Vous êtes sur la page 1sur 258

L’ H é r i t a g e G r e e n b e r g

Director’s cut

Une campagne de M e hd i S a h m i
UNE CAMPAGNE CULTE DU JEU DE
RÔLE FRANÇAIS, ENFIN DANS SA
VERSION INTÉGRALE.
«  Une bande de jeunes rookies fraîchement émoulus de l’académie du FBI hérite de sa
première enquête à la Nouvelle-Orléans. Une affectation en forme d’ouragan. Les héros
vont être pris dans un tourbillon d’une ampleur sans précédent qui va les mener en des
territoires dont on ne ressort pas indemne.
Depuis les quartiers les plus glauques tenus par des gangs violents jusqu’aux clubs les
plus élitistes, une corruption insidieuse, rampante et malsaine gangrène le corps social. Les
enquêteurs vont rapidement comprendre qu’ils font face à une organisation tentaculaire,
puissante et souterraine. Entre révélations mystiques, mystères occultes et misère humaine,
le prix à payer pour agir est toujours très lourd. »

Cette longue campagne de Mehdi Sahmi est la « version longue » du scénario du même
nom sorti en 1998 dans Casus Belli. Développé, retravaillé, adapté pour Chroniques
Oubliées Contemporain, le résultat final proposé dans ce livre satisfait enfin son auteur
qui a eu carte blanche. La campagne est une enquête pour meneur de jeu expérimenté,
capable d’improvisation et pour des joueurs sérieux et matures qui cherchent de très
fortes sensations et un challenge important.
Au cours de six scénarios, les personnages vont se frotter aux horreurs de la corruption
sur lesquelles repose un des empires les plus puissants du monde capitaliste. Une
lignée dont les origines remontent très loin et dont les branches sont multiples.
Mais quel est donc l’indicible secret de la famille Greenberg ?

Cet ouvrage contient :


Un préambule
Des aides de jeu prêtes-à-jouer
Des aides de jeu contextuelles
Six scénarios qui forment une campagne
Une galerie complète de PNJ
Des synopsis pour continuer l’aventure

L’Héritage Greenberg est une campagne complète publiée pour le jeu de rôle maison
de Casus Belli : Chroniques Oubliées™ Contemporain
ISBN : 978-2-36328-531-7

BBECOC03
black-book-editions.fr
L’HÉRITAGE GREENBERG
DIRECTOR’S CUT
Crédits
Directeur de publication : David Burckle
Règles originales CO : David Burckle et Damien Coltice
Règles COC : Laurent « Kegron » Bernasconi et Thomas Robert
Édition : Tête Brûlée
Auteur : Mehdi Sahmi
Textes aides de jeu contextuelles : Phil Rat
Textes complémentaires : Thomas Berjoan
Profils Techniques : Laurent « Kegron » Bernasconi
Relectures : Laurent « Kegron » Bernasconi, Loïs Emmanuel Meyer
Direction artistique : Tête Brûlée et Mehdi Sahmi
Illustration de couverture, intérieures et plans : Mustapha Bennabi
Plans de l’aide de jeu contextuelle : Phil Rat
Design : Damien Coltice et Laura Hoffman
Maquette : Jérôme Cordier
L’Équipe de Black Book Éditions : Eric Bernard, Yannick Le Brethon,
Damien Coltice, Jérôme Cordier, Laura Hoffmann, Romano Garnier,
Aurélie Pesseas, Tête Brulée
CHRONIQUES OUBLIÉES™ CONTEMPORAIN
est un jeu de Black Book Éditions/Casus Belli. Tous droits réservés.
Édité par Black Book Éditions.
50 rue Jean Zay, 69800 SAINT PRIEST.
Dépôt légal : octobre 2018.
ISBN (cartonnée) : 978-2-36328-530-0
ISBN (PDF) : 978-2-36328-531-7
Imprimé en UE
TABLE DES
MATIÈRES
Avant-propos4
Préambule6
Histoire de la famille Greenberg 16

Scénario 1 Introduction de la campagne :


« L’Éveil » 23
Scénario 2 Enquête 1 : Family business 35
Scénario 3 Enquête 2 : « Breaking Bad » 67
Scénario 4 Extension 1 : « De la pourriture
à la pourriture » 83
Scénario 5 Extension 2 : « Alt Nation » 101
Scénario 6 Dénouement : « Révélations » 125
aides de jeu 151
Voyage au bout des ténèbres152
Galerie de PNJ 157
L’Empire Greenberg 200
Organisations extérieures à l’empire Greenberg 209
Les aides de jeu contextuelles 214

2
3
AVANT-PROPOS

L
’Héritage Greenberg fait partie modifications, notamment sur les en-
de l’héritage du jeu de rôle quêtes publiées dans la version origi-
français. Un classique. Un nale, est substantiel. Il est donc conseil-
« must read and play ». Du côté de Casus lé à ceux d’entre vous qui ont déjà joué
et de BBE, il suffit de prononcer le nom L’Héritage Greenberg de lire cette cam-
de Kronsky pour déclencher des sou- pagne comme si elle était inédite.
rires complices et des souvenirs de par- Il est évident que Mehdi Sahmi a plon-
ties épiques. Ce grand scénario, publié gé à nouveau avec délectation dans ce
en 1998 dans le Hors-Série numéro 20 bourbier malfaisant. La seule question
de Casus Belli, première incarnation, a que l’on se pose ici, c’est comment
marqué les esprits. Il en a sans doute quelqu’un d’aussi gentil, prévenant et
corrompu quelques-uns au passage ! sympathique peut-il accoucher d’une
Un fleuron de la création française, un aussi sale histoire ? En tout cas, toute
scénario énormément joué, le compli-
l’équipe Casus/BBE tient à le remercier
ment ultime.
de sa motivation, de sa disponibilité. Ce
Et pourtant, le résultat final publié fut un plaisir de travailler avec lui, ainsi
avait engendré une frustration cer- qu’avec Mustapha Bennabi, talentueux
taine chez son auteur Mehdi Sahmi. Par illustrateur et cartographe, et Phil Rat,
manque de place, certaines enquêtes le compère de vingt ans qui a apporté
avaient été laissées de côté, la fin était sa science dans des aides de jeu actua-
« bâclée et mauvaise », pour reprendre lisées également. Une équipe de choc.
les mots de l’auteur. Un magazine
dispose d’une pagination fixe et les
contraintes de format sont parfois très
Avertissement
rudes. Vingt ans plus tard, à l’occasion Cette campagne s’adresse à un me-
de la sortie de Chroniques Oubliées neur de jeu vétéran, à l’esprit souple et
Contemporain, et lors d’une précom- n’ayant pas peur d’improviser. Il faut un
mande participative encore une fois peu de bouteille pour mener ce navire,
très suivie, l’opportunité était trop belle car l’enquête est ouverte et le back-
de laisser carte blanche à Mehdi pour ground et les PNJ nombreux. À ce titre,
son « director’s cut ». l’édition de la campagne ne respecte
Nous sommes enchantés du résultat. pas les principes classiques de pré-
Une actualisation du contexte, deux sentation des scénarios à Chroniques
enquêtes supplémentaires, une nou- Oubliées, avec les sections « à lire aux
velle fin, des synopsis pour poursuivre joueurs ». Ici, tout dépend de la façon
l’aventure, des aides de jeu complètes dont les PJ fonctionnent, et le MJ devra
et luxueuses ! Et on espère que vous maîtriser les informations pour pou-
prendrez également un plaisir fou à voir rebondir sur ce que vont faire les
la lecture de cet ouvrage, et surtout investigateurs.
à le faire jouer à vos tables. Même s’il De leur côté, les joueurs doivent avoir
s’agit d’une réédition, l’ensemble des envie de s’investir dans une enquête

4
longue et aux ramifications nom-
breuses. Ils peuvent être débutants,
peut-être pas tous, mais être capables
de se concentrer, d’assurer la prise de
notes, de réfléchir, de prendre des
initiatives. Cette campagne n’est pas
indiquée pour un groupe passif qui at-
tend du MJ qu’il fasse tout. De plus, les
personnages doivent être créés pour
l’occasion.
Enfin, un dernier mot sur la toile de
fond critique et politique de cette cam-
pagne : L’Héritage Greenberg met en
lumière un projet de corruption et de
déchéance de l’Humanité, mené par
des entités hors du temps et de l’es-
pace qui trouvent dans le libéralisme
sauvage tel qu’il existe réellement de
nos jours le meilleur vecteur possible
pour mener ses projets à bien. On se
demande au final, après la lecture de
ce livre, ce qui est le plus effrayant. Que
le monde soit mené à sa perte par des
esprits corrupteurs fantastiques ou le
fait que les humains n’aient besoin de
personne pour y foncer tout droit ?
 Thomas Berjoan et toute l’équipe
Casus/BBE

5
PRÉAMBULE
Introduction Horreur…
Cette campagne est aussi une histoire
Contemporain… d’horreur qui aborde de façon crue de
L’action de L’Héritage Greenberg se si- nombreux thèmes sensibles tels que le
tue dans un contexte politique et social cannibalisme, la pédophilie, le racisme
contemporain. Initialement, la première et la torture, pour ne citer que ceux-
version de cette campagne, publiée là. Quand bien même l’ambiance de
dans Casus Belli première version Hors- cette campagne est particulièrement
Série numéro 20 de 1998, se déroulait pesante, le but reste de passer de bons
pendant l’hiver 1998. La mise à jour du moments ensemble. Assurez-vous au-
contexte la place désormais en hiver près de vos joueurs que ces sujets ne
2017 et l’essentiel a été réécrit pendant leur posent aucun problème avant de
le printemps 2017. D’ici que vous lisiez et vous lancer dans cette campagne.
animiez le scénario à vos joueurs, encore
plus de temps se sera écoulé. N’hésitez Thématiques
pas alors à vous servir des événements
Une histoire est principalement faite
de l’actualité qui auront pu se produire d’un enchaînement logique d’événe-
entre temps pour enrichir la campagne. ments et de rencontres avec divers per-
Moyennant un minimum d’efforts, rien sonnages. Toutefois, elle doit sa force et
ne vous empêche de déplacer le démar- son fil conducteur au thème, si possible
rage de l’histoire à un autre moment. universel, dont elle traite. Les thèmes
Après tout, le scandale Greenberg pour- de cette campagne sont l’héritage, la
rait bien éclater après l’élection prési- corruption et la perception. Le récit
dentielle américaine de 2016. prend la forme d’un parcours initiatique
pendant lequel le passé, les convictions
et les sens des protagonistes sont mis
à l’épreuve. Ce n’est pas un hasard si
l’essentiel des événements de cette
campagne se déroulent en Louisiane
et en Haïti, deux terres marquées par
l’histoire de l’esclavage, les ravages de
la corruption et le mysticisme.

L’Homme et son héritage


Quelle influence le passé dont il hérite
peut-il avoir sur la vie d’un homme ?
Est-ce pour lui une bénédiction qu’il
peut embrasser pleinement ou, au
contraire, une charge écrasante ? Dans
ce dernier cas, peut-il s’en affranchir ?
À quel prix ? Ces questions sont large-
ment abordées à travers l’histoire de la
famille Greenberg, mais vous pouvez

6
aussi les exploiter pendant la phase de menées en même temps, et le timing
création des personnages joueurs (PJ) des événements dépend simplement
afin de renforcer la cohérence d’en- des décisions prises à la table de jeu.
semble de la campagne. Dans l’ensemble, la narration est parti-
culièrement riche mais également exi-
L’Homme et la corruption geante pour les joueurs et le MJ, qui
Celui-ci choisira-t-il de se voiler la doivent tenir plusieurs fils en même
face ou d’embrasser la déchéance mo- temps, pour une expérience de jeu
rale qui l’attend ? Ou bien aura-t-il le d’une profondeur et d’une richesse
courage de regarder la réalité en face, peu communes qui trouve sa conclu-
quitte à remettre en question tout ce sion à l’occasion d’un assaut final.
en quoi il croit ? L’Héritage Greenberg Voici le résumé de la campagne avec,
confronte en effet les PJ à une cor- pour chaque moment, l’intrigue en
ruption naturelle ou surnaturelle om- quelques mots.
niprésente. Cette dernière menace
les rues de leurs villes, la nature, le Introduction : « L’Éveil »
monde politique et des affaires, les
médias, le système de justice auquel
ils appartiennent et même leurs âmes.
Comment cette prise de conscience
progressive affectera-t-elle les PJ ?

L’Homme et ses sens


Celui-ci préférera-t-il le confort d’un
monde borné par ses cinq sens ? Ou
osera-t-il s’affranchir de ses illusions Dans cette première partie, les PJ, qui
pour affronter une vérité susceptible se connaissent à peine, vont être jetés
d’emporter sa raison ? Les événements dans le grand bain de l’action. Un dé-
surnaturels et les visions qui rythment but de campagne en forme de trompe-
la campagne seront autant d’occasions l’œil qui marque la fin de leur forma-
de soulever ces questions et de redéfi- tion d’agents du FBI. Ensuite, avant
nir la raison d’être des PJ. même leur première affectation, on les
envoie filer un sénateur républicain,
La structure de la Adam Greenberg. Ce dernier se suicide
48 heures plus tard, laissant les agents
campagne et synopsis totalement dans l’expectative. Fin de
Dans sa version initiale, L’Héritage l’introduction.
Greenberg comportait une introduc-
tion ainsi que deux enquêtes que Enquête 1 : Family Business
les PJ se devaient de mener à bien
simultanément. Deux idées de scé-
narios supplémentaires avaient été
suggérées dans l’éventualité où les
PJ souhaitaient approfondir leurs
recherches au-delà des deux princi-
pales enquêtes. Vous en trouverez
ici des versions complètes, appelées
« Extensions ». Ces ajouts ne changent
pas la nature profonde de la campagne. Cette première enquête, sur l’explo-
Les enquêtes et les ramifications sont sion d’un immeuble pris dans une

7
guerre des gangs, va permettre aux PJ Extension 1 : De la
de se frotter au bas de la pyramide de
l’empire maléfique des Greenberg, de
pourriture à la pourriture
ceux qui le convoitent et de ceux qui
le protègent. Une enquête minutieuse
va mener les investigateurs jusqu’au
repère des Kronsky, une famille tarée
jusqu’à la mœlle par les esprits corrup-
teurs hantant leur domaine, et parti-
culièrement dangereuse. L’enquête lè-
vera également le voile sur la traîtrise
de Denis Clarks, leur superviseur. Au
final, un faisceau d’indices donne le Les éléments présentés dans cette
vertige sur le nombre et l’importance extension permettent aux joueurs et
des personnages puissants liés à ce au MJ de pousser à fond l’enquête et
qui ressemble à une bien sale affaire. d’obtenir des résultats probants sur
deux fronts liés entre eux : porter un
Enquête 2 : « Breaking Bad » coup déterminant aux opérations du
gang des Zombies et faire le ménage
parmi les forces de polices locales qui
comptent plusieurs éléments par-
ticulièrement corrompus. Ces deux
enquêtes annexes ne sont pas in-
dispensables par rapport à l’intrigue
principale de la campagne, mais elles
apportent profondeur et réalisme à
l’univers. Et de potentielles belles vic-
Le scénario débute par une enquête toires pour les PJ suite à la perte ter-
sur l’attaque étrange d’un convoi rible d’Anaïs Gehbauer, PNJ central du
de plasma sanguin. L’investigation scénario.
montre que rien ne colle. Ni la desti-
nation, ni la violence de l’attaque, ni Extension 2 : Alt Nation
l’objectif des assaillants. Pire, en re-
trouvant les véhicules dissimulés dans
un marais près du mystérieux Cajun
Club, un véritable charnier est dé-
couvert. Les pistes sont nombreuses
et tournent autour d’une orpheline,
Belinda, et d’un gang de bikers. Mais
si ces nouveaux protagonistes sont
coupables d’avoir volé du sang du
géant dont l’ingestion les a menés à Si les PJ décident de remonter la piste
un massacre terrible, ils sont surtout de la Crystal Meth si spéciale que
les victimes des puissants membres dealent les Zombies, ils vont devoir s’exi-
du Cajun Club. Un constat que les PJ
ler au Texas pour découvrir un nouvel
peuvent commencer à saisir.
univers d’allumés. Celui des groupes su-
prémacistes blancs qui gravitent autour
des Suivants de Fenris, fournisseur de la
poudre via les Youngbloods. Chasse de
migrants à la frontière, trafics en tous

8
genres, cannibalisme, les « champions poseront le pied à la Nouvelle-
de la race supérieure » ne s’épargnent Orléans, ils ne devront plus trouver
aucune bassesse dans leur exploration le temps ni de dormir, ni de manger.
des tréfonds de l’âme humaine. Les PJ Appliquez impitoyablement le ca-
seront cette fois hors de leur juridiction lendrier des événements. Durcissez
et vont devoir opérer aux marges de la le rythme si besoin est. Ne relâchez le
loi. Au final, ils auront encore un tableau rythme qu’à la fin, pour permettre à
un peu plus précis de l’horreur qui gra- vos joueurs d’explorer à fond toutes
vite autour de l’empire Greenberg. les pistes s’ils le souhaitent et pour
profiter de toutes les potentialités
Dénouement : Révélations de la campagne. Il leur faudra éga-
lement préparer convenablement le
grand final.
• Les PJ voient les certitudes qui
constituaient la base de leur édu-
cation – en particulier leur rationa-
lisme d’agents fédéraux – remises en
question.
• Ils lèvent peu à peu le voile sur une
horreur sans nom.
Les PJ profitent enfin d’un peu de
calme à la fin des enquêtes. Puis tout • Ils sont frustrés. Ils accumulent les
s’emballe. La visite de services secrets expériences troublantes, mais n’ont
déclenche une avalanche d’entretiens jamais la satisfaction de détenir des
et de révélations avec les acteurs les preuves formelles de l’existence du
plus importants de cette incroyable af- surnaturel (du moins pas avant la fin
faire. Finalement, l’évidence s’impose : du scénario).
il faut dérober le sarcophage retenant • Ils sont bridés par leur statut.
prisonnier l’esprit du géant du givre Enquêter est certes plus facile lors-
pour arrêter le rituel maléfique de qu’on appartient au FBI mais, à l’in-
Gauntley, ou plutôt de ce qui a pris le verse de l’Investigateur de base, les
contrôle du milliardaire. L’assaut qui agents fédéraux n’ont pas le droit
se prépare sur la propriété accouchera d’abattre les sorciers et de dynamiter
d’un final apocalyptique et changera la leurs repaires.
perception du monde des PJ à jamais. • Ils sont pris en étau entre les princi-
paux protagonistes de l’histoire.
L’ambiance • Ils sont trahis par ceux qu’ils
croyaient être leurs alliés.
Conseils généraux
• Enfin, ils se sentent impuissants face
La qualité de vos parties dépen- à l’ampleur de la corruption ron-
dra grandement de l’ambiance que geant le monde qu’ils ont fait le ser-
vous parviendrez à mettre en place. ment de protéger.
Discutez-en avec vos joueurs afin
d’éviter tout malentendu à ce sujet. Le décor
Plus concrètement, les idées suivantes Pour renforcer le réalisme de l’histoire,
devraient vous permettre de renforcer vous devrez rendre aussi crédibles que
l’ambiance autour de la table de jeu : possible les différents éléments qui
• Les PJ sont submergés par les évé- constituent son arrière-plan. En cela, les
nements. Normalement, dès qu’ils diverses aides de jeu (voir p. 151) vous

9
seront d’une aide précieuse. Toutefois, si inoubliable, deux types de scènes sont
vous sentez que vous souhaitez mener particulièrement importantes. Les vi-
le jeu dans cette direction, n’hésitez pas sions et les scènes d’actions. Des enca-
à vous documenter de façon plus com- drés avec des conseils sur la façon de les
plète sur les différents sujets abordés jouer apparaîtront au fil de la lecture.
au cours du scénario. Par exemple, la
lecture d’un guide sur la Louisiane, ses Les visions
bayous, la Nouvelle Orléans et son car- Au cours de l’aventure, un des PJ, en
naval vous permettront de mieux com- fonction de son profil, sera victime de
muniquer aux PJ le rythme et l’ambiance « visions » déroutantes. Si cela vous
unique de la région. paraît plus pertinent, vous pouvez
également décider de répartir les
Les aides de jeu visions entre plusieurs PJ, notamment
contextuelles parce que les conséquences de ces vi-
Les aides de jeu contextuelles écrites sions pourraient bien amener irrémé-
par Philippe Rat vous fournissent les diablement vers la folie un PJ qui en se-
outils nécessaires pour animer cette rait l’unique récipiendaire. Peut-être les
campagne dans les meilleures condi- visions du ou des PJ sont-elles des ma-
tions. Entre autres, celles-ci décrivent nifestations précoces et incontrôlées de
les agences fédérales et le système pouvoirs psychiques latents qui restent
politique américain, Washington DC, à apprivoiser et développer ? Dans tous
le Texas, la Louisiane et la Nouvelle- les cas, il doit impérativement y avoir
Orléans, ainsi que diverses organisa- une raison pour laquelle un PJ est la
tions criminelles. Les PJ auront besoin cible des visions du scénario.
d’avoir lu certaines informations avant Du point de vue de la mécanique de
le début de la campagne. Celles-ci leur jeu, il vous reviendra d’effectuer un jet
permettront de mieux cerner leur envi- de dés caché lors de chaque vision afin
ronnement et de savoir quel comporte- de déterminer dans quelles conditions
ment est attendu de la part d’un agent le PJ s’en sort. En cas de succès, l’expé-
du FBI dans certaines circonstances. rience de la vision est sans conséquence,
D’autres contenus, plus spécifiques, comme si l’esprit du PJ parvenait instinc-
devraient être diffusés aux moments tivement à trouver l’issue de ce cauche-
les plus opportuns, par exemple lors- mar éveillé. En revanche, en cas d’échec,
qu’un PJ effectue des recherches sur un «  contrecoup  » se produit et est
un sujet précis ou en tant qu’annexe décrit au fil de la campagne. La vision
à un rapport. Enfin, il se peut que vous prend alors une tournure traumatisante
préfériez garder pour vous certains ou étrange dont le PJ s’extirpe avec
éléments afin de les exploiter à votre difficulté. Les contrecoups, précisés
discrétion. À vous de choisir selon ce pour chaque vision, peuvent entraî-
qu’aime votre table de jeu. ner des conséquences plus ou moins
durables, mais ils ne menacent jamais
Conseils de maîtrise réellement de mort un PJ. Toutefois,
n’hésitez pas à faire croire le contraire
spécifiques au joueur concerné pendant la scène
Cette campagne est une grande afin d’augmenter son intensité dra-
enquête à rebondissements. Les PJ matique. De même, sentez-vous libre
devraient tirer un grand plaisir à pro- de tricher sur le résultat du jet de dés
gresser dans la nébuleuse Greenberg, si vous pensez que cela est de nature
découvrir les liens, remonter les à servir l’ambiance du jeu. À force de
pistes. Maintenant, pour qu’elle soit contrecoups, le PJ concerné pourrait

10
bien vite comprendre comment l’agent d’un assaut préparé, d’une embuscade,
Milberger a pu finir en aussi piteux état. d’une exploration, d’une exfiltration, d’une
poursuite ? Dans tous les cas, il y aura des
Varier les assauts coups de feu contre des adversaires, peut-
Au cours de cette campagne prin- être du corps à corps, mais le MJ devrait
cipalement orientée «  enquête », les toujours garder en tête la nature de la
scènes d’action peuvent majoritaire- scène d’action pour orienter sa mise en
ment se décrire comme des assauts scène et la typer. Avant chaque scène d’ac-
des PJ sur un repaire d’adversaires. tion, une petite cartouche viendra rappe-
Pour éviter que les différentes scènes ler la nature et l’objectif de la scène.
ne se succèdent en se ressemblant,
voici quelques conseils qui sembleront Le type d’adversaire
évident à des meneurs de jeu expéri- Dans CO Contemporain, notamment
mentés mais qui pourront être utiles à pour une enquête réaliste, il n’y a pas
des meneurs moins chevronnés. une variété d’adversaires et de tech-
La section « assaut avec soutien » pro- niques de combat comparables à
pose toutefois une règle qui devrait ce qu’on retrouve en CO Fantasy par
intéresser tous les MJ. exemple. Donc, quand un PNJ que les
PJ affrontent dispose d’une capacité
Le type de scène spéciale (voir l’aide de jeu sur la galerie
La première chose à faire est de bien iden- de PNJ, p. 157), ne passez pas à côté.
tifier le type de scène et son enjeu. S’agit-il Mettez-la en avant.

11
Par exemple, en affrontant Abe sur le cheminement qu’ils ont choisi.
Kronsky et son pouvoir de pyrokiné- Toutefois, pour simuler le soutien dont
sie, allez-y à grand renforts de gerbes ils bénéficient, vous assignerez à l’opé-
de flammes sur plusieurs mètres ! Les ration un rang de soutien (voir ci-après),
dommages ne sont pas mortels, mais selon le degré de préparation, d’effica-
cela doit marquer l’esprit des joueurs. cité et de loyauté qui caractérisent les
Même chose pour les costauds boos- forces aux côtés des PJ. Ce rang accorde-
tés au sang du géant, dont le seuil de ra aux PJ des bonus à leurs actions qui
blessure grave est plus élevé. Chaque remplacent la nécessité de jeter les dés
élément remarquable doit être mis en pour les PNJ qui les accompagnent.
valeur dans vos descriptions. Ce mode semi-narratif met l’accent sur
le rôle des PJ : l’opération est considé-
Assaut avec soutien
rée un succès seulement si au moins un
À divers moments durant cette cam- PJ termine la scène finale sur ses deux
pagne, les PJ auront la possibilité de pieds ! Un échec ne signifie pas pour
mener des opérations armées conjoin- autant la mort des PJ, simplement que
tement avec des forces de soutien plus la cible des PJ a pu réussir à s’enfuir.
ou moins importantes, que ce soient Rang de soutien
des policiers, des forces fédérales ou,
qui sait, des personnages moins re- • Rang 1 : Soutien policier faible,
commandables comme les membres quelques agents de police ou
d’un gang. En tant que MJ, plusieurs membres de gang en renfort.
solutions s’offrent à vous. • Rang 2 : Soutien policier ou armé
conséquent, plusieurs voitures de
Vous pourriez consigner précisément
police du quartier, un gang de mo-
les profils techniques des forces en pré-
tards ou quelques agents fédéraux.
sence, alliés et opposants, et jouer les
interactions de tous les PNJ en suivant • Rang 3 : Soutien policier majeur,
les règles habituelles. Ou non. Croyez- toutes les forces du quartier, équi-
nous, personne ne fait ça. Trop long, pées pour l’occasion ou l’aide d’un
trop complexe. cartel de la drogue.
Certains MJ deviennent très narratifs • Rang 4 : Dispositif coordonné de
lorsqu’ils gèrent des rencontres qui forces locales et fédérales ou une
opposent de grands groupes. Ils ne de- équipe de SWAT.
mandent que quelques jets de dés aux • Rang 5 : Forces fédérales en nombre
joueurs et ne jouent selon les règles conséquent, équipées pour un as-
que le combat final, l’apothéose. saut ou plusieurs équipes de SWAT.
Nous vous proposons ici une solution Avantages du soutien
intermédiaire. Les combats qui se dé- Les personnages obtiennent un bonus
roulent en dehors de la présence des PJ en DEF, en attaque et aux DM égal au
ne sont dépeints qu’en toile de fond et rang du soutien. Ces bonus ne repré-
résumés en quelques mots (claquement sentent pas une amélioration des capa-
des fusillades, explosions, hurlements, cités de combat des PJ, mais sont le reflet
ordres aboyés, bruit de course ou de vé- de l’aide apportée par les compagnons
hicules, etc). En revanche, afin de main- d’armes. Ainsi, lorsqu’un adversaire rate
tenir la pression sur les PJ et de refléter un PJ grâce au bonus de DEF obtenu,
le danger auquel ils font face lorsqu’ils interprétez cela comme le fait qu’il a tiré
participent à un assaut, vous leur ferez sur quelqu’un d’autre. De même, si le PJ
jouer tous les combats contre les ad- réussit son attaque grâce au bonus, c’est
versaires qu’ils trouvent logiquement un PNJ qui a en réalité touché la cible.

12
Points de soutien Si vous choisissez de jouer avec
un autre système de jeu, il fau-
En plus de ces bonus, le groupe des dra alors que les PJ investissent
PJ obtient 1 point de soutien par rang l’essentiel de leurs points dans
de soutien pour l’ensemble de l’opé- les compétences suivantes :
ration. À chaque fois qu’un PJ devrait Armes à feu, Athlétisme, Bagarre,
être amené à 0 PV ou subir une bles- Bureaucratie, Conduite, Culture
(services de renseignement), Droit,
sure grave, il peut choisir de dépenser Esquive, Discrétion, Informatique,
1 point de soutien pour faire un test de Intimidation, Investigation, Mêlée,
PER ou de CHA (au choix) difficulté 10. Psychologie, Vigilance.
En cas de succès, la blessure est ignorée Pour être aussi efficaces et auto-
(mais un PNJ allié est tué à sa place). Le nomes que possible, certains PJ
point est dépensé que le test soit un devraient se spécialiser en inves-
échec ou un succès. tissant des points dans certaines
des compétences suivantes :
Éventuellement, vous pourrez ac- Autopsie, Balistique, Comptabilité,
corder aux PJ d’autres options en dé- Finance, Médecine, Sciences (ana-
pensant des points de soutien, en par- lyses biologiques et chimiques).
ticulier si les PNJ qui les accompagnent
disposent de capacités qui sortent de De plus, les PJ ont bénéficié dans le
l’ordinaire (par exemple, un PNJ sorcier cadre de leur formation d’un enseigne-
pourrait faire bénéficier un PJ d’une ment correspondant à un programme
transe guerrière ou d’une guérison mi- de lutte contre le crime organisé. Cette
raculeuse au prix de 1 point de soutien). spécialisation est à l’origine de leur af-
fectation à la Nouvelle-Orléans.
La création des PJ Par ailleurs, les PJ ont peut-être eu une
vie professionnelle avant de rentrer au
Les compétences des PJ FBI. S’agissait-il d’un diplôme dans un
Discutez avec vos joueurs pour consti- domaine particulier, d’un métier appris
tuer une équipe d’agents spécialisés sur le tard ou d’une carrière sportive
dont les compétences seront les plus avortée par une blessure ou une erreur
larges possibles. L’équipe idéale pour- de jeunesse ? Qu’ont-ils appris de ces
expériences passées ?
rait avoir un commando (Voie du corps
à corps, Voie de la furtivité), un méde- L’historique des PJ
cin (Voie de la médecine, voie de la
psychologie), un spécialiste du rensei- La principale qualité d’un historique
gnement (Voie de l’investigation [ex- développé est qu’il permet de rendre
le personnage crédible, attachant et
pertise en finance et sociétés], Voie des
aisé à interpréter. Mais c’est également
sciences [informatique]), un spécialiste
un outil dramatique, d’autant plus ex-
de la filature (Voie du discours, Voie du
ploitable par les PJ et le meneur de jeu
pilotage). Si vous avez un cinquième
qu’il est riche et original. Discutez lon-
joueur, la Voie des langues (français,
guement des points suivants avec les
espagnol) et la Voie des corporations
joueurs. Essayez de prendre tous ces
(forces de l’ordre), s’avéreront utiles. De
éléments en compte et d’obtenir une
plus tout agent du FBI qui se respecte à
équipe variée.
accès à la Voie des armes à feu.
Enfin, vous utiliserez la règle des points Quelles caractéristiques
de Choc (COC Livre de règles, chapitre 3, singularisent les PJ ?
épouvante, p. 74) au lieu de la règle ha- Lors de la création d’un personnage,
bituelle des points de chance. on se contente souvent de réflexes

13
archétypaux. C’est bien souvent une Quelle est la vision du monde
erreur qui appauvrit les personnages des PJ ?
interprétés. Il est exact que les agents Le groupe ne compte-t-il que des ra-
du FBI sont en majorité des hommes tionalistes bornés ? Certains sont-ils
hétérosexuels blancs et protestants. croyants ? À quel point ? Peut-être la
Mais cela signifie a contrario qu’une ferveur religieuse ou les curieuses ex-
minorité d’entre eux ne l’est pas. Les PJ périences passées d’un PJ l’ont-elles
pourraient donc compter au moins une préparé à accepter l’existence de phé-
femme parmi eux. Un ou deux d’entre nomènes paranormaux, même s’il n’est
eux pourraient avoir des origines afro- pas encore certain d’y croire. Là encore,
ou native-américaine, hispanique, une ouverture d’esprit plus ou moins
orientale, créole ou cajun. Quant à leurs grande d’un PJ peut expliquer les vi-
convictions religieuses, un des PJ peut sions dont il serait la cible privilégiée.
être de confession catholique, juive, mu- Par ailleurs, les PJ seront placés face à
sulmane ou, même, animiste… Enfin, des choix moraux difficiles. La tenta-
l’un ou l’une d’entre eux pourrait être tion de s’écarter du cadre légal qui les
homosexuel. Ces choix enrichiront les in- contraint sera de plus en plus pres-
teractions avec certains PNJ ou groupes sante à mesure qu’ils progresseront
de la campagne. Les échanges avec les dans leurs enquêtes.
Zombies ou avec les milices supréma-
Les PJ ont-ils des relations ?
tistes ne sont pas les mêmes selon que
l’on est de type créole ou caucasien. La Si oui, lesquelles ? Celles-ci peuvent
question du rapport à ses origines, ses leur être utiles (voire vous servir) dans
convictions ou son orientation sexuelle leurs investigations, mais veillez à ce
qu’elles ne le soient pas trop afin d’en
est un outil d’interprétation intéressant
garder le contrôle. Par exemple, les PJ
à condition, bien entendu, d’éviter les
peuvent avoir des amis ou de la famille
clichés et d’y recourir avec modération.
qui sont employés dans une agence
Quelle est l’origine sociale des PJ ? gouvernementale (CIA, CDC, ATF voire
USSS) ou qui évoluent dans le milieu
Ont-ils grandi dans un milieu défavori-
des affaires ou de la politique…
sé ou descendent-ils d’une famille qui a
fait fortune dans les affaires ? L’un d’eux Autre chose ?
pourrait avoir passé son enfance dans Naturellement, il vous reste à déve-
un orphelinat de la Nouvelle-Orléans. lopper avec chacun de vos joueurs les
Dans ce cas, qu’y a-t-il vu ? Sa psyché autres aspects susceptibles de donner
refoulerait-elle de noirs souvenirs que de l’épaisseur à leur personnage. Ont-
les événements à venir raviveront dans ils des hobbies ? Un talent en particu-
la douleur ? Ces traumatismes explique- lier ? Des vices ? Des manies ? Qu’est ce
raient-ils les visions dont le PJ sera la vic- qui les motive à se lever du lit chaque
time privilégiée au cours de l’enquête ? matin ?
D’autres formes de traumatisme sont
possibles, et pas nécessairement liées Dernières
à l’affaire Greenberg. Sur ce plan, tout
dépend de votre désir d’improviser et, recommandations
éventuellement, de placer le PJ face à un
inattendu conflit d’intérêt. Si vous optez
Prenez le temps de la
pour ce ressort dramatique, faites tout préparation
de même attention à ne pas être pris de L’Héritage Greenberg contient une
court par ses conséquences logiques. grande quantité d’informations. Il est

14
donc impératif que vous preniez le rapports renforcera considérablement
temps de lire et de relire le scénario et l’ambiance de vos parties.
ses aides de jeu (plus tout ce qui vous Idéalement, cette campagne est pré-
semblera utile) jusqu’à vous sentir ca- vue pour un groupe de 3 à 5 joueurs. Si
pable d’improviser à partir des idées ceux-ci sont plus nombreux, vous pou-
totalement imprévues que les joueurs vez en profiter pour les séparer en deux
ne manqueront pas d’avoir et d’explo- équipes dès leur arrivée à la Nouvelle-
rer à leur demande des pistes qui ne Orléans pour corser le tout. Les uns
sont pas développées dans le scénario rejoindront comme prévu l’équipe de
à partir du background disponible. Questor (cellule crime organisé) tan-
Il en va de même pour vos joueurs. dis que les autres seront subordonnés
Incitez-les à prendre un maximum de à l’agent spécial en charge Damon
notes et à constituer un dossier par Cross (cellule disparitions). Le premier
affaire. Avertissez-les de l’importance groupe commencera par enquêter sur
que le moindre détail peut revêtir et en- l’immeuble incendié tandis que l’autre
couragez-les à faire de fréquents réca- enquêtera sur la disparition du convoi
pitulatifs. Par exemple, invitez-les à dé- d’Hemobank. Compte tenu de la na-
velopper des modus operandi (relevés ture des enquêtes, les deux équipes
d’empreintes et/ou d’ADN, recherches seront très vite amenées à coopérer sur
administratives, interrogatoires, per- les mêmes enquêtes. Ceci dit, bonne
quisitions et fouilles minutieuses…). chance à ceux qui se retrouveront di-
rectement placés sous l’autorité de
Suggérez également à vos joueurs de
Cross !
recourir aux cartes mentales (ou Mind
Map) pour mieux se situer et s’orienter Un dernier détail : l’essentiel de la
dans leurs enquêtes (voire à recourir campagne se déroule dans les envi-
à un logiciel du commerce). En plus rons de la Nouvelle-Orléans. Carré fran-
d’être efficace, cette méthode particu- çais, jazz, musique, cuisine et culture
lièrement visuelle et concrète présente créole et cajun, architecture coloniale,
l’avantage d’être immersive à la table bayous… Vos joueurs vont évoluer
de jeu. dans un univers haut en couleurs alors,
sans tomber dans la caricature, allez-y
Enfin, incitez-les à exploiter les sources franchement !
d’information disponibles en plus des
aides de jeu. Les PJ sont aussi connectés Son et lumière
à Internet que tout un chacun. Eux aus-
Il y a vingt ans, L’Héritage Greenberg
si ont accès à Google Maps, Wikipedia,
lorgnait du côté de la série TV X-Files
Facebook, WhatsApp… Pour une fois
et le Silence des Agneaux. Si ces ré-
que vos joueurs peuvent utiliser leur férences demeurent valides, ce sont
smartphone dans le contexte d’un scé- désormais les séries Breaking Bad,
nario, profitez-en ! Preacher, Sons of Anarchy, Treme et True
Par ailleurs, vous constaterez en lisant Détective auxquelles vous êtes invité à
le scénario que les PJ sont souvent vous intéresser de près. Vous pouvez
confrontés à des rapports et à des également regarder l’excellente série
documents d’origines diverses. Aussi, de documentaire sur Katrina, réalisée
n’hésitez pas, si vous vous en sentez par Spike Lee pour HBO. Et si vous ani-
le courage, à en rédiger à partir des mez vos parties en musique, vous ga-
éléments qui vous sont communiqués gnerez à inclure la bande originale de
dans le texte. Remettre des documents Treme et les albums du New Orleans
aux joueurs plutôt que leur exposer Preservation Hall Jazz Band dans votre
oralement les faits contenus dans les playlist.

15
HISTOIRE DE LA
FAMILLE GREENBERG
répondirent présent à l’appel. Ils se
« L’argent (le pouvoir) ne change
joignirent à leurs frères Danois lorsque
pas les hommes. Il amplifie ce
qu’ils sont déjà… » ceux-ci décidèrent d’envahir la Grande-
Bretagne au IXème siècle. Ils ignoraient
 – Warren Buffett
alors qu’ils y perdraient leur âme et que,
de ce tumulte de douleur et d’horreur,
Cette aide de jeu détaille l’histoire de
nous verrions le jour. Dans les landes
la dynastie Greenberg, la sombre in-
sauvages d’Écosse, leur rencontre avec
fluence que ses membres exercent sur
un nouvel allié valut à cette longue li-
un monde insouciant, et l’identité de
gnée de vaillants guerriers de perdre sa
leurs commanditaires et de leurs com-
plus grande bataille : celle qu’elle livrait
plices. Attention, ce qui suit est réservé
depuis toujours contre le mal qui la ron-
aux MJ désireux de faire jouer L’Héritage
geait de l’intérieur. La nature maléfique
Greenberg. Le MJ doit se sentir libre de
qu’elle avait héritée du géant dont elle
détailler le passé des Greenberg et leur
descendait prit le dessus lorsque les
arbre généalogique si ce sujet l’inspire.
Dunsirn initièrent leurs frères d’armes
Qui sait quelles découvertes supplé-
venus du nord à leur plus noir secret : un
mentaires les PJ pourraient faire en
labyrinthe de corruption enfoui dans les
explorant l’histoire du clan des Grind ?
entrailles des landes dont le clan écos-
sais était le gardien.
Historique : des Grind D’aucuns parleraient de damnation.
aux Greenberg Rien ne serait plus faux. Le mot exact est
« Les origines de notre famille re- libération. Tous les instincts que les Grind
montent au clan viking des Grind, au s’étaient efforcés de refouler jusque dans
VIIIème siècle de notre ère. Nos nobles les tréfonds de leur conscience éclatèrent
ancêtres se réclamaient eux-mêmes soudain au grand jour pour révéler l’âme
de la descendance du géant du même noire des enfants du géant.
nom. Celui-ci vivait en des temps immé- Alors, les Grind corrompus entreprirent
moriaux, lorsque les mondes de l’esprit de jeter leurs frères au cœur pur dans
et de la matière ne faisaient qu’un, et les profondeurs obscènes de ce laby-
que des forces primordiales foulaient le rinthe qui n’avait pas été édifié de main
sol de la Scandinavie. d’homme. Confrontés à l’horreur ta-
La progéniture de ce clan de solides pie en son cœur, les victimes n’avaient
guerriers était crainte au sein de la so- d’autres refuges que la folie, la soumis-
ciété viking et, même à l’étranger, on sion à la bête ou la mort des mains de
entendit parler de ses hauts faits. On ceux qui avaient été leurs frères.
raconte que les aïeux des Grind étaient Ainsi naquit notre héritage…
si vaillants qu’ils défièrent et firent pri- La conversion de nos ancêtres à un
sonnier leur père originel, le géant du culte venu au monde avec le premier
givre Grind, lors d’une partie de chasse homme marqua un tournant. Lorsque
mystique. la corruption du clan tout entier fut
Lorsque vint le temps des conquêtes, achevée, les Grind entreprirent de causer
c’est tout naturellement que les Grind la perte de l’humanité.

16
La découverte du géant du givre...

On retrouve trace de nos ancêtres au descendants des Grind refirent surface.


crépuscule du XIIème siècle. Ils possé- Cette grande famille était alors divisée en
daient alors des domaines dispersés deux branches fortunées.
entre les Îles Britanniques, la Suède, la
Norvège, le nord du Danemark et les Les Grind
côtes de Normandie et de Bretagne. La principale, les Grind, basée à
Hélas, ils avaient peu de relations entre Stockholm, appartenait à la noblesse
eux, et leur arrogance les rendait impru- suédoise et accordait le plus grand inté-
dents. Ces faiblesses retardèrent la mise rêt aux affaires du pays. Par ailleurs, elle
en œuvre de leurs desseins sombres et avait hérité des marchands de la Hanse
leur valurent de subir de graves revers, à de nombreux intérêts en Allemagne
l’occasion desquels ils se découvrirent de et en Grande-Bretagne. De nombreux
farouches ennemis. membres de la famille Grind n’hésitèrent
C’est alors seulement que les chefs de la pas à se convertir au protestantisme,
famille décidèrent de s’unir et de cultiver lorsque leur très avisé patriarche perçut
le secret autour de leur nature. Pour y qu’il y avait là une chance de pervertir
parvenir, il fut décidé d’organiser une cor- une branche entière de la chrétienté.
respondance régulière entre les princi- Au XVIIème siècle, les Grind rempor-
pales branches de la famille et de se reti- tèrent leur succès le plus éclatant à l’occa-
rer provisoirement des affaires du monde sion de la guerre de Trente Ans. En 1618,
afin de se faire oublier. Par conséquent, ils poussèrent par d’intenses intrigues les
ce n’est pas avant le XVIème siècle que les souverains protestants et catholiques à

17
Arbre généalogique
des Greenberg
Grind (Suède VIIIe siècle)

Grind (Hanse XVe siècle) Grant (Grande-Bretagne XVe siècle) Grinberg (France XVe siècle)

Remplacés par les Dunsirn (Écosse XVIIe siècle)

Gründer (Allemagne XVIIIe siècle) Grinsson (Suède XVIIIe siècle) Greenberg (États-Unis XVIIIe siècle) Grandier (France XVIIIe siècle)

se sauter à la gorge. Ils encouragèrent Répandre la corruption


notamment le prince Ferdinand de Styrie Mais les plans des Grinberg furent à
à se montrer intransigeant vis-à-vis des nouveau bouleversés en 1755, lorsque
protestants de Bohème. Plus tard, l’inter- l’Angleterre s’empara de l’Acadie. Six mille
vention de Svern Grind, alors conseiller
habitants de la région, qui refusèrent de
du roi de Suède, fut déterminante dans
prêter serment d’allégeance à la cou-
la décision de Gustave Adolphe d’entrer
ronne britannique, s’exilèrent et s’instal-
en guerre au côté des protestants. Il est
lèrent à la Nouvelle-Orléans et dans ses
également dit que la mort tragique du
environs. Les Cajuns étaient nés. Mais ils
roi de Suède lors de la bataille de Lutzen
n’étaient pas partis seuls. Les Grinberg
fut arrangée par les Grind, car le roi était
les accompagnaient et avaient emmené
sur le point de découvrir leur secret ma-
léfique. Les Grind accumulèrent une avec eux leurs noirs secrets, leurs pra-
immense fortune en vendant des armes tiques impies et leurs plans de corrup-
aux belligérants. Mais surtout, leurs am- tion de l’humanité. Ceux qui étaient nos
bitions s’étaient réalisées à une échelle ancêtres directs usèrent bientôt de leur
jusqu’alors inespérée : la guerre de Trente richesse acquise en exploitant le coton
Ans fit de l’Europe le théâtre de l’horreur pour répandre la corruption au sein des
pendant de longues décennies. institutions politiques, dans le milieu des
affaires et au sein de la classe blanche
L’autre grande branche était la famille
défavorisée de la population locale. Dès
bourgeoise des Grinberg de Normandie.
lors, notre sphère d’influence s’étendit
Gardienne du fragment de tronc d’arbre
progressivement jusqu’à prendre une di-
mythique qui retenait l’esprit du géant
mension nationale.
prisonnier, cette dernière perdit de son
influence lorsque ses enfants les plus Durant la guerre de Sécession, nous
prometteurs s’expatrièrent de l’autre côté révisâmes au bon moment nos sympa-
de l’Atlantique en emportant avec eux la thies pour les Confédérés au profit des
relique familiale, le précieux sarcophage. Yankees. Cela nous permit de préserver
L’Acadie accueillit alors une branche im- puis, ultérieurement, d’accroître nos inté-
portante des Grinberg, permettant à ces rêts commerciaux et politiques au nord.
derniers de nourrir de nouvelles ambi- Le XIXème siècle finissant permit à la fa-
tions… à l’échelle d’un continent ! mille Grinberg, devenue « Greenberg »,

18
de développer ses activités dans le son mariage avec la perfide descendante
pétrole. La Grind Oil était née. La fortune du maléfique Donald Gauntley.
et le nom des Greenberg étaient faits. La Mais cela ne se reproduira pas ! Lorsque
Grind Oil s’associerait plus tard à la riche je l’aurai retrouvé, je superviserai person-
compagnie pétrolière Premium Oil, fleu- nellement l’éducation de mon petit-fils.
ron de la multinationale Pentacle dirigé J’en ferai mon digne successeur. Ainsi
par ce diable de Donald Gauntley. De façonné par mes mains, son destin sera
génération en génération, nos activités gravé en lettres de sang dans les livres
ne cessèrent de se diversifier et notre in- d’histoire. »
fluence de grandir, jusqu’à faire de notre
 – Adam François
famille, toute entière consacrée à la
Adrien Greenberg senior, préface de
perte de l’humanité, la plus puissante de
ses Mémoires à l’adresse exclusive de
Louisiane.
ses descendants.
La première Guerre Mondiale fit de
notre branche la plus fortunée des des-
cendantes du clan Grind. Hélas, comme
par le passé, une vie de luxe émoussa
notre prudence et notre discrétion. Des
ennemis séculaires qui nous croyaient
disparus à jamais refirent surface et
mirent à mal quelques-unes de nos en-
treprises. Mais le coup le plus cruel devait
être porté par un événement que nous
n’avions pas pressenti : la crise boursière
de 1929. Des décennies d’efforts auraient
été nécessaires pour se remettre du choc Les cousins
si la seconde Guerre Mondiale n’avait pas européens de la
éclaté.
famille Greenberg
La prospérité
Les années de prospérité générale qui Les Grandier et les
suivirent le grand carnage virent les plus Gründer
grands succès de la branche américaine. La branche française des Grandier et
La famille Greenberg parvint à son apo- celle, allemande, des Gründer firent
gée avec l’élection d’Adam Greenberg fortune dans l’armement pendant des
junior au poste de sénateur de Louisiane. siècles avant de se recycler dans l’ac-
J’envisageais alors de le présenter aux tivité bancaire. Elles connurent un en-
élections présidentielles dans les années richissement majeur lors du XIXème
à venir. siècle avec la révolution industrielle.
Mais mon propre fils, refusant de re- Les Grandier et les Gründer comptaient
prendre le flambeau de ténèbres dont il alors parmi les banquiers les plus fortu-
était l’héritier désigné, mit fin à ses jours, nés de leurs pays respectifs. Les deux
privant égoïstement sa famille d’un atout familles tirèrent un immense profit
majeur. Oh, je sais que ce petit imbécile financier et politique du nationalisme
fut la victime d’une redoutable manipu- éclatant de la fin du siècle, ainsi que de
lation et qu’une grande part de respon- la course aux armements qui précéda
sabilités me revient dans ce nouveau re- la Première Guerre Mondiale. Contre
vers. Je n’étais pas là lorsque, enfant, mon toute attente, cette dernière causa
fils avait besoin de mon enseignement la ruine des Gründer, si bien que les
impie. Et je commis l’erreur d’approuver Grandier durent leur fournir une aide

19
financière considérable afin de relan- autre particularité de cette branche
cer leurs affaires. Les années suivantes suédoise tient au secret qu’elle cultive
virent les banquiers Grandier encou- autour de ses activités et de l’intérêt
rager l’ascension d’Adolf Hitler au qu’elle accorde à celles des autres. Elle
pouvoir en Allemagne. Certains furent dispose à ce titre d’un réseau d’infor-
même acceptés au sein du cercle d’oc- mateurs particulièrement efficace.
cultistes maléfiques qui gravitait au-
tour de Himmler. La branche britannique
Pendant ce temps, les Grandier se lais- des Dunsirn
saient séduire par les thèses fascistes Les Grind perdirent leur unique
de la Cagoule, un groupe d’extrême branche britannique, les Grant, lors de
droite actif pendant les années 30. Par la première révolution d’Angleterre.
la suite, ils apportèrent un soutien actif En effet, les Grant, qui avaient rejoint
à Pétain. Puis vint la déchéance pour
les Cavaliers du roi Charles 1er, furent
les deux familles, à la fin de la Seconde
exterminés jusqu’au dernier par les
Guerre Mondiale. Pris au piège dans
régiments de Cromwell. Nul ne sait qui
ce qui allait devenir l’Allemagne de
informa alors les partisans de Cromwell
l’Est, les Gründer se retournèrent vers
sur la cache des Grant… Par chance,
l’industrie de l’armement pendant les
leurs vieux alliés du clan écossais des
décennies suivantes. Les Grandier in-
Dunsirn avaient noué de forts liens
vestirent quant à eux avec succès dans
le nucléaire. familiaux et financiers avec les Grant.
Ceux-ci proposèrent alors aux Grind de
Aujourd’hui, les deux familles pèsent, prendre la relève de leurs malheureux
par l’intermédiaire d’un lobby com-
cousins d’Angleterre. Le projet fut vali-
mun, afin de parvenir au démantèle-
dé, non pas tant parce que les Dunsirn
ment de l’Union Européenne et à la
étaient de riches banquiers que parce
relance du processus d’armement en
qu’ils partageaient avec les Grind les
France et en Allemagne. Dans ce but,
mêmes secrets inavouables.
elles collaborent avec les Grinsson de
Suède. Leurs pressions semblent don- Les Dunsirn avaient une habitude
ner des résultats encourageants. Par délicieuse aux yeux de leurs nouveaux
ailleurs, les Gründer et les Grandier alliés : celle d’aimer par-dessus tout se
soutiennent activement la montée des repaître de chair humaine. Ainsi, les
partis d’extrême droite en Europe, et le Dunsirn devinrent progressivement
moins qu’on puisse dire est qu’elles ob- les banquiers privilégiés des descen-
tiennent des résultats de plus en plus dants des Grind et, en particulier, des
encourageants, particulièrement en Greenberg. Toutefois, malgré leur
Autriche, en Pologne et en Hongrie. profonde implication, les Dunsirn
conservent une grande autonomie.
La branche Suédoise des Ils dirigent la puissante Dunsirn Trust,
Grinsson un conglomérat de banques privées.
En tant que descendants directs des Plus récemment, via la Dunsirn Private
Grind, les Grinsson demeurèrent fidèles Equity basée dans le paradis fiscal des
à la tradition guerrière de leurs an- Iles Vierges Britanniques, ils ont joint
cêtres. Pour cette raison, leurs activités leurs forces à celles des Greenberg
dans les métiers de l’armement finirent pour développer la Grind Trading.
par porter leurs fruits. Aujourd’hui, peu Cette filiale du groupe est récemment
d’opérations de vente d’armes se font devenue le fer de lance de l’empire
sans l’intermédiaire des Grinsson. Une Greenberg.

20
Sombres secrets de par un de ses premiers descendants
(du nom d’Erik) dans un fragment
famille de tronc d’arbre mystique au terme
d’une traque aussi sacrilège que fan-
Les frères aînés d’Adam
tastique jusqu’au fin fond du monde
Greenberg des esprits. Ce fragment provient du
De nombreux membres de la famille même tronc d’arbre qui sauva jadis
Greenberg naissent atteints de mal- Bergymir et son épouse de la noyade
formations, symptôme d’un millénaire lorsque le sang d’Ymir inonda la Terre.
de pratiques incestueuses intenses Aujourd’hui, il s’agit d’une geôle de
qui se perpétuent aujourd’hui encore. douleur sans fin de laquelle suinte
Ainsi, le sénateur Adam Greenberg lentement la sève spirituelle du géant
a eu deux grands frères, Charles et
sous la forme d’un liquide noirâtre et
François, qui ne survécurent pas à la
corrupteur.
gravité de leurs malformations. Du
moins, c’est ce que prétend Greenberg
senior.

Grind’Berg (ou Grindberg


ou Grind), fils de
Berg’Ymir (ou Bergelmir)
et petit-fils d’Ymir
Diverses rumeurs aux allures de
prophéties circulent parmi les des-
cendants des Grind depuis d’innom- Au cours des siècles, les aïeux perver-
brables générations. L’une d’entre tis du clan des Grind se nourrirent de
elles fait allusion au retour du géant ce « sang » pour accroître leurs forces
originel, qui signera la perte de ses et prolonger leurs vies. Plus ils s’abreu-
descendants pervertis à l’aube d’un vaient du sang de Grind, plus leurs
nouvel âge. Selon une autre prophé- âmes étaient corrompues. C’est de ce
tie, un membre du clan Grind aurait sang dont s’abreuvent aujourd’hui les
échappé au sort de ses frères et n’au- membres du Cajun Club. Prisonnier du
rait jamais été corrompu. Sa descen- tronc dans une crypte quasi inacces-
dance, organisée en confrérie secrète sible sous les locaux d’Hemobank, un
nommée « les vrais fils de Grind »,
Grind affaibli attend qu’on le libère de
surveillerait les agissements de ses
son sarcophage de bois. Qui sait alors
frères maléfiques depuis des siècles,
dans quel chaos cette force primitive
et conduirait régulièrement des opé-
rations contre leurs intérêts. Nul ne serait capable de plonger le monde s’il
sait si les vrais fils de Grind existent. venait à échapper à tout contrôle…
Libre à vous d’élaborer sur ce point si Quant aux dirigeants de la presque
le cœur vous en dit. toute puissante Pentacle, ils ont
Grind, le géant du givre, en revanche, connaissance de cette légende et sont
existe bel et bien. Non pas physique- bien entendu déterminés à s’emparer
ment, mais sous la forme d’un puissant du sarcophage une fois qu’ils auront la
esprit élémentaire. Grind fut piégé main mise sur l’empire familial.

21
La première rencontre des PJ avec le Sénateur Greenberg sera aussi la dernière...

22
SCÉNARIO 1
INTRODUCTION DE
LA CAMPAGNE :
« L’ÉVEIL »

23
« L’ÉVEIL »
Introduction Greenberg participe avec réticence au
financement occulte de la campagne
L’histoire pour le MJ électorale du candidat républicain
Donald J. Trump. Pour cela, il a recours
Le suicide de l’héritier Greenberg à deux principales sources : un mon-
En quelques mots Adam Greenberg deuxième du nom, tage financier dans les Caraïbes, cou-
Dans cette première partie, naît à Lafayette en 1979. Son père est vert par des associations paravents
les PJ, qui se connaissent à soit très dur avec lui, soit absent. En re- créées dans l’État de Louisiane, et les
peine, vont être jeté dans dons de l’église des Suivants de Fenris,
vanche, sa mère (la demi-sœur de son
le grand bain de l’action.
Un début de campagne père) est douce et couve son petit der- une secte vouée au culte de Fenris, le
en forme de trompe-l’œil nier (ses deux premiers fils étaient at- loup géant et maléfique de la mytholo-
qui marque la fin de leur teints de malformations et sont morts gie scandinave. Les fonds proviennent
formation d’agents du jeunes). Adam junior est un enfant ma- des activités criminelles de son père,
FBI. Ensuite, avant même ladif. Les marques d’amour de sa mère, notamment le trafic d’armes et de
leur première affectation, stupéfiants.
on les envoie filer un
ajoutées à une excellente éducation
sénateur républicain, Adam dans les instituts privés les plus hup- Mais Greenberg a un concurrent de
Greenberg. Ce dernier se pés, l’aident à atteindre l’âge adulte, taille parmi ses alliés. Membre du direc-
suicide 48 heures plus tard, mais ne le préparent pas à son initia- toire de la Holding Greenberg depuis
laissant les agents totale- tion au sein du cercle maléfique des une joint-venture entre la Premium
ment dans l’expectative.
Greenberg. Cet enfant faible devient Oil et la Grind Oil, Donald Gauntley
Fin de l’introduction.
pourtant un homme après des études convoite l’influence corruptrice que la
brillantes et sa carrière s’annonce famille Greenberg exerce au sein de
prometteuse. Mais c’est un homme la société américaine jusqu’aux plus
manipulé, initié à des secrets qui lui hautes sphères de Washington DC.
répugnent, contraint à la corruption et Il s’agit donc pour lui de trouver un
héritier-otage d’un empire de perver- moyen d’affaiblir l’empire Greenberg
sion et de haine. pour mieux en prendre le contrôle.
En 2003, après avoir refusé d’épou- Donald Gauntley décide alors d’attirer
ser une cousine d’Angleterre, Adam l’attention de la commission d’enquête
se marie avec Mlle Elisabeth Gauntley, sur les «  à-côtés  » du financement
arrière-petite-fille du magnat de la de la campagne présidentielle par le
finance Donald Gauntley. Gauntley sénateur. La commission accumule les
est un des membres du conseil d’ad- preuves avec une étrange facilité, et les
ministration de la Pentacle, une mul- médias s’emparent de l’affaire.
Fiche technique tinationale tout entière dédiée à la Pour le sénateur, tout menace de s’ef-
TYPE • Action/Filature corruption de l’humanité (voir l’aide fondrer. Il confie alors son désespoir
frustrante de jeu, p. 211). Il naît de ce mariage à son épouse. Sur les conseils de son
PJ • Niveau 1 heureux bien qu’arrangé un garçon, arrière-grand-père, celle-ci lui propose
MJ • Expérimenté Adrien, et une fille, Carole, aujourd’hui de tout abandonner et de s’enfuir.
Joueurs • Sérieux
âgés respectivement de dix et de sept Erreur fatidique. Gauntley a enfin l’op-
ACTION  ans. L’année 2010 sacre Adam sénateur portunité de tenir Greenberg Senior à
AMBIANCE  de Louisiane. Celui-ci est réélu sans sa merci. Le vieil homme compte par-
INTERACTION 
INVESTIGATION 
difficultés le 8 novembre 2016. À l’oc- mi ses débiteurs l’ex-Président, William
casion des présidentielles, le sénateur Jefferson Clinton. À la fin de l’automne

24
2016, ce dernier arrange une rencontre de traces avec ses enfants et le corps de
discrète entre le sénateur Greenberg et son défunt mari. Un autre avion privé
le vice-président Joe Biden sur le yacht l’emmène alors à Haïti dans la planta-
d’une relation commune à Annapolis. tion de café de son arrière-grand-père.
Le vice-président propose au sénateur
de l’aider à obtenir une immunité et Introduction des PJ
la protection de la justice en échange
d’informations sur les activités illégales In Medias Res
de sa famille et le système de finan- La campagne commence dans l’action.
cement occulte du parti républicain. Vous jetez les PJ dans le grand bain.
L’USSS (United States Secret Services, Tout commence par une dernière jour-
les services secrets des États-Unis) doit née d’entraînement des PJ à l’académie
superviser l’opération « d’exfiltration ». du FBI de Quantico. Inventez votre
Greenberg rencontre une ultime fois propre mini scénario dans lequel les PJ
le vice-président lors d’une réception prennent d’assaut un bâtiment de nuit
donnée le 30 décembre 2016 et ac- ou un réseau de souterrains tenu par
cepte le marché. Hélas, au plus profond de dangereux criminels. N’hésitez pas
de sa dépression, il ne peut se résigner à leur faire croire qu’il s’agit d’une véri-
à trahir les siens et à se corrompre en- table mission, commencez au moment
core une fois. Il met fin à ses jours en où les PJ vont défoncer la porte et don-
s’ouvrant les veines dans sa baignoire nez-vous en à cœur joie. Jouez l’affron-
le 31 décembre 2016, un peu avant tement. Au bout de l’action, lorsque
minuit. les PJ se croiront morts ou condamnés,
De leur côté, les républicains et levez le voile sur votre mise en scène en
Greenberg Senior considéraient avec faisant se manifester leur instructeur.
suspicion la conduite récente du séna- Les PJ se trouvent sur le site d’entraîne-
teur. Pour cette raison, ils ont chargé ment du Bureau à Hogan’s Alley et tout
leurs relations haut placées du FBI de le ce qui vient de se passer n’était qu’un
faire suivre discrètement par de jeunes exercice. L’instructeur met le doigt sur
agents du FBI qui ne risquent pas de leurs différentes erreurs, avant de les
poser problème et qui peuvent être renvoyer au vestiaire pour les prépa- Type de scène d’action
utilisés ultérieurement à la Nouvelle- Assaut tactique
ratifs de la cérémonie de remise des
Orléans, au cas où le sénateur s’y ren- Il s’agit ici d’une scène
badges.
drait. Les PJ entrent en scène… d’assaut, sans soutien.
Cérémonie de remise des Les PJ défoncent la porte
Le suicide de Greenberg prend tout le
puis explorent pièce par
monde de court… sauf Gauntley. Ce badges à l’académie de Quantico pièce le complexe que
dernier insiste aussitôt auprès de son [29 décembre 2016, 22h15] vous aurez choisi. Ils vont
arrière-petite-fille pour qu’elle se mette rencontrer et mettre hors
à l’abri avec ses enfants. Mais celle-ci La réception qui suit la remise des bad- d’état de nuire différents
refuse de partir sans la dépouille de ges à la nouvelle promotion d’agents adversaires. Au départ,
du FBI, dont font partie les PJ, se dé- ils progressent bien. Mais
son mari. Gauntley obtient alors de
roule dans la salle des fêtes de l’acadé- utilisez la moindre erreur
l’USSS qu’ils l’aident à remettre le corps (deux mauvais jets de
du sénateur Greenberg (avant même mie de Quantico. Les vingt semaines suite de leur part) pour
son autopsie) à son épouse et qu’ils de formation théoriques à l’académie renverser la situation.
envoient la famille en jet privé à Bâton- sont achevées. Deux années sur le ter- Les ennemis reprennent
Rouge sous bonne escorte, où elle doit rain vont maintenant suivre dans une la main, débarquent plus
des cinquante-six agences du Bureau nombreux que prévu.
être hébergée dans une maison sécu- Acculez-les ensuite, puis
risée. À l’arrivée, les agents de l’USSS aux États-Unis. Les PJ ont en com- submergez-les d’adver-
sont neutralisés par les Zombies. Mme mun d’être affectés au bureau de la saires… Avant de révéler
Greenberg disparaît alors sans laisser Nouvelle-Orléans. la vérité.

25
Conseil de maîtrise Pour créer un simulacre d’ambiance kilomètres de l’académie de Quantico.
Lors de ce prologue, de fin d’année, engagez-les dans une Malheureusement, Mlle Fergusson, la
essayez d’imaginer ce que discussion avec leurs collègues et secrétaire de Dempsey, annonce que
sera l’attaque du repaire proches sur leurs plans pour le réveil- celui-ci accusera un retard indétermi-
des Kronsky à la fin de
l’enquête 1 (voir p. 55).
lon. Où ? En famille ? Avec des amis ? né pour cause de réunion matinale.
Ensuite, tentez de jouer Bien qu’il s’agisse d’un sujet sensible, Suivent deux interminables heures
sur un parallèle avec cette la politique est un sujet de conversa- d’attente, pendant lesquelles les PJ
toute première scène. tion possible. La récente élection de peuvent à leur guise enrichir les dis-
Une erreur commise par Donald Trump est encore dans tous tributeurs de boissons situés dans le
l’un des PJ lors de cette les esprits. Le rôle joué par le directeur couloir ou feuilleter les différents ma-
séance d’entraînement lui
sauvera la vie quand il s’en
James Comey dans l’enquête du FBI sur gazines présents sur la table du bureau
souviendra une fois dans le Hillary Clinton est évoqué sur le ton de de la secrétaire. Ils peuvent également
repaire des Kronsky, un des la confidence. Enfin, on parle de plus en profiter de l’occasion pour faire plus
moments forts d’action de plus des liens avec la Russie de certains ample connaissance, faute d’en avoir
la campagne. proches de Trump et certains y voient eu l’opportunité durant leur formation
Par exemple, donnez la
sans doute matière à un futur scandale. à l’académie Quantico. Si l’un des PJ
sensation aux PJ d’évoluer
dans un labyrinthe et de De nombreuses huiles sont présentes. lit le Washington Post du jour, il y dé-
perdre le sens de l’orien- Parmi elles, outre quelques invités ex- couvre, en dehors des prévisions mé-
tation puis faites surgir un térieurs (militaires, politiciens, simples téorologiques réfrigérantes, un article
adversaire de derrière la passionnant sur un scandale naissant
civils américains ou étrangers travaillant
pénombre ou de derrière lié au financement de la dernière cam-
une porte. Plus tard, lors pour le FBI), se trouvent les principaux
dirigeants du Bureau. Justement, l’un pagne électorale du parti républicain
de l’assaut du repaire
des Kronsky, jouez sur un d’eux, qu’un PJ a peut-être remarqué en (voir l’encadré Un scandale Greenberg ?).
sentiment de déjà vu pour train de les observer depuis un moment, Dempsey apparaît finalement, de
amener le PJ à réagir à les aborde alors qu’ils sont regroupés mauvaise humeur. Il ne s’excuse pas
temps pour éviter une mort
certaine.
autour d’un buffet et très occupés à se pour son retard et lance aux PJ un re-
goinfrer de délicieux petits canapés. gard sombre en guise de bonjour. Puis
Terrence Dempsey, le directeur de dé- il s’enferme dans son bureau. Quelques
partement à Washington, engage la minutes passent puis il les convoque à
conversation par un petit discours de l’intérieur. Il semble à peine calmé.
bienvenue au sein de la prestigieuse Dempsey leur expose le programme
agence fédérale, toute entière dédiée de la première mission de leur carrière
au service de la nation américaine. Il est en tant qu’agents affectés au bureau
paternaliste à souhait. Puis il leur parle du FBI à la Nouvelle-Orléans : suivre
d’une mission qu’il aimerait leur confier discrètement le sénateur de Louisiane
avant leur départ pour leur affecta- Greenberg et sa femme pendant les
tion commune à la Nouvelle-Orléans. jours à venir. Le sénateur est soupçon-
Comme il est exclu de répondre par la né d’être impliqué dans un finance-
négative à cette invitation, rendez-vous ment de la campagne présidentielle à
est pris le lendemain matin à huit heures l’aide de fonds d’origine criminelle, ce
tapantes à son bureau au J. Edgar qui le place sous la juridiction du FBI.
Hoover Building de Washington. Il s’agit d’une filature permanente.
935 Pennsylvania Avenue, NW Aucun contact n’est autorisé, sous au-
Washington, DC cun prétexte. Dempsey exige que les
PJ lui rendent compte directement.
[Vendredi 30 décembre 2016, 8h01] Leur mission « de routine » commence
Des PJ ponctuels se retrouvent immédiatement. Mlle Fergusson
comme prévu au bureau de Dempsey leur remet un dossier contenant des
au J. Hoover Building. Celui-ci se trouve informations d’ordre général sur les
en centre-ville à une soixantaine de Greenberg. Si l’un des PJ demande à

26
La famille d'Adam Greenberg, deuxième du nom

27
Dempsey pourquoi il a fait appel à eux conditions de vie des personnages
plutôt qu’aux agents de Washington, il durant la filature, et multipliez les inci-
répond sur le ton de la confidence : dents distrayants. Incitez-les à dévelop-
« C’est le seul moyen d’éviter que les jour- per un esprit de groupe. Les PJ frigori-
nalistes n’apprennent que le FBI surveille fiés – il fait froid, avec des températures
un sénateur mêlé à une sale affaire ». légèrement négatives la nuit – passent
des heures dans leur voiture, moteur
éteint, devant la résidence Greenberg,
La filature du sénateur à attendre que l’un ou l’autre des époux
Le contenu du dossier daigne sortir de chez lui. Comment les
PJ tuent-ils le temps ? Comment s’orga-
Le sénateur Greenberg et sa famille
nisent-ils pour manger ? Pour dormir ?
semblent parfaitement anodins, et
Comment réagissent-ils si un voisin les
le dossier est mince, dans la forme
remarque ?
comme dans le fond. Il contient des in-
formations d’ordre général (voir la ga- Depuis la rue, il est impossible d’avoir
lerie de PNJ), à savoir une présentation une vue dégagée à cause de la hau-
des quatre membres de la famille ac- teur des haies qui cernent la proprié-
compagnée de photographies. Puisez té. De plus, il est difficile de savoir
les informations nécessaires dans la qui se trouve à bord des véhicules,
galerie des PNJ. La couverture de New à cause des vitres fumées et du ga-
Orleans Magazine sur laquelle la jeune rage accessible directement depuis la
famille sénatoriale pose est jointe au maison. Comment les PJ pourront-ils
dossier. identifier les passagers ? Comment se
comporteront-ils s’ils sont remarqués
L’adresse de la résidence des
par une journaliste trop curieuse ?
Greenberg, au 2727 34th Place
Enfin, s’il vient à l’esprit d’un PJ de
Northwest dans le luxueux quartier
vouloir utiliser ses éventuels contacts
de Massachussets Height au nord du
pour se renseigner davantage sur les
centre-ville, y figure également. La fa-
Greenberg, il n’en tirera pas grand-
mille emploie deux gardes du corps,
chose de plus que ce que les médias
deux domestiques et un chauffeur. Elle
disent. À titre personnel, le sénateur
dispose de trois véhicules : un Range
Rover immatriculé au nom de Mme Greenberg a la réputation d’être un
Greenberg, une Mercedes et une li- homme affable et bien élevé, sans as-
mousine, la première au nom de M. périté notable. Les mauvaises langues
Greenberg, et l’autre appartenant à la disent de lui qu’il a le profil d’un hé-
flotte automobile du Congrès. ritier qui n’a pas choisi sa carrière et
remplit sa mission avec application
Scandale mais sans passion aucune.
Aux PJ de s’organiser comme bon leur Chronologie des
semble pour surveiller les Greenberg
vingt-quatre heures sur vingt-quatre. événements
A priori, la situation est simple. Ils dis- Voici la chronologie des principaux
posent de deux voitures banalisées, événements qui se dérouleront entre
de jumelles, d’appareils photos, de le début de la surveillance, au matin du
couvertures chaudes et de thermos de 30 décembre
café. 2016, et sa conclusion brutale pendant
Pour animer cette partie du scéna- la nuit du réveillon avec le suicide du
rio sans rythme ni rebondissements sénateur. Libre à vous toutefois d’adap-
particuliers, concentrez-vous sur les ter cette chronologie en fonction des

28
Première vision
Le froid de la mort
2h45
Les PJ sont dans leur voiture à distance opérationnelle de la résidence des
Greenberg. Il gèle dehors. Rien d’anormal au début. Les PJ en planque se
réchauffent comme ils peuvent (café, vêtements chauds, radiateur de la
voiture). Pourtant il fait de plus en plus froid. Subitement, alors que les PJ
se demandent peut-être si le chauffage de la voiture n’est pas tombé en
panne, la température chute. Très vite, les vitres de la voiture, le tableau
de bord… Tout se couvre de givre tandis qu’un vent glacial s’engouffre
dans le véhicule par toutes les ouvertures possibles. En un rien de temps,
c’est l’équivalent d’un petit blizzard qui secoue l’habitacle du véhicule. Les
PJ doivent s’en extirper sans tarder pour éviter de périr gelés. S’ils mani-
pulent les poignées métalliques de porte sans gants, ils sont quittes pour
une morsure du froid.
Un test de FOR difficulté 18 s’impose pour ouvrir des portes aux méca-
nismes figés par la glace. Au moment où un des PJ de votre choix est sur le
point d’y parvenir, il est réveillé par un autre PJ…
Manifestement, ce n’était qu’un cauchemar que seul un des PJ a vécu.
Expliquez aux autres PJ présents qu’ils n’ont pas vécu la scène et faites-
leur jouer le moment où ils constatent que leur collègue s’agite de plus en
plus violemment avant d’essayer d’ouvrir la porte de la voiture dans son
sommeil. Le PJ s’en sort avec une étrange frayeur. Le reste de la nuit se
passe sans incident.
Contrecoup : le PJ devient étrangement sensible au froid pendant le reste
de la campagne. Il devient frileux et peut se surprendre à avoir des frissons
dès que la température descend sous les quinze degrés. Cette sensation
n’a pas de conséquences en termes de règle de jeu. Il s’agit juste d’un
sentiment désagréable. Toutefois, il aura désormais la sensation physique
qu’un froid étrange émane des personnes corrompues par le sang du géant
dont il croisera le chemin.

actions des PJ, mais aussi afin de maxi- vice-président Joe Biden. La rencontre
miser l’effet de certaines scènes. aura lieu au cours d’une réception, qui
est organisée le soir même dans une
Vendredi 30 décembre 2016 résidence appartenant au parc immo-
En se renseignant, les PJ peuvent bilier de la Maison Blanche. Elle remet
apprendre que le sénateur est au des cartons d’invitations aux deux
Capitole depuis 7h30 du matin. époux.
12h15 : Le sénateur Greenberg dé- Au mieux, les PJ peuvent obtenir
jeune dans un restaurant chic en com- l’identité de l’agent Moore s’ils dis-
pagnie de sénateurs républicains. posent de relations assez bien placées
15h00 : Une femme dans une ou s’ils font preuve d’inventivité. À
Chevrolet se présente devant les vous d’en juger. Il leur est impossible
grilles de la propriété. Il s’agit d’Am- de connaître le motif de sa visite, mais
ber Moore, un agent fédéral de ils peuvent éventuellement apprendre
l’USSS dont l’identité est classifiée. qu’elle est attachée à la sécurité per-
Comme le téléphone des Greenberg sonnelle du vice-président Biden. Une
est sur écoute, elle est venue en tant éventuelle rencontre avec cette der-
que messagère pour lui annoncer nière leur vaudrait un échange aussi
qu’un rendez-vous a été fixé avec le stérile que froid. Amber Moore n’a que

29
The Washington Post
VENDRED I 30 DÉCEMBR E 2016

Un scandale Greenberg ?
Reste près de douze millions de
par Gloria Watanabe
dollars dont l’origine demeure obs-
Un scandale lié au financement tinément confuse. Officiellement,
de la campagne présidentielle de les fonds proviennent de dons d’as-
Donald Trump est-il sur le point sociations chapeautées par la Cajun
d’éclater ? Tout a commencé lors- Club Foundation. Toutefois, il est
qu’une source anonyme a attiré la surprenant de constater que la ma-
commission d’enquête sénatoriale jorité d’entre elles sont de création
sur le rôle joué dans ce domaine récente et que certaines ont déjà
par le sénateur Adam Greenberg, été dissoutes. De plus, beaucoup
alors assistant à la collecte des partagent la même boîte postale ou
fonds. Le doute plane en effet sur le même numéro de téléphone qui,
l’origine de plus de quatre-vingt- trop souvent, ne répond pas. Ces
dix millions de dollars. Il est vrai associations ont-elles été créées
qu’à y regarder de près, certaines
dans le but de masquer l’origine
généreuses donations peuvent sem-
des fonds ? Certains membres de
bler des plus suspectes. Ainsi, cette
la commission sont de plus en plus
« Église des Suivants de Fenris », Nouvelle-Orléans est présidé par tentés de parler ouvertement d’un
dont les 607 membres déclarés aux Adam Greenberg Senior, père du système de blanchiment d’argent.
États-Unis ont fait don de plus de sénateur Greenberg. Là encore, si
trente-mille dollars chacun au sé- Ajoutez à cela que certaines de
le procédé est correct, le montant
nateur Greenberg lors de sa visite à total par donateur étonne. Celui- ces associations furent particuliè-
leur ranch texan, pour plus de dix- ci est en effet huit fois supérieur rement actives lors de la campagne
huit millions de dollars. Surprenant à la moyenne des campagnes pré- sénatoriale du candidat Adam
lorsque l’on sait que les membres cédentes pour cette catégorie de Greenberg, en 2010. Greenberg
de cette secte sont pour la plupart donateurs. Au parti républicain, on Sr avait alors fait pression sur le
désargentés ! se félicite du soutien des entrepre- parti républicain pour que son fils
S’ajoutent à cela soixante mil- neurs du sud pour la candidature politiquement inexpérimenté les
lions de dollars collectés auprès de Donald Trump et de la capacité représente lors de ces élections…
de diverses grandes entreprises du sénateur Greenberg à lever des Tous ces éléments augurent qu’un
de Louisiane et du Texas lors fonds. Toutefois, un doute subsiste sérieux scandale succédera bientôt
de réceptions organisées par le compte tenu de l’importance des au doute légitime qui occupe les
Cajun Club. Ce country club de la montants. esprits.

Une disparition inquiétante


par John Sullivan nouvelles depuis près de 48 heures.
La dernière fois que le retraité a
La famille de Dan Smith, un été vu, il se rendait comme tous les
retraité de la banlieue ouest de mercredis à son club d’échec. Son
30 Washington est toujours sans adversaire du jour a lontemps
faire de novices dans ses pattes. En re- d’année, afin d’entendre sa version
vanche, les PJ seront désormais dans des faits.
son radar et elle cherchera à savoir qui 23h45 : La limousine quitte la récep-
se sert d’eux et pour quel motif. tion et raccompagne les Greenberg
15h50 : La Chevrolet quitte la chez eux.
propriété.
Samedi 31 décembre 2016
16h05 : Une limousine harcelée par
10h35 : Une limousine transportant
des journalistes quitte le Capitole. Le
la famille Greenberg quitte la propriété
sénateur Greenberg est à son bord et
pour se rendre à une messe dans une
se rend chez lui.
église catholique.
17h30 : Mme Greenberg rentre chez
11h43 : Un van marqué du logo NBC
elle avec les enfants au volant de son
se gare sur le trottoir pas très loin des
Range Rover. Alors que le véhicule
PJ. Une journaliste et son équipe en
passe à la hauteur de la voiture des
descendent et se préparent à réaliser
PJ, au moins l’un d’entre eux aperçoit
un reportage avec les grilles du jardin
le visage du jeune Adrien Greenberg
des Greenberg en arrière-plan.
à travers la vitre arrière baissée. La ma-
nière étrange qu’à l’enfant de fixer le 12h30 : Les Greenberg sont de retour
PJ (de préférence celui qui sera victime chez eux. À son arrivée, l’équipe de
de la première vision) dans les yeux reportage de NBC tente sans succès
est « glaçante ». L’enfant est pourtant d’interviewer le sénateur à travers les
censé ignorer la présence des PJ. Cette vitres fumées de la voiture.
scène a lieu même dans l’éventualité Dans l’après-midi : D’autres journa-
où les PJ ne sont pas visibles, par listes de la télévision, de la radio et
exemple, si les vitres de leur voiture de la presse écrite rejoignent leurs
sont fumées. collègues devant le domicile des
Greenberg.
19h30 : La limousine dans laquelle se
trouvent M. et Mme Greenberg quitte 15h00 : Lors d’une conférence de
la propriété pour se rendre à la récep- presse convoquée spécialement pour
tion, qui a lieu dans une luxueuse ré- l’occasion, le porte-parole des républi-
sidence, quelques pâtés de maisons cains déclare que son parti nie avoir eu
plus loin. connaissance d’éventuels agissements
illégaux du sénateur Greenberg. Il
19h55 : Arrivée du vice-président Joe
ajoute que les républicains ne sou-
Biden à la réception. Il ne reste pas
tiendront pas un sénateur, fut-il des
plus d’une heure. Il a une entrevue pri-
leurs, qui se serait rendu coupable de
vée avec le couple Greenberg.
malversations. Il conclut toutefois en
Des PJ ayant des relations très bien rappelant que le sénateur Greenberg
placées pourront apprendre qu’ils se doit pouvoir bénéficier, comme tout ci-
sont isolés dans un bureau pendant toyen, de la présomption d’innocence.
plus d’une demi-heure. 16h00 : Mme Greenberg, accompa-
20h00 : Les journaux télévisés et la gnée d’un garde du corps, sort de la
radio font une large place au scan- propriété dans son Range Rover. Elle
dale Greenberg. En plus des faits déjà va faire des courses pour le réveillon. Si
exposés dans l’article du Washington les PJ la suivent, elle se retourne contre
Post, les auditeurs apprennent que eux au moment le plus propice en pro-
la commission d’enquête sénato- voquant un accident. Puis elle sort de
riale a décidé de convoquer le séna- sa voiture et attaque les PJ avec une
teur Greenberg après les fêtes de fin bombe anti-agression en leur hurlant :

31
« Je sais qui vous êtes ! Je sais qui vous un goût d’inachevé… C’est tout à fait
envoie ! ». Son garde du corps peine à volontaire. N’hésitez pas à cultiver
la maîtriser. Il s’agit alors pour les PJ de la frustration des PJ en relatant deux
gérer cette situation avec précaution. ou trois faits sur les suites du suicide
Pas question de se faire remarquer du sénateur. Son corps, notamment,
ni de porter plainte et encore moins a disparu avant même l’autopsie en
de lever la main sur Mme Greenberg. même temps que Mme Greenberg
Pour compliquer un peu plus la situa- et ses enfants. Nul ne sait où les uns
tion, vous pouvez décider qu’un pho- et les autres sont passés. Les soup-
tographe est présent lors de l’incident çons concernant la désormais veuve
et laisser les PJ négocier sa discrétion. Greenberg vont bon train. Comment
Cette expérience pourra leur servir le corps du sénateur a-t-il pu dispa-
plus tard face aux journalistes de la raître de la morgue de la police mé-
Nouvelle-Orléans. tropolitaine de Washington DC ? Mme
Greenberg est-elle responsable de
Dimanche 1er janvier 2017 cette disparition ? Pourquoi a-t-elle
00h30 : Le corps d’Adam Greenberg soudainement disparu si elle n’a rien
est découvert par son épouse. Le séna- à se reprocher ? Où ses enfants et elle
teur s’est suicidé. ont-ils été enlevés ? Qu’est-ce que l’au-
00h37 : Des véhicules de la police mé- topsie du sénateur aurait pu révéler
tropolitaine et une ambulance arrivent de si compromettant ? S’agit-il d’un
toutes sirènes hurlantes devant la pro- assassinat ? Il va sans dire qu’un avis
de recherche d’abord national puis
priété des Greenberg. Un périmètre de
international est lancé pour retrouver
sécurité est aussitôt établi.
la famille Greenberg. Mais rien de tout
Les PJ peuvent passer le barrage po- cela n’est plus du ressort des PJ.
licier en présentant leur badge. À l’in-
térieur, ils apprennent d’un officier de Pour le MJ
police le décès du sénateur Greenberg. Les intrigants de cette histoire
Apparemment, il a mis fin à ses jours. s’entre-déchirent. Tous les doutes
Mme Greenberg se trouve dans le sé- sont permis. Bien des questions de-
jour, sous le choc. Un PJ insistant peut meurent obstinément sans réponse.
éventuellement monter jusqu’à la salle Les PJ seront bientôt pris en étau
de bains dans laquelle se trouve le sé- entre de redoutables adversaires.
nateur. Un des PJ est alors l’objet de la Ainsi, les démocrates suspectent que
deuxième vision. Dans l’éventualité où les républicains ont assassiné le sé-
les PJ restent à l’extérieur avant de ren- nateur. Mais alors, quel est le rôle des
trer chez eux, l’un d’eux vivra la vision PJ dans cette affaire ? Que savent-ils ?
en rêve pendant la nuit. Ne constituent-ils qu’une diversion ?
Ou bien sont-ils sincères et dignes de
Conclusion confiance ? C’est l’opinion de Marcus
Questor, leur supérieur hiérarchique
Pour les PJ au bureau fédéral de la Nouvelle-
Le soir même ou le lendemain ma- Orléans et membre d’Eos (voir l’aide
tin, Dempsey met fin sans explication de jeu p. 213), une Task Force confi-
à la mission des PJ, leur demandant dentielle d’investigation paranormale
d’oublier Greenberg et de préparer dont il dirige la cellule locale.
leur départ pour leur affectation à la Greenberg Senior est pour sa part
Nouvelle-Orléans dans les jours qui persuadé que son fils a voulu le trahir
suivent. Tout cela devrait leur laisser avec la complicité de sa femme. Plus

32
Deuxième vision
Adam Greenberg
Le PJ, qui se trouve dans la résidence du sénateur au beau milieu de l’agi-
tation consécutive au sinistre événement, se sent attiré à l’étage supé-
rieur, dans la salle de bain voisine de la chambre du couple Greenberg. Le
sénateur, qui a manifestement mis fin à ses jours en s’ouvrant les veines,
repose dans une baignoire pleine d’eau ensanglantée. Tout semble normal
jusqu’à ce que, soudain, l’air devienne glacial comme lors de la première vi-
sion. Miroir, fenêtre et meubles se couvrent de givre et l’eau de bain rouge
carmin gèle. Alors, pendant une fraction de seconde, le cadavre tourne la
tête dans la direction du PJ et le regarde fixement avant de reprendre sa
position initiale tandis que la température remonte et le givre disparaît
subitement.
Contrecoup : Chaque fois qu’il est confronté à un cadavre, le PJ a la sen-
sation que le celui-ci n’est pas tout à fait mort, comme si l’esprit du mort
n’était pas encore tout à fait arraché à son enveloppe charnelle. Si le ca-
davre a les yeux ouverts, celui-ci semble fixer le PJ. Ce dernier doit alors
effectuer un test de Choc difficulté 15. En cas d’échec, outre la perte d’un
point de Choc, vous pouvez choisir entre imposer au PJ de quitter les lieux
à cause du malaise ressenti ou lui expliquer qu’il est ostensiblement hyp-
notisé par ce regard pendant de longues minutes, ne prêtant plus atten-
tion à rien d’autre. Aux yeux de son entourage, ce comportement morbide
peut paraître pour le moins déplacé. Cette fascination est rompue dès que
quelqu’un interpelle ou touche le PJ. Ce contrecoup persiste jusqu’à la fin
de la campagne.

que tout, il veut récupérer son pe- Pour parachever son dessein malé-
tit-fils pour reprendre les choses en fique, l’esprit surnaturel qui occupe
main et en faire un héritier digne de la le corps de Donald Gauntley compte
dynastie Greenberg. Pour y parvenir, il s’incarner dans le corps du petit-fils
tente de se servir des PJ à travers leurs Greenberg, désormais héritier direct
supérieurs de Washington. de la famille. La veuve Greenberg, ré-
Doublement victorieux dans cette alisant dans quel piège elle a précipité
affaire, Gauntley et la Pentacle ont ses enfants en se réfugiant auprès de
obtenu ce qu’ils voulaient : affaiblir son arrière-grand-père, cède bientôt
Greenberg Senior et s’emparer dans au désespoir puis à la folie. Le corps du
un proche avenir d’un empire au po- sénateur Greenberg repose dans le ca-
tentiel maléfique remarquable. En veau de la famille Gauntley, à Haïti, où
effet, Gauntley pense obtenir ce qu’il elle consacre le plus clair de son temps
souhaite de Greenberg Sr maintenant à lui faire la conversation…
qu’il détient son petit-fils.

33
Dans le labyrinthe des Kronsky, antre de la corruption, vous ne serez pas les bienvenus...

34
SCÉNARIO 2
ENQUÊTE 1 :
FAMILY BUSINESS

35
FAMILY BUSINESS
Introduction usant de son pouvoir de pyrokinésie
sur deux sacs de nitrate d’ammonium
L’histoire pour le MJ qu’il avait amené pour l’occasion.
L’objectif affiché des Zombies, un Tout se serait passé pour le mieux si
gang de la Nouvelle-Orléans, est de Babbit n’était pas passé par là avec
En quelques mots contrôler et développer les trafics sa caméra… Ou, à la rigueur, si son
Cette première enquête,
d’armes et de drogues locaux. Mais les enregistrement était tombé entre les
sur l’explosion d’un
immeuble pris dans Zombies poursuivent une autre mis- mains de l’un des flics complices des
une guerre des gangs, sion, beaucoup plus philosophique : Zombies. Au lieu de ça, il a échoué
va permettre aux PJ de corrompre la société et la mener à sa entre les mains de ce camé de détec-
se frotter au bas de la tive Garfield, le ripou le plus tocard de
perte. En cela, ils sont épaulés par les
pyramide de l’empire la Nouvelle-Orléans. Reconnaissant la
maléfique des Greenberg, Greenberg. Un tel objectif passe natu-
de ceux qui le convoitent rellement par l’élimination de gangs voiture des Kronsky, Garfield a com-
et de ceux qui le protègent. rivaux, comme les Sœurs de Marie, pris ce qui s’était passé et a tenté de
Une enquête minutieuse va dont l’activité est largement tournée monnayer l’enregistrement contre de
mener les investigateurs la drogue auprès des Zombies. Mal lui
vers l’aide aux défavorisés.
jusqu’au repère des en a pris ! La réponse des Zombies a
Kronsky, une famille tarée Les Zombies cherchent donc de-
jusqu’à la moelle par
été d’envoyer Brett Kronsky, le frère
puis un moment le moyen de ruiner
les esprits corrupteurs cadet d’Abe, supprimer les gêneurs et
la réputation des Sœurs de Marie, en
hantant leur domaine, récupérer la vidéo compromettante.
et particulièrement
les faisant passer pour de dangereux
Brett, pas subtil pour un sou, en a pro-
dangereuse. L’enquète criminels qui se cachent derrière une
fité pour massacrer Mme Babbit.
lèvera également le voile bienveillance de façade. Pour ce faire,
sur la traîtrise de Denis
Clarks, leur superviseur. Au
les Zombies ont détruit un de leurs Introduction des PJ
propres repaires, puis ont fait courir
final, un faisceau d’indices Bienvenue à la Nouvelle-Orléans !
donne le vertige sur le
la rumeur que leurs adversaires, les
Sœurs de Marie, en sont responsables. Le cœur de la campagne se décline
nombre et l’importance des
personnages puissants liés Ces derniers chercheraient ainsi à pro- en quatre enquêtes que les PJ doivent
à ce qui ressemble à une voquer une guerre pour le contrôle mener de front dès leur arrivée à la
bien sale affaire. du quartier. De plus, la méthode em- Nouvelle-Orléans. Désormais, le dé-
ployée pour détruire l’immeuble laisse roulement de l’histoire doit trancher
à penser que les Sœurs de Marie sont avec l’introduction par son rythme
de dangereux criminels qui n’hé- effréné.
sitent pas à recourir à des explosifs Après une courte semaine passée à
en pleine ville pour livrer leur guerre se remettre de leurs émotions, les PJ
Fiche technique de gang. Avec tous ces éléments, les quittent DC pour la Louisiane. Dès leur
TYPE • Enquête/Assaut complices des Zombies au sein de la arrivée, ne leur laissez pas un instant
PJ • Niveau 1 police ont tout ce qu’il faut pour ar- de répit et faites-les passer sans pitié
MJ • Expérimenté rêter les Sœurs de Marie. Pour faire le d’une affaire à l’autre, sans vous sou-
Joueurs • Sérieux
sale boulot, les Zombies ont fait appel cier de ménager leurs plans d’action…
ACTION  aux Kronsky, une famille de cajuns ou leurs heures de sommeil. Laissez
AMBIANCE  maléfique avec laquelle ils organisent peu de place à leur vie privée. Pendant
INTERACTION 
INVESTIGATION 
leur trafic d’armes. Abe Kronsky s’est les semaines qui vont suivre, les PJ
occupé de déclencher l’explosion en se retrouveront au milieu de cartons

36
qu’ils n’ont pas eu le temps de déballer Les PJ, surpris par la chaleur (15 degrés
chaque fois qu’ils rentreront chez eux. de plus qu’à Washington) et la moiteur
Francesca Buniatishvili, l’assistante de de la Louisiane, sont accueillis à l’aé-
leur bureau, a aidé les PJ à organiser roport de la Nouvelle-Orléans par leur
leur déménagement et leur a trouvé supérieur hiérarchique direct. La tenue
deux maisons proches l’une de l’autre du superviseur de terrain Denis Clarks
sur la section de Painters St entre est surprenante : mocassins blancs sans
Vienna St et Madrid St, qu’ils peuvent chaussettes, pantalon marron froissé
louer en colocation aussi longtemps et chemise hawaïenne ouverte sur un
qu’ils le souhaitent. Choisissez deux maillot de corps taché. L’homme, de
maisons à votre discrétion en vous ai- surcroît, est mal rasé et ses cheveux,
dant de Google Maps. tirés en arrière en une petite queue
de cheval, sont gominés à outrance.
Aéroport International Louis « Bienvenue à la Nouvelle-Orléans, les
Armstrong p’tits gars ! » Le temps de récupérer
Lundi 9 janvier 2017, 15H15 - Vol leurs valises, et les PJ embarquent en
Southwest Airlines WN1432 direction de leurs logements respectifs.

37
FEDERAL BUREAU OF INVESTIGATION
NEW ORLEANS AGENCY
Samuel Bradford
(directeur)

Damon Cross Francesca Buniatishvili Marcus Questor André Barthelemy


(personnes disparues) (assistante) (crime organisé) (laboratoire)

Jim « Mulder » Fox Marta Herodes Les PJ Denis Clarks

Un rythme d’enfer
Combien de temps devez-vous tenir le rythme d’enfer de ce premier scé-
nario ? « Noyer » les PJ est une technique fondamentale dans la maîtrise de
cette campagne. Ne leur laissez pas le temps de respirer. C’est voulu. Les
deux enquêtes sont construites ainsi. Donc foncez sur ces deux scénarios.
Pour les extensions, selon les besoins (analyses des médecins légistes, vé-
rifications ADN, travail d’enquête informatique), la cadence peut baisser
un peu. Vous pouvez en profiter alors pour garder le rythme en croisant les
différentes pistes pour que les PJ soient toujours sous pression. Vous pou-
vez aussi choisir tout simplement de ralentir pour explorer en profondeur
différents environnement (les collègues, les voisins, la ville, etc.) pour don-
ner réalisme et profondeur à l’ensemble. Mais quoi qu’il arrive, au début,
ne réfléchissez pas, foncez !

Rendez-vous est fixé par Clarks une comptes aux dirigeants du bureau fé-
heure plus tard, au bureau, avec toute déral de la Nouvelle-Orléans. Cette cel-
l’équipe de la cellule en charge du lule a été mise en place en 2014 lorsque
programme de lutte contre le crime le FBI a commencé à s’intéresser à la
organisé. résurgence possible de la Cosa Nostra
2901, Leon C Simon Drive – à la Nouvelle Orléans. La cellule est
Immeuble du FBI donc très récente et s’étoffe de jeunes
recrues à mesure qu’elle se penche sur
Lundi 9 janvier 2017, vers 17h30
le phénomène des gangs.
Le bureau de la Nouvelle-Orléans oc-
En plus du rez-de-chaussée et des trois
cupe un immeuble de trois étages à
étages, le premier sous-sol est occupé
proximité du lac Pontchartrain. Une
par un laboratoire de recherche, une
centaine de personnes y travaillent,
et l’agitation ambiante est fébrile. armurerie bien garnie et une salle d’en-
Chacune des cellules (une par pro- traînement. Enfin, les agents disposent
gramme et une centrale) qui com- de places de stationnement à l’exté-
posent le bureau dispose d’un espace rieur du bâtiment. Les clés de leurs
dédié. À ce titre, la cellule de lutte nouvelles voitures de fonction (une par
contre le crime organisé – ou « cellule binôme) leur sont remises. Si ce n’est
antigang » – fonctionne comme une pas déjà fait, voici l’occasion pour les
mini agence autonome. Seul son agent PJ de se choisir chacun un partenaire.
superviseur senior doit rendre des Si vous disposez d’un chiffre impair de

38
Marcus Questor (gauche) et Denis Clarks (droite), supérieurs des PJ

PJ, utilisez le PNJ Marta Herodes pour


compléter le dernier binôme. Qui est ce Lawrence Milberger ?
Accessoirement, la visite des lo-
Entretien avec Marcus Questor caux peut être l’occasion pour l’un
des PJ de remarquer l’existence
Les PJ ont été affectés à la Nouvelle-
d’un bureau vide. Sur la porte,
Orléans afin de constituer une nouvelle on peut voir une plaque gravée
équipe opérationnelle de lutte contre au nom de Lawrence Milberger.
la criminalité organisée. Celle-ci en- Dans l’entrée se trouvent les por-
globe les activités mafieuses, mais éga- traits des agents qui travaillèrent
lement le phénomène des gangs de autrefois à la Nouvelle-Orléans.
Parmi les plus récents, celui de
rue. Après les formules de bienvenue Milberger. Son regard est étrange
et les présentations faites avec l’équipe et dérangeant, même sur la pho-
en place, Questor annonce aux PJ qu’il to. Il faudra une bonne raison aux
compte leur confier deux enquêtes PJ pour que Questor accepte de
impliquant des gangs de la Nouvelle- leur parler de son prédécesseur,
et une encore meilleure raison
Orléans. Clarks est chargé de super-
pour qu’il leur permette de le
viser les PJ. C’est donc à lui que les PJ voir. Ses supérieurs et lui sont les
s’adresseront désormais. Questor, qui seuls à pouvoir accorder une telle
est responsable de la direction géné- autorisation.
rale du bureau, n’interviendra que dans
les affaires relevant de sa compétence,

39
ou s’il est sollicité. Il demeure toutefois Enquête sur le terrain
accessible et est à l’écoute des PJ en cas
Clarks demande aux PJ de se rendre
de besoin. Aux personnages de s’or-
immédiatement sur place afin de pro-
ganiser comme bon leur semble pour
céder à des relevés, en vue de leur
résoudre parallèlement deux enquêtes
analyse par le laboratoire du FBI. Les
apparemment sans rapport dans les
agents vont donc se trouver sur les
plus brefs délais. Une course contre la
lieux à la nuit tombée. L’immeuble qui
montre débute donc, que les jeunes
a brûlé se situe dans une zone indus-
agents fédéraux ne peuvent pas se per-
mettre de perdre. trielle mal famée de Pines Village, qui
porte encore les stigmates de la tem-
pête Katrina. Une averse d’une intensi-
L’enquête té tropicale se met à tomber et l’éclai-
À partir du bâtiment calciné, les inves- rage défaillant plonge la rue dans une
tigateurs vont connaître leur première pénombre inquiétante. Pour la plupart,
plongée dans l’univers corrompu de la les bâtiments environnants sont dans
Nouvelle-Orléans. un tel état qu’il est impossible de sa-
voir s’ils sont habités ou abandonnés.
Briefing L’ensemble confère à l’immeuble cal-
Les faits connus de Questor, sur la base ciné un aspect sinistre. Par ailleurs, les
du rapport de la brigade des pompiers bandelettes de police interdisant l’ac-
et du département de police de la cès à l’immeuble ont été déchirées.
Nouvelle-Orléans, sont les suivants :
Il ne reste plus du bâtiment que deux
Un immeuble à l’abandon situé 283 étages et demi. Les dalles du toit et
Hayne Blvd dans le quartier de Pines du 3ème étage se sont en grande par-
Village, appartenant à la société Pelican tie effondrées sur le deuxième étage.
Earth, Inc. et classé « bâtiment mena- Tout n’y est plus que décombres noir-
çant ruine » par la mairie depuis la tem- cis au milieu desquels il est difficile et
pête Katrina, a fait l’objet d’un incendie un peu dangereux d’évoluer. Quant au
consécutif à l’explosion de plusieurs premier étage, il servait de bureaux à
kilos de nitrate d’ammonium durant une entreprise, la Pelican Earth, jusqu’à
la nuit précédant l’arrivée des PJ, vers ce que Katrina menace la structure du
23h30. Le souffle de l’explosion et l’in- bâtiment. Celui-ci ayant été déclaré
cendie qui a suivi ont provoqué l’effon- insalubre, les employés n’y sont jamais
drement partiel de la dalle de béton du revenus. Seuls les documents et le ma-
troisième étage sur l’étage inférieur. tériel informatique encore en état ont
Selon l’expert de la brigade des été déménagés. Le mobilier, délavé par
sapeurs-pompiers de la Nouvelle- la tempête, a été abandonné sur place.
Orléans, tout indique un acte intention- Brûlés ou fondus, bureaux, placards et
nel. Toutefois, les moyens employés chaises ont un aspect plus sinistre que
pour faire exploser l’engrais entre- jamais. Le sol est jonché de débris de
posé au troisième étage demeurent faux plafond, de câbles et de néons
indéterminés. fondus. La chaleur de l’incendie a eu
On ne déplore aucune victime. Le lieu raison de la plupart des vitrages. Sur les
est connu des forces de police comme cloisons noircies par la fumée, on de-
servant de repaire aux activités illé- vine de nombreux tags laissés par les
gales des gangs du quartier. Ceux-ci squatteurs occasionnels mais surtout
sont naturellement soupçonnés d’être par les Zombies qui se sont appropriés
à l’origine de l’incident. les lieux peu après Katrina.

40
Comme un ultime outrage, les lieux ni son contenu n’avait de valeur. Ou
ont été copieusement arrosés par les alors, ce qui en avait a été retiré juste
pompiers lors de l’incendie et la pluie avant l’incident… Au mieux peuvent-
s’infiltre désormais à travers les nom- ils se demander pourquoi le lieu a été
breuses failles dans le toit effondré. Au pris pour cible.
rez-de-chaussée, aux murs intérieurs
et extérieurs également couverts de La nuit des Morts-vivants
tags, l’entrepôt compte nombre de Laissez les PJ examiner les lieux et
caisses calcinées et de grandes éta- procéder à quelques prélèvements
gères encombrées de camelote noircie. avant de faire intervenir les Zombies.
Certaines contiennent peut-être du Ceux-ci, au nombre d’une dizaine,
matériel volé, mais rien qui avait une connaissent très bien le terrain et ont
quelconque valeur. été prévenu par Clarks de l’arrivée des
Les PJ ont donc peu de choses à décou- PJ. Denis Clarks veut donner un aver-
vrir, sinon constater que ni l’immeuble, tissement aux PJ, il espère les effrayer

41
et les dissuader de faire du zèle. Jouez d’avertissement. Si les PJ tentent d’user
sur l’effet de surprise, sur les silhouettes de leurs armes, les Zombies tirent
furtives et sur l’impressionnant look profit de leur connaissance du terrain
vaudou des membres du gang. Puis pour se mettre subitement à couvert,
faites progressivement grimper la ten- semblant littéralement se fondre dans
sion, jusqu’à ce que les PJ comprennent le sombre décor environnant. Puis ils
qu’une confrontation imminente est ouvrent le feu, donnant l’impression
inévitable. En effet, des moqueries aux de tirer de partout à la fois. Au bout du
menaces, le ton se durcit très vite. compte, les PJ n’ont pas d’autre choix
Le but des Zombies est de faire peur que de fuir. Il se peut également qu’ils
aux PJ pour les chasser de leur terri- parviennent à tenir jusqu’à l’arrivée
toire, pas de les tuer. Ils leur laissent des renforts, auquel cas, les Zombies
donc une chance de fuir, mais n’hé- « disparaîtront » comme ils sont ap-
sitent pas à les blesser en guise parus grâce à leur connaissance du

42
Embuscade nocturne des Zombies

terrain. Arrangez-vous (à ce stade, n’hé- à l’hôpital est le meilleur moyen dont Type de scène d’action
sitez pas à tricher) pour que l’un des PJ ils disposent pour obtenir ce qu’ils Embuscade
soit blessé. Ses blessures (par chute ou désirent. S’ils se montrent sincères, Il s’agit ici d’une scène
d’embuscade. Les PJ
par arme, par exemple) sont sans gravi- Questor leur accordera désormais un
sont en sous-nombre
té mais nécessitent une hospitalisation grand intérêt. Toutefois, il attendra en- sur un terrain qu’ils ne
pour la nuit. Cela vous permettra de core un certain temps avant de leur ré- connaissent pas. L’objectif
lancer la troisième vision à un moment véler qu’il dirige une cellule d’Eos (voir est donc de leur mettre
où elle est sûre de les perturber. aide de jeu sur l’Empire Greenberg, une pression maximum
pour qu’ils cherchent
la section sur les organisations exté- et trouvent un endroit
Enquête sur Milberger rieures à l’empire, p. 212) et de leur pro- correct pour se retrancher
Après cette vision, il serait logique poser d’en faire partie. et tenir le temps que les
que les PJ souhaitent en savoir plus sur renforts arrivent.
Les PJ apprendront par les rapports du
Milberger. Si le PJ ne l’a pas reconnu, ar- FBI que Milberger menait une investi-
rangez-vous pour qu’il repasse devant gation en solo, dont il a effacé toutes
sa photo au bureau. Les PJ devront les traces, peu de temps avant de dis-
convaincre Questor de les laisser accé- paraître pendant plus d’un mois, pro-
der au dossier de son prédécesseur ou, bablement enlevé par des inconnus.
mieux, de leur accorder une entrevue Il a été retrouvé dans les bayous près
avec ce dernier. Lui dire la vérité sur d’une ferme, du côté de Lafayette. La
la vision dont l’un d’eux a été victime gravité de ses blessures indique qu’il

43
Troisième vision
Le cas Milberger
Le PJ blessé lors de la confrontation avec les Zombies est amené en catastrophe à l‘UMC
(University Medical Center) sur Canal Street. Après avoir reçu les soins qui s’imposaient,
le PJ apprend qu’il sera gardé en observation pour la nuit. Il est alors conduit en chaise
roulante dans une chambre, qu’il partage pour l’occasion avec un autre patient. Celui-ci
dort, dissimulé derrière le rideau tendu entre les deux lits. Dehors, une tempête de pluie et
de vent se lève. Alors que le PJ commence à s’endormir sous l’effet des sédatifs, la lampe
de chevet s’allume de l’autre côté du rideau et ce dernier se replie. Un homme d’une qua-
rantaine d’années, au visage sévère, est assis sur le lit voisin et observe attentivement
le PJ. Que l’initiative vienne de l’un ou de l’autre, la conversation s’engage. L’inconnu se
présente comme « Lawrence ». Puis il demande au PJ ce qui lui est arrivé. Sur un test de
PER difficulté 10 réussi, le PJ reconnaît l’ancien superviseur senior de la cellule antigang, à
condition qu’il ait remarqué son portrait au bureau. À mesure que la tempête à l’extérieur
prend de l’ampleur, la conversation vire au bizarre. Les paroles de Lawrence sont à peu
près les suivantes :
« Aujourd’hui, ils m’ont mis là. Mais je n’y ai pas toujours été. Avant, j’étais très malin. Le
meilleur. Alors, les vers m’ont repéré.
Parce que j’avais le même esprit qu’eux. Les mêmes ondes. On était liés depuis le début,
mais je ne le savais pas. Alors, ils sont venus me chercher. Et comme ils savaient que j’me
laisserai pas faire, ils ont essayé de voler mon âme. Mais je les voyais venir, avec leurs
messages cachés dans les pubs. À la télé, au cinéma, à la radio. Même dans le bruit de
la foule et des voitures, ils me parlaient. Ils me disaient que je ne devais pas fuir. Que ça
ne servait à rien. Qu’ils étaient partout, qu’ils m’auraient. Qu’ils me libéreraient. Et c’était
vrai. Ils étaient partout. Jusque dans mon sommeil, ils envoyaient leurs chasseurs. Mais
ils savaient que ça ne suffirait pas pour m’avoir. Alors ils m’ont avalé. Il faisait noir. Ils
voulaient rentrer dans mon ventre pour me posséder. Mais là encore, je les voyais venir.
Les vers. Dans ma bouffe. Les vers. Dans l’air pollué qu’ils voulaient me faire respirer. Des
vers aussi petits que des bactéries. Dans l’eau souillée qu’ils me donnaient. Partout. Alors,
je les ai senti bouger dans mon ventre. Ils commençaient à se réveiller. Je savais que je
n’en avais plus pour longtemps. Il fallait que je les enlève. Il le fallait, vous comprenez ? »
Sur ces paroles, Lawrence soulève sa blouse, offrant à un PJ horrifié la vision d’un ventre
béant, ouvert en plusieurs endroits au moyen d’une arme au tranchant approximatif, les
tripes délogées et déchiquetées. Dans un flash, le PJ croit apercevoir les intestins ensan-
glantés prendre vie et s’animer. Dans la pénombre dessous le lit, les câbles électriques se
sont mués en autant de racines sinueuses qui enlacent et broient les jambes de Milberger.
Soudain, la fenêtre de la chambre s’ouvre et un vent glacial s’y engouffre avec violence.
Les lumières s’éteignent. Dans le chaos ambiant, Lawrence hurle : « Je suis libre. Je vole
au-dessus de vos âmes. Procédez avec méthode. Éveillez-vous ! Abattez les murs de votre
perception un à un et vous non plus, ils ne vous auront pas ! » Le PJ se réveille… dans une
chambre particulière. Tout n’était qu’illusion. Il n’a jamais eu de compagnon de chambre
et, dehors, il fait beau. Tout ce qu’il a vécu depuis son entrée dans la chambre ne s’est
jamais produit.
Contrecoup : La vision, déjà difficile à soutenir, vire au cauchemar lorsque le PJ prend
conscience que les racines qui broient Milberger se sont insinués partout, sous son lit,
dans les cloisons et le faux plafond. Celles-ci surgissent de partout. Les plus grandes se
saisissent du PJ pour tenter de le broyer tandis que les plus fines d’entre elles percent sa
peau pour s’insinuer en lui. Dans le monde réel, le PJ tombe de son lit en se débattant et
se cogne violemment la tête sur le sol. Il est quitte pour un bleu en plus. Mais, surtout, il
a désormais l’impression, quand cela vous arrange, de voir ses veines bouger sous son
épiderme, comme si celles-ci étaient désormais animées d’une vie et d’intentions qui leur
sont propres. Cet effet dure jusqu’à la fin de la campagne. Lorsque cela survient, deman-
dez-lui un test de Choc difficulté 10. En cas d’échec, il perd 1 PC. Vous pouvez utiliser ce
stratagème pour gérer les points de Chocs du PJ afin de maintenir la pression sur le joueur
s’il possède un peu trop de marge dans la gestion de cette ressource.

44
Lawrence Milberger

était incapable de se déplacer par lui- Une visite du patient Milberger à


même et que ceux qui l’avaient déposé l’hôpital psychiatrique s’avère encore
là moins de deux heures auparavant plus marquante que les précédentes
désiraient que les propriétaires de la révélations. Milberger est alité dans
ferme le retrouvent rapidement. À ce une chambre stérile. Il est placé sous
jour, l’enquête sur la disparition du su- perfusion permanente, car il refuse de
perviseur senior Milberger n’a donné s’alimenter. De fait, il ne pèse pas plus
aucun résultat.
de 40 kg, et est physiquement très af-
Le rapport médical fait état de bles- faibli. Son corps est en piteux état, mais
sures graves à l’abdomen, faites avec la son esprit est plus vif que jamais. Son
partie tranchante d’un os taillé ou bri- regard est toujours aussi déstabilisant,
sé ayant appartenu à un être humain
comme s’il lisait à livre ouvert dans l’es-
et retrouvé sur Millberger. Malgré leur
prit de ses observateurs. Toute conver-
incohérence apparente, les propos de
Milberger indiquent qu’il a pu s’éven- sation avec Milberger est impossible :
trer lui-même, puis s’arracher et couper il semble s’être coupé du monde. Si les
ses intestins en de nombreux endroits. PJ étaient venus avec l’espoir d’avoir un
Ses mains portaient de nombreuses entretien avec lui, ils repartiront bre-
entailles. Enfin, la peau et les vêtements douilles. Le docteur Jackson, respon-
de Milberger étaient recouverts d’une sable de Milberger, estime qu’il n’a plus
terre noire imprégnée de pétrole. que quelques semaines à vivre.

45
La vérité sur Lawrence l’agriculture. Ce composant chimique,
prisé de certains gangs et milices d’ex-
Milberger trême droite, peut également servir à
Milberger n’était pas seulement un fabriquer des bombes artisanales. Il a
brillant agent du FBI. Il était égale- notamment été utilisé lors de l’atten-
ment doué de pouvoirs psychiques tat d’Oklahoma City en 1995 et à Oslo
à l’état latent. Ces pouvoirs se mani- par le tueur néo-nazi Anders Breivik.
festèrent pour la première fois alors Toutefois, quelque chose chiffonne
qu’il se trouvait au Cajun Club, dans Andre Barthelemy, chef du laboratoire
le cadre de ses investigations sur les du FBI (voir aide de jeu PNJ, p. 162). En
noirs agissements de ses membres. effet, pour exploser, le nitrate d’am-
Ces derniers, témoins de l’événement, monium doit d’abord être porté à une
décidèrent de le séquestrer. Leur température supérieure à 290 degrés.
but était d’exacerber les pouvoirs de C’est pourquoi celui-ci est générale-
Milberger et de corrompre son es- ment utilisé avec du fioul et un déto-
prit afin de rallier un puissant allié à nateur. Or, dans le cas précis, il n’existe
leur cause. Trois semaines de torture aucune trace d’autres éléments
physique et psychologique dans le constitutifs de la bombe artisanale.
labyrinthe des Kronsky faillirent avoir Plus étrange encore, les prélèvements
raison de sa volonté de fer. Mais c’était indiquent que les sacs d’engrais ont
sous-estimer ses pouvoirs. Celui-ci été subitement portés à une tempé-
parvint à s’échapper en dominant psy- rature largement supérieure à 1000
chiquement Bubba Kronsky, le simple degrés. D’après Barthelemy, seuls
d’esprit de la famille. quelques combustibles, tels que des
Celui-ci l’abandonna près d’une carburants de fusée ou de missiles,
ferme non loin de Lafayette, où il ne peuvent dégager une telle énergie ca-
tarda pas à être secouru. Milberger lorifique. C’est une piste possible mais
était sauf, et ses pouvoirs psychiques cela n’explique pas l’absence de toute
s’étaient considérablement déve- trace de détonateur et d’autres com-
loppés durant sa captivité. Hélas, sa posants pourtant indispensables à la
raison avait définitivement sombré. confection d’une bombe artisanale.
Aujourd’hui, Lawrence voit des vers Bref, Barthelemy n’est pas loin de par-
corrupteurs partout. Alors il ne mange ler de combustion spontanée…
plus, ne boit plus, s’arrache les intes-
tins à cause de leur ressemblance Investigations
avec les vers. À ce rythme, malgré administratives
une assistance médicale permanente Naturellement, l’immeuble est as-
dans l’aile psychiatrique de l’UMC suré contre l’incendie, mais la prime
de la Nouvelle-Orléans, le corps de est trop maigre pour pousser ses
Lawrence Milberger ne tardera pas à propriétaires à y mettre le feu. À l’in-
mourir, mais son esprit survivra, sous verse, le fait que le bâtiment brûle ne
une forme éthérée. leur est pas préjudiciable : le terrain
les intéresse plus qu’un immeuble
L’analyse des relevés branlant et destiné à être démoli. En
Les prélèvements effectués par les enquêtant sur Pelican Earth, la socié-
PJ confirment le diagnostic des sa- té propriétaire de l’immeuble incen-
peurs-pompiers. L’incendie a été dié, les PJ pourront reconstituer une
provoqué par l’explosion de sacs partie de l’organigramme Greenberg.
de nitrate d’ammonium, un engrais Demandez aux PJ qui mènent les
azoté communément utilisé dans recherches un test d’INT (finances)

46
difficulté 10. Une réussite leur permet-
tra de remonter la branche depuis la
Pelican Earth et ses trois filiales jusqu’à
la Greenberg Holding.
Ils découvriront par ailleurs que la
Pelican Earth consacre l’essentiel de
son activité depuis Katrina à rache-
ter à un prix dérisoire des immeubles
en ruine à la mairie de la Nouvelle-
Orléans. Elle les confie à sa filiale, la
Pelican Estate, qui les rénove au gré pour leur trafic d’armes et de drogues.
des fluctuations du marché de l’im- Ils comptent parmi leurs clients tous
mobilier. La conséquence accessoire les junkies et les petits criminels de la
de ces spéculations est qu’elle laisse région, mais il se dit qu’ils fournissent
les immeubles situés dans les quar- aussi de plus gros poissons. Par ail-
tiers défavorisés tomber tout dou- leurs, une rumeur court selon laquelle
cement en ruines en attendant des les meneurs du gang, dont l’identité
jours meilleurs. Il en résulte que l’en- demeure un mystère, seraient associés
vironnement s’en retrouve dégradé aux anciens tontons macoutes d’Haïti.
et que toutes sortes de marginaux s’y Ceux-ci superviseraient les activités
installent, augmentant le taux de cri- du gang depuis Haïti, où ils seraient
minalité local. plus puissants que jamais depuis la
chute du régime Duvalier. L’essentiel
Les gangs de la drogue vendue par le gang pro-
Les PJ tenteront très certainement viendrait des Caraïbes.
d’en savoir davantage sur leurs agres- L’arrestation de membres des
seurs et d’obtenir leur arrestation. Les Zombies dont le signalement corres-
associations d’aide sociale et le dé- pond à leurs agresseurs nocturnes
partement de police de la Nouvelle- permet aux PJ d’apprendre que le
Orléans (NOPD) constituent les meil- gang est essentiellement composé
leures sources d’informations dont ils d’adolescents recrutés au sein des
puissent disposer. Sur le quartier de orphelinats de la Nouvelle-Orléans.
Pines Village, les PJ apprendront qu’il Toutefois, ces voyous s’avèrent peu lo-
était jusqu’à récemment tenu par un quaces et particulièrement arrogants.
gang appelé les Sœurs de Marie, qui L’un d’entre eux, Tobias, n’hésite pas
font un peu de trafic de drogue et à clamer du haut de ses dix-sept ans
beaucoup d’immigration clandestine
qu’il est intouchable. Duane Philips,
en provenance des Caraïbes et en par-
leur avocat, débarque avec une éton-
ticulier d’Haïti. Sans être philanthropes,
nante rapidité dans les bureaux des PJ
ils consacrent l’essentiel de leurs pro-
et met fin à tout espoir de soutirer le
fits mal acquis à l’aide aux défavorisés.
moindre aveu aux Zombies. Le bon-
L’implantation récente des Zombies a
homme est l’avocat véreux et vulgaire
eu pour conséquence de provoquer
attitré du gang.
une guerre sans merci entre les deux
gangs. Finalement, au grand dam du FBI, un
juge fédéral du nom de Brian Hershey
Les Zombies ne tarde pas à voler au secours des
Les nouveaux venus ont à leur dis- inculpés. Il ordonne leur relaxe, les
position des moyens considérables, protégeant au nom des origines so-
et se servent du quartier comme base ciales difficiles, minimisant à outrance

47
les préjudices qu’ils ont causés aux PJ. Accélération des
Notamment, il n’hésite pas à se ser-
vir de son image auprès des médias événements
pour faire passer les Zombies pour Laissez d’abord vos joueurs mener leur
d’inoffensifs orphelins victimes d’une enquête avec les éléments présentés
répression policière abusive. Les PJ ap- ci-dessus. Puis appuyez sur l’accéléra-
prennent vite à leurs dépens que plus teur avec cette deuxième partie de scé-
le mensonge est grossier et mieux il nario, plus rythmée et plus haletante.
passe. L’affaire Babbit
Les Sœurs de Marie La visite de Babbit
Les Sœurs de Marie ne semblent pas À la fin de la matinée du troisième jour,
bénéficier de la même sollicitude. Le un inconnu à moitié hystérique fait ir-
gang est accusé par la police de la ville ruption à l’accueil du FBI en hurlant
d’être à l’origine de l’incendie. Très vite, au complot. D’après lui, « les flics sont
des mandats sont délivrés pour arrêter tous des pourris ». En guise de preuve, il
ses leaders. Mais la police ne parvient brandit une caméra. L’agent spécial en
à coincer que quelques seconds cou- charge Damon Cross, vaguement excé-
teaux. Les principaux dirigeants de la dé, fait signe à Jim « Mulder » Fox d’in-
bande semblent s’être évanouis dans tervenir, tandis l’assistante Francesca
la nature, ce qui ne plaide pas en leur Buniatishvili tente d’expliquer à l’intrus
que le FBI n’a pas qualité à recueillir sa
faveur. Les membres du gang arrê-
plainte, et qu’il faut s’adresser à la po-
tés clament tous leur innocence. Les
lice. « Je vous dis que c’est des fumiers !
centres d’aide aux défavorisés finan- Je sais c’que j’dis bordel. Ces enculés ont
cés par le gang réagissent, font circu- volé mon film sur l’incendie ! ».
ler des pétitions, manifestent et ac-
Vu le caractère rocambolesque du
cusent la police d’attiser les tensions
comportement et de l’histoire de
communautaires… Babbit, c’est sur Jim Fox que cela re-
En fait, le voisinage tout entier semble tombe. Celui-ci le conduit à son bureau
étonné par ces accusations. Certains et enregistre sa plainte pour le calmer.
parlent d’une mise en scène de la part Les PJ apprennent plus tard par Jim ou
des Zombies. D’autres, dont les mé- Francesca qu’un cinglé est venu décla-
dias, accusent les Sœurs de Marie de rer qu’il a été témoin de l’incendie de
cacher des activités illégales derrière l’immeuble sur lequel ils enquêtent.
C’est effectivement le cas, et mieux en-
un paravent de bonté. Il est vrai que
core, comme les PJ peuvent s’en rendre
le gang est soupçonné de contrôler un
compte en consultant son témoignage.
réseau d’immigration clandestine de-
puis les Caraïbes. Une campagne mé- Babbit déclare s’être trouvé sur les
lieux par hasard au moment de l’incen-
diatique sur les problèmes des gangs
die et avoir filmé l’événement avec son
à la Nouvelle-Orléans ne tarde pas à
caméscope. Après une dispute avec sa
battre son plein sur la chaîne de télévi-
femme, il était parti en voiture dans
sion locale. Si les PJ se renseignent sur le quartier à la recherche d’un sujet à
la signification du nom du gang, ils ap- filmer. Il prétend avoir confié son enre-
prendront que ses membres sont des gistrement au commissariat du 3ème
adeptes du vaudou qui s’inspirent de district. Aujourd’hui, il accuse la police
Marie Laveau, une mambo du siècle de lui avoir volé la carte SD afin de cou-
dernier, morte en 1881. vrir les coupables.

48
4650 Paris Av, commissariat du dans une petite maison du quartier
3ème district de la NOPD de Gentilly sur Annette St. Babbit a
effectivement participé à la première
C’est le détective Garfield qui a ac-
guerre du golfe. Les deux époux se
cueilli Babbit et conservé son enregis-
disputent souvent, et Mme Babbit a
trement pour la journée.
déjà fait appel à la police parce que
« Il s’est pointé avant-hier soir vers mi- son mari la battait. M. Babbit, qui n’a
nuit, tout excité, en agitant une carte aucun ami, consacre tout son temps
SD. C’est pas la première fois que Babbit libre à son hobby, la vidéo. Il passe
débarque dans le commissariat avec la souvent ses journées dans sa voiture,
preuve enregistrée d’un nouveau com- son caméscope à la main, en quête
plot. Aujourd’hui, c’est nous qu’il ac- de faits divers dans son district. Tout
cuse, mais toutes les institutions de la entretien approfondi avec Babbit ré-
ville y sont passées. Et c’est sur moi que vèle que l’homme fait partie de ces
ça tombe à chaque fois ! Je suis devenu paranoïaques qui voient des complots
le spécialiste de Babbit. Au début, ses partout.
conneries m’amusaient, mais je com-
mence à en avoir marre. Surtout que ce Le meurtre des Babbit
pauvre type m’accuse de lui avoir volé Le lendemain matin, les PJ sont infor-
sa carte de merde. Mais j’en sais rien où més par Clarks que les Babbit ont été
elle est passée, sa carte SD, moi ! Je l’ai retrouvés morts à leur domicile. C’est
même pas visionnée, d’ailleurs. Si ça se un voisin qui a prévenu la police pour
trouve, un de ces voyous (il désigne des se plaindre du volume sonore excessif
Noirs en état d’arrestation qui attendent de leur télé. Les deux policiers venus
leur tour sur un banc, non loin de là) verbaliser pour tapage nocturne ont
me l’a piquée. Ou alors elle s’est perdue découvert les corps.
quelque part dans le bordel du démé- Mme Babbit a été tuée, ou plutôt
nagement. Allez savoir ! En tout cas, je massacrée, dans la cuisine. Son corps
l’avais laissée sur mon bureau ! C’est mutilé baigne dans une mare de sang
certainement de la foutaise de toutes séché. Son visage est gonflé et violacé.
façons ! Tout ça m’apprendra à prendre Son regard semble figé dans une ex-
des anciens de la guerre du golfe en pression de terreur. Du pop-corn est ré-
pitié. » pandu sur le sol et un grand couteau de
Les PJ trouveront sans doute peu pro- cuisine ensanglanté repose sur la table.
bable que la carte soit perdue quelque Le spectacle est effrayant. Un test de
part sous des dossiers. En revanche, Choc difficulté 10 est nécessaire pour
compte tenu de l’agitation du quoti- ne pas être pris de nausées.
dien et du désordre consécutif au dé- L’autopsie révèle que Mme Babbit a été
ménagement du commissariat pour battue puis frappée de dix-sept coups
des locaux plus salubres (voir l’aide de de couteau avec une force extraordi-
jeu sur la NOPD), n’importe qui aurait naire. Mais c’est d’étouffement qu’elle
effectivement pu subtiliser l’enregis- est finalement décédée. En effet, sa
trement sans se faire remarquer. bouche a été ouverte de force jusqu’à
ce que sa mâchoire inférieure soit dé-
Un parano sans histoire boîtée, puis plus de 600 grammes de
Il n’est pas très difficile de se rensei- pop-corn ont été enfoncés jusque dans
gner sur M. Babbit et son épouse. Le sa trachée. La présence de morceaux de
couple vit sur le salaire de caissière dents mêlés au pop-corn au fond de la
chez Walmart de Mme Babbit et la gorge de la victime démontre l’extrême
pension d’invalidité de son mari, violence du « gavage ». La distorsion de

49
La découverte du corps de Madame Babbit

la trachée qui en a résulté a provoqué Reste un fait préoccupant : pour une


de nombreuses hémorragies internes. raison qui demeure inexpliquée, les
Le corps de M. Babbit se trouve quant Babbit ne semblent pas s’être dé-
à lui dans la chambre conjugale, au fendus, alors que tout indique qu’ils
premier étage. Il gît sur son lit, un Colt n’étaient pas entravés. D’autre part, la
.45 dans la main droite. Les draps sont vue de quelque chose les a terrorisés.
éclaboussés de sang et de morceaux Mais quoi ? Quoi qu’en disent les PJ,
de crâne et de cervelle. La télévision Nicolette Dixon, la détective de police
est allumée et le son est poussé au du 3ème district en charge de l’affaire
maximum. Les PJ qui ont déjà rencon- penche imperturbablement pour la
tré Babbit remarquent immédiatement thèse de la dispute entre les deux
que ses cheveux ont viré au blanc. Par époux. Selon lui, M. Babbit, pris de dé-
ailleurs, son regard semble également mence, aurait massacré sa femme avec
figé dans une expression de terreur, un sadisme qui bat tous les records.
comme sa femme. Puis il aurait pris conscience de son
L’autopsie de M. Babbit révèle qu’une acte, serait monté dans sa chambre
balle de calibre .45 a traversé son crâne où il aurait pris son arme et se serait
de droite à gauche au niveau des tiré une balle dans la tête. « Encore un
tempes, causant des lésions immédia- vétéran de la guerre du Golfe qui pète les
tement fatales à son lobe frontal. plombs. »

50
L’analyse des indices soigneusement archivés par ordre
Révélez tout ou partie des éléments chronologique dans son PC. Il y en a
suivants en fonction des actions des PJ pour plus de deux cents heures d’en-
et de leurs réussites lors de leurs diffé- registrement, représentant une année
rents tests lors de l’enquête. À défaut, d’incidents survenus dans les quar-
des PNJ du labo peuvent également tiers de Lakeview, Gentilly, Filmore,
effectuer des tests. Milneburg, Pines Village et Seabrook.
De quoi mener une investigation de
L’examen du couteau de cuisine re-
fond sur l’évolution du milieu criminel
trouvé près du corps de la victime ré-
dans le 3ème district de la Nouvelle
vèle qu’il s’agit de l’arme qui a servi à
Orléans ! Les films ont tous été tournés
poignarder Mme
par Babbit. Quelques-uns montrent
Babbit. Seules les empreintes de M. des loubards à visage découvert en
Babbit figurent dessus. flagrant délit, ou des policiers com-
Le Colt .45 retrouvé dans la main de mettant des bavures. Une vidéo vieille
William Babbit est bien l’arme qui a d’environ un mois, parmi une dizaine
servi à le tuer. Les traces de poudre re- de fichiers archivés dans un dossier
levées sur la main du sujet démontrent baptisé « Flag », montre un échange
que celui-ci tenait l’arme au moment entre une voiture de police banalisée
du tir. Toutefois, une partie des traces et des dealers du gang des Zombies.
de poudre manquent. Cet élément Une analyse approfondie de la vidéo
permet de supposer qu’une tierce per- permet de comprendre qu’il s’agit d’un
sonne tenait la main de Babbit, et a pu deal de drogue et que l’acheteur n’est
« l’aider » à appuyer sur la gâchette. autre que Garfield. Voilà qui justifie une
Seules les empreintes de M. Babbit fi- nouvelle entrevue avec le détective !
gurent dessus.
Face à face avec la peur
Le code ADN du sang étranger retrou-
vé dans la bouche de la victime ap- Que les PJ retrouvent ou non Garfield
partient à un dénommé Brett Kronsky. en consultant les vidéos de Babbit, ils
Celui-ci s’est sans doute écorché la reçoivent bientôt un appel paniqué du
main en enfonçant le pop-corn dans la détective : « Je sais que j’aurais pas dû.
bouche de Mme Kronsky. Son ADN est Mais je pensais en tirer de la bonne dope.
répertorié dans les fichiers du FBI de- J’en ai tellement besoin, vous compre-
puis qu’il a été condamné à dix années nez ? Mais maintenant, c’est la merde. Ils
de prison, dont cinq fermes, pour viol ont buté les Babbit et ils vont pas tarder
dans l’État du Texas en 2001. L’homme, à rappliquer pour s’occuper de mon cul.
aujourd’hui libre, n’a aucun domicile Alors, si vous voulez la carte SD, venez
connu. Toutefois, sa famille habite en la chercher ! Je suis chez moi. Faut que
Louisiane, du côté de Lafayette. je raccroche, y’a un connard qui essaie
d’entrer sans invitation. »
Il y a des fragments de fibres textiles
sous les ongles de Mme Babbit. Ils pro- Les PJ arrivent trop tard au domicile
viennent d’un vêtement de nylon noir. de Garfield au 4114 Gibson St. Ils le
Étrangement, la fibre est légèrement retrouvent pendu par les boyaux au
imprégnée de pétrole. lustre de son salon. Une seringue d’hé-
roïne est plantée dans sa fesse droite.
La fouille du domicile Toutefois, leur arrivée a interrompu
Babbit possédait dans une pièce un le meurtrier dans ses recherches. La
matériel vidéo complet (dont une petite maison est sens dessus des-
table de montage) ainsi qu’une impres- sous. L’ordinateur de Garfield a dispa-
sionnante collection de fichiers vidéo ru, mais la carte SD s’y trouve encore,

51
dissimulée sous une latte de parquet survient l’explosion qui embrase le bâ-
grinçante, dans la salle de bains. Le timent. Un test d’INT (remarquer un dé-
personnage qui réussit le meilleur test tail)difficulté 15 est nécessaire pour re-
de PER (trouver une preuve) trouve la marquer la présence du véhicule, étant
carte SD. Le meurtrier a fui par la porte donné que celui-ci n’apparaît pas plus
de derrière. de deux secondes au coin de l’écran.
Si les PJ ont pensé à faire le tour de S’ajoutent à cela le mauvais éclairage
la maison dès leur arrivée, confron- et la tremblote alcoolique de Babbit.
tez-les alors à Brett Kronsky, le tueur. Toutefois, en retravaillant l’image
Celui-ci fera alors usage de son pouvoir par ordinateur, on peut déchiffrer la
de Terreur (voir son profil technique plaque d’immatriculation du véhicule
dans l’aide de jeu sur les PNJ, p. 174). et identifier son propriétaire, un certain
Privilégiez la mise en scène de ce face- François, un lieutenant des Zombies.
à-face. Brett peut les attendre de dos Il est même possible d’identifier un vi-
ou alors lever les mains à la sommation sage qui se reflète dans le pare-brise.
des PJ avant de se retourner lentement. C’est celui d’un certain Abe Kronsky.
En raison de son pouvoir de Terreur, les
PJ ne pourront strictement rien faire et Des arrestations ?
pas un bruit ne sortira de leur bouche. Si les PJ ont remarqué le pick-up qui
Ils ne se souviendront de rien de pré- figure sur l’enregistrement de Babbit,
cis dès lors que Brett leur fera face, pas il ne leur sera pas difficile d’en dé-
même de son apparence. Au mieux, duire que les Zombies sont à l’origine
l’un d’eux se souviendra mais sera forcé de l’incendie. Il est tout à fait possible
de fuir. d’arrêter le dénommé François. Mais
auparavant, il leur faut recueillir suffi-
samment de preuves pour constituer
un dossier en béton. Faute de quoi
le suspect prétendra qu’il n’était pas
dans son véhicule ce soir-là et le juge
Hershey s’empressera de le relâcher en
ajoutant que sa présence sur les lieux
ne prouverait aucun lien avec l’incen-
die de toute façon.
Pour progresser dans leur enquête,
À la place, décrivez une vague de ter- les PJ peuvent soit identifier le sang de
reur irrésistible qui emporte temporai- Brett Kronsky, soit parvenir à identifier
rement leur raison. Faites-leur part de le visage d’Abe Kronsky. Questor leur
leur impuissance totale face à cet enne- obtient un mandat de perquisition,
mi invisible et pourtant face à eux, in- un mandat d’arrêt sur Brett Kronsky et
saisissable et pourtant si proche. Brett un squad de l’ATF (Bureau of Alcohol,
ne perd pas de temps et prend la fuite. Tabacco, Firearms) pour les épauler. Les
L’incendie figure bien sur la vidéo de membres des Sœurs de Marie doivent
la carte SD, filmé par Babbit de l’instant pour leur part une fière chandelle aux
qui suit son déclenchement jusqu’à PJ. Ils sauront leur rendre la pareille le
l’arrivée des pompiers. Toutefois, ce moment venu.
n’est pas dans l’incendie que réside
l’intérêt de l’enregistrement, mais dans La famille Kronsky
un pick-up Dodge de couleur sombre Affreux, sales et méchants, les
qui démarre vivement au moment où Kronsky ont une réputation de

52
La famille Kronski au grand complet !

53
dangereux asociaux auprès des auto- destruction de propriété privée et
rités locales et fédérales. On ne leur publique, pêche ou chasse illégale,
connaît aucun ami. Ils vivent retran- stationnement illégal… S’y trouvent
chés sur une presqu’île dans le Little même des accusations d’enlèvement
Bayou Chevreau, et ne descendent d’animaux domestiques de leurs
en ville que trois ou quatre fois par an voisins qui les accusent de les avoir
pour reconstituer leur stock de pro- mangés et/ou empaillés… Bref, les
duits de première nécessité. La police plaintes de tous ceux qui ont dû cô-
du comté a un dossier épais comme toyer de près ou de loin cette famille
un annuaire sur les membres de la fa- d’asociaux sont innombrables et pour
mille. Il s’agit essentiellement d’actes le moins surprenantes.
de violence, menaces et obscénités Officiellement, les Kronsky tirent leur
diverses, outrages à agents de la force subsistance des rares crevettes qui ont
publique, tapage, conduite en ébriété, survécu à la pollution environnante

54
suite à l’explosion de la plate-forme La grange
pétrolière Deepwater Horizon. Ils Adossée à la décharge, la grange est
vendent le maigre produit de leur encombrée d’un bric-à-brac qui se-
pêche à la Chevrette, une entreprise rait anodin si le lieu ne servait pas de
spécialisée dans le conditionnement laboratoire de taxidermie à Bubba.
et la vente de crevette située dans une Raton laveurs, reptiles, tortues, divers
zone plus « civilisée » des bayous. Par oiseaux dont certains sont des espèces
ailleurs, le terrain sur lequel vivent les protégées, et même un petit alliga-
Kronsky appartient à une compagnie tor… Presque tout ce sur quoi Bubba
de raffinerie pétrolière du nom de a pu mettre la main a fini empaillé,
Petrochem. À partir de ces entreprises conférant un aspect dérangeant à la
et avec des tests de recherche (INT vieille bâtisse. Ceux qui s’appliqueront
difficulté 10) réussis, les PJ peuvent à fouiller les lieux auront le déplaisir
reconstituer une section de l’orga- d’exhumer l’unique et vaine tentative
nigramme Greenberg, et remonter de Bubba d’empailler un être humain.
jusqu’à la Greenberg Holding. Il s’agit de Lynette Babineaux, prosti-
tuée de 19 ans, une des victimes de
Sus aux Kronsky ! Brett dont Bubba a voulu conserver un
Les PJ finissent par obtenir un mandat souvenir affectueux car elle lui avait plu
de perquisition chez les Kronsky, ain- (test de Choc difficulté 10).
si qu’un mandat d’arrêt pour meurtre Le garage
au premier degré au nom de Brett
Le bâtiment qui jouxte la grange sert
Kronsky. Étant donné le danger po-
de garage au pick-up de Pa Kronsky. La
tentiel de la mission, un squad de l’ATF
rouille a mis hors d’usage le vieux Ford
leur est adjoint pour cette opération.
des années 50 depuis un moment déjà.
L’agent spécial Herodes et le supervi-
Mis à part Brett, les Kronsky se servent
seur Clarks sont également présents.
presque exclusivement de leurs ba-
Ce dernier a prévenu les Kronsky de
teaux depuis plusieurs années déjà.
l’imminence de l’opération. Ceux-ci at-
tendent donc les agents fédéraux de Les WC
pied ferme. Bienvenue dans la petite Une odeur pestilentielle émane du
maison des horreurs. petit bâtiment en L de l’autre côté de
La propriété des Kronsky se trouve la décharge. Et pour cause, Il s’agit du
isolée sur une presqu’île, un rocher WC familial. Celui-ci a été converti en
noir qui émerge des bayous près de toilettes sèches depuis que le laby-
la côte du Golfe du Mexique. La ferme rinthe sous-terrain des Kronsky a pris
Type de scène d’action
est fort mal entretenue et les eaux sont la place dévolue jusqu’alors à la fosse Assaut tactique qui
plus polluées que jamais. La maison, septique. tourne mal
comme les bâtiments annexes, est Il s’agit ici d’une scène
dans un état de délabrement avancé. La maison d’assaut, avec soutien
Sur le porche de la maison, un (voir les règles p. 12 du
Le plan rocking-chair branlant oscille au gré préambule). Sauf que
l’exploration des PJ tourne
Le temps que les PJ consacrent à ex- du vent. à l’embuscade une fois
plorer la maison et ses dépendances À l’intérieur, la cuisine est noire de arrivés dans le labyrinthe.
avant les événements qui suivent, c’est- crasse et empeste la charogne et le Il faut impérativement
mettre en avant les ca-
à-dire le plan de résistance dans le la- poisson pourri. Cafards et asticots
ractéristiques des lieux et
byrinthe souterrain (voir plus bas), leur grouillent sur la vaisselle entassée de- les pouvoirs spéciaux des
permet éventuellement de découvrir puis des lustres. Insalubre est un mot Kronsky et des esprits de
les éléments suivants : faible pour qualifier cette pièce et, la corruption.

55
pourtant, il est clair que les Kronsky y certaine Darnelle Fontenot, étudiante
préparent encore leurs « repas ». Plus à la LSU. Des traces d’acide sur le par-
troublants encore sont les ustensiles quet alentour et de puissants solvants
dont ils se servent. Scie chirurgicale, stockés sous le lavabo fêlé indiquent
hachoir imposant, drôle d’outils pour que la baignoire a pu être utilisée
une famille qui se nourrit essentiel- pour dissoudre certaines preuves
lement de poisson. Une baignoire humaines.
en fonte pleine de déchets alimen- Le séjour, le couloir et la chambre
taires en décomposition encombre la des parents sont encombrés de vieux
pièce. Un fémur humain qui y surnage objets. Des rideaux de dentelles
permet vite de comprendre que les moisis pendent devant des fenêtres
Kronsky ne sont pas exclusivement rendues quasiment opaques par la
piscivores… Ce dernier pourra être poussière. En particulier, une impres-
identifié comme appartement à une sionnante quantité de poupées en

56
porcelaine, alignées sur des étagères chasse accrochée au-dessus du lit
branlantes, a l’air d’observer les visi- d’Abe tranche avec le mur nu au-des-
teurs. Ma Kronsky en faisait la collec- sus de celui de Brett. Celui-ci porte tou-
tion du temps de sa « jeunesse ». Sur tefois les marques délavées de cadres
la coiffeuse de sa chambre, se trouve qui auraient été retirés après des an-
une collection de perruques, de dents nées comme si Brett avait déménagé
et de faux ongles, à ceci près qu’il s’agit récemment. Celui-ci a effectivement
en fait de vrais cheveux, de vraies emporté toutes ses affaires dans son
dents et de vrais ongles arrachés aux pied-à-terre sur Burgundy Street, dans
malheureuses que Brett ramenait ré- le Vieux Carré de la Nouvelle-Orléans.
gulièrement à la maison. Quant à la chambre que se par-
La chambre que Brett partage avec tage Bubba et Clarissa, les seuls élé-
Abe est relativement bien rangée et ments remarquables sont les der-
propre. La collection de couteaux de nières œuvres empaillées de Bubba

57
58
Quatrième vision
Milberger ex machina
Celle-ci survient au moment où Brett Kronsky se
montre et use de son pouvoir de Terreur sur les PJ.
Alors qu’il s’apprête à les tuer, Milberger se matéria-
lise derrière Brett et l’interpelle. La déconcentration
de ce dernier est suffisante pour permettre aux PJ
d’ouvrir le feu et d’abattre le monstre. Aussitôt après,
l’image de Milberger retourne au néant.
Contrecoup : Tant qu’il reste dans le labyrinthe, le PJ
peut entrevoir et toucher les silhouettes des esprits qui
l’habitent. Hélas pour lui, c’est réciproque. Le PJ est donc bientôt harcelé
par des esprits maléfiques qui tentent de l’étrangler. Les témoins de scène
voient le PJ se débattre seul et éventuellement tirer dans le vide avant et
tenter de s’étrangler de ses propres mains.
En termes de jeu, demandez au PJ 5 tests de Choc difficulté 15 (un par tour).
En cas d’échec, le PJ ne perd pas de PC, mais il subit les effets suivants :
• Échec 1 : le personnage sursaute et hurle en tentant d’esquiver les es-
prits qui essayent de l’étrangler.
• Échec 2 : le personnage ouvre le feu sur les esprits.
• Échec 3 : le personnage commence à s’étrangler, il s’inflige 1d4 DM.
• Échec 4 à 6 : le personnage continue à s’étrangler, il s’inflige 1d6 DM
par tour. Il faut réussir un test de FOR difficulté (10+Mod. de FOR de la
victime) pour réussir à l’empêcher à chaque tour (dans ce cas, il ne subit
qu’un seul point de DM).
À la fin de cette scène, si le personnage a raté au moins 3 tests, il perd 1 PC.

et l’étrange collection de posters de des esprits maléfiques qui attaquent


Clarissa au-dessus de son lit. Que sans hésitation tout élément indé-
celle-ci se passionne à la fois pour les sirable. L’odeur de charogne y est in-
Pop Stars telles que Katy Perry et Lady supportable, et la terre y est imbibée
Gaga et pour la cuisine soit une chose, de pétrole et d’eau. D’innombrables
mais pourquoi associer chaque pos- runes pictes sont gravées dans les
ter de star à une recette de cuisine en parois du dédale. Ces dernières sont
particulier ? faites d’entrelacs compacts de ra-
cines d’arbres des bayous. Au premier
Le puits abord, celles-ci paraissent pétrifiées.
Reste le puits à côté de la maison. Elles sont pourtant bien vivantes. Leur
Celui-ci donne en fait sur le gouffre du texture organique réagit au moindre
labyrinthe souterrain qui attend les PJ contact d’un frisson qui parcourt
et le squad. Il est possible d’accéder ensuite tout le temple pour avertir
au labyrinthe par le puits, mais cette ses maîtres de la présence d’intrus.
entrée est plus inconfortable que celle Malaise garanti pour quiconque prend
que les Kronsky ont aménagé. conscience qu’il erre en fait dans les
boyaux d’une entité consciente et
Le labyrinthe maléfique. Le labyrinthe est un sys-
Si sinistre soit-elle, la surface a peu tème conçu pour digérer les âmes
d’intérêt comparé au labyrinthe qui humaines. Un visiteur un peu observa-
s’étend au sous-sol. Ce temple tout en- teur comprendra que ce réseau fonc-
tier dédié à la corruption est habité par tionnel n’a pas été creusé de mains

59
Type de scène d’action Tentations
Poursuite et fusillade finale
La fin des Kronsky doit être Les esprits de cet antre de la corruption tentent de tromper les PJ par di-
dantesque. La poursuite verses hallucinations. Plus le résultat du test de Choc est mauvais, plus
démarre par l’explosion du l’hallucination est dangereuse. Le degré d’intégrité morale des person-
labyrinthe. Puis à vous de nages (laissé à votre souveraine appréciation) peut accroître ou diminuer
voir comment vous souhai- la difficulté des tests. La nature des hallucinations doit varier selon la psy-
tez gérer la poursuite, se- chologie et l’historique des PJ.
lon les compétences, l’état Les esprits peuvent donner corps à leurs pires cauchemars et, dans ce cas,
de santé de vos PJ et ce qui ils sont effectivement matérialisés et susceptibles de les blesser physique-
plaît à votre table. Enfin, le ment. Ou alors, un PJ peut se retrouver soudain projeté dans le décor d’une
grand final doit proposer scène précédente de la campagne, à un moment critique, comme lors de la
une fusillade d’anthologie ! scène d’introduction au paragraphe In Medias Res, et voir cette expérience
se répéter.
Autre exemple, des patients autopsiés par un éventuel PJ médecin-légiste
peuvent revenir avec la ferme intention de lui rendre la pareille. De manière
plus générale, une illusion peut pousser un PJ à voir un Kronsky menaçant
là où se trouve un allié. Ou encore, un membre du squad peut devenir su-
bitement berserk et se mettre à tirer sur tout ce qui bouge y compris, par
exemple, l’agent Herodes.

d’homme. Ce sont les racines qui ont Kronsky ne s’y trouve. Pourtant, les PJ
dessiné ce temple d’elles-mêmes. Leur avaient détecté leur présence dans le
concentration peut surprendre. En ré- bâtiment. C’est alors qu’un homme de
alité, la plupart d’entre elles viennent l’ATF repère une trappe sous un tapis
du monde des esprits et y reflueront au pied du lit de la chambre des pa-
dans un grincement strident lorsque rents. Elle donne sur un obscur sou-
le temple sera détruit. Ce lieu morbide terrain où les Kronsky attendent les
sert à la fois d’entrepôt pour les armes fédéraux. Les salles du labyrinthe qui
dont les Kronsky font le trafic, de geôle servaient au stockage de matériel ont
et de centre de conditionnement pour presque toutes été vidées. Il s’y trouve
leurs pensionnaires. De nombreux pri- encore quelques caisses d’armes sans
sonniers y ont passé des jours ou des valeur qui sont, bien entendu, piégées.
semaines, torturés physiquement et Le carnage commence. Armes
mentalement jusqu’à ce que le mal en blanches, pièges, armes à feu… Les
eux prenne définitivement le pas sur Kronsky ont recours à toute la pa-
leur volonté. Les cellules qui furent le noplie des engins de mort dont ils
théâtre de leur martyre sont jonchées disposent, mais pas seulement. En ef-
des restes de ce qui constituait leur fet, le labyrinthe existe à la fois dans
seul repas : des ossements humains. le monde physique et le monde des
Les parois, enfin, sont gravées du té- esprits, et les Kronsky ont la capacité
moignage qu’ils laissèrent à la force de de passer d’un monde à l’autre afin
leurs ongles. d’emprunter des raccourcis à travers
les parois du dédale. Si vous avez dé-
Trappe, Monstres, Tremor buté le scénario par la séquence d’en-
Après avoir cerné la maison, le squad traînement à Quantico, le moment est
de l’ATF, les PJ, Clarks et Herodes venu pour eux d’en tirer une leçon.
passent à l’attaque. L’endroit est Donnez-leur par exemple l’occasion
mal éclairé et crasseux. Les meubles de tirer une leçon salvatrice de leur ex-
sont pourris par l’humidité et l’odeur périence passée en les replaçant dans
de renfermé est suffocante. Aucun un contexte similaire à un moment

60
critique. Pour corser le tout, la volon- doivent y périr des mains des Kronsky
té des PJ est mise à l’épreuve par les ou dans l’explosion. L’attaque de la
créatures maléfiques qui hantent le ferme constitue l’un des moments
labyrinthe (voir l’encadré Tentations, forts du scénario. Tous les ingrédients
page précédente). Puis Brett Kronsky sont réunis pour que les PJ ne sortent
se montre, et ceux qui le voient com- pas indemnes, au moins psychologi-
prennent le spectacle d’horreur qui quement, de cette opération.
paralysa les Babbit. Il est possible aus-
si que certains PJ l’aient déjà vu à la L’album des Kronsky
sortie de la maison des Babbit. C’est Parmi les décombres, les PJ trouvent
d’ailleurs à ce moment-là qu’à lieu la quelques sacs de nitrate d’ammonium,
quatrième vision. ainsi que des armes en mauvais état et
toute autre pièce à conviction men-
Chasse à l’homme tionné en amont et que vous jugerez
Les Kronsky survivants filent par la utile. Tout le reste a fondu ou brûlé lors
sortie dérobée et empruntent l’un de l’explosion… Ou presque. Un objet
des deux hors-bords camouflés sur la précieux a partiellement échappé aux
rive. Les PJ les suivent. Au moment le flammes en étant soufflé à plusieurs
plus opportun ou juste avant sa mort, dizaines de mètres de la maison. Il at-
Abe Kronsky use de son pouvoir pour tend sagement dans les fourrés que
provoquer l’explosion de sacs de ni- quelqu’un trébuche dessus.
trate d’ammonium entreposé dans le De prime abord, il semble s’agir d’un
labyrinthe. Dans un grondement in- album de famille en grande partie
fernal, un souffle de feu envahit salles brûlé. Et c’est le cas. Mais là où de-
et tunnels à une vitesse phénoménale, vraient logiquement se trouver les
et fait voler une bonne partie de la portraits d’enfance des Kronsky fi-
ferme en éclats. Le labyrinthe finit gurent les malheureux pensionnaires
par s’effondrer sur lui-même, empor- du labyrinthe, des victimes en hail-
tant ses sombres secrets avec lui. Une lons qui fixent l’objectif, le regard vide
course-poursuite en bateau entre les d’expression. Les polaroids, presque
PJ et les derniers Kronsky s’engage insoutenables, mettent en évidence
alors à travers les canaux des bayous. les différentes phases de leur trans-
Ceux-ci vendront chèrement leur formation au fond de leur sombre
peau. N’hésitez pas à utiliser les règles geôle. Le lent processus d’annihilation
de poursuite décrite dans COC Livre de de leur humanité et de corruption
règles, p. 142. de leur esprit qu’ont subi les victimes
La poursuite aboutit très vite à la des Kronsky transparaît dans toute
petite ville fantôme à moitié submer- son abjection à travers les différents
gée d’Acadia (voir la description de portraits.
Pelichem dans l’aide de jeu sur l’or- Mais plus que la révélation d’une
ganigramme Greenberg, p. 204). Une horreur, l’identité des victimes a de
fusillade dans ce décor en décrépitude quoi causer un choc aux PJ. Lawrence
est l’occasion d’un final crépusculaire Milberger s’y trouve… et Clarks aussi !
pour les Kronsky. Parmi les autres prisonniers, quatre
Les PJ doivent s’en sortir, mais assu- hommes que les PJ peuvent identi-
rez-vous qu’ils en bavent. Cette incur- fier comme étant de riches hommes
sion dans le labyrinthe doit donner d’affaire ou d’influents hauts fonction-
lieu à une hécatombe dans une am- naires, tous membres du Cajun Club. Il
biance apocalyptique. De nombreux s’agit d’Alexander Chessel, le directeur
hommes du squad, ainsi qu’Herodes, d’Hemobank Laboratories, de Robert

61
Avery, le gérant du club Apollonius, Alternativement, n’hésitez pas à com-
d’Eric Lacombe, un membre du conseil pliquer la donne si le cœur vous en
d’administration de Pelichem Corp. et dit. Par exemple, l’assistante princi-
de Brian Hershey, juge fédéral de la pale Francesca Buniatishvili s’étonne
Louisiane, que les PJ ne connaissent auprès des PJ qu’un album de photos
déjà que trop bien. Si les intéressés endommagé qu’elle avait recensé a
sont confrontés à ces photos, ils pré- disparu. La dernière fois que l’album
tendront que ce sont des montages a été vu, il était disposé sur une table
et menaceront les PJ de sérieuses re- de réunion du bureau du FBI avec les
présailles par avocats interposés si autres pièces à conviction. N’importe
ces « faux grossiers » venaient à être quel agent aurait pu subtiliser le do-
rendus publics. Hormis la question de cument. En particulier, Cross, Fox et
leur relation avec les Kronsky, il faut Clarks ont passé beaucoup de temps
bien admettre que ces messieurs n’ont dans la salle de réunion à examiner les
commis aucun crime et qu’ils ont plus pièces à conviction.
l’air de victimes que de coupables sur Naturellement, tous les trois clament
ces photos. ne rien avoir remarqué.
Si vous souhaitez exploiter plus Cross déclare qu’il l’aurait remarqué
à fond l’album des Kronsky, ce- s’il y avait eu un album photo sur la
lui-ci contient d’autres photos de table et que cette idiote de Francesca
« résidents » du labyrinthe. En plus de doit confondre avec une autre affaire.
ceux que vous pourriez imaginer, les « C’est une femme et une secrétaire,
restes de l’album permettent d’iden- après tout ».
tifier les portraits de Bénédicte « Chef
Fox se souvient l’avoir manipulé sans
Ben » Jacques, de Wallace Eckerman
l’ouvrir mais est certain de l’avoir laissé
et de Sookie Loranger, trois PNJ moins
sur la table.
directement liés au scénario dont
vous pouvez trouver la description Clarks dit qu’il était simplement
dans l’aide de jeu, la Galerie des PNJ. venu regarder ce que les deux autres
étaient en train de fouiner et n’a pas
Gérez la découverte de cet album au
vraiment prêté attention aux pièces à
contenu néanmoins explosif en fonc-
conviction.
tion de l’avancée des investigations. Il
est plus intéressant que ce ne soit pas Les éventuelles caméras de surveil-
un PJ qui tombe directement dessus. lance ne permettent pas d’y voir assez
En principe, l’album compromettant clair pour identifier l’auteur du vol.
est trouvé par un agent fédéral in- Les PJ devront donc trouver le moyen
tègre qui l’ajoutera à la liste des pièces d’identifier le coupable parmi les trois
à conviction. Mais il est encore plus suspects avant que Clarks ne se décide
intéressant que ce soit Clarks qui fasse à détruire la preuve compromettante.
main basse dessus. Dans ce cas, il le Plus anecdotique mais non dénué
conserve chez lui et n’en parle à per- d’intérêt sera le fruit de la fouille de la
sonne. Plus tard, un PNJ peut confier Jeep Cherokee de Brett Kronsky, garée
à l’un des membres du groupe qu’il derrière la grange des Kronsky. Cette
a vu Clarks ramasser un objet au sol, dernière a partiellement protégé le
qui n’a pas été par la suite recensé au véhicule des débris de la déflagration.
nombre des pièces à conviction. Les La boîte à gants contient des quit-
PJ devront alors faire preuve de sub- tances de loyer de son pied à terre
tilité s’ils veulent récupérer l’album et dans le Vieux Carré ainsi qu’une boucle
confondre Clarks pour dissimulation d’oreille appartenant à une certaine
de preuve. Emilia Dickinson, jeune femme de

62
24 ans disparue huit mois plus tôt. Des À son domicile
traces ADN de trois femmes disparues,
Une impressionnante collection de
dont Emilia, pourront être retrouvées
vinyles de Jazz et de magazines por-
dans la voiture sous la forme de che-
nographiques des années 60 et 70 en-
veux et de traces de sang.
combre les lieux.
Des stores cloués au cadre des fe-
Le traître parmi nous nêtres plongent les lieux dans une
pénombre striée de rayons de lumière
poussiéreux.
La cuisine semble n’avoir jamais servi.
Dans le salon, d’imposantes blattes
explorent les papiers d’emballage de
la Big Burger accumulés autour d’un
vieux canapé tâché. Une planche de
surf couverte d’autographes et des
photos souvenirs d’une vie passée
Selon toute probabilité, les PJ ne de- suspendues au-dessus de la TV com-
vraient pas tarder à confondre Denis plètent le décor.
Clarks. Dès qu’il se sait démasqué, ce- Si les PJ s’intéressent de près aux
lui-ci tente de fuir ou de se suicider. photos, ils y trouveront des photos
Une scène de poursuite se concluant de jeunesse de Clarks sur les plages
par une ultime conversation entre les de Californie au côté de personnali-
PJ et Clarks, juste avant que celui-ci tés du surf mais également « d’amis ».
ne mette fin à ses jours sous leurs Parmi ces derniers, se trouvent Lise
yeux, peut constituer un dénouement Rooney, une collègue de l’ATF ainsi
marquant et instructif. Celui-ci peut que Jim Olafsson, identifiable à ses
notamment leur apprendre que c’est tatouages et son casier judiciaire
lui qui a prévenu les Zombies de leur chargé. Olafsson est une figure cali-
visite au bâtiment incendié de Pines fornienne de la mouvance d’extrême
Village lors de leur premier jour. droite, dont le mouvement national
« Tout ce que vous aviez à faire était de socialiste et une certaine Eglise des
piger le message et lâcher l’affaire. Mais Suivants de Fenris. Il a été condamné à
non. Il a fallu que vous jouiez aux héros. de multiples reprises pour violences et
Que vous remuiez la merde jusqu’à sou- trafic de stupéfiants. À en juger par les
lever un nuage qui n’en finira jamais de photos, les trois compères semblent
retomber. Quel dommage. Je ne saurai bien se connaître.
jamais si c’est parce que vous êtes trop Mais le plus intéressant se trouve sur
cons ou trop bons. » la table de la salle à manger et sous
À la suite du décès de Clarks, une le lit de la chambre. Il s’agit de copies
enquête interne est ouverte et les PJ totales ou partielles de divers dossiers
peuvent s’attendre à un interrogatoire du New Orleans Police Department
serrée venu d’en haut. La cellule de (NOPD), du FBI, de l’ATF et de la Drug
Questor doit son salut au fait que ce Enforcement Administration (DEA).
sont ses membres (les PJ) qui ont iden- Diverses annotations faites de la main
tifié le traître en leur sein. Les effets de Clarks indiquent que celui-ci s’inté-
personnels et professionnels de Clarks ressait de près à toutes les enquêtes
sont placés sous scellés et les PJ sont susceptibles de concerner de près
chargés de les passer au peigne fin : ou de loin les Zombies et le trafic de

63
Cinquième vision
Coup de cafard
Si le PJ sujet à des visions participe à la perquisition du domicile de Clarks,
celui-ci ressentira un léger malaise en pénétrant dans les lieux. La maison
est imprégnée par l’aura corrompu de Denis. Mais le pire reste à venir.
Alors que le PJ procède aux fouilles, une blatte surgit par surprise de sous
les documents ou objets qu’il examine pour grimper sur sa main. Tandis
qu’il écarte sans doute ce dernier d’un geste brusque, le PJ entend un petit
battement sec d’ailes. Un autre cafard s’est envolé depuis un mur pour se
poser sur le PJ. Le cancrelat rampe tente alors de se réfugier sous les vête-
ments du PJ. Une réaction énergique du PJ pour se débarrasser de l’intrus
est à prévoir. Alors qu’il s’active, d’autres blattes commencent à sortir de
toute part, de sous les papiers de Big Burger, des dossiers, de sous le pa-
pier peint décollé et des fentes dans le parquet usé. La maison est bientôt
envahie d’une nuée de vermines qui rampent et volent dans tous les sens.
Cette vision cesse dès lors que le PJ sort de la maison.…
Contrecoup : Les cafards convergent bientôt par dizaines vers le PJ et
tentent d’entrer en lui par tous les orifices, quitte à en creuser dans sa
peau. Naturellement, ces parasites n’existent que dans son esprit. Du point
de vue des témoins de la scène, le PJ a l’air de s’agiter de façon hystérique.
Pour mettre fin à ce cauchemar éveillé, il faudra maîtriser le PJ qui s’agite
et se griffe frénétiquement et le tirer hors de la maison. Jusqu’à la fin de
la campagne, le PJ aura régulièrement l’impression d’être « suivi » par les
cancrelats et que ces derniers pullulent désormais autour de lui. Comme
s’il était connecté à eux, il sera même capable de les entendre se déplacer
derrière un meuble ou de les situer, même s’ils sont hors de son champ de
vision.

drogue dans la région. Notamment, et pointait les agents un peu trop


les noms des agents responsables curieux…
des enquêtes sont régulièrement sur-
lignés ou entourés. Ceux de Questor Son bureau
et des PJ figurent sur les rapports du Le fatras indescriptible qui y règne
FBI et le nom d’une certaine Anaïs ne dissimule rien d’intéressant.
Gehbauer est entouré dans deux rap- L’explorateur internet de son ordi-
ports de la NOPD. Un rapport récem- nateur portable indique que Clarks
ment envoyé par un certain agent consacrait beaucoup de temps à re-
Beauregard de la DEA à Clarks figure garder des vidéos de surf, des concerts
dans la liste. Celui-ci fait référence à de Jazz et des sites de call girls. Rien de
un possible trafic de drogue entre les particulier ne transpire de ses emails,
Zombies et un groupe néo-nazi appe- si ce n’est un bref échange entre Clarks
lé les Suivants de Fenris. Des copies et l’agent Beauregard de la DEA.
de rapports de la NOPD traitant de la
disparition de diverses jeunes femmes Son téléphone
dans le centre-ville. Certaines de ces Celui-ci, qui était un téléphone à
femmes comptent parmi les victimes clapet ancienne génération est in-
de Brett Kronsky. Si les PJ savent lire trouvable. Clarks s’en est débarrassé
entre les lignes, ils comprendront vite lorsqu’il a compris qu’il était décou-
que Clarks informait ses complices vert. Toutefois, l’historique des appels
sur les activités des agences fédérales et des textos de son abonnement

64
permettent aux PJ d’identifier les nu- Le responsable du service informa-
méros suspects suivants. tique expliquera que le téléphone
• Le numéro d’une cabine télépho- mobile correspondant à ce numé-
nique située sur Downman Rd ro a été volé il y a quelques temps.
dans le quartier de Seabrook. Les PJ Celui-ci est en fait entre les mains
pourront éventuellement se rendre d’Alexander Chessel. Ce dernier se
compte que la cabine est proche débarrasse du mobile dès qu’il ap-
d’un restaurant de cuisine créole prend la disparition de Clarks.
fréquenté par le gang des Zombies. • Un numéro de téléphone local cor-
• Un numéro de téléphone au préfixe respondant au poste fixe du sergent
Texan. Il s’agit d’un mobile au nom Hendricks au commissariat du 3ème
de Joshua Winston, un membre de Precinct de la Nouvelle-Orléans.
l’Église des Suivants de Fenris décé- Celui-ci prétendra ne pas bien se
dé dans un accident de voiture il y a souvenir du contenu des appels
10 mois de cela. Pourtant, le numé- reçus. « Quelques demandes de ren-
ro continuait à être utilisé régulière- seignement sur des saisies d’armes et
ment dans les environs de Laredo. des activités des gang de la ville, en
Reste à savoir par qui. Hélas, plus
particulier les zombies. Je n’avais au-
personne ne décroche si l’on ap-
cune raison de cacher quoi que ce soit
pelle ce numéro dès que la nouvelle
à un agent fédéral du moment que
de la mort de Clarks se fait savoir.
rien n’interdisait la communication
• Un numéro au préfixe californien : d’informations. »
l’abonnement est au nom de Lise
Rooney, une collègue de l’ATF de • Le numéro de téléphone mobile
Clarks. L’historique des appels in- du juge Hershey. Si ce dernier est
dique que Clarks et Rooney étaient encore en vie, il enverra paître sans
en contact régulier. Si cette dernière ménagement quiconque l’interro-
est interrogée au sujet de Clarks, elle gera sur les motifs de ces communi-
dira que leurs conversations étaient cations. Même si les PJ parviennent
tout à fait banales et essentielle- à accéder au téléphone du juge,
ment de l’ordre du privé. Les deux ils n’apprendront rien. Les deux
ont eu une relation plus intime par hommes échangeaient surtout
le passé, quand bien même Lise est de vive voix et les quelques textos
mariée (sans enfants) depuis qu’elle échangés ont été effacés.
en a l’âge légal. Naturellement, il
n’en est rien. Olafsson et Rooney
sont impliqués avec les Suivants de
Conclusion
Fenris de Californie dans un trafic Les PJ vont être lancés dans une
de drogue et d’armes dont il vous nouvelle enquête bientôt mais, à tra-
reviendra de développer les dé- vers l’album des Kronsky et la traîtrise
tails si vos PJ décident de se lancer de Clarks, les PJ ont désormais des
sur cette piste.Un numéro de télé- premières pistes pour commencer
phone local dont l’abonnement est à comprendre la situation dans son
au nom de la société Hemobank. ensemble.

65
Les PJ sont-ils prêts à affronter la fureur meurtrière de bikers shootés à un dérivé du sang de géant ?

66
SCÉNARIO 3
ENQUÊTE 2 :
« BREAKING BAD »

67
« BREAKING BAD »
Introduction leur chef, Belinda leur propose de vo-
ler du sang miraculeux. S’introduire au
L’introduction pour cette enquête sera Cajun Club est trop difficile, Belinda
courte. Les PJ sont déjà dans le bain. Il cherche alors un autre moyen. Elle em-
convient de les y laisser et d’enchaîner ! bobine le juge Hershey et supporte les
En quelques mots séances de torture qu’il lui inflige pour
Le scénario débute par L’histoire pour le MJ lui arracher la vérité sur la provenance
une enquête sur l’attaque
étrange d’un convoi Il y a quelques mois de cela, le juge du sang. Elle y parvient.
de plasma sanguin. Hershey a rencontré celle qui allait
Rudolf décide alors de tendre une
L’investigation montre devenir sa maîtresse dans un club sa-
que rien ne colle. Ni la
embuscade à un convoi qui transporte
domasochiste appelé l’Apollonius et
destination, ni la violence le sang d’Hemobank (installés dans le
situé au 634 Louisa St. Cette jeune or-
de l’attaque, ni l’objectif centre de la Nouvelle Orléans) à la cli-
des assaillants. Pire, en
pheline de seize ans répondait au doux
nique privée du Cajun Club. L’assaut,
retrouvant les véhicules nom de Belinda. Hershey en est tombé
non loin de la propriété, se passe bien.
dissimulés dans un marais éperdument amoureux et lui a fait de
Les Youngbloods se débarrassent des
près du mystérieux Cajun terrifiantes confidences. Ainsi, l’orphe-
Club, un véritable charnier corps et des véhicules dans un marais
line a appris que les riches et puissants
est découvert. Les pistes qui se trouve sur la propriété du Cajun
membres du Cajun Club dédiaient leur
sont nombreuses et Club, et qui leur a été indiquée par
tournent autour d’une existence à un géant maléfique dont
Belinda. Les membres du Cajun Club
orpheline, Belinda, et d’un l’existence remonterait à l’aube des
ont coutume d’y enterrer les restes
gang de bikers. Mais si ces temps. Belinda a assisté au sacrifice
nouveaux protagonistes
embarrassants de leurs victimes sacri-
d’enfants innocents venant du même ficielles. Malheureusement pour les
sont coupables d’avoir
orphelinat qu’elle lors de cérémonies ri- Youngbloods, les choses tournent au
volé du sang de géant,
dont l’ingestion les mène tuelles. Elle a vu les membres du Cajun drame. En effet, le sang, bu sans avoir été
à un massacre terrible, ils Club se nourrir de la chair des sacrifiés rituellement raffiné, est un tel concentré
sont surtout les victimes dans de la vaisselle de porcelaine et de corruption qu’il ronge les entrailles
des puissants membres du boire leur sang dans des verres de cris-
Cajun Club. Un constat que et détruit l’esprit. Les Youngbloods et
tal lors de dîners aux chandelles. Et elle Belinda ne tardent pas à mourir, dans
les PJ peuvent commencer
à saisir.
a elle-même goûté le sang de l’obscur la folie et la souffrance. Hélas, au pa-
géant et constaté ses effets curatifs roxysme de leur extase entropique, ils
et la grande force de corps et d’esprit plongent dans une fureur meurtrière
qu’il lui conférait. Mais elle a aussi senti qui fait de nombreuses victimes.
le fluide maléfique s’insinuer dans ses
veines et souiller son âme. Introduction des PJ
Par ailleurs, Belinda a récemment lié
Fiche technique Le briefing de Marcus
connaissance avec les Youngbloods,
TYPE • Enquête Marcus Questor leur présente les faits,
PJ • Niveau 2
une bande de bikers marginaux qu’elle
aimerait rejoindre. Les Youngbloods sur la base du rapport du département
MJ • Expérimenté
Joueurs • Sérieux répondent à ses aspirations de liberté de police de la Nouvelle-Orléans.
ACTION  et d’aventure, loin de cet orphelinat « Deux nuits avant votre arrivée, un
AMBIANCE  sur lequel pèse l’aura maléfique des convoi de plasma sanguin appartenant
INTERACTION  pervers cannibales du Cajun Club. Pour à la société Hemobank Laboratories
INVESTIGATION  persuader les Youngbloods de l’accep- a disparu corps et biens dans les envi-
ter en leur sein et séduire Rudolf Garcia, rons de la Nouvelle-Orléans. Ce convoi,

68
directeur d’Hemobank, accompagné
de trois avocats de la firme Dunsirn
Legal.
En cas d’incident comme celui qui a eu
lieu, Hemobank touche effectivement
une indemnité non négligeable de sa
compagnie d’assurance. Toutefois, le
préjudice commercial subi en retour
est considérable, car la concurrence est
rude dans ce domaine. De plus, si elle
composé d’une voiture d’escorte et d’une
veut effectivement toucher la prime
fourgonnette blindée conduites par
d’assurance, elle doit fournir la preuve
quatre agents de sécurité, transportait
d’un détournement ou d’une attaque,
un total de 80 litres de plasma sanguin
et il s’agit d’un fait difficile à établir
de la banque de sang vers une clinique
quand le convoi entier disparaît sans
privée appartenant au Cajun Club, un
laisser de traces. Par ailleurs, il serait
club sélect de la région de la Nouvelle-
logique que les PJ trouvent étonnant
Orléans. La police fouille activement la
qu’un simple transport d’hémoglobine
zone dans laquelle le convoi a disparu, et
ait besoin d’une escorte armée que ni
des barrages y ont été disposés. De plus,
la compagnie d’assurance, ni la nature
le signalement des véhicules et des per-
du produit transporté n’exigent a priori.
sonnes disparues a été fourni à toutes les
polices de la Louisiane ainsi qu’aux États S’ils s’en enquièrent auprès de la direc-
voisins. Dans la mesure où tout indique tion d’Hemobank, ils obtiendront une
que cet assaut est le fait d’une bande or- réponse du type : « nous n’avons pas
ganisée, le NOPD a demandé notre inter- à motiver les méthodes de sécurisation
vention… pardon, votre intervention. » de nos convois, et cet événement nous
donne raison. Peut-être que si les routes
Simple, direct, clair. Pas d’autres
étaient plus sûres, nous n’aurions pas à
question ? faire escorter nos fourgons. ».
Des recherches sur Hemobank
L’enquête Laboratories et la clinique privée du
Les PJ vont se rendre sur le trajet du Cajun Club permettent aux PJ de recons-
convoi et débuter une enquête très tituer la branche médicale de l’organi-
classique pour comprendre ce qu’il a gramme Greenberg et le réseau asso-
pu se passer. Le caractère très classique ciatif de la Cajun Club Foundation. Dans
de l’investigation va très rapidement les deux cas, les PJ peuvent au mieux
basculer… remonter jusqu’à la Greenberg Holding.

Hemobank Laboratories, Inc. Le marais de l’horreur


La société a perdu un convoi de plas- Dans le cadre de leur mission, les PJ
ma sanguin entier mais, surtout, un sont conviés à se joindre dès que pos-
container du précieux sang de la créa- sible aux recherches sur le terrain de la
ture qu’elle retient dans les sous-sols police de la paroisse. Il s’agit notam-
secrets de ses locaux. Hemobank tient ment de remonter le tracé du convoi.
à récupérer son bien et fait pression Très vite, le PJ objet de la sixième vision
sur le FBI pour obtenir de l’agence retrouve les repères de son rêve. Le tra-
qu’elle se consacre pleinement à l’in- jet suivi sur la route 44 croise un cours
vestigation. À l’occasion, organisez d’eau à un des angles de la clôture de la
une rencontre entre les PJ et l’arrogant propriété du Cajun Club.

69
La victime de la vision devrait alors flash, cette scène devrait renvoyer le PJ
avoir la présence d’esprit de remonter victime de la sixième vision tout droit à
la piste jusqu’au marécage. Diverses la lumière bourdonnante de son rêve.
traces de pneus mènent aux herbes Les traces mènent tout droit à la
hautes d’un marécage. Celles-ci pour- fourgonnette réfrigérée et à la voiture
ront être identifiées comme appar- d’escorte en partie submergées dans
tenant au convoi d’Hemobank, mais la vase. Les cadavres truffés de balles
aussi à plusieurs grosses motos, proba- des convoyeurs sont retrouvés dans le
blement de marque Harley-Davidson. coffre de la voiture. Le détournement
C’est alors que les PJ entendent un du convoi a visiblement dégénéré en
bourdonnement qui se transforme vite massacre brutal. Les agresseurs ont
en vrombissement assourdissant. Un utilisé des armes de tous calibres, al-
avion, sur le point d’atterrir à l’aéro- lant du fusil de chasse au 357 Magnum.
port régional de Louisiane, passe juste Mais le fait le plus étonnant est que les
au-dessus de leurs têtes. Le temps d’un huit containers de sang sont là. Tous

70
Sixième vision
La piste du charnier
Elle survient durant le sommeil de l’un des PJ. Il fait nuit. Le PJ dans son
costume cravate d’agent du FBI est perdu sur une piste isolée entre un long
grillage et une rivière aux eaux noires bordée de saules pleureurs massifs
et lugubres. En fait, le PJ se trouve sur une piste qui part de l’intersection
de la route 44 avec un cours d’eau pour remonter celui-ci jusqu’à un terrain
marécageux, propriété du Cajun Club et voisin de l’aéroport régional de
Louisiane. La piste et l’interminable clôture du Cajun Club semblent consti-
tuer les seules traces de civilisation environnante. Toutes deux longent le
cours d’eau avant d’être avalées par les marécages, comme une lente et
irrésistible victoire de la nature sur l’ouvrage de l’homme.
Au départ de la piste, un air presque frais et la lumière fugitive de phares
de voitures. À l’autre extrémité, une lueur malsaine irradie de la pénombre
jusqu’à donner un haut-le-cœur au PJ. Celui-ci se sent pourtant irrésistible-
ment attiré par les ténèbres. Alors que le PJ parvient au bout de la piste,
une insupportable odeur de charogne envahit l’air ambiant. La silhouette
décharnée de Milberger apparaît alors dans sa chemise d’hôpital. Lawrence
se tient au milieu des marécages, immergé jusqu’aux genoux, et fait signe
au PJ de s’approcher. À mesure que ce dernier s’enfonce dans les eaux sau-
mâtres pour rejoindre Milberger, il sent le sol craquer sous ses pas. Du fond
vaseux remontent alors des fragments d’os par dizaine tandis que les ma-
rais se teintent d’une couleur carmin… Une lumière bourdonnante résonne
alors au-dessus de la tête du PJ, bientôt aveuglante et assourdissante. Une
angoisse glaçante submerge bientôt le PJ. Il se réveille alors, en sueur. Dans
la rue, la tiédeur moite a cédé la place à un orage.
Ce ne sont pas simplement des fragments d’os, mais carrément des bras
qui émergent soudain de l’eau. Des mains meurtries et glacées saisissent
le PJ par les jambes. À travers l’eau troublée, le PJ entr’aperçoit les visages
d’enfants et d’adolescents. Ceux-ci tentent de se hisser hors de l’eau
pour échapper à la noyade. À la place, c’est le PJ qui s’enfonce sous l’eau
inexorablement et commence à se noyer à son tour au milieu des autres
victimes. Impossible d’échapper à leur emprise. Ni à leurs regards. Faites
faire des jets de noyade (CON) au PJ jusqu’à ce qu’il perde connaissance.
Laissez-le même croire qu’il va mourir. Puis annoncez-lui son réveil subit.
Contrecoup : Le PJ a l’horrible sensation d’avoir été privé d’air pendant de
longues minutes. Jusqu’à la fin de la campagne, le PJ entendra des mur-
mures d’enfants et sentira leur présence lorsqu’il se trouvera à proximité
d’un lieu où ils ont souffert dont, notamment, le Cajun Club et l’orphelinat.

ont été forcés. Deux se trouvent encore Macabre découverte


dans le coffre du fourgon, les autres La véritable horreur émerge au mo-
sont éparpillés dans la nature ou en- ment où l’on remonte les véhicules du
gloutis dans le marais. En se donnant fond du marais. Il serait intéressant que
un peu de mal, les policiers peuvent l’un des PJ soit alors en partie immergé,
tous les retrouver. Une nouvelle bizar- occupé à recueillir des indices ou à ras-
rerie apparaît alors. Il y a au total neuf sembler les containers de plasma.
containers de dix litres, soit un de trop. D’abord, c’est un corps d’enfant gon-
Et malgré toutes les recherches, les sacs flé par une immersion prolongé dans
de sang que devait contenir ce contai- les eaux nauséabondes qui émerge à
ner surnuméraire manquent à l’appel. la surface au moment où la fourgon-
Il devait donc contenir autre chose, le nette est draguée sur la terre ferme. Le
sang du géant, évidemment. cadavre est empêtré dans des herbes

71
hautes accrochées au pare-chocs avant mois (!) et quinze ans. Sept d’entre eux
du véhicule. sont identifiables. Parmi ces derniers,
Ensuite, un flic ou un PJ trouve un fémur trois proviennent de divers orphelinats
sur la berge du marais. Il a été déterré de la Nouvelle-Orléans et de la région
par les remous causés par les fouilles. En alentour. Les administrations de ces
tout, trois cadavres en état de décom- établissements ont toutes signalé dans
position avancé, et des os par dizaines, les règles la disparition – et la fugue pré-
correspondant à l’équivalent d’une sumée – de leurs pensionnaires. Quant
quinzaine de corps, sont retrouvés lors aux enfants qui n’étaient pas en âge de
des opérations d’exhumation menées fuguer, les responsables des orphelinats
conjointement par la police et le FBI. émettent l’hypothèse qu’ils ont été em-
menés par ceux qui l’étaient. Aucune
Autopsies des enquêtes ouvertes par la police et le
Les trois cadavres, dont la mort re- FBI n’a dégagé de piste solide.
monte à une, deux et cinq semaines,
portent d’innombrables traces de sé- La piste des orphelins
vices réparties sur toute la surface du Deux des victimes identifiées comme
corps. Rien n’a été épargné aux jeunes provenant des orphelinats de la
victimes. À vous, MJ, de savoir jusqu’où Nouvelle-Orléans (à savoir le cadavre
aller dans la description qu’en fera le le plus récent et un squelette vieux de
médecin légiste aux PJ. L’horreur est neuf mois) étaient employées au Cajun
si impressionnante qu’elle a de quoi Club au moment de leur disparition.
mettre mal à l’aise même un médecin Quelques orphelins y travaillent actuel-
chevronné. Aucune trace sur les corps lement comme serveurs ou aide-jardi-
des victimes ne permet de remon- niers. Interrogés au sujet des orpheli-
ter à l’un de leurs bourreaux, mais les nats ou du Cajun Club, ils prétendent
empreintes dentaires et autres signes qu’ils n’ont rien remarqué d’anormal.
particuliers permettent d’identifier Un test de PER (trouver une preuve)
les corps. Il s’agit pour les deux plus difficulté 10 réussi permet de remar-
anciens d’un frère et d’une sœur âgés quer la présence de bleus à leurs poi-
de 12 et 9 ans. Ils avaient tous les deux gnets. Un examen complet révèle que
fugué de leur maison d’accueil, située ces adolescents font régulièrement
dans l’État du Mississipi, il y a un mois l’objet de tortures sadiques et de sé-
et demi. Depuis, aucune nouvelle. Le vices sexuels et qu’ils souffrent de
cadavre le plus récent, âgé de 13 ans, graves séquelles psychologiques. Ils
était pensionnaire d’un orphelinat de cèdent très vite à un interrogatoire pro-
la Nouvelle-Orléans. L’administration longé et accusent certains membres
de l’orphelinat avait déclaré sa dispari- éminents du Cajun Club. Les PJ n’ont
tion six jours plus tôt. pourtant pas intérêt à s’en prendre
Au fil des jours et des semaines (la li- ouvertement à ces derniers. Ils sont
berté est laissée au MJ de décider du flanqués d’une meute d’avocats de la
timing et de la cadence de travail des Dunsirn Legal qui traiteront les orphe-
médecins légistes ; en vrai ces révéla- lins d’affabulateurs et les pousseront à
tions prendraient sans doute de lon- se rétracter. De son côté, le juge fédé-
gues semaines), les réponses se font. ral Brian Hershey tente de tenir le FBI à
Les ossements appartiennent à une l’écart de ses petits protégés. Si besoin
quinzaine de corps différents. La durée est, il peut ternir très significativement
de leur séjour dans le marais varie entre la réputation des PJ, tenter de les faire
deux mois et quatre ans. L’âge des vic- muter au fin fond de l’Alaska… Bref, se
times est, quant à lui, compris entre six montrer franchement désagréable.

72
Le juge Hershey

Le juge Hershey homme arrogant, occupé et cassant.


Son secrétaire se chargera d’accom-
À ce stade, les PJ devraient avoir pris
pagner et de raccompagner les PJ
en grippe le juge fédéral ou, au moins,
vers la sortie au premier signe de
le considérer comme une personne
lassitude d’Hershey (autrement dit,
d’intérêt.
dès lors que les PJ commenceront
• Filer le juge ne donnera pas grand- à poser des questions qu’il estime
chose, et il vaudrait mieux pour les PJ « ennuyeuses et ridicules »).
qu’ils ne se fassent pas repérer.
• En revanche, si les PJ avaient encore
• Le mettre sur écoute ne donnera rien, un doute sur l’aura maléfique qui se
et obtenir une autorisation pour le dégage du personnage, celui-ci sera
faire ne sera pas une mince affaire et très vite dissipé. L’âme d’Hershey est
pourrait aussi se savoir et se retourner tellement corrompue que le ou les PJ
contre les PJ (réputation, mutation, ayant fait l’objet de visions ressenti-
etc.) Naturellement, Hershey dispose ront une nausée physique en sa pré-
d’un second téléphone cellulaire sence. Pire encore est cette sensation
pour les conversations compromet- lorsqu’il les fixe de ses yeux gris-clair.
tantes, et il ne s’en sert qu’en lieu sûr. L’état de santé du juge devrait en re-
• Quant à le rencontrer, une entrevue vanche impressionner les PJ. Le juge
est toujours possible mais ne pro- est âgé de 87 ans, pourtant il a l’appa-
duira aucun résultat. Le juge est un rence d’un homme de 60 ans au plus.

73
Type de scène d’action La piste des morsures Bien sûr, les PJ n’ont aucune chance
Fusillade publique d’obtenir un mandat pour perquisition-
Le carnage n’est pas à pro- Certains os exhumés portent des
ner au Cajun Club. Ses dirigeants s’y
prement parlé une scène marques de dents. Les os n’ont pas été
opposent de toutes leurs forces, invo-
d’affrontement. Certes les mordus mais rongés par des dents ap-
PJ pourront riposter. Mais quant l’extrême préjudice médiatique
partenant à des êtres humains ! Ajoutée
l’intérêt est de leur faire dont l’honorabilité du club et de ses
aux traces de morsures trouvées sur les
vite comprendre deux membres aurait à souffrir. Des blocages
choses : premièrement
cadavres, voilà une preuve qui menace
en haut lieu et une batterie d’avocats
que les assaillants ne sont les cannibales du Cajun Club. Encore
de la Dunsirn Legal achèveront de
pas dans un état normal, faut-il que le FBI accède aux empreintes
deuxièmement qu’ils n’ont
réduire à néant toute tentative en ce
dentaires des suspects. Bon courage !
pas peur de mourir. Donc sens. Seul un marché ultérieur avec
Les avocats des principaux intéressés
au moins une partie des PJ Greenberg Senior ou la chute finale de
devrait avant tout penser à
feront tout pour les en empêcher ou,
ce dernier permettra éventuellement à
se protéger et à sauver des au moins, pour retarder l’échéance. Ils
des PJ frustrés de parvenir à leurs fins.
vies innocentes. Si les PJ ne profitent de la moindre erreur des PJ
cherchent qu’à « jouer au pour lancer une campagne médiatique
tir au pigeon », alourdissez contre eux. En dernier recours, ils feront Tournant mortel
le bilan civil des innocents.
appel à Clarks (si ce dernier n’est pas en- Le massacre perpétré par le gang de
La scène ne doit pas se ré-
sumer à un strict combat. core compromis) pour faire disparaître bikers des Youngbloods au cours de la
C’est comme ça qu’elle les preuves les plus compromettantes, parade sanglante vous permet de re-
sera mémorable. à commencer par les os. lancer de façon spectaculaire et drama-
tique les événements. À vous de choisir
Enquête sur le Cajun Club le bon moment dans l’enquête de la
Une investigation un peu plus pous- partie précédente pour enchaîner.
sée met en évidence le rôle considé-
rable que la Cajun Club Foundation Parade sanglante
joue pour les orphelins. En plus de En fonction de l’avancée de l’enquête,
fournir d’importants fonds aux orphe- cette scène peut avoir lieu pendant
linats, elle offre des vacances à leurs Mardi Gras et le Carnaval ou bien se pro-
pensionnaires, leur trouve des petits duire avant. Quoi qu’il en soit, une de
boulots et paye leurs études. Mieux, ces parades dont la Nouvelle-Orléans a
à leur majorité, les orphelins avec les- le secret est organisée dans les rues du
quels le Cajun Club entretenait les plus Vieux Carré, et il y a foule. Fanfares, dé-
étroites relations se voient proposer un guisements colorés. Pendant que les PJ,
emploi dans l’entreprise de l’un de ses conviés par un collègue ou des voisins
membres. selon les liens qu’ils ont pu nouer avec
Au cours d’une courtoise entrevue les uns ou les autres, assistent au défilé
au Cajun Club avec son vice-président sous une pluie fine, les Youngbloods
Eric Lacombe, celui-ci explique aux PJ arrivent. Le sang impur qu’ils ont in-
à quel point les responsables du Cajun géré leur a rongé les entrailles avec la
Club sont embarrassés par la décou- virulence d’un acide. Ils sont devenus
verte d’un charnier sur leur propriété et fous. La nature corrompue de l’humeur
désolés que cela se soit passé sous leur du géant a supprimé leurs inhibitions
nez. Lacombe leur explique en prenant et les a projetés dans un univers hallu-
un air faussement navré que « la pro- ciné. Les Youngbloods ne sont plus que
priété est si vaste, vous comprenez. Nous des tueurs psychopathes à l’agonie qui
ne pouvons pas tout surveiller. Pensez- ont décidé de mourir en apothéose.
vous que nous sommes en présence d’un Avant leur arrivée, ils ont dévalisé et
tueur en série qui agirait dans la région abattu un vendeur d’armes. Le car-
depuis des années ? » nage commence avec les hurlements

74
des Youngbloods brandissant leurs abattus ou empoisonnés par le fluide
armes : fusils d’assaut, fusils à pompe, qu’ils ont ingéré. De toute manière, ils
revolvers automatiques et grenades. se battent jusqu’à leur dernier souffle.
Dès lors, les choses ont le mérite d’être
simples. Les Youngbloods tirent froide- Les Youngbloods
ment sur tout ce qui bouge, et en par- Une recherche rapide sur les meur-
ticulier sur les participants au défilé. Le
triers révèle qu’ils appartenaient à
déroulement de la scène dépend des
un gang d’une douzaine de bikers
réactions (a priori prévisibles) des PJ. À
noter que ces derniers ne sont pas en itinérants connus sous le nom de
service à cet instant et ne sont donc Youngbloods. La plupart d’entre eux
pas forcément armés. Il leur faudra possèdent un casier chargé de diverses
peut-être intervenir avec les moyens infractions, dont consommation de
du bord pour stopper ce bain de sang. stupéfiants. Ils sont également sus-
Les Youngbloods finissent par mourir, pectés de trafic d’armes et de drogue.

75
Deux d’entre eux ont même été mêlés Enfin, trois capsules pleines d’un li-
de près à des meurtres, mais jamais quide sombre ainsi que la photogra-
jusqu’alors un groupe de Youngbloods phie d’une jeune fille sont retrouvées
n’avait participé à un tel massacre en sur le corps du chef des Youngbloods,
pleine ville et en plein jour. Rudolf Garcia. L’analyse des capsules
L’analyse des téléphones mobiles des révèle qu’il s’agit d’un fluide d’origine
Youngbloods ne révèlent rien d’inté- inconnue, contenant notamment les
ressant. Seul celui de leur leader révèle fameux hallucinogènes et désinhibi-
deux numéros de téléphone mobiles teurs. Ce liquide, dont les caractéris-
singuliers. Le premier appartient à tiques sont par ailleurs proches du
François Vautour, un membre du gang sang humain semble se pétrifier dès
des Zombies. François n’est pas un lors qu’il est exposé à la lumière du
leader des Zombies et il n’a jamais été jour ou à l’air libre. Le fluide aurait été
impliqué dans des attaques à main ar- ingéré par les Youngbloods. Une ana-
mées ou du trafic de drogues. C’est plu- lyse de la structure moléculaire de la
tôt le genre de gars auquel on s’adresse substance révèle sa proximité avec une
quand on a besoin de matériel ou hémoglobine d’un type inconnu.
d’armes. François jurera qu’il ne dis- À ce stade de l’investigation, Questor
pose plus du téléphone lié à ce numéro intervient et confie la suite des analyses
depuis longtemps et qu’il ne sait pas au Dr Marisa Fletcher, du Center for
où celui-ci se trouve. En fait, le mobile Disease Control (CDC, centre de contrôle
est entre les mains de Maman Créole des maladies) d’Atlanta. Marisa Fletcher
(voir l’extension 1 « De la Pourriture à est membre d’Eos, et Questor faisait au-
la Pourriture », p. 83). Celui-ci servait à trefois partie de sa cellule. Celui-ci n’en
organiser les livraisons de drogue entre dira naturellement rien aux PJ.
les Zombies et les Youngbloods.
Le second numéro de téléphone sus-
Recherche Belinda
ceptible d’attirer l’attention des PJ est un désespérément
numéro texan fréquemment utilisé dans La photographie représente une
la région de Laredo. Il appartient à Clive jeune fille souriante, au bord du lac
Schuster-Bay, un membre de l’église des Ponchartrain. Elle mène les PJ tout droit
Suivants de Fenris au casier chargé de à l’orphelinat des Filles de la Charité au
violences à caractère raciste. Schuster- 3000 Magazine St, où Belinda est pen-
Bay organise les livraisons de dro- sionnaire. Hélas, elle n’est pas rentrée de-
gues entre les Suivants de Fenris et les puis trois jours. S’ils fouillent la chambre
Youngbloods pour le compte de Devon de Belinda, les PJ peuvent y trouver une
White (voir l’extension « Alt Nation »). fiole contenant le même liquide que celui
retrouvé sur les corps des Youngbloods.
Autopsie des bikers Jusqu’ici, les autres orphelins sont par-
L’autopsie des meurtriers révèle que venus à embobiner une administra-
ceux-ci étaient atteints d’une forme tion moyennement impliquée afin que
de gangrène généralisée d’une rare celle-ci ne déclare pas la fugue de l’ado
virulence, qui les rongeait de l’intérieur à la police. Si les PJ insistent, Gabrielle, la
à partir de l’estomac. Il est étonnant seule amie proche de Belinda, finit par
que les Youngbloods aient survécu avouer qu’elle envisageait de s’enfuir
aussi longtemps. L’analyse de leur loin de ce trou à rats avec une bande de
sang révèle la présence de substances bikers. Si les PJ parviennent à les mettre
chimiques à effets hallucinogènes et en confiance, quelques orphelins leur
désinhibiteurs expliquant partielle- confient que M. Anderson, le directeur
ment leur comportement meurtrier. de l’orphelinat, recrute certains d’entre

76
Belinda au Cajun Club

eux pour faire des « choses » dans des contrôlées de sorte qu’aucun mineur
bars louches du Vieux Carré. En échange, n’ait accès à l’Apollonius. En fait, c’est
les orphelins bénéficient de nombreux lui qui fournit aux adolescentes de
avantages, comme des autorisations de faux permis de conduire. Il se les pro-
sortie à volonté et des sommes d’argent cure auprès d’un certain James Dick,
non négligeables. un ami producteur de Film X. Celui-ci
Il reste à prouver que c’est vrai. Même obtient les documents auprès d’Alain
si certaines preuves matérielles ne Chamoun, un faussaire d’origine liba-
manquent pas comme le train de vie naise qui habite le Faubourg Marigny.
étonnant des adolescents. Une enquête S’il est confondu, Avery n’avouera ja-
sur le directeur de l’orphelinat les mè- mais. Il prendra toute la responsabilité
nera à un certain Robert Avery, gérant des faits, quitte à s’incriminer et passer
du club Apollonius. C’est lui qui rabat pour un pervers sexuel et un assassin.
ensuite certains enfants triés sur le volet Avery préfère de loin la perpétuité en
vers le Cajun Club. Il les aborde dans les prison à l’alternative que lui réserve-
bars louches, les invite à l’Apollonius une raient les membres du Cajun Club si
ou deux fois pour les appâter avant que l’idée lui venait de les trahir.
ceux-ci ne disparaissent pour toujours au Les PJ trouvent également un iPad
Cajun Club dans d’indicibles conditions. dernière génération que Belinda a lais-
Si les PJ le confrontent à ce sujet, ce- sé derrière elle. Gabrielle en connaît
lui-ci avance que les identités sont le code d’accès et le communiquera

77
aux PJ s’ils parviennent à l’amadouer. reconnaissent cet endroit. L’un d’entre
À défaut, ils pourront retrouver ces in- eux le confirmera.
formations sur l’iPhone de Belinda par- En poussant leurs recherches plus loin,
mi ses effets à l’hôpital (voir plus loin les PJ peuvent apprendre que Belinda
La Confession de Belinda). En dernier dispose également d’un compte Tinder.
ressort, elle leur en communiquera le Parmi ses matchs se trouvent essentiel-
code d’accès sur son lit de mort. lement des hommes d’âge mûrs, dont
Le compte Facebook de Belinda montre, notamment un détective de la NOPD
entre autres banalités, quelques photos du nom de Malcolm McIntire et un cer-
d’elle en compagnie des Youngbloods tain James Dick, producteur de film X
ainsi que quelques séances de shop- à la Nouvelle-Orléans. L’historique des
ping dans des boutiques qu’une jeune échanges avec Dick indique que Belinda
fille de son âge et de sa condition so- envisageait de se lancer dans une car-
ciale ne devrait pas pouvoir fréquenter. rière d’actrice de films pour adultes.
Les photos incluent essayage de lingerie Quant au détective McIntire, leur match
sexy dans un sex-shop et d’autres vête- réciproque n’est pas fortuit. McIntire
ments et accessoires dans des magasins avait remarqué la lolita fugueuse et
haut de gamme). délinquante au commissariat du 3ème
district à l’occasion d’une arrestation
La messagerie Facebook de Belinda
pour vol à l’étalage au Franklin Discount
contient diverses conversations, géné-
proche du domicile des PJ. À vous et
ralement banales. Certains échanges
aux PJ de décider s’ils souhaitent impor-
font allusion à ses amis bikers et à
tuner tout ce beau monde et jusqu’à
« l’amour de sa vie » Rudolf Garcia. Des
quel point ils souhaitent se lancer dans
échanges parfois torrides entre elle et
une intrigue secondaire qui ne fera pas
Garcia ont eu lieu, mais l’historique a
progresser l’enquête principale. Mais il
été effacé. Quant à ses échanges avec le s’agit de jeu de rôle. À vous de faire ce
juge Hershey, ceux-ci passaient par des qui vous plaît !
appels téléphoniques depuis le télé-
phone mobile clandestin du juge et par
Signal, une application cryptée avec un Dernier
pseudo dont l’historique était systéma- rebondissement : la
tiquement effacé, au moins par le juge.
mort du juge Hershey
Belinda dispose aussi d’une adresse
Là encore, à vous de choisir le bon
Gmail inexploitée et envahie de spams
moment pour placer cet événement. Si
(les jeunes ne croient manifestement
possible quand l’enquête des PJ com-
plus aux emails) ainsi que d’un compte
mence à patiner et que vous estimez
Instagram constitué de selfies et de
qu’ils ont fait le tour de ce qu’ils pou-
pornfood globalement dénués d’inté-
vaient entreprendre.
rêt à l’exception d’un cliché. Une photo
de plat élaboré dévoile à l’arrière-plan La luxueuse demeure du
une reproduction de la Mort de
Sardanapale de Delacroix sur un mur
juge Hershey au 2432
tapissé de pourpre aux motifs en fleur Coliseum St.
de Lys. Cette toile est accrochée au mur Les PJ apprennent que Belinda a été
du restaurant-bar du club Apollonius. retrouvée dans la villa du juge Hershey.
Encore faut-il que les PJ se soient ren- La police ainsi que de nombreux jour-
dus à ce club au moins une fois. À dé- nalistes sont présents sur les lieux…
faut, ils peuvent demander aux autres et pour cause ! Le juge fédéral Brian
pensionnaires de l’orphelinat s’ils Hershey a été retrouvé mort dans sa

78
ans lorsqu’il disparaît sans laisser de
trace durant l’été 1969. Quant au vieil-
lard corpulent qui pose sur la photo avec
Hershey, il s’agit de feu J. Edgar Hoover,
le célèbre directeur du FBI ! Les PJ ont
peut-être eu vent des rumeurs concer-
nant la vie sexuelle de Hoover, mais ils
ne s’attendent sans doute pas à tomber
sur une telle preuve. Libre à eux de faire
ce qu’ils souhaitent de la photo. S’il leur
chambre. Son corps gît attaché sur le lit vient l’idée de rendre public le cliché
dans des draps imbibés de sang, har- compromettant, les PJ auront tôt fait de
naché de tout l’attirail sadomasochiste constater que des personnes influentes
imaginable. Hershey est mort d’un ar- veillent sur la postérité de Hoover.
rêt cardiaque consécutif à une séance
de torture que lui a infligé pendant Le troisième homme
plusieurs heures son bourreau, Belinda. Reste que les PJ pourraient chercher à
La fouille du domicile du juge Hershey identifier l’auteur du cliché sur lequel
permet de trouver une armoire pleine figure J. Edgar Hoover. Une analyse mi-
d’équipements sadomasochistes. Dans nutieuse permet d’isoler les contours
un coffre-fort dissimulé derrière un approximatifs du visage du photo-
panneau coulissant dans son bureau graphe. Ce dernier se reflète assez clai-
se trouve un album de photographies rement dans un miroir à droite du cliché
vieilles d’une cinquantaine d’années. pour permettre de l’identifier. La re-
Manifestement, Hershey affectionnait cherche ne prendra d’ailleurs pas beau-
les soirées costumées mêlées de pra- coup de temps. L’homme dans le miroir
tiques sadomasochistes. Le juge y figure a les traits de Clyde Anderson Tolson,
notamment en costume de marquis directeur adjoint du FBI et homme de
Louis XV, en compagnie d’un adolescent confiance de Hoover pendant près
dénudé et d’un vieillard corpulent, éga- de quarante ans. Les deux hommes
lement vêtu d’un costume XVIIIème. Le étaient inséparables, à tel point que
jeune homme est régulièrement présent les rumeurs les disaient amants. Tolson
sur les photographies en compagnie du quitta ses fonctions peu après la mort
magistrat. La nature de la relation qui liait de Hoover en 1972 et est décédé trois
les deux hommes se devine aisément, ans plus tard. L’homme était célibataire
d’autant que les clichés s’accompagnent et sans enfant. Ses cendres furent dis-
de messages et poèmes érotiques écrits persées à sa mort. Si, d’aventure, les PJ
de la main du juge et adressés à son décident de verser dans la paranoïa et
amant juvénile. S’il paraît assez souriant creusent plus avant, ils seront quittes
sur les premières, le regard de l’ado- pour une belle surprise.
lescent semble dénué de toute joie de L’acte de décès de Tolson est signé de
vivre vers la fin. Sur la dernière photogra- Leonard Lohenstein, seul présent à ses
phie, son œil droit est bandé et sa main funérailles. Bien qu’âgé de 96 ans et lour-
gauche a été amputée… dement handicapé par la maladie de
Une laborieuse recherche dans le re- Parkinson, le médecin est encore en vie.
gistre des disparus permettra d’identifier Il réside au Pink Horizon, un institut mé-
le jeune homme. Il s’agit de Chandler dicalisé à Miami Beach. Sa mémoire est
Grimms, pupille d’un orphelinat de encore vive. Il dira, d’une voix tremblo-
la région financé par la Cajun Club tante, avoir fait enterrer un corps fraîche-
Foundation. Ce dernier est âgé de seize ment mutilé. Son cœur avait été retiré de

79
sa cavité pectorale et son torse, ainsi que Cajun Club et Hemobank, de l’attaque
ses membres, portaient de multiples la- du convoi à laquelle elle a participé et
cérations aux formes étranges. Bien en- de ce qu’elle ressent depuis qu’elle a bu
tendu, aucun rapport ne fait état de tels le fluide maudit. Elle fait aussi les révé-
sévices. « C’était comme ça à l’époque. On lations suivantes aux PJ :
ne posait pas de questions. Et vous ne de- « Hershey m’a dit que des gens fabri-
vriez pas non plus. ». quaient pour eux le sang sacré dans
Il est évidemment inenvisageable un laboratoire secret d’Hemobank ou
d’obtenir une autorisation d’exhumer le quelque chose comme ça. (Pause.) Après
corps de Tolson. S’ils tiennent à vérifier l’attaque, on a ouvert tous les containers,
les dires du docteur Lohenstein, il fau- mais on ne voulait que celui avec le sang
dra que vos PJ soient assez fous pour al- d’immortalité. (Pause.) Hier, Hershey m’a
ler jusqu’à profaner la tombe de Tolson, demandé de le fouetter. Je voulais don-
située à quelques mètres à peine de ner une bonne leçon à cette ordure avant
celle de Hoover. S’ils en viennent à de quitter cet enfer avec les Youngbloods.
une telle extrémité, ils découvriront Alors j’ai commencé à le fouetter. Quand
un corps étrangement momifié, por- j’ai voulu m’arrêter, je n’ai pas pu. Je sa-
tant une cicatrice à l’emplacement du vais que c’était le sang qui m’obligeait. Il
cœur. Sa peau desséchée est couverte fait toujours un peu ça mais cette fois-ci,
de runes étranges dont certaines rap- j’arrivais pas à me contrôler. Et j’avais tel-
pellent celles qui ornaient les parois du lement mal, comme si le sang me dévo-
labyrinthe des Kronsky… Cette piste ne rait de l’intérieur… »
mènera pas les PJ plus loin faute d’in-
dices supplémentaires. Les PJ ont ap- Les secrets d’Hemobank
pris des choses bien inquiétantes sur le Lab.
discret directeur adjoint du FBI. Ils sont
Au sujet du neuvième container, ce-
toutefois loin de se douter que Tolson
lui qui a été retrouvé vide, la réponse
n’est autre que le véritable fondateur de
d’Alexander Chessel, le directeur d’He-
l’organisation confidentielle qui se fait
mobank Laboratories, est sans équi-
désormais appeler Eos. Ce secret n’est
voque. Il était vide parce que destiné
connu que d’un cercle fermé d’hommes
à être réutilisé par la clinique du Cajun
peu recommandables, dont les PJ fe-
Club, qui confirme bien entendu cette
raient mieux de ne pas attirer l’atten-
version des faits. C’est évidemment
tion. Mais ceci est une autre histoire…
étrange, quand on y réfléchit. Pourquoi
La confession de Belinda la clinique ne s’adresserait-elle pas à un
vendeur de matériel médical, plutôt
La jeune fille a été retrouvée dans un que de récupérer des containers d’occa-
état semi comateux au pied du lit du sion ? Quant au sang retrouvé en pos-
juge Hershey. C’est elle qui a appelé la session des Youngbloods et de Belinda,
police. Au moment où les PJ arrivent, Chessel n’en a jamais entendu parler.
elle est transférée d’urgence à l’Univer-
sity Medical Center (UMC) à bord d’une « J’ose espérer que vous n’accordez au-
ambulance. Les PJ peuvent obtenir une cun crédit aux délires de persécution
courte entrevue avec Belinda dans les d’une bande de criminels toxicomanes.
vingt-quatre heures suivant son hospi- Ah, mon Dieu, dans quelle triste voie s’en-
talisation. Passé ce délai, il sera trop tard, gage donc la jeunesse de notre bonne
Belinda mourra des mêmes causes que société ? »
les Youngbloods. Entre deux évanouis- À ce stade, les PJ ignorent sans doute
sements, elle fera le récit fragmentaire ce que cache d’Hemobank, mais ils
des secrets qu’elle a découvert sur le doivent soupçonner quelque chose.

80
Et les medias dans tout ça ?
Il est prévisible que les médias s’intéressent de plus en plus aux révélations
qui jalonneront régulièrement les progrès des investigations menées par
les PJ. S’agissant d’une enquête en cours et du statut de novices des PJ, l’in-
teraction avec les médias sera prise en charge par leur hiérarchie. Selon la
gravité des révélations, soit Marcus Questor, soit le directeur de l’antenne
du FBI à la Nouvelle Orléans Samuel Bradford se chargeront d’interagir
avec les journalistes. Leur tâche consiste à donner du grain à moudre aux
médias tout en en disant le moins possible sur les enquêtes en cours.
Les journalistes ne sont toutefois pas soumis à la même discipline et n’ont
aucune raison de se conformer aux règles du FBI. Les PJ doivent donc s’at-
tendre à la présence de caméra en nombre croissant sur les scènes de
crime majeures. Inévitablement, ces affaires finiront par leur conférer une
certaine visibilité, et les journalistes qui les auront remarqués essaieront
de les approcher directement et éventuellement de profiter de leur naïveté
pour les faire parler.
Bref, n’hésitez pas à saisir l’opportunité de créer et d’exploiter des situations
potentiellement embarrassantes ou amusantes pour des PJ soucieux d’avan-
cer dans leurs enquêtes avec discrétion. Alors que les PJ se croient suivis par
des adversaires, il s’agit en fait de la journaliste de la WWL TV Daisy Efron
et de son caméraman Jeff à l’affût d’un scoop. Ces deux lascars peuvent
aussi pointer leur nez au mauvais moment en exposant les PJ à un moment
où ceux-ci avaient besoin de discrétion. Daisy est également capable de re-
transmettre devant leur domicile s’il s’y est passé quelque chose.
Libre aux PJ de décider s’ils veulent éviter à tout prix la journaliste ou si,
au contraire, ils jugent qu’elle peut leur être utile. Daisy ne demande pas
mieux que de trouver un terrain d’entente avec les PJ. Elle dispose d’un
réseau d’information non négligeable et proposera un échange de bons
procédés. Vous pouvez aussi vous servir d’elle pour aider les PJ s’ils peinent
à avancer dans leurs investigations.

Maintenant que le juge Hershey n’est scénarios) vont vous servir à accentuer
plus là pour leur mettre des bâtons la pression sur leur agenda.
dans les roues, ils sont sans doute Par exemple, n’hésitez pas à provo-
tentés d’obtenir un mandat pour per- quer certains événements, comme la
quisitionner les locaux d’Hemobank. rencontre avec Gehbauer dans l’exten-
Mal leur en prendrait de se précipiter. sion 1 ou le contact avec le bureau de la
Ils n’y trouveraient rien. Le sarcophage Drug Enforcment Administration (DEA)
qui retient prisonnier le géant du givre de San Antonio dans l’extension 2.
demeure dissimulé dans une chambre Vous pouvez aussi faire intervenir
secrète qui n’apparaît sur aucun plan. Questor. Le superviseur des PJ a de
bonnes raisons de leur demander de
Conclusion : pistes de pousser plus loin leurs investigations
sur les Zombies et les Youngbloods.
sang Entre les autres enregistrements vidéo
Les PJ sont désormais susceptibles de Babbit et les indices découverts
d’enchaîner à partir des pistes révélées suite à l’enquête sur Clarks, amenez les
par les deux premières enquêtes. À PJ à exploiter pleinement les nombreux
vous de rebondir sur leurs propositions. éléments à leur disposition si des pistes
C’est aux PJ de gérer leurs priorités. n’ont pas été travaillées jusqu’au bout.
Les deux extensions proposées dans Plusieurs d’entre elles mènent tout
cette réédition (les deux prochains droit à l’empire Greenberg.

81
Mais qui a assassiné Anaïs Gehbauer ? Et surtout, pourquoi ?
Les PJ devraient se préparer pour une réponse très laide...

82
SCÉNARIO 4
EXTENSION 1 :
« DE LA POURRITURE
À LA POURRITURE »

83
« DE LA POURRITURE
À LA POURRITURE »
Introduction de complicités au sein des autorités
de la ville. En particulier, les policiers
Cette extension à l’Enquête 1 sert deux chargés de veiller sur le quartier ont
objectifs. D’une part, elle permet aux PJ pour consigne de les laisser tranquille.
de mener aussi loin que possible leurs Certains anciens expliquent aux nou-
En quelques mots investigations sur le gang des Zombies
Les éléments présentés veaux que les membres du gang sont
et son réseau de trafic de stupéfiants. de précieux indics et qu’en contrepar-
dans cette extension
permettent aux joueurs et D’autre part, leurs découvertes et les tie, il faut laisser les vivre leur vie. Face à
au MJ de pousser à fond vidéos de Babbit les amènent à se pen- l’insistance parfois brutale de leurs col-
l’enquête et d’obtenir des cher sur la corruption qui gangrène la lègues vétérans, la plupart des flics n’in-
résultats probants sur police de la Nouvelle Orléans. Cette
deux fronts liés entre eux : sistent pas. Les moins intègres d’entre
enquête « de proximité » est volontai- eux sont même repérés et finissent par
porter un coup déterminant
aux opérations du gang rement concentrée sur le quartier où se voir proposer une part du gâteau.
des Zombies et faire résident les PJ. Elle permet de donner
Lorsque les Zombies se retrouvent
le ménage parmi les de la substance à leur nouveau lieu de
forces de polices locales malgré tout en délicatesse avec la
vie et à son commissariat, si sombres
qui comptent plusieurs justice, l’avocat véreux Duane Philips
puissent être certaines de ses facettes.
éléments particulièrement débarque illico pour harceler les repré-
corrompus. Ces deux sentants de l’ordre avec son agaçante
enquêtes annexes ne Survie en territoire mauvaise foi et sa trop bonne connais-
sont pas indispensables
par rapport à l’intrigue zombie sance des rouages procéduraux. Si les
principale de la campagne, choses se gâtent et s’il est toujours de
mais elles apportent ce monde à ce stade de l’enquête des
profondeur et réalisme PJ, le juge Hershey prend la relève.
à l’univers. Et des
potentielles belles victoires
pour les PJ suite à la perte
True Detective
terrible d’Anaïs Gehbauer, Anaïs Gehbauer est une de ces
PNJ central du scénario. rookies, mais ne peut pas s’y résoudre.
Gehbauer doit à sa force de conviction
et à la bienveillance de son comman-
dant Janine Newman de pouvoir persé-
Cette première partie permet de vérer dans ses enquêtes, mais des ren-
pousser l’enquête sur tout l’univers des forts seraient bienvenus. Justement,
Zombies, les ramifications de leurs acti- les PJ pourraient l’aider à faire éclater
vités, les contacts. À cette occasion, les la vérité sur les liens véreux entre
Fiche technique héros vont croiser la route d’un PNJ très certains de ses collègues et le gang.
TYPE • Enquête important, Anaïs Gehbauer, de la police Au commissariat du 3ème district,
PJ • Niveau 3-4 Gehbauer est surnommée, non sans
MJ • Expérimenté
de la ville.
Joueurs • Sérieux
sarcasme, la « Zombie Hunter ». Malgré
ACTION 
The Walking Dead les « avertissements » répétés de cer-
AMBIANCE  Si les Zombies prospèrent dans le tains collègues, elle ne lâche rien et est
INTERACTION  quartier de Pines Village et plus lar- en train de franchir une ligne rouge…
INVESTIGATION  gement dans le 3ème district, c’est Depuis son arrivée au commissariat, le
notamment parce qu’ils bénéficient détective Gehbauer a progressivement

84
constitué un dossier accablant contre les interdit d’usage depuis des années
Zombies. Ses recherches se sont princi- par la réglementation sanitaire. Par la
palement concentrées sur le trafic de suite, un petit arsenal d’armes automa-
stupéfiants auquel se livre le gang de- tiques sera également découvert. Rien
puis les caraïbes. Il s’agit essentiellement d’illégal à cela si ce n’est leur présence
de crack. Les Zombies réceptionnent les incongrue. Ce n’est que s’ils obtiennent
livraisons de drogue via deux moyens de que les bassins d’élevage des crevettes
transport distincts. En fonction du timing soient inspectés par des plongeurs
de l’implication des PJ, les découvertes qu’ils auront enfin une chance d’y re-
suivantes sont faites par Gehbauer, seule pêcher les sacs de drogue enfouis dans
ou avec leur coopération. la vase et destinés à être remis aux
Zombies lors d’un prochain passage.
Vol de nuit En prime, ils en sortiront deux cadavres
Gehbauer a découvert que de petits méconnaissables, largement dévorés
avions de fret larguent leur cargaison par les crevettes.
la nuit au-dessus des bayous dans une Le plus ancien des deux peut être
vaste zone de pêche exploitée par la identifié à sa dentition. Il s’agit celui
Chevrette, une filiale de la Grind Fish. d’un certain Gaspard Lévrier, scienti-
Les paquets sont hissés à bord de petits fique de l’ONG Environmental Defense
bateaux de pêche par des employés de Fund originaire de La Fayette, porté
la Chevrette complices des Zombies. disparu il y a plusieurs mois de cela.
Ces derniers sont ensuite dissimu- L’autre malheureux est sans doute un
lés dans la vase au fond des bassins employé clandestin de la Chevrette qui
d’élevage des crevettes. Des Zombies en savait trop.
employés en tant que chauffeurs de
Option flagrant délit
camion réfrigérés de la Chevrette récu-
pèrent plus tard les colis à bord de leurs Si, en revanche, les PJ choisissent de
voitures et les ramènent jusqu’à des surprendre les employés au moment
petits restaurants créoles détenus par où ceux-ci récupèrent les colis largués
le gang dans Pines Village. C’est à partir par un avion, ils auront droit à un feu
de la surveillance d’un de ces restau- nourri en retour et seront quittes
rants, Le Maman Créole situé le long de pour une belle course-poursuite noc-
Downman road, que le détective a pu turne en bateau à travers les bayous.
remonter la piste jusqu’à la Chevrette. Ils feraient donc bien de préparer une
Gehbauer, Reyes et peut-être les PJ telle opération, éventuellement avec
peuvent parvenir à reconstituer le le concours d’un squad de la DEA au
grand complet. Type de scène d’action
puzzle en assistant à tout ou partie de Poursuite
ces opérations. Ce faisant, ils parvien- Bien entendu, la Chevrette prétendra C’est l’occasion où jamais
dront au moins à identifier un homme- que ces opérations sont l’œuvre de d’une course-poursuite à
clef à la Chevrette. Henry Jeansonne, quelques employés isolés. Toutefois, la James Bond (en un peu
moins glamour cela dit,
sous-directeur de la Chevrette, semble au lieu de sanctionner ces derniers, elle
vous l’aurez compris) à
superviser le départ et le retour des pe- prendra en charge les frais liés à leur travers le bayou. N’hésitez
tits bateaux de pêches. défense et continuera de leur verser donc pas à utiliser les
leur salaire. C’est que « vous comprenez, règles de poursuite (COC,
Option perquisition nous sommes et restons une grande fa- Livre de règles p. 142).
Si les PJ décident de procéder à une mille et nous ne saurions abandonner à L’intérêt de la scène est
moins l’appréhension des
perquisition en règle des locaux de la leur sort leurs épouses et progénitures ».
trafiquants qui se rendront
compagnie, celle-ci révélera d’abord Au mieux, les employés confirmeront vite sous les armes des PJ
des stocks d’un produit destiné à ac- que la compagnie est étrangère à leurs une fois rattrapés que la
célérer la croissance des crevettes, méfaits. poursuite en soi.

85
La piste des airs de St James (site de Continental
Enfin, si les PJ souhaitent approfon- Cement sur Google Maps). Le site, de
dir la piste des avions qui larguent les taille relativement modeste, consiste
cargaisons, ils pourront relever l’im- en un terrain carré aisément acces-
matriculation de l’appareil à condition sible depuis la route 44. Le parking
de se rapprocher de sa trajectoire et et les bureaux se trouvent juste après
d’être équipés de téléobjectifs à vision l’entrée. Une large piste en U destinée
nocturne. Si, contre toute attente, ils à charger les camions en ciment longe
y parviennent, ils découvriront que les bureaux avant de passer sous
l’appareil appartient à une société les installations et de ressortir sur la
appelée GulfJets Inc et que celui-ci route. Une petite recherche permet de
est régulièrement loué pour faire des lier Grind Cement à sa maison mère,
allers retour entre les États-Unis et la Grind Oil, et les livres comptables
diverses destinations aux Caraïbes mentionnent de régulières livraisons
et en Amérique centrale par la « Pink à divers chantiers de la Pelican Estate.
Paradise  ». Cette dernière est une Une visite de « courtoisie » au centre
agence de fret basée aux Bahamas de contrôle de la cimenterie permet
et filiale à 100 % d’une société écran de comparer les dates de passage
appelée «  Noriega Investment Co. ». des Zombies à l’agenda du staff et
Autant dire qu’il est quasiment im- d’apprendre qu’un certain David
possible d’identifier les individus der- Robichaux est systématiquement de
rière cette société. S’ils sont arrêtés, service lorsque les Zombies passent
les pilotes, tous deux porto-ricains, récupérer leur cargaison. Roy Lanoix,
prétendront ignorer ce que disent le responsable du site, estime qu’il n’a
les PJ. Qui plus est, les avocats du ca- rien à cacher et est très coopératif. Si
binet Dunsirn Legal représentant la les PJ lui parlent de Robichaux, il af-
GulfJets rendront tout interrogatoire firme que quelqu’un modifie les affec-
difficile. Aucune trace de drogue ne tations dans son dos. Effectivement,
sera retrouvée à bord des avions (et le grand tableau blanc sur lequel se
pour cause, puisque les paquets sont trouve l’agenda du staff dans la salle
systématiquement largués avant l’at- commune du bureau est accessible à
terrissage aux coordonnées indiquées tous, et une écriture inconnue modifie
par les Zombies. régulièrement le planning. Un peu de
persévérance permet de démontrer
Port of South Louisiana que l’écriture est celle de son assistant
C’est de là que vient l’essentiel du Vincent Thériot. Celui-ci avoue très
trafic. Retracer le parcours exact de vite qu’il modifie discrètement le plan-
la drogue et identifier les personnes ning pour arranger son pote de beu-
impliquées revient à chercher une ai- verie Robichaux, mais il jure ignorer
guille dans une botte de foin. Ce port, pourquoi. En insistant un peu, les PJ
le plus grand d’Amérique du nord, peuvent apprendre que la générosité
s’étire le long du Mississipi sur pas de Theriot n’est pas tout à fait désin-
moins de trois paroisses. L’ampleur téressée. Robichaux lui paye toujours
titanesque de la tâche n’est pourtant ses verres et lui donne quelques cen-
pas de nature à décourager Gehbauer, taines de dollars en échange de sa
surtout si elle est assistée des PJ. À discrétion.
force de suivre les Zombies, il est pos-
sible de remonter la piste de la cargai- David Robichaux
son qui leur est destinée jusqu’au site À la vue des investigateurs, Robichaux
n°2 de Grind Cement dans la paroisse panique et tente de s’enfuir en courant.

86
C’est l’occasion d’organiser une petite à la production de ciment. Il reçoit ses
course-poursuite à travers les installa- instructions par téléphone. Le rôle de
tions de la cimenterie. De passerelles Robichaux est de récupérer la cargai-
étroites en échelles vertigineuses en son sur le bateau et de la mettre de
passant par la tuyauterie brûlante des côté le temps que les Zombies passent
fours, le lieu est propice aux petites la récupérer. En échange de ses loyaux
frayeurs voire aux accidents. S’il ne se services, une enveloppe de cash lui
fait pas coincer avant, Robichaux file est remise. La matière première pro-
à travers champs et vole un pick-up vient d’une carrière de la Pelichem
garé dans les environs dont un ouvrier sur la côte près de la frontière avec le
avait négligemment laissé les clés sur Texas. C’est toujours le même bateau,
le contact. D’une façon ou d’une autre, le Vermillion, qui livre la marchandise.
il finit par être intercepté et par parler. Robichaux ne sait rien de plus.
La cargaison de drogue est dissimu-
lée dans une livraison d’argile destinée

87
Le Vermillion sur place. Elle est récupérée en soirée
Dès lors, les PJ peuvent remonter après repérage pour s’assurer que
jusqu’au couple de pilotes de la barge. celle-ci n’est pas surveillée. Si les PJ
Buck et Marge, un couple au physique sont en planque, il faudra qu’ils soient
débonnaire et au fort accent cajun, pré- particulièrement bien cachés. La car-
tendent tout ignorer de ce trafic. Selon gaison est chargée dans un fourgon
eux, Robichaux récupérait la drogue à de la Pelican Estate. Les autorisations
leur insu. Le couple suppose que les d’entrée et de sortie du véhicule sont
cargaisons sont chargées sur leur ba- en ordre. Compte tenu de l’importance
teau avec l’argile. Les recherches des PJ de la cargaison, deux Zombies dans un
dans ce sens ne donneront rien. Et pour pick-up Dodge marron suivent discrè-
cause puisque Buck et Marge mentent. tement le van jusqu’à sa destination
Un hors-bord venu du large les aborde finale dans un entrepôt de véhicules
lors de leur cabotage dans le golfe du de chantier de la Pelican Estate à Pines
Mexique pour leur remettre la cargai- Village sur Morisson Road.
son de drogue et une enveloppe de • Si les PJ cherchent à intercepter le
cash. Le gentil couple se charge alors véhicule avant qu’il ne quitte le site,
de le dissimuler dans l’argile. Un exa- le conducteur du van tentera de
men des dépenses de Buck et Marge s’enfuir à pied, et il y parviendra sans
montrera quelques légères anomalies doute compte tenu de sa connais-
dans leur train de vie, mais rien de si- sance des lieux. À défaut, il préfére-
gnificatif. De petites folies en restau- ra une longue peine de prison aux
rant et une croisière dans les caraïbes aveux et se murera dans le silence.
qui restent crédibles. • Si les PJ tentent d’intercepter le van
En revanche, si les PJ débarquent dans sur la route, les Zombies intervien-
leur petite maison dans la banlieue de dront et n’hésiteront pas à tirer pour
la Nouvelle-Orléans, à Kenner, ils se- tuer.
ront quittes pour quelques surprises
• Enfin, si les PJ attendent que le van
de taille. D’abord, les bijoux de Marge
parvienne à destination dans le
ne sont pas en toc, et il y en a pour plu-
quartier de Pines Village pour inter-
sieurs dizaines de milliers de dollars.
venir, il ne leur faudra pas longtemps
Ensuite, deux muscle-cars rutilantes,
pour se rendre compte qu’une inter-
une Chevrolet Camaro SS 1969 bleue
vention relèverait du suicide pur et
à bandes blanches et une Plymouth
simple.
Barracuda vert pomme, attendent sa-
gement dans le garage de Buck. Les • La seule option viable serait une
factures sont stockées dans un carton. opération de grande envergure
Tout a été payé cash. Enfin, la grille d’aé- coordonnée entre police, DEA et FBI
ration de la cuisine contient pas moins suite à cette filature. Hélas, des fuites
de 20 000 dollars dans un paquet fait auront permis aux Zombies de faire
de papiers journaux. Confronté à ces place nette avant la perquisition
éléments compromettants, l’adorable pour ne laisser que des miettes aux
couple de marins deviendra subite- PJ : quelques arrestations mineures,
ment extrêmement vulgaire et peu un peu de drogue, quelques armes,
coopératif, jusqu’à y perdre son accent deux ou trois voitures volées et un
cajun… inconnu – manifestement junkie –
dans un vilain état enfermé dans
La cimenterie un placard, les yeux crevés et la
Reste qu’une fois parvenue à la cimen- langue arrachée. Les investigateurs
terie, la drogue ne reste pas longtemps pourront toutefois se consoler en

88
Le père Fraser de la Pentecost Baptist Church

Les PJ et Gehbauer
À vous de décider à quel moment les enquêtes des PJ et de Gehbauer leur font croiser chemin et comment
la relation se noue entre eux. Peut-être se mettent-ils involontairement des bâtons dans les roues les uns
des autres lors d’une filature ? Gehbauer a tout à fait le droit (et n’hésiterait pas) de passer les menottes à
un agent du FBI qui prendrait des libertés avec ses prérogatives et la loi. À l’inverse, peut-être se viennent-
ils en aide lors d’une arrestation ou d’une agression ? Gehbauer est fascinante mais d’un caractère difficile.
De plus, ses récentes découvertes l’ont rendue très méfiante.
Si les PJ se renseignent sur elle, ils ont droit à des sons de cloche différents. Certains insinuent qu’elle est
obsédée et hystérique comme toutes les femmes peuvent l’être. D’autres disent qu’elle est un excellent
détective mais trop ambitieuse. Enfin, certains n’hésitent pas à dire qu’un détective du Public Integrity
Bureau, la police des polices de Louisiane, s’intéresse à elle depuis quelques temps. Ils ajouteront qu’il ne
peut pas y avoir de fumée sans feu, surtout quand l’agent du PIB en question n’est autre que Vicky Jenkins.
Bref, Gehbauer n’a pas beaucoup d’amis parmi ses pairs. Seul son partenaire Reyes leur semblera la tenir
en haute estime, même s’il n’en peut plus de sa chasse aux Zombies.
Idéalement, il serait bon que, passé un premier contact houleux, les PJ alliés au tandem Gehbauer/Reyes
parviennent à s’entendre et participent ensemble à des filatures. Gehbauer pourrait les inviter à dîner chez
elle une fois la confiance établie. Ainsi, les PJ pourront faire connaissance avec son mari et sa fille. Ils ressen-
tiront alors de la tension au sein de son couple, son mari un peu amer lui reprochant de consacrer trop de
temps à son « obsession » au détriment de sa vie de famille et de sa sécurité. Il ne se gênera pas pour évo-
quer les sous-entendus menaçants auxquels elle a eu droit sur son lieu de travail. Gehbauer pourrait aussi
inviter les PJ à assister à une messe dite par le père Fraser à la Pentecost Baptist Church au 1510 Harrison
Avenue. Développer ces liens extra-professionnels permettra de donner aux PJ une raison de plus de vouloir
démasquer ceux qui vont froidement l’assassiner (voir la deuxième partie de l’Extension 1, p. 94).

89
Philipps (gauche), Demest (centre) et Hendricks (droite), les trois flics pourris

Les collègues de Gehbauer : Jim Reyes


Si rien ne semble pouvoir épuiser l’énergie de Gehbauer, son binôme est au bout du rouleau. Jim Reyes n’arrive
plus à assumer l’obsession de sa collègue pour les Zombies et ses interminables nuits et jours de planques et
d’enquêtes. L’évidence grandissante de complicités au sein de la police le met très mal à l’aise. Reyes n’est pas
un mauvais bougre. C’est même un gars adorable et honnête. Malheureusement pour Gehbauer, il manque
d’intelligence et de force d’âme. Il n’a donc pas été difficile pour Horace Hendricks, lieutenant au commissariat
du 3ème district de la NOPD, de l’amadouer et le convaincre de l’informer sur les avancées de sa collègue.
Les collègues de Gehbauer : HH
Horace Hendricks, lieutenant au commissariat du 3ème district de la NOPD, est surnommé par ses collè-
gues « Heil Hitler », en raison de ses initiales – HH – et de son comportement tyrannique. Ils ne croient pas
si bien dire. Hendricks est un suprématiste blanc secrètement membre de l’église des Suivants de Fenris.
La mission que l’église a confiée à Horace est de répandre la haine des non-blancs dans les cœurs de ses
collègues. Le richissime gourou dirigeant de l’église Robert Allred en personne a insufflé un peu de son
pouvoir de Suggestion à Hendricks pour lui faciliter la tâche.
Grâce à ce don, ce dernier est parvenu à convaincre certains de ses collègues de la nécessité de com-
mettre des crimes eux-mêmes (cambriolages, voitures brûlées, agressions) afin d’augmenter le senti-
ment d’insécurité au sein de la communauté blanche. Certains des policiers le font pour l’argent. D’autres
pensent que cela permettra de faire prendre conscience aux électeurs de la nécessité de voter pour des
politiques plus répressives à l’égard des délinquants des quartiers populaires…
Hendricks use actuellement de son pouvoir de Suggestion (voir son profil technique dans l’aide de jeu sur
les PNJ, p. 183) pour pousser ses collègues les plus influençables à commettre des bavures, si possible
fatales, sur des membres de la communauté noire afin d’accroître les tensions raciales et provoquer des
émeutes. À vous et aux PJ de voir dans quelle mesure vous souhaitez développer cet angle de l’histoire.
Prendre des officiers de police sur le fait n’est pas une mince affaire. Ce peut être un moyen supplémen-
taire de resserrer l’étau sur Hendricks. Cela pourrait également permettre aux PJ de se rendre compte que
quelque chose « cloche » face à l’étrange difficulté qu’ont certains officiers de police à s’expliquer leur
comportement, comme s’ils avaient agi sous hypnose…

90
Superintendant Michael Harrison
(NOPD)

Elvis Demest Commander Janine Newman Commander Gwendolyn Nolan


(officier) (NOPD 3ème district) ( NOPD PIB)

Nicholas Phipps
(officier) Horace Hendricks Ernesto Ruiz Vicky Jenkins Mason Jordan
(lieutenant) (sergent) (détective) (détective)
Malcom Mclntire
(détective)

Nicolette Dixon Wallace Garfield


(détective) (détective)

Jim Reyes Anais Gehbauer


(détective) (détective)
“ TO PROTECT AND TO SERVE „

se disant que les Zombies sont dé- capables de la produire eux-mêmes.


sormais sous pression et vont devoir Il resterait donc à découvrir auprès de
trouver un autre moyen d’appro- qui ils se la procurent. Il faudrait pour
visionnement en drogue. Le gang cela trouver un moyen de remonter
subit de facto de lourdes pertes de leurs traces, probablement au-delà
temps et d’argent et ne risque pas de des frontières de la Louisiane. Hélas,
le pardonner de sitôt aux PJ. depuis la sanglante parade qui a déci-
mé les Youngbloods, il n’y a plus per-
Lien de sang sonne à interroger ou à filer. Gehbauer
Plus récemment, Gehbauer a décou- mourra avant de mener cette ultime
vert que les Zombies sont devenus enquête à bien mais les PJ pourront
les distributeurs exclusifs d’une nou- prendre la suite de cette investigation
velle variété ravageuse de Crystal dans « Alt Nation ».
Meth, une drogue dure dérivée de
méthamphétamine. Les consomma- Jenkins la pourrie, 118 N
teurs deviennent instantanément ac- Rocheblave St – NOPD PIB
cros et développent des psychoses. Vicky Jenkins est détective Public
En s’y intéressant de plus près, elle Integrity Bureau (PIB) de la Nouvelle-
a appris que cette drogue ne venait Orléans. Compte tenu du niveau de
pas des Caraïbes ni du Mexique. Elle corruption au sein de la NOPD, elle
en a déduit qu’elle doit être synthéti- affiche un tableau de chasse assez
sée quelque part à l’intérieur du pays. impressionnant. Elle mettra des bâ-
Lors d’une de ses récentes filatures, tons dans les roues aux PJ dès que
elle a assisté à une rencontre entre les ceux-ci se pencheront sur ses affaires
Youngbloods et les Zombies. Elle en en arguant qu’ils empiètent sur sa ju-
a déduit que la drogue pouvait être ridiction ou interfèrent avec une de
fournie par ces derniers. En revanche, ses enquêtes. La vérité est que Jenkins
aucune chance pour qu’ils soient est tout sauf une championne de la

91
lutte anti-corruption. Au contraire, Provocation
celle-ci cible les flics qui se montrent Quelques vidéos sont intitulés
trop intègres. Au besoin, elle n’hésite « Provocation », suivi de la date du jour
pas à recourir à des coups montés du tournage. Il s’agit d’interventions
pour compromettre ou éliminer les policières qui paraissent inutilement
candidats à la défense du droit et de musclées vis-à-vis de membres de la
la morale. communauté afro-américaine. Babbit
Ces temps-ci, elle a l’œil sur un détec- commente en voix off ces actes mani-
tive du nom d’Anaïs Gehbauer. Jenkins festes de provocation policière. Selon
et Hendricks se rencontrent à inter- Babbit, il s’agit là d’un « complot destiné
valles réguliers afin de coordonner à provoquer des émeutes de nègres pour
leurs actions et échanger des informa- justifier le renforcement des pouvoirs de
tions. Les PJ pourront être témoin de l’État fédéral et nous dépouiller de nos
cette rencontre s’ils décident de suivre droits constitutionnels. »
de près l’un ou l’autre avec suffisam-
Le tatouage de Maman
ment d’assiduité. Les agents du PIB
fonctionnant par binôme, Jenkins est Une autre vidéo montre un Pick
flanquée de Mason Jordan, un parte- Up Dodge RAM gris perle aux vitres
naire désabusé et alcoolique à moins fumées immatriculé au nom de
d’un an de la retraite. Ce n’est pas par « François Vautour  » arrêté à hau-
charité que Jenkins est la seule à avoir teur de deux membres du gang des
accepté de le prendre comme binôme. Youngbloods à moto. Alors que le feu
Cela l’arrange bien d’avoir un alcoo- passe au vert, les véhicules restent
lique qui ne mettra pas le nez dans ses immobiles tandis que les passagers
du Pick Up semblent discuter avec les
affaires. À moins que des PJ détermi-
bikers. Une main tatouée d’un serpent
nés ne trouvent le moyen de raviver
enlacé autour du bras tend un paquet
la flamme qui sommeille encore en
aux Youngbloods. L’un d’entre eux
cet homme. Après tout, celui-ci fut un
s’en saisit et chacun part dans une di-
détective exemplaire avant de perdre
rection différente. Le serpent tatoué
femme et enfant dans un tragique ac-
appartient à Joséphine Lapointe dite
cident de voiture il y a tout juste dix
« Maman Créole ». Il faudrait que les PJ
ans. S’ils sont convaincants, Jordan
la rencontrent et voient son tatouage
pourra jouer un rôle déterminant lors-
pour établir un lien entre cette vidéo
qu’il s’agira de piéger Jenkins et de
et la marraine des Zombies.
confondre les principaux officiers ri-
poux et assassins du commissariat du Le motard
3ème district. Dans deux vidéos, Babbit semble s’in-
téresser à un jeune afro-américain en
L’héritage Babbit moto-cross. Il le file à travers la ville en
Si les PJ s’acharnent pendant de lon- le traitant de sale petit nègre à la solde
gues et pénibles heures à visionner, des Zombies sans que rien ne se passe,
un à un, la pléthore de films de Babbit, hormis à deux moments précis. Un
ils découvrent notamment les enregis- matin, le jeune homme prend un pas-
trements suivants. Hormis la dernière sager au look de membre des Zombies
qui remonte au mois précédent la sur sa moto-cross et file avec lui à tra-
mort de Babbit, les vidéos sont toutes vers la circulation. Un autre après-midi,
datées de plusieurs mois à deux ans. le jeune motard pénètre sur le campus
Libre à vous d’enrichir cette liste pour de l’université de la Nouvelle-Orléans.
brouiller d’avantage les pistes : Il n’a pas l’air d’y aller pour étudier.

92
Pourtant, il rejoint un étudiant un peu appartient à Henry Fraser, un pasteur
plus loin. Des recherches permettront pacifiste de la communauté noire.
éventuellement aux PJ d’identifier Le visage du policier n’est pas identi-
le motard comme étant un certain fiable mais le numéro de la voiture de
Benjamin Freeman. Le membre des patrouille l’est suffisamment pour la
Zombies est un certain Tobias Leblanc. relier au commissariat du 3ème dis-
Le casier judiciaire de ce dernier est trict. Les PJ pourront éventuellement
assez chargé malgré son jeune âge. apprendre que les officiers de police
Enfin, l’étudiant n’est autre que Todd, Elvis Demest et Nicholas Phipps pa-
un des étudiants voisins des PJ. trouillaient en voiture dans le secteur
cette nuit-là, mais ils n’étaient pas les
Le White Howler seuls. Les deux agents responsables
Quelques enregistrements ont été de ce méfait sont deux spécimens de
filmés devant les entrées de divers brutes qui n’en sont pas à leur pre-
établissements que Babbit qualifie mier coup. Tous deux membres du
de « repaires de pédés ». Il ajoute que KKK, ils servent d’hommes de main à
« ces vidéos sont la preuve d’une al- Hendricks et n’auraient pas peur de
liance secrète entre les homosexuels et s’en prendre aux PJ si Hendricks le leur
l’État fédéral contre les valeurs améri- demandait. En fait, ils seraient même
caines ». Ces derniers auraient infiltré assez bêtes pour prendre l’initiative
les rouages de l’administration mu- d’intimider un ou plusieurs PJ si ceux-ci
nicipale et même de la NOPD. Sur les se montrent insistants. N’hésitez pas à
enregistrements, on entend Babbit jouer sur l’antagonisme entre les PJ et
réagir à coup de jurons à l’entrée de les deux officiers. Ceux-ci iront jusqu’à
deux femmes au White Howler, un éta- prendre les biens des PJ pour cible
blissement gay du Vieux Carré, et à la (appartement d’un des PJ mis à sac ou
sortie d’un homme d’un petit club du incendié au cocktail Molotov, cadavre
faubourg Marigny appelé le « White du chien de la vieille voisine retrouvé
Howler » (voir le paragraphe « Ménage dans la voiture d’un autre PJ…). Faites
interne »). Les PJ peuvent identifier une monter la pression. Hendricks veut les
des deux premières cibles des jurons pousser à la faute.
homophobes comme étant Janice
Everton, une conseillère à la mairie de
la Nouvelle-Orléans, en compagnie
de ce qui semble être sa compagne.
Quant à l’homme, des recherches ou
une rencontre permettront aux PJ de
reconnaître l’officier de police Elvis
Demest. Babbit dit de lui qu’il est un
des « agents provocateurs » infiltré à la
NOPD.
Les brutes KKK de HH
Code 10-01, Officer
Une vidéo sur laquelle on voit un po- down
licier en uniforme briser la vitre d’une Vous l’aurez compris dans la structure
voiture avec sa matraque. L’officier de ce livre, cet événement vous sert à
y jette ensuite un cocktail Molotov relancer l’enquête des PJ. Selon com-
avant de rejoindre la voiture de service ment les investigations se déroulent,
dans laquelle l’attend son collègue. vous seuls pouvez être juge du bon
Il s’avère que la voiture incendiée moment pour le déclencher.

93
susceptibles de mettre la puce à
l’oreille des PJ.

Le bouc-émissaire
Quant au « coupable du lâche as-
sassinat du détective Gehbauer et de
son époux », il est désigné avec une
troublante célérité et abattu à la
suite d’une course-poursuite à tra-
vers les jardins de son voisinage. Les
L’assassinat PJ assistent impuissants à la chasse
à l’homme, soit en personne, soit via
Au moment que vous jugerez le plus une retransmission live depuis un héli-
approprié, Demest et Phipps, le vi- coptère de la chaîne Fox News. L’arme
sage cagoulé, abattent de sang-froid du crime est dissimulée par Phipps, se-
le détective Gehbauer et son époux, lon les circonstances, soit sur le corps
à leur domicile, sous les yeux de leur du suspect, soit à son domicile, une
fille de 3 ans. Il faut dire qu’Hendricks maison délabrée au 4327 Perlita St.
ne supporte plus cette petite fouine Le bouc émissaire s’appelle Barnabé
intègre de Gehbauer, qui s’est jusqu’ici Judeh, un afro-américain ancienne-
avérée trop maligne pour que Jenkins ment membre de gang devenu SDF,
parvienne à la coincer. Pour faire d’une qui avait trouvé la force de surmonter
pierre deux coups, Hendricks a prévu son addiction au crack avec l’aide du
de faire passer ce crime odieux pour père Fraser.
un acte de vengeance de membres de
Le pasteur et les membres de la pa-
la communauté noire contre la police.
roisse qui côtoyaient Barnabé sont
Les deux sinistres compères ont pio- pour le moins surpris du crime qui est
ché les pièces à conviction dont ils reproché à cet homme usé par la vie
avaient besoin parmi les scellées de à seulement 40 ans. Ils le décrivent
deux affaires de crime entre gang non unanimement comme mélancolique
résolues. Compte tenu du désordre et serviable, même s’il lui arrivait en-
qui règne avec le déménagement du core de faire de violentes crises de
commissariat, cela passera inaperçu, colère. En gros, un pauvre type de-
à moins que quelqu’un ne sache où venu inoffensif sans aucun mobile
chercher… Ou fasse parler le sergent justifiant ce crime. Quoi qu’ils fassent,
Ernesto Ruiz en charge des scellés qui, les PJ ne pourront parvenir à savoir
comme d’habitude, a regardé ailleurs comment les policiers sont remontés
pendant que Phipps se servait. En aussi vite jusqu’au bouc émissaire. Au
échange, Ruiz a perçu une jolie pe- mieux, ils apprendront que Demest et
tite somme d’argent qu’il a aussitôt Phipps se sont rendus au domicile de
employé à rembourser une partie de Judeh suite à un signalement corres-
ses dettes de jeu contractées auprès pondant vaguement à sa description.
d’un tenancier de tripot clandestin L’atmosphère deviendra très vite ex-
peu recommandable. Celui-ci ne s’est plosive si les PJ décident de mettre
pas privé de le passer à tabac en guise en doute la version officielle. Ils se re-
de rappel d’impayé et cela se voit à trouveront très vite face à un corps uni
son visage tuméfié. Son addiction aux d’officiers très peu coopératifs, voire
jeux, régulièrement raillée par ses col- franchement hostiles.
lègues, et le récent remboursement La mort de Barnabé Judeh ajoute
d’une dette sont autant d’indices au sentiment d’injustice de la

94
Septième vision
Abigaïl
Celle-ci est directement liée à l’exécution de Gehbauer. Elle concerne soit
le seul PJ sujet à des visions, soit celui qui s’est le plus rapproché de
l’incorruptible officier de police. Cette vision débute alors que le PJ est
assoupi dans son lit. Soudain, son sang se glace. Il sent son corps se raidir
de peur jusqu’à la paralysie. Il réalise alors qu’il n’est pas seul. Quelqu’un
est là, penché au-dessus de lui. Malgré ses efforts, impossible de soulever
les paupières pour faire face à l’ombre qui le surplombe. Ce n’est que lors-
qu’une main frêle effleure son bras que le PJ y parvient enfin. Une main
d’enfant. Un visage d’enfant. Le PJ trouve à son chevet une petite fille en
chemise de nuit qui sert son doudou contre elle. La peur et la paralysie
disparaissent aussitôt. Si le PJ a déjà rencontré Abigaïl, la fille du détective
Gehbauer, il la reconnaît. Celle-ci regarde le PJ et lui dit : « S’il vous plaît
monsieur, aidez ma maman. » Le PJ réalise alors qu’il n’est pas dans son
lit, que ce n’est pas sa chambre ni sa maison. Un grondement résonne
alors à trois reprises, comme autant de coups de feu.
Le PJ se réveille en sursaut. Peu importe où il se trouvait juste avant cette
vision. Il s’était manifestement endormi, au travail ou chez lui. Comme
le rêve ne dure qu’un instant, il devrait vous être aisé d’amener cette
vision de façon crédible. Par exemple, faites croire au PJ qu’il est rentré
chez lui pour se reposer quelques heures avant de reprendre le travail.
Sinon, tant pis s’il sait qu’il n’était pas couché chez lui l’instant d’avant.
Si le PJ se rend plus tard sur les lieux du crime, il reconnaîtra la chambre
du détective Gehbauer alors qu’il n’y est jamais entré. Il peut également
apprendre que sa vision a eu lieu quelques minutes avant le meurtre.
Abigaïl est, quant à elle, en état de choc. Tout juste trouve-t-elle la force
de dire qu’elle était au chevet de sa mère parce qu’elle avait fait un cau-
chemar lorsque « les méchants géants » ont tapé à la porte. Elle n’a aucun
souvenir de son mauvais rêve, mais elle ne lâche pas le PJ du regard une
seconde dès lors qu’elle le voit.
Contrecoup : Dans l’immédiat, il ne se passe rien. Laissez le PJ croire que
votre jet de dés caché a été couronné de succès. Par la suite, en revanche,
chaque fois que le PJ se trouvera en présence de Phipps et Demest, il res-
sentira le même malaise qu’une proie en présence d’un prédateur. Sueur,
peur paralysante (test de CHA difficulté 15 chaque tour pour y mettre
fin), ce qui peut être très gênant en cas de confrontation, et une douleur
lancinante précisément là où les balles mortelles des deux assassins ont
touché le lieutenant Gehbauer.

communauté noire dans le quartier. Si ou amener les PJ à remonter jusqu’à


l’opportunité se présente, Ira, épouse Desmet, Phipps et Hendricks par le
du Père Fraser et militante au sein du biais des actes de malveillance à mo-
mouvement « Black Lives Matter », ne tivation raciste commis par certains
se prive pas d’exprimer son ras-le-bol officiers de police.
auprès des PJ et d’évoquer des me-
naces anonymes dont son époux est
régulièrement la cible.
Conseils et
Au besoin, n’hésitez pas à improviser conséquences
une agression contre le père Fraser, Le dénouement de cette extension est
son épouse ou son temple. Cela peut très ouvert. Les éléments et les diffé-
vous servir à rythmer l’enquête des rents rebondissements sont exposés.
PJ, créer du lien avec le père Fraser C’est désormais aux joueurs de faire

95
tomber les quilles. Cette dernière par- un sort encore moins enviable que ce-
tie du scénario vous permet d’anticiper lui de la Brebis.
et de réfléchir aux conséquences de
leurs actes sur les PNJ concernés. La réaction des Zombies
Les Zombies ne comptent pas rester
Destins croisés passifs face au démantèlement de leur
Beaucoup de choses dépendent de la réseau et de leur gang. À mesure que
capacité des PJ à se lier d’amitié avec l’enquête progresse, ils ripostent gra-
Gehbauer, Jordan et, dans une moindre duellement en faisant d’abord sentir
mesure, Reyes. Plusieurs destins se leur présence aux PJ. Une voiture sus-
croisent et se jouent dans le cadre de pecte garée dans leur rue, un type un
cette extension. La détermination des peu louche qui a l’air de les suivre dans
PJ et de Gehbauer peut causer de sé- le supermarché, un animal domestique
rieux dégâts au système d’approvision- crucifié sur la porte de leur domicile,
nement des Zombies en drogue, que des traces volontairement ostensibles
ce soit par avion ou par bateau. Cette d’intrusion dans leur véhicule ou leur
enquête peut éventuellement inquié- domicile, la disparition d’objets per-
ter certains cadres de la Grind Harvest sonnels a priori anodins, tels qu’un
mais, surtout, elle est susceptible de peigne ou une photo… Jouez sur la
désagréable sensation d’être épié et
porter un sérieux coup à la Chevrette.
menacé, de ne pas savoir s’ils sont ef-
Avec les Zombies, la confrontation
fectivement suivis ou s’il s’agit juste de
peut prendre plusieurs formes. Les PJ
paranoïa.
peuvent s’appuyer sur leurs décou-
vertes pour procéder à des perquisi- Sous la pression des événements, cer-
tions dans les divers restaurants notoi- tains Zombies chercheront activement
rement tenus par le gang, dont celui de à blesser ou tuer les PJ. Des jeunes en
Maman Créole. motocross qui prennent en chasse les
PJ et ouvrent le feu sur leur véhicule, le
À vous de voir si ces opérations pro- domicile d’un des PJ criblé de balles par
duisent des résultats et/ou donnent des inconnus armés jusqu’aux dents
lieu à des fusillades. Certains des res- qui disparaissent aussitôt dans un cris-
taurants constituent des leurres tandis sement de pneus, voire les rituels de
que d’autres dissimulent des pièces Maman Créole induisant cauchemars,
cachées derrière des cloisons mo- maladie fiévreuse, hallucinations…
biles qui contiennent des armes, de Quoi qu’il advienne, pas question
la drogue et de l’argent en quantité. pour les Zombies de se laisser faire. Si
Peut-être même les PJ tomberont-ils les PJ parviennent au meilleur résultat
sur «  la Brebis », souffre-douleur et possible face au gang, ses membres
ligne directe entre Maman Créole et s’évanouiront dans la nature pendant
Papa Latombe. Auquel cas, ils en se- quelques mois avant de se réorganiser
ront quittes pour un court mais glaçant pour revenir sur la scène criminelle.
entretien indirect avec le Bokor des Gare à ceux qui auront alors tenté de
Zombies. Celui-ci se présentera à eux à les remplacer… Comme dans les films,
travers la voix de son esclave dément. rien ne peut tuer les Zombies, sauf à
Décrivez la Brebis au corps meurtri détruire leur cerveau. Or celui-ci se
par de violentes contorsions, oscillant trouve hors de portée des PJ, en Haïti.
entre propos délirants, gémissements
de douleurs et voix d’outre-tombe. Ménage interne
Immodeste, Papa Latombe vantera son S’agissant des affaires de corruption
pouvoir immortel et promettra aux PJ au sein de la police et du PIB, les choses

96
ne se passent pas en douceur si les PJ est accepté, elle accablera les officiers
finissent par démasquer Hendricks et corrompus du commissariat du 3ème
ses deux comparses. S’ils se sentent district, dont Hendricks. À la première
acculés, Demest et Phipps réagissent occasion, ce dernier usera de son pou-
différemment. Le premier courra se voir de suggestion pour convaincre ses
planquer au « White Howler », un club geôliers de le laisser s’enfuir. Il rejoindra
gay du faubourg Marigny « réservé alors le ranch de l’Église des Suivants
aux blancs » dont le gérant, Stefan, est de Fenris. Les PJ l’y retrouveront lors
un de ses partenaires occasionnels. d’un dernier face-à-face s’ils lancent
Ce dernier ne prendra aucun risque et l’assaut final (voir l’extension «  Alt
dénoncera Desmest dès qu’un mandat
Nation »). Si l’assaut du ranch a déjà eu
d’arrêt est lancé contre lui. Barricadé
lieu, Hendricks trouvera refuge auprès
dans le club, Demest tentera de se sui-
d’Allred. Les PJ peuvent alors s’attendre
cider d’une balle dans la tête après un
à le retrouver sur leur chemin dans
bref échange de tir lorsque les forces
d’intervention viendront lui passer les un avenir qu’il vous revient d’imagi-
menottes. Phipps, quant à lui, est prêt ner. Toujours est-il que l’assassinat de
à mourir en emportant les PJ en enfer Gehbauer et la neutralisation d’Hen-
avec lui. Il ira à leur rencontre, armé dricks et de ses deux âmes damnées
jusqu’aux dents. Par exemple, il est sont l’occasion pour les officiers de
parfaitement capable de les attendre police du 3ème district de se remettre
devant le parking des locaux du FBI en cause et de faire plus largement le
pour les charger avec sa voiture et ten- ménage dans leurs rangs et dans le
ter de les abattre en plein jour. Il peut quartier.
aussi les agresser au domicile de l’un
d’entre eux. Dans l’éventualité où l’un Perquisitions
ou l’autre serait arrêté en vie, le KKK les
Chez Phipps
désavouera, mais couvrira généreuse-
ment leurs frais d’hôpital et d’avocat.
En cas d’issue fatale, le Klan deman-
dera à ce que les cendres du défunt
lui soient remises afin de lui rendre les
derniers honneurs en conformité avec
ses rites.
Quant à Hendricks, ses deux com-
parses ne le dénonceront jamais. En
revanche, un Reyes ivre de douleur
tentera de se venger d’Hendricks en
Phipps et Demest habitent deux pe-
l’abattant au beau milieu du poste lors-
tites maisons situées à proximité l’une
qu’il réalisera que ce dernier s’est servi
de lui pour espionner puis éliminer de l’autre, dans le quartier de Lakeview.
sa partenaire. L’issue de cette intense Phipps habite une coquette maison
scène dépendra éventuellement des entretenue par son épouse au 6208
PJ. Ils peuvent être appelés par un de Colbert St. et Demest vit seul au 6227
ses collègues pour tenter de raisonner Memphis St.
Reyes. La perquisition du domicile de Phipps
Reste Jenkins. Si elle est confondue, révélera sans surprise nombre de docu-
celle-ci prétendra avoir été manipu- ments, magazines et livres portant sur
lée et monnayera cyniquement sa ou publiés par le Ku Klux Klan. Ceux-
parole contre une immunité. Si le deal ci ont tous été consciencieusement

97
alignés sur les rangées de la biblio- aller plus fort tout en traitant la fille de
thèque de son bureau par son épouse voleuse et de menteuse.
Marta, membre malgré elle de l’organi- Ce rire très caractéristique appartient
sation raciste. Faute d’enfant et inter- au proxénète Lafayette «  Garbage
dite de travailler par son époux violent, Man » Lambert. Quant à la victime,
celle-ci a fait de cette maison l’unique il s’agit d’Alice « Puppy » Meribel,
projet de sa vie et serait beaucoup morte d’overdose un mois avant la
plus affectée par la perte de sa maison découverte de cette vidéo. Le rap-
que de son époux. En discutant avec port d’autopsie, qui conclut à un dé-
elle, les PJ ont éventuellement l’occa- cès accidentel par abus d’opioïdes
sion de se rendre compte que la jeune (du crack en l’occurrence) mentionne
femme se protège comme elle le peut sans vraiment s’en étonner les my-
en donnant d’elle une image caricatu- riades d’ecchymoses sur le corps de
rale de blonde superficielle et idiote. l’ex-starlette du X. Celle-ci était tom-
« Diminuer » son époux en faisant bée dans la drogue et la prostitution
montre de perspicacité lui a sans doute après que son producteur, un certain
valu de passer de mauvais moments James Dick, se soit « lassé » d’elle. Si
par le passé. les PJ remontent jusqu’à lui, Lafayette
affirmera que « Demest voulait simple-
Chez Demest ment s’amuser un peu » et « cette camée
jouait la comédie pour quelques dollars.
Et puis, que voulez-vous qu’un pauvre
nègre avec un casier judiciaire comme
moi dise à un officier de police, la crème
de notre bonne ville ». Sur ce, le proxé-
nète continuera de narguer les PJ en
les remerciant de leurs actions visant
à protéger les honnêtes citoyens
comme lui contre l’oppression poli-
cière raciste.
L’analyse du disque dur de l’ordina-
Chez Hendricks
teur de Demest révèle un contenu
sordide. Un dossier caché contient
une écœurante collection de vidéos
d’agressions violentes faites aux dé-
pens de personnes de couleur patiem-
ment téléchargées pendant plusieurs
années. Manifestement, ces vidéos ex-
citaient Demest… L’une d’entre elles
se distingue des autres car l’officier de
police y figure. Elle a été tournée un an
plus tôt à l’aide d’un téléphone mo- Reste la perquisition du domicile
bile dans un appartement délabré du d’Horace Hendricks. Ce dernier habite
centre-ville. L’enregistrement montre une discrète maison au 199 W 13th
Demest en uniforme en train tabasser Avenue à Covington, à quelques 45
et de couvrir d’insultes racistes une minutes en voiture de la Nouvelle-
prostituée noire menottée à un lit. Orléans. La maison est bordée d’un
Un personnage manifestement hilare vieux chêne noueux et est agrémen-
filme la scène. Il encourage Demest à y tée d’une piscine à l’eau trouble.

98
Quiconque pénètre dans son domicile fouille permet la découverte d’armes
en l’absence d’Hendricks aura droit à et d’objets qui avaient disparus de la
un face à face avec deux pitt bulls af- salle des scellées du commissariat.
fectueusement baptisés Adolf et Hitler Parmi ces derniers, les PJ trouveront
et entraînés à tuer tout intrus. Une im- un téléphone mobile ayant servi à
pressionnante collection de reliques harceler le père Fraser et son épouse.
de la période nazie décore la maison.
Les murs sont couverts de portraits de Conclusion
« famille » sur lesquels Hendricks pose Cette Extension vous permet de don-
en compagnie de diverses personna- ner plus de réalisme à l’ensemble de
lités du NSM, le parti Néo-Nazi améri- votre campagne. Certes, on s’éloigne
cain. Une photo, prise à l’occasion du temporairement des éléments qui
Aryan World Congress 2015, montre le permettent de remonter directement
lieutenant de la NOPD revêtu de son vers le cœur de l’histoire et de la fa-
uniforme de SS-Mann et posant tout mille Greenberg et ses secrets. Mais
sourire aux côtés de Robert Allred. Un ce scénario offre les éléments pour
grand cadre accroché au-dessus de la permettre à vos PJ, s’ils le souhaitent,
cheminée contient la photo usée d’un de creuser et résoudre les affaires se-
aïeul en uniforme d’officier allemand condaires, mettre à mal l’organisation
de la seconde guerre mondiale en- des Zombies et faire le ménage en in-
touré de médailles du troisième Reich. terne parmi les forces de police locale.
Il s’agit du grand père de Hendricks. Deux objectifs qui pourront amener
Rien n’indique toutefois que les dé- beaucoup de satisfaction à votre table
corations sont bien les siennes. Une de jeu.

99
Faut-il combattre le mal par le mal ? Pour combattre les gangs,
les PJ ne pourront pas se soustraire à cette question délicate...

100
SCÉNARIO 5
EXTENSION 2 :
« ALT NATION »

101
« ALT NATION »
Introduction déterminés à comprendre ce qui est
arrivé à l’agent Beauregard.
Cette intrigue s’articule autour des
activités de l’église des Suivants de Le superviseur de Beauregard les
Fenris dirigée par Robert Allred et du couvrira et les aidera au mieux. Les PJ
En quelques mots mouvement Alt Right américain. Au peuvent faire appel au bureau du FBI
Si les PJ décident de contraire de la première extension, de San Antonio. Mais faites-leur vite
remonter la piste de la comprendre qu’ils doivent se méfier
Crystal Meth si spéciale celle-ci est destinée à sortir les PJ de
de Gordon Spielman, leur correspon-
que dealent les Zombies, leur cadre et les faire voyager au-delà
dant. Celui-ci est proche de la retraite
ils vont devoir s’exiler au de la Louisiane.
Texas pour découvrir un et ni lui, ni ses relations haut placées,
nouvel univers d’allumés.
À ce propos, les PJ vont devoir déci- ne souhaitent faire de vagues.
Les groupes suprémacistes der comment gérer la distance géo-
Quant à Questor, il se montrera aussi
blancs qui gravitent autour graphique entre leurs différentes
des Suivants de Fenris, disponible que nécessaire et n’hésite-
enquêtes. Il leur faudra se séparer
fournisseur de la poudre ra pas à couvrir les PJ en cas de besoin,
s’ils souhaitent mener toutes leurs
via les Youngbloods. y compris en cas d’actions aux marges
Chasse de migrants à la
enquêtes de front. Servez-vous de
de la légalité. Cette enquête est l’occa-
frontière, trafic en tous Questor pour vous assurer qu’aucune
sion de resserrer progressivement les
genres, cannibalisme, enquête n’est délaissée, ou dans l’hy-
les « champions de la liens entre les PJ et leur superviseur.
pothèse où les PJ hésiteraient à sortir
race supérieure » ne de leur juridiction.
s’épargnent aucune
bassesse dans leur Le point de départ privilégié de
Substance Mort
exploration des tréfonds cette enquête est là encore le gang Suivre la piste de la drogue mènera les
de l’âme humaine. Les PJ des Zombies. Mais des PJ conscien- PJ à rencontrer les Suivants de Fenris.
seront cette fois hors de Un fil qui va permettre de dérouler
cieux trouveront aussi des pistes
leur juridiction et devront
menant vers cette extension depuis ensuite tout une bobine d’horreurs
opérer aux marges de
la loi. Au final, ils auront le cas Denis Clarks ou encore les diverses…
encore un tableau un peu Youngbloods. Quant à la juridiction
plus précis de l’horreur qui des PJ dans le cadre de cette exten-
Le lien entre Zombies,
gravite autour de l’empire
sion, elle est complexe car, bien que Suivants de Fenris et
Greenberg.
les événements soient liés à leur en- Youngbloods
quête, ils sortent de leur périmètre. En plus du crack importé des caraïbes,
Cette démarche n’est pas innocente. les Zombies se fournissent en armes
Il s’agit d’amener les PJ à progressive- de guerre et en Crystal Meth auprès
ment faire de cette enquête une af- des suprématistes blancs de l’Église
Fiche technique faire personnelle au point de franchir des Suivants de Fenris. Le gang créole
TYPE • Enquête
la ligne rouge du cadre légal dans le- paye en gros sacs de cash et, plus ex-
PJ • Niveau 3-4
MJ • Expérimenté quel ils sont théoriquement contenus. ceptionnellement, leur livre de jeunes
Joueurs • Sérieux Même si l’action se passe principale- immigrés clandestins en provenance
ACTION  ment au Texas, il n’est quand même de Haïti. Les Suivants produisent cette
AMBIANCE  pas question pour les PJ de se muer drogue synthétique dans un labora-
INTERACTION  en cowboys justiciers. La meilleure toire dissimulé sous leur ranch fortifié
INVESTIGATION  option pour eux consiste à travail- au Texas, au nord de Laredo… Compte
ler avec la DEA, dont les agents sont tenu de la protection dont bénéficient

102
les Zombies, la DEA et l’ATF disposent Une fouille méthodique du bar per-
de très peu d’éléments sur eux. Seul met de trouver un petit arsenal et une
le travail acharné de Gehbauer et des réserve de Crytal Meth. Celle-ci leur
PJ permet de faire éclater les agisse- avait été donnée par les Suivants de
ments criminels de ces derniers au Fenris en guise de paiement. Compte
grand jour. tenu des éléments découverts dans
Robert Allred, fondateur et prophète son bar, il ne devrait pas être trop dif-
autoproclamé de l’Église des Suivants ficile de convaincre Big Bob, le patron,
de Fenris, est à l’origine de cette vaste qu’il est dans son intérêt de coopérer
sans réserve. Il peut aussi décrire un
opération de production et de distri-
individu qui rendait régulièrement
bution de cette drogue à la significa-
visite aux Youngbloods. Il s’agit de
tion hautement symbolique pour lui,
Devon White, homme de confiance
car autrefois régulièrement consom-
de Robert Allred et grand prêtre des
mée par le Furher et ses Waffen SS
Suivants de Fenris… La chance veut
sous le nom de pervitine. Pour cor-
que Devon soit fiché pour divers dé-
ser son Crystal Meth, il a eu l’idée d’y
lits, dont des attentats à la pudeur et
ajouter une micro dose de sang du
des attouchements sur mineurs. Sa
géant du givre, obtenu auprès de
dernière adresse est un ranch fortifié
Greenberg. Cet additif monstrueux
dans la région de Laredo au Texas.
renforce l’effet addictif de la drogue
et cause à terme lésions cérébrales et
psychoses chez ses consommateurs. Le meurtre de l’agent
La consommation de cette substance Beauregard
a récemment attiré l’attention de L’agent Beauregard, agent de la lutte
l’agent Beauregard de la DEA à San anti-drogue, a été enlevé, tué, découpé
Antonio. Celle-ci car elle a été retrou- et en partie dévoré. Reprendre son en-
vée dans le sang de quelques junkies quête et remonter sa trace permettra
après des incidents violents. Une de mettre à jour tout une branche de
éventuelle analyse du Crystal Meth ré- l’activité des Suivants de Fenris.
vélerait des similitudes avec le poison
destructeur retrouvé dans le sang des Trafic
Youngbloods. Loin de la Big Easy, les suivants de
l’Église de Fenris ont récemment atti-
Descente au True Blood ré l’attention de William Beauregard,
Depuis deux ans déjà, la bande de un agent du bureau de la DEA à
bikers convoie régulièrement de la San Antonio au Texas. Celui-ci s’est
drogue et des armes entre le ranch progressivement constitué un dos-
des Suivants de Fenris et les Zombies à sier à charge sur les fidèles d’Allred.
la Nouvelle Orléans. Si les PJ cherchent Dernièrement, il a recueilli le témoi-
à remonter la piste du Crystal Meth gnage de Raoul Garcia, un migrant
à partir des Youngbloods, il leur fau- qui prétendait avoir été séquestré
dra fouiller dans leurs affaires. Ils dé- dans leur ranch. Celui-ci s’est échappé
couvriront grâce à quelques photo- en se glissant sous une camionnette
graphies sur le compte Facebook de chargée de drogue et d’armes. C’est le
Diego et un abonnement à sa page shérif d’un comté voisin qui l’a arrêté
qu’un bar au nom évocateur, le « True alors qu’il errait à bout de force au mi-
Blood », situé sur la route à mi-chemin lieu de nulle part puis remis entre les
entre Lafayette et la frontière texane mains de la DEA à San Antonio. Les
semblait leur servir de « QG ». recherches de Beauregard l’ont mené

103
jusqu’à l’Agent Denis Clarks, dont le FX350 d’un certain Travis Garth, gara-
nom apparaît dans le dossier de la giste à Laredo.
DEA sur l’Église. Si les PJ se rendent au « Garthrage &
Prendre contact avec Clarks pour dis- sons », ils n’y trouvent aucune trace
cuter du dossier aura été une erreur du 4x4, mais l’établissement est ou-
fatale. Celui-ci a aussitôt averti Allred vert. Ils sont accueillis par Stacy, une
des avancées de Beauregard et de femme d’un âge certain au corps dé-
l’existence de son témoin. Les PJ pour- formé par l’obésité. Il s’agit de l’épouse
ront trouver des échanges récents de Garth. Le contraste entre les photos
par e-mail entre Clarks et Beauregard sur les murs qui témoignent d’un pas-
s’ils ont accès à l’ordinateur de l’un sé glorieux de garage ou l’on customi-
ou l’autre à un stade quelconque de sait magnifiquement voitures et mo-
leur enquête. S’il est encore en vie au tos dans les années 90 et le présent où
moment où les PJ s’intéressent à cet s’entassent carcasses et pièces de vé-
échange, Clarks prétendra ne pas se hicules divers est frappant. En entrant
souvenir de ces e-mails puis en mini- dans le bureau où s’empilent quantité
misera l’importance. À défaut, Trevor de papiers, les PJ comprennent que
Barclay, superviseur de Beauregard, Travis est peut-être propriétaire du
contactera le bureau des PJ suite à la 4x4 mais qu’il ne peut pas en avoir
disparition de Beauregard et parta- été le conducteur. Dans un coin de la
gera avec eux toute information sus- pièce, Garth n’est plus qu’un légume
ceptible de vous aider à les lancer sur au look clochardisé affalé dans un fau-
cette piste. Effectivement, la riposte teuil roulant rudimentaire, la salive dé-
des Suivants de Fenris ne s’est pas faite goulinant du coin de sa bouche. Les PJ
attendre. apprennent de la bouche de Stacy que
« des macaques de mexicains » sont
La piste du 4x4 responsables de l’état dans lequel se
Tout d’abord, l’agent Beauregard est trouve son mari. Leur compassion
kidnappé alors qu’il sort d’un 7-Eleven pour les Garth devrait être limitée par
où il a l’habitude de faire ses courses. les croix gammées et autres symboles
La caméra de surveillance du magasin suprématistes qui traînent dans une
montre trois hommes masqués et vê- vitrine aux côtés de coupes locales de
tus de noir s’emparer de l’agent avant football poussiéreuses et de portraits
de le traîner de force vers un véhicule de famille.
à la limite du champ. En améliorant les
Les portraits indiquent que les Garth
images vidéo au maximum, on peut
ont deux fils. Le premier, Mitch, arrive
lire le numéro de la plaque d’imma-
triculation à deux chiffres près. Par au moment où les PJ demandent sans
chance, seul un 4x4 noir de type pick- doute à Stacy où se trouvent ses deux
up et de marque Ford modèle FX-350 garçons. Celui-ci ne s’embarrasse pas
au Texas correspond à la centaine de de cordialité, leur demande s’ils ont
combinaisons de plaques minéralo- un mandat et leur indique la sortie
giques possibles et à un propriétaire sans attendre une réponse. Son frère ?
dont le profil est susceptible d’attirer Aucune idée d’où il est. La voiture ?
l’intérêt des PJ. Vous pouvez éven- Aucune idée non plus. «  Dégagez
tuellement faire durer le plaisir en maintenant ».
ajoutant un ou deux autres véhicules Si les PJ se renseignent sur les Garth
dans la région dont les propriétaires auprès de la police de Laredo, ils ob-
paraissent suspects. Quoi qu’il en soit, tiennent sans surprise la confirma-
les PJ finissent par s’intéresser au Ford tion de leurs liens avec la mouvance

104
Les suivants de Fenris

suprématiste blanche. Le père cassait garnie d’armes à feu. En particulier, un


du latino avant qu’un règlement de fusil de sniper dont l’empreinte balis-
compte ne le cloue dans un fauteuil tique correspond à celle de balles ex-
roulant. Les deux fils ne valent guère traites du corps de certaines victimes
mieux. Tous deux sont membre de retrouvées dans la fosse commune
l’Église des Suivants de Fenris. Tous avec Giacomo Fumasoli (voir le para-
sont impliqués dans diverses affaires graphe « A New Hope »).
de violences. Mitch a aussi fait deux
ans de prison pour recel de voi- All Flesh must be eaten
tures et de pièces détachées volées. Jeb, le fils cadet, est quant à lui, em-
Le gang de la Movida et le nom de ployé dans un abattoir de la Texas
Gustavo Frutos sont mentionnés à Scalpers. Si les PJ se rendent à sa ren-
quelques reprises dans son dossier. contre sur place, le fils Garth tente
Manifestement, il travaillait ou tra- immédiatement de s’enfuir vers son
vaille encore régulièrement avec eux. 4x4 tandis que deux de ses collègues
Si les PJ parviennent à obtenir que le sympathisants des suivants retardent
garage soit perquisitionné, ils y trou- les PJ en les agressant à coup de ha-
veront quelques pièces détachées choirs. Jeb a un pistolet sur lui et n’hé-
dont les factures correspondantes sitera pas à s’en servir. Si l’opportuni-
font défaut ainsi qu’une armoire té se présente, mettez en scène une

105
course poursuite à pied au milieu des ses liens avec l’Église des Suivants de
carcasses d’animaux et des flaques de Fenris et la Texas Scalpers, ainsi que
sang glissantes, puis en voiture dans la sa joint-venture avec la Grind Meat.
banlieue industrielle de Laredo. Une perquisition au siège de la Big
Si les PJ mettent la main sur Jeb vivant, Burger ne donnera pas de résultats.
celui-ci ne parlera pas. En revanche, En revanche, un audit très poussé
sa voiture parlera pour lui. Quelques donc très long de ses comptes finira
cheveux et gouttes de sang humain par révéler une opération de blanchi-
du même groupe que Beauregard ment d’argent très élaborée à force
(qu’une analyse ADN peut confirmer) de ventes et prestations fictives ainsi
prélevés sur la banquette arrière in- que de factures gonflées entre la Big
diquent que celui-ci s’est trouvé dans Burger, ses clients et la Texas Scalpers.
cette voiture aux alentours de la date Enfin, Il existe une probabilité de trou-
de son enlèvement. Mais pas que… ver des traces de viande humaine
En tout, des traces de sang, de chair en procédant à des prélèvements
et de cheveux d’ancienneté variable d’échantillons à l’échelle de la chaîne
et appartenant une trentaine de vic- de restaurant, mais une telle tâche
times différentes peuvent être rele- serait titanesque. De plus, les avocats
vés sur le bac arrière et le châssis du de la chaîne de restaurant menacent
véhicule, en dépit de son entretien d’engager des poursuites à hauteur
régulier. Quelques-uns de ces prélè- de plusieurs dizaines de millions de
vements pourront être croisés avec dollars en cas d’atteinte à l’image
succès avec les dernières victimes des de la Big Burger. Idem si les PJ ont la
suivants exhumés de la fosse com- mauvaise idée de vouloir faire savoir
mune, dont Giacomo Fumasoli. Si les publiquement que des restes humains
PJ ont la présence d’esprit de passer destinés à la Big Burger ont été retrou-
l’abattoir au peigne fin, ils retrouve- vés dans un des abattoirs de la Texas
ront d’abord quelques-uns de ses ef- Scalpers. Celui-ci sera toutefois fermé
fets personnels dans un incinérateur et audité par les autorités sanitaires
défectueux. Puis viendra le moment et le FBI. Quoi qu’il en soit, si ce n’est
d’horreur lorsqu’ils découvriront une pas déjà le cas, cet épisode attire l’at-
bonne partie du cadavre de l’agent tention d’Allred sur les PJ. Personne
de la DEA au milieu de carcasses ani- ne s’en prend à son petit empire
males. Celui-ci a été écorché vif et son impunément.
cadavre mutilé a été mêlé au reste de
la production dans un bac destiné à Sur la piste de Raoul
être haché puis conditionné pour être
envoyé à la chaîne de restauration ra- Garcia
pide Big Burger Co. Un examen plus Raoul Garcia était le témoin principal
poussé du corps révèle un fait encore de l’agent Beauregard. Lui aussi a été
plus troublant. Des morceaux « de assassiné, par un gang cette fois, sur
choix » ont été prélevés sur le corps ordre des Suivants de Fenris, évidem-
par un professionnel de la boucherie. ment, pour faire notamment porter le
Les PJ pourront découvrir plus tard chapeau aux Siete Viejo, une organisa-
que Devon White a conservé pour sa tion rivale.
consommation personnelle les mus-
cles et organes de l’agent Beauregard Witness
qu’il trouvait les plus délicieux. Quant à Raoul Garcia, le témoin, il est
Si les PJ décident de suivre la piste la victime collatérale d’une étrange fu-
de la Big Burger Co, ils découvrent sillade survenue au Mama Shelter, un

106
refuge pour migrants de Laredo dans de gagner la confiance des témoins.
lequel Beauregard l’avait placé sous Quelques-uns lui ont justement confié
le nom d’emprunt de Javier Lopez. En avoir reconnu les tatouages caracté-
début de soirée, un groupe de sept ristiques des membres du gang latino
hommes masqués pénètre dans la la Movida sous l’accoutrement des
résidence et abat la concierge avant agresseurs. Les PJ devraient assez fa-
de fermer les accès. Puis ses hommes cilement se douter que les tatouages
se dispersent et fouillent le bâtiment, sont un indice plus fiable que les vê-
pièce par pièce. Dans le doute mais tements qui pointent vers le gang de
aussi pour brouiller les pistes, ils abat- Siete Viejo. Ils devraient également
tent alors cinq hommes correspon- avoir compris qu’à l’exception de la
dant peu ou prou au signalement de concierge, les victimes correspon-
Garcia. Le massacre dure près de dix daient toutes au même profil (même
minutes. La panique est générale. Les tranche d’âge, même apparence
migrants se jettent par les fenêtres que Garcia). Au besoin, des témoins
avant de se faire tirer dans le dos. Le peuvent leur révéler que les tueurs
commando s’éclipse dès que la pre- leur ont également brandi une photo
mière voiture de police arrive. L’un
de Garcia en demandant dans quelle
d’entre eux se défoule sur celle-ci au
chambre le trouver. À ce stade, les PJ
fusil d’assaut en mode automatique
ont compris que seul le témoin de
pendant que les autres disparaissent,
Beauregard était vraiment visé. Reste
laissant derrière eux un bain de sang.
à le démontrer.
L’affaire ne fait pas autant de bruit
qu’elle le devrait. Les victimes sont des Le gang de la Movida et
migrants anonymes. Les médias ont
tôt fait de classer l’affaire dans la ca- Gustavo Frutos
tégorie « énième règlement de compte Finalement, une description assez
sanglant entre gang rivaux ». précise d’un tatouage sur une épaule
Naturellement, la thèse du règlement permet d’identifier un des membres de
de compte ne tient pas. Aucun migrant la Movida impliqué dans la tuerie. Une
assassiné n’a le profil d’un membre photo disponible sur la base de don-
de gang et ce refuge n’a jamais été nées de la police permettra d’identifier
impliqué dans des actes de violence. Gustavo Frutos. Celui-ci est un lieute-
La plupart des témoins disent que les nant du gang de la Movida au casier
assassins portaient les couleurs carac- lourdement chargé. Étonnamment,
téristiques du gang des Siete Viejo. son dossier mentionne peu d’implica-
Malheureusement, les arrestations qui tions dans des assassinats ou des fu-
suivent parmi les membres du gang sillades. C’est plutôt un spécialiste du
présents dans le quartier ne donnent trafic de voiture et de pièces détachées
aucun résultat. Si les PJ ont déjà ren- volées. Le nom de Frutos est associé à
contré les Hoppies, les membres celui d’un certain Mitch Garth dans plu-
du ranch « A New Hope », une ferme sieurs affaires. L’élimination de Garcia
néo-hippie du sud du Texas, ils recon- est bien entendu le fruit d’un contrat
naîtront l’une d’entre eux, Anna, qui dont les modalités d’exécution ont été
porte assistance aux migrants. confiées à Frutos et Garth sur ordre de
Si les PJ ne se sont pas encore inté- Devon White. Celui-ci a remis un beau
ressés au cas de Fumasoli, Anna les sac de billets pour éliminer le témoin
approchera spontanément pour leur gênant. Les PJ peuvent mettre la main
en parler et leur demandera de les sur l’argent s’ils mettent le domicile de
aider. En retour, elle leur permettra Frutos sens-dessus-dessous.

107
Lobo et ses hommes

Entretien avec Lobo D’impressionnantes quantités de


détritus et d’éclaboussures de sang
Quelle que soit l’idée folle qu’ils ont
recouvrent le sol. Un interrogatoire
en tête, les PJ les plus déterminés
s’ensuit, tandis que les hommes de
pourraient être tentés d’obtenir une
Lobo tenant en laisse des pitbulls
entrevue avec un des leaders locaux
surexcités cernent et menacent le
du Siete Viejo. Cette entrevue leur sera
PJ.
refusée jusqu’à ce que le gang (donc
vous) juge que le moment est venu. • Version soft : Un ou plusieurs PJ
Par exemple, faites lambiner les PJ sont invités à monter à bord d’une
jusqu’à ce que l’un d’entre eux se re- voiture et cagoulés avant d’être
trouve isolé. À vous de voir, selon les conduits dans une maison aban-
circonstances, quelle mise en scène donnée aux murs couverts de
vous paraît être la plus efficace. graffitis.
• Version hard : un kidnapping pur Quel que soit le mode d’introduction
et simple dont le PJ ignore s’il en auprès de Lobo, le chef local au visage
réchappera vivant. Suite à un sé- tatoué du très redoutable gang la-
jour ligoté et cagoulé dans le coffre tino, il vaudra mieux que les PJ aient
d’une voiture, celui-ci est ligoté quelque chose de convaincant à dire.
sur une chaise dans le séjour dé- Notez qu’il se peut aussi que le Siete
labré d’une maison abandonnée. Viejo s’intéresse de lui-même aux PJ et

108
cherche à en savoir plus sur eux. Cela le long de la frontière avec le Mexique.
commencera par des filatures. Puis le Pour plus d’efficacité, ils ont même
temps du kidnapping viendra si Lobo clandestinement disposé des sen-
a des questions ou un deal à proposer seurs sismiques dans les zones qu’ils
aux PJ. ont l’habitude de surveiller. Ces ap-
pareils normalement utilisés dans
Le gang des Siete Viejo l’industrie pétrolière sont si sophisti-
Affiliés aux Zetas, les Siete Viejo sont qués qu’ils sont capables de faire la
le gang latino le plus puissant de la différence entre un humain, un vé-
région. Meurtres, extorsions, kidnap- hicule et un animal. Aujourd’hui, Les
ping, trafic de véhicule, de drogue, Suivants se félicitent du mur qui doit
d’armes… Leur palmarès est aussi être construit par l’administration
sinistre qu’impressionnant. Bien en- Trump. Officiellement, l’US Border
tendu, ils ne sont pas les seuls dans la
Patrol (USBP) apprécie l’assistance de
région, et ils comptent de nombreux
ces volontaires qui se contentent de
ennemis. C’est la raison pour laquelle
patrouiller et de les informer s’ils ob-
ils ont le plus grand mal à identifier
servent une activité anormale. Entre
leurs agresseurs. Ils ont longtemps
blâmé et attaqué les gangs adverses l’immigration clandestine et le trafic
de la région (Movida, Barrio el Trece, de drogue et d’armes, les autorités
la Ladrillera…) mais ont fini par se sont dépassées malgré leur budget
rendre compte qu’aucun d’entre eux record et leurs équipements dernier
n’était impliqué dans ces attaques. cri. L’un des agents de l’USBP, Buck
Plus récemment, un de leurs infor- Stanford, est un Suivant de Fenris. Il
mateurs au sein de l’USBP a remar- transmet à ces derniers de précieuses
qué que les sites des attaques étaient informations sur les points de pas-
souvent fréquentés par une milice de sage privilégiés par les migrants et
gringos volontaires bien équipés et les horaires de patrouille des agents
franchement antipathiques. Les Siete de l’USBP. Naturellement, les suivants
Viejos soupçonnent désormais les ne se contentent pas d’observer et
Suivants de Fenris. De là à prendre dénoncer. Ils chassent deux sortes de
les armes contre ces derniers, il n’y a gibier.
qu’un pas qu’ils franchiront volontiers
D’une part, ils se lancent régulière-
si quelqu’un achève de les convaincre
ment à la poursuite de migrants à la
de la culpabilité du groupe de supré-
frontière mexicaine pour satisfaire
matistes blancs.
leurs pulsions haineuses et meur-
trières. La plupart sont abattus au
Les Sentinelles de la terme d’une partie de chasse sadique
haine et sanguinaire. Quelques-uns sont sé-
Les Suivants de Fenris ont fait de la questrés pour servir de main d’œuvre
frontière leur territoire. À la fois pour ou de cobayes dans le laboratoire de
leur business de trafic mais également Crystal Meth sous leur ranch. Enfin,
pour satisfaire leurs plus bas instincts les enfants d’illégaux séquestrés sont
avec de véritables chasses au migrant. parfois réunis aux jeunes haïtiens
récupérés auprès des Zombies. Ces
Running man malheureux sont destinés à alimenter
Il y a une dizaine d’années, les le réseau de prostitution pédophile
Suivants de Fenris ont mis en place de Robert Allred. Les moins chanceux
une équipe dans le but de patrouiller finissent au Cajun Club.

109
Le cartel des Suivants de médicale, logistique et juridique aux
immigrés clandestins qui ont passé
Fenris la frontière. Le ranch est notamment
D’autre part, les Suivants n’oublient équipé d’un mini-hôpital au complet
pas qu’ils ont un trafic de drogue à qui pourrait éventuellement s’avérer
gérer et que celui-ci ne saurait tolérer utile aux PJ. Au-delà d’un accueil et
la concurrence. Il s’agit donc pour eux d’un soutien matériel, les Hoppies
d’intercepter les convois de drogue du cherchent essentiellement à démon-
principal gang de la région de Laredo, trer les abus et violences dont les illé-
les Siete Viejo, soit en dépouillant les gaux sont parfois victimes de la part
migrants contraint par les Narcos de des agents de l’USBP et, plus souvent,
leur servir de mules, soit en s’en pre- de la part des activistes anti-immigra-
nant directement aux Narcos. Les em- tion de la région. Depuis quelques
buscades tendues au gang latino sont mois, des migrants recueillis par
particulièrement violentes et il n’est les Hoppies racontent d’effrayantes
pas rare que les Suivants comptent histoires au sujet d’exactions com-
des blessés dans leurs rangs. La plu- mises par certains de ces activistes.
part du temps, ils parviennent à Beaucoup de fables fantastiques sont
abattre quelques trafiquants et les d’ordinaire colportées par les mi-
faire fuir. Quand tout se passe pour le grants, mais cette histoire tranche par
mieux, ils récupèrent en prime un pré- son réalisme cru.
cieux butin sur des cadavres fumants. Au cas où il se blesserait ou se per-
Lors de ces opérations, les Suivants drait, chaque Hoppie qui part à la
sont très lourdement armés et très rencontre d’illégaux à la frontière est
bien équipés. Leur formation au ranch équipé d’une balise Satellite GPS. En
et leur haine des latinos les rendent particulier, la balise est équipée d’un
particulièrement efficaces. bouton SOS qui transmet sa position
GPS toutes les 5 minutes par e-mail
A New Hope via un réseau satellite en cas de dan-
Giacomo Fumasoli est un idéaliste un ger de mort. Cette fonction n’avait
peu illuminé d’origine newyorkaise. Il jamais servi jusqu’à il y a trois jours.
y a un peu plus d’un an maintenant, Giacomo a été surpris au milieu de la
il a rejoint une ferme expérimen- nuit en train de distribuer des couver-
tale et auto-suffisante appelée « A tures et de l’eau à un groupe de onze
New Hope » dans les plaines à l’est migrants qui venaient de passer la
de Laredo, Texas. Le fondateur de la frontière, chassés par une patrouille
ferme, Aymeric Blain, est un français des Suivants de Fenris. Les Suivants
d’une soixantaine d’années qui a ha- les ont relâchés un par un pour mieux
bité à San Francisco la majeure partie les pourchasser avant de les abattre
de sa vie. Il a financé sa petite utopie comme du gibier ou les écraser avec
désertique en vendant sa société in- leurs lourds 4x4. Trois d’entre eux ne
formatique à un géant du web. Si les PJ serviront pas à les amuser. Au lieu de
ont l’occasion de se rendre à la ferme cela, ils seront contraints de creuser
des « Hoppies », ils découvrent un lieu une fosse commune avant d’être froi-
insolite et coloré plein de doux illumi- dement exécutés et enterrés avec les
nés post-hippies et majoritairement autres.
vegan. La fosse se trouve à proximité de la
Quand ils ne s’occupent pas de leur dernière position envoyée par la ba-
ferme, les Hoppies, comme ils aiment lise GPS que Jacko avait dissimulé sur
à s’appeler, fournissent une assistance lui. Le signal s’est perdu dès lors que

110
Giacomo a été enterré. Mais en procé- le dialogue entre communautés. Il
dant à des fouilles près des dernières n’a que brièvement fréquenté les
coordonnées GPS reçues, les membres Suivants, mais il a une connaissance
de l’association aidés par l’USBP et pointue des différents groupuscules
éventuellement des PJ retrouvent d’extrême-droite nord-américains.
bientôt les dépouilles martyrisées des Pour peu que les PJ trouvent le moyen
migrants et de Giacomo. de le mettre en confiance, il leur parle
d’un certain Jason Barnett. Jason était
Ozark à l’époque un important cadre des
Suivants, placé directement sous l’au-
Et si les PJ veulent infiltrer la galaxie torité de Devon White. Son expérience
suprémaciste pour obtenir des infor- dans le secteur de la construction lui
mations de l’intérieur ? Cette partie avait valu d’être impliqué dans la for-
couvre cette hypothèse et pourrait tification du ranch des Suivants. Tout
emmener les investigateurs jusqu’en allait « pour le mieux » jusqu’à ce que
Arkansas pour trouver un certain Jason Jason quitte subitement l’église en
Barnett, ancien bras droit de Devon traitant les Suivants de traîtres dégé-
White, aujourd’hui en rupture avec les nérés et de criminels.
Suivants.
Elohim City, Arkansas
Infiltrer les
La dernière fois que Carpenter a eu
suprémacistes ? de ses nouvelles, Jason était parti dans
Il est possible que l’un de vos joueurs les monts Ozark en Arkansas. Plus pré-
ait choisi d’incarner un personnage à cisément, il s’était réfugié à Elohim
l’idéologie suffisamment conserva- City, l’étrange ferme d’une secte di-
trice pour permettre d’engager un rigée par John Millar, un gourou su-
dialogue avec des suprématiste afin prématiste (un de plus…). N’hésitez
de collecter des informations au sujet pas à vous renseigner plus en détail
des Suivants et de leur ranch. Même sur la région des Ozark et cette secte
si aucun des PJ ne partage de telles religieuse qui prône la supériorité de
idées, peut-être que le profil de l’un l’homme blanc. Si les PJ se rendent à
d’entre eux pourrait permettre de le la rencontre de Millar à Elohim City,
laisser penser. Une tactique impro- l’accueil sera courtois, mais seuls les PJ
bable (mais pas impossible) consis- « blancs » et chrétiens seront autorisés
terait alors à approcher d’anciens à entrer. Millar sera plus coopératif si
membres des Suivants de Fenris. Une les PJ dissimulent leur identité d’agent
enquête d’entourage au sein des sym- fédéraux en se faisant passer pour des
pathisants suprématistes de la région journalistes ou des sympathisants.
permettra de remonter la trace d’ex En fonction de la tournure de la ren-
membres des Suivants de Fenris. Il contre, soit le gourou, soit Jim Ellison,
s’avère rapidement que la quasi-to- un proche de ce dernier, aiguillera
talité d’entre eux sont soit morts les PJ vers la ferme de Jason Barnett.
violemment (fusillade ou overdose Si les PJ se renseignent sur Ellison ou
de drogue), soit partis sans laisser conversent assez longtemps avec lui,
d’adresse. Parmi ces derniers, le plus ils apprendront qu’il s’agit du fonda-
facile à trouver habite Laredo. Ancien teur du CSA (The Covenant, the Sword
guitariste d’un groupe de Metal and the Arm of the Lord, en français, le
Skinhead appelé «  Heil 88 », Nigel pacte, l’épée et le bras du seigneur),
Carpenter est un suprématiste repen- une milice paramilitaire basée en
ti. Son association promeut désormais Arkansas et proche d’Elohim City.

111
Type de scène d’action Millar et Ellison avertiront les PJ qu’ils Cette démarche est périlleuse, mais
Assaut avec soutien prennent un risque mortel en allant elle offre aux PJ une rare opportunité
Cet assaut dépend déranger Barnett, mais libre à eux de de recueillir des informations capi-
vraiment du soutien disposer de leurs vies à leur guise. tales sur la propriété des Suivants de
dont bénéficient les PJ.
Contrairement à l’assaut Jason vit aujourd’hui retranché dans Fenris. Ajoutés à d’autres preuves, ces
sur la maison Kronsky une ferme isolée au cœur des Ozark. éléments pourraient même suffire à
où les PJ sont pris par Le bois qui cerne sa petite maison sans mettre les responsables politiques et
surprise dans le labyrinthe, eau courante ni électricité est bardée fédéraux locaux face à leurs respon-
cette fois, ils savent où sabilités afin obtenir qu’un assaut en
ils mettent les pieds. En
de pièges tous plus vicieux les uns
que les autres. Quant à sa garde-robe, règle soit lancé contre le ranch (voir
revanche, la place est vrai-
ment bien gardée. Donc celle-ci se compose exclusivement de le paragraphe « Assaut final » ci-des-
relisez bien les règles de treillis de camouflage et d’armes de sous). Pendant ce temps, Lobo et ses
l’assaut avec soutien p. 12 chasse aussi silencieuses que mor- Siete Viejo ne restent pas inactifs et
du préambule et insistez il se peut que ces derniers lancent
telles, dont une jolie collection d’arba-
dans vos descriptions sur
lètes de chasse. Jason est un milicien opportunément leur propre assaut
la nature collective de
l’intervention. survivaliste et loup solitaire tellement avant, après ou… pendant celui des
fasciste qu’il a quitté l’organisation autorités fédérales. À vous de décider
quand il a découvert qu’elle servait lequel de ces dénouements vous pa-
de façade à un trafic de stupéfiant. raît le plus fun.
Depuis, il adorerait voir tomber Devon Dans l’éventualité où les PJ n’exploi-
White et son organisation criminelle. teraient pas la piste des Ozark, il vous
Jason a effectivement participé à une est toujours possible de greffer ce
partie de la construction du ranch et paragraphe sur le synopsis « Diable
peut leur indiquer où trouver le labo- Rouge » proposé en complément de
ratoire de drogue et leur décrire cer- cette campagne moyennant quelques
tains dispositifs de sécurité. aménagements. Les PJ peuvent être
Reste aux PJ à trouver le moyen d’évi- amené à rencontrer Jason dans le
ter la confrontation et engager un cadre de la traque des Suivants de
dialogue avec Barnett. Décliner leurs Fenris dispersés à travers le pays suite
identités d’agent fédéraux serait une aux événements ci-dessous.
très mauvaise idée. Au mieux, Jason
coupera court à toute conversation. Assaut final
Au pire, il usera de son arsenal pour
Sur la base de ces événements, un fi-
tuer. Les PJ ont donc le choix entre
remporter un affrontement avec un nal en forme d’assaut sur le ranch des
homme déterminé sur son propre ter- Suivants de Fenris est l’option la plus
rain ou bien trouver un argument suf- probable (et la plus souhaitable). Les PJ
fisamment convaincant. Par exemple, peuvent procéder de plusieurs façons.
Jason accepterait de parler avec des Rien n’exclut que les options suivantes
hommes qui partageraient son idéo- finissent par se télescoper dans un
logie. Les PJ en savent assez sur les chaos indescriptible.
Suivants de Fenris pour se faire passer En fonction du timing et des évé-
pour d’anciens membres souhaitant nements de votre scénario, Horace
aussi la chute de Devon White. Dans Hendricks a pu se réfugier au ranch à
tous les cas, vous tenez là l’occasion de la suite des événements de l’Exten-
mettre en scène une partie de chasse sion « De la pourriture à la Pourriture ».
angoissante dont le ou les PJ impli- Si c’est le cas, vous tenez l’occasion de
qués seront le gibier. Barnett traquera mettre en scène un ultime face-à-face
méthodiquement ses proies et ne s’ar- entre ce dernier et les PJ au milieu d’un
rêtera que mort ou convaincu. champ de bataille sanglant.

112
Huitième Vision
Le temple
Cette vision survient pendant l’assaut à mesure où le PJ concerné se rap-
proche du temple des Suivants de Fenris. Pendant un cours instant, le PJ
est soudain pris de tremblements. Il grelote. Son corps réagit comme s’il
faisait un froid glacial et pourtant ce n’est pas le cas. Cette sensation se
reproduit plus ou moins intensément selon que le PJ s’approche ou non
du temple. Lorsque ce dernier est finalement en vue, le PJ voit les vitraux
de l’édifice se couvrir de givre. Une fois à l’intérieur, un sentiment de
terreur nauséeuse grandissant guide le PJ jusqu’à la trappe sous la table
ronde de l’autel. Cette fois-ci, ce n’est pas de froid que tremble le PJ. Un
jet de dés est nécessaire pour ne pas vomir. Un échec critique lui vaut un
évanouissement de quelques instants. En deçà, la pénombre masque un
enfer bien trop familier.
Contrecoup : Loin de se tasser, la vague de froid et le sentiment de nausée
du PJ gagnent subitement en ampleur. Celui-ci vomit ses tripes s’il échoue
à un test de CON difficulté 15. Sur un échec critique (marge d’échec de
10 points), le PJ finit par perdre connaissance et la scène perdure jusqu’à
ce que le temple ravagé menace de s’écrouler sur lui-même. Le PJ assiste
alors à un spectacle hallucinant de spectres tout droit sortis des enfers
virevoltant dans l’enceinte du temple. Les silhouettes évanescentes des
esprits maléfiques qui infestent le labyrinthe surgissent hors du labyrinthe
par la trappe et déclenchent une petite tempête de vent glacial qui fait
descendre la température à -50 degrés Celsius. À l’exception du PJ victime
de cette vision, quiconque se trouve dans le labyrinthe ou dans le temple
subit des dommages liés au froid jusqu’à ce que mort s’en suive s’ils ne
sort pas de là. Le mobilier et les vitraux sont soufflées par le vent à une
dangereuse vitesse. La scène prend progressivement fin à mesure que
les esprits se dissipent dès lors que le PJ quitte les lieux ou que le temple
s’effondre sur lui-même… Dans le reste du ranch, chacun peut entendre
le vacarme provoqué par la tempête et se rendre compte que la tempéra-
ture a baissé d’une dizaine de degrés.

Option 1 : assaut fédéral tournent mal. Au Texas, le gouverneur


et d’autres huiles de l’État et de la ré-
Lancer un assaut en règle contre le
gion s’opposeront à toute interven-
ranch avec le concours de la DEA. Si les
tion, quand bien même un agent de
PJ parviennent constituer un dossier à
charge suffisamment solide et à éta- la DEA a été tué de façon aussi atroce.
blir un lien convaincant entre l’assas- De plus, quels que soient leurs mérites
sinat de Beauregard et les Suivants de dans cette affaire, les PJ seraient tenus
Fenris, ils pourront compter sur l’aide à l’écart de l’assaut. À cela plusieurs
du bureau de la DEA à San Antonio. raisons : ils sont trop juniors, le Texas
Le superviseur Barclay et ses agents ne fait pas partie de leur juridiction
brûlent d’envie de venger leur col- et jamais une opération d’une telle
lègue. En bons texans, ils iront aussi envergure ne leur serait confiée. Au
loin que possible sans sortir du cadre mieux, ils seront cantonnés à un rôle
légal. Hélas, l’éventualité d’un tel as- d’observateurs. Cette perspective
saut est très peu probable compte est peu intéressante du point de vue
tenu de la certitude d’une confronta- ludique. Bref, faites au mieux pour
tion spectaculaire aux conséquences amener les PJ à envisager les autres
politiques désastreuses si les choses options.

113
Waco Style ? 
Les Suivants de Fenris ne sont pas qu’une bande de célibataires virils
et débiles. Ils sont cowboys, mécaniciens, armuriers, charpentiers et ils
comptent même une excellente biochimiste dans leurs rangs. Maintenant,
imaginez que nombre d’entre eux sont également pères de famille et que
le ranch abrite leurs épouses et enfants. Voilà une intéressante occasion
de compliquer la donne. Avant tout, c’est une raison de plus pour les auto-
rités fédérales de rechigner à prendre le ranch d’assaut. Personne ne veut
d’un nouveau Waco (en mai 2015, une fusillade éclate entre un rassem-
blement de bikers et les forces de l’ordre, laissant un bilan de neuf morts
et 18 hospitalisés). Les PJ en sont réduits soit à renoncer à l’assaut, soit à
s’associer aux Siete Viejo. Choix pour le moins cornélien : S’ils choisissent
d’opter pour l’assaut (tout devrait les y amener), les PJ devront gérer au
moins deux dilemmes. D’une part, comment s’assurer que les Siete Viejo
épargneront femmes et enfants ? Lobo n’est pas un monstre. Si le sujet est
abordé, il s’engagera volontiers à laisser la vie sauve aux enfants et aux
femmes qui ne porteront pas les armes. Reste qu’un assaut de nuit n’aide-
ra pas à prévenir erreurs de jugement et balles perdues. D’autre part, les
proches des Suivants de Fenris ne sont pas des enfants de cœurs. Ceux-ci
pensent comme leurs époux et pères et ont reçu un entraînement militaire
conséquent. Passe encore pour les épouses si elles prennent les armes,
mais que faire face à un enfant conditionné pour haïr les non-blancs et les
fédéraux lorsque celui-ci pointera une arme sur un des PJ ?

Option 2 : assaut aux du plan éventuellement développé par


les PJ, le gang s’avère vite incontrôlable
côtés de Siete Viejo et la violence reprend le dessus. Dès
Ils peuvent se servir des preuves col- lors qu’ils en ont fini avec les Suivants
lectées pour pousser les Siete Viejo de Fenris, le gang menace et torture
à attaquer le ranch des suivants puis les survivants jusqu’à que ceux-ci leur
compter les morts et fouiller les ruines disent où trouver les accès au labora-
fumantes du ranch. Cette tactique est toire. À moins d’un contretemps (dû ou
d’autant plus envisageable si les PJ ne non aux PJ), le gang s’empare de tout
disposent pas d’assez de preuves pour le cash et la drogue qu’il peut emporter
lancer un assaut en règle sur le ranch. ainsi que de la biochimiste des Suivants
L’inconvénient de cette option est que de Fenris s’ils la trouvent. Lobo laisse
Lobo cherchera à embarquer les PJ derrière lui les PJ sains et saufs. Que
avec lui dans l’attaque afin de les impli- ceux-ci ne voient aucune bonté d’âme
quer et de les garder sous la main dans derrière ce geste : Aux yeux de Lobo,
l’éventualité où ils tenteraient de le les PJ sont potentiellement plus utiles
doubler. Faute de mieux, les PJ peuvent vivants que morts… Il ne reste plus à
s’investir dans la planification d’un as- ces derniers qu’à espérer que leur che-
saut qui promet autrement d’être d’une min ne recroise jamais celui de l’ambi-
rarissime sauvagerie. À cet effet, le gang tieux lieutenant des Siete Viejo.
dispose d’un arsenal impressionnant :
gilets pare-balles, véhicules blindés, Option 3 : cocktail explosif
drones, fusils d’assaut, lunettes infra- Puisqu’un miracle est toujours pos-
rouges… En tout, une cinquantaine de sible, il se peut que les PJ, qui ont em-
membres du Siete Viejo profitent d’une barqué les Siete Viejo avec eux dans
nuit sans lune pour attaquer le ranch l’assaut du ranch, parviennent à échap-
par surprise. Quelle que soit la subtilité per à l’emprise de Lobo. Il leur reste à

114
attendre que l’assaut prenne fin pour un antre de la corruption similaire à
lancer une intervention avec leurs ho- celui des Kronsky. Les PJ pourront en
mologues de la DEA et du FBI local au déduire qu’il en existe donc plus d’un.
moment qu’ils jugent le plus approprié. Perspective effrayante…
Ce plan est le plus confortable de tous,
mais il est à peine plus probable que Le plan
la première option. Alternativement, L’armurerie
il est possible que les PJ envisagent
de faire d’une pierre deux coups en Le ranch est équipé d’une armure-
combinant les précédentes options rie sous haute protection (système
à leur avantage. À savoir informer la d’alarme, caméra, porte blindée). Une
DEA qu’ils vont attaquer le ranch avec vaste salle d’entraînement qui com-
les Siete Viejo afin que celle-ci soit pré- prend notamment une salle de tir
sente pour leur porter secours et coin- souterraine le jouxte. L’empreinte ba-
cer ou au moins faire fuir les Siete Viejo listique de certaines des armes corres-
une fois l’assaut terminé. Audacieux pondent à des affaires criminelles, es-
mais très risqué, car aussitôt que les sentiellement des fusillades mortelles
fédéraux débarqueront, Lobo et ses avec le gang des Siete Viejo, mais éga-
hommes comprendront que les PJ lement avec l’affaire de la fosse com-
les ont trahis. Il faudra alors tenir bon mune dans laquelle Giacomo Fumasoli
jusqu’à ce que le gang soit contraint à a été retrouvé.
la fuite. Cette option vaudra aux PJ de Le temple
gagner un ennemi mortel.
À l’écart, un bâtiment de forme cir-
culaire au style néo-gothique du plus
La ferme des animaux mauvais goût fait office de temple.
La propriété qui abrite les Suivants de Celui-ci est orné d’une vaste porte gra-
Fenris et leur église est vaste. Il s’agit vée de motifs en forme de spirale et
d’un véritable ranch cerné de barbe- de nombreux vitraux aux scènes glori-
lés électriques équipés de systèmes fiant tantôt Hitler, tantôt le loup Fenris
d’alarme. À l’intérieur, plusieurs enclos de la mythologie nordique. Au centre
et granges retiennent des milliers de du temple, l’autel sur une estrade. Au
têtes de bétail destinées aux abattoirs centre de l’autel, une table ronde à la
de la Texas Scalpers. Une fouille du symbolique chevaleresque. Sous la
ranch mettra à jour le laboratoire de table, une trappe. Sous la trappe, un
Crystal Meth d’Allred, mais également boyau vertical équipé d’une échelle en

Et si mes PJ veulent la jouer James Bond ?


Et si vos joueurs envisagent une infiltration du ranch seuls et tentent de
jouer les héros de film ? Normalement, vue la tonalité de la campagne
jusque-là, l’évidence devrait s’imposer à eux. Ils n’ont aucune chance. Mais
avec les joueurs, sait-on jamais. Arrangez-vous alors pour les décourager
d’une telle initiative. Ne le faites pas directement de MJ à joueurs mais
assurez-vous d’avoir donné suffisamment d’informations sur le nombre des
Suivants au ranch, leur équipement, leur détermination. Si cela ne suffit
pas, exprimez qu’il s’agit d’une folie par la voix d’un PNJ de confiance,
même s’il n’est pas officiellement au courant de leur plan. Un coup de télé-
phone d’un ami qui commence par : « Je sais ce que vous vous apprêtez à
faire. Je vous connais bien. Écoutez au moins ce que j’ai à dire : c’est de la
folie pure, du suicide… »

115
acier mène à un labyrinthe similaire à Deux sympathisants des Suivants de
celui des Kronsky. C’est White qui su- Fenris se trouvent dans ses entrailles
pervise l’initiation des suivants et pré- depuis un moment. Leur rite de pas-
side aux cérémonies dans le temple sage n’est pas achevé. L’un ronge ce qui
en tant que grand prêtre. En dévo- ressemble à un mollet humain tandis
rant une phalange de l’index gauche que l’autre agresse les premiers ve-
d’Allred, White a acquis le pouvoir de nus avec la ferme intention de tuer ou
parler avec les esprits du mal. C’est d’être tué. Le cadavre d’un autre candi-
ainsi qu’il a acquis le savoir nécessaire dat à la conversion gît dans une cellule.
pour « invoquer » le labyrinthe de la
Il lui manque un mollet.
corruption.
Les PJ reconnaissent les runes pictes
Le labyrinthe sur les parois et sentent que les deux
Le labyrinthe, plus récent que celui des initiés ne sont pas les seuls résidents
Kronsky, adopte la forme d’une spirale. des lieux. Des esprits maléfiques

116
flottent également dans ces boyaux d’eux, voire entraperçoivent la silhouette
suintant le mal. Leur présence est de Brett au détour d’un boyau. Leurs
presque palpable. Parlez aux PJ de pires cauchemars commencent à
nausées jusqu’à l’envie de vomir, d’un prendre forme dans ce lieu maudit.
sentiment de retrouver dans ce lieu Mieux vaut pour eux qu’ils n’y traînent
maudit la même entité qui hantait le pas trop longtemps. Aux PJ de décider ce
labyrinthe des Kronsky, de l’impression qu’ils comptent faire de ce lieu impie. Ils
de pouvoir l’entendre leur murmurer disposent de tout le matériel nécessaire
quelque chose aux oreilles, de prendre pour le détruire, mais rien ne les y oblige.
conscience que leurs âmes seront tein- Le laboratoire
tées à jamais si par malheur ils finis-
Le laboratoire de Crystal Meth, quant
saient par comprendre ce noir langage. à lui, est dissimulé sous terre au beau
Pire encore, les PJ sentent bientôt la milieu des granges et du bétail dans un
présence familière des Kronsky autour bâtiment aux larges bacs remplis à ras

117
bord de bouses de vache. Une plate- cri. Les produits finis sont stockés dans
forme télécommandée par un système une pièce sécurisée par un code et
hydraulique dissimulé permet de faire des vitres en verre securit au fond de
coulisser un des bacs pour accéder au la salle. Le Docteur Elena Sidorenko, la
laboratoire. Un plateau élévateur équi- biochimiste des Suivants de Fenris, s’est
pé d’une télécommande et une échelle réfugiée dans le laboratoire et se cache
de service mènent tout droit à un sas précipitamment dans une cuve lorsque
équipé de combinaisons stériles. Celui- les PJ et leurs alliés investissent les
ci donne, au choix, sur les quatre ailes lieux. À vous de décider qui, des PJ ou
du laboratoire en forme de croix. de leurs alliés Siete Viejo ou policiers, la
Aile Sud découvrent en premier.
La première aile est constituée d’une Aile Ouest
chaîne de fabrication de Crystal Meth La deuxième aile sert au stockage. On
immaculée et aux équipements dernier y trouve diverses pièces détachées,

118
des outils et assez de matière première répondant aux initiales « VM ». Le pro-
pour produire plusieurs dizaines de duit des recherches était transféré via
kilos de drogue. Certains des produits une plate-forme d’échange clandestine
sont rangés sur des étagères dans une du Dark Web appelé « Worm Hole ».
petite salle réfrigérée sécurisée au bout En se renseignant, les PJ peuvent
de l’aile. Isolée sur une étagère, une apprendre que les serveurs de cette
poche estampillée « Hemobank Lab » plate-forme clandestine sont hébergés
contient une vingtaine de fioles de en Ukraine et que cette dernière est ad-
sang de géant à l’état pur, soit environ ministrée par un certain @BlackSpiral.
50 ml. Un lourd dossier imprimé compile les
Aile Nord résultats glaçants de ces recherches.
Une troisième aile consiste en un petit VM n’est autre que Vivianne Matheson,
laboratoire de recherche équipé d’un directrice de Pharma Search Ltd, mais
bureau avec lit de camp et salle d’eau. encore faudrait-il que les PJ fassent le
Celle-ci contient notamment deux lits rapprochement… et parviennent à dé-
équipés de sangles de fixation. Dans un montrer son implication. Pour plus de
réfrigérateur, les PJ trouvent des échan- détails, reportez-vous à la description
tillons numérotés. Ces mêmes numéros de la Pharma Search dans l’aide de jeu
sont affichés sur un tableau accroché consacrée à l’Empire Greenberg, p. 205.
au mur du laboratoire. À chaque numé- Aile Est
ro correspondent une date d’injection La quatrième aile, enfin, contient
et le nom d’un cobaye à consonance une enfilade de quatre cellules dans
hispanique ou haïtienne. Leur analyse lesquelles sont enfermés individuelle-
révèle qu’il s’agit d’une sorte de sang ment un clandestin d’origine haïtienne
synthétique dont les caractéristiques et trois d’origine mexicaine, dont une
sont plus ou moins proches de celles jeune femme. Hormis cette dernière,
du sang de géant. employée comme assistante forcée
En analysant le dispositif et en consul- de la biochimiste, tous ont servis de
tant les notes de la biochimiste du cobayes et sont en piteux état de san-
ranch, il devient vite évident qu’Allred té physique et/ou mentale. Les libérer
tentait de synthétiser le sang du géant sans précaution n’est pas une bonne
afin de le produire en masse (et de idée. La démence dont sont atteints
s’affranchir de son fournisseur). Fort deux des prisonniers les poussera à
heureusement, les résultats des tests attaquer sans discernement le premier
étaient encore éloignés des attentes venu. Au fond de la salle, une chambre
de leur commanditaire. Toutefois, le froide contient le corps inanimé d’un
descriptif méticuleusement détaillé cinquième détenu. Vu son état et les
des effets sur les migrants fait froid profondes marques à ses poignets et
dans le dos : overdoses, empoisonne- chevilles, il est assez clair qu’il n’est pas
ment du sang, hémorragies internes, mort en paix.
nécroses des organes vitaux, démence, À noter que des conduits partent du
symptômes similaires à la rage… Les système d’aération du laboratoire pour
cobayes ont vécu un véritable calvaire émerger des autres bacs de bouses
entre les mains du docteur Sidorenko. de vaches dans la grange qui le sur-
Sur le PC du labo, des échanges via la plombe. Il s’agit de masquer les odeurs
messagerie cryptée Telegram révèlent générées par les produits chimiques
que le docteur échangeait au sujet de produits dans le laboratoire en cas de
ses expérimentations sur l’addiction visite importune. Un de ces conduits
et la santé mentale avec une personne est juste assez grand pour permettre à

119
un homme menu (et surtout pas claus- douches et WC partagés peuvent ac-
trophobe) de s’y faufiler. C’est par cette cueillir une centaine de personnes.
issue que Raoul Garcia s’est échappé du Au dernier étage du bâtiment prin-
laboratoire avant de se cacher sous un cipal, cinq suites dont celles du doc-
van. teur Sidorenko, de Robert Allred et de
La ferme Devon White. La suite de ce dernier est
la plus luxueuse et tape-à-l’œil. Il faut
Enfin, le bâtiment principal de la
dire que White vit à plein temps au
ferme, aux murs de béton armé, est
ranch. Une fouille des lieux permet de
gigantesque. Deux grands salons, une
faire deux découvertes :
salle à manger et une vaste cuisine
équipée d’une chambre froide oc- Tout d’abord, un réfrigérateur. À l’inté-
cupent le rez-de-chaussée. Aux deux rieur, des petites bouteilles remplies de
premiers étages, cinq dortoirs et une sang et des pièces de viande emballées
vingtaine de chambres double avec avec précaution. Ces aliments suspects

120
s’avèrent être d’origine humaine. Un permettant de concevoir un laby-
test ADN confirmera que certains des rinthe de la corruption ainsi que les
morceaux proviennent du corps de diverses étapes permettant de per-
Beauregard. L’analyse d’autres mor- vertir l’âme d’un de ses hôtes.
ceaux et os indiqueront qu’ils ont été • Un dossier intitulé « Guerre contre
prélevés sur des enfants… l’invasion Islamique ». Celui-ci
Ensuite, une chambre forte dissimulée contient une liste de nom de ré-
derrière le mur rétractable du bar re- fugiés somaliens avec l’adresse
cèle les éléments suivants : de leurs logements à Garden City,
• Devon White en personne. Celui-ci Kansas. Un sympathisant des
se dissimule dans sa chambre forte Suivants a manifestement photoco-
dès qu’il constate que la fusillade pié un document officiel de la mai-
tourne en la défaveur de ses ouailles. rie qui leur a attribué les logements.
Débusqué, il utilise son pouvoir pour Un relevé d’empreintes sur le docu-
« attiser la haine » (voir son profil ment pourrait permettre d’identifier
Jenna Fulton, employée à la mairie
technique) des PJ les uns contre les
et épouse d’un membre d’une milice
autres et en profiter pour fuir.
suprématiste blanche locale appelée
• Environ quatre millions de dollars les « Crusaders ». Une liste d’armes de
en cash et plusieurs sacs de Crystal guerre est jointe au document. Y fi-
Meth dont la valeur dépasse le mil- gurent le lieu et la date de la livraison
lion de dollars. ainsi que le nom d’un certain Patrick
• Un livre dont l’examen établira Stein. Si les PJ se renseignent sur
que la couverture est faite de peau cette affaire, ils apprendront qu’un
humaine dont les tissus sont trop attentat visant les réfugiés somaliens
jeunes pour provenir d’un épiderme a été avorté suite à une enquête du
d’adulte. Son contenu est couvert de FBI et que Stein et ses complices ont
graffitis ésotériques, d’annotations été arrêté par la police en octobre
et de longs textes rédigées dans 2016 pour tentative d’acte de terro-
une langue incompréhensible. Les risme. Apparemment, il était prévu
PJ peuvent faire le rapprochement de faire exploser deux camionnettes
avec les symboles observés dans le remplies de nitrate d’ammonium de-
labyrinthe des Kronsky et celui du vant les logements des migrants peu
ranch. Un expert du genre pourrait après l’élection présidentielle. Cette
ajouter qu’il s’agit d’une langue des affaire étant malheureusement tout
esprits dont seules quelques bribes ce qu’il y a de plus vrai, n’hésitez pas
demeurent gravées dans d’anciens à vous documenter plus amplement
tumulus des landes d’Écosse. Reste sur le sujet via une recherche sur
à trouver l’expert en question. Si les Google et à proposer quelques cou-
PJ ont fait la connaissance de leurs pures de presse réelles à vos joueurs
voisines Christine et Olivia, cette si vous pensez que cela va fonction-
dernière pourrait les orienter vers ner à votre table de jeu.
Angélique, l’énigmatique proprié- • Une clef USB cryptée. Celle-ci
taire de la boutique d’antiquités contient plusieurs articles de presse
occultes dans le Vieux Carré. Il s’agit et divers documents. Une analyse
en fait du livre de rituels de White. (voire une simple lecture) démontre-
Celui-ci y a retranscrit l’essentiel de ra qu’il s’agit de fausses informations.
ses entretiens avec les esprits de la Les PJ pourront retrouver ces fausses
corruption avec lesquels il est entré informations sur la fachosphère
en contact. Il y décrit aussi les rituels américaine. Toutes proviennent

121
d’un même site web d’information Libre à vous de développer cette
appelé Alt-News. En analysant leurs piste si vos PJ souhaitent s’y engouf-
métadonnées, il est possible de re- frer. À défaut, l’argent de la drogue
trouver l’alias Twitter d’un des deux blanchi par la chaîne de fast food Big
principaux rédacteurs de fausses Burger constitue également un angle
infos. Identifier la personne qui se d’attaque possible. En attendant un
cache derrière l’ID « @spiraldancer » procès, à plus court terme, le risque
sera un véritable défi. Au mieux, les de saisie de ses actifs lui causerait un
PJ parviendront à tracer l’adresse grave préjudice. Allred deviendrait fou
IP jusqu’à la capitale d’Islande, de rage et imprudent si ses sources de
Reykjavik. financement venaient à être taries. En
• Un carnet crypté. Tout juste est-il fonction de la visibilité qu’un ou plu-
possible de déduire du document sieurs des PJ auraient acquise du fait
qu’il s’agit d’un livret de comptabi- de leurs actions contre le milliardaire
lité qui trace les flux de cash et de texan, celui-ci jette volontiers leurs
drogue. En annexe au carnet figure identités (et leurs adresses respec-
une liste non-cryptée des membres tives…) en pâture sur les forums de
de l’Église d’Allred. l’Alt-Right américaine. Les PJ se voient
vite accusés d’être acteurs d’un com-
plot ourdi par les libéraux contre les
Conclusion et patriotes blancs américains. Les me-
dénouement naces de mort ne tardent pas à fleu-
rir. L’éventuelle tentative de passage
Coincer Allred à l’acte d’un extrémiste de droite est
Au terme de cette affaire, il restera en- laissée à votre entière discrétion.
core à démontrer un lien entre Allred Cerise sur le gâteau, les découvertes
et ses activités illégales. Les avocats de faites sur le site de son ranch amènent
ce dernier ne manquent ni d’imagina- les autorités fédérales à investir les
tion ni de ressources lorsqu’il s’agit de deux autres propriétés des Suivants de
le blanchir. Le milliardaire texan n’hé- Fenris en Californie et au Nord Dakota.
sitera pas à parler de complot et de Des laboratoires de fabrication de stu-
preuves fabriquées de toutes pièces, y péfiants et des armes y sont trouvées
compris le laboratoire de Crystal Meth. en quantité. Les biens de l’église sont
Le démon texan ose tout. C’est à cela saisis et la quasi-totalité des membres
qu’on le reconnaît… Quoi qu’il arrive, de Fenris sont arrêtés. Certains sus-
les procédures légales contre un per- pects parmi les plus redoutables
sonnage aussi riche vont mettre des passent toutefois entre les mailles du
années à aboutir. En attendant, tant filet et disparaissent dans la nature. De
pis pour les revenus qu’il tirait de la quoi inquiéter les responsables de la
drogue, Allred se consacre désormais à débâcle de l’organisation d’Allred, au
sa nouvelle lubie : fédérer les groupus- premier plan desquels les PJ.
cules suprématistes blancs américains
et étrangers autour de l’islamophobie, Le cas Devon White
autant à travers son réseau média et Quant à Devon White, aucune chance
politique que par des actions clandes- pour qu’il passe au moindre aveu.
tines et violentes. D’une part, parce qu’il ne trahirait ja-
Ceci dit, l’ego démesuré, sa soif mais Allred, d’autre part, parce qu’il
d’argent et les haines obsessionnelles ne reste de lui qu’un illuminé mégalo-
d’Allred pourraient finir par le perdre mane. Si les PJ laissent les Siete Viejo
si les PJ persistent à le suivre de près. lui mettre la main dessus, ceux-ci

122
Robert Allred

l’emmènent avec eux en lui promettant pression. Son regard est figé sur l’am-
une lente agonie. Si les PJ remettent poule à sa verticale, un sourire obs-
White à la justice, Allred le rend respon- cène de satisfaction en guise d’ultime
sable de tout ce qu’il ne peut pas nier grimace. La dernière requête de White
et demande à le voir. White se suicide a été acceptée. Son âme a repu les es-
dans les jours qui suivent une étrange prits de la corruption qu’il vénérait tant.
entrevue pendant laquelle les deux
Les Suivants de Fenris ayant survécu
hommes se font face sans se dire un
à l’assaut se murent également dans
mot. Dans sa cellule, White s’ouvre les
veines avec les dents et se sert de son le silence. Hormis leurs activités cri-
sang pour rédiger un texte fait de sym- minelles, ils savent peu de choses, de
boles ésotériques. Son « testament » toutes façons. À vous de décider si l’un
prend la forme d’une spirale qui part d’entre eux se met à parler. Au mieux,
de l’ampoule au centre du plafond deux ou trois d’entre eux balanceront
pour descendre tout le long des murs Buck Stanford, leur informateur au sein
et finir au centre du sol où son corps de l’USBP, ainsi que la localisation de
est retrouvé agenouillé. Son dos et sa charniers où gisent les victimes de leurs
tête semblent avoir été pliés en arrière chasses aux clandestins en échange
dans un angle si improbable et avec d’une remise de peine. N’hésitez pas à
une telle force que deux vertèbres et vous servir de ces éléments si vous sou-
une cervicale se sont brisées sous la haitez lancer les PJ sur d’autres pistes.

123
Aucun être sain d'esprit ne pourrait témoigner du réveil
de forces primordiales incroyablement puissantes et maléfiques...

124
SCÉNARIO 6
DÉNOUEMENT :
« RÉVÉLATIONS »

125
« RÉVÉLATIONS »
Introduction : un Des PJ au centre du
court répit cosmos
Les quatre enquêtes devraient se En raison de leurs récentes activités, les
En quelques mots conclure sur des PJ surmenés et à bout PJ sont désormais au centre de l’affaire.
Les PJ profitent enfin d’un de force. Profitez de cette transition Et tout le monde souhaite s’entretenir
peu de calme à la fin pour leur offrir un peu de détente. avec eux. Gérez ces différents entre-
des enquêtes. Puis tout Cette période peut également être tiens selon ce qu’ont fait les PJ jusqu’à
s’emballe. La visite de celle des enterrements de ceux, col- présent et leurs centres d’intérêt.
services secrets déclenche
une avalanche d’entretiens
lègues ou amis, qu’ils ont perdus au
et de révélations avec les cours des événements récents. Laissez- Entretien avec l’USSS
acteurs les plus impor- les enfin déballer leurs cartons, faire Les agents de l’USSS (United States
tants de cette incroyable plus ample connaissance avec leurs Secret Service) qui avaient la respon-
affaire. Au final, l’évidence voisins lors d’un barbecue de quartier sabilité de l’exfiltration du sénateur
s’impose. Il faut dérober le
sarcophage retenant pri- ou à l’occasion de leur pendaison de Greenberg ont subi un sérieux revers
sonnier l’esprit du géant du crémaillère. Ils peuvent également s’of- lorsque celui-ci leur a « échappé » le
givre pour arrêter le rituel frir un moment de détente dans la baie jour de l’an. Ils cherchent désormais à
maléfique de Gauntley, de Barataria sur le bateau de plaisance se rattraper en fournissant au moins
ou plutôt de ce qui a pris des explications satisfaisantes à leur
de Barthelemy, le directeur du labora-
le contrôle du milliardaire.
L’assaut qui se prépare sur toire du FBI, ou profiter des festivités commanditaire direct, Joe Biden. Pour
la propriété va accoucher données à l’occasion du carnaval si le cela, ils ne peuvent négliger aucune
d’un final apocalyptique et calendrier correspond. piste. Et les PJ sont sur leur liste.
va changer la perception
Amenez-les également à faire un Les événements recommencent à se
du monde des PJ à jamais.
point sur l’ensemble des événements précipiter lorsque les personnages sont
passés afin de dégager certaines des abordés par des « hommes en noir », sépa-
pistes qui peuvent être exploitées par rément ou en groupe, à vous de choisir.
la suite dans les synopsis pour conti- Les agents leur présentent leur badge de
Fiche technique nuer l’aventure, p. 153. Ces nouvelles l’USSS et leur demandent de les suivre sur
TYPE • Enquête pistes vous permettront notamment un ton poli mais ferme. Ils les conduisent
PJ • Niveau 5 de brouiller le caractère assez linéaire au Hilton New Orleans Airport, situé au
MJ • Expérimenté 901 Airline Drive, afin de les interroger.
du dénouement. À ce stade du scé-
Joueurs • Sérieux
nario, la bataille entre les principaux Dans une des chambres de l’hôtel, une
ACTION 
protagonistes pour découvrir ce qu’il femme attend les PJ. Elle se présente
AMBIANCE 
INTERACTION  est advenu de Greenberg retombe comme étant l’agent superviseur Amber
INVESTIGATION  bientôt sur les PJ. Ceux-ci s’y trouvent Moore, de l’USSS. C’est elle qui conduit
donc de nouveau mêlés, bon gré mal l’interrogatoire. Sur test de d’INT diffi-
gré. Depuis le fameux réveillon, les PJ culté 5 faisant appel à leur mémoire,
ont forcément appris par les médias certains PJ peuvent reconnaître en elle
que Mme Greenberg a disparu en la femme qui s’était rendue chez les
emportant ses enfants et le corps du Greenberg le 30 décembre. Très vite, les
défunt sénateur vers une destination PJ comprennent que les agents de l’USSS
inconnue. Il est temps de résoudre ce veulent savoir quelle est leur place dans
mystère initial l’affaire Greenberg. Que faisaient-ils

126
Adam Greenberg Senior au Cajun Club

devant la résidence des Greenberg ? « l’accord d’extraction » entre le séna-


Qui les avait envoyés là ? Que font-ils à teur et les démocrates ? Sur ce point,
la Nouvelle-Orléans ? Comment se fait-il l’agent Moore tient les PJ pour les res-
qu’ils soient, comme par hasard, impli- ponsables involontaires de l’échec de
qués dans les récentes enquêtes qui ont la mission. Les éléments découverts
concerné l’Empire Greenberg ? durant leur filature ont pu être transmis
Si les PJ collaborent et la mettent en à des complices des Républicains et de
confiance, ils peuvent obtenir en retour Greenberg au sein du FBI.
la version des faits de l’USSS. L’agent L’agent Moore propose finalement aux
Moore parle aux PJ de l’accord qu’ils PJ de collaborer sur la suite de l’affaire.
avaient conclu avec les Greenberg et En effet, Mme Greenberg et ses enfants
de l’échec in extremis de l’opération à
ont disparu avec le corps du sénateur.
cause du décès du sénateur. Elle doute
Savoir où ils se trouvent permettrait
ouvertement qu’il s’agisse d’un suicide.
peut-être de comprendre ce qu’il s’est
Elle ne comprend pas plus que les PJ ce
passé. Elle demande aux PJ de l’ai-
qu’il s’est vraiment passé et émet l’hy-
der à les retrouver. Si les PJ acceptent
pothèse suivante : les Républicains, en
se servant notamment du FBI, auraient leur proposition, la collaboration des
supprimé le sénateur afin de l’empê- agents de l’USSS sera pleine et entière.
cher de passer à l’ennemi. Mais, en ce En revanche, s’ils refusent, l’agent Moore
cas, comment étaient-ils informés de n’hésite pas à leur faire comprendre

127
qu’en haut lieu, on ne tardera pas à cher- s’agit de Jeremiah Etimovitch, Flora
cher des responsables et que les PJ font Karcharias et Irina Akolanova, de la
de parfaits boucs émissaires car ils n’ont firme Dunsirn Legal, auxquels les PJ
personne pour les couvrir. Voilà qui por- ont sans doute eu le déplaisir d’être
terait un coup fatal à des carrières encore confrontés lors de leurs enquêtes
jeunes et fragiles. Sur ce, elle met fin à récentes. Les trois avocats leur an-
l’entrevue et libère les PJ. Quelle que soit noncent que M. Greenberg Senior sou-
l’issue de cet entretien, l’objectif princi- haiterait s’entretenir avec eux. Sur ce, ils
pal de l’agent Moore est atteint : faire ré- les invitent poliment à les suivre. Pour
agir Greenberg Sr, dont elle sait qu’il fait achever de convaincre les PJ réticents,
surveiller les PJ. ils ajoutent que M. Questor sera éga-
lement présent. Le groupe prend la di-
Entretien avec Greenberg Sr rection de l’héliport de la ville. De là, un
Greenberg Sr et ses alliés républicains hélicoptère les mène vers une gigan-
ont également essuyé un sérieux re- tesque propriété à proximité du fleuve
vers avec le suicide du sénateur et Mississipi, le Cajun Club. Une surprise
aimeraient savoir ce qu’il s’est passé. attend les PJ dans le vaste fumoir du
Notamment, ils s’inquiètent à l’idée des club privatisé pour l’occasion.
informations qui pourraient être tom- En plus de Questor, Terrence
bées entre les mains des Démocrates Dempsey, le directeur de département
par la faute du sénateur. Mais, sur- de Washington qui leur avait confié la
tout, Greenberg Sr nourrit de grands filature, est présent. Greenberg senior
espoirs pour son petit-fils Adrien, der- ne perd pas de temps en salamalecs et
nier héritier mâle direct de la famille. entre dans le vif du sujet. Il veut savoir
Or, aujourd’hui, celui-ci est quelque pourquoi des agents de l’USSS s’inté-
part dans la nature entre les mains ressent aux PJ. Que s’est-il dit durant
de sa belle-fille. Greenberg Sr ne peut cette entrevue ? Que savent les agents
l’accepter. Il est prêt à tout pour le ré- de l’USSS ? Quelles sont leurs inten-
cupérer. Ses propres recherches ont tions ? Que savent les PJ ? Au passage,
échoué, parce que ses hommes se sont il les remercie pour la qualité de leur
fait repérer par les alliés de la veuve filature de son traître de fils.
Greenberg. Il lui faut donc passer par En contrepartie, il présente aux PJ
un intermédiaire qui puisse montrer sa version de l’affaire Greenberg.
patte blanche à l’ennemi. Comment son lâche de fils n’a pas été
Voilà pourquoi le vieux Greenberg capable de faire face aux inévitables
fait surveiller les PJ depuis les ré- contraintes que la vie réserve à tout un
chacun. Comment sa garce de femme,
centes affaires qui les ont mêlés à cer-
sa belle-fille, l’a manipulé pour qu’il
taines de ses activités. Évidemment,
trahisse son propre père… Là encore,
il ne tarde pas à apprendre qu’ils ont
puisez les informations dont vous avez
eu une entrevue avec des agents de
besoin dans Le Suicide de l’héritier
l’USSS. Saisissant l’occasion au vol, il
Greenberg, p. 24.
contacte aussitôt ses relations du FBI à
Washington et décide d’organiser une Un pacte avec le diable
entrevue dans sa propriété afin de re- Finalement, Greenberg Senior pro-
prendre le contrôle de la situation. pose un marché aux PJ. Il leur parle de
C’est ainsi que les PJ ont une désa- « cette garce » de Mme Greenberg qui
gréable sensation de déjà vu lorsqu’un a disparu avec le cadavre de son fils et
homme et deux femmes « en costumes son petit-fils (négligeant au passage
noirs » les abordent. Cette fois-ci, il qu’il a aussi une petite-fille).

128
Contrairement aux agents de l’USSS, dernière chose. Je suis un homme dur mais
le vieux Greenberg semble convain- je n’ai qu’une parole. Messieurs, ne perdez
cu que son fils s’est bel est bien suici- pas de temps. Au revoir. »
dé. « Retrouvez cette pute, pissez sur la Sur ce, les PJ sont raccompagnés à la
tombe de mon fils et rendez-moi mon Nouvelle-Orléans en hélicoptère. Si, à
petit-fils. Ou, au moins, dites-moi où aller un moment ou un autre, les PJ refusent
le récupérer. Je me chargerai du reste. Ma de coopérer, Dempsey insiste poliment
petite-fille ? Qu’elle reste avec sa mère. (mais il peut aussi ordonner) pour que
De femelle à femelle, il y a trop de risques les PJ satisfassent Greenberg. Dempsey
qu’elles se ressemblent. Mon unique désir est évidemment à la solde du vieil
est de me charger personnellement de homme, et les PJ n’ont aucun intérêt à
l’éducation de mon nouvel héritier. Je ne
s’en faire un ennemi.
ferai pas deux fois l’erreur de confier l’ave-
nir de la famille à des femmes. Mon pe- Par ailleurs, si la carotte ne suffit pas,
tit-fils entrera dans les livres d’histoire. En le vieux Greenberg dispose aussi d’un
échange de ce service, je suis prêt à vous gros bâton : « Bande de petites tapettes,
accorder ce que vous voulez. » je vous jure que si vous ne vous bougez
pas le cul, je ferais en sorte que toute la
Bien entendu, Greenberg Senior ne
merde qui s’accumule depuis plusieurs
leur accordera rien tant que son pe-
semaines vous retombe sur le coin de la
tit-fils ne sera pas revenu ou au moins
gueule. » Questor, quant à lui, demande
formellement localisé. Aux PJ de saisir
également aux PJ d’être coopératifs,
leur chance.
mais il y met une réticence percep-
• Un mandat de perquisition pour le tible. Il conseille en privé aux PJ d’aller
Cajun Club ? C’est envisageable. Le jusqu’au bout de cette histoire en dé-
vieil homme a de nombreuses rela- fendant le seul camp qui en vaille vrai-
tions auprès du district attorney. ment la peine : eux-mêmes. Mais pour
• La tête de certains de ses amis ? cela, il faudra jouer serré et retrouver
Aucun problème  ! Il en a tant Mme Greenberg, qui semble être la
d’autres. seule à pouvoir sortir les PJ du nœud
• Quelques révélations croustillantes ? de vipères dans lequel ils sont plongés
Greenberg Senior en a tellement en jusqu’au cou. Commence donc une pé-
réserve. riode pendant laquelle les PJ doivent
• Une protection contre la riposte des jongler entre l’USSS et Greenberg, tout
agents de l’USSS ? Greenberg a des en remontant la piste glissante qui
amis hauts placés au département mène à Mme Greenberg.
du Trésor, dont dépend l’USSS.
Entretien avec les Sœurs
• Sa tête ? N’exagérons rien…
de Marie
Indice À ce stade, c’est au tour des Sœurs
Une fois que les PJ se sont décidés, de Marie d’entrer en scène. Il est pro-
Greenberg leur confie un précieux indice. bable que les PJ aient déjà noué des
« Cette pute a longtemps vécu à Haïti avec liens avec eux et que ce soient vos hé-
son enfant de salaud d’arrière-grand-père. ros qui prennent l’initiative d’entrer en
Par ailleurs, je sais qu’elle fricote avec des contact avec le gang. Il se peut même
nègres adeptes du vaudou à la Nouvelle- qu’ils aient déjà demandé aux Sœurs
Orléans. Elle participait notamment à leurs de Marie de les aider dans une de
œuvres de charité. Alors, je serais vous, je leurs enquêtes. Dans ce cas, faites in-
commencerai par là. Moi, j’ai essayé. Mais tervenir Jean-Jésus au moment le plus
mes hommes se sont fait repérer. Une opportun.

129
À défaut, les PJ devraient se demander que les étoiles tremblent autour de lui.
s’ils ne sont pas victimes d’une blague Les Sœurs de Marie sont disposés à ai-
récurrente de mauvais goût lorsque der les PJ au nom de la dette qu’ils esti-
des hommes en noir (d’origine haï- ment avoir envers eux, mais également
tienne ceux-là puisqu’il s’agit des sœurs parce que quelque chose de terrible se
de Marie) se présentent à eux pour la prépare qu’il faut à tout prix empêcher.
troisième fois consécutive. N’hésitez Une fois sur l’île, les PJ assistent alors
pas à jouer à fond la carte de la répéti- aux préparatifs d’une cérémonie vaudou
tion lorsque vous mettez en scène leur clandestine qui démarre dès la nuit tom-
intervention. bée à la lumière des torches. Insistez sur
Un homme également d’origine haï- l’ambiance irréelle du lieu, des décors et
tienne en costume blanc immaculé des personnages. S’ils continuent de
accompagne les hommes en noirs. poser des questions, les PJ n’obtiennent
Cordial et souriant, pour leur faire com- pour toute réponse que des sourires
prendre qu’ils ont les PJ à l’œil depuis un rassurants, des mains qui les attirent
moment, Jean-Jésus peut même leur lâ- jusqu’au cœur de la cérémonie vaudou.
cher avec un grand rire « Tout le monde Au centre de la clairière, un feu de camp.
vous aborde comme ça ces temps-ci alors Tout autour, une foule vêtue de blanc.
on s’est dit qu’on pouvait faire pareil ! » Entre chants et battements de tambours,
Jean-Jésus invite les PJ à le suivre. JJ, sous l’office du prêtre vaudou, la tension
pour les intimes, ne cache pas son ap- monte jusqu’à son paroxysme. Au cours
partenance aux Sœurs de Marie, leur dit de la cérémonie, les PJ ont la sensation
combien ses frères et sœurs leur sont croissante d’entrer dans un état second,
redevables et que Manon, leur Prêtresse un peu comme s’ils ne s’appartenaient
aimerait les rencontrer. À des PJ réti- plus vraiment. Un vertige bienveillant les
cents, il ajoute que Manon a le pouvoir prend peu à peu. Les étoiles semblent
de les mener à Mme Greenberg. tourner. Peu importe leur vie privée, leur
carrière, leurs enquêtes, ils ne font bien-
Manon tôt plus qu’un avec l’univers. Les chants
Au crépuscule, au bout d’une longue sont sa voix. Les roulements de tambour
route et d’une balade en bateau à tra- ses battements de cœur. Et le feu de
vers les bayous, les PJ arrivent sur une camp son soleil. Alors, au plus fort de la
île perdue au milieu de nulle part. Sur cérémonie, Manon, reine des Sœurs de
la route, JJ leur parle sans aucun com- Marie, surgit d’entre les flammes. Cette
plexe des Sœurs de Marie. Il leur ré- très belle femme d’une quarantaine
vèle notamment qu’ils sont un gang d’année vêtue d’une tunique blanche
d’adeptes du vaudou qui se consacre diaphane se dirige vers des PJ subjugués
essentiellement à l’immigration clan- par son regard magnétique. Aucun mot
destine en provenance d’Haïti. Les n’est nécessaire. Ils savent qui elle est.
Zombies ? Leurs ennemis jurés. Les Ils comprennent ce qui va suivre. Leurs
pantins maléfiques des tontons ma- battements de cœur ralentissent pro-
coutes d’antan. Du trafic de drogue ? gressivement jusqu’à devenir impercep-
Un peu de marijuana, pour leurs cé- tibles. Leurs âmes s’élèvent à la verticale
rémonies vaudou. Et puis il faut bien de leurs corps. Devenus spectateurs de
arrondir les fins de mois, dit-il en riant ! leurs enveloppes terrestres, les PJ se
Madame Greenberg ? Manon l’a ré- voient choir dans les bras des adeptes
cemment rencontré par l’entremise qui les entourent. Les lois du temps et
d’un de ses rêves. Celle-ci est manifes- de l’espace sont abolies. Les PJ sont déjà
tement tombée entre les mains d’un loin. Ils sentent la présence de Mme
mauvais esprit. Cet esprit est si puissant Greenberg.

130
Manon

131
Et si les PJ tentent Entretien avec Mme froid glacial. S’ils l’interpellent, elle réa-
d’agir ? git en les dévisageant, comme si elle les
Conscient du fait qu’ils ne
Greenberg reconnaissait. Son regard trahit un dé-
sont pas dans le monde sespoir mû en folie. Madame Greenberg
réel mais dans celui des es-
leur livre alors les informations sui-
prits, les PJ ne peuvent pas
envisager de s’enfuir en vantes dans un bref monologue avant
emmenant Mme Greenberg de retourner à sa catatonie :
et sa fille avec eux. S’ils « D’un monstre à l’autre. Je pensais les
décident de s’éloigner,
protéger. Je pensais lui offrir le refuge
les PJ constatent que
l’horizon semble reculer qu’il méritait. Que nous méritions. Loin
comme dans un mauvais de cette folie. De cette corruption. On
rêve. Bientôt, le sol même n’échappe pas à son sang. Trahissez-le
commence à perdre de sa Soudain, le silence. Une voûte céleste
et il vous dévorera. Il écrasera votre âme
substance. Aux confins de aux étoiles étrangement alignées.
d’un simple regard. Un géant. Si puissant
la représentation spirituelle Une chaleur moite de tropiques mais,
de la plantation, de puis-
que, d’un revers de la main, il balaye les
plus de bayou ni de cérémonie vau-
sants esprits prédateurs étoiles… Mon fils ! Il m’a pris mon fils.
dou. À la place, les PJ se trouvent seuls
guettent l’imprudent qui Bientôt, il arrachera son âme à sa frêle
s’aventurerait trop loin.
dans une vaste plantation à l’abandon.
coquille et la jettera dans les abîmes. Si
Impossible également de Près d’eux, deux voitures encastrées
fragile et sans défense ! Il l’usurpera puis il
confronter Gauntley ou l’une dans l’autre. La voiture de service
régnera seul sur un royaume de douleur.
d’approcher son petit-fils. qu’ils utilisaient pendant leur filature à Le monstre. Et vous ne pourrez rien faire.
Washington DC et le Range Rover de Il est le feu maléfique qui dévore tout ce
Madame Greenberg. Les PJ savent qu’ils qui vit. Qui souille tout ce qui est bon.
ne sont plus en Louisiane, ni même dans Seul le souffle froid venu de l’aube des
le monde réel. Au loin, une imposante ré- temps peut l’arrêter. Sauvez mon enfant !
sidence de type colonial aux murs pâles Mourrez pour lui ! Mon fils !!! »
et décrépis les attire irrésistiblement.
Si les PJ n’ont pas encore rencontré
Les personnages remontent alors un Gauntley ni le fils Greenberg, il est
sentier délaissé jusqu’au manoir. Au mo- temps pour eux de retourner au ma-
ment où les joueurs atteignent le préau, noir. Ils y ressentent une présence mé-
une jeune fille y fait son apparition. Les phitique qui les met déjà mal à l’aise.
PJ reconnaissent la fille du défunt sé-
nateur Greenberg. Timide, elle se laisse Entretien avec un monstre
approcher mais ne parle pas. Si les PJ lui
demandent où se trouve leur mère, elle
montre du doigt une crypte funéraire
sur une colline un peu plus loin. S’ils
demandent des nouvelles de son frère,
elle leur montre d’un doigt tremblant
de peur l’étage. Aux PJ de décider par
où commencer. À tout moment, les PJ
sont libres d’explorer la vaste maison.
Cela leur servira, d’ailleurs, de connaître
les lieux lorsqu’ils reviendront pour de Si les PJ décident de monter à l’étage,
bon sur place pour l’assaut final. ils ressentent comme un poids au
S’ils décident de se rendre à la crypte, cœur, un malaise puissant qui grandit
ils y trouvent Madame Greenberg gé- à mesure qu’ils gravissent les escaliers.
missante auprès d’une tombe récente. Leurs pas se font plus lourds. Comme
Celle du sénateur Adam Greenberg. Fait dans un mauvais rêve, même leurs
surprenant : il règne dans la crypte un paupières semblent vouloir se fermer.

132
Le ver cosmique dans le corps de Gauntley

Comme si leurs yeux ne voulaient pas de Choc difficulté 10 + 2 par foulée


voir ce qui va suivre. Les PJ « savent » où (perte de 1 PC par échec). Il est donc
chercher. Dans un vaste fumoir délabré totalement inenvisageable d’atteindre
au bout du couloir sur lequel débouche le fils Greenberg. Les joueurs sombre-
l’escalier monumental, un jeune garçon raient dans la démence ou perdraient
se tient aux côtés d’un vieillard en fau- conscience dans d’atroces souffrances
teuil roulant. Les PJ reconnaissent le fils avant d’arriver à son contact. Si, tou-
du sénateur Greenberg. Le vieillard leur tefois, les joueurs interrogent le vieil-
est inconnu, sauf s’ils se sont rensei- lard, ils obtiennent les informations
gnés sur la famille de Mme Greenberg suivantes.
et ont pu consulter des photos de fa-
mille. Il s’agit de Donald Gauntley. Qui êtes-vous ?
Le fils Greenberg ne bouge pas. Il fixe « Je ne suis plus celui qui naquit
d’un regard terrifié des PJ impuissants Donald Gauntley. Des décennies durant,
car incapables de faire un pas de plus Gauntley se consacra à mon ministère.
en direction du vieillard et de l’enfant. En récompense, j’ai consenti à m’incar-
C’est comme si un champ de force in- ner dans cette pathétique enveloppe cor-
visible émanait du vieillard. Il ne reste porelle afin de mener à bien notre des-
pas plus d’une douzaine de pas à faire, sein commun. Hélas, tout corps vivant
or chaque foulée demande un test doit se plier tôt ou tard à l’implacable

133
loi de l’entropie. Il me faut un nouveau et avec eux, le sentiment de mal-être des
réceptacle, mais pas n’importe lequel. PJ. Si les PJ n’ont pas encore rencontré
C’est pourquoi j’ai approuvé le mariage Madame Greenberg, ils peuvent alors se
entre l’arrière-petite-fille de mon hôte et rendre à la crypte, soit parce que Carole
l’héritier Greenberg. Lorsque les étoiles leur a montré la direction soit parce
seront alignées par les ténèbres, j’écrase- qu’ils voient celle-ci sur la colline et y res-
rai l’âme de cet enfant et prendrai place sentent une présence familière. S’ils ont
dans le corps du futur héritier de l’empire déjà rencontré la femme du sénateur, un
Greenberg. Écarter le jeune sénateur sentiment de vertige les saisit à mesure
de mon chemin a été facile. Orienter que tout se brouille autour d’eux. Il est
l’enquête de la commission électorale temps de reprendre conscience.
vers les activités illégales du sénateur
Greenberg, tout en lui faisant croire Entretien avec Eos
que j’étais son allié, fut un jeu d’enfant.
Lorsque j’appris le suicide du sénateur, il
ne me restait plus qu’à suggérer à mon
arrière-petite-fille de venir se réfugier au-
près de moi avec la dépouille de son mari
et… ma prochaine enveloppe. »
Que voulez-vous ?
« Nous sommes l’ordre cosmique. Nous
sommes un et nous sommes légion. Nous
sommes les ténèbres entre chaque étoile. Une lourde gueule de bois attend
Nous suivons le cours de votre évolution les PJ à mesure qu’ils reprennent
depuis l’aube de l’humanité. Nous sommes conscience au terme de leur voyage
par et pour vous. Tout autour de vous. Vous dans le monde des esprits. Demandez
êtes notre alpha et notre oméga. Votre co- un test de CON à vos PJ. Ceux qui réus-
lère, votre haine, votre volonté de destruc- sissent souffrent d’un simple mal de
tion et d’autodestruction constituent notre tête. Ceux qui ratent sont Affaiblis pour
nectar. Nous sommes la corruption en les prochaines 24 heures.
votre cœur. La solution à vos rêves vains et
Leur surprise est certainement grande
illusoires. Depuis des éons, vous nous savez
de trouver Marcus Questor à leur che-
parmi nous. Vous nous haïssez. Vous nous
vet tandis qu’ils se redressent sur les ca-
vénérez. Pourtant, vous refusez de nous
napés et le tapis d’un séjour qui leur est
contempler. Nous seuls pouvons vous
inconnu. Questor est présent à la de-
mener à l’accomplissement ! Regardez-
mande des Sœurs de Marie. Il est aus-
nous tels que nous sommes vraiment !
sitôt venu lorsque ceux-ci l’ont informé
Regardez-nous ! Contemplez-moi ! »
qu’il y retrouverait les PJ. Deux autres
Sur ce, la bouche de Donald Gauntley personnes se joignent bientôt à lui :
s’ouvre démesurément pour vomir la l’agent du Centre for Disease Control
tête de la vraie forme de l’entité qui (CDC) Marisa Fletcher et Manon, qui
l’habite. C’est une répugnante créature leur souhaite la bienvenue dans sa jo-
vermiforme et gluante d’un mètre de lie villa de Mandeville au bord du lac
long, Le visage du fils Greenberg pâlit Pontchartrain. Les convives vont pou-
et le petit garçon, les jambes trem- voir échanger au cours d’un délicieux
blantes de terreur, s’urine dessus. dîner créole servi par un personnel en
Les PJ voient l’image de Gauntley et du livrée, tandis qu’à l’extérieur quelques
petit Greenberg se brouiller. La pièce « hommes en noir » de Manon montent
s’assombrit et, bientôt, ils disparaissent la garde.

134
Le temps est venu pour Questor Jusqu’à récemment, Eos savait seule-
d’abattre ses cartes. Tout d’abord, il in- ment que Greenberg Senior séquestrait
terroge les PJ sur leur vision, leurs dé- le géant en un lieu tenu secret et que
couvertes, leur ressenti. Manon semble son sang corrupteur procurait pouvoir
familière avec les lieux et les événe- et longévité aux élus de la famille. C’est
ments décrits par les PJ. Elle leur confie l’enquête des PJ sur l’attaque du convoi
les avoir aussi vus dans ses rêves pré- d’Hemobank qui a permis d’identifier
monitoires. Les PJ, Gauntley, Madame en quel lieu se trouvait le sarcophage
Greenberg et ses enfants s’y trouvaient, qui renferme l’esprit du géant : les
exactement comme dans la vision des locaux d’Hemobank. Mais le rêve de
PJ. Questor et elle confirment, photo Manon et celui des PJ ont révélé une
à l’appui, que le démon des rêves des information capitale qu’Eos ignorait
PJ existe bien et qu’il s’agit de Donald jusque-là. Manifestement, des rivali-
Gauntley, l’arrière-grand-père de tés existent entre Greenberg Senior et
Madame Greenberg. Sa plantation se l’entité qui possède Gauntley et cette
trouve quant à elle en Haïti, non loin dernière a l’intention de se servir de
de Port-au-Prince. Tout indique que son arrière-petite-fille et de ses enfants
la femme de feu le sénateur Adam pour prendre le dessus.
Greenberg s’y trouve avec ses enfants Sans même attendre que les PJ se re-
et que ceux-ci courent un grand dan- mettent de ces révélations, Questor
ger. Selon Manon, Gauntley n’est que annonce aux PJ son intention de faire
l’enveloppe d’un esprit puissant et ma- tomber Greenberg Senior et Gauntley.
léfique dont l’existence même consti- Et le plus tôt sera le mieux. Le temps est
tue une menace pour l’humanité. compté avant que l’aïeul de Madame
Greenberg ne mette son plan à exécu-
Révélation X tion. Marcus propose donc au PJ de re-
Questor annonce alors aux PJ que joindre sa cellule et de les aider à mener
Fletcher et lui sont membres d’Eos, cette mission à bien avec l’assistance
une Task Force gouvernementale des Sœurs de Marie. Questor propose
confidentielle qui s’intéresse à certains un plan périlleux et clandestin qui leur
événements que l’on pourrait quali- permettrait de faire d’une pierre deux
fier de paranormaux. Sans transition, coups : voler la créature dissimulée dans
Questor leur apprend qu’Eos dispose les sous-sols d’Hemobank puis se rendre
d’un dossier confidentiel sur la famille en Haïti pour s’en servir contre Gauntley
Greenberg et son histoire. Le dossier et libérer les Greenberg à l’occasion d’un
est très incomplet, mais il mentionne assaut en règle de sa plantation…
l’existence de Grindberg, le géant du
givre originel, dont l’esprit est retenu L’arbre du Mal
prisonnier depuis plus d’un millénaire Il est temps pour les PJ de passer à
par les aïeux des Greenberg dans un l’action pour de vrai. D’embrasser leur
fragment de tronc mythique. À cet ef- destin de héros et d’arracher le mal à la
fet, puisez à votre guise dans l’aide de racine, quitte à franchir le Rubicon de
jeu consacrée à l’histoire de la famille la loi. Première mission : s’emparer du
Greenberg. Eos doit la constitution de sarcophage du géant avec le soutien
ce dossier au sacrifice d’un homme : d’Eos.
Lawrence Milberger. Ces informations
proviennent d’une autobiographie Voler le sarcophage
confidentielle rédigée de la main Pour mettre la main sur le sarcophage,
même de Greenberg Senior. Questor et les PJ disposent d’un nombre

135
Le sarcophage dans les locaux d'Hemobank

limité de modus operandi, dont aucun d’alimentation électrique sont très bien
ne sera simple à exécuter. Voici les prin- camouflés. Cela prendrait plus de temps
cipales options que les PJ sont suscep- que les PJ n’en disposeraient légalement
tibles d’identifier. Notez qu’il s’agit là pour remonter la piste des consomma-
d’un moment-clef pour les PJ, car cela tions d’énergie ou du réseau d’aération
marque leur passage concret à l’action du bâtiment. Il leur faut donc localiser
dans un contexte extra-judiciaire. Quoi les sous-sols secrets et savoir comment y
qu’il advienne à partir de maintenant, accéder avant toute chose. Consulter les
ils ne doivent à aucun moment être plans officiels du bâtiment ne permettra
identifiés, autrement leurs vies en se- naturellement pas d’y trouver une quel-
raient bouleversées à jamais. conque indication.
Toutefois, les PJ peuvent y relever le
Les PJ vont au sarcophage nom de l’architecte, un certain Wilbur
Il est peu probable que les éléments col- Smith, et aller l’interroger. Celui-ci est
lectés jusqu’ici par les PJ leur permettent mort il y a deux ans lors du cambriolage
d’obtenir un mandat pour perquisition- et de l’incendie de son cabinet d’archi-
ner les locaux d’Hemobank. Quand bien tecte par des inconnus. Les archives
même ils y parviendraient, ils ne trouve- de son cabinet ont donc été détruites.
ront rien. L’extension secrète du labora- Sa veuve soupçonne toutefois les diri-
toire et ses moyens d’accès, d’aération et geants d’Hemobank d’avoir assassiné

136
Les étoiles ne s’alignent pas que pour les monstres…
Vos joueurs (et vous aussi) s’étonneront peut-être de certaines coïnci-
dences troublantes pendant cette campagne. Comme par hasard, ce sont
eux qui sont désignés pour surveiller les Greenberg à Washington DC.
Comme par hasard, au moins l’un d’entre eux est l’objet de visions qui le
relient à Milberger. Comme par hasard, les enquêtes qui leur sont confiés
s’avèrent être liées et les ramènent aux Greenberg. Comme par hasard,
leurs découvertes lèvent le voile sur une conspiration d’envergure cos-
mique qu’aucun de leurs collègues bien plus expérimentés n’a découvert
avant eux. Et comme par hasard, il se trouve que leur superviseur Marcus
Questor dirige secrètement une cellule d’investigation fédérale consacrée
aux phénomènes paranormaux. Naturellement, il est facile de répondre à
cela que ces coïncidences constituent une caractéristique intrinsèque de
ce genre de fiction. Et parce que la réalité dépasse toujours la fiction, il
existe quantité d’exemples dans lesquels un personnage a priori mineur
provoque un scandale aux répercussions majeures, d’Edward Snowden à
Erin Brockovich pour ne citer qu’eux.
En termes de jeu toutefois, des PJ agents du FBI perspicaces seraient en
droit de se poser les mêmes questions. Plutôt que d’éluder, laissez les PJ
en débattre voire encouragez-les à le faire. En fin de compte, soit il s’agit
effectivement d’un hasard et il s’agit de l’accepter, soit ce n’est pas le cas
et ces trop nombreuses coïncidences méritent une explication. Sans entrer
dans les détails, voici deux hypothèses exploitables dans le cadre de l’his-
toire. À vous et, surtout, aux PJ de voir quelle hypothèse les inspire le plus.
La conspiration
Cela tombe bien. Les PJ nagent dedans depuis le début. Les méchants ne se
gênent pas pour comploter alors pourquoi pas les gentils ? Peut-être qu’Eos
se cache derrière certaines de ces coïncidences depuis le début ? Peut-être
se sont-ils renseignés sur le passé des PJ pendant leur formation à Quantico ?
Peut-être que Questor en sait plus qu’il n’en a l’air. Peut-être avait-il pour
instruction de se servir des PJ pour exposer les machinations des Greenberg
sans prendre le risque d’exposer Eos ? Cette dernière semble bienveillante
compte tenu de son combat aux côtés des PJ contre des êtres maléfiques.
Mais peut être cette Task Force a-t-elle une part d’ombre qu’il revient aux
PJ de découvrir progressivement ? Qui a fondé et qui dirige vraiment cette
Task Force confidentielle ? Quelles sont ses véritables intentions ?
Les étoiles
S’ils évoquent le sujet avec eux, Manon et JJ ont une réponse à proposer
aux PJ qui tient en une phrase : « les étoiles ne s’alignent pas que pour les
monstres ». Après tout, pourquoi ce qui arrive aux PJ serait-il le fruit du
hasard alors que tout indique que des forces supérieures sont à l’œuvre de-
puis le début de la campagne, voire avant ? Pourquoi les Esprits influence-
raient-ils uniquement les plus corrompus des hommes afin accomplir leurs
desseins ? Peut-être les PJ ont-ils été choisis par de bons Esprits ? Peut-être
sont-ils le jouet d’une lutte entre mauvais Esprits ? Quant aux souffrances
infligées par certaines visions, rien ne dit qu’elles sont le produit d’une
quelconque cruauté. À l’instar d’une fourmi touchée par une étoile, com-
ment croire qu’un esprit humain puisse sortir indemne d’un contact, même
fugace, avec des forces cosmiques ? Cette piste peut éventuellement vous
servir d’amorce pour orienter les PJ vers une quête spirituelle plus ou moins
personnelle. Qui est, ou qui sont les esprits tapis derrière ces heureux ha-
sards ? Pourquoi ont-ils choisi les PJ ? Comment entrer en contact avec eux ?

137
son époux parce qu’il en savait trop sur des éléments de preuve que vous pré-
un sujet dont elle ignore la teneur. Si les sentent les PJ. Ces derniers doivent être
PJ parviennent à l’amadouer, elle leur convaincants, sinon n’hésitez pas à refu-
donne accès aux quelques cartons de ser. Toujours est-il que toutes les pièces
documents que son époux conservait à conviction sont emportées par le FBI.
dans son garage. De nombreux plans Il faudra donc par la suite que Questor
et autres documents (factures, statuts et les PJ trouvent un moyen d’exfiltrer le
de société, etc.) figurent dans les 8 car- sarcophage. Soit en s’arrangeant pour
tons entassés contre le pare-choc d’une détourner le fourgon qui le transporte
vieille Chevrolet poussiéreuse. Dans avant que celui-ci n’atteigne le siège
l’un d’entre eux, quelques brouillons du FBI, soit en trouvant un moyen de le
des plans du siège d’Hemobank dont faire ressortir du siège en catimini.
un nommé « Hemobank 2.5b » laisse pa-
raître un couloir et une pièce forte sou- Le sarcophage va aux PJ
terraine qui ne figurent ni sur les autres Une solution alternative consiste à
brouillons ni sur les plans officiels d’He- pousser Hemobank à transférer le
mobank. Il s’agit sans aucun doute du sarcophage vers une autre cache afin
lieu dans lequel le sarcophage du géant d’intercepter le convoi. Si les PJ n’ont
est conservé. Reste à trouver un moyen pas suffisamment inquiété Chessel
de mettre la main dessus. jusqu’ici, c’est le moment de mettre la
Version action pression. Visites impromptues et inter-
rogatoires fréquents, démarches pour
Prendre le bâtiment d’assaut est a
obtenir les plans du bâtiment et le
priori exclu, tout comme l’idée d’accé-
perquisitionner, mise sous surveillance
der à la chambre secrète à force d’ex-
ostensible du bâtiment… Tous les
plosifs. Rappelons que le siège d’He-
moyens sont bons pour faire craquer le
mobank est en pleine ville et que la
directeur d’Hemobank jusqu’à ce que
discrétion demeure de mise. En toute
celui-ci convainque Greenberg Senior
logique, les PJ devraient avoir compris
de transporter le sarcophage qui
que Chessel est la personne la plus
contient l’esprit du géant vers un lieu
susceptible d’avoir accès à cette salle.
sûr. Quelles que soient les méthodes
Une solution consiste à contraindre
employées, les efforts des PJ finissent
Chessel à leur donner accès à la salle.
par porter leurs fruits. Une surveillance
À défaut de moyen de pression pour
discrète des lieux permet de consta-
le convaincre de leur ouvrir la voie, il
ter la chose suivante : la présence de
reste la contrainte. Séquestrer Chessel
membres du gang des Zombies ma-
et utiliser son empreinte rétinienne
ladroitement déguisés en agents de
peut aboutir. Il faudra toutefois trou-
sécurité de la Pelican Vault est un indi-
ver un moyen de tromper le système
cateur décisif que quelque chose d’im-
de surveillance vidéo et les vigiles de
minent se prépare. En effet, Chessel et
la Pelican Vault, la filiale sécurité du
Greenberg Sr ont pris la décision de
groupe Greenberg qui veille au grain
rapatrier le sarcophage au Cajun Club
dans le bâtiment d’Hemobank.
en attendant de trouver mieux. Il s’agit
Version exfiltration maintenant d’identifier la meilleure fa-
Si les PJ n’ont pas encore tenté de per- çon de procéder pour subtiliser le sar-
quisitionner le siège d’Hemobank, ils cophage. Questor leur propose éven-
disposent peut-être d’une petite chance tuellement les deux options suivantes,
d’obtenir une autorisation et d’obtenir mais les PJ sont naturellement libres
que soit forcé l’accès à la chambre se- d’employer tout autre moyen de procé-
crète. À vous de trancher en fonction der qui leur paraît pertinent.

138
Version action fusillade avec des Zombies nerveux.
Attaquer le convoi qui transportera le Il en résultera une saisie temporaire
sarcophage vers son nouveau refuge. Il des véhicules. Les PJ disposeront alors
s’agit forcément d’une opération clan- d’une heure tout au plus pour subtili-
destine et périlleuse dont le but est de ser le sarcophage entre le moment du
voler le camion ou simplement le sarco- dépôt du véhicule à la fourrière de la
phage. Le convoi escorté par le gang des NOPD et l’arrivée des avocats d’Hemo-
Zombies se met en branle au milieu de bank qui demanderont aussitôt à récu-
la nuit. Vous pouvez, si vous le souhaitez, pérer le précieux colis. Aux PJ de trou-
considérer que Chessel se trouve à bord ver comment ils entrent et sortent de la
du camion auprès du sarcophage. Libre fourrière : avec ou sans complicité, par
aux PJ de choisir le lieu et la méthode effraction discrète ou spectaculaire, ou
avec l’aide de Questor. Les PJ peuvent en se faisant passer pour autrui (avo-
cats du cabinet Dunsirn Legal, policiers,
discrètement emprunter les moyens du
membres d’une autre agence fédérale
FBI pour s’équiper. Ils peuvent également
ou mécaniciens de la fourrière).
compter sur l’aide des hommes en noir
des Sœurs de Marie. Il faudra toutefois Direction Haïti
être prudent, car les Zombies ont la gâ-
chette facile et tireront pour tuer sans se Une fois le sarcophage entre leurs
soucier de potentiels dommages collaté- mains, les PJ, Questor et Fletcher filent
raux cette fois-ci. Le convoi quitte le siège vers le Lakefront Airport de la Nouvelle
Orléans au bord du lac Pontchartrain
d’Hemobank à la Nouvelle Orléans pour
pour embarquer dans un petit avion
rejoindre le Cajun Club via la route 44,
privé de la CDC direction Haïti. Si le plan
une route arborée peu fréquentée à cette
ne se déroule pas tout à fait comme
heure avancée de la nuit. N’hésitez pas
prévu, cette dernière étape peut don-
à vous servir d’une vraie carte (Google
ner lieu à une course-poursuite auto-
Maps) pour repérer la route et décider du
mobile avec fusillade. Les Zombies ont
meilleur endroit pour passer à l’action.
reçu pour mission de récupérer le sar-
Version exfiltration cophage coûte que coûte si l’interven-
Trouver un prétexte légal pour que le tion des avocats d’Hemobank échoue
convoi soit arrêté par la police suite à et il faudra se débarrasser d’eux avant
un (faux) tuyau. Encore faut-il que ce d’atteindre l’aéroport. Type de scène d’action
tuyau et son origine soient crédibles. Si Par ailleurs, dès lors que les PJ Interception
les PJ ont coincé un officier de la NOPD mettent la main sur le sarcophage, ils Il y a de fortes chances
suite à une découverte compromet- pour que le vol du sarco-
remarquent que celui-ci semble fait phage se fasse au cours
tante à son sujet, c’est le moment de d’un bois massif d’un seul tenant dé- d’une interception au
passer un marché avec lui en échange nué d’ouvertures et d’une essence in- terme d’une course-pour-
de son aide. Le détective de police connue. L’imposante relique fait trois suite à bord de véhicules.
McIntire qui fréquentait Belinda via mètres de long par un mètre de large, Les règles de poursuite
Tinder est un candidat idéal dans ce cas (COC Livre de règles,
pèse environ 250 kilogrammes et fait
p. 142) seront d’un grand
de figure. Ce « bon père de famille » fe- penser à un vieux tronc d’arbre fossi- secours encore une fois.
rait n’importe quoi pour que ses écarts lisé et martyrisé par les âges. Ce der- Mettez l’accent sur les
pédophiles n’éclatent pas au grand nier sonne creux et aucune odeur n’en véhicules, mouvements
jour. À défaut de McIntire, les événe- émane, sinon un air glacial qui donne et dommages (tir dans
ments de l’extension 1 « De la pourri- un mal de crâne à quiconque reste à les moteurs, dans les
pneus, sur le conducteur,
ture à la pourriture » ont pu permettre sa proximité plus de quelques minutes. etc.). Dans ce genre de
aux PJ de se faire des amis prets à les Par vos descriptions, donnez aux PJ la scène, le mouvement est
aider au sein du NOPD. L’intervention sensation que celui-ci est vivant et sous la réussite, l’arrêt signifie
de la police suffira à déclencher une intense pression. Les PJ entendent des l’échec.

139
craquements impressionnants, comme alias FX, un prêtre des Sœurs de Marie
si le tronc d’arbre mystique menaçait de les rejoint bientôt. Celui-ci leur ap-
craquer à tout moment. La surface du prend que la cérémonie qui verra l’en-
sarcophage est striée de sillons tracés tité passer du corps de Gauntley à celui
avec un objet tranchant. Ce sont autant d’Adrien Greenberg est prévue pour le
de sanglantes lacérations, dont cer- soir même.
taines sont à peine cicatrisées. Fletcher Le plan est simple et brutal : pénétrer
peut expliquer aux PJ que la sève de avec le sarcophage dans la résidence
l’esprit du géant du givre prisonnier pendant la cérémonie de transfert de
du sarcophage est recueillie en effec- Gauntley et libérer l’esprit du géant.
tuant des saignées dans le tronc à l’aide Selon toute vraisemblance, cette force
d’un poignard rituel dont dispose sans primordiale devrait tout balayer autour
doute Chessel. d’elle, y compris la créature cosmique
qui possède Gauntley. Les PJ dispose-
L’assaut final ront donc de très peu de temps pour
récupérer Madame Greenberg, ses en-
Cette dernière partie de la campagne
fants et s’enfuir. Une fois l’entité qui ha-
concerne l’assaut des PJ et d’Eos sur
bite Gauntley détruite, François-Xavier
la propriété de Gauntley. Un nouveau
bannira le géant dans le monde des
raid, l’ultime confrontation qui de-
esprits. Les PJ seront épaulés dans cette
mande une préparation minutieuse et
mission par une vingtaine de membres
qui réserve des surprises.
de Sœurs de Marie aguerris et équipés
Ultimes Préparatifs d’armes de guerre dernier cri. Les PJ de-
vraient être impressionnés par l’arsenal
L’avion atterrit au petit matin dans dont dispose la secte vaudou. Fusils
un aérodrome près de Port-au-Prince. d’assaut, explosifs, gilets pare-balles,
L’équipe est accueillie dans une humi- lunettes à vision nocturne, rien ne
dité déjà torride par Baptiste Levant, un manque. Les activités de « mécène » de
haïtien grand et mince dont les manières Baptiste ne se limitent clairement pas au
trahissent son appartenance à la bonne domaine spirituel. Aux yeux des Sœurs
société haïtienne. Professionnellement, de Marie, tant pis si tout le monde
Baptiste est chef de mission au sein doit mourir à plusieurs centaines de
de « Brothers in Fate », une ONG spé- mètres alentours, y compris les enfants
cialisée dans les techniques agricoles. Greenberg et les PJ… Questor n’est pas
Parallèlement, son statut de membre et loin d’être du même avis, mais unique-
soutien financier des Sœurs de Marie à ment en tant que dernier recours.
Haïti n’est pas son plus grand secret…
Pour accroître leurs maigres chances de
Tout le monde embarque avec matériel survie, Fletcher a développé un dérivé
et sarcophage à bord d’un van. Celui- très allégé du « sang » du géant. Celui-
ci traverse alors un décor d’une misère ci devrait temporairement augmenter
crue, encore marqué par l’ouragan l’endurance de ceux qui en reçoivent
Matthew et le séisme de 2010. Trente une dose mais, surtout, il devrait les im-
minutes plus tard, le véhicule passe les muniser contre les effets du froid glacial
portes du quartier général de l’ONG qui régnera à proximité du géant. Au
« Brothers In Fate ». La résidence est pro- cours d’une cérémonie improvisée par
tégée par de hauts murs et des caméras FX, Fletcher inocule à chacun une dose
de surveillance. Depuis cette base ar- de sa mixture. À ceux qui posent la ques-
rière, Questor, Fletcher, Baptiste et les tion, la réponse de Marisa est « Oui. Je l’ai
PJ peuvent préparer l’assaut contre la testé une fois sur moi. J’ai survécu mais je
résidence de Gauntley. François-Xavier ne pense pas que l’on puisse survivre à une

140
Le sérum allégé du sang de géant
Et si un PJ refuse l’injection ?
Il serait compréhensible qu’un des PJ soit réticent à l’idée de se voir inoculer
le sérum. Sans la protection du sérum, ses chances de survie sont virtuel-
lement nulles. S’il souhaite rester en vie, il lui faudra demeurer en retrait
de l’opération, avec Fletcher. Il est peu probable qu’un PJ aille malgré tout
au suicide mais si tel est son choix, il faudra le respecter. Il y a alors peu de
chance qu’il survive aux événements qui concluent cette histoire.
Comment fonctionne le sérum ?
Le sérum met quelques heures avant de se faire sentir et s’accompagne
de divers effets secondaires. Certains sont familiers, comme des nausées,
une migraine, de la fièvre, ou encore des vertiges. D’autres sont inédits :
D’une part, la sensation heureusement temporaire d’être affranchi de tout
principe, de toute morale. Toutes ces considérations leur semblent soudain
insignifiantes, comparées à l’accomplissement de leur véritable nature…
S’agit-il finalement vraiment de corruption ? N’est-ce pas plutôt la liberté
et la force de l’exercer que ce sang offre ? La morale humaine ne serait-elle
pas qu’une trivialité, une hypocrisie, un grotesque carcan destiné à retenir
la masse des esclaves tandis que les puissants jouissent de tous les droits ?
D’autre part, une sensation de froid glacial accompagnée d’un ralentis-
sement du fonctionnement des organes, y compris du cœur. Passés ces
effets, les PJ se sentiront plus alertes, plus vifs, plus forts, et tel sera effec-
tivement le cas.
En termes de jeu, les PJ doublent leurs PV maximum, ils gagnent aussi un
bonus de +2 en Init, aux DM au contact, en DEF, à tous les tests de Carac.
physiques et aux tests d’attaque. Ils sont de plus immunisés aux effets du
froid jusqu’au lendemain matin.
Est-ce qu’il existe un effet secondaire permanent ?
A priori, il ne doit pas y avoir d’effet secondaire durable. Mais ce sérum n’a
jamais été utilisé sur des humains auparavant. Les PJ peuvent toutefois
s’attendre à traverser une période de grande fatigue, de nuits faites de
rêves étranges, et à une sensation de manque. En effet, le sang du géant
est aussi toxique qu’addictif, même à de très faibles doses. De plus, chaque
PJ ayant subi des contrecoups voit l’effet de ces derniers redoubler d’inten-
sité pendant les semaines qui suivent.
Demandez à chaque PJ un test de Choc difficulté 15. S’il est réussi, la durée
des effets secondaires est de 1d2 jours. S’il est raté, il est de 1d2+2 jours.
Durant cette période, le personnage est affaibli.
Une dose pour Madame Greenberg et ses enfants ?
Si les PJ suggèrent à Fletcher de leur confier des doses pour immuniser
Mme Greenberg et ses enfants, elle leur rappelle que les effets ne se feront
pas sentir assez vite et qu’elle ne saurait de toute façon trouver le bon do-
sage sur des enfants sans les examiner préalablement.

seconde dose. Je resterai donc en retrait Gauntley durant la cérémonie vaudou.


pendant l’opération de ce soir. Je ne suis La connaissance des lieux et peut-être
pas une femme d’action, de toute façon. » en déduire qu’ils trouveront les pro-
tagonistes aux mêmes endroits leur
Il neige sur Haïti confèrent un avantage certain.
La résidence que les PJ s’apprêtent à Un va-et-vient régulier de voitures
prendre d’assaut est bien celle où les PJ charrie nombre de visiteurs dans la
ont rencontré Madame Greenberg et plantation. La plupart sont des invités

141
Ultime vision ?
Le retour de Milberger
Pendant qu’ils luttent contre les effets secondaires
du sang du géant, Milberger apparaît aux PJ. Les pa-
rois de la pièce dans laquelle ils se trouvent se fis-
surent peu à peu avant de se désintégrer. Les PJ sont
alors projetés par un vent glacial dans des abysses
étoilées où se profilent les silhouettes démentielles
d’entités dont la définition dépasse l’entendement.
Les murs de leur perception sont tombés. Ce soir, les PJ
joueront un rôle décisif dans un jeu de pouvoir opposant
des êtres dont l’origine remonte à la nuit des temps. Finalement,
l’image de Milberger faiblit et disparaît… à jamais.
À l’UMC de la Nouvelle-Orléans, le cœur de Milberger a cessé de battre.
Contrecoup : Seul le PJ qui a déjà été le plus lourdement victime des contre-
coups lors du scénario est soumis à un jet de dés caché (les autres re-
prennent tranquillement conscience). En cas d’échec, le PJ voit ses amis
disparaître tandis que la silhouette massive d’une entité venue du fond
des temps jette son dévolu sur lui. Une gueule gigantesque constellée de
milliards d’aiguilles acérées se referme alors sur le PJ. Soudain, une dou-
leur aiguë puis le néant. Dans le monde réel, le PJ pousse un cri déchirant
et son cœur cesse aussitôt de battre. Par chance, la demeure est équipée
d’un défibrillateur. Pendant que ses amis font tout pour le ranimer dans les
plus brefs délais, le PJ, dont l’écho du cri résonne alentour, ouvre les yeux.
Le PJ se tient debout dans la pénombre d’une étroite allée. En guise de
murs, des étagères de bibliothèque, chargées de dossiers numérotés et
estampillés « FBI Confidential », s’étirent de part et d’autre sur quelques
mètres avant de former un coude. Au-dessus, le plafond se perd dans les
ténèbres rompues de loin en loin par des suspensions qui diffusent une
lumière glauque. Alentour, des bruits de pas se font entendre, mais impos-
sible d’en situer précisément l’origine. Si le PJ prend le temps de s’exami-
ner, il constate d’abord qu’il porte un costume et un badge du FBI qui lui
semblent étranger. Le badge porte un nom, Torv, et la photo d’une femme
blonde qu’il ne reconnaît pas. Le PJ réalise alors que le corps qu’il occupe
n’est pas le sien mais celui d’une jeune femme de type caucasien, d’âge
et de corpulence moyen. La jeune femme tient entre ses mains un épais
document intitulé « Dossier X ». Son contenu semble contenir des informa-
tions sur Eos, l’organisation à laquelle appartient Questor, mais il faudrait
des heures pour en connaître la teneur. S’il commence à explorer l’étrange
bibliothèque, le PJ réalise bien vite que celle-ci a la forme d’un dédale dont
chaque coude est marqué d’une lettre de l’alphabet. À en croire la signa-
létique, il se trouve dans l’allée X. Tôt ou tard, les pas cessent subitement
et le PJ sent une présence derrière lui. Le PJ ne ressent pas de peur, mais
le corps qu’il occupe semble glacé d’effroi. Un homme en costume cra-
vate, un dossier à la main, le contemple un court instant avant de lui dire :
« Qui êtes-vous ? Comment êtes-vous arrivé là ? » Sur ce, permettez au dé-
fibrillateur de finalement faire effet et ramenez le PJ à la vie. Si celui-ci a
eu l’occasion au cours de cette campagne de voir une photo du directeur
adjoint Clyde Tolson, il reconnaît l’homme qui vient de l’invectiver. Autour
du PJ, nul ne sait qu’il vient de faire un bref passage par la bibliothèque
fantôme de Tolson. Et seule la mystérieuse jeune femme dans laquelle le
PJ s’est temporairement incarné pourrait expliquer comment et pourquoi il
s’y est retrouvé. Une seule certitude : il lui a fallu mourir un court instant
pour y parvenir.

142
de marque originaires d’Haïti, mais la bouche du premier corps pour glis-
aussi de l’étranger, venus assister à la ser lentement vers le second. La phase
cérémonie. D’autres sont là pour offi- de transfert doit durer une dizaine de
cier. En effet, le maître de cérémonie minutes. Ce n’est qu’une fois entrée
n’est autre que Papa Latombe, le chef dans le corps du jeune garçon qu’elle
du gang des Zombies. Son arrivée, dévorera son esprit. Quant au service
à bord d’une limousine blanche aux de sécurité, il est assuré par une cin-
nombreuses finitions plaquées or, ne quantaine de Zombies dont les PJ ne
passe pas inaperçue. La cérémonie doit
reconnaissent que trop bien les codes
avoir lieu dans la salle des fêtes de la
vestimentaires. Et ceux de Haïti ont
résidence, transformée pour l’occasion
l’air encore plus sanguinaires que leurs
en un temple sinistre. Deux autels sont
placés au centre de la pièce, auxquels cousins de Louisiane.
seront attachés le vieux Gauntley et le Idéalement, il s’agit d’intervenir pen-
jeune Greenberg. La créature sortira de dant la cérémonie. Laissez les PJ décider

143
Papa Latombe, sur son trône

avec Questor et son équipe comment confisqués. Le plus simple serait d’at-
ils souhaitent procéder pour récupérer tendre le déclenchement de l’assaut
les Greenberg et s’ils souhaitent consti- pour récupérer des armes auprès des
tuer une seule ou plusieurs équipes. Sœurs de Marie. Alternativement, ils
Ils peuvent entrer en force au mo- peuvent voir avec ces derniers s’il est
ment de l’assaut global. Simple et effi- possible d’en dissimuler parmi les us-
cace. Plus risqué pour l’exfiltration des tensiles et les provisions livrées par le
Greenberg. traiteur qui doit livrer le buffet dans
Ils peuvent infiltrer les lieux en usur- l’après-midi qui précède la cérémonie.
pant l’identité d’invités dont ils peuvent Justement ! Le hasard veut qu’un petit
intercepter le convoi à l’aéroport ou sur groupe d’invités accompagnés de leurs
la route de la plantation. Cette option deux gardes du corps corresponde à
est sans doute la plus ludique donc, peu près au profil des PJ : monsieur et
dans la discussion, c’est celle vers la- madame Carmichael.
quelle penchera Questor.
S’ils optent pour la dernière solution,
Les Carmichael
il leur faudra faire entrer leurs armes Très croyants et ultra-conservateurs,
séparément car les véhicules des invi- les Carmichael sont les fondateurs et di-
tés sont fouillés à l’entrée et les armes rigeants de God’s Vision, une ONG évan-
de poing des gardes du corps sont géliste originaire de la Caroline du Nord.

144
Les Carmichael et leur église doivent givre gronde déjà et du givre s’accu-
leur fortune aux dons généreux de leurs mule sur le véhicule.
ouailles. Leurs messes, diffusées sur leur 3. À ce stade, Questor et les PJ doivent
chaîne de télévision privée ainsi que être en mesure de retrouver et d’ex-
via les réseaux sociaux, sont suivies par filtrer les Greenberg sans tarder. S’ils
des dizaines de milliers de personnes pensent aller à la crypte, ils y trouvent
aux États-Unis et au-delà. En particu- Mme Greenberg réfugiée avec sa fille
lier, God’s Vision est très active sur Haïti près de la sépulture de son mari. Prise
depuis la fin des années 90. Les ambi- de folie, elle ne se laissera pas faire et
tions des Carmichael sont telles qu’ils défendra sa fille bec et ongles.
en sont venus conclure une alliance
contre nature avec Papa Latombe par Que font les adversaires ?
l’entremise de Donal Gauntley afin de Gauntley
détruire l’influence du vaudou en Haïti.
Qu’importe la nature de leurs alliés et
leurs rites diaboliques. Il sera toujours
temps de reconsidérer ce pacte dès lors
que leurs concurrents évangélistes au-
ront été écartés et que les Haïtiens au-
ront été remis dans le droit chemin. Les
Carmichael sont accompagnés de leur
directeur financier, de leur directeur des
opérations à Haïti et de deux gardes du Pendant les préparatifs, Gauntley et Type de scène d’action
corps à la gâchette sensible. Assaut/exfiltration avec
Adrien Greenberg se trouvent quant à
soutien
eux à l’étage dans le grand fumoir où Le soutien pour les PJ est
L’opération indépendamment
les PJ les ont déjà « rencontrés ». Laissez particulièrement impor-
des PJ les PJ décider comment s’y rendre. tant (voir les règles dans
Sauf contre-ordre de la part des PJ Passer par la porte principale est la so- le préambule de la cam-
qui parviendrait à convaincre tout le lution la plus simple, mais ils y rencon- pagne p. 12). Ils peuvent
monde du génie de leur plan, voici un notamment compter sur
treront de la résistance. Dans la mai-
des pouvoirs de PNJ alliés
plan par défaut. Celui que pourra sou- son, la panique gagne vite les invités puissants en dépensant
tenir Questor dans la discussion. et leurs gardes du corps, qui cherchent des points de soutien.
1. Dès le début de la cérémonie, une à fuir les lieux dès que possible. Les Sinon, l’intérêt de ce nou-
vingtaine de membres des Sœurs fusillades qui s’ensuivent font nombre vel assaut repose sur trois
de victimes collatérales. Tant qu’elle piliers. Un, il s’agit d’une
de Marie armés jusqu’aux dents
occupe son hôte, l’entité confère au exfiltration pour sauver
et dévoués jusqu’à la mort entre- Madame Greenberg et
prennent d’envahir la résidence par corps de Gauntley une invincibilité ef-
ses enfants. Voilà ce qui
tous les côtés pour faire diversion. frayante. Ce dernier se régénère à vue guide les PJ qui doivent
Les Zombies sont vite dépassés et de d’œil s’il est blessé et sa force est sans donc localiser le plus
féroces affrontements éclatent bien- pareille (voir son profil technique dans vite possible leur cible.
tôt à travers la propriété. l’aide de jeu p. 196). Deux, il faut absolument
que les PJ croisent leurs
2. Lorsque la confusion est à son Papa Latombe adversaires principaux et
comble, un fourgon blindé fonce Si les PJ approchent Papa Latombe remarquables (Gauntley
sur les grilles de la porte et va aussi à moins de 20 mètres, celui sentira et Papa Latombe surtout).
loin que possible sous le feu nourri leur présence. Le tort que ces derniers Trois, amenez le final et
l’éveil des puissances au
des Zombies. Il s’arrête presque de- ont causé à son organisation et à ses bon moment, quand la
vant le porche de la magnifique mai- « enfants » en Louisiane l’amènera à situation paraît particuliè-
son coloniale. À l’intérieur, FX est à délaisser ses occupations pour n’avoir rement dramatique pour
l’œuvre. Le sarcophage du géant du plus à l’esprit que le désir de les châtier. les PJ.

145
Le souci avec Papa Latombe est qu’il ne la maison sont les refuges les plus sûrs
craint pas le froid puisqu’il est mort. Il pendant la tempête.
faudra donc que les PJ parviennent à
Le final
se débarrasser de lui par eux-mêmes.
Ironiquement, comme dans les films de Laissez les PJ mettre Adrien et Carole
zombies, il faudra lui fracasser le crâne Greenberg à l’abri tandis que l’entité s’ex-
pour le neutraliser (voir son profil tech- tirpe de Gauntley dans un cri de douleur
nique dans l’aide de jeu p. 195). Pour strident. Les deux enfants sont anorma-
autant, son « cœur » sera resté à l’abri. lement calmes. Un des PJ peut même
Un jour prochain, les PJ seront peut- entendre Carole regarder Adrien et mur-
être amenés à l’affronter de nouveau murer « il est là ». L’espace d’un instant,
sous d’autres traits. un ou plusieurs PJ croient entrevoir deux
silhouettes dont la taille dépasse l’enten-
L’éveil du géant
dement. Dans le chaos du blizzard, un
géant du givre broie un Ver Cosmique
entre ses puissants bras. Mais sans doute
les PJ délirent-ils déjà. Bientôt, Une tem-
pête de neige recouvre tout, y compris
les esprits des PJ qui sombrent dans un
inconscient fait de blanc.

Laisser la poussière
retomber
Dans tous les cas, faites perdre un L’enquête est terminée. La scène apo-
maximum de temps aux PJ jusqu’à ce calyptique aussi. Le calme est revenu. Il
qu’ils comprennent qu’il est trop tard est temps de clore cette campagne.
pour le plan initial. Les PJ n’auront pas
le temps d’exfiltrer les Greenberg avant Le réveil
la libération du géant. Ces derniers Lorsque Questor et les PJ reprennent
peuvent éventuellement voir FX sauter leurs esprits (s’ils ont survécu), un
du fourgon blindé et s’éloigner en cou- mètre de neige recouvre les lieux à des
rant. Le prêtre vaudou a éveillé le géant centaines de mètres alentour. Rien ni
du givre. Grindberg s’éveille. Le sarco- personne, à part eux, n’a été épargné
phage craque dans un bruit d’os brisés par le froid et la tempête. Comme pré-
qui résonne dans la nuit et, soudain, un vu, le géant s’est déchaîné et, comme
blizzard d’une violence extraordinaire espéré, FX le prêtre vaudou est parve-
éventre le camion et se déchaîne sur nu à le chasser après que l’entité qui
les environs. Le rugissement assour- occupait le corps de Gauntley ait péri.
dissant du géant – ou bien est-ce le Non loin des PJ, Madame Greenberg
vent ? – retentit dans les airs. Les vitres gît, tuée par le froid. Restent Adrien
volent en éclat et le toit de la vaste et Carole Greenberg, indemnes (alors
maison se désintègre. Meubles et in- qu’ils n’avaient pas reçu de sérum) et
vités sont progressivement emportés. toujours aussi calmes, même si les PJ
Mais surtout, un froid glacial proche du ne les ont pas suffisamment protégés.
zéro absolu gèle tout sur son passage Nul besoin, il faut dire. Les deux en-
et tue tous ceux que le sérum n’a pas fants portent déjà en eux le sang du
immunisés. Papa Latombe et Gauntley, géant. S’ils y prêtent attention, les PJ
tant que le ver l’habite, sont capables remarquent que les enfants semblent
de résister. La crypte et le sous-sol de se sentir particulièrement proche de

146
La dernière tentation
Il se peut que qu’un ou plusieurs PJ (voire tous) envisagent de suppri-
mer Adrien et Carole Greenberg ou de ne pas leur venir en aide tant ils
craignent de sauver de futurs monstres. Laissez les PJ en débattre entre
eux si ce sujet surgit et si les circonstances s’y prêtent. À vous de décider
si vous souhaitez laisser faire les PJ ou pas. Le fait est que les enfants n’ont
pas vraiment besoin d’aide. Si les PJ choisissent de demeurer passifs et de
ne pas les aider, ils sortiront indemnes de ce final pourtant cataclysmique.
Cela ne rassurera sans doute pas les PJ, d’ailleurs. En revanche, le dénoue-
ment risque d’être beaucoup plus dramatique si les PJ tentent de faire du
mal aux enfants.
Face à une tentative d’agression, Adrien et Carole seront sans défense et
réagiront comme n’importe quel enfant le ferait en se débattant, criant et
appelant au secours. Si surnaturel soit le sang qui coule dans leurs veines,
ils ne sont pas encore corrompus comme le furent leurs aïeux.
Les PJ, en particulier celui ou ceux qui ont eu des visions, pourront ressentir
cela. De plus, le sang du géant que les PJ se sont inoculés tente de les empê-
cher de s’en prendre à eux. Il faudra réussir un test de CHA (volonté) difficulté
20 pour lever la main sur Adrien et Carole et un réussir de CON difficulté 15
pour ne pas perdre connaissance suite à l’hémorragie cérébrale que cette
tentative provoquera. Non seulement un échec empêchera le PJ de les bles-
ser, mais le sang du géant qui coule dans ses veines prendra le dessus et le
contraindra à prendre la défense des enfants au péril de sa vie, quitte à se re-
tourner contre ses compagnons d’aventure. Dans tous les cas, le PJ réalisera,
submergé par une sensation de chute vertigineuse et sans fin, qu’on ne peut
pas s’opposer à l’univers sans que cette force supérieure ne déchire son âme.
À vous de voir avec votre joueur s’il est préférable que vous preniez le
contrôle de son personnage ou s’il est disposé à interpréter un personnage
qui se retourne contre les siens.
Enfin, si Questor est témoin de cette agression, il tentera logiquement
d’empêcher quiconque de blesser les enfants.

celui ou celle d’entre eux qui a été l’ob- l’impact des retombées médiatiques
jet du plus grand nombre de visions de leurs enquêtes. À défaut de pouvoir
(ou de toutes les visions) pendant la retrouver une vie normale, une nou-
campagne. Tout se passe comme s’ils velle carrière dans la clandestinité les
sentaient quelque chose en lui de fami- attend désormais au sein de la cellule
lier, qui les mettait en confiance. Enfin, de Questor. Quoi qu’il en soit, la per-
Fletcher et Baptiste viennent à leur se- ception rationnelle que les PJ avaient
cours. Un avion les attend. Il s’agit de ne de ce monde est à jamais altérée.
pas traîner à Haïti.
Conséquences médiatiques
Le testament Greenberg Dans les médias, les images d’une ex-
À leur retour à la Nouvelle Orléans, ceptionnelle et inexplicable tempête de
les PJ retrouvent leurs postes au FBI à neige en Haïti font les gros titres. Quelle
la condition que certaines de leurs ac- extraordinaire vision que celle d’haïtiens
tions « hors cadre légal » ne les aient pas qui font des bonhommes de neige au
publiquement compromis. Il leur reste milieu des palmiers. Les météorologues
alors gérer les bouleversements que se livrent à un impressionnant grand
les récents événements ont pu causer écart scientifique pour tenter d’expli-
dans leurs vies personnelles et profes- quer rationnellement ce phénomène
sionnelles respectives, sans compter hors norme. On parle d’une dépression

147
soudaine et rarissime par son ampleur, paradis fiscaux situés dans les caraïbes.
symptomatique du réchauffement cli- À la Maison Blanche, on parle déjà de
matique. Au moins, pendant quelques complot démocrate et de fausses infor-
jours, la neige semble avoir effacé le mations. À vous de voir jusqu’où vous
spectacle de désolation que les médias souhaitez pousser cette affaire. A mini-
sont habitués à diffuser de ce si beau ma, Terrence Dempsey « démissionne »
mais si malheureux pays… de son poste suite au scandale tandis
que Greenberg Senior et son fils servent
Conséquences biologiques de boucs émissaires. Si l’affaire prend de
L’autre nouvelle majeure bientôt plus amples proportions, les PJ risquent
reprise dans les médias concerne le de très vite se retrouver exposés à un
décès de Greenberg Senior à la suite maelström politique incontrôlable im-
d’une subite dégradation de sa santé. pliquant commission d’enquête par-
Son corps n’avait aucune chance de lementaire, procureur et médias. Il y a
survivre longtemps sans la précieuse là de quoi attirer l’attention de redou-
sève du géant. D’autres décès d’il- tables adversaires avec le risque de voir
lustres membres du Cajun Club suivent passées au crible leur vie privée et les
bientôt. Libre à vous de développer moindres actions accomplies au cours
plus amplement un épilogue fait de de leur courte carrière professionnelle,
révélations fracassantes et de perquisi- sans parler du risque de voir exposé leur
tions, notamment au Cajun Club dont récente affiliation à Eos…
l’influence est affaiblie par le trépas de
Greenberg Senior. Sur leur lit de mort, Questions en suspens
quelques rares membres du club se-
vrés malgré eux du sang corrupteur du
Quid de Allred et Chessel ?
géant prennent conscience de l’hor- Restent Allred et Chessel, à moins
reur de leur conduite et se livrent sur que les PJ ne les aient neutralisés au-
leurs pratiques sexuelles perverses et paravant. D’une part, Allred trouve la
les atrocités commises au sein du club. force de survivre au sevrage du sang
du géant, non sans traverser une pé-
Conséquences politiques riode d’atroces souffrances, grâce à
Quant au scandale du financement il- ses liens avec les esprits de la corrup-
légal de la campagne présidentielle de tion. D’autre part, Chessel ou, plutôt,
Donal Trump par les Greenberg, divers ce qu’il en reste, est retrouvé dans la
documents découverts dans le coffre- chambre froide de la cuisine du Cajun
fort du bureau de Greenberg Senior au Club. Chessel a été assassiné et son
Cajun Club permettent de comprendre corps a été soigneusement dépecé
les méthodes employées pour gonfler et cuisiné, non sans raffinement, par
artificiellement le montant des fonds Bénédicte Jacques, le chef du restau-
levés par le défunt sénateur Greenberg. rant. Pris de folie par manque de sang
Entre autres, une liste révèle comment de géant, Chef Ben a dévoré Chessel
les montants versés par les donateurs dans l’espoir d’ingérer les reliquats de
du Cajun Club étaient systématique- sang impie qui circulaient encore dans
ment augmentés de sommes considé- les veines de ce dernier. Bénédicte ne
rables. Par ailleurs, un dossier contient se laissera pas arrêter facilement. Une
une liste d’associations créées durant course-poursuite dans les cuisines est
le temps de la campagne électorale. Un à prévoir pendant laquelle le chef fou
relevé détaillé révèle que celles-ci furent fera preuve d’un étonnant talent au
financées par des fonds provenant de maniement d’ustensiles de cuisine as-
comptes en banque situés dans des sommants et tranchants.

148
Et le poignard en obsidienne ? des PJ, il vous revient de décider ce qu’il
Le poignard rituel de Chessel demeure- est vraiment advenu du Poignard sacré.
ra, quant à lui, introuvable. Soit celui-ci
L’Héritage Dunsirn
a été dissimulé en un lieu inconnu, soit
il a été subtilisé, mais par qui ? Si les PJ Sur les chaînes d’information en conti-
songent à procéder à une enquête en nu, les spéculations vont bon train sur
règle, ils pourront identifier deux sus- le décès de Gauntley et de Madame
pects possibles. D’une part, deux photos Greenberg pendant un blizzard qui
semble avoir particulièrement visé la
accompagnées d’un post-it sur lequel
plantation familiale d’Haïti. Quant à
est écrit « Merci d’identifier » sont insérées
Adrien et Carole Greenberg, ils peuvent
dans une enveloppe sur le bureau de
soit être confiés par Baptiste à l’ambas-
Chessel. L’adresse de Poydras St est celle
sade des États-Unis à Haïti afin de ne pas
de Crescent Investigations, une agence
impliquer les PJ dans leur récupération,
de détectives privés de la Nouvelle-
soit être remis par les PJ à leur hiérarchie
Orléans. Les photos montrent Angélique
ou directement à Greenberg Senior si
Dupont, la gérante d’un magasin d’anti-
l’opération est faite assez vite avant que
quités, postée sur le trottoir face à la ré- le vieil homme ne meure. Quoi qu’il en
sidence de Chessel. Compte tenu de la soit, à la mort de ce dernier, la garde
lumière, les photos ont été prises à deux des enfants est confiée à leur parrain,
moments différents de la journée. Les dé- Sir Angus Dunsirn. C’est Fillana Dunsirn,
tectives n’ont jamais vu ces photos. Il leur associée principale du cabinet d’avocats
arrivait de procéder à des enquêtes « de Dunsirn Legal et arrière-petite-nièce de
routine » sur des individus à la demande Sir Dunsirn, qui s’occupe de ce dossier.
de Chessel, mais rien d’illégal (selon eux). Sir Dunsirn soustrait les enfants à l’at-
Si les PJ remontent jusqu’à elle, tention des médias en les emmenant
Angélique Dupont reconnaît s’être ar- chez lui, en Écosse. Le Cabinet Dunsirn
rêtée devant le domicile de Chessel Legal intervient en tant qu’exécutant
après y avoir perçu une aura spirituelle testamentaire de Greenberg Senior.
intense et malfaisante. Mais elle assure En tant qu’administrateur des biens de
ne pas connaître ses occupants et n’est ses filleuls, Angus acquièrt le contrôle
jamais entrée dans le domicile. D’autre absolu du groupe Greenberg dans l’at-
part, Madame Percival, une vieille bi- tente de la majorité des enfants. Dans les
gote voisine de Chessel, dira avoir vu mois qui suivront, le groupe Greenberg
un individu afro-américain au look sera restructuré en fonction des dégâts
créole devant la résidence de Chessel. que les PJ auront été en mesure de cau-
Sa description pourra aussi bien cor- ser à ses activités maléfiques. Au siège
respondre à celle d’un membre des de la Pentacle, Dunsirn revendique
Zombies que des Sœurs de Marie. Si bientôt la place de Gauntley. Adrien
les PJ lui montrent une photo de Jean- et Carole sont les futurs héritiers d’un
Jésus, elle affirmera aussitôt que c’est Empire temporairement délivrés d’un
lui mais ajoutera aussitôt que « sa vue mal indicible et les PJ y sont pour beau-
n’est pas très bonne » et puis que ces coup. Mais en faisant tomber Greenberg
créoles « se ressemblent tous avec leur Senior et Gauntley, ils ont éliminé deux
look de rasta ». Naturellement, Manon démons. Est-ce pour mieux consacrer le
et Jean-Jésus n’admettront jamais avoir diable sur son trône ?
dérobé l’antique artefact. « Pour quelle Ce sera à vous, cher MJ, d’en décider et
raison ferions-nous cela » ajouteront-ils vous trouverez un peu plus loin, p. 152
avec un sourire sibyllin ? À partir de là, des pistes pour continuer l’aventure.
en fonction notamment des réactions FIN

149
150
AIDES DE JEU

151
VOYAGE AU BOUT
DES TÉNÈBRES
Des pistes pour Pour mettre les PJ sous pression et
relancer efficacement le jeu après les
continuer l’aventure émotions de la fin de la campagne,
Si vos joueurs et vous avez envie de cette piste peut prendre la forme d’une
faire durer le plaisir pendant ou après le course contre la montre opposant les
déroulement de L’Héritage Greenberg, investigateurs aux velléités des Dunsirn
plusieurs pistes connexes méritent d’étouffer tout scandale en faisant dis-
d’être explorées. Les trois paires de sy- paraître preuves et témoins gênants.
nopsis que nous avons choisi de vous Un « cabinet d’audit » employant no-
exposer ici, deux par territoire, peuvent tamment un couple de tueurs à gage
être développées au gré de votre ima- au profil atypique (soyez imagina-
gination ou du sens de la digression tifs !) pourrait avoir été engagés par la
de vos joueurs. En fonction du timing Dunsirn Legal pour faire le ménage.
et de la nature de ces enquêtes, les PJ En parallèle, le vide laissé par la chute
peuvent agir en tant qu’agents du FBI des Greenberg est propice à une impi-
ou membres d’Eos. toyable guerre des gangs si personne
ne réagit. Plus particulièrement, la ma-
Pistes en Louisiane fia italienne tient là une opportunité
de reprendre la main. Une enquête sur
Mortelles retombées cette dernière peut être l’occasion de
se pencher sur l’histoire de la Nouvelle-
La famille Greenberg est peut-être
Orléans de John Fitzgerald Kennedy
tombée mais les filiales du groupe
et John Edgar Hoover. Au minimum,
demeurent, et nombre d’entre elles
les PJ pourront établir des liens indi-
continuent de répandre la corruption rects (et concurrents) entre la mafia et
sous toute ses formes, sciemment ou les Greenberg via Nicola Pipistrello et
non. Certains cadres du groupe sont la Cajun Clinic du Lac Ponchartrain. Il
déterminés à persévérer sur la voie existe également des liens entre la ma-
maléfique qui leur a été tracée et ont fia, la Pelican Estate et la Grind Cement,
éventuellement de bonnes raisons tous impliqués dans la construction
d’en vouloir aux PJ. Quelques PNJ, tel des digues de la Nouvelle Orléans il y
que Claire Delgado avec Hemobank et a quelques décennies. Entre les condi-
les Blood Vessels ou encore les Dupré tions d’attribution de ces marchés et
avec la Pelichem, peuvent fournir au- la qualité de construction des mêmes
tant d’amorces d’enquête. En particu- digues qui se sont effondrés lors de la
lier, les PJ auront maille à partir avec la tempête Katrina, il y a matière à scan-
directrice de Pharma Search si leurs in- dale. Et qui sait si la réparation des
vestigations contrarient ses ambitions. nouvelles digues et autres chantiers
Vous pouvez également développer menés depuis 2005 ont été réalisés
de nouvelles pistes en vous inspirant dans les règles de l’art ? Au moins y a-t-
des descriptions contenues dans l’aide il de quoi établir un lien entre la Pelican
de jeu relatives aux filiales de l’empire Estate et le scandale de pots de vins qui
Greenberg. a fait tomber le maire Ray Nagin.

152
NOLA Confidential en série et de la traquer en remon-
tant méthodiquement la piste de ses
Au minimum, la criminalité organisée
victimes ?
de la Nouvelle-Orléans peut constituer
une intéressante digression pendant La fille sans visage
l’enquête. Derrière le kitsch flamboyant Vous pouvez par exemple développer
de Bourbon Street, les PJ peuvent ex- l’enquête autour de la LSU, la presti-
plorer la face cachée de la ville dans gieuse université dont le campus est
une ambiance de film noir moderne. situé à Bâton Rouge, de ses fraternités
Entre jazz, strip-clubs, trafic de drogue et de son équipe de football améri-
et réseaux de prostitution, c’est une cain. Sonia Rouget y est étudiante. Ses
réalité des plus sordides qui resserre parents fortunés font en sorte qu’elle
ses griffes sur les jeunes filles perdues ne manque de rien, mais ils semblent
de l’Amérique profonde. Ce contexte totalement indifférents à leur fille. Ce
permet notamment d’exploiter les n’est pas tant qu’ils la méprisent, mais
PNJ Pierce Martin, Lafayette « Garbage il ne semble jamais avoir existé aucun
Man », James Dick et Alain Chamoun. lien affectif entre eux. La réalité est
À partir des fréquentations de Belinda que sa présence les a toujours mis mal
et de ses amis orphelins, les PJ peuvent à l’aise pour une raison inexplicable,
remonter la piste d’une juteuse opé- aussi l’ont-ils toujours maintenue à dis-
ration d’esclavage sexuel de jeunes tance. Hélas, Sonia produit le même ef-
filles et hommes souvent mineurs dis- fet sur tous ceux qu’elle approche. C’est
simulée derrière des apparences de sans doute la raison pour laquelle elle
légalité et de prostitution « classique ». a échoué à rejoindre la fraternité dont
Ambiance chargée et particulièrement est issue la majorité des cheerleaders
glauque. Naturellement, la drogue est de l’équipe de football des Tigers. Sonia
omniprésente au sein de ce réseau, et se sent vide, inexistante, incomplète.
les PJ assistés de la DEA auraient toutes Elle le sait aussi sûrement que si des
les raisons de vouloir remonter à ses voix le lui avaient dit. Et elle sait aussi
principaux fournisseurs. que cela doit cesser. Parce qu’elle ne
Une autre piste excitante consiste à parvient pas à intéresser les autres, elle
remonter la trace sanglante des vic- devient obsédée par l’idée de se trans-
times de Brett Kronsky. Les PJ peuvent former, de devenir une autre. Après
commencer par s’intéresser à Lynette mûre réflexion, elle jette son dévolu sur
Babineaux et Emilia Dickinson avant la cheerleader Darnelle Fontenot, une
de se pencher sur les autres indices des étudiantes les plus populaires de la
découverts dans l’appartement de LSU. Cette dernière est une brillante et
Brett. Au minimum, une enquête en jolie jeune fille, membre des Delta Zeta,
règle permettra d’identifier d’autres la sororité de pom-pom girls qui avait
victimes de Brett et mettre fin par une décliné la candidature de Sonia.
bien mauvaise nouvelle au calvaire des Sonia décide de suivre discrètement
familles qui les cherchaient en vain de- Darnelle à l’occasion d’une virée des
puis des mois, voire des années. cheerleaders dans la Big Easy et profite
Mais peut-être que les choses ne s’ar- d’une soirée alcoolisée pour la séparer
rêtent pas là. Brett a pu faire un ou une de son groupe. Répondant à une irré-
émule sur son chemin. Peut-être même pressible pulsion, Elle tente de l’étran-
qu’une de ses victimes est devenue gler dans une ruelle isolée lorsqu’elle
à son tour bourreau. Aux PJ de com- est interrompue par Brett Kronsky. Ce
prendre les circonstances de la genèse, dernier était en « chasse » ce soir-là et
peut-être surnaturelle, de cette tueuse avait repéré puis suivi les deux filles.

153
Une fois la surprise passée, Brett offre et confidences circulant au sein de la
d’aider la tueuse débutante et ramène sororité que des agents fédéraux ne se
la victime à son domicile. S’en suit verraient pas aisément confier dans le
une nuit d’orgie sadique à laquelle la cadre d’un interrogatoire officiel.
victime succombe. Brett, qui sent les
pouvoirs latents de sa jeune apprentie, Pistes au Texas et au
l’aide à se débarrasser du cadavre en le
plongeant dans un bain d’acide dans la Mexique
baignoire de la maison familiale. Afin
de révéler ses pouvoirs, il lui propose
de l’initier dans le labyrinthe de la cor-
ruption. Sonia en ressort transformée.
Plus extraordinaire encore, elle a litté-
ralement pris l’apparence de sa victime
dont elle enviait tout, de l’apparence à
la vie brillante.
L’usurpatrice est désormais capable
de « changer de vie » en prenant l’ap-
parence de ses victimes. Sa quête de
reconnaissance vire progressivement
Diable Rouge
à l’obsession à mesure que, de meurtre Allred est un dur à cuire mais il n’est
en meurtre, elle passe d’une vie convoi- pas invincible. Les PJ devraient avoir
tée à une autre, chaque fois que la las- de bonnes raisons de vouloir le faire
situde ou les doutes de son entourage tomber une bonne fois pour toute.
grandissent… Peu de risques d’être Le sujet est d’autant plus exploitable
prise tant qu’elle parviendra à faire que l’élection de Trump a fait resurgir
disparaître les corps dont elle usurpe au grand jour le spectre suprématiste
l’identité. Imaginez la surprise des en- blanc.
quêteurs qui identifieraient sans aucun D’une part, quelques dizaines de
doute possible une victime pour en- suivants de Fenris continuent de
suite tomber nez à nez avec elle. croire en leur guide « spirituel ». Ces
Le PJ extralucide du groupe ressentira allumés offrent l’occasion de creu-
un malaise aussi spécifique qu’une em- ser d’avantage le sujet des milices
preinte digitale chaque fois qu’il croise- d’extrême-droite américaines. De
ra le chemin de la tueuse. Sonia, quant nouvelles confrontations avec ceux
à elle, percevra immédiatement l’aura d’entre eux qui ont échappé à la jus-
surnaturelle du PJ. À l’occasion d’un tice sont inévitables si les PJ persistent
éventuel échange, Sonia révélera au PJ à poursuivre Allred. Un scénario axé
qu’elle est capable de voir des êtres ma- sur une mission d’infiltration aurait
gnifiques, comme des « anges », flotter de quoi donner des sueurs froides aux
au-dessus de lui. En tout cas, la fascina- PJ. Si leurs origines ethniques le per-
tion grandissante de Sonia pour le PJ mettent, un ou plusieurs PJ pourrait
pourrait bien finir par faire de celui-ci infiltrer le milieu des milices et mou-
sa prochaine cible… Dans ce contexte, vements suprématistes américains
même s’ils ne sont pas (ou plus) à la pour remonter la piste des Suivants
LSU, les étudiants voisins des PJ pour- de Fenris fugitifs. En guise de point
raient leur être utile. En effet, leur de départ, les PJ pourraient coopérer
appartenance à des fraternités com- avec l’un des survivants de l’assaut du
munes aux deux universités leur per- ranch en échange d’une réduction de
mettrait d’accéder à certaines rumeurs peine.

154
D’autre part, les manœuvres poli- rendront vite compte qu’il en va diffé-
tiques d’Allred en Louisiane, au Texas remment du côté mexicain. L’argent
mais aussi à Washington DC consti- de la drogue a permis aux cartels de
tuent un sujet plus subtil mais au prendre le contrôle de l’économie et
moins aussi passionnant. Allred per- de l’administration. La Policia Federal,
drait tout sang-froid si les PJ révélaient corrompue et violente, n’est plus rien
à ses concurrents politiques de l’Alt qu’un gang avec un badge. Les rues
Right ses plans visant à les soumettre ont été progressivement désertées
à son autorité de gré ou de force. Et par les commerces à force d’être la
puis il y a les diffuseurs de Fake News cible d’extorsions. Même les vendeurs
et les hackers de l’Alt Right dont l’énig- à la sauvette sont rackettés. Les affron-
matique @spiraldancer… L’occasion
tements et les exécutions en plein jour
d’un périple au cœur des paysages
et en pleine rue sont devenus le quo-
lunaires d’Islande permettrait de faire
tidien des habitants. S’ajoute à cela la
des découvertes glaçantes sur l’orga-
présence massive mais inefficace de
nisation dont fait partie la pirate infor-
l’armée, dont les soldats désertent en
matique surdouée d’Allred.
masse pour gonfler les rangs des nar-
Narcos cos. Pour ces derniers, quitte à voler,
Après l’assaut du ranch des suivants tuer ou violer, autant être bien payés.
de Fenris, peut-être les PJ envisage- Enfin, les migrants sont systémati-
ront-ils de traquer Lobo. La motiva- quement maltraités et utilisés comme
tion risque d’être d’autant plus grande mules lorsqu’ils passent la frontière.
si celui-ci a pu quitter le ranch des La majorité des femmes sont violées
suivants avec la biochimiste Elena et forcées à se prostituer. Ceux qui
Sidorenko et des échantillons du sang restent coincés à la frontière mexi-
du géant. Si c’est le cas, vous tenez caine sont réduits à une forme d’es-
là l’occasion de mettre en scène l’in- clavage moderne dans les grandes
fluence destructrice des narcotrafi- usines de la région qui les payent 250
quants des deux côtés de la frontière dollars par mois pour produire dans
entre le Mexique et les États-Unis et les pires conditions des produits des-
de raconter l’irrésistible ascension de tinés à garnir les rayons de chaînes de
Lobo au sein du cartel Los Zetas au- magasins américains tel que Wal-Mart.
quel son gang est lié. Dans un premier
temps, Lobo se rend à Nuevo Laredo Aux PJ de voir comment aborder
au Mexique pour éliminer son chef et cette périlleuse opération. Si l’origine
prendre la tête de son organisation. ethnique d’un des PJ le permet, ce-
Cela fait, Lobo compte produire et lui-ci pourrait se faire passer pour un
commercialiser une nouvelle drogue migrant afin d’infiltrer un des réseaux
aux effets virulents basée sur les re- de passeurs tenus par les narcotrafi-
cherches de Sidorenko. Ces actions, quants. Les hoppies pourraient s’avé-
destinées à lui faire prendre du grade rer une aide précieuse. Ces derniers
au sein des Zetas, auront pour consé- disposent en effet de contacts au
quence de relancer la guerre avec le Mexique et les migrants se confient
cartel de Sinaloa des deux côtés de la volontiers à eux. Par ailleurs, les PJ
frontière. Un véritable chaos est à pré- peuvent compter sur l’aide de leurs
voir si rien n’est fait pour contrecarrer contacts au sein de la DEA de San
les plans de Lobo. Antonio. Un autre moyen d’infiltra-
Si les villes frontalières aux États- tion pourrait consister à se faire passer
Unis sont relativement sûres, les PJ se pour des trafiquants de drogues.

155
Pistes en Haïti et dans détruire la culture Vaudou de l’île pour
y imposer leur vision ultra-rigoriste du
les Caraïbes christianisme. Ce conflit ouvert n’a pas
échappé à Papa Latombe qui a conclu
une alliance de circonstance avec
l’ONG évangéliste américaine God’s
Vision afin de prendre ses ennemis
jurés en étau. Max Rosemond, pasteur
américain ultra-droitier, dirige désor-
mais l’Église des Carmichael depuis
leur décès lors du blizzard Haïtien. Le
pasteur ne reculera devant rien pour
venger les Carmichael et transformer
en réalité leur rêve d’hégémonie spiri-
Île bleue, Cœur noir tuelle sur Haïti.
Papa Latombe n’est donc pas mort.
Enfin si, pour la deuxième fois, de la Vert Paradis
main des PJ lors du grand final de la Enfin, les PJ peuvent s’intéresser aux
campagne. Et pourtant, il est encore ressources de la famille Greenberg
de ce monde. Voilà bien une raison dans les paradis fiscaux des caraïbes
pour les PJ de retourner à Haïti afin et de Panama. Ceux-ci pourront trou-
d’aider leurs alliés à mener une véri- ver des traces de la holding dans les
table chasse au sorcier pour mettre Panama papers et au cabinet Campos
un terme définitif à l’existence du & Velasquez et, peut-être, croiser le
bokor mort-vivant. Vous tenez là l’oc- chemin du journaliste Jean-Christophe
casion de plonger les PJ dans l’his- Andrieux, dernière personne à avoir
toire tourmentée d’une île aussi belle rencontré Campos avant le décès sus-
que meurtrie, comme abandonnée pect de ce dernier. En élargissant leurs
des hommes et des dieux. Esclavage, recherches, leur enquête leur permet-
vaudou, Duvalier, tontons macoute, tra de comprendre les liens opportu-
corruption généralisée, ingérence per- nistes et malsains qui unissaient au-
manente de sectes évangélistes amé- trefois les cartels de la drogue, la CIA
ricaines aux motivations douteuses, et les Greenberg. Ce sera notamment
misère criante… Tous les ingrédients l’occasion pour les PJ de se plonger
sont réunis pour créer une atmos- dans le passé de Greenberg Senior.
phère d’une noirceur glaçante dans la En revanche, leurs chances d’en savoir
moiteur des Caraïbes. plus sur la très discrète famille Dunsirn
Dans leur chasse au sorcier, les PJ seront sans doute contrariées par l’ha-
peuvent compter sur Baptiste Levant, bilité de cette dernière à dissimuler ses
Earl Stevenson et François-Xavier. activités derrière des montages d’une
En particulier, Baptiste Levant est remarquable opacité.
déterminé à contrer l’invasion des Quant à se lancer sur les traces des
évangélistes américains. Ces derniers ancêtres des Greenberg et des Dunsirn,
disposent de moyens financiers consi- ce serait évidemment particulièrement
dérables, s’en servent volontiers pour passionnant. Mais il s’agit là d’une autre
acheter de l’influence et cherchent à histoire…

156
GALERIE DE PNJ

C
ette aide de jeu détaille les (bougies de couleur, poupées, gri-gris,
PNJ, alliés, ennemis ou vic- potions, argent). Le personnage doit
times, que les PJ sont ame- d’abord dépenser les points de mana et
nés à rencontrer au cours de leurs faire un test d’INT (vaudou) difficulté (5
enquêtes. Une petite minorité d’entre + 5 x rang). En cas d’échec, le sort n’est
eux, voisins ou collègues, vous sont pas lancé, mais les PM sont perdus. La
également proposés pour vous aider cible d’un rituel vaudou peut être pré-
à donner de l’épaisseur à vos parties. sente au moment du rituel ou représen-
À vous de les intégrer au quotidien des tée par une poupée (aucune limite de
PJ pour rendre l’environnement des distance), dans ce dernier cas, la difficul-
PJ plus crédible, donc leur expérience té du rituel augmente de 5 points.
plus immersive.
Vous trouverez d’abord les PNJ dont Voie du vaudou blanc
vous pourrez avoir besoin toute la
La voie la plus commune du
campagne, puis les PNJ spécifiques à
vaudou.
chaque scénario.
1. Connaissance du vaudou : Le per-
Quelques règles sonnage obtient un bonus de +2 par
rang aux tests en rapport avec le vau-
spécifiques dou (connaissance, lancer un rituel, etc.).
Les PNJ de cette campagne proposent 2. Rituel de chance : Le personnage
quelques règles spécifiques. La plu- ciblé peut relancer un dé une fois par
part sont des humains lambdas, et la jour. Le rituel cesse de faire effet à la
puissance conférée par les esprits cor- prochaine nouvelle lune ou s’il a été
rupteurs est gérée sous forme de pou- employé 7 fois.
voirs la plupart du temps uniques. Ici,
3. Rituel de protection : Le person-
vous trouverez deux nouvelles voies
nage ciblé gagne un bonus de +5 à
pour gérer les pouvoirs vaudous, ainsi
tous les tests de résistance contre des
qu’une adaptation de la règle de bles-
pouvoirs surnaturels pendant (1d6 +
sure grave pour les PNJ qui ont ingéré
Mod. de CHA du lanceur) jours.
du sang du géant.
4. Rituel de guérison : Le personnage
Voies de vaudou ciblé lance deux d20 et garde le meil-
Les voies de vaudou utilisent la règle de leur résultat à tous les tests de CON
points de mana présentée dans la sec- destiner à guérir (blessures, maladies)
tion pulp de COC Livre de règles (p. 89), et aux dés de récupération de PV du-
mais dans le cadre de cette campagne rant une semaine.
qui ne l’est pas (pulp), les points de 5. Rituel de désenvoûtement : Si le
mana ne sont récupérés qu’au rythme personnage ciblé est victime d’un en-
de 1 point par semaine, le dimanche (le voûtement ou d’un pouvoir magique,
samedi pour le vaudou noir). le lanceur du sort peut faire un test d’at-
Chaque rituel vaudou nécessite 10 mi- taque magique opposé contre l’auteur
nutes par rang et des composants de l’envoûtement pour y mettre fin.

157
Voie du vaudou d’Ogun de 5 points. Pour les PNJ, cela revient à
calculer ce seuil comme suit : (15+Mod.
Une voie spécifique à celui qui a été
de CON).
choisi par Ogun.
1. Son rang 1 est similaire à celui de la
Voie du vaudou blanc. Les PNJ du scénario 1
2. Rituel d’insensibilité  : Pendant Adam François Adrien Greenberg
les prochaines 24 heures, la cible aug- Senior, monstre à visage humain
mente son seuil de blessure grave de
+5. De plus, une fois durant l’effet du
rituel, elle peut encore agir un tour
complet si elle tombe à 0 PV.
3. Rituel de force : Le personnage
ciblé augmente sa valeur de FOR de
+2 pendant 24 heures (+1 au Mod.).
Durant cette période, il lance 2d20 à
tous les tests de FOR.
4. Rituel de protection des esprits :
Durant son prochain combat, le per- 93 ans (en paraît 65), 1,90 m, 92 kg,
sonnage ciblé est protégé par les es- brun aux yeux bleus, costume en lin et
prits, il gagne +5 en DEF et obtient un borsalino en paille. Rien n’est plus im-
RD de +5 contre les armes à feu. L’effet portant pour le vieux Greenberg que
doit être utilisé avant la prochaine nou- de transmettre son empire à un héritier
velle lune. digne de ce nom. Celui-ci a toujours
5. Rituel de rage : Durant les pro- su que son fils était un faible, un raté.
chaines 24 heures, le personnage ciblé Qu’importe ! Il n’en est pas de même de
peut invoquer une fois la rage d’Ogun son petit-fils… Le vieil homme en fera
sur lui (action limitée). Lorsque la rage son digne héritier dès qu’il l’aura récu-
d’Ogun le submerge, il obtient l’équiva- péré. D’ici-là, le fluide impie du Géant le
lent d’un rituel d’insensibilité, de plus, maintiendra en vie.
il lance 2d20 à tous ses tests d’attaque NC 7
et inflige un bonus de +1d4 à ses DM.
Toutefois, la rage d’Ogun le rend sourd FOR +2 DEX +1 CON +5*
à la négociation et aveugle à la com- INT +3* PER +1 CHA +2*
passion, et le personnage perd 1 pv à la DEF 11 PV 43 Init 16
fin de chaque tour tant qu’il est sous les
Pistolet moyen (20 m) +5 DM 1d8+1
effets de la rage. La rage cesse lorsque
plus aucun ennemi n’est en vue ou si le Voies : du discours rang 5, de l’argent rang 5
personnage réussit un test de CHA dif- Sang du géant : Adam Greenberg Sr récupère 1 PV
ficulté 15 (action de mouvement). par tour, tant qu’il n’est pas réduit à 0 PV. De plus
Blessures graves et sang il obtient une action supplémentaire par tour : au
choix une action de mouvement ou une action
de géant d’attaque et +3 en Init.
Le sang du géant rend ceux qui en
consomment plus résistants aux Chair à canon : Une fois par tour, Adam Greenberg
blessures. Les membres de la famille Sr peut décider qu’une attaque qui le visait touche
Greenberg et ceux qui ont ingéré du à la place un de ses sous-fifres situé à moins de 3
sang de géant (raffiné ou non) aug- mètres et venu s’interposer (ou derrière lequel il
mentent leur seuil de blessure grave s’est mis à couvert). Il gagne un bonus de +3 en

158
DEF tant que des sous-fifres sont positionnés à action de mouvement ou une action d’attaque et
moins de 3 mètres de lui. +3 en Init.
Adam André Paul Greenberg, Elisabeth Mary Rose Greenberg,
sénateur de Louisiane née Gauntley

38 ans, 1,81 m 79 kg, brun aux yeux 36 ans, 1,72 m, 56 kg, blonde aux yeux
bleus. Adam Greenberg est né le 30 no- bleus. Mlle Gauntley est née le 14 avril
vembre 1972 à Lafayette, Louisiane. 1981 à Haïti. Elle a épousé Greenberg
Fils du riche industriel d’origine cajun
le 12 janvier 2003. Mme Greenberg
Greenberg Senior, il est sénateur de
n’est pas seulement une belle femme,
Louisiane depuis janvier 2010. En 2016,
elle est également douée d’une grande
il participe à la collecte des fonds pour
la campagne présidentielle du repré- force de caractère, et est prête à tout
sentant du parti républicain, Donald pour défendre ceux qu’elle aime.
J. Trump. En apparence, Greenberg Malheureusement, les événements à
est un bel homme peu charismatique. venir l’éprouveront jusqu’à emporter
Dans le fond, c’est un individu intel- sa raison. Sa plus grave erreur aura
ligent et sensible, mais il a toujours été la confiance qu’elle plaçait en son
manqué de force d’âme, notamment arrière-grand-père Donald Gauntley,
quand il s’agissait de s’opposer aux vo- dont elle est l’unique héritière. À sa
lontés de son père. Le récent scandale décharge, Elisabeth ignore que celui-ci
dont il se trouve être la cible l’a rendu est en fait possédé par une incarnation
dépressif. L’idée de devoir choisir entre cosmique de la Corruption et que cette
trahir son « géant » de père ou endosser créature maléfique est responsable des
le sinistre héritage de sa famille lui est épreuves que traverse actuellement sa
devenu insupportable. La pression po-
famille.
litico-médiatique croissante achèvera
de le pousser à bout. NC 1/2
NC 2 FOR +0 DEX +1 CON +0
FOR +1 DEX +0 CON +2* INT +3* PER +1 CHA +2*
INT +2* PER +0 CHA +2* DEF 11 PV 9 Init 12
DEF 11 PV 15 Init 13 Pistolet moyen (20 m) +5 DM 1d8+1
Pistolet moyen (20 m) +2 DM 1d8 Voie : du discours rang 5
Voie : du discours rang 5 Sang du géant : Elisabeth Greenberg récupère 1 PV
Sang du géant : Adam Greenberg récupère 1 PV par tour, même réduite à 0 PV. De plus, elle obtient
par tour, même réduit à 0 PV. De plus, il obtient une action supplémentaire par tour : au choix une
une action supplémentaire par tour : au choix une action de mouvement ou une action d’attaque.

159
Adrien Paul Adam Greenberg et Pistolet moyen (20 m) +5 DM 1d8+1
Carole Virginie Anne Greenberg Voies : du discours rang 4, des corporation rang 5,
des armes à feu rang 2
Marcus Questor, agent spécial
en charge

Ils sont le fils et la fille des époux


Greenberg, nés respectivement le 27
février 2007 et le 11 mars 2010 à la
Nouvelle Orléans, Louisiane. Tous deux
sont blonds aux yeux bleus. En eux
coule, avec une force exceptionnelle, 32 ans, 1,78 m, 75 kg, cheveux bruns
le sang de leurs ancêtres et de Grind, le coupés court, les yeux bleus, en cos-
géant des glaces. Impossible de savoir tume strict quelle que soit la tempé-
quelles pensées traversent les esprits rature. Questor est un homme charis-
de ces deux enfants discrets et bien éle- matique, calme et fiable mais froid et
vés. Et peut-être ne vaut-il mieux pas… dépourvu de tout sens de l’humour.
Son apparence conservatrice et coin-
Le bureau du FBI à la cée dissimule habilement un homme
Nouvelle-Orléans dont l’intelligence n’a d’égale que son
ouverture d’esprit. Son manque d’em-
Terence Dempsey, directeur de pathie et ses ambitions personnelles
département à Washington sont ses seuls défauts notables. Cela
49 ans, 1,81 m, 78 kg. Le terrain n’a fait trois ans déjà que Questor dirige
jamais été le milieu de prédilection une cellule d’Eos, une task force confi-
de cet homme en costume cravate dentielle qui s’intéresse aux phéno-
propre sur lui. Terrence est un animal mènes paranormaux. Celui-ci prend
très à cœur de cartographier les
politique. Washington lui va comme un
phénomènes paranormaux et tente
gant et sa position actuelle est le fruit
d’identifier un dessein global derrière
d’années de manœuvres politiques en
ceux-ci. Pour cet homme élevé dans
interne. Terrence est le dévoué servi-
la foi, il ne peut pas y avoir de hasard,
teur de ceux qui sont susceptibles de
même dans le mal. Les PJ pourront
bénéficier à sa carrière. Patiemment, il
compter sur lui pour les protéger de
accumule informations sur les uns et
toute pression ou tentative d’interfé-
poignées de mains avec les autres. Rien
rence lorsque les enquêtes prendront
pour lui ne serait pire qu’une disgrâce
de l’ampleur. Questor dirige la cellule
publique. Les responsables de son dés-
antigang depuis l’internement de son
honneur gagneraient un redoutable prédécesseur, Lawrence Milberger.
ennemi. Les PJ trouveront sans doute étonnant
NC 1 qu’un homme, si compétent soit-il,
FOR +1 DEX +0 CON +0 parvienne aussi jeune à un tel niveau
hiérarchique. En réalité, Questor doit
INT +2* PER +1 CHA +3*
sa fulgurante ascension à l’influence de
DEF 10 PV 12 Init 10 sa maîtresse et mentor, Cynthia Forrest.

160
Celle-ci, âgée de 38 ans, est assistante famille à problèmes de la banlieue de
directrice adjointe au J. Edgar Hoover Los Angeles. Au cours de son adoles-
Building, à Washington DC. Cynthia est cence, Clarks a rejoint un groupe de
également l’unique contact et supervi- surfeurs néonazis adeptes de sciences
seur de Questor au sein d’Eos. occultes. Adulte, il est entré dans la
NC 3 police de Los Angeles, puis à l’ATF par
le biais de concours internes. C’est au
FOR +1 DEX +1 CON +1 cours d’une mission d’infiltration pour
INT +2* PER +0 CHA +1 l’ATF au Texas qu’il s’est lié d’amitié avec
DEF 11 PV 20 Init 12 des membres de l’église des Suivants
Pistolet moyen (20 m) +5 DM 1d8+1 de Fenris. Ces derniers décidèrent de
l’initier. Clarks a passé plusieurs jours
Voies : des armes à feu rang 3, de l’investigation
dans le labyrinthe noir des Kronsky, y a
rang 4 survécu et en est ressorti prêt à servir
Denis Clarks, agent de l’ATF les forces du mal. Depuis qu’il a obtenu
attaché au FBI d’être attaché au FBI de la Nouvelle-
Orléans, Clarks sert les Greenberg en
tant qu’informateur. Si Clarks se savait
démasqué et ne parvenait pas à fuir,
l’esprit corrupteur qui le possède de-
puis son initiation dans le labyrinthe
des Kronsky le pousserait à se suppri-
mer par tous les moyens.
NC 4
FOR +3 DEX +2 CON +2
INT +0 PER +0* CHA +1
35 ans, 1,83 m, 88 kg, tout en mus-
cles, cheveux blonds, gominés et tirés DEF 12 PV 20 Init 15
en arrière en queue de cheval, porte Pistolet moyen (20 m) +6 DM 1d8+2
des chemises hawaïennes démodées Voies : des armes à feu rang 2, des exploits
et kitsch, même sous ses costumes. physiques rang 3 (surf), de l’investigation rang 2
C’est à se demander comment il fait
pour ne pas prendre de poids compte Hausser le ton : Lorsqu’il passe sous la moitié de ses
tenu de la fréquence avec laquelle il PV maximum, Denis gagne un bonus de +3 à ses
engloutit les menus XXL de Big Burger. tests d’attaque, de +1d6 aux DM et il réduit tous
Ce californien passionné de surf est les DM subis de 5 points par attaque (RD 5).
sympathique, sociable, déconneur,
Marta « Marty » Herodes, Agent
peu soucieux du règlement, paresseux,
et assez peu efficace dans l’ensemble. spécial
Il plaira certainement aux PJ qu’il est 31 ans, 1,69 m 58 kg, brune aux yeux
chargé de superviser. Il leur laissera marrons, généralement vêtue d’un
une grande liberté dans leurs enquêtes tailleur. Marta est une femme aimable
tant qu’ils accepteront d’écumer avec mais effacée et dépourvue de cha-
lui les clubs de jazz et les strip-clubs de risme. Elle est dévouée à sa mission et
la ville. Du jazz à la musique Cajun, la à Questor. Hélas, son manque d’assu-
culture musicale de Denis est d’ailleurs rance la rend sensible aux manipula-
étonnante. Hélas, tout cela n’est qu’une tions de Clarks. Elle est divorcée et rien
façade. En réalité, Clarks est un être cor- ne compte plus pour elle que Camilo et
rompu, vendu tout entier à la cause des Maria, ses enfants de 6 et 4 ans qu’elle
Greenberg. Denis Clarks est issu d’une élève désormais seule. Apparemment,

161
le comportement violent de son Bradford. Certains doivent leur bril-
ex-mari tenu à distance par la Justice lante trajectoire à leur compétence et
l’a beaucoup marquée. On lui connaît leur audace, d’autres à leur prudence et
peu d’amis et elle se sent plus dans son leur flagornerie. Et ce sont bien ces der-
élément en face d’un ordinateur que nères qualités ou, plutôt, ces défauts
sur le terrain. qui ont valu sa position à Bradford. La
NC 1 seule question que se pose Bradford
lorsqu’un événement nouveau se pro-
FOR +0 DEX +1 CON +0 duit est « quel risque ou quel bénéfice
INT +3 PER +0 CHA +0 cela représente-t-il pour moi ? ». Il n’y
DEF 11 PV 12 Init 13 a donc rien qui mette Bradford plus
Pistolet moyen (20 m) +2 DM 1d8 mal à l’aise qu’une enquête qui prend
des proportions extraordinaires et mé-
Voies : des armes à feu rang 1, de l’investigation diatiques. Heureusement, sa lâcheté
rang 3 l’empêche de mettre des bâtons dans
André Barthelemy, chef du les roues de Questor dont il connaît
les relations en haut lieu. À la place,
laboratoire du FBI
il cherche à garder la situation sous
43 ans, 1,66 m pour 79 kg, les che- contrôle avec sa hiérarchie, les médias
veux cendrés, un accent qui trahit ses et les politiques locaux, et à mettre la
origines cajuns, le regard perçant. pression sur l’agent superviseur des PJ
Méfiant et grincheux, Barthelemy est dans ses moments de panique.
proche de l’archétype du vieux profes-
NC 1
seur misanthrope. Il faudra déployer
des trésors de diplomatie pour ga- FOR +0 DEX +0 CON +1
gner son estime. Mais ces apparences INT +1 PER +0 CHA +2
dissimulent un bon fond. Questor mis DEF 10 PV 11 Init 10
à part, Barthelemy est une des rares
Pistolet moyen (20 m) +2 DM 1d8
personnes en laquelle les PJ peuvent
avoir une confiance totale. Lorsqu’il ne Voies : du discours rang 3, des corporations (FBI)
travaille pas, André se retire sur son ba- rang 3
teau de 10 mètres amarré à la Marina
Damon Cross, agent spécial en
de Bridge Side sur Grand Isle, pour se
charge et trou du cul de service
ressourcer et pêcher. S’ils parviennent
à l’amadouer, il invitera les PJ à venir s’y 42 ans, 1,82 m, 88 kg. La modeste
détendre. cellule de Damon, située au même
étage que celle de Marcus Questor, se
NC 1/2
consacre aux disparitions. Les PJ auront
FOR -1 DEX +0 CON +0 le déplaisir de travailler avec Cross au
INT +3* PER +1* CHA +0 cours de leurs investigations chaque
DEF 10 PV 9 Init 10 fois qu’une de leurs enquêtes révéle-
ra des disparitions. Cross aime qu’on
Pistolet moyen (20 m) +1 DM 1d8
dépende de lui et aime encore plus le
Voies : de l’investigation rang 2, de la médecine faire sentir. Pourtant, il n’y a pas de quoi
rang 2, des sciences rang 3 pavoiser. La réponse de Cross à son pal-
marès peu reluisant : « Je suis le meilleur
Samuel « what’s in it for me » à ce job, mais on ne peut pas retrouver
Bradford, directeur de l’antenne ceux qui ont voulu disparaître et encore
du FBI à la Nouvelle Orléans moins ceux qui l’ont bien cherché ». Bref,
51 ans, 1,76 , 78 kg. Quelle belle car- Cross est une caricature de Républicain
rière sans accrocs que celle du directeur Tea Party qui s’informe exclusivement

162
auprès de Fox News. À l’instar de Mike Fox est un homme cultivé et expéri-
Pence, il aime dire qu’il est « Chrétien, menté mais désabusé. Il cultive aussi
conservateur et G-Man, dans cet ordre un sens de l’humour très second de-
précis ». Comme son idole Trump, le gré. Jim est cet infortuné collègue en
sujet de conversation favori de Damon fin de carrière affecté depuis trois ans
est… Damon. Il vante régulièrement à la cellule des disparitions de Cross.
sa forme physique (grand bocal de Tout le monde au bureau le surnomme
compléments énergétiques à l’appui « Mulder » à cause de son nom de fa-
sur son bureau) et ses performances mille. Le poster « I believe » punaisé au
sexuelles, surtout en présence de
mur de son petit bureau est un cadeau
Francesca (ou un éventuel PJ féminin
de ses collègues taquins. Si les PJ ont
suffisamment attirant). Le week-end,
envie d’entendre des histoires rocam-
Cross entraîne avec les méthodes ty-
bolesques ou d’en savoir plus sur la
ranniques qui le caractérisent une
équipe de base-ball junior qu’il a mo- Nouvelle-Orléans pendant les années
destement baptisé les « crossaders ». 60 et 70 (Hoover, la mafia italienne et
Cross aime aussi afficher ses opinions bien d’autres sujets), Jim est l’homme
politiques (comprendre  : réciter les de la situation. À part ça, Jim est un
positions de Fox News et les communi- grand dandy séducteur qui multiplie
qués de la Maison Blanche) et adore les les conquêtes sans avoir l’air d’y tou-
tweets de son POTUS adoré. À ses yeux, cher. Les femmes les plus inaccessibles
les musulmans sont des terroristes en sont celles qui l’attirent le plus, et ça
puissance qu’il faudrait traiter comme lui réussit. Il est probablement le seul
les japonais pendant la seconde guerre agent du Bureau à avoir couché avec
mondiale en les enfermant dans des Francesca. Celle-ci regrette d’ailleurs
camps. Lorsqu’Abdulaye passe faire le un peu que leur relation ait été aussi
ménage, on peut entendre Cross traiter brève. Le regard qu’elle lui porte tra-
ce dernier de terroriste tout en préten- hit parfois ses sentiments. La dernière
dant plaisanter. Enfin, il jalouse Questor conquête de Jim ? L’épouse du supervi-
et sa cellule qu’il qualifie de losers et seur Cross ! Gretta est une jolie blonde
moque volontiers le style vestimentaire mère au foyer de trois gamins que son
de Clarks. Mais son souffre-douleur fa- odieux époux brime constamment.
vori est sous sa responsabilité. Il s’agit
Pour Jim, cette relation est avant tout
de Jim « Mulder » Fox qu’il rabaisse en
une façon très particulière de se venger
public chaque fois qu’il en a l’occasion.
de Cross, qui le rabaisse publiquement
NC 2 depuis des années. Au fond, cela ne dé-
FOR +2 DEX -1 CON +1 plaîrait pas à Jim si cette relation devait
INT +0 PER +0 CHA +0 éclater au grand jour. Infliger une telle
DEF 9 PV 17 Init 8 humiliation à son superviseur vaudrait
toutes les représailles du monde…
Pistolet moyen (20 m) +2 DM 1d8
NC 1
Voies : des armes à feu rang 2, des exploits
physiques rang 2 FOR +1 DEX +1 CON +0
INT +2 PER +0 CHA +2
Jim Fox dit « Mulder », agent
spécial spécialiste des plaintes DEF 11 PV 14 Init 12
inclassables Pistolet moyen (20 m) +3 DM 1d8
58 ans, 1,88 m, 86 kg, cheveux poivre Voies : des armes à feu rang 2, de l’investigation
et sel, yeux en amandes, tenue soignée. rang 2, des arts rang 2

163
Francesca Buniatishvili, il y a dix-sept ans, C’est un musulman
assistante principale à l’étage où pratiquant discret et poli qui en a trop
travaillent les PJ vu et veut juste une vie tranquille. Il fré-
quente la salle de prière de son quartier
26 ans, 1,78 m, 62 kg, cheveux bruns,
métissé dans la périphérie populaire de
yeux bleus, silhouette de rêve. Francesca
la Nouvelle-Orléans. À moins de l’ama-
est une très belle femme d’origine Italo-
douer, Abdulaye restera évasif et cour-
Georgienne. Difficile pour les PJ de ne
tois. Et pourtant, il aurait beaucoup
pas remarquer Francesca lorsqu’ils sont
à dire. Dans son pays, Abdulaye était
au bureau. Peut-être même une rela-
professeur d’école. Il enseignait no-
tion complice naîtra-t-elle entre elle et
tamment la poésie Arabe et perse mais
un des PJ ? La personnalité sociable et
également occidentale et japonaise.
le professionnalisme de Francesca en
Il dispose chez lui d’une impression-
font une excellente assistante, toujours
nante collection de livres de poésie et
prête à rendre service. Bien qu’elle aime
de littérature, et garde toujours sous la
son travail, Francesca n’envisage pas
main un livre de poèmes. Il ne faudrait
de faire ça toute sa vie. Passionnée de
pas que Cross fouille ses affaires et dé-
cuisine, elle emploie son temps libre
couvre un de ses livres de poésie arabe.
à aider ses parents dans leur petit res-
Qui sait quelle serait sa réaction ?
taurant italien « Il Piccolo Torino » bien
noté sur Tripadvisor dans le quartier NC 0
bobo d’Algiers. Elle prévoit d’intégrer FOR +0 DEX +0 CON +0
une école de cuisine l’année prochaine INT +2* PER +1 CHA +0
afin de devenir cheffe et d’ouvrir son
DEF 10 PV 6 Init 10
propre restaurant. D’ordinaire discrète,
elle peut devenir très bavarde pour peu Voies : des arts rang 4, des langue rang 3
que le sujet culinaire vienne à être abor-
dé et elle est de très bon conseil si les PJ
Le voisinage des PJ
cherchent un bon restaurant. Francesca Les PNJ décrits ci-dessous sont tous de
s’entend bien avec ses collègues, à l’ex- proches voisins des PJ. Ils résident donc
ception de Damon Cross et de Denis dans des maisons situées sur Madrid
Clarks qui semblent tous les deux la ré- St entre St Roch Avenue et Franklin
vulser. Le comportement de Cross peut Avenue à votre convenance.
aisément expliquer cette antipathie, Claire Delgado, médecin
mais rien d’autre que son instinct ne urgentiste à l’University Medical
justifie son aversion pour Clarks.
Center (UMC)
NC 1 36 ans, 1,67 , 61 kg. Jolie hispanique
FOR +0 DEX +1 CON +0 brune sportive, amatrice d’équitation
INT +2 PER +0 CHA +2 et d’aviron. Diplômée de médecine il
DEF 11 PV 14 Init 12 y a deux ans, Claire est une habituée
des horaires décalés à cause de ses
Pistolet moyen (20 m) +3 DM 1d8 gardes. Elle a eu l’occasion de s’occu-
Voies : des armes à feu rang 2de l’investigation per de Milberger pendant ses gardes. Il
rang 2, des langues rang 2 se peut qu’elle croise les PJ à l’hôpital,
voire qu’elle s’occupe d’eux. Elle peut
Abdulaye Waail, réfugié somalien, également les retrouver à des heures
homme de ménage et poète incongrues dans les rayons du Franklin
62 ans, 1,85 m, 75 kg. Le vieil homme Discount de Karim. Claire s’intéresse
de ménage est arrivé aux États-Unis aux « Blood Vessels », les camionnettes
avec son épouse et ses deux enfants de don de sang d’Hemobank depuis

164
qu’un patient lui a été présenté pen- Cette vocation nouvelle n’est d’ailleurs
dant une de ses gardes. Celui-ci, ou- pas un choix, mais le résultat d’une
vrier du bâtiment, était victime d’une âpre négociation entre l’avocat de sa
inexplicable crise de démence alors riche et influente famille et le juge fé-
que qu’il n’avait aucun antécédent déral chargé de son cas.
psychiatrique. Constatant une réac-
Michelle et Doug sont en couple
tion cutanée à l’endroit d’une piqûre
depuis deux ans et filent le parfait
au bras suite à un récent don de sang
amour. On ne peut pas en dire autant
à l’occasion du passage d’un van d’He-
du couple plus récent que forment
mobank sur le chantier, elle a prélevé
Laura et Paul. Ceux-ci se chamaillent
un échantillon et a découvert un agent
potentiellement psychotrope d’un régulièrement. Peut-être que certains
type inconnu dans le sang du patient. « produits » que Paul utilise toujours
De quoi se poser quelques questions, pour soulager des douleurs aux ge-
mais à qui en parler ? noux ont-ils quelque chose à voir avec
ses sautes d’humeur…
NC 0
Michelle et Laura sont très proches et
FOR +0 DEX +0 CON +0 sont membres de la sororité des Delta
INT +2* PER +1 CHA +2 Zeta. Laura est une excellente élève et
DEF 10 PV 6 Init 10 ses parents lui mettent une pression
Voie : de la médecine rang 4 considérable pour qu’elle finisse ma-
jor de sa promotion. Comme Paul, elle
Doug, Michelle, Paul, Laura prend régulièrement des « stimulants »
et Todd, étudiants à l’UNO pour lutter contre la fatigue. Tous deux
(l’Université de la Nouvelle- ont d’ailleurs le même fournisseur :
Orléans) Todd.
Entre 20 et 22 ans, Michelle et Doug Quand il ne se trouve pas dans un
sont afro-américains. Laura est d’ori- des clubs de jazz de la ville, en tant
gine chinoise. Tous sont fins et de que spectateur ou musicien, Todd se
taille moyenne, à l’exception de Doug, procure en stupéfiants divers et variés
dont la taille atteint les 2,10 m, et Paul auprès d’un certain « Benji ». Ce der-
dont la carrure est particulièrement
nier est un jeune coursier membre des
imposante. Tous sont bons vivants et
Zombies qui traîne souvent autour de
sociables, à l’exception de Todd, aspi-
l’université avec sa moto-cross.
rant jazzman renfermé sur lui-même.
Tous sont originaires du Midwest à part À part ça, cinq étudiants qui partagent
Todd qui est de Bâton Rouge. une maison voisine d’une de celles des
Doug joue au basket-ball dans PJ, cela fait forcément du bruit, une à
l’équipe des Privateers. Doug et Paul deux fois par semaine. De quoi jouer
sont membres de la fraternité des avec les nerfs de PJ en manque de som-
Lambda Chi Alpha. Paul fut un impres- meil. D’autant que Michelle, Laura et
sionnant attaquant lorsqu’il jouait au Todd, qui jouent déjà du cuivre dans
sein de l’équipe des Tigers à la LSU. la fanfare de l’université, ont formé un
Un scandale de dopage aux anaboli- groupe de jazz expérimental et se pro-
sants survenu suite à des épisodes de duisent volontiers dans les groupes qui
violence lui a malheureusement valu animent les parades de la ville pendant
une exclusion des Tigers et de la LSU. le carnaval et en d’autres occasions…
Il ronge depuis son frein à l’UNO et en- Peut-être se trouveront-ils parmi les
traîne de jeunes délinquants au foot- musiciens du cortège attaqué par les
ball au sein d’une association locale. Youngbloods ?

165
Doug et Paul quinquagénaire qui semble avoir vécu
NC 1/2 plusieurs vies. Desiree, quant à elle, est
d’origine créole. Cette athée convaincue
FOR +3* DEX +0 CON +2 enseigne la botanique et n’est sensible
INT +0 PER +0 CHA +1 qu’aux raisonnements logiques. De quoi
DEF 10 PV 10 Init 10 animer les conversations lors des repas
Voie : des exploits physiques rang 2 dominicaux avec ses parents entre un
père adepte du vaudou et une mère
Michelle et Laura qui ne manque pas une messe et affec-
NC 0 tionne particulièrement le père Fraser.
Au moins ont-ils pris le parti d’accepter
FOR +0 DEX +0 CON +0 l’homosexualité de leur fille et sa com-
INT +2* PER +1 CHA +1 pagne. On ne peut pas en dire autant
DEF 10 PV 6 Init 10 des parents d’Olivia qui ne veulent plus
Voie : de la médecine rang 4 entendre parler de leur abomination
d’enfant.
Todd
NC 0
NC 0
FOR +0 DEX +0 CON +0
FOR +0 DEX +0 CON +0 INT +2* PER +1 CHA +1
INT +2 PER +1 CHA -1 DEF 10 PV 6 Init 10
DEF 10 PV 6 Init 10
Germaine Dupré, Anne Dupré
Voie : des arts rang 2
et leurs trois enfants, Alcide,
Olivia McDermot et Desiree Coreen et Janette.
Lambreaux, couple hétéroclite 41 ans, 1,93 m et 82 kg pour Germaine,
d’universitaires à l’UNO 33 ans, 1,65 m et 60 kg pour Anne.
Olivia a 39 ans et Desiree 45 ans, Toutes Tous les deux sont Afro-américains.
deux ont la même date d’anniversaire. Germaine est aussi calme et débon-
Olivia fait 1,64 m pour 54 kg tandis que naire qu’Anne est électrique et pas-
Desiree fait 1,70  pour 73 kg. A priori, rien sionnée. Ensemble, ils ont trois enfants
ne semble réunir ce couple d’universi- de 8, 6 et 3 ans, Voisins des PJ, la fa-
taires voisin des PJ. Olivia est une jolie in- mille Dupré habite sur Painters Street.
tello bobo, tatouée et végane originaire Germaine était expert-comptable à la
de Boston (dont elle a conservé l’accent Pelichem jusqu’à ce qu’il soit récem-
populaire). Elle enseigne l’anthropologie ment licencié sans raison apparente
et est férue de culture créole et vaudou par la compagnie. Son épouse et lui
au point d’assister régulièrement à des sont convaincus que la direction de la
cérémonies vaudou et d’avoir quelques Pelichem a préféré se débarrasser de
relations en commun avec Manon, la lui lorsqu’elle a appris qu’Anne prenait
prêtresse des Sœurs de Marie. Il se peut la tête du service juridique de l’ONG
même que les PJ la croisent lors de la Environmental Defense Fund. Comme
cérémonie vaudou à laquelle ils seront si cela ne suffisait pas, la maison de
conviés. Quand elle n’est pas à l’Univer- la petite famille a récemment été
sité, Olivia est souvent fourrée à « Umbra « visitée » par des inconnus. Rien n’a été
Antiques », une boutique d’antiquités oc- dérobé, à part l’ordinateur portable de
cultes à l’angle de Dumaine et Bourbon Germaine et le disque dur partagé de
St dans le vieux carré. La boutique à la famille. Anne est convaincue que la
l’atmosphère particulière est tenue par Pelichem est à l’origine de ce vol, mais
Angélique Dupont, une charismatique son époux n’est pas de cet avis. Anne

166
travaille de longues heures tandis que Toujours présent lorsque les PJ passent
Germaine est homme au foyer en at- se ravitailler, c’est à se demander s’il
tendant de trouver un nouveau job. dort. Il drague piètrement mais adora-
NC 0 blement ses clientes (il a un gros faible
pour Claire Delgado) lorsqu’il n’est
FOR +0 DEX +0 CON +0 pas occupé à remettre en ordre ses
INT +2* PER +1 CHA +2 rayons tout en racontant les dernières
DEF 10 PV 6 Init 10 (mauvaises) blagues qu’il a entendues.
Voie : de la médecine rang 4 Toujours prêt à rendre service, Karim a
le cœur sur la main. C’est aussi un nerd
Steve Brown, vétéran black de premier ordre, amateur de jeux de
victime de Syndrome Post- rôle sur table et grand consommateur
Traumatique (PTS) de séries TV HBO et Netflix. Le Franklin
45 ans, 1,81 m, 89 kg, Afro-américain. Discount de Kareem se trouve à l’angle
Steve était un tromboniste de jazz de Franklin Av et Madrid St.
connu dans les cercles éclairés de la Big NC 0
Easy avant que son syndrome post-trau-
matique ne le noie dans l’alcool et les
FOR +0 DEX +0 CON +0
crises d’angoisse. Voisin des PJ, Steve a INT +0 PER +1 CHA +2
fréquenté le même cercle d’alcooliques DEF 10 PV 6 Init 10
anonymes que Babbit. Il l’a même par-
Angélique Dupont, gérante de la
rainé pendant quelques mois. Le fait
que les deux hommes soient des vété- boutique Umbra Antiques
rans abîmés par la guerre n’a pas permis 53 ans, 1,61 m, 58 kg. La gérante
à leur entente de durer. L’amertume et d’Umbra Antiques est une énigme
les réflexes racistes de Babbit ont vite pour ceux qui fréquentent sa boutique
eu raison de leur relation. Qu’importe. d’antiquités occultes. Les artefacts
Steve a fait de son mieux. L’essentiel est qu’elle vend sont majoritairement
surtout qu’il est « clean » depuis deux d’origine native-américaine, mais il
ans, Les sermons du père Fraser et son y en a de tous les horizons. La mys-
fidèle trombone lui ont redonné le goût térieuse antiquaire est, quant à elle,
de vivre. Son voisin Todd est d’ailleurs originaire de Shenandoah, une vallée
souvent fourré chez lui à jouer, discu- des Appalaches dans l’état de Virginie.
ter ou écouter crépiter quelques rares Parmi ses ancêtres se trouvent autant
vinyles. Le reste du temps, Steve sort de colons européens que de natifs
le moins possible de chez lui et épie la de la tribu des Senedos. Ceux-ci ac-
rue à travers les rideaux de ses fenêtres. cordaient une grande importance
L’alcool est peut-être vaincu, mais l’an- à la transmission d’un savoir bien
goisse est toujours là. particulier. Certains parleraient de
NC 1 chamanisme, d’autres de sorcellerie.
Qu’importe l’intitulé. Angélique est
FOR +1 DEX +0 CON +1
liée à ses ancêtres. Elle partage avec
INT +0 PER +1 CHA +0 eux ses expériences sensorielles et
DEF 10 PV 14 Init 10 émotionnelles tandis qu’ils partagent
Pistolet moyen (20 m) +4 DM 1d8+1 avec elle leurs souvenirs et leurs vi-
sions extra-sensorielles… Ce n’est pas
Kareem, gérant du Franklin un hasard si Angélique s’intéresse aux
Discount local artefacts antiques. Elle est capable de
31 ans, 1,65 m, 68 kg. D’origine in- percevoir si ces derniers sont liés au
dienne, Karim est une pile électrique. monde des Esprits, voire de deviner

167
leur nature et leur fonction en déchif- NC 0
frant leur aura. Ce n’est pas non plus FOR +0 DEX +2* CON +0
par hasard si Angélique s’est installée
INT +2 PER +1 CHA +2*
à la Nouvelle-Orléans il y a trois ans de
cela. Ses ancêtres lui ont parlé dans ses DEF 11 PV 8 Init 10
rêves. La ville s’est progressivement Voie : du discours rang 3
nimbée d’une aura maléfique depuis
Jean-François « Jeff » Batiste,
Katrina. Mais, surtout, il y a cette vision
caméraman de la WWL TV
d’un arbre millénaire chargé d’une
énergie aveuglante et ce poignard 29 ans, 1,98 m, 130 kg. Avec sa barbe
étrange, couvert de runes nordiques, et ses chemises de bûcheron, Jeff fait
qui ne cesse de revenir en songe. Si penser à un nounours Hipster. Mais sa
seulement Angélique savait où trouver gaucherie relève plutôt de l’éléphant
le poignard. dans un magasin de porcelaine. Jeff
habite quasiment dans son van de
NC 1 production et ça se voit, entre les em-
FOR +0 DEX +0 CON +0 ballages de barres chocolatées qui
INT +2* PER +1 CHA +2 jonchent le sol et son sac de couchage.
DEF 10 PV 14 Init 10 Jeff forme une paire hétéroclite mais
étonnamment productive avec Daisy.
Voie : de l’occulte rang 4 On pourrait croire que la stature de Jeff
Esprit des ancêtres : Angélique peut parler avec les en fait le protecteur de Daisy. Ce serait
esprits de ses ancêtres et accéder à leurs visions et plutôt le contraire. Jeff a même une
leur sagesse. Cela lui permet d’appliquer son bonus peur panique des souris. Un éléphant
de capacité sciences occultes (rang 1 de la Voie de on vous dit.
l’occulte, chapitre épouvante) à de nombreux NC 0
domaines et de percevoir et de décrypter l’aura FOR +2* DEX -2 CON +2
des artefacts liés au monde des esprits.
INT +1 PER +3 CHA +0
Les médias locaux DEF 8 PV 10 Init 10
Voie : de la médecine rang 4
Daisy Efron, journaliste et
caméraman de la WWL TV
Les PNJ du scénario 2
29 ans, 1,72 m, 58 kg. Daisy est une
rousse photogénique à l’apparence Lawrence Milberger, ex-agent
soignée, voire même un peu trop ma- spécial en charge du FBI
quillée. Il le faut bien quand on passe
à la TV. Le rêve de Daisy était d’être
journaliste animalier ou exploratrice.
À défaut, elle filme d’autres animaux.
Ceux de son espèce. Et pour ce qui
est de l’exploration, elle s’en sort bien
aussi. Toujours le nez là où il ne faut
pas et déterminée à obtenir ce qu’elle
veut. Point d’homme chez elle, mais
des chiens, et pas des moindres. Deux
impressionnants dobermans qui lui Lawrence Milberger fut un plutôt bel
obéissent au doigt et à l’œil. Et si cela homme de 53 ans aux cheveux blonds
ne suffit pas, il lui reste sa ceinture noire et aux yeux bleus. Aujourd’hui, il ne
de Krav Maga. pèse plus que 40 kg pour ses 1,83 m.

168
Ses proches le décrivent unanime- anonymes a été infructueux. Ses
ment comme un homme cultivé et conversations tournent systématique-
intellectuellement brillant, mais froid ment autour de son obsession pour
et distant. Tout juste sorti de Quantico, le gang des Zombies, les flics cor-
Milberger intégra l’équipe en charge rompus, les juifs, les homosexuels, le
de la lutte contre le crime organisé grand complot de l’État fédéral contre
(dont la mafia italienne de la Nouvelle- les valeurs de l’Amérique et les droits
Orléans). Il connut très jeune son heure constitutionnels de ses citoyens et en-
de gloire avec l’arrestation en 1990 fin, plus récemment, les musulmans.
de Hulon Mitchell Jr dit Yahweh Ben Quand il ne boit pas devant Fox News
Yahweh, leader du culte séparatiste en maugréant, il est quelque part dans
noir connu sous le nom de Yahweh le quartier en vadrouille au volant de
Nation. Sa cellule fut dissoute en 2004, sa vieille Buick défaillante, caméra à la
officiellement parce que le crime orga- main.
nisé ne présentait plus aucune menace. NC 1/2
Toutefois, lorsque celle-ci fut reconsti-
tuée en 2014 suite à la résurgence de FOR +0 DEX -1 CON +0
la Mafia locale, Milberger en prit la tête. INT +0 PER +0 CHA -1
Durant la période qui précéda sa dis- DEF 9 PV 14 Init 9
parition, Milberger montrait des signes Pistolet moyen (20 m) +2 DM 1d8
préoccupants de nervosité et d’agres-
sivité. Il tenait des propos de plus en Vanessa Babbit, cadavre en
plus incohérents. Le directeur Bradford attente d’autopsie
l’avait convaincu, non sans peine, de 43 ans, 1,67 m, 125 kg, brune aux yeux
prendre quelques jours de congés marrons. Quelques portraits de famille
juste avant qu’il ne soit enlevé. Le fait dans la maison de Vanessa témoignent
est que Lawrence n’était pas seulement de jours heureux révolus depuis que
un excellent agent du FBI. C’était aussi son mari est revenu changé de la
un membre d’Eos. Questor lui a succé- guerre. À défaut d’enfants, elle aurait
dé et aimerait comprendre ce qui est aimé avoir un chien mais les allergies
arrivé à son prédécesseur. Hélas, mis à de son époux (feintes ou réelles) ont
part un précieux document retraçant contrarié ce projet. À défaut, Vanessa
la généalogie des Grind que Milberger travaille à mi-temps dans un salon de
déroba à Greenberg Senior peu avant beauté pour chiens et chats. Cela suffit
sa disparition, Questor dispose de fort à mettre un peu de joie dans son quoti-
peu d’indices pour identifier les res- dien devenu si triste par ailleurs.
ponsables de son enlèvement.
NC 0
Compte tenu de son état de santé, ses
caractéristiques sont superflues. FOR +0 DEX -1 CON +0
INT +0 PER +0 CHA +0
William Babbit, vétéran
DEF 9 PV 6 Init 9
alcoolique
49 ans, 1,78 m, 112 kg, brun aux yeux Duane Philips, avocat véreux et
bleus. Obèse, le visage cardinalisé par vulgaire attitré des Zombies
l’abus d’alcool. William Babbit est un 37 ans, 1,65 m, 77 kg. Un sourire gri-
vétéran abîmé par la guerre. Excessif maçant surmonté d’un regard per-
dans son comportement, aigri et so- çant. Les cheveux gras et pelliculés. Un
litaire, les seuls compagnons qui lui costume-cravate mal taillé complété
restent sont son épouse et sa paranoïa. par une chemise jaunie par l’usure et
Son bref passage par les alcooliques la sueur. De grosses bagues dorées

169
ornent des doigts boudinés aux ongles NC 0
rongés. Duane entame presque toutes FOR +0 DEX +1 CON +1
ses phrases par « Écoutez ». Il se fait une
INT +2* PER +0 CHA +2
spécialité d’avoir l’air bête, mais ce n’est
qu’une façade dont il joue pour pous- DEF 11 PV 7 Init 11
ser à la faute. L’avocat des Zombies et Voies : du discours rang 3, des corporation rang 4
autres crapules locales connaît le code (lois)
de procédure pénale par cœur et sait le
tourner à l’avantage de ses clients. Les victimes de Brett
NC 0 Kronsky
FOR +0 DEX +0 CON +0 Lynette Babineaux, victime de
INT +2 PER +0 CHA +2 Brett Kronsky
DEF 10 PV 6 Init 10 19 ans, 1,64  m, 50  kg. Lynette
Voies : du discours rang 3, des corporation rang 3 Babineaux était une junkie qui se pros-
tituait dans le quartier Treme. Brett
(lois)
était un de ses habitués. Lynette quitte
Jeremiah Etimovitch, Flora le domicile parental de Bâton-Rouge
Karcharias et Irina Akolanova, pour les lumières de la Nouvelle-
avocats de la firme Dunsirn Legal Orléans dès l’âge de 15 ans pour
échapper à un père abusif. Vite repérée
Les requins ne nagent pas que dans
par le producteur de film X James Dick,
les océans. En fait, ils apprécient tant
Lynette enchaîne les tournages. Entre
les eaux troubles du cabinet d’avo-
traitements dégradants sur le plateau,
cats Dunsirn Legal qu’ils s’y déplacent
goûts tordus du producteur et drogue
en banc. Etimovitch, Karcharias et
à volonté, l’amour propre de Lynette
Akolanova ont beaucoup en commun,
ne va pas en s’améliorant. Elle n’est
à croire que la firme produit des clones plus que l’ombre d’elle-même lorsque
dans un laboratoire secret. Tous les Dick la vire sans scrupules dès la fin du
trois ont entre 40 et 50 ans, un compte tournage de son dernier film « Entretien
en banque bien rempli, une belle mai- avec une Vampire nymphomane III ».
son, une famille qui ne les voit presque Lynette est mûre pour la rue. Son pas-
jamais et une hygiène de vie faite sage par le X et les coups de poing de
de régimes alimentaires stricts et de son mac, Lafayette Lambert, achèvent
sport. Tous les trois sont diplômés des de la rendre docile. Elle seule accepte
plus prestigieuses universités améri- les sévices que Brett lui inflige réguliè-
caines et sont aujourd’hui associés rement. Ce dernier finit par l’emmener
chez Dunsirn Legal. Et tous les trois tra- passer un week-end dans sa maison de
vaillent sans relâche pour leur principal famille. Même la mort de Lynette aura
client, le groupe Greenberg. Quiconque été un calvaire.
s’en prendra aux intérêts de ce dernier
et de ses partenaires aura vite une idée Emilia Dickinson, victime de
de ce peut ressentir une personne atta- Brett Kronsky
quée par trois squales au langage poli- 24 ans, 1,72 m, 65 kg. Emilia Dickinson
cé et à la tenue irréprochable. Recourez était une jolie Afro-américaine au
à un ou plusieurs d’entre eux chaque grand sourire originaire de Memphis,
fois qu’un des associés de Greenberg Tennessee. Elle rêvait de devenir chan-
Senior ou une de ses entreprises est teuse de blues et partageait son temps
potentiellement compromise par une entre 2 ou 3 bars du carré français en
enquête des PJ. tant que barmaid en attendant que la

170
célébrité frappe à sa porte. Le timbre de Sonia Rouget et Brett Kronsky. Après
de velours de sa voix et son énergie un interminable calvaire, son corps fini-
communicative lui valaient déjà une ra dissout dans la baignoire familiale
petite notoriété et de nombreux amis installée dans la cuisine. Seul son fémur
sur ses pages Facebook et Instagram. rongé surnagera au milieu des détritus
Certains d’entre eux sont d’ailleurs très qui y sont entassés. D’autres traces de
inquiets depuis sa disparition. Un de son ADN pourront également être re-
ses anciens patrons, plusieurs amis et trouvés dans la Jeep Cherokee de Brett
même quelques fans ont lancé un avis Kronsky.
de recherche sans succès. Ils ne cessent
Wallace Eckerman, victime du
de harceler le NOPD et le FBI à ce su-
labyrinthe des Kronsky
jet. Le portrait-robot d’un homme res-
semblant vaguement à Brett Kronsky 53 ans, 1,76 m, 81 kg. Costume im-
circule même sur Facebook. Dans ses peccable aux couleurs vives et sou-
derniers statuts, Emilia paraissait aux rire ultra-bright, Wallace Eckerman
anges. Elle exhibait fièrement un ta- est un promoteur immobilier fortuné
touage récent sur son épaule droite, de la Pelican Estate. Wallace adore se
cadeau d’un mystérieux prince char- mettre en scène dans des films publi-
mant : un ange enflammé réalisé par citaires kitsch diffusés sur les TV lo-
un certain Pierce au fameux atelier cales. Eckerman s’est récemment porté
d’Algiers « Tattoos by Taz ». Le commen- candidat à la mairie de Prairieville. Il
taire de l’agent Cross sur ce dossier n’apprécierait rien moins que des foui-
est lapidaire : « La Nouvelle-Orléans est neurs au beau milieu de sa campagne
pleine de ces jeunes idiotes instables. Elle électorale. De là à ce qu’il fasse appel
est sans doute partie refaire sa vie ailleurs à une agence de détective privé pour
après une déception sentimentale. » fouiller dans la vie des PJ ou à quelques
gros bras pour les décourager s’ils per-
Darnelle Fontenot, victime de sistent à l’importuner, il n’y a qu’un pas
Brett Kronsky que son manque d’intelligence et de
21 ans, 1,68 m, 56 kg. Issue d’une sang-froid notoire lui fera franchir sans
famille conservatrice et aisée de tarder. Il faut dire que ce cher Wallace a
beaucoup à cacher derrière son grand
Lafayette, Darnelle Fontenot avait tout
sourire. En particulier, il est à la tête
pour elle, y compris un brillant avenir.
d’un réseau de trafic d’influence qui lui
Jeune, jolie, intelligente, intègre, l’étu-
a permis de coiffer au poteau plus d’un
diante à la Louisiana State University
de ses concurrents lors d’attribution
(LSU) de Bâton-Rouge devait aussi sa
de marchés publics particulièrement
popularité au couple qu’elle formait
juteux.
avec un des receveurs star de l’équipe
universitaire des Tigers et à ses perfor- NC 1
mances remarquées de Pom-Pom girl. FOR +1 DEX +0 CON +0
Darnelle savait partager son temps INT +1 PER +0 CHA +2
efficacement entre ses études, ses acti-
DEF 10 PV 13 Init 10
vités sportives et caritatives et sa soro-
rité, les Delta Zeta. Pour autant, lorsque Marque de l’Esprit corrupteur : A priori, l’attitude
l’occasion se présentait, Darnelle savait arrogante et passablement vulgaire de Wallace
aussi décompresser et faire la fête. Ses devrait agacer. Pourtant, c’est l’inverse qui se
amies et elles n’en étaient pas à leur produit. Wallace inspire une étrange sympathie
première virée festive dans la Big Easy. à ceux qui le rencontre. En pratique, sur un
L’une d’entre elle sera la dernière de sa échec à un jet test de CHA difficulté 15, on est
courte vie lorsqu’elle croise le chemin convaincu qu’Eckerman est un type bien. Cette

171
sympathie peut aller jusqu’à la pitié si celui-ci Depuis quelques temps, elle parvient
est manifestement compromis. En cas d’échec même à faire avouer leurs secrets les
critique (marge d’échec de 10 points), la personne plus noirs à ceux qu’elle interroge.
concernée fera tout ce qu’elle peut (dans les Certaines personnes commencent
limites de sa moralité et de son respect des lois) même à se confier spontanément à
elle. Bientôt, ceux qui la côtoient de
pour aider Eckerman à se sortir de sa situation.
près ou de loin ne parviendront plus
Sookie Loranger, victime du à dissimuler ni leurs méfaits, ni leurs
labyrinthe des Kronsky pensées les plus sombres. Lentement
mais sûrement, les habitants de la pa-
38 ans, 1,53 m, 62 kg. Sookie Loranger
roisse finiront par en savoir bien plus
est shérif-adjointe de la paroisse de
qu’ils ne peuvent le supporter. Autour
Terrebonne. D’un naturel particulière-
de Sookie, les aveux dévastateurs se
ment stoïque, ce petit bout de femme multiplieront et les règlements de
rondelet, mère de quatre enfants, n’au- compte s’enchaîneront jusqu’à briser
rait jamais dû survivre à son passage des vies et plonger la paroisse dans un
par le labyrinthe des Kronsky. La sinistre chaos sanglant. Si des PJ l’interrogent
famille de sociopathes l’avait kidnappé au sujet des Kronsky, elle leur explique
parce qu’elle s’intéressait à eux de trop stoïquement que ceux-ci l’ont enlevé
près. Comme tant d’autres victimes parce qu’elle les soupçonnait de trafic
avant elle, Sookie aurait dû supplier d’armes. Elle ignorait tout du reste. Les
et endurer les pires tourments jusqu’à PJ ne pourront que s’étonner de son
ce que folie et mort s’en suivent. Mais indifférence à cet événement et au
à la stupéfaction de Ma’ Kronsky, il n’en fait qu’elle n’ait pas porté plainte. Alors
fut rien. Non seulement Sookie conser- Sookie commencera à poser des ques-
va son calme, mais un esprit du chaos tions à son tour et les PJ se rendront
qui errait dans le labyrinthe finit par compte qu’ils ont bien du mal à lui ca-
la « choisir ». L’entité surnaturelle avait cher quoi que ce soit…
compris que l’impressionnante placidi- NC 3
té de la shérif-adjointe était dû au fait
FOR +0 DEX +0 CON +1
qu’elle était une psychopathe…
INT +2 PER +4* CHA +0
Sookie n’est pas un monstre, mais elle
ne ressent aucune émotion. Elle n’en DEF 10 PV 18 Init 10
a jamais été capable. Depuis sa sortie Fusil à pompe +3 DM 1d10+4
du labyrinthe, Sookie se sent bien. À Pistolet moyen (20 m) +3 DM 1d8+4
sa place, n’importe qui aurait perdu la Marque de l’Esprit corrupteur  : Sookie peut
raison, mais pas elle. Le petit bout de progressivement amener ceux qu’elle interroge à se
femme partage désormais son enve- confier à elle sans aucune retenue. Un test de CHA est
loppe charnelle avec un esprit surna- nécessaire si on ne souhaite pas répondre à sa question,
turel. Sa vie a même pris un tournant et le niveau de difficulté (au début difficulté 5)
positif. Elle est devenue une sorte de augmente à chaque question. En cas d’échec critique,
Sherlock Holmes local, capable de ré- la personne confie spontanément ses secrets les plus
soudre toutes les affaires, petites ou intimes à la shérif-adjointe de Terrebonne.
grandes, qui lui sont confiées. C’est à
l’esprit avec lequel elle cohabite que Pierce Martin, tatoueur et indic
la Shérif-adjointe doit son étonnante 31 ans, 1,78 m, 80 kg. Le corps et le
perspicacité. Par son entremise, Sookie crâne rasé et couverts de tatouages.
voit la corruption, reconnaît les men- Pierce est tatoueur chez Taz, sur Texas
songes, perçoit les intentions. Dr dans le quartier d’Algiers. Pierce

172
tatoue surtout des bobos aujourd’hui, Mains nues +5 DM 1d4+3
mais dans une autre vie et un autre Couteau +5 DM 1d4+3
quartier, il tatouait les gangs de la Pistolet lourd (20 m) +3 DM 1d10
Nouvelle-Orléans. Aujourd’hui encore,
c’est une mine d’information en la ma- Zombie, membre de gang de
tière. Il est capable d’identifier un corps base
rien qu’à ses tatouages, pour peu qu’il
soit du coin. Et comme il habite encore
son quartier d’origine, il sait ce qui s’y
passe. Jim Reyes n’hésite pas à faire ap-
pel à lui à l’occasion. Pierce n’a pas vrai-
ment d’autre choix que de coopérer. Il
est en probation et Jim en sait trop long
sur les petits trafics de came auquel il
se livre pour arrondir ses fins de mois.
Un des clients réguliers de Pierce n’est
autre que Brett Kronsky. Celui-ci amène Adolescents et jeunes adultes en ma-
parfois ses conquêtes présentables jorité de type créole ou afro-américain
pour leur offrir un tatouage. À condition au maquillage néo-vaudou. Ceux-ci
de lui forcer un peu la main, Pierce sau- sont armés de battes de base-ball, de
rait confirmer que Brett avait payé pour machettes, de crans d’arrêt, d’armes de
le dernier tatouage d’Emilia Dickinson. poing… et plus encore si cela s’avère
NC 0 opportun. Servez-vous des Zombies
chaque fois que vous aurez besoin de
FOR +1 DEX +0 CON +1 PNJ physiques de base.
INT +0 PER +0 CHA +0 NC 1
DEF 10 PV 7 Init 10
FOR +2 DEX +0* CON +1
Lafayette « Garbage Man » INT -1 PER +1 CHA +0
Lambert, proxénète violent DEF 10 PV 12 Init 10
41 ans, 1,87 m, 92 kg. Afro-américain. Mains nues +4 DM 1d4+2
Un corps musculeux, bien sapé et par- Couteau ou batte +4 DM 1d4+2
fumé à outrance à l’Acqua di Gio. Une
Pistolet lourd (20 m) +3 DM 1d10
coiffure permanentée et gominée. La
spécialité de Lafayette ? Récupérer les Tobias « Ingram » LeBlanc,
filles dont personne ne veut plus et en orphelin et jeune recrue des
tirer le maximum avant que la maladie Zombies
ou une overdose ne les emporte. Et 17 ans, 1,77 m, 68 kg. Afro-américain.
pour obtenir des résultats, Lafayette n’y Un look Zombie travaillé combiné à un
va pas de main morte. Au sens propre Jersey de foot des Saints trop grand
comme au figuré. Dans son milieu, pour lui. Le Jersey porte le numéro 28
on surnomme Lafayette le « Garbage du fameux running back Mark Ingram
Man ». Reste à savoir si c’est à ses filles II. Des parents aimants, un frère ou une
ou à lui que les autres macs pensent sœur ou les deux, une jolie maison et
lorsqu’ils l’appellent ainsi. une voiture, une chambre à lui… Cette
NC 1 vie normale, Tobias en a sans doute
FOR +3 DEX +0 CON +3 rêvé très fort depuis l’orphelinat de son
enfance. Après maintes tentatives de
INT +0 PER +1 CHA +0*
placement en famille d’accueil, il a fini
DEF 10 PV 14 Init 10 par comprendre qu’il n’y aurait jamais

173
droit. En ce monde, il était un moins sont ce que les Greenberg seraient
que rien jusqu’à sa rencontre avec les devenus s’ils avaient poursuivi avec
Zombies. Aujourd’hui, il a des frères, la même intensité sur la voie de l’in-
une famille, un toit, une place, un rôle ceste. Le principal centre d’intérêt
à jouer. Peut-être que ce qu’il fait est des Kronsky est le trafic d’armes qu’ils
illégal mais, au moins, il fait partie de ont organisé avec diverses milices et
quelque chose. Il est enfin quelqu’un. sectes majoritairement néofascistes
On le traite de criminel ? Pourquoi se et anti-fédérales, éparpillées sur tout
soucierait-il du mal qu’il pourrait cau- le territoire des États-Unis. En particu-
ser à ce monde qui le traite comme un lier, les Kronsky entretiennent des liens
moins que rien depuis sa naissance ? avec la puissante église des Suivants de
NC 1 Fenris, dirigée par le richissime gourou
FOR +2 DEX +0* CON +1 néonazi Robert Allred. Les Kronsky ap-
provisionnent également les Zombies
INT +0 PER +1 CHA +0
en armes que ceux-ci utilisent ou
DEF 10 PV 12 Init 10 revendent.
Mains nues +4 DM 1d4+2
Couteau ou batte +4 DM 1d4+2 Brett Kronsky, tueur psychopathe
Pistolet lourd (20 m) +3 DM 1d10
François Vautour, lieutenant
Zombie
32 ans, 1,68 m, 75 kg. Créole. François
est un des « fixers » du gang des zombies.
Besoin d’équipement spécial ou d’em-
baucher des « experts » dans un domaine
ou un autre ? Demandez à François. C’est
François qui a présenté les Kronsky aux
Zombies, il y a quelques années. Une col- 34 ans, 1,92 m, 95 kg, blond aux yeux
laboration des plus bénéfiques pour les bleus, le corps couvert de tatouages
deux camps. Seul François a aujourd’hui pictes, bel homme à la silhouette
des raisons de le regretter. Car François a athlétique, toujours sur son trente
appris à connaître les Kronsky… et à en et un. L’apparence de Brett contraste
avoir peur. avec le reste de sa famille. Brett prend
NC 2 grand soin de lui. En dehors de sa fa-
mille, Brett n’a que deux « amis » : un
FOR +1 DEX +0 CON +1
tatoueur branché du quartier bobo
INT +1 PER +1 CHA +2 d’Algiers et son coiffeur / esthéti-
DEF 10 PV 17 Init 10 cien. Ce dernier est situé à deux pas
Mains nues +4 DM 1d4+1 du joli pied à terre que Brett loue sur
Couteau ou batte +4 DM 1d4+1 Burgundy St dans le vieux carré de
Pistolet lourd (20 m) +4 DM 1d10 la Nouvelle Orléans. Brett y dispose
d’une salle de bain réaménagée en
Les Kronsky Spa personnel, d’une impressionnante
Les Kronsky constituent une branche garde-robe et de plusieurs appareils
cajun dégénérée de la grande famille de musculation. Les murs sont cou-
des Greenberg. La famille vit à l’écart verts d’autoportraits sur lesquels il ar-
de tout dans le Little Bayou Chevreau bore fièrement ses tatouages, et son lit
au sud-est de la Nouvelle-Orléans. Ils est cerné de miroirs… C’est dans cette

174
garçonnière qu’il ramène ses nom-
breuses conquêtes séduites sur Tinder
ou dans les bars de la ville. Son iPhone
contient une exhaustive galerie de
photos plus ou moins intimes de ces
dernières. La plupart du temps, Brett
se contente de coup d’un soir dont
ses partenaires ressortent brutalisées
et dégoûtées mais inconscientes de
leur chance. Plus malheureuses sont
celles qui croient filer le parfait amour militaire, hideux. Abe est aux anges
jusqu’à ce que Brett les invite à pas- depuis qu’il a découvert le méthanol. Il
ser un week-end en amoureux dans aime le feu plus que tout. Il lui parle, y
la maison de campagne familiale. Ma est immunisé et peut lui donner vie et
Kronsky a beau lui défendre de rame- le contrôler à distance. Eh oui, Abe est
ner ces catins à la maison, Brett conti- pyrokinésiste !
nue de défier l’autorité parentale. Qu’à NC 4
cela ne tienne : tout ce qui dérange se
FOR +0 DEX +3 CON +1
mange…
INT +0 PER +1 CHA +0
NC 7
DEF 13 PV 25 Init 17
FOR +5* DEX +0 CON +3
Mains nues +6 DM 1d4+2 +1d6 de feu
INT +0 PER +0 CHA +2 Pistolet moyen (20 m) +5 DM 1d8+1d4 de feu
DEF 10 PV 40 Init 10
Pouvoir : Pyrokinésie. Abe peut occasionner des
Mains nues +8 DM 1d4+5 dommages de feu (+1d6) à mains nues mais aussi
Pistolet lourd (20 m) +5 DM 1d10+2
jusqu’à 30 mètres de distance. Abe ne subit aucun
Hausser le ton : Lorsqu’il passe sous la moitié de DM de feu.
ses PV maximum, Brett gagne un bonus de +3
à ses tests d’attaque et +1d6 aux DM et il réduit Bubba Kronsky, simple d’esprit
tous les DM subis de 5 points par attaque (RD 5).
Pouvoir de Terreur : En plus de sa force
surhumaine, Brett peut prendre une forme
monstrueuse et terrifiante. Son visage se
déforme affreusement et ses membres se tordent
de manière obscène. Cette forme paralyse ses
victimes. Les personnes ainsi « terrorisées »
ne se souviennent pas de ce qu’elles ont vu et
sont mentalement affaiblies. Peut-être qu’une
thérapie pourrait combler ce trou de mémoire, 27 ans, 1,82 m, 83 kg, blond aux yeux
non sans danger de séquelles psychologiques. bleus, malformé, l’air débile, salopette
Un test de Choc difficulté 20 permet de résister. crade et casquette « Grind Oil : For a
Dans ce cas, la personne peut seulement fuir et better future ». Bubba est le membre
se souviendra de ce qu’elle a vu, mais elle paiera le moins dangereux de la famille, mais
de sa santé mentale (gain d’un point de Folie). le croire inoffensif serait une erreur fa-
tale. Son fusil à pompe rate rarement sa
Abe Kronsky, pyromane cible. Bubba est passionné de chasse et
38 ans, 1,60 m, 67 kg, blond aux yeux de taxidermie. Il ne revient jamais bre-
bleus, toujours vêtu d’un uniforme douille, et tant pis si c’est un bipède.

175
NC 3 Pa Kronsky
FOR +2 DEX +2 CON +1
INT -2 PER +2 CHA -2
DEF 12 PV 18 Init 14
Fusil à pompe (40 m) +7 DM 1d10+2
Instinct du chasseur (L) : Bubba réalise une attaque
à distance en lançant deux d20 et garde le meilleur
résultat.
Clarissa Kronsky, passionnée
d’armes blanches 61 ans, 1,87 m, 89 kg, chauve aux yeux
bleus, visage dur et buriné. Pa sait faire
un drôle de truc : cracher des mollards
d’acide sulfurique géants jusqu’à dix
mètres de distance. De plus, les fusils
d’assaut n’ont aucun secret pour lui.
Accessoirement, Pa est le bricoleur et
le mécano de la maison. Un homme
dévoué à son foyer et sa famille,
assurément.
NC 3
31 ans, 1,71 m, 67 kg, blonde aux yeux FOR +2 DEX +0 CON +1
bleus, traits disgracieux. Clarissa aime
INT +0 PER +1 CHA -1
tout ce qui coupe, tranche, hache ou
scie, et elle ne s’en sert pas que pour DEF 10 PV 23 Init 10
égorger des poulets. Clarissa est une Fusil d’assaut (80 m) +4 DM 2d8
passionnée de cuisine et ne manque Crachat acide (10 m) +5 DM 1d4 + 1/tour
aucune émission TV sur le sujet. Elle a Hausser le ton : Lorsqu’il passe sous la moitié de ses
développé un tel talent qu’elle est ca- PV maximum, Pa gagne un bonus de +3 à ses tests
pable de rendre appétissant même un d’attaque et +1d6 aux DM et il réduit tous les DM
cadavre putréfié. Tout est question de subis de 5 points par attaque (RD 5).
préparation et d’accompagnement,
Pouvoir : Crachat acide. 1 point de DM par tour
dit-elle. Clarissa se frotte les mains
jusqu’à ce que la blessure soit lavée.
chaque fois que son frérot adoré qui
sent si bon débarque à la maison avec Ma Kronsky
son dernier amour.
NC 4
FOR +1 DEX +3* CON +1
INT +0 PER +0 CHA +0
DEF 13 PV 22 Init 17
Couteaux +8 (2 attaques) DM 1d4+3 (critique
sur 19-20)
Riposte : Clarissa peut effectuer une attaque
au contact en action gratuite contre chaque 55 ans, 1,60  m, 121  kg, cheveux
adversaire qui l’attaque à l’exception de celui blancs, yeux vitreux, peau verdâtre,
qu’elle a elle-même choisi d’attaquer à son tour. sale gueule. Son obésité la cloue

176
devant sa TV la plupart du temps, pour prélever le sang du géant en la-
mais il ne faudrait pas sous-estimer cérant l’écorce du fragment de tronc
sa forme physique quand elle est d’arbre qui le retient prisonnier. Le
motivée. C’est elle qui s’occupe des poignard semble être fait d’une seule
« invités » du Labyrinthe. Ma est morte pièce taillée dans un os ou un ivoire
noyée il y a deux ans, mais ça n’a pas d’un genre inconnu avant d’être poli,
l’air de la gêner. Au moins, les mouches aiguisé et recouvert de runes vikings
se régalent ! Quant à l’odeur, elle est
dont la signification s’est perdue
consciente du problème et se parfume
dans le temps. Cette action requiert
au pétrole.
l’accomplissement d’un rituel précis
NC 4 que Greenberg Senior a enseigné à
FOR +2 DEX +0 CON +5* Chessel. Chaque fois qu’il est utilisé, le
INT +0 PER +0 CHA -2 poignard prend son « tribut de sang »
DEF 10 PV 24 (RD5/10) Init 10 au passage. Qui sait ce qui se passerait
Couteau +4 DM 1d4+2 si poignard était utilisé sur un humain
Canon scié (20 m) +2 DM 1d10 au lieu du tronc qui renferme le géant.
Chessel conserve le poignard dans un
Morte-vivante : La plupart des armes ne font pas coffre-fort particulièrement bien dissi-
grand effet sur Ma… puisqu’elle est déjà morte. mulé à son domicile.
Elle obtient une RD de 5 points contre les armes
de contact et une RD de 10 points contre les NC 3
armes à feu ! Si elle est « achevée » par les PJ, le FOR +1 DEX +0 CON +4*
légiste les informera que l’état des tissus indique INT +1 PER +0 CHA +2
qu’elle est morte depuis plusieurs semaines (en DEF 10 PV 20 Init 10
réalité c’est beaucoup plus !).
Pistolet léger (10 m) +4 DM 1d6
PNJ du scénario 3 Marque de l’Esprit corrupteur : Depuis son passage
par le labyrinthe des Kronsky, Chessel parle la
Alexander Chessel, directeur de langue des « dieux ». Il peut les entendre. Il peut
« Hemobank Laboratories, inc. » les comprendre. L’un de ces esprits n’est autre
52 ans, 1,76 m, 8o kg, brun aux yeux que le géant des glaces. Chessel aime à se rendre
bleus. Membre du Cajun Club depuis auprès du sarcophage mythique qui le retient
plus de dix ans, Chessel est un homme
prisonnier afin de lui arracher ses secrets. À l’insu
médiocre et corrompu, complètement
soumis à Greenberg Senior. Mais il a un de Greenberg Senior, Chessel use et abuse du
sourire arrogant, un sang-froid impres- poignard sacré pour lui infliger d’insupportables
sionnant et des moyens de défense souffrances. C’est l’esprit du labyrinthe qui a soufflé
redoutables grâce aux avocats de la cette idée à Chessel. Ce dernier ignore pourquoi,
firme Dunsirn Legal. Accessoirement, mais peu lui importe. Il comprend bien que cela
Chessel est le grand prêtre en charge pourrait servir ses intérêts, voire lui donner un
de prélever le sang du géant avec le ascendant sur Greenberg Senior. Sous la torture, le
poignard rituel qui lui a été confié par
géant des glaces lui a déjà confié contre son gré
Greenberg Senior. Il conduit aussi les
cérémonies occultes qui se déroulent quelques secrets extraordinaires que Chessel a
à l’occasion au Cajun Club. pris le temps de consigner dans un carnet rédigé
Poignard rituel : Ce poignard de style dans la langue des esprits. En retour, la colère que
Viking est une relique qui date du 9e le géant ressent est incommensurable. Qui sait à
siècle. Il fut conçu par le chaman d’une quel point le géant se déchaînerait s’il venait à être
tribu lapone à la demande des Grind libéré de son carcan ?

177
Eric Lacombe, vice-président du vie. Ses pratiques sexuelles n’ont toute-
Cajun Club et membre du conseil fois plus rien de banal depuis que son
d’administration de Pelichem Corp. sang et son esprit ont été corrompus.
39 ans, 1,87 m, 86 kg, blond aux yeux NC 1
bleus. Lacombe gère les affaires du FOR +0 DEX +0 CON +3
Cajun Club au quotidien. Cet homme
INT +2 PER +0 CHA +2
dans la force de l’âge dispose d’un
grand sourire et d’une batterie d’avo- DEF 10 PV 11 Init 10
cats menaçants mais aussi, par l’inter- Pistolet moyen (20 m) +2 DM 1d8
médiaire de Greenberg Senior, de rela- Première Marque de l’Esprit corrupteur : Par de
tions très haut placées, notamment au
simples caresses, Avery a le pouvoir d’amplifier la
sein du FBI. Accessoirement, Lacombe
libido de sa victime jusqu’à lui faire perdre tout
assiste Chessel lors des cérémonies
impies qui ont régulièrement lieu au contrôle d’elle-même. Dès lors, il est très facile de
Cajun Club. Eric a fait ses classes en la résister à une première caresse (CHA difficulté 6),
matière lors de son passage par le la- mais le niveau de difficulté augmente de 2 points
byrinthe des Kronsky. C’est là que les par caresse. Un échec critique provoque un pic de
Esprits lui ont « parlé » pour la première libido tel que la victime s’effondre, terrassée par
fois. Lacombe en est convaincu. Un jour une douleur insupportable et la sensation qu’elle
viendra où il sera lui aussi choisi par les perd la raison.
esprits pour devenir Prêtre. Peut-être
Seconde Marque de l’esprit corrupteur : Pire encore
même lui demanderont-ils de prendre
que le contrôle de la libido, une relation sexuelle
la place de Chessel, dont il jalouse tant
la position. avec Avery permet à ce dernier de transmettre
à sa victime 1d6 maladies sexuellement
NC 2
transmissibles de son choix. En cas d’échec
FOR +2 DEX +0 CON +4* critique à un test de résistance à la maladie
INT +3 PER +0 CHA +1* en question (CON difficulté 10), la victime est
DEF 10 PV 20 Init 10 foudroyée par les pires symptômes de la MST en
Pistolet moyen (20 m) +3 DM 1d8 à peine 1d6 jours.
Marque de l’Esprit corrupteur : L’esprit qui a choisi Lyland Anderson, directeur
Eric est le même que celui qui a choisi Chessel. de l’orphelinat des Filles de la
Cet esprit corrupteur n’a pas encore fait bénéficier Charité
Lacombe de ses pouvoirs, mais il lui parle
47 ans, 1,78 m, 69 kg, brun aux yeux
régulièrement et le prépare à prendre la relève de verts. Tout comme d’autres membres
Chessel si celui-ci venait à le décevoir… de l’administration des orphelinats
Robert Avery, gérant du club de la Nouvelle-Orléans, Lyland est un
Apollonius rabatteur au service du Cajun Club.
Il sélectionne ses proies parmi ses
51 ans, 1,67 m, 63 kg. Avant son pas-
pensionnaires en fonction de leur fai-
sage par le labyrinthe des Kronsky,
Robert était un libertin et gérant de blesse psychologique et des goûts des
club coquin comme un autre. C’est l’ap- membres du club.
pât du gain et, surtout, une santé décli- NC 0
nante après avoir contracté le virus du FOR +1 DEX +0 CON +0
sida qui l’ont amené à conclure un pacte
INT +0 PER +0 CHA +2*
de servitude avec le diable Greenberg.
Une servitude dont Robert ne regrette DEF 10 PV 6 Init 10
rien puisqu’il mène désormais la belle Pistolet léger (10 m) +4 DM 1d6

178
Belinda Avril, orpheline rebelle contester son autorité. C’est con, mais
depuis qu’il a rencontré Belinda, Rudolf
a envie de se ranger. Une maison, un
chien, des enfants. La vie normale
quoi. Belinda en a envie aussi, mais
pas tout de suite. Pour repousser cette
échéance, elle cherche un moyen de
rendre à Rudolf cette force brute qu’elle
avait trouvé si attirante en lui.
NC 2
FOR +3* DEX +2 CON +1
16 ans, 1,62 m, 50 kg, les cheveux
teints en rose et les yeux bleus, vêtue INT +0 PER +1 CHA +1
de cuir. Belinda aurait été une gamine DEF 12 PV 18 Init 13
comme les autres si la vie l’avait un peu Couteau ou batte +5 DM 1d4+3
épargnée. Abandonnée peu après sa Pistolet lourd (20 m) +4 DM 1d10
naissance par une fille-mère, l’enfance Fusil à pompe volé (40 m) +4 DM 1d10
de la jeune fille se résume à un humi-
Sang impie : Tant que les Yougs Blood sont sous
liant va-et-vient entre orphelinat et fa-
milles d’accueil. Ses fréquentes fugues
l’effet du sang du géant, ils divisent par 2 tous
attirent l’attention de ceux qui devien- les DM reçus et ils gagnent un bonus de +3 en
dront ses bourreaux. Entre ce qu’elle a attaque et en initiative. Toutefois, après quelques
vu et ce qu’elle a subi, Belinda aurait tours de combat, lancer 1d6 à chaque tour. Sur un
de quoi compromettre les membres résultat de 1 au dé, le biker meurt subitement…
du Cajun Club. Hélas, elle ne vivra pas Youngblood, biker hors-la-loi
assez longtemps pour témoigner des
monstruosités qui y sont commises.
Elle rêvait de paradis et était bien dé-
cidé à s’en sortir par elle-même. Hélas,
l’enfer l’avait choisi.
NC 0
FOR -1 DEX +1 CON +0
INT +0 PER +0 CHA +3*
DEF 11 PV 5 Init 12
Rudolf Garcia, biker hors-la-loi
NC 1
38 ans, 1,82 m, 85 kg. « Born to be
wild ». Les Youngbloods sont un gang FOR +3* DEX +2 CON +1
de bikers, criminels endurcis, vêtus de INT +0 PER +1 CHA +1
cuir, avec des Harley-Davidson et des DEF 12 PV 18 Init 13
gros flingues. Rudolf Garcia est le lea- Couteau ou batte +4 DM 1d4+2
der des Youngbloods depuis bientôt 12 Pistolet lourd (20 m) +3 DM 1d10
ans, Le gang de motards doit sa liberté
Fusil à pompe volé (40 m) +3 DM 1d10
à son activité de grossiste du crime. En
particulier, ils convoient, achètent et Sang impie : Tant que les Yougs Blood sont sous
revendent drogues et armes en gros. l’effet du sang du géant, ils divisent par 2 tous les
Rudolf a commencé à se lasser de ce DM reçus, ils gagnent un bonus de +3 en attaque
train de vie depuis deux ans, Pour corser et en initiative et +5 au seuil de blessure grave.
l’affaire, les plus jeunes commencent à Toutefois, après quelques tours de combat, lancer

179
1d6 à chaque tour. Sur un résultat de 1 au dé, le James Dick, acteur et producteur
biker meurt subitement… de film X
36 ans, 1,75 m, 79 kg. James Dick – de
Brian Hershey, juge fédéral
son nom d’artiste  – promet monts
corrompu
et merveilles aux jeunes filles per-
dues qui ont le malheur de croiser
son chemin. Une fois tombées entre
ses griffes, James les détruit méthodi-
quement avant de les jeter à la rue tel
des déchets. Ce pervers narcissique se
moque totalement de savoir pourquoi
il en veut autant aux femmes. Et gare
à quiconque oserait suggérer que cela
pourrait être lié à sa relation conflic-
tuelle et tordue avec sa maman ! Il fut
87 ans, 1,76 m, 79 , cheveux blancs, un temps où il exerçait sa perversion
yeux gris, toujours élégamment vêtu. sur ses petites amies. Ils se réjouissait
Le juge Hershey est un être vil qui doit alors de les pousser au désespoir, voire
le décollage fulgurant de sa carrière au suicide. Désormais, James dispose
de magistrat corrompu à la mafia et d’un moyen légal de se faire une tonne
son parrain Carlos Marcello, dans les de fric en assouvissant ses pulsions les
années soixante. Il est aujourd’hui tota- plus sordides grâce à sa société de pro-
lement acquis aux Greenberg. Membre duction de films X. À sa demande, Alain
du Cajun Club et président d’honneur Chamoun, un faussaire du faubourg
de la Cajun Club Foundation, il super- Marigny, fournit aux trop jeunes comé-
vise personnellement l’aide aux or- diennes les documents permettant de
les faire passer pour majeures. En cas
phelinats de la ville et aux prisons de
de souci, James peut ainsi prétendre
l’État. À ce titre, il use de son pouvoir de
qu’il a été trompé en toute bonne foi
magistrat pour couvrir les agissements
par les permis de conduire bidons
des Zombies et éloigner les curieux fournis par ces jeunes filles délurées
de la gestion des orphelinats. En plus et prêtes à tout. À l’occasion, le pro-
des distractions offertes par le Cajun ducteur arrondit ses fins de mois déjà
Club, le juge Hershey possède son pe- bien grasses en prêtant ses filles à son
tit cercle de relations sadomasochistes. ami Robert Avery. Celui-ci a régulière-
Ses membres se retrouvent chaque ment besoin de chair fraîche et docile
vendredi soir à l’Apollonius, un club pour certaines parties fines du Club
sadomasochiste privé, situé sur Louisa Apollonius. Et quand certaines filles lui
Street, non loin du vieux carré. Le juge reviennent en piteux état, James aime
Hershey connaissait personnellement penser qu’elles l’ont bien mérité.
J. Edgar Hoover de son vivant. Ce der- NC 0
nier figure même sur le registre des FOR +2 DEX +0 CON +1
membres défunts du Cajun Club.
INT +0 PER +0 CHA +2
NC 1 DEF 10 PV 9 Init 10
FOR +1 DEX +0 CON +4 Alain Chamoun, faussaire bobo
INT +3* PER +0 CHA +4*
43 ans, 1,70 m, 76 kg. Alain est un ar-
DEF 10 PV 18 Init 10 tiste. En tout cas, il fait de la photogra-
Voie : des corporation (justice) rang 5 phie. Hélas, ses œuvres, techniquement

180
parfaites mais insipides, n’intéressent Nicolette Dixon, détective
personne. Du coup, il s’agissait de proche de la retraite
trouver une autre source de revenus à 57 ans, 1,65 m pour 67 kg, cheveux
Alain, surtout compte tenu du train de gris et yeux marrons. Cela fait long-
vie bobo branché qu’il souhaitait main- temps que l’un après l’autre, les enfants
tenir. L’idée de devenir faussaire lui est et l’époux de Nicolette ont quitté le do-
venu lorsqu’il traînait dans les bars et micile familial sans donner d’adresse.
strip-clubs de la Big Easy. Il commence Même son chien s’est récemment barré
d’abord par se servir de ses compé- sans laisser de traces. Pourtant, cela n’a
tences pour aider tous ces étudiants de pas l’air d’affecter Nicolette outre me-
moins de 21 ans à entrer dans les bars. sure. Chacun de ceux qui la connaissent
Puis le bouche-à-oreille commence à dira que l’inspectrice Dixon est une
porter ses fruits. Dans le milieu, Alain femme sans histoire qui ne veut pas
est aujourd’hui reconnu comme un d’histoire. Elle est si peu loquace qu’elle
véritable artiste et ses œuvres sont pri- met fin à toute tentative de conversa-
sées. Comme quoi, tout vient à point tion avec elle en poussant invariable-
à qui sait tourner son talent dans la ment le même soupir ennuyé. Impoli
bonne direction. mais efficace. Aussi, quand Hendricks
NC 0 a besoin d’étouffer une affaire, il
« convainc » son commandant de la
FOR +0 DEX +0 CON -1 confier à Nicolette. La dernière chose
dont Nicolette a besoin, c’est d’une af-
INT +1 PER +2 CHA +2
faire qui ferait du bruit à moins de trois
DEF 10 PV 5 Init 10 ans de sa retraite et, par-dessus tout,
d’importuns qui viendraient lui poser
PNJ du Scénario 4 des questions.
PNJ du commissariat du NC 1
3ème District de la NOPD FOR +0 DEX +2 CON +0
INT +1 PER +1 CHA -2
Wallace Garfield, détective
DEF 12 PV 14 Init 15
toxicomane
Matraque +1 DM 1d4+1
46 ans, 1,79  m, 81  kg, blond aux
Pistolet moyen (20 m) +3 DM 1d8+1
yeux verts. Flic depuis vingt-trois ans,
Garfield s’est mis à la came il y a trois Malcom McIntire, détective à
ans pour se consoler de son divorce. Il tendances pédophiles
y a claqué tout son fric et s’est même 41 ans, 1,78 m, 97 kg. Afro-américain
endetté pour se payer ses doses. Il n’au- légèrement bedonnant. Marié, trois
rait pas dû essayer de faite chanter les enfants. McIntire est un bon père de
Zombies pour obtenir de la came en famille, un collègue sympathique et un
échange de son silence et de la vidéo voisin aimable. Dommage qu’il ait le
de Babbit. défaut de collectionner des photos et
NC 1 des vidéos de trop jeunes filles dénu-
FOR +0 DEX +2 CON +0 dées sur un disque dur portable plan-
qué au fond d’une caisse à outils dans
INT +0 PER +1 CHA +0
son garage. Depuis quelques mois,
DEF 12 PV 14 Init 15 McIntire cherche à passer du virtuel au
Matraque +1 DM 1d4+1 réel. Ses pulsions le rendent de moins
Pistolet moyen (20 m) +3 DM 1d8+1 en moins prudent.

181
NC 2 NC 1
FOR +2 DEX +1 CON +2 FOR +1 DEX +2 CON +0
INT +0 PER +1 CHA +0 INT +0 PER +1 CHA +0
DEF 11 PV 18 Init 12 DEF 12 PV 14 Init 15
Matraque +4 DM 1d4+3 Matraque +2 DM 1d4+2
Pistolet moyen (20 m) +3 DM 1d8+1 Pistolet moyen (20 m) +3 DM 1d8+1
Elvis Demest, officier de police Nicholas Phipps, officier de
corrompu et Klansman police corrompu et Nighthawk
du KKK

28 ans, 1,75 m, 83 kg. Accent Cajun.


Elvis prétend qu’il parle français et 32 ans, 1,88 m, 105 kg (surtout du
Cajun couramment. C’est un men- muscle). Heureusement pour lui, ses
songe parmi bien d’autres. Elvis est organes internes n’ont pas besoin qu’il
mythomane, et quiconque le connaît pense pour les faire fonctionner. Il dé-
assez bien peut comprendre pourquoi. teste les complications. Si c’est simple
Enrôlé au KKK avant d’avoir l’âge de et brutal, il est content. Mais attention,
comprendre ce dont il s’agissait, Elvis il sait se tenir quand il le faut. À moins
devient très vite la cible favorite des de trouver un moyen de le chauffer…
pulsions pédophiles du prêtre (Kludd) Sa femme Marta n’a même pas be-
de son Klan. C’est Nicholas, alors jeune soin de le provoquer pour en savoir
adolescent, qui le sauve des griffes du quelque chose. Son visage régulière-
Kludd pervers d’un coup de ciseaux ment tuméfié témoigne de l’amertume
dans la gorge de ce dernier. Quelques violente de son époux qui lui reproche
années plus tard, c’est encore Nicholas d’être incapable de lui donner des
qui pousse Elvis à lâcher la drogue et enfants. Peu importe si le rapport du
rejoindre le NOPD. Elvis peut se mon- médecin pointe l’infertilité de l’officier
trer aussi vicieux et violent qu’il peut Phipps. D’apparence joviale, Nicholas
être lâche. Quant à ses préférences dit volontiers avoir tout pour être heu-
sexuelles, seul Nicholas sait qu’il peut reux. Une jolie maison, une épouse
le trouver au « White Howler », un bar obéissante, un job qu’il aime, un boss
gay du Faubourg Marigny lorsqu’il qu’il admire et deux amis fidèles : Elvis
n’est pas en service. Nicholas n’aime Demest et l’alcool.
pas les « pédés » mais son ami et col-
lègue, c’est différent… tant que ses
NC 2
partenaires sont blancs et que le sujet FOR +3* DEX +0 CON +2
n’est pas abordé. INT +0 PER +0 CHA +0
DEF 10 PV 20 Init 10
Matraque +5 DM 1d4+3
Pistolet moyen (20 m) +3 DM 1d8

182
Anaïs Gehbauer, détective loyauté. Gare à celui qui s’en prendrait
intègre au détective Gehbauer.
NC 1/2
FOR +1 DEX +1 CON +1
INT +0 PER +1 CHA +0
DEF 12 PV 9 Init 13
Pistolet moyen (20 m) +3 DM 1d8+1
Ernesto Ruiz, sergent en charge
des scellés
47 ans, 1,72 m, 90 kg. Hispanique origi-
29 ans, 1,76 m, 62 kg. Afro-américaine. naire de Puerto Rico. Ernesto est accro
Anaïs est une femme intelligente, jolie aux tripots clandestins de la région et
et sportive. Compétente et morale- a été banni d’une bonne partie d’entre
ment irréprochable, elle est également eux. Il n’a aucune vie par ailleurs. Son
bourrée de principes, ambitieuse et appartement triste et dépourvu de
psychorigide. Protestante pratiquante, meubles en est une preuve flagrante.
il lui arrive régulièrement d’assister aux NC 1/2
prêches du Père Fraser. Son mari Victor, FOR +1 DEX +0 CON +0
charpentier de son métier, est un blanc
INT +0 PER -1 CHA -1
d’origine cajun. Tous deux ont le bon-
heur d’avoir eu Abigaïl, une charmante DEF 10 PV 8 Init 10
petite fille de 3 ans, Une belle carrière Pistolet moyen (20 m) +2 DM 1d8
attendrait Anaïs si elle était tombée
Horace Hendricks, Lieutenant
dans un commissariat de district
maléfique
moins corrompu et, accessoirement,
si son assassinat imminent n’avait pas
été commandité par un Hendricks irri-
té par tout ce qu’elle représente.
NC 2
FOR +1 DEX +2 CON +1
INT +3 PER +1* CHA +2
DEF 12 PV 18 Init 15
Pistolet moyen (20 m) +4 DM 1d8+1
Jim Reyes, détective et 41 ans, 1,82 m, 85 kg. Cheveux bruns
coupés au carré, les yeux bleus, une
partenaire loyal (ou presque)
courte moustache bien coupée.
35 ans, 1,76 m, 74 kg. Hélas, tout le Horace est un bel homme propre sur
monde n’a pas une âme de justicier ca- lui au verbe clair et autoritaire. Il n’a pas
pable de soulever des montagnes pour seulement l’air martial. Il fait tout pour
mener à bien une enquête. Peut-être l’être. Ce cher Hendricks est un ama-
aurait-il mieux valu qu’un autre que Jim teur éclairé d’armes à feu et il est in-
soit désigné partenaire de Gehbauer. tarissable sur l’histoire… du troisième
C’était l’idée d’Hendricks, et le com- Reich. Horace est actuellement officier
mandant a approuvé. Sans doute de la SS au chapitre de Louisiane du
avaient-ils leurs raisons… Conscient National Socialist Movement (NSM),
de ses lacunes, Jim compense par sa le parti néo-nazi américain. C’est à

183
l’occasion d’une réunion annuelle du et qu’elle ne se sert pas de son hachoir
NSM qu’il fait la rencontre d’un certain que pour cuisiner. Les doigts et, par-
Robert Allred. La fascination d’Hen- fois, les mains amputées de ceux qui
dricks pour le nazisme remonte à son l’ont déçu en disent assez. S’agissant
adolescence solitaire lorsqu’il se dé- des activités des zombies, rien ne se
couvre un grand père officier allemand fait sans que Maman Créole n’en soit
ayant combattu pendant la seconde informée. Celle-ci rend compte à Papa
guerre mondiale. Fier de ses « origines Latombe et prend ses ordres de lui par
aryennes » et de ses idées, Hendricks la bouche de La Brebis.
est toutefois assez intelligent pour ne
NC 4
rien laisser transparaître.
FOR +2 DEX +0 CON +1
NC 4
INT +2 PER +1 CHA +2
FOR +2 DEX +1 CON +1
DEF 10 PV 19 Init 10
INT +0 PER +1 CHA +2*
Hachoir +6 DM 1d6+4 (critique sur 18-20)
DEF 11 PV 25 Init 13 Pistolet lourd (20 m) +5 DM 1d10+2
Pistolet moyen (20 m) +5 DM 1d8+2
Maman : Maman donne un bonus de +2 en
Pouvoir de Suggestion : Hendricks se sert de ce initiative, en attaque et aux DM à tous les
pouvoir avec prudence et discrétion. Il l’a acquis en zombies sous ses ordres à portée de vue. Une
dévorant une phalange de l’index de la main gauche fois par tour, si un zombie est situé à moins de 3
d’Allred. Son talent ne sera jamais comparable à mètres d’elle, il peut subir les DM d’une attaque
celui d’Allred, mais il lui permet de convaincre ses qui la visait à sa place.
interlocuteurs de l’épargner et le laisser partir si
ceux-ci s’en prennent à lui ou tentent de l’arrêter La Brebis, prêtre vaudou fou et
(test de CHA difficulté 15 pour résister et, même enchaîné
en cas de réussite, un PJ qui veut ouvrir le feu sur
Hendricks le fait avec un d12). Encore faut-il qu’il
ait le temps d’ouvrir la bouche…
Joséphine Lapointe dite Maman
créole, femme à poigne
53 ans, 1,70 m, 138 kg. L’archétype
(volontaire) de la maman créole
bonne vivante, si ce n’est ce tatouage
de serpent enlacé autour de son bras
droit. Une voix qui porte, une force 49 ans, 1,62 m, 48 kg. Dans le sous-sol
physique et une étonnante habile- sans lumière du restaurant de Maman
té au maniement du hachoir. Si les Créole, le corps décharné et enchaîné
Zombies ont un chef et représen- de La Brebis gît au milieu de ses excré-
tant de Papa Latombe à la Nouvelle- ments et d’os de poulet. Une odeur
Orléans, c’est Maman Créole. Son pestilentielle règne dans cette pièce
surnom est aussi celui de son mo- recouverte de symboles vaudou du
deste restaurant haïtien situé au 4418 sol au plafond et dissimulée derrière
Downman Rd dans le quartier de une cloison en pierre amovible. Nul ne
Pines Village. Sa bonhomie, son rire sait qui fut l’homme que l’on appelle
facile et ses bons petits plats pour- désormais La Brebis. Tout juste sait-
raient presque faire oublier à ceux qui on qu’il déçut un jour Papa Latombe
la connaissent vraiment qu’elle dirige et que, depuis, il paye son offense en
ce gang redoutable d’une main de fer vivant dans l’oubli et en servant son

184
maître. La torture l’a conduit au-delà sa mère, mais il a besoin d’argent.
de la folie jusqu’au monde des esprits. Alors Benjamin fait le coursier sur sa
Maman Créole se sert de La Brebis moto-cross. À l’occasion, il transporte
pour lancer ses mauvais sorts, mais des membres du gang ou des « colis »
aussi pour communiquer avec Papa et connaît les moindres ruelles de la
Latombe, qui s’exprime alors par la ville. Sa moto est son outil de travail
voix de son esclave. Quiconque au- mais aussi sa passion. Il participe ré-
rait l’idée de libérer La Brebis de ses gulièrement à des compétitions et en
chaînes comprendrait vite son erreur. a déjà remporté quelques-unes. Avec
Les entrailles de la Brebis brûlent l’argent qu’il met de côté, il rêve d’in-
d’une inextinguible soif de sang que tégrer l’UNO et traîne souvent près
celui-ci tentera d’assouvir dans une du campus, notamment pour appro-
rage meurtrière incontrôlable. visionner un étudiant dealer du nom
NC 3 de Todd. Pourvu que les Zombies ne
gâchent pas tout…
FOR +0 DEX +3* CON +1
NC 0
INT +2 PER +1 CHA -2
DEF 13 PV 25 Init 10 FOR +1 DEX +2* CON +1
Couteau +6 DM 1d6 (2 attaques) INT +1 PER +1 CHA +0
DEF 12 PV 9 Init 12
Mauvais sort : Une fois par jour, la brebis peut
lancer le mauvais sort sur une personne dont il Albert « Big Chief » Goodman,
possède un échantillon corporel (généralement gérant de l’entrepôt de véhicules
une mèche de cheveux) ou une image. La de chantier de la Pelican Estate
victime doit faire un test de CHA difficulté 15
47 ans, 2,07  m, 122  kg, d’origine
s’il possède un échantillon ou difficulté 10 s’il afro-américaine. Une salopette bleue
s’agit seulement d’une image. Une fois par jour, sur un t-shirt tâché de graisse noire
au moment opportun choisi par le MJ, la victime et des chaussures de chantier à bouts
remplace le résultat d’un test raté par un échec renforcés. Big Chief est sourd-muet.
critique, avec toutes ses conséquences (se tirer Quand bien même il aurait pu par-
une balle dans le pied ou dans le dos d’un ami, ler, il n’aurait pas été homme disert.
commettre un impair avec une personne haut Big Chief sait ce qu’il a à faire : Gérer
placée, etc.). La malédiction dure pendant 2d6 l’entrepôt de la Pelican Estate au 5800
jours ou jusqu’à ce que Maman demande à la Morisson Rd dont le bâtiment déla-
Brebis d’y mettre fin. bré lui sert autant de bureau que de
logement, entretenir les véhicules de
Benjamin « Benji » Freeman, chantier et regarder ailleurs quand
coursier en motocross à la solde les Zombies sont de passage. Bref, Big
des Zombies Chief ne sait rien et n’a rien à dire. Et ce
17 ans, 1,79 m, 68 kg. La vie n’a pas ne sont pas les menaces de prison qui
été tendre avec ce jeune garçon issu risquent de l’intimider. Il a déjà fait son
des quartiers difficiles de la Nouvelle- temps après avoir tué un homme d’un
Orléans. Un père qui quitte le domicile revers de la main. Big Chief doit son
familial alors qu’il n’a que 5 ans, Une surnom à sa participation régulière
mère qui ne s’en sort pas et devient au Mardi-Gras indien depuis de nom-
accro au crack. Cela fait déjà 3 ans que breuses années. Big Chief parade en
les Zombies ont approché Benjamin tête du défilé de la tribu des Choctaw
pour l’intégrer au gang. Benjamin ne Hunters. Et un black de deux mètres
veut pas devenir un criminel et encore de haut en costume de chef indien, ça
moins vendre la drogue qui a détruit ne passe pas inaperçu.

185
NC 2 Vicky Jenkins, détective au
FOR +4* DEX +0 CON +3 Public Integrity Bureau (PIB) de
INT +0 PER +0 CHA -2 la Nouvelle-Orléans
DEF 10 PV 19 Init 10 31 ans, 1,65 m, 65 kg. Vicky est une
blonde aux yeux verts et au visage peu
Clef anglaise +6 DM 1d6+4 gracieux que son strabisme contraint
à porter des lunettes. Elle est polie et
PNJ du scénario 5 porte toujours un tailleur impeccable.
Serviable mais territoriale, elle n’aime
pas qu’on mette son nez dans ses af-
faires. Et pour cause… Elle est loin
d’être irréprochable. Au besoin, l’agent
Jenkins sait très bien se servir de son
arme de service.
NC 0
FOR +1 DEX +1 CON +0
INT +0 PER -1 CHA +1
DEF 11 PV 12 Init 12
Père Fraser, pasteur à la Pentecost Pistolet moyen (20 m) +4 DM 1d8
Baptist Church et membre du
mouvement « Black Lives Matter » Mason Jordan, partenaire
désabusé et alcoolique de Vicky
48 ans, 1,70 m, 68 kg. Un regard
Jenkins au PIB
bienveillant. Une voix douce. Une
oreille à l’écoute. Martin Luther King 59 ans, 1,87 m, 79 kg. Veuf. Le visage
est son modèle. Sa détermination à marqué par l’abus d’alcool et le chagrin
montrer le chemin de l’amour de son qui a suivi la perte de sa famille. Mason
prochain au sein de sa paroisse com- est un homme peu disert, aux gestes
pense largement les moyens limités lents mais assurés. Passées ces appa-
dont il dispose. Il a obtenu des résul- rences qui n’inspirent guère le respect,
un sens minimum de l’observation
tats et apaisé plus d’une âme tentée
permet de remarquer un regard d’une
par l’insurrection violente contre cer-
intelligence perçante pourvu que l’on
tains abus policiers au cours des trois
parvienne à piquer son intérêt.
dernières années et cela n’a pas plu à
Hendricks. Le père Fraser se sait mena- NC 1
cée. Cela a commencé par des appels FOR +1 DEX +0 CON +0
téléphoniques anonymes. Désormais, INT +2 PER +1* CHA +0
ce sont des actes. Il y a deux semaines, DEF 10 PV 12 Init 10
son vieux chat a été retrouvé crucifié
Pistolet moyen (20 m) +3 DM 1d8
à la porte de sa petite maison. Plus
récemment, sa voiture a été incen- Henri Jeansonne, sous-directeur
diée. Son épouse, Ira, ne prend pas les de la Chevrette
choses avec autant de sérénité que lui. 38 ans, 1,70 m, 75 kg. Henri est le lo-
NC 0 gisticien des opérations de trafic de
FOR +0 DEX +0 CON +0 la Chevrette. Du fait de sa stature peu
imposante, il pense devoir se conduire
INT +2 PER +1 CHA +2*
comme une petite teigne avec ses
DEF 10 PV 6 Init 10 hommes. Droit dans ses bottes en

186
caoutchouc, il porte toujours une cra- et aux joues cardinalisées. Buck et
vache avec lui et s’en sert volontiers. Il Marge sont des gens simples qui rê-
aime chiquer. Il chique tout le temps. vaient d’une vie moins modeste. Alors,
Et il crache partout. Les quais de la lorsque les Zombies les ont contactés
chevrette sont constellés de tâches par l’intermédiaire de leur délinquant
sombres répugnantes. de neveu pour leur proposer un deal
NC 1/2 « sans aucun risque » susceptible de
mettre du beurre dans leurs fades épi-
FOR +0 DEX +0 CON +0 nards, ils n’ont pas hésité bien long-
INT +0 PER +0 CHA +0 temps. Une fois confondus, ils n’hési-
DEF 10 PV 8 Init 10 teront pas longtemps non plus avant
Cravache +1 DM 1d4 de balancer leur neveu adoré, actuel-
Pistolet moyen (20 m) +2 DM 1d8 lement en probation et employé de
caisse dans un Big burger de la péri-
David Robichaux, employé de la phérie de la Nouvelle-Orléans. Buck et
Grind Cement corrompu Marge vivent dans une petite maison
41 ans, 1,84 m, 85 kg. Des lunettes de proprette dotée d’un généreux ga-
vue démodées et une apparence qui rage à Kenner au 2651, 32nd St.
ne laisse rien deviner de sa forme phy- NC 0
sique. David aime boire des coups avec FOR +0 DEX +0 CON +0
son pote Vincent et aller à la pêche. Ce
INT -1 PER +0 CHA +0
serait un homme vraiment tranquille
s’il ne récoltait pas les cargaisons de DEF 10 PV 6 Init 10
drogue pour les Zombies auprès de Roberto Lamias dit « Big Bob »,
Buck et Marge. Et il ne s’agit pas de pe- propriétaire du bar « True Blood »
tits colis. Il y en a pour plusieurs kilos
à chaque fois. En contrepartie, David 47 ans, 1,98 m, 89 kg. Big Bob n’est pas
touche beaucoup d’argent et a presque « big » du tout. Ou, plutôt, il ne l’est plus
tout redistribué à sa famille et ses amis. depuis qu’il s’est fait poser un anneau
Ce n’est pas parce qu’on participe à un gastrique. D’un caractère peu loquace,
trafic de drogue qu’on est forcément il a les bras recouverts de tatouages
un flambeur égoïste. S’il est démasqué, et le look résolument biker. Les murs
David a prévu de se réfugier dans une de son bar sont chargés de photos et
petite cabane dans les bayous près de de souvenirs accumulés pendant sa
laquelle il a l’habitude de pêcher. Vu le vie passée de biker. Personne ne met
stock de bières qu’il s’y est constitué, il les pieds dans son bar par hasard.
a de quoi tenir plusieurs mois. Aujourd’hui, le True Blood sert de base
arrière à quelques gangs de motards,
NC 1/2 dont les Youngbloods.
FOR +2 DEX +0 CON +2* NC 1
INT +0 PER +0 CHA -1 FOR +3 DEX +0 CON +2
DEF 10 PV 10 Init 10 INT +0 PER +0 CHA -1
Pistolet moyen (20 m) +2 DM 1d8 DEF 10 PV 17 Init 10
Buck et Marge Lambreaux, Canon scié (20 m) +3 DM 1d10
pilotes de barge et trafiquants
de drogue
52 ans, 1,62 m et 80 kg pour Buck.
47 ans, 1,73 m et 92 kg pour Marge.
Couple débonnaire en bleu de travail

187
Trevor « Chuck » Barclay, agent Jonas Chong, agent de la DEA et
superviseur de la DEA à San amant de Beauregard
Antonio 32 ans, 1,81  m, 78  kg. D’origine
45 ans, 1,81 m, 87 kg. La barbe soi- chinoise et irlandaise, Chong aurait pu
gnée. Ceux qui ont à l’esprit une idée envisager une carrière de mannequin.
archétypale des texans ont parfois Chong n’a rien du raffinement intel-
raison. Le Stetson et les santiags mis à lectuel de Beauregard. Et pourtant, les
part, Barclay est un texan pur et dur. Ses deux hommes entretiennent une très
collègues le surnomment même Chuck discrète relation amoureuse depuis
(Norris) tant Trevor leur fait penser à la bientôt deux ans. Si quoi que ce soit
star de film d’action. Et gare à ceux qui devait arriver à Beauregard, Chong
s’en prendraient à un de ses hommes. serait dévasté. Pourtant, il masquerait
Ils auraient bien vite l’occasion de se ses sentiments et n’aurait de cesse de
rendre compte que l’homme est du traquer et châtier les bourreaux de
genre déterminé et que ses coups de son amant. Seul le respect qu’il voue
pieds retournés (comme Chuck) ne à Barclay l’empêcherait de passer de
sont pas du cinéma. l’autre côté de la loi.
NC 4 NC 1
FOR +2 DEX +2* CON +2 FOR +2 DEX +0 CON +1
INT +0 PER +0 CHA -1 INT +0 PER +0 CHA +3
DEF 12 PV 24 Init 15 DEF 10 PV 15 Init 10
Pistolet moyen (20 m) +4 DM 1d8 Pistolet moyen (20 m) +4 DM 1d8+1
Mains nues +6 DM 1d8+2
Buck Stanford, agent de l’US
Imparable (L) : Réaliser une attaque au contact en Border Patrol (USBP) et membre
lançant deux d20 et garder le meilleur résultat. Si des Suivants de Fenris
Trevor obtient 15-20 au d20 d’un test d’attaque
(même sans utiliser Imparable), il inflige +1d6 DM 29 ans, 1,71 m, 80 kg. Stanford est un
individu médiocre. Il l’a toujours été. Il
et l’attaque est automatiquement réussie (quelle
a d’ailleurs eu les plus grandes difficul-
que soit la DEF de son adversaire).
tés à intégrer l’USBP du Texas comme il
William Beauregard, agent du en rêvait. Pourtant, la plus grande fierté
bureau de la DEA à San Antonio de sa vie est d’avoir été accepté au sein
des Suivants de Fenris. Stanford avait
30 ans, 1,78 m, 82 kg. William est fils de
bonne famille. Ses parents sont des mé- d’autant moins de chance d’être accep-
decins aisés et réputés à San Antonio. té qu’il est mexicain par sa mère, une
Bon collègue, bien noté par sa hié- réalité dont il a particulièrement honte
rarchie, cultivé, amateur de bon vin et au point de penser le plus grand mal
excellent joueur de golf. L’appartement de la vertu de sa génitrice. Mais qu’im-
de Beauregard lui ressemble : un de- porte que ce soit un « bâtard ». Pour les
sign sophistiqué et dénuée d’aspérité. Suivants de Fenris, l’occasion de dispo-
Beauregard a tout du gendre idéal, ser d’une taupe au sein des garde-fron-
sauf qu’il est gay. Son destin tragique tières était trop belle.
met un terme à une carrière promet- NC 1/2
teuse. Dommage car, après des an- FOR +1 DEX +0 CON +0
nées de rencontres sans lendemain,
INT +0 PER +0 CHA -1
Beauregard avait trouvé l’âme sœur :
l’agent Jonas Chong, un de ses collè- DEF 10 PV 8 Init 10
gues à la DEA de San Antonio. Pistolet moyen (20 m) +3 DM 1d8

188
Giacomo Fumasoli, Hoppie paix chez lui et en dehors. Mais en dou-
newyorkais ceur alors, car la paix, ça ne s’impose
24 ans, 1,96 m, 79 kg. Cheveux noirs, pas. Ça se répand. Un peu comme les
longs et bouclés. Atteint d’un léger malwares que les programmes anti-
bégaiement, le geste mal assuré et de virus de sa petite société californienne
grands yeux bleus, il passe sa jeunesse combattaient avant qu’il ne la cède à
à Brooklyn à se chercher avant de trou- un concurrent pour une quarantaine
ver sa place au ranch « A New Hope », de millions de dollars.
une ferme néo-hippie du sud du Texas. NC 0
Une réalité violente et impitoyable
mettra un terme prématuré à ses rêves FOR +0 DEX +0 CON +1
d’un monde meilleur… et à sa vie. INT +1* PER +0 CHA +2*
DEF 10 PV 7 Init 10
Travis Garth, garagiste de Laredo
membre des Suivants de Fenris Gustavo Frutos, membre de la
56 ans, 1,86  m, 96  kg. Imposant Movida
blond à la peau rougie par le soleil. Le 28 ans, 1,72 m, 74 kg. D’origine mexi-
« Garthrage & Sons » est tombé en dé- caine. Vif d’esprit. Un bon fond. Il aurait
suétude depuis que Travis, son proprié- sans doute été un type sympa s’il avait
taire, a été réduit à l’état de légume par grandi dans un autre environnement
une balle trop bien placée. Ses deux fils que les quartiers défavorisés de Laredo.
ont délaissé depuis longtemps leurs
Gustavo aime les voitures multicolores
parents et le garage au profit de leurs
et customisées à l’excès. Il en a trois, et
activités au sein de l’Église des Suivants
ce n’est que le début de sa collection.
de Fenris.
Mais pour ça il faut beaucoup d’argent.
Mitch et Jeb Garth Gustavo aime l’argent et déteste la vio-
31 ans tous les deux. 1,87 m, 97 kg lence… à moins qu’on lui propose suf-
pour Mitch. 1,94 m, 103 kg pour Jeb. fisamment d’argent.
Faux jumeaux, vrais cons. Mais trop NC 1
musclés et méchants pour que qui
que ce soit se risque à le leur dire. L’un FOR +0 DEX +2 CON +1
et l’autre préfèrent l’argent facile et la INT +0 PER +1 CHA +0
compagnie d’individus aussi peu re- DEF 12 PV 12 Init 10
commandables qu’eux. Pistolet moyen (20 m) +4 DM 1d8+1
NC 2
Lobo, lieutenant des Siete Viejo
FOR +3* DEX +0 CON +1
INT +0 PER +0 CHA -1
DEF 10 PV 17 Init 10
Pistolet lourd (20 m) +1 DM 1d10
Batte de base-ball +4 DM 1d6+3
Aymeric Blain, gourou libertaire
et fondateur de la ferme
autonome « A New Hope »
61 ans, 1,67 m, 65 kg. Posé, cool, sym-
pa, fumeur de marijuana, californien, 24 ans, 1,81 m, 85 kg. Lobo est trop
néo hippie, la peau parcheminée mais jeune pour être lieutenant du gang
le teint halé. Aymeric veut répandre la dominant de la région. Mais il est

189
également trop méchant pour ne pas voudrait compter pour quelque chose
l’être. Il en a vu et vécu plus que qui- et être respecté. Il trouve sa « voie »
conque ne devrait, surtout à son âge. lorsqu’il fait la connaissance de Nigel
Cela se lit dans son regard. Et aussi dans Carpenter à la suite d’un concert des
son attitude froide et posée. Certains « Heil 88 ». Nigel est alors un skinhead
trouvent excessive l’image du chef de violent qui partage sa vie entre écri-
gang sanguinaire au visage recouvert ture de chansons haineuses, beuverie
de tatouages de têtes de mort. Un et agressions racistes. Celui-ci prend
truc de film hollywoodien pensent-ils. Jason sous son aile pendant quelques
Pas Lobo qui y croit dur comme fer. Et années et le convertit à l’idéologie
il se fait fort d’y ressembler. Mais cela néo-nazie. Lorsque Nigel le présente
ne l’empêche pas de penser. Et il pense aux Suivants de Fenris, Jason pense
d’autant plus vite et d’autant mieux avoir trouvé sa « vraie » famille et sa
quand il y a de l’argent, du pouvoir et place. Ses compétences dans le bâ-
de la violence au bout du compte. timent le rendent précieux lors de la
NC 3 construction du ranch de Laredo. Mais
FOR +2 DEX +1 CON +1 tout s’effondre lorsque Devon White
lui révèle que l’Église dissimule un
INT +2 PER +0 CHA +2
trafic de drogue à grande échelle. Les
DEF 11 PV 24 Init 12 souvenirs d’une enfance détruite par
Pistolet lourd (20 m) +5 DM 1d10+2 les opioïdes refont surface. Jason n’ac-
Machette +4 DM 1d8+2 cepte pas ce qu’il considère comme
Lieutenant : Une fois par tour, Lobo peut donner une trahison de son idéal. Il en fait
une action supplémentaire à n’importe quel part à Nigel Carpenter. Entretemps, ce
allié sous ces ordres à portée de vue (attaque dernier s’est repenti de son passé de
ou mouvement). Une fois par combat, une haine. Nigel l’envoie trouver refuge à
attaque qui aurait dû l’amener à 0 PV est ignorée Elohim City, hors de portée de la vin-
dicte de Devon White. Jason finit par
(esquivée).
utiliser ses économies pour acheter
Jason Barnett, facho intégriste et fortifier une ferme à l’abandon au
31 ans, 1,92 m, 79 kg. Blond aux yeux cœur des Ozark. Depuis, sa paranoïa
bleus. Divers tatouages néo-nazis dont grandissante l’a amené à vivre en qua-
une croix gammée sur le torse et un si-autarcie, attendant de pied ferme
portrait d’Adolf Hitler sur chaque ge- quiconque viendrait s’en prendre à lui.
nou. Une barbe fournie complète une NC 2
chevelure hirsute et une tenue de ca-
FOR +2 DEX +1 CON +3*
mouflage puante. Le regard à l’affût
d’une bête traquée. Jason était un INT +0 PER +1 CHA -2
enfant mal aimé de la périphérie dé- DEF 11 PV 22 Init 13 (18 en nature)
sargentée de Dayton, Ohio. Un de ces Pistolet lourd (20 m) +4 DM 1d10+1
innombrables petits blancs oubliés de Fusil de précision (100 m) +4 DM (3)d6+1
l’Amérique post-industrielle. Le jour de Poignard +4 DM 1d4+2
son seizième anniversaire, Jason quitte
un environnement familial dévasté par Pièges : Test de PER (survie) difficulté 15 pour le
la drogue et la violence domestique. repérer. 3d6 DM, test de DEX difficulté 15 pour
Il se forge une expérience dans la demi DM. En cas de blessure grave, le personnage
construction en errant de chantier en est mutilé et sa vitesse de déplacement est divisée
chantier, de la « Rust belt » du nord au par 2 (test de CON difficulté 10 ou la séquelle est
états pauvres du sud. Au fond, Jason permanente).

190
Dr Elena Sidorenko, biochimiste Allred. Si elle parvient à endormir les
néo-nazie soupçons, Elena tentera de disparaître
54 ans, 1,48 m, 45 kg. Elena échange dans la nature à la première occasion.
avec Devon White pour la première NC 1/2
fois en février 2015 sur un forum d’ex- FOR -2 DEX +1 CON +0
trême droite du Darknet consacré au
INT +3* PER +1 CHA +0
Crystal Meth. À cette époque, Allred
nourrit déjà l’ambition d’améliorer la DEF 11 PV 9 Init 12
qualité de son produit, notamment Devon White, homme de
à l’aide du sang du géant. Il souhaite confiance de Robert Allred et
produire une version synthétique de ce Grand prêtre de l’Église des
dernier afin de s’affranchir de sa dépen- Suivants de Fenris
dance vis-à-vis de Greenberg Senior. Il
met en place un laboratoire dédié et 53 ans, 1,69 m, 75 kg. Cheveux blancs.
charge Devon de se mettre en quête Yeux noirs. Lèvres fines traversées par
d’un expert qui partage leur idéologie. une vieille cicatrice verticale sur la joue
Elena, qui vit seule, est alors employée droite. Il est difficile de ne pas éprouver
dans un laboratoire pharmaceutique une sensation de malaise au contact de
en tant que biochimiste. En parallèle, ce cannibale à moitié dément qui a fait
elle produit de la méthamphétamine creuser un antre du mal sous le ranch
depuis son domicile dans la lointaine des Suivants de Fenris.
banlieue de Kiev pour ses compatriotes NC 3
ultra-nationalistes qui combattent l’en- FOR +0 DEX +0 CON +1*
nemi russe dans le Donbass. Malgré un
INT +2 PER +0 CHA +1
engagement idéologique revendiqué,
la biochimiste lâche tout pour migrer DEF 10 PV 20 Init 12
clandestinement aux États-Unis dès Pouvoir de dialogue : Ce pouvoir permet à Devon
que Devon lui propose de travailler de contacter et d’échanger avec les Esprits de la
pour les Suivants de Fenris. Depuis, Corruption. Il a hérité ce pouvoir en dévorant une
elle remplit sa mission avec un zèle phalange de l’index de la main gauche d’Allred.
digne du docteur Mengele. C’est donc Devon y a beaucoup recouru et sa santé mentale
sur une ressource inestimable que les s’en ressent aujourd’hui.
Siete Viejo mettront la main si les PJ
ne parviennent pas à les empêcher
Attiser la haine : Lorsqu’il le souhaite Devon peut
d’emmener la biochimiste avec eux. Si produire une aura de haine palpable dans un rayon
ce sont les PJ qui mettent la main sur de 10 m autour de lui. Toutes les créatures dans
Elena, celle-ci jurera ses grands dieux cette zone, même les chiens, doivent faire un test
qu’elle n’a rien d’une néo-nazie. Elle as- d’INT difficulté 10 ou devenir violent et attaquer la
surera avoir été séquestrée pendant un créature de son choix. Un nouveau test d’INT peut
voyage touristique aux États-Unis après être réalisé à chaque tour pour mettre un terme à
que ses geôliers aient appris au détour l’accès de violence. Si parmi les cibles, des inimité
d’une conversation anodine qu’elle existent Devon le sent et peut en jouer pour
était biochimiste. Elle aurait alors été imposer un malus de -5 aux tests de résistance.
contrainte à produire du Crystal Meth et
à procéder à d’ignobles expériences sur Robert Allred, antéchrist wannabe
de pauvres migrants. Elle insistera sur le 79 ans mais il en fait au plus 50, 1,76 m,
fait qu’elle n’avait pas le choix, lorsque 64 kg. Cheveux court et gris. Teint pâle.
les survivants l’accuseront d’être un Yeux gris. Santiags aux pieds et Grand
monstre. Elle dénoncera volontiers Stetson rivé sur la tête. Ceinture à
White mais prétendra ne pas connaître grosse boucle sur laquelle est gravée

191
que celui-ci ne met pas en danger sa ou ses cibles
(test de CHA difficulté 20 pour résister). Pour
une emprise durable et sans limites, il doit s’agir
d’un proche. À défaut, il doit auparavant créer
un lien avec sa future victime en conversant avec
elle aussi longtemps que nécessaire. Plus l’ordre
est complexe ou va à l’encontre des principes
de sa cible, plus le lien avec cette personne doit
être fort. Avec le temps, le pouvoir d’Allred s’est
tellement développé qu’il n’a plus besoin d’ouvrir
l’expression Arbeit Macht Frei sur un
la bouche pour convaincre un homme qu’il connaît
portique stylisé d’Auschwitz. Riche pro-
bien de s’auto-mutiler ou de mettre fin à ses jours.
priétaire de la chaîne de fast food Big
Il lui suffit de regarder sa victime dans les yeux
Burger et partenaire de Greenberg via
la Grind Meat. Robert Allred est un loup
pendant quelques instants pour la soumettre à sa
pour l’Homme. Il vit pour et par le mal. volonté. La meilleure chose qui puisse donc arriver
Pour et par la corruption. Pour et par aux adversaires d’Allred est de ne jamais faire sa
la souffrance des autres. Le nazisme le connaissance.
fascine. Il en a adopté l’idéologie très Pouvoir de dialogue : Ce pouvoir permet à Allred
jeune et rêve d’un Reich américain dont de contacter et d’échanger avec les Esprits de la
il serait le nouveau Führer. À l’origine, Corruption. C’est un pouvoir dangereux pour la
ce sont les avantages fiscaux accordés santé mentale, dont il se garde bien de se servir.
aux religions qui avaient amené Allred C’est pour cette raison qu’il a délégué cette tâche
à fonder l’Église des Fils de Fenris. Avec à Devon White.
le temps, il s’est pris au jeu et croit dé-
Pouvoir de transmission : Allred peut transmettre
sormais fermement en son destin de
un de ses pouvoirs à autrui à condition que celui-ci
prophète. Secrètement, Allred jalouse
se repaisse de sa chair. Voilà pourquoi il manque
Greenberg Senior et déteste l’idée de
dépendre de lui. C’est pourquoi, à l’ins- des phalanges à l’index de sa main gauche. Autant
tar des Greenberg, Allred a créé son dire qu’Allred transmet son talent avec parcimonie.
propre culte, mis en place son propre
système de corruption de l’humanité, PNJ du scénario 6
appointé son propre prêtre et fait du
Amber Moore, agent de l’USSS
ranch des Suivants de Fenris une ver-
sion white trash du Cajun Club avec 39 ans, 1,78 m, 68 kg, brune à la peau
son temple et son labyrinthe de cor- pâle et aux yeux verts, un peu ronde,
ruption. La prochaine étape pour Allred en tailleur austère. Amber a la réputa-
est de synthétiser le sang du géant. S’il tion d’être plus dure et opiniâtre que
y parvient, il deviendra autonome et la plupart de ses collègues mâles. Et
« l’élève » dépassera le maître… c’est vrai. Pourtant, elle est mère poule
de jumelles de 5 ans qu’elle a eu suite
NC 3 à une procédure de GPA. Son mari
FOR +0 DEX +1 CON +3* est un cadre bien payé de Goldman
INT +1 PER +0 CHA +3* Sachs. En plus d’un appartement à
Washington DC dans le quartier prisé
DEF 11 PV 27 Init 13
de Georgetown, la petite famille pos-
Pouvoir de suggestion : Allred a le pouvoir de sède une maison à Annapolis et affec-
contraindre ses interlocuteurs à lui obéir, même tionne les sorties en voilier quand la
si cela va contre leurs intérêts. Il lui est facile de météo et leurs emplois du temps res-
donner un ordre simple à effet immédiat tant pectifs le permettent.

192
NC 1 NC 1
FOR +0 DEX +2 CON +1 FOR +0 DEX -1 CON +3*
INT +2 PER +2 CHA +0 INT +0 PER +0 CHA +1
DEF 12 PV 14 Init 14 DEF 9 PV 11 Init 8
Pistolet moyen (20 m) +4 DM 1d8+2 Couteaux de cuisine +4 DM 1d6+2
Voie : de l’investigation rang 2 Jean-Jésus dit JJ, second de
Les agents de l’USSS et les Manon
hommes de Greenberg 38 ans, 1,88 m, 82 kg. Haïtien aux yeux
Hommes et femmes vêtus de cos- colorés de lentilles gris pâle. Toujours
tumes ou de tailleurs sombres. vêtu du même costume blanc, chemise
blanche ouverte, cravate noire, ceinture
NC 1
noire, chaussures de cuir noires sans
FOR +1 DEX +1 CON +1 chaussettes et chapeau blanc cerclé
INT -1 PER +1 CHA +0 d’un bandeau noir qui coiffe sa longue
DEF 11 PV 12 Init 10 chevelure faites de fines nattes aux ex-
Pistolet moyen (20 m) +3 DM 1d8+1 trémités ornée de perles blanches. Un
collier de perles orné d’une croix noire
Bénédicte « Chef Ben » Jacques, au cou. Rassurant, diplomate, aimable,
chef du restaurant du Cajun Club le verbe élaboré, le rire communicatif
38 ans, 1,77  m, 97  kg. Arrivé à Brooklyn et le sourire aux lèvres omniprésent.
dans le quartier de Williamsburg au Un phénomène de bonne humeur et
début des années 2000, le jeune Chef de disponibilité tant qu’on ne touche
clermontois avait tout pour devenir pas à Manon…
un chef étoilé. La consécration vint au
NC 2
bout d’une décennie de travail achar-
né. Pendant un an seulement. Très vite, FOR +2 DEX +1 CON +1
le succès et la pression lui tournent la INT +0 PER +0 CHA +2*
tête. La cocaïne n’aide pas. La faillite DEF 11 PV 19 Init 13
et l’agression physique d’un critique
Pistolet moyen (20 m) +3 DM 1d8
gastronomique lui valent l’ultime dé-
chéance. Difficile de refaire sa vie une Pouvoir : JJ ne se sépare jamais d’un bracelet de
fois sorti de prison, surtout quand on perles d’os, peut-être humains, qu’il fait glisser
ne sait rien faire d’autre que cuisiner. machinalement entre ses doigts. D’apparence
C’est alors qu’Alexander Chessel le innocente, cet artefact, cadeau de Manon, permet
contacte. Les deux hommes avaient de manipuler les émotions de ses interlocuteurs.
sympathisé lorsque Chessel fréquen- Quiconque examine les perles de près constatera
tait son établissement newyorkais. que celles-ci sont gravés d’étranges symboles,
Après un passage par le Labyrinthe
sans doute d’origine vaudou. Les motifs varient
des Kronsky, Jacques devient le chef
subtilement selon le type d’émotion que JJ
du Cajun Club. Ses invités se régalent
souhaite manipuler. Qu’il s’agisse de joie, de peur,
de ses petits plats. Ben redouble d’in-
ventivité pour sublimer la saveur de de tristesse ou de colère, ce dernier peut, au choix,
la chair humaine. Quant à son ad- apaiser, ou exacerber les émotions de sa cible.
diction à la cocaïne, le chef a trouvé Un test de CHA difficulté 15 est nécessaire pour
bien mieux avec le sang du géant des résister (inconsciemment) à ce pouvoir. De plus,
glaces. l’activation de cet artefact est indétectable.

193
Les hommes de main des Sœurs des faveurs à un moindre coût que pour les autres
de Marie, gang au look coloré prêtres et prêtresses vaudou. Elle possède la Voie 
créole vaudou du vaudou blanc (Voir aide de jeu contextuelle,
Ces hommes obéissent sans discuter p. 157) au rang 5 et elle ne dépense que la moitié
aux moindres ordres de Jean-Jésus des points de mana requis (elle possède 10 PM)
et sont prêt à mourir pour protéger pour lancer chaque rituel.
Manon. Manon est capable de voyager dans le monde des
Reprenez les caractéristiques des esprits en dépensant 2 PM et elle peut dépenser
zombies. 1 PM supplémentaire par « passager » qu’elle
Manon, Prêtresse vaudou et emmène avec elle.
leader des Sœurs de Marie Baptiste Levant, humanitaire,
membre des Sœurs de Marie à
Haïti et plus encore…
34 ans, 1,89 m et 82 kg. Baptiste est un
métis au teint clair, aux cheveux blonds
bouclés et aux yeux bleus. Issu d’une
riche et ancienne famille haïtienne,
Baptiste est le genre de personne qu’il
vaut mieux connaître pour éviter les
problèmes à Haïti ou, à défaut, s’en sor-
44 ans mais on lui en donnerait 10 de tir sans encombre. Membre des sœurs
moins, 1,72 m et 58 kg. Toujours vêtue de Marie, il fait volontiers bénéficier
de blanc, un collier de graines multi- la secte de son soutien financier et de
colores au cou. Issue d’une famille de son réseau personnel. Officiellement,
la bonne société haïtienne, elle a été Baptiste est chef de mission pour
choisie par les esprits dès sa plus jeune « Brothers in Fate », une ONG spéciali-
enfance et remplit aujourd’hui son rôle sée dans l’alimentaire. Celle-ci aide les
avec assurance et inspiration. Son au- locaux à améliorer leurs rendements
torité et son expérience sont respec- agricoles. Elle leur fournit des outils,
tées dans la région et connues jusqu’à les forme à leur utilisation et les aide
Haïti. Les Zombies donneraient cher à creuser des puits et développer des
pour la voir disparaître. Quand elle n’est systèmes d’irrigation et des réseaux
pas par monts et par vaux, Manon se d’eau courante. Avant de revenir à Haïti
détend dans sa villa au 2198 Lakeshore pour aider les siens, les pérégrinations
Drive à Mandeville. humanitaires de Baptiste l’ont emme-
NC 4 né du Sahel aux confins du Soudan.
FOR +0 DEX +1 CON +2 Baptiste revient de ce dernier voyage
transformé à jamais par une rencontre
INT +1 PER +2 CHA +4*
avec l’indicible. Sa culture vaudou
DEF 13 PV 24 Init 13 et l’intervention de membres d’une
Pouvoirs vaudou : Manon est naturellement une secte antédiluvienne lui valent d’être
très puissante Mambo. Choisie par Papa Legba, encore de ce monde. Depuis, Baptiste,
sa connexion privilégiée au monde des Esprits lui qui porte en permanence un étrange
permet d’ouvrir celui-ci sur le monde des hommes pendentif représentant le symbole
avec beaucoup de facilité. Par conséquent, elle astronomique de Kerberos, semble
parvient plus facilement à s’adresser aux esprits. mû par une mission nouvelle. Son re-
Pour une raison inconnue, ceux-ci lui accordent tour à Haïti n’est d’ailleurs pas le fruit

194
du hasard. Gauntley et, surtout, Papa Les Zombies de la plantation de
Latombe sont dans son collimateur. Gauntley
NC 4 NC 1
FOR +2 DEX +0 CON +1 FOR +1 DEX +1 CON +1
INT +1* PER +1 CHA +2* INT -1 PER +1 CHA +0
DEF 18 PV 25 Init 10 DEF 11 PV 12 Init 10
Pistolet moyen (20 m) +6 DM 1d8+2 Pistolet moyen (20 m) +3 DM 1d8+1
L’œil de Kerberos : Quiconque a connu Baptiste Fusil à pompe (40 m) +3 DM 1d10+1
avant son voyage au Soudan aurait bien du mal à Papa Latombe, cerveau des
croire qu’il est devenu un redoutable combattant. Zombies
Ce dernier fait d’ailleurs au mieux pour dissimuler
au regard des autres ce talent surnaturel. Les
esprits des défunts guerriers de Kerberos guident
désormais Baptiste Levant à travers la brume du
combat. Comme s’il avait développé un pouvoir
d’anticipation, Baptiste semble devenu capable
de prévoir les coups, y compris les tirs, qui lui sont
destinés et a donc une très grande chance de les
esquiver (+8 en DEF).
François-Xavier, Houngan des 122 ans mais une apparence de quin-
Sœurs de Marie quagénaire, 1,93 m, 75 kg, le crâne rasé
63 ans, 1,59 m, 62 kg. Manon a beau- et peint de symboles ésotériques et de
coup appris de cet homme discret à crânes humains stylisés, un corps ra-
la tête rasée et aux sourcils blancs. FX, chitique au torse scarifié, le teint pâle,
comme le surnomment ses proches, toujours vêtu de noir avec une chemise
est un prêtre vaudou réputé et respec- largement ouverte sur un torse cou-
té. Les esprits ont récemment confié vert de colliers de perles noires. Chef
une mission à FX : chasser les diverses de gang, bokor, conseiller occulte de
missions évangélistes étrangères qui Duvalier, trafiquant de drogues et prin-
corrompent l’âme des haïtiens et pro- cipal allié de Donald Gauntley, Papa
fitent de leur misère et de leur naïveté. Latombe doit sa sinistre ascension à
Son association aux sœurs de Marie et son inextinguible soif de pouvoir et
à Baptiste Levant n’est pas étrangère à d’immortalité. Nul ne saurait dire au
cet agenda. bout de combien de sacrifices humains
et d’occultes pratiques Papa Latombe
NC 4 parvint à duper la Mort. Qu’importe !
FOR +2 DEX +0 CON +1 Ce dernier règne sans partage et à ja-
INT +1* PER +1 CHA +2* mais sur le gang des Zombies depuis
DEF 18 PV 25 Init 10 sa résidence fortifiée non loin de Haïti.
L’homme est froid et sans cœur dans
Pouvoirs : En tant que Houngan choisi par Ogoun tous les sens du terme. Et pour cause.
(Voie du vaudou d’Ogun rang 5, FX n’hésite pas Son cœur est enfermé dans une urne
à user de ses connaissances pour faire du mal à dissimulée dans un lieu sacré (et tenu
autrui. Pour lui, tous les moyens sont bons dans secret) de l’île. Trois de ses plus fidèles
la guerre qu’il mène contre les évangélistes et adeptes veillent en permanence sur
les Bokors qui corrompent le sang de la terre son précieux organe. Le corps de Papa
haïtienne. Latombe n’est plus que le réceptacle de

195
son esprit. Si celui-ci venait à être dé- de Gauntley, contacta l’autre en pre-
truit, ses suivants lui en donneraient un mier. Toujours est-il que seul un jeune
nouveau à l’occasion d’une cérémonie bokor du nom de Papa Latombe sur-
rituelle des plus sinistres. vécut à la cérémonie qui vit l’âme de
NC 7 Donald Gauntley sacrifiée à l’Entité,
tandis que celle-ci prenait possession
FOR +5* DEX +0 CON +5* de son corps. En dépit de l’énergie que
INT +2* PER +1 CHA +3* lui insuffle l’Entité, le corps de Gauntley
DEF 12 PV 45 (RD 5/10) Init 10 n’est pas éternel. Aujourd’hui, il est
Attaque au contact +7 plus que temps de trouver un nou-
Attaque à distance +4 veau réceptacle capable de l’accueillir.
Les précédentes tentatives de l’Entité
Chair à canon : Une fois par tour, Papa Latombe de se transférer dans un autre corps,
peut décider qu’une attaque qui le visait touche y compris ses propres enfants, ont
à la place un de ses sous-fifres situé à moins de toutes échouées. Un vulgaire humain
3 mètres et venu s’interposer (ou derrière lequel ne résiste pas au transfert. Il lui faut un
il s’est mis à couvert). Il gagne un bonus de +3 être « différent ». Un être « choisi » par
en DEF tant que des sous-fifres sont positionnés à les étoiles. Voilà pourquoi la présence
moins de 3 mètres de lui. d’Adrien est une opportunité unique à
Pouvoirs : Papa Latombe est un mort-vivant. Il côté de laquelle l’Entité ne peut pas se
n’a donc pas besoin de respirer ou de dormir, est permettre de passer.
insensible aux intempéries, à la maladie et à la NC 10
douleur, et est doté d’une force surhumaine. Pour FOR +4* DEX +1 CON +5*
neutraliser son corps, il faut détruire son cerveau. INT +2* PER +1 CHA +2*
En termes de jeu, il possède une RD de 10 contre
DEF 11 PV 25 (RD 10) Init 10
les armes à feu et une RD de 5 contre les autres
armes. Il est possible d’ignorer cette RD en visant la Attaque au contact +6
tête et en prenant un malus en attaque de -5. Pour Attaque à distance +4
le tuer définitivement, il faudrait retrouver l’urne Résistance surnaturelle : L’Agent de la Corruption est
qui contient son cœur et brûler celui-ci à l’occasion invulnérable aux attaques physiques. Seul un autre
d’une cérémonie vaudou dédiée. esprit majeur peut le blesser. Si les PJ réussissent
à blesser son réceptacle, l’Agent le régénère au
Donald Gauntley, cadavre rythme de 10 pv par tour, même réduit à 0 pv ou
possédé par une Entité si son corps est annihilé. Les effets d’une explosion
Cosmique de la Corruption nucléaire sur la créature restent à vérifier…
112 ans, 1,74 m, 68 kg, très ridé, les
yeux noirs, les cheveux blancs clair- Agent incarné de la Corruption
semés puant la charogne, en chaise Cette créature vermiforme, douée
roulante. Héritier d’une ancienne et d’une très grande intelligence, sert
riche famille de cultivateurs et d’indus- les desseins de sa nature cosmique en
triels haïtiens blancs. Enfant, Donald prenant le contrôle d’un corps humain.
Gauntley inquiétait ses parents autant Une fois qu’elle est physiquement en-
qu’il hantait les rêves des Bokors d’Haï- trée dans l’estomac de la cible à travers
ti tant il y avait en lui quelque chose son œsophage, de minuscules den-
que les étoiles convoitaient. Nul ne drites sortent par milliers de sa bouche
sait quelle responsabilité Gauntley eut et remontent jusqu’à son cerveau. En
dans la mort prématurée de ses pa- moins d’une heure, l’esprit de la vic-
rents puis de ses propres descendants. time est brisé à jamais dans d’atroces
Nul ne sait non plus qui, de l’Entité ou souffrances et la créature le contrôle

196
Jeremiah Etimovitch

lrina Akolanova Fillana Dunsirn (Dunsirn Legal) Sir Angus Dunsirn Famille Kronsky Sénateur Greenberg

Flora Karcharias William Regnery Il (Alt-Right) Elisabeth Greenberg (née Gauntley)

Horace Hendricks (NOPD) Robert Allred Greenberg Sr Donald Gauntley

Phipps et Demest Vicky Jenkins (PIB) Devon White (Suivants de Fenris) Alexander Chessel (Hemobank) Juge Hershey Papa Latombe (Zombies)

Elena Sidorenko Mitch et Jeb Garth Eric Lacombe (Cajun Club) Denis Clarks (FBI) Duane Philips (avocat) Maman Créole

Buck Stanford (USBP) Robert Avery (Club Apollonius) Chef Ben François La brebis

Réseau Greenberg Lyland Anderson (orphelinat filles de la charité) Tobias Big Chief Ben Freeman

totalement. Elle peut cacher sa pré- Sir Angus Dunsirn, CEO de la


sence même aux proches de sa victime. Dunsirn Trust et parrain d’Adrien
et Carole Greenberg
Fillana Dunsirn, associée du
diable Âge véritable inconnu, officiellement
72 ans mais en paraît 20 de moins,
44 ans, 1,74 m, 67 kg. La petite-nièce
1,64 m, 62 kg. Consommer la chair de
de Sir Angus Dunsirn dirige d’une main sa chair conserve, à condition de res-
de fer le cabinet d’avocat Dunsirn Legal pecter les rituels appropriés. Toutes
depuis bientôt dix ans, Non contente les 49 ans, Angus dévore son héritier
d’être une redoutable avocate d’affaire, afin de prendre son apparence et
c’est également une sorcière. C’est elle usurper son identité. Ainsi procède-t-il
qui dirige les cérémonies impies au pour prolonger sa vie et dissimuler au
cours desquelles est invoque l’esprit du monde sa longévité contre-nature. Sir
mensonge qui possède les nouvelles Dunsirn n’a pas besoin de souhaiter
recrues de la firme. Fillana sait qu’elle devenir maître des temps sombres de
a la confiance de son grand-oncle et demain. En son for intérieur, il sait qu’il
compte bien la conserver, ne serait-ce le sera. Hier, son clan libérait les Grind
que dans son propre intérêt. depuis les profondeurs de son laby-
NC 4 rinthe de corruption. Un jour prochain,
Angus engendrera avec la jeune Carole
FOR +1 DEX +3* CON +2
Greenberg et dévorera leur rejeton im-
INT +3* PER +1 CHA +3* pie. Alors, il libérera tous les hommes
DEF 12 PV 25 Init 17 de leur humanité et la terre se nourrira
Attaque au contact +1 de nouveau du sang de millions…
Attaque à distance +5 Caractéristiques superflues
Voie : de l’occulte rang 5 (COC Livre de règles p. 78), Pouvoir : Usurper l’enveloppe corporelle d’une
des corporations (Loi) rang 4, du discours rang 5 personne en la dévorant rituellement.

197
Index de la galerie de PNJ
Vous trouverez ici un récapitulatif par ordre alphabétique de tous les PNJ de la
campagne, ainsi que la page à laquelle ils figurent dans la galerie des PNJ.
Nom Prénom rôle Page
Agent incarné de la corruption 196
Agents de l’USSS et agents de Greenberg 193
Allred Robert Antéchrist wannabee 191
Anderson Lyland Directeur de l’orphelinat des Filles de la Charité 178
Avery Robert Gérant du club Appolonius 178
Avril Belinda Orpheline rebelle 179
Babbit William Vétéran alcoolique 169
Babbit Vanessa Cadavre en attente d’autopsie 169
Babineaux Lynette Victime de Brett Kronsky 170
Barclay Trevor «Chuck» DEA de San Antonio - agent superviseur 188
Barnett Jason Facho intégriste 190
Barthelemy André FBI Nouvelle-Orléans - chef du labo 162
Batiste Jean-François Voisinage des PJ - caméraman de la WWL TV 168
Beauregard William DEA de San Antonio - agent spécial 188
Blain Aymeric Gourou de la ferme «A New Hope» 189
Bradford Samuel FBI Nouvelle-Orléans - directeur de l’antenne 162
Brown Steve Voisinage des PJ - vétéran black victime de PTS 167
Buniatishvili Francesca FBI Nouvelle-Orléans - assistante principale 164
Chamoun Alain Faussaire bobo 180
Chessel Alexander Directeur de Hemobank Laboratories Inc 177
Chong Jonas DEA de San Antonio - agent, amant de Beauregard 188
Clarks Denis FBI Nouvelle-Orléans - agent de l’ATF attaché au FBI 161
Cross Damon FBI Nouvelle-Orléans - agent spécial 162
Delgado Claire Voisinage des PJ - médecin urgentiste à l’UMC 164
Demest Elvis 3e district du NOPD - officier corrompu et KKK 182
Dempsey Terrence Directeur de département du FBI à Washington 160
Dick James Acteur et producteur de films X 180
Dickinson Emilia Victime de Brett Kronsky 170
Dixon Nicolette 3e district du NOPD - détective proche de la retraite 181
Doug, Michelle, Paul, Laura et Todd Voisinage des PJ - étudiants à l’UNO 165
Dunsirn Angus CEO Dunsirn Trust, parrain petit-enfants Greenberg 197
Dunsirn Filana Associée du diable 197
Dupont Angélique Voisinage des PJ - gérante Umbra Antiques 167
Dupré Germaine, Anne, Alcide, Coreen et Janette Voisinage des PJ - famille de voisins 166
Eckerman Wallace Victime du Labyrinthe des Kronsky 171
Efron Daisy Voisinage des PJ - caméraman de la WWL TV 168
Etimovitch, Karcharias et Akolanova Jeremiah, Flora et Irina Avocats de Dunsirn Legal 170
Fontenot Darnelle Victime de Brett Kronsky 171
Fox Jim «Mulder» FBI Nouvelle-Orléans - agent spécial 163
François-Xavier «FX» Houngan des Sœurs de Marie 195
Fraser Père Pasteur et membre de Black Lives Matter 186
Freeman Benjamin «Benji» Gang des Zombies - coursier en motocross 185
Frutos Gustavo Membre de la Movida 189
Fumasoli Giacomo Hoppie newyorkais 189
Garcia Rudolf Youngbloods - biker hors-la-loi 179
Garfield Wallace 3e district du NOPD - détective toxicomane 181
Garth Mitch et Jeb Suivants de Fenris 189
Garth Travis Suivants de Fenris - Garagiste de Laredo 189
Gauntley Donald Possédé par une entité cosmique de la corruption 196

198
Nom Prénom rôle Page
Gehbauer Anaïs 3e district du NOPD - détective intègre 183
Goodman Albert «Big Chief» Zombie - gérant entrepôt Pelican Estate 185
Greenberg Adam André Paul Sénateur de Louisiane 159
Greenberg Adrien Paul Adam et Carole Virginie Anne Enfants du couple Greenberg 160
Greenberg née Gauntley Elisabeth Mary Rose Epouse du sénateur 159
Greenberg Senior Adam François Adrien Monstre à visage humain 158
Hendricks Horace 3e district du NOPD - lieutenant maléfique 183
Herodes Marta «Marty» FBI Nouvelle-Orléans - agent Spécial 161
Hershey Brian Juge fédéral corrompu 180
Hommes de main des sœurs de Marie 194
Jacques Bénédicte «Chef Ben» du resto du Cajun Club 193
Jean-Jésus «JJ» Second de Manon 193
Jeansonne Henri Sous-directeur de la chevrette 186
Jenkins Vicky PIB de la Nouvelle-Orléans - détective 186
Jordan Mason PIB de la Nouvelle-Orléans – désabusé, alcoolique 186
Kareem Voisinage des PJ - gérant du Franklin Discount local 167
Kronsky Abe Famille Kronsky - pyromane 175
Kronsky Brett Famille Kronsky - tueur psychopathe 174
Kronsky Bubba Famille Kronsky - simple d’esprit 175
Kronsky Clarissa Famille Kronsky - passionnée d’armes blanches 176
Kronsky Ma Famille Kronsky 176
Kronsky Pa Famille Kronsky 176
La Brebis Gang des Zombies - prêtre vaudou fou et enchainé 184
Lacombe Eric Vice-président Cajun Club, siège au CA de la Pelichem 178
Lambert Lafayette «Garbage Man» Proxénète violent 173
Lambreaux Buck et Marge Pilotes de barge et trafiquants de drogue 187
Lamias Roberto «Big Bob» Proprio bar «True Blood» 187
Lapointe Joséphine «Maman Créole» Zombie - femme à poigne 184
Leblanc Tobias «Ingram» Zombie - orphelin et jeune recrue 173
Levant Baptiste Humanitaire, membre des sœurs de Marie à Haïti 194
Lobo Lieutenant des Siete Viejo 189
Loranger Sookie Victime du Labyrinthe des Kronsky 172
Manon Prêtresse vaudou, leader des Sœurs de Marie 194
Martin Pierce Tatoueur et indic 172
McDermot et Lambreaux Olivia et Desiree Voisinage des PJ - couple d’universitaires à l’UNO 166
McIntire Malcolm 3e district du NOPD - détective à tendance pédophile 181
Milberger Lawrence FBI Nouvelle-Orléans - ex-agent spécial en charge 168
Moore Amber Agent de l’USSS 192
Papa Latombe Cerveau des zombies 195
Philips Duane Avocat véreux et vulgaire attitré des Zombies 169
Phipps Nicholas 3e dsitrict du NOPD - corrompu et Nighthawk du KKK 182
Questor Marcus FBI Nouvelle-Orléans - agent spécial 160
Reyes Jim 3e district du NOPD - détective et partenaire loyal 183
Robichaux David Employé de la Grind Cement, corrompu 187
Ruiz Ernesto 3e district du NOPD - sergent en charge des scellées 183
Sidorenko Elena Biochimiste néo-nazi 191
Stanford Buck Suivants de Fenris - agent de l’USBP 188
Vautour François Zombie - lieutenant 174
Waail Abdulaye FBI Nouvelle-Orléans - homme de ménage 164
White Devon Suivants de Fenris, grand prêtre 191
Youngblood Membre de gang 179
Zombie Membre de gang 173
Zombies de la plantation de Gauntley Membre de gang 195

199
L’EMPIRE
GREENBERG

L
a description des organisa- personnelle et « commerciale » vis-à-vis
tions ci-dessous est destinée du sang du géant des glaces de Chessel
à donner du grain à moudre et d’Allred constituent une garantie de
au MJ face à des PJ désireux de pousser fidélité. Mieux encore, Angus Dunsirn
plus loin leurs investigations et de lever fait partie de la famille. Reste Gauntley
d’autres coins du voile d’horreur de dont Greenberg se méfie comme de la
L’Héritage Greenberg. Libre au MJ de peste. Avec raison.
développer et détailler à l’envie cet or- La Holding fut constituée au Panama
ganigramme et ce qui se trouve au-de- en 1989 juste après la chute de
là. Il va sans dire que la lecture de ce qui Noriega. Parmi les fameuses révé-
suit est strictement réservée au MJ. lations du scandale des «  Panama
Pour découvrir quelle entreprise ou Papers » figurent des documents si-
association contrôle ou est contrôlée gnés de la main d’un certain Bernardo
par quelle autre, un simple jet de dés Campos, expert-comptable associé au
dans la compétence appropriée pour cabinet Campos & Velasquez. Ces do-
chaque entreprise ne suffit pas. Les PJ cuments semblent attester de trans-
doivent le justifier en accomplissant ferts de fonds importants vers la future
des démarches administratives en Holding depuis divers comptes pré-
ligne ou auprès des personnes compé- existants sous des prête-noms en pro-
tentes. Par ailleurs, rien ne leur interdit venance du Panama et d’autres paradis
de faire appel à leurs contacts dans les fiscaux caribéens. Quelques jours avant
milieux de la finance. son décès en 2013 dans un inexplicable
accident de la circulation, Campos était
entré en contact avec Jean-Christophe
Greenberg Holding Andrieux, un journaliste freelance
En remontant les différentes branches basé à Paris. Il prétendait que les ac-
d’activité de l’empire Greenberg, l’en- tivités des Greenberg précédaient
quête des PJ aboutira systématique- largement l’installation de la Holding
ment à sa Holding. Qui sait ensuite au Panama et qu’il existait des liens
quel réseau de participations et d’en- entre Greenberg, les trafics de drogue
treprises extérieures aux États-Unis se de Noriega et la CIA… Campos affir-
dissimule derrière la Holding même ? mait également que la Holding avait
Greenberg Sr est président de son aidé des proches du pouvoir chaviste
directoire avec 56 % des parts. Les à détourner plusieurs centaines de
quatre autres membres du directoire, millions de pétrodollars Vénézueliens.
Alexander Chessel, Donald Gauntley, Faute de preuve, aucun article relayant
Robert Allred et Angus Dunsirn, dis- ces graves allégations n’a été publié…
posent chacun de 11 % des parts. pour l’instant
Compte tenu du nombre d’actions
qu’il détient, Greenberg dispose de la Grind Food
majorité simple à lui seul. Au besoin, il Cette compagnie rassemble aujourd’hui
lui suffit de convaincre un seul de ses les premières activités des Greenberg
quatre partenaires pour disposer de en Louisiane dans la pêche (Grind Fish),
la majorité qualifiée. La dépendance l’agriculture (Grind Harvest) et l’élevage

200
bovin (Grind Meat). Les trois activités ont la cerise sur le gâteau empoisonné
pour objectif de combiner maximisation que les Greenberg servent quotidien-
du profit et destruction de l’environne- nement au consommateur américain.
ment. Recours à des OGM et des engrais Quant aux élus locaux, de généreux
expérimentaux, pesticides cancérigènes, soutiens financiers à leurs élections les
traitement du bétail et du poisson aux invitent à regarder ailleurs. Reste les
hormones et aux antibiotiques sont des rares organisation environnementales
pratiques systématiques. Surpêche et actives dans la région. Notamment,
assèchement des lieux de reproduction Gaspard Lévrier, un scientifique de
des espèces marines ont déjà fait des l’ONG Environmental Defense Fund
ravages visibles sur les vastes domaines originaire de La Fayette, avait réuni des
exploités par les Greenberg. La popu- preuves compromettantes sur les acti-
lation locale, empoisonnée par les pro- vités de la Chevrette, mais ce dernier a
duits chimiques et appauvrie par la ra- mystérieusement disparu sans laisser
réfaction des ressources, préfère blâmer de trace il y a quelques mois.
les produits importés des pays étrangers
que de demander des comptes aux vrais Grind Logistics
responsables du désastre. Cette filiale gère l’imposante flotte
L’ouragan Katrina et la catastrophe de véhicules qui sert à transporter ses
pétrolière Deepwater Horizon ont été produits. Elle possède également cinq

201
Dunsirn Trust Dunsirn Legal Eglise des Suivants de Fenris

Big Burger Co

Dunsirn Private Equity Premium Oil Pentacle Greenberg Holding AltNews

Grind Trading Grind Oil Gui/Jets inc. Pelican Earth Cajun Club Foundation Grind Food Co. Texas Scalpers

Grind Cernent Pelichem Pelican environment Pelican Vault Pelican Estate inc. Grind Fish Grind Logistics Grind Harvest Grind Meat

Multipharma CorpSafe CarSafe MedSafe La Chevrette Cajun Delights

Pharma Search Ltd Hemobank Labs Cajun Clinics

Pharma Cosmetics
Holding Greenberg

sites de silos destinés au stockage des


récoltes et des pesticides astucieuse-
ment répartis à travers la Louisiane.
En particulier, elle a conclu un impor-
tant contrat de fourniture d’OGM et de
pesticides avec Monsanto et un autre
avec Multipharma pour la fourniture
de doses d’hormones, de vaccins et
d’antibiotiques pour les vastes éle-
vages bovins de la Grind Cow. La Grind
Logistics fournit également ses filiales est son client principal et l’Église des
en machines-outils et équipements Suivants de Fenris est basée dans un de
(tracteurs, moissonneuses, etc). ces ranchs.

Grind Meat La Chevrette


Grind Meat est le produit d’une Cette entreprise, spécialisée dans
joint-venture entre la Grind Food et la la pêche à la chevrette (crevette en
Texas Scalpers, filiale de la Big Burger cajun), est basée le long de la rivière
Corp de Robert Allred (voir La Big Atchafalaya au sud de Morgan City. Elle
Burger Co). Cette entreprise possède emploie près de trois-cents employés
des centaines de milliers de têtes de et une centaine de petits bateaux de
bétail réparties entre sept ranchs en pêche à la crevette capables de na-
Louisiane et au Texas. La Big Burger Co viguer à travers les eaux troubles du

202
bayou. Pratique pour le transport dis- Estate a décroché plusieurs appels
cret de cargaisons légères… Depuis d’offre publics et privés, dont certains
peu, elle développe la culture de cre- de façon franchement douteuse. La
vettes en bassin face à la pénurie de société a d’ailleurs été citée dans le
ressources naturelles et distribue de scandale de pot de vin lié aux condi-
nouvelles sortes de crevettes particu- tions d’attribution des contrats de re-
lièrement grosses. C’est à se demander construction de la ville. Cette affaire
avec quoi elles sont nourries… a valu à Clarence Ray Nagin Jr, maire
de la Nouvelle Orléans jusqu’en 2010,
Cajun Delights une condamnation à 10 ans de prison
On en fait des choses avec les os, en juillet 2014. Qu’importe, tant que
moelles et abats récupérés à vil prix l’argent gagné dépasse de loin celui
auprès de la Texas Scalpers. Cajun dépensé en dessous de table et en pro-
Delights les transforme en une répu- cédures judiciaires.
gnante gélatine qui, une fois mixée à
de généreuses doses de sucre, de co- Pelican Vault
lorants et de conservateurs, produit C’est le service de sécurité de l’empire
les bonbons acidulés « Chevrette Cajun Greenberg. Le staff se compose notam-
Delights » moulés en forme de crevette ment de repris de justice recrutés via
qui font le délice des enfants. les bonnes œuvres du Cajun Club. C’est
au sein de cette équipe que Greenberg
GulfJets Inc. puise lorsqu’il a besoin d’exécutants
Cette compagnie aérienne privée pos- dénués de scrupules et de curiosité. La
sède notamment les deux jets et l’hé- Pelican Vault dispose de trois filiales. La
licoptère privés des Greenberg. Mais MedSafe assure la sécurité de la divi-
l’essentiel de ses revenus provient de sion médicale de l’Empire Greenberg,
la location de petits avions de trans- dont les convois de l’Hemobank. La
port de personnes et de marchandises. CarSafe fournit véhicules de sécurité
Quiconque le souhaite peut louer un et personnel à tout professionnel ou
des petits avions de ce parc de huit particulier qui a besoin d’une escorte,
appareils qui va de l’hydravion au jet de patrouilles de sécurité ou… de pro-
Falcon 900 luxueusement aménagé. céder à une filature. Enfin, la CorpSafe
La légalité de l’usage qui est fait de ces propose les services de ses agents de
avions est une autre question. sécurité à toutes les entreprises de
Louisiane à des prix très compétitifs.
Pelican Earth
Pelican Environment
Cette maison-mère regroupe trois
filiales : Une vaste fumisterie. Officiellement,
elle est dédiée à la promotion et la
Pelican Estate préservation de l’environnement sur
Cette entreprise était initialement dé- les terrains des entreprises Greenberg
diée à l’investissement immobilier et à et, plus généralement, en Louisiane.
la construction de structures internes En réalité, sa mission est inverse. Sur
au groupe Greenberg. Pelican Estate le plan politique, il s’agit pour l’équipe
est aujourd’hui propriétaire et gestion- juridique qui la compose d’exercer
naire exclusif du vaste empire foncier un lobbying sur les élus pour retarder
Greenberg. En fonction des plans de la mise en place de réglementations
la holding, elle achète, vend, entretien contraignantes de protection de l’en-
ou… laisse se dégrader immeubles et vironnement. Sur le plan fonctionnel,
terrains. Juste après Katrina, la Pelican une équipe technique dévouée est

203
chargée de trouver et de mettre en
application les méthodes les plus dis-
crètes et efficaces pour corrompre et
souiller la nature.

Grind Oil
Première compagnie pétrolière et
gazière 100 % originaire de Louisiane,
c’est la Grind Oil qui fit des Greenberg
une des familles les plus fortunées
des États-Unis. Et quelle activité idéale
quand on vit et œuvre à la corruption
des hommes et de la Terre qui les ac-
de la propriété dans une bourgade
cueille. Rien ne pollue et ne corrompt
reconstruite à l’identique aux frais de
mieux que le pétrole. Rien ne sème
mieux la discorde. Rien ne pousse la Pelichem et appelée New Acadia.
mieux les hommes aux pires extrémi- Seule une famille réside désormais
tés. Le pétrole fut une bénédiction à sur les terres souillées de Little Bayou
tous les niveaux pour les Greenberg. Chevreau, sur une petite presqu’île
non loin de la ville fantôme d’Acadia. Il
Récemment, la Grind Oil s’est as-
faut dire que les Kronsky n’y ont jamais
sociée à la Premium Oil de l’Empire
été (à juste titre) appréciés par leurs
multinational Pentacle afin de s’inter-
voisins, et ces derniers sont heureux
nationaliser. Un deal mirobolant pour
qu’ils ne les aient pas suivis. L’ancienne
Greenberg Senior, dans le cadre duquel
Acadia est située sur la rive sud du Mud
il a cédé 33 % de la Grind Oil et 11 %
lake (lac de boue) et est en partie sub-
de sa Holding à Gauntley, CEO de la
mergée suite à l’affaissement progres-
Premium Oil et membre du directoire
sif des terres du bayou tandis que la
de la Pentacle. En échange, Greenberg
a obtenu 33 % des parts de la Premium nouvelle se trouve désormais plus au
Oil et 5.5 % des parts de la Pentacle nord le long de Bayou Dularge Rd.
(sans droit de vote toutefois). Une tran-
Grind Cement
saction a priori déséquilibrée en faveur
de Greenberg Sr vu le rapport de dix Cette filiale produit du ciment des-
pour un entre les valeurs de la Pentacle tiné au marché de la construction en
International et de l’Empire Greenberg. Louisiane depuis les années 1940. Elle
À moins bien sûr que Gauntley n’en fut même impliquée dans la construc-
attende une contrepartie future dont tion des digues qui cédèrent à cause
il serait le seul à avoir connaissance… de leur médiocre qualité pendant l’ou-
ragan Katrina. Son principal client est
Pelichem aujourd’hui la Pelican Estate. Elle dis-
Ce que Grind Oil pompe à travers pose d’une cimenterie au site 2 du Port
toute la Louisiane, Pelichem le reçoit Of South Louisiana dans le comté de St
via ses pipelines et le raffine dans sa James et dispose d’un accès privilégié
très polluante raffinerie implantée près à la route 44 et au Mississipi. Elle est
des bayous le long de la côte entre la alimentée en matière première par ba-
Nouvelle-Orléans et La Fayette. La pe- teau depuis des carrières appartenant
tite bourgade d’Acadia se situait autre- à la Pelichem. Peu se doutent qu’elle
fois sur un terrain de la Pelichem. Pour sert aussi de lieu de transit de la drogue
des raisons sanitaires, ses habitants ont en provenance des caraïbes que les
été relogés à l’extérieur du périmètre Zombies revendent dans la région.

204
Plus officiellement, Grind Cement s’est antidouleurs dérivés d’opioïdes au
récemment porté volontaire pour four- début du siècle. Le produit, baptisé
nir le ciment qui doit servir à construire Oxydeine, est vanté comme un produit
le mur Trump le long de la frontière miracle contre toute forme de douleur
Mexicaine. chronique ou ponctuelle. Mais il a sur-
tout pour particularité d’être puissam-
Multipharma ment addictif et de pousser ses utilisa-
Cette maison-mère regroupe trois teurs vers la consommation de drogues
filiales : moins coûteuses, telles que l’héroïne.
Chaque année, Pharma Search dé-
Pharma Search Ltd pense plusieurs millions de dollars au-
Pharma Search expérimente chaque près d’un influent cabinet de lobbying
jour de nouveaux produits depuis son de Washington DC afin de déréguler
laboratoire dernier cri d’expérimen- plus encore la commercialisation des
tation animale. Les résultats de ses antidouleurs sur le marché national.
recherches confidentielles sont en- Par ailleurs, des sommes considé-
suite archivés dans une chambre forte. rables sont dépensées en cadeaux et
Officiellement, les recherches portent invitations à des séjours-conférences
sur la pharmaceutique et les cosmé- dans diverses destinations de rêve
tiques. Pharma Search se procure régu- auprès des médecins généralistes et
lièrement en échantillons de sang du spécialistes. Le but est de convaincre
Géant Grind pour ses expérimentations la communauté des praticiens de re-
auprès d’Hemobank. Le laboratoire courir aussi largement que possible à
s’en sert pour produire diverses subs- son produit miracle contre la douleur.
tances dérivées qu’elle expérimente Ironiquement, le moyen le plus efficace
en enduisant les seringues utilisées par de corrompre et désintégrer la société
les « Blood Vessels » d’Hemobank. La par la drogue est également le plus
poignée de chercheurs qui travaillent légal de tous. Comble de l’ironie, la
au sein du laboratoire savent pourquoi politique de santé publique nationale
Vivianne Matheson, la très froide direc- soutient activement ce raz de marée
trice de la Pharma Search, n’a pas lésiné opioïde qui est en train de dévaster
sur les moyens pour sécuriser l’accès toutes les couches de la société amé-
à ses locaux. Les recherches, axées sur ricaine. Ce travail de lobbying acharné
l’addiction et la santé mentale, doivent fait que le chiffre d’affaire de Pharma
leurs rapides avancées à la relation Search a plus que décuplé en moins
« privilégiée » que Matheson entre- de dix ans, pour récemment passer la
tient avec Robert Allred. En échange barre des cinq milliards de dollars. La
d’échantillons « clandestins » de sang firme est encore loin derrière Purdue
du géant, le Docteur Sidorenko pro- Pharma, le leader du marché des
cède à d’inhumaines expérimenta- opioïdes médicaux, mais la directrice
tions sur les migrants cobayes pour le Matheson nourrit de grandes ambi-
compte de Matheson. Le produit des tions pour son produit-phare. Et mal-
expériences lui confère un précieux heur à ceux qui se mettraient en travers
« avantage compétitif  ». Les consé- de son chemin…
quences seraient naturellement désas-
treuses pour la société si ce noir secret Pharma Cosmetics
était exposé. Cette filiale de Pharma Search, lancée
En particulier, le laboratoire s’est lan- en grande pompe marketing en 2007,
cé avec succès dans la production produit des cosmétiques à usage do-
et la commercialisation de puissants mestique sur le marché d’entrée de

205
gamme. Après de longues et doulou-
reuses expérimentations animales,
ces produits ont passé tous les tests
réglementaires et obtenu toutes les
certifications témoignant de leur in-
nocuité. Aucune inquiétude pour la
santé du consommateur. Pour la santé
physique du moins… Quelque part au
cœur des archives de la Pharma Search
Ltd, une étude ultra confidentielle ré-
alisée en marge des expérimentations
officielles témoigne d’inexplicables
troubles mentaux développés par ses
(vaisseaux sanguins). Celles-ci circulent
cobayes, y compris humains. Paranoïa,
principalement dans les quartiers dé-
pic d’agressivité, schizophrénie, chute
favorisés de la Nouvelle-Orléans. Mais
des capacités cognitives, trouble du
qui sait si les seringues utilisées pour
jugement… Dans le meilleur des cas,
prélever le sang sont parfaitement
de longues années s’écouleront avant
stérilisées. Et si ce n’est pas le cas, qui
qu’un lien soit établi entre ces stig-
sait quel agent les souille et dans quel
mates et les produits empoisonnés
but… Mais le plus grand secret d’He-
de la Pharma Search. Le choix du la-
boratoire de développer une gamme mobank se trouve en dehors de ses
de produits exclusivement destinée activités officielles. Le laboratoire dis-
aux classes sociales les plus défavori- simule au sein d’une voûte fortifiée le
sées n’est pas un hasard. Au fond, la sarcophage qui retient prisonnier l’es-
seule faille du mécanisme est finan- prit de Grind, le géant des glaces.
cière. Des pirouettes comptables entre
Cajun Clinics
Pharma Cormetics, Pharma Search et
Multipharma dissimulent le fait que Au nombre de deux, les cliniques de la
les produits sont vendus à perte… Cajun sont destinées à la communau-
Mais dans l’immédiat, les ventes record té la plus aisée de la Nouvelle Orléans.
de l’Oxydeine comblent largement le La première se situe dans une riche
gouffre financier créé par cette sinistre banlieue de la ville, à proximité du lac
entreprise. Pontchartrain, tandis que la seconde se
trouve sur la propriété du Cajun Club.
Hemobank Laboratories Dans les deux cas, il s’agit d’apporter
Hemobank est un centre de collecte, des soins au cercle des privilégiés de la
de stockage et de distribution de sang région et d’ailleurs. Du Spa à la chirur-
humain dirigé par Alexander Chessel, gie esthétique, une gamme complète
partenaire et homme de confiance de de services exclusifs est proposée.
Greenberg Sr. Son siège est situé au L’accent est mis sur la lutte contre le
3500 Prytania St dans le beau quar- vieillissement et, dans certains cas, tout
tier de Garden District. Quiconque le indique que la clinique est capable
souhaite peut venir donner du sang d’accomplir des miracles. Depuis 2015,
aux locaux d’Hemobank. La société le biochimiste transfuge de Biogenesis,
lance régulièrement des campagnes Nicola Pipistrello, travaille au sein de
de sensibilisation et de collecte en la Cajun Clinic Pontchartrain. Il conti-
échange d’une modeste rétribution à nue de concocter des cocktails aussi
l’aide d’une petite flotte de fourgon- efficaces qu’indétectables à destina-
nettes baptisées les « Blood Vessels » tion d’une clientèle essentiellement

206
Cajun Club Foundation

Guardian Angels Terre Cajun

State Jail State Orphanage Culture Cajun Belle Louisiane

composée de sportifs de haut niveau. Cajun Club Foundation


Le sang du géant des glaces est un des
La fondation est le fruit de l’altruisme
composants dont Pipistrello se sert
des richissimes membres du Cajun
désormais pour composer ses potions
Club, vaste plantation historique trans-
magiques. Il en ignore l’origine exacte,
formée en club privé. Utilisez le site du
mais n’est pas moins effrayé par son po- Pelican Point Golf & Country Club situé
tentiel aussi fabuleux que destructeur. au 6300 Championship Ct, à Gonzales,
Naturellement, ses remèdes sont un dans les environs de la Nouvelle-
secret bien gardé. Pas sûr d’ailleurs que Orléans, pour situer le Cajun Club. Ce
ses clients en seraient aussi friands s’ils luxueux lieu de villégiature, qui se dé-
savaient à quoi ils doivent leur jeunesse voile au bout d’une allée de chênes
retrouvée… et la corruption progres- centenaires massifs et tortueux, est
sive de leurs âmes. une antichambre du pouvoir. Tout a été
fait pour le bien-être de ses hôtes au
Grind Trading cœur d’un gigantesque parc voisin de
Produire du pétrole et du gaz c’est l’aéroport régional de Louisiane : suites
bien. Le transformer, c’est mieux. Le luxueuses, restaurant au menu raffiné
vendre soi-même, c’est idéal. La Grind concocté par un chef français étoilé,
Trading est donc courtière en pétrole bars, salles de sport et terrain de ten-
et en gaz. Cela a commencé par la pro- nis, théâtre et bibliothèque, terrain de
duction de la Grind Oil. Mais les choses polo, golf de 18 trous, piscine, héliport
ont pris une toute autre dimension de- et même une des deux fameuses Cajun
puis que Greenberg Sr a obtenu de ses Clinics et son SPA haut de gamme.
cousins de la Dunsirn que leur banque Greenberg Sr a fait accrocher aux murs
des Îles vierges britanniques investisse du fumoir au décor cossu des repro-
dans sa société de courtage. Depuis, ductions du célèbre « Saturne dévorant
la Grind Trading spécule sur tous les un de ses fils » de Goya. L’endroit est
marchés de l’énergie aux États-Unis et idéal pour discuter en toute quiétude
connaît une croissance à deux chiffres, entre hommes d’influence. Ici se décide
notamment grâce à quelques délits le sort de l’État dans le domaine des af-
d’initiés bienvenus. Compte tenu de la faires, de la politique et de la justice. Au
faiblesse actuelle des prix du pétrole, Cajun Club, confidentialité et assouvis-
la Grind Trading est une bouffée d’oxy- sement de tous ses désirs sont maîtres
gène pour Greenberg Sr et, à ce train, mots, si indicibles soient ces désirs…
elle sera bientôt la locomotive de son Car en ce lieu impie s’accomplissent ré-
groupe. gulièrement rituels cannibales et actes

207
pervers dédiés au géant des glaces consacre à apporter un soutien fi-
originel, dont le sang impie prolonge nancier et logistique aux orphelinats
la vie et corrompt les âmes. Les jeunes de l’Etat de Louisiane. Quel meilleur
victimes venues des orphelinats que moyen de corrompre l’humanité que
la fondation parraine ne ressortent ja- de prendre au berceau ses représen-
mais de l’enfer qui les attend derrière tants les plus vulnérables ? C’est de
les portes dissimulées du sous-sol de cette source que viennent certaines
la clinique. des victimes des monstrueux membres
du Cajun Club.
Les bonnes œuvres de la Cajun
Club Foundation Terre Cajun
Quoi de plus noble que de partager Cette branche de la fondation re-
sa fortune avec ceux que la vie n’a pas groupe deux associations :
épargnés ? La Cajun Club Foundation Culture Cajun est dédiée à la promo-
a été créée dans cette optique à l’ini- tion de la culture Cajun en Louisiane et
tiative de Greenberg Sr. Ses domaines au-delà. Cette association agit à travers
sont les suivants : le web, les réseaux sociaux, mais in-
Guardian Angels tervient également au sein même des
Cette branche de la fondation cha- écoles de l’État et des écoles privées
peaute deux associations : intéressées afin d’y organiser des ate-
liers. Maintenant que son nom dans la
State Jail est une association dédiée
sphère de l’éducation est établi, l’asso-
à assister les prisonniers de droit com-
ciation prévoit de créer des camps d’été
mun et leurs familles dans l’optique
dont les activités tourneront autour de
de la réintégration des premiers dans
la culture cajun. Des enfants de 7 à 13
la société une fois leur peine purgée.
ans passeront ainsi un mois magique
Éventuellement, l’association leur trou-
vera des emplois au sein du groupe sous la bienveillance de la fondation
Greenberg et d’autres entreprises Cajun dans un camp aménagé à grand
membres du club Cajun. De vrais anges frais sur un site privilégié du vaste parc
gardiens donc. Ou presque. En fait, il privé du Cajun Club…
s’agit plutôt de repérer les profils crimi- Belle Louisiane, enfin, se consacre à
nels potentiellement les plus promet- la sauvegarde du patrimoine Cajun et
teurs et de les amener à rejoindre le de la Louisiane. Elle rénove demeures
groupe. C’est ainsi que la Pelican Vault et monuments en péril avant de les re-
emploie une quantité impressionnante mettre entre les mains de ses légitimes
de repris de justice. Les rebus et ma- propriétaires ou gestionnaires sans
lades mentaux légers dont les prisons plus-value aucune. Une belle opération
sont pleines peuvent aussi servir. La pour ces derniers. Généralement un
Pharma Search a parfois besoin de su- excellent moyen de remercier élus et
jets assez robustes qui ne manqueront notables locaux pour service rendus…
à personne et qui sont capables de La démarche n’est pas toujours sub-
supporter ses expérimentations suffi- tile, tant il est parfois difficile de com-
samment longtemps. prendre en quoi la résidence principale
State Orphanage, comme son nom d’un élu local relève de la préservation
l’indique, est une association qui se du patrimoine…

208
ORGANISATIONS EXTÉRIEURES
À L’EMPIRE GREENBERG
Parmi les nombreux personnages L’Église des Suivants
jouant un rôle de premier plan dans
L’Héritage Greenberg, certains sont de Fenris
propriétaires ou membres d’orga- Cette église a été créée par ce fou
nisations alliées ou ennemies des mégalomane et néonazi qu’est Robert
Greenberg. En voici la liste : Allred. Doué d’un pouvoir de sug-
gestion et capable de parler avec les
esprits, Allred est convaincu d’être un
Big Burger Co messie venu annoncer le renouveau de
la suprématie de la race blanche sur le
monde. Il est déterminé à tirer parti du
phénomène croissant des milices an-
ti-fédérales afin de renforcer le mouve-
ment Alt-Right américain. Il a donc créé
une église de toute pièce, lui a obtenu
une reconnaissance légale et l’a basée
dans un ranch fortifié dans le sud du
Texas. Cette grotesque institution, qui
rassemble une impressionnante co-
Il s’agit de la chaîne de fast food de horte de criminels racistes et fascistes,
Robert Allred dont les 120 points de sert de paravent à une vaste entreprise
vente sont surtout présents au Texas et de déchéance des races inférieures
en Louisiane. Verticalement intégrée, par la drogue et la violence. Ce projet
celle-ci élève les bovins en partenariat fonctionne si bien que la Big Burger Co
avec la Grind Meat. Les bovins sont en- est devenue une machine à blanchir
l’argent de la drogue.
suite transportés par les camions de la
Grind Logistics vers les abattoirs de la
Texas Scalpers afin d’être préparés. Pas AltNews
sûr qu’ils n’écorchent que du bœuf chez La dernière ambition en date d’Allred
les Scalpers, surtout quand la livraison est de répandre sa prophétique parole
vient du ranch des suivants de Fenris. via les médias et contribuer à l’avène-
Il faut bien admettre qu’il n’y a rien de ment d’un Grand Reich américain, bras
armé des Force des Ténèbres et pour-
tel qu’un bon vieil abattoir quand il
fendeur de l’Islam.
s’agit de faire disparaître des cadavres
encombrants. Des véhicules réfrigé- Allred s’est ainsi récemment lancé
dans le financement d’une cellule dé-
rants livrent ensuite la viande aux
diée à la production et la diffusion de
restaurants de la Big Burger Co où ils
fausses rumeurs sur les plate-formes
finissent dans l’estomac de ses clients. media Alt Right américaines. Il a notam-
Grind Harvest fournit les condiments ment mis en place un studio luxueuse-
tandis que le Big Shrimp Burger doit ment équipé à San Antonio en 2015.
son existence à une nouvelle variété de Ce dernier coopère notamment avec
crevette développée par la Chevrette. @spiraldancer, un hacker basé dans la

209
capitale islandaise. Le rôle de ce der- fondée par William Regnery II, argen-
nier est de diffuser les « informations » tier de l’extrême droite américaine.
concoctées par Allred via les réseaux Ensemble, ils soutiennent Richard
d’extrême-droite internationaux et de Spencer, une des principales figures de
développer ses activités de vol de don- l’Alt-Right en finançant le NPI (National
nées par piratage informatique. Allred Policy Institute), son Think-Thank ra-
ignore tout de l’identité de ce dernier, ciste et son bureau de lobbying ré-
mais leurs échanges laissent à penser cemment ouvert à Washington. En
que le hacker est un jeune homme dépit d’une méfiance mutuelle, il est
sympathisant d’extrême droite. En ré- aussi en contact avec Jared Taylor du
alité, rien ne saurait être moins vrai. site American Renaissance et  Peter
En plus d’être une femme depuis son Brimelow de Vdare. Ces derniers lui
changement de sexe il y a deux ans, ont récemment obtenu une entrevue
celle qui se cache désormais derrière avec Stephen Bannon, proche conseil-
l’alias @spiraldancer est membre d’un ler de Trump et ancien patron du site
groupuscule chaotiste qui œuvre à Breitbart. Les deux hommes ne se sont
abréger l’agonie de la société mondiale pas entendus et Allred considère dé-
en précipitant sa chute par tous les sormais Bannon comme un concurrent
moyens. à abattre. En effet, l’intention d’Allred
C’est son propre trafic d’enfants haï- est d’absorber ses « concurrents » afin
tiens qui a donné à Allred l’idée d’en de créer un média national Alt-Right
faire une des nombreuses intox dont de l’envergure de Fox News. Il compte
Hillary Clinton a été accusée pendant aussi mettre en place un groupe d’in-
la campagne présidentielle améri- fluence de premier ordre à Washington
caine de 2016. Selon cette rumeur, les dans la perspective de l’avènement de
actions de la fondation Clinton à Haïti son Reich américain. Les personnages
servaient à masquer un trafic d’enfants cités dans ce paragraphe étant réels,
au bénéfice d’un réseau pédophile. n’hésitez pas à vous documenter plus
Allred est extrêmement fier d’avoir ain- amplement à ce sujet via les aides de
si contribué à la défaite électorale d’Hil- jeu et des recherches complémentaires
lary Clinton et d’avoir placé des amis au sur le web.
sommet du pouvoir. Enfin, Allred parraine actuellement
Sa principale cible en 2016 ? Le par- un certain John Hampden, jeune loup
ti démocrate. Ses nouvelles cibles ? ultra conservateur et férocement ra-
Les musulmans, nouvelle lubie des ciste, antisémite et islamophobe. Il a
Alt Right. S’y ajoutent également tous l’ambition d’en faire le successeur de
ceux qui s’opposent publiquement au Greenberg au sénat dans un premier
nouveau gouvernement en place à la temps. Hampden, diplômé de Yale et
Maison Blanche, y compris les agences descendant d’une grande famille de
fédérales susceptibles de s’intéresser cultivateurs de coton (donc d’escla-
à ses activités. Ses hackers ont récem- vagistes), est déjà impliqué dans la
ment piraté le site web de la DEA à San politique au sénat de Louisiane. Autant
Antonio. L’attaque était maladroite dire qu’il a toutes les qualités pour faire
et n’a pas échappé à la vigilance de carrière à Washington et concrétiser les
l’agent Beauregard (voir l’extension 2 : sinistres desseins politiques d’Allred.
Alt Nation).
Par ailleurs, Allred est désormais La Pentacle
membre de la Charles Martel Society, Cette multinationale doit son nom
une organisation semi-confidentielle au fait qu’elle est contrôlée par cinq

210
Elle veut contempler le spectacle de
la lente et humiliante déchéance de
l’Humanité. Voir parents, amis, voisins,
collègues se renier et s’entre-déchirer
pour un morceau de pain rassis. Elle le
veut et elle en a aujourd’hui plus que
jamais les moyens.

Les Dunsirn
êtres possédés par autant d’avatars Dunsirn Private Equity
d’un même agent cosmique de la cor- Dans la galaxie «  Greenberg /
ruption. La Pentacle est aujourd’hui Pentacle », les Dunsirn se sont conten-
associée à l’empire Greenberg sans en tés jusqu’ici de compter les points et
avoir le contrôle. Les événements dé- de toucher leur commission. Ce sont
crits dans L’Héritage Greenberg sont les Dunsirn qui ont permis de concilier
la conséquence des manigances de les egos maléfiques et antagonistes de
Donald Gauntley, un des membres du Greenberg Sr et Gauntley afin d’asso-
conseil d’administration de la Pentacle, cier le Groupe Greenberg à la Pentacle.
qui jalouse la montée en puissance po- Le clan de vieux argentiers écossais a
litique des Greenberg et convoite leur toujours été maître lorsqu’il s’agissait
empire de corruption. de jouer sur tous les tableaux et rien
Si le groupe Greenberg est une force n’a changé. Pour Sir Angus Dunsirn,
avec laquelle compter en Louisiane et patriache du clan, Greenberg Sr est un
de façon croissante aux États-Unis, la cousin sur lequel il faut veiller de près.
Pentacle est son équivalent au niveau D’une part parce que son arrogance
mondial. Les activités de ses entreprises pourrait le perdre. Ensuite parce que
ne se consacrent pas aussi directement les Greenberg sont les gardiens du
à des activités criminelles. Plus subtile sarcophage de Grind et que ce trésor
dans sa volonté de mener le monde à ne doit pas tomber en d’autres mains.
sa perte, la Pentacle est la quintessence Contrairement à Greenberg Sr, Angus
des dérives sociales et économiques a perçu depuis longtemps la faiblesse
de la mondialisation. Ses dirigeants d’âme du sénateur Greenberg. Si Adam
savent les dégâts causés par la déré- Greenberg avait été le fils d’Angus, ce
gulation de la finance et pèsent donc dernier l’aurait personnellement étran-
lourdement en ce sens. Ils connaissent glé dans son berceau. En revanche, il
la violence sournoise que le libéralisme sent chez les enfants Adrien et Carole
forcené et ses délocalisations infligent une force qui le rend fier d’être leur par-
aux catégories sociales les plus pré- rain et, un jour peut-être, leur mentor…
caires. Ils savent quels mécanismes
poussent les populations dans les bras Dunsirn Legal
des partis populistes et les promeuvent Cette filiale de la Dunsirn Trust est une
activement via leurs médias d’informa- firme réputée pour le professionna-
tion grand public. Ils savent comment lisme et la compétence de ses avocats.
asphyxier les États en faisant échapper La branche américaine de la Dunsirn
les bénéfices de leurs entreprises aux Legal dispose de bureaux à Chicago,
impôts grâce aux paradis fiscaux. La Manhattan, Los Angeles, San Francisco,
Pentacle ne veut pas corrompre une la Nouvelle-Orléans et Dallas… Ses em-
partie du monde. Elle veut le voir s’avi- ployés semblent tous sortir d’un même
lir jusqu’à la bestialité la plus totale. moule. Ce sont de brillants juristes qui

211
font passer leur firme et leurs clients vide aux QI inférieur à un attardé men-
avant tout. Ils ont tous une hygiène de tal. La Dunsirn Legal est actuellement
vie irréprochable et… ont tous en com- dirigée par la petite-nièce d’Angus
mun un comportement de prédateurs Dunsirn, Fillana Dunsirn.
froids et impitoyables.
La firme se vante de devoir une bonne Eos
part de son succès à son processus
unique et confidentiel de recrutement.
À vrai dire, « unique » est un mot faible
et quiconque en a connaissance com-
prend pourquoi il doit rester secret…
Ce processus commence dès l’uni-
versité. Ce ne sont pas les étudiants
qui approchent les recruteurs de la
Dunsirn Legal mais l’inverse. Et ce sont
moins leurs compétences que leur pro-
fil psychologique qui intéressent ces
Cette organisation confidentielle ré-
derniers. La firme cherche en effet des
unit agents fédéraux, universitaires,
êtres moralement malléables et suffi-
samment ambitieux pour tout envisa- fonctionnaires locaux et, plus récem-
ger. Au terme de leur stage de forma- ment, des ressortissants de pays étran-
tion de six mois, les étudiants les plus gers, civils comme militaires. Tous ont
convaincants se voient littéralement en commun d’avoir eu connaissance
proposer un « pacte ». Au cours d’une de phénomènes surnaturels à un mo-
cérémonie occulte, ceux-ci acceptent ment ou un autre de leur vie. C’est d’ail-
d’être possédés par un puissant es- leurs sur ce critère que ses membres
prit du mensonge. Celui-ci augmente sont recrutés. De tous les profils, les
sensiblement leurs aptitudes intellec- plus rares et les plus prisés sont ceux
tuelles, leur capacité de travail et leur qui sont doués de pouvoirs extra-sen-
talent d’orateur. De quoi décrocher soriels. Au sein d’Eos, ces derniers sont
leur diplôme d’université avec brio surnommés les « Yeux d’Eos ». Entre
tout en faisant la fête régulièrement. eux, les agents d’Eos se surnomment
En échange de la brillante et rémuné- les hommes de l’aube. L’aube d’un nou-
ratrice carrière qui les attend, l’esprit veau monde sur lequel ils comptent
attend une dévotion inconditionnelle bien peser dans le bon sens.
et perpétuelle…
Sur le plan opérationnel, Eos se com-
La Dunsirn Legal compte relativement
pose d’une multitude de cellules au-
peu de clients et facture très cher ses
tonomes. Initialement composées de
services. Mais sa fiabilité est maximale
duos, les cellules peuvent aujourd’hui
et, là encore, c’est elle qui choisit ses
compter un nombre très variable
clients. C’est pourquoi elle ne propose
ses services qu’aux entreprises et, à d’agents. Son organigramme exact et
l’occasion, aux hommes qui ont beau- l’identité de celles et ceux qui dirigent
coup de choses à se reprocher, voire l’organisation sont volontairement
qui partagent comme elle quelques laissés dans le flou. Sa structure est
occultes secrets. Et s’il venait un jour à historiquement pyramidale mais son
l’idée d’un des avocats de la firme de la expansion est très empirique. Chaque
quitter ou de se retourner contre elle, membre confirmé d’Eos est un recru-
l’esprit qui le possède se retirerait en teur en puissance. De nouvelles cellules
ne laissant derrière lui qu’une coquille naissent régulièrement à l’initiative de

212
ses membres, au fil d’événements ou Très peu connaissent précisément l’ori-
de rencontres parfois fortuites. gine et l’histoire d’Eos. Selon la version
Quant à ses ressources, Eos trouve la plus communément admise, l’organi-
son équilibre entre les moyens dont sation devrait son existence à une déci-
dispose chaque agent dans le cadre de sion politique prise pendant le mandat
ses fonctions officielles et les éventuels du président John Fitzgerald Kennedy.
budgets « gris » que certains d’entre C’est son frère Robert Kennedy qui
eux ont pu ou peuvent lui apporter à aurait créé ce département alors qu’il
mesure qu’Eos se développe au sein était ministre de la justice. Celui-ci au-
d’autres organisations. Aux États-Unis, rait mis la première cellule en place à la
le budget d’Eos est voté chaque année suite de découvertes qui ne pouvaient
par les parlementaires à leur insu. Il pas être concentrées entre les mains
s’agit d’un ensemble de lignes comp- d’une seule agence fédérale (et sur-
tables habilement éparpillées au milieu tout pas entre celles de Hoover). Mais
des comptes de fourniture de bureau à cette histoire est bien difficile à vérifier
des fonds secrets du Pentagone. Dans compte tenu de la nature et de la struc-
chaque cas, les fonds sont suffisam- ture confidentielle d’Eos.
ment modestes pour ne jamais attirer
l’attention. Depuis leurs portes straté- Dans les années qui ont suivi, Eos a
giques, d’indéboulonnables membres connu un parcours bien plus chao-
de l’administration à Washington sai- tique qu’il n’y paraît. L’organisation a
sissent chaque opportunité de noyer le été marquée par un détournement
poisson. Tant et si bien qu’Eos dispose aussi inattendu que sinistre. La violente
de comptes en banque au nom d’enti- crise interne qui s’en est suivie aurait pu
tés les plus curieuses et d’équipements avoir raison de son existence mais lui a
disponibles immédiatement sur un finalement valu sa renaissance et sa vi-
coup de fil pour peu que la requête soit gueur actuelle. Mais ceci est une autre
justifiée. histoire…

213
LES AIDES DE JEU
CONTEXTUELLES
Le FBI Composition :
Le FBI est un organisme dépendant • trois bureaux : Bureau du service pu-
du département de la justice, créé blic et du Congrès, Conseil général et
en 1935 par J. Edgar Hoover par la Bureau du personnel.
restructuration d’un ancien service, • neuf divisions : Inspection, Conseil
le Bureau of Investigation, créé en en légal, Identification, Gestion de
1908 par l’Attorney General (Ministre l’information, Services techniques,
de la Justice) Charles-Joseph Bo- Renseignement, Laboratoire,
naparte-Patterson, petit-neveu de Formation interne et Enquêtes
Napoléon Ier. criminelles.
• Géographiquement : 23 agences à
Évolution l’étranger dépendantes des ambas-
Initialement fondé pour lutter contre sades et 58 agences régionales, 400
les violations des lois fédérales, sa mis- antennes locales.
sion a constamment évoluée. Après Le
• Centre de formation et d’entraî-
11 Septembre 2001, outre des moyens nement et divers laboratoires à
techniques accrus, environ un tiers de Quantico (Virginie).
ses effectifs sont réaffectées au ren-
seignement et au contre-terrorisme. • Système d’analyse et d’exploitation
Par ailleurs, la promulgation de l’USA de données (Investigative Data
Patriot Act lui donne des pouvoirs d’ac- Warehouse) et Terrorist Screening
Center (fichage contre-terrorisme).
tion de terrain accrus. De nos jours,
les huit missions du FBI sont par ordre • Centre de renseignements (EPIC,
de priorité : lutte contre le terrorisme, lutte anti-drogue) à El Paso.
contre-espionnage, lutte contre la cy-
bercriminalité, contre la corruption pu- Recrutement & Formation
blique, respect des droits civiques, lutte Les recrues sont âgées de 23 à 37 ans
contre le crime organisé, contre la cri- (moyenne d’âge 30 ans). Elles doivent
minalité en col blanc, contre les crimes être titulaires d’un diplôme de 4ème
violents et contre les vols de grande année universitaire ou avoir une expé-
envergure. Ceci permet de couvrir plus rience professionnelle de plus de trois
de 200 catégories de crimes fédéraux. ans. Les métiers recevables couvrent
tous les champs d’activité possible. La
Organisation recrue doit être de nationalité améri-
Quartier général : J. Edgar Hoover caine, avoir un casier judiciaire vierge
Building - 935 Pennsylvania Avenue, ainsi qu’un permis de conduire et un
Washington DC. port d’arme valide.

Direction : directeur nommé pour dix Le cycle d’études est de 21 semaines or-
ans par le Président des USA. ganisées en 500 heures de cours théo-
riques: connaissances générales, armes
Effectif : 35 000 employés (un tiers à feu, techniques d’investigation et en-
d’agents de terrain). traînement physique. L’enseignement
Budget : 7 milliards de dollars. couvre les domaines suivants : armes à

214
feu, tactique, lois, sciences, techniques
d’interrogatoire, langues et cultures Précisions
étrangères, recherche d’informations, Le FBI n’intervient que lorsque la
communication, criminalité des cols loi fédérale ou constitutionnelle
est violée et ses compétences
blancs, drogue, crime organisé, infor-
sont strictement définies. Son
matique, contre-espionnage et contre- intervention n’est pas systéma-
terrorisme. Environ 1000 heures d’exer- tique. Excepté en matière de
cices pratiques sont dispensées, dont terrorisme, il n’agit que sur ordre
120 h de tir. Après cette formation de du Congrès, du Président des
base (examen), les agents suivent un États-Unis ou de l’attorney géné-
cycle supplémentaire d’un ou deux ral d’un État. Il ne prend aucune
initiative, se contentant de fournir
ans dans un laboratoire ou une admi-
un rapport. Il n’a aucune compé-
nistration agréés. Ils intègrent ensuite tence sur les affaires dépendant
une antenne locale pendant deux ans d’un État fédéré mais peut, sur
avant d’être titularisés définitivement. demande des autorités locales,
Un G’Man débutant gagne environ fournir une assistance. En cas
$ 60 000 par an et sa formation est de kidnapping d’enfant, le FBI
rémunérée. est compétent de fait 24 heures
après la déclaration de disparition
à la police. Les agents ne peuvent
Antenne du FBI procéder à une arrestation que
Une antenne locale du FBI est su- dans le cas d’une violation des
pervisée par un Directeur d’Agence lois fédérales et sont obligés de
(DA). Il a un adjoint, l’Agent Spécial de respecter les lois locales. En cours
Coordination (ASC) chargé de coor- d’investigation, un agent doit
s’identifier et présenter sa carte
donner l’agence au quotidien. Dans les
sous peine de vice de procédure.
grosses antennes, il peut être assisté Il dispose de l’habilitation de sé-
d’Agent(s) Spécial(aux) d’Administration. curité Très Secret
Vient ensuite un corps de comman-
dement de terrain composé « d’offi-
ciers ». Les petits bureaux satellites (dits La nébuleuse des
« agences résidentes ») sont supervisés
par l’un d’eux (sorte de DA local). polices américaines
L’Agent Spécial en Charge supervise Il n’existe pas de « police nationale »
un groupe d’agents (un Squad) spé- aux États-Unis. La sécurité sur le terri-
cialisés dans une des huit missions du toire est assurée par un grand nombre
FBI. L’Agent Spécial Superviseur s’occupe de forces de police distinctes plus ou
de coordonner, diligenter les opéra- moins autonomes quant à leurs do-
tions et les enquêtes sur le terrain tout maines de compétences et leurs éche-
en assurant la formation des agents lons territoriaux :
aspirants. Au niveau local (comté ou municipa-
Les Agents mènent les investigations lités), la police du comté est sous l’auto-
de terrain. L’Agent Spécial (puis Agent rité d’un shérif élu tandis que la police
Spécial Senior) est le G-man de base. municipale est soumise à l’autorité du
L’Agent Fédéral attendant sa titularisa- maire,
tion. L’Agent Aspirant est un stagiaire Au niveau de chaque État, la police
de Quantico sous tutelle permanente. d’État dépendant du gouverneur est
Le Consultant Fédéral n’est pas chargée de faire respecter la législature
membre du FBI. Il apporte un avis ou dudit l’État sur l’ensemble de son
une aide technique spécifique. territoire,

215
Au niveau fédéral, les Laws les voies diplomatiques ont échoué et
Enforcement Agencies dépendent des qu’une intervention militaire n’est pas
différents Départements d’État. Elles envisageable ». C’est large… En théo-
ont des compétences et des domaines rie, la CIA n’a pas le droit d’agir sur le
propres sur l’ensemble du territoire des territoire national. Une petite phrase,
USA mais peuvent être plus ou moins trouvée sur Internet, et censée citer un
soumises au respect des lois des États agent, donne une idée de l’ambiance :
Fédéraux. Il en existe une quantité im- « Il vaut mieux organiser et contrôler un
pressionnante. En voici quelques-unes : trafic de drogue que de subir celui du
ATF (Bureau of Alcohol, Tobacco voisin ». En bref : ils sont partout et ont
and Firearms). Dépendant du dé- (quasiment) tous les droits… La CIA dé-
partement du Commerce, cet orga- pend uniquement du Président.
nisme fait respecter les lois en vigueur DEA (Drug Enforcement
concernant la production et la consom- Administration). Cet organisme spé-
mation d’alcool, de tabac, d’armes à cialisé dans la lutte antidrogue agit uni-
feu ou d’explosifs. L’ATF dispose à cet quement sur le territoire des États Unis.
effet d’un fichier recensant la totalité Une bonne partie de ses agents évo-
des armes légalement présentes sur luent sous couverture au sein même
le territoire des États-Unis, et proba- des réseaux. Ses opérations peuvent
blement des meilleurs spécialistes en être menées conjointement avec le FBI
explosifs et autres engins incendiaires ou, hors du territoire, avec la CIA. Les
en dehors des services de l’armée. Il est petits dealers ne les intéressent pas
souvent consulté pour des incendies vraiment… La DEA dépend du dépar-
suspects… tement de la justice.
CBP (US Customs and Border DIA (Defense Intelligence Agency).
Protection). Sa mission première est Cet organisme militaire est chargé de
d’éviter les intrusions terroristes et coordonner la collecte et l’analyse des
l’introduction d’armes sur le territoire. renseignements fournis par les diffé-
Ses autres missions sont celles de rentes branches de l’armée à l’extérieur
notre douane avec notamment la lutte du territoire. Il dépend du département
contre l’Immigration illégale, la drogue, de la Défense.
la contrebande, les produits non-auto- FBOP (Federal Bureau of Prisons).
risés et la surveillance du trafic de cer- Dépendant du Département de la
tains produits jugés sensibles à cause Justice, ses membres sont chargés de
des contaminations. La CBP protège l’administration des prisons fédérales.
également la Propriété intellectuelle. FEMA (Federal Emergency
Son bras exécutif est l’US Border Patrol Management Agency). Organisme
(USBP). gouvernemental chargé de prendre en
CDCP (Center for Disease Control charge les grandes catastrophes natu-
and Prevention). C’est l’équivalent ci- relles ou impliquant des activités hu-
vil de l’UASMRIID. Il dépend du dépar- maines frappant le territoire national
tement de la Santé. en assurant l’arrivée des secours et la
CIA (Central Intelligence Agency). À coordination des différents organismes
l’origine, le but de cette agence était impliqués dans la gestion de la crise.
de fournir tous « les renseignements FPS (Federal Protective Service).
pouvant permettre au Président d’agir Agence chargée de protéger et sécuri-
dans l’intérêt des États Unis d’Amé- ser l’ensemble des bâtiments fédéraux
rique ». Aujourd’hui, sa mission est de du pays (environ 9000). Elle emploie
« protéger les intérêts américains lorsque 900 agents et supervise environ 13 000

216
prestataires de sécurité privée en uni- au niveau de l’État fédéral est l’US
forme pouvant être autorisé au port Attorney, qui est le seul à avoir l’autori-
d’armes. té nécessaire pour faire intervenir le FBI
ICE (Immigration and Customs ou la DEA dans une enquête. De nom-
Enforcement). Deuxième agence fé- breuses autres organisations doivent
dérale d’enquête criminelle après le au préalable obtenir une autorisation
FBI, elle est chargée d’identifier et de de sa part avant d’envisager une inves-
remédier à toute faille ou vulnérabi- tigation quelconque.
lité touchant à la sécurité aux fron- OEE (Office of Export Enforcement).
tières, à l’économie, aux transports Cet organisme purement consultatif
et aux infrastructures nationales. Ses (aucune compétence policière) est
deux branches (Homeland Security chargé d’étudier et de vérifier les ex-
Investigations et Enforcement and portations de technologies dites « sen-
Removal Operations) disposent de pou- sibles ». Il dépend du département du
voirs d’enquête étendus en cas de sus- Commerce.
picion de violation de plus de 400 lois TSA (Transportation Security
fédérales. Administration). Cette agence s’oc-
INS (Immigration & Naturalization cupe de la sécurité dans les différents
Service). Chargée de vérifier le bon moyens de transports.
déroulement des procédures de natu- UASMRIID (US Army Medical
ralisation et de faire respecter les lois Research Institute of Infectious
concernant l’immigration, cet orga- Diseases). Cette agence dépend de
nisme dépend du département de la l’armée. Elle est chargée de produire
justice. des vaccins et d’élaborer d’autres
NSA (National Security Agency). formes de protection contre les ma-
Cette agence protège les communica- ladies infectieuses. Elle n’a pas de do-
tions du gouvernement américain et maine de juridiction précis et peut in-
est chargée de pénétrer les services de tervenir n’importe où, y compris hors
communications des gouvernements du territoire des États Unis (avec l’ac-
étrangers. Elle dépend du départe- cord du gouvernement local). Elle s’in-
ment de la Défense. téresse à toutes les formes de maladies
NSC (National Security Council). infectieuses, y compris et surtout les
Dépendant uniquement du Président, armes bactériologiques et chimiques.
son rôle est de conseiller ce dernier USCG (US Coast Guard). Organisme
en matière de sécurité et, de fait, de militaire en charge de l’application de
coordonner l’ensemble des services la loi et des réglementations dans les
de renseignement américains. Tous les eaux territoriales (océans, lacs, fleuves,
agents de renseignement (y compris rivières, bayous, etc.). A compétence
les militaires) sont tenus d’exécuter ses pour la navigation, la pêche, la lutte
ordres et de lui fournir les informations des trafics illicites, l’immigration, la
demandées. En pratique, la CIA s’y sou- protection de l’environnement, les ca-
met aussi, bien que rien ne l’y oblige. tastrophes naturelles ou majeures, le
OAG (Office of the Attorney sauvetage et l’assistance en mer.
General). Le poste d’attorney gene- USDHS (United States Department
ral est le plus important que peut at- of Homeland Security). Créé par le
teindre un fonctionnaire judiciaire d’un Homeland Security Act suite aux atten-
État fédéré. Il est chargé de coordon- tats du 11 septembre 2001. Son objec-
ner toutes les actions de justice sur le tif est d’organiser et d’assurer la sécu-
territoire de son État. Leur homologue rité intérieure du pays. Il chapeaute 22

217
agences fédérales liées à la sécurité du La Louisiane
pays (USSG, CBP, USSS, FEMA, TSA, etc.).
USMS (US Marshall Service). Un Géographie
marshall est un agent fédéral dépen- La Louisiane occupe un territoire re-
dant du département de la Justice, présentant grosso-modo le quart de la
chargé de rechercher sur l’ensemble du France. On peut définir 6 « zones »:
territoire des États Unis les personnes
• Mississippi : Voie de communication
faisant l’objet d’un mandat de l’OAG
importante et axe de transit majeur
(suspect, témoin, etc.) et d’assurer la
pour les marchandises lourdes, il fait
sécurité des tribunaux et des juges,
encore « vivre » plus d’un million de
la protection des témoins et de leurs
personnes.
familles (y compris leur procurer une
« nouvelle vie ») et le transport des pri- • Sportman’s Country : Constituant
sonniers ou des suspects d’un État à un le nord de la Louisiane, collines
autre. ondulantes et forêts denses. Nœud
de transit important puisque
USPC (United States Capitol).
bordant les états voisins.
Organisme chargé d’assurer la sécurité
du Capitole, des membres du Congrès, • Crossroads: Au nord du pays cajun,
de leur famille et de leurs biens situés à région modérément marécageuse
Washington. dotée de vastes prairies, de collines
et de forêts de feuillus. Importante
USPIS (United States Postal
activité forestière et fort tissu
Inspection Service). Service chargé de
économique.
lutter contre les infractions à la législa-
tion postale (fraude, envoi de drogue, • Cajun Country : S’étend sur toute la
etc.) et les colis piégés. côte du Golfe du Mexique et couvre
tout le territoire entre la berge ouest
USPP (United States Park Police).
du Mississippi et le Texas. Labyrinthe
Chargé de la police dans les parcs na-
de lacs, de bayous et de plaines.
tionaux et des espaces verts dépen-
Cœur historique francophone de la
dant de l’État Fédéral.
Louisiane.
USSOC (US Special Opérations
• Plantation Country  : Le pays
Command). L’USSOC supervise, plani-
d’Autant en emporte le vent, cohabi-
fie et coordonne les opérations des ser-
tant avec l’industrie chimique.
vices spéciaux de l’armée. C’est le pa-
tron des fameux Navy SEAL, des avions • Greater New Orleans : Située au
furtifs et autres commandos « Black sud-est de l’État, la Nouvelle-Orléans
Ops ». Il dépend du département de la et sa région englobe les berges du
Défense. lac Ponchartrin.
USSS (US Secret Service). Dépendant Climat & Catastrophes
du département du Trésor, son rôle est
de protéger le Président et le vice-pré- La Louisiane présente un climat sub-
sident, leur famille proche, les candi- tropical avec des variations de tempé-
dats importants, les visiteurs officiels rature importantes. Janvier connaît les
du gouvernement et plus générale- températures les plus basses de l’an-
ment les hauts dignitaires en visite sur née (20-25°) avec un taux d’humidité
le territoire des États Unis. L’USSS com- de l’air important.
bat aussi la contrefaçon monétaire, la Si la Louisiane est depuis longtemps
fraude et l’escroquerie sous toutes ses abonnée aux catastrophes naturelles,
formes, le piratage informatique et les 2 catastrophes majeures se font encore
transferts de fonds illégaux. sentir de nos jours :

218
• Katrina (20 août 2005) : Cet ouragan des Nations-Unies, la promulga-
a changé à jamais les choses. Du fait tion de la loi martiale et la mise en
de son ampleur mais aussi, et sur- évidence d’un pouvoir corrompu et
tout, à cause des nombreuses polé- d’une police raciste.
miques quant à la gestion de la crise,
• Explosion de la plate-forme pé-
à l’inertie des dirigeants d’alors et
trolière Deepwater Horizon (20
pour tout dire à l’évidente démons-
avril 2010) : Propriété de la société
tration de l’incapacité des États-Unis
à faire face à une catastrophe natu- suisse Transocéan et exploitée par
relle majeure. Au final, Katrina c’est BP, la catastrophe provoque une gi-
1836 morts dont 705 disparus, 80 % gantesque marée noire. L’équivalent
de la Nouvelle-Orléans et de sa ré- de 4,1 millions de baril de brut est
gion sous les eaux salées pendant déversé dans les eaux du golfe du
plusieurs semaines, 81,2 milliards de Mexique en 87 jours. Les pollueurs
dollars de dégâts, un exode durable s’en sortent avec un accord amiable
de la population, une intervention de 30 milliards de dollars.

219
La Louisiane en bref
Capitale : Bâton Rouge
Superficie : 135 382 km²
Population : 4 670 724 habitants, répartis en 63,4 % de caucasiens, 32,5 %
d’afro-américains et 4,1 % de « minorités » (dont 1,8 % d’asiatiques).
Densité : 35 hab./km²
Villes importantes : New Orléans, Bâton Rouge, Shreveport, Lafayette,
Lake Charles, Kenner, Bossier City, Monroe, Alexandria, Houma.
Langues officielles : anglais et français
Langues parlées : anglais, français, espagnol.
Taux de chômage : 6,6 %, contre 5,4 % au niveau national.
Pauvreté : 18,3 % (12,6 % au niveau national).
Religions : près de 60 % de protestants, 25 % de catholiques.
Économie :
• Ressources minérales : sel, soufre, pétrole, gaz naturel.
• Agriculture : riz, coton, canne à sucre, mais, patate douce, légumes,
agrumes.
• Industries : raffinage, pétrochimie, bois, caoutchouc, plastique, agroali-
mentaire, métallurgie, construction navale, tourisme, grand commerce
maritime.

Les Bayous Les Cajuns


Le terme « bayous » désigne un vaste Les cajuns sont les descendants des
territoire plus ou moins navigable de acadiens, les habitants de la région qui
marécages s’étendant au Sud-est de correspond aujourd’hui aux territoires
la Louisiane. Les plus proches se si- canadiens du NouveauBrunswick, de
tuent à seulement une vingtaine de la NouvelleÉcosse et de l’île du Prince-
minutes en voiture de La Nouvelle Édouard. En 1755, la France abandonne
Orléans. Il s’agit d’une vaste étendue les lieux au profit de l’Angleterre, qui
d’eau formée par les anciens bras et les chasse alors les cadiens. C’est le « Grand
méandres du Mississippi. Il y a donc un Dérangement ».
courant très lent au gré des marées. La plupart trouve refuge en Louisiane,
Son écosystème ressemble à une sous domination espagnole. Désirant
jungle aux pieds dans l’eau douce. L’eau préserver leur indépendance et leur
est souvent recouverte de nénuphars, mode de vie, ils s’installent dans les
de jacinthes d’eau ou de roseaux. Outre zones marécageuses du sud et forcent
les moustiques, le principal danger l’admiration par leur pugnacité malgré
vient des serpents et les alligators. une franche rusticité. Pour beaucoup,
Le bayou n’est pas uniformément re- le Cajun est un « redneck », un dégéné-
couvert d’eau et il est parfois possible ré illettré et alcoolique aux mœurs plus
de s’y déplacer « au sec » sur tout un que douteuses vivant plus ou moins
réseau de « sentiers » spongieux parfois en autarcie dans des lieux forcément
carrossables. La densité de végétaux insalubres. Bien au contraire, à partir
provoque une décomposition entraî- du XIXème siècle, de nombreux immi-
nant la formation de poches de gaz grants irlandais, écossais, suisses, alle-
qui s’enflamment spontanément (feux mands ou espagnols finissent par s’in-
follets au raz de l’eau ou boules de feu tégrer aux communautés. De là naît un
dans les arbres). véritable pôle économique et culturel,

220
Lafayette (3ème ville de Louisiane). Au meilleurs scores dans les régions de
final, la communauté cajun est proba- Bâton Rouge et de la Nouvelle Orléans.
blement la seule à avoir résisté au fa- La Louisiane dispose de son propre
meux melting-pot au point d’imposer système judiciaire et fiscal et bénéficie
le français comme seconde langue of- d’une certaine autonomie. Un sénateur
ficielle de la Louisiane… et 7 représentants à la Chambre siègent
Les Créoles à Washington pour la représenter.
Initialement, le terme « créole » est un Le pouvoir exécutif
simple adjectif colonialiste qualifiant Il est représenté par un gouverneur
toute personne, produit ou animal né, assisté d’un lieutenant-gouverneur. Le
fabriqué ou ayant poussé dans une secrétaire d’État est responsable de
colonie. Il désignera cependant rapide- toutes les élections de l’État, des docu-
ment un esclave natif, bien adapté au ments officiels, des contrats publics et
climat et parlant la langue du Maître (et du contrôle des activités lobbyistes. Le
donc valant plus cher). Avec la cession procureur général représente l’État d’un
de la Louisiane aux États-Unis en 1803, point de vue judiciaire.
le terme devient un signe revendica-
tif de l’ex-communauté francophone Le pouvoir législatif
blanche s’opposant politiquement La Louisiana State Legislature, un
et culturellement aux anglo-saxons. parlement bicaméral composé de la
À la fin de la guerre de sécession, le Louisiana House of Representatives et du
traditionnel distinguo des États du Louisiana Senate, se réunit au Capitol
Sud entre les « gens de couleur libres » de Bâton-Rouge.
et les « esclaves noirs » n’existe plus.
Dès lors les premiers se découvrent Le pouvoir judiciaire
eux-aussi créoles. Ainsi donc, il y a des Il se compose d’une cour suprême
créoles noirs, des créoles mulâtres et de l’État, de cinq cours d’appel et de
des créoles caucasiens. En définitive, le quarante cours de district. Le respon-
terme cesse d’être revendiqué dans les sable du pouvoir judiciaire est le State
années 1960 lorsque les mouvements Attorney General, une sorte de ministre
des Droits Civils et de la Fierté Noire de la Justice nommé par le gouverneur
exigèrent enfin les mêmes droits pour qui dirige l’Office of the State Attorney
tous. On est désormais créole comme General.
on est ch’timi ou breton : par tradition
et fierté du passé. La police louisianaise
Politique Membres des forces de l’ordre
La Louisiane est subdivisée en 64 (toutes forces) : 19 833
circonscriptions (parishes). Elles sont Population carcérale : 47 100
chargées de la police locale, des ser- Population en liberté condi-
vices publics, des bibliothèques et de tionnelle : 36 319
la bonne tenue de l’État-Civil. Elles sont Rang national de criminalité : 6
représentées par un « jury de police » : le
shérif, le coroner et le clerk of court. La Louisiana State Police est la police
La Louisiane vote démocrate. Lors des de l’État. Son siège central est à Bâton
dernières élections présidentielles, une Rouge et ses forces se répartissent
inversion générale de tendance a per- sur 9 districts (Bâton Rouge, Kenner,
mis à Donald Trump d’obtenir 58,1 % Houma, Lake Charles, Alexandrie,
des voix, Hillary Clinton faisant ses Monroe, Bossier City, Lafayette et

221
Covington). Ses effectifs sont d’environ La Nouvelle-Orléans
1300 hommes, auquels il faut ajou-
ter 400 « civils ». Outre ses activités de La Région
patrouille et de prévention routière sur La région métropolitaine de Nouvelle-
les routes autoroutes de l’État, la LSP Orléans-Metairie-Kenner (NOMK)
intègre plusieurs divisions répondant comprend neuf paroisses pour envi-
à des besoins spécifiques : déminage, ron 1 452 502 habitants. L’ensemble
SWAT, protection des VIP, lutte contre est divisé en quatre grandes zones
les menaces épidémiques et NBC, administratives :
crimes, stupéfiants, etc. La LSP super-
Eastbank et Westbank : le Mississipi
vise le laboratoire de police technique
coule du Nord au Sud et divise donc
et scientifique de l’État.
les États-Unis en Est et Ouest. En raison
L’armement standard est le Glock des nombreuses courbes du fleuve,
22.40, le fusil Remington 870 Police de ces appellations peuvent être pertur-
calibre 12, la matraque, d’une bombe bantes. Pour faire simple, dans la ré-
de gaz poivré et le taser. Le véhicule gion de la Nouvelle-Orléans, l’Eastbank
principal est la Ford Crown Victoria. correspond à la rive Est du Mississipi
tandis que la Westbank correspond à la
Peines et prison d’État berge opposée.
Meurtre : Peine de mort ou em- Le Northshore couvre toute la ré-
prisonnement à vie.
gion se trouvant sur la rive nord du
Viol : Peine de mort ou emprison- Lac Ponchartrin tandis que les River
nement à vie. Parishes se réfèrent à la zone située le
Vol à main armée : 99 ans. long du Mississipi entre la Nouvelle-
Cambriolage aggravé (avec Orléans et Bâton-Rouge.
coups et blessures ou port
d’arme) : 30 ans. Quelques repères
Carjacking : 20 ans. Les communes les plus riches de la ré-
Cambriolage simple : 12 ans. gion sont Kenner et St Tammany.
Coups et blessures aggravé : La population est composée à 52 % de
10 ans. caucasiens non hispaniques, de 32 %
Vol simple : 10 ans. d’afro-américains, de 9 % de latinos, de
Agression aggravée : considéré 4 % d’asiatiques, de 1 % d’amérindiens
comme un délit, 6 mois. et de 2 % d’autres origines. Le revenu
Vol de voiture : même peine que annuel par habitant est de $ 18 130
le vol. ($25 100 pour les USA).
Le Louisiana State Penitentiary L’aéroport international Louis
(LSP ou Angola ou La Ferme) est Amstrong New Orleans est situé à
LA prison de l’État. L’Alcatraz du Kenner à 20 mn du centre de la NO. Le
Sud est la plus grande prison de
New Orleans Lakefront Airport, à 7 km
Haute Sécurité des États-Unis
(durée moyenne des peines… 88 du centre de la NO, sert pour l’aviation
ans !). 73 km², 5000 prisonniers d’affaires et de tourisme. Sept héliports
(dont 75 % de noirs), 1800 gar- sont situés dans ou autour de la NO.
diens. La peine de mort (injection La région comporte sept autoroutes
létale) est appliquée en Louisiane
régionales et deux autoroutes na-
en cas de trahison, de meurtre de
premier degré et de viol sur moins tionales. Un pont de 39 km traverse
de 13 ans. partiellement le lac Pontchartrain
(Métairie-Mandeville). Six réseaux de

222
NOLA en bref
Surnoms : Crescent City, BigEasy, City That Care Forgot, Nawlins, Nola
Superficie : 907 km²
Densité : 418 hab./km²
Altitude : de -2 à +6 mètres
Population (2014) : 384,320.
Âge moyen : 36 ans.
Origine ethnique : Afro-américaine : 58,4 %, Européenne : 31,2 %,
Hispanique : 5,6 %, Asiatique : 3,1 %, Métis : 1,3 %, Autre : 0,3 %,
Amérindienne : 0,2 %
Religion : Athées : 44,3 %, Catholiques : 30,9 %, Protestants évangélistes :
9,6 %, Protestant Noir : 6,5 %, Protestants traditionnels : 5 %, Autres (dont
voodooisants) : 3,5 %, Orthodoxes : 0,3 %
Revenu moyen : $ 28 668 ( $ 16 130 pour les afro-américains).
Niveau d’études : Niveau Bac: 86.0 %, Licence: 36.0 %, Études Supérieures
ou Diplôme professionnel : 15.6 %
Noms les plus communs : Williams, Johnson, Smith, Jones, Brown,
Jackson, Davis, Thomas, Lewis, Wilson
Taux de chômage : 6,7 % (6,2 % en Louisiane)
Hôpitaux : 10. Depuis Katerina, il n’y a pas d’hôpital public à la Nouvelle-
Orléans (en cours de construction).
Pompiers : 33 casernes (656 hommes).
Transports en commun : 4 lignes de Tramways, 72 de bus, 3 ferries.
Sports : New Orleans Saints, New Orleans Pelicans, New Orleans Baby
Cakes, New Orleans VooDoo.
Presse : Times-Picayune (et NOLA.com), New Orleans Advocate, Louisiana
Weekly, Gambit Weekly, Clarion Herald.

223
chemins de fer majeurs desservent la Géographie
région.
La Nouvelle-Orléans est enclavée
La région abrite de nombreux ter- entre le lac Pontchartrain au nord, les
minaux pétroliers dont le Louisiana courbes en croissant du Mississippi qui
Offshore Oil Port (LOOP) et héberge traversent la ville au sud, la paroisse de
deux réserves stratégiques d’hydrocar- Jefferson au sud-ouest et la paroisse de
bures du pays ainsi que 17 raffineries Plaquemine au sud-est. Le terme East
(nombreux pipelines). bank (en deux mots) désigne toutes les
parties de la ville situées au sud du lac
Le Lac Ponchartrain et les Gulf
Ponchartrain ET sur la rive Est du fleuve.
Guards Les néo-orléanais ne vivent pas « au
Il est raccordé à l’ouest au lac Maurepas nord » ou « au sud » du Mississipi qui
et à l’est au lac Borgne qui donne sur sépare la ville en deux. Au sud, on est
le golfe du Mexique et n’est pas parti- dans l’East bank, au nord dans le West
culièrement profond (entre 3 et 5 m). bank.
C’est un lac d’eau douce. Le 8ème dis-
trict des US Coast Guards a autorité Les Quartiers
sur le lac ainsi que sur l’ensemble des BigEasy est divisée en 13 districts.
lacs, fleuves, rivières, chenaux, canaux, Katrina a détruit 300 000 logements
bayous et côtés du littoral : navigation, et 60 000 habitations ont été clas-
enquête, inspection et saisie. sées inhabitables et destinés à être

224
Vieux Carré : centre historique de la ville intégralement classé monument historique. Architecture style
européenne, rues étroites. Touristique, restaurants, bars, jazz, musique de rue. Fêtes, beuveries.
French Quarter CBD : Quartier des Affaires. Hauts immeubles, Superdome, World Trade Center, Musées, hôtels de luxe et
District 1
/ CBD restaurants réputés. Ambassades.
Warehouse : Entrepôts, en cours de transformation (résidences haut de gamme), quartier des Arts, Centre
de Congrès, Centre commercial, clubs de jazz, hôtels, restaurants, musées.
Central City / Très résidentiel, à la mode, vieilles maisons coloniales, jardins, vieux tramway, cimetière Lafayette.
District 2
Garden District Nombreux films tournés ici. Opulence.
Uptown / Tulane University, Loyoila University, Audubon Park, zoo. Petits immeubles, shotgun houses. « Quartier de
District 3
Carrollton l’Université ».
Classes moyennes et zones défavorisées. New Orléans Jazz Festival, Orleans Parish Criminal Court, Fair
Grounds Race Course (courses de chevaux), cimetière St Louis, studios de télévision, nombreuses églises,
District 4 Mid-City
East Bank cimetière Saint Louis (Marie Laveau). Petits immeubles et shotguns houses, nombreuses traces du passé
industriel.
Mélange classes moyennes, ouvrière et très aisée. Robert E. Smith Branch Library, Marina (New Orléans Yacht
District 5 Lakeview Club et Southern Yacht Club), Phare du New Basin Canal, Lakewood Country Club, cimetières de Greenwood,
St. Patrick et Holt.
Classes moyennes, melting-pot d’origines. Pontchartrain Park golf et école de la Major League Baseball
District 6 Gentilly UrbanYouth Academy (Wesley Barrow Stadium). Quartier des professeurs de l’Université. Petites maisons et
nombreuse double-shotgun houses.
Site de la Louisiana World Exposition de 1984. Mardi Gras, artistes, Ellis Marsalis Center for Music, Sallie Ann
District 7 Bywater Glassman (prêtresse Vodoo), Chapelle et cimetière St Rock. Style architectural colonial, espagnol et caribéen.
Melting-pot (noirs et créoles). Zone pauvre de Desire area.
Lower Ninth Prédominance classe ouvrière afro-américaine. Jackson Barracks (Musée et QG de la Louisiana National
District 8
Ward Guard), maison de Fats Domino
La «banlieue» résidentielle de NOLA. Lakefront Airport, Joe Brown Memorial Park, Audubon Louisiana Nature
District 9 East District
Center, Michoud Assembly Facility (NASA).
Eastern Village de l’est : communauté vietnamienne. Beaucoup d’étudiants du fait des loyers. Quartier ouvrier, bas
New District 10 Village de L’Est
revenus.
Orleans
Venetian Isles / Enclave rurale avec propriétés. Site Bataille de la Nouvelle-Orléans (1812). Cité dortoir avec une forte mixité
District 11
Lake Catherine sociale. Pêches et ostréiculture. Bayous, canaux, forêts, vie sauvage.
Majoritairement afro-américain. Zone industrielle. Classes moyennes à très pauvres. Fort taux de criminalité.
District 12 Algiers
West Bank Barres d’immeubles. Beaucoup d’églises et de congrégations.
District 13 English Turn L’autre banlieue résidentielle avec East District. Classes moyennes, maisons de banlieue à l’américaine.

démolies. Les plus anciens quartiers s’y trouvait n’a évidemment pas résisté.
– French Quarter ou Garden District – Peu de réhabilitations y ont été réali-
situés sur les sites géographiquement sées, malgré des coûts relativement
plus élevés et habités par des popu- modestes au regard d’autres quartiers.
lations aisées n’ont que peu souffert.
Ainsi, le Lower 9th ward ressemble tou-
Holy Cross, Esplanade Ridge, Broadmoor
jours à une ville quasi-morte. De plus,
ou Jackson Barrack ont été submergés
les loyers ont augmenté de 40 % à
mais leurs habitants ont eu la capacité
financière de reconstruire. Les quartiers 600 %. Il n’est pas difficile de conclure
les plus pauvres ne sont pas ceux qui qu’il y a eu une instrumentalisation
ont été les plus touchés par les inon- de Katrina par les autorités locales,
dations, même si l’habitat précaire qui d’État et fédérales dans une stratégie

225
Le port
Port Nola est le sixième port américain en volumétrie et le 13ème en valeur
des marchandises. C’est un port en eau profonde permettant l’accostage
de très gros navires : 62 millions de tonnes de fret et environ un millions
de passagers par an. Il est au centre du complexe portuaire du Lower
Mississippi River, vaste réseau fluvial de 23 300 km au trafic extrêmement
élevé.
Ses installations sont disséminées sur divers sites de la ville plus ou moins
spécialisés et sont à la dimension du phénomène : $ 400 millions d’inves-
tissements en 10 ans, moyens démesurés et outils ultras performants,
840 000 containers annuels, quai de 3,4 km de long, six voies de chemin
de fer pour 40 km de voies conduisant directement sur les quais, 204 hec-
tares de manutention, 51 hectares de stockage (12 hectares couverts dont
14 800 mètres carrés de frigorifique), un terminal routier reliant les quais à
une autoroute (plus de 2000 camions/jour), etc. L’activité représente 40 %
des taxes perçues par la ville et emploie 160 000 personnes.

concertée d’exclusion des populations répartissent dans toute la ville (forte


les plus « dérangeantes »… communauté vietnamienne dans le
Par ailleurs, la ville a très vite cherché Village de l’Est). La communauté hispa-
à relancer son économie avec des me- nique, réside à Eastern et Mid-City ou
sures très attractives pour de nouvelles dans les villes du Grand NOLA.
entreprises et start-Up avec de nou-
veaux employés diplômés disposant Crime et Police
d’un bon pouvoir d’achat. Dès lors, des Le New Orléans Police
endroits réputés pauvres sont devenus Département (NOPD)
plus aisés et d’autres, faute de moyens
ou encore en attente de réhabilita- Quartier général : 715 S. Broad Street
tion, sont devenus des endroits « mal Personnel : 1 445 assermentés (85 %
famés ». d’hommes, 51 % d’afro-américains,
La ville est considérée comme assez 46 % de caucasiens, 2 % d’hispanique,
peu sûre dans son ensemble. Lakeview, 1 % d’asiatique, 18 amérindiens). 400
East District et Uptown / Carrollton non assermentés.
sont considérés comme étant relati- Cinq subdivisions des services de
vement « paisibles ». French Quarter / police dont :
CBD, Central City / Garden District, Mid-
• Le Bureau des opérations de terrain :
City, Lower 9th Ward et Venetian Isles
réponse aux appels d’urgence, pa-
/ Lake Catherine sont les plus risqués.
trouilles routières,
Gentilly, Bywater, Village de l’Est, Algiers
et English Turn sont quant à eux dans la • Le Bureau d’enquête et d’appui : en-
« normalité locale ». quêtes sur des crimes nécessitant
des spécialisations ou une approche
Les arrondissements à majorité
centralisée (drogue, viols, homicides,
afro-américaine sont Lakeview, Gentilly,
etc.). Il intègre le laboratoire crimi-
Mid-City, Garden District, Uptown,
Warehouse et French Quarter. Les ar- nel et le Bureau des preuves (char-
rondissements caucasiens sont East gé de conserver les preuves mais
District, Village de l’Est et Venetian. aussi les armes et la drogue avant
La mixité d’Algier, de Bywater et de destruction),
Gentilly reste marquée géographique- • Le bureau de l’intégrité : les « bœufs
ment. Les autres groupes ethniques se carottes ».

226
Subdivision territoriale : 8 commis-
sariats ( 700 officiers). La délinquance en 2016
Troisième ville la plus dangereuse
Forces spécifiques : SWAT Team (2 des États-Unis. Badgad et Kaboul
Tactical Platoons). sont considérés comme moins
Central d’appels : 300 000 appels re- dangereuses…
çus en 2016. En moyenne, le NOPD met 3758 fusillades, 8564 armes
saisies.
11 minutes pour se rendre sur une prio-
11 % de la population consomme
rité absolue, 20 minutes pour une prio-
régulièrement des drogues.
rité très urgente et jusqu’à 45 minutes
Crimes contre les personnes
pour une priorité urgente. (nombre/affaires résolues) :
Armement et équipement : pisto- • meurtres : 164/87
lets Glock G17, G19, G22 ou G23. Les • viols : 412/299
Tactical Platoon disposent de mitrail- • vols à mains armées : 1506/685
lettes MP5A4 (calibre 9 mm), de cara- • agressions graves : 1671/990
bines Colt Commando (calibre .223) et Crimes contre les Biens (nombre/
de fusils à pompe Remington 870 (ca- affaires résolues) :
libre 12). La voiture de patrouille cou- • cambriolages : 2951/1277
rante est la Ford Crown Victoria. • vols : 10218/7586
Le Commissariat du 3 ème
District • vols véhicules : 2526/1178
• incendies criminels : 51/39
Situé au 4650 Paris Avenue, environ
100 personnes y sont affectées :

227
• 74 agents assermentés (dont 5 23h00 à 7h00, etc. Il y a donc tou-
« bleus »), jours un groupe « patrouilles » actif
• 12 non assermentés (réception et 24 h sur 24.
information des citoyens, secréta- • 10 officiers de police (1 lieutenant
riat, entretien, relations publiques, et 6 policiers expérimentés choisis
problèmes de « qualité de vie » (vé- par rotation dans les « patrouilles »)
hicules abandonnés, vandalisme, servant de « Task Force » en cas d’ur-
nuisances sonores, etc.) et assista- gence. Ici aussi, 3 groupes avec le
nat social). Présence d’un « officier même système de rotation. Les « T