Vous êtes sur la page 1sur 2

Special Tribunal for Lebanon ‫المحكمة الخاصة بلبنان‬ Tribunal spécial pour le Liban

Office of the Registrar ‫مكتب رئيس قلم المحكمة‬ Bureau du Greffier

RÉSUME DU PROJET DE BUDGET 2010

Introduction

Le 1er octobre 2009, le Greffier du Tribunal spécial pour le Liban (TSL) a soumis au Comité de gestion du
le deuxième budget annuel, lequel a été révisé, puis approuvé le 9 décembre 2009. Le budget 2010, qui
couvre les besoins financiers du Tribunal pour la période du 1er janvier au 31 décembre 2010, s’élève à
55 347 730 USD.

En 2010, le TSL concentrera ses activités sur les enquêtes menées en rapport avec l’attentat du 14
février 2005 qui a entraîné la mort de l’ancien Premier ministre libanais Rafic Hariri et d’autres
personnes. Le Président et les Chambres continueront d’avoir pour objectifs le développement de
certaines activités de réglementation ainsi que des activités diplomatiques, notamment la conclusion
d’accords de coopération judiciaire entre le Tribunal et les gouvernements, et des activités de
communication et liées à l’héritage au Liban. Le Bureau du Procureur continuera à axer ses efforts sur
les enquêtes afin que le Tribunal puisse enclencher la phase d’activités judiciaires. Le Bureau de la
Défense veillera à ce que toute l’assistance voulue soit fournie aux futures équipes de la Défense dès
l’identification d’un suspect sera identifié ou la confirmation d’un acte d’accusation. Enfin, le Greffe se
consacrera pleinement à la fourniture de l’appui nécessaire au Bureau du Procureur afin que celui-ci
achève ses enquêtes et appuiera également les autres organes du Tribunal.

Comparaison avec le budget 2009

Un budget à croissance nulle

Comparativement à l’exercice budgétaire 2009, le budget actuellement approuvé représente une


hausse de 3 895 000 USD en valeur absolue et de 7,5 % en valeur relative.

L’augmentation des ressources financières requises peut être principalement imputée à l’allongement
de la période opérationnelle du Tribunal (trois mois de plus par rapport à l’exercice 2009) et à un taux
de vacance de poste plus faible.

En 2009, le taux de vacance de postes est resté relativement élevé pendant la majeure partie de l’année.
À titre d’exemple, à la fin du mois de mars 2009, le Tribunal comptait 83 fonctionnaires ; le nombre de
fonctionnaires est passé à 165 à la fin juin, puis à plus de 200 fin septembre, ce qui représente un taux
de vacance de poste de 23 %. Pendant l’exercice 2010, on prévoit que le taux de vacance de postes
atteindra en moyenne 10 % pour les fonctionnaires recrutés sur le plan international, et 5 % pour les

Traduction officielle du Tribunal


Special Tribunal for Lebanon ‫المحكمة الخاصة بلبنان‬ Tribunal spécial pour le Liban
Office of the Registrar ‫مكتب رئيس قلم المحكمة‬ Bureau du Greffier

fonctionnaires recrutés sur le plan local. Dans l’ensemble, les frais de personnel représentent 63 % du
montant total des engagements approuvés.

Enfin, une forte dépréciation du dollar USD par rapport à l’euro et la hausse anticipée de l’inflation
exigent des ressources supplémentaires en vue de compenser la baisse du pouvoir d’achat. Si l’on
suppose qu’il s’agit d’un budget à croissance nulle toutes choses étant égales par ailleurs, et si l’on tient
compte de la dépréciation du dollar USD (un décrochage de 8 % entre le taux utilisé pour le calcul du
budget 2010 et 2009), le budget 2010 s’établirait à environ 55 826 000 USD1. Par conséquent, le budget
approuvé au titre de l’exercice 2010 reflète une croissance nulle en valeur relative.

Conclusion

Afin de garantir la minimisation des coûts, des mesures accrues de rationalisation et de réduction de
coûts sont explorées et certaines ont déjà été identifiées, notamment le redéploiement de
fonctionnaires au sein de différentes sections des organes du TSL et une meilleure coopération avec
d’autres agences de l’ONU au Liban et d’autres tribunaux à La Haye. Par ailleurs, le Greffier s’attellera à
l’élaboration et à la mise en œuvre d’une stratégie active de mobilisation de fonds.

En conclusion, la légère hausse constatée au budget 2010 par rapport au budget 2009 est traduit
l’accroissement minimal des besoins financiers qui permettront au TSL de faire face à l’allongement de
la période opérationnelle et à l’augmentation du nombre de fonctionnaires recrutés. Elle permettra
également de compenser la baisse du pouvoir d’achat du dollar USD et l’effet de l’inflation.

1
Il convient de noter que le taux de change a été fixé au moment où le budget a été approuvé, à savoir en
décembre 2009

Traduction officielle du Tribunal