Vous êtes sur la page 1sur 2

UNIVERSITE MOHAMED I

Faculté Des Sciences Année Universitaire 2020/2021


Département De Physique Filière SMP: Mécanique Quantique
Oujda Semestre 5: TD Série No 2

Exercice1:
n Eo
1. Montrer que l’opérateur impulsion P~ = −ih̄∇
~ en représentation ~r et que

h i
X, Px = ih̄.
q q
mω 1
2. Sachant que X̂ = h̄ X et P̂ = mωh̄ P , montrer que l’Hamiltonien,
P2 1 2 2
H= 2m + 2 mω X , devient H = h̄ω Ĥ en précisant l’expression de Ĥ.
h i
3. En posant X̂ = √1 (a† + a) et P̂ = √i (a† − a). Calculer X̂ † , P̂ † et X̂, P̂ puis en
2 2
déduire [a, a† ]
4. Sachant que N = a† a, écrire l’hamiltonien en terme de N
5. calculer [N, a] et [N, a† ]
6. Vérifier que si |ϕn > est vecteur propre de H alors il l’est aussi pour N
Exercice2: Considérons l’oscillateur harmonique à une dimension tel que
1  
|ψ(0) >= √ |0 > +|1 > +|2 > où |n > est le nème état propre de l0 énergie.
3
1. Ecriver l’énergie du système pour l’état |n >.
2. Calculer le vecteur d’état à l’instant t.
3. Trouver la valeur moyenne de l’énergie et de la position à l’instant t.

Exercice3: Considérons l’oscillateur harmonique à une dimension qui se trouve dans


l’état normé |α >= a|0 > +b|1 >, où |n > est le nème état propre de l’énergie.
1. Calculer la valeur moyenne < X > dans l’état |α >.
2. Calculer a et b (supposé réels) pour que < X > soit maximale.
3. En déduire < X >max et |α >.
4. Calculer le vecteur d’état à l’instant t si le système se trouve dans l’état où
< X >=< X >max .
5. Calculer la moyenne < X > (t) puis l’écard quaratique ∆X(t).
Exercice4: Considérons une particule de masse m dans un potentiel d’un oscillateur
harmonique à une dimension. La mesure de l’énergie de cette particule nous donne les
valeurs h̄ω/2 et 3h̄ω/2
p chacune avec une probabilité 1/2. La valeur moyenne de < P >
à t = 0 est égale à mωh̄/2.

1
1. Quels sont les états relatifs aux résultats de mesure.

2. Quel est l’état du système lors de la mesure, à t = 0.

3. Quel est l’état du système à l’instant t.

4. Calculer < P (t) > à l’instant t.

Exercice5: Les états cohérents sont définis comme états propres des opérateurs
d’annihilations (a) et de créations (a† ) pour les oscillateurs harmoniques. Chaque état

cohérent est défini par |z >= eza |0 > avec z = x + iy = reiϕ .
P∞ zn
1. Montrer que |z >= n=0

n!
|n >.

2. Montrer que a|z >= z|z >.



3. Montrer que < z1 |z2 >= ez1 z2 .
∞ n −t
4. Sachant que 02π dϕ i(m−n)ϕ = 2δ
R R
π e mn et 0 t e dt = n!, montrer que la relation
−z ∗ z .
R dxdy
de fermuture prend la forme π |z >< z|e

Exercice6: Considérons les opérateurs de création et de destruction a† et a pour


les particules fermioniques. Ils vérifient {a, a} = {a† , a† } = 0 et {a, a† } = 1 où
l’anticommutateur {A, B} = AB + BA. On considère l’opérateur nombre des fermions,
Nf = a† a. |α > est un vecteur propre de Nf de valeur propre α.

1. Vérifier que toutes les valeurs propres de Nf sont réelles et positives.

2. les valeurs propres de Nf sont soit 0 soit 1.

   
0 1
3. En prenant |0 >=   et |1 >=  , écrire la matrice de a, de a† et de Nf .
   
1 0

Vous aimerez peut-être aussi