Vous êtes sur la page 1sur 6

UNIVERSITE MOHAMED I

Faculté Des Sciences Année Universitaire 2020/2021


Département De Physique Filière SMP: Mécanique Quantique
Oujda Semestre 5: TD Série No 3

Correction de l’Exercice 1
1. Calcul des commutateurs [Lx , Ly ], [Ly , Lz ] et [Lz , Lx ].
En utilisant la relation de commutation suivante [A, BC] = [A, B]C +
B[A, C], nous obtenons

[Lx , Ly ] = [Y Pz − ZPy , ZPx − XPz ] = Y [Pz , Z]Px + Py [Z, Pz ]X


= ih̄(−Y Px + XPy ) = ih̄Lz

De même [Ly , Lz ] = ih̄Lx et [Lz , Lx ] = ih̄Ly .


Ces relations nous enseignent qu’on ne peut pas mesurer simultanément
les différentes composantes du moment cinétique.

~ ∧L
2. On montre que L ~ = ih̄L.
~



~i ~j ~k
~ ∧L
L ~ = Lx Ly Lz = ~i[Ly , Lz ] − [Lx , Lz ]~j + [Lx , Ly ]~k


Lx Ly Lz
= ih̄Lx~i − (−ih̄Ly )~j + ih̄Lz~k = ih̄L ~

3. Calcule de [L2 , Lx ], [L2 , Ly ] et [L2 , Lz ].


On a L2 = L2x + L2y + L2z et en utilisant la relation de commutation
suivante [A, B 2 ] = [A, B]B + B[A, B] On obtient, [Lz , L2x ] = [Lz , Lx ]Lx +
Lx [Lz , Lx ] = ih̄Ly Lx + Lx ih̄Ly ,
[Lz , L2y ] = [Lz , Ly ]Ly + Ly [Lz , Ly ] = −ih̄Lx Ly − Ly ih̄Lx et
[Lz , L2z ] = 0.
donc [Lz , L2 ] = 0.
De même [Lx , L2 ] = 0 et [Ly , L2 ] = 0.

Il est donc possible de mesurer simultanément la norme du moment cinétique


et l’une de ces composantes.

1
Correction de l’Exercice 2
On considère la particule décrite par la fonction d’onde suivante
r
3 −iy + z
ψ(x, y, z) = .
8π r
En coordonnée sphérique (r, θ, ϕ), on a

Y00 (θ, ϕ) = √1

x = r sin θ cos ϕ,
q4π



3
y = r sin θ sin ϕ, et Y10 (θ, ϕ) = 4π cos θ
 q
Y1±1 (θ, ϕ) 3
sin θe±iϕ

z = r cos θ, =∓

1. Calculer

L+ Y1−1 (θ, ϕ)
q q
h̄eiϕ ∂
∂θ

+ i cot θ ∂ϕ 3
8π sin θe−iϕ = 3
2π h̄ cos θ

2. Exprimer ψ(~r) en coordonnée sphérique (r, θ, ϕ).


r
3  
ψ(x, y, z) = − i sin θ sin ϕ + cos θ

3. En déduire ψ(~r) en terme de Ylmq(θ, ϕ).


On a Y1−1 (θ, ϕ) + Y11 (θ, ϕ) = −i 2π
3
sin θ sin ϕ =⇒

1 1 1
ψ(x, y, z) = Y1−1 (θ, ϕ) + Y11 (θ, ϕ) + √ Y10 (θ, ϕ)
2 2 2

4. Quel est le moment cinétique de la particule?


le moment cinétique de la particule est l = 1

5. Calculer les résultats possibles lors d’une mesure de Lz sur cet état.
Lors de la mesure de Lz on obtient soit: −h̄, 0 × h̄ ou h̄
~ 2 sur cet état.
6. Calculer les résultats possibles lors d’une mesure de L
La mesure de L ~ 2 donne: 2h̄2

Correction de l’Exercice 3
~ le moment orbital.
Soit un système sans spin, placé dans l’état |ψ > et soit L
On suppose que le système se trouve dans l’état
h i 2 +y 2 +z 2 )/a2
ψ(~r) = A + B(x + 2y + 3z) e−(x 0

où A, B et a0 sont des constantes. En coordonnée sphérique (r, θ, ϕ), on a

2

 x
 = r sin θ cos ϕ
y = r sin θ sin ϕ

 z = r cos θ

On donne:
r r
1 3 3
Y00 (θ, ϕ) =√ , Y10 (θ, ϕ) = cos θ, Y1±1 (θ, ϕ) =∓ sin θe±iϕ
4π 4π 8π
1. Calcul de L− Y1−1 (θ, ϕ). On trouve

L− Y1−1 (θ, ϕ) = 0
2. Calcul de Y11 (θ, ϕ) + Y1−1q
(θ, ϕ) et Y11 (θ,qϕ) − Y1−1 (θ, ϕ). q 
Y11 (θ, ϕ)+Y1−1 (θ, ϕ) = − 8π3
sin θeiϕ + 8π 3
sin θe−iϕ = − 8π3
sin θ eiϕ −
 q
e−iϕ = −i 3
2π sin θ sin ϕ
q   q
Y11 (θ, ϕ) − Y1−1 (θ, ϕ) = − 8π 3
sin θ eiϕ + e−iϕ = − 3
2π sin θ cos ϕ

3. ψ(~r) en coordonnée
h sphérique (r,
i θ, ϕ). h
2 2 2 2
ψ(~r) = A + B(x + 2y + 3z) e−(x +y +z )/a0 = A + Br(sin θ cos ϕ +
i 2 /a2
2 sin θ sin ϕ + 3 cos θ) e−r 0

4. ψ(~r) en terme de Ylm (θ, ϕ).

h i 2 /a2
ψ(~r) = A + Br(sin θ cos ϕ + 2 sin θ sin ϕ + 3 cos θ) e−r 0

r r r
h 2π 1 2π 1 4π 0 i −r2 /a2
= A + Br − (Y1 − Y1−1 ) + 2i (Y1 + Y1−1 ) + 3 Y e 0
3 3 3 1

r r
h 2π   2π   i 2 2
= A−B 1 − 2i rY11 + B 1 + 2i rY1−1 + 2C 3πrY10 e−r /a0
3 3
5. écrivant ψ(~r) sous la forme ψ(~r) =
P P m m
l fl (r) m Cl Yl (θ, ϕ),

X X X X
ψ(~r) = fl (r) Clm Ylm = f0 (r) C0m Y0m + f1 (r) C1m Y1m
l m m m
−1 −1
= f0 (r)C0 Y0 + f1 (r)C1 Y1 + f1 (r)C10 Y10
0 0
+ f1 (r)C11 Y11 .
fl (r) et Clm . En comparant avec
 ψ(~ r) de la question (d), on obtient
−r2 /a20
 f1 (r) = req  = rf0


 C −1 = C 2π
( 2 2

f0 (r) = e−r /a0 1 + 2i

1
0
√ et 0
√3
C0 = A 4π 

 C 1 = 2C q3π  
 C1 = −C 2π

1 − 2i

1 3

6. Calcul des résultats possibles lors d’une mesure de Lz sur cet état.
Mesure de Lz donne mh̄ pour Ylm :
• −h̄, pour Y1−1
• 0, pour Y00 et Y10
• h̄, pour Y11

3
~ 2 sur cet état.
7. Calcul des résultats possibles lors d’une mesure de L
2 2 m
Mesure de L donne l(l + 1)h̄ pour Yl :
• 0, pour Y00
• 2h̄2 , pour Y1m avec m = 0, ±1

Correction de l’Exercice 4

Considérons l’action des opérateurs sur les harmoniques


q
L2 Yml = l(l+1)h̄2 Yml , Lz Yml = mlm , l
L± Yml = h̄ l(l + 1) − m(m ± 1)Ym±1 .

Soit une particule décrite par la fonction


 2 1 1 1 
ψ = N √ Y01 + Y−1 − √ Y11
5 2 5

(a) On mesure L2 . Quel résultat trouve-t-on ?


On trouve 2h̄2 .
(b) On mesure Lz . Quel résultat trouve-t-on ?
On trouve 0h̄, h̄ ou −h̄
(c) Trouver l’action de L− sur cet état.
 2 1 1 
L− ψ = N √ L− Y01 + L− Y−1 1
− √ L− Y11
5 2 5
 2 √ 1 √ 
1
= N √ h̄ 2Y−1 − √ h̄ 2Y01
5 5
√ 
N 2h̄ 1

= √ 2Y−1 − Y01
5

Correction de l’Exercice 5

Soient J~1 et J~2 les moments cinétiques de valeur j1 = 1 et j2 = 1/2


respectivement. Soit le moment cinétique total J~ tel que J~ = J~1 + J~2 .
On désigne par Jz , J 1z et J2z la projection ~ J~1 et J~2 sur l’axe Oz
de J,
E
respectivement. Soit j1 , m1 , j2 , m2 les états propres communs à J12 , J22 ,

E
J1z et J2z . Soient j, m les états propres communs à J12 , J22 , J 2 et Jz tels

que E E
J 2 j, m = j(j + 1)h̄2 j, m ,

E E
Jz j, m = mh̄ j, m ,

h ± = Jxi ± iJy ,
J E E
J± , J 2 = 0, J± j, m = h̄ j(j + 1) − m(m ± 1) j, m ± 1 .
p

(a) Quelles valeurs peut prendre le moment cinétique total J?~ Pour cha-
cune de ces valeurs, écrire les vecteurs propres correspondants.

4
• |j
1 − j2 | ≤ E
j ≤ j1 + j2 =⇒
E j = 1/2 etE j = 3/2 E E
• 3/2, −3/2 , 3/2, −1/2 , 3/2, 1/2 , 3/2, 3/2 , 1/2, −1/2 et

E
1/2, 1/2

E E
(b) Si j = j1 + j2 et m = j1 + j2 , on a j1 + j2 , j1 + j2 = j1 , j1 , j2 , j2 .

Exprimer l’action de J− , J1− et J2− sur ce vecteur.

E q E
J− j1 + j2 , j1 + j2 = h̄ 2(j1 + j2 ) j1 + j2 , j1 + j2 − 1

E p E
J1− j1 , j1 , j2 , j2 = h̄ 2j1 j1 , j1 − 1, j2 , j2

E p E
J2− j1 , j1 , j2 , j2 = h̄ 2j2 j1 , j1 , j2 , j2 − 1

E
(c) Pour j1 = 1 et j2 = 1/2, donner l’état 3/2, 3/2 en terme de

E
j1 , m1 , j2 , m2 .

E
• Pour j = j1 + j2 = 3/2 lui correspond les vecteurs 3/2, 3/2 ,

E E E
3/2, 1/2 , 3/2, −1/2 et 3/2, −3/2 ;

E E
3/2, 3/2 = 1, 1, 1/2, 1/2

E
(d) En déduire les autres états en terme de j1 , m1 , j2 , m2 .

••••
E E
J− 3/2, 3/2= (J1− + J2− ) 1, 1, 1/2, 1/2

E √ E
J− 3/2, 3/2 = h̄ 3 3/2, 1/2

E √ E
J1− 1, 1, 1/2, 1/2 h̄ 2 1, 0, 1/2, 1/2

E E
J2− 1, 1, 1/2, 1/2 = h̄ 1, 1, 1/2, −1/2

E r2 E 1 E
=⇒ 3/2, 1/2 = 1, 0, 1/2, 1/2 + √ 1, 1, 1/2, −1/2

3 3
••••
E r 2 E 1 E
J− 3/2, 1/2 = (J1− + J2− )

1, 0, 1/2, 1/2

+ √ 1, 1, 1/2, −1/2
3 3
E E
J− 3/2, 1/2 = 2h̄ 3/2, −1/2

r 2 E 1 E  2 E
J1− 1, 0, 1/2, 1/2 + √ 1, 1, 1/2, −1/2 = h̄ √ 1, −1, 1/2, 1/2

3 3 3

2 E
+ √ 1, 0, 1/2, −1/2
3
r 2 E 1 E r
2 E
J2− 1, 0, 1/2, 1/2 + √ 1, 1, 1/2, −1/2 = h̄ 1, 0, 1/2, −1/2

3 3 3
E  1 r
E 2 E
=⇒ 3/2, −1/2 = √ 1, −1, 1/2, 1/2 + 1, 0, 1/2, −1/2

3 3

5
••••
 1 r
E E 2 E
J− 3/2, −1/2 = (J1− + J2− ) √ 1, −1, 1/2, 1/2 + 1, 0, 1/2, −1/2

3 3
E √ E
J− 3/2, −1/2 = h̄ 3 3/2, −3/2

 1 E r2 E 2 E
J1− √ 1, −1, 1/2, 1/2 + 1, 0, 1/2, −1/2 = h̄ √ 1, −1, 1/2, −1/2

3 3 3
 1 E r2 E 1 E
J2− √ 1, −1, 1/2, 1/2 + 1, 0, 1/2, −1/2 = h̄ √ 1, −1, 1/2, −1/2

3 3 3
E E
=⇒ 3/2, −3/2 = 1, −1, 1/2, −1/2

Vous aimerez peut-être aussi