Vous êtes sur la page 1sur 7

UNIVERSITE JEAN LOROUGNON GUEDE TD DE RELATIVITE RESTRINTE L2 PC 2019-2020

Exercice 1:

Exercice 2:

Exercice 3

Une corde de longueur propre ℓ′ au repos dans un référentiel 𝑅′ dans le plan (𝑥 ′ , 𝑦 ′) fait un angle
𝜃 ′ = arcsin (3/5) avec l’axe O𝑥 ′. Le référentiel 𝑅′ est animé d’un mouvement rectiligne uniforme
suivant Ox (référentiel du laboratoire R) à la vitesse u.
1/ Faire un schéma représentant ℓ′ (ℓ′𝑥 , ℓ′𝑦 ) projeté dans 𝑅′ et ℓ projeté dans R.
2./ Exprimer ℓ′𝑥 en fonction de ℓ𝑥 et ℓ′𝑦 en fonction de ℓ𝑦 .
3./ Trouver la valeur de u pour que la corde soit inclinée de θ = 45° par rapport à l’axe Ox dans le
référentiel R.

1
UNIVERSITE JEAN LOROUGNON GUEDE TD DE RELATIVITE RESTRINTE L2 PC 2019-2020

Exercice 4:

La relativité restreinte conduit à des conclusions surprenantes dont celle de la dilatation des durées.
L’expérience de pensée suivante permet de démontrer la formule de dilatation des durées et
l’expression du coefficient γ.
Elle utilise une « horloge de lumière » qui est un dispositif imaginaire constitué de deux miroirs
parallèles (représentés en bleu dans le schéma ci-dessous) entre lesquels les allers-retours d’un
faisceau lumineux rythme le temps.
Schéma :

Dans un vaisseau spatial, un observateur O1, immobile par rapport à l’horloge de lumière, mesure la
durée ΔT0 d’un aller-retour de la lumière entre les deux miroirs distants d’une longueur L. La
lumière se déplace à une vitesse de valeur c.

Un autre observateur O2, à l’extérieur du vaisseau, regarde l’horloge et la voit se déplacer


horizontalement à une vitesse de valeur v constante.

Dans le référentiel galiléen lié à O2, le faisceau de lumière parcourt une distance plus grande que
celle parcourue dans le référentiel galiléen relié à O1 du fait du déplacement du vaisseau (schéma
ci-dessus).

La lumière ayant une vitesse de valeur c indépendante du référentiel, la durée ΔT’ mesurée
par O2 sera supérieure à la durée ΔT0.

1)- Lequel des observateurs mesure la durée propre ?

2)- Distance parcourue par la lumière par rapport à O1 :

a)- Pour O1, quelle est la distance parcourue par la lumière lors d’un aller-retour entre les
deux miroirs ?

b)- Exprimer cette distance en fonction de c et ΔT0.

3)- Distance parcourue par la lumière par rapport à O2 :

a)- Sur le schéma ci-dessous, on a représenté différentes positions de l’horloge observée


par O2 lors d’un aller-retour de la lumière entre les deux miroirs.

2
UNIVERSITE JEAN LOROUGNON GUEDE TD DE RELATIVITE RESTRINTE L2 PC 2019-2020

- Schéma :

- Pour O2, exprimer, en fonction de v et de ΔT’, la distance d parcourue par l’astronef


pendant un aller simple de la lumière.

b)- On appelle ℓ la distance parcourue par la lumière dans le référentiel lié à O2 pendant la
durée ΔT’. Recopier et compléter le schéma de la question 3)- a)- en faisant

apparaître d, L et .

c)- Quelle est la relation entre d, L et ℓ ?

4)- Distances et durées :

a)- Exprimer la distance ℓ en fonction de c et ΔT’.

b)- À l’aide des questions précédentes, exprimer la durée ΔT’ en fonction de ΔT0 et montrer
que le coefficient γ apparaissant vaut :

5)- Pourquoi parle-t-on de dilatation des durées dans le titre de l’exercice ?

3
UNIVERSITE JEAN LOROUGNON GUEDE TD DE RELATIVITE RESTRINTE L2 PC 2019-2020

Exercice 5:

Dans le vide, l’énergie relativiste totale E d’une particule de masse m s’exprime par :

- E2 = p2 . c2+ m2 . c4

- p est la valeur de la quantité de mouvement relativiste.

- avec

- Et la vitesse de la particule dans le référentiel terrestre.

1)- Montrer que cette énergie peut se mettre sous la forme :

- E = γ . m . c2

2)- L’énergie relativiste totale E de la particule est la somme de son énergie cinétique
relativiste Ec (qui dépend de la valeur de la vitesse v de la particule dans le référentiel
galiléen) et de son énergie de masse, appelée aussi énergie au repos, E0 = m . c2,
indépendante de v.

- Déterminer l’expression relativiste de l’énergie cinétique d’une particule de masse m.

3)- Contrairement à la mécanique classique, la théorie de la relativité restreinte prévoit qu’une


particule de masse nulle, par exemple un photon, transporte de l’énergie.

a)- Que dire du rapport dans le cas d’une particule de masse nulle ?

b)- Que peut-on en déduire à propos du coefficient γ d’une telle particule ?

c)- En déduire la valeur de la vitesse dans le vide d’une particule de masse nulle.

4)- Un photon transporte une énergie E qui dépend de la fréquence υ de la radiation associée.

a)- Pour un photon, exprimer E en fonction de la fréquence υ, puis de la longueur d’onde λ de


cette radiation.

b)- Pour un photon, exprimer E en fonction de p et c.

c)- En déduire, pour un photon, l’expression de p en fonction de λ.

4
UNIVERSITE JEAN LOROUGNON GUEDE TD DE RELATIVITE RESTRINTE L2 PC 2019-2020

Exercice 6:

NB : se lit 𝑷𝒆𝟏 tild ou tilda. Les calculs se feront dans le répère R

1 ) Faire un schéma
2 ) Définir l’angle de diffusion
3 ) Ecrire la conservation du quadrivecteur énergie-impulsion
4) Faire ressortir deux expressions du carré du vecteur impulsion ( 𝑃𝑒22 )de l’électron après le choc.
5 ) Déduire la longueur d’onde du photon diffusé 𝜆2 en fonction de la longueur d’onde du photon
incident 𝜆1 , de l’angle de diffusion θ et de la longueur d’onde Compton λ c , avec

𝜆𝑐 =
𝑚𝑒 𝑐
6 ) Ecrire l’énergie du photon diffusé E2 en fonction de celle du photon incident E 1 .

Exercice 7
Une fusée quitte la Terre avec une vitesse v telle que β = v/c = 3/5. Quand une horloge placée sur la
fusée indique qu’une heure se sont écoulées (temps t 0), la fusée envoie un signal lumineux vers la
Terre.
1/ Pour les horloges terrestres, à quel moment le signal lumineux a-t-il été envoyé ? On appellera ce
temps t’0.
2/ Au temps t’0, l’horloge terrestre envoie aussi un signal lumineux vers la fusée. A quel temps cela
correspond-il pour l’ horloge de la fusée ? Commenter.
3/ Pour les horloges terrestres, combien de temps après le départ de la fusée le signal émis en t 0 a-t-
il atteint la Terre ?
4/ Pour les horloges de la fusée, combien de temps après le départ de la fusée ce même signal a-t-il
atteint la Terre ?

5
UNIVERSITE JEAN LOROUGNON GUEDE TD DE RELATIVITE RESTRINTE L2 PC 2019-2020

Exercice 8
Soient deux référentiels inertiels et ayant leurs axes parallèles. On note et les
vecteurs positions d'une particule ponctuelle repérée respectivement dans et . On
note et les temps mesurés respectivement dans et . A l'instant , les deux
origines et des deux repères sont confondues. est en translation uniforme par rapport

à dans la direction avec une vitesse .


1. A partir de dérivées adéquates des vecteurs positions, donner la définition des vecteurs
vitesses et de la particule mesurées dans et respectivement.
2. Retrouver la loi de composition des vitesses, c'est-à-dire la relation entre les composantes de

, et .

3. Ecrire les composantes , , à partir de la formule générale écrite sous forme vectorielle
et vérifier que les expressions sont en accord avec les relations obtenues en 2.

4. Dans le synchrotron Soleil de St Aubin en France, des électrons possédant une vitesse
relativiste circulent dans un anneau et émettent des photons. Ces photons possèdent des
propriétés remarquables. Parmi celles-ci figure la faible divergence du faisceau de photons
émis, lorsque ces derniers sont recueillis dans le référentiel du laboratoire.
Dans le référentiel attaché à un électron se propageant dans la direction , deux
photons sont émis dans les directions et < 0 (à de la direction du vecteur
vitesse de l'électron). Sachant que cet électron est animé d'une vitesse par rapport
au laboratoire, calculer l'angle \alpha que font les trajectoires des photons avec celle de
l'électron pour un observateur du laboratoire.

A.N. .

6
UNIVERSITE JEAN LOROUGNON GUEDE TD DE RELATIVITE RESTRINTE L2 PC 2019-2020

Exercice 9

Considérons le schéma suivant.

Soit X et Y deux observateurs. X est lié au repère R et Y au repère R’. A l’instant t = t’ = 0, R et R’


sont confondus. A un instant t ≠ 0 , R’ est en mouvement rectiligne uniforme à la vitesse v
colinéaire à ox par rapport à R, puis Y se déplace sur l’axe o’y’ au milieu M0 d’un segment M1M2
parallèle à ox . A un instant t’, il envoie un signal lumineux vers M1 et M2.
1.1 / Pour Y, à quelle époque 𝑡1′ le signal arrive-t-il en M1 et 𝑡2′ en M2 ?
1.2/ Quel constat faire? Tirer une conclusion.
2./ Pour X, déterminer le temps t de lancement du signal t’ par Y, (t = f(t’)) et la distance 𝑥1
parcourue par le signal de M0 à M1, (𝑥1 = g(𝑥1′ )).
3.1/ Déterminer pour X, le temps de propagation tp par signal avant d’atteindre le point 𝑀1 ,
tp = h (𝑥1′ , v, c).
3.2/ Pour X, déterminer l’époque finale 𝑡1 , 𝑡1 = i (𝑥1′ , 𝑡1′ ,v, c).
3. 3/ Que se passe –t-il si v ≪ c ? Conclusion

Vous aimerez peut-être aussi