Vous êtes sur la page 1sur 5

Etude de cas : Immeuble de bureaux - 7 place d'Iéna, Paris

Etude de cas : Immeuble de bureaux - 7 place d'Iéna, Paris


SP002a-FR-EU

Etude de cas : Immeuble de bureaux - 7 place d'Iéna, Paris


Réhabilitation d'un immeuble de bureaux situé au cœur de Paris, avec pour impératifs la
conservation d'une façade existante et le recours à de grandes portées pour optimiser
l'utilisation de l'espace intérieur. Des poutres cellulaires à ouvertures régulières permettent
l'intégration des réseaux et équipements techniques à la structure, tout en réduisant au
minimum l'épaisseur de plancher.
Ce contenu est protégé par des droits d'auteur - tous droits réservés. L'usage de ce document est soumis aux termes et conditions du contrat de licence d'Access Steel

Photo CTICM

Vue de la nouvelle façade du bâtiment achevé

Sommaire
1. Le projet 2

2. Planchers de grande portée 2

3. L’équipe projet 4
Créé le lundi 12 novembre 2007

4. Références 4

Page 1
Etude de cas : Immeuble de bureaux - 7 place d'Iéna, Paris

Etude de cas : Immeuble de bureaux - 7 place d'Iéna, Paris


SP002a-FR-EU

1. Le projet
‰ Réhabilitation d’un bâtiment construit dans les années 60 en un immeuble de bureaux
grand standing, caractérisé par de grands espaces ouverts, dans l’un des quartiers les plus
prestigieux de Paris.
‰ Méthode de construction dictée par la nécessité de préserver les façades existantes du
bâtiment.
‰ Création d’espaces de bureaux ouverts d’une superficie de 1 200 m² sans poteaux
intermédiaires.
‰ Portée pouvant atteindre 14 m.
‰ Epaisseur de plancher réduite par l'intégration des réseaux et équipements techniques
dans les poutres cellulaires.
Ce contenu est protégé par des droits d'auteur - tous droits réservés. L'usage de ce document est soumis aux termes et conditions du contrat de licence d'Access Steel

‰ Travaux de construction achevés en l’espace de 22 mois.

2. Planchers de grande portée


L’ancien siège de la Compagnie française de l’Afrique occidentale a été réhabilité selon les
plans de l’architecte Antony Béchu. Construit dans les années 60, à proximité du musée
Guimet, ce bâtiment appartient aujourd'hui à la société Whitehall, une entreprise américaine
de fonds de placement.. Cette dernière souhaitait disposer d’un bâtiment grand standing
répondant aux attentes de ses occupants en termes de confort, de technologie et de souplesse
d'emploi.

Une grande partie de la structure principale a été démolie, à l’exception des façades, de sorte
que la géométrie globale du bâtiment a été préservée. Cette condition a également facilité
l’obtention des permis nécessaires auprès des autorités concernées. La Figure 2.1 illustre la
phase de démolition de l’immeuble d’origine. La surface au sol totale a été augmentée de
manière significative, et des plateaux de 1 200 m² sans poteaux intermédiaires ont été créés à
chaque étage.

Les concepteurs ont abandonné l’idée de couler des planchers en béton armé au profit d’une
solution de construction métallique faisant appel à des poutres cellulaires de plus de 14 m de
portée. La hauteur de ces poutres cellulaires n’est que de 360 mm, tandis que l’épaisseur de la
dalle est de 140 mm. La présence d’ouvertures à intervalles réguliers dans les poutres
cellulaires a rendu possible le passage des gaines d’air conditionné et l’intégration des réseaux
et équipements techniques dans la même zone verticale, pour réduire à un minimum
l’épaisseur de plancher totale.

Ce projet complexe a été réalisé en l’espace de 22 mois, grâce à l’adoption, pour les travaux
souterrains, de la méthode de construction dite « top and down ». Les étages supérieurs et les
étages souterrains ont ainsi pu être construits simultanément à partir du rez-de-chaussée.
Créé le lundi 12 novembre 2007

Page 2
Etude de cas : Immeuble de bureaux - 7 place d'Iéna, Paris

Etude de cas : Immeuble de bureaux - 7 place d'Iéna, Paris


SP002a-FR-EU
Ce contenu est protégé par des droits d'auteur - tous droits réservés. L'usage de ce document est soumis aux termes et conditions du contrat de licence d'Access Steel

Photo CEDAM

Figure 2.1 Démolition de la structure en béton d’origine


Créé le lundi 12 novembre 2007

Figure 2.2 Vue en plan et coupe du bâtiment montrant les poutres à grande portée

Page 3
Etude de cas : Immeuble de bureaux - 7 place d'Iéna, Paris

Etude de cas : Immeuble de bureaux - 7 place d'Iéna, Paris


SP002a-FR-EU

3. L’équipe projet
Maître d’ouvrage : 2C21 Whitehall

Maître d’ouvrage délégué : Sorif, groupe Vinci

Architecte : Antony Béchu

Ingénieur de structures : Terrell Rooke Associés

Charpentier métallique : SMSL

4. Références
Ce contenu est protégé par des droits d'auteur - tous droits réservés. L'usage de ce document est soumis aux termes et conditions du contrat de licence d'Access Steel

« Les immeubles de bureaux à plateaux libres » : Les carnets de l’acier n°8. Août 2003.
ARCELOR.
Créé le lundi 12 novembre 2007

Page 4
Etude de cas : Immeuble de bureaux - 7 place d'Iéna, Paris

Etude de cas : Immeuble de bureaux - 7 place d'Iéna, Paris


SP002a-FR-EU

Enregistrement de la qualité
TITRE DE LA RESSOURCE Etude de cas : Immeuble de bureaux - 7 place d'Iéna, Paris

Référence(s)

DOCUMENT ORIGINAL

Nom Société Date

Créé par Alain Bureau CTICM

Contenu technique vérifié par Stéphane Herbin CTICM

Contenu rédactionnel vérifié par

Contenu technique approuvé par les


partenaires STEEL :
Ce contenu est protégé par des droits d'auteur - tous droits réservés. L'usage de ce document est soumis aux termes et conditions du contrat de licence d'Access Steel

1. Royaume-Uni G W Owens SCI 2/11/05

2. France A Bureau CTICM 2/11/05

3. Suède A Olsson SBI 2/11/05

4. Allemagne C Müller RWTH 2/11/05

5. Espagne J Chica Labein 2/11/05

6. Luxembourg M Haller PARE 2/11/05

Ressource approuvée par le G W Owens SCI 21/04/06


Coordonnateur technique

DOCUMENT TRADUIT

Traduction réalisée et vérifiée par : eTeams International Ltd. 08/02/06

Ressource traduite approuvée par : CTICM 06/03/06


Créé le lundi 12 novembre 2007

Page 5

Vous aimerez peut-être aussi