Vous êtes sur la page 1sur 41

hydrodynamique des engins de

pêche
Section : Capitaine de pêche
NOTIONS PHYSIQUES
Force
• Grandeur associée aux actions mécaniques capable
de crée une accélération , c.à.d. une modification
d´un objet ou d’une partie de l’objet, ce qui induit un
déplacement ou une déformation de l’objet.

• Unité de mesure est le newton (N) qui est équivalent


à 1kg.m.s-2 . c.à.d. qu’ un newton appliquée pendant
une seconde capable d’ajouter ou de retrancher un
mètre/seconde de vitesse.
On utilise aussi kg-force , force exercée par une masse
de 1kg dans le champ de pesanteur et qui vaut 9.81N.
Masse et poids
• La masse d’un corps est la quantité de
matière contenu dans ce corps exprimé en
KG.

• Le poids P est le résultat de l’action de la


pesanteur sur un corps de masse m.
Densité/masse volumique
• Le nombre de molécules contenues dans un
volume (sans unité).

• La masse volumique est le volume occupé par


cette masse exprimé en g/cm3
Equilibre statique
• L’équilibre statique est obtenu lorsqu’un
objet immergé est stable dans l’eau.

• On constate dans ce cas deux forces:


– Le poids dirigée vers le bas
– La poussée dirigée vers le haut
Poussée d´Archimède
• Tout corps plongé dans un fluide,
entièrement mouillé par celui-ci ou
traversant sa surface libre, subit une force
verticale, dirigée de bas en haut et égale au
poids du volume de fluide déplacé ; cette
force est appelée « poussée d'Archimède ».

Poussée = V .ρliquide
Flottabilité
• Caractérise la capacité d’un objet à flotter sur
l’eau.

• Poids apparent qui défini le signe de la


flottabilité .
Poids Apparent
• Défini le signe de la flottabilité .
P apparent=Poids réel-Poussée
– En déduit :
• Si le poids apparent ≥ 0 l’objet coule
• Si le poids apparent ≤ 0 l’objet flotte
• Si le poids apparent est égale à 0 l’objet coule
Force de flottabilité et force de plongé
• Force de plongé
Ff = P(ρ matière - ρ eau )/ ρ matière

• Force de flottabilité
Ff = P(ρ eau - ρ matière )/ ρ matière
Equilibre dynamique
• L’ équilibre dynamique est obtenu lorsqu’un
objet se déplace par rapport à l’eau.

• Dans ce cas, en plus des forces dans l’équilibre


statique s’ajoute la résistance
hydrodynamique,.
Résistance hydrodynamique
• La résultante de l’ensemble des résistances
hydrodynamiques.
– Si l’objet est complètement immergé :
• Résistance de frottement
• Résistance de forme
Le cumul de ces deux résistance est nommé: résistance
visqueuse ou trainée
– Si l’objet est prés de la surface
• Trainée
• Résistance des vagues
Traînée
• La traînée est la force de résistance qu’exerce un
fluide sur un objet lorsque le fluide ou l’objet en
mouvement l’un par rapport à l’autre .
• La force de traînée est déterminée à partir de :
– la vitesse,
– La densité du fluide,
– La surface de l'objet choisi selon l’obstacle (surface
vue par l’ écoulement)
– Un coefficient de traînée Cv ou Cx ,
Resistance de frottement

• L’ écoulement de l’eau à travers les mailles


s’accompagne d’un freinage des molécules
entrainant le freinage des couches d’eau et le
changement de la vitesse d’écoulement de l’eau
qui se traduit par la perte d’énergie dont la valeur
est égale à la résistance du frottement .

• La friction est réduite sur une surface lisse


Resistance de forme
• La résistance de forme dépend de la nature
l’écoulement et de la forme de l’ engin

• La séparation de les deux résistance est très


difficile .
Détermination de la traînée
• Formule générale
Trainée = Cx . ρ. S.V2 /2

• Cx : coefficient de trainée, sans dimension, en fonction du nombre de


Reynolds

• S : surface frontale de l’objet

• V : vitesse du fluide en m/s

• La traînée n’est pas toujours proportionnelle au carré de la vitesse. La


formule garde la même forme mais le coefficient varie en fonctions d’autres
nombres sans dimensions,
Nombre de Reynolds
• un nombre sans dimension (Re) utilisé pour
déterminer la nature de l’écoulement
(laminaire, transitoire ,turbulent)
– Re est le rapport entre forces d’inertie et forces
de viscosite
– Re = ρ.v.d/ŋ = V.d/γ avec
ŋ: viscosité dynamique
γ= ŋ/ ρ : Viscosité cinématique
Interprétation du nombre de reynolds
• Si Re <2000, les forces de viscosité sont
prépondérantes. L’écoulement est laminaire
• Si 2000<Re <3000, les forces d’inertie est
prépondérantes mais l’écoulement est
laminaire
• Si Re >3000, les forces ´d’inertie est plus
importantes est l’écoulement devient
turbulent
Exemples
• Déterminer la résistance à l’avancement d’un
flotteur de diamètre d=10 cm, traîné par un
courant de 1.5 nœuds, sachant que la
densité de l’eau de mer est 1.035 g/cm3 à
T=18 degré.

• Un cylindre de diamètre d= 20 mm, sa


longueur est 1m trainée par une vitesse de
1m/s .quelle est sa résistance à l’avancement.
• Malgré les avancées dans le domaine de
modélisation informatique, les essais des
modèles reste incontournables pour mesurer les
effets de frottement expérimentalement dans
des bassins d’essai.

• Des formules sont établies suite à une série


d’expérience appelées:« Formules empiriques »
utilisées pour déterminé la traînée des objets
non profilé tels que les engins de pêche.
Trainée d’une nappe perpendiculaire
• R90 = K90. S. V2
Avec K90 = 191. Ф/a (a coté de la maille ).

• K90 = k1 . Ф/a + k2. (Ф/a)2 .


Ф : oscille entre 0.75 et 3.3 mm
Ф/2a : oscille entre 0.007 et 0.067
V : oscille entre 0.2 et 2.5 m/sec
• k1 = 172 k2 = 3.7 alèze sans nœuds
= 170 = 4.33 alèze avec nœuds
= 168 = 4.750 alèze avec nœuds doubles
Autres Formules alèze
perpendiculaire
• R90 = 108. Ф/a . S . V2
E.√(1-E2)
• R90 = 93,8. Ф/a . S . V1,89
E.√(1-E2)
Pour les nappes qui présentent une concavité:
• R90 = 108. Ф/a . Kp .At . V2
E.√(1-E2)
Avec kp=1.6 -2.96 Lc/L + 2.36 (Lc/L)2
Lc
Trainée d’une nappe parallèle
• Ro = 1.8 . At .v2

• Ro = 0.8 . At .v1.72
Trainée d’une nappe présentant un
angle d’attaque « α »
• Rα= K α .S.V2

• K α = k0 +(k90 – k0 ) .α/90

• Rα =191. (Ф/a). v2. sin α .S

• Rα= Cv . Ф/a .S.V2


Cv donnée par la courbe
Elaboration de la maquette
DYNAMIQUE DES ENGINS
DE PECHE
HISTORIQUE
• L’amélioration des engins de pêche à toujours constitué un
souci des pêcheurs et des professionnels.
• Au début le problème à été résolu par les intéressés eux-
mêmes.
• Par la suite l’évolution des engins de pêche révéla un
intérêt dans les pays développé; différentes voies de
recherche ont été suivies pour connaître leurs
comportement.
• Des études sur les engins ont été effectués dans leurs
conditions d’exploitation grâce à des appareils de
mesures type enregistreur, et dans la mesure des
possible des plongeurs pour les observations sous
marine pour la réalisation des films.

• Il est rapidement apparu qu’il est moins coûteux


d’utiliser des maquettes pour ces essais.
BASSIN D’ESSAI
• C’est un moyen qui sert à visualiser le comportement et la
réaction des engins à échelle réduit à terre dans des
conditions hydrodynamique analogue à celle de la mer.

• On trouve deux types de bassin:

➢Bassin piscine ou l’on remorque les maquettes dans un


eau immobile.

➢Bassin d’essai fermé ou l’eau est mise en mouvement


autour d’une maquette fixe.
Caractéristique techniques
du bassin de l’ISPM
• Le bassin est constitué:
➢Une veine supérieur avec zone d’observation.
➢Une veine inférieur de retour.
➢Les quinze tonnes d’eau douce sont mis en mouvement par
deux hélices entraîner par un moteur électrique.
➢La vitesse du courant peut varier de 0.2 à 1 m/s.
➢Un système de purification permet d’avoir une eau claire
sans renouvellements fréquents.
Performance du bassin
• Plaque de suppression des vagues.
Accél
érate
ur de
flux
en
surfa
ce.
Fo
nd
mo
bil
e
Echelle de réduction
• Les dimensions du bassin imposent des échelles
de réduction importantes: du 1/8 à 1/20 pour
chalut pélagique.

• Mais la réalisation d’essais sur maquettes n’est


valable que dans les mesures où les règles de
similitude hydrodynamique entre l’original est les
modèles sont observées.
Règles de similitude
• Nature d’écoulement réalisé qui peut être laminaire
ou turbulent.
Similitude géométrique
• Obtenue en adoptant une échelle de
réduction linéaire qui affectera toutes les
longueurs de l’original (ralingue,
bourrelet, corde de dos…); une attention
particulière devra portée au problème
des maillages.
Similitude cinématique et dynamique
• Ces forces sont au nombre de trois:

➢Force d’inertie.

➢Force de pesanteur ou de gravité (flotteurs et lest).

➢Force de viscosité ( frottement des particules en


mouvement avec l’obstacle).
Forces
• Force de gravité
– Du aux flotteurs et lest
• Force de viscosité
– Du aux frottement des particules sur le liquide
• Force d’inertie
– F= Cx . ρ. S.V2 /2
Forces de gravite
• Du aux flotteurs et lest
Forces de viscosité
• Du au frottements des particules sur le liquide

Vous aimerez peut-être aussi