Vous êtes sur la page 1sur 17

République algérien démocratique populaire

Université hassiba benboualli chlef

Faculté de technologie

Département d’électronique

Compte rendue du TP01

Liaison point à point mono-longueur d’onde


(modulation direct & modulation extern)

Préparé par :

 KHELLAFI MOHAMMED KAMAL


 KHAOUI DJAMILA
 KHENTACHE ANFEL
Sous la supervision du :
 Monsieur : H.A.BAKIR

2020/2021
I. Sommaire

N° Titre Page
Sommaire …………………………………………………. 1
Liste des figures …………………………………………... 2
01 Introduction ………………………………………………. 3
02 Objectif du TP ……………………………………………. 4
04 Matériel utilisés …………………………………………... 4
4.1 Travail demandé …………………………………………. 5
4.2 Partie 01 …………………………………………………... 5
4.3 Partie 02 : modulation direct ……………………………. 9
4.4 Partie 03 : modulation externe ………………………….. 13
5 Comparaison entre mod.direct et mod.externe ………... 15
5 Conclusion ………………………………………………... 15

1
Liste des figures

Figure Titre Page


1.1 Bloc d’émission d’une chaine de transmission optique ……………. 5
1.2 Signal NRZ ………………………………………………………....... 5
1.3 Spectre de signal optique généré par la diode LED ……………….. 5
2.1 Schéma du modulation direct avec une diode LED ………………... 6
2.2 Spectre du signal généré par la diode LED ………………………… 6
2.3 Spectre du signal reçu avec L = 10km ……………………………… 7
2.4 Spectre du signal reçu avec L = 20km ……………………………… 7
2.5 Spectre du signal reçu avec L = 30km ……………………………… 8
3.1 Bloc d’émission avec une diode LASER ……………………………. 9
3.2 Evolution de la puissance générée en fonction de I de polarisation . 9
3.3 Spectre du signal généré par une diode LED ……………................. 10
3.4 Spectre du signal généré par une diode LASER …………………… 10
3.5 Schéma du modulation direct avec un LASER …………………….. 10
3.6 Graphe : facteur de qualité en fonction de la distance …………….. 11
3.7 Diagramme d’œil pour D = 2Gb/s …………………………………... 12
3.8 Diagramme d’œil pour D = 4Gb/s …………………………………... 12
3.9 Graphe : de Q en fonction de débit pour L = (20, 50)km ………….. 13
4.1 Schéma de la modulation MACH-ZEHNDER ……………………... 13
4.2 Graphe : de Q pour (L = 20 et 50 km) en fonction des débits ……... 14
4.3 Graphe : comparaison entre mod. Direct et mod. Externe ………... 15

2
1°-Introduction :
La communication optique est la technologie qui base sur l’échange des informations on utilisant des
matériaux, des moyennes et des composants optique

La chaine de transmission optique se compose de trois blocs essentiels :

Bloc d’émission : (diode LED/LASER) son rôle est de faire convertir le signal électrique au signal optique
et l’injecté dans la fibre optique.

Canal de transmission : (fibre optique mono/multi modes) il fait transporter le signal optique vers le
récepteur basant sur le principe du propagation du lumière dans le cœur de la fibre .

Bloc de réception : (photo diode) : ce bloc fait l’opération inverse du bloc d’émission, convertir le signal
optique reçu au signal électrique.

o Dans ce TP on va construire des différentes chaines de transmission optiques et étudier leurs


performances, on va aussi essayer d’utiliser les deux types de la modulation direct/externe, puis
faire une petite comparaison entre les deux basons sur les critères suivants :
o Le 𝑩𝑬𝑹 : c’est le rapport du nombre des bits erronés sur le nombre des bits transmis (sans unité)

𝑛𝑚𝑏𝑟𝑒 𝑑𝑒𝑠 𝑏𝑖𝑡𝑠 é𝑟𝑟𝑜𝑛é𝑠


𝐵𝐸𝑅 =
𝑛𝑚𝑏𝑟𝑒 𝑑𝑒𝑠 𝑏𝑖𝑡𝑠 𝑡𝑟𝑎𝑛𝑠𝑚𝑖𝑠

Le facteur de qualité 𝑸 : c’est un critère de qualité du signal optique reçu, il obtenu à partir des
statistiques du bruit (moyenne et écart-type)

𝜇0 − 𝜇1
𝑄=
𝜎0 + 𝜎1

Ou :
𝝈𝟎 : écart-type du bruit sur le signal, aux instants de décision, pour la transmission des 0.
𝝈𝟏 : écart-type du bruit sur le signal, aux instants de décision, pour la transmission des 1.
𝝁𝟎 : niveau moyen du signal, aux instants de décision, sur la transmission des 0.
𝝁𝟏 : niveau moyen du signal, aux instants de décision, sur la transmission des 1.

Le diagramme d’œil : c’est la façon la plus visuelle de juger la qualité du signal, il représente le
superposition synchrone de tous les symboles binaire transmis, plus le diagramme est fermer plus la qualité
est mauvaise.

3
2°-Objectif de TP :
 L’étude et la simulation des plusieurs chaines de transmissions optiques et la visualisation du spectre
du signal reçu
 Etudier les performances des chaines à des différentes distances et différents débit et
conclure
 Expérimenter les deux types des modulations, et observer les résultats du
chaque type, puis comparer les performances

3°-Matériels utilisés :
Logiciel optisystem : OptiSystem est un logiciel de simulation développé par la société canadienne,
Optical Communication System Design Software. Ce logiciel est un outil qui permet aux chercheurs et aux
ingénieurs de modéliser et simuler des systèmes de télécommunications optiques afin de concevoir, essayer
et optimiser n’importe quelle liaison optique.
OptiSystem est doté d’une interface interactive qui allie des outils numériques à des fonctionnalités
graphiques et une interface utilisateur. Il possède un nouvel environnement de simulation très puissant et une
définition hiérarchique des composants et des systèmes. Ses capacités peuvent être facilement augmentées
grâce à l’ajout des composants d'utilisateur et des interfaces sans failles à une gamme d’outils couramment
utilisés

4
4°-travail demandé :
4.1-partie 01 :

Cette étape consiste à construire une chaine de communication optique, on prenons une diode LED
comme émetteur, et un générateur binaire avec un débit de 900MB/s passons par un codage NRZ,
finalement un « optical spectrum » pour visualisé le spectre du signal

Figure (1.1)

On fait cette étape avec deux longueurs d’onde différentes (850nm et 1330nm), le résultat

Figure (1.2) Figure (1.3)

5
A la gauche la figure (4.1.2) on la sortie d’oscilloscope c’est le signal codé NRZ, et a la droite on a la sortie
du « spectrum optuque » c’est le signal sortie de la diode LED.

On remarque que malgré qu’on à fixés la fréquence a une valeur bien précise (850/1330 nm) la diode
LED à générer plusieurs fréquence et ça va donne plusieurs vitesse et par conséquence, au réception on va
observés un élargissement temporel dans le spectre du signal reçu.

2- maintenant on va compléter la chaine optique précédente en ajoutant un FO et la photodiode en


réception

Figure (2.1)

On fait varier la distance (10,20 𝑒𝑡 30𝑘𝑚) et on lance la simulation pour chaque distance et on remarque le
signale reçu par rapport au signal émis

Figure (2.2)

6
On remarque que l’amplitude max du signal émis est égale à −17 𝑑𝐵𝑚

Résultat du 𝐿 = 10𝑘𝑚 :

Figure (2.3)

On remarque que le signal a été un peu atténué telle que l’amplitude est égale a −19𝑑𝐵𝑚 , plus
l’élargissement temporel de spectre du signal

Résultat pour 𝐿 = 20𝑘𝑚

7
Figure (2.4)
L’atténuation du signal a été augmentée, telle que l’amplitude est égale a −21𝑑𝐵𝑚

Résultat pour 𝐿 = 30𝑘𝑚 :

Figure (2.5)

L’amplitude cette fois est égale à −23𝑑𝐵𝑚.

Conclure :

Du ces trois expériences on remarque que l’atténuation s’augmente aves l’augmentation du distance

L↑ α (affaiblissement) ↑

De cette raison on a une limitation en termes de la distance.

8
4.2°-partie 02 : (modulation direct) :

Cette fois on va construire une chaine optique on utilisant un LASER comme émetteur

Figure (3.1)

On fait varier le courant de polarisation du LASER, on lance la simulation et on observe la variation de la


puissance optique générer par le LASER à chaque fois (la sortie du « optical power meter », on remplit le
tableau suivant puis on trace le courbe 𝑃 = 𝑓(𝐼𝑝 ) :

𝐼 𝑑𝑒 𝑝𝑜𝑙𝑎𝑟𝑖𝑠𝑎𝑡𝑖𝑜𝑛 (𝑚𝐴) 20 25 30 33 35
𝑃 𝑑𝑒 𝑠𝑜𝑟𝑡𝑖𝑒 (𝑤) 0.43183𝑒 − 3 0.75878𝑒 − 3 1.117𝑒 − 3 1.349𝑒 − 3 1.608𝑒 − 3
𝑃 𝑑𝑒 𝑠𝑜𝑟𝑡𝑖𝑒 (𝑑𝐵𝑚) -3.647 -1.199 0.482 1.3 2.062

évaluation du puissance en fonction du


courant de polarisation
1.80E-03
1.60E-03
1.40E-03
1.20E-03
1.00E-03
8.00E-04 P de sortie (W)
6.00E-04
4.00E-04
2.00E-04
0.00E+00
20 25 30 33 35

Figure (3.2) : graphe du puissance optique ne fonction de courant de polarisation

9
On remarque que la puissance optique généré par le LASER s’augmente avec l’augmentation
du courant de polarisation.

*comparaison entre le spectre généré par la diode LED et LASER :

figure (3.3) : spectre d’une diode LED figure (3.4) : spectre d’un LASER

On remarque une différence de spectre généré par les deux types des composants, pour la diode LED figure
(3.3) montre que la génération a été sur plusieurs fréquences avec presque la même amplitude malgré qu’on
a fixés la fréquence au début, par contre pour la diode LASER le signal généré comme montre la figure (3.4)
été atténué sur tous les fréquence et maximal au fréquence qu’on a choisis (1552.52)nm.

On remarque aussi une largeur spectral positivement faible pour le LASER par rapport à la diode
LED.

B. Cette fois on va terminés la liaison avec modulation direct :

Figure (3.5)

10
 En fixant le débit sur 2Gb/s en fait varier la distance L [20~100] km et on notés le facteur de qualité
Q pour chaque cas
 En fixant le débit sur 4Gb/s cette fois en refait les mêmes étapes et on note le facteur de qualité Q
Distance (km) 20 30 40 50 60 70 80 90 100
Q (D = 2Gb/s) 7.8 7.42 6.47 5.57 4.24 4.17 4.12 4.1 3.97
Q (D = 4Gb/s) 4.1 3.77 2.9 2.61 2.45 2.31 2.28 2.2 2

On remarque que le facteur de qualité se décroit avec l’augmentation de distance (prenant en compte
que la bonne qualité du signal est celle de 𝑄 ≥ 6 𝑒𝑡 𝐵𝐸𝑅 ≥ 10−9 ) avec un D = 2Gb/s on peu allé
jusqu’à 40~45𝑘𝑚,

Pour D = 4Gb/s on peu pas allé plus que quelque mètre

On constate que plus le débit s’augmente, plus la qualité du signal être mauvaise

L↑ α (affaiblissement) ↑

Limitation de débit et distance

D↑ α (affaiblissement) ↑

5
Q (D = 2Gb/s)
4 Q (D = 4Gb/s)
3

0
20 30 40 50 60 70 80 90 100

Figure (3.6) : graphe Q en fonction du distance pour D = (2, 4)Gb/s

On remarque que quelle que soit la distance les performance de (D = 2Gb/s) et mieux par rapport
au celle de (D = 4Gb/s) (limitation du débit).

11
 On prend les deux distances (20 km et 50 km) et complète le tableau suivants avec le facteur de
qualité correspondant a chaque valeur de débit (2 à 9) Gb/s avec un pas de 1 Gb/s :

𝐷 (𝐺𝑏⁄𝑠) 2 3 4 5 6 7 8 9
𝑄 (𝐿 = 20𝑘𝑚) 7.8 4.36 4.16 3.92 2.90 2.66 2.05 1.85
𝑄 (𝐿 = 50𝑘𝑚) 5.57 2.69 2.44 2.37 2.32 2.15 0 0

Figure (3.7) : D = 2Gb/s Figure (3.8) : D = 4Gb/s

Ces résultats confirmes les résultats de l’expérience précédente, la qualité du signal décroit avec
l’augmentation de la distance ou du débit a envoyer (Limitation en terme débit et distance)

Les deux figure ((3.4) et (3.5)) sont correspondant au résultat de l’envoi du débit égal à (2Gb/s et
4Gb/s) respectivement avec une distance de 20 km, on remarque que le diagramme d’œil associer ou (D =
2Gb/s) et plus ouvert que celle de (D = 4Gb/s) (plus le diagramme d’œil est ouvert, plus la qualité est bonne)

12
9

5
L = 20 km
4
L = 50 km
3

0
2 3 4 5 6 7 8 9

Figure (3.9) : graphe de Q en fonction de débit pour L = (20, 50)km

On remarque que quelle que soit le débit les performances du L = 20km et mieux que celle de L =
50km (Limitation du distance).

4.3°Partie 03 (modulation externe) :

Cette étape consiste a étudier la modulation externe, on utilisant un modulateur « Mach-zehnder »

On construire la chaine de la communication suivante :

Figure (4.1) : modulation « mach-zehnder »

On peu analysés les performances du cette chaine optique à des différents distances et débits, on
terme TEB, Q et le diagramme d’œil :

Pour cette raison on remplit le tableau suivant :

13
Distance (km) 20 30 40 50 60 80 100
Q (D = 6Gb/s) 19.2 13.4 11.91 9.75 8.7 7.25 5.84
Q (D = 10Gb/s) 8.27 7.7 5.08 3.75 3.4 3 2.46

Comme on à remarquer précédemment la qualité du signale se décroit avec l’augmentation du débit


ou la distance, mais on remarque des performances plus élevés que celle de modulation direct.

Débit (Gb/s) 4 6 8 10 12 14 16 20
Q (20 km) 34.5 19.2 9.63 9.08 8.27 5.27 4.78 3.52
Q (50 km) 16.22 9.06 8.68 6.47 3.4 2.63 0 0
On utilisant MATLAB on trace la courbe du facteur de qualité en fonction des débits :

Figure (4.2) : graphe de Q pour (L = 20 et 50 km) en fonction des débits

On remarque toujours que la qualité du signal est inversement proportionnelle avec la distance et le
débit, mais par rapport ou performances modulation direct on remarque clairement qu’il ya une grande
amélioration aux performances avec l’utilisation de la modulation externe, pour bien montrer la différence
de performances entre les deux types du modulation direct/externe on prend le cas de (L = 20km) pour les
deux types du modulation en fonction du débit dans un graphe

𝐿 = 20 𝑘𝑚 , 𝐷 = [2, 3, 4, 5, 6, 7, 8]𝐺𝑏/𝑠

Débit 2 3 4 5 6 7 8
Q (mod. Direct) 7.8 4.36 4.16 3.92 2.90 2.66 2.05
Q (mod. Externe) 50.62 43.04 34.5 27.44 19.2 12.37 9.63

14
figure (4.3) : comparaison entre mod. Direct et mod. externe

La différence est très claire entre les performances des deux types de modulation, telle que pour la
modulation direct pour une distance de 20 km, nous pouvons pas envoyez un débit plus que (2 ~ 2.5)Gb/s
par contre pour la modulation externe on peu aller jusqu'à 10Gb/s

5°-conclusion :
Ce TP a été divisé par 3 partie : la première a été pour analysé les performances d’une chaine du
communication optique de façon générale, on à utilisés comme émetteur une diode LED et observés le
spectre généré qu’à été ±( 20,40)𝑛𝑚 du fréquence qu’on à fixés au début d’expérience, après ça on à
remplacés la diode LED par un LASER et observé le spectre qu’à été avec une faible largeur contrairement
au diode LED, puis on à jouer sur le courant de polarisation du LASER et noter la puissance optique généré
on à constatés que plus le courant de polarisation est élevé, plus le LASER généré une puissance optique

(𝐼𝑝 ↑ 𝑃𝑔 ↑)

On à constaté aussi que la modulation direct du laser conduite a un changement du densité des
porteuses avec une variation du courant de polarisation dans la couche active qui va causée une variation de
n après un variation du fréquence d’émission (on appelle ce phénomène le phénomène de ship).

Après on a fait une petite comparaison entre la diode LED et le LASER en terme du spectre on à
remarqués que le spectre du laser est de faible largeur et plus efficacité surtout pour des long distance par
rapport à la diode LED. Et par ça on à terminer la partie 01.

15
La partie 02 : à été dédié a étudié la modulation direct (sans utilisé un modulateur externe) :

Dans ce type du modulation on modulant la puissance optique en sortie et non pas le courant d’alimentation

On à fixés le débit sur (2Gb/s puis 4Gb/s) et fait variés la distance et vérifier la qualité du signal en
terme de facteur de qualité Q, le taux d’erreurs binaire TEB et le diagramme d’œil, puis on à fait la même
procédure en fixant la distance sur (20 et 50)km et examiner les performances du chaine avec plusieurs
débits. On a remarqués une limitation en termes de débit et distance

De même pour la troisième partie on a fait étudiés les performances du chaine optique sous une
modulation externe :

On a refait les étapes du modulation direct, on a remarqués toujours une limitation du débit et de
distance, mais par rapport au celle du modulation direct le débit et la distance approuvés par un modulation
externe est largement élevé, et ça était le résultat du dernier étape de ce tp la comparaison entre les
performance du modulation direct et externe, on a constatés que les performance du modulation externe est
plus amélioré que celle du modulation direct telle que pour une modulation direct avec une distance de 20
km on peu transportés un débit maximale égale à (2~2.5)Gb/s et pour une modulation externe ce débit peut
aller jusqu'à 10Gb/s.

16

Vous aimerez peut-être aussi