Vous êtes sur la page 1sur 5

Introduction

Je montre cet écrit dans la continuité du DC2 « la participation à la conduite du projet
éducatif », il s'installe sur mon lieu de pédagogie. Je certifierai de mon accompagnement, de
mon responsabilité, de mon rôle, et de ma participation au projet personnalisé. En effet, je
réaliserais part du travail effectué et de la place prise au sein de l’équipe.

Je commencerai cet écrit par la présentation de l’établissement dans lequel j’œuvre.


J’exposerais le fonctionnement de l’institution. Par la suite, j’expliquerais et développerais
ma place d’apprenti moniteur éducateur en première année avec une vue analytique. En
effet, j’étalerais mes accompagnements quotidiens, éducatifs et des ateliers réalisés au sein
d’un foyer hébergement auprès des personnes adultes en situation handicapées infirmes
moteurs cérébraux ayant une autonomie suffisante pour vivre en appartements éclatés,
avec une possibilité en milieu protégé.

Pour conclure, je reviendrai sur mes compréhensions et attouchement sur la place un


moniteur éducateur à ce type l’établissement.

Présentation de la structure
l- Cap’ devant

Elle a été créée en 1954 de la base de prendre en charge les enfants et adultes atteints de
troubles liés à des infirmités motrices cérébrales par de parents, d’amis et de personnes en
situation de handicap. Cette association à but non lucratif a aujourd’hui une discrétion
régionale en Ile de France et est avouée d’utilité publique depuis 1961.

" Les chiffres clefs de Cap’ devant ! (Données 2014) : 

 622 personnes accueillies et accompagnées : 287 enfants et 335 adultes,


 262 adhérents dont 20 administrateurs bénévoles,
 450 professionnels salariés,
 18 établissements et services sociaux et médico-sociaux,
 24 sites d’implantation sur 5 territoires de santé de la région Ile de France,
 28 millions d'euros de budget. (Financements publics : Agence Régionale de Santé,
Conseils Généraux) "1
Les valeurs pour installer la personne au centre de l’accompagnement peuvent s’énoncer
de la façon suivante :
1-Le respect sans concession de la distinction.
2- possibilité exercer sûrement ses tendus et sa citoyenneté pour tous.
3- respecter et à faire respecter les croyances de chacun dans tous les domaines, dans la
limite et le respect de la liberté des autres
1-Livret d'accueil du Foyer d’Hébergement Puits La Marlière p4
1
4- L’aptitude à se mobiliser et à saisir des décisions en faveur des personnes en situation
de handicap

Les objectifs de " Cap’ devant " au bénéfice de chaque personne accueillie :

 Défendre son épanouissement en lui proposant un accueil particularisé et un


accompagnement indiqué,
 Observer tout son éventuel auparavant sa situation de handicap, pour l’accroître
absolument,
 Inciter son indépendance,
 Acquiescer son intégration dans la centre, (potentiels, besoins, attentes,
aspirations…)
Les ambitions de " Cap’ devant " :

 Permuter la vue sur la situation de handicap,


 Supporter le « vivre collectivement »,
 Accroître à limite de bienfaits pour tous les âges dans ile de France
 Inciter des arrangements innovants pour développer des éventails aux situations
de renvois.

II – L’établissement

Le foyer d’hébergement Puits la Marlière a été fondé à 1947 ; il est une résidence dont la
responsabilité est de permettre aux personnes adultes handicapées de vivre de la façon la
plus autonome possible en milieu protégé. Les personnes accueillies peuvent être
accompagnées si elles le souhaitent dans l’élaboration d’un projet de vie en milieu ordinaire.
Il accueille 30 adultes de plus de 20 à 60 ans, handicapés moteurs, pour la plus grande partie
infirmes moteurs cérébraux ayant une autonomie suffisante pour vivre en appartements
éclatés. La structure n’accepte jamais des personnes ayant un suivi médical lourd car il n’est
pas médicalisé.
Il est en partenaire avec une ESAT, une Accueil de jour pour les personnes qui ne peuvent
pas travailler.
Les deux sont dans le cadre d’association " Cap’ devant " et à la ville de Sarcelles.
Le service administratif et la direction sont basés à l’ESAT équidistant des deux sites.

Il y a 11 appartements disponibles dans 2 sites à la ville de Sarcelles et Villiers le Bel.

I – L’équipe
Constitution de l’équipe et ma place dans le fonctionnement de l’institution
Il y a 4 postes éducatifs, 13 aides médico–psychologique, 1 secrétaire ,1 agent d’entretien, 1
médecin de rééducation fonctionnelle, 1 psychologue, 1 chef de service éducatif, 1 directeur.
Ponctuellement, la direction sera amenée à remplacer les salariés en congés. Des élèves
éducateurs ou AMP, effectueront des stages au sein de l'établissement. Missions
L’établissement est ouvert 365 jours par an. Il n’a pas de période de fermeture.

ll – Mon accompagnement au foyer d’hébergement

Mon rôle en tant que Moniteur-Educateur est multiple, J’accompagne les résidents dans leur
vie quotidienne et les aide à quelques activités du groupe, aussi diriger des ateliers ensemble
et privé départ à les intérêts des résidents comme d’accompagnement maîtriser de la
photographie particulièrement pour Mme.SO.
Je suis au site de Villiers le Bel (mardi et jeudi), et à Sarcelles (mercredi et vendredi), Tous les
samedis disponible sur les deux pour participer et accompagner les résidents a la piscine ou
des sorties ensemble.

III – Accompagnement à la vie quotidienne

Chaque résident ont droit d'avoir une vie respectueuse et autonome ça dépend de leurs
capacités en bas de livret d'accueil et règlement fonctionnement d'association. Cela, ça veut
dire la compression de leur savoir-faire et régler biens leurs besoins et envies avec prendre
le conseil de l’équipe professionnelle à la chaque journée. L’équipe professionnelle et les
stagiaires sont présents toujours à côté des habitants attentivement de leurs demandes.
Ils ne doivent jamais prendre les rôles de résidents à la vie collective et personnelle sans
leurs demandes. Donc, je les accompagne pour faire porter des vêtements, faire de la douche
bien à l’heure, faire de la cuisine, manger leurs diners et laver des vêtements et des
vaisselles. J’écris au cahier transmission toutes les accompagnements professionnels et mes
observations pour chaque appartement que je l’occupe. Je n’ai pas responsabilité de
remplir de classeur médical, cahier individualisé, suivi médical, place administratif, bilan
intermédiaire de la personne accueillie et le formulaire de projet personnel de chaque
résidants par contre il faut que je les lise précieusement.

IIII – Accompagnement à quelques activités du groupe

1- Visionner un film ensemble :

Au jour d'entretien, la chef de service m’a demandé penser sur comment puis-
j’améliorer
des activités du group aux temps libres des residents dans les jours de la semaine sauf
weekend au foyer avec une vue culturel. Après une bonne réunion avec des habitants, j’ai
décidé organiser un atelier voire un film au jeudi au site de Villiers le Bel, et au vendredi à
Sarcelles une semaine par deux de ma présence a l’établissement. Après chaque atelier, j’ai essayé
trouve des points forts positives du chaque film attentivement de vie sociale-collective existence
dans le film avec les résidants pour augmenter notre compréhension de ce sujet. En fin de stage,
nous avons vu quinze films avec différant genre. Les résidants sont très contents et demandent
continuer cet atelier après mon départ de la résidence.

2- Activité sportive :

J’ai organisé un groupe d'intérêt aller à la piscine , au départ l’idée de faire un mouvement
sportif et de loisir intérêt commun réunissant pour les résidents des 2 sites afin de profiter
de moments de détentes. Cette activité a été a toute les samedis de mon présence.

Nager et faire de l’aquagym sont très important pour avoir une bonne santé pour toutes les
personnes, en plus pour les IMC, il y avait beaucoup de type d’exercices sportives qu’ils ne
peuvent pas les faire facile à l’extérieure de l’eau. J’y fais avec une grande majorité du
résidants. Il existe minimum trois personnes, chaque fois. Si les habitants avec fauteuil
participent, j’oblige avoir un accompagnement spécialiste AMP. J’ai appris la natation à deux
résidants et aussi nous avons fait l’exercice l’aquagym avec les autres. J’ai réussi effacer peur
de l’eau de participant. Nous avons eu une très bonne expérience ensemble. Ils se sont
décidé continuer aller à la piscine sans un accompagnement professionnel.

3- Atelier privé de la photographie :

Parce que je suis un photographe professionnel. Mme "SO" m’a monté son l’intérêt
de faire de la photo.
Ensuite, j’ai fais de cours spéciale pour elle à-propos améliorer pouvoir utiliser bien à
un appareil de la photo et compréhension bien sujet en la photographie général et
situation de cadre et la lumière à la photo.
Malgré qu’elle est une personne en situation handicap trisomie âgée trente cinq ans.
Néanmoins, elle a augmenté super vite grâce à son intérêt tellement fort. Elle m'a
accompagné pour faire un photo reportage avec mon appareil sur passer quatre
jours avec tous les résident et les groupe de collègue professionnel à la campagne
d’Auver sur Oise. Elle a pris les photos extraordinaires. L’établissement a décidé
exposer ses photos à la prochaine réunion de chaque année avec les parents et
Conseil d'administration de Cap’ devant. Grâce à cette expérience, elle se sent très
réjouissant.
Elle veut mettre poursuivre faire la photographie à son dossier du projet
personnalisé.
Conclusion : L’évolution de mon parcours

À la durée de mon premier stage de Moniteur-Educateur, j’ai développé ma maitrise sur


travailler avec des personnes en situation handicap et vulnérabilité. Les accompagnements
et les activités que je les ai faits à là-bas. Ils sont devenus comme un cours éducative pour
moi. J'ai appris comment je puis avoir une bonne relation avec les usagés et profiter bien a
des moments ensemble au foyer hébergement. J'ai réussi avoir une meilleure
compréhension de travailler avec un groupe professionnel dans association spécialisé. J'ai eu
une relation forte et agréable avec les résidant. En effet notre participation à des activités,
nous développons ensemble notre capacité. À la suite, des usagés viennent à ma rencontre
pour me montrer leurs évaluation grâce à des heures des ateliers. Je perçois les plaisirs qu'ils
prennent à participer et son épanouissement qu’il souhaite partager avec moi. J’ai pu
accroître ma capacité d’observation. Qui, au départ était centrée sur le descriptif et les
apparences sans être dans l’analyse. Portant après avoir Cette compétence, elle m’a fallu
faire preuve de réflexion afin de me construire un regard pratique.

J’ai appris à mettre du sens dans mes actions pour une meilleure compréhension de mon
travail, et ce grâce l’accompagnement de mon équipe. En comprenant le sens de mon travail
et en faisant preuve de réflexions durant mes observations, j’ai pu me construire
professionnellement.

J’ai constaté que notre accompagnement autour de l’usager est prédéfini par les lois qui
régit notre champ d’action : le handicap. La loi 2002-2 nous présente ses outils et la mise en
place du projet individuel qui donne à l’usager une perspective d’avenir qui est propre à ses
choix et possibilités. La loi de 2005 rend à la personne handicapée le statut d’être humain.
Un être humain égal aux autres au sein de la vie en société. C’est au sein de la dynamique
institutionnelle que j’ai su trouver ma place en prenant conscience de mon rôle d’éducateur
et le but de l’institution et les rôles des membres de l’équipe qui compose l’établissement
qui a permis mon apprentissage.

Enfin l’accompagnement reçu par l’équipe éducative à été et reste pour moi un temps
d’apprentissage pensé et construit sur le rôle du Moniteur Educateur, par des débats sur
divers sujets concernant la personne accueillie, les pratiques professionnelles ou encore la
mise en œuvre d’actions éducatives.

Vous aimerez peut-être aussi