Vous êtes sur la page 1sur 291

DANIEL RACINE

L’ART DE CONJUGUER

Petit traité de conjugaison française, avec exercices de rédaction et d’harmonie des temps et des modes.

EDUC-EN-LIGNE

Tous droits réservés. © educ-en-ligne 2005

L’ART DE CONJUGUER

Petit traité de conjugaison française, avec exercices de rédaction et d’harmonie des temps et des modes.

43 unités grammaticales couvrant l'ensemble des verbes au programme de français du ministère de l'Éducation – troisième cycle primaire et premier cycle secondaire.

La construction d'une phrase conjuguée :

Le verbe et son sujet (accord).

Les types de phrases conjuguées.

Conjugaisons :

Les verbes auxiliaires, tous les temps, tous les modes.

Premier groupe (verbes réguliers en –er) ; tous les temps, tous les modes.

Deuxième groupe (verbe en –ir, tous les temps, tous les modes.

Les verbes irréguliers en –er, les verbes en –ir ne finissant pas en –issant au participe présent, tous les temps, tous les modes.

Les verbes du troisième groupe, tous les temps, tous les modes.

Les autres verbes (irréguliers) au programme de français du ministère de l'Éducation du Québec, tous les temps, tous les modes.

Méthodologie :

1. Grammaire – exposé et exemples.

2. Consignes de l’exercice.

3. Dépannage (aide ponctuelle sur la question en cours et retour à la grammaire).

4. Corrigé.

Chaque exercice regroupe une vingtaine de verbes à conjuguer selon le contexte temporel de la phrase. Une aide ponctuelle sous forme de rubrique de dépannage correspond à chacune des questions de l'exercice.

Syntaxe

Série d’exercices de simplification de phrases (retraits), d’enrichissement de phrases (ajouts), de transformation (substitution de mots, de groupes de mots ou de propositions), de modification (nouveaux accords dictés par un changement de genre ou de nombre apporté par la substitution).

Table des matières

Le verbe et son sujet

Page

6

Les types de phrase

Page

16

Le présent de l'indicatif, verbe avoir

Page

22

Le présent de l'indicatif, verbe être

Page

27

Le présent de l'indicatif, verbe aller et venir

Page

32

Le présent de l'indicatif, verbes en –er

Page

37

Le présent de l'indicatif, verbe en –ir et –issant

Page

42

Le présent de l'indicatif, verbes particuliers en –er et –ir

Page

47

Le présent de l'indicatif, verbe irréguliers en –ir

Page

51

Le présent de l'indicatif, verbe irréguliers en

–oir

Page

57

Le présent de l'indicatif, les autres verbes

Page

63

L'imparfait de l'indicatif

Page

69

Le passé composé de l'indicatif, partie 1

Page

76

Le passé composé de l'indicatif, partie 2

Page

82

Le futur simple de l'indicatif

Page

89

Le futur proche de l'indicatif

Page

97

Le futur proche dans le passé

Page

102

Le passé simple de l'indicatif

Page

108

Imparfait ou passé composé ?

Page

114

Imparfait, passé simple ou passé composé ?

Page

117

Le plus-que-parfait de l'indicatif

Page

123

Le futur antérieur de l'indicatif

Page

131

Le passé antérieur de l'indicatif

Page

139

Le passé surcomposé

Page

149

L'impératif : auxiliaires et verbes en –er et –ir

Page

157

L'impératif : verbes irréguliers en –er et –ir

Page

164

L'impératif : 3 e groupe et verbes irréguliers

Page

171

Le présent du conditionnel

Page

179

Le passé du conditionnel

Page

186

L'art de conjuguer

Concordance des modes et des temps avec SI

 

Page

193

Le présent du subjonctif, verbe avoir

 

Page

202

Le présent du subjonctif, verbe être

Page

208

Le présent du subjonctif, verbe aller

Page

214

Le présent du subjonctif, verbe venir

Page

220

Le présent du subjonctif, verbe faire

Page

226

Le présent du subjonctif, autres verbes

Page

232

Le passé du subjonctif

 

Page

237

L'imparfait et le plus-que-parfait du subjonctif

 

Page

244

Le participe présent et l'adjectif verbal

 

Page

252

Le participe passé

 

Page

260

L'emploi du participe passé

 

Page

266

L'accord du participe passé

Page

276

La voix passive

 

Page

282

Les logiciels educ-en-ligne © : Répartition par niveau (primaire et secondaire), progression et fonctionnement

Page

289

Chaque

unité

se

retrouve

en

logiciel

interactif

educ-en-ligne ©

(avec

autocorrection).

Table des matières

L'art de conjuguer

Table des matières

L'art de conjuguer

LE VERBE ET SON SUJET

L'art de conjuguer LE VERBE ET SON SUJET 1. L'ACCORD DU VERBE AVEC SON SUJET Un

1. L'ACCORD DU VERBE AVEC SON SUJET

Un verbe s'écrit à la personne (1re, 2e ou 3e) du sujet et s'accorde en genre (masculin ou féminin) et en nombre (singulier ou pluriel) avec lui :

JE SUIS, TU ES, IL (ELLE, ON) EST, NOUS SOMMES, VOUS ÊTES, ILS (ELLES) SONT.

Je dois donc identifier le sujet avant d'écrire le verbe.

En français, le genre masculin sert à la fois à désigner un sujet masculin et, quand on a un masculin et un féminin, le genre mixte (ou neutre). Le genre féminin est exclusivement réservé à la description du féminin.

Si Toi = féminin, Moi = masculin, alors toi et moi = NOUS (masculin pluriel)
Si Toi = féminin, Moi = masculin, alors toi et moi = NOUS (masculin
pluriel) : NOUS SOMMES CONTENTS.
Si Marie et toi (féminin) = VOUS (féminin pluriel), VOUS ÊTES CONTENTES ;
Marie et Hélène = ELLES (féminin pluriel), ELLES SONT CONTENTES ;
Marie et Pierre = ILS (masculin pluriel), ILS SONT CONTENTS ;
Les
filles
et
moi
(masculin)
=
NOUS
(masculin
pluriel),
NOUS
SOMMES
CONTENTS.

L'adjectif ou le participe passé qui accompagne le verbe être décrit le sujet et porte son genre et son nombre :

L'art de conjuguer

2. LES VERBES QUI DÉCRIVENT LE SUJET

Les verbes suivants, parmi d'autres moins connus, entrent dans cette catégorie :

être, sembler, paraître, apparaître, avoir l'air, passer pour, devenir, se faire, se rendre, rester, demeurer, s'affirmer (comme), se montrer, se révéler. se sentir, s'avérer, tomber (malade), etc. :

MARIE a l'air HEUREUSE ; ELLE ET SA MÈRE se sentent PRIVILÉGIÉES. PAUL ET TOI vous affirmez HABILES tandis que LUCIE se montre MALADROITE.

3. LES MOTS ÉCRANS

Souvent, un ou plusieurs mots se glissent entre le sujet et le verbe. Je dois alors être sûr de ne pas confondre le sujet et un mot écran, et garder l'accord entre le verbe et son sujet :

C'EST TOI QUI TRAVAILLES LE PLUS (toi, 2e personne du singulier est le sujet réel de TRAVAILLES, QUI n'en est que le reflet).

C'EST TOI ET MOI, TOUJOURS LES MÊMES, QUI TRAVAILLONS À CE PROJET (1re personne, masculin pluriel).

MARIE, TOI QUI, ENTRE TOUTES, ES SI GENTILLE, QUI CHANTES SI BIEN, RÉPONDS-MOI ! (2e personne, féminin singulier).

TOUTES, ES SI GENTILLE, QUI CHANTES SI BIEN, RÉPONDS-MOI ! (2e personne, féminin singulier). Le verbe

EXERCICE

L'art de conjuguer

J'écris la phrase ci-dessous et conjugue les verbes entre parenthèses ( ) en faisant l'accord avec le sujet. Je respecte la ponctuation et les majuscules, comme dans Marie dit qu'elle vient mais en es-tu sûr ?

1. Je (garder) tous mes papiers dans la pièce qui (se trouver) à gauche.

2. Tu (ne pas voir) que je [féminin] (être occupé) ?

3. On (respecter) les règlements que la ville (avoir) affichés.

4. Nous (ne rien jeter) de ce que Pierre et toi (fabriquer).

5. Vous (ne plus visiter) la dame qui (habite) en haut ?

6. Ils (avoir) faim mais vous (ne pas leur donner) à manger.

7. Toi et moi (aimer) ce qui (être) beau.

8. Paul et toi (préférer) ce qui (se lire) facilement.

9. Les amis et moi (marcher) dans la rue où tu (habiter).

10. Les garçons et toi (choisir) tout ce qui vous (intéresser).

11. Paul et Virginie (être) amoureux et on les (envier).

12. Pierre et Paul (chanter) ce qu'on (aimer) entendre.

13. Marie et Hélène (travailler) à réaliser ce qui t' (attirer).

L'art de conjuguer

14. Les filles et moi (se lever) dès que le directeur (entrer).

15. Toi [féminin] et moi [masculin] (être heureux) quand tu (venir).

16. Elle et toi [féminin] (être content) quand Pierre et elle (chanter).

17. Toi qui (rire) et (se moquer) de nous, fais attention !

18. C'est Pierre et elle qui, dès l'aube, (courir) et (sauter) dans le parc.

19. C'est toi et moi qui (aller) vers les amis qui nous (recevoir).

20. Ce n'est que Pierre et Marie qui (arriver) et qui (sonner) à la porte.

(recevoir). 20. Ce n'est que Pierre et Marie qui (arriver) et qui (sonner) à la porte.

L'art de conjuguer

L'art de conjuguer AIDE 1. Je : 1re personne du singulier. Gard/er : -e, -es, -e,

AIDE

1.

Je : 1re personne du singulier. Gard/er : -e, -es, -e, -ons, -ez, -ent.

la pièce qui : 3e personne du singulier. Se trouv/er : -e, -es, -e, -ons, -ez, -ent.

2.

Tu, 2e personne du singulier. Ne pas vo/ir : -is, -is, -it, -yons, -yez, -ient.

Négation : NE + verbe + PAS.

je : 1re personne du féminin singulier. Être : suis, es, est, sommes, êtes, sont.

L'adjectif s'accorde avec le pronom je, féminin singulier.

3.

On : 3e personne du singulier. Respect/er : -e, -es, -e, -ons, -ez, -ent.

la ville : 3e personne du singulier. Avoir : ai, as, a, avons, avez, ont.

4.

Nous : 1re personne du pluriel. Ne rien jet/er : -te, -tes, -te, -ons, -ez, -tent.

Négation : NE + verbe + RIEN.

Pierre et toi : 2e personne du pluriel. Fabriqu/er : -e, -es, -e, -ons, -ez, -ent.

5.

Vous : 2e personne du pluriel. Ne plus visit/er : -e, -es, -e, -ons, -ez, -ent.

la dame qui : 3e personne du singulier. Habit/er : -e, -es, -e, -ons, -ez, -ent.

6.

Ils : 3e personne du pluriel. Avoir : Avoir : ai, as, a, avons, avez, ont.

vous : 2e personne du pluriel. Ne pas donner : -e, -es, -e, -ons, -ez, -ent.

Négation : NE + pronom leur + verbe + PAS.

7.

Toi et moi : 1re personne du pluriel. Aim/er : -e, -es, -e, -ons, -ez, -ent.

ce qui : 3e personne du singulier. Être : suis, es, est, sommes, êtes, sont.

8.

Paul et toi : 2e personne du pluriel. Préfér/er : -e, -es, -e, -ons, -ez, -ent.

ce qui : 3e personne du singulier. Se lire : me -s, te -s, se -t, nous -sons, vous -sez, se -sent.

9.

Les amis et moi : 1re personne du pluriel. March/er : -e, -es, -e, -ons, -ez, -ent.

tu : 2e personne du singulier. Habiter : -e, -es, -e, -ons, -ez, -ent.

L'art de conjuguer

10. Les garçons et toi : 2e personne du pluriel. Choisi/r : -s, -s, -t, -ssons, -ssez, ssent.

tout ce qui : 3e personne du singulier. intéress/er : -e, -es, -e, -ons, -ez, -ent.

11. Paul et Virginie : 3e personne du masculin pluriel. Être : suis, es, est, sommes, êtes, sont.

-

amoureux : l'adjectif prend le genre et le nombre du sujet.

on : 3e personne du singulier. Envi/er : -e, -es, -e, -ons, -ez, -ent.

12. Pierre et Paul : 3e personne du pluriel. Chant/er : -e, -es, -e, -ons, -ez, -ent.

on : 3e personne du singulier. Aimer : -e, -es, -e, -ons, -ez, -ent.

13. Marie et Hélène : 3e personne du pluriel. Travaill/er : -e, -es, -e, -ons, -ez, ent. + newline +

-

ce qui : 3e personne du singulier. Attir/er : -e, -es, -e, -ons, -ez, -ent.

14. Les filles et moi : 1re personne du pluriel. Se lev/er : me -e, te -es, se -e, nous -ons, vous -ez, se -ent.

le directeur : 3e personne du singulier. Entr/er : -e, -es, -e, -ons, -ez, -ent.

15. Toi et moi : 1re personne du masculin pluriel. Être : suis, es, est, sommes, êtes, sont.

L'adjectif s'accorde avec le sujet toi et moi, masculin pluriel.

tu : 2e personne du singulier. V/enir : -iens, -iens, -ient, -enons, -enez, -iennent.

16. Elle et toi [féminin] : 2e personne du féminin pluriel. Être : suis, es, est, sommes, êtes, sont.

L'adjectif s'accorde avec le sujet Elle et toi, féminin pluriel.

Pierre et elle : 3e personne du pluriel. Chant/er : -e, -es, -e, -ons, -ez, -ent.

17. Toi qui : 2e personne du singulier. Ri/re : -s. -s, -t, -ons, -ez, -ent.

se moqu/er : me -e, te -es, se -e, nous -ons, vous -ez, se -ent. Le sujet est Toi qui, 2e personne du singulier.

18. Pierre et elle qui : 3e personne du pluriel. Cour/ir : -s, -s, -t, -ons, -ez, -ent.

sauter : -e, -es, -e, -ons, -ez, -ent. Le sujet est Pierre et elle qui, 3e personne du pluriel.

L'art de conjuguer

19. toi et moi qui : 1re personne du pluriel. Aller : vais, vas, va, allons, allez, vont.

les amis qui : 3e personne du pluriel. Re/cevoir : -çois, -çois, -çoit, -cevons, -cevez, -çoivent.

20. Pierre et Marie qui : 3e personne du pluriel. Arriv/er : -e, -es, -e, -ons, -ez, -ent.

qui, pronom relatif à Pierre et Marie, 3e personne du pluriel. Sonn/er : -e, -es, -e, -ons, -ez, -ent.

L'art de conjuguer

LES TYPES DE PHRASE

L'art de conjuguer LES TYPES DE PHRASE 1. LA PHRASE DÉCLARATIVE AFFIRMATIVE   Si je déclare

1.

LA PHRASE DÉCLARATIVE AFFIRMATIVE

 

Si

je

déclare

quelque

chose

qui

est

ou

qui

se

passe,

j'utilise

une

phrase

déclarative :

Paul est là. Il a faim. Il mange avec sa soeur. Il dit : Oui. Il répond que non.

Ces phrases (Oui, c'est ainsi, il a ceci, il fait cela) sont appelées PHRASES DÉCLARATIVES, de forme AFFIRMATIVE.

2. LA PHRASE DÉCLARATIVE NÉGATIVE

Si je déclare quelque chose qui n'est pas ou qui ne se passe pas, j'utilise aussi une phrase déclarative :

Paul n'est pas là. Il n'a pas faim. Il ne mange pas avec sa soeur. Il ne dit plus :

Oui. Il ne répond pas que non.

Ces phrases (Non, ce n'est pas ainsi, il n'a pas ceci, il ne fait pas cela) sont appelées PHRASES DÉCLARATIVES, de forme NÉGATIVE.

3. LA PHRASE INTERROGATIVE

Si je pose une question sur quelque chose qui est ou sur ce qui se passe, j'utilise une phrase interrogative :

Paul est-il là ? N'a-t-il pas faim ? Est-ce qu'il mange avec sa soeur ? Quand arrivera-t-il ?

Ces questions se forment en inversant le pronom sujet et le verbe ou en commençant la phrase par Est-ce que.

Je remarque l'ajout de -t- après une voyelle :

L'art de conjuguer

4. LA PHRASE EXCLAMATIVE

Si je m'exclame à propos de quelque chose qui est ou qui se passe, ou donne un ordre, j'utilise une phrase exclamative :

Voilà Paul, enfin ! Qu'il a faim ! Mange ! Quel bel appétit ! C'est interdit de copier !

Ces exclamations se terminent avec un point d'exclamation ! et commencent souvent par des mots comme que, quel, comme, etc., mais peuvent ressembler à de simples phrases déclaratives affirmatives ou négatives :

Il vient ! Il ne parle pas !

à de simples phrases déclaratives affirmatives ou négatives : Il vient ! Il ne parle pas

L'art de conjuguer

EXERCICE

Je forme une phrase avec les mots ou groupes de mots ci-dessous. Je tiens compte de la ponctuation et des majuscules pour former ma phrase.

1. les pommiers sont // brille, // les oiseaux sont // Le soleil // en fleurs, //

de retour.

2. chaude // journée de printemps, // Quelle merveilleuse // et ensoleillée !

// de printemps,

3. les deux enfants prennent // Après leur douche, // avec leurs parents. // le

petit-déjeuner //

4. et des fraises ! // Que c'est bon, // avec du miel // les muffins

5. à l'école. // pas // ne // C'est samedi, // et les enfants // vont

6. huit heures, // à partir. // Mais à // Paul se prépare //

7. surpris // Son père //et il lui demande : // est

8. aujourd'hui, // alors pourquoi // Il n'y a pas d'école, // sors-tu ?

9. qu'il a // Lafontaine. // une partie de soccer // Paul répond // au parc

10. et lui // se tourne // Maman // vers sa fille // demande :

11. tu vas faire // Et toi, // de cette belle journée ? // qu'est-ce que

L'art de conjuguer

12. envie d'aller // avec Paul // Je n'ai pas // au parc // et ses amis.

13. Valérie // de vêtements. // les boutiques // allons regarder // et moi

14. Maman // d'accord : // Mais // du tout // n'est pas

15. trop beau // Il fait beaucoup // dans un magasin ! // pour aller s'enfermer

16. les magasins // De toute façon, // 10 heures. // n'ouvrent pas avant

17. en attendant ? // n'irais-tu pas // Pourquoi // promener le chien

18. qui // la tête // frétille de la queue. // qui n'est pas sourd et // Marie

caresse // de son ami poilu

19. son amie Valérie // Ne va-t-elle pas aussi // à l'accompagner ? // inviter

20. allons chercher // beau Max, // notre petite voisine! // Allez, viens, mon

? // inviter 20. allons chercher // beau Max, // notre petite voisine! // Allez, viens,

L'art de conjuguer

L'art de conjuguer AIDE 1. LA PHRASE DÉCLARATIVE AFFIRMATIVE Si je déclare quelque chose qui est

AIDE

1. LA PHRASE DÉCLARATIVE AFFIRMATIVE Si je déclare quelque chose qui est ou qui se passe, j'utilise une phrase déclarative :

Paul est là. Il a faim. Il mange avec sa soeur. Il dit : Oui. Il répond que non.

Ces phrases (Oui, c'est ainsi, il a ceci, il fait cela) sont appelées PHRASES DÉCLARATIVES, de forme AFFIRMATIVE.

2. LA PHRASE EXCLAMATIVE

Si je m'exclame à propos de quelque chose qui est ou qui se passe, j'utilise une phrase exclamative :

Voilà Paul, enfin ! Qu'il a faim ! Quel bel appétit ! C'est interdit de copier !

Ces exclamations se terminent avec un point d'exclamation ! et commencent souvent par des mots comme que, quel, comme, etc., mais peuvent ressembler à de simples phrases déclaratives affirmatives ou négatives : Il vient ! Ne parle pas !

3. LA PHRASE DÉCLARATIVE AFFIRMATIVE

Si je déclare quelque chose qui est ou qui se passe, j'utilise une phrase déclarative :

Paul est là. Il a faim. Il mange avec sa soeur. Il dit : Oui. Il répond que non.

Ces phrases (Oui, c'est ainsi, il a ceci, il fait cela) sont appelées PHRASES DÉCLARATIVES, de forme AFFIRMATIVE.

4. LA PHRASE EXCLAMATIVE

Si je m'exclame à propos de quelque chose qui est ou qui se passe, ou donne un ordre, j'utilise une phrase exclamative :

Voilà Paul, enfin ! Qu'il a faim ! Mange ! Quel bel appétit ! C'est interdit de copier !

Ces exclamations se terminent avec un point d'exclamation ! et commencent souvent par des mots comme que, quel, comme, etc., mais peuvent ressembler à de simples phrases déclaratives affirmatives ou négatives : Il vient ! Il ne parle pas !

L'art de conjuguer

5. LA PHRASE DÉCLARATIVE NÉGATIVE

Si je déclare quelque chose qui n'est pas ou qui ne se passe pas, j'utilise aussi une phrase déclarative :

Paul n'est pas là. Il n'a pas faim. Il ne mange pas avec sa soeur. Il ne dit plus :

Oui. Il ne répond pas que non.

Ces phrases (Non, ce n'est pas ainsi, il n'a pas ceci, il ne fait pas cela) sont appelées PHRASES DÉCLARATIVES, de forme NÉGATIVE.

6. PHRASE DÉCLARATIVE AFFIRMATIVE

Si je déclare quelque chose qui est ou qui se passe, j'utilise une phrase déclarative :

Paul est là. Il a faim. Il mange avec sa soeur. Il dit : Oui. Il répond que non.

Ces phrases (Oui, c'est ainsi, il a ceci, il fait cela) sont appelées PHRASES DÉCLARATIVES, de forme AFFIRMATIVE.

7. LA PHRASE DÉCLARATIVE AFFIRMATIVE

Si je déclare quelque chose qui est ou qui se passe, j'utilise une phrase déclarative :

Paul est là. Il a faim. Il mange avec sa soeur. Il dit : Oui . Il répond que non.

Ces phrases (Oui, c'est ainsi, il a ceci, il fait cela) sont appelées PHRASES DÉCLARATIVES, de forme AFFIRMATIVE.

8. LA PHRASE INTERROGATIVE

Si je pose une question sur quelque chose qui est ou sur ce qui se passe, j'utilise une phrase interrogative :

Paul est-il là ? N'a-t-il pas faim ? Est-ce qu'il mange avec sa soeur ? Quand arrivera-t-il ?

Ces questions se forment en inversant le pronom sujet et le verbe ou en commençant la phrase par Est-ce que.

Je remarque l'ajout de -t- après une voyelle : Arrivera-t-il ? Mange-t-il ?

9. LA PHRASE DÉCLARATIVE AFFIRMATIVE

Si je déclare quelque chose qui est ou qui se passe, j'utilise une phrase déclarative :

Paul est là. Il a faim. Il mange avec sa soeur. Il dit : Oui. Il répond que non.

Ces phrases (Oui, c'est ainsi, il a ceci, il fait cela) sont appelées PHRASES DÉCLARATIVES, de forme AFFIRMATIVE.

L'art de conjuguer

10. LA PHRASE DÉCLARATIVE AFFIRMATIVE

Si je déclare quelque chose qui est ou qui se passe, j'utilise une phrase déclarative :

Paul est là. Il a faim. Il mange avec sa soeur. Il dit : Oui. Il répond que non.

Ces phrases (Oui, c'est ainsi, il a ceci, il fait cela) sont appelées PHRASES DÉCLARATIVES, de forme AFFIRMATIVE.

11. LA PHRASE INTERROGATIVE

Si je pose une question sur quelque chose qui est ou sur ce qui se passe, j'utilise une phrase interrogative :

Paul est-il là ? N'a-t-il pas faim ? Est-ce qu'il mange avec sa soeur ? Quand arrivera-t-il ?

Ces questions se forment en inversant le pronom sujet et le verbe ou en commençant la phrase par Est-ce que.

Je remarque l'ajout de -t- après une voyelle : Arrivera-t-il ? Mange-t-il ?

12. PHRASE DÉCLARATIVE NÉGATIVE

Si je déclare quelque chose qui n'est pas ou qui ne se passe pas, j'utilise aussi une phrase déclarative :

Paul n'est pas là. Il n'a pas faim. Il ne mange pas avec sa soeur. Il ne dit plus :

Oui. Il ne répond pas que non.

Ces phrases (Non, ce n'est pas ainsi, il n'a pas ceci, il ne fait pas cela) sont appelées PHRASES DÉCLARATIVES, de forme NÉGATIVE.

13. LA PHRASE DÉCLARATIVE AFFIRMATIVE

Si je déclare quelque chose qui est ou qui se passe, j'utilise une phrase déclarative :

Paul est là. Il a faim. Il mange avec sa soeur. Il dit : Oui. Il répond que non.

Ces phrases (Oui, c'est ainsi, il a ceci, il fait cela) sont appelées PHRASES DÉCLARATIVES, de forme AFFIRMATIVE.

14. PHRASE DÉCLARATIVE NÉGATIVE

Si je déclare quelque chose qui n'est pas ou qui ne se passe pas, j'utilise aussi une phrase déclarative :

Paul n'est pas là. Il n'a pas faim. Il ne mange pas avec sa soeur. Il ne dit plus :

Oui. Il ne répond pas que non.

Ces phrases (Non, ce n'est pas ainsi, il n'a pas ceci, il ne fait pas cela) sont appelées PHRASES DÉCLARATIVES, de forme NÉGATIVE.

L'art de conjuguer

15. PHRASE EXCLAMATIVE

Si je m'exclame à propos de quelque chose qui est ou qui se passe, ou donne un ordre, j'utilise une phrase exclamative :

Voilà Paul, enfin ! Qu'il a faim ! Mange ! Quel bel appétit ! C'est interdit de copier !

Ces exclamations se terminent avec un point d'exclamation ! et commencent souvent par des mots comme que, quel, comme, etc., mais peuvent ressembler à de simples phrases déclaratives affirmatives ou négatives : Il vient ! Il ne parle pas !

16. LA PHRASE DÉCLARATIVE NÉGATIVE

Si je déclare quelque chose qui n'est pas ou qui ne se passe pas, j'utilise aussi une phrase déclarative :

Paul n'est pas là. Il n'a pas faim. Il ne mange pas avec sa soeur. Il ne dit plus :

Oui. Il ne répond pas que non.

Ces phrases (Non, ce n'est pas ainsi, il n'a pas ceci, il ne fait pas cela) sont appelées PHRASES DÉCLARATIVES, de forme NÉGATIVE.

17. LA PHRASE INTERROGATIVE

Si je pose une question sur quelque chose qui est ou sur ce qui se passe, j'utilise une phrase interrogative :

Paul est-il là ? N'a-t-il pas faim ? Est-ce qu'il mange avec sa soeur ? Quand arrivera-t-il ?

Ces questions se forment en inversant le pronom sujet et le verbe ou en commençant la phrase par Est-ce que.

Je remarque l'ajout de -t- après une voyelle : Arrivera-t-il ? Mange-t-il ?

18. PHRASE DÉCLARATIVE AFFIRMATIVE

Si je déclare quelque chose qui est ou qui se passe, j'utilise une phrase déclarative :

Paul est là. Il a faim. Il mange avec sa soeur. Il dit : Oui. Il répond que non.

Ces phrases (Oui, c'est ainsi, il a ceci, il fait cela) sont appelées PHRASES DÉCLARATIVES, de forme AFFIRMATIVE.

L'art de conjuguer

19. LA PHRASE INTERROGATIVE

Si je pose une question sur quelque chose qui est ou sur ce qui se passe, j'utilise une phrase interrogative :

Paul est-il là ? N'a-t-il pas faim ? Est-ce qu'il mange avec sa soeur ? Quand arrivera-t-il ?

Ces questions se forment en inversant le pronom sujet et le verbe ou en commençant la phrase par Est-ce que.

Je remarque l'ajout de -t- après une voyelle : Arrivera-t-il ? Mange-t-il ?

20. PHRASE EXCLAMATIVE

Si je m'exclame à propos de quelque chose qui est ou qui se passe, ou donne un ordre, j'utilise une phrase exclamative :

Voilà Paul, enfin ! Qu'il a faim ! Mange ! Quel bel appétit ! C'est interdit de copier !

Ces exclamations se terminent avec un point d'exclamation ! et commencent souvent par des mots comme que, quel, comme, etc., mais peuvent ressembler à de simples phrases déclaratives affirmatives ou négatives : Il vient ! Il ne parle pas !

L'art de conjuguer

LE PRÉSENT DE L'INDICATIF – VERBE AVOIR

de conjuguer LE PRÉSENT DE L'INDICATIF – VERBE AVOIR L'INDICATIF indique, décrit, relate une action ou

L'INDICATIF indique, décrit, relate une action ou une situation en cours, passée ou future.

L'indicatif PRÉSENT indique que le fait a lieu en ce moment :

J'AI TRÈS FAIM (en ce moment)

MON AMI A FROID.

Dans un sens plus large, le présent indique aussi :

1. Une habitude :

J'AI DEUX KILOMÈTRES À FAIRE POUR ALLER À L'ÉCOLE (tous les jours).

J'AI SIX HEURES DE COURS (mon horaire quotidien).

2. Un fait généralement vrai hier, aujourd'hui ou demain :

A BEAU MENTIR QUI VIENT DE LOIN.

L'ARGENT N'A PAS D'ODEUR.

3. Un passé récent ou un futur proche :

À PEINE RENTRÉ, J'AI À NOUVEAU SA VISITE.

DEMAIN, J'AI UN EXAMEN D'ANGLAIS.

4. Un futur qui résulte directement d'un autre fait :

UN GESTE DE TROP, J'AI UN BLÂME !

5. Un passé qu'on présente comme en train de se produire :

NOUS L'AVONS ALORS À NOS TROUSSES.

6. Un futur avec SI :

L'art de conjuguer

INDICATIF PRÉSENT - LE VERBE AVOIR

J'ai, je n'ai pas, ai-je ? est-ce que j'ai ? n'ai-je pas ? est-ce que je n'ai pas ?

Tu as, tu n'as pas, as-tu ? est-ce que tu as ? n'as-tu pas ? est-ce que tu n'as pas ?

Il (elle, on) a, il (elle, on) n'a pas, a-t-il (elle, on) ? est-ce qu'il (elle, on) a ? n'a-t-il (elle, on) pas ?

On remarque ici le -t- rajouté :

ferme-t-il ? marche-t-il ? est-ce qu'il (elle, on) n'a pas ?

Nous avons, nous n'avons pas, avons-nous ? est-ce que nous avons ? n'avons- nous pas ? est-ce que nous n'avons pas ?

Vous avez, vous n'avez pas, avez-vous ? est-ce que vous avez ? n'avez-vous pas ? est-ce que vous n'avez pas ?

Ils (elles) ont, ils (elles) n'ont pas, ont-ils (elles) ? est-ce qu'ils (elles) ont ? n'ont-ils (elles) pas ? est-ce qu'ils (elles) n'ont pas ?

ATTENTION ! NÉGATION AVEC DE :

J'AI UN CHIEN ---- JE N'AI PAS DE CHIEN.

MARIE ET MOI AVONS DE LA CHANCE AUJOURD'HUI --- NI MARIE NI MOI N'AVONS DE CHANCE AUJOURD'HUI.

AUJOURD'HUI --- NI MARIE NI MOI N'AVONS DE CHANCE AUJOURD'HUI. Le présent de l'indicatif – avoir

L'art de conjuguer

EXERCICE

J'introduis le sujet proposé dans la phrase (AVOIR) FAIM. J'écris la phrase avec le verbe AVOIR conjugué à l'indicatif présent. Je respecte la ponctuation et les majuscules, comme dans Pierre a mal aux dents.

1. Paul.

2. Marie.

3. Je.

4. Paul et moi.

5. Tu.

6. Marie et toi.

7. Paul et Marie.

8. Marie et Hélène.

9. Marie et moi.

10. On.

11. Je/ ne jamais.

12. Tu/ ne plus.

13. Toi et moi/ ne pas.

14. Marie/ ne jamais.

L'art de conjuguer

15. Hélène et Marie/ ne plus.

16. Marie et toi/ pas.

17. Toi et moi, / -nous ?

18. Marie/ Est-ce que/ ne pas ?

19. Tu/ Est-ce que/ ne plus ?

20. Marie et Hélène/ Est-ce que/ ne jamais ?

19. Tu/ Est-ce que/ ne plus ? 20. Marie et Hélène/ Est-ce que/ ne jamais ?

L'art de conjuguer

L'art de conjuguer AIDE 1. Paul. 3e personne du singulier (voir grammaire). 2. Marie. 3e personne

AIDE

1. Paul. 3e personne du singulier (voir grammaire).

2. Marie. 3e personne du singulier (voir grammaire).

3. Je. 1re personne du singulier (voir grammaire).

4. Paul et moi = 1re personne du pluriel (nous).

5. Tu. 2e personne du singulier (voir grammaire).

6. Marie et toi = 2e personne du pluriel (vous).

7. Paul et Marie = 3e personne du pluriel (ils).

8. Marie et Hélène = 3e personne du pluriel (elles).

9. Marie et moi = 1re personne du pluriel (nous).

10. On. 3e personne du singulier (voir grammaire).

11. Je/ ne jamais. 1re personne du singulier, négative.

12. Tu/ ne plus. 2e personne du singulier, négative.

13. Toi et moi/ ne pas = 1re personne du pluriel (nous), négative.

14. Marie/ ne jamais. 3e personne du singulier, négative.

15. Hélène et Marie/ ne plus = 3e personne du pluriel, négative.

16. Marie et toi/ pas = 2e personne du pluriel, négative.

17. Toi et moi, / -nous ? = 1re personne du pluriel (nous), interrogative négative.

18. Est-ce que Marie n' (avoir) pas ? 3e personne du singulier, interrogative négative.

19. Est-ce que tu n' (avoir) plus ? 2e personne du singulier, interrogative négative.

20. Est-ce que Marie et Hélène n' (avoir) jamais ? = 3e personne du pluriel, interrogative négative.

L'art de conjuguer

LE PRÉSENT DE L'INDICATIF – VERBE ÊTRE

de conjuguer LE PRÉSENT DE L'INDICATIF – VERBE ÊTRE Le verbe ÊTRE s'utilise pour exprimer une

Le verbe ÊTRE s'utilise pour exprimer une identité ou un état :

Je suis Paul. Je suis un étudiant. Je suis content.

Il sert à introduire un attribut du sujet (attribut = le mot – ou le groupe de mots – qui décrit le sujet, comme Paul, étudiant et content décrivent le sujet JE).

1. LE VERBE ÊTRE À L'INDICATIF PRÉSENT

JE : Je suis, je ne suis pas, suis-je ? est-ce que je suis ? ne suis-je pas ? est-ce que je ne suis pas ?

TU : Tu es, tu n'es pas, es-tu ? est-ce que tu es ? n'es-tu pas ? est-ce que tu n'es pas ?

IL / ELLE / ON : Il (elle, on) est, il (elle, on) n'est pas, est-il (elle, on) ? est-ce qu'il (elle, on) est ? n'est-il (elle, on) pas ? est-ce qu'il (elle, on) n'est pas ?

NOUS : Nous sommes, nous ne sommes pas, sommes-nous ? est-ce que nous sommes ? ne sommes-nous pas ? est-ce que nous ne sommes pas ?

VOUS : Vous êtes, vous n'êtes pas, êtes-vous ? est-ce que vous êtes ? n'êtes-vous pas ? est-ce que vous n'êtes pas ?

ILS / ELLES : Ils (elles) sont, ils (elles) ne sont pas, sont-ils (elles) ? est-ce qu'ils (elles) sont ? ne sont-ils (elles) pas ? est-ce qu'ils (elles) ne sont pas ?

L'art de conjuguer

2. L'ADJECTIF OU LE PARTICIPE PASSÉ QUI ACCOMPAGNE LE VERBE ÊTRE S'ACCORDE AVEC LE SUJET :

JE (féminin) SUIS ASSISE.

PIERRE ET PAUL SONT FATIGUÉS.

ATTENTION :

Avec un double sujet masculin féminin, on ne fait pas l'accord avec le féminin :

PAUL ET VIRGINIE SONT AMOUREUX. PAS ?

LUI ET ELLE, NE LE SONT-ILS

: PAUL ET VIRGINIE SONT AMOUREUX. PAS ? LUI ET ELLE, NE LE SONT-ILS Le présent

EXERCICE

L'art de conjuguer

J'introduis le sujet proposé dans la phrase (ÊTRE) CONTENT. J'écris la phrase avec le verbe ÊTRE conjugué à l'indicatif présent. Je respecte la ponctuation et les majuscules, comme dans Pierre est mon copain.

1. Nous (masculin).

2. Tu (féminin).

3. Vous (masculin).

4. Paul.

5. Je (féminin).

6. Paul et Hélène.

7. vous (masculin) je (féminin).

8. elle tu (masculin).

9. je (féminin)/ Est-ce que ?

10. Tu (masculin)/ ne plus.

11. Qui/ ne jamais ?

12. Paul et Virginie ?

13. Toi (masculin) et moi (féminin), / -nous ? (attention à la virgule)

14. ils/ Ne pas ?

L'art de conjuguer

15. elle/ Est-ce que/ ne jamais ?

16. Ni toi (féminin) ni moi (féminin).

17. Paul, Marie et toi (féminin)/ ne plus.

18. je (féminin)/ Ne pas ?

19. tu (masculin)/ Ne jamais ?

20. les amis/ Est-ce que/ ne pas ?

Ne pas ? 19. tu (masculin)/ Ne jamais ? 20. les amis/ Est-ce que/ ne pas

L'art de conjuguer

L'art de conjuguer AIDE Je suis heureux, heureuse. Tu es heureux, heureuse. Il est heureux, elle

AIDE

Je suis heureux, heureuse. Tu es heureux, heureuse. Il est heureux, elle est heureuse. Nous sommes heureux, heureuses. Vous êtes heureux, heureuses. Ils sont heureux, elles sont heureuses.

Pierre est mon copain, c'est vrai, n'est-ce pas ? Marie et Hélène ne sont pas de bonnes amies. Le sont-elles ? Elle et lui, sont-ils heureux ? Ne le sont-ils pas ? Est-ce qu'ils ne le sont pas ?

L'art de conjuguer

LE PRÉSENT DE L'INDICATIF – VERBES ALLER ET VENIR

LE PRÉSENT DE L'INDICATIF – VERBES ALLER ET VENIR 1. LE VERBE ALLER JE : Je

1. LE VERBE ALLER

JE : Je vais, je ne vais pas, vais-je ? est-ce que je vais ? ne vais-je pas ? est-ce que je ne vais pas ?

TU : Tu vas, tu ne vas pas, vas-tu ? est-ce que tu vas ? ne vas-tu pas ? est-ce que tu ne vas pas ?

IL / ELLE / ON : Il (elle, on) va, il (elle, on) ne va pas, va-t-il (elle, on) ? est-ce qu'il (elle, on) va ? ne va-t-il (elle, on) pas ? est-ce qu'il (elle, on) ne va pas ?

NOUS : Nous allons, nous n'allons pas, allons-nous ? est-ce que nous allons ? n'allons-nous pas ? est-ce que nous n'allons pas ?

VOUS : Vous allez, vous n'allez pas, allez-vous ? est-ce que vous allez ? n'allez- vous pas ? est-ce que vous n'allez pas ?

ILS / ELLES : Ils (elles) vont, ils (elles) ne vont pas, vont-ils (elles) ? est-ce qu'ils (elles) vont ? ne vont-ils (elles) pas ? est-ce qu'ils (elles) ne vont pas ?

2. LE VERBE ALLER SUIVI D'UN AUTRE VERBE

Les verbes qui suivent ALLER sont des infinitifs. Ils indiquent une action ou un état à venir bientôt :

JE VAIS MANGER, TU VAS PARTIR, IL VA PLEUVOIR, ELLE VA ARRIVER, ON VA PARLER, NOUS ALLONS RENTRER, VOUS ALLEZ RÉUSSIR, ILS VONT TOMBER, ELLES VONT CHANTER.

3. LE VERBE VENIR

L'art de conjuguer

JE : Je viens, je ne viens pas, est-ce que je viens ? (on n'utilise pas Viens-je ?), est- ce que je ne viens pas ?

TU : Tu viens, tu ne viens pas, viens-tu ? est-ce que tu viens ? ne viens-tu pas ? est-ce que tu ne viens pas ?

IL / ELLE / ON : Il (elle, on) vient, il (elle, on) ne vient pas, vient-il (elle, on) ? est-ce qu'il (elle, on) vient ? ne vient-il (elle, on) pas ? est-ce qu'il (elle, on) ne vient pas ?

NOUS : Nous venons, nous ne venons pas, venons-nous ? est-ce que nous venons ? ne venons-nous pas ? est-ce que nous ne venons pas ?

VOUS : Vous venez, vous ne venez pas, venez-vous ? est-ce que vous venez ? ne venez-vous pas ? est-ce que vous ne venez pas ?

ILS / ELLES : Ils (elles) viennent, ils (elles) ne viennent pas, viennent-ils (elles) ? est-ce qu'ils (elles) viennent ? ne viennent-ils (elles) pas ? est-ce qu'ils (elles) ne viennent pas ?

4. LE VERBE VENIR SUIVI D'UN AUTRE VERBE

Les verbes qui suivent VENIR DE sont des infinitifs, et indiquent une action ou un état récent :

JE VIENS DE FINIR, TU VIENS DE MANGER, IL VIENT DE PARTIR, ELLE VIENT DE CHANTER, ON VIENT DE DORMIR, NOUS VENONS D'ARRIVER, VOUS VENEZ DE GAGNER, ILS VIENNENT DE COURIR, ELLES VIENNENT DE PARLER.

VENEZ DE GAGNER, ILS VIENNENT DE COURIR, ELLES VIENNENT DE PARLER. Le présent de l'indicatif –

EXERCICE

L'art de conjuguer

Je conjugue les verbes (ou les groupes verbaux ou les locutions verbales) entre parenthèses ( ) à l'indicatif présent en les accordant avec le sujet de la phrase proposée ci-dessous. Je les sépare par une virgule et l'espace typographique, comme dans un, deux

1. Maryse (aller) chez Paul ; Jean et sa mère (venir) chez nous.

2. C'est toi qui (venir) nous voir et c'est nous qui (aller) ailleurs !

3. Tu (aller) tous les jours à l'école et tu (venir) me saluer au passage.

4. Toi et moi (aller) bien, mais Marie et Lise (venir) quand même pour nous soigner.

5. Jacques et moi (aller) au théâtre et Alice et toi (venir) avec nous.

6. Ça (aller) bien, mes parents (venir) à cinq heures.

7. Est-ce que ce sont tes amis et toi qui (venir), ou moi qui (aller) chez vous ?

8. Pierre et toi (aller) au restaurant, Marie et moi (aller) chez ma tante.

9. Est-ce elle qui (venir) chez toi ou toi qui (aller) chez elle ?

10. Dis-moi, qui (aller) au marché, chaque matin ? Est-ce toi qui (venir) aider tes parents ?

11. Nous (ne pas venir) ce soir, nous (aller) voir mon cousin Marc.

L'art de conjuguer

12. Est-ce que j'y (aller) tout de suite ? Pierre ne (venir)-t-il pas pour moi ?

13. Marie (venir d'appeler) mais nous (ne pas aller) la rejoindre tout de suite.

14. Ces livres (aller encore tomber) et nous (venir de les réparer).

15. Ça (aller aller), je (venir de lui parler).

16. (ne pas aller se fâcher)-il quand il apprendra qu'elle et toi (venir de partir) sans lui ?

17. Toi et moi, (ne pas venir de conclure) un marché et (nous ne pas aller le respecter) ?

18. Est-ce que ton amie et toi (ne pas venir de finir), est-ce que vous (ne pas aller se reposer) ?

19. C'est toi qui (venir immédiatement.

de me

dire) que

Paul et

elle (ne pas

aller partir)

20. Toi et moi (ne pas aller rire) tous les jours quand leurs enfants (aller venir) passer leurs vacances chez nous.

quand leurs enfants (aller venir) passer leurs vacances chez nous. Le présent de l'indicatif – aller

L'art de conjuguer

L'art de conjuguer AIDE ALLER Je vais, tu vas il/elle/on va, nous allons, vous allez, ils/elles

AIDE

ALLER

Je vais, tu vas il/elle/on va, nous allons, vous allez, ils/elles vont

Je ne vais pas…, etc.

Vais-je ? OU : Est-ce que je vais ?

Ne vais-je pas ? OU : Est-ce que je ne vais pas ?

Pierre va tomber = futur proche (présent de ALLER + infinitif)

Pierre ne va pas tomber.

Pierre va-t-il tomber ? OU : Est-ce que Pierre va tomber ?

Marie ne va-t-elle pas partir ? OU : Est-ce que Marie ne va pas partir ?

VENIR

Je viens, tu viens, il/elle/on vient, nous venons, vous venez, ils/elles viennent

Je ne viens pas…, etc.

Viens-je ? (la forme s'utilise peu à la 1re personne parce qu'elle se dit mal, mais on dit : viens-tu ?) OU : Est-ce que je viens ?

Ne viens-tu pas ? OU : Est-ce que tu ne viens pas ?

Julie vient de rentrer = passé récent (présent de VENIR + DE + infinitif)

Julie ne vient pas de rentrer.

Julie vient-elle de partir ? OU : Est-ce que Julie vient de partir ?

Julie ne vient-elle pas de rentrer ? OU : Est-ce que Julie ne vient pas de rentrer ?

L'art de conjuguer

LE PRÉSENT DE L'INDICATIF – VERBES EN -ER

conjuguer LE PRÉSENT DE L'INDICATIF – VERBES EN -ER Les verbes en -er (comme « aimer

Les verbes en -er (comme « aimer ») se terminent de la manière suivante :

Je danse :

-e

-es Il/elle/on danse :

Tu danses :

-e

Nous dansons :

-ons

-ez Ils/elles dansent :

Vous dansez :

-ent

ATTENTION :

Aux verbes en -cer :

Je lance, tu lances, il/elle/on lance, NOUS LANÇONS, vous lancez, ils/elles lancent.
Je
lance,
tu
lances,
il/elle/on
lance,
NOUS
LANÇONS,
vous
lancez,
ils/elles lancent.

Aux verbes en -ger :

Je mange, tu manges, il/elle/on mange, NOUS MANGEONS, vous mangez, ils/elles mangent.

Aux verbes en -yer :

Je paie OU je paye, tu balaies OU tu balayes, il/elle/on déblaie OU il/elle/on déblaye, nous effrayons, OU ils/elles rayent.

vous essayez, ils/elles raient

L'art de conjuguer

Les verbes en -eler se conjuguent généralement selon le modèle de « geler » :

Je gèle, tu gèles, il/elle/on gèle, nous gelons, vous gelez, ils/elles gèlent.

Ainsi :

Je cisèle, congèle, décèle, dégèle, harcèle, martèle, modèle, pèle et recèle.

Plusieurs verbes en -eler suivent plutôt le modèle d' « appeler » :

J'appelle,

ils/elles appellent.

tu

appelles,

il/elle/on

appelle,

nous

appelons,

vous

appelez,

Ainsi :

J'attelle, chancelle, constelle, ensorcelle, excelle, flagelle, interpelle, épelle, nivelle, querelle, rappelle, renouvelle, ruisselle, scelle (un document) et selle (un cheval).

Les verbes en -eter se conjuguent généralement selon le modèle d' « acheter » :

J'achète,

ils/elles achètent.

tu

achètes,

il/elle/on

achète,

nous

achetons,

vous

achetez,

Ainsi :

J'empiète, furète, halète, inquiète, répète.

Mais :

Je jette, tu jettes, il/elle/on jette, nous jetons, vous jetez, ils/elles jettent ;

je brevette, empaquette, étiquette, feuillette, piquette, projette, rejette et volette.

étiquette, feuillette, piquette, projette, rejette et volette. Le présent de l'indicatif – verbes en -er 39

EXERCICE

L'art de conjuguer

Je conjugue les verbes entre parenthèses ( ) de la phrase ci-dessous. J'écris les verbes conjugués en les séparant par la virgule et l'espace typographique comme : un, deux

1. Paul (se décourager) trop vite ; toi et moi (avancer) lentement mais sûrement.

2. Tu (aimer) lire ; ton père et moi (songer) à t'abonner à cette nouvelle revue.

3. Elle et moi (commencer) tôt le matin mais Pierre et toi (travailler) plus tard.

4. Nous

(partager)

reconnaissance.

nos

ressources

et

nos

associés

nous

5. Je te (parler) mais tu ne m' (écouter) pas !

(montrer)

leur

6. C'est elle et moi qui l' (interroger) depuis ce matin mais Paul ne nous (encourager) pas.

7. Les jeunes filles (s'arrêter) pendant que Paul et moi (avancer) pour leur ouvrir le chemin.

8. C'est toi qui (payer) aujourd'hui ; moi, j' (essayer) de me faire rembourser la course d'hier.

9. Nous (acquiescer) à ta demande, mais tu ne nous (effrayer) pas avec tes menaces.

10. C'est nous qui l' (héberger) mais c'est toi qui (payer) ses déplacements.

11. (Acheter)-tu toujours ce journal que Marie (jeter) aussitôt qu'elle le voit ?

12. Comment (épeler)-tu le verbe « acquiescer » qu'elle (répéter) tout le temps ?

L'art de conjuguer

13. Pierre et Chantal (renouveler)-ils leur contrat parce que toi et moi (projeter) de passer le même avec l'assureur ?

14. Je (déceler) une faiblesse chez Marie qui (chanceler) tout à coup.

15. Ne (harceler)-tu pas tes amis quand tu (marteler) ce slogan ?

16. C'est toujours mes soeurs et moi qui (peler) ces fruits que ton frère et toi (acheter) au marché.

17. Les employés (étiqueter) les produits que leurs collègues (empaqueter) pour le magasin.

18. Elle (se lever) dès que tu l' (appeler).

19. C'est

parce

vêtements chauds.

qu'on

(geler)

depuis

un

mois

que

les

gens

(s'acheter)

des

20. Un article du magazine que tu (feuilleter) suggère qu'on (s'atteler) à la résolution de ce problème le plus tôt possible.

à la résolution de ce problème le plus tôt possible. Le présent de l'indicatif – verbes

L'art de conjuguer

L'art de conjuguer AIDE Verbes réguliers en –er Ils se conjuguent tous selon le modèle d'

AIDE

Verbes réguliers en –er

Ils se conjuguent tous selon le modèle d'aimer :

J'aime

Je march -e

Je cass -e

Je parl -e

Je chant -e

Tu aimes

Tu march -es

Tu cass -es

Tu parl -es

Tu chant -es

Il (elle, on) aime

Il (elle, on) march -e

Il (elle, on) cass –e

Il (elle, on) parl –e

Il (elle, on) chant –e

 

Nous

Nous

Nous

Nous

Nous aimons

march -ons

cass -ons

parl -ons

chant -ons

 

Vous

Vous

Vous

Vous

Vous aimez

march -ez

cass -ez

parl -ez

chant- ez

Ils (elles)

Ils (elles)

Ils (elles)

Ils (elles)

Ils (elles)

aiment

march -ent

cass -ent

parl -ent

chant- ent

Je n'aime pas – *Aimé-je ? – Est-ce que j'aime ? – *N'aimé-je pas ? – Est-ce que je n'aime pas ?

* Peu usité à la première personne du singulier

L'art de conjuguer

LE PRÉSENT DE L'INDICATIF – VERBES EN -IR ET -ISSANT

LE PRÉSENT DE L'INDICATIF – VERBES EN -IR ET -ISSANT UN VERBE MODÈLE : FINIR Je

UN VERBE MODÈLE : FINIR

Je finis, je ne finis pas, finis-je ? (peu usité), est-ce que je finis ? ne finis-je pas ? (peu usité), est-ce que je ne finis pas ?

Tu finis, tu ne finis pas, finis-tu ? est-ce que tu finis ? est-ce que tu ne finis pas ?

Il (elle, on) finit, il (elle, on) ne finit pas, finit-il (elle, on) ? est-ce qu'il (elle, on) finit ? est-ce qu'il (elle, on) ne finit pas ?

Nous finissons, nous ne finissons pas, finissons-nous ? est-ce que nous finissons ? est-ce que nous ne finissons pas ?

Vous finissez, vous ne finissez pas, finissez-vous ? est-ce que vous finissez ? est- ce que vous ne finissez pas ?

Ils (elles) finissent, ils (elles) ne finissent pas, finissent-ils (elles) ? est-ce qu'ils (elles) finissent ? est-ce qu'ils (elles) ne finissent pas ?

Le cas de HAÏR :

L'art de conjuguer

JE HAIS, tu hais, il (elle, on) hait, NOUS HAÏSSONS, vous haïssez, ils (elles) haïssent. Je ne hais pas, hais-je ? tu ne hais pas, est-ce que tu hais ? il (elle, on) ne hait pas, hait-il (elle, on) ? nous ne haïssons pas, haïssons-nous ? vous ne haïssez pas, haïssez-vous ? ils (elles) ne haïssent pas, haïssent-ils (elles) ?

Quelques autres verbes en –ir et –issant :

Je jaillis, je ne jaillis pas, jaillis-je ? est-ce que je jaillis ? ne jaillis-je pas ? est-ce que je ne jaillis pas ? Tu envahis, il (elle, on) se réjouit, nous vieillissons, vous punissez, ils (elles) obéissent, il (elle, on) réagit, nous applaudissons, vous vous enhardissez, ils (elles) guérissent.

Je réussis, tu te salis, il (elle, on) se nourrit, nous trahissons, tu atterris, il (elle, on) frémit, nous gémissons, vous vous unissez.

atterris, il (elle, on) frémit, nous gémissons, vous vous unissez. Le présent de l'indicatif – verbes

EXERCICE

L'art de conjuguer

Je conjugue le verbe (ou le groupe verbal ou la locution verbale) entre parenthèses ( ) à l'indicatif présent en l'accordant avec le sujet de la phrase proposée ci-dessous. Je n'écris que le verbe ou le groupe entre parenthèses, comme dans : prenez-vous ?

1. De l'eau (jaillir) soudain du sol.

2. Tu (envahir) ma maison.

3. Je (me réjouir) de ta venue.

4. Nous (vieillir) tous les jours.

5. Vous (punir) un innocent.

6. Ils (obéir) sans réfléchir.

7. est-ce que tu (réagir) toujours ainsi ?

8. est-ce que vous (ne pas l'applaudir ?)

9. (T'enhardir, tu) toujours en la voyant ?

10. Cette blessure (ne pas guérir.)

11. Je (réussir) ce coup chaque matin.

12. Nous (ne pas nous salir) les mains.

13. On (ne pas se nourrir) toujours comme on le veut.

L'art de conjuguer

14. Vous (ne pas me trahir) vraiment.

15. Je (ne pas haïr) cette nourriture.

16. Elle pense que nous la (haïr.)

17. (Ne pas atterrir, -tu) bientôt ?

18. Ils (frémir) en te voyant.

19. Chaque matin, je (gémir) en me levant.

20. Tu (t'unir) à nous par ce serment.

(gémir) en me levant. 20. Tu (t'unir) à nous par ce serment. Le présent de l'indicatif

L'art de conjuguer

L'art de conjuguer AIDE JE jaillis, je ne jaillis pas, jaillis-je ? est-ce que je jaillis

AIDE

JE jaillis, je ne jaillis pas, jaillis-je ?

est-ce que je jaillis ? ne jaillis-je pas ?

est-ce que je ne jaillis pas ?

TU envahis, IL/elle/on se réjouit, NOUS vieillissons, VOUS punissez, ILS/elles obéissent.

Il (elle, on) réagit, nous applaudissons, vous vous enhardissez, ils (elles) guérissent, je réussis, tu te salis, il (elle, on) se nourrit, nous trahissons, je hais, tu ne hais pas, hais-je ? est-ce que tu hais ? il (elle, on) hait, nous haïssons, vous haïssez, ils (elles) haïssent, tu atterris, il (elle, on) frémit, nous gémissons, vous vous unissez.

atterris, il (elle, on) frémit, nous gémissons, vous vous unissez. Le présent de l'indicatif – verbes

L'art de conjuguer

LE PRÉSENT DE L'INDICATIF QUELQUES VERBES PARTICULIERS EN –ER et –IR

1. APPELER, JETER

VERBES PARTICULIERS EN –ER et –IR 1. APPELER, JETER J'appelle, tu appelles, il (elle, on) appelle,

J'appelle, tu appelles, il (elle, on) appelle, nous appelons, vous appelez, ils (elles) appellent.

Je jette, tu jettes, il (elle, on) jette, nous jetons, vous jetez, ils (elles) jettent.

2. GELER, PRÉFÉRER, ESPÉRER

Je gèle, préfère, j'espère, tu gèles, préfères, espères, il (elle, on) gèle, préfère, espère, nous gelons, préférons, espérons, vous gelez, préférez, espérez, ils (elles) gèlent, préfèrent, espèrent.

3. HAÏR

Je hais, tu hais, il (elle, on) hait, nous haïssons, vous haïssez, ils (elles) haïssent.

ATTENTION aux doubles sujets :

Pierre et moi, nous y participons. Toi et elle, vous habitez Montréal. Elle et moi, nous nous connaissons depuis peu.

ET ATTENTION aux mots écrans :

Est-ce que tu ne lui parles jamais = le sujet est TU

C'est moi qui les cherche = le sujet est MOI = JE

N'est-ce pas Paul et toi qui taquinez Virginie ? = le sujet est Paul et TOI = VOUS

qui taquinez Virginie ? = le sujet est Paul et TOI = VOUS Le présent de

EXERCICE

L'art de conjuguer

Je conjugue le verbe ou son groupe entre parenthèses ( ) à l'indicatif présent en l'accordant avec son sujet dans la phrase proposée ci-dessous. J'écris toute la phrase en respectant les majuscules et la ponctuation, comme dans Nous mangeons bien.

1. Il fait froid, je (geler !)

2. Tu me (répéter toujours la même chose.)

3. (Manger, -on à midi ?)

4. Nous (ne pas déménager avant un mois.)

5. Est-ce que c'est toi qui (finir aujourd'hui ?)

6. Toi et moi, (ne pas foncer, -nous toujours tout droit) ?

7. (Se réjouir, -elle déjà ?)

8. Est-ce que Paul et toi (ne pas le nourrir assez ?)

9. Je (préférer voyager seul.)

10. Nous (avancer lentement.)

11. Tu me (agacer royalement !)

12. Est-ce que Paul vous (trahir ?)

13. (Finir, -tu à midi ?)

L'art de conjuguer

14. Je n'y (penser plus jamais.)

15. Lui (obéir, -elle de bon cœur ?)

16. Nous te (déranger, n'est-ce pas ?)

17. Tu (te salir beaucoup dehors.)

18. Est-ce Paul et elle (ne pas agir trop vite ?)

19. Elle (haïr cet endroit.)

20. Nous (ne pas nous décourager) avant d'avoir essayé.

Nous (ne pas nous décourager) avant d'avoir essayé. Le présent de l'indicatif – quelques verbes

L'art de conjuguer

L'art de conjuguer AIDE 1. Je gèle, je ne gèle pas, gelé-je ? (peu usité), est-ce

AIDE

1. Je gèle, je ne gèle pas, gelé-je ? (peu usité), est-ce que je gèle ?

2. Tu répètes, tu ne répètes pas, répètes-tu ? est-ce que tu ne répètes pas ?

3. On mange, on ne mange pas, mange-t-on, est-ce qu'on ne mange pas ?

4. Nous déménageons, nous ne déménageons pas, déménageons-nous ? est-ce que nous déménageons ?

5. Tu finis, tu ne finis pas, finis-tu ? est-ce que tu finis ?

6. Nous fonçons, nous ne fonçons pas, fonçons-nous ? est-ce que nous fonçons ?

7. Elle se réjouit, elle ne se réjouit pas, se réjouit-elle ? est-ce qu'elle se réjouit ?

8. Vous nourrissez, vous ne nourrissez pas, nourrissez-vous ? est-ce que vous nourrissez ?

9. Je préfère, je ne préfère pas, préféré-je ? est-ce que je préfère ?

10. Nous avançons, nous n'avançons pas, avançons-nous ? est-ce que nous avançons ?

11. Tu agaces, tu n'agaces pas, agaces-tu ? est-ce que tu agaces ?

12. Il trahit, il ne trahit pas, trahit-il ? est-ce qu'il trahit ?

13. Tu finis, tu ne finis pas, finis-tu ? est-ce que tu finis ?

14. Je pense, je ne pense pas, pensé-je ? est-ce que je pense ?

15. Elle obéit, elle n'obéit pas, obéit-elle ? est-ce qu'elle obéi ?

16. Nous dérangeons, nous ne dérangeons pas, dérangeons-nous ? est-ce que nous dérangeons ?

17. Tu salis, tu ne salis pas, salis-tu ? est-ce que tu salis ?

18. Ils agissent, ils n'agissent pas, agissent-ils, est-ce qu'ils agissent ?

19. Elle hait, elle n'ait pas, hait-elle ? est-ce qu'elle hait ?

nous

20. Nous

nous

décourageons,

nous

ne

nous

décourageons

pas,

décourageons-nous ? est-ce que nous nous décourageons ?

L'art de conjuguer

LE PRÉSENT DE L'INDICATIF – VERBES IRRÉGULIERS EN -IR

PRÉSENT DE L'INDICATIF – VERBES IRRÉGULIERS EN -IR LES VERBES EN -IR DONT LE PARTICIPE PRÉSENT

LES VERBES EN -IR DONT LE PARTICIPE PRÉSENT NE SE TERMINE PAS EN –ISSANT

La plupart de ces verbes, dont couvrir, cueillir, offrir et souffrir forment leur présent selon le modèle suivant :

1. je retire la terminaison -ir de l'infinitif : couvr -, cueill -, offr -, ouvr -, souffr -,

etc. ;

2. je la remplace par la terminaison de la conjugaison du présent : -e avec je, -es

avec tu, -e avec il, elle et on, -ons avec nous, -ez avec vous et -ent avec ils et elles.

Je coure, tu couvres, il (elle, on) cueille, nous offrons, vous ouvrez, ils (elles) souffrent.

Certains verbes sont différents au singulier, dont tenir, venir et acquérir, pour lesquels je procède ainsi :

1. je retire la terminaison -ir de l'infinitif : ten -, ven - , acquér - ;

2. j'ajoute un -i avant le -e (pour des raisons euphoniques – c'est-à-dire pour

l'harmonie des sons -) :

tien -, vien -, acquiér - ;

3. je remplace le -ir par -s avec je, -s avec tu, -t avec il, elle et on.

Pour acquérir, l'accent aigu tombe devant deux consonnes :

j'acquiers, tu acquiers, il acquiert.

L'art de conjuguer

Pour le pluriel, j'ajoute -ons à ten - ou à ven - avec nous et -ez avec vous :

nous tenons, vous tenez, nous acquérez

venons, vous venez, nous acquérons, vous

et -nent à tien -, vien - et - rent à acquiér - avec ils et elles :

ils (elles) tiennent, ils (elles) viennent, ils (elles) acquièrent

(le é devient è pour des raisons euphoniques).

AUTRES VERBES EN -IR

Il s'agit de connaître la forme de la 1re personne des autres verbes en –ir :

courir : je cours, tu cours, il (elle, on) court, nous courons, vous courez, ils (elles) courent.

bouillir : je bous, tu bous, il (elle, on) bout, nous bouillons, vous bouillez, ils bouillent.

fuir : je fuis, tu fuis, il (elle, on) fuit nous fuyons, vous fuyez, ils (elles) fuient.

mourir : je meurs, tu meurs, il (elle, on) meurt, nous mourons, vous mourez, ils (elles) meurent.

partir : je pars, tu pars, il (elle, on) part nous partons, vous partez, ils (elles) partent.

repentir (se) : repen -s, -s, -t, -tons, -tez, -tent.

servir : je sers, tu sers, il (elle, on) sert, nous servons, vous servez, ils (elles) servent.

Forme négative :

je ne viens jamais, tu ne meurs pas, il ne sert plus, nous ne finissons que (cela), vous ne partez nulle part, elles ne finissent rien.

Forme interrogative :

est-ce que j'acquiers, viens, coure, cueille, etc. (la 1re personne n'est pas usitée avec inversion du sujet) ;

viens-tu ? sert-elle ? couvrons-nous ? partez-vous ? bouillent-ils ?

Forme interrogative négative :

ne coures-tu pas ? ne cueille-t-on rien ? ne courons-nous plus ? ne venez-vous jamais ? ne fuient-ils nulle part ?

EXERCICE

L'art de conjuguer

Je conjugue à l'indicatif présent les verbes ou groupes verbaux présentés avant la phrase ci-dessous. J'écris la phrase entière en respectant la ponctuation et les majuscules, comme dans : Pierre nous ment-il ?

1. acquérir / sortir : Je - ces objets qui - de l'ordinaire.

2. ne venir que / ouvrir : Vous ne - que quand on vous - la porte.

3. tressaillir / courir : Tu - d'effroi quand elles - là-bas.

4. partir / fuir : Toi, tu - et nous, nous -.

5. cueillir / sentir : Elle - les fleurs qui - bon.

6. mourir / mentir : Je - si vous me - encore.

7. bouillir / ne pas tenir : Tu - d'impatience quand nous - te au courant.

8. se servir / sortir : Nous - quand tu -.

9. assaillir / se repentir : Quand le doute nous -, nous - d'être venus.

10. partir / dormir : Quand tu -, nous - bien.

11. offrir / cueillir : Lui - tu ces fleurs que nous - en ce moment ?

12. mentir / ne pas courir : Me - tu ? Est-ce que nous - pour rien ?

13. bouillir / ne pas mourir : Quand l'eau -, les bactéries - elles - ?

L'art de conjuguer

14. ne pas tressaillir / partir : - elle de joie quand nous - ?

15. ne pas s'enfuir / tenir : Ces oies - elles quand tu - ce fusil ?

16. ne pas se servir / sortir : - il quand nous - ?

17. ne pas se vêtir / venir : Est-ce que je - de neuf quand elles - me voir ?

18. ne pas mourir / se sentir : - vous de peur quand elle - mal ?

19. ne pas ouvrir / dormir : Pourquoi - elle pas la porte pendant qu'ils - ?

20. mentir / ne pas se repentir : Quand elle -, elle -.

- ? 20. mentir / ne pas se repentir : Quand elle -, elle -. Le

L'art de conjuguer

L'art de conjuguer AIDE 1. acquérir : acqu -iers, -iers, -iert, -érons, -érez, -ièrent. sortir :

AIDE

1. acquérir : acqu -iers, -iers, -iert, -érons, -érez, -ièrent.

sortir : sor -s, -s, -t, -tons, -tez, -tent.

2. venir : v -iens, -iens, -ient, -enons, -enez, -iennent.

ouvrir : ouvr -e, -es, -e, -ons, -ez, -ent.

3. tressaillir : tressaill -e, -es, -e, -ons, -ez, -ent.

courir : cour -s, -s, -t, -ons, -ez, -ent.

4. partir : par -s, -s, -t, -tons, -tez, -tent.

fuir : fu is, -is, -it, -yons, -yez, -ient.

5. cueillir : cueill -e, -es, -e, -ons, -ez, -ent.

sentir : sen -s, -s, -t, -tons, -tez, -tent.

6. mourir : meur -s, -s, -t, -ons, -ez, -ent.

mentir : men -s, -s, -t, -tons, -tez, -tent.

7. bouillir : bou -s, -s, -t, -illons, -illez, -illent.

tenir : t -iens, -iens, -ient, -enons, -enez, -iennent.

8. servir : ser -s, -s, -t, -vons, -vez, -vent.

sortir : sor -s, -s, -t, -tons, -tez, -tent.

9. assaillir : assaill -e, -es, -e, -ons, -ez, -ent.

repentir (se) : repen -s, -s, -t, -tons, -tez, -tent.

10. partir : par -s, -s, -t, -tons, -tez, -tent.

dormir : dor s, -s, -t, -mons, -mez, -ment.

11. offrir : offr -e, -es, -e, -ons, -ez, -ent.

cueillir : cueill -e, -es, -e, -ons, -ez, -ent.

12. mentir : men -s, -s, -t, -tons, -tez, -tent.

courir : cour -s, -s, -t, -ons, -ez, -ent.

13. bouillir : bou -s, -s, -t, -illons, -illez, -illent.

mourir : meur -s, -s, -t, -ons, -ez, -ent.

L'art de conjuguer

14. tressaillir : tressaill -e, -es, -e, -ons, -ez, -ent.

partir : par -s, -s, -t, -tons, -tez, -tent.

15. enfuir (s') : enfu is, -is, -it, -yons, -yez, -ient.

tenir : t -iens, -iens, -ient, -enons, -enez, -iennent.

16. servir (se) : ser -s, -s, -t, -vons, -vez, -vent.

sortir : sor -s, -s, -t, -tons, -tez, -tent.

17. vêtir (se) : vêt -s, -s, - , -ons, -ez, -ent.

venir : v -iens, -iens, -ient, -enons, -enez, -iennent.

18. mourir : mourir : meur -s, -s, -t, -ons, -ez, -ent.

sentir (se) : sen -s, -s, -t, -tons, -tez, -tent.

19. ouvrir : ouvr -e, -es, -e, -ons, -ez, -ent.

dormir : dor s, -s, -t, -mons, -mez, -ment.

20. mentir : men -s, -s, -t, -tons, -tez, -tent.

-ment. 20. mentir : men -s, -s, -t, -tons, -tez, -tent. Le présent de l'indicatif –

L'art de conjuguer

LE PRÉSENT DE L'INDICATIF – VERBES IRRÉGULIERS EN -OIR

PRÉSENT DE L'INDICATIF – VERBES IRRÉGULIERS EN -OIR UN MODÈLE : LE VERBE RECEVOIR. Je reçois,

UN MODÈLE : LE VERBE RECEVOIR.

Je reçois, tu reçois, il (elle, on) reçoit, nous recevons, vous recevez, ils (elles) reçoivent.

Le verbe s'asseoir a deux formes (en -ied et, plus courante, en -oi).

1. (forme en -ied) :

je m'assieds, tu t'assieds, il (elle, on) s'assied, nous nous asseyons, vous vous asseyez, ils (elles) s'asseyent.

2. (plus courante, en -oi) :

je m'assois, tu t'assois, il (elle, on) s'assoit, nous nous assoyons, vous vous assoyez, ils (elles) s'assoient.

D'autres verbes :

falloir - verbe impersonnel = il faut ; pleuvoir - verbe impersonnel = il pleut ;

devoir - je dois, tu dois, il (elle, on) doit, nous devons, vous devez, ils (elles) doivent ; s'émouvoir - je m'émeus, tu t'émeus, il (elle, on) s'émeut, nous nous émouvons, vous vous émouvez, ils (elles) s'émeuvent ;

pouvoir - je peux, tu peux, il (elle, on) peut, nous pouvons, vous pouvez, ils (elles) peuvent ; savoir - je sais, tu sais, il (elle, on) sait,

nous savons, vous savez, ils (elles) savent ;

valoir - je vaux, tu vaux, il (elle, on) vaut, nous valons, vous valez, ils (elles) valent ;

voir - je vois, tu vois, il (elle, on) voit, nous voyons, vous voyez, ils (elles) voient ;

vouloir - je veux, tu veux, il (elle, on) veut, nous voulons, vous voulez, ils (elles) veulent.

Forme négative :

L'art de conjuguer

je ne m'assois jamais, tu ne vois personne, il ne reçoit plus, on ne sait pas, nous ne pouvons que (cela), vous ne voulez plus, elles ne valent rien.

Forme interrogative :

1. est-ce que je m'assieds, reçois, vaux, vois, etc. (la forme de l'inversion du sujet, sais-je ? vois-je ? n'est pas usitée à la 1re personne du singulier.

2. Les autres personnes le sont : sais-tu ? veut-elle ? pouvons-nous ? voyez- vous ? s'assoient-ils ? Ou : est-ce que tu sais ? etc.

Forme interrogative négative :

ne peux-tu pas ? ne voit-on rien ? ne voulons-nous plus ? ne recevez-vous jamais ? ne s'assoient-ils nulle part ? Ou : est-ce que tu ne peux pas ? etc.

nulle part ? Ou : est-ce que tu ne peux pas ? etc. Le présent de

EXERCICE

L'art de conjuguer

Je conjugue à l'indicatif présent les verbes ou groupes verbaux présentés avant la phrase ci-dessous. J'écris la phrase entière en respectant la ponctuation et les majuscules, comme dans : Pierre nous voit-il ?

1. s'asseoir / s'asseoir (forme en -oi) : Je - ici, et vous, où -?

2. devoir / s'asseoir (forme en -oi) : Je - constater qu'elle - souvent.

3. pleuvoir / devoir : Il -, vous - vous abriter.

4. s'émouvoir / revoir : Je - chaque fois que nous la -.

5. recevoir / prévoir : Nous - des appels et je - aussi des visites.

6. pouvoir / valoir : - vous nous dire ce que cela -?

7. savoir / vouloir : - elles que je - les revoir?

8. devoir / prévoir : Tu - savoir ce que nous - faire.

9. savoir / falloir : Vous - toujours ce qu'il - acheter.

10. savoir / voir : - vous s'il - encore son médecin?

11. s'émouvoir / revoir : Nous - à la pensée que nous la - ce soir.

12. pleuvoir /ne pas vouloir : Même s'il -, nous - de parapluie.

13. pouvoir / prévoir : - tu nous dire quand ils - nous recevoir?

L'art de conjuguer

14. savoir / falloir : - vous s'il - l'inviter?

15. ne pas voir / ne pas en valoir : - elles qu'ils - la peine?

16. savoir / ne jamais voir : - tu que nous le -?

17. vouloir / n'en plus pouvoir : Vous - continuer mais je -.

18. ne devoir jeter que / ne pas prévoir : Nous - ce que tu -utiliser.

19. ne rien devoir / ne pas s'asseoir (forme en -ied) : Ils - dire si je -.

20. s'asseoir (forme en -ied) / pouvoir : Elles - comme elles le -.

(forme en -ied) / pouvoir : Elles - comme elles le -. Le présent de l'indicatif

L'art de conjuguer

L'art de conjuguer AIDE 1. s'ass d -ois, -ois, -oit, -oyons, -oyez, -oient. 2. -ois, -ois,

AIDE

1. s'ass

d

-ois, -ois, -oit, -oyons, -oyez, -oient.

2. -ois, -ois, -oit, -evons, -evez, -oivent ; -ois, -ois, -oit, -oyons, -oyez, -oient.

3. Il pl

ass

eut (verbe impersonnel) ;

d -ois, -ois, -oit, -evons, -evez, -oivent.

s'ém

4. -eus, -eus, -eut, -ouvons, -ouvez, -euvent ;

-ois, -ois, -oit, -oyons, -oyez, -oient.

5. -çois, -çois, -çoit, -cevons, -cevez, -çoivent ;

rev

re

prév

-ois, -ois, -oit, -oyons, -oyez, -oient.

6. -eux, -eux, -eut, -ouvons, -ouvez, -euvent ;

p

v -aux, -aux, -aut, -alons, -alez, -alent.

7. -ais, -ais, ait, avons, -avez, -avent ;

s

v -eux, -eux, -eut, -oulons, -oulez, -eulent.

d

8. -ois, -ois, -oit, -evons, -evez, -oivent ;

prév

-ois, -ois, -oit, -oyons, -oyez, -oient.

9. -ais, -ais, ait, avons, -avez, -avent ; -aut (verbe impersonnel).

10. -ais, -ais, ait, avons, -avez, -avent ;

s

il f

s

v -ois, -ois, -oit, -oyons, -oyez, -oient.

s'ém

11. -eus, -eus, -eut, -ouvons, -ouvez, -euvent ; -ois, -ois, -oit, -oyons, -oyez, -oient.

12. eut (verbe impersonnel) ;

rev

Il pl

v

-eux, -eux, -eut, -oulons, -oulez, -eulent.

13. -eux, -eux, -eut, -ouvons, -ouvez, -euvent ;

p

prév

-ois, -ois, -oit, -oyons, -oyez, -oient.

14. s

-ais, -ais, ait, avons, -avez, -avent ;

L'art de conjuguer

 

il f

-aut (verbe impersonnel).

 

15.

v

-ois, -ois, -oit, -oyons, -oyez, -oient ;

 

v

-aux, -aux, -aut, -alons, -alez, -alent ;

ne

verbe

pronom

pas

que

pronom

ne

pronom en

verbe

pas

complément.

 

16.

s

-ais, -ais, ait, avons, -avez, -avent ;

 

v

-ois, -ois, -oit, -oyons, -oyez, -oient ;

verbe

pronom

que pronom ne pronom verbe jamais.

 

17.

v

-eux, -eux, -eut, -oulons, -oulez, -eulent ;

 

p

-eux, -eux, -eut, -ouvons, -ouvez, -euvent ;

mais

pronom

ne

pronom

verbe

plus.

18.

d

-ois, -ois, -oit, -evons, -evez, -oivent ;

prév

-ois, -ois, -oit, -oyons, -oyez, -oient ;

 

pronom

ne

verbe

verbe

infinitif que ce que pronom

ne

verbe

pas

infinitif.

 

19.

d

-ois, -ois, -oit, -evons, -evez, -oivent ;

 

s'ass

-ieds, -ieds, -ied, -eyons, -eyez, -eyent ;

 

pronom

ne

verbe

rien

infinitif

si

pronom

ne

pronom

verbe

pas.

20.

s'ass

-ieds, -ieds, -ied, -eyons, -eyez, -eyent ;

 

p -eux, -eux, -eut, -ouvons, -ouvez, -euvent.

;   p -eux, -eux, -eut, -ouvons, -ouvez, -euvent. Le présent de l'indicatif – verbes irréguliers

L'art de conjuguer

LE PRÉSENT DE L'INDICATIF – LES AUTRES VERBES

LE PRÉSENT DE L'INDICATIF – LES AUTRES VERBES LES VERBES EN - RE, - DRE, -

LES VERBES EN - RE, - DRE, - TRE.

La plupart de ces verbes suivent le modèle de leur 1 re personne (du singulier et du pluriel) :

vendre : je vends, tu vends, il (elle, on) vend, nous vendons, vous vendez, ils (elles) vendent.

Certains verbes présentent des irrégularités :

– B –

battre : je bats, tu bats, il (elle, on) bat nous battons, vous battez, ils (elles) battent,

boire : je bois, tu bois, il (elle, on) boit, nous buvons, vous buvez, ils (elles) boivent.

– C –

conclure : je conclus, tu conclus, il (elle, on) conclut, nous concluons, vous concluez, ils (elles) concluent,

conduire : je conduis, tu conduis, il (elle, on) conduit, nous conduisons, vous conduisez, ils (elles) conduisent,

connaître (î devant t) : je connais, tu connais, il (elle, on) connaît, nous connaissons, vous connaissez, ils (elles) connaissent,

coudre : je couds, tu couds, il (elle, on) coud, nous cousons, vous cousez, ils (elles) cousent,

craindre : je crains, tu crains, il (elle, on) craint, nous craignons, vous craignez, ils (elles) craignent,

croire : je crois, tu crois, il (elle, on) croit, nous croyons, vous croyez, ils (elles) croient,

croître : je croîs, tu croîs, il (elle, on) croît, nous croissons, vous croissez, ils (elles) croissent.

L'art de conjuguer

– D –

dire : je dis, tu dis, il (elle, on) dit, nous disons, vous dites, ils (elles) disent, MAIS contredire, dédire, interdire.

– E –

écrire : j'écris, tu écris, il (elle, on) écrit, nous écrivons, vous écrivez, ils (elles) écrivent.

– F –

faire : je fais, tu fais, il (elle, on) fait, nous faisons, vous faites, ils font.

– L –

lire : je lis, tu lis, il (elle, on) lit, nous lisons, vous lisez, ils (elles) lisent.

– M –

maudire : je maudis, tu maudis, il (elle, on) maudit, nous maudissons, vous maudissez, ils (elles) maudissent,

mettre : je mets, tu mets, il (elle, on) met, nous mettons, vous mettez, ils (elles) mettent,

moudre : je mouds, tu mouds, il (elle, on) moud, nous moulons, vous moulez, ils (elles) moulent.

– N –

naître (î devant t) : je nais, tu nais, il (elle, on) naît, nous naissons, vous naissez, ils (elles) naissent.

– P –

plaire (î devant t) : je plais, tu plais, il (elle, on) plaît, nous plaisons, vous plaisez, ils (elles) plaisent,

prédire : vous contrediSEZ, dédiSEZ, interdiSEZ, prédiSEZ,

prendre : je prends, tu prends, il (elle, on) prend, nous prenons, vous prenez, ils (elles) prennent.

– R –

résoudre : je résous, tu résous, il (elle, on) résout, nous résolvons, vous résolvez, ils (elles) résolvent,

rire : je ris, tu ris, il (elle, on) rit, nous rions, vous riez, ils (elles) rient,

rompre : je romps, tu romps, il (elle, on) rompt, nous rompons, vous rompez, ils (elles) rompent.

L'art de conjuguer

– S –

suffire : je suffis, tu suffis, il (elle, on) suffit, nous suffisons, vous suffisez, ils (elles) suffisent.

– T –

se taire : je me tais, tu te tais, il (elle, on) se tait, nous nous taisons, vous vous taisez, ils (elles) se taisent.

– V –

vaincre : je vaincs, tu vaincs, il (elle, on) vainc, nous vainquons, vous vainquez, ils (elles) vainquent,

vivre : je vis, tu vis, il (elle, on) vit, nous vivons, vous vivez, ils (elles) vivent.

Forme négative :

je ne crains rien, tu ne peins pas, il ne boit jamais, nous ne plaisons qu'à vous, vous ne prenez rien, elles ne mettent plus cela.

Forme interrogative :

1. est-ce que je prends, crois, peins, joins ? etc.

2. (la 1re personne n'est pas usitée), plais-tu ? craint-elle ? joignons-nous ? dites-

vous ? connaissent-ils ?

Forme interrogative négative :

ne dis-tu pas ? ne fait-on rien ? ne plaisons-nous plus ? ne le prenez-vous jamais ? ne naissent-ils nulle part ?

plus ? ne le prenez-vous jamais ? ne naissent-ils nulle part ? Le présent de l'indicatif

EXERCICE

L'art de conjuguer

Je conjugue à l'indicatif présent les verbes ou groupes verbaux présentés avant la phrase ci-dessous. J'écris la phrase entière en respectant la ponctuation et les majuscules, comme dans : Pierre lui rend-il son argent ?

1. se battre / déplaire : Je me - et cela vous - .

2. conclure / suffire : Nous en - que cela lui - .

3. croire / dire : Nous - que vous - du mal de nous.

4. craindre / conduire : Elles - les chauffeurs qui - trop vite.

5. dire / plaire : Ce que vous - me - énormément.

6. faire / connaître : Vous - la même chose depuis qu'on vous - .

7. coudre / moudre : Tu - ma chemise pendant que je - ton café.

8. boire / vaincre : Nous - du petit lait quand tu - tes ennemis.

9. lire / écrire : Nous - ce que vous - .

10. se taire / rompre : Vous - mais je - soudain le silence.

11. suivre / luire : Elle - des yeux ces reflets qui - .

12. médire / ne pas croire : Vous - de nous mais on - vous.

13. maudire / ne rien résoudre : Ils - leur sort mais ils - .

L'art de conjuguer

14. prendre / rire : Quand tu - cet air fâché, nous - .

15. reconnaître / vivre : Il - que nous - bien.

16. renaître / reprendre : Cette personne - à la vie et - goût au travail.

17. dire / naître : Vous - que nous - tous égaux.

18. recoudre / défaire : - vous toujours ce que nous - ?

19. refaire / défaire : - vous ce qu'ils - au fur et à mesure ?

20. ne rien craindre / s'en remettre : - vous si je - à son bon jugement ?

craindre / s'en remettre : - vous si je - à son bon jugement ? Le

L'art de conjuguer

L'art de conjuguer AIDE 1. se bat -s, -s, -, -tons, -tez, -tent ; dépl -ais,

AIDE

1. se bat -s, -s, -, -tons, -tez, -tent ; dépl -ais, -ais, -aît, -aisons, -aisez, -aisent.

2. conclu -s, -s, -t, -ons, -ez, -ent ; suffi -s, -s, -t, -sons, -sez, -sent.

3. cr -ois, -ois, oit, -oyons, -oyez, -oient ; di -s, -s, -t, -sons, -tes, -sent.

4. crai -ns, -ns, -nt, -gnons, -gnez, -gnent ; condui -s, -s, -t, -sons, -sez, -sent.

5. di -s, -s, -t, -sons, -tes, -sent ; pl -ais, -ais, -aît, -aisons, -aisez, -aisent.

6. fai -s, -s, -t, -sons, -tes, -ont ; conn -ais, -ais, -aît, -aissons, -aissez, -aissent.

7. cou -ds, -ds, -d, -sons, -sez, -sent ; mou -ds, -ds, -d, -lons, -lez, -lent.

8. b -ois, -ois, -oit, -uvons, -uvez, -oivent ; vain -cs, -cs, -c, -quons, -quez,-quent.

9. li -s, -s, -t, -sons, -sez, -sent ; écri -s, -s, -t, -vons, -vez, -vent.

10. se tai -s, -s, -t, -sons, -sez, -sent ; romp -s, -s, -t, -ons, -ez, -ent.

11. sui -s, -s, -t, -vons, -vez, -vent ; lui -s, -s, -t, -ons, -ez, -ent.

12. médi -s, -s, -t, -sons, -sez, -sent ; cr -ois, -ois, oit, -oyons, -oyez, -oient.

13. maudi -s, -s, -t, -ssons, -ssez, -ssent ; réso -us, -us, -ut, -lvons, -lvez, -lvent.

14. pren -ds, -ds, -d, -ons, -ez, -nent ; ri -s, -s, -t, -ons, -ez, -ent.

15. reconn -ais, -ais, -aît, -aissons, -aissez, -aissent ; vi -s, -s, -t, -vons, -vez, -vent.

16. ren -ais, -ais, -aît, -aissons, -aissez, -aissent ; repren-ds, -ds, -d, -ons, -ez, -nent.

17. di -s, -s, -t, -sons, -tes, -sent ; n -ais, -ais, -aît, -aissons, -aissez, -aissent.

18. recou -ds, -ds, -d, -sons, -sez, -sent ; déf -ais, -ais, -ait, -aisons, -aites, -ont.

19. refai -s, -s, -t, -sons, -tes, -ont ; déf -ais, -ais, -ait, -aisons, -aites, -ont.

20. crai -ns, -ns, -nt, -gnons, -gnez, -gnent ; remet -s, -s, -, -tons, -tez, -tent.

L'art de conjuguer

L'IMPARFAIT DE L'INDICATIF

L'art de conjuguer L'IMPARFAIT DE L'INDICATIF L'IMPARFAIT de l'indicatif décrit une situation ou une

L'IMPARFAIT de l'indicatif décrit une situation ou une action qui dure dans le passé :

L'année dernière, je vivais à Montréal. Je fréquentais l'école du quartier. J'y avais beaucoup d'amis.

Une action qui se répète :

Je marchais tous les jours pour aller à l'école. Chaque soir, je faisais mes devoirs avec Marie. Elle et moi, nous allions chaque mardi au cinéma.

Ou encore la situation à partir de laquelle une action a lieu :

Je courais (action en cours). Il y avait de la glace noire sur le trottoir (situation à partir de laquelle une action va se dérouler). J'ai glissé et je suis tombé (actions, événements). Je me suis foulé la cheville (action). J'avais très mal (situation qui résulte de l'action).

ALLER et VENIR + INFINITIF DANS LE PASSÉ

À l'imparfait, suivis d'un infinitif, ALLER et VENIR expriment :

ALLER, un futur immédiat dans le passé :

J'allais finir quand il a sonné.

VENIR, un passé immédiat dans le passé :

Je venais de terminer quand elle est entrée.

AVOIR : J'avais, tu avais, il (elle, on) avait, nous avions,

vous aviez, ils (elles) avaient.

ÊTRE : J'étais, tu étais, il (elle, on) était, nous étions, vous étiez, ils

(elles) étaient.

ALLER :

VENIR :

L'art de conjuguer

Je venais, tu venais, il (elle, on) venait, nous venions, vous veniez, ils (elles) venaient.

VERBES EN –ER :

Je marchais, tu marchais, il (elle, on) marchait, nous marchions, vous marchiez, ils (elles) marchaient.

VERBES EN –IR (finissant) :

Je finissais, tu finissais, il (elle, on) finissait, nous finissions, vous finissiez, ils (elles) finissaient.

VERBES IRRÉGULIERS

-OIR (devoir) :

Je devais, nous devions. Je voyais, nous VOYIONS (yi).

–IR, -iant) (fuir) :

Je fuyais, nous fuyions (yi).

–IRE, rire :

Je riais, nous RIIONS (double i).

–TRE (mettre, connaître) :

Je mettais, nous mettions. Je connaissais, nous connaissions.

–OIRE (boire, croire) :

Je buvais, nous buvions. Je croyais, nous croyions (yi).

–DRE (coudre) :

Je cousais, nous cousions.

Je constate ainsi l'ajout systématique de –ais, -ais, -ait, -ions, -iez et aient à la forme de la 1re personne du pluriel du présent de chacun de ces verbes :

DIRE = nous disons (présent) : imparfait = je disais, tu disais, il (elle, on) disait, nous disions, vous disiez, ils (elles) disaient.

tu disais, il (elle, on) disait, nous disions, vous disiez, ils (elles) disaient. L'imparfait de l'indicatif

EXERCICE

L'art de conjuguer

Je conjugue à l'indicatif imparfait les verbes ou groupes verbaux présentés avant la phrase ci-dessous. J'écris la phrase entière en respectant la ponctuation et les majuscules, comme dans : Pierre lui rendait-il l'argent qu'elle lui prêtait?

1. marcher / accompagner. Hier, je -. Paul m'-.

2. jouer / tenir compagnie. Samedi, tu - . Marie te -.

3. travailler / aider. Ce matin, Marie -. Tu l'-.

4. être triste / consoler. Avant-hier, toi et moi -. Marie et Paul nous -.

5. s'asseoir (forme en -eyais) / tenir. Quand elle s'-, Paul lui - sa chaise.

6. entrer / ouvrir. Lorsque les filles -, tu leur - la porte.

7. rendre visite / accueillir. Quand Marie et moi te -, tu ne nous - pas bien.

8. chuchoter / entendre. Quand je -, Marie ne m' - pas.

9. se cacher / voir. Lorsqu'elles -, nous ne les - pas.

10. taquiner / en vouloir (à). Quand tu nous -, nous ne t' - pas.

11. avoir chaud / être content. Hier, j'- et j' (masculin) -.

12. avoir soif / offrir. Ce matin, Marie - mais toi et moi ne lui - rien à boire.

13. souffrir / s'en apercevoir. Tu - mais elle ne s'en - pas.

L'art de conjuguer

14. crier / écouter. Vous - mais Marie et Hélène ne vous - pas.

15. appeler / répondre. Toi et moi - mais Paul ne nous - pas.

16. faire / manger. Comme personne ne - la cuisine, il - au restaurant.

17. commencer / courir. À quelle heure -tu? Combien de temps -tu?

18. parler / rire. Nous -vous de Paul? -nous?

19. aimer / commencer. N'-elle pas nager? Ne -elle pas la première?

20. chanter / écouter. Marie ne -elle pas merveilleusement? Ne l'-nous pas avec plaisir?

/ écouter. Marie ne -elle pas merveilleusement? Ne l'-nous pas avec plaisir? L'imparfait de l'indicatif 73

L'art de conjuguer

L'art de conjuguer AIDE 1. march/er, accompagn/er : -ais, -ais, -ait, -ions, -iez, -aient. Ai-je respecté

AIDE

1. march/er, accompagn/er : -ais, -ais, -ait, -ions, -iez, -aient.

Ai-je respecté la ponctuation? Utilisé des majuscules là où il doit y en avoir?

2. jou/er, ten/ir : -ais, -ais, -ait, -ions, -iez, -aient.

Ai-je respecté la ponctuation? Utilisé des majuscules là où il doit y en avoir?

3. travaill/er, aid/er : -ais, -ais, -ait, -ions, -iez, -aient.

Ai-je respecté la ponctuation? Utilisé des majuscules là où il doit y en avoir?

4. être : ét/ -ais, -ais, -ait, -ions, -iez, -aient.

Toi et moi = 1re personne du pluriel - triste, adjectif, s'accorde avec toi et moi :

s pour le pluriel.

consol/er : -ais, -ais, -ait, -ions, -iez, -aient (Marie et Paul = 3e personne du pluriel).

Ai-je respecté la ponctuation? Utilisé des majuscules là où il doit y en avoir?

5. s'asseoir (forme en -eyais) : m'assey/ -ais, -ais, -ait, -ions, -iez, -aient.

ten/ir : -ais, -ais, -ait, -ions, -iez, -aient.

Ai-je respecté la ponctuation? Utilisé des majuscules là où il doit y en avoir?

6. entr/er, ouvr/ir : -ais, -ais, -ait, -ions, -iez, -aient.

Ai-je respecté la ponctuation? Utilisé des majuscules là où il doit y en avoir?

7. rend/re : -ais, -ais, -ait, -ions, -iez, -aient.

ne pas bien accueillir : sujet NE pronom complément direct (CD) accueill/ - ais, -ais, -ait, -ions, -iez, -aient PAS adverbe.

Ai-je respecté la ponctuation? Utilisé des majuscules là où il doit y en avoir?

8. chuchot/er : -ais, -ais, -ait, -ions, -iez, -aient.

ne pas entendre : sujet NE pronom complément direct (CD) entend/ -ais, - ais, -ait, -ions, -iez, -aient PAS.

Ai-je respecté la ponctuation? Utilisé des majuscules là où il doit y en avoir?

9. se cach/er : -ais, -ais, -ait, -ions, -iez, -aient.

ne pas voir : sujet NE ions, -iez, -aient PAS.

pronom complément direct (CD) voy/ -ais, -ais, -ait,

L'art de conjuguer

Ai-je respecté la ponctuation? Utilisé des majuscules là où il doit y en avoir?

10. taquin/er : -ais, -ais, -ait, -ions, -iez, -aient.

ne pas en vouloir (à) : sujet NE pronom complément indirect (CI - à toi) EN (CI - de cela) voul/ -ais, -ais, -ait, -ions, -iez, -aient PAS.

Ai-je respecté la ponctuation? Utilisé des majuscules là où il doit y en avoir?

11. av/oir : -ais, -ais, -ait, -ions, -iez, -aient.

être : ét/ -ais, -ais, -ait, ions, -iez, -aient.

Ai-je respecté la ponctuation? Utilisé des majuscules là où il doit y en avoir?

12. av/oir : -ais, -ais, -ait, -ions, -iez, -aient.

ne rien offrir : sujet nous (toi et moi = 1re personne du pluriel) NE pronom complément indirect (CI - à elle) offr/ -ais, -ais, -ait, -ions, -iez, -aient RIEN.

Ai-je respecté la ponctuation? Utilisé des majuscules là où il doit y en avoir?

13. souffr/ir : -ais, -ais, -ait, -ions, -iez, -aient.

ne pas s'en apercevoir : sujet NE pronom complément direct (CD) EN (CI - de cela) apercev/ -ais, -ais, -ait, -ions, -iez, -aient PAS.

Ai-je respecté la ponctuation? Utilisé des majuscules là où il doit y en avoir?

14. cri/er : -ais, -ais, -ait, -ions, -iez, -aient.

ne pas écouter : sujet NE pronom complément direct (CD) écout/ -ais, -ais, - ait, -ions, -iez, -aient PAS.

Ai-je respecté la ponctuation? Utilisé des majuscules là où il doit y en avoir?

15. appel/er : -ais, -ais, -ait, -ions, -iez, -aient.

ne pas répondre : sujet NE pronom complément direct (CD) répond/ -ais, - ais, -ait, -ions, -iez, -aient PAS.

Ai-je respecté la ponctuation? Utilisé des majuscules là où il doit y en avoir?

16. personne ne faire : sujet PERSONNE NE fai/ -ais, -ais, -ait, -ions, -iez, -aient

CD.

manger : mange/ -ais, -ais, -ait, mang/ -ions, -iez, mange/ -aient.

Ai-je respecté la ponctuation? Utilisé des majuscules là où il doit y en avoir?

17. commencer : commenç/ : -ais, -ais, -ait, commenc/ -ions, -iez, commenç/ - aient sujet.

cour/ir : -ais, -ais, -ait, -ions, -iez, -aient sujet.

Ai-je respecté la ponctuation? Utilisé des majuscules là où il doit y en avoir?

L'art de conjuguer

18. parl/er / ri/re : -ais, -ais, -ait, -ions, -iez, -aient sujet.

Ai-je respecté la ponctuation? Utilisé des majuscules là où il doit y en avoir?

19. ne pas aimer? : NE aim/ -ais, -ais, -ait, -ions, -iez, -aient sujet PAS.

ne pas commencer? : NE PAS.

Ai-je respecté la ponctuation? Utilisé des majuscules là où il doit y en avoir?

commenç/ -ais, -ais, -ait, -ions, -iez, -aient

sujet

20. ne pas chanter? : NE chant/ -ais, -ais, -ait, -ions, -iez, -aient sujet PAS.

ne pas écouter?. NE écout/ -ais, -ais, -ait, -ions, -iez, -aient sujet PAS.

Ai-je respecté la ponctuation? Utilisé des majuscules là où il doit y en avoir?

L'art de conjuguer

LE PASSÉ COMPOSÉ DE L'INDICATIF, PARTIE 1

de conjuguer LE PASSÉ COMPOSÉ DE L'INDICATIF, PARTIE 1 Le passé composé décrit un ÉVÉNEMENT ou

Le passé composé décrit un ÉVÉNEMENT ou UN ÉTAT COMMENCÉ dans le passé.

Il accompagne l'imparfait qui décrit la SITUATION dans laquelle cet événement a eu lieu ou cet état a commencé :

Hier, IL NEIGEAIT (imparfait = situation) et il EST SORTI (événement passé) plus tôt que d'habitude. Il FAISAIT froid et il MARCHAIT vite (imparfait). Il N'A PAS VU le camion arriver.

Il n'A PAS EU le temps de sauter de côté. Le chauffeur EST PARVENU à bloquer ses freins. Paul S'EST EXCUSÉ auprès du chauffeur. On peut dire que Paul A EU chaud ! Il est ici. IL EST ARRIVÉ il y a 10 minutes à peine (situation commencée dans le passé).

Le passé composé s'utilise aussi pour décrire quelque chose qui a commencé dans le passé mais qui n'a pas pris fin :

Nous NOUS SOMMES INSTALLÉS à Montréal en 1982 (nous y sommes depuis lors). Paul EST ARRIVÉ il y a quelques minutes (il est toujours là).

AVOIR, ÊTRE OU S'ÊTRE ?

Je remarque que, dans le texte qui précède, le passé composé se forme tantôt avec l'auxiliaire AVOIR (IL A EU), tantôt avec l'auxiliaire ÊTRE (IL EST SORTI), tantôt avec l'auxiliaire S'ÊTRE (S'EST EXCUSÉ).

1. Dans les temps composés, la plupart des verbes utilisent l'auxiliaire AVOIR :

J'AI FINI, TU AVAIS PRIS, NOUS EÛMES DONNÉ.

2. Cependant, quelques verbes de mouvement se conjuguent avec ÊTRE :

Naître (et mourir, décéder) : je suis né(e), ils sont morts ; Monter (et descendre) :

tu es monté(e), elles sont descendues ; Entrer (et sortir, ressortir) : elle est entrée, on est sorti ; Aller (et venir, revenir, devenir, advenir, intervenir, parvenir, survenir, rentrer, retourner, rester) : on est allé, venu, revenu, devenu, ce qui est advenu, elle est intervenue, survenue, rentrée, retournée, restée ; Tomber (et retomber) : nous sommes tombé(e)s, vous êtes retombé(e)s ; Échoir (et éclore) :

Ces biens sont échus, ces roses sont écloses.

L'art de conjuguer

3. Tous les verbes pronominaux se conjuguent avec S'ÊTRE :

Je me suis tu(e), tu t'es trompé(e), il s'est assis, elle s'est levée, nous nous sommes parlé, vous vous êtes revu(e)s, elles se sont retrouvées.

QUELQUES VERBES AU PASSÉ COMPOSÉ

1. AVOIR :

J'ai eu, tu as eu, il (elle, on) a eu, nous avons eu, vous avez eu, ils (elles) ont eu. Je n'ai pas eu, etc., ai-je eu, etc., est-ce que j'ai eu, etc., n'ai-je pas eu, etc., est-ce que je n'ai pas eu, etc.

On remarque aussi le -t- euphonique (pour le son) à la forme interrogative à la 3e personne du singulier :

A-T-ELLE EU ? A-T-ON TERMINÉ ?

2. ÊTRE :

J'ai été, tu as été, il (elle, on) a été, nous avons été, vous avez été, ils (elles) ont été.

3. AIMER :

J'ai aimé, nous avons aimé.

4. ALLER :

Je suis allé(e), elle est allée, ils sont allés, elles sont allées.

5. S'ASSEOIR :

Je me suis assis(e), elle s'est assise, ils se sont assis, elles se sont assises.

LE PASSÉ COMPOSÉ AVEC DES ADVERBES OU DES ADJECTIFS

Ils ont BIEN fait leur travail ; Il a VITE terminé ; On a DÉJÀ mangé ; Ils sont TOUS venus.

travail ; Il a VITE terminé ; On a DÉJÀ mangé ; Ils sont TOUS venus.

L'art de conjuguer

EXERCICE

J'écris les phrases ci-dessous en conjuguant au passé composé le verbe ou le groupe verbal (GV) entre parenthèses ( ). Je respecte la ponctuation et les majuscules.

1. Hello, Marc ! C'est Isabelle. Écoute, hier, je (aller) à la librairie avec Marie.

2. Elle (regarder) les nouveautés.

3. Nous (choisir) un livre pour Paul.

4. Elle et moi (se disputer) pour payer. (Rappel : moi = Isabelle.)

5. Puis tu (entrer) dans le magasin avec Jeanne. (Rappel : tu = Marc.)

6. Elle et toi (se moquer) de nous. (Rappel : toi = Marc.)

7. Ton amie (sortir) son porte-monnaie.

8. C'est elle qui (payer).

9. Ma soeur et moi (sortir). (Rappel : moi = Isabelle.)

10. D'autres clients (arriver).

11. Elle et moi (se mettre) à marcher dans la rue. (Rappel : moi = Isabelle.)

12. Tout à coup, elle (éternuer).

13. Un passant (s'arrêter).

L'art de conjuguer

14. Il (lui montrer) des fleurs qui poussaient là.

15. Il (lui dire) qu'elle leur était sans doute allergique.

16. Ma soeur et moi (le remercier).

17. Nous (reprendre) notre route.

18. Ta copine et toi (courir) derrière nous.

19. Nous (attendre) que vous nous rattrapiez.

20. Nous (repartir) tous ensemble. (Rappel : nous = les filles et Marc.)

20. Nous (repartir) tous ensemble. (Rappel : nous = les filles et Marc.) Le passé composé

L'art de conjuguer

L'art de conjuguer AIDE 1. Aller : se conjugue avec ÊTRE. Participe passé : allé. Verbe

AIDE

1. Aller : se conjugue avec ÊTRE. Participe passé : allé.

Verbe en être : le participe passé s'accorde avec le sujet.

2. Regarder : se conjugue avec AVOIR. Participe passé : regardé.

3. Choisir : se conjugue avec AVOIR. Participe passé : choisi.

4. Se disputer : se conjugue avec ÊTRE. Participe passé : disputé.

Verbe pronominal en être : le participe passé s'accorde avec le sujet.

5. Entrer : se conjugue avec ÊTRE. Participe passé : entré.

Verbe en être : le participe passé s'accorde avec le sujet.

6. Se moquer : se conjugue avec ÊTRE. Participe passé : moqué.

Verbe pronominal en être : le participe passé s'accorde avec le sujet.

7. Sortir quelque chose : se conjugue avec AVOIR. Participe passé : sorti.

8. Payer : se conjugue avec AVOIR. Participe passé : payé.

9. Sortir : se conjugue avec ÊTRE. Participe passé : sorti.

Verbe en être : le participe passé s'accorde avec le sujet.

10. Arriver : se conjugue avec ÊTRE. Participe passé : arrivé. participe passé s'accorde avec le sujet.

11. Se mettre : se conjugue avec ÊTRE. Participe passé : arrivé.

Verbe en être : le

Verbe pronominal en être : le participe passé s'accorde avec le sujet.

12. Éternuer : se conjugue avec AVOIR. Participe passé : éternué.

13. S'arrêter : se conjugue avec ÊTRE. Participe passé : arrêté.

Verbe pronominal en être : le participe passé s'accorde avec le sujet.

14. Montrer : se conjugue avec AVOIR. Participe passé : montrer.

15. Dire : se conjugue avec AVOIR. Participe passé : dit.

16. Remercier : se conjugue avec AVOIR. Participe passé : remercié.

17. Reprendre : se conjugue avec AVOIR. Participe passé : repris.

L'art de conjuguer

18. Courir : se conjugue avec AVOIR. Participe passé : couru.

19. Attendre : se conjugue avec AVOIR. Participe passé : attendu.

20. Repartir : se conjugue avec ÊTRE. Participe passé : reparti.

Verbe en être : le participe passé s'accorde avec le sujet.

J'identifie le genre du pronom sujet représentant Isabelle, Marc, Marie et Jeanne.

L'art de conjuguer

LE PASSÉ COMPOSÉ DE L'INDICATIF, PARTIE 2

de conjuguer LE PASSÉ COMPOSÉ DE L'INDICATIF, PARTIE 2 LE PARTICIPE PASSÉ DE CERTAINS VERBES Comme

LE PARTICIPE PASSÉ DE CERTAINS VERBES

Comme je l'ai appris en exécutant l'exercice Passé composé 1, le passé composé de l'indicatif est un temps facile à écrire si je connais bien l'indicatif présent des auxiliaires ÊTRE et AVOIR et si je sais choisir lequel de ces deux auxiliaires convient au verbe que je m'apprête à utiliser. En fait, pour la plupart des verbes,

y compris ÊTRE, j'utilise le présent d'AVOIR suivi du participe passé du verbe :

J'ai été, tu as mangé, il/elle/on a écrit, nous avons voulu, vous avez fait, ils/elles ont choisi, etc.

Pour quelques autres verbes de mouvement dont l'action s'applique au sujet et non à un complément direct, comme entrer, rentrer, sortir, ressortir, naître, mourir, décéder, aller, venir, revenir, survenir, devenir, partir, retourner, monter, remontrer, descendre, redescendre, tomber, retomber, passer, repasser par, etc., j'utilise l'indicatif présent suivi du participe passé qui, lui, s'accorde avec le sujet :

il est allé, elle est revenue, nous sommes rentrés, elles sont parties.

Bien sûr, je dois éviter la confusion –er et –é :

J'ai mangé ; un plat à manger chaud ; des choses à emporter.

Pris de doute, je remplace le verbe en –er par un verbe en –re ou en –dre :

j'ai fait, un plat à prendre.

L'art de conjuguer

Une autre difficulté : celle de la forme du participe passé.

Le tableau suivant indique l'orthographe des principaux participes passés.

1. -é : tous les verbes en - er ainsi que : été (être) et né (naître).

2. -i :

(suffire), suivi (suivre).

3. -is : acquis (acquérir), assis (asseoir), mis (mettre), occis (occire), pris (prendre).

STRATÉGIE : je sais que le féminin s'écrit avec -se (acquise, assise, mise, occise, prise).

4. -it : dit (dire), écrit (écrire), conduit (conduire), confit (confire), construit

(construire), cuit (cuire), frit (frire).

STRATÉGIE : je sais que le féminin s'écrit avec -te (dite, écrite, conduite, confite, construite, cuite, frite.

5. -u : tous les verbes en - oir et en - re ainsi que : couru (courir), tenu (tenir), venu

(venir), vêtu (vêtir).

6. -û : dû (devoir), redû (redevoir), crû (croître), recrû (recroître), mû (mouvoir).

MAIS : due, dus, dues, crue, crus, crues, mue, mus, mues ainsi que : accru, décru,

ému et promu.

7. -ert : couvert (couvrir), offert (offrir), ouvert (ouvrir), souffert (souffrir).

8. -rt : mort (mourir).

9. -t : tous les verbes en - indre : craint (craindre), plaint (plaindre), atteint

(atteindre), éteint (éteindre), feint (feindre), peint (peindre), joint, rejoint (joindre, rejoindre), etc. ainsi que : fait (faire), extrait (extraire).

10. - s : absous, absoute (absoudre), dissous, dissoute (dissoudre), inclus (inclure), clos (clore).

11. ATTENTION : le verbe bénir a deux formes de participe passé :

Un homme béni, une journée bénie (sens de comblé, heureux) ;

Du pain bénit, de l'eau bénite (sens de consacré par une bénédiction, par des cérémonies rituelles).

ainsi que : lui (luire), nui (nuire), ri (rire), suffi

tous les verbes en - ir

que : lui (luire), nui (nuire), ri (rire), suffi tous les verbes en - ir Le

EXERCICE

L'art de conjuguer

J'écris la phrase ci-dessous en conjuguant au passé composé le verbe ou le groupe verbal (GV) entre parenthèses ( ) comme : Marie a fini ses devoirs puis elle est allée au cinéma.

1. (Naître)-tu à Montréal, Myriam ? (Venir)-tu d'ailleurs ?

2. Je (ne pas naître) ici, je (arriver) au Québec il y Myriam.)

a dix

ans. (Rappel : Je =

3. Nous (quitter) le Liban quand mes parents (décider) de venir à Montréal.

4. Pourquoi (choisir)-ils notre pays ? (Être contente)-tu qu'ils prennent cette décision ?

5. Nous (retrouver) de la famille à Montréal. Je (aimer) revoir mes cousins.

6. (Ne pas être)-tu triste de quitter ton pays ? (Ne pas en vouloir)-tu à tes parents ?

7. J'étais petite et je (ne pas avoir) le temps d'y penser. Je (suivre) mes parents.

8. Où (s'installer)-vous quand vous (immigrer) ?

9. Mon père (louer) un appartement où nous (emménager).

10. Puis il (se trouver) du travail et ma mère (ouvrir) un magasin.

11. Je (commencer) l'école maternelle quand je (avoir) cinq ans.

L'art de conjuguer

12. Maman (attendre) un autre enfant et mon frère (arriver).

13. Nous le (appeler) Paul et il (grandir).

14. Quand il (entrer) en maternelle, je (passer) au secondaire. (Rappel : je = Myriam.)

15. Je (ne pas oublier) le Liban mais personne de ma famille (ne rester) là-bas.

16. Mes oncles (vendre) leurs maisons et (venir) nous rejoindre.

17. Ma tante (ne pas vouloir) rester seule et ma mère lui (faire) une place au magasin.

18. Elle (prendre) des cours à l'université et y (rencontrer) Henri.

19. Ils (tomber) amoureux et (se fiancer).

20. La semaine dernière, ils (se marier) et ils (partir) en voyage de noces.

La semaine dernière, ils (se marier) et ils (partir) en voyage de noces. Le passé composé
L'art de conjuguer AIDE 1. (Naître)-tu : verbe en être. Forme interrogative : auxiliaire au

L'art de conjuguer

AIDE

1. (Naître)-tu : verbe en être.

Forme interrogative : auxiliaire au présent pronom sujet ; p.p. né.

Accord du p.p. avec le sujet féminin singulier : e.

(Venir)-tu : verbe en être.

Phrase interrogative : auxiliaire au présent pronom sujet ; p.p. venu.

Accord du p.p. avec le sujet féminin singulier : e.

2. Je (ne pas naître) : verbe en être.

Phrase négative : sujet NE auxiliaire au présent PAS ; p.p. né.

Accord du p.p. avec le sujet féminin singulier : e.

je (arriver) : verbe en être.

Accord du p.p. avec le sujet féminin singulier : e.

3. Nous (quitter) : verbe en avoir.

mes parents (décider) : verbe en avoir.

4. Pourquoi (choisir)-ils : verbe en avoir.

Phrase interrogative : adverbe interrogatif auxiliaire au présent pronom sujet ils ; p.p. choisi.

(Être contente)-tu : verbe en avoir.

Phrase interrogative : auxiliaire au présent pronom sujet ; p.p. été.

5. Nous (retrouver) : verbe en avoir.

Je (aimer) : verbe en avoir.

6. (Ne pas être)-tu : verbe en avoir.

Phrase interrogative négative : NE auxiliaire au présent pronom sujet PAS ; p.p. été.

(Ne pas en vouloir)-tu : verbe en avoir

Phrase interrogative négative : NE pronom complément en auxiliaire au présent pronom sujet PAS ; p.p. voulu.

7. J'étais petit et je (ne pas avoir) : verbe en avoir.

L'art de conjuguer

Je (suivre) : verbe en avoir.

8. Où (s'installer)-vous : verbe en s'être.

Phrase interrogative : adverbe interrogatif pronom complément vous auxiliaire au présent pronom sujet ; p.p. installé.

Accord du p.p. avec le pronom complément vous, masculin pluriel : s.

quand vous (immigrer) : verbe en avoir.

9. Mon père (louer) : verbe en avoir.

nous (emménager) : verbe en avoir.

10. Puis il (se trouver) : verbe en s'être.

ma mère (ouvrir) : verbe en avoir.

11. Je (commencer) : verbe en avoir.

je (avoir) : verbe en avoir.

12. Maman (attendre) : verbe en avoir.

mon frère (arriver) : verbe en être.

13. Nous le (appeler) : verbe en avoir.

il (grandir) : verbe en avoir.

14. il (entrer) : verbe en être.

je (passer) : verbe en être.

Accord du p.p. avec le sujet féminin singulier : e.

15. Je (ne pas oublier) : verbe en avoir.

Phrase négative : pronom sujet NE auxiliaire au présent PAS ; p.p. oublié.

personne de ma famille (ne rester) : pronom indéfini personne et son complément NE auxiliaire au présent ; p.p. resté.

16. Mes oncles (vendre) : verbe en avoir.

et (venir) : verbe en être.

Accord du p.p. avec le sujet masculin pluriel : s.

17. Ma tante (ne pas vouloir) : verbe en avoir.

Phrase négative : sujet NE auxiliaire au présent PAS ; p.p. voulu.

ma mère lui (faire) : verbe en avoir.

18. Elle (prendre) : verbe en avoir.

et y (rencontrer) : verbe en avoir.

19. Ils (tomber) : verbe en être.

L'art de conjuguer

Accord du p.p. avec le sujet masculin pluriel : s. et (se fiancer) : verbe en s'être. Accord du p.p. avec le pronom complément se, masculin pluriel : s. 20. ils (se marier) : verbe en s'être. Accord du p.p. avec le pronom complément se, masculin pluriel : s. ils (partir) : verbe en être. Accord du p.p. avec le sujet masculin pluriel : s.

L'art de conjuguer

LE FUTUR SIMPLE DE L'INDICATIF

L'art de conjuguer LE FUTUR SIMPLE DE L'INDICATIF Le futur situe une action ou un état

Le futur situe une action ou un état dans une période à venir :

Demain (période à venir), je me lèverai (action) à 8 h. Je prendrai une douche (action) et je me sentirai (état) frais et dispos.

LE FUTUR SIMPLE

Le verbe au futur simple décrit ce qui se fera ou ce qui sera à un moment d'une période à venir : Je me lèverai à 8h. et je me sentirai frais et dispos.

COMMENT SE CONJUGUE LE FUTUR SIMPLE

Le futur se forme généralement avec l'infinitif auquel viennent s'ajouter les suffixes -ai, -as, -a, -ons, -ez, -ont :

Verbes en –er :

Nager : je nagerai, tu nageras, il (elle, on) nagera, nous nagerons, vous nagerez, ils (elles) nageront.

Mais JETER et APPELER :

Je jetterai, tu appelleras, etc.

Tandis que ACHETER et GELER :

J'achèterai, tu gèleras, et lever, mener : je lèverai, tu mèneras, etc.

Verbes en –yer comme APPUYER :

J'appuierai, tu appuieras, etc.

EMPLOYER :

ESSAYER :

L'art de conjuguer

J'essaierai, tu essaieras, etc.

PAYER :

Je paierai ou je payerai, tu paieras ou tu payeras, etc.

ENVOYER :

J'enverrai, tu enverras, il (elle, on) enverra, nous enverrons, vous enverrez, ils (elles) enverront.

Verbes en –ir comme FINIR :

Je finirai, tu finiras, il (elle, on) finira, nous finirons, vous finirez, ils (elles) finiront.

Avec les verbes en -re, on remplace généralement le e final par les suffixes -ai, -as, -a, -ons, -ez, -ont comme CRAINDRE :

Je craindrai, tu craindras, il (elle) craindra, nous craindrons, vous craindrez, ils (elles) craindront.

DIRE :

Je dirai, tu diras, il (elle) dira, nous dirons, vous direz, ils (elles) diront.

Certains verbes ne sont pas aussi réguliers au futur :

AVOIR :

J'aurai, tu auras, il (elle, on) aura, nous aurons, vous aurez, ils (elles) auront.

ÊTRE :

Je serai, tu seras, il (elle) sera, nous serons, vous serez, ils (elles) seront.

ALLER :

J'irai, tu iras, il (elle, on) ira, nous irons, vous irez, ils (elles) iront.

VENIR :

Je viendrai, tu viendras, il (elle, on) viendra, nous viendrons, vous viendrez, ils (elles) viendront.

ACQUÉRIR :

J'acquerrai, tu acquerras, il (elle, on) acquerra, nous acquerrons, vous acquerrez, ils (elles) acquerront.

COURIR :

L'art de conjuguer

Je courrai, tu courras, il (elle, on) courra, nous courrons, vous courrez, ils (elles) courront.

CUEILLIR :

Je cueillerai, tu cueilleras, il (elle, on) cueillera, nous cueillerons, vous cueillerez, ils (elles) cueilleront.

FAIRE :

Je ferai, tu feras, il (elle, on) fera, nous ferons, vous ferez, ils (elles) feront.

TENIR :

Je tiendrai, tu tiendras, il (elle, on) tiendra, nous tiendrons, vous tiendrez, ils (elles) tiendront.

Certains verbes en -oir, comme VOIR, changent aussi de forme :

Je verrai, tu verras, il verra, nous verrons, vous verrez, ils (elles) verront.

Mais PRÉVOIR :

Je prévoirai, etc.

S'ASSEOIR a deux formes :

Je m'assoirai, etc. Et je m'assiérai, etc.

DEVOIR :

Je devrai, etc. ;

ÉCHOIR :

Il écherra (verbe impersonnel utilisé à la 3e personne) ;

FALLOIR :

Il faudra (verbe impersonnel utilisé à la 3e personne) ;

MOUVOIR :

Je mouvrai, etc. ;

PLEUVOIR :

Il pleuvra (verbe impersonnel utilisé à la 3e personne) ;

POUVOIR :

SAVOIR :

L'art de conjuguer

Je saurai, etc. ;

VALOIR :

Je vaudrai, etc. ;

VOULOIR :