Vous êtes sur la page 1sur 6

INTRODUCTION

La mécanique des fluides est la science qui a pour objectif l'étude des
caractéristiques de ces derniers et leurs comportements. L'une des plus importantes
caractéristiques étudier par la MDF est le débit, Il est étroitement lié au transport de
sédiments en suspension dans les rivières et les fleuves et sans des mesures
continues des débits, il est impossible de calculer les flux de sédiments et de
produits chimique, par exemple, dans des cours d’eau. Ce sont les débits mensuels
à long terme qui caractérise le régime d’écoulement d’un fleuve ou d’une rivière. Ce
régime qui la façon dont le liquide s’écoule est plus complexe dans les fluide réel
que dans les fluide idéal (parfait) à cause des forces de frottement qui prennent
naissance entre les particules du fluide et les parois qui le limite, ainsi qu’entre les
particules elles-mêmes du fait de la viscosité du fluide .

Définition:
Fluide: Un fluide peut être considéré comme étant formé d'un grand nombre de
particules matérielles, très petites et libres de se déplacer les unes par rapport aux
autres. Un fluide est donc un milieu matériel continu, déformable, sans rigidité et qui
peut s'écouler. Parmi les fluides, on fait souvent la distinction entre liquides et gaz.

Viscosité: Les forces de cohésion intermoléculaire ont tendance à freiner


l’écoulement d’un fluide. Cette propriété est appelée viscosité : c’est la capacité
d’écoulement d’un fluide.
 Coefficient de viscosité dynamique « μ » : exprimé dans le système international
en Poiseuille (Pl) ou en Pascal seconde (Pa.s)
 Coefficient de viscosité cinématique « ν » : exprimé dans le système international
en mètre carré par seconde (m²/s)
µ
V= ρ

 Viscosité dynamique :
Considérons deux couches de fluide contiguës distantes de Δz. La force de
frottement F qui s’exerce à la surface de séparation de ces deux couches
s’oppose au glissement d’une couche sur l’autre. Elle est proportionnelle à la
différence de vitesse des couches soit Δv, à leur surface S et inversement
proportionnelle à Δz :
- Le facteur de proportionnalité est le coefficient de viscosité
dynamique du fluide.

- Dimension : [ ] = M·L-1·T-1.
 Viscosité cinématique  :
Dans de nombreuses formules apparaît le rapport de la viscosité dynamique et de
La masse volumique.

µ
Ce rapport est appelé viscosité cinématique : V= ρ Dimension : [ ] = L2·T-1.

Unité : Dans le système international (SI), l’unité de viscosité n’a pas de nom
Particulier : (m2/s).

PARTIE PRATIQUE

Le But : Détermination directe de la viscosité des mélanges ‹‹liquide/solide››

Mode Opératoire :
 On prend une suspension ‹‹mère ›› obtenue en mélangeant de l’argile avec
de l’eau
 On divise la suspension ‹‹mère ›› en trois volumes égaux (V1, V2, V3)
 A V1, on ajoute environ (V1/4) d’eau et on mélange bien V1`
 A V2, on ajoute environ (V2/2) d’eau et on mélange bien V2`
 A V3, on ajoute environ (V3/3) d’eau et on mélange bien V3`

Matériel utilise :
 Becher de 200 ml
 Balance électronique
 L’eau
 l’argile
Tableau et les calculs :

Masse Volume Masse


du volumique
Mélange Becher Becher + Mélange(g) mélange CV(%)
(g/cm3)
vide (g) mélange (cm3)
(g)

V1` 32.5 242.5 210 200 1.05 3%

32.5 249.2 216.7 200 1.0835 5%


V2`

32.5 255.5 223 200 1.115


V3` 7%

V4` 32.5 263.5 231 200 1.115 9%

V5` 32.5 268.8 236.3 200 1.1815 11%

ρm− ρe
Avec : CV= Concentration volumique = ρs−ρe
ρm : masse volumique du mélange
ρe : masse volumique de l’eau
ρs : masse volumique de l’argile =

exp :
Bécher + mélange m = 210 + 32.5 = 242.5g
Mélange m = 210 g
Vm=200 ml
m 210
La masse volumique : ρm= v = 200 =1.05 g/cm3
1.05−1 0.05
CV = 2.6−1 = 1.6 = 0.03
CV% = 0.03 ×100 = 3%
MANIPULATION 2 :
II. Détermination de la viscosité des mélanges préparent :
1- description de l’appareil :
viscosimètre Engler : représenté à la figure (1) et qui est formé essentiellement
par un réservoir cylindrique dont le fond est une calotte sphérique munie en
son centre d’un tube d’écoulement calibré, légèrement conique ; sa paroi
intérieure porte trois petits ergots métalliques équidistants fixant le niveau du
liquide à mesurer.
Ce réservoir est fermé par un couvercle comportant deux ouvertures : une au
centre pour le passage d’un pointeau en bois, l’autre pour le thermomètre ; il est
entouré d’un second réservoir concentrique destiné à recevoir le bain à température
constante.
La température de l’eau du bain est uniformisée par un petit agitateur à
palette.
L’ensemble est supporté par un trépied muni de trois vis assurant
l’horizontalité du plan défini par les trois ergots du réservoir intérieur ;
- thermomètre Engler muni d’une bague métallique ;
Mode Opératoire :
 on ferme l’orifice du cylindre intérieur du viscosimètre << Engler >> avec le
doigt
 on le verse 200 ml d’eau dans le cylindre intérieur du viscosimètre
 on pose le bécher sous l’orifice
 on chronomètre le temps de vidange des 200 ml d’eau
 on inscrit ce temps dans le tableau suivant
 on refait la même procédure avec les trois volumes prépares (V1, V2, V3)

Pour calculer la viscosité de chaque mélange, on applique l’équation d’Uberlhode


suivante :

0.0631
Ʋ= 0.0731 E° - E°
(Stockes)

µ = ρm (poise)

Tableau et résultats :

Viscosité Viscosité
substance T (200ml) E°
Cinématique dynamique

Eau 53 1 0.01 0.01

V1 56.2 1.06 0.019 0.018

V2 60.58 1.14 0.03 0.028

V3 64.38 1.21 0.04 0.036

V4 68.08 1.28 0.05 0.044

V5 81.64 1.54 0.085 0.072

Conclusion :
Ce TP nous a parmi d’observer que la variation du deux viscosité dynamique et
cinématique a un relation avec le temps que ça veut dire à un relation de la
concentration volumique.

Vous aimerez peut-être aussi