Vous êtes sur la page 1sur 6

univdocs.

com
UNIVERSITE DE JIJEL
Faculté des sciences et de la Technologie
Département d’Electrotechnique, L2 E.L.T.
ELTF2 T.D. No4
Exo 2
Un groupe Ward Leonard est constitué de deux machines de même type à excitation
shunt : Rex=420 Ω, Ra =5 Ω (résistances inducteur et induit). Ces machines possèdent les
caractéristiques suivantes : Z=30=nombre d’encoches, U=3=nombre de paires de faisceaux
par encoche, 2p=4=nombre de pôles, Nb=30= nombre de brins par faisceaux, l’enroulent est
ondulé simple. L’ensemble tourne à la vitesse de 1200 tr/mn, quand la génératrice débite
sur une charge un courant Ich=4.5 A, le moteur développe une puissance électromagnétique
PeM=2592 W sous un flux ΦM= 0.002 Web, le rendement de l’ensemble est ηe= 0.5. Si on
considère que les pertes constantes (Pfer+Pmec) sont identiques pour les deux machines, on
demande de déterminer :
1) La f.c.e.m du moteur EM
2) Les différentes pertes et puissances du moteur
3) Les différentes pertes et puissances du la génératrice ;
4) Les pertes constantes (Pfer+Pmec) ;
5) Le rendement du moteur et de la génératrice.

EXO : 2
Une machine à courant continu entièrement compensée possède les caractéristiques
suivantes : Ra=5 Ω ; Rex=100 Ω ; In=3.2 A. On veut la démarrer en moteur shunt sous tension
nominale Un= 600 V entre les deux limites du courant d’induit (Imin=4.8 A Imax=8 A)
1) Calculer le courant de démarrage sans rhéostat de démarrage
2) Calculer les éléments du rhéostat de démarrage, sachant qu’il est constitué de 5 plots

EXO : 3
Une machine synchrone triphasé possède les caractéristiques suivantes : f=50 Hz ;
ns=750 tr/mn ; 3 encoches par pole et par phase ; 10 brins par encoche ; flux par pole
ϕ= 25 10-3Wb, k=2.22 kf kb =1.8=Coefficient de Kapp ; Kf = Coefficient de forme et
kb=coefficient de bobinage.
1) Quel est le nombre de pôles de cette machine.
2) Calculer la f.e.m à vide EJ
3) Montrer que si r est la résistance mesurée entre phases et I le courant de ligne, les
pertes Joule statoriques Pj=(3/2)r I2 quel que soit le couplage étoile ou triangle.

EXO : 4
Un alternateur triphasé couplé en triangle, possède les caractéristiques suivantes:
L’essai avec Ohmmètre à chaud, donne une résistance mesurée entre phases r=1.2 Ω ;
L’essai à vide à 750 tr /mn, donne une caractéristique magnétique linéaire EJ=80 J ;
L’essai en court-circuit, donne une caractéristique linéaire Icc=f(J) qui passé par l’origine et
le point Icc=100 A pour J=5 A.
4) Déterminer la réactance synchrone X.
5) En utilisant le diagramme de Behn-Eshemburg déterminer la chute de tension au point
caractérisé par (V=800 V, I= 12 A, cosφ= 0.8 inductif).
univdocs.com
CORRIGE du TD NO4

EXO : 1
Abréviations utilisées
Pa=puissance absorbée ; Pu =puissance utile ; Pe= puissance électromagnétique ; Pj= pertes Joules ;
Pex= pertes par excitation ; (Pfer+Pmec)=pertes constantes= pertes fer +pertes mécaniques ;
E= f.e.m= force électromagnétique ; Ia =courant d’induit ; Iex= courant d’excitation ; ɳ= rendement.
I= courant absorbé du réseau par le moteur ; Ich= courant fourni à la charge par la génératrice ;
On prendra l’indice M pour le moteur et l’indice G pour la génératrice.

1) Pertes et puissances
Moteur
Le nombre de brins de la machine N=2U * Z * Nb=2*3 *30*30=5400 brins
Enroulement ondulé simple 2a=2 =nombre de voies de l’enroulement
La f.c.e.m du moteur EM=(p/a) *N* n *ɸM = (2/1)*5400*(1200/60)*0.002=432 V
PeM=EM*IaM IaM=PeM/EM=2592/432=6 A

I IaM IaG Ich


IexM IexG
Ra Ra
U Uch Charge
Rex Rex
EM EG

Schéma électrique Moteur Schéma électrique Génératrice

U=EM+Ra.IaM=432+5*6=462 V= UexM=Rex*IexM
IexM=UexM/Rex=462/420=1.1A et I=IexM+IaM =1.1+6=7.1 A
PexM=Rex *(IexM)2=420*(1.1)2=508 .2W
PjM=Ra*(IaM)2=5*(6)2=180 W
PaM=U*I = 462*7.1 =3280.2 W

Génératrice
Le rendement de l’ensemble est donné par ɳe = PuG/PaM PuG= ɳe*
PaM=0.5*3280.2=1640.1 W
PuG= Uch*Ich Uch=PuG / Ich =1640.1/4.5=364.46 V
et IexG=Uch/Rex=364.46/420 = 0.86 A et IaG= Ich +IexG=4.5+0.86=5.36 A
PexG=Rex * (IexG)2=420x(0.86)2=310.63 W
PjG=Ra.(IaG)2=5*(5.36)2=143.64 W
PeG= PuG+(PexG+PjG)=1640.1+(310.63 +143.64)=2094.37 W

PaM PuM PaG PeG PuG


PeM

PexM PjM Pfer Pmec Pfer Pmec PexG PjG

Bilan de puissance en Moteur Bilan de puissance en Génératrice


univdocs.com
Pertes constantes
PeG - PeM=2(Pfer+Pmec) (Pfer+Pmec)=( PeG - PeM )/2= (2592-2094.37)/2=248.81 W
2) Rendements
PuM=PaG= PeG+(Pfer+Pmec)=PeM-(Pfer+Pmec)= 2343.19 W
ɳG= PuG/PAg = 0.6999 et ɳM = PuM/PaM = 0.7143

EXO : 2
1) Au démarrage la vitesse n=0 et E= (p/a)* N* n* Փ=0
I Id
IexM Un = Ra*Id+E= Ra*Id⇒ Id=Un/Ra= 600/5= 120 A
Ra
UN
Rex
EM

2) Pour que le courant de démarrage ne dépasse pas Imax=8 A il faut qu’on insère un
rhéostat de démarrage Rd tel que Un=E+ (Ra+Rd)*Imax =(Ra+Rd)*Imax point A
⇒ Rd=(Un/Imax)-Ra=(600/5)-5=70 Ω

E n0

Ra+Rd-( Rd4 + Rd3+ Rd2 + Rd1)= Ra


E4
H I
Ra+Rd –( Rd3+ Rd2 + Rd1)
E3 F G
Ra+Rd –( Rd2 + Rd1)
E2 D E

Ra+Rd –( Rd1)
E1 B C

Ra+Rd

A
Imin Imax Id

Le moteur prend de la vitesse chemin AB, pour garder un bon couple il faut que le courant
d’induit ne descende pas au dessous de Imin , donc au point B il faut qu’on élimine une
partie de Rd
univdocs.com
Au point B (avant l’élimination) on a E= E1 ,I= Imin et R= Ra+Rd

Un=E1+ (Ra+Rd)*Imin ⇒ E1= Un - (Ra+Rd)*Imin =600-(5+70)*4.8 = 240 V

Au point C (après élimination de Rd1) on a E= E1, I= Imax et R= Ra+Rd- Rd1

Un=E1+ (Ra+Rd-Rd1)*Imax ⇒ Rd1=( Ra+Rd) –(( Un-E1)/Imax)=(70+5)-(600-240)/8 =30 Ω

Une fois Rd1 supprimée le moteur prend de la vitesse Chemin CD

Au point D (avant élimination de Rd2) on a E= E2, I= Imin et R= Ra+Rd - Rd1

Un=E2+ (Ra+Rd- Rd1)*Imin ⇒ E2= Un - (Ra+Rd- Rd1)*Imin =600-(5+70-30)*4.8 = 384 V

Au point E (après élimination de Rd2 ) on a E= E2, I= Imax et R= Ra+Rd- Rd1- Rd2

Un=E2+ (Ra+Rd-Rd1- Rd2)*Imax ⇒ Rd2=( Ra+Rd- Rd1) –(Un-E2)/Imax

=(5+70-30)-(600-384)/8 =18 Ω

Une fois Rd2 supprimée le moteur prend de la vitesse Chemin EF

Au point F (avant élimination de Rd3) on a E= E3, I= Imin et R= Ra+Rd- Rd1- Rd2

Un=E3+ (Ra+Rd- Rd1- Rd2)*Imin ⇒ E3= Un - (Ra+Rd- Rd1- Rd2)*Imin

=600-(5+70-30-18)*4.8 = 470.4 V

Au point G (après élimination de Rd3 ) on a E= E3, I= Imax et R= Ra+Rd- Rd1- Rd2- Rd3

Un=E2+ (Ra+Rd- Rd1- Rd2- Rd3)*Imax ⇒ Rd3=( Ra+Rd- Rd1- Rd2) –(Un-E3)/Imax

=(5+70-30-18)-(600-470.4)/8 =10.8 Ω

Au point H (avant élimination de Rd4) on a E= E4, I= Imin et R= Ra+Rd- Rd1- Rd2- Rd3

Un=E4+ (Ra+Rd- Rd1- Rd2- Rd3)*Imin ⇒ E4 = Un - (Ra+Rd- Rd1- Rd2- Rd3)*Imin

=600-(5+70-30-18-10.8)*4.8 = 522.24 V

Le rhéostat étant constitué de 5 plots donc il a 4 résistances

Rd=Rd1+ Rd2+Rd3 +Rd4=70 Ω ⇒ Rd4=Rd-(Rd1+ Rd2+Rd3 )= 70-(30+18+10.8)=11.2 Ω


Au point H (apès élimination de Rd4) on passe au point I, le moteur prend de la vitesse
jusqu’à la fin (n=n0).
univdocs.com
EXO.3
1) Nombre de pôles de la machine
f= P ns ⇒ P=f/ns (ns en tours/seconde) et P= 60 f/ns (ns en tours/minute)

Pour f= 50 HZ on a les vitesses ns= nr = 60*50/P= 3000/P

P =nombre de 1 2 3 4 5 6 8 10
paire de pôles
nr =vitesse en 3000 1500 1000 750 600 500 375 300
tours/minute

Dans l’exercice ns= 750 tours/mn ⇒P= 60 f/ns= 60*50/750= 4


donc la machine a 2p=8 pôles

2) La FEM à vide EJ= K. Ns .f .Փ


EJ = la FEM d’une phase du stator ; Փ= flux utile par pole
K= coefficient de Kapp, f= fréquence ; Ns= nombre de brins par phase
Ze= nombre d’encoches /pole/phase ; 2P=8= nombre de pôles ; q=3 nombre de phases
Z =Ze*q*2p =3*3*8=72 encoches= nombre d’encoches total et comme il y a 10 brins par
encoches ⇒ NT= nb* Ze= 10*72=720 brins = nombre de brins total
Ns =NT/q = 720/3=240 brins= nombre de brins par phase

EJ= K. Ns .f .Փ= 1.8*240*50*25 .10-3 = 540 V

3) Les pertes Joules au stator PJS= 3 . R. I2


R= résistance d’une phase, I= le courant de line

I J
I J
r=résistance
r=résistance R R=résistance mesurée R=résistance
mesurée d’une phase entre phases d’une phase
entre phases
R R

Couplage triangle Couplage étoile

En couplage étoile r mesurée =(R en série avec R)= 2 R ⇒ R=r/2 et I =J (courant de


ligne courant de phase)
PJS= 3 . R. J2= 3*(r/2) I2=(3/2) r I2

En couplage triangle r mesurée=(R en parallèle avec 2 R) donc 1/r= (1/R)+(1/2R) ⇒


R=3r/2 et
! # ! ( #
(
= ⇒ $ % = #. '. = # ) *+ ) + = *!(
√# ( (
√#
univdocs.com
EXO.4
1) Calcul de la réactance synchrone
Branchement en triangle R=(3/2) r
r= la résistance mesurée entre phases
R= la résistance d’une phase
R=(3/2)*1.2= 1.8 ,
L’essai à vide EJ= K* J K=EJ/J= 80
L’essai en CC Icc= Kcc*J Kcc= Icc/J=100/5=20

EJ =R I + j X I+ V en court-circuit V=0 ⇒ EJ =R Icc + j X Icc⇒ EJ= Z Icc


3 56 8
2= = = = √'( + 9( (Voire figure 25 cours)
!44 57 844

: < ?@
Z= =>= = =4 ,
:;; ;; A@

et X = √B A − D A =E(4)A − (1.8)A= 3.57 I

2) Calcul de la chute de tension


Diagramme de Behn-Eschenburg pour une charge inductive

EJ C

ϕ
jXI
O A D B
ϕ V ϕ

I RI
E F

OC2=OB2+BC2=EJ2
OB=OA+AD+DB=V+R I cosφ +X I sinφ
BC=EC-EB=X I cosφ- R I sinφ

EJ2= (V+ R I cos ϕ + X I sin ϕ)2+ (X I cos ϕ –R I sin ϕ)2

EJ =E(J + D K LMN O + P K NQR O)A + (P K LMNO − D K NQRO)A=843.25 V

<= S T ?UV.AWS?@@
et ΔV = = = 5.12 %
<= ?UV.AW

Vous aimerez peut-être aussi