Vous êtes sur la page 1sur 16

CHAPITRE 10

RENTES
INTRODUCTION
1. Assurance vie : Née d’un besoin de sécurité
2. Contrat de rente : Né d’un besoin de pouvoir placer un capital à
long terme et en jouir sans avoir à se soucier de sa gestion et de son
rendement
3. Contrat de rente : Outil financier disponible pour la planification de
la retraite

10.1 CARACTÉRISTIQUES
10.1.0 Définition de la rente
4. En contrepartie d’un certain capital versé à une compagnie
d’assurance vie en une seule ou plusieurs cotisations, un individu
recevra, selon une périodicité fixée à l’avance, des prestations
régulières constituées de remboursement de capital et de revenu
d’intérêt.
1. En contrepartie d’un certain capital :
• Cela suppose qu’il y a plus d’un intervenant et que
l’on obtiendra quelque chose en retour du capital
2. Versé en une seule ou plusieurs cotisations :
• Capital servant aux prestations de la rente pourra
être remis à l’assureur en un versement unique (somme forfaitaire) ou être
accumulé sur une période de temps plus ou moins longue

NOTES

10 - 1
• Si versement unique : la rente peut être immédiate
(débute tout de suite) ou différée (débutera à une date ultérieure à celle du
versement
• Si capital accumulé sur une certaine période, la
rente est forcément différée car elle ne peut pas commencer tant que tout
le capital n’a pas été accumulé
3. Recevra, selon une périodicité fixée à l’avance :
• Fréquence et durée des prestations sont fixées dès
l’établissement de la rente et demeureront inchangées
4. Prestations régulières constituées de remboursement de capital :
• Prestations versées au bénéficiaire sont en partie un
remboursement du capital qui a servi à constituer la rente et qui a été
versé à la compagnie d’assurance
5. Prestations régulières constituées de revenu d’intérêt :
• Partie des prestations constituée d’un revenu
d’intérêt généré par le solde non encore remboursé du capital constitutif
de la rente.
o Considérée comme revenu d’intérêt : revenu imposable.

5. Rente peut être immédiate ou différée, agréée ou non agréée


6. Rente immédiate :
• Ne comporte pas de périodes de capitalisation
• Service de la rente commence dès le versement du
capital constitutif
7. Rente différée :
• Service de la rente commence dans un/plusieurs
mois, une/plusieurs années ou lorsque le rentier atteint un certain age (65
ans par exemple)
8. Rente agréée ou non :
• Voir Section 10.4

NOTES

10 - 2
G R A P H IQ U E 1 8
V e n tila tio n d u p a ie m e n t d 'u n e r e n te c e r ta in e e n tr e c a p ita l e t in té r ê t
100%
Proportion

90%

80%

70%

60%

50%

40%

30%

20%

10%

0%
66

68

70

72

74

76

78

80

82

84

86

88

90

92

94

96

98

0
10
 ge

C a p ita l C a p ita l + in té r ê t

NOTES

10 - 3
6. Rente viagère
9. Rente qui durera toute la vie d’une ou de plusieurs personnes, soit le
constituant (titulaire du contrat), soit celui qui recevra la rente
(rentier), soit sur la vie d’un tiers qui n’a aucun droit de jouir de cette
rente (crédirentier)
10. Rente sera limitée dans le temps à la vie du ou des crédirentiers :
rente s’éteint avec la vie du ou des crédirentiers
11. Avantage si la vie du crédirentier est longue et désavantage dans le
cas contraire (mais non connu à l’avance)

7. Rente à terme
12. Rente dont la durée est déterminée à l’avance (durée est connue
dès le moment où elle est constituée)
13. Aussi appelé rente certaine car elle dure pour une certaine période
de temps (par exemple : 5, 10, 15, 20 ans mais sans excéder l’âge de
90 ans)

8. Rente viagère avec période certaine


14. Rente dont les versements de prestations se poursuivent même
après le décès du bénéficiaire si la période certaine n’est pas encore
terminée
15. Capital nécessaire pour obtenir la même prestation est plus élevé
que pour une rente viagère sans aucune période certaine

NOTES

10 - 4
10.1.1 Rente viagère réversible
9. Garantit un revenu au rentier sa vie durant et garantit aussi un
revenu au conjoint lui survivant pour la vie entière de celui-ci
10. Lors de l’établissement de la rente, le rentier peut choisir un
certain niveau de réversibilité correspondant aux besoins estimés du
conjoint survivant (ex : réversible à 60%)
• Dans ce cas, si le rentier décède, le conjoint
continuera à recevoir la rente, mais le versement sera réduit à 60% de ce
qu’il était avant le décès du rentier

11. Avantage : Offre une certaine souplesse au rentier qui se


préoccupe davantage des revenus qui subsisteront après son décès et
pouvant permettre au conjoint survivant de maintenir un certain
niveau de vie
12. Pour verser les mêmes prestations : Capital d’une rente
viagère réversible > Capital d’une rente non réversible

10.1.2 Rente viagère indexée


13. Rente dont les prestations sont augmentées régulièrement en
fonction d’un facteur d'indexation déterminé lors de l’établissement
de la rente (ex : selon l’inflation ou tout autre facteur préétabli)
14. Avantage : Protège les revenus du rentier contre la diminution
progressive de son pouvoir d’achat
15. Pour verser les mêmes prestations : Capital de la rente indexée
> Capital d’une rente non indexée

NOTES

10 - 5
10.1.3 Rente pour risque taré
16. Risque taré :
16. Certaines personnes représentent un risque plus grand que d’autres
en assurance vie en raison de maladie pouvant affecter leur espérance
de vie.
17. Ces personnes doivent payer des primes supérieures à celles
payées par d’autres personnes en meilleure santé
18. Ces personnes représentant des risques élevés susceptibles de
réduire leur durée de vie peuvent demander une rente viagère qui
tienne compte de leur situation de santé; elles recevront par
conséquent une augmentation des prestations.

10.2 INSAISISSABILITÉ DES RENTES


17. Rentes viagères ou à terme sont assimilées à l’assurance vie
(insaisissabilité)
19. Donc, désignation appropriée du bénéficiaire (soit : conjoint,
descendant, ascendant, qui sont des bénéficiaires irrévocables par leur
statut de parenté ou un bénéficiaire désigné comme bénéficiaire
irrévocable) peut rendre les contrats de rente insaisissables
20. Un conjoint de fait n’est pas considéré comme un conjoint de droit
d’après le Code civil
21. Pour rendre les sommes insaisissables, il faudra désigner le
conjoint de fait à titre de bénéficiaire irrévocable
22. Pour les fins de la Loi de l’impôt, le conjoint de fait est assimilé au
conjoint de droit

NOTES

10 - 6
23. En cas de faillite, une désignation de dernière minute pourrait être
invalidée par les créanciers
• Créanciers pourraient prouver que la désignation a
été changée ou inscrite que dans le but de mettre le contrat de la rente à
l’abri des créanciers

10.3 FISCALITÉ DES RENTES


24. Du point de vue fiscal, la Loi sur l'impôt et le revenu stipule que :
« Sont compris dans les polices d’assurance vie les contrats de rente et les contrats
relativement aux quels le montant de tout ou partie des provisions de l’assureur
varie selon la juste valeur marchande d ’un groupe déterminé d’éléments d’actif »
25. Les actes constituant des dispositions de polices d’assurance vie et
ceux qui n’en constituent pas s’appliquent également aux contrats de
rente

10.4 MODE D’IMPOSITION


18. Contrat de rente agréé
26. Capital constitutif provient d’un régime agréé aux fins de la Loi de
l’impôt (REER, RPA, RPDB)
27. Capital constitutif provient de sommes qui n’ont pas encore été
soumises à l’impôt
28. Sommes déposées dans le régime ont fait l’objet d’une déduction
fiscale et le revenu de placement s’y est accumulé en franchise
d’impôt
29. Plein montant de la prestation provenant d’une rente agréée doit
être ajouté au revenu du rentier sans aucune distinction entre la
portion capital et la portion intérêt de la rente

NOTES

10 - 7
19. Contrat de rente non agréé
30. Capital constitutif provient de sommes déjà imposées pour le
détenteur (épargne) ou de sommes non imposables (capital-décès
d’une police d’assurance vie)

IMPOSITION DES CONTRATS NON AGRÉÉS


10.4.1 Pendant la période de capitalisation
20. Imposé comme une police d’assurance vie non exonérée :
fonds accumulé – CBR (sauf exception)
21. Titulaire du contrat doit s’imposer annuellement sur le revenu
couru qui s’est accumulé dans le contrat

10.4.2 Pendant le service de la rente


22. Prestations de rente non agréée incluent une portion capital
(non imposable) et une portion intérêt (imposable)
23. Répartition entre capital et intérêts dépend du mode
d’imposition des prestations, soit :
31. selon le bénéfice de la rente prescrite
32. sur le revenu ou le bénéfice de la rente non prescrite

NOTES

10 - 8
10.4.3 Selon le bénéfice de la rente prescrite
24. Partie imposable de la prestation de rente prescrite est nivelée
et demeure la même pour la durée du contrat
25. Si rente certaine, la partie capital est divisée par le nombre
prévus de versements.
26. Si rente viagère, la partie capital est divisée par une période
représentant l’espérance de vie établie selon les tables de mortalité .
33. Exemple :
Partie imposable des prestations d’une rente prescrite
Homme de 65 ans
Capital constitutif : 50 000 $

a ) Rente certaine de 10 ans, taux d’intérêt de 6.75 %


(prestation annuelle) : 7 030 $
o Remboursement du capital (50 000 $ /10 ans) - 5 000 $
o Versement d’intérêt (imposable de façon nivelée) 2 030 $

b) Rente viagère garantie 10 ans, taux d’intérêt de 6.75 %


(prestation annuelle) : 5 139 $
o • Remboursement du capital (50 000 $ /17.6 ans) -2
841$
o • Versement d’intérêt (imposable de façon nivelée) 2
298 $

27. Rente prescrite impose cependant certaines contraintes:


34. Ne peut être rachetée
35. Ne peut être considérée liquide (comme un dépôt à terme, par
exemple)
36. Ne peut être modifiée ou ajustée suite à une augmentation des taux
d’intérêt
NOTES

10 - 9
28. Avantages :
37. Rente ne sera pas influencée par une diminution des taux d’intérêt
et offre une sécurité à long terme pour le rentier
38. Permet d’augmenter sensiblement les revenus de placement d’un
retraité en bonne santé et demeure avantageuse même si les taux
d’intérêt devaient augmenter

10.4.4 Selon le bénéfice de la rente non prescrite ou sur le


revenu couru
29. Partie imposable de la prestation de rente touchée en vertu
d’un contrat imposé sur le revenu couru est décroissante dans le
temps (similaire à un remboursement d’hypothèque où la partie
intérêt domine les premières années pour être graduellement
remplacée par une part de plus en plus importante de capital)
30. Exemple : Rente certaine 10 ans , non prescrite, taux d’intérêt
de 6.75 %, paiement annuel de 7 037 $ payable en fin d’année, à
partir d’un capital de 50 000 $

Partie intérêt Partie capital


Année (imposable) (non imposable)
1ère 3 375 $ 3 662 $
2ème 3 128 $ 3 909 $
3ème 2 864 $ 4 172 $
4ème 2 582 $ 4 455 $
5ème 2 283 $ 4 755 $
6ème 1 961 $ 5 076 $
7ème 1 618 $ 5 419 $
8ème 1 252 $ 5 785 $
9ème 862 $ 6 175 $
10ème 445 $ 6 592 $

NOTES

10 - 10
10.4.4.1 Comparaison selon bénéfice de la rente prescrite ou non (idée
de planification)

31. Imposition nivelée du contrat de rente prescrite est


généralement favorable au contribuable :
39. Permet de reporter dans le temps des impôts qui seraient payables
en début de période

32. D’autres facteurs de planification concernant le contribuable


doivent être considérés:
40. Exemple : Si une personne prévoit que ses revenus iront en
augmentant dans les années futures, plus avantageux de choisir une
rente non prescrite car les revenus imposables iront en diminuant
alors que les revenus provenant d’autres sources iront en augmentant.

10.5 GARANTIES RELATIVES AUX CONTRATS DE RENTES EN


CAS D’INSOLVABILITÉ DE LA SOCIÉTÉ ÉMETTRICE
41. Société canadienne d’indemnisation pour les assurances de
personnes (Assuris) :
6. Mise sur pied par l’industrie des assurances de personnes du Canada
7. En cas d’insolvabilité d’une société, fournit une protection aux titulaires de
polices contre la perte de leurs prestations

10.5.1 Protection maximale


33. Protection maximale payable par Assuris
• Assurance vie individuelle ou conjointe
o Jusqu’à 200 000$ ou 85% de la protection promise
• Retraits en espèces (REER, FERR, FRV)
100 000 $
• Retraits en espèces de polices non agréés
(incluant valeurs de rachat des polices d’assurance vie) 100 000 $
• Rente viagère à terme fixe

NOTES

10 - 11
o Jusqu’à 2 000$ / mois ou 85% de la protection promise

34. Rentes commuables traitées comme un retrait en espèces


42. Valeur commuée d’une rente: valeur escomptée versée au rentier
qui voudrait mettre fin à sa rente de son vivant
43. Valeur tient compte des taux d’intérêt en vigueur et de l’état de
santé du rentier
44. Toutes les rentes ne peuvent pas être commuées (certains assureurs
ne l’offrent pas)

35. Assuris comble la différence entre la protection maximale


qu’elle offre et la somme versée par le liquidateur
36. Plafonds d’Assuris sont appliqués au total des sommes
payables en vertu de toutes les polices d’une même catégorie
souscrite auprès d’un même assureur et couvrant une même
personne (que ce soit des polices collectives ou individuelles)
45. Si copropriétaires d’une rente de capitalisation, le plafond
applicable aux retraits en espèces est de 100 000 $ x nombre de
copropriétaires
46. Si rente réversible à un corentier, le plafond est de 2 000 $ / mois
x nombre de corentiers

NOTES

10 - 12
10.6 UTILISATIONS PRATIQUES
10.6.1 Rente dos-à-dos
37. Mécanisme :
47. Achat d’une rente viagère sans garantie. Cette rente offre le
maximum de revenu et cesse immédiatement au décès du rentier.
48. Achat d’une assurance vie à primes fixes et garanties (de type
T100 ) sur la vie du rentier. Cette assurance remplace le capital au
décès de ce dernier
49. Exemple :
• Homme de 65 ans non fumeur
• Capital constitutif de le rente : 250 000 $
• Rente prescrite (imposition nivelée)
• Viagère, sans garantie : 22 863 $/ annuellement
• Assurance nivelée et uniforme (T100) : 7 850
$/annuellement
• Table de mortalité de rente : 85% de la GAM-94
• Taux d’intérêt : 5,75%
• ESPERANCE VIE : 16.5 annees
• On obtient le même résultat avec 100% de la table
GAM94 et 5,1% d’intérêt

Rente Dépôt à terme


« dos à dos » 4% 6% 8%
Placement 250 000 $ 250 000 $ 250 000 $ 250 000 $
Revenu 22 863 $ 10 000 $ 15 000 $ 20 000 $
Fraction imposable 7 711 $ 10 000 $ 15 000 $ 20 000 $
Impôt (à 48,72%) - 3 759 $ - 4 872 $ - 7 308 $ - 9 744 $
Prime d’ass. vie - 7 850 $ 0$ 0$ 0$
Revenu net 11 256 $ 5 128 $ 7 692 $ 10 256 $
Avantage de la
rente « dos-à-dos » 6 128 $ 3 564 $ 1 000 $

NOTES

10 - 13
NOTES

10 - 14
10.6.1.1 Idée de planification

38. Rente « dos à dos » permet d’augmenter le revenu après


impôts des rentiers tout en garantissant le capital pour les héritiers
50. Préférable qu’une personne soit en bonne santé
51. Si une personne est en moins bonne santé, le coût de l’assurance
vie plus élevé pourrait être compensé par une rente plus élevée qui
tiendrait compte de son espérance de vie plus courte
52. Cependant, plus une personne est jeune, plus les coûts afférents à
l’assurance sont abordables
53. Si hausse d’intérêt, rente désavantageuse, car ne permet pas de
suivre cette hausse comme peuvent le faire les dépôts à terme ou
d’autres véhicules de placement
54. Si baisse des taux d’intérêt, rente avantageuse, car taux de rente est
garanti à vie

10.6.2 Rente en faveur d’un organisme de bienfaisance


55. Permet à l’organisme choisi d’encaisser une somme globale
(unique) et au donateur de recevoir une rente viagère dont le montant
est déterminé par le donateur
56. Don = Différence entre le capital versé à l’organisme et le capital
nécessaire pour garantir la rente au donateur
57. Don est admissible au crédit d’impôt
58. Plus le donateur est âgé au moment de l’établissement, plus la
rente est élevée ! (comme toute autre forme de rente)

NOTES

10 - 15
59. Exemple : Homme de 80 ans effectue un don de 500 000$ à un
organisme de bienfaisance et requiert un revenu annuel net de
35 000$ pour maintenir son train de vie. Son espérance de vie selon
la table est de 9 ans.
8. Prime unique requise pour l’achat d’une
rente annuelle viagère de 35 000$ = 206 821 $
9. Donateur reçoit 35 000$ annuellement, non imposable sa vie durant
10. L’organisme lui remet un reçu aux fins d’impôt au montant de 185
000 $ [soit : 500 000$ - ( 35 000$ x 9)]
11. L’organisme reçoit le solde : 293 179$ (soit : 500 000$ - 206 821$)

10.7 EN CONCLUSION
39. De nombreux changements fiscaux survenus au cours des 20
dernières années ont réduit considérablement les avantages
extraordinaires de report d’impôt qu’offraient autrefois les rentes
non agréées
40. Mais ce type de rente demeure intéressant pour les gens qui :
• veulent diversifier leurs placements et ne veulent
pas assumer le risque d’investissement pendant la période de
capitalisation ou lorsque l’heure de la retraite a sonné
• ne veulent pas avoir le souci de la gestion régulière
de leurs investissements
• veulent multiplier les garanties offertes par les
différentes institutions en cas d’insolvabilité de l’émetteur
• veulent bénéficier d’une certaine forme de report
d’impôt pendant la période différée (maximum 11 mois) et pendant la
période de service de la rente (rente prescrite)
• veulent retarder, voire éliminer les « dispositions de
récupération » des prestations de la sécurité de la vieillesse et plus
récemment, du crédit de personne âgée, en se servant de la rente prescrite
pour augmenter leur revenu plutôt que de commencer à retirer les
sommes investies dans leur REER

NOTES

10 - 16