Vous êtes sur la page 1sur 9

Ecole Nationale des Sciences

Appliquées d’El-Jadida
ENSAJ

COMPTE RENDU : MESURE ET


ETALONNAGE DE LA PRESSION

Réalisé par : - Mohamed LIFI


- Soukaina ELBERBOUCH
- Othmane BOUNQID
Encadré par : -Pr. Mme. Alaoui

I- Année Académique 2016/2017


INTRODUCTION :
En ce qui concerne les sciences de l'ingénieur, la mesure de la pression est un élément
important dans les domaines de la construction d'installations et de turbomachines, dans la
construction aéronautique, dans les installations de chauffage ainsi qu'en génie énergétique.
La détermination d'autres grandeurs élémentaires telles que le débit ou la vitesse
d'écoulement est également possible à partir de la mesure de la pression. Donc, la pression
est déterminante et nécessite d’être mesurée, parfois très exactement, grâce à des capteurs
ou des baromètres.
Dans tous les cas, les capteurs de pression peuvent se ramener au schéma synoptique ci-
dessous.

Le corps d'épreuve est l'élément mécanique qui, soumis aux variations de la grandeur à
mesurer a pour rôle de transformer celle-ci en grandeur physique mesurable. On distingue
deux grandes familles :
 les capteurs utilisant un liquide
 Les capteurs à déformation de solide
Dans ce TP, on aura l’occasion d’étudier juste les capteurs à déformation solide

II- DESCRIPTION DE LA MANIPULATION :


L’unité a été projetée pour étudier les techniques de mesure de la pression et les
modalités d’étalonnage des capteurs inhérents. En utilisant une balance à poids, il est
possible de produire des pressions préétablies et d’étalonner un manomètre à ressort
Bourdon et un capteur de pression électronique. La balance à poids est constituée par
un piston sur lequel peut être montée une série de poids produisant une pression
jusqu’à 2 bar. Le manomètre est un manomètre à ressort Bourdon industriel normal; le
capteur est un transmetteur de pression industriel classique de type piézorésistif.

L’unité permet d’approfondir les thèmes suivants:


 Concepts de pression = force/surface
 Fonctionnement d’un manomètre à ressort Bourdon
 Fonctionnement d’une balance à poids
 Concept de mesure et étalonnage
 Pression absolue et relative
 Etalonnage d’un manomètre
 Etalonnage d’un transmetteur de pression.

III- L’OBJECTIF DE LA MANIPULATION :


Le but du présent TP est de vérifier l’exactitude de mesure d’un Manomètre type Bourdon et
transmetteur de pression, en comparant les lectures de l’appareil et les valeurs réelles des
pressions provoquées par un piston.
IV- ÉTALONNAGE D'UN MANOMETRE DE BOURDON :
i)- Introduction :
Le manomètre à étalonner est du type de Bourdon, le plus répandu en pratique. Le
mécanisme de l’appareil est parfaitement visible à travers le cadran transparent. Un tube
manométrique à paroi mince de section ovale forme un arc de cercle de 270 degrés. Le tube
est fixé rigidement à l’extrémité où l’on applique la pression à mesurer. L’autre est scellée et
libre de se mouvoir. Quand la pression est admise dans le tube manométrique, ce dernier a
tendance à se redresser. Le mouvement de l’extrémité libre est transmis à un mécanisme qui
entraîne une aiguille devant une échelle graduée. Le déplacement de l’aiguille est
proportionnel à la pression appliquée. La sensibilité du manomètre est fonction du matériau
et des dimensions du tube de Bourdon. On peut réaliser des manomètres de ce type
couvrant des gammes de pression très variées. Pour vérifier la précision d’un manomètre de
Bourdon, on utilise une balance manométrique composée d’un piston cylindrique lié à un
plateau pouvant se déplacer dans un cylindre. En F. Alaoui G2E 2015-2016 chargeant des
masses marquées sur le plateau du piston, on transmet ainsi une pression par le fluide du
cylindre. L’appareil utilisé dans ce cas fonctionne avec l’eau, en pratique on emploie le plus
souvent de l’huile hydraulique.
ii)- Les variables utilisées dans l’étalonnage de manomètre :

Variable Unités Symbole Type Description


Masse de piston kg Mp Mesurer Masse donnée

Diamètre du piston m d Mesurer Diamètre


donnée
Surface du piston m2 A Calculer A= πd2/4
Masse de poids kg Mw Mesurer Placer
Masse totale kg M Calculer M=Mp+Mw
Lecture de manomètre bar G Mesurer Lire sur bourdon
Pression de cylindre bar P Calculer P=Mg/A
Erreurs absolues de bar EA Calculer EA=G-P
manomètre
Erreur relative (%) % E% Calculer E% =
((G-p)/p)*100

Où F = Mg
 F est la force appliquée sur le liquide à travers le cylindre.
 M est la masse totale (y compris le piston).
iii)- Schéma de manipulation d’étalonnage par les poids morts :

iv)- Les résultats d’étalonnage par les poids morts :

Ordre croissant de poids Ordre décroissant de poids

Mp d A Mw G P EA E% G P EA E%
(kg) (m) (m2) (kg) (bar) (bar) (bar) (%) (bar) (bar) (bar) (%)
0.181 0.012 1.13 0.546 0.49 0.5 0.01 2% 0.45 0.5 0.05 10%
*10-4
0.181 0.012 1.13 1.127 0.96 1 0.04 4% 0.94 1 0.06 6%
*10-4
0.181 0.012 1.13 1.598 1.43 1.5 0.07 4.6% 1.43 1.5 0.07 4.66%
*10-4

v)- La courbe de la pression réelle en fonction de la pression théorique :

Alors par la suite on va tracer deux courbes, la première pour un ordre croissant et la
deuxième pour un ordre décroissant :
 Ordre croissant :

 Ordre décroissant :

Interprétation : on constate que la pression réelle est presque identique à la pression


théorique, donc on peut déduire le capteur a un bon fonctionnement et qu’il est bien étalonné.
La même remarque pour le 2éme ordre.
Et si on remarque la valeur de l’erreur absolue de manomètre et l’erreur relative, on trouve
que dans les deux ordres (croissant et décroissant) cette erreur est très faible et ce qui
confirme l’identification des deux pressions (théorique et réelle).
V- ÉTALONNAGE D'UN TRANSMETTEUR DE PRESSION :
i)- Introduction :
Le transmetteur de pression électronique (PT1) est un type piézorésistif en céramique
Avec une sortie 4-20 mA affichée sur un compteur numérique sur la console
électronique. Les capteurs piézorésistifs sont basés sur l'effet piézo-électrique : certains
matériaux (notamment des cristaux, certaines céramiques, et la matière biologique tels
que les os, l'ADN et diverses protéines) génèrent un champ électrique ou un potentiel
électrique en réponse à une contrainte mécanique appliquée. En d'autres termes, ces
matériaux tendent à se polariser électriquement lorsqu'ils sont soumis à des contraintes
mécaniques. La quantité de charges électriques produites est proportionnelle sur une large
plage aux efforts appliqués. Après une longue période de fonctionnement, la précision
des manomètres et transmetteurs doit être vérifié et si nécessaire une ligne d’étalonnage
doit être déterminée pour corréler la valeur lue à la valeur exacte. Cette ligne d'étalonnage
peut être tracée à l'aide des poids mort d'étalonnage.

ii)- Les résultats d’étalonnage par un transmetteur de pression :

Poids Pression calculée Pression mesurée Erreur absolue

384 0.57 0.48 0.09

949 1.09 0.98 0.11

1516 1.6 1.45 0.15

2644 2.9 2.44 0.46

ii)- La courbe de la pression réelle en fonction de la pression théorique :


Interprétation : alors d’après la courbe au-dessus, on constate qu’on a trouvé le même
résultat que la première expérience, et on peut déduire que le capteur a un bon
fonctionnement et qu’il est bien étalonné.

VI- CONCLUSION :

 Pourquoi faut-il étalonner ?


 Réexpliquer le principe de fonctionnement du transmetteur de pression et du
manomètre de bourdon.
 Quels autres formes connus de mesure de la pression ?
 Proposer des recommandations pour améliorer les résultats de mesure de la pression.

L’étalonnage d’un appareil de mesure permet de garantir que les appareils sont adaptés et
certifier que les résultats des mesures, contrôles et essais sont fiables.  

Le tube de Bourdon est brasé, soudé ou vissé avec le support de tube qui forme généralement
une pièce complète avec le raccord. Par l’intermédiaire d’un trou dans le raccord, le fluide à
mesurer passe à l’intérieur du tube. La partie mobile finale du tube se déplace lors de
changement de pression (effet Bourdon). Ce déplacement qui est proportionnel à la pression à
mesurer, est transmis par l’intermédiaire du mouvement à l’aiguille et affiché sur le cadran en
tant que valeur de pression. Le système de mesure, le cadran et l’aiguille sont montés dans un
boîtier.

Un transmetteur de pression a pour fonction d'acquérir la pression et de transmettre cette


information à un régulateur, un afficheur ou encore un enregistreur.
Le transmetteur de pression fonctionne sous l’effet piézo-électrique. Il est constitué de
matériaux, qui génèrent un champ électrique ou un potentiel électrique en réponse à une
contrainte mécanique appliquée.
Autres formes connus de mesure de la pression :
 Le baromètre est un instrument de mesure, utilisé en physique et
en météorologie, qui sert à mesurer la pression atmosphérique. Il peut, de
façon secondaire, servir d'altimètre pour déterminer, de manière
approximative, l'altitude.
 Les manomètres anéroïdes utilisent l’élasticité d'une pièce métallique : sa
déformation mesure de manière fidèle la différence de pression appliquée. 
 Les manomètre à valve : Dans ces manomètres, la pression du fluide
comprime un ressort ou fait équilibre à un contrepoids via une valve de
section déterminée.
Pour améliorer la mesure de pression, il faut jouer sur la précision du capteur et son
fonctionnement, ainsi que sur l’erreur (erreur statique nul ne va donner que des bonnes
mesures).

Vous aimerez peut-être aussi