Vous êtes sur la page 1sur 11

FONCTION CONVERSION DE L’ENERGIE

OBJECTIFS :

1) Les différents types de convertisseurs statiques :

Applications

Chargeur de batterie de
téléphone portable, de
pile rechargeable, etc…

Variation de vitesse des


moteurs à courant
continue

Variation de vitesse des


moteurs à courant
continue

Variation de vitesse des


moteur asynchrone à
cage

Variateur de lumière

Régulation de la
température, pour les
fours par exemple

2) Principe de fonctionnement des principaux composants :

Classe : Terminal B.E.P. ELECTROTECHNIQUE Année : 2002/2003 Page 1 sur 11


Communication technique et réalisation
Thème 1 : Compétences : C1.1, C1.2, C3.1
Temps de l’étude :
Temps de réalisation : Fonction conversion de l’énergie Savoirs : S3.5
LP AMPERE bd romain Roland 13010 MARSEILLE
2.1) La diode :

Symbole :

a) Sens direct (ou sens passant)

La diode est parfaitement conductrice. Elle provoque une


faible chute de tension (0,5 à 1,5 V) et peut être assimilée à
un interrupteur fermé.

b) Sens inverse (ou sens bloqué)

La diode est parfaitement isolante. Un très faible courant résiduel la traverse (quelques micro-ampère) ; elle
est analogue à un interrupteur ouvert.

Remarque : Dans l’étude des circuits de redressement on suppose une diode parfaite, qui ne provoque ni
chute de tension directe ni courant inverse.

c) Caractéristiques des diodes

Les caractéristiques des diodes sont données par les constructeurs sous la forme d’abréviations, qui sont
décodées dans le document en page ressource.
Les principales caractéristiques à prendre en compte pour le choix d’une diode sont :
-Io pour le courant moyen à l’état passant ;
-Vrm pour la tension inverse de crête,
-Vrrm pour la tension inverse de pointe répétitive.

d) Applications 

Les diodes sont principalement utilisées pour le redressement de la tension alternative: conversion alternatif-
continu.

Redressement simple alternance

2.2) Le thyristor :
Classe : Terminal B.E.P. ELECTROTECHNIQUE Année : 2002/2003 Page 2 sur 11
Communication technique et réalisation
Thème 1 : Compétences : C1.1, C1.2, C3.1
Temps de l’étude :
Temps de réalisation : Fonction conversion de l’énergie Savoirs : S3.5
LP AMPERE bd romain Roland 13010 MARSEILLE
Le thyristor est une diode commandée par une gâchette en plus de l’anode et de la cathode.

Symboles

Thyristor passant ou bloqué


Etat du thyristor :

Le thyristor est avant tout une diode avec un sens passant et un sens bloqué.

Dans le sens passant, il faut, pour que le thyristor conduise, que la tension Uak soit positive et qu’il y ait un
courant de gâchette Ig suffisant.

Dans le sens bloqué, il faut que la tension Uak passe par 0 ou s’inverse pour que le courant dans le circuit
s’annule.

Des que le thyristor est amorcé par le courant de gâchette, ce courant peut être supprimé ; le thyristor
continue à conduire tant que Uak est positif.

Applications :
Le thyristor est utilisé dans tout les variateurs de vitesse afin d’obtenir un conversion soit alternatif-continu
soit continu-alternatif.

Redressement contrôlé
double alternance sur
charge R,L,E

Thyristor GTO :

Classe : Terminal B.E.P. ELECTROTECHNIQUE Année : 2002/2003 Page 3 sur 11


Communication technique et réalisation
Thème 1 : Compétences : C1.1, C1.2, C3.1
Temps de l’étude :
Temps de réalisation : Fonction conversion de l’énergie Savoirs : S3.5
LP AMPERE bd romain Roland 13010 MARSEILLE
Le thyristor GTO (gate turn off) ou thyristor à blocage, fonctionne de la façon suivante :
-une impulsion positive sur la gâchette assure la conduction ;
-une impulsion négative sur la même gâchette assure le blocage.
Ce type de thyristor est de plus en plus employé en électronique de puissance.
A l’état bloqué, il supporte des tensions de 2500 V. A l’état passant, il admet des pointes de courant de 400A.

2.3) Le triac :

Le triac (Triode alternative current) est un composant qui se présente comme deux thyristors montés
« tête-bêche », mais ne comportant qu’une seul gâchette. Il est essentiellement utilisé dans les gradateurs.

Principe de fonctionnement :

Le triac fonctionne sur le même principe que deux thyristors montés en inverse 

L’amorçage d’un triac peut être réalisé avec un courant de gâchette positif ou négatif, mais on choisira de
préférence un courant de gâchette positif.

Le blocage du triac est obtenu après suppression du courant de gâchette et application d’une tension inverse
à celle qui maintenait la conduction.

Applications :

On retrouve le triac dans la conversion alternative-alternative que l’on nomme aussi gradateur. Il converti une
tension sinusoïdale de valeur efficace constante en un tension alternative de valeur efficace réglable.

Association gradateur-moteur
Asynchrone

Exemple le gradateur à angle


de phase

2.4) le diac
Classe : Terminal B.E.P. ELECTROTECHNIQUE Année : 2002/2003 Page 4 sur 11
Communication technique et réalisation
Thème 1 : Compétences : C1.1, C1.2, C3.1
Temps de l’étude :
Temps de réalisation : Fonction conversion de l’énergie Savoirs : S3.5
LP AMPERE bd romain Roland 13010 MARSEILLE
Le diac est utilisé pour fournir des impulsions dans les circuits de commande des triacs (gradateurs de
lumière, chauffage électrique et moteur universels)
Ils sont constitués comme deux diodes montées en inverse (ou triac sans gâchette)
Le diac s’amorce pour une tension voisine de 35 V, sa résistance devient alors très faible.

Symbole et boîtier d’un diac Caractéristique d’un diac

2.5) le transistor de puissance :

Le transistor de puissance ou transistor bipolaire est surtout employé en commutation. Il joue le rôle d’un
interrupteur électronique commandé.
Il est réalisé au moyen de deux jonctions PN montées sur même cristal. Il existe deux types de transistors
bipolaires :

C C
C C
N N

B P B P
N B N B

E E
E E

Transistor NPN Transistor PNP

Principe de fonctionnement :

Classe : Terminal B.E.P. ELECTROTECHNIQUE Année : 2002/2003 Page 5 sur 11


Communication technique et réalisation
Thème 1 : Compétences : C1.1, C1.2, C3.1
Temps de l’étude :
Temps de réalisation : Fonction conversion de l’énergie Savoirs : S3.5
LP AMPERE bd romain Roland 13010 MARSEILLE
Le transistor possède trois bornes de sortie reliées respectivement à l’émetteur E, au collecteur C et à la base
B. En simplifiant, le transistor peut présenter trois états :
-transistor bloqué, il se comporte comme un interrupteur ouvert ; (B)
-transistor saturé, il se comporte comme un interrupteur fermé ; (A)
-transistor passant : en faisant circuler un faible courant dans la base, on commande un courant
beaucoup plus important dans le collecteur, c’est l’effet transistor : il y a un phénomène
d’amplification.

Le transistor fonctionne en commutation active :


- l’allumage, la commutation est obtenue par établissement du courant de base ;
- la suppression du courant de base provoque l’extinction.

Applications : 
Le transistor est utilisé plus souvent dans la conversion continu-continu ou continu-alternatif.

Utilisation en hacheur pour


La commande d’un moteur
à courant continu

Le transistor IGBT :

C’est un transistor particulier qui est commandé en tension avec très peu d’énergie.

L’IGBT (Insulated Gate Bipolar Transistor) permet de commuter des courants très importants(400 V) pour
une énergie de commande négligeable.

Symbole de l’IGBT

DOCUMENTS RESSOURCES

Classe : Terminal B.E.P. ELECTROTECHNIQUE Année : 2002/2003 Page 6 sur 11


Communication technique et réalisation
Thème 1 : Compétences : C1.1, C1.2, C3.1
Temps de l’étude :
Temps de réalisation : Fonction conversion de l’énergie Savoirs : S3.5
LP AMPERE bd romain Roland 13010 MARSEILLE
DOCUMENTS RESSOURCES

Classe : Terminal B.E.P. ELECTROTECHNIQUE Année : 2002/2003 Page 7 sur 11


Communication technique et réalisation
Thème 1 : Compétences : C1.1, C1.2, C3.1
Temps de l’étude :
Temps de réalisation : Fonction conversion de l’énergie Savoirs : S3.5
LP AMPERE bd romain Roland 13010 MARSEILLE
DOCUMENTS RESSOURCES

Classe : Terminal B.E.P. ELECTROTECHNIQUE Année : 2002/2003 Page 8 sur 11


Communication technique et réalisation
Thème 1 : Compétences : C1.1, C1.2, C3.1
Temps de l’étude :
Temps de réalisation : Fonction conversion de l’énergie Savoirs : S3.5
LP AMPERE bd romain Roland 13010 MARSEILLE
EXERCICES

Classe : Terminal B.E.P. ELECTROTECHNIQUE Année : 2002/2003 Page 9 sur 11


Communication technique et réalisation
Thème 1 : Compétences : C1.1, C1.2, C3.1
Temps de l’étude :
Temps de réalisation : Fonction conversion de l’énergie Savoirs : S3.5
LP AMPERE bd romain Roland 13010 MARSEILLE
1) Donner, pour les désignations suivantes, le symbole correspondant :

Diode Thyristor Triac Transistor

2) Placer les différentes bornes de polarités [anode (A), cathode, gâchette (G), collecteur
(C), émetteur (E), base (B), (A1) et (A2)], sur les symboles précédents.

3) Placer le courant (I et/ou IG) et la tension UAK, dans le sens direct (passant)

4) Choisir la bonne réponse :

* La tension aux bornes d’une diode parcourue par un courant alternatif est-elle plus importante :

a. dans le sens direct


b. dans le sens inverse

* Pour qu’un thyristor soit passant il faut :

c. que la tension cathode soit plus élevée que la tension anode?


d. que la tension anode soit plus élevée que la tension cathode?
e. que la condition c. soit remplie, avec un courant de gâchette?
f. que la condition d. soit remplie, avec un courant de gâchette?

5) Dans un redresseur, une diode est défectueuse. Le courant moyen à l’état passant est de 12 A et la tension
est de 50V, 50 Hz. En l’absence d’autres indications, quel type de diode proposeriez-vous 

6) Indiquer le nom du convertisseur correspondant à son symbole puis essayer de retrouver les composants
utiliser pour les différentes conversions.

Classe : Terminal B.E.P. ELECTROTECHNIQUE Année : 2002/2003 Page 10 sur 11


Communication technique et réalisation
Thème 1 : Compétences : C1.1, C1.2, C3.1
Temps de l’étude :
Temps de réalisation : Fonction conversion de l’énergie Savoirs : S3.5
LP AMPERE bd romain Roland 13010 MARSEILLE
CORRESPONDANCE ENTRE LE CONVERTISSEUR ET LES COMPOSANTS

Utilisation de :

Hacheur
Utilisation de :

Onduleur
Utilisation de :

Gradateur
Utilisation de :

Classe : Terminal B.E.P. ELECTROTECHNIQUE Année : 2002/2003 Page 11 sur 11


Communication technique et réalisation
Thème 1 : Compétences : C1.1, C1.2, C3.1
Temps de l’étude :
Temps de réalisation : Fonction conversion de l’énergie Savoirs : S3.5
LP AMPERE bd romain Roland 13010 MARSEILLE

Vous aimerez peut-être aussi