Vous êtes sur la page 1sur 84

Domaine D1

Question 1 (D1.1)
Qu'est-ce qu'Internet ?
• Réponse 1 : C'est un système d'exploitation.
• Réponse 2 : C'est un navigateur.
• Réponse 3 : C'est un réseau informatique international.
• Réponse 4 : C'est un moteur de recherche.
• Réponse 5 : C'est une toile de liens hypertexte.

Question 2 (D1.1)
Que caractérise l'adresse IP ?
• Réponse 1 : Le code secret pour administrer un ordinateur.
• Réponse 2 : Le numéro de série d'un ordinateur.
• Réponse 3 : Le débit d'une connexion à Internet.
• Réponse 4 : L'adresse d'un ordinateur connecté au réseau.

Question 3 (D1.1)
Quel est le protocole qui permet à des ordinateurs de communiquer entre eux sur Internet ?
• Réponse 1 : RTC
• Réponse 2 : TCP/IP
• Réponse 3 : AJAX
• Réponse 4 : PHP
• Réponse 5 : XML

Question 4 (D1.1)
Quelles sont les causes possibles d'une coupure d'une connexion Internet ?
• Réponse 1 : L'insuffisance de la mémoire de stockage.
• Réponse 2 : La mise à jour du navigateur.
• Réponse 3 : L'interruption du service par le fournisseur d'accès.
• Réponse 4 : L'éloignement de la borne WiFi qui la fournissait.
• Réponse 5 : Le dépassement du nombre maximum de fenêtres autorisé par le navigateur.

Question 5 (D1.1)
Que peut-on dire du web ?
• Réponse 1 : C'est le réseau Internet.
• Réponse 2 : C'est un moteur de recherche.
• Réponse 3 : C'est un système hypertexte public fonctionnant sur Internet.
• Réponse 4 : C'est un protocole de transfert de données.

Question 6 (D1.1)
Comment peut-on se connecter au réseau Internet ?
• Réponse 1 : En utilisant un réseau câblé de type Ethernet.
• Réponse 2 : En utilisant un réseau sécurisé de type Web.
• Réponse 3 : En utilisant un réseau sans fil de type Wi-Fi.
• Réponse 4 : En utilisant un réseau téléphonique de type 3G.

Question 7 (D1.1)
Qu'est-ce que HTTP ?
• Réponse 1 : Un système d'exploitation.
• Réponse 2 : Un protocole de communication réseau.
• Réponse 3 : Un langage de programmation pour les pages web.
• Réponse 4 : Un logiciel de navigation.

Question 8 (D1.1)
Quand la carte Wi-Fi est activée, les réseaux sans fil disponibles s'affichent. Que signifie alors la mention "réseau sécurisé" ?
• Réponse 1 : La navigation sur le web utilise le protocole HTTPS.
• Réponse 2 : La borne Wi-Fi émet un signal faible.
• Réponse 3 : L'accès au réseau est soumis à une authentification.
• Réponse 4 : L'adresse IP de l'internaute est masquée lors de toute navigation web.

Question 9 (D1.1)
Que peut-on dire de la mémoire vive d'un ordinateur ?
• Réponse 1 : C'est une mémoire de stockage.
• Réponse 2 : C'est une mémoire de travail pour les applications en cours d'exécution.
• Réponse 3 : C'est une mémoire délocalisée.
• Réponse 4 : C'est une mémoire volatile.

Question 10 (D1.1)
Quelles informations peut-on déduire de l'extension d'un fichier ?
• Réponse 1 : L'auteur du fichier.
• Réponse 2 : Le format du fichier.
• Réponse 3 : La date de création du fichier.
• Réponse 4 : Les applications qui peuvent l'ouvrir.

Question 11 (D1.1)
Comment appelle-t-on l'ensemble des programmes assurant la liaison entre les ressources matérielles, l'utilisateur et les
applications d'un ordinateur ?
• Réponse 1 : Le cahier des charges.
• Réponse 2 : Le logiciel propriétaire.
• Réponse 3 : Le langage machine.
• Réponse 4 : Le code source.
• Réponse 5 : Le système d'exploitation.

Question 12 (D1.1)
Que permet de faire un gestionnaire de fichiers ?
• Réponse 1 : Créer des dossiers ou répertoires.
• Réponse 2 : Paramétrer l'affichage des fichiers.
• Réponse 3 : Gérer la mise à jour des logiciels.
• Réponse 4 : Consulter ou modifier certaines propriétés des fichiers.

Question 13 (D1.1)
Quelle est la condition nécessaire pour pouvoir utiliser une imprimante ?
• Réponse 1 : Le pilote de l'imprimante doit être installé sur l'ordinateur.
• Réponse 2 : L'imprimante doit être directement connectée à l'ordinateur.
• Réponse 3 : L'ordinateur doit être connecté à Internet.
• Réponse 4 : L'ordinateur doit être de la même marque que l'imprimante.

Question 14 (D1.1)
Que peut-on dire de la connexion d'un périphérique par un port USB ?
• Réponse 1 : La connexion peut se faire à chaud (sans redémarrer l'ordinateur).
• Réponse 2 : La connexion concerne exclusivement des périphériques de stockage (clés USB, etc.)
• Réponse 3 : La connexion ne fonctionne que si l'ordinateur est connecté à Internet.
• Réponse 4 : La connexion est de type BlueTooth.

Question 15 (D1.1)
Quel élément détermine la rapidité de calcul et de traitement d'un ordinateur ?
• Réponse 1 : La capacité de stockage.
• Réponse 2 : La fréquence de rafraîchissement.
• Réponse 3 : La qualité de la ventilation.
• Réponse 4 : Le processeur.

Question 16 (D1.1)
À quoi sert la mémoire vive (RAM) d'un ordinateur ?
• Réponse 1 : À l'exécution des programmes.
• Réponse 2 : À la sauvegarde des données.
• Réponse 3 : Au stockage permanent des applications.
• Réponse 4 : À l'alimentation électrique de l'ordinateur.

Question 17 (D1.1)
Quelles conditions sont nécessaires pour accéder à son espace de stockage personnel de l'ENT ?
• Réponse 1 : Être connecté au réseau.
• Réponse 2 : Disposer d'une clé USB.
• Réponse 3 : Être identifié.
• Réponse 4 : Être inscrit sur l'ENT.
• Réponse 5 : Utiliser son ordinateur personnel.
Question 18 (D1.1)
Un usager reçoit un courrier contenant dans le corps du message une URL de la forme http://c2i.education.fr/FichesD1.pdf.
En cliquant sur ce lien, un fichier s'ouvre. Où se trouvait ce fichier avant d'être ouvert ?
• Réponse 1 : En pièce jointe au courriel.
• Réponse 2 : Intégré dans le corps du message.
• Réponse 3 : Sur un serveur web.
• Réponse 4 : Sur un serveur de messagerie.

Question 19 (D1.1)
On souhaite accéder à la page d'accueil du site hébergeant la page http://c2i.education.fr/ressources/liste.html. Quelle URL
doit-on saisir ?
• Réponse 1 : http://www.education.fr/c2i
• Réponse 2 : http://ressources/index.html
• Réponse 3 : http://c2i.education.fr/
• Réponse 4 : http://c2i.education.fr/accueil/

Question 20 (D1.1)
Que permet l'« informatique en nuage » (cloud computing) ?
• Réponse 1 : De taguer des fichiers sur son disque dur.
• Réponse 2 : De naviguer sur le web.
• Réponse 3 : D'utiliser des services numériques et des données sans se préoccuper de leur localisation.
• Réponse 4 : De disposer d'une connexion à très haut débit.

Question 21 (D1.1)
Que peut-on dire d'un ENT ?
• Réponse 1 : C'est un espace public ouvert accessible en se connectant au réseau Internet.
• Réponse 2 : C'est un ensemble de services en ligne répondant aux besoins d'une organisation.
• Réponse 3 : C'est un espace en ligne accessible après authentification de l'utilisateur.
• Réponse 4 : C'est un environnement réservé à l'administrateur d'un réseau.

Question 22 (D1.1)
Que peut-on dire du chemin d'accès à un fichier ?
• Réponse 1 : Il permet de localiser le fichier.
• Réponse 2 : Il précise le nom de l'espace de stockage où se trouve le fichier.
• Réponse 3 : Il définit les droits d'accès au fichier.
• Réponse 4 : Il indique le poids du fichier.
• Réponse 5 : Il intègre les données d'authentification requises pour accéder au fichier.

Question 23 (D1.1)
Quel sigle évoque un ensemble de services en ligne offerts aux membres d'une université pour répondre à leurs besoins ?
• Réponse 1 : FAI.
• Réponse 2 : HTTP.
• Réponse 3 : ENT.
• Réponse 4 : IP.
• Réponse 5 : P2P.

Question 24 (D1.1)
Dans la désignation d'un fichier, quelle est la caractéristique d'un chemin d'accès absolu ?
• Réponse 1 : C'est un chemin d'accès décrit à partir de la racine du support.
• Réponse 2 : C'est un chemin d'accès qui comporte exactement un dossier.
• Réponse 3 : C'est un chemin d'accès depuis un support amovible.
• Réponse 4 : C'est un chemin d'accès vers un dossier dont le contenu ne peut pas être modifié.

Question 25 (D1.2)
Lorsque le contenu d'un document est confidentiel, qu'est-il conseillé de faire pour éviter toute indiscrétion ?
• Réponse 1 : Mettre le fichier en lecture seule.
• Réponse 2 : Protéger le fichier en écriture par un mot de passe.
• Réponse 3 : Protéger le fichier en lecture par un mot de passe.
• Réponse 4 : Convertir le fichier au format PDF.

Question 26 (D1.2)
Un fichier localisé sur un disque dur peut être "caché". Qu'est-ce que cela implique ?
• Réponse 1 : Le fichier est localisé dans le cache du navigateur.
• Réponse 2 : Le fichier peut ne pas être affiché dans le gestionnaire de fichiers.
• Réponse 3 : Le fichier est compressé.
• Réponse 4 : L'ouverture du fichier requiert un mot de passe.

Question 27 (D1.2)
Qu'est-ce qu'un témoin de connexion (cookie) ?
• Réponse 1 : Un fichier déposé par un logiciel espion sur l'ordinateur de l'internaute dans le but d'usurper son
identité.
• Réponse 2 : Un fichier enregistré par un site web sur son propre serveur pour mémoriser l'adresse IP de
l'internaute qui consulte son site.
• Réponse 3 : Un fichier déposé par un site web sur l'ordinateur de l'internaute dans le but de faciliter sa
navigation.
• Réponse 4 : Un fichier enregistré sur les serveurs du fournisseur d'accès à Internet pour conserver les traces de
connexion de ses abonnés.

Question 28 (D1.2)
Que doit-on faire lorsqu'on quitte un ordinateur public sur lequel on a travaillé ?
• Réponse 1 : Désactiver la connexion à Internet.
• Réponse 2 : Supprimer les documents qu'on a enregistrés sur le disque dur de cet ordinateur.
• Réponse 3 : Effacer ses traces de navigation.
• Réponse 4 : Fermer la session.

Question 29 (D1.2)
Que peut-on faire pour éviter de modifier par inadvertance un document terminé ?
• Réponse 1 : Le compresser.
• Réponse 2 : Changer son extension.
• Réponse 3 : Le mettre en lecture seule.
• Réponse 4 : Fixer sa taille.

Question 30 (D1.2)
Quelles informations peuvent être conservées par un navigateur web ?
• Réponse 1 : L'URL des sites visités.
• Réponse 2 : La popularité des pages visitées.
• Réponse 3 : Les cookies.
• Réponse 4 : La date de mise à jour des pages visitées.
• Réponse 5 : Les mots de passe enregistrés.

Question 31 (D1.2)
Lorsqu'on télécharge un fichier et qu'on a pu vérifier son intégrité, qu'est-ce que cela signifie ?
• Réponse 1 : Que le fichier a été crypté lors de son transfert sur le réseau pour éviter la divulgation des
informations confidentielles qu'il contient.
• Réponse 2 : Que le fichier contient des informations validées par des experts.
• Réponse 3 : Que le fichier ne peut être ouvert qu'après authentification.
• Réponse 4 : Que le fichier récupéré en local est bien identique à celui qui se trouve sur le serveur.

Question 32 (D1.2)
Quand on éteint un ordinateur en accès public, de quoi peut-on être certain ?
• Réponse 1 : Les mots de passe mémorisés sont effacés.
• Réponse 2 : La mémoire vive (RAM) est vidée.
• Réponse 3 : L'historique de navigation est réinitialisé.
• Réponse 4 : Les documents téléchargés sont détruits.

Question 33 (D1.2)
Qu'est ce qu'un cheval de Troie ?
• Réponse 1 : C'est un virus qui se propage d'un ordinateur à l'autre.
• Réponse 2 : C'est une application qui dissimule un logiciel malveillant.
• Réponse 3 : C'est un matériel qui permet de se connecter à une passerelle.
• Réponse 4 : C'est une protection contre les intrusions de pirates informatiques.

Question 34 (D1.2)
Qu'est-ce qu'un logiciel malveillant ?
• Réponse 1 : Un logiciel créé dans le but de nuire à un système informatique.
• Réponse 2 : Un logiciel qui nécessite la saisie d'un numéro d'identification pour fonctionner sans bogue (bug).
• Réponse 3 : Un logiciel qui continue de s'exécuter même lorsque l'ordinateur est éteint.
• Réponse 4 : Un logiciel qui permet d'éviter l'intrusion de pirates dans l'ordinateur.
Question 35 (D1.2)
Qu'est-ce qu'un logiciel espion (spyware) ?
• Réponse 1 : Un logiciel qui collecte des informations sur l'usager à son insu dans le but de les transmettre à un
tiers.
• Réponse 2 : Un logiciel obtenu de façon illicite.
• Réponse 3 : Un logiciel qui permet de vérifier qu'aucun virus n'a infecté l'ordinateur.
• Réponse 4 : Un logiciel qui réactive l'écran dès que l'usager touche la souris ou le clavier.

Question 36 (D1.2)
Que peut-on dire d'un virus ?
• Réponse 1 : C'est un logiciel malveillant.
• Réponse 2 : C'est un canular (hoax).
• Réponse 3 : C'est une méthode de hameçonnage (phishing).
• Réponse 4 : C'est un programme qui peut se propager par l'intermédiaire d'une clé USB.
• Réponse 5 : C'est un matériel défectueux.

Question 37 (D1.2)
Quelle est la définition d'un logiciel espion (ou spyware) ?
• Réponse 1 : C'est un logiciel apparemment inoffensif au sein duquel a été dissimulé un programme malveillant.
• Réponse 2 : C'est un logiciel qui collecte et transfère à des tiers des données à l'insu de l'utilisateur.
• Réponse 3 : C'est un logiciel malveillant qui se transmet d'ordinateur à ordinateur par le réseau et perturbe le
fonctionnement des systèmes.
• Réponse 4 : C'est un logiciel qui veille à ce qu'aucun logiciel malveillant ne puisse s'installer sur l'ordinateur.

Question 38 (D1.2)
Parmi les éléments suivants, lesquels sont des logiciels malveillants ?
• Réponse 1 : Virus.
• Réponse 2 : Logiciel libre.
• Réponse 3 : Ver.
• Réponse 4 : Pare-feu.
• Réponse 5 : Troyen.

Question 39 (D1.2)
Comment appelle-t-on une application qui dissimule un programme malveillant ?
• Réponse 1 : Un paravent.
• Réponse 2 : Un ver.
• Réponse 3 : Un cheval de Troie.
• Réponse 4 : Une mémoire cache.
• Réponse 5 : Un pare-feu.

Question 40 (D1.2)
Quels peuvent être les effets d'un logiciel malveillant ?
• Réponse 1 : Perturber le fonctionnement d'un ordinateur.
• Réponse 2 : Modifier la capacité d'un support de stockage.
• Réponse 3 : Communiquer des informations à des tiers.
• Réponse 4 : Diffuser une rumeur.
• Réponse 5 : Endommager des fichiers.

Question 41 (D1.2)
Qu'est ce qu'une signature virale ?
• Réponse 1 : C'est le nom d'un virus.
• Réponse 2 : C'est le mode de propagation d'un virus.
• Réponse 3 : C'est le nom d'un antivirus.
• Réponse 4 : C'est l'identification d'un pirate.
• Réponse 5 : C'est un code qu'un virus insère dans le fichier qu'il infecte.

Question 42 (D1.2)
Quel est le rôle d'un pare-feu ?
• Réponse 1 : Inhiber l'activité des virus informatiques.
• Réponse 2 : Protéger l'ordinateur des intrusions extérieures par le réseau.
• Réponse 3 : Protéger l'ordinateur de surtensions du courant électrique.
• Réponse 4 : Bloquer l'installation de logiciels illégaux.

Question 43 (D1.2)
Comment peut-on diminuer les possibilités d'infection par un virus ?
• Réponse 1 : En installant un logiciel espion.
• Réponse 2 : En s'assurant de la mise à jour régulière de son système d'exploitation.
• Réponse 3 : En faisant une sauvegarde quotidienne.
• Réponse 4 : En évitant d'ouvrir sans discernement les pièces jointes arrivant par courriel.

Question 44 (D1.2)
Quelles précautions peut-on prendre pour protéger son ordinateur ?
• Réponse 1 : Activer et configurer son pare-feu (firewall).
• Réponse 2 : Chiffrer ses courriels.
• Réponse 3 : Éviter de se connecter en haut débit.
• Réponse 4 : Installer et maintenir à jour un anti-virus.

Question 45 (D1.2)
Par quels moyens peut-on être infecté par un virus ?
• Réponse 1 : En cliquant sur un hyperlien qui conduit à exécuter un fichier malveillant.
• Réponse 2 : En récupérant une fichier au format JPEG sur un site non sécurisé.
• Réponse 3 : En connectant un support amovible infecté.
• Réponse 4 : En ouvrant une pièce jointe exécutable.

Question 46 (D1.2)
Que peut-on dire des fichiers mis en quarantaine à la suite d'une alerte de l'antivirus ?
• Réponse 1 : Ils sont inofensifs tant qu'ils sont en quarantaine.
• Réponse 2 : Ils peuvent être réparés pour être ensuite restaurés à l'initiative de l'utilisateur.
• Réponse 3 : Ils sont automatiquement restaurés au bout de 40 jours.
• Réponse 4 : Ils peuvent être définitivement supprimés par l'utilisateur.

Question 47 (D1.2)
Quelles sont les principales fonctionnalités d'un antivirus ?
• Réponse 1 : Assurer une protection résidente qui analyse tout fichier entrant.
• Réponse 2 : Parcourir les codes sources des logiciels libres à la recherche de failles de sécurité.
• Réponse 3 : Analyser un support de stockage à la recherche de logiciels malveillants.
• Réponse 4 : Éteindre l'ordinateur en cas de suspicion d'attaque.
• Réponse 5 : Mettre à jour la base de signatures virales.

Question 48 (D1.2)
Certains programmes peuvent présenter des failles de sécurité potentiellement exploitables par des personnes malveillantes.
Quelle est la solution préconisée pour limiter ce risque ?
• Réponse 1 : Utiliser exclusivement un accès sécurisé à Internet.
• Réponse 2 : Installer un logiciel espion.
• Réponse 3 : Mettre à jour régulièrement ses logiciels pour apporter des correctifs aux failles détectées.
• Réponse 4 : Refuser l'usage des cookies.

Question 49 (D1.3)
Qu'est ce qui favorise l'interopérabilité ?
• Réponse 1 : Les formats compressés.
• Réponse 2 : Les formats ouverts.
• Réponse 3 : Les formats propriétaires.
• Réponse 4 : Les formats binaires.
• Réponse 5 : Les formats fermés.

Question 50 (D1.3)
Si un document numérique ne peut pas être exploité parfaitement sans utiliser le même logiciel que celui qui a servi à le
créer, que peut-on dire de son format ?
• Réponse 1 : C'est un format ouvert.
• Réponse 2 : C'est un format fermé.
• Réponse 3 : C'est un format compressé.
• Réponse 4 : C'est un format portable.

Question 51 (D1.3)
Qu'est-ce qui fait qu'un format est ouvert ?
• Réponse 1 : Sa spécification est publique.
• Réponse 2 : Il ne comporte que des caractères alphanumériques.
• Réponse 3 : Il est répertorié par la CNIL.
• Réponse 4 : Il n'existe pas de logiciel payant qui l'utilise.
• Réponse 5 : Son auteur est décédé depuis plus de 70 ans.

Question 52 (D1.3)
Lorsqu'on échange avec un interlocuteur un document dont le format n'est pas standard, que peut-il se passer ?
• Réponse 1 : Le document ne peut pas transiter par le réseau.
• Réponse 2 : Le document ne peut pas être ouvert par l'interlocuteur.
• Réponse 3 : Le document ne peut pas être dupliqué sur une clé USB.
• Réponse 4 : Le document ne peut pas être analysé par un anti-virus.

Question 53 (D1.3)
Qu'est-ce que l'interopérabilité ?
• Réponse 1 : C'est la possibilité pour différents systèmes de fonctionner ensemble en utilisant des standards
ouverts.
• Réponse 2 : C'est la récupération d'informations provenant de fichiers dont les formats sont fermés.
• Réponse 3 : C'est le fait qu'un ensemble de systèmes travaillent avec le même système d'exploitation.
• Réponse 4 : C'est l'aptitude à utiliser les différents logiciels de bureautique.
• Réponse 5 : C'est l'ouverture de l'accès des outils d'information et de communication aux personnes handicapées.

Question 54 (D1.3)
Qu'entend-on par interopérabilité ?
• Réponse 1 : C'est une méthode de travail qui permet à tout utilisateur de modifier les fichiers d'un espace
partagé.
• Réponse 2 : C'est la capacité d'un usager à transférer ses compétences numériques d'un environnement
numérique à un autre.
• Réponse 3 : C'est un système propriétaire qui s'est imposé comme un standard que les autres systèmes doivent
respecter.
• Réponse 4 : C'est la capacité de différents systèmes à fonctionner ensemble en s'appuyant sur l'utilisation de
standards ouverts.

Question 55 (D1.3)
Que faut-il pour qu'un logiciel puisse exploiter correctement les fichiers produits par un autre logiciel ?
• Réponse 1 : Que les deux logiciels utilisent le même système d'exploitation.
• Réponse 2 : Que les spécifications du format de fichiers soient publiées.
• Réponse 3 : Que les codes sources des logiciels utilisent le même langage de programmation.
• Réponse 4 : Que les deux logiciels aient été créés la même année.

Question 56 (D1.3)
Si à l'enregistrement d'un fichier, un message de la forme "Il est possible qu'une partie du formatage et du contenu de ce
document ne puisse pas être enregistrée" apparaît, quelle est la cause la plus plausible ?
• Réponse 1 : Une incompatibilité de format.
• Réponse 2 : Une infection par un virus.
• Réponse 3 : Une défaillance matérielle.
• Réponse 4 : La saturation de l'espace de stockage.

Question 57 (D1.3)
Parmi les formats suivants, lesquels sont des formats ouverts ?
• Réponse 1 : Le format Microsoft Word 97/XP/2000.
• Réponse 2 : L'Open Document Format.
• Réponse 3 : Le format de document HyperText Markup Language.
• Réponse 4 : Le format Portable Network Graphics.

Question 58 (D1.3)
Que peut-on dire du format de fichier Texte Open Document Format ?
• Réponse 1 : C'est un format ouvert destiné à préserver la mise en forme du document quel que soit l’ordinateur et
le logiciel qu’on utilise.
• Réponse 2 : C'est un format ouvert de traitement de texte.
• Réponse 3 : C'est un format pour des fichiers textuels ne comportant pas de mise en forme.
• Réponse 4 : C'est un format dédié à la réalisation de pages web.

Question 59 (D1.3)
Que peut-on dire de HTML ?
• Réponse 1 : C'est un protocole de communication sur Internet.
• Réponse 2 : C'est un langage à balises permettant de composer des pages web.
• Réponse 3 : C'est un format de document ouvert.
• Réponse 4 : C'est une archive de fichiers XML.

Question 60 (D1.3)
Que se passe-t-il si on enregistre un document au format texte brut (TXT) ?
• Réponse 1 : On perd les images.
• Réponse 2 : On perd les couleurs.
• Réponse 3 : On perd les fins de paragraphes.
• Réponse 4 : On perd la mise en forme.
• Réponse 5 : On perd la ponctuation.

Question 61 (D1.3)
Quelles précautions doit-on prendre lorsqu'on utilise un logiciel propriétaire pour créer un document qui sera ensuite partagé
?
• Réponse 1 : Utiliser la dernière version du logiciel pour être sûr que les autres utilisateurs pourront l'exploiter.
• Réponse 2 : Limiter l'utilisation de certaines fonctionnalités du logiciel qui risqueraient d'entraîner des
dégradations du document lors de l'ouverture par un autre logiciel.
• Réponse 3 : Prendre la précaution d'enregistrer le document sous un format standard ou reconnu par la
majorité des logiciels des autres utilisateurs.
• Réponse 4 : Compresser le document pour le rendre compatible avec les logiciels utilisés par les autres
utilisateurs.

Question 62 (D1.3)
Parmi les formats suivants, lesquels correspondent à des formats de documents textuels enrichis (prenant en charge la mise
en forme) ?
• Réponse 1 : Le format texte brut (TXT).
• Réponse 2 : L'Open Document Format (ODF).
• Réponse 3 : Le format Portable Network Graphics (PNG).
• Réponse 4 : Le format Rich Text Format (RTF).
• Réponse 5 : Le format Microsoft Word (DOC, DOCX).

Question 63 (D1.3)
Parmi les formats suivants, lesquels correspondent à des fichiers textes basiques (sans mise en forme possible) ?
• Réponse 1 : Le format texte brut (TXT).
• Réponse 2 : L'Open Document Format (ODF).
• Réponse 3 : Le format Comma-Separated Values (CSV).
• Réponse 4 : Le format Rich Text Format (RTF).
• Réponse 5 : Le format Microsoft Word (DOC, DOCX).

Question 64 (D1.3)
Parmi les formats suivants, lequel s'appuie sur un langage à balises ?
• Réponse 1 : Le format texte brut (TXT).
• Réponse 2 : Le format HyperText Markup Language (HTML).
• Réponse 3 : Le format Portable Network Graphics (PNG).
• Réponse 4 : Le format Microsoft Word (DOC).

Question 65 (D1.3)
Que peut-on dire du format Joint Photographic Experts Group (JPEG)?
• Réponse 1 : C'est un format d'image vectorielle.
• Réponse 2 : C'est un format d'image compressé.
• Réponse 3 : C'est un format d'image matricielle.
• Réponse 4 : C'est un format d'image limité à 256 couleurs.
• Réponse 5 : C'est un format d'image en couleurs indexées.

Question 66 (D1.3)
Parmi les formats d'image suivants, lesquels sont des formats matriciels (bitmap) ?
• Réponse 1 : Scalable Vector Graphics (SVG).
• Réponse 2 : Portable Network Graphics (PNG).
• Réponse 3 : Joint Photographic Experts Group (JPEG).
• Réponse 4 : Graphics Interchange Format (GIF).

Question 67 (D1.3)
Que peut-on dire d'une image vectorielle ?
• Réponse 1 : Elle peut être agrandie sans effet de pixellisation.
• Réponse 2 : Elle est définie par un ensemble de pixels vectoriels.
• Réponse 3 : Elle est définie par la description de ce qu'elle contient d'un point de vue géométrique.
• Réponse 4 : Elle ne permet de définir que des images de petite taille (logo, vignette, etc.).

Question 68 (D1.3)
Quel format d'image permet de définir une couleur « transparente » permettant de laisser apparaître à travers l'image les
éléments situés derrière ?
• Réponse 1 : Joint Photographic Experts Group (JPEG).
• Réponse 2 : Graphics Interchange Format (GIF).
• Réponse 3 : Open Document Format(ODF).
• Réponse 4 : HyperText Markup Language (HTML).

Question 69 (D1.3)
Que peut-on dire des formats PNG et GIF ?
• Réponse 1 : Ils permettent de définir une couleur "transparente".
• Réponse 2 : Ce sont des formats vectoriels.
• Réponse 3 : Ils sont pris en charge par la plupart des navigateurs.
• Réponse 4 : Le nombre de couleurs est limité à 16 couleurs.
• Réponse 5 : La définition des images est limitée à 800 x 600 pixels.

Question 70 (D1.3)
Que peut-on dire du format Portable Network Graphics (PNG) ?
• Réponse 1 : C'est un format matriciel (bitmap).
• Réponse 2 : C'est un format de modèle de calque.
• Réponse 3 : C'est un format compressé.
• Réponse 4 : C'est un format ouvert.
• Réponse 5 : C'est un format vectoriel.

Question 71 (D1.3)
Dans quel type de format peut-on avoir un phénomène de pixelisation quand on agrandit l'image ?
• Réponse 1 : Un format d'image vectorielle.
• Réponse 2 : Un format d'image matricielle.
• Réponse 3 : Un format d'image archivée.
• Réponse 4 : Un format d'image ouvert.
• Réponse 5 : Un format d'image fermé.

Question 72 (D1.3)
Quelle est la particularité d'un dessin enregistré dans un format d'image vectorielle ?
• Réponse 1 : On peut réduire la taille du fichier en diminuant la définition de l'image (nombre de pixels).
• Réponse 2 : Il est exclusivement utilisé pour représenter des symboles mathématiques.
• Réponse 3 : Il s'imprime en noir et blanc.
• Réponse 4 : On peut l'agrandir sans que le dessin soit dégradé.

Question 73 (D1.4)
Combien y a t-il de ko dans un Go (ordre de grandeur) ?
• Réponse 1 : 1 000
• Réponse 2 : 100 000
• Réponse 3 : 1 000 000
• Réponse 4 : 10 000 000
• Réponse 5 : 1 000 000 000

Question 74 (D1.4)
Parmi les valeurs suivantes, lesquelles équivalent à un To (Tera octet) ?
• Réponse 1 : 1024 Mo.
• Réponse 2 : 1024 Go.
• Réponse 3 : 1024*1024 Mo.
• Réponse 4 : 1024*1024 Go.

Question 75 (D1.4)
Lorsqu'on ajoute à un fichier texte un seul caractère alphanumérique sans aucune mise en forme, de combien son poids est-
il augmenté (ordre de grandeur) ?
• Réponse 1 : Un octet.
• Réponse 2 : Un kilo-octet.
• Réponse 3 : Un méga-octet.
• Réponse 4 : Un giga-octet.

Question 76 (D1.4)
Quelle unité de mesure est associée au débit en informatique et télécommunications (débit binaire) ?
• Réponse 1 : mètre (m)
• Réponse 2 : kilobit par seconde (kb/s)
• Réponse 3 : kilohertz (kHz)
• Réponse 4 : mètre par seconde (m/s)
• Réponse 5 : point par pouce (ppp)

Question 77 (D1.4)
Combien de photos de 1 Mo peut-on mettre sur une clé de 1 Go (ordre de grandeur) ?
• Réponse 1 : 10
• Réponse 2 : 100
• Réponse 3 : 1 000
• Réponse 4 : 1 000 000
• Réponse 5 : 1 000 000 000

Question 78 (D1.4)
Quelle est la relation entre kb/s (kilo-bit par seconde) et ko/s (kilo-octet par seconde) ?
• Réponse 1 : 1 ko/s = 8 kb/s
• Réponse 2 : 1 kb/s = 8 ko/s
• Réponse 3 : 1 ko/s = 1 kb/s
• Réponse 4 : 1 ko/s = 1000 kb/s

Question 79 (D1.4)
Que mesure l'unité kbps ou kb/s ?
• Réponse 1 : Une capacité de stockage.
• Réponse 2 : Un débit binaire.
• Réponse 3 : Une fréquence d'horloge.
• Réponse 4 : Un taux de compression d'image.

Question 80 (D1.4)
Quelles sont les capacités supérieures à 1 Go ?
• Réponse 1 : 2 Mo.
• Réponse 2 : 20 Mo.
• Réponse 3 : 200 Mo.
• Réponse 4 : 2 000 Mo.
• Réponse 5 : 20 000 Mo.

Question 81 (D1.4)
Parmi les supports suivants, lesquels sont des supports de sauvegarde amovibles ?
• Réponse 1 : Le CD-ROM.
• Réponse 2 : La clé USB.
• Réponse 3 : L'espace de stockage de l'ENT.
• Réponse 4 : Le disque dur externe.
• Réponse 5 : La RAM.

Question 82 (D1.4)
Parmi les actions suivantes, lesquelles permettent de faire une sauvegarde d'un fichier ?
• Réponse 1 : S'envoyer un courriel avec le fichier en pièce jointe.
• Réponse 2 : Renommer le fichier.
• Réponse 3 : Dupliquer le fichier sur une clé USB.
• Réponse 4 : Déposer le fichier dans un espace de stockage de l'ENT.

Question 83 (D1.4)
Que peut-on dire de la sauvegarde d'un fichier par opposition à son enregistrement ?
• Réponse 1 : La sauvegarde a pour but de stocker en mémoire de masse le fichier actuellement présent
uniquement en mémoire vive.
• Réponse 2 : La sauvegarde a pour but de mémoriser les dernières modifications du fichier.
• Réponse 3 : La sauvegarde a pour but de changer le format du fichier.
• Réponse 4 : La sauvegarde a pour but d'éviter de perdre les données du fichier en cas de défaillance technique.
Question 84 (D1.4)
De quoi doit-on se préoccuper lorsqu'on utilise un service de stockage de fichiers en ligne ?
• Réponse 1 : Connaître la localisation géographique précise du serveur de stockage.
• Réponse 2 : Connaître la politique de sauvegarde du service.
• Réponse 3 : Connaître la version du système d'exploitation du serveur de stockage.
• Réponse 4 : Connaître le quota de stockage autorisé.

Question 85 (D1.4)
Lorsqu'on travaille au quotidien sur des fichiers situés sur un disque dur, quelles pratiques contribuent à gérer leur
sauvegarde de façon efficace ?
• Réponse 1 : Utiliser un logiciel de synchronisation.
• Réponse 2 : Renommer les fichiers chaque jour.
• Réponse 3 : Réaliser la sauvegarde sur un support externe ou distant.
• Réponse 4 : Modifier régulièrement le mot de passe du support de sauvegarde.

Question 86 (D1.4)
Comment peut-on déposer ses fichiers sur un serveur distant ?
• Réponse 1 : En les transférant à l'aide d'un logiciel client FTP.
• Réponse 2 : En les déposant sur son ENT par l'intermédiaire d'une interface web.
• Réponse 3 : En les envoyant en pièces jointes à un courriel.
• Réponse 4 : En les recopiant sur une clé USB.

Question 87 (D1.4)
Quel terme désigne le fait de recopier ses fichiers sur un autre support dans le but de pouvoir les récupérer en cas d'incident
?
• Réponse 1 : L'enregistrement.
• Réponse 2 : La sauvegarde.
• Réponse 3 : Le compactage.
• Réponse 4 : Le renommage.
• Réponse 5 : La conversion.

Question 88 (D1.4)
Que peut-on faire pour envoyer cinq photos numériques en une seule pièce jointe ?
• Réponse 1 : Les placer dans un même dossier.
• Réponse 2 : Créer une archive.
• Réponse 3 : Nommer les cinq fichiers de façon identique.
• Réponse 4 : Fusionner les cinq fichiers.
• Réponse 5 : Diminuer la taille des photos.

Question 89 (D1.4)
Comment s'appelle l'opération permettant de réduire le poids d'un fichier ?
• Réponse 1 : Le cryptage.
• Réponse 2 : L'empaquetage.
• Réponse 3 : La fusion.
• Réponse 4 : La compression.

Question 90 (D1.4)
Comment s'appelle l'action permettant de récupérer les fichiers contenus dans une archive ?
• Réponse 1 : Ajouter.
• Réponse 2 : Copier.
• Réponse 3 : Déplacer.
• Réponse 4 : Extraire.

Question 91 (D1.4)
Que peut-on dire de la compression quand on crée une archive ?
• Réponse 1 : C'est une compression sans perte d'informations.
• Réponse 2 : Le taux de compression est le même pour tous les fichiers de l'archive.
• Réponse 3 : La compression ne s'applique qu'aux images.
• Réponse 4 : Le taux de compression dépend de la puissance du processeur.

Question 92 (D1.4)
Qu'est-il conseillé de faire pour pérenniser ses données ?
• Réponse 1 : Recopier ses sauvegardes anciennes sur des supports récents car la durée de vie des supports est
limitée.
• Réponse 2 : Compresser au maximum ses fichiers pour limiter le risque d'infection.
• Réponse 3 : Convertir les fichiers anciens dans des formats actuels pour anticiper la disparition des logiciels
permettant de les ouvrir.
• Réponse 4 : Ouvrir régulièrement les fichiers pour rafraîchir leur date de dernière modification.
• Réponse 5 : Changer d'ordinateur tous les quatre ans pour être toujours sous garantie et pouvoir ainsi exiger la
récupération de données éventuellement perdues.

Question 93 (D1.4)
Quelles actions peut-on faire quand on crée une archive ?
• Réponse 1 : Protéger l'archive par un mot de passe.
• Réponse 2 : Conserver l'arborescence des dossiers.
• Réponse 3 : Créer une alerte qui indiquera à l'auteur si un autre usager a consulté l'archive.
• Réponse 4 : Compresser les fichiers.
• Réponse 5 : Créer une archive auto-extractible.

Question 94 (D1.4)
Que peut-on dire du taux de compression d'une archive compressée ?
• Réponse 1 : Il est identique pour tous les fichiers de l'archive quelque soit leur format.
• Réponse 2 : Il est significatif pour les fichiers dont le format est non compressé à l'origine (TXT, BMP, etc.).
• Réponse 3 : Il dépend du support de stockage utilisé.
• Réponse 4 : Il ne s'applique qu'aux fichiers multimédia (musique, photo et vidéo).

Question 95 (D1.4)
Comment appelle-t-on un fichier qui rassemble et compresse un ensemble de fichiers en un seul ?
• Réponse 1 : Une sauvegarde.
• Réponse 2 : Un dossier.
• Réponse 3 : Une archive.
• Réponse 4 : Un raccourci.

Question 96 (D1.4)
Quel logiciel permet de créer une archive d'extension zip, rar, tgz ou 7z ?
• Réponse 1 : Un logiciel de synchronisation.
• Réponse 2 : Un logiciel de traitement d'images.
• Réponse 3 : Un logiciel de compression/décompression.
• Réponse 4 : Un logiciel de synthèse vocale.
Domaine D2
Question 1 (D2.1)

Quelles sont les règles élémentaires à respecter pour éviter l'usurpation d'identité ?

• Réponse 1 : L’usager doit garder son identifiant secret.


• Réponse 2 : L’usager doit verrouiller ou déconnecter sa session s’il quitte la salle.
• Réponse 3 : L'usager doit choisir un mot de passe complexe, sans signification évidente et facile à mémoriser.
• Réponse 4 : L'usager doit communiquer son mot de passe à ses proches pour éviter toute perte d'identité.

Question 2 (D2.1)

Parmi les éléments suivants, quels sont ceux qui suffisent à garantir l'authentification d'un usager ?

• Réponse 1 : L'identifiant et le mot de passe.


• Réponse 2 : L'empreinte biométrique.
• Réponse 3 : L'identifiant.
• Réponse 4 : Les nom et prénom.

Question 3 (D2.1)

Quelles sont les propriétés d'un bon mot de passe ?

• Réponse 1 : Il doit être suffisamment complexe.


• Réponse 2 : Il ne doit pas avoir de signification évidente.
• Réponse 3 : Il doit être possible de le mémoriser sans le noter.
• Réponse 4 : Il ne doit pas contenir de chiffres.

Question 4 (D2.1)

Qu'appelle-on authentification dans un système informatique ?

• Réponse 1 : La procédure qui consiste à connaître l'identifiant d'une personne.


• Réponse 2 : La procédure qui consiste à vérifier l'identité d'une personne.
• Réponse 3 : La procédure qui consiste à vérifier la solidité d'un mot de passe.
• Réponse 4 : La procédure qui permet de pirater un mot de passe.

Question 5 (D2.1)

Qu'est-ce que le hameçonnage (phishing) ?

• Réponse 1 : C'est un virus qui se dissimule au sein d'un programme anodin.


• Réponse 2 : C'est une veille informationnelle utilisant un agrégateur en ligne.
• Réponse 3 : C'est un procédé dont la finalité est l'usurpation d'identité.
• Réponse 4 : C'est le fait d'identifier un internaute par son adresse IP.

Question 6 (D2.1)

Comment appelle-t-on la procédure qui vérifie l'identité d'une personne en vue de lui donner accès à des services ?

• Réponse 1 : L'identification.
• Réponse 2 : L'authentification.
• Réponse 3 : La sauvegarde.
• Réponse 4 : Le TCP/IP.
• Réponse 5 : Le routage.

Question 7 (D2.1)

Lorsqu'on s'authentifie sur une page web pour effectuer des opérations sensibles (opérations bancaires, paiement, etc.), de
quoi doit-on s'assurer ?

• Réponse 1 : Qu'il ne s'agit pas d'un site de hameçonnage.


• Réponse 2 : Que l'URL ne contient pas de caractères spéciaux.
• Réponse 3 : Que la page web n'est pas imprimable.
• Réponse 4 : Que le protocole utilisé est le HTTPS.
• Réponse 5 : Que personne n'est connecté simultanément au même formulaire.

Question 8 (D2.1)

Comment appelle-t-on le procédé utilisé pour usurper l'identité d'un internaute ?

• Réponse 1 : Le canular (hoax).


• Réponse 2 : L'authentification.
• Réponse 3 : Le hameçonnage (phishing).
• Réponse 4 : L'identification.
• Réponse 5 : Le protocole Internet (IP).

Question 9 (D2.1)

Si une information de profil est en «accès public », qu'est ce que cela signifie ?

• Réponse 1 : Cette information est adaptée aux jeunes de moins de 12 ans.


• Réponse 2 : Cette information peut être modifiée par tout internaute.
• Réponse 3 : Cette information peut être vue par tout internaute.
• Réponse 4 : Cette information n'est pas soumise au droit d'auteur.

Question 10 (D2.1)

De quelle façon peut-on joindre ses coordonnées lors de l'envoi d'un courriel ?

• Réponse 1 : En remplissant le champ signature du logiciel de messagerie.


• Réponse 2 : En redirigeant chaque courriel vers sa messagerie personnelle.
• Réponse 3 : En s'identifiant sur son poste de travail.
• Réponse 4 : En joignant sa carte de visite électronique ou vCard.

Question 11 (D2.1)

Comment définir la notion de profil utilisateur ?

• Réponse 1 : C’est l’ensemble constitué par l’identifiant et le mot de passe d'un utilisateur.
• Réponse 2 : C’est l’ensemble des traces qu’un internaute laisse en naviguant sur le web.
• Réponse 3 : C’est un ensemble de données qui concernent l'utilisateur d'un service informatique.
• Réponse 4 : C’est l'ensemble des différents identifiants d'un utilisateur.

Question 12 (D2.1)

Dans un réseau social, si on donne accès à une photo aux amis de ses amis, que peut-on dire ?

• Réponse 1 : Cette photo peut être vue par tout le monde.


• Réponse 2 : Cette photo peut être vue par des personnes que l'on ne connaît pas.
• Réponse 3 : Cette photo ne peut être vue que par ses amis.
• Réponse 4 : Cette photo ne peut être vue que par soi.

Question 13 (D2.1)

Dans un réseau social, comment peut-on limiter l'accès à ses informations de profil ?

• Réponse 1 : En configurant son navigateur en navigation privée.


• Réponse 2 : En utilisant le protocole sécurisé HTTPS.
• Réponse 3 : En interdisant les cookies.
• Réponse 4 : En paramétrant ses paramètres de confidentialité.

Question 14 (D2.1)

À quoi sert la signature qui peut être incluse en bas d'un courriel ?

• Réponse 1 : À fournir les coordonnées de l'expéditeur.


• Réponse 2 : À crypter l'envoi du courriel.
• Réponse 3 : À indiquer la date à laquelle le courriel a été expédié.
• Réponse 4 : À permettre d'un clic le passage en liste noire du destinataire.
• Réponse 5 : À associer automatiquement un dossier de classement du courriel.

Question 15 (D2.1)

Comment appelle-ton l'ensemble des informations fournies (nom, photo, préférences, etc.) lorsqu'on s'inscrit à un service en
ligne ?

• Réponse 1 : Les paramètres de confidentialité.


• Réponse 2 : Le profil de l'usager.
• Réponse 3 : Les identifiants de connexion.
• Réponse 4 : Le protocole de communication.

Question 16 (D2.1)

Certains courriels sont accompagnés d'un fichier de type vCard. De quoi s'agit-il ?

• Réponse 1 : D'un moyen de vérifier l'intégrité du message.


• Réponse 2 : D'une carte de visite électronique.
• Réponse 3 : D'un procédé garantissant la confidentialité.
• Réponse 4 : D'un message animé de type "carte de vœux".

Question 17 (D2.1)

Quand on consulte un site, quelle est l'information transmise par le navigateur qui indiquera au serveur web où acheminer la
page demandée ?

• Réponse 1 : L'adresse IP.


• Réponse 2 : L'URL.
• Réponse 3 : L'adresse électronique.
• Réponse 4 : L'identifiant.

Question 18 (D2.1)

En France, les fournisseurs d'accès à Internet doivent-ils conserver la trace des connexions de leurs clients ?

• Réponse 1 : Non.
• Réponse 2 : Oui, pendant 48 heures.
• Réponse 3 : Oui, pendant un an.
• Réponse 4 : Oui, à vie.

Question 19 (D2.1)

Lorsqu'on diffuse un document produit avec un logiciel installé sur son ordinateur, quelles traces peut-on trouver associées
au fichier ?

• Réponse 1 : Les données d'identité de l'utilisateur du logiciel.


• Réponse 2 : Le nombre d'utilisateurs l'ayant déjà ouvert.
• Réponse 3 : L'identité des utilisateurs l'ayant déjà ouvert.
• Réponse 4 : La date de création du fichier.

Question 20 (D2.1)

Quand on consulte une page web, quelles informations le serveur web récupère-t-il le plus souvent ?

• Réponse 1 : Le système d'exploitation utilisé.


• Réponse 2 : La version du navigateur utilisé.
• Réponse 3 : La liste des usagers de l'ordinateur.
• Réponse 4 : La résolution de l'écran.
• Réponse 5 : L'adresse IP.

Question 21 (D2.1)
Quand on reçoit un courriel, quelles informations peut-on y trouver ?

• Réponse 1 : Les adresses électroniques des destinataires en copie.


• Réponse 2 : Les adresses électroniques des destinataires en copie invisible.
• Réponse 3 : La date et l'heure de l'envoi du courriel.
• Réponse 4 : Les adresses IP des serveurs par lesquels a transité le courriel, et par conséquent des indices sur
la location géographique de l'expéditeur.

Question 22 (D2.1)

Quand un particulier consulte un site web de chez lui, il est identifié par une adresse IP. Qui peut faire la relation entre
l'identité de l'internaute et l'adresse IP ?

• Réponse 1 : L'administrateur du serveur web.


• Réponse 2 : Le fournisseur d'accès à Internet.
• Réponse 3 : Le propriétaire du nom de domaine.
• Réponse 4 : Le constructeur du matériel informatique.
• Réponse 5 : Les services de la mairie.

Question 23 (D2.1)

Quand on transfère un courriel contenant un document en pièce jointe, quelles informations le destinataire pourra-t-il
retrouver en recherchant les diverses traces laissées dans le document ou dans le courriel lui-même ?

• Réponse 1 : Le nom de l'auteur tel qu'il apparaissait dans les données d'identité du logiciel utilisé pour réaliser
le document.
• Réponse 2 : L'adresse électronique de l'expéditeur du message d'origine.
• Réponse 3 : La liste des destinataires du courriel initial, qu'ils soient en copie ou en copie cachée.
• Réponse 4 : Le nombre de personnes ayant ouvert le document.

Question 24 (D2.1)

En se connectant à un service en ligne, on voit un message du type "Date de votre dernière connexion à ce service : mardi à
23h15". Où est conservée cette information ?

• Réponse 1 : Dans le cache du navigateur.


• Réponse 2 : Chez le fournisseur d'accès à Internet.
• Réponse 3 : Chez ce prestataire de service en ligne.
• Réponse 4 : Sur les routeurs du réseau Internet.

Question 25 (D2.1)

Qu'est ce que le droit à l'oubli ?

• Réponse 1 : C'est le fait de pouvoir effacer ses traces de navigation sur l'ordinateur.
• Réponse 2 : C'est le fait qu'un usager puisse faire retirer les contenus en ligne le concernant.
• Réponse 3 : C'est le fait de pouvoir demander le renvoi d'un mot de passe si l'usager l'a oublié.
• Réponse 4 : C'est le fait d'avoir trois essais pour saisir son mot de passe sans erreur.

Question 26 (D2.1)

En interrogeant un moteur de recherche du web, Jean tombe sur une photo de lui publiée sur le site de son ami Paul. Après
concertation, Paul retire la photo de son site. Que peut-on affirmer ?

• Réponse 1 : La photo n'est plus sur le site de Paul.


• Réponse 2 : La photo a été retirée de tous les sites du web.
• Réponse 3 : La photo n'est plus dans le cache des moteurs de recherche.
• Réponse 4 : La photo n'est plus sur l'ordinateur de Paul.

Question 27 (D2.1)

La requête “Jean Karamatu” dans un moteur de recherche sur le web permet de retrouver les commentaires postés par cette
personne sur un blog plusieurs années auparavant. Quelles actions sont-elles nécessaires pour que ces commentaires
n'apparaissent plus ?
• Réponse 1 : L'administrateur du blog doit supprimer les pages concernées ou les commentaires.
• Réponse 2 : La CNIL doit ajouter les pages concernées à sa liste noire.
• Réponse 3 : Le serveur qui héberge le blog doit passer les pages concernées en lecture seule.
• Réponse 4 : Le moteur de recherche doit mettre à jour l'indexation des pages concernées et ses pages en
cache.

Question 28 (D2.1)

Qu'appelle-t-on e-réputation ?

• Réponse 1 : Le classement des fournisseurs d'accès à Internet.


• Réponse 2 : La fiabilité d'un matériel électronique.
• Réponse 3 : La popularité d'un site web en fonction de sa fréquentation.
• Réponse 4 : L'image que les internautes se font d'une personne à partir de ses traces sur le Web.

Question 29 (D2.1)

A partir de quels éléments se construit l'identité numérique d'une personne ?

• Réponse 1 : Ses informations de profil.


• Réponse 2 : Ses publications sur le web.
• Réponse 3 : Les informations publiées par d'autres le concernant.
• Réponse 4 : Le numéro de série de son ordinateur.
• Réponse 5 : Son mode de connexion à Internet.

Question 30 (D2.1)

Si on modifie une page d'un site web en ligne, que peut-on dire ?

• Réponse 1 : La modification se répercute immédiatement sur le site web.


• Réponse 2 : L'ancienne version reste accessible pendant un certain temps dans le cache des moteurs de
recherche.
• Réponse 3 : La modification sur le site web ne sera effective que lorsque les moteurs de recherche auront de
nouveau indexé la page.
• Réponse 4 : L'ancienne version sera effacée de tous les postes des internautes qui en avaient fait une copie.

Question 31 (D2.1)

Comment appelle-ton l'image que l'on peut se faire d'une personne à travers ses publications sur le web ?

• Réponse 1 : La e-réputation.
• Réponse 2 : Le droit à l'image.
• Réponse 3 : Le phishing.
• Réponse 4 : L'authentification.

Question 32 (D2.1)

Dans quelles circonstances une personne peut-elle souhaiter bénéficier du droit à l'oubli numérique ?

• Réponse 1 : Lorsqu'elle a perdu son mot de passe pour accéder à un service et souhaite le retrouver
• Réponse 2 : Lorsqu'elle trouve son nom cité dans un forum et souhaite ne plus y figurer.
• Réponse 3 : Lorsqu'elle a oublié de se munir d'un document officiel sous forme papier et souhaite l'imprimer
depuis le web.
• Réponse 4 : Lorsqu'elle a publié sur le web une photo d'elle et souhaite la supprimer.

Question 33 (D2.2)

Quelles sont les évolutions qui ont conduit à la création de la loi « Informatique et Libertés »?

• Réponse 1 : La généralisation du stockage numérique des données.


• Réponse 2 : L'augmentation de la bande passante des réseaux.
• Réponse 3 : L'usage croissant du courrier électronique.
• Réponse 4 : La possibilité d'interconnexion des fichiers.
Question 34 (D2.2)

En France, quelles informations sont mentionnées lors de la collecte de données personnelles ?

• Réponse 1 : La référence à la loi Hadopi.


• Réponse 2 : La personne ou l'organisme à contacter pour faire valoir son droit d'accès ou de rectification.
• Réponse 3 : La finalité de la collecte.
• Réponse 4 : L'URL du serveur centralisant ces données.

Question 35 (D2.2)

Que signifie CNIL ?

• Réponse 1 : Commission Nationale de l'Informatique Libre.


• Réponse 2 : Commission Nationale des Informaticiens et des Logiciels.
• Réponse 3 : Commission Nationale de l'Informatique et des Libertés.
• Réponse 4 : Commission Nationale des Individus et des Libertés.

Question 36 (D2.2)

Une association met en ligne un formulaire proposant à ses adhérents de recevoir une lettre électronique. Que doit-elle faire
pour respecter la loi “Informatique et Libertés" ?

• Réponse 1 : Stipuler explicitement qu'une lettre électronique sera envoyée.


• Réponse 2 : Donner à chaque adhérent l'accès à l'intégralité des données ainsi collectées.
• Réponse 3 : Transmettre le fichier à la CNIL.
• Réponse 4 : Permettre à chaque adhérent de rectifier les informations qui le concernent.

Question 37 (D2.2)

Quelle autorité est chargée de veiller à la protection des données personnelles ?

• Réponse 1 : HADOPI.
• Réponse 2 : SACEM.
• Réponse 3 : CNIL.
• Réponse 4 : AFNOR.
• Réponse 5 : W3C.

Question 38 (D2.2)

La mention "Vous disposez d'un droit d'accès, de modification et de suppression de ces données" qu'on trouve souvent en
bas des formulaires est conforme à quelle loi ?

• Réponse 1 : La loi pour la confiance dans l'économie numérique (LCEN).


• Réponse 2 : La loi "Informatique et Libertés".
• Réponse 3 : La loi "Création et Internet" (HAPODI).
• Réponse 4 : La loi relative au droit d'auteur et aux droits voisins dans la société de l'information (DADVSI).
• Réponse 5 : La loi sur la liberté de la presse.

Question 39 (D2.2)

Que signifie l'interconnexion de deux fichiers de données personnelles selon la CNIL ?

• Réponse 1 : C'est le dépôt des deux fichiers sur le même support.


• Réponse 2 : C'est l'association de ces deux fichiers à un même tag.
• Réponse 3 : C'est la mise en relation automatisée d'informations provenant de ces fichiers.
• Réponse 4 : C'est le fait que ces deux fichiers soient protégés par un même mot de passe.

Question 40 (D2.2)

Qu'est-ce que la CNIL appelle "données à caractère personnel" ?

• Réponse 1 : Des informations publiées sans aucun contrôle sur un site personnel.
• Réponse 2 : Des informations soumises au droit d'auteur.
• Réponse 3 : Des informations cryptées lors de leur transit sur Internet.
• Réponse 4 : Des informations qui permettent d'identifier directement ou indirectement une personne physique.

Question 41 (D2.2)

Si Pierre met un commentaire sur le blog de Jean, qui est responsable des propos de Pierre ?

• Réponse 1 : L'hébergeur du blog de Jean.


• Réponse 2 : Pierre, l'auteur du commentaire.
• Réponse 3 : Jean, l'éditeur du blog.
• Réponse 4 : Le fournisseur d'accès à Internet de Pierre.

Question 42 (D2.2)

Comment respecte-t-on le droit à l'image d'une personne dont on diffuse la photographie ?

• Réponse 1 : En indiquant le nom de la personne dans les métadonnées de l'image.


• Réponse 2 : En mentionnant à côté de l'image le nom de la personne ayant pris la photographie.
• Réponse 3 : En déclarant l'image à la CNIL.
• Réponse 4 : En demandant l'autorisation de la personne ou de son représentant légal avant de diffuser la
photographie.

Question 43 (D2.2)

Quand on transfère à des tiers un courrier électronique échangé dans un cadre privé, que doit-on faire ?

• Réponse 1 : Utiliser un service de type webmail garantissant son propre anonymat.


• Réponse 2 : Crypter le contenu du message.
• Réponse 3 : S'assurer que l'auteur n'y verra pas d'inconvénient.
• Réponse 4 : Mettre en copie cachée les adresses électroniques des tiers destinataires.

Question 44 (D2.2)

Parmi les cas suivants, quels sont ceux qui relèvent de la communication publique ?

• Réponse 1 : Courriel envoyé à plusieurs contacts de son carnet d'adresses.


• Réponse 2 : Billet sur un blog.
• Réponse 3 : Information publiée sur l'espace de son réseau social réservé à ses amis.
• Réponse 4 : Courriel envoyé à une liste de diffusion dont on ne connaît pas la liste des abonnés.
• Réponse 5 : Message posté sur un forum public.

Question 45 (D2.2)

Qu'est ce que le droit à l'image ?

• Réponse 1 : C'est le droit de la personne qui a pris une photo d'exploiter son œuvre.
• Réponse 2 : C'est le droit de chacun de maîtriser la diffusion et l'utilisation qui est faite de son image.
• Réponse 3 : C'est la licence d'exploitation d'une image.
• Réponse 4 : C'est le droit à ce que les éléments relatifs au passé d'une personne puissent être retirés des
contenus en ligne.

Question 46 (D2.2)

Quelle est la responsabilité d'un hébergeur de site web selon la loi ?

• Réponse 1 : Il est soumis à une obligatoire de surveillance permanente des informations qu'il héberge.
• Réponse 2 : Il doit mettre en place un dispositif permettant de signaler l'existence de données illicites.
• Réponse 3 : Il a l'obligation de retirer toutes données illicites à partir du moment où il en est informé.
• Réponse 4 : Il doit valider toute information avant leur mise en ligne.

Question 47 (D2.2)

Parmi les informations suivantes, lesquelles peut-on diffuser sans restriction sur le web ?

• Réponse 1 : La photo d'un ami.


• Réponse 2 : L'adresse d'un camping qu'on a aimé.
• Réponse 3 : La trace d'un échange par courriel auquel on a participé.
• Réponse 4 : L'URL d'un site web qu'on a trouvé intéressant.

Question 48 (D2.2)

Que peut faire le destinataire d'un courriel sans risquer de reproches ?

• Réponse 1 : Transférer ce message à un tiers avec l'accord de l'expéditeur.


• Réponse 2 : Diffuser ce message aux contacts de son carnet d'adresses à condition de laisser visible le nom de
l'expéditeur initial.
• Réponse 3 : Déposer une copie de ce message sur sa page web dont l'accès est limité à ses amis.
• Réponse 4 : Publier ce message sur un forum public.

Question 49 (D2.3)

En France, de quoi se compose le droit d'auteur ?

• Réponse 1 : Du droit moral.


• Réponse 2 : Du copyright.
• Réponse 3 : Des droits patrimoniaux.
• Réponse 4 : Du droit de la presse.

Question 50 (D2.3)

Que peut-on dire d'une photographie tombée dans le domaine public ?

• Réponse 1 : On peut la diffuser sans demande d'autorisation.


• Réponse 2 : Le nom de l'auteur doit être cité.
• Réponse 3 : On peut en diffuser une version retouchée.
• Réponse 4 : L'auteur est décédé depuis plus de 70 ans (environ).

Question 51 (D2.3)

Que peut-on dire du droit moral d'un auteur sur une de ses œuvres ?

• Réponse 1 : Il est inaliénable.


• Réponse 2 : Il impose que le nom de l'auteur soit associé à l'œuvre lorsqu'elle est diffusée.
• Réponse 3 : Il interdit que l'œuvre soit utilisée à des fins commerciales.
• Réponse 4 : Il nécessite le dépôt d'un brevet.

Question 52 (D2.3)

Que peut-on dire du copyright d'une œuvre ?

• Réponse 1 : Il ne peut être appliqué qu'à des documents en langue anglaise.


• Réponse 2 : Il permet d'identifier l'entité à contacter pour demander l'autorisation d'utiliser l'œuvre.
• Réponse 3 : Il autorise à utiliser l'œuvre à des fins uniquement commerciales.
• Réponse 4 : Il permet d'utiliser l'œuvre librement, mais interdit de la modifier.

Question 53 (D2.3)

Que peut-on dire du droit d'auteur en France ?

• Réponse 1 : Il s'agit du droit à payer par les auteurs pour être référencé sur les sites professionnels.
• Réponse 2 : Il protège les œuvres de l'esprit (texte, musique, photographie, etc.).
• Réponse 3 : Il n'est effectif que si l'auteur a déclaré l’œuvre auprès d'un organisme de dépôt officiel.
• Réponse 4 : Il est composé du droit moral et des droits patrimoniaux.

Question 54 (D2.3)

Que peut-on dire des œuvres du domaine public ?

• Réponse 1 : Elles ont été créées par des fonctionnaires en cours d'activité.
• Réponse 2 : Elles ne sont plus soumises aux droits patrimoniaux.
• Réponse 3 : Elles peuvent être utilisées librement à condition de respecter le droit moral de l'auteur.
• Réponse 4 : Elles sont hébergées par des serveurs de l'administration publique.

Question 55 (D2.3)

En France, que peut-on dire d'une œuvre 70 ans après la mort de son auteur ?

• Réponse 1 : L'auteur perd la paternité de son œuvre.


• Réponse 2 : Les ayant-droits ne bénéficient plus de droits patrimoniaux éventuels sur cette œuvre.
• Réponse 3 : L'œuvre tombe dans le domaine public.
• Réponse 4 : L'oeuvre doit être effacée de tous les supports numériques.

Question 56 (D2.3)

En France, que doit faire une personne pour faire valoir son droit d'auteur sur une œuvre (texte, photographie, musique,
schéma, etc.) ?

• Réponse 1 : Elle doit déposer un brevet auprès d'un organisme reconnu.


• Réponse 2 : Elle doit payer des droits patrimoniaux.
• Réponse 3 : Elle doit simplement prouver qu'elle en est bien l'auteur par le moyen de son choix.
• Réponse 4 : Elle doit en envoyer une copie à la bibliothèque nationale de France.

Question 57 (D2.3)

Un ami a acheté une musique en ligne. Qu'a-t-il le droit de faire ?

• Réponse 1 : En faire une copie pour l'écouter sur son baladeur.


• Réponse 2 : L'envoyer gratuitement à un ami.
• Réponse 3 : La placer sur son site en limitant l'accès aux amis seulement.
• Réponse 4 : La vendre à un membre de sa famille.
• Réponse 5 : La placer sur son site en accès public.

Question 58 (D2.3)

Une ressource mise en ligne par un enseignant est accessible avec l'indication « Licence Creative Commons » suivie des
expressions « Paternité – Pas d'utilisation commerciale – Partage des conditions Initiales à l'identique ».
Que permet cette licence ?

• Réponse 1 : Elle autorise à modifier la ressource sans avoir à en faire la demande à l'auteur.
• Réponse 2 : Elle autorise à reproduire, distribuer et communiquer cette ressource au public à titre gratuit.
• Réponse 3 : Elle impose de conserver la mention du nom de son auteur.
• Réponse 4 : Elle impose de diffuser toute œuvre dérivée avec le même format de fichier.

Question 59 (D2.3)

Pour être en conformité avec la loi Création et Internet (aussi connue sous le nom de Hadopi), que faut-il faire ?

• Réponse 1 : Ne pas télécharger illégalement des œuvres protégées par un droit d'auteur.
• Réponse 2 : Ne pas télécharger de fichiers à partir de réseaux d'échange poste à poste (peer-to-peer).
• Réponse 3 : Ne pas télécharger des œuvres diffusées librement par leurs auteurs sans en avoir acheté une copie
au préalable.
• Réponse 4 : Ne pas partager des œuvres via Internet sans l'autorisation de leur créateur.

Question 60 (D2.3)

Quelles sont les exceptions courantes aux licences propriétaires ?

• Réponse 1 : L'exploitation à des fins pédagogiques.


• Réponse 2 : La citation courte.
• Réponse 3 : La copie privée.
• Réponse 4 : L'exploitation dans le cercle familial.
• Réponse 5 : L'exploitation publique par une association à but non lucratif.
Question 61 (D2.3)

Dans quels cas est-on sûr d'avoir le droit d'intégrer une photographie trouvée sur le web dans un diaporama présenté
publiquement ?

• Réponse 1 : Si elle est associée à une licence libre avec possibilité d'exploitation commerciale.
• Réponse 2 : Si elle fait partie du domaine public.
• Réponse 3 : Si elle a été trouvée sur un site en accès libre.
• Réponse 4 : Si elle a été trouvée sur un site édité par le gouvernement.

Question 62 (D2.3)

Quelles sont les mentions qui peuvent être associées aux licences Creative Commons ?

• Réponse 1 : Paternité.
• Réponse 2 : Pas de modification.
• Réponse 3 : Pas de distribution.
• Réponse 4 : Pas d'utilisation commerciale.
• Réponse 5 : Partage des conditions initiales à l'identique.

Question 63 (D2.3)

Certaines licences libres imposent le partage à l'identique des conditions initiales. Qu'est-ce que cela signifie ?

• Réponse 1 : Que l'œuvre peut être modifiée et diffusée sous n'importe quelle licence à condition de citer l'auteur
de l'œuvre originale.
• Réponse 2 : Que l'œuvre ne peut pas être utilisée pour créer une œuvre dérivée.
• Réponse 3 : Que cette œuvre ne peut pas être diffusée par une autre personne que son auteur.
• Réponse 4 : Que toute copie ou œuvre dérivée doit être diffusée avec une licence équivalente à la licence de
l'œuvre initiale.

Question 64 (D2.3)

Que signifie l'exception d'exploitation à des fins pédagogiques d'une œuvre soumise à une licence propriétaire ?

• Réponse 1 : Qu'un enseignant peut utiliser sans restriction le support de cours qu'un collègue a publié.
• Réponse 2 : Qu'un enseignant peut reproduire un extrait d'une œuvre littéraire pour l'utiliser avec ses
étudiants.
• Réponse 3 : Qu'un enseignant peut dupliquer intégralement une œuvre et la diffuser librement à ses étudiants.
• Réponse 4 : Qu'un enseignant peut télécharger librement toutes les œuvres, quelle que soit leur licence
d'exploitation.

Question 65 (D2.3)

Quelles affirmations sont toujours vraies concernant un logiciel libre ?

• Réponse 1 : Il est gratuit.


• Réponse 2 : Il est possible de l'utiliser, de le modifier et de le distribuer librement.
• Réponse 3 : Il est possible d'avoir accès au programme source pour l'adapter à ses besoins.
• Réponse 4 : Il appartient au domaine public.

Question 66 (D2.3)

Qu'autorise l'achat d'un traitement de texte sous licence propriétaire ?

• Réponse 1 : On peut en modifier le code source afin d'améliorer ses performances.


• Réponse 2 : On peut en faire une copie de sauvegarde pour prévenir une défaillance du support original.
• Réponse 3 : On peut le copier sur un CD et redistribuer cette copie car on paye une taxe sur les CD vierges.
• Réponse 4 : On peut le rendre accessible au public par téléchargement sur son site web car on en est propriétaire.

Question 67 (D2.3)

Que peut-on dire d'un logiciel distribué comme un partagiciel (shareware) ?

• Réponse 1 : On peut le diffuser sous la licence de son choix.


• Réponse 2 : On peut l'essayer gratuitement, et dans certains cas l'utiliser indéfiniment en ne payant que si on
le souhaite.
• Réponse 3 : Il appartient au domaine public.
• Réponse 4 : On peut en étudier le code source.

Question 68 (D2.3)

Il est possible d'étudier le code source d'un logiciel libre. Qu'est ce que le code source ?

• Réponse 1 : Le programme informatique qui permet de générer le fichier exécutable du logiciel.


• Réponse 2 : La documentation qui explique comment installer le logiciel.
• Réponse 3 : La charte d'utilisation du logiciel.
• Réponse 4 : Le fichier binaire exécutable du logiciel.

Question 69 (D2.3)

Certains logiciels sont disponibles en téléchargement sous une licence de type gratuiciel (freeware). Que peut-on alors
affirmer ?

• Réponse 1 : Ce sont des logiciels mis gratuitement à disposition.


• Réponse 2 : Ce sont des logiciels diffusés avec leur code source.
• Réponse 3 : Ce sont des logiciels soumis au paiement d'une redevance après une période d'essai gratuite.
• Réponse 4 : Ce sont des logiciels réalisés de façon collaborative.

Question 70 (D2.3)

Si une application est mise à disposition gratuitement par son concepteur, que peut-on affirmer ?

• Réponse 1 : C'est un logiciel libre.


• Réponse 2 : C'est un programme ouvert.
• Réponse 3 : C'est une application interopérable.
• Réponse 4 : C'est un gratuiciel (freeware).

Question 71 (D2.3)

Quelle est la définition d'un logiciel libre ?

• Réponse 1 : C'est un logiciel qu'on est libre d'utiliser, d'étudier, d'adapter à ses besoins et de diffuser.
• Réponse 2 : C'est un gratuiciel (freeware).
• Réponse 3 : C'est un logiciel que l'on peut utiliser librement et sans engagement pendant une période d'essai
avant de l'acheter.
• Réponse 4 : C'est un logiciel sans programme source.

Question 72 (D2.3)

Quelle est la définition d'un partagiciel (shareware) ?

• Réponse 1 : C'est un logiciel qu'on est libre d'utiliser, d'étudier, d'adapter à ses besoins et de diffuser.
• Réponse 2 : C'est un logiciel gratuit à diffuser largement.
• Réponse 3 : C'est un logiciel que l'on peut utiliser librement et sans engagement pendant une période d'essai
avant de l'acheter.
• Réponse 4 : C'est un logiciel espion qui s'installe sur l'ordinateur de l'internaute à son insu.

Question 73 (D2.4)

Comment appelle-t-on un règlement intérieur définissant les règles d'utilisation des ressources numériques ?

• Réponse 1 : La Netiquette.
• Réponse 2 : La charte d'établissement.
• Réponse 3 : Les règles d'accessibilité.
• Réponse 4 : Le hoax.

Question 74 (D2.4)

Que décrit le prestataire d'un service en ligne dans la politique de confidentialité ?


• Réponse 1 : L'usage que ses clients peuvent faire de ce service.
• Réponse 2 : Les informations de ses clients qu'il rend publiques.
• Réponse 3 : Les tarifs applicables aux clients.
• Réponse 4 : Les conditions d'assistance aux clients en cas de dysfonctionnement.
• Réponse 5 : L'exploitation commerciale qu'il fait des données personnelles de ses clients.

Question 75 (D2.4)

Que peut contenir une charte concernant l'usage de services numériques ?

• Réponse 1 : Le rappel de certaines lois.


• Réponse 2 : Les règles d'utilisation des moyens ou services offerts.
• Réponse 3 : Les sanctions encourues en cas de non-respect.
• Réponse 4 : Les mots de passe des personnes autorisées à utiliser les services.

Question 76 (D2.4)

Qu'est-ce qu'une charte ?

• Réponse 1 : Un texte de loi.


• Réponse 2 : Un règlement intérieur.
• Réponse 3 : Un bouton à cliquer pour accéder à certains services.
• Réponse 4 : Un service d'Internet.

Question 77 (D2.4)

Que trouve-t-on généralement dans la charte d'un forum ?

• Réponse 1 : Les principes de modération.


• Réponse 2 : Les coordonnées des différents contributeurs.
• Réponse 3 : Les consignes pour la rédaction des messages.
• Réponse 4 : Les codes d'accès pour poster un message.

Question 78 (D2.4)

Quels sont les rôles d'une charte pour les utilisateurs d'un service internet ?

• Réponse 1 : Rappeler l'existence de la loi.


• Réponse 2 : Publier les résultats commerciaux de l'organisation.
• Réponse 3 : Mettre à disposition les mots de passe des individus.
• Réponse 4 : Publier les règles internes spécifiques à l'organisation.

Question 79 (D2.4)

Que peut-on dire d’une charte d'usage des TIC (Technologies de l'Information et de la Communication) ?

• Réponse 1 : C'est un texte de loi publié sur Legifrance visant à lutter contre le téléchargement illégal.
• Réponse 2 : C'est un texte interne à un service définissant les droits et les devoirs des usagers d'un réseau.
• Réponse 3 : C'est un texte rédigé par la CNIL en relation avec la loi informatique et libertés.
• Réponse 4 : C'est un texte que l'usager accepte quand il achète un ordinateur.

Question 80 (D2.4)

Lorsqu'on s'inscrit à un service en ligne, des données personnelles peuvent être collectées. Que doit-on consulter pour savoir
comment ces données vont être utilisées ?

• Réponse 1 : Le texte de la loi Hadopi.


• Réponse 2 : La nétiquette.
• Réponse 3 : Le registre de la SACEM.
• Réponse 4 : La charte de confidentialité.

Question 81 (D2.4)

Un internaute reçoit un courriel l'informant qu'un virus est en train de se propager et lui proposant un utilitaire pour vérifier
s'il n'a été pas infecté. Comment doit-il réagir ?

• Réponse 1 : Il doit immédiatement envoyer un courriel à tous ses contacts pour les prévenir.
• Réponse 2 : Il doit lancer l'utilitaire pour vérifier s'il a été infecté.
• Réponse 3 : Il doit vérifier que ce n'est pas un canular avant de le diffuser éventuellement à ses contacts.
• Réponse 4 : Il doit désinstaller son client de messagerie pour désactiver le virus.

Question 82 (D2.4)

Qu’est-ce que la Netiquette ?

• Réponse 1 : C'est un texte de loi définissant les règles des échanges Pair-à-Pair (Peer-to-Peer).
• Réponse 2 : C'est un texte du W3C concernant les tags (étiquette en anglais) sur Internet.
• Réponse 3 : C'est un texte définissant les règles de bonne conduite et de politesse dans la communication
électronique.
• Réponse 4 : C'est un texte rédigé par la CNIL concernant les échanges électroniques.

Question 83 (D2.4)

Quelles sont les caractéristiques d'un courriel conforme au bon usage ?

• Réponse 1 : Le champ "Expéditeur" permet d'identifier aisément la personne qui l'a envoyé.
• Réponse 2 : Le corps du message ne dépasse pas 512 caractères.
• Réponse 3 : Il ne contient pas plus d'une pièce jointe.
• Réponse 4 : Il comporte un titre évocateur du contenu du message.
• Réponse 5 : La signature donne les coordonnées de l'expéditeur.

Question 84 (D2.4)

Un internaute souhaite apporter sa contribution en répondant à une question posée sur un forum d'entraide. Qu'est-ce qui
relève du bon usage ?

• Réponse 1 : Créer un nouveau fil de discussion pour donner sa réponse.


• Réponse 2 : Répondre dans le fil de discussion où la question a été posée.
• Réponse 3 : Écrire sa réponse en langage SMS pour prendre le moins de place possible.
• Réponse 4 : Répondre directement à l'adresse électronique de l'internaute qui a posé la question.

Question 85 (D2.4)

Comment appelle-ton les règles de conduite et de politesse à respecter quand on utilise les services d'Internet ?

• Réponse 1 : La CNIL.
• Réponse 2 : La netiquette.
• Réponse 3 : La charte de confidentialité.
• Réponse 4 : La modération.
• Réponse 5 : Le W3C.

Question 86 (D2.4)

Qu'est-il conseillé de faire dans l'usage du courrier électronique ?

• Réponse 1 : Mettre un sujet qui reflète le contenu du message.


• Réponse 2 : Diffuser largement les canulars (hoax).
• Réponse 3 : Éviter d'écrire en majuscules.
• Réponse 4 : Mettre en copie cachée les adresses des destinataires qui ne se connaissent pas.

Question 87 (D2.4)

Comment appelle-t-on un courriel demandant de relayer une rumeur à tous ses contacts ?

• Réponse 1 : Un ver informatique.


• Réponse 2 : Un hameçonnage (phishing).
• Réponse 3 : Un canular électronique (hoax).
• Réponse 4 : Un hypertexte.

Question 88 (D2.4)

Quand écrit-on une partie de texte en majuscules dans un message électronique (courriel, forum ou chat) ?

• Réponse 1 : Quand on écrit un nom propre.


• Réponse 2 : Quand on veut traduire le fait de crier.
• Réponse 3 : Quand on indique un hyperlien.
• Réponse 4 : Quand on écrit dans une langue étrangère.

Question 89 (D2.4)

Qu'est ce que l'accessibilité numérique ?

• Réponse 1 : C'est le fait que l'on soit dans une zone couverte par le Wi-Fi.
• Réponse 2 : C'est le fait que les contenus numériques soient consultables par tous, y compris par les personnes
en situation de handicap.
• Réponse 3 : C'est le fait que tous les contenus en ligne soient accessibles sans authentification.
• Réponse 4 : C'est le fait que les documents soient diffusés dans un format ouvert.

Question 90 (D2.4)

Comment appelle-t-on le fait que les contenus numériques puissent être utilisés par tous (personnes en situation de
handicap, personnes utilisant une connexion bas débit, personnes novices dans les TIC, séniors, etc.) ?

• Réponse 1 : La compétence numérique.


• Réponse 2 : La portabilité numérique.
• Réponse 3 : L'accessibilité numérique.
• Réponse 4 : L'interopérabilité numérique.

Question 91 (D2.4)

Quel dispositif est couramment utilisé par les non-voyants dans le cadre de leur usage du numérique ?

• Réponse 1 : Un appareil auditif.


• Réponse 2 : Un clavier QWERTY.
• Réponse 3 : Un synthétiseur vocal.
• Réponse 4 : Un écran tactile.

Question 92 (D2.4)

Quel but poursuit la démarche d’accessibilité des ressources numériques ?

• Réponse 1 : Publier les codes sources des logiciels.


• Réponse 2 : Mémoriser les différents mots de passe dans un espace de stockage unique.
• Réponse 3 : Recenser dans un annuaire les adresses électroniques des internautes.
• Réponse 4 : Permettre à toute personne, y compris handicapée, d'accéder aux ressources numériques.

Question 93 (D2.4)

Qui est particulièrement visé par la notion d'accessibilité numérique ?

• Réponse 1 : Les personnes étant équipées d'une parabole satellite.


• Réponse 2 : Les personnes en situation de handicap.
• Réponse 3 : Les personnes utilisant une connexion bas débit ou un terminal mobile.
• Réponse 4 : Les personnes habitant dans une zone non couverte par l'accès à Internet.

Question 94 (D2.4)

Depuis 2005, quelle condition doit être respectée par les services de communication publique en ligne des services de l'État,
des collectivités territoriales et des établissements publics ?

• Réponse 1 : Ils doivent être accessibles aux personnes handicapées.


• Réponse 2 : Ils doivent être accessibles sans connexion à Internet.
• Réponse 3 : Ils doivent être accessibles uniquement à l'aide de logiciels libres.
• Réponse 4 : Ils doivent être accessibles seulement auprès authentification.

Question 95 (D2.4)

Quelles sont les personnes particulièrement concernées par l'accessibilité numérique ?

• Réponse 1 : Les personnes mal-voyantes ou non-voyantes.


• Réponse 2 : Les personnes possédant une adresse électronique à leur nom.
• Réponse 3 : Les personnes ayant un handicap moteur.
• Réponse 4 : Les personnes ayant perdu leurs identifiants de connexion.

Question 96 (D2.4)

Comment appelle-t-on le fait que les contenus numériques puissent être utilisés par tous (personnes en situation de
handicap, personnes utilisant une connexion bas débit, personnes novices dans les TIC, seniors, etc.) ?

• Réponse 1 : La couverture numérique.


• Réponse 2 : L'accessibilité numérique.
• Réponse 3 : La polyvalence numérique.
• Réponse 4 : Le protocole IP.

Question 1 (D1.1)
Qu'est-ce qu'Internet ?
• Réponse 1 : C'est un système d'exploitation.
• Réponse 2 : C'est un navigateur.
• Réponse 3 : C'est un réseau informatique international.
• Réponse 4 : C'est un moteur de recherche.
• Réponse 5 : C'est une toile de liens hypertexte.

Question 2 (D1.1)
Que caractérise l'adresse IP ?
• Réponse 1 : Le code secret pour administrer un ordinateur.
• Réponse 2 : Le numéro de série d'un ordinateur.
• Réponse 3 : Le débit d'une connexion à Internet.
• Réponse 4 : L'adresse d'un ordinateur connecté au réseau.

Question 3 [] (D1.1)
Quel est le protocole qui permet à des ordinateurs de communiquer entre eux sur Internet ?
• Réponse 1 : RTC
• Réponse 2 : TCP/IP
• Réponse 3 : AJAX
• Réponse 4 : PHP
• Réponse 5 : XML

Question 4 (D1.1)
Quelles sont les causes possibles d'une coupure d'une connexion Internet ?
• Réponse 1 : L'insuffisance de la mémoire de stockage.
• Réponse 2 : La mise à jour du navigateur.
• Réponse 3 : L'interruption du service par le fournisseur d'accès.
• Réponse 4 : L'éloignement de la borne WiFi qui la fournissait.
• Réponse 5 : Le dépassement du nombre maximum de fenêtres autorisé par le navigateur.

Question 5 (D1.1)
Que peut-on dire du web ?
• Réponse 1 : C'est le réseau Internet.
• Réponse 2 : C'est un moteur de recherche.
• Réponse 3 : C'est un système hypertexte public fonctionnant sur Internet.
• Réponse 4 : C'est un protocole de transfert de données.

Question 6 (D1.1)
Comment peut-on se connecter au réseau Internet ?
• Réponse 1 : En utilisant un réseau câblé de type Ethernet.
• Réponse 2 : En utilisant un réseau sécurisé de type Web.
• Réponse 3 : En utilisant un réseau sans fil de type Wi-Fi.
• Réponse 4 : En utilisant un réseau téléphonique de type 3G.

Question 7 (D1.1)
Qu'est-ce que HTTP ?
• Réponse 1 : Un système d'exploitation.
• Réponse 2 : Un protocole de communication réseau.
• Réponse 3 : Un langage de programmation pour les pages web.
• Réponse 4 : Un logiciel de navigation.

Question 8 (D1.1)
Quand la carte Wi-Fi est activée, les réseaux sans fil disponibles s'affichent. Que signifie alors la mention "réseau sécurisé" ?
• Réponse 1 : La navigation sur le web utilise le protocole HTTPS.
• Réponse 2 : La borne Wi-Fi émet un signal faible.
• Réponse 3 : L'accès au réseau est soumis à une authentification.
• Réponse 4 : L'adresse IP de l'internaute est masquée lors de toute navigation web.

Question 9 (D1.1)
Que peut-on dire de la mémoire vive d'un ordinateur ?
• Réponse 1 : C'est une mémoire de stockage.
• Réponse 2 : C'est une mémoire de travail pour les applications en cours d'exécution.
• Réponse 3 : C'est une mémoire délocalisée.
• Réponse 4 : C'est une mémoire volatile.

Question 10 (D1.1)
Quelles informations peut-on déduire de l'extension d'un fichier ?
• Réponse 1 : L'auteur du fichier.
• Réponse 2 : Le format du fichier.
• Réponse 3 : La date de création du fichier.
• Réponse 4 : Les applications qui peuvent l'ouvrir.

Question 11 (D1.1)
Comment appelle-t-on l'ensemble des programmes assurant la liaison entre les ressources matérielles, l'utilisateur et les
applications d'un ordinateur ?
• Réponse 1 : Le cahier des charges.
• Réponse 2 : Le logiciel propriétaire.
• Réponse 3 : Le langage machine.
• Réponse 4 : Le code source.
• Réponse 5 : Le système d'exploitation.

Question 12 (D1.1)
Que permet de faire un gestionnaire de fichiers ?
• Réponse 1 : Créer des dossiers ou répertoires.
• Réponse 2 : Paramétrer l'affichage des fichiers.
• Réponse 3 : Gérer la mise à jour des logiciels.
• Réponse 4 : Consulter ou modifier certaines propriétés des fichiers.

Question 13 (D1.1)
Quelle est la condition nécessaire pour pouvoir utiliser une imprimante ?
• Réponse 1 : Le pilote de l'imprimante doit être installé sur l'ordinateur.
• Réponse 2 : L'imprimante doit être directement connectée à l'ordinateur.
• Réponse 3 : L'ordinateur doit être connecté à Internet.
• Réponse 4 : L'ordinateur doit être de la même marque que l'imprimante.

Question 14 (D1.1)
Que peut-on dire de la connexion d'un périphérique par un port USB ?
• Réponse 1 : La connexion peut se faire à chaud (sans redémarrer l'ordinateur).
• Réponse 2 : La connexion concerne exclusivement des périphériques de stockage (clés USB, etc.)
• Réponse 3 : La connexion ne fonctionne que si l'ordinateur est connecté à Internet.
• Réponse 4 : La connexion est de type BlueTooth.

Question 15 (D1.1)
Quel élément détermine la rapidité de calcul et de traitement d'un ordinateur ?
• Réponse 1 : La capacité de stockage.
• Réponse 2 : La fréquence de rafraîchissement.
• Réponse 3 : La qualité de la ventilation.
• Réponse 4 : Le processeur.

Question 16 (D1.1)
À quoi sert la mémoire vive (RAM) d'un ordinateur ?
• Réponse 1 : À l'exécution des programmes.
• Réponse 2 : À la sauvegarde des données.
• Réponse 3 : Au stockage permanent des applications.
• Réponse 4 : À l'alimentation électrique de l'ordinateur.

Question 17 (D1.1)
Quelles conditions sont nécessaires pour accéder à son espace de stockage personnel de l'ENT ?
• Réponse 1 : Être connecté au réseau.
• Réponse 2 : Disposer d'une clé USB.
• Réponse 3 : Être identifié.
• Réponse 4 : Être inscrit sur l'ENT.
• Réponse 5 : Utiliser son ordinateur personnel.

Question 18 (D1.1)
Un usager reçoit un courrier contenant dans le corps du message une URL de la forme http://c2i.education.fr/FichesD1.pdf.
En cliquant sur ce lien, un fichier s'ouvre. Où se trouvait ce fichier avant d'être ouvert ?
• Réponse 1 : En pièce jointe au courriel.
• Réponse 2 : Intégré dans le corps du message.
• Réponse 3 : Sur un serveur web.
• Réponse 4 : Sur un serveur de messagerie.

Question 19 (D1.1)
On souhaite accéder à la page d'accueil du site hébergeant la page http://c2i.education.fr/ressources/liste.html. Quelle URL
doit-on saisir ?
• Réponse 1 : http://www.education.fr/c2i
• Réponse 2 : http://ressources/index.html
• Réponse 3 : http://c2i.education.fr/
• Réponse 4 : http://c2i.education.fr/accueil/

Question 20 (D1.1)
Que permet l'« informatique en nuage » (cloud computing) ?
• Réponse 1 : De taguer des fichiers sur son disque dur.
• Réponse 2 : De naviguer sur le web.
• Réponse 3 : D'utiliser des services numériques et des données sans se préoccuper de leur localisation.
• Réponse 4 : De disposer d'une connexion à très haut débit.

Question 21 (D1.1)
Que peut-on dire d'un ENT ?
• Réponse 1 : C'est un espace public ouvert accessible en se connectant au réseau Internet.
• Réponse 2 : C'est un ensemble de services en ligne répondant aux besoins d'une organisation.
• Réponse 3 : C'est un espace en ligne accessible après authentification de l'utilisateur.
• Réponse 4 : C'est un environnement réservé à l'administrateur d'un réseau.

Question 22 (D1.1)
Que peut-on dire du chemin d'accès à un fichier ?
• Réponse 1 : Il permet de localiser le fichier.
• Réponse 2 : Il précise le nom de l'espace de stockage où se trouve le fichier.
• Réponse 3 : Il définit les droits d'accès au fichier.
• Réponse 4 : Il indique le poids du fichier.
• Réponse 5 : Il intègre les données d'authentification requises pour accéder au fichier.

Question 23 (D1.1)
Quel sigle évoque un ensemble de services en ligne offerts aux membres d'une université pour répondre à leurs besoins ?
• Réponse 1 : FAI.
• Réponse 2 : HTTP.
• Réponse 3 : ENT.
• Réponse 4 : IP.
• Réponse 5 : P2P.

Question 24 (D1.1)
Dans la désignation d'un fichier, quelle est la caractéristique d'un chemin d'accès absolu ?
• Réponse 1 : C'est un chemin d'accès décrit à partir de la racine du support.
• Réponse 2 : C'est un chemin d'accès qui comporte exactement un dossier.
• Réponse 3 : C'est un chemin d'accès depuis un support amovible.
• Réponse 4 : C'est un chemin d'accès vers un dossier dont le contenu ne peut pas être modifié.

Question 25 (D1.2)
Lorsque le contenu d'un document est confidentiel, qu'est-il conseillé de faire pour éviter toute indiscrétion ?
• Réponse 1 : Mettre le fichier en lecture seule.
• Réponse 2 : Protéger le fichier en écriture par un mot de passe.
• Réponse 3 : Protéger le fichier en lecture par un mot de passe.
• Réponse 4 : Convertir le fichier au format PDF.

Question 26 (D1.2)
Un fichier localisé sur un disque dur peut être "caché". Qu'est-ce que cela implique ?
• Réponse 1 : Le fichier est localisé dans le cache du navigateur.
• Réponse 2 : Le fichier peut ne pas être affiché dans le gestionnaire de fichiers.
• Réponse 3 : Le fichier est compressé.
• Réponse 4 : L'ouverture du fichier requiert un mot de passe.

Question 27 (D1.2)
Qu'est-ce qu'un témoin de connexion (cookie) ?
• Réponse 1 : Un fichier déposé par un logiciel espion sur l'ordinateur de l'internaute dans le but d'usurper son
identité.
• Réponse 2 : Un fichier enregistré par un site web sur son propre serveur pour mémoriser l'adresse IP de
l'internaute qui consulte son site.
• Réponse 3 : Un fichier déposé par un site web sur l'ordinateur de l'internaute dans le but de faciliter sa
navigation.
• Réponse 4 : Un fichier enregistré sur les serveurs du fournisseur d'accès à Internet pour conserver les traces de
connexion de ses abonnés.

Question 28 (D1.2)
Que doit-on faire lorsqu'on quitte un ordinateur public sur lequel on a travaillé ?
• Réponse 1 : Désactiver la connexion à Internet.
• Réponse 2 : Supprimer les documents qu'on a enregistrés sur le disque dur de cet ordinateur.
• Réponse 3 : Effacer ses traces de navigation.
• Réponse 4 : Fermer la session.

Question 29 (D1.2)
Que peut-on faire pour éviter de modifier par inadvertance un document terminé ?
• Réponse 1 : Le compresser.
• Réponse 2 : Changer son extension.
• Réponse 3 : Le mettre en lecture seule.
• Réponse 4 : Fixer sa taille.

Question 30 (D1.2)
Quelles informations peuvent être conservées par un navigateur web ?
• Réponse 1 : L'URL des sites visités.
• Réponse 2 : La popularité des pages visitées.
• Réponse 3 : Les cookies.
• Réponse 4 : La date de mise à jour des pages visitées.
• Réponse 5 : Les mots de passe enregistrés.

Question 31 (D1.2)
Lorsqu'on télécharge un fichier et qu'on a pu vérifier son intégrité, qu'est-ce que cela signifie ?
• Réponse 1 : Que le fichier a été crypté lors de son transfert sur le réseau pour éviter la divulgation des
informations confidentielles qu'il contient.
• Réponse 2 : Que le fichier contient des informations validées par des experts.
• Réponse 3 : Que le fichier ne peut être ouvert qu'après authentification.
• Réponse 4 : Que le fichier récupéré en local est bien identique à celui qui se trouve sur le serveur.
Question 32 (D1.2)
Quand on éteint un ordinateur en accès public, de quoi peut-on être certain ?
• Réponse 1 : Les mots de passe mémorisés sont effacés.
• Réponse 2 : La mémoire vive (RAM) est vidée.
• Réponse 3 : L'historique de navigation est réinitialisé.
• Réponse 4 : Les documents téléchargés sont détruits.

Question 33 (D1.2)
Qu'est ce qu'un cheval de Troie ?
• Réponse 1 : C'est un virus qui se propage d'un ordinateur à l'autre.
• Réponse 2 : C'est une application qui dissimule un logiciel malveillant.
• Réponse 3 : C'est un matériel qui permet de se connecter à une passerelle.
• Réponse 4 : C'est une protection contre les intrusions de pirates informatiques.

Question 34 (D1.2)
Qu'est-ce qu'un logiciel malveillant ?
• Réponse 1 : Un logiciel créé dans le but de nuire à un système informatique.
• Réponse 2 : Un logiciel qui nécessite la saisie d'un numéro d'identification pour fonctionner sans bogue (bug).
• Réponse 3 : Un logiciel qui continue de s'exécuter même lorsque l'ordinateur est éteint.
• Réponse 4 : Un logiciel qui permet d'éviter l'intrusion de pirates dans l'ordinateur.

Question 35 (D1.2)
Qu'est-ce qu'un logiciel espion (spyware) ?
• Réponse 1 : Un logiciel qui collecte des informations sur l'usager à son insu dans le but de les transmettre à un
tiers.
• Réponse 2 : Un logiciel obtenu de façon illicite.
• Réponse 3 : Un logiciel qui permet de vérifier qu'aucun virus n'a infecté l'ordinateur.
• Réponse 4 : Un logiciel qui réactive l'écran dès que l'usager touche la souris ou le clavier.

Question 36 (D1.2)
Que peut-on dire d'un virus ?
• Réponse 1 : C'est un logiciel malveillant.
• Réponse 2 : C'est un canular (hoax).
• Réponse 3 : C'est une méthode de hameçonnage (phishing).
• Réponse 4 : C'est un programme qui peut se propager par l'intermédiaire d'une clé USB.
• Réponse 5 : C'est un matériel défectueux.

Question 37 (D1.2)
Quelle est la définition d'un logiciel espion (ou spyware) ?
• Réponse 1 : C'est un logiciel apparemment inoffensif au sein duquel a été dissimulé un programme malveillant.
• Réponse 2 : C'est un logiciel qui collecte et transfère à des tiers des données à l'insu de l'utilisateur.
• Réponse 3 : C'est un logiciel malveillant qui se transmet d'ordinateur à ordinateur par le réseau et perturbe le
fonctionnement des systèmes.
• Réponse 4 : C'est un logiciel qui veille à ce qu'aucun logiciel malveillant ne puisse s'installer sur l'ordinateur.

Question 38 (D1.2)
Parmi les éléments suivants, lesquels sont des logiciels malveillants ?
• Réponse 1 : Virus.
• Réponse 2 : Logiciel libre.
• Réponse 3 : Ver.
• Réponse 4 : Pare-feu.
• Réponse 5 : Troyen.

Question 39 (D1.2)
Comment appelle-t-on une application qui dissimule un programme malveillant ?
• Réponse 1 : Un paravent.
• Réponse 2 : Un ver.
• Réponse 3 : Un cheval de Troie.
• Réponse 4 : Une mémoire cache.
• Réponse 5 : Un pare-feu.

Question 40 (D1.2)
Quels peuvent être les effets d'un logiciel malveillant ?
• Réponse 1 : Perturber le fonctionnement d'un ordinateur.
• Réponse 2 : Modifier la capacité d'un support de stockage.
• Réponse 3 : Communiquer des informations à des tiers.
• Réponse 4 : Diffuser une rumeur.
• Réponse 5 : Endommager des fichiers.

Question 41 (D1.2)
Qu'est ce qu'une signature virale ?
• Réponse 1 : C'est le nom d'un virus.
• Réponse 2 : C'est le mode de propagation d'un virus.
• Réponse 3 : C'est le nom d'un antivirus.
• Réponse 4 : C'est l'identification d'un pirate.
• Réponse 5 : C'est un code qu'un virus insère dans le fichier qu'il infecte.

Question 42 (D1.2)
Quel est le rôle d'un pare-feu ?
• Réponse 1 : Inhiber l'activité des virus informatiques.
• Réponse 2 : Protéger l'ordinateur des intrusions extérieures par le réseau.
• Réponse 3 : Protéger l'ordinateur de surtensions du courant électrique.
• Réponse 4 : Bloquer l'installation de logiciels illégaux.

Question 43 (D1.2)
Comment peut-on diminuer les possibilités d'infection par un virus ?
• Réponse 1 : En installant un logiciel espion.
• Réponse 2 : En s'assurant de la mise à jour régulière de son système d'exploitation.
• Réponse 3 : En faisant une sauvegarde quotidienne.
• Réponse 4 : En évitant d'ouvrir sans discernement les pièces jointes arrivant par courriel.

Question 44 (D1.2)
Quelles précautions peut-on prendre pour protéger son ordinateur ?
• Réponse 1 : Activer et configurer son pare-feu (firewall).
• Réponse 2 : Chiffrer ses courriels.
• Réponse 3 : Éviter de se connecter en haut débit.
• Réponse 4 : Installer et maintenir à jour un anti-virus.

Question 45 (D1.2)
Par quels moyens peut-on être infecté par un virus ?
• Réponse 1 : En cliquant sur un hyperlien qui conduit à exécuter un fichier malveillant.
• Réponse 2 : En récupérant une fichier au format JPEG sur un site non sécurisé.
• Réponse 3 : En connectant un support amovible infecté.
• Réponse 4 : En ouvrant une pièce jointe exécutable.

Question 46 (D1.2)
Que peut-on dire des fichiers mis en quarantaine à la suite d'une alerte de l'antivirus ?
• Réponse 1 : Ils sont inofensifs tant qu'ils sont en quarantaine.
• Réponse 2 : Ils peuvent être réparés pour être ensuite restaurés à l'initiative de l'utilisateur.
• Réponse 3 : Ils sont automatiquement restaurés au bout de 40 jours.
• Réponse 4 : Ils peuvent être définitivement supprimés par l'utilisateur.

Question 47 (D1.2)
Quelles sont les principales fonctionnalités d'un antivirus ?
• Réponse 1 : Assurer une protection résidente qui analyse tout fichier entrant.
• Réponse 2 : Parcourir les codes sources des logiciels libres à la recherche de failles de sécurité.
• Réponse 3 : Analyser un support de stockage à la recherche de logiciels malveillants.
• Réponse 4 : Éteindre l'ordinateur en cas de suspicion d'attaque.
• Réponse 5 : Mettre à jour la base de signatures virales.

Question 48 (D1.2)
Certains programmes peuvent présenter des failles de sécurité potentiellement exploitables par des personnes malveillantes.
Quelle est la solution préconisée pour limiter ce risque ?
• Réponse 1 : Utiliser exclusivement un accès sécurisé à Internet.
• Réponse 2 : Installer un logiciel espion.
• Réponse 3 : Mettre à jour régulièrement ses logiciels pour apporter des correctifs aux failles détectées.
• Réponse 4 : Refuser l'usage des cookies.

Question 49 (D1.3)
Qu'est ce qui favorise l'interopérabilité ?
• Réponse 1 : Les formats compressés.
• Réponse 2 : Les formats ouverts.
• Réponse 3 : Les formats propriétaires.
• Réponse 4 : Les formats binaires.
• Réponse 5 : Les formats fermés.

Question 50 (D1.3)
Si un document numérique ne peut pas être exploité parfaitement sans utiliser le même logiciel que celui qui a servi à le
créer, que peut-on dire de son format ?
• Réponse 1 : C'est un format ouvert.
• Réponse 2 : C'est un format fermé.
• Réponse 3 : C'est un format compressé.
• Réponse 4 : C'est un format portable.

Question 51 (D1.3)
Qu'est-ce qui fait qu'un format est ouvert ?
• Réponse 1 : Sa spécification est publique.
• Réponse 2 : Il ne comporte que des caractères alphanumériques.
• Réponse 3 : Il est répertorié par la CNIL.
• Réponse 4 : Il n'existe pas de logiciel payant qui l'utilise.
• Réponse 5 : Son auteur est décédé depuis plus de 70 ans.

Question 52 (D1.3)
Lorsqu'on échange avec un interlocuteur un document dont le format n'est pas standard, que peut-il se passer ?
• Réponse 1 : Le document ne peut pas transiter par le réseau.
• Réponse 2 : Le document ne peut pas être ouvert par l'interlocuteur.
• Réponse 3 : Le document ne peut pas être dupliqué sur une clé USB.
• Réponse 4 : Le document ne peut pas être analysé par un anti-virus.

Question 53 (D1.3)
Qu'est-ce que l'interopérabilité ?
• Réponse 1 : C'est la possibilité pour différents systèmes de fonctionner ensemble en utilisant des standards
ouverts.
• Réponse 2 : C'est la récupération d'informations provenant de fichiers dont les formats sont fermés.
• Réponse 3 : C'est le fait qu'un ensemble de systèmes travaillent avec le même système d'exploitation.
• Réponse 4 : C'est l'aptitude à utiliser les différents logiciels de bureautique.
• Réponse 5 : C'est l'ouverture de l'accès des outils d'information et de communication aux personnes handicapées.

Question 54 (D1.3)
Qu'entend-on par interopérabilité ?
• Réponse 1 : C'est une méthode de travail qui permet à tout utilisateur de modifier les fichiers d'un espace
partagé.
• Réponse 2 : C'est la capacité d'un usager à transférer ses compétences numériques d'un environnement
numérique à un autre.
• Réponse 3 : C'est un système propriétaire qui s'est imposé comme un standard que les autres systèmes doivent
respecter.
• Réponse 4 : C'est la capacité de différents systèmes à fonctionner ensemble en s'appuyant sur l'utilisation de
standards ouverts.

Question 55 (D1.3)
Que faut-il pour qu'un logiciel puisse exploiter correctement les fichiers produits par un autre logiciel ?
• Réponse 1 : Que les deux logiciels utilisent le même système d'exploitation.
• Réponse 2 : Que les spécifications du format de fichiers soient publiées.
• Réponse 3 : Que les codes sources des logiciels utilisent le même langage de programmation.
• Réponse 4 : Que les deux logiciels aient été créés la même année.

Question 56 (D1.3)
Si à l'enregistrement d'un fichier, un message de la forme "Il est possible qu'une partie du formatage et du contenu de ce
document ne puisse pas être enregistrée" apparaît, quelle est la cause la plus plausible ?
• Réponse 1 : Une incompatibilité de format.
• Réponse 2 : Une infection par un virus.
• Réponse 3 : Une défaillance matérielle.
• Réponse 4 : La saturation de l'espace de stockage.

Question 57 (D1.3)
Parmi les formats suivants, lesquels sont des formats ouverts ?
• Réponse 1 : Le format Microsoft Word 97/XP/2000.
• Réponse 2 : L'Open Document Format.
• Réponse 3 : Le format de document HyperText Markup Language.
• Réponse 4 : Le format Portable Network Graphics.

Question 58 (D1.3)
Que peut-on dire du format de fichier Texte Open Document Format ?
• Réponse 1 : C'est un format ouvert destiné à préserver la mise en forme du document quel que soit l’ordinateur et
le logiciel qu’on utilise.
• Réponse 2 : C'est un format ouvert de traitement de texte.
• Réponse 3 : C'est un format pour des fichiers textuels ne comportant pas de mise en forme.
• Réponse 4 : C'est un format dédié à la réalisation de pages web.

Question 59 (D1.3)
Que peut-on dire de HTML ?
• Réponse 1 : C'est un protocole de communication sur Internet.
• Réponse 2 : C'est un langage à balises permettant de composer des pages web.
• Réponse 3 : C'est un format de document ouvert.
• Réponse 4 : C'est une archive de fichiers XML.

Question 60 (D1.3)
Que se passe-t-il si on enregistre un document au format texte brut (TXT) ?
• Réponse 1 : On perd les images.
• Réponse 2 : On perd les couleurs.
• Réponse 3 : On perd les fins de paragraphes.
• Réponse 4 : On perd la mise en forme.
• Réponse 5 : On perd la ponctuation.

Question 61 (D1.3)
Quelles précautions doit-on prendre lorsqu'on utilise un logiciel propriétaire pour créer un document qui sera ensuite partagé
?
• Réponse 1 : Utiliser la dernière version du logiciel pour être sûr que les autres utilisateurs pourront l'exploiter.
• Réponse 2 : Limiter l'utilisation de certaines fonctionnalités du logiciel qui risqueraient d'entraîner des
dégradations du document lors de l'ouverture par un autre logiciel.
• Réponse 3 : Prendre la précaution d'enregistrer le document sous un format standard ou reconnu par la
majorité des logiciels des autres utilisateurs.
• Réponse 4 : Compresser le document pour le rendre compatible avec les logiciels utilisés par les autres
utilisateurs.

Question 62 (D1.3)
Parmi les formats suivants, lesquels correspondent à des formats de documents textuels enrichis (prenant en charge la mise
en forme) ?
• Réponse 1 : Le format texte brut (TXT).
• Réponse 2 : L'Open Document Format (ODF).
• Réponse 3 : Le format Portable Network Graphics (PNG).
• Réponse 4 : Le format Rich Text Format (RTF).
• Réponse 5 : Le format Microsoft Word (DOC, DOCX).

Question 63 (D1.3)
Parmi les formats suivants, lesquels correspondent à des fichiers textes basiques (sans mise en forme possible) ?
• Réponse 1 : Le format texte brut (TXT).
• Réponse 2 : L'Open Document Format (ODF).
• Réponse 3 : Le format Comma-Separated Values (CSV).
• Réponse 4 : Le format Rich Text Format (RTF).
• Réponse 5 : Le format Microsoft Word (DOC, DOCX).

Question 64 (D1.3)
Parmi les formats suivants, lequel s'appuie sur un langage à balises ?
• Réponse 1 : Le format texte brut (TXT).
• Réponse 2 : Le format HyperText Markup Language (HTML).
• Réponse 3 : Le format Portable Network Graphics (PNG).
• Réponse 4 : Le format Microsoft Word (DOC).

Question 65 (D1.3)
Que peut-on dire du format Joint Photographic Experts Group (JPEG)?
• Réponse 1 : C'est un format d'image vectorielle.
• Réponse 2 : C'est un format d'image compressé.
• Réponse 3 : C'est un format d'image matricielle.
• Réponse 4 : C'est un format d'image limité à 256 couleurs.
• Réponse 5 : C'est un format d'image en couleurs indexées.

Question 66 (D1.3)
Parmi les formats d'image suivants, lesquels sont des formats matriciels (bitmap) ?
• Réponse 1 : Scalable Vector Graphics (SVG).
• Réponse 2 : Portable Network Graphics (PNG).
• Réponse 3 : Joint Photographic Experts Group (JPEG).
• Réponse 4 : Graphics Interchange Format (GIF).

Question 67 (D1.3)
Que peut-on dire d'une image vectorielle ?
• Réponse 1 : Elle peut être agrandie sans effet de pixellisation.
• Réponse 2 : Elle est définie par un ensemble de pixels vectoriels.
• Réponse 3 : Elle est définie par la description de ce qu'elle contient d'un point de vue géométrique.
• Réponse 4 : Elle ne permet de définir que des images de petite taille (logo, vignette, etc.).

Question 68 (D1.3)
Quel format d'image permet de définir une couleur « transparente » permettant de laisser apparaître à travers l'image les
éléments situés derrière ?
• Réponse 1 : Joint Photographic Experts Group (JPEG).
• Réponse 2 : Graphics Interchange Format (GIF).
• Réponse 3 : Open Document Format(ODF).
• Réponse 4 : HyperText Markup Language (HTML).

Question 69 (D1.3)
Que peut-on dire des formats PNG et GIF ?
• Réponse 1 : Ils permettent de définir une couleur "transparente".
• Réponse 2 : Ce sont des formats vectoriels.
• Réponse 3 : Ils sont pris en charge par la plupart des navigateurs.
• Réponse 4 : Le nombre de couleurs est limité à 16 couleurs.
• Réponse 5 : La définition des images est limitée à 800 x 600 pixels.

Question 70 (D1.3)
Que peut-on dire du format Portable Network Graphics (PNG) ?
• Réponse 1 : C'est un format matriciel (bitmap).
• Réponse 2 : C'est un format de modèle de calque.
• Réponse 3 : C'est un format compressé.
• Réponse 4 : C'est un format ouvert.
• Réponse 5 : C'est un format vectoriel.

Question 71 (D1.3)
Dans quel type de format peut-on avoir un phénomène de pixelisation quand on agrandit l'image ?
• Réponse 1 : Un format d'image vectorielle.
• Réponse 2 : Un format d'image matricielle.
• Réponse 3 : Un format d'image archivée.
• Réponse 4 : Un format d'image ouvert.
• Réponse 5 : Un format d'image fermé.

Question 72 (D1.3)
Quelle est la particularité d'un dessin enregistré dans un format d'image vectorielle ?
• Réponse 1 : On peut réduire la taille du fichier en diminuant la définition de l'image (nombre de pixels).
• Réponse 2 : Il est exclusivement utilisé pour représenter des symboles mathématiques.
• Réponse 3 : Il s'imprime en noir et blanc.
• Réponse 4 : On peut l'agrandir sans que le dessin soit dégradé.

Question 73 (D1.4)
Combien y a t-il de ko dans un Go (ordre de grandeur) ?
• Réponse 1 : 1 000
• Réponse 2 : 100 000
• Réponse 3 : 1 000 000
• Réponse 4 : 10 000 000
• Réponse 5 : 1 000 000 000

Question 74 (D1.4)
Parmi les valeurs suivantes, lesquelles équivalent à un To (Tera octet) ?
• Réponse 1 : 1024 Mo.
• Réponse 2 : 1024 Go.
• Réponse 3 : 1024*1024 Mo.
• Réponse 4 : 1024*1024 Go.

Question 75 (D1.4)
Lorsqu'on ajoute à un fichier texte un seul caractère alphanumérique sans aucune mise en forme, de combien son poids est-
il augmenté (ordre de grandeur) ?
• Réponse 1 : Un octet.
• Réponse 2 : Un kilo-octet.
• Réponse 3 : Un méga-octet.
• Réponse 4 : Un giga-octet.

Question 76 (D1.4)
Quelle unité de mesure est associée au débit en informatique et télécommunications (débit binaire) ?
• Réponse 1 : mètre (m)
• Réponse 2 : kilobit par seconde (kb/s)
• Réponse 3 : kilohertz (kHz)
• Réponse 4 : mètre par seconde (m/s)
• Réponse 5 : point par pouce (ppp)

Question 77 (D1.4)
Combien de photos de 1 Mo peut-on mettre sur une clé de 1 Go (ordre de grandeur) ?
• Réponse 1 : 10
• Réponse 2 : 100
• Réponse 3 : 1 000
• Réponse 4 : 1 000 000
• Réponse 5 : 1 000 000 000

Question 78 (D1.4)
Quelle est la relation entre kb/s (kilo-bit par seconde) et ko/s (kilo-octet par seconde) ?
• Réponse 1 : 1 ko/s = 8 kb/s
• Réponse 2 : 1 kb/s = 8 ko/s
• Réponse 3 : 1 ko/s = 1 kb/s
• Réponse 4 : 1 ko/s = 1000 kb/s

Question 79 (D1.4)
Que mesure l'unité kbps ou kb/s ?
• Réponse 1 : Une capacité de stockage.
• Réponse 2 : Un débit binaire.
• Réponse 3 : Une fréquence d'horloge.
• Réponse 4 : Un taux de compression d'image.

Question 80 (D1.4)
Quelles sont les capacités supérieures à 1 Go ?
• Réponse 1 : 2 Mo.
• Réponse 2 : 20 Mo.
• Réponse 3 : 200 Mo.
• Réponse 4 : 2 000 Mo.
• Réponse 5 : 20 000 Mo.

Question 81 (D1.4)
Parmi les supports suivants, lesquels sont des supports de sauvegarde amovibles ?
• Réponse 1 : Le CD-ROM.
• Réponse 2 : La clé USB.
• Réponse 3 : L'espace de stockage de l'ENT.
• Réponse 4 : Le disque dur externe.
• Réponse 5 : La RAM.

Question 82 (D1.4)
Parmi les actions suivantes, lesquelles permettent de faire une sauvegarde d'un fichier ?
• Réponse 1 : S'envoyer un courriel avec le fichier en pièce jointe.
• Réponse 2 : Renommer le fichier.
• Réponse 3 : Dupliquer le fichier sur une clé USB.
• Réponse 4 : Déposer le fichier dans un espace de stockage de l'ENT.

Question 83 (D1.4)
Que peut-on dire de la sauvegarde d'un fichier par opposition à son enregistrement ?
• Réponse 1 : La sauvegarde a pour but de stocker en mémoire de masse le fichier actuellement présent
uniquement en mémoire vive.
• Réponse 2 : La sauvegarde a pour but de mémoriser les dernières modifications du fichier.
• Réponse 3 : La sauvegarde a pour but de changer le format du fichier.
• Réponse 4 : La sauvegarde a pour but d'éviter de perdre les données du fichier en cas de défaillance technique.

Question 84 (D1.4)
De quoi doit-on se préoccuper lorsqu'on utilise un service de stockage de fichiers en ligne ?
• Réponse 1 : Connaître la localisation géographique précise du serveur de stockage.
• Réponse 2 : Connaître la politique de sauvegarde du service.
• Réponse 3 : Connaître la version du système d'exploitation du serveur de stockage.
• Réponse 4 : Connaître le quota de stockage autorisé.

Question 85 (D1.4)
Lorsqu'on travaille au quotidien sur des fichiers situés sur un disque dur, quelles pratiques contribuent à gérer leur
sauvegarde de façon efficace ?
• Réponse 1 : Utiliser un logiciel de synchronisation.
• Réponse 2 : Renommer les fichiers chaque jour.
• Réponse 3 : Réaliser la sauvegarde sur un support externe ou distant.
• Réponse 4 : Modifier régulièrement le mot de passe du support de sauvegarde.

Question 86 (D1.4)
Comment peut-on déposer ses fichiers sur un serveur distant ?
• Réponse 1 : En les transférant à l'aide d'un logiciel client FTP.
• Réponse 2 : En les déposant sur son ENT par l'intermédiaire d'une interface web.
• Réponse 3 : En les envoyant en pièces jointes à un courriel.
• Réponse 4 : En les recopiant sur une clé USB.

Question 87 (D1.4)
Quel terme désigne le fait de recopier ses fichiers sur un autre support dans le but de pouvoir les récupérer en cas d'incident
?
• Réponse 1 : L'enregistrement.
• Réponse 2 : La sauvegarde.
• Réponse 3 : Le compactage.
• Réponse 4 : Le renommage.
• Réponse 5 : La conversion.

Question 88 (D1.4)
Que peut-on faire pour envoyer cinq photos numériques en une seule pièce jointe ?
• Réponse 1 : Les placer dans un même dossier.
• Réponse 2 : Créer une archive.
• Réponse 3 : Nommer les cinq fichiers de façon identique.
• Réponse 4 : Fusionner les cinq fichiers.
• Réponse 5 : Diminuer la taille des photos.

Question 89 (D1.4)
Comment s'appelle l'opération permettant de réduire le poids d'un fichier ?
• Réponse 1 : Le cryptage.
• Réponse 2 : L'empaquetage.
• Réponse 3 : La fusion.
• Réponse 4 : La compression.

Question 90 (D1.4)
Comment s'appelle l'action permettant de récupérer les fichiers contenus dans une archive ?
• Réponse 1 : Ajouter.
• Réponse 2 : Copier.
• Réponse 3 : Déplacer.
• Réponse 4 : Extraire.

Question 91 (D1.4)
Que peut-on dire de la compression quand on crée une archive ?
• Réponse 1 : C'est une compression sans perte d'informations.
• Réponse 2 : Le taux de compression est le même pour tous les fichiers de l'archive.
• Réponse 3 : La compression ne s'applique qu'aux images.
• Réponse 4 : Le taux de compression dépend de la puissance du processeur.

Question 92 (D1.4)
Qu'est-il conseillé de faire pour pérenniser ses données ?
• Réponse 1 : Recopier ses sauvegardes anciennes sur des supports récents car la durée de vie des supports est
limitée.
• Réponse 2 : Compresser au maximum ses fichiers pour limiter le risque d'infection.
• Réponse 3 : Convertir les fichiers anciens dans des formats actuels pour anticiper la disparition des logiciels
permettant de les ouvrir.
• Réponse 4 : Ouvrir régulièrement les fichiers pour rafraîchir leur date de dernière modification.
• Réponse 5 : Changer d'ordinateur tous les quatre ans pour être toujours sous garantie et pouvoir ainsi exiger la
récupération de données éventuellement perdues.

Question 93 (D1.4)
Quelles actions peut-on faire quand on crée une archive ?
• Réponse 1 : Protéger l'archive par un mot de passe.
• Réponse 2 : Conserver l'arborescence des dossiers.
• Réponse 3 : Créer une alerte qui indiquera à l'auteur si un autre usager a consulté l'archive.
• Réponse 4 : Compresser les fichiers.
• Réponse 5 : Créer une archive auto-extractible.

Question 94 (D1.4)
Que peut-on dire du taux de compression d'une archive compressée ?
• Réponse 1 : Il est identique pour tous les fichiers de l'archive quelque soit leur format.
• Réponse 2 : Il est significatif pour les fichiers dont le format est non compressé à l'origine (TXT, BMP, etc.).
• Réponse 3 : Il dépend du support de stockage utilisé.
• Réponse 4 : Il ne s'applique qu'aux fichiers multimédia (musique, photo et vidéo).

Question 95 (D1.4)
Comment appelle-t-on un fichier qui rassemble et compresse un ensemble de fichiers en un seul ?
• Réponse 1 : Une sauvegarde.
• Réponse 2 : Un dossier.
• Réponse 3 : Une archive.
• Réponse 4 : Un raccourci.

Question 96 (D1.4)
Quel logiciel permet de créer une archive d'extension zip, rar, tgz ou 7z ?
• Réponse 1 : Un logiciel de synchronisation.
• Réponse 2 : Un logiciel de traitement d'images.
• Réponse 3 : Un logiciel de compression/décompression.
• Réponse 4 : Un logiciel de synthèse vocale.
Domaine D3
Question 1 (D3.1)

Dans un traitement de texte, quelles sont les propriétés propres aux paragraphes ?

• Réponse 1 : Les marges.


• Réponse 2 : Les retraits.
• Réponse 3 : L'alignement horizontal.
• Réponse 4 : L'en-tête de page.
• Réponse 5 : Les taquets de tabulation.

Question 2 (D3.1)

Dans un traitement de texte, quels sont les caractères dits "non imprimables" ?

• Réponse 1 : Le caractère de tabulation.


• Réponse 2 : Le caractère point d'exclamation.
• Réponse 3 : Le caractère de fin de paragraphe.
• Réponse 4 : Le caractère dollar.
• Réponse 5 : Le caractère tiret.

Question 3 (D3.1)

Lorsqu'on change la taille de police du texte d'un document, qu'est-ce qui est susceptible de changer ?

• Réponse 1 : Le nombre de paragraphes


• Réponse 2 : Le nombre de lignes.
• Réponse 3 : Le nombre de pages.
• Réponse 4 : Le nombre de caractères.

Question 4 (D3.1)

Quand on insère un caractère de saut de ligne dans un texte, que se passe-t-il ?

• Réponse 1 : Un nouveau paragraphe est créé.


• Réponse 2 : Le texte qui suit le curseur est déplacé sur la ligne suivante.
• Réponse 3 : Le curseur se positionne sur le paragraphe suivant.
• Réponse 4 : Un alinéa est placé au début du paragraphe.

Question 5 (D3.1)

Un document contient 5 chapitres subdivisés en 3 sous-chapitres chacun. A combien de titres doit-on affecter un niveau
hiérarchique de premier niveau ?

• Réponse 1 : 3.
• Réponse 2 : 5.
• Réponse 3 : 8.
• Réponse 4 : 15.

Question 6 (D3.1)

Dans un traitement de texte, à quoi s'appliquent les taquets de tabulation ?

• Réponse 1 : Au caractère.
• Réponse 2 : A la ligne.
• Réponse 3 : Au paragraphe.
• Réponse 4 : A la page.
• Réponse 5 : Au document.

Question 7 (D3.1)

À quels éléments d'un document numérique est-il utile et fréquent d'associer un hyperlien ?
• Réponse 1 : Une URL.
• Réponse 2 : Un élément de la table des matières.
• Réponse 3 : Une fin de paragraphe.
• Réponse 4 : Un renvoi vers une illustration.
• Réponse 5 : Un commentaire.

Question 8 (D3.1)

Qu'est-ce qu'un espace insécable ?

• Réponse 1 : Un caractère qui permet d'aligner le texte sur un taquet.


• Réponse 2 : Un caractère qui permet de changer de ligne sans changer de paragraphe.
• Réponse 3 : Un caractère qui empêche la séparation de deux éléments en cas de passage automatique à la
ligne.
• Réponse 4 : Un caractère qui permet de passer au paragraphe suivant.

Question 9 (D3.1)

Dans un logiciel de présentation, à quoi peut servir le masque des diapositives ?

• Réponse 1 : A définir les éléments communs à un ensemble de diapositives.


• Réponse 2 : A afficher ou à masquer des diapositives.
• Réponse 3 : A modifier la mise en forme d'un ensemble de diapositives.
• Réponse 4 : A visualiser sur une seule diapositive toutes les images utilisées dans l'ensemble de la présentation.
• Réponse 5 : A masquer les commentaires d'un ensemble de diapositives.

Question 10 (D3.1)

Que permettent de faire les modèles de documents ?

• Réponse 1 : Corriger les fautes d'orthographe.


• Réponse 2 : Compresser les fichiers volumineux.
• Réponse 3 : Créer des documents types.
• Réponse 4 : Conserver la définition des styles.

Question 11 (D3.1)

Qu'implique le fait qu'un style2 soit basé sur (ou lié à) un style1 ?

• Réponse 1 : Le style1 a par défaut les propriétés du style2.


• Réponse 2 : Le style2 a par défaut les propriétés du style1.
• Réponse 3 : Le style1 et le style2 ont nécessairement les mêmes propriétés.
• Réponse 4 : Le style2 peut avoir des propriétés spécifiques différentes du style1.

Question 12 (D3.1)

Pour quelles raisons recommande-t-on l'utilisation des styles dans un document ?

• Réponse 1 : Ils permettent d'automatiser une partie du travail de mise en forme.


• Réponse 2 : Ils conservent la trace des modifications apportées au fil du temps.
• Réponse 3 : Ils permettent de verrouiller le texte pour empêcher les modifications accidentelles.
• Réponse 4 : Ils facilitent l'homogénéisation de la présentation.

Question 13 (D3.1)

Pour automatiser la mise en forme d'un document, que doit-on utiliser ?

• Réponse 1 : Les styles.


• Réponse 2 : Les index.
• Réponse 3 : Les méta-données.
• Réponse 4 : Le mode révision.

Question 14 (D3.1)
Où place-t-on les éléments de la charte graphique (couleur, police, logo, etc.) d'une présentation ?

• Réponse 1 : Dans la trieuse de diapositives.


• Réponse 2 : Dans le masque de diapositives.
• Réponse 3 : Dans les paramètres d'impression.
• Réponse 4 : Dans le document d'accompagnement.

Question 15 (D3.1)

Lorsqu'on crée un nouveau document à partir d'un modèle, que peut-on dire ?

• Réponse 1 : Le document possède les mêmes styles que le modèle.


• Réponse 2 : Le document possède la même date de création que le modèle.
• Réponse 3 : Le document possède la même licence d'exploitation que le modèle.
• Réponse 4 : Le document possède la même mise en page que le modèle.

Question 16 (D3.1)

Quelle est la méthode la plus efficace pour changer la couleur de tous les titres des diapositives d'une présentation ?

• Réponse 1 : Changer la couleur du titre dans la barre d'outils dessin.


• Réponse 2 : Changer la couleur du titre dans le masque.
• Réponse 3 : Changer la couleur du titre dans les effets de transition.
• Réponse 4 : Changer la couleur du titre dans la diapositive de résumé.

Question 17 (D3.2)

Dans un document texte, que faut-il faire pour pouvoir générer automatiquement une table des matières ?

• Réponse 1 : Il faut insérer un saut de page avant chaque titre.


• Réponse 2 : Il faut numéroter les pages.
• Réponse 3 : Il faut justifier les paragraphes.
• Réponse 4 : Il faut structurer le document à l'aide de styles, de niveaux de plan ou d'entrées marquées.

Question 18 (D3.2)

Que doit-on faire pour pouvoir générer un index lexical dans un document ?

• Réponse 1 : Marquer certains mots du texte comme entrées d'index.


• Réponse 2 : Associer une note de fin de document aux mots à indexer.
• Réponse 3 : Copier tous les mots à indexer à la fin du document.
• Réponse 4 : Appliquer un style de caractères spécifique aux mots à indexer.

Question 19 (D3.2)

Dans un logiciel de type traitement de texte, que doit-on faire pour pouvoir obtenir automatiquement une table des
illustrations ?

• Réponse 1 : Associer un texte alternatif à chaque illustration.


• Réponse 2 : Associer un renvoi à chaque illustration.
• Réponse 3 : Associer une légende à chaque illustration.
• Réponse 4 : Associer une note de bas de page à chaque illustration.

Question 20 (D3.2)

Que doit-on faire avant d'imprimer un document contenant une table des matières ?

• Réponse 1 : Masquer les caractères non imprimables.


• Réponse 2 : Afficher le document en mode plan.
• Réponse 3 : Actualiser les styles de la table des matières.
• Réponse 4 : Mettre à jour toutes les informations générées automatiquement dans le document.

Question 21 (D3.2)
Que peut-on dire d'une table des matières ?

• Réponse 1 : Elle est mise à jour automatiquement dès qu'on modifie un titre.
• Réponse 2 : Elle peut être actualisée sur demande.
• Réponse 3 : Elle peut être consultée sans ouvrir le document.
• Réponse 4 : Elle peut indiquer les numéros de page des différentes parties.
• Réponse 5 : Elle peut contenir des hyperliens vers les différentes parties du document.

Question 22 (D3.2)

Qu'est-ce qu'une table des illustrations ?

• Réponse 1 : Un tableau regroupant les vignettes des images du document.


• Réponse 2 : La liste des légendes des images du texte.
• Réponse 3 : Un style de cadre que l'on peut appliquer aux images.
• Réponse 4 : Une palette d'outils graphiques permettant de dessiner des formes simples.

Question 23 (D3.2)

En fin de document, on génère parfois une liste de termes associés à des numéros de page où apparaissent ces termes.
Comment s'appelle cette liste ?

• Réponse 1 : La table des matières.


• Réponse 2 : Les notes de fin de document.
• Réponse 3 : Les renvois.
• Réponse 4 : L'index lexical.
• Réponse 5 : La bibliographie.

Question 24 (D3.2)

Parmi les éléments suivants, lesquels sont des tables ou index que l'on peut générer automatiquement dans un document
texte ?

• Réponse 1 : L'index lexical.


• Réponse 2 : Le tableau des statistiques.
• Réponse 3 : La table des matières.
• Réponse 4 : La table des illustrations.
• Réponse 5 : Les notes de fin de document.

Question 25 (D3.2)

Que faut-il faire pour numéroter les illustrations d'un document ?

• Réponse 1 : Insérer la table des illustrations.


• Réponse 2 : Associer un renvoi à chaque illustration.
• Réponse 3 : Insérer le champ « numéro de page » à côté de chaque illustration.
• Réponse 4 : Associer une légende à chaque illustration.

Question 26 (D3.2)

Comment sont générés les numéros des notes de bas de page dans un document ?

• Réponse 1 : Par ordre de saisie.


• Réponse 2 : Par ordre alphabétique.
• Réponse 3 : Par ordre d'apparition dans le texte.
• Réponse 4 : Par ordre d'importance.

Question 27 (D3.2)

Avec un traitement de texte, quels sont les éléments qu'on peut insérer comme des champs ?

• Réponse 1 : Le pied de page.


• Réponse 2 : Le nombre total de pages.
• Réponse 3 : L'auteur du document tel que décrit dans les propriétés du document.
• Réponse 4 : La marge du haut.
• Réponse 5 : La date du jour.

Question 28 (D3.2)

Dans un logiciel de bureautique, que peut-on dire d'un champ ?

• Réponse 1 : Il détermine la largeur d'édition du document.


• Réponse 2 : Il contient une information générée automatiquement.
• Réponse 3 : Il caractérise le format du fichier.
• Réponse 4 : On ne peut pas modifier la mise en forme de son contenu.

Question 29 (D3.2)

Dans un document, si on veut se référer à une illustration en mettant un texte de la forme "voir illustration page ...", de quoi
s'agit-il ?

• Réponse 1 : D'une légende.


• Réponse 2 : D'un appel de note.
• Réponse 3 : D'un renvoi.
• Réponse 4 : D'un commentaire.

Question 30 (D3.2)

Si la date du jour s'affiche dans le pied de page d'un document, qu'a-t-on dû utiliser ?

• Réponse 1 : Une formule.


• Réponse 2 : Un champ.
• Réponse 3 : Un format.
• Réponse 4 : Un style.

Question 31 (D3.2)

Où se place le texte d'une note de bas de page ?

• Réponse 1 : À la suite de l'appel de note.


• Réponse 2 : Dans le pied de page.
• Réponse 3 : Dans la marge du bas.
• Réponse 4 : En bas de la zone d'édition de la page.

Question 32 (D3.2)

Si on veut insérer automatiquement le nom de l'auteur du document sur la page de garde, que doit-on insérer ?

• Réponse 1 : Un champ.
• Réponse 2 : Une formule.
• Réponse 3 : Un pied de page.
• Réponse 4 : Une table des contributeurs.
• Réponse 5 : Une note.

Question 33 (D3.3)

Pour diminuer la taille d'un document, on a inséré une image en précisant dans les options d'insertion « en tant que lien ».
Que peut-on constater ?

• Réponse 1 : Il faut cliquer sur un lien pour voir l'image.


• Réponse 2 : L'image s'affiche dans le document mais elle se trouve dans un autre fichier.
• Réponse 3 : Si on modifie le fichier image, l'image sera modifiée dans le document.
• Réponse 4 : L'image est cliquable et permet de suivre un lien hypertexte.

Question 34 (D3.3)

Que faire pour n'afficher que la partie centrale d'une photo ?

• Réponse 1 : Changer la définition de l'image.


• Réponse 2 : Compresser ou compacter l'image.
• Réponse 3 : Rogner ou recadrer l’image.
• Réponse 4 : Modifier le contraste de l'image.

Question 35 (D3.3)

Qu'est-ce que la définition d'une image ?

• Réponse 1 : Le format dans lequel elle est enregistrée.


• Réponse 2 : L'espace qu'elle occupe à l'écran.
• Réponse 3 : Le nom du fichier avec son extension.
• Réponse 4 : Le nombre de pixels en largeur par le nombre de pixels en hauteur.

Question 36 (D3.3)

On désire illustrer un document en y insérant une photo numérique dont le poids est important. Quelle est la meilleure
solution pour optimiser le poids du document illustré ?

• Réponse 1 : Réduire la définition de la photo de 50% avant de l'insérer dans le document.


• Réponse 2 : Insérer la photo originale et appliquer une échelle permettant de réduire l'affichage de 50%.
• Réponse 3 : Insérer la photo originale dans un tableau (sans bordure visible) de la taille d'une vignette.
• Réponse 4 : Insérer la photo originale et ajuster les paramètres d'impression du document.

Question 37 (D3.3)

Comment peut-on diminuer le poids d'une image à insérer dans un document ?

• Réponse 1 : En changeant son format.


• Réponse 2 : En créant une archive compressée.
• Réponse 3 : En la codant dans un format bitmap non compressé.
• Réponse 4 : En diminuant sa définition.

Question 38 (D3.3)

Que peut-on dire d'une image insérée "en tant que lien" dans un document ?

• Réponse 1 : Elle est intégrée au document et le poids de celui-ci augmente en conséquence.


• Réponse 2 : Si on change les couleurs dans le fichier de l'image, cette modification sera répercutée dans le
document.
• Réponse 3 : Si on modifie l'échelle de l'image dans le document, le fichier image n'en sera pas affecté.
• Réponse 4 : Si le fichier image est déplacé, l'image risque de ne plus apparaître dans le document.

Question 39 (D3.3)

Un document de 20 pages composé de texte, d'images et de liens, a un poids de 10 Mo. À quoi peut-on imputer ce poids
important ?

• Réponse 1 : Aux liens.


• Réponse 2 : Au contenu des pages web vers lesquelles les liens mènent.
• Réponse 3 : Aux images.
• Réponse 4 : Au texte.
• Réponse 5 : À la mise en forme des textes.

Question 40 (D3.3)

Si on désire illustrer un rapport de stage avec des photos prises en haute définition, que peut-on faire pour limiter la taille du
document final ?

• Réponse 1 : Ajuster le poids des photos avant de les intégrer au document.


• Réponse 2 : Enregistrer le document dans un format d'image compressé.
• Réponse 3 : Diminuer l'échelle des photos après leur insertion dans le document.
• Réponse 4 : Insérer les images au format PDF.
Question 41 (D3.3)

Une image est ancrée à un paragraphe. Que constate-t-on ?

• Réponse 1 : Elle est positionnée à côté du paragraphe.


• Réponse 2 : Elle change de page avec le paragraphe.
• Réponse 3 : Elle suit la mise en forme du paragraphe.
• Réponse 4 : Elle disparaît si on supprime le paragraphe.

Question 42 (D3.3)

Comment appelle-t-on le fait d'entourer de texte une image dans un document textuel ?

• Réponse 1 : L'intégration ou l'insertion.


• Réponse 2 : Le rognage ou le recadrage.
• Réponse 3 : L'adaptation ou l'habillage.
• Réponse 4 : L'encadrement ou la bordure.

Question 43 (D3.3)

Lorsqu'on insère dans un diaporama un lien vers une vidéo située sur le web, que peut-on dire ?

• Réponse 1 : On peut déplacer le diaporama sans avoir à modifier le lien.


• Réponse 2 : Le poids du diaporama augmente du poids de la vidéo.
• Réponse 3 : On peut réduire les dimensions d'affichage de la vidéo pour diminuer le poids du diaporama.
• Réponse 4 : On peut baisser le volume sonore pour diminuer le poids du diaporama.

Question 44 (D3.3)

Pour rendre solidaires deux formes automatiques insérées dans un document, que doit-on faire ?

• Réponse 1 : Les coller.


• Réponse 2 : Les animer.
• Réponse 3 : Les grouper.
• Réponse 4 : Les dissocier.

Question 45 (D3.3)

Quand plusieurs formes automatiques sont insérées dans un document, que peut-on faire ?

• Réponse 1 : On peut les grouper pour qu'elles ne forment plus qu'un objet.
• Réponse 2 : On peut pixeliser leur intersection.
• Réponse 3 : On peut les aligner horizontalement.
• Réponse 4 : On peut changer leur ordre d'empilement.

Question 46 (D3.3)

Dans un document textuel, comment s'assurer qu'une image restera toujours au centre de la page, même si on ajoute du
texte ?

• Réponse 1 : Il faut l'intégrer au texte.


• Réponse 2 : Il faut fixer sa profondeur.
• Réponse 3 : Il faut ajuster sa définition.
• Réponse 4 : Il faut l'ancrer à la page.

Question 47 (D3.3)

Lorsqu'une image insérée dans un document se déplace en même temps que le paragraphe qui la précède, qu'est-ce que
cela signifie ?

• Réponse 1 : Que l'image a été enregistrée dans un format vectoriel.


• Réponse 2 : Que l'image a été ancrée au paragraphe précédent.
• Réponse 3 : Que le paragraphe précédent possède un taquet de tabulation centré.
• Réponse 4 : Que l'image a été insérée "comme un lien".

Question 48 (D3.3)

Lorsqu'on crée un schéma à partir d'objets graphiques, on peut utiliser des "connecteurs". Que permettent-ils de faire ?

• Réponse 1 : Relier deux objets par un trait ou une flèche qui suit les objets dans leurs déplacements.
• Réponse 2 : Sélectionner l'ensemble des objets partageant les mêmes propriétés visuelles.
• Réponse 3 : Aligner les objets sélectionnés sur une même ligne.
• Réponse 4 : Ajuster automatiquement la transparence des objets situés devant les autres pour que tous soient
visibles.

Question 49 (D3.4)

Dans une cellule de feuille de calcul, la date du jour est affichée en chiffres. Comment faire pour qu'elle s'affiche avec le mois
en toutes lettres ?

• Réponse 1 : On adapte les paramètres linguistiques du logiciel.


• Réponse 2 : On change le format de la cellule.
• Réponse 3 : On modifie la casse de la cellule.
• Réponse 4 : On utilise une référence absolue.

Question 50 (D3.4)

Si on applique un format de pourcentage à une cellule qui contient 0,15, que s'affiche-t-il dans cette cellule ?

• Réponse 1 : 0,15 %
• Réponse 2 : 15%
• Réponse 3 : 0,0015%
• Réponse 4 : 15/100

Question 51 (D3.4)

Dans un tableur, que peut-on dire d'une fonction ?

• Réponse 1 : On peut l'utiliser dans une formule.


• Réponse 2 : On peut lui appliquer des $ pour en faire une fonction absolue.
• Réponse 3 : Elle peut accepter des références de cellules comme paramètres.
• Réponse 4 : Elle peut être verrouillée pour empêcher sa modification.

Question 52 (D3.4)

Si une cellule affiche #VALEUR! ou #REF!, de quoi s'agit-il ?

• Réponse 1 : D'un message d'erreur.


• Réponse 2 : D'un champ.
• Réponse 3 : D'un format d'affichage.
• Réponse 4 : D'une variable.
• Réponse 5 : D'un filtre de données.

Question 53 (D3.4)

Dans un tableur, que peut contenir une formule ?

• Réponse 1 : Une référence de cellule.


• Réponse 2 : Un opérateur arithmétique.
• Réponse 3 : Un format.
• Réponse 4 : Un nombre.
• Réponse 5 : Une fonction.

Question 54 (D3.4)

Dans un tableur,que se passe-t-il si on nomme une cellule ?

• Réponse 1 : La valeur de cette cellule ne peut plus être modifiée.


• Réponse 2 : On ne peut plus changer le format de la cellule.
• Réponse 3 : Son nom peut être utilisé dans une formule.
• Réponse 4 : La cellule ne peut pas contenir de formule.

Question 55 (D3.4)

Une cellule contenant une formule affiche ###. À quoi cela est-il dû ?

• Réponse 1 : Il manque un paramètre à la fonction.


• Réponse 2 : Le nom de la fonction est erroné.
• Réponse 3 : La colonne n'est pas assez large pour afficher le résultat.
• Réponse 4 : La cellule est masquée.

Question 56 (D3.4)

Dans un tableur, que désigne A1:A3 dans une formule ?

• Réponse 1 : La référence à une plage dont la cellule A3 est bloquée en cas de recopie.
• Réponse 2 : La référence à la plage des trois cellules A1, A2, A3.
• Réponse 3 : La division du contenu de la cellule A1 par celui de la cellule A3.
• Réponse 4 : La somme des valeurs contenues dans les cellules A1, A2 et A3.

Question 57 (D3.4)

Dans un tableur, si on recopie la formule « =A1+A$2» d'une cellule vers le bas, quelle formule obtient-on ?

• Réponse 1 : = A1+A$3
• Réponse 2 : = A2+A$3
• Réponse 3 : = A2+A$2
• Réponse 4 : = B1+B$2
• Réponse 5 : = A1+A$2

Question 58 (D3.4)

Dans un tableur, que peut-on faire pour empêcher qu'une référence de cellule soit modifiée lors d'une recopie ?

• Réponse 1 : Protéger la cellule.


• Réponse 2 : Utiliser une référence absolue.
• Réponse 3 : Verrouiller la cellule.
• Réponse 4 : Utiliser une référence relative.

Question 59 (D3.4)

Quel est le rôle du symbole $ placé dans une référence de cellule ?

• Réponse 1 : Appliquer à la cellule un format monétaire.


• Réponse 2 : Empêcher que la référence s'incrémente lorsqu'on recopie la formule dans une autre cellule.
• Réponse 3 : Faire la somme des cellules adjacentes.
• Réponse 4 : Indiquer que seuls des nombres peuvent être saisis dans cette cellule.

Question 60 (D3.4)

Dans un tableur, quel est l'intérêt de la recopie incrémentée ?

• Réponse 1 : De sauvegarder la feuille en cours de réalisation dans une nouvelle feuille.


• Réponse 2 : De recopier la formule contenue dans une cellule vers une cellule voisine en adaptant les
références des cellules à ce nouvel emplacement.
• Réponse 3 : De recopier le format d'une cellule vers une cellule voisine.
• Réponse 4 : D'augmenter d'une unité le contenu de toutes les valeurs de la feuille.

Question 61 (D3.4)

Dans un tableur, comment figer la référence à une cellule dans une formule que l'on veut recopier ?

• Réponse 1 : On utilise la référence absolue à la cellule.


• Réponse 2 : On verrouille la cellule.
• Réponse 3 : On fixe le format de la cellule.
• Réponse 4 : On nomme la cellule et on utilise ce nom dans la formule.

Question 62 (D3.4)

Dans un tableur, que peut-on fixer dans la référence d'une cellule utilisée dans une formule à recopier ?

• Réponse 1 : Le numéro de la ligne de la cellule référencée.


• Réponse 2 : La lettre correspondant à la colonne de la cellule référencée.
• Réponse 3 : Le format de la cellule référencée.
• Réponse 4 : Le contenu de la cellule référencée.

Question 63 (D3.4)

Dans une formule insérée dans un tableur, un des paramètres est une référence absolue. Qu'est-ce que cela va permettre ?

• Réponse 1 : Recopier la formule vers le bas sans que cette référence soit modifiée.
• Réponse 2 : Empêcher la recopie de la formule vers une autre cellule.
• Réponse 3 : Imposer le format de nombre de la cellule à laquelle on fait référence.
• Réponse 4 : Empêcher la modification du contenu de la cellule à laquelle on fait référence.

Question 64 (D3.4)

Dans un classeur, une colonne de montants est convertie dans une autre monnaie sur la base du taux de change du jour
indiqué dans la cellule B2. Que peut-on dire de la formule réalisant cette conversion recopiée sur toutes les lignes ?

• Réponse 1 : Elle précise le format monétaire de départ et celui d'arrivée.


• Réponse 2 : Elle nécessite le paramétrage des options linguistiques adéquates.
• Réponse 3 : Elle doit être modifiée à chaque fois que le taux de change varie.
• Réponse 4 : Elle utilise une référence absolue à la cellule B2.

Question 65 (D3.4)

Quel avantage a la représentation graphique en secteurs ?

• Réponse 1 : Elle se prête bien à la représentation de plusieurs séries.


• Réponse 2 : Elle met en évidence la dimension cyclique des données.
• Réponse 3 : Elle fait ressortir les proportions relatives des données.
• Réponse 4 : Elle permet de connaître la valeur cumulée des données.

Question 66 (D3.4)

Quel type de graphique permet de représenter une série en fonction d'une autre ?

• Réponse 1 : Le graphique en secteurs.


• Réponse 2 : Le graphique en barres.
• Réponse 3 : Le graphique en nuage de points ou en dispersion XY.
• Réponse 4 : Le graphique en courbe ou en ligne.

Question 67 (D3.4)

Dans un tableur, en quoi consiste l’opération « filtrer une table de données » ?

• Réponse 1 : Trier les lignes selon certains critères


• Réponse 2 : Afficher les lignes selon certains critères.
• Réponse 3 : Supprimer des lignes selon certains critères.
• Réponse 4 : Appliquer des styles à des lignes selon certains critères.

Question 68 (D3.4)

À quoi peuvent servir les en-têtes de ligne et de colonne d'une table de données lors de la réalisation d'un graphique ?

• Réponse 1 : De textes pour la légende.


• Réponse 2 : De valeurs plancher pour l'axe vertical.
• Réponse 3 : De valeurs cible pour la courbe de tendance.
• Réponse 4 : D'étiquettes pour les axes.

Question 69 (D3.4)

Dans un tableur, en quoi consiste le tri d'une table de données ?

• Réponse 1 : Sélectionner les lignes correspondant aux critères du tri.


• Réponse 2 : Classer les lignes dans l'ordre précisé dans les critères du tri.
• Réponse 3 : Extraire les lignes correspondant aux critères du tri.
• Réponse 4 : Épurer la table des lignes non significatives.

Question 70 (D3.4)

Quel type de graphique représente les proportions respectives des valeurs d'une série ?

• Réponse 1 : Le graphique en secteur.


• Réponse 2 : Le graphique en barre.
• Réponse 3 : Le nuage de points ou dispersion XY.
• Réponse 4 : La courbe ou ligne.

Question 71 (D3.4)

Dans une table de données au sein d'un classeur, on peut n'afficher à l'écran que les lignes qui vérifient un certain critère.
Comment s'appelle cet outil ?

• Réponse 1 : Le sous-total.
• Réponse 2 : Le groupement.
• Réponse 3 : Le classement.
• Réponse 4 : Le filtre.
• Réponse 5 : Le tri.

Question 72 (D3.4)

Lorsqu'on trie une table de données d'un classeur, que peut-on faire ?

• Réponse 1 : Combiner des critères de tri sur différentes colonnes.


• Réponse 2 : Choisir l'ordre croissant ou décroissant pour chaque critère de tri.
• Réponse 3 : Utiliser les en-têtes de colonne comme critère de tri.
• Réponse 4 : Utiliser les en-têtes de ligne comme critère de tri.

Question 73 (D3.5)

Quelles sont les pratiques usuelles pour indiquer le nom de l'auteur dans un document que l'on souhaite diffuser ?

• Réponse 1 : Dans les propriétés du fichier.


• Réponse 2 : Dans le paramétrage de l'imprimante.
• Réponse 3 : Dans la table des matières.
• Réponse 4 : Dans la page de garde.

Question 74 (D3.5)

Dans un traitement de texte, à quoi correspond l'en-tête d'un document ?

• Réponse 1 : Au nom qui apparaît dans la barre de titre de la fenêtre du document.


• Réponse 2 : À la page de garde du document.
• Réponse 3 : À la zone qui apparaît en haut de chaque page à l'impression du document.
• Réponse 4 : À la zone où l'on peut afficher tous les caractères non imprimables.

Question 75 (D3.5)

Qu'appelle-t-on méta-données d'un document numérique ?

• Réponse 1 : Les valeurs chiffrées saisies dans les formulaires du document.


• Réponse 2 : Le début du texte d'un article que l'on peut développer en cliquant sur un lien de type « lire la suite...
» ou « en savoir plus... ».
• Réponse 3 : Les informations associées au document numérique comme le titre, l'auteur, la description, la date
de publication.
• Réponse 4 : Les valeurs d'un tableau sur lesquelles s'appuie un graphique.

Question 76 (D3.5)

Lorsqu'on imprime un document d'une centaine de pages en 3 exemplaires, que permet de faire le paramétrage de
l'impression ?

• Réponse 1 : De regrouper l'impression par numéro de page.


• Réponse 2 : De regrouper l'impression par exemplaire.
• Réponse 3 : De modifier les styles de titre du document.
• Réponse 4 : D'imprimer 4 pages du document par feuille.

Question 77 (D3.5)

Qu'est-ce que le pied de page d'un document textuel ?

• Réponse 1 : C'est l'information qui apparaît dans la barre d'état du document.


• Réponse 2 : C'est une note de bas de page.
• Réponse 3 : C'est la zone qui apparaît en bas de chaque page à l'impression du document.
• Réponse 4 : C'est le numéro de la page courante.

Question 78 (D3.5)

Que fait-on quand on définit la zone d'impression d'un document ?

• Réponse 1 : On définit la partie du document à imprimer.


• Réponse 2 : On détermine les marges du document.
• Réponse 3 : On choisit le nom du périphérique pour l'impression.
• Réponse 4 : On paramètre le nombre de pages à imprimer par feuille.

Question 79 (D3.5)

Quels éléments définit-on avant d'imprimer une feuille de calcul ?

• Réponse 1 : La plage des cellules à imprimer.


• Réponse 2 : Les références absolues.
• Réponse 3 : L'échelle d'impression.
• Réponse 4 : Le contenu de l'en-tête et du pied de page.

Question 80 (D3.5)

Comment appelle-t-on le contenu commun qui s'imprime en haut de chaque page d'un document ?

• Réponse 1 : Le titre.
• Réponse 2 : L'en-tête.
• Réponse 3 : La marge.
• Réponse 4 : Les méta-données.

Question 81 (D3.5)

Que doit-on faire aux images d'un document pour le rendre accessible aux non-voyants ?

• Réponse 1 : Les supprimer.


• Réponse 2 : Les mettre en noir et blanc.
• Réponse 3 : Leur associer un texte alternatif.
• Réponse 4 : Les pixelliser.

Question 82 (D3.5)

Quelles sont les actions qui faciliteront la lecture d'un document numérique par le synthétiseur vocal utilisé par un usager
non voyant ?

• Réponse 1 : Spécifier la langue utilisée.


• Réponse 2 : Animer le texte.
• Réponse 3 : Associer un texte alternatif aux images.
• Réponse 4 : Dissocier la forme et le fond.

Question 83 (D3.5)

Quelles sont les qualités d'un site web ergonomique ?

• Réponse 1 : Il est facile de s'y repérer.


• Réponse 2 : Il est accessible aux handicapés.
• Réponse 3 : La taille des caractères est supérieure à 24pt.
• Réponse 4 : Il ne contient pas d'images ni de vidéos.
• Réponse 5 : Il est facile à utiliser.

Question 84 (D3.5)

Dans un document numérique intégrant des liens hypertexte, quels sont les avantages de mettre un texte explicite à la place
des URL ?

• Réponse 1 : Cela permet de télécharger plus rapidement les fichiers pointés.


• Réponse 2 : Cela améliore la lisibilité du texte.
• Réponse 3 : Cela garantit la pérennité de l'URL.
• Réponse 4 : Cela facilite l'accessibilité aux non-voyants.

Question 85 (D3.5)

Que peut-on dire du "texte alternatif" dans le contexte de l'accessibilité des documents numériques ?

• Réponse 1 : Il permet aux malvoyants d'obtenir une description des images.


• Réponse 2 : Il permet la saisie semi-automatique des mots souvent utilisés.
• Réponse 3 : Il permet de lancer le correcteur orthographique.
• Réponse 4 : Il permet d'afficher la description des images lorsque le navigateur ne parvient pas à les afficher.

Question 86 (D3.5)

Que définit la charte graphique d'un site web ?

• Réponse 1 : Les règles de présentation dans le but de conserver une cohérence graphique entre les différentes
pages du site.
• Réponse 2 : La palette des 256 couleurs que le navigateur peut afficher.
• Réponse 3 : L'animation facultative proposée à l'ouverture de certaines pages web.
• Réponse 4 : Le logiciel utilisé pour la création des images du site web.

Question 87 (D3.5)

Que peut-on utiliser pour appliquer une charte graphique dans un document numérique ?

• Réponse 1 : Le masque de diapositives d'une présentation.


• Réponse 2 : Le paramétrage de l'imprimante.
• Réponse 3 : Le modèle d'un document textuel.
• Réponse 4 : Les feuilles de styles d'un site web.
• Réponse 5 : Le texte alternatif aux images.

Question 88 (D3.5)

Pourquoi est-il utile d'associer un texte alternatif aux images insérées dans un document numérique ?

• Réponse 1 : Parce que cela permet à un synthétiseur vocal de lire ce texte à la place de l'image.
• Réponse 2 : Parce que cela permet d'intégrer ce texte dans la table des illustrations.
• Réponse 3 : Parce que cela permet d'avoir une description des images qui n'ont pas pu être téléchargées.
• Réponse 4 : Parce que cela permet de cliquer sur l'image et d'être redirigé vers sa source.

Question 89 (D3.5)

Quel est le format le plus adapté pour diffuser un document à imprimer quand on ne connaît pas les applications utilisées par
le destinataire ?

• Réponse 1 : Texte.
• Réponse 2 : Portable Document Format.
• Réponse 3 : Open Document Format.
• Réponse 4 : Document Microsoft Word.

Question 90 (D3.5)

De quoi doit-on se préoccuper lorsqu'on décide d'imprimer en noir et blanc un diaporama qu'on avait d'abord prévu de
projeter ?

• Réponse 1 : De passer au format matriciel les dessins créés en vectoriel.


• Réponse 2 : De diminuer la taille de police pour faire tenir l'équivalent de plusieurs diapositives sur une seule.
• Réponse 3 : De vérifier que les nuances de couleurs importantes pour la compréhension sont encore
perceptibles en noir et blanc.
• Réponse 4 : De vérifier que les diapositives animées restent lisibles une fois figées.

Question 91 (D3.5)

Quel est l'intérêt d'animer les objets présents sur une diapositive ?

• Réponse 1 : Cela permet de n'utiliser qu'une seule diapositive pour toute la présentation en faisant apparaître et
disparaître les textes et objets successifs.
• Réponse 2 : Cela facilite l'impression des diapositives en particulier lorsqu'on souhaite intégrer plusieurs
diapositives par page.
• Réponse 3 : Cela permet de présenter un schéma complexe en plusieurs étapes.
• Réponse 4 : Cela permet de faire apparaître les différents points au fur et à mesure de leur présentation orale.

Question 92 (D3.5)

Les logiciels de présentation proposent d'imprimer un document à distribuer à l'auditoire. De quoi s'agit-il ?

• Réponse 1 : D'une mise en page des diapositives rassemblant plusieurs diapositives par pages.
• Réponse 2 : Du masque de la présentation.
• Réponse 3 : Du résumé textuel de la présentation.
• Réponse 4 : Des coordonnées de l'orateur.

Question 93 (D3.5)

Si les diapositives d'une présentation se succèdent avec un enchaînement visuel spécifique (balayage, fondu-enchaîné, etc.),
qu'a-t-on ?

• Réponse 1 : Un calque de masque.


• Réponse 2 : Une mise en page automatique.
• Réponse 3 : Un effet de transition.
• Réponse 4 : Une charte graphique dynamique.

Question 94 (D3.5)

Si lors d'une présentation, plusieurs objets apparaissent successivement à chaque clic de l'orateur, qu'a-t-on défini ?

• Réponse 1 : Un effet de transition.


• Réponse 2 : Une animation des objets.
• Réponse 3 : Un minutage personnalisé.
• Réponse 4 : Une charte graphique dynamique.

Question 95 (D3.5)
Que peut-on minuter dans un diaporama ?

• Réponse 1 : Le temps de téléchargement de la présentation.


• Réponse 2 : La charte graphique.
• Réponse 3 : L'apparition des différents objets d'une diapositive.
• Réponse 4 : L'enchaînement des diapositives.
• Réponse 5 : Le texte alternatif.

Question 96 (D3.5)

Comment faire pour afficher successivement les différents objets d'une diapositive ?

• Réponse 1 : On affecte une animation personnalisée à chaque objet de la diapositive.


• Réponse 2 : On relie les objets par des connecteurs.
• Réponse 3 : On applique un effet de transition avec minutage à la diapositive.
• Réponse 4 : On choisit une charte graphique dynamique.
Domaine D4
Question 1 (D4.1)

Que contiennent les catalogues de bibliothèque ?

• Réponse 1 : Des adresses de bibliothèques.


• Réponse 2 : Des notices bibliographiques.
• Réponse 3 : Des livres à acheter.
• Réponse 4 : Des articles de journaux.

Question 2 (D4.1)

Parmi ces types de sources, lequel est le plus fiable ?

• Réponse 1 : Les blogs.


• Réponse 2 : Les wikis.
• Réponse 3 : Les forums d'entraide.
• Réponse 4 : Les publications scientifiques.
• Réponse 5 : Les pages personnelles.

Question 3 (D4.1)

Que peut-on dire de wikipédia ?

• Réponse 1 : C'est une encyclopédie collaborative en ligne.


• Réponse 2 : C'est une encyclopédie dont les articles sont écrits par des bibliothécaires.
• Réponse 3 : C'est une encyclopédie dont les contributeurs sont rémunérés en fonction de la popularité de leurs
articles.
• Réponse 4 : C'est un encyclopédie créée par l'éducation nationale.

Question 4 (D4.1)

Qu'est-ce que le SUDOC ?

• Réponse 1 : Un annuaire recensant des sites web sélectionnés par les bibliothécaires de la BNF.
• Réponse 2 : Un moteur de recherche spécialisé dans l'indexation des pages du web invisible.
• Réponse 3 : Un catalogue des bibliothèques et centres de documentation de l'enseignement supérieur et de la
recherche.
• Réponse 4 : Une méthode de recherche visant à optimiser le résultat de requêtes web.

Question 5 (D4.1)

Que peut-on dire, en général, des sources d'informations en ligne ?

• Réponse 1 : Leur fiabilité dépend des règles de publication auxquelles elles sont soumises.
• Réponse 2 : Elles doivent être certifiées par des instituts de documentation.
• Réponse 3 : Elles font l'objet de mises à jour quotidiennes.
• Réponse 4 : Elles sont accessibles sans authentification.

Question 6 (D4.1)

Parmi les sources suivantes, lesquelles sont susceptibles de diffuser des informations inexactes ?

• Réponse 1 : Un forum d'entraide public modéré comme celui de commentcamarche.


• Réponse 2 : Un portail de documentation académique comme CAIRN (sciences sociales) ou INIST (sciences et
techniques).
• Réponse 3 : Une encyclopédie collaborative comme wikipedia.
• Réponse 4 : Un dictionnaire en ligne comme Le Robert.

Question 7 (D4.1)

Qu'appelle-t-on « portail documentaire » ?

• Réponse 1 : Un site web offrant un ensemble de services de documentation.


• Réponse 2 : Un lecteur de cartes de bibliothèque facilitant la gestion des prêts d'ouvrages.
• Réponse 3 : Un portique équipé d'un système d'alarme qui détecte les ouvrages non démagnétisés.
• Réponse 4 : Un moteur de recherche généraliste du web.

Question 8 (D4.1)

Parmi les réponses suivantes, lesquelles sont des encyclopédies en ligne ?

• Réponse 1 : Le SUDOC.
• Réponse 2 : Wikipédia.
• Réponse 3 : Universalis Encyclopédia.
• Réponse 4 : Les signets du Cerimes.
• Réponse 5 : Le catalogue de la BNF.

Question 9 (D4.1)

Qui parcourt et indexe les ressources du web dans un moteur de recherche généraliste ?

• Réponse 1 : Des internautes.


• Réponse 2 : Des experts.
• Réponse 3 : Des logiciels robots.
• Réponse 4 : Des bibliothécaires.

Question 10 (D4.1)

Qu'est-ce qui caractérise un annuaire de recherche ?

• Réponse 1 : Il contient des sites classés par thèmes.


• Réponse 2 : Il contient l'ensemble des sites web existants.
• Réponse 3 : Il contient uniquement des sites institutionnels.
• Réponse 4 : Il contient des sites sélectionnés manuellement.

Question 11 (D4.1)

Qu'est-ce que le web invisible ?

• Réponse 1 : Les métadonnées des pages web permettant d'affiner leur indexation.
• Réponse 2 : Les pages web qui ne peuvent pas être indexées par les moteurs de recherche.
• Réponse 3 : Les pages personnelles et les blogs du web.
• Réponse 4 : Les pages web placées dans le cache des moteurs de recherche.

Question 12 (D4.1)

À quoi correspondent les liens « En cache » souvent associés aux résultats d'un moteur de recherche ?

• Réponse 1 : À la page web telle qu'elle était lorsqu'elle a été indexée par le moteur.
• Réponse 2 : À une page web appartenant au web invisible.
• Réponse 3 : À la page web contenant le message d'erreur standard du site web correspondant.
• Réponse 4 : À une version optimisée de la page web permettant d'accélérer son affichage.
• Réponse 5 : À la version de la page dont on a supprimé les images potentiellement choquantes.

Question 13 (D4.1)

Que peut-on dire des pages web qu'un moteur de recherche classique peut fournir en réponse à une requête ?

• Réponse 1 : Elles sont issues d’une sélection manuelle de sites pertinents.


• Réponse 2 : Elles sont organisées selon des rubriques et des sous-rubriques.
• Réponse 3 : Elles sont sélectionnées par similarité entre le contenu de la page et la requête.
• Réponse 4 : Elles proviennent du "web invisible" ou "web profond".

Question 14 (D4.1)

Par quoi sont indexées les pages web pour permettre à un moteur de recherche de les comparer aux requêtes ?

• Réponse 1 : Par des URL.


• Réponse 2 : Par des mots-clés.
• Réponse 3 : Par des expressions en langue naturelle.
• Réponse 4 : Par des opérateurs booléens.

Question 15 (D4.1)

Que désigne le terme "indexation automatique" dans le contexte des moteurs de recherche sur le web ?

• Réponse 1 : Le filtrage des pages web dont le contenu n'est pas autorisé à tous les publics.
• Réponse 2 : Le repérage des ressources du web par un numéro unique appelé ISBN.
• Réponse 3 : Le processus qui associe des mots-clés aux ressources du web.
• Réponse 4 : La transformation en URL courtes des URL des pages web les plus fréquemment visitées.

Question 16 (D4.1)

Quelles sont les raisons pour lesquelles une page web peut ne pas être indexée par un moteur de recherche généraliste ?

• Réponse 1 : La page contient des images.


• Réponse 2 : L'accès à la page requiert une authentification.
• Réponse 3 : L'administrateur du site web a interdit l'accès de la page aux robots.
• Réponse 4 : La page contient des URL conduisant à des pages web inexistantes.

Question 17 (D4.1)

Quelle est la requête la plus précise pour rechercher les ressources contenant l'expression poisson rouge au singulier ou au
pluriel ?

• Réponse 1 : poisson rouge


• Réponse 2 : poisson OR rouge
• Réponse 3 : "poisson rouge" OR "poissons rouges"
• Réponse 4 : poisson* rouge*

Question 18 (D4.1)

Quelle est la requête permettant d'affirmer sans erreur possible que tous les sites parleront de mousse au chocolat ?

• Réponse 1 : +mousse+au+chocolat
• Réponse 2 : +mousse+chocolat
• Réponse 3 : "mousse au chocolat"
• Réponse 4 : "mousse"+"au"+"chocolat"

Question 19 (D4.1)

Quand on formule une requête dans un catalogue de bibliothèque, que peut-on faire ?

• Réponse 1 : Rechercher en plein texte dans les documents référencés dans le catalogue.
• Réponse 2 : Combiner plusieurs critères de recherche (auteur, titre, etc.).
• Réponse 3 : Indiquer plusieurs mots clés par champ de recherche.
• Réponse 4 : Préciser le type de publication (livres, périodiques, ressources numériques, etc.).

Question 20 (D4.1)

Quels sont les champs d'interrogation qu'on est sûr de trouver dans un catalogue de bibliothèque ?

• Réponse 1 : Popularité.
• Réponse 2 : Auteur.
• Réponse 3 : Année de publication.
• Réponse 4 : Mots-clé ou Sujet.
• Réponse 5 : Fiabilité.

Question 21 (D4.1)

Dans une requête, quand utilise-t-on l'opérateur OR entre deux mots ?


• Réponse 1 : Quand au moins l'un des deux mots doit être présent.
• Réponse 2 : Quand l'un des deux mots doit être présent mais pas les deux.
• Réponse 3 : Quand les deux mots doivent être présents.
• Réponse 4 : Quand aucun des deux mots ne doit être présent.
• Réponse 5 : Si les deux mots doivent être présents et dans le même ordre.

Question 22 (D4.1)

Comment peut-on signifier dans une requête qu'un mot-clé doit être exclu des réponses ?

• Réponse 1 : En mettant le mot-clé entre crochets.


• Réponse 2 : En faisant précéder le mot-clé du symbole + (plus).
• Réponse 3 : En mettant le mot-clé entre guillemets.
• Réponse 4 : En faisant précéder le mot-clé du symbole – (moins).

Question 23 (D4.1)

Dans une requête, on peut combiner deux critères avec un opérateur. Quel opérateur donnera le plus grand nombre de
résultats ?

• Réponse 1 : ET.
• Réponse 2 : OU.
• Réponse 3 : SAUF.
• Réponse 4 : AVEC

Question 24 (D4.1)

Quelle requête donne le plus grand nombre de résultats ?

• Réponse 1 : chien blanc


• Réponse 2 : "chien blanc"
• Réponse 3 : +chien +blanc
• Réponse 4 : chien "blanc ou noir"

Question 25 (D4.2)

Quels facteurs entrent en compte dans l'ordre des réponses d'un moteur de recherche sur le web ?

• Réponse 1 : La réputation de l'auteur.


• Réponse 2 : La popularité de la page web.
• Réponse 3 : Le nombre de mots de la page web.
• Réponse 4 : La correspondance avec les mots de la requête.

Question 26 (D4.2)

Quels critères servent à évaluer la qualité d'une information trouvée sur le Web ?

• Réponse 1 : La fiabilité de la source.


• Réponse 2 : L'accès authentifié à la ressource.
• Réponse 3 : Le prix de la ressource.
• Réponse 4 : La réputation de l'auteur.

Question 27 (D4.2)

Quels éléments peuvent apporter des informations sur la fiabilité d’un site web ?

• Réponse 1 : Son URL.


• Réponse 2 : Son nombre de visiteurs.
• Réponse 3 : Ses règles de publication.
• Réponse 4 : Son auteur.

Question 28 (D4.2)
Comment peut-on déterminer la date de rédaction d'une page web ?

• Réponse 1 : En relevant la date de mise à jour de son navigateur.


• Réponse 2 : En recherchant une date de dernière mise à jour affichée en clair sur la page.
• Réponse 3 : En consultant la date dans la page « En cache » des moteurs de recherche.
• Réponse 4 : En rafraîchissant la page web dans son navigateur.

Question 29 (D4.2)

Si une page web est classée en tête des réponses à une requête par un moteur, que peut-on affirmer ?

• Réponse 1 : Les informations qu'elle contient sont exactes.


• Réponse 2 : La source d'information dont elle émane est fiable.
• Réponse 3 : L'auteur a une bonne réputation dans ce domaine.
• Réponse 4 : Elle contient au moins une partie des mots-clés de la requête.

Question 30 (D4.2)

Que peut-on dire d'une page web dont la popularité (nombre de visiteurs) est élevée ?

• Réponse 1 : Les informations qu'elle contient sont exactes.


• Réponse 2 : Elle apparaîtra plus haut que d'autres sur le même thème dans la liste des réponses d'un moteur.
• Réponse 3 : La source d'information dont elle émane est fiable.
• Réponse 4 : L'information qu'elle contient est à jour.

Question 31 (D4.2)

Que peut-on faire pour évaluer la fiabilité d'une ressource du web ?

• Réponse 1 : S'intéresser à l'auteur de la ressource.


• Réponse 2 : Trouver l'adresse IP du serveur web.
• Réponse 3 : Consulter la version du format du fichier.
• Réponse 4 : Se renseigner sur les critères de publication de la source.

Question 32 (D4.2)

Que peut-on faire pour évaluer la fraîcheur d'une information trouvée sur le web ?

• Réponse 1 : Consulter la date dans la page « En cache » des moteurs de recherche.


• Réponse 2 : Rechercher la date de dernière mise à jour affichée en clair sur la page.
• Réponse 3 : Relever la date de dernière mise à jour de son navigateur.
• Réponse 4 : Trouver l'adresse IP du serveur web.

Question 33 (D4.2)

Dans l'URL http://catalogue.bnf.fr/, quel est le nom de domaine ?

• Réponse 1 : catalogue
• Réponse 2 : bnf
• Réponse 3 : fr
• Réponse 4 : catalogue.bnf.fr
• Réponse 5 : bnf.fr

Question 34 (D4.2)

Que permet de faire la base Whois ?

• Réponse 1 : Elle permet d’effectuer des recherches sur les catalogues de la BNF.
• Réponse 2 : Elle permet de modérer les forums sur Internet.
• Réponse 3 : Elle permet de donner des informations sur les noms de domaine existants.
• Réponse 4 : Elle permet de donner la liste des adresses IP des utilisateurs d’Internet.

Question 35 (D4.2)

Parmi les URL suivantes, laquelle ou lesquelles dépendent de façon évidente du ministère de l'éducation nationale en France
?

• Réponse 1 : http://www.enseignement_public.be/education_nationale/index.html
• Réponse 2 : http://fr.wikipedia.org/wiki/Ministere_de_l_education_nationale
• Réponse 3 : http://www.education.gouv.fr/index.html
• Réponse 4 : http://www.lemonde.fr/education/
• Réponse 5 : http://education_nationale.etudiant.fr

Question 36 (D4.2)

Parmi les réponses suivantes, lesquelles correspondent à un site institutionnel ?

• Réponse 1 : http://touteslesquestionsduc2i.skyrock.com/
• Réponse 2 : http://impots.gouv.fr/
• Réponse 3 : http://www.wikipedia.org/
• Réponse 4 : http://www.cnil.fr/

Question 37 (D4.2)

Quelles informations peut-on en général déduire d'un nom de domaine ?

• Réponse 1 : Le type du site (commercial, organisation, français, etc.).


• Réponse 2 : Le niveau de sécurisation du site.
• Réponse 3 : L'organisation (université, société, etc.) ayant mis en place ce site.
• Réponse 4 : La date de dernière mise à jour du site.

Question 38 (D4.2)

Que peut-on déduire du fait que le nom de domaine d'une URL contient le nom d'un fournisseur de service Internet ?

• Réponse 1 : Il peut s'agir d'une page personnelle publiée sans aucun contrôle.
• Réponse 2 : Il peut s'agir d'un article de wikipédia dont le sujet est ce fournisseur de service.
• Réponse 3 : Il peut s'agir d'une page du site officiel du fournisseur de service.
• Réponse 4 : Il peut s'agir d'un article de presse dans lequel le nom du fournisseur est cité.

Question 39 (D4.2)

Quelle indication peut-on souvent déduire du nom de domaine de l'URL d'une ressource ?

• Réponse 1 : Le format de la ressource.


• Réponse 2 : La source qui diffuse la ressource.
• Réponse 3 : Le nombre de visiteurs de la ressource.
• Réponse 4 : L'heure de la dernière consultation de la ressource.

Question 40 (D4.2)

Que peut-on affirmer, de manière sûre, de la ressource désignée par cette URL : http://c2i.education.fr/images/welcome.pdf

• Réponse 1 : Elle est hébergée sur un serveur du domaine education.fr.


• Réponse 2 : C'est une image.
• Réponse 3 : C'est un fichier au format pdf.
• Réponse 4 : Elle est rédigée en anglais.

Question 41 (D4.2)

Que peut-on dire de Wikipédia ?

• Réponse 1 : Toute information est contrôlée par un expert avant d'être publiée.
• Réponse 2 : Tout internaute peut compléter un article.
• Réponse 3 : Tout internaute peut voir les modifications récentes d'un article.
• Réponse 4 : Tout article peut être modifié à n'importe quel moment.

Question 42 (D4.2)
Que peut-on attendre des messages trouvés sur un forum d'entraide modéré ?

• Réponse 1 : Qu'ils contiennent des informations fiables.


• Réponse 2 : Qu'ils soient conformes à la charte d'utilisation du forum.
• Réponse 3 : Que leur contenu soit systématiquement validé par des experts du domaine.
• Réponse 4 : Qu'ils aient tous comme auteur le modérateur lui-même.

Question 43 (D4.2)

Que peut-on dire d'une page web publiée par un internaute à titre personnel ?

• Réponse 1 : Son contenu est validé par le fournisseur d'accès avant sa mise en ligne.
• Réponse 2 : Son contenu est validé par la CNIL.
• Réponse 3 : Son contenu est validé par les moteurs de recherche lors de l'indexation.
• Réponse 4 : Son contenu ne fait l'objet d'aucune validation.

Question 44 (D4.2)

Que peut-on attendre des informations publiées sur un site institutionnel ?

• Réponse 1 : Qu'elles soient validées par l'institution.


• Réponse 2 : Qu'elles soient contrôlées par l'hébergeur du site.
• Réponse 3 : Qu'elles fassent l'objet d'un consensus national.
• Réponse 4 : Qu'elles soient vérifiées par Hadopi.
• Réponse 5 : Qu'elles soient certifiées par le conseil constitutionnel.

Question 45 (D4.2)

Que peut-on dire d'une publication académique, par opposition à une publication personnelle ?

• Réponse 1 : Son contenu a été validé par des spécialistes autres que l'auteur.
• Réponse 2 : L'auteur peut la mettre à jour aussi souvent qu'il le souhaite.
• Réponse 3 : On peut la citer dans tout type de publication.
• Réponse 4 : Le nom de l'auteur n'est pas indiqué.

Question 46 (D4.2)

Si un forum est modéré a posteriori, que peut-on dire ?

• Réponse 1 : Certains messages peuvent être publiés sans avoir été validés.
• Réponse 2 : Les messages validés respectent la charte du forum.
• Réponse 3 : Les messages publiés ne peuvent plus être supprimés par le modérateur.
• Réponse 4 : Les messages sont publiés avec un délai de 24h.
• Réponse 5 : Les messages sont effacés après 24h de publication.

Question 47 (D4.2)

De quel facteur dépend la fiabilité des informations véhiculées par une page web ?

• Réponse 1 : De la densité de l'information sur la page.


• Réponse 2 : Du nombre de visiteurs de la page.
• Réponse 3 : De la présence de publicités dans le bandeau latéral de la page.
• Réponse 4 : Des modalités de contrôle avant publication.
• Réponse 5 : De la nécessité de s'authentifier pour y accéder.

Question 48 (D4.2)

À quels contrôles sont soumises les informations publiées sur les blogs et sites web personnels ?

• Réponse 1 : À une vérification de l'orthographe.


• Réponse 2 : À une vérification de la conformité technique aux principaux navigateurs du marché.
• Réponse 3 : À une vérification de l'exactitude de l'information.
• Réponse 4 : À aucun contrôle.
Question 49 (D4.3)

Un document cite un article du Monde intitulé "Ce week-end, canicule dans le Pas-de-Calais" en le référençant par l'URL
http://www.lemonde.fr/. A quoi peut-on s'attendre dans les jours qui suivent ?

• Réponse 1 : L'URL n'existera plus.


• Réponse 2 : L'URL ne présentera plus le même article.
• Réponse 3 : L'URL redirigera vers la page d'accueil des archives du Monde.
• Réponse 4 : L'URL redirigera vers un article sur la météo du jour dans le Pas-de-Calais.

Question 50 (D4.3)

Qu'est-ce qu'une page web dynamique ?

• Réponse 1 : Une page web que le webmestre modifie régulièrement.


• Réponse 2 : Une page web dont le contenu est généré à partir d'une base de données.
• Réponse 3 : Une page web faisant appel aux technologies d'animation graphique.
• Réponse 4 : Une page web incluant du son ou de la vidéo.

Question 51 (D4.3)

Sur quelle page web l'information est-elle le moins susceptible d'être modifiée entre deux consultations ?

• Réponse 1 : La page d'accueil d'un quotidien en ligne.


• Réponse 2 : Une page contenant un article de l'encyclopédie en ligne Wikipédia.
• Réponse 3 : Une page agrégeant des flux RSS.
• Réponse 4 : Une page contenant un texte de loi sur Legifrance.

Question 52 (D4.3)

Le navigateur web affiche « Erreur 404 ! Page non trouvée ». À quoi cela peut-il être dû ?

• Réponse 1 : La page fait partie du web invisible.


• Réponse 2 : Le navigateur n'a pas été mis à jour.
• Réponse 3 : La page qui figurait à cette adresse a été supprimée.
• Réponse 4 : L'adresse tapée dans le navigateur web est incorrecte.
• Réponse 5 : La page n'est pas indexée par le moteur de recherche.

Question 53 (D4.3)

Pourquoi l'URL http://www.lemonde.fr/ ne peut-elle convenir pour donner la référence d'un article du quotidien Le Monde ?

• Réponse 1 : Parce que les articles du Monde sont soumis au droit d'auteur.
• Réponse 2 : Parce que l'accès à certains articles étant payant il faut intégrer un code d'accès dans l'URL.
• Réponse 3 : Parce qu'il ne s'agit pas d'un protocole sécurisé.
• Réponse 4 : Parce qu'il s'agit de la page d'accueil du site dont les articles changent tous les jours.

Question 54 (D4.3)

Quelles difficultés spécifiques peuvent présenter les ressources en ligne lorsqu'on y fait référence dans un document, par
opposition aux ressources classiques ?

• Réponse 1 : La ressource peut disparaître du web.


• Réponse 2 : L'auteur doit donner son accord pour être cité.
• Réponse 3 : Le propriétaire du nom de domaine doit être cité.
• Réponse 4 : L'exception pédagogique ne s'applique pas.
• Réponse 5 : Le contenu de la ressource peut changer.

Question 55 (D4.3)

Lorsqu'on consulte une page web à une date donnée, dans quels délais a-t-on la garantie que la page n'aura pas disparu ?

• Réponse 1 : Aucune garantie.


• Réponse 2 : La journée qui suit.
• Réponse 3 : Le mois qui suit.
• Réponse 4 : L'année qui suit.
• Réponse 5 : Les 4 ans qui suivent.

Question 56 (D4.3)

Que doit obligatoirement faire un internaute lorsqu'il modifie le contenu d'une page web ?

• Réponse 1 : Il doit le signaler aux auteurs des pages web qui pointent vers cette page.
• Réponse 2 : Il doit le signaler à l'administrateur du serveur qui héberge la page.
• Réponse 3 : Il doit le signaler aux principaux moteurs de recherche.
• Réponse 4 : Il ne doit rien faire de particulier.

Question 57 (D4.3)

Dans une page web, il y a un lien vers un fichier au format PDF. Comment faire pour télécharger ce fichier sur son poste ?

• Réponse 1 : On enregistre l'URL.


• Réponse 2 : On enregistre la page html seule.
• Réponse 3 : On enregistre la cible du lien.
• Réponse 4 : On enregistre la page web complète.

Question 58 (D4.3)

Lorsqu'on enregistre une page Web en choisissant l'option "html seulement", que voit-on s'afficher lorsqu'on l'ouvre hors
connexion ?

• Réponse 1 : Le texte avec la mise en forme d'origine.


• Réponse 2 : Le texte avec une mise en forme dégradée.
• Réponse 3 : Le texte avec les images.
• Réponse 4 : Le texte avec les vidéos.

Question 59 (D4.3)

Dans un navigateur, que signifie l'expression « la cible du lien » ?

• Réponse 1 : La ressource à laquelle on accède en cliquant sur le lien.


• Réponse 2 : Le texte sur lequel on clique pour suivre le lien.
• Réponse 3 : Le nombre d'internautes ayant déjà cliqué sur le lien.
• Réponse 4 : Le public des internautes susceptibles d'être intéressés par le lien.

Question 60 (D4.3)

Lorsqu'on enregistre une page web avec l'option « page web complète », quels éléments peut-on s'attendre à trouver sur
son disque dur ?

• Réponse 1 : Le fichier HTML de la page web.


• Réponse 2 : Les fichiers du web dont l'URL apparaît dans la page web.
• Réponse 3 : Les fichiers correspondant à l'intégralité du site web où la page apparaît.
• Réponse 4 : Un raccourci vers l'URL de la page web.
• Réponse 5 : Les images de la page web dans un dossier associé.

Question 61 (D4.3)

Que risque-t-on de perdre quand on enregistre une page web avec l'option "HTML seulement" ?

• Réponse 1 : La mise en forme.


• Réponse 2 : Les images.
• Réponse 3 : Le texte.
• Réponse 4 : Les hyperliens.
• Réponse 5 : Les vidéos.

Question 62 (D4.3)

Lorsqu'on réalise un copier/coller depuis une page web vers un document existant sur son disque local, à quoi peut-on
s'attendre ?

• Réponse 1 : Les mises en forme peuvent ne pas être parfaitement fidèles à l'original.
• Réponse 2 : Les propriétés du document (auteur, titre, etc.) peuvent être remplacées par celles de la page web.
• Réponse 3 : L'URL de la page web peut apparaître dans les méta-données du document.
• Réponse 4 : La partie du texte collée peut ne pas être modifiable dans le document.

Question 63 (D4.3)

Lorsqu'on télécharge un fichier depuis le web sans désigner explicitement l'emplacement où l'enregistrer, où se trouve-t-il ?

• Réponse 1 : Dans le cache du navigateur.


• Réponse 2 : Dans le dossier des téléchargements indiqué dans les préférences du navigateur.
• Réponse 3 : Dans le dossier spécifié dans l'URL du lien sur lequel on a cliqué.
• Réponse 4 : Dans les cookies du navigateur.

Question 64 (D4.3)

Où se trouve l'image figurant sur une page web que l'on est en train de consulter ?

• Réponse 1 : Dans le fichier html de la page web téléchargée.


• Réponse 2 : Dans un fichier de type image téléchargé en même temps que la page web.
• Réponse 3 : Dans un fichier de type archive téléchargé au moment de la consultation de la page web.
• Réponse 4 : Dans un fichier texte de type cookies du navigateur.

Question 65 (D4.3)

Quelles sont les informations à indiquer quand on fait référence à une page web dans un rapport ?

• Réponse 1 : L'URL.
• Réponse 2 : La date de consultation.
• Réponse 3 : L'auteur.
• Réponse 4 : Le propriétaire du nom de domaine.
• Réponse 5 : Le mot de passe pour y accéder.

Question 66 (D4.3)

Que spécifie la norme française relative aux références bibliographiques des ressources du web ?

• Réponse 1 : Les éléments qui les composent.


• Réponse 2 : Le style du texte (italique, gras, etc.).
• Réponse 3 : La couleur du texte.
• Réponse 4 : La taille maximale de la police.
• Réponse 5 : La ponctuation.

Question 67 (D4.3)

Pour repérer l'auteur d'une page web s'il n'apparaît pas sur la page elle-même, quelle action a le plus de chances d'aboutir ?

• Réponse 1 : Envoyer une demande d'information à la CNIL.


• Réponse 2 : Se renseigner auprès de son propre fournisseur d'accès.
• Réponse 3 : Lancer une recherche dans un moteur de recherche de personnes.
• Réponse 4 : Rechercher sur la page un lien comme « A propos », « Qui sommes-nous », ou encore « Contact
».

Question 68 (D4.3)

À quoi correspond la date qui suit « consulté le » dans une référence bibliographique à une ressource numérique en ligne ?

• Réponse 1 : À la date de publication de la ressource.


• Réponse 2 : À la dernière date à laquelle la ressource a été consultée par un internaute.
• Réponse 3 : À la dernière date à laquelle l'auteur de la référence a consulté la ressource.
• Réponse 4 : À la date de dernière mise à jour de la ressource par son auteur.
• Réponse 5 : À la date de dernière mise à jour du site web sur lequel la ressource a été trouvée.

Question 69 (D4.3)

Dans la référence bibliographique, « MESR. Accueil portail des C2i [En ligne]. http://www.c2i.education.fr/ (consulté le
03/02/2012) », à quoi correspond la mention MESR ?

• Réponse 1 : A l'auteur (personne ou organisme).


• Réponse 2 : Au titre de la page d'accueil du site.
• Réponse 3 : A l'administrateur du site web.
• Réponse 4 : Au propriétaire du nom de domaine.

Question 70 (D4.3)

Dans la référence bibliographique, « MESR. 05/12/2011. Accueil portail des C2i [En ligne]. http://www.c2i.education.fr/
(consulté le 03/02/2012) », à quoi correspond la date 05/12/2011 ?

• Réponse 1 : À la date de la dernière mise à jour de la page.


• Réponse 2 : À la date de dernière consultation par l'auteur de la référence bibliographique.
• Réponse 3 : À la date de l'événement dont traite le contenu de la page si elle est connue.
• Réponse 4 : A la date d'affectation du nom de domaine.

Question 71 (D4.3)

Dans la référence d'une ressource numérique en ligne, quels éléments doit-on obligatoirement indiquer ?

• Réponse 1 : La date de consultation.


• Réponse 2 : Le titre de la ressource.
• Réponse 3 : Le nombre de visiteurs.
• Réponse 4 : L'URL.

Question 72 (D4.3)

Que peut-on déduire de la mention [En ligne] dans une référence bibliographique à une ressource ?

• Réponse 1 : La ressource est protégée par un mot de passe.


• Réponse 2 : La ressource est mise à jour régulièrement.
• Réponse 3 : La ressource est diffusée comme un flux RSS.
• Réponse 4 : La ressource est accessible sur le web.

Question 73 (D4.4)

Quels sont les outils permettant d'organiser une veille informationnelle ?

• Réponse 1 : Les agrégateurs de flux.


• Réponse 2 : Les services d'alertes par courriel.
• Réponse 3 : Les vérificateurs d'orthographe.
• Réponse 4 : Les outils de mise à jour automatique de logiciels.
• Réponse 5 : Les abonnements à des listes de diffusion.

Question 74 (D4.4)

Qu'est-ce que la veille informationnelle ?

• Réponse 1 : Une synthèse des informations d'actualité datant de la veille.


• Réponse 2 : Une méthode de travail permettant de suivre l'avancement de ses tâches au quotidien.
• Réponse 3 : Une technologie d'acheminement de paquets binaires par routage rapide.
• Réponse 4 : Une activité consistant à se tenir informé des nouveautés sur un sujet.

Question 75 (D4.4)

Par quels moyens peut-on recevoir automatiquement des informations sur des thèmes auxquels on s'intéresse au fur et à
mesure de leur publication ?
• Réponse 1 : En filtrant sa boîte de réception.
• Réponse 2 : En s'abonnant à des listes de diffusion.
• Réponse 3 : En partageant ses signets avec d'autres internautes.
• Réponse 4 : En s'abonnant à des flux d'information de type RSS.
• Réponse 5 : En organisant en dossiers les signets de son navigateur.

Question 76 (D4.4)

Que peut-on dire de signets en ligne ?

• Réponse 1 : On peut les consulter de n'importe quel ordinateur disposant d'une connexion à Internet.
• Réponse 2 : Ils se retrouvent automatiquement dans les favoris de tous les navigateurs qu'on est amené à
utiliser.
• Réponse 3 : Ils sont nécessairement partagés avec l'ensemble des internautes.
• Réponse 4 : Ils ne peuvent concerner que des URL courtes (au plus 30 caractères).
• Réponse 5 : Ils s'ouvrent automatiquement au lancement du navigateur en cas de mise à jour des pages.

Question 77 (D4.4)

Comment peut-on rendre sa veille informationnelle nomade ?

• Réponse 1 : En utilisant le même mot de passe pour accéder à tous ses services en ligne.
• Réponse 2 : En utilisant un agrégateur en ligne.
• Réponse 3 : En utilisant des formats ouverts.
• Réponse 4 : En mettant ses signets en ligne.

Question 78 (D4.4)

Que peut-on dire des signets en ligne (favoris, marque-page en ligne) ?

• Réponse 1 : Ils conservent la version de la page web telle qu'elle était le jour de l'ajout du signet.
• Réponse 2 : Ils se mettent à jour automatiquement en cas de déplacement d'une page vers une nouvelle URL.
• Réponse 3 : Ils ne sont pas liés à l'ordinateur utilisé.
• Réponse 4 : Ils sont indépendants du navigateur utilisé.

Question 79 (D4.4)

Qu'est-ce qu'une alerte sur un moteur de recherche ?

• Réponse 1 : Un message d'avertissement qui s'affiche lorsqu'on saisit une requête erronée.
• Réponse 2 : Le signalement de la présence d'un virus lors du téléchargement d'un résultat de la recherche.
• Réponse 3 : Une fenêtre surgissante qui propose la mise à jour du moteur de recherche.
• Réponse 4 : Un abonnement qui permet de recevoir par courriel les nouveaux résultats d'une requête
enregistrée.

Question 80 (D4.4)

Par quels moyens peut-on se tenir au courant d'un sujet donné ?

• Réponse 1 : En créant une alerte sur ce sujet grâce aux fonctionnalités avancées de certains moteurs.
• Réponse 2 : En agrégeant des flux en provenance de sites de veille sur ce sujet.
• Réponse 3 : En s'abonnant à des lettres d'information diffusant régulièrement des actualités sur ce sujet.
• Réponse 4 : En suivant des experts du sujet sur un site de microblogage.
• Réponse 5 : En consultant quotidiennement le cache de son navigateur.

Question 81 (D4.4)

Si un usager est abonné à la lettre d'information d'un site commercial, que peut-on affirmer ?

• Réponse 1 : Il connaît les adresses électroniques des autres abonnés.


• Réponse 2 : Il peut se désabonner en envoyant un courriel spécifique.
• Réponse 3 : Il est abonné à un flux RSS.
• Réponse 4 : Il reçoit l'information dans sa boîte à lettres électronique.

Question 82 (D4.4)

Que fait le rédacteur d'une lettre d'information électronique diffusée à un public très large chaque mois ?

• Réponse 1 : Il l'envoie au premier abonné chargé de l'envoyer au second, etc.


• Réponse 2 : Il l'envoie à l'adresse d'une liste de diffusion.
• Réponse 3 : Il l'envoie à tous les abonnés en mettant leur adresse électronique en copie cachée.
• Réponse 4 : Il la poste sur un forum bien connu des abonnés, et demande aux nouveaux abonnés de s'y inscrire.

Question 83 (D4.4)

Comment peut-on se désabonner de façon automatique d'une lettre d'information électronique ?

• Réponse 1 : En envoyant un courriel à son fournisseur d'accès à Internet.


• Réponse 2 : En envoyant un message à l'adresse de la liste contenant unsubscribe dans l'objet du message.
• Réponse 3 : En plaçant l'adresse de la liste dans sa liste noire.
• Réponse 4 : En cliquant sur un lien souvent présent en bas des lettres d'informations diffusées.

Question 84 (D4.4)

Sur le site de la CNIL, on peut s'abonner à une lettre d'information. De quoi s'agit-il ?

• Réponse 1 : D'un formulaire pour signer une pétition de soutien des actions de la CNIL.
• Réponse 2 : D'un accès à ses données personnelles permettant d'exercer son droit de rectification.
• Réponse 3 : D'une déclaration d'un fichier gérant des données à caractère personnel.
• Réponse 4 : D'une inscription pour recevoir par courriel des actualités sur la CNIL.

Question 85 (D4.4)

Que peut-on dire d'une lettre d'information électronique ?

• Réponse 1 : Elle est reçue par courriel par chaque abonné.


• Réponse 2 : Les adresses de tous les abonnés apparaissent dans la liste des destinataires.
• Réponse 3 : Chaque abonné peut y répondre, et communiquer ainsi avec tous les autres abonnés.
• Réponse 4 : Elle contient généralement les instructions pour se désabonner.

Question 86 (D4.4)

Quels sont les usages des lettres d'information électroniques ?

• Réponse 1 : Diffuser de l'information sur un thème donné.


• Réponse 2 : Diffuser les identifiants de connexion de façon sécurisée à chaque membre d'un ENT.
• Réponse 3 : Diffuser les informations d'actualité d'une institution.
• Réponse 4 : Diffuser de façon sélective des informations en fonction du profil de l'abonné.

Question 87 (D4.4)

Lorsqu'on reçoit chaque semaine un courriel contenant des informations sur un sujet donné, de quoi s'agit-il ?

• Réponse 1 : D'une liste de contacts.


• Réponse 2 : D'un flux RSS.
• Réponse 3 : D'un forum électronique.
• Réponse 4 : D'un wiki.
• Réponse 5 : D'une lettre d'information électronique.

Question 88 (D4.4)

Que peut-on dire d'une lettre d'information électronique ?

• Réponse 1 : On s'y abonne en cliquant sur un logo orange présent sur certains sites web.
• Réponse 2 : On la reçoit par courriel.
• Réponse 3 : Le nombre d'abonnés est limité en raison du débit du réseau utilisé pour la diffuser.
• Réponse 4 : On ne peut la consulter que par l'intermédiaire d'un agrégateur de flux.

Question 89 (D4.4)

Quels termes évoquent un flux RSS ?

• Réponse 1 : La syndication de contenus.


• Réponse 2 : Le publipostage.
• Réponse 3 : Le fil d'actualités.
• Réponse 4 : L'agrégateur.
• Réponse 5 : Le débit binaire.

Question 90 (D4.4)

Que permet de faire un agrégateur de flux ?

• Réponse 1 : Lire tous types de fichiers binaires avec un même logiciel.


• Réponse 2 : Suivre plusieurs fils d'actualité sans les consulter un par un.
• Réponse 3 : Combiner plusieurs flux vidéos en un seul.
• Réponse 4 : Centraliser les courriels reçus par plusieurs comptes de messagerie.

Question 91 (D4.4)

Lorsqu'on consulte une page web d'actualités, comment repère-t-on la possibilité d'agréger ces actualités dans un
agrégateur de flux ?

• Réponse 1 : En regardant si l'URL se termine par l'extension .flux.


• Réponse 2 : En cherchant l'adresse électronique de l'administrateur du site pour lui envoyer une demande
d'abonnement.
• Réponse 3 : En recherchant sur la page un logo orange symbolisant le flux.
• Réponse 4 : En consultant le répertoire des flux sur le site de la CNIL.

Question 92 (D4.4)

Que faut-il connaître pour agréger un flux d'information de type RSS ?

• Réponse 1 : Son code HTML.


• Réponse 2 : Son URL.
• Réponse 3 : Les coordonnées de son émetteur.
• Réponse 4 : L'URL d'un convertisseur au format PDF.

Question 93 (D4.4)

Que peut-on dire des agrégateurs de flux ?

• Réponse 1 : Il en existe sous la forme de services en ligne.


• Réponse 2 : Ils fonctionnent exclusivement sur les réseaux de téléphonie mobile.
• Réponse 3 : Il en existe sous la forme de logiciels à installer en local.
• Réponse 4 : Ils permettent d'actualiser les flux même en l'absence de connexion à Internet.

Question 94 (D4.4)

Quels sont les usages d'un agrégateur de flux ?

• Réponse 1 : Mémoriser les dates des anniversaires de ses proches.


• Réponse 2 : Recevoir automatiquement les titres des articles d'un quotidien en ligne.
• Réponse 3 : Suivre les actualités publiées sur le site web d'une institution.
• Réponse 4 : Visualiser sous forme graphique l'importance des pages web en fonction du nombre de liens entrants.
• Réponse 5 : Comptabiliser le nombre de visiteurs des pages web consultées.

Question 95 (D4.4)

Quelle est la définition d'un agrégateur de flux ?


• Réponse 1 : Un outil qui permet d'afficher dans un même espace toutes les actualités en provenance de
flux d'informations du web.
• Réponse 2 : Un procédé qui consiste à récupérer les informations d'un site web pour les intégrer
dans un autre.
• Réponse 3 : Une succession d'articles ou de contenus multimédia (podcasts) diffusés à une
même URL sur le web.
• Réponse 4 : Un envoi régulier par courriel d'informations sur un sujet donné.

Question 96 (D4.4)

Qu'est-ce qu'un flux RSS ?

• Réponse 1 : Une série d'images composant une vidéo lorsqu'elles sont enchaînées à la bonne vitesse.
• Réponse 2 : Un ensemble d'informations publiées sur le web dans un format spécifique permettant leur
intégration dans un agrégateur.
• Réponse 3 : Un courriel d'actualités reçu périodiquement dans sa messagerie électronique.
• Réponse 4 : Un débit binaire suffisamment élevé pour permettre la réception de vidéos en haute définition.
Domaine D5
Question 1 (D5.1)

Parmi les moyens de communication, lesquels ont un mode de communication synchrone ?

• Réponse 1 : Le courrier électronique.


• Réponse 2 : La messagerie instantanée.
• Réponse 3 : La visio-conférence.
• Réponse 4 : Le forum.
• Réponse 5 : La liste de diffusion.

Question 2 (D5.1)

Qu'est-ce que la visio-conférence ?

• Réponse 1 : Un outil de communication synchrone permettant de se voir et de s'entendre.


• Réponse 2 : Un outil de communication asynchrone permettant de s'échanger des messages courts assortis d'une
photo.
• Réponse 3 : Une caméra capable de filmer toute une assemblée en zoomant automatiquement sur la personne qui
prend la parole.
• Réponse 4 : Un protocole permettant de s'échanger des films courts par SMS.

Question 3 (D5.1)

Comment appelle-t-on le mode de communication des outils pour lesquels la communication se déroule en temps réel ?

• Réponse 1 : Le mode asynchrone.


• Réponse 2 : Le mode réel.
• Réponse 3 : Le mode écrit.
• Réponse 4 : Le mode synchrone.

Question 4 (D5.1)

Que peut-on dire de la « messagerie instantanée » ?

• Réponse 1 : Son mode de communication est asynchrone.


• Réponse 2 : C'est un échange de courriels avec une connexion à haut débit.
• Réponse 3 : C'est une façon de dialoguer en direct par messages écrits.
• Réponse 4 : Elle peut être utilisée hors ligne.
• Réponse 5 : C'est un client de messagerie léger qui s'ouvre très rapidement.

Question 5 (D5.1)

Lorsqu'on dit qu'une communication est asynchrone, qu'est-ce que cela signifie ?

• Réponse 1 : Que les interlocuteurs n'ont pas besoin d'être connectés en même temps.
• Réponse 2 : Que le réseau de la téléphonie mobile est utilisé.
• Réponse 3 : Que la communication s'appuie sur le son et la vidéo.
• Réponse 4 : Que des terminaux de natures différentes sont utilisés.

Question 6 (D5.1)

Que peut-on dire du courrier électronique ?

• Réponse 1 : C'est un moyen de communication qui nécessite une connexion à Internet.


• Réponse 2 : C'est un moyen de communication assurant le transfert de données optiques.
• Réponse 3 : C'est un outil de communication asynchrone.
• Réponse 4 : C'est un mode de communication crypté et anonyme.
Question 7 (D5.1)

Que peut-on dire de la messagerie électronique ?

• Réponse 1 : Son mode de communication est synchrone.


• Réponse 2 : Elle permet d'échanger des messages par l'intermédiaire d'une boîte à lettres électronique
identifiée par une adresse électronique.
• Réponse 3 : Un client de messagerie installé en local permet seulement de consulter ses courriels mais il faut
utiliser une application web (webmail) pour pouvoir en envoyer.
• Réponse 4 : Elle nécessite une connexion à Internet pour relever ou envoyer son courrier.

Question 8 (D5.1)

Qu'est-ce que la messagerie instantanée (chat) ?

• Réponse 1 : Un outil permettant à des interlocuteurs distants d'échanger des messages écrits en temps réel.
• Réponse 2 : Un outil permettant de mener une conversation téléphonique à plusieurs.
• Réponse 3 : Un outil permettant d'échanger des messages par l'intermédiaire d'une boîte à lettres électronique.
• Réponse 4 : Un outil permettant de centraliser des échanges écrits autour d'un thème, en les structurant par fil de
discussion.

Question 9 (D5.1)

Comment procéder pour envoyer le même courriel à trois personnes sans qu'elles connaissent l'existence des autres
destinataires ?

• Réponse 1 : On place une adresse différente dans chaque champ : A, Cc et Cci.


• Réponse 2 : On place toutes les adresses dans le champ A.
• Réponse 3 : On place toutes les adresses dans le champ Cc.
• Réponse 4 : On place toutes les adresses dans le champ Cci.

Question 10 (D5.1)

Comment peut être alimenté un carnet d'adresses ?

• Réponse 1 : Par un filtre anti-spam.


• Réponse 2 : Par importation d'un autre carnet d'adresses.
• Réponse 3 : Par les adresses électroniques des courriels reçus.
• Réponse 4 : Par une saisie manuelle.

Question 11 (D5.1)

A quoi sert le champ de courrier électronique appelé "Objet", "Sujet" ou encore "Titre" ?

• Réponse 1 : A indiquer si le courriel est accompagné d'une pièce jointe.


• Réponse 2 : A récapituler la liste des destinataires du courriel.
• Réponse 3 : A permettre au serveur d'indiquer au destinataire que ce courriel lui est bien parvenu dans son
intégralité.
• Réponse 4 : A décrire de façon sommaire le contenu du courriel.

Question 12 (D5.1)

Quels sont les usages courants que l'annuaire électronique d'un établissement offre à ses membres (usagers et personnels) ?

• Réponse 1 : Organiser la liste des sites web labellisés par l'établissement.


• Réponse 2 : Permettre à tout membre de trouver aisément l'adresse électronique d'un autre.
• Réponse 3 : Alimenter les annuaires publics en ligne avec les informations de contact de ses membres (téléphone
personnel et professionnel, adresse électronique, etc.).
• Réponse 4 : Filtrer les courriels indésirables.
Question 13 (D5.1)

À quoi sert le champ de courrier électronique appelé Bcc ou Cci ?

• Réponse 1 : À indiquer l'adresse de l'expéditeur.


• Réponse 2 : À indiquer l'objet du courriel.
• Réponse 3 : À indiquer la date du courriel.
• Réponse 4 : À indiquer le nom du logiciel de courrier électronique à utiliser.
• Réponse 5 : À indiquer l'adresse des destinataires masqués.

Question 14 (D5.1)

Pour poser une même question par courriel à deux collaborateurs X et Y au sujet d'un travail commun, comment faut-il
procéder selon le bon usage ?

• Réponse 1 : Faire figurer X et Y dans le champ Cc.


• Réponse 2 : Faire figurer X et Y dans le champ Cci/Bcc.
• Réponse 3 : Faire figurer X dans le champ Cc et Y dans le champ Cci/Bcc.
• Réponse 4 : Faire figurer X dans le champ A/To et Y dans le champ Cc.
• Réponse 5 : Faire figurer X et Y dans le champ A/To.

Question 15 (D5.1)

Que peut-on dire des contacts dans le contexte de la messagerie électronique ?

• Réponse 1 : On peut les mémoriser dans un carnet d'adresses électroniques.


• Réponse 2 : On peut consulter les contacts de ses contacts.
• Réponse 3 : On peut en regrouper certains sous un pseudo pour constituer une liste de contacts.
• Réponse 4 : On peut les exporter d'une messagerie pour les importer dans une autre.

Question 16 (D5.1)

À quoi sert le champ Cc d'un courriel ?

• Réponse 1 : À indiquer l'adresse de la personne à qui ce courriel est adressé.


• Réponse 2 : À indiquer l'adresse de la personne mise en copie du courriel pour information.
• Réponse 3 : À indiquer l'adresse d'une personne mise en copie du courriel sans que les autres destinataires
puissent le voir.
• Réponse 4 : À indiquer l'adresse de la personne à qui adresser la réponse.

Question 17 (D5.1)

Qu'est-ce qu'un filtre de messages ?

• Réponse 1 : Un outil qui supprime les propos injurieux des courriels.


• Réponse 2 : Un outil qui rend visible la liste des destinataires invisibles d'un courriel.
• Réponse 3 : Un outil qui affiche en tête de liste les courriels auxquels il faut répondre rapidement.
• Réponse 4 : Un outil qui élimine les images présentes dans les courriels.
• Réponse 5 : Un outil qui range dans un dossier les courriels vérifiant certains critères.

Question 18 (D5.1)

Que permet de faire la redirection de courriers électroniques ?

• Réponse 1 : Corriger les erreurs de saisie dans les adresses de messagerie.


• Réponse 2 : Laisser les courriels reçus sur le serveur afin de les consulter en situation nomade.
• Réponse 3 : Transférer les courriels reçus sur un compte de messagerie vers un autre.
• Réponse 4 : Publier sur le web les courriels reçus sur un compte de messagerie.
• Réponse 5 : Filtrer les courriels provenant d'expéditeurs inconnus.
Question 19 (D5.1)

Afin d’automatiser la gestion des courriers électroniques, que peut-on définir dans le paramétrage d’envoi des messages ?

• Réponse 1 : Une signature qui sera incluse automatiquement à la fin des messages.
• Réponse 2 : La bande passante minimale requise pour pouvoir envoyer un message.
• Réponse 3 : Une copie systématique des messages envoyés dans un dossier particulier du compte de
messagerie.
• Réponse 4 : Les destinataires en liste noire, qui doivent être systématiquement bannis de la liste des
destinataires.

Question 20 (D5.1)

Que peut-on dire du traitement des courriels dits « indésirables » reçus dans sa messagerie électronique ?

• Réponse 1 : Ces courriels peuvent être détectés automatiquement par un logiciel anti-spam.
• Réponse 2 : On peut paramétrer le déplacement automatique de ces courriels depuis la boîte de réception vers
un dossier dédié.
• Réponse 3 : Par défaut, les courriels reçus dont l'expéditeur ne se trouve pas dans le carnet d'adresses sont
traités comme indésirables.
• Réponse 4 : Il peut arriver que des courriels ordinaires soient marqués comme indésirables.

Question 21 (D5.1)

Que peut-on dire de la signature utilisée pour un compte de messagerie ?

• Réponse 1 : Il faut choisir une signature parmi celles qui sont proposées par le prestataire qui gère le compte de
messagerie.
• Réponse 2 : On peut associer une signature différente à chacune des identités ou profils de sa messagerie.
• Réponse 3 : Il est possible d'automatiser l'inclusion de la signature des messages qu'on envoie.
• Réponse 4 : Elle permet de vérifier que le courriel n'a pas été intercepté.

Question 22 (D5.1)

À quoi sert le champ "Répondre à" que l'on peut paramétrer dans son profil de courriel ?

• Réponse 1 : Il précise le niveau de priorité à affecter au courriel.


• Réponse 2 : Il indique à quel(s) destinataire(s) la réponse sera adressée lorsqu'on clique sur le bouton
"Répondre".
• Réponse 3 : Il active la demande d'un accusé de réception.
• Réponse 4 : Il désigne le dossier dans lequel le courriel doit être rangé automatiquement.

Question 23 (D5.1)

Que peut-on faire si on ne veut plus recevoir les courriels d'une personne ?

• Réponse 1 : Supprimer son adresse électronique de ses contacts.


• Réponse 2 : Créer un filtre qui déplace automatiquement dans la corbeille les courriels en provenance de cette
personne.
• Réponse 3 : Déplacer son courriel dans la corbeille.
• Réponse 4 : Limiter le quota de sa boîte de réception.

Question 24 (D5.1)

Comment appelle-t-on le texte que l'on peut faire ajouter automatiquement à la fin de ses courriels envoyés ?

• Réponse 1 : Le pied de page.


• Réponse 2 : L'authentification.
• Réponse 3 : La signature.
• Réponse 4 : La citation.
Question 25 (D5.1)

Quel nom porte le protocole d'envoi de courriels ?

• Réponse 1 : SMTP
• Réponse 2 : POP3
• Réponse 3 : IMAP
• Réponse 4 : FTP
• Réponse 5 : HTTP

Question 26 (D5.1)

Quelles sont les causes possibles de dysfonctionnement dans l'acheminement d'un courriel avec une pièce jointe ?

• Réponse 1 : La pièce jointe a une taille trop importante.


• Réponse 2 : La pièce jointe est bloquée par l'antivirus.
• Réponse 3 : La pièce jointe comporte des contenus illicites (incitation à la haine, violence, pornographie...).
• Réponse 4 : La pièce jointe est un fichier texte.

Question 27 (D5.1)

Qu'est-ce qu'un client de messagerie ?

• Réponse 1 : Un usager disposant d'une adresse électronique.


• Réponse 2 : Un serveur de messagerie électronique.
• Réponse 3 : Un logiciel spécifique qui sert à lire et à envoyer des courriers électroniques.
• Réponse 4 : Un fournisseur d'accès qui offre un service de courrier électronique.
• Réponse 5 : Un protocole qui sert à lire et à envoyer des courriers électroniques.

Question 28 (D5.1)

Pour consulter ses courriels à partir de l'ordinateur d'un ami, que doit-on utiliser ?

• Réponse 1 : Un client de messagerie installé en local.


• Réponse 2 : Un logiciel de téléchargement.
• Réponse 3 : Un outil de messagerie instantanée.
• Réponse 4 : Une messagerie web (webmail).

Question 29 (D5.1)

Quel avantage présente le protocole IMAP ?

• Réponse 1 : Il garantit la sécurisation des échanges par courriel.


• Réponse 2 : Il permet d'utiliser les dossiers de courriels dans un contexte nomade.
• Réponse 3 : Il ne nécessite pas de paramétrage du client de messagerie.
• Réponse 4 : Il inclut automatiquement la signature dans les messages envoyés.

Question 30 (D5.1)

Qu'est-ce le quota de stockage d'une messagerie électronique ?

• Réponse 1 : La taille limite des pièces jointes qu'on peut envoyer par courriel.
• Réponse 2 : La taille limite de l'espace qui conserve les courriels dans la messagerie.
• Réponse 3 : Le nombre maximum de messages envoyés.
• Réponse 4 : Le nombre maximum de messages reçus.
• Réponse 5 : Le nombre maximum de fichiers que l'on peut joindre par courriel.
Question 31 (D5.1)

Que peut-on dire d'une messagerie web (webmail) ?

• Réponse 1 : On utilise un navigateur pour la consulter.


• Réponse 2 : Elle ne nécessite pas d'authentification.
• Réponse 3 : Il faut paramétrer le serveur SMTP pour pouvoir envoyer des messages.
• Réponse 4 : On peut envoyer des messages sans posséder d'adresse électronique.

Question 32 (D5.1)

Lors de la configuration d'un client de messagerie, quels sont les protocoles possibles pour la réception des courriels ?

• Réponse 1 : SMTP.
• Réponse 2 : POP.
• Réponse 3 : IMAP.
• Réponse 4 : IP.

Question 33 (D5.2)

Que peut faire un usager qui a le rôle de contributeur sur un site de groupe ?

• Réponse 1 : Poster une annonce sous le nom d'un autre membre.


• Réponse 2 : Déposer un fichier dans l'espace de stockage partagé.
• Réponse 3 : Créer une nouvelle discussion dans le forum.
• Réponse 4 : Consulter la plupart des informations disponibles sur le site.
• Réponse 5 : Modifier le rôle d'un des membres.

Question 34 (D5.2)

Quels sont les rôles classiques qu'on peut se voir accorder sur une plateforme de travail collaboratif ?

• Réponse 1 : Contributeur.
• Réponse 2 : Travailleur.
• Réponse 3 : Lecteur.
• Réponse 4 : Illustrateur.
• Réponse 5 : Propriétaire.

Question 35 (D5.2)

Qu'est-ce qu'une plateforme de travail collaboratif ?

• Réponse 1 : Un site web mettant à disposition des outils de communication et de collaboration au sein d'un
groupe d'usagers.
• Réponse 2 : Un document éditable en ligne de type wiki.
• Réponse 3 : Un outil développé de façon collaborative par la communauté du logiciel libre.
• Réponse 4 : Un logiciel paramétré en mode révision (enregistrement des modifications, ajout de commentaires,
etc.).

Question 36 (D5.2)

Quel rôle faut-il avoir pour accorder des droits supplémentaires aux utilisateurs d'une plateforme de travail collaborative ?

• Réponse 1 : Modérateur.
• Réponse 2 : Visiteur.
• Réponse 3 : Administrateur.
• Réponse 4 : Collaborateur.
Question 37 (D5.2)

Comment appelle-t-on un outil de travail en ligne spécialisé dans la relation entre enseignants et étudiants ?

• Réponse 1 : Un ENT.
• Réponse 2 : Un portail documentaire.
• Réponse 3 : Un réseau social.
• Réponse 4 : Une encyclopédie collaborative.
• Réponse 5 : Une plateforme pédagogique.

Question 38 (D5.2)

Que peut-on dire d'un site de groupe dans une plateforme de travail collaboratif ?

• Réponse 1 : On peut limiter son accès à des personnes spécifiques.


• Réponse 2 : Les membres y jouent tous le même rôle.
• Réponse 3 : Il intègre des outils de type forum, wiki ou documents partagés.
• Réponse 4 : Les membres ont une adresse électronique spécifique liée au site.

Question 39 (D5.2)

Qui le contributeur doit-il alerter lorsqu'il rencontre des problèmes de droit d'écriture ou de dépôt de fichiers sur un site de
groupe d'une plateforme collaborative ?

• Réponse 1 : L'animateur du site.


• Réponse 2 : Le visiteur du site.
• Réponse 3 : L'administrateur du site.
• Réponse 4 : Le collaborateur du site.

Question 40 (D5.2)

Quelle est la spécificité du rôle de contributeur dans une plateforme de travail collaborative ?

• Réponse 1 : Trouver et inscrire de nouveaux membres.


• Réponse 2 : Valider et publier les contributions des autres.
• Réponse 3 : Consulter et enrichir le contenu du site.
• Réponse 4 : Gérer les archives des documents publiés sur la plateforme.

Question 41 (D5.2)

Qu'est-ce qu'un fil de discussion dans un forum ?

• Réponse 1 : Une icône indiquant pour chaque message s'il a déjà été lu ou non.
• Réponse 2 : La liste des thèmes abordés dans l'ensemble du forum.
• Réponse 3 : Un ensemble d'échanges sur un sujet donné.
• Réponse 4 : La liste des identifiants des auteurs de messages.
• Réponse 5 : Le résumé des échanges de la semaine.

Question 42 (D5.2)

Quelles sont les attributions du modérateur dans un forum ?

• Réponse 1 : Il planifie les temps d'intervention sur le forum.


• Réponse 2 : Il rappelle à l'ordre les usagers qui ne respectent pas la charte.
• Réponse 3 : Il rédige l'intégralité des messages postés sur le forum.
• Réponse 4 : Il élimine les messages ne respectant pas la charte.
• Réponse 5 : Il impose les fils de discussion.
Question 43 (D5.2)

Parmi ces outils, lesquels sont dédiés à l'échange d'idées au sein d'un groupe ?

• Réponse 1 : La liste de discussion.


• Réponse 2 : L'espace de stockage.
• Réponse 3 : Le forum de discussion.
• Réponse 4 : La liste de diffusion.
• Réponse 5 : La messagerie instantanée.

Question 44 (D5.2)

Parmi les différents outils de communication d'un groupe, quand doit-on privilégier l'utilisation du forum de discussion ?

• Réponse 1 : Pour échanger avec certains membres du groupe.


• Réponse 2 : Pour débattre d'un sujet au sein du groupe.
• Réponse 3 : Pour partager des documents au sein du groupe.
• Réponse 4 : Pour échanger en mode synchrone avec le groupe.

Question 45 (D5.2)

Que peut-on dire d'une liste de diffusion ?

• Réponse 1 : Tous les abonnés d'une liste peuvent modifier le mode de fonctionnement de la liste.
• Réponse 2 : Elle permet d'envoyer des courriels à un groupe de destinataires sans avoir à saisir leur adresse.
• Réponse 3 : Si tous les abonnés peuvent écrire à la liste, on parle alors de liste de discussion.
• Réponse 4 : La gestion des abonnements peut être automatisée.

Question 46 (D5.2)

Comment doit-on répondre à une question posée dans un forum ?

• Réponse 1 : En créant un nouveau fil de discussion.


• Réponse 2 : En envoyant un courriel à la personne ayant posé la question.
• Réponse 3 : En répondant dans le fil de discussion de la question.
• Réponse 4 : En envoyant la réponse à l'administrateur du forum.

Question 47 (D5.2)

Que peut-on dire d'une liste de diffusion ?

• Réponse 1 : Elle permet de définir une liste de contacts que chaque membre peut adapter à ses convenances en
ajoutant ou supprimant des contacts.
• Réponse 2 : Elle est composée d'une liste d'adresses électroniques dont la gestion (abonnement,
désabonnement) peut être entièrement automatisée.
• Réponse 3 : Il s'agit d'un annuaire d'adresses électroniques dans lequel on peut rechercher un contact.
• Réponse 4 : C'est une adresse électronique d'envoi permettant à un groupe d'abonnés de recevoir
automatiquement par courrier électronique l'ensemble des messages expédiés à la liste.

Question 48 (D5.2)

Qu'est-ce qu'une liste de discussion modérée ?

• Réponse 1 : C'est une lettre d'information.


• Réponse 2 : C'est une liste de diffusion où chaque membre peut envoyer un message qui sera validé avant sa
diffusion.
• Réponse 3 : C'est une liste de discussion où les membres peuvent sélectionner les destinataires de leur message
parmi les abonnés.
• Réponse 4 : C'est une liste de diffusion où chaque membre ne peut envoyer qu'un nombre limité de messages.
Question 49 (D5.2)

Lorsqu'un groupe travaille sur un document commun que chacun peut modifier, quelle est la meilleure façon de s'organiser ?

• Réponse 1 : Confier le document à l'un des membres qui est chargé d'intégrer les modifications que chacun lui
envoie.
• Réponse 2 : Envoyer le document par courriel à tout le groupe à chaque modification.
• Réponse 3 : Mettre le document dans un espace de stockage partagé.
• Réponse 4 : Ne modifier le document que lors des réunions en face à face.

Question 50 (D5.2)

Dans le cadre d'un travail de groupe, à quoi peut servir un outil de sondage en ligne ?

• Réponse 1 : À évaluer automatiquement le niveau d'accessibilité des pages d'un site.


• Réponse 2 : À trouver une date de réunion qui convienne le mieux au groupe.
• Réponse 3 : À connaître l'opinion du groupe sur un sujet.
• Réponse 4 : À calculer automatiquement les statistiques de fréquentation des pages du site par le groupe.

Question 51 (D5.2)

Qu'est-ce que l'agenda partagé d'un groupe ?

• Réponse 1 : Un calendrier regroupant les événements intéressant le groupe.


• Réponse 2 : Un outil de sondage permettant de trouver une date commune pour planifier un événement.
• Réponse 3 : Un carnet d'adresses regroupant les adresses électroniques du groupe.
• Réponse 4 : Un répertoire présentant par ordre alphabétique les membres du groupe.

Question 52 (D5.2)

Qu'est-ce qu'un carnet d'adresses partagé ?

• Réponse 1 : Une carte de visite qu'on associe systématiquement à l'envoi de ses courriels.
• Réponse 2 : Une liste de contacts intégrée dans une plateforme de travail collaboratif.
• Réponse 3 : Un annuaire en ligne permettant l'authentification unique à de multiples services.
• Réponse 4 : La liste des adresses électroniques des abonnés à une même liste de diffusion.

Question 53 (D5.2)

Quel outil permet de choisir efficacement une date de réunion qui convienne à tout un groupe de travail ?

• Réponse 1 : La chaîne téléphonique.


• Réponse 2 : La lettre d'information.
• Réponse 3 : L'annuaire électronique.
• Réponse 4 : Le sondage en ligne.

Question 54 (D5.2)

Parmi les outils suivants, lesquels sont dédiés au travail de groupe ?

• Réponse 1 : L'espace de stockage partagé.


• Réponse 2 : Le système d'exploitation.
• Réponse 3 : Le forum de discussion.
• Réponse 4 : Le wiki.
• Réponse 5 : La suite bureautique.

Question 55 (D5.2)

Pour trouver une date de réunion commune aux membres d'un groupe, quel est l'outil le plus adapté ?

• Réponse 1 : Un agenda partagé.


• Réponse 2 : Un forum de discussion.
• Réponse 3 : Un outil de sondage en ligne.
• Réponse 4 : Une liste de diffusion.
Question 56 (D5.2)

Quelles sont les fonctionnalités usuelles d'un agenda de groupe ?

• Réponse 1 : Il est accessible aux différents membres du groupes.


• Réponse 2 : Il regroupe les événements planifiés du groupe.
• Réponse 3 : Il est possible de programmer des alertes pour rappeler aux membres du groupe les échéances
importantes.
• Réponse 4 : Il comptabilise le temps de connexion des différents membres du groupe.

Question 57 (D5.2)

Parmi les actions suivantes, lesquelles contribuent à enrichir le web au profit de tous les internautes ?

• Réponse 1 : Poster une réponse à la question d'un internaute dans un forum d'entraide.
• Réponse 2 : Déposer un commentaire sur un blog public.
• Réponse 3 : Déposer un fichier dans un espace de stockage privé.
• Réponse 4 : Répondre à une lettre d'informations.
• Réponse 5 : Taguer une photo sur un site de partage de photos à accès public.

Question 58 (D5.2)

Parmi les définitions suivantes, laquelle décrit le mieux ce qu'est un réseau social classique sur le web ?

• Réponse 1 : Ensemble de membres liés par leur fréquentation régulière des mêmes pages du web.
• Réponse 2 : Ensemble de membres qui postent des messages courts ou qui suivent et relaient les messages des
autres.
• Réponse 3 : Ensemble de membres reliés entre eux sur la base de relations d'amitié ou professionnelles qu'ils
ont déclarées.
• Réponse 4 : Ensemble de membres qui lisent régulièrement un même blog et y postent des commentaires.
• Réponse 5 : Ensemble de membres qui se sont associés pour partager des signets et les taguer.

Question 59 (D5.2)

Comment peut-on relayer une information qu'on a trouvé intéressante auprès d'autres internautes de sa connaissance, tout
en respectant le bon usage ?

• Réponse 1 : En partageant l'URL sur un site de partage de liens.


• Réponse 2 : En plaçant l'URL dans le champ Cci des courriels que l'on envoie.
• Réponse 3 : En diffusant l'URL sur un site de microblogage.
• Réponse 4 : En mémorisant l'URL dans ses marque-pages ou signets favoris.
• Réponse 5 : En envoyant l'URL sur une liste de discussion appropriée.

Question 60 (D5.2)

Que permet un service de microblogage ?

• Réponse 1 : De synchroniser les fichiers d'un disque dur vers un dispositif mobile.
• Réponse 2 : De suivre les messages diffusés par d'autres.
• Réponse 3 : De diffuser des messages courts.
• Réponse 4 : De publier une page web personnelle.
• Réponse 5 : De rédiger des articles longs et argumentés sur l'actualité.

Question 61 (D5.2)

Qu'appelle-t-on un tweet ?

• Réponse 1 : Un message de type SMS diffusé par un réseau téléphonique.


• Réponse 2 : Une URL courte destinée à remplacer une URL trop longue à communiquer.
• Réponse 3 : Un message court diffusé sur un système de microblogage.
• Réponse 4 : Un message audio transféré automatiquement depuis un répondeur vers une messagerie
électronique.
Question 62 (D5.2)

Qu'est-ce qu'un tag ?

• Réponse 1 : Une icône illustrant le sentiment de l'internaute qui l'utilise dans un message.
• Réponse 2 : Un acronyme couramment utilisé par les internautes dans leurs messages pour gagner du temps.
• Réponse 3 : Un mot qu'un usager associe à un objet du web pour le décrire.
• Réponse 4 : Une phrase qui pose une question permettant de retrouver un mot de passe qu'on a tendance à
oublier.

Question 63 (D5.2)

Que peut-on dire des informations qu'un usager d'un réseau social poste pour indiquer son actualité ?

• Réponse 1 : Tous les usagers du même réseau social les voient apparaître dans leur fil d'actualité.
• Réponse 2 : L'usager contrôle les membres du réseau social qui peuvent les consulter.
• Réponse 3 : Une fois publiées, l'usager ne peut plus les supprimer de son espace.
• Réponse 4 : Dans certains cas, elles peuvent être visibles de tous les internautes.

Question 64 (D5.2)

Que peut-on dire du principe de microblogage où des usagers peuvent poster des messages ?

• Réponse 1 : Les messages sont nécessairement courts.


• Réponse 2 : Chaque message est associé au nom de l'utilisateur qui l'a envoyé.
• Réponse 3 : Un usager peut décider d'en suivre d'autres afin de voir apparaître leurs messages dans son fil
d'actualité.
• Réponse 4 : Un "retweet" est un message qui a été relayé par un usager qui n'en est pas l'auteur.
• Réponse 5 : Un usager peut décider d'inscrire un utilisateur parmi ses suiveurs.

Question 65 (D5.3)

Qu'est-ce qu'un wiki ?

• Réponse 1 : Une technologie de communication sans fil.


• Réponse 2 : Un site web que n'importe quel internaute autorisé peut enrichir et modifier.
• Réponse 3 : Une borne interactive à accès libre dans un lieu public.
• Réponse 4 : Une URL courte pour envoyer dans un tweet.
• Réponse 5 : Un masque de diapositives libre de droits.

Question 66 (D5.3)

Lorsqu'on contribue au contenu d'un document en ligne, que peut-on dire ?

• Réponse 1 : On doit avoir installé sur son ordinateur un logiciel capable de modifier ce type de document.
• Réponse 2 : Le document est présent comme un fichier sur le disque local de l'usager qui l'édite.
• Réponse 3 : D'autres usagers autorisés peuvent voir ce même document simultanément.
• Réponse 4 : On peut le modifier en passant par un navigateur web.

Question 67 (D5.3)

Qu'est-ce qu'un « tableau blanc » dans une plateforme collaborative ?

• Réponse 1 : Un tableau où est synthétisé automatiquement la liste des tâches du projet.


• Réponse 2 : Un espace partagé de dépôt de fichiers.
• Réponse 3 : Un tableur permettant l'édition en ligne de feuilles de calcul.
• Réponse 4 : Un espace où les participants autorisés peuvent écrire ou même dessiner simultanément.
Question 68 (D5.3)

Qu'est-ce qu'un bloc-note collaboratif ?

• Réponse 1 : Une notification de message d'erreur largement diffusée sur le web.


• Réponse 2 : Un journal personnel auquel les internautes peuvent apporter leurs commentaires.
• Réponse 3 : Un espace de stockage partagé.
• Réponse 4 : Une page de texte en ligne que plusieurs internautes peuvent modifier simultanément.

Question 69 (D5.3)

Quel est l'outil collaboratif qui permet d'écrire une page web à plusieurs ?

• Réponse 1 : Un blog.
• Réponse 2 : Un chat.
• Réponse 3 : Un wiki.
• Réponse 4 : Un webmail.

Question 70 (D5.3)

Quels avantages présente un wiki ?

• Réponse 1 : Il permet d'écrire une page web sans connaître de langage particulier.
• Réponse 2 : Il permet d’accéder à l'historique de ses modifications.
• Réponse 3 : Il permet de faire des mises à jour sans connexion.
• Réponse 4 : Il permet à plusieurs auteurs de participer à la rédaction d'une page web.

Question 71 (D5.3)

Qu'appelle-t-on "édition en ligne" ?

• Réponse 1 : L'envoi par courriel d'un document à éditer.


• Réponse 2 : Le dépôt dans un dossier partagé d'un document à éditer.
• Réponse 3 : L'utilisation d'une application en ligne permettant d'éditer le document à distance.
• Réponse 4 : La publication d'un document sur un site d'archives ouvertes.

Question 72 (D5.3)

Parmi les outils suivants, lesquels sont des outils d'édition en ligne ?

• Réponse 1 : Le wiki.
• Réponse 2 : Le courrier électronique.
• Réponse 3 : Le bloc-note collaboratif.
• Réponse 4 : L'espace de stockage de fichiers partagés.

Question 73 (D5.3)

Que permet de faire le suivi des modifications dans un document texte ?

• Réponse 1 : Savoir qui est l'auteur d'une modification.


• Réponse 2 : Sécuriser l'accès au document par une technique de cryptage.
• Réponse 3 : Accepter ou refuser une modification.
• Réponse 4 : Associer un commentaire à une partie du texte.
• Réponse 5 : Connaître la date de la dernière sauvegarde.

Question 74 (D5.3)

Qu'est-il indispensable de faire avant d'utiliser la fonctionnalité de suivi des modifications dans un logiciel ?

• Réponse 1 : Renseigner les données d'identité du logiciel avec ses nom et prénom.
• Réponse 2 : Accepter toutes les modifications faites précédemment par les autres auteurs.
• Réponse 3 : Prendre en compte les commentaires faits précédemment par les autres auteurs.
• Réponse 4 : Mémoriser le nombre de pages du document avant ses propres modifications.
Question 75 (D5.3)

Quelles sont les actions habituellement utilisées lors de l'édition d'un document en mode révision ?

• Réponse 1 : Insérer un commentaire.


• Réponse 2 : Enregistrer la trace d'une modification.
• Réponse 3 : Insérer une note de bas de page.
• Réponse 4 : Afficher ou masquer les modifications.
• Réponse 5 : Marquer les entrées d'index.

Question 76 (D5.3)

Lorsqu'on ouvre un document texte intégrant le suivi des modifications, comment connaître l'auteur d'une des modifications
?

• Réponse 1 : En consultant les données d'identité du logiciel.


• Réponse 2 : En consultant le contenu de la bulle associée à la modification.
• Réponse 3 : En consultant le nom du créateur du fichier dans les propriétés du fichier.
• Réponse 4 : En acceptant toutes les modifications.

Question 77 (D5.3)

Quelle fonctionnalité est-il pratique d'utiliser pour apporter des suggestions de modifications dans un document ?

• Réponse 1 : Les notes de bas de page.


• Réponse 2 : Le suivi des modifications.
• Réponse 3 : Le gestionnaire de références bibliographiques.
• Réponse 4 : La table d'index.

Question 78 (D5.3)

Par quels moyens les logiciels de traitement de texte permettent-ils de repérer les différents contributeurs au sein d'un
même document réalisé en mode révision ?

• Réponse 1 : Par une adresse IP spécifique.


• Réponse 2 : Par une bulle indiquant le nom du contributeur au survol d'une zone de texte.
• Réponse 3 : Par un jeu de couleurs associant une couleur de texte à chaque contributeur.
• Réponse 4 : Par un annuaire répertoriant les différents contributeurs avec leur signature numérique.

Question 79 (D5.3)

Quand utilise-t-on les fonctionnalités de suivi des modifications ?

• Réponse 1 : Pour collaborer à l'édition d'un document hors ligne.


• Réponse 2 : Pour éditer un document à plusieurs de façon synchrone.
• Réponse 3 : Pour réaliser une copie privée d'un document.
• Réponse 4 : Pour empêcher toute modification d'un document.

Question 80 (D5.3)

Quand on supprime un mot dans un document en enregistrant et en affichant les modifications, que se passe-t-il ?

• Réponse 1 : Le mot est barré.


• Réponse 2 : Le mot n'apparaît plus.
• Réponse 3 : Le mot sera supprimé à l’enregistrement du document.
• Réponse 4 : Le mot passe en texte alternatif.
• Réponse 5 : Le mot ne sera visible qu'au survol de la souris.
Question 81 (D5.3)

Que permet de faire la gestion automatisée des versions d'un document ?

• Réponse 1 : Le traduire en anglais.


• Réponse 2 : En consigner la date de dépôt.
• Réponse 3 : Rétablir une version antérieure.
• Réponse 4 : En produire une version PDF cryptée.
• Réponse 5 : Mémoriser le nom de l'usager qui l'a déposé.

Question 82 (D5.3)

Quel est le système le plus classique de numérotation des versions ?

• Réponse 1 : x.y où x est l'année et y est le numéro qui change à chaque modification faite l'année x.
• Réponse 2 : x.y.z où x est l'année, y est le mois, z est le jour de la modification.
• Réponse 3 : x.y où x est le numéro qui change à chaque modification et y les initiales de l'auteur de la
modification.
• Réponse 4 : x.y où x est le numéro qui change lors d'une modification majeure et y lors d'une modification
mineure.

Question 83 (D5.3)

Comment nommer judicieusement les lettres de relance successives que l'on peut envoyer à un collaborateur si on veut
pouvoir les trier pour qu'elles s'affichent par ordre croissant de date de relance ?

• Réponse 1 : Relance_29_nov_2011.odt
• Réponse 2 : Relance_29_11_2011.odt
• Réponse 3 : Relance_2011_11_29.odt
• Réponse 4 : Relance_2011_nov_29.odt

Question 84 (D5.3)

Parmi les actions suivantes, lesquelles permettent de conserver l'historique d'un document ?

• Réponse 1 : Enregistrer les versions successives du document dans des fichiers portant des noms significatifs.
• Réponse 2 : Utiliser un espace de stockage avec gestion des versions intégrée.
• Réponse 3 : Insérer un champ dans le pied de page qui affiche la date et l'heure toujours à jour.
• Réponse 4 : Réinitialiser à chaque mise à jour la date de création dans les propriétés du fichier.

Question 85 (D5.3)

Que signifie "restaurer" dans un système de gestion de versions de documents ?

• Réponse 1 : Rétablir une version antérieure du document.


• Réponse 2 : Réparer un document endommagé.
• Réponse 3 : Rétablir les styles de la charte graphique d'origine lorsqu'ils ont été modifiés.
• Réponse 4 : Afficher au sein du document la trace des modifications successives des différents contributeurs.

Question 86 (D5.3)

Quels sont les avantages que l'on peut tirer d'une gestion automatisée des versions d'un document ?

• Réponse 1 : On peut revenir à une version antérieure en cas de fausse manipulation.


• Réponse 2 : On peut savoir qui a modifié le document en dernier.
• Réponse 3 : On peut limiter le volume des données stockées.
• Réponse 4 : On peut connaître la dernière date de mise à jour du document.
Question 87 (D5.3)

En présence de plusieurs versions d'un même document, quels indices permettent généralement d'identifier la plus récente ?

• Réponse 1 : La date de dernière mise à jour du document.


• Réponse 2 : Le nom de l'auteur du document.
• Réponse 3 : La version du logiciel utilisé pour modifier le document.
• Réponse 4 : Le numéro de version associé au document.
• Réponse 5 : La date de création du document.

Question 88 (D5.3)

Dans un dossier, on trouve plusieurs fichiers portant un nom dont la première partie est identique et la deuxième partie
porte un numéro différent. Qu'indique probablement ce numéro ?

• Réponse 1 : L'ordre des versions successives d'un même document.


• Réponse 2 : Le mot de passe permettant d'ouvrir chaque document.
• Réponse 3 : L'identifiant de la personne autorisée à ouvrir chaque document.
• Réponse 4 : La taille en octet de chaque document.

Question 89 (D5.3)

Qu'est-ce qu'un document en accès concurrent ?

• Réponse 1 : Un document qui a été déposé sur un site de copyright en ligne.


• Réponse 2 : Un document dont plusieurs personnes prétendent être l'auteur.
• Réponse 3 : Un document dont la licence autorise l'exploitation commerciale.
• Réponse 4 : Un document que plusieurs personnes tentent de modifier simultanément.

Question 90 (D5.3)

A quoi sert la fonction de verrouillage dans le cadre d'un document élaboré en ligne à plusieurs ?

• Réponse 1 : À figer la charte graphique du document.


• Réponse 2 : À empêcher deux usagers de le modifier au même moment.
• Réponse 3 : À interdire l'impression du document.
• Réponse 4 : À interdire l'accès en lecture du document.

Question 91 (D5.3)

Que se passe-t-il à l'enregistrement quand deux contributeurs ont modifié simultanément un document en ligne avec un
système qui ne gère pas les conflits d'accès ?

• Réponse 1 : La version d'origine est conservée.


• Réponse 2 : La version du premier contributeur qui enregistre est conservée.
• Réponse 3 : La version du dernier contributeur qui enregistre est conservée.
• Réponse 4 : Le résultat de la fusion des deux contributeurs est conservé.

Question 92 (D5.3)

Dans quels contextes des problèmes liés au phénomène d'accès concurrent peuvent-il se produire ?

• Réponse 1 : Lors de l'édition en ligne d'un document partagé.


• Réponse 2 : Lors du dépôt d'un nouveau fichier partagé.
• Réponse 3 : Lors du dépôt d'un document partagé édité hors ligne.
• Réponse 4 : Lors de l'ouverture d'un document protégé en écriture.
Question 93 (D5.3)

Dans quels contextes parle-t-on de conflit d'accès ?

• Réponse 1 : Le partage de documents.


• Réponse 2 : Le suivi d'un fil de discussion.
• Réponse 3 : L'édition d'un wiki.
• Réponse 4 : L'ajout de tags à un objet du web.

Question 94 (D5.3)

Qu'apporte le verrouillage dans un système d'édition de document en ligne ?

• Réponse 1 : Il sécurise l'accès au document par un mot de passe généré aléatoirement.


• Réponse 2 : Il impose une date limite de rendu de la version finale du document.
• Réponse 3 : Il permet de limiter l'accès au document aux personnes autorisées.
• Réponse 4 : Il évite que deux modifications simultanées entrent en conflit.

Question 95 (D5.3)

Quel processus permet de résoudre les conflits d'accès à un fichier ?

• Réponse 1 : L'authentification.
• Réponse 2 : L'enregistrement.
• Réponse 3 : Le verrouillage.
• Réponse 4 : La sauvegarde.

Question 96 (D5.3)

Qu'est-ce qui permet d'éviter les conflits d'accès à un fichier ?

• Réponse 1 : Le verrouillage.
• Réponse 2 : La restauration.
• Réponse 3 : Le formatage.
• Réponse 4 : Le renommage.

Vous aimerez peut-être aussi