément
au plan d’accès et de signalisation prévu par la réglementation en vigueur,
- Mettre en place un panneau indiquant en caractères apparents l’identité de l’exploitant et la référence
de l’autorisation d’exploitation, qui sera placée à l’entrée principale du site,
- Délimiter la zone d’extraction par l’installation des bornes et ceinturer les bordures du terrain de la
carrière d’un merlon végétalisé,
- Installer une clôture, barrière, et prévoir des édifices modulaires : guérite, local administratif et autres
installations selon le plan de masse,
- Maintenir et entretenir les accès afin de faciliter la circulation des engins et des camions pour réduire le
maximum l’emprise des accès.
- Imposer aux conducteurs des camions des vitesses limitées autour du site et des précautions strictes de
vigilance à l’entrée et à la sortie de la carrière et de la route régionale R305 ;
- Fournir aux ouvriers le port des EPI,
- Eviter le dégagement des poussières, par arrosage régulier à l’eau des sites des travaux, et le bâchage
des camions de transport et aussi éviter le travail en périodes de vents forts,
- Utiliser des engins en bonne état de fonctionnement afin d’éviter toute source de pollution
atmosphérique,
- Utiliser des sanitaires amovibles et vidangeables, qui seront vidangés à la fin de chaque journée dans
des endroits appropriés.
- Faire évacuer les déchets au fur et à mesure de la production vers la décharge la plus proche en
concertation avec la commune,
- Contrôler l’état des engins et des machines,
- S’assurer de l’absence de toutes fuites d’huiles et d’hydrocarbures,
- Ne pas entretenir (vidange, etc…) les engins sur le site, cette opération doit être réalisée hors site dans
un milieu autorisé et réservé à cet effet,
30/49
Programme de Surveillance et de Suivi Environnemental Société SFPCA, SARL

- Réaliser les analyses et les mesures prévues par le programme de suivi et de surveillance avant le
démarrage de l’exploitation,
- Remettre en état les lieux touchés par les travaux d’aménagement.

2. Mesures à prendre durant la phase d’exploitation

Vis-à-vis la sécurité au sein de la carrière :


- Mettre une clôture délimitant le site et régulant l’accès aux personnes autorisées,
- Planter un écran végétal autour de la carrière,
- Implanter des enseignes de signalisation routières adéquates à l’entrée et à la sortie de la
carrière et ou tout au long de la piste empruntée par les engins et les véhicules.
- Assurer la garde permanente de la carrière,
- Assurer l’entretien de la route desservant la carrière (au niveau de l’accès),
- Adopter un horaire de travail adéquat selon les exigences de la loi 27-13 relative aux carrières et ses
textes d’application,
- Ne pas travailler la nuit.
- Confier des déchets dangereux produits au niveau de la carrière à une société spécialisée et autorisée
- Confier les opérations des vidanges des sanitaires amovibles à une société et autorisée
Vis-à-vis l’émanation de la poussière : Activités agricoles

- Eviter le travail pendant la période ventée,


- Arroser fréquemment les endroits d’envol de la poussière (pistes). Cette eau sera ramenée dans des
citernes,
- Nettoyer régulièrement le site de la carrière. Les poussières collectées seront intégrées dans les
produits de décapage pour assurer la réhabilitation du site,
- Bâcher les camions assurant le transport des matériaux extraits,
- Limiter la vitesse de circulation des camions ;
- Respecter la charge et le tonnage autorisé dans le transport des matériaux.
Vis-à-vis le mode d’exploitation et le phasage :

- Respecter le mode d’extraction et le phasage préétabli comme suit :


 Garder une marge de sécurité de 10 m par rapport aux terrains limitrophes de la zone exploitée,
 Exploiter la carrière sous forme de gradins de 5 m chacun.
 Démarrer l’exploitation à la côte : 698 m.
 Arrêter l’exploitation à la côte : 683 m.
 Arrêter l’extraction à +5 m au-dessus des 1ères eaux souterraines.,
31/49
Programme de Surveillance et de Suivi Environnemental Société SFPCA, SARL

Vis-à-vis les ressources en eau:

- Exécuter un piézomètre non exploitable en concertation avec l'Agence du Bassin Hydraulique du


Bouregreg et de la Chaouia,
- Assurer le suivi du niveau piézométrique ainsi que celui de la qualité des eaux souterraines
- Arrêter les excavations à 5 mètres au-dessus du niveau des eaux souterraines
- Contrôler l’état des engins et des machines de la carrière et s’assurer de l’absence de toutes fuites
d’huiles et d’hydrocarbures,
- Interdire le lavage des engins sur le site de la carrière,
- Eviter l’écoulement de tout produit nocif vers les ressources en eaux,
- Présenter une demande d’autorisation auprès de l’agence bassin hydraulique dans le cas de pompage
ou de stockage des eaux,
Vis-à-vis les rejets liquides, solides et les eaux pluviales:

- Eviter tout brûlage de déchets sur le site et faire évacuer les déchets solides vers la décharge la plus
proche en concertation avec la commune.
- Entretenir les sanitaires amovibles et vidangeables pour les eaux usées des ouvriers,
- Assurer le drainage des eaux pluviales,
- Se conformer à la législation en vigueur en matière de gestion et d’élimination des déchets (la loi 28-00
relative à la gestion et à l’élimination des déchets),
Vis-à-vis les vibrations et le bruit :

- Assurer une sonorisation inférieure au seuil de tolérance de 70 décibels à la périphérie du périmètre


de la carrière.
Vis-à-vis la santé et la sécurité du personnel :

- Fournir aux ouvriers des équipements de protection individuelle, notamment des casques, bottes, des
vêtements de protection, des gants et des masques,
- Réduire le risque par le contrôle de l’ordre, de la propreté et de l’éclairage de la carrière,
- Assurer les conditions de sécurité et d’hygiène nécessaires à la bonne santé des ouvriers affectés à la
carrière en particulier, leur alimentation en eau potable et la salubrité des locaux,
- Mettre en place une trousse médicale de premiers soins.
- Fournir au personnel employé à la carrière de l’eau potable (eau de table et minérale disponible sur le
marché), l’arrosage se des pistes et lieux de dégagements des poussières se fera à partir des eaux
puisées à partir du puits à régulariser auprès de l’ABH BC

32/49
Programme de Surveillance et de Suivi Environnemental Société SFPCA, SARL

- Durant la phase d’exploitation, la consommation en eau potable au niveau de la carrière pour les
besoins des ouvriers est estimée à 1000 litres/jour en raison de 25 litres/personne/jour (25x11=275
litres/jour).
- L’eau est amenée dans une Citerne alimentaire pour assurer l’alimentation en eau potable des ouvriers.
- L’eau utilisée dans l’arrosage sera puisée à partir du puits creusé, régularisation en cours de l’ABH BC ,
une demande est déposée à l’ABH BC
- La société Fallah de Production de Carbonates s’engage à respecter les niveaux sonores préconisés par
l’OMS
Vis-à-vis de l’infrastructure routière et de la piste de 10 m desservant le site :

Les mesures à prendre par la société Fallah de Production de Carbonates par rapport à la piste 10 m qui
traverse le site du projet sont :

 Limitation des vitesses de circulation des camions et tout véhicule utilisé par la société,
 Bâchage obligatoire des camions,
 Respect des charges autorisées des camions
 Implantation d’une signalisation de circulation tout le long de la piste,
 Participation à l’entretien et la maintenance de la piste
 Implantation de signalisation indiquant l’existence d’une carrière
 Implantions d’enseigne de STOP au croisement de la piste avec la RR305 et les autres pistes

- Imposer une vitesse de circulation des camions de transport des matériaux extraits respectant
les signalisations,
- Contrôler visuellement l’état des voies de circulation durant toute la phase d’exploitation.
- Remettre en état toute modification de la route régionale R305 au niveau du PK 104 + 800 en
concertation avec la DPETLE et la commune.
- Ne pas intégrer les poussières collectées avec les produits de décapage et ce dans le but de ne
pas altérer sa composition.

3. Mesures à prendre durant la phase de réhabilitation


La société Fallah de Production de Carbonates s’engage à
- Réaliser la réhabilitation des zones exploitées au fur et à mesure de l’avancement des
exploitations de la carrière conformément à la loi 27/13 sur les carrières et ses textes
d’application
- Assurer la remise en état de la carrière. Elle doit être coordonnée à l’exploitation
conformément aux plans de phasage des travaux et de remise en état du site ;
- Préserver l'équilibre naturel de la région, par le remplissage des excavations à partir des
matériaux locaux. Combler la zone exploitée et procéder à un apport de matériaux stériles et
matériaux de décapage,
- Réduire les pentes et aplanir les lieux en vue d’éviter les ravinements,
33/49
Programme de Surveillance et de Suivi Environnemental Société SFPCA, SARL

- L'insertion satisfaisante de l'espace affecté par l'exploitation dans le paysage, compte tenu de
la vocation ultérieure du site ;
- Choisir les espèces végétales pour l’écran et la réhabilitation en fonction de la palette des
plantes présentes dans les environs en concertation avec les services du Haut-commissariat
aux Eaux et Forêts et à la Lutte Contre la Désertification et de la de Direction Régionale de
l'Agriculture;
- Décaper les aires de circulation et les aires de travail ;
- Nettoyer et remettre en état l’ensemble des lieux affectés par l’exploitation et les installations
de toute nature inhérentes à l’exploitation.

 Le site doit être libéré, en fin d’exploitation, de tous les matériels, stockages et
installations fixes ou mobiles, mis en place durant les travaux d’extraction. Aucun dépôt
ou épave ne doit subsister sur le site.

 Réhabilitation du site de la carrière


L’objectif recherché est la remise en état en fin d’exploitation de la carrière en essayant de réparer
autant que faire se peut les dégâts présentant un impact visuel, d’assurer la sécurité du site et
d’effectuer, dès que possible, une meilleure intégration de la carrière dans son environnement.
A ces objectifs de réaménagement, il convient d’imputer les préoccupations permanentes de la
société Fallah de Production de Carbonates pour la minimisation des nuisances éventuelles même
si elles sont faibles, ainsi que le souci permanent de sécuriser le site pendant et après
l’exploitation.
Les travaux de réaménagement du site après l’exploitation de la carrière seront combinés avec
l’exploitation et ont pour but d’assurer la sécurité du site pendant l’exploitation et après l’arrêt
des travaux et d’accélérer la réintégration paysagère de la carrière dans son environnement en
tenant compte des potentiels locaux. Pour ce faire, il sera procédé au talutage du front
d’extraction dans la masse afin de prévenir contre les chutes de personnes, le but étant de
produire un talus à faible pente permettant à une personne de subir un roulement et non pas une
chute, d’apporter de la terre végétale, de planter les talus et zones identifiées et choisies et de
mettre en place un « mur » naturel constitué de rochers et de végétaux au bord de l’excavation
afin d’empêcher tout rapprochement d’individus et d’animaux vers le bord de l’excavation (Il s’agit
de réaliser, en plus de la clôture grillagée, une clôture naturelle avec des matériaux naturels
rocheux).
34/49
Programme de Surveillance et de Suivi Environnemental Société SFPCA, SARL

Pour ce faire, la société Fallah de Production de Carbonates s’engage à :


- Assurer la remise en état de la carrière et réaliser les travaux de réaménagement et de
réhabilitation au fur et à mesure de l’avancement de l’exploitation conformément aux plans de
phasage des travaux et de remise en état du site à la fin de chaque phase d’exploitation,
- Préserver l'équilibre naturel de la région, par le remplissage des excavations à partir des
matériaux locaux,
- Insérer d’une manière satisfaisante de l'espace affecté par l'exploitation dans le paysage,
compte tenu de la vocation ultérieure du site,
- Choisir les espèces végétales pour l’écran et la réhabilitation en fonction de la palette des
plantes présentes dans les environs en concertation avec les services du Haut-commissariat
aux Eaux et Forêts et à la Lutte Contre la Désertification et de la de Direction Régionale de
l'Agriculture de Casablanca-Settat.
- Décaper les aires de circulation et les aires de travail, nettoyer et remettre en état l’ensemble
des lieux affectés par l’exploitation et les installations de toute nature inhérentes à
l’exploitation. Le site doit être libéré, en fin d’exploitation, de tous les matériels, stockages et
installations fixes ou mobiles, mis en place durant les travaux d’extraction. Aucun dépôt ou
épave ne doit subsister sur le site.
- La société Fallah de Production de Carbonates s’engage à pas intégrer les poussières collectées
avec les produits de décapage et ce dans le but de ne pas altérer sa composition

35/49
Figure 7 : Profil en long de la réhabilitation de la carrière

36/44
Programme de Surveillance et de Suivi Environnemental Société SFPCA, SARL

Figure 8 : Profil en travers de la réhabilitation de la carrière

37/49
Programme de Surveillance et de Suivi Environnemental Société SFPCA, SARL

Figure 9 : Situation de la carrière de la société Fallah de Production de Carbonates après réhabilitation

38/49
Programme de Surveillance et de Suivi Environnemental Société SFPCA, SARL

C. Programme de surveillance des mesures d’atténuation :

Tableau VIII : Programme de surveillance et de suivi des mesures d'atténuation

Mesures Lieu / point de Méthodes et Fréquence des


Phases Milieu concerné Responsabilité
préconisées prélèvement équipement mesures

Arroser les endroits Arrosage à partir La Société Fallah de


des citernes d’eau Durant toute la
d’envol des Voisinage du site Production de
phase d’installation
poussières Carbonates

Evacuation des
déchets solides
vers la décharge
communale A la fin de chaque
Milieu physique
Phase d’installation de Les déchets journée durant La Société Fallah de
Gestion des déchets Au sein de la
la carrière (Air, Sol, eaux spéciaux seront toute la phase Production de
solides carrière
souterraines) confiés à une d’installation de la Carbonates
société spécialisée carrière
dans le traitement
de ce type de
déchets.
Vidange des A la fin de chaque La Société Fallah de
Gestion des rejets Sanitaires amovibles
sanitaires journée dans Production de
liquides vidangeables
amovibles endroits appropriés Carbonates
Vidange des La Société Fallah de
A la fin de chaque
Gestion des rejets Sanitaires amovibles sanitaires Production de
Milieu physique (Air, amovibles journée dans Carbonates
liquides vidange ables
Phase d’exploitation Sol, eaux souterraines) endroits appropriés

-Arrosage des voisinage de la Arrosage à l’eau Durant toute la La Société Fallah de


points et endroits carrière
39/49 par une citerne phase d’exploitation Production de
Programme de Surveillance et de Suivi Environnemental Société SFPCA, SARL

d’envol des d’eau Carbonates


poussières
-bâchage des
camions de
transport des
carbonates de
calcium
-Contrôle avant la
sortie des camions

Voisinage de Suivi de l’état des La Société Fallah de


engins Durant toute la Production de
Limiter le bruit l’habitation la plus
phase d’exploitation Carbonates
proche
Milieu physique (Air,
Sol, eaux souterraines) Evacuer les La Société Fallah de
Tous les jours
Gestion des déchets déchets solides Production de
Au sein de la durant la phase
solides vers la décharge Carbonates
carrière d’exploitation
communale
Entretenir l’écran Ecran végétal La Société Fallah de
Irrigation et A chaque fois que
Biodiversité (Flore) végétal autour de la entourant le site de Production de
entretien c’est nécessaire
Phase d’exploitation carrière la carrière Carbonates
Entretenir de
manière régulière la route régionale
R305 Durant toute la La Société Fallah de
l’accès au site, ainsi Contrôle visuel
phase d’exploitation Production de
que les enseignes
Carbonates
de signalisation.
Milieu humain

Limiter la vitesse de Site de la carrière et


Fixer le temps du Durant toute la La Société Fallah de
circulation des la route régionale
trajet phase d’exploitation Production de
véhicules R305
Carbonates

40/49
Programme de Surveillance et de Suivi Environnemental Société SFPCA, SARL

Mesurer La La Société Fallah de


Exploitation par hauteur des Production de
Gradins Par gradin
gradin gradins ne Carbonates
dépassant pas 5m
Interdire l’accès à la
carrière aux
Entrée et alentours Contrôle de la Durant toute la La Société Fallah de
personnels non
de la carrière clôture phase d’exploitation Production de
autorisée, clôture
Carbonates
de la carrière

Arroser les endroits voisinage de la Arrosage à l’eau Durant toute la La Société Fallah de
Air d’envol des carrière par citerne phase de Production de
poussières réhabilitation Carbonates

Entretenir les
Phase de
espèces utilisées Les espèces
réhabilitation Irrigation et A chaque fois que La Société Fallah de
Flore après réhabilitation choisies après
entretien c’est nécessaire Production de
de la carrière réhabilitation Carbonates

41/49
Programme de Surveillance et de Suivi Environnemental Société SFPCA, SARL

D. Programme de Suivi de la qualité de l’environnement affecté

Tableau IX : Programme de suivi de la qualité de l'environnement affecté

Milieu affecté Indicateurs / paramètre à Lieu / point de Méthodes et Fréquence Responsabilité


surveiller prélèvement équipement des mesures
Trafic/circulation Etat de la route régionale R305 la route Vérification Permanent La Société Fallah de
régionale R305, visuelle Production de
Carbonates

Milieu socioéconomique Perturbation des activités des Rayon de 500 m Enquête Semestrielle La Société Fallah de
habitants de la carrière Production de
Conflits Carbonates

Air Quantité de poussières Au niveau de la Mesure de la Annuelle La Société Fallah de


carrière quantité de Production de
Et Terrain poussières Carbonates a
limitrophe (PM 10)
Bruits < 70 dB (A) Au voisinage de Relevé sonore Semestrielle
la carrière et au
La Société Fallah de
niveau de
Production de
l’habitation la
Carbonates
plus proche
Eaux souterraines Niveau piézométrique, pH, Puits situé au Prélèvement et Semestrielle La Société Fallah de
Température de l’eau MO, sels niveau du site analyses en Production de
azotés, MES, E.Coli, coliformes laboratoire Carbonates
totaux, coliformes fécaux.

42/49
Programme de Surveillance et de Suivi Environnemental Société SFPCA,
SARL

E. Programme de formation et santé-sécurité

La Société Fallah de Production de Carbonates s’engage à développer des actions annuelles de


formation et de prévention en santé- sécurité au profit du personnel de la carrière concernant
les thèmes suivants :
- Respects et protection de l’environnement et gestion des ressources naturelles ;
- Mesures d’atténuation explicitées dans le présent cahier des charges ;
- Risques inhérents à l’activité et nécessité de porter les équipements de protection
individuelle.
La Société Fallah de Production de Carbonates s’engage à consulter un médecin de travail qui
veillera sur la santé de l’ensemble du personnel par des visites régulières tous les ans.

43/49
Programme de Surveillance et de Suivi Environnemental Société SFPCA, SARL

F. Programme de communication

Tableau X : Programme de communication

Elément du Document Périodicité Diffusion Destinataire Responsable Preneur de décision


PESFC
Rapport Atténuation- Rapport Ecrit, Annuel Transmission Province Fallah de Province
suivi directe DPETLE Production de Commission provinciale des
Surveillance Commission provinciale Carbonates Carrières
des Carrières DR environnement
Alerte Surveillance Résultats En cas Fax A.B.H Fallah de Province
Ressources d’incident Tous les moyens Autorité Production de A.B.H
en eau environne de DPETLE Carbonates Commission provinciale des
mental communication DR environnement Carrières
Suivi Rapport Ecrit, En cas de Transmission Autorités chargées des Fallah de Province
Informati Surveillance registre besoin et directe carrières et de la Production de DR environnement
on conformém protection de Carbonates Commission provinciale des
ent à la l’environnement Carrières
législation
en vigueur

44/49
Programme de Surveillance et de Suivi Environnemental Société SFPCA,
SARL

Article 5 : Intégration du programme de surveillance et de suivi


environnemental dans le projet
A. Planning des activités

La planification de la mise en œuvre des différentes mesures du programme de surveillance, de


suivi environnemental sera effectuée de manière cohérente avec le calendrier d’exécution des
activités du projet.
B. Cout global du projet

Le montant de l’investissement pour la réalisation du projet est estimé à 1,5 millions de


Dirhams.

Article 6 : Coordination
Sur la base des rôles et des responsabilités des ministères, agences, promoteur, entreprise,
laboratoire, etc. La Société Fallah de Production de Carbonates s’engage à se conformer au
mécanisme de coordination et aux procédures réglementaires régissant la mise en œuvre des
différentes activités du présent programme de surveillance et de suivi environnemental,
notamment en ce qui concerne :
- Le circuit d’échange des informations et les interfaces entre les intervenants,
- Les procédures de notification, d’approbation et de décision,
- Le déclenchement des alertes de la mise en œuvre des mesures correctives et de la mise en
demeure,
- Les procédures d’évaluation, de contrôle.

Article 7 : Dispositions générales


- La société Fallah de Production de Carbonates assume l’entière responsabilité des préjudices
environnementaux dus à son activité et ce conformément à la législation en vigueur.
- Les autorités compétentes se réservent le droit d’effectuer des prélèvements inopinés et de
procéder à des analyses, en vue de s’assurer de la conformité des activités du projet aux
conclusions de l’EIE et au programme de surveillance et de suivi environnemental.
- La Décision d’Acceptabilité Environnementale concerne exclusivement les activités relatives à
l’ouverture d’une carrière d’extraction à ciel ouvert des carbonates de calcium par La Société
Fallah de Production de Carbonates à de la Commune de Lahlaf M’zab, Province de Settat.

45/49
Programme de Surveillance et de Suivi Environnemental Société SFPCA,
SARL

- Toute extension ou diversification d’activités par le pétitionnaire devrait faire l’objet d’une
déclaration préalable et d’une étude complémentaire par le pétitionnaire dégageant les
impacts additionnels.
- Le présent PSSE fait partie intégrante du dossier d’EIE. Toutefois, le PSSE demeure
prépondérant si des contradictions subsistent au niveau du dossier de l’EIE.
- Tout contrat de sous-traitance conclu dans le cadre du projet est également soumis aux
clauses du présent PSSE. Toutefois, le pétitionnaire reste le premier responsable de la bonne
gestion technique et environnementale de son projet.
- La Société Fallah de Production de Carbonates s’engage à se conformer à toutes les prescriptions
législatives et réglementaires prévalant dans le domaine de l’environnement, dans son
domaine d’activité, ainsi qu’aux règlements d’hygiène, de salubrité et de santé publique
édictés par la commune.
- En cas de non-respect de ses engagements, tels que prévus dans le présent document et dans
l’EIE, la Société Fallah de Production de Carbonates est passible des sanctions prévues par les
textes réglementaires en vigueur relatifs à la protection de l’environnement et peut faire
l’objet de poursuites judiciaires, notamment, conformément aux dispositions des articles 15 à
18 de la loi 12-03.

Lu et accepté par Monsieur Mohamed Fallah ABDELKABI, CIN W72462


Le …/11/ 2021.
Signature

46/49
Programme de Surveillance et de Suivi Environnemental Société SFPCA,
SARL

Annexes
Liste des annexes :
- Copie de CIN du gérant,
- Copie du Melk (foncier,,
- Contrat de bail,
- Note de renseigneents,
- Registre de Commerce de la Société Fallah de Production de Carbonates,
- Statuts de la Société Fallah de Production de Carbonates,
- Plan de situation du site de la carrière,
- Plan d’accès et de signalisation,
- Plan coté du site de la carrière,
- Plan de masse,
- Plan d’exploitation,
- Plan de réhabilitation.
- Plan des points d’eau.

47/49
Programme de Surveillance et de Suivi Environnemental Société SFPCA,
SARL

Tableau XI : Fiche technique du projet d’ouverture de la carrière présenté par la société Fallah de
Production de Carbonates

Wilaya De la Région de Casablanca - Settat


Province Settat
Cercle Ben Ahmed Chamalia
Commune Lahlaf M’zab
Douar Lghaghfa
Intitulé du projet Projet d’ouverture d’une carrière à ciel ouvert pour
l’extraction des matériaux calcaires
Dénomination de l’unité Société FALLAH DE PRODUCTION DE CARBONATES-
SFPCA, SARL
Registre de commerce N° 159/2002
IF 06125677
ICE 001567934000074
Tél : 0661167640
Date de création 16 Aout 2002
NOM et Prénom du gérant Fallah ABDELKABIR
Numéro de la CIN N° W72462
Adresse du siège social Douar Lghaghfa, Commune Lahlaf M’zab, Cercle Ben
Ahmed, Province Settat
Secteur d’activité et Type d’activités Exploitation des carrières
Montant du Capital 800 000,00 Dh
Montant d’Investissement 1,5 Million de Dhs
Adresse du site de la carrière Assiette melk non immatriculée
Commune Ain Dorbane LAHLAF- Cercle Ben Ahmed –
Province de Settat
Statut foncier du site du projet Non immatriculé
Superficie globale du site du projet Superficie globale : 1 ha 00 ares 00 ca
Création d’emplois Effectif du personnel prévu : 11 Permanents
MATRICULE X Y
Coordonnées Lambert A.1 330230.61 268309.29
A.2 330254.66 268321.13
A.3 330277.90 268331.05
A.4 330295.29 268338.99
A.5 330317.34 268348.96
A.6 330336.92 268357.87
A.7 330360.82 268368.43
A.8 330393.12 268315.91
A.9 330374.37 268304.77
A.10 330362.51 268296.73
A.11 330349.58 268285.36
A.12 330329.39 268272.86
A.13 330283.16 268252.15
A.14 330273.01 268245.71
Date de démarrage des activités Après obtention de l’autorisation d’exploitation

48/49
Programme de Surveillance et de Suivi Environnemental Société SFPCA,
SARL

Nature de matières premières : Eau pour la consommation humaine ;


- Eau 25 litres/ personne / jour : 250 litres/ jour (25x11=275
- Autres matières litres/jour)
Matières extraites matériaux calcaires
Modes d’extraction Sans explosifs
Phase 1: 30 000 m3
Capacité d’extraction : Phase 2: 15 000 m3
Phase 3: 10 000 m3
Volume total à extraire : 55 000 m3
Source d’approvisionnement en eau Citerne d’eau potable
Rejets liquides prévus 20 litres par personne soit : 220 litres par jour
Domestiques
Ménagers domestiques 200 g par personne soit 2,2 kg par jour (200 x11= 2200
Rejets solides prévus g/jour= 2kg/j)
Industriels Stériles utilisés dans la réhabilitation du site
Pneus usés, ferraille usagers valorisables par la vente
aux société spécialisées et autorisées
Energie utilisée - Gasoil à partir de la station de service la plus proche
Présence cafétéria pour le personnel Oui Non
Présence de vestiaires pour le personnel Oui Non
Présence de réfectoire pour le Oui Non
personnel
Médecin de Travail Oui Non
Présence d’infirmerie : trousse de Oui Non
premiers soins

49/49

Vous aimerez peut-être aussi