Vous êtes sur la page 1sur 7

Chapitre 6 Transfert de masse 71

CHAPITRE 6
TRANSFERT DE MASSE

Sommaire
6.1 Introduction ……………………………….……........................................................ 71
6.2 Propriétés des mélanges……………….…………………………………………….. 71
6.3 Transfert de masse par diffusion et loi de Fick ……………………………………... 72
6.4 Diffusion équimolaire opposée ……….…………………………………………….. 73
6.5 Milieu stationnaire avec concentration surfacique spécifique ……………………… 74
6.6 Diffusion unidirectionnelle ………………… ………………………………..…… 75
6.7 Diffusion instationnaire …………….………………………………………………. 75
6.8 Transfert de masse convectif ……….……………………………………………… 76
6.9 Analogie entre le transfert de chaleur et le transfert de masse ……………………... 77

6.1 Introduction

Le transfert de masse se déroule quand il y un contact entre deux milieux différents. Des
molécules se déplacent d’un milieu à un autre. Un exemple est l’évaporation de l’eau à partir
d’une surface solide. Les molécules d’eau se déplacent de la surface vers l’air ambiant.

Le transfert de masse se passe toujours du milieu dans lequel les particules sont plus
nombreuses vers le milieu où elles sont moins nombreuses. Il peut avoir aussi lieu quand il
y une différence de concentration, ce qui entraine un gradient de concentration.

6.2 Propriétés des mélanges

Dans un mélange de deux ou de plusieurs matériaux, la concentration d’un matériau est


définie comme la masse de ce matériau par unité de volume du mélange. Soit le mélange de
deux matériaux A et B. La concentration massique de A est :

1e année de master en Génie Mécanique – Options : Energétique et Installations énergétiques et turbomachines


Cours de transfert de chaleur et de masse approfondis
Chapitre 6 Transfert de masse 72

(6.1)
La concentration massique de B est :

(6.2)
V est le volume du mélange.
La concentration massique totale est aussi égale à la masse volumique du mélange :

(6.3)
La concentration massique peut aussi être exprimée en fonction des masses volumiques
individuelles et totale du mélange :

(6.4)
ρA étant la masse volumique de A et ρ la masse volumique totale du mélange.
La fraction molaire est exprimée par :

(6.5)
nA est le nombre de moles de A et ntot est le nombre total de moles dans le mélange.
Pour les gaz, la concentration molaire de A est :

(6.6)
PA est la pression partielle du gaz A et Ptot la pression totale du mélange.
Pour un mélange à n composants, la somme des concentrations molaires est égale à 1 :

(6.7)

6.3 Transfert de masse par diffusion et loi de Fick

La loi de Fick est la suivante :

(6.8)

NA est le nombre de moles de A qui est diffusé perpendiculairement à la surface S en mol/m2s,


DAB est le coefficient de diffusion ou diffusivité massique en m2/s, de A vers B,
CA la concentration molaire de A en mol/m3,

1e année de master en Génie Mécanique – Options : Energétique et Installations énergétiques et turbomachines


Cours de transfert de chaleur et de masse approfondis
Chapitre 6 Transfert de masse 73

x est la direction dans laquelle se déroule la diffusion.


Le coefficient de diffusion DAB ressemble à la diffusivité thermique α en transfert thermique.
Si on exprime la loi de Fick en fonction de la masse molaire, on obtient la valeur du transfert
de masse en kg/s :

(6.9)
Cette relation ressemble à l’équation de la conduction.
On peut arriver à l’équation générale de la diffusion massique de la même manière que pour
l’équation générale de la chaleur :

(6.10)
Le terme de production n’est pas pris en considération dans cette équation. Ce terme est du à

des réactions chimiques et on peut l’ajouter sous la forme de d’une manière similaire au
terme de production de chaleur.
On peut facilement démontrer que :

(6.11)
Quand une molécule de A se diffuse dans une direction, la molécule de B se diffuse dans la
direction opposée.

6.4 Diffusion équimolaire opposée

On considère que la pression totale est constante dans un mélange. Donc, la différence des
pressions partielles est la même. En intégrant la loi de Fick dans un volume plan large
d’épaisseur e on obtient :

(6.12)

(6.13)

(6.14)

1e année de master en Génie Mécanique – Options : Energétique et Installations énergétiques et turbomachines


Cours de transfert de chaleur et de masse approfondis
Chapitre 6 Transfert de masse 74

Fig.6.1 Variation de la pression partielle lors de la diffusion équimolaire opposée.


Si on applique cela à un gaz :

(6.15)
PA1 et PA2 sont les pressions partielles de A aux abscisses x1 et x2.

6.5 Milieu stationnaire avec concentration


surfacique spécifique

Dans le cas de la diffusion des gaz à partir des réservoirs vers le milieu ambiant, le transfert
de masse est similaire au transfert de chaleur par convection. Le potentiel de température est

remplacé par le potentiel de concentration du gaz A. Le flux de masse est obtenu


comme dans le cas de la conduction :

(6.16)
R est la résistance de diffusion.
Dans le cas d’un mur plan :

(6.17)
Dans le cas d’un cylindre creux :

(6.18)
Dans le cas d’une sphère creuse :

(6.19)

1e année de master en Génie Mécanique – Options : Energétique et Installations énergétiques et turbomachines


Cours de transfert de chaleur et de masse approfondis
Chapitre 6 Transfert de masse 75

6.6 Diffusion unidirectionnelle

Dans ce cas, un des composants est stationnaire et se diffuse dans un autre composant
instationnaire. Un des exemples les plus communs est l’évaporation de l’eau dans l’air. Soit A
le composant qui se diffuse.

- Pour les gaz :

(6.20)
- Pour les liquides :

(6.21)

6.7 Diffusion instationnaire

L’équation de transfert de masse en 1D en régime instationnaire est la suivante :

(6.22)
Sa résolution se fait par les mêmes méthodes que pour la conduction.

Tableau 6.1 Comparaison entre le transfert de masse et la conduction thermique.


Paramètres de conduction Paramètres équivalents de transfert de masse

1e année de master en Génie Mécanique – Options : Energétique et Installations énergétiques et turbomachines


Cours de transfert de chaleur et de masse approfondis
Chapitre 6 Transfert de masse 76

6.8 Transfert de masse convectif

Quand un milieu pauvre en un composant s’écoule à travers un autre milieu riche en ce


composant, le composant en question va se diffuser dans le milieu en écoulement. Il existe
une couche limite de concentration comme les couches limites hydrodynamique et thermique.

Soit la diffusion d’un matériau A dans un milieu riche en matériau B comme le montre la
figure 6.2. A la surface, le transfert de masse se fait par diffusion. Le coefficient de
convection massique hm en m/s est défini par :

(6.23)

Fig.6.2 Couche limite de concentration.


Donc :

(6.24)
ou encore :

(6.25)
Le nombre de Prandtl est remplacé par le nombre de Schmidt défini par :

(6.26)
Le nombre de Sherwood qui ressemble au nombre de Nusselt est défini par :

(6.27)
Pour un écoulement laminaire à travers une surface plane :
1e année de master en Génie Mécanique – Options : Energétique et Installations énergétiques et turbomachines
Cours de transfert de chaleur et de masse approfondis
Chapitre 6 Transfert de masse 77

(6.28)

(6.29)

(6.30)
Pour un régime turbulent qui correspond à Re >5×105 :
La couche limite de concentration et hydrodynamique sont égales :

(6.31)

(6.32)

(6.33)
Pour les écoulements autour des tubes en régime laminaire avec Re < 2000 :
- concentration est uniforme sur la surface : Sh=3,66
- flux de concentration uniforme sur la surface : Sh=4,36
En régime turbulent :

(6.34)

6.9 Analogie entre le transfert de chaleur et le


transfert de masse

Le nombre de Lewis relie la diffusion de chaleur par conduction à la diffusion de masse :

(6.35)
Le coefficient de convection de concentration peut être obtenu à partir de la relation suivante :

(6.36)

1e année de master en Génie Mécanique – Options : Energétique et Installations énergétiques et turbomachines


Cours de transfert de chaleur et de masse approfondis

Vous aimerez peut-être aussi