Vous êtes sur la page 1sur 17

Analyse numérique

CHAPITRE 1

Résolution numérique d’équation


non linéaire
f(x)=0

1
Introduction
Trouver les zéros de fonctions non linéaires 
trouver les valeurs réelles  telle que f()=0.

Exemple d’une fonction non linéaire:

La résolution analytique est impossible!

Il faut passer par une résolution


numérique ou graphique.

2
1. Méthode de la bissection (ou dichotomie):

C'est une méthode de localisation des racines d'une

équation f(x)=0 basée sur le théorème des valeurs

intermédiaires:

Si f est continue sur [a, b] et f(a).f(b)<0, alors il existe

[a, b] tel que f()=0.

a x1 
  
x0 b

3
• On pose x0=(a+b)/2

• Si f(x0)=0 , alors x0 est le zéro recherché

• Si f(x0)≠0

• Soit f(a). f(x0)<0  le zéro  [a, x0] et on définit

x1=(a+x0)/2

• Si f(x1)=0 , alors x1 est le zéro recherché

• Si f(x1)≠0

• Soit f(x0). f(x1)<0  le zéro  [x1, x0] et on définit

x2=(x0+x1)/2
……………etc
4
Pour ces divisions de ce type, on construit les points x0, x1, ……, xn
qui vérifie pour tout n:

où en est l'erreur à l'itération n.

Théorème:
Le nombre minimum n d'itération de la méthode de bissection
nécessaire pour approcher  à  près est la partie entière de:

5
Exemple:
On considère la fonction f(x) = x3 + x2 – 3x – 3,
f est continue et f possède un zéro dans [1, 2].
En effet f(1)=-4 et f(2)=3  f(1).f(2)<0 et [1, 2].
On pose x0=(1+2)/2 =1.5 et f(1.5)= -1.875
f(1.5).f(2)<0  [1.5, 2].
On calcul x1=(1.5+2)/2 =1.75 et f(1.75)=0.171
f(1.5).f(1.75)<0  [1.5, 1.75].
Et ainsi de suite……
Si on veut une erreur plus petite que 5. 10-3. Il faut effectuer au moins

itérations

6
2. Méthode de point fixe:
2.1.Définition:
soit g: IR  IR,
on dit que x est un point fixe de g si g(x)=x.
Le principe de cette méthode consiste à transformer l'équation
f(x)=0 en une équation équivalente g(x)=x où g est une fonction
auxiliaire "bien" choisie.
Approcher les zéros de f revient à approcher les points fixes de g
et on construit la suite de récurrence suivante:

On dit que la méthode de point fixe est convergente si

7
2.2.Illustration graphique:

x=g(x),  est l’intersection de deux courbes: y=x et y=g(x)

y=g(x)

La méthode converge
8
La méthode diverge

9
2.2 Convergence de la méthode:
 si  g’() < 1, la méthode converge. En pratique, il faut trouver un
intervalle dans lequel
max g '  x   1, pour tout x   a , b 
si  g’() > 1, la méthode diverge (à rejeter).
2.3. Ordre d’une méthode:
a) Définition: on dit que la méthode de point fixe converge à l’ordre p
si

où C est une constante.


La convergence d’ordre 1 est dite linéaire, tandis que celle d’ordre 2
est dite quadratique.

10
b) Remarque:
le terme en = xn -  est l’erreur à l’étape n.
Dans le cas où g est p fois dérivables, on a:

 xn   xn 
2 p
 
g  xn  g     x n    . g '   g "   g  
p
   ..... 
2! p!
en2 en p  p
x n1     x n    . g 
'
  g "    .....  g  
   2! p!
en

en2 en p  p

xn1   

 en1  e n . g 
'
 
2!
g "    ..... 
p!
g  
e n1

 la méthode est dite d’ordre p si et seulement si:


g’() = g’’() = …………………………. = g(p-1)()=0 et g(p)()  0.
 la méthode est d’ordre 1 si g’()  0.
en1
 le rapport
en

à l' ordre 1 est égale à g'   s’appelle le coefficient de 
réduction asymptotique de l’erreur, plus que ce rapport est petit, plus
que l’erreur décroit rapidement.
11
c) Exemple:
Soit f(x) = x2 – 2x -3.
Trouver le zéro de f(x) dans [2, 4]?

Etude de la convergence:

La méthode convergence
Partant de x0=4
On trouve =3

12
2ème racine:  = -1

Cet exemple montre clairement que l’algorithme des pts fixes,


selon le choix de la fonction itérative g(x), converge vers l’une ou
l’autre des racines et peut même diverger complètement dans
certains cas.
13
Donc la méthode diverge

14
3. Méthode de Newton:
La formule de Newton peut être déterminer, en utilisant le
développement de Taylor de f(xi+1) autour de xi:

Si xi+1 est un zéro de f  f(xi+1) = 0

D’où la formule de Newton:

1.Exemple:
on cherche à résoudre l'équation f(x) = e-x – x =0 par la méthode
de Newton.

15
f’(x) = -e-x -1

2. Convergence de la méthode de Newton:


Cette méthode en fait est un cas particulier
des pts fixes où

16
La convergence dépend de g’(x)

f()=0  g’()=0 et donc on a une convergence au moins quadratique

4. Test d’arrêt:
Les itérations d’une méthode s’achèvent dès que l’erreur

 est la précision désirée (tolérance)

17

Vous aimerez peut-être aussi