Vous êtes sur la page 1sur 36

Service Training

Programme autodidactique 320

Boîte mécanique à 6 rapports 0A5

Conception et fonctionnement
S320_002

Les voitures modernes doivent non seulement Elle est très courte et tient ainsi compte de
concrétiser des exigences techniques croissantes, l’encombrement limité disponible pour le
mais aussi des concepts d’habitabilité montage transversal sur le Transporter. Elle se
performants. Le design ne doit toutefois pas prête également à l’équipement de futurs
être négligé pour cela. modèles de VL.

L’adaptation des organes à l’encombrement Cette forme courte a pu être réalisée par la
disponible revêt de plus en plus d’importance. répartition des pignons sur quatre arbres. Cette
disposition se traduit par un énorme gain de
La boîte 0A5, mise au point pour les moteurs place.
particulièrement forts en couple, tels que le
nouveau moteur TDI à cinq cylindres en ligne
(R5), illustre parfaitement ce nouveau type de
conception.

NOUVEAU Attention
Nota

Le Programme autodidactique présente la conception Pour les instructions de contrôle, de réglage et de


et le fonctionnement de nouveaux développements. réparation actuelles, prière de vous reporter aux
Il n’est pas remis à jour. ouvrages SAV correspondants.

2
Sommaire

Introduction . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 4

Généralités . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 4
Caractéristiques techniques . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 5

Composants mécaniques de la boîte . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 6

Architecture . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 6
Schéma de boîte . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 8
Arbre primaire . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 10
Arbre secondaire 1 . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 11
Arbre secondaire 2 . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 12
Arbre secondaire 3 . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 13
Synchroniseur à trois paires de cônes . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 14
Transmission des forces . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 16
Différentiel . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 18
Commande d’embrayage . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 19
Cylindre récepteur avec butée de débrayage . . . . . . . . . . . . . . . 20

Passage des rapports . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 22

Commande externe . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .22


Commande par joystick . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 23
Commande interne . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 24
Mouvement de sélection des rapports . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 25
Mouvement de passage des rapports . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 26
Marche arrière . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 27

Capteurs . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 28

Contacteur de feux de recul . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 28


Transmetteur de tachygraphe . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 29

Version 4motion . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 30

Renvoi d’angle . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .30

Contrôle des connaissances . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 32

3
Introduction

Généralités

Le développement de véhicules de plus en plus performants exigeait une adaptation de la transmission


au déploiement de puissance du moteur. Une boîte mécanique à 6 rapports permet un étagement plus
court des différentes vitesses. Une adaptation effective de l’échelonnement des rapports en fonction de
la caractéristique du moteur abaisse le niveau de régime et réduit la consommation. Confort de con-
duite et comportement dynamique s’en trouvent simultanément augmentés.

S320_003

La boîte de vitesses mécanique à 6 rapports 0A5 nouvellement mise au point va équiper dans un pre-
mier temps le Transporter 2004 en motorisation TDI R5 et V6.

Il s’agit de la première boîte mécanique à 6 rapports montée transversalement à l’avant se caractérisant


par une capacité de couple maximale de 500 Nm.

4
Caractéristiques techniques

Désignation de la boîte 0A5

Arbres primaires 1

Arbres secondaires 3

Rapports de marche AV 6

Rapports de marche AR 1

Couple d’entrée maximal 500 Nm

Enregistrement du kilométrage et de la les véhicules avec tachygraphe sont équipés d’une


vitesse boîte spéciale (avec transmetteur de tachygraphe et
bague de capteur)

Spécification d’huile de boîte SAE 75 W conformément à TL 521 71

Capacité d’huile de boîte 2,7 l (remplissage à vie)

Commande d’embrayage hydraulique

Montage transversal/à l’avant

Poids 72,6 kg (avec l’huile)

Longueur de montage 374,3 mm

La boîte est également proposée en version transmission intégrale, en combinaison avec un


renvoi d’angle et un coupleur Haldex.

5
Composants mécaniques de la boîte

Architecture

Dans le cas des boîtes classiques, qui La boîte 0A5, avec ses 4 arbres, compte parmi
comportent généralement trois arbres maximum, les boîtes courtes. Elle permet de réaliser une
il est très difficile de réaliser une forme courte. longueur de montage de seulement 374 mm, un
Deux pignons opposés, en prise, constituent une atout considérable en matière d’encombrement.
paire de pignons. Plus les arbres comptent de
pignons, comme par exemple sur une boîte à
6 rapports, plus la longueur de montage de la
boîte augmente.

Dôme de commande des


vitesses avec arbre

Carter de boîte
Arbre primaire

Contacteur de feux
de recul F4

Arbre
secondaire 3

Arbre
secondaire 1

Arbre
secondaire 2

6
Contre-palier
de câble

Carter d’embrayage

S320_004

Différentiel
Le carter de la boîte se compose des deux
éléments principaux "carter de boîte" et "carter
d’embrayage", réalisés tous deux en alliage
d’aluminium.
Le contre-palier du câble des deux câbles de
commande "sélection" et "passage des vitesses"
est en outre vissé sur le carter.
Couronne de différentiel

7
Composants mécaniques de la boîte

Schéma de boîte

Les pignons baladeurs de 5e et 6e sont disposés sur l’arbre primaire. 1e et 2e sont passées sur l’arbre
secondaire 1, 3e et 4e sur l’arbre secondaire 2. Le pignon baladeur de marche arrière se trouve sur
l’arbre secondaire 3.

En vue d’une optimisation du bruit, les pignons du 2e au 4e rapport et la couronne de différentiel font
l’objet d’un usinage de précision supplémentaire des flancs de dent.
Les pignons de 2e, 3e et 4e sont meulés, l’usinage du pignon baladeur de 4e est réalisé selon un
nouveau procédé, le "coroning".

Arbre secondaire 3

Arbre secondaire 1

Arbre primaire

Arbre secondaire 2
Couronne de
différentiel

Le "coroning" constitue un
perfectionnement du honage des
pignons. Il s’agit d’un procédé spécial
d’usinage dur de précision, faisant
appel à des bagues en acier trempé
diamantées au pourtour rectifié.
S320_001

8
Schéma de positionnement des arbres

En vue d’une meilleure représentation, les arbres sont représentés sur un plan dans le schéma de boîte.
La ligne de coupe est indiquée sur la figure ci-dessous.

Les rapports de marche avant 1 à 4 sont dotés d’un synchroniseur à trois paires de cônes (synchroniseur
de Smith).
Les rapports 5 et 6 ont une synchronisation simple. La marche arrière a une synchronisation simple à
bague extérieure.

Le couple est transmis via les trois arbres secondaires constamment en prise avec la couronne de
différentiel. Le flux de couple va toujours de l’arbre primaire au couple-réducteur via un arbre
secondaire.

Ligne de coupe
Arbre secondaire 1

Arbre secondaire 3

Arbre primaire

Ligne de coupe

Arbre secondaire 2 Couronne de


différentiel
S320_006

Lors de l’engagement de la marche arrière, le flux de couple est assuré via le pignon
baladeur de 1e monté sur l’arbre secondaire 1. Le pignon de marche arrière, soudé sur ce
pignon baladeur, assure le transfert du couple à l’arbre secondaire 3 et, de là, au couple-
réducteur.

9
Composants mécaniques de la boîte

Arbre primaire

L’arbre primaire est fixé par un roulement à billes


rainuré dans le carter de boîte et un roulement à
rouleaux dans le carter d’embrayage.
On réalise ainsi une fixation par palier fixe/libre.
Cette fixation par palier fixe/libre améliore le
passage des vitesses à froid et évite un jeu trop
important en cas de fort échauffement.

S320_008

Pignon Pignon
baladeur de 6e baladeur de 5e
Moyeu Denture de Denture de
synchroniseur 2e/3e 1e
Pignon de
Roulement à
4e
billes rainuré
Roulement à rouleaux

S320_007

Baladeur

Les pignons baladeurs de 5e et 6e sont des Pour les pignons baladeurs de 5e et 6e, il est fait
pignons fous fixés sur une butée à aiguilles. appel à une synchronisation simple.

La 1e est réalisée comme denture de l’arbre Le moyeu synchroniseur de 5e et 6e est rendu


primaire. solidaire de l’arbre primaire par des cannelures
intérieures.
Une autre denture sur l’arbre primaire est utilisée
conjointement pour la 2e et la 3e.

Le pignon de 4e est emmanché à la presse sur


l’arbre.

10
Arbre secondaire 1

L’arbre secondaire 1 est fixé à l’aide de


roulements à rouleaux coniques dans le carter
de boîte et le carter d’embrayage.

L’arbre secondaire a été évidé en vue de


l’alimentation en huile. Cette exécution creuse
s’accompagne d’une réduction de poids.

S320_010

Moyeu Pignon
synchroniseur baladeur de 1e
Pignon
baladeur de 2e Pignon de marche arrière

Denture de sortie
Roulement à rouleaux
coniques
Roulement à rouleaux
coniques

Orifice d’alimentation
en huile

S320_009
Baladeur

Sur l’arbre secondaire 1, les pignons baladeurs Pour les pignons baladeurs de 1e et de 2e, il est
de 1e et de 2e sont fixés sur une butée à aiguilles fait appel à un synchroniseur à trois paires de
(pignons fous). cônes.
Le pignon de marche arrière est soudé sur le
pignon baladeur de 1e. Le moyeu synchroniseur de 1e et de 2e est
rendu solidaire de l’arbre secondaire 1 par des
La denture du couple-réducteur est un élément cannelures intérieures.
de l’arbre secondaire 1.

11
Composants mécaniques de la boîte

Arbre secondaire 2

L’arbre secondaire 2 est fixé à l’aide de


roulements à rouleaux coniques dans le carter
de boîte et le carter d’embrayage.

L’arbre secondaire a été évidé en vue de


l’alimentation en huile. Cette exécution creuse
s’accompagne d’une réduction de poids.

S320_012
Pignon baladeur
de 3e
Moyeu
Pignon de 5e
synchroniseur
Pignon de 6e Pignon baladeur
Denture de sortie
de 4e
Roulement à rouleaux
coniques
Roulement à rouleaux
coniques

S320_011
Orifice d’alimentation en huile

Baladeur

Sur l’arbre secondaire 2, les pignons baladeurs Pour les pignons baladeurs de 3e et de 4e, il est
de 3e et de 4e sont fixés sur une butée à aiguilles fait appel à un synchroniseur à trois paires de
(pignons fous). cônes.

Les pignons de 5e et de 6e sont calés à chaud Le moyeu synchroniseur de 3e et de 4e est rendu


sur l’arbre secondaire. solidaire de l’arbre secondaire 2 par des
cannelures intérieures.
La denture de sortie fait partie intégrante de
l’arbre secondaire.

12
Arbre secondaire 3

L’arbre secondaire 3 est également fixé par des


roulements à rouleaux coniques dans le carter
de boîte et le carter d’embrayage.

L’arbre secondaire a été évidé en vue de


l’alimentation en huile. Cette exécution creuse
s’accompagne d’une réduction de poids.

S320_014

Pignon baladeur de
marche arrière

Moyeu synchroniseur Denture de sortie

Roulement à rouleaux
Roulement à rouleaux
coniques
coniques

Orifice d’alimentation
en huile

S320_013
Baladeur

Sur l’arbre secondaire 3 se trouvent le pignon Pour le pignon baladeur, il est fait appel à une
baladeur et le baladeur de marche arrière. synchronisation simple à bague extérieure.
Le pignon baladeur de marche arrière repose
sur une butée à aiguilles (pignon fou). Le moyeu synchroniseur de marche arrière est
rendu solidaire de l’arbre secondaire 3 par des
La denture de sortie fait partie intégrante de cannelures intérieures.
l’arbre secondaire.

13
Composants mécaniques de la boîte

Anneau extérieur 3 clavettes


Synchroniseur à trois paires de (bague intermédiaire) disposées tous les 120°
cônes (1e à 4e) Anneau de sur la circonférence
synchronisation Anneau de
Avant qu’un pignon sur l’arbre primaire ne soit
(extérieur) synchronisation
commuté avec un pignon sur l’arbre secondaire
(bague intérieure)
par le moyeu synchroniseur et le baladeur, il faut
que les pignons aient la même vitesse. On parle
alors de synchronisation des pignons.
La synchronisation est assurée durant l’opération
de passage du rapport par un cône de friction
sur le pignon baladeur et les cônes de friction
des anneaux de synchronisation.

Pignon
Pignon
baladeur
baladeur
Anneau extérieur
S320_017
(bague intermédiaire)
Moyeu synchroniseur
Anneau de synchronisation
Anneau de synchronisation Baladeur
(bague intérieure)
(extérieur)

Pignon
baladeur

Denture d’embrayage

Cône de friction du
pignon baladeur

S320_018

L’augmentation du nombre de paires en friction Chaque synchroniseur à trois paires de cônes se


se traduit par une augmentation de la surface de compose :
friction totale pour la synchronisation.
Ses performances s’en trouvent alors optimisées – d’un cône de friction du pignon baladeur
et l’effort à fournir lors du passage des rapports – d’un anneau de synchronisation
est réduit. (bague intérieure)
– d’un anneau extérieur (bague intermédiaire)
Il en résulte une amélioration des performances – d’un anneau de synchronisation (extérieur).
de la synchronisation.

14
Position de blocage de sortie et de
synchronisation
Lors du passage d’un rapport, le baladeur, Position neutre
repoussé par la fourchette de commande, quitte
la position centrale neutre en direction du pignon
Pignon baladeur
baladeur à commuter et entraîne alors les Clavette
3 clavettes. Ces dernières font coulisser
axialement l’anneau de synchronisation (extérieur)
et le repoussent avec l’anneau extérieur (bague
intermédiaire) et l’anneau de synchronisation
(bague intérieure) sur le cône de friction du
pignon baladeur.
Tant que le baladeur et le pignon baladeur ne
tournent pas à la même vitesse, il a génération
d’un couple de friction entre les cônes de friction, S320_060
Moyeu
tournant l’anneau de synchronisation extérieur
synchroniseur
jusqu’à ce que ce dernier vienne en appui Baladeur Anneau de
latéralement avec ses bossages au niveau des synchronisation
évidements du moyeu synchroniseur. Les sommets (extérieur)
de dent de la denture intérieure du baladeur
prennent alors appui sur les chanfreins des dents Position de blocage de sortie et de
de blocage de l’anneau de synchronisation et synchronisation
"bloquent" ainsi le baladeur, empêchant son Sommet de dent Dent de blocage
décalage axial en direction de l’anneau de
synchronisation.
Le couple de friction entre
– anneau de synchronisation (extérieur)/anneau
extérieur (bague intermédiaire),
– anneau extérieure (bague intermédiaire)/
anneau de synchronisation (bague intérieure)
ainsi que
S320_061
– anneau de synchronisation (bague intérieure)
et cône de friction du pignon baladeur Bossage de l’anneau Evidements -
provoque une augmentation ou une réduction de de synchronisation moyeu synchroniseur
la vitesse de rotation jusqu’à obtention d’une
synchronisation entre le baladeur/le pignon Denture
Position de passage
baladeur. d’embrayage
des vitesses

Position de passage des vitesses


Une fois la "synchronisation" réalisée, il ne
s’exerce plus de force circonférentielle sur
l’anneau de synchronisation (extérieur). Il est alors
tourné par les sommets de dent de la denture
intérieure du baladeur jusqu’à ce que ce dernier
ne soit plus "bloqué" et puisse être repoussé dans
la denture d’embrayage du pignon baladeur. Le
flux des forces entre arbre de boîte et pignon S320_062
baladeur est réalisé.

15
Composants mécaniques de la boîte

Transmission des forces

Le couple moteur est induit via l’arbre primaire dans la boîte et transmis, selon le rapport engagé, via
l’un des trois arbres secondaires à la couronne de différentiel.

Dans le cas de la marche arrière, cela est obtenu via l’arbre secondaire 3 (arbre de renvoi de marche
arrière). L’inversion du sens de rotation est assurée par le pignon baladeur de 1e ; il n’y a alors pas de
liaison énergétique entre le pignon baladeur de 1e et l’arbre secondaire 1.

S320_020
S320_021

S320_027
S320_022

16
S320_023 S320_025

S320_024 S320_026

17
Composants mécaniques de la boîte

Différentiel

La fixation du différentiel est assurée par des


roulements à rouleaux coniques dans le carter
de boîte. La couronne de différentiel est rivetée
avec le carter de différentiel et constamment en
prise avec les trois arbres secondaires.

L’étanchement des arbres à bride avec l’extérieur


est réalisé par deux joints à lèvres pour arbre
tournant identiques.

S320_016

Couronne de Pignon d’arbre


différentiel secondaire 2

Carter
Carter de boîte
d’embrayage

Carter de différentiel

Arbre à bride
Arbre à bride
droit
gauche

Joint à lèvres pour


arbre tournant
Joint à lèvres pour
arbre tournant Roulement à rouleaux
coniques
Roulement à rouleaux
coniques S320_015

18
Commande d’embrayage

La commande d’embrayage est assurée Le système hydraulique de l’embrayage


hydrauliquement via une unité composée du fonctionne avec du liquide de frein et est relié
cylindre récepteur d’embrayage et de la butée au réservoir de liquide de frein.
de débrayage. Cette dernière est vissée sur le
carter d’embrayage.

Carter
d’embrayage

Liquide de frein

S320_045

Cylindre récepteur avec


butée de débrayage

Le remplacement de la commande d’embrayage exige l’échange de l’unité complète.

19
Composants mécaniques de la boîte

Cylindre récepteur avec butée de


débrayage
Le carter du cylindre récepteur et la douille de Une bague-joint rainurée, présentant une liaison
guidage sont rendus solidaires. à engagement positif avec le piston grâce à un
profilé de retenue, étanche le cylindre récepteur
Entre cylindre récepteur et douille de guidage se par rapport au carter et à la douille de guidage.
trouve le piston qui est déplacé axialement sous
l’action de la pression. La butée de débrayage est remplie de graisse à
vie.

Piston
Douille de
guidage

Carter du cylindre
récepteur

Arbre primaire

S320_046

Carter d’embrayage

Liquide de frein
Bague-joint
rainurée

20
Bague Diaphragme
Position de relâchement extérieure
Ressort de
Sous l’action du ressort de précharge, la bague précharge
extérieure est repoussée en permanence sur le
diaphragme de l’embrayage.
La bague extérieure tourne donc toujours à la
vitesse de l’embrayage. La compensation de
vitesse de rotation entre bague intérieure et
bague extérieure est réalisée au moyen de billes
circulant dans une cage fermée.

S320_066

Bague Billes
intérieure

Embrayage actionné Piston


Cylindre récepteur
Lors de l’actionnement de la pédale
d’embrayage, une pression est générée par un Liquide de frein
cylindre émetteur. La transmission de la pression
au cylindre récepteur est assurée par le liquide
de frein. Une pression est appliquée sur le
piston, qui est repoussé sur la douille de
guidage, en direction du diaphragme.
L’embrayage est alors actionné.

S320_067

Douille de guidage Diaphragme

21
Passage des rapports

Commande externe

La boîte équipant le Transporter 2004 est la première commande avec joystick et bague de marche
arrière mise en oeuvre au niveau du groupe. La description de la commande des rapports de la boîte
est donc décrite en prenant cette boîte pour exemple.

En vue du découplage des vibrations et Le mécanisme (levier de renvoi et levier de


réactions aux alternances de charge provenant vitesses avec masse antivibratoire) convertit les
du moteur, la boîte est équipée d’une commande déplacements vers l’avant et vers l’arrière des
par câbles. deux câbles en déplacements vers le haut et le
bas et rotations de l’arbre de commande.
Les deux câbles transmettent les mouvements de
sélection et de passage des rapports à l’arbre de
commande.

Des informations détaillées sur le


réglage de la commande par câbles
sont fournies par le système de
renseignement électronique du
service après-vente (ELSA).
Levier de renvoi

Levier de vitesses

Arbre de commande

S320_028

22
Commande par joystick

Le joystick se compose de deux organes


principaux, le levier de vitesses et le carter de
commande de vitesses. Le levier de vitesses
repose, mobile, sur une bille. Cela permet la
réalisation des déplacements principaux,
"passage" et "sélection" des rapports.
S320_030
Mouvement de passage
des rapports

Mouvement de sélection
des rapports
Levier de vitesses

Bague de
marche arrière
Ressort-épingle
Bille
Carter de commande
de vitesses

Logement avec
rotule
S320_058
S320_029

Verrouillage des câbles Verrouillage des câbles


Câble de sélection Câble de changement
de vitesse

La boîte a été dotée d’un passage des rapports à Les verrouillages des câbles de sélection et de
4 voies, la marche arrière étant située à l’avant à passage des vitesses sont montés sur le levier de
gauche sur la grille des vitesses. La position des vitesses. En vue de garantir une mobilité élevée,
autres rapports correspond à la grille en H les logements sont exécutés sous forme de
classique. rotules.
Un ressort-épingle arrête le levier de vitesses en
En vue de prévenir l’enclenchement intempestif position médiane.
de la marche arrière, le système de passage des
rapports par joystick est équipé d’une bague de
marche arrière sur le levier de vitesses.

23
Passage des rapports

Commande interne
Arbre de Couvercle du carter
Les déplacements en vue du passage des
commande de commande de
rapports sont induits par l’arbre de commande
vitesses
dans la boîte.

L’arbre de commande est guidé progressivement,


en haut dans le couvercle du carter de Coulisseau
commande de vitesses et en bas dans un
couvercle vissé sur le carter de boîte.

Douille d’encrantement Doigt de commande


avec doigt de commande de 1e et 2e,
5e et 6e,
marche arrière
Arbre de commande
Doigt de commande
Vissage du carter de 3e et 4e
de boîte
Couvercle

Axe S320_031
Fourchette de
commande de
marche arrière

Manchon à billes
L’arbre de commande entre en prise avec ses
doigts de commande, suivant le rapport engagé,
dans l’une des fourchettes de commande de 1e à
Palier de 6e ou dans la fourchette oscillante de marche
fixation arrière et actionne ces dernières. Les fourchettes
de commande sont fixées à leurs deux extrémités
par des manchons à billes dans le carter de
boîte/d’embrayage et peuvent ainsi être
déplacées axialement en vue du passage d’un
Fourchette de rapport.
commande de 1e et 2e
La marche arrière est commandée par une
fourchette oscillante. Elle est vissée via un palier
Fourchette de
de fixation sur le carter de boîte et oscille autour
commande de 5e et 6e S320_032 d’un axe à paliers lisses.

Fourchette de
commande de 3e et 4e

24
Mouvement de sélection des
Levier de vitesses
rapports
Mouvement de
Le mouvement de sélection des rapports sélection des rapports
(déplacement vers la droite ou la gauche du
levier de vitesses) est transmis via le levier de
vitesses au câble de sélection sous forme de
déplacement vers l’avant ou l’arrière.

Le levier de vitesses est fixé de manière S320_035


orientable sur une bille, fixée à son tour sur le
carter de commande de vitesses.

S320_034

Bille

Levier de renvoi
Câble de sélection
Patin

Levier de
vitesses

Le levier de renvoi fixé sur la boîte convertit les


déplacements vers l’avant et l’arrière du câble de
sélection en un déplacement vers le haut et le
bas de l’arbre de commande.
Le câble de sélection est, dans cet objectif, fixé
sur le levier de renvoi.

Ce dernier est relié de manière mobile, via un


patin, au levier de vitesses.
Arbre de
commande Le déplacement vers le haut et vers le bas amène
l’arbre de commande dans la position requise
pour le passage du rapport.
Le doigt de commande correspondant se trouve
S320_033 alors à la hauteur d’entrée en prise avec la
fourchette de commande/fourchette oscillante
Doigt de Fourchette de correspondante.
commande commande de 3e et 4e
de 3e et 4e Couvercle

25
Passage des rapports

Levier de
Mouvement de passage des
vitesses
rapports
Le mouvement de passage des rapports
(déplacement vers l’avant et l’arrière du levier de
vitesses) est transmis au câble de changement de
vitesse.

Lorsqu’un mouvement de passage des rapports


est effectué avec le levier de vitesses, ce
basculement est transmis au câble de commande S320_038
sous forme de déplacement vers l’avant et Mouvement de
l’arrière. passage des
rapports

Bille

Câble de changement de vitesse S320_037

Baladeur de
Axe marche arrière
Levier de vitesses
Fourchette oscillante
de marche arrière

S320_071

Le déplacement vers l’avant et l’arrière du câble


de changement de vitesse provoque une rotation
de l’arbre de commande autour de son axe. En
raison de cette rotation, le doigt de commande
déplace la fourchette de commande avec
laquelle il se trouve en prise.
Dans le cas de la marche arrière, la rotation est
convertie en une oscillation de la fourchette
oscillante (autour de l’axe).

Arbre de Le levier de renvoi assurant la transmission du


commande mouvement de sélection des rapports sur la boîte
Doigt de commande est en prise avec le levier de vitesses et reste, du
de 3e et 4e fait de la mobilité du patin, dans la position
sélectionnée.
La fourchette de commande/fourchette oscillante
S320_036 correspondante pénètre dans le baladeur et
transmet le mouvement sous forme de
Fourchette de commande déplacement axial du baladeur. Le passage du
de 3e et 4e rapport s’effectue.

26
Marche arrière

En combinaison avec le passage des rapports


par joystick, il est fait appel pour la première fois
chez Volkswagen à un verrouillage de marche
arrière avec bague de marche arrière. S320_040

Le verrouillage de marche arrière est intégré


Pommeau de
dans le déclencheur.
levier de vitesses
Pour engager la marche arrière, il faut tirer la Déclencheur avec
Ergot de bague de marche
bague du déclencheur en direction du pommeau
blocage arrière
de levier de vitesses.
Verrouillage

Ressort-épingle

Carter de
commande
de vitesses
Ressort-épingle

S320_039

Le levier de vitesses est arrêté en position de


sortie par le ressort-épingle dans sa position
médiane (voie de 3e/4e).
S320_041

Ergot de blocage
Lors du passage de la 1e, l’ergot de blocage évite
Butée de 1e/2e l’engagement intempestif de la marche arrière.
Elle est arrêtée par la butée de 1e/2e (élément
du carter de commande de vitesses).

S320_042

Lorsque l’on tire sur la bague, l’ergot de blocage


est soulevé au-dessus de la butée de 1e/2e et il
est possible d’engager la marche arrière.

S320_043

27
Capteurs

Contacteur de feux de recul

Le contacteur de feux de recul est vissé


latéralement sur le carter de boîte.

S320_069
Contacteur de
Ergot feux de recul F4

Arbre de commande

Douille d’encrantement
Bouton

Contacteur de
S320_054
feux de recul F4

Le bouton du contacteur de feux de recul F4


s’engage durant le passage des rapports 1 à 6
dans un évidement de la douille d’encrantement.

Lors de la sélection de la marche arrière, la


douille d’encrantement et l’arbre de commande
sont déplacés axialement vers le haut.
Le bouton atteint alors une position horizontale à S320_055
hauteur d’un ergot dans la fenêtre de la douille
d’encrantement.
Douille d’encrantement Doigt de commande
Lors du passage en marche arrière, le bouton du
contacteur de feux de recul vient en appui sur
Ergot
l’ergot. Le bouton est actionné et le contact
électrique établi.

28
Transmetteur de tachygraphe

En cas de mise en oeuvre de la boîte sur un véhicule avec tachygraphe, un transmetteur de tachygraphe
G75 est monté en supplément sur le différentiel.

Transmetteur de tachygraphe G75


Bague de capteur

Couronne de différentiel S320_057

Une bague de capteur logée sur le carter de


différentiel génère, à l’aide d’une roue
transmettrice d’impulsions, les signaux au niveau
du transmetteur de tachygraphe G75 ; ces
derniers sont transmis pour évaluation au
tachygraphe G24.

Le transmetteur est monté de l’extérieur sur un S320_070


orifice du carter d’embrayage.

L’équipement de série ne comporte ni bague de capteur ni transmetteur


de tachygraphe. Un rééquipement n’est pas possible.

29
Version 4motion

Renvoi d’angle

La boîte est également prévue pour un concept de


transmission intégrale, en combinaison avec un
renvoi d’angle et un coupleur Haldex.

La boîte mécanique et le renvoi d’angle forment une


unité. Le différentiel de la boîte mécanique est relié
au renvoi d’angle, qui sert à transmettre le couple
d’entraînement à l’essieu arrière.
S320_063

Boîte mécanique Renvoi d’angle

Roulement à rouleaux
coniques
Denture - arbre creux Arbre primaire - droit

Roulement à rouleaux
coniques

Bride

S320_064

Pignon d’attaque

Couronne

Arbre creux avec denture


Arbre primaire - gauche

Carter de différentiel

Couronne de différentiel

30
Conception et fonctionnement

L’entraînement du renvoi d’angle s’effectue via un La denture de l’arbre creux retransmet le couple
arbre creux, dont l’extrémité comporte une d’entraînement à un arbre qui porte du côté
denture assurant la transmission du renvoi gauche une denture exécutée comme couronne.
d’angle. Cet arbre creux est relié au carter de La couronne est à son tour perpendiculairement
différentiel. L’arbre primaire destiné au pont en prise avec le pignon d’attaque et retransmet
avant droit traverse cet arbre. le flux de force au pont arrière.

Arbre creux avec denture


Denture de l’arbre creux
Carter de différentiel

Arbre primaire - droit

Couronne Pignon d’attaque

S320_068

31
Contrôle des connaissances

Veuillez cocher la/les réponse(s) correctes ?

Il peut s’agir d’une, de plusieurs ou de toutes les réponses.

1. Quels sont les avantages qu’offre le principe à 4 arbres de la boîte ?

a) silence de fonctionnement amélioré


b) encombrement réduit
c) meilleur respect de l’environnement

2. Quels sont les arbres commandés par les pignons de l’arbre secondaire 1 ?

a) 5e/6e
b) 1e/2e
c) 3e/4e

3. Veuillez dessiner la transmission des forces du 5e rapport dans la figure.

S320_059

4. Quels rapports ont un synchroniseur à trois paires de cônes ?

a) 5e/6e rapport
b) marche AR
c) 1e à 4e rapport

32
5. A quoi se réfère le "3" qualifiant la synchronisation ?

a) La boîte est dotée de dispositifs de synchronisation pour trois rapports.


b) Il s’agit d’un dispositif de synchronisation à trois surfaces coniques.
c) La synchronisation a respectivement lieu en trois étapes.

6. Quelle est la méthode d’usinage de précision des pignons employée dans le cas de cette boîte ?

a) rodage
b) coroning
c) meulage

7. Le verrouillage de marche arrière est exécuté, dans le cas de la commande par joystick …

a) comme le verrouillage nécessitant l’enfoncement du levier de vitesses utilisé par le Groupe.


b) en tant que verrouillage nécessitant l’enfoncement du levier de vitesses modifié.
c) en tant que commande par bague de marche arrière.

8. L’équipement de l’arbre de boîte avec un alésage creux sert à

a) l’augmentation de la résistance à la torsion.


b) la garantie d’un fonctionnement silencieux de la boîte.
c) l’alimentation en huile.

9. La commande d’embrayage est assurée

a) hydrauliquement via le levier de débrayage et une butée de débrayage distincte à


palier à collet.
b) via une unité hydraulique composée du cylindre récepteur et de la butée de débrayage.
c) mécaniquement via un levier de débrayage qui repousse axialement la butée de
débrayage fixée sur l’arbre primaire.

33
34
Solutions
1. b.; 2. b.;
3. Figure Transmission des forces;
S320_025
4. c.; 5. b.; 6. b., c.; 7. c.; 8. c.; 9. b.
Contrôle des connaissances
Notes

35
320

© VOLKSWAGEN AG, Wolfsburg, VK-36 Formation Service


Sous réserve de tous droits et modifications techniques
000.2811.41.40 Définition technique 10/03

❀ Ce papier a été produit à partir de


pâte blanchie sans chlore.

Vous aimerez peut-être aussi