Vous êtes sur la page 1sur 53

Comptabilité Générale I

Cours de la première année (S1)

Pr. Lamia EL KAHRI


La Comptabilité Générale

2
Introduction

➢L’activité économique consiste à produire des biens et des services utiles


et suffisamment rares susceptibles d’être vendus.

➢Cette production se déroule au sein d’une entité juridique nommée


Entreprise, qui emploie des facteurs de production (travail, capital et
produits naturels) réunis par la volonté d’un entrepreneur qui a le désir de
produire plus de valeur que d’en consommer pour dégager un Profit.

➢Afin de contrôler les mouvements de fonds et de connaître à tout moment la


situation financière, l’entrepreneur dispose d’un outil appelé Comptabilité.

3
I-Définition de l’Entreprise

Qu’est ce qu’une Entreprise

4
❖ Il n’existe pas de définition universelle de l’entreprise

Inputs

Entreprise Richesse
=
VA
Outputs

Autres
Grand public
entreprises

5
Autrement dit, l’Entreprise est une
entité économique et juridique
indépendante qui produit des biens
et/ou des services pour les vendre sur
un marché afin de réaliser un
bénéfice.

6
II-Classification des entreprises

1) D’après leur nature juridique:


Les entreprises privées : appartenant à des particuliers, ces entreprises peuvent être
individuelles (coiffeur, épicier … etc) ou sociétaires (qui réunissent les capitaux, des
associés plus ou moins nombreux).

2) D’après leur taille:


➢Les très petites entreprises : moins de 5 salariés;
➢Les petites entreprises : entre 5 et 10 salariés;
➢Les moyennes entreprises : entre 10 et 100 salariés (ce nombre peut aller à 500
salariés);
➢Les grandes entreprises : plus de 500 salariés.

7
3) D’après leur domaine d’activité:

➢ Les entreprises commerciales: qui achètent des objets pour les vendre
en l’état;

➢ Les entreprises industrielles : qui achètent des matières premières pour


les transformer en produits finis afin de les vendre sur le marché
(Exemple : les entreprises agroalimentaires);

➢ Les entreprises prestataires de services : qui vendent à leurs clients des


services divers;

➢ Les autres activités : on peut citer les activités agricoles, artisanales.

8
Chapitre 1: Définition et utilité de la comptabilité générale

9
S1:Définition

➢ La Comptabilité est une technique qui permet d’enregistrer au jour le jour


toutes les opérations effectuées par une entreprise afin que cette dernière
puisse connaître sa situation à n’importe quel moment via des éléments
appelés: Etat de synthèse (Bilan, CPC, ESG, tableau de financement….).

➢ La Comptabilité constitue, donc, un outil de gestion indispensable, mais


aussi une obligation fiscale: nécessaire au point de vue juridique pour
garder la trace et servir de preuve en cas de conflit.

10
S2:Utilité
➢ La Comptabilité permet de fournir un grand nombre de renseignements;
 Exemple: état des biens et des dettes à un moment donné.

➢ Elle permet de déterminer le résultat d’une période et de connaître ses causes.

➢ C’est une source d’information pour l’entreprise et pour les tiers;


Exemple: une banque demande généralement à l’Entreprise des documents
comptables pour les analyser en vue d’accorder un crédit éventuel.

➢ C’est un moyen de preuve en cas de conflit.

11
Chapitre 2: Le Patrimoine & le Bilan de l’entreprise

12
La notion des flux
Définition:
Un flux économique est le mouvement d’un bien réel, quasi-réel,
monétaire ou financier d’un point de départ qui est l’unité
économique d’origine vers un point d’arrivée qui est l’unité
économique destinataire.

Flux Flux Flux


Flux
Flux réel quasi- interne externe
financier
réel

Biens
L’intérieur
matériels Créances Entreprise
Services de
et et dettes et tiers
l’entreprise
physiques

13
Les principaux partenaires de l’entreprise (ou parties prenantes) sont:

✓ Les Fournisseurs: ce sont les entreprises auprès de qui l’entreprise achète des biens
et services nécessaires pour son fonctionnement.
✓ Les Clients: sont ceux à qui l’entreprise vend le produit de son activité.

✓ Le Personnel: il est constitué des salariés liés à l’entreprise par un contrat de travail
et rémunérés par un salaire.
✓ L’Etat: il concerne les différentes administrations (exemple: administration fiscale)
et organismes sociaux (Caisse Nationale de la Sécurité Sociale CNSS).

✓ Les institutions financières (banques): qui prêtent de l’argent aux entreprises et


s’occupent également de leurs comptes bancaires.
✓ Les propriétaires: qui ont apporté le capital nécessaire à l’activité de l’entreprise.

14
Fournisseurs
Propriétaires Clients
MP,
M/ses Dettes PF
Bénéfice
Créances
Capital

Entreprise
Travail
Prêts Salaire
Intérêts
Institutions Services
Impôts Personnels
Financières publiques

Etat
Flux Monétaire
Flux physique
15
Les principes comptables

Le code général de la normalisation comptable (CGNC) définit sept principes à respecter


par les entreprises afin d’obtenir l’image fidèle de la situation du patrimoniale, de la
situation financière et du résultat de l’entreprise. Ces principes sont les suivant:

1. Le principe de continuité d’exploitation: L’entreprise doit établir ses états de


synthèse dans la perspective d’une poursuite normale de ses activités.
2. Le principe de permanence des méthodes: L’entreprise doit établir ses états de
synthèse en appliquant les mêmes règles d’évaluation des biens et de présentation d’un
exercice à l’autre.
3. Le principe des coûts historiques: Les éléments du patrimoine sont inscrits et
doivent rester à leur valeur d’entrée, quelque soit l’évolution intérieure.
4. Le principe de prudence: Selon ce principe, les produits ne sont comptabilisés
que s’ils sont certains. Par contre les charges sont comptabilisées dès qu’elles sont
probables.

16
5. Le principe de spécialisation des exercices: Il faut attribuer à chaque exercice les
charges et les produits qui le concernent uniquement.
6. Le principe de clarté: La comptabilité est tenue conformément au code général de
la normalisation comptable (CGNC). L’entreprise doit éviter d’opérer des
compensations entre différentes opérations comptables.
7. Le principe de l’importance significative: Toute information susceptible
d’influencer l’opinion que peut avoir un lecteur des états de synthèse, sur le patrimoine,
la situation financière et le résultat de l’entreprise doit nécessairement être signalée.

17
Le patrimoine

Créance Dette

Exemple:

➢Ali a une créance sur Ahmed


Ali Ahmed ➢Ahmed a une dette envers Ali.
2000 dhs

18
P1:Biens / Valeurs Possédées

Les valeurs dont on est propriétaire, on distingue:

➢ Des biens matériels ou corporels :qui sont des biens touchables et visibles tels
les terrains, les constructions etc;

➢ Des biens immatériels ou incorporels: il s’agit des droits dont la personne est
titulaire et qui ont une valeur exemple: les logiciels et toutes créances de la
personne sur les tiers.

➢ Les Dettes: il s’agit des sommes d’argent qu’on doit aux autres (à l’Etat,
fournisseurs, organismes sociaux… etc.)

19
P2:La notion du Patrimoine
➢ Définition du patrimoine: l’ensemble que possède une personne à un moment
donnée après déduction de l’ensemble de ses dettes.

Valeur de patrimoine
= Somme des biens – Somme des dettes

Exemple: Calculer la valeur du patrimoine de M. Kamal au 31/12/2015, sachant


que:
oL’ensemble des biens = 764 500 DH
oLa somme des dettes = 41 100 DH

D’après la règle citée dessus on a:

Valeur de patrimoine de M. Kamal = 764 500 - 41 100 = 723 400 DH

20
P 3:Affectation du patrimoine

Patrimoine
Net

Eléments affectés au
Eléments à usage Privé
Commerce

➢Maison d’habitation; ➢Stock de marchandises;


➢Voiture personnelle; ➢Capitaux propres;
➢Etc. ➢Etc.

21
➢Exemple:
➢ Le patrimoine net de M. Kamal correspond à deux parties l’une formée des
éléments à usage privé, maison d’habitation = 232 000 DH, et l’autre formée des
éléments affectés à son commerce
Sachant que la somme des dettes = 41 000 DH et la somme des biens= 764
500 DH, soit:
764 500- 232 000 = 532 500 DH

532 500– 41 000 = 491 400 DH

C’est la partie affectée au commerce qui intéresse le champ d’observation


de la comptabilité, elle exprime la situation patrimoniale de l’entreprise
Kamal.
22
P4: Structure du Patrimoine

Biens
(en propriété)
Dettes
Créances (dont emprunts)
(dont prêts)
Actif du patrimoine Passif du patrimoine

23
S2: Le BILAN

24
P1: Définition

➢ Est un tableau qui représente la situation financière de l’entreprise à une date


donnée, il la décrit d’une manière plus complète que le tableau de patrimoine
puisqu’il fait apparaitre la différence entre les biens et les dettes, appelée «
CAPITAUX PROPRES».

▪ Les capitaux propres représentent la fortune ou la richesse de


l’entreprise

25
P2: Schéma général du bilan
Actif (emplois de valeurs) Passif (ressources de valeurs)

Capital
Biens Capitaux propres
Résultat

Créances Dettes

Total Actif Total Passif

Egalité

Remarque:

Capitaux propres= Capital+Résultat Net


➢Si le résultat = bénéfice capitaux propres=capital+bénéfice
➢Si le résultat=perte capitaux propres=capital-perte

26
P3:Définition de l’exercice comptable

➢ La période comprise entre deux bilans successifs s’appelle «L’EXERCICE


COMPTABLE ».

➢ La durée de l’exercice est de 12 mois, elle coïncide généralement avec l’année


civile, c’est-à-dire, elle commence le 1er janvier de l’année (N) et s’achève le 31
décembre de la même année.

27
Exemple 1:
La situation de l’entreprise individuelle HAKIMI se présente au
31/12/2015 comme suit:
1. Matériel de transport: 150 000 DHS;
2. Stock de marchandise: 60 000 DHS;
3. Créance client:20 000 DHS;
4. Les avoirs en banque: 30 000 DHS;
5. Les avoirs en caisse:10 000 DHS;
6. Capital :220 000 DHS;
7. Dette fournisseur: 30 000 DHS.
TAF:
Établir le bilan de l’entreprise au 31/12/2015

28
Actif (emplois de valeurs) Passif (ressources de valeurs)

Biens Capitaux propres

Matériel de transport (150 000 dh) Capital (220 000 dh)

Stock de M/ses (60 000 dh)


Créances Dettes
Créance client (20 000 dh) Dettes fournisseurs (30 000 dh)
Trésorerie A
Avoirs en banques (30 000 dh)
Avoirs en caisse (10 000 dh)
Total Actif Total Passif
270 000 dh 250 000 dh

29
Actif (emplois de valeurs) Passif (ressources de valeurs)

Biens Capitaux propres

Matériel de transport (150 000 dh) Capital (220 000 dh)

Stock de M/ses (60 000 dh) Résultat (+ 20 000 )

Créances Dettes
Créance client (20 000 dh) Dettes fournisseurs (30 000 dh)
Trésorerie A
Avoirs en banques (30 000 dh)
Avoirs en caisse (10 000 dh)
Total Actif Total Passif
270 000 dh 270 000 dh
Egalité

30
Exemple 2:

TAF:
Reprendre « l’exemple 1 » et supposons que le
Capital = 250000 DHS

31
Actif (emplois de valeurs) Passif (ressources de valeurs)

Biens Capitaux propres

Matériel de transport (150 000 dh) Capital (250 000 dh)

Stock de M/ses (60 000 dh)


Créances Dettes
Créance client (20 000 dh) Dettes fournisseurs (30 000 dh)
Trésorerie A
Avoirs en banques (30 000 dh)
Avoirs en caisse (10 000 dh)
Total Actif Total Passif
270 000 dh 280 000 dh

32
Actif (emplois de valeurs) Passif (ressources de valeurs)

Biens Capitaux propres

Matériel de transport (150 000 dh) Capital (220 000 dh)

Stock de M/ses (60 000 dh) Résultat (– 10 000)

Créances Dettes
Créance client (20 000 dh) Dettes fournisseurs (30 000 dh)
Trésorerie A
Avoirs en banques (30 000 dh)
Avoirs en caisse (10 000 dh)
Total Actif Total Passif
270 000 dh 270 000 dh
Egalité
33
P4: Principales masses de bilan:
Actif:
Les biens et les créances sont généralement classés dans toute entreprise en trois
masses:
1. L’actif immobilisé: ce sont des biens et éléments qui subsistent de façon
durable: terrains, constructions, … etc. (Classe 2)

2. L’actif circulant: ce sont des biens qui se renouvellent (tournent) au fur et à


mesure de l’activité de l’entreprise (créance, stock … etc.);(Classe 3)

3. Trésorerie: représente l’argent disponible déposé généralement au centre des


chèques postaux et dans la caisse de l’entreprise.(Classe 5)

34
Passif:
C’est un financement permanent constitué de:
1. Les capitaux propres: formés du capital et du résultat net de
l’exercice.(Classe 1)
▪ Dette de financement: ce sont des dettes pour une durée assez large
(plus d’un an) dans le but de fournir à l’entreprise une ressource de
financement durable.

2. Passif circulant: rapidement remboursable ( moins d’un an) et qui se


renouvelle avec les opérations commerciales. (Classe4);

3. Trésorerie passif: les sommes dues à la banque et remboursable très


rapidement.(Classe 5).

35
Actif Passif

(Classe 2) (Classe 1)

(Classe 3)

(Classe 4)

(Classe 5)

36
Application
Au 01/01/N l’entreprise « Najah » vous remet les éléments suivants et vous
demande d’établir son bilan:
1. Frais de constitution: 5 000 DHS;
2. Fonds commercial: 425 000 DHS;
3. Immeuble: 600 000 DHS;
4. Matériel industriel: 400 000 DHS;
5. Matériel de transport:150 000 DHS;
6. Matériel de bureau :70 000 DHS;
7. Mobilier de bureau: 30 000 DHS;
8. Stock de matière première: 250 000 DHS;
9. Créances clients: 50 000 DHS;
10.Banque: 180 000 DHS;
11.Caisse: 20 000 DHS;
12.Capital:?????;
13.Emprunts: 300 000 DHS;
14.Dettes fournisseurs: 180 000 DHS.
37
TAF:

Établir le bilan de l’entreprise « Najah » au 01/01/N

38
39
S3:La variation du bilan:

➢ Les opérations effectuées par les entreprises sont de deux types:

40
P1:Des opérations qui n’ont pas d’effet sur les capitaux
propres
❖ A titre de simplification nous considérons le schéma suivant du Bilan:

CAPITAUX
PROPRES (CP)
ACTIF (A)

DETTES (D)

❖ On peut distinguer les opération suivantes:

1. Augmentation des actifs et augmentation des dettes ( du même montant):

A (+) D (+)

41
Des opérations qui n’ont pas d’effet sur les capitaux propres

2. Diminution des actifs et diminution des dettes ( du même montant)

A (–) D (–)

3. Augmentation d’un actif, diminution d’un autre actif (du même


montant)

Actif : (+)
Actif : (-)

42
Des opérations qui n’ont pas d’effet sur les capitaux propres

4. Augmentation d’une dette, diminution d’une autre dette ( du même


montant)

D (+)

D (-)

43
P2: Des opérations qui modifient les capitaux propres

❖ Ces opérations peuvent elles-mêmes être classées en deux catégories:


1
2
Celles qui augmentent ou
diminuent directement le Celles qui entraînent un
capital « résultat » (bénéficiaire ou
(C) déficitaire), résultat qui fait
partie des capitaux propres (R):
-Soit en plus: capitaux,
« ressources » crées par
l’entreprise;
-Soit en moins: capitaux
consommés, détruits par
l’entreprise du fait de son
activité non rentable

44
Des opérations qui modifient les capitaux propres

1. Modification du capital
A tout moment, l’entrepreneur peut modifier son capital soit:

Des nouveaux apports

Des retraits d’une partie de


capital

Ce dernier cas est plus rare, car les retraits réduisent le


développement de l’entreprise

45
Des opérations qui modifient les capitaux propres

A. Augmentation du capital:

a. Par de nouveaux apports ( argents/ biens), c’est le cas le plus fréquent:

A (+) C (+)

b. Par conversion de dette. (cas très rare où un créancier de l’entreprise,


que l’on peut pas payer, accepte de devenir associé).

C (+)
D (-)

46
Des opérations qui modifient les capitaux propres

B. Diminution du capital:
a. Par retrait de fonds:

A (-) C (-)

b. En contractant une dette ( cas très rare en pratique)

C (-)
D (+)

47
Des opérations qui modifient les capitaux propres

3. Opérations générant un résultat:

Résultat

PERTE BENEFICE
(CP-) (CP+)

A. Opérations génératrices de bénéfice (R+):

La revente d’une marchandise à un prix supérieur à son prix d’achat

A (+) R (+)
( Bénéfice)

48
Des opérations qui modifient les capitaux propres

B. Opérations génératrices de perte(R-):

La revente d’une marchandise à un prix inférieur au prix d’achat.

A (-) R (-)
(Perte)

49
50
EXERCICE I

51
EXERCICE II

52
53

Vous aimerez peut-être aussi