Vous êtes sur la page 1sur 19

INTRANORMES pour : CEGELEC - 05/05/2008

ISSN 0335-3931

NF S 61-932
Septembre 1993

Indice de classement : S 61-932

Systèmes de Sécurité Incendie (S.S.I.)


Règles d´installation

E : Fire Safety Systems (F.S.S.) - Installation requirements


D : Brandschutzsysteme- Einbau Anforderungen

Norme française homologuée par décision du Directeur Général de l´AFNOR


le 5 août 1993 pour prendre effet le 5 septembre 1993.

correspondance À la date de publication du présent document il n´y a pas de travaux internatio-


naux sur le sujet.

analyse Le présent document fait partie d´un ensemble de normes visant à assurer l´ap-
titude à la fonction des équipements techniques constitutifs d´un système
concourant à la sécurité contre les risques d´incendie et de panique.
Il donne les règles générales d´installation des matériels et des liaisons consti-
tuant ces Systèmes de Sécurité Incendie (S.S.I.).

descripteurs Thésaurus International Technique : sécurité incendie, bâtiment, dispositif de


sécurité, aptitude à la fonction, installation, principe, alimentation, liaison.

modifications

corrections

éditée et diffusée par l´association française de normalisation (afnor), tour europe cedex 7 92049 paris la défense - tél. : (1) 42 91 55 55

AFNOR 1993 © AFNOR 1993 1er tirage 93-09


INTRANORMES pour : CEGELEC - 05/05/2008

Sécurité incendie AFNOR S61l

Membres de la commission de normalisation

Président : M DELORME

Secrétariat : LCPP

M ALQUIER CITE DES SCIENCES ET DE M GERENTE BRIGADE DES SAPEURS


L´INDUSTRIE POMPIERS DE PARIS
M ALVAREZ GROUPEMENT FONCIER M HOGNON CSTB
FRANÇAIS M JACQUET OPPI (GCID)
M BRACONNIER MATHER + PLATT - M JAMBON SOCOTEC (CLOPSI)
WORMALT (GCID)
M LANEN APSAD
M de BREBISSON COMTRA (GFEA)
M LAVIGNAC MADICOB (GIF)
M BRUILLOT MERLIN GERIN (FIEE)
M LEMOINE SOCOTEC (CLOPSI)
M BUCHIN UTE
M LEVY GROUPEMENT DES APAVE
M CAYSSIALS GIGREL (CLOPSI)
M CHATEAU CNPP LABORATOIRES
M MEISS SOUCHIER SA (GIF)
M CHAZAL FNEE M MIQUET SAFT (GISEL)
M CHOPINEAU MERLIN GERIN M NAMUR MINISTERE DE L´INTERIEUR -
M CLUZEL INSTITUT TECHNIQUE DU DIRECTION DE LA SECURITE
BATIMENT ET DES TRAVAUX CIVILE
PUBLICS
M NOLLEAU EDF - GDF (GUSI)
M DAILLOUX FIEE M NUGIER NUGELEC
M DARNIS SIH (GIF)
MME PINEAU AFNOR
M DELORME LABORATOIRE CENTRAL DE LA MME REISS LABORATOIRE CENTRAL DE LA
PREFECTURE DE POLICE
PREFECTURE DE POLICE
M DEMUTH ATSE (GCID)
M RICETTI LABORATOIRE CENTRAL DE LA
M DETRAZ MINISTERE DE L´INTERIEUR - PREFECTURE DE POLICE
DIRECTION DE LA SECURITE
M RICHARD CONSEILLER TECHNIQUE DE LA
CIVILE
DSC
MME DEWAGENAERE GISEL
M ROSSI CNPP
M DUBOYS CERBERUS GUINARD (GCID) M ROTHGANGL JOFO FRANCE (GIF)
M DUCAT FEDERATION NATIONALE DES
M SERVEAU DETECTION ELECTRONIQUE
SAPEURS POMPIERS DE
FRANCAISE (GCID)
FRANCE
M TOURNEUR RATP
M EMOND SERETE
M VANDEPUTTE VERGER DELPORTE INDUSTRIE
M FLAMANT SIDALEC (GCID)
M YUNG AMAR ET LEGRAND
M FRANSES GIF
M FRECHET CTICM

Avant-propos

La présente norme s´inscrit dans le cadre des textes relatifs aux Systèmes de Sécurité Incendie
(S.S.I.), équipant les bâtiments ou les établissements, tels que présentés dans les normes NF S 61-930
et NF S 61-931.
INTRANORMES pour : CEGELEC - 05/05/2008

-3- NF S 61-932

Sommaire
Page

1 Domaine d´application 4

2 Définitions 4

3 Principes de base 6

4 Conception des zones 7

5 Alimentation des équipements du S.S.I. 8

6 Lignes de télécommande et de contrôle des D.A.S. 10

7 Règles particulières applicables aux C.M.S.I. 12

8 Règles d´installation propres à certains équipements 13

9 Choix des matériels 16

10 Accessibilité et implantation des matériels 16

11 Précautions lors du stockage et de la mise en œuvre 17

12 Dossier d´identité du S.S.I. 17

13 Essai et réception de l´installation 18

14 Bibliographie 18

Annexe A (normative) Schémas-blocs des cinq catégories de S.S.I. 19


INTRANORMES pour : CEGELEC - 05/05/2008

NF S 61-932 -4-

1 Domaine d´application

La présente norme fixe les règles générales minimales d´installation des matériels et des liaisons
constituant les Systèmes de Sécurité Incendie (S.S.I.). Ces règles sont destinées à servir de base aux
exigences particulières de mise en œuvre pouvant faire l´objet, par ailleurs, de normes ou textes pro-
pres à chaque application.
La présente norme ne concerne pas l´installation du Système de Détection Incendie (S.D.I.).

2 Définitions

Pour les besoins de la présente norme, les définitions suivantes s´appliquent :

2.1 système de Sécurité Incendie (S.S.I.) : Ensemble des matériels servant à collecter toutes les
informations ou ordres liés à la seule sécurité incendie, à les traiter et à effectuer les fonctions
nécessaires à la mise en sécurité d´un bâtiment ou d´un établissement.
Dans sa version la plus complexe, un S.S.I. est composé de deux sous-systèmes principaux : un
Système de Détection Incendie (S.D.I.) et un Système de Mise en Sécurité Incendie (S.M.S.I.).
Les S.S.I. sont répartis en cinq catégories décrites dans la norme NF S 61-931. Les diverses
configurations sont schématisées dans l´annexe A de la présente norme.

2.2 système de Détection Incendie (S.D.I.) : Ensemble des appareils (au sens des normes en vigueur)
nécessaires à la détection automatique d´incendie et comprenant obligatoirement :
- les détecteurs ;
- l´équipement de commande et de signalisation ;
- les Déclencheurs Manuels (D.M.) ;
et éventuellement :
- les organes intermédiaires pouvant être placés entre les détecteurs et l´équipement de commande
et de signalisation.

2.3 système de Mise en Sécurité Incendie (S.M.S.I.) : Ensemble des équipements qui assurent les
fonctions nécessaires à la mise en sécurité d´un bâtiment ou d´un établissement en cas d´incendie.

2.4 surveillance : Ensemble de dispositions permettant la détection automatique des dérangements


susceptibles de nuire au bon fonctionnement d´un système.

2.5 contrôle : Ensemble de dispositions permettant de vérifier que chaque dispositif visé est bien
dans l´état assigné.
INTRANORMES pour : CEGELEC - 05/05/2008

-5- NF S 61-932

2.6 énergies de sécurité


énergie de télécommande : Énergie qui correspond à la transmission de l´ordre de passage en position
de sécurité au dispositif commandé.
énergie de fonctionnement : Énergie nécessaire au fonctionnement des équipements de sécurité
comportant une entrée d´alimentation durant tout ou partie de la durée d´un sinistre.
Cette énergie assure, par exemple, le passage en position de sécurité d´un Dispositif Actionné de
Sécurité (D.A.S., visé par la norme NF S 61-937), l´émission de l´ordre de commande de sécurité par un
Dispositif de Commande (visé par la norme NF S 61-938) ou le fonctionnement d´un ventilateur de
désenfumage.
énergie de contrôle : Énergie nécessaire à la transmission des informations par les lignes de contrôle,
en vue de la signalisation des positions des Dispositifs Actionnés de Sécurité (D.A.S.).

2.7 ligne de Télécommande : Ligne assurant le transport de l´ordre de commande en sortie d´un
dispositif de commande (visé par la norme NF S 61-938) ou d´un Centralisateur de Mise en Sécurité
Incendie (C.M.S.I., visé par la norme NF S 61-934) à destination d´un (ou plusieurs) Dispositif(s)
Actionné(s) de Sécurité (D.A.S.) télécommandé(s).

2.8 ligne de Contrôle : Ligne assurant le transport des informations d´état d´un (ou plusieurs)
Dispositif(s) Actionné(s) de Sécurité (D.A.S.) à destination d´un Centralisateur de Mise en Sécurité
Incendie (C.M.S.I., visé par la norme NF S 61-934) ou d´un Dispositif de Commande avec Signalisation
(D.C.S., visé par la norme NF S 61-938).

2.9 dispositif Commandé Terminal (D.C.T.) : Dispositif commandé qui, par son action locale, participe
directement à la mise en sécurité d´un bâtiment ou d´un établissement. Les D.C.T. comprennent :
- les Dispositifs Actionnés de Sécurité (D.A.S.), à l´exception du coffret de relayage pour ventilateur
de désenfumage ;
- les Diffuseurs Sonores (D.S.) ;
- les Blocs Autonomes d´Alarme Sonore (B.A.A.S.) des types Sa et Ma ;
- les ventilateurs de désenfumage.

2.10 dispositif alimenté : Dispositif nécessitant une énergie de fonctionnement extérieure pour passer
en position de sécurité. Pour certains D.A.S., cette énergie peut être confondue avec l´énergie de
télécommande.

2.11 zone : Un bâtiment ou un établissement est généralement découpé, au titre de la sécurité


incendie, en plusieurs volumes correspondant chacun, selon le cas, à un local, un niveau, une cage
d´escalier, un canton, un secteur ou à un compartiment. Une zone peut correspondre à un ou plusieurs
de ces volumes ou à l´ensemble d´un bâtiment. Les Zones de Détection (Z.D.), les Zones de mise en
Sécurité (Z.S.) et les Zones de diffusion d´Alarme (Z.A.) définies ci-après n´ont pas nécessairement les
mêmes limites géographiques.

2.12 zone de Détection (Z.D.) : Zone surveillée par un ensemble de détecteurs ou/et de Déclencheurs
Manuels (D.M.), auxquels correspond une signalisation commune dans l´équipement de commande et
de signalisation du Système de Détection Incendie (S.D.I.).
Par analogie, dans le cas d´un Équipement d´Alarme du type 2 (E.A.2, tel que défini dans la norme NF S 61-936),
chaque zone équipée d´un ensemble de Déclencheurs Manuels (D.M.) auxquels correspond une
signalisation commune constitue une Zone de Détection.
INTRANORMES pour : CEGELEC - 05/05/2008

NF S 61-932 -6-

2.13 zone de mise en Sécurité (Z.S.) : Zone susceptible d´être mise en sécurité par le Système de
Mise en Sécurité Incendie (S.M.S.I.),

2.14 zone de diffusion d´Alarme (Z.A.) : Zone dans laquelle le signal d´alarme générale (au sens de la
norme NF S 61-936) est audible pour donner l´ordre d´évacuation.

2.15 cheminement technique protégé : Gaine, caniveau ou vide de construction dont le volume est
protégé d´un incendie extérieur de telle manière que les canalisations qui l´empruntent puissent
continuer à assurer leur service pendant un temps déterminé.
Les niveaux et les conditions de protection sont généralement fixés par le texte d´application.

2.16 volume technique protégé : Local ou placard dont le volume est protégé d´un incendie extérieur
de telle manière que les matériels qu´il contient puissent continuer à assurer leur service pendant un
temps déterminé.
Les niveaux et les conditions de protection sont généralement fixés par le texte d´application.

2.17 matériel central d´un C.M.S.I. : Ensemble des matériels du Centralisateur de Mise en Sécurité
Incendie (C.M.S.I.) constitué :
- des équipements regroupés dans un emplacement réservé au service de sécurité incendie et compre-
nant, au minimum, l´Unité de Commandes Manuelles Centralisées (U.C.M.C.), l´Unité de Signalisation
(U.S.) et l´Unité de Gestion d´Alarme (U.G.A.) (tous ces termes sont définis dans la norme NF S 61-934),
- des autres équipements nécessaires au fonctionnement de l´ensemble du C.M.S.I., tels que, par
exemple, son (ou ses) Alimentation(s) Électrique(s) de Sécurité (A.E.S.) à batterie d´accumulateurs.

2.18 matériel déporté d´un C.M.S.I. : Matériel du Centralisateur de Mise en Sécurité Incendie
(C.M.S.I.) ne faisant pas partie du matériel central et relié à celui-ci au moyen de voies de transmission.
Un matériel déporté est toujours situé dans le bâtiment ou l´établissement équipé.

2.19 voies de transmission : Liaisons filaires, galvaniques ou optiques, internes au Centralisateur de


Mise en Sécurité Incendie (C.M.S.I.) nécessaires à la transmission de données et de signaux entre le
matériel central et les matériels déportés éventuels.

3 Principes de base

3.1 Coordination
Les principes de coordination qui ont nécessairement présidé à l´analyse des besoins de sécurité et à la
conception du S.S.I. doivent également être respectés lors de la réalisation.

3.2 Indépendance du S.S.I.


Le Système de Sécurité Incendie, y compris, si elle existe, son unité d´aide à l´exploitation (visée
ci-après), doit être indépendant de tout autre système tels que la Gestion Technique de Bâtiment
(G.T.B.), la Gestion Technique Centralisée (G.T.C.), etc.
Il est cependant admis que certains Dispositifs Actionnés de Sécurité (D.A.S.) puissent assurer
également une fonction de «confort» (par exemple : ventilation par exutoire de désenfumage) ou de
sécurité d´accès (par exemple : contrôle d´accès par une porte d´issue de secours), sous réserve que
l´ordre de mise en sécurité incendie soit toujours prioritaire et que le D.A.S. considéré soit conçu par
son constructeur pour assurer ces fonctions.
Il est admis également que le Système de Sécurité Incendie puisse délivrer des informations concernant
ses états à un autre système.
INTRANORMES pour : CEGELEC - 05/05/2008

-7- NF S 61-932

3.3 Unité d´aide à l´exploitation du S.S.I.


À un Centralisateur de Mise en Sécurité Incendie (installé dans le cadre d´un S.S.I. de catégorie A ou B)
peut être associée une unité d´aide à l´exploitation du S.S.I. Ce système complémentaire, prévu au
paragraphe 5.6 de la norme NF S 61-934 et entièrement dédié au S.S.I., ne peut en aucun cas remplacer
tout ou partie des constituants du C.M.S.I. tels que prévus par cette norme.
En conséquence de l´alinéa précédent, l´unité d´aide à l´exploitation du S.S.I., lorsqu´elle existe, peut
assurer les mêmes fonctions que celles de l´Unité de Commande Manuelle Centralisée (U.C.M.C.) et de
l´Unité de Signalisation (U.S.), sans toutefois remplacer ces dernières.

3.4 Mesures facilitant l´exploitation, les vérifications et la maintenance


Le S.S.I. doit être installé de façon à permettre les opérations d´exploitation, de vérifications et de
maintenance prévues par la norme en vigueur 1). En particulier, ces opérations doivent pouvoir être
réalisées sans aucun déclenchement intempestif et n´entraîner aucune perte d´information non
prévisible.

4 Conception des zones

4.1 Une Zone de diffusion d´Alarme (Z.A.) doit englober une (ou plusieurs) Zone(s) de mise en
Sécurité (Z.S.) ; chaque Zone de mise en Sécurité doit englober une ou plusieurs Zone(s) de Détection
(Z.D.).

4.2 Pour l´application de la présente norme, les cheminements et volumes techniques protégés sont
considérés comme étant en dehors de toute Zone de mise en Sécurité (Z.S.), ils assurent, par
construction, leur propre sécurité.
Un cheminement technique protégé contenant des canalisations appartenant au S.S.I. ne peut abriter,
par ailleurs, que des canalisations électriques, sous réserve que ces dernières satisfassent aux
conditions suivantes :
- elles sont de catégorie C2 au moins ;
- elles ne comportent aucune connexion sur leur parcours, à moins que ces connexions ne soient
placées dans une enveloppe résistant au feu présentant le même degré de résistance au feu que celui
de la paroi du cheminement technique protégé ;
- elles sont protégées contre les surintensités par des dispositifs de protection placés en amont et à
l´extérieur du cheminement technique protégé.
Un volume technique protégé contenant des matériels appartenant au S.S.I. ne peut abriter, par
ailleurs, que des matériels du Système d´Éclairage de Sécurité (S.E.S.), sous réserve que soit assurée
une séparation entre les systèmes permettant d´éviter qu´un incident affectant l´un des deux systèmes
n´affecte le fonctionnement de l´autre.

1) Norme NF S 61-933, en préparation.


INTRANORMES pour : CEGELEC - 05/05/2008

NF S 61-932 -8-

4.3 La signalisation des états des Dispositifs Actionnés de Sécurité (D.A.S.) communs à plusieurs
Zones de mise en Sécurité (Z.S.) doit être réalisée sur la base des dispositions de la norme NF S 61-935
et selon les principes suivants :
- l´ensemble des ventilateurs d´extraction de désenfumage sur conduits collectifs communs à un
ensemble de Z.S. d´un bâtiment, doit être spécifiquement signalé sur l´Unité de Signalisation (U.S.) ;
- l´ensemble des ventilateurs de soufflage de désenfumage sur conduits collectifs communs à un
ensemble de Z.S. d´un bâtiment, doit également être spécifiquement signalé sur l´U.S.
Afin d´effectuer cette signalisation, chaque coffret de relayage pour ventilateur de désenfumage doit
être équipé du (ou des) contact(s) de position de sécurité nécessaire(s) dans les conditions définies dans
la fiche XIII de l´annexe A de la norme NF S 61-937.
Un ensemble de D.A.S. assurant la fonction de compartimentage (portes à fermeture automatique,
clapets) entre deux Z.S. déterminées doit être signalé sur l´U.S., soit spécifiquement, soit par les
voyants de la zone mise en sécurité.

5 Alimentation des équipements du S.S.I.

5.1 Règles générales


5.1.1 L´énergie de sécurité doit provenir d´une alimentation de sécurité conforme, selon le cas, aux
dispositions de la norme NF S 61-939 (Alimentations Pneumatiques de Sécurité (A.P.S.)) ou de la norme
NF S 61-940 (Alimentations Électriques de Sécurité (A.E.S.)). De plus, l´alimentation en énergie de
sécurité de chaque équipement d´un S.S.I. doit respecter les dispositions particulières, lorsqu´elles
existent, figurant dans la norme le concernant.
Lorsque le niveau de sécurité requis ne justifie pas la mise en œuvre d´un Groupe Électrogène de
Sécurité (G.E.S.), le texte d´application pourra autoriser que l´alimentation électrique en basse tension
de certains équipements de sécurité s´effectue à partir du réseau électrique de distribution publique, en
lieu et place d´une A.E.S. Dans ce cas, l´alimentation doit être réalisée au moyen d´une dérivation issue
directement du tableau général basse tension du bâtiment ou de l´établissement et sélectivement
protégée.

5.1.2 L´énergie de sécurité délivrée par une alimentation de sécurité (A.E.S. ou A.P.S.) doit être
réservée à l´usage exclusif des fonctions de sécurité (télécommande, fonctionnement et contrôle).

5.1.3 Chacun des départs d´une alimentation de sécurité doit être individuellement protégé contre les
défauts du circuit correspondant. En particulier, s´agissant d´un Système de Mise en Sécurité Incendie
(S.M.S.I.), une défaillance affectant un de ces circuits ne doit pas pouvoir entraîner une perte supérieure
à celle d´une seule fonction dans une seule Zone de mise en Sécurité (Z.S.).

5.2 Surveillance des alimentations de sécurité


5.2.1 Dans les S.S.I. des catégories A, B et C, la signalisation de surveillance des alimentations de
sécurité (A.P.S. ou A.E.S.) doit être assurée dans les conditions générales prévues par la norme NF S 61-935
et les conditions particulières prévues par les normes NF S 61-939 (A.P.S.) et NF S 61-940 (A.E.S.).

5.2.2 Doivent faire l´objet d´une signalisation particulière sur l´Unité de Signalisation (U.S.) :
- toute alimentation de sécurité non spécifique (au sens des normes NF S 61-939 et NF S 61-940) ;
- l´Alimentation Électrique de Sécurité (A.E.S.) spécifique alimentant un Centralisateur de Mise en
Sécurité Incendie (C.M.S.I.) ou un Dispositif de Commande avec Signalisation (D.C.S.).
Dans le cas où le C.M.S.I. (ou le D.C.S.) est alimenté au moyen de plusieurs A.E.S. spécifiques, il y a lieu
de rendre commune sur l´U.S. la signalisation de ces A.E.S.
INTRANORMES pour : CEGELEC - 05/05/2008

-9- NF S 61-932

5.2.3 La signalisation de surveillance d´une Alimentation Électrique de Sécurité (A.E.S.) ou d´une


Alimentation Pneumatique de Sécurité (A.P.S.) spécifique d´un Dispositif Adaptateur de Commande
(D.A.C.) ou d´un Dispositif Actionné de Sécurité (D.A.S.) peut être synthétisée sur l´Unité de
Signalisation (U.S.) avec la signalisation de la fonction commandée dans la Zone de mise en Sécurité
(Z.S.) concernée.

5.2.4 Les exigences de la présente section ne s´appliquent pas aux Alimentations Pneumatiques de
Sécurité (A.P.S.) à usage unique (au sens de la norme NF S 61-939) qui, par construction, ne sont
équipées que d´une signalisation locale de l´état de la source de sécurité.

5.3 Alimentations électriques


5.3.1 En cas de défaillance de la source Normal-Remplacement, une Alimentation Électrique de
Sécurité (A.E.S.) non spécifique (au sens de la norme NF S 61-940) ne peut alimenter que des
équipements appartenant aux installations de sécurité incendie du bâtiment ou de l´établissement, par
l´intermédiaire d´un (ou plusieurs) tableau(x) dit(s) «tableau(x) électrique(s) de sécurité».
Un tableau électrique de sécurité doit être adapté par construction ou par installation aux conditions
d´influences externes de son emplacement. Il doit être réservé à l´usage exclusif de l´A.E.S. et être placé
dans un volume technique protégé.

5.3.2 Les commandes électriques de passage en position de sécurité des Dispositifs Actionnés de
Sécurité (D.A.S.) (transmises par les Lignes de Télécommande) et les contrôles intéressant la sécurité
(transmis par les Lignes de Contrôle) doivent se faire sous une Très Basse Tension de Sécurité (T.B.T.S.)
ou sous une Très Basse Tension de Protection (T.B.T.P.). L´Alimentation Électrique de Sécurité (A.E.S.)
devra donc présenter les caractéristiques correspondant au type de tension utilisé.

5.3.3 Les câbles d´alimentation en énergie électrique de sécurité provenant d´une Alimentation
Électrique de Sécurité (A.E.S.) physiquement séparée du (ou des) dispositif(s) alimenté(s), y compris les
Dispositifs Commandés Terminaux (D.C.T.) alimentés, doivent satisfaire aux dispositions suivantes :
- leur installation doit être conforme aux normes françaises homologuées 2) ;
- ils doivent être soit placés dans un cheminement ou un volume technique protégé et de catégorie C2,
soit de catégorie CR1 (au sens de la norme NF C 32-070). Dans ce dernier cas, les dispositifs de
dérivation ou de jonction correspondants et leurs enveloppes doivent satisfaire à l´essai au fil
incandescent défini dans la norme NF C 20-455, la température du fil incandescent étant de 960 °C et
le temps d´extinction des flammes après retrait du fil incandescent étant au plus de 5 s ;
- ils doivent être indépendants des canalisations électriques autres que les canalisations de sécurité
du S.S.I. et/ou du Système d´Éclairage de Sécurité (S.E.S., défini dans la norme NF S 61-930). En
particulier, toute intervention sur une des autres installations de distribution du bâtiment ou de
l´établissement doit pouvoir s´effectuer sans affecter le fonctionnement du S.S.I. ;
- chaque circuit divisionnaire doit être protégé de telle manière que tout incident électrique
l´affectant par surintensité ne perturbe pas le fonctionnement des autres circuits de sécurité.

5.3.4 Une Alimentation Électrique de Sécurité (A.E.S.) doit, pendant l´état de veille, être dans un état tel
que sa source de sécurité se mette automatiquement en service en cas de défaillance de l´alimentation
Normal-Remplacement.

2) En particulier, pour les installations de distribution réalisées en basse tension (B.T.) ou en Très
Basse Tension (T.B.T.), la norme applicable est la norme NF C 75-100 «Installations électriques à
basse tension - Règles».
INTRANORMES pour : CEGELEC - 05/05/2008

NF S 61-932 - 10 -

5.4 Alimentations pneumatiques


5.4.1 Une Alimentation Pneumatique de Sécurité (A.P.S.) à usage limité ou à usage unique (aux sens
de la norme NF S 61-939) ne peut alimenter que des Dispositifs Actionnés de Sécurité (D.A.S.) assurant
la même fonction, en nombre limité par les caractéristiques de sortie de l´A.P.S.

5.4.2 Une Alimentation Pneumatique de Sécurité (A.P.S.) non spécifique à usage permanent ou à usage
limité (aux sens figurant dans la norme NF S 61-939) doit être choisie de façon que la réserve d´énergie de
sa source de sécurité soit suffisante pour assurer trois passages en position de sécurité des dispositifs
alimentés, compte tenu des énergies éventuellement nécessaires aux réarmements intermédiaires.
Dans le cas d´une A.P.S. à usage permanent secourue par une A.E.S. à Groupe Électrogène de Sécurité
(G.E.S.), la réserve d´énergie de la source pneumatique de sécurité doit être suffisante pour assurer un
passage en position de sécurité des dispositifs alimentés.

5.4.3 Dans un même canton, au-delà d´une surface à désenfumer de 500 m2, une Alimentation
Pneumatique de Sécurité (A.P.S.) à usage unique (au sens de la norme NF S 61-939) et le réseau de
distribution correspondant ne peuvent alimenter la totalité des exutoires et des ouvrants de
désenfumage. Il y a lieu de séparer l´installation en deux parties approximativement de même
importance, réparties chacune sur l´ensemble du canton.

6 Lignes de télécommande et de contrôle des D.A.S.

6.1 Lignes électriques


6.1.1 À l´instar de toute autre canalisation électrique, les lignes électriques d´alimentation en énergie
de fonctionnement, de télécommande et de contrôle ne doivent en aucun cas emprunter un conduit
aéraulique. Toutes dispositions doivent être prises pour éviter les effets nuisibles des perturbations
électromagnétiques, en accord avec les prescriptions des constructeurs des appareils raccordés.

6.1.2 La surveillance des lignes de télécommande est obligatoire pour toute commande fonctionnant
par émission de courant. Il est cependant admis qu´une ligne de télécommande reliant un matériel
déporté d´un Centralisateur de Mise en Sécurité Incendie (C.M.S.I.) à un D.A.S. puisse ne pas être
surveillée si l´ensemble des conditions suivantes sont respectées :
- la ligne de télécommande a une longueur inférieure à 2 m et elle est facilement visitable ;
- la totalité de la ligne de télécommande, le matériel déporté et le D.A.S. télécommandé se trouvent
dans le même volume ;
- une protection renforcée contre les chocs mécaniques est assurée à la ligne de télécommande (la pro-
tection sous conduit rigide continu est réputée constituer un minimum satisfaisant à cette spécification).

6.1.3 Les lignes de télécommande ne doivent avoir aucune liaison galvanique entre elles, avec les
lignes de contrôle et avec tout autre circuit. Elles peuvent cependant emprunter les mêmes câbles que
les lignes de contrôle.
Les lignes de télécommande doivent être réalisées en câbles prévus pour les canalisations fixes. Leurs
conducteurs doivent présenter une section égale ou supérieure à 1,5 mm2 pour les câbles
monoconducteurs et à 1 mm2 pour les câbles multiconducteurs. La section des conducteurs devra de
plus être choisie de façon à tenir compte des chutes de tension en ligne risquant de compromettre la
compatibilité entre les caractéristiques de sortie des dispositifs de commande et les caractéristiques
d´entrée des dispositifs télécommandés.
INTRANORMES pour : CEGELEC - 05/05/2008

- 11 - NF S 61-932

Les lignes de télécommande par émission de courant doivent être réalisées, soit en câbles de la
catégorie CR1 (au sens de la norme NF C 32-070), soit en câbles de la catégorie C2 (au sens de la norme
NF C 32-070) placés dans des cheminements techniques protégés. Toutefois, elles peuvent être
réalisées en câbles de la catégorie C2 et sans protection contre l´incendie dès qu´elles pénètrent dans la
Zone de Mise en Sécurité (Z.S.) correspondant aux D.A.S. qu´elles desservent.
Les lignes de télécommande par rupture de courant doivent être réalisées, au minimum, en câbles de la
catégorie C2 (au sens de la norme NF C 32-070).

6.1.4 Les lignes de contrôle ne doivent avoir aucune liaison galvanique entre elles, avec les lignes de
télécommande et avec tout autre circuit ; elles peuvent cependant emprunter les mêmes câbles que les
lignes de télécommande.
Les lignes de contrôle doivent être réalisées, soit en câbles de la catégorie CR1 (au sens de la norme
NF C 32-070), soit en câbles de la catégorie C2 (au sens de la norme NF C 32-070) placés dans des
cheminements techniques protégés. Toutefois, elles peuvent être réalisées en câbles de la catégorie C2
et sans protection contre l´incendie dès qu´elles pénètrent dans la Zone de Mise en Sécurité (Z.S.)
correspondant aux D.A.S. qu´elles desservent.

6.1.5 La surveillance des lignes de contrôle doit être réalisée dans les mêmes conditions que celles qui
sont rendues applicables par le paragraphe 6.1.2 de la présente norme à la surveillance des lignes de
télécommande fonctionnant par émission de courant.

6.1.6 Dans le cas des lignes réalisées en câbles de catégorie CR1, les dispositifs de dérivation ou de
jonction correspondants et leurs enveloppes doivent satisfaire à l´essai au fil incandescent défini dans la
norme NF C 20-455, la température du fil incandescent étant de 960 °C et le temps d´extinction des
flammes après retrait du fil incandescent étant au plus de 5 s.

6.2 Liaisons pneumatiques


6.2.1 Les canalisations pneumatiques nécessaires au passage en position de sécurité des D.A.S.
desservis doivent satisfaire aux conditions suivantes :
- elles doivent être entièrement réalisées soit en cuivre, soit en acier inoxydable ;
- elles doivent être garanties pour résister à une pression d´épreuve égale à trois fois la pression de
service, avec un minimum de 90 bar ;
- les raccords doivent être du type à étanchéité métal contre métal ;
- elles doivent être rendues inaccessibles au niveau d´accès 0 (au sens de la norme NF S 61-931) et
protégées (par des fourreaux, gaines,...) contre les chocs mécaniques accidentels, en fonction de
l´utilisation des locaux ;
- elles doivent soit cheminer à l´intérieur de locaux hors gel, soit être protégées efficacement contre
le gel.

6.2.2 La composition chimique des tubes en cuivre doit correspondre au type de cuivre ci-après,
désigné sous le repère Cu-DHP conformément à la norme NF A 51-050 :
- cuivre affiné par voie électrolytique ou thermique désoxydé au phosphore :
• (Cu + Ag) ≥ 99,90 %
• 0,013 % ≤ P ≤ 0,050 %
INTRANORMES pour : CEGELEC - 05/05/2008

NF S 61-932 - 12 -

6.3 Liaisons de télécommande par câble d´acier


6.3.1 Conditions d´installation

La ligne de télécommande ne peut avoir une longueur supérieure à :


• 15 m si elle est installée dans un seul local et si son cheminement est visible dans son ensemble
depuis le sol de ce local ;
• 8 m dans les autres cas.
Les renvois doivent être réalisés au moyen de poulies à gorge. Le nombre de renvois maximum
autorisés par ligne de télécommande est de quatre. L´angle de renvoi sur poulie doit être au maximum
de 110°.
Sur toutes les parties accessibles situées au niveau d´accès 0 (au sens de la norme NF S 61-931), le
câble d´acier de la ligne de télécommande doit être protégé (par un tube rigide, un carter, etc.) et doit
être soutenu ponctuellement au moins tous les 2 m dans ses parcours horizontaux.

6.3.2 Caractéristiques des matériels

Les poulies de renvoi doivent présenter un diamètre à fond de gorge d de 32 mm au minimum et un


diamètre extérieur de d + 8 mm au minimum. Elles doivent être protégées contre la corrosion.
Le câble d´acier de la ligne de télécommande doit être conforme aux dispositions de la norme NF ISO 2408,
groupe 1, à âme centrale constituée d´un simple toron en acier de diamètre extérieur nominal minimal de
2,25 mm, avec des fils constitutifs conformément aux spécifications de la norme NF A 47-240, d´une
résistance minimale de 1 770 N/mm2 3) protégés qualité B.

7 Règles particulières applicables aux C.M.S.I.

7.1 Généralités
7.1.1 Lorsqu´un C.M.S.I. du type A ne comporte qu´une seule Zone de mise en Sécurité (Z.S.), son
Alimentation Électrique de Sécurité (A.E.S.) peut être celle du Système de Détection Incendie (S.D.I.)
associé, à condition que cette configuration soit prévue par le constructeur de l´ensemble. Dans le cas
de constructeurs différents, le C.M.S.I. doit comporter son A.E.S. spécifique.

7.1.2 Le matériel central d´un C.M.S.I. peut être réalisé en différentes parties physiquement distinctes.
Dans ce cas, les liaisons entre les constituants doivent être surveillées et protégées mécaniquement. Il
est cependant précisé qu´un ensemble modulaire conçu par le constructeur pour être monté en
monobloc, et installé effectivement en monobloc, est considéré comme constitué de parties non
physiquement distinctes.

7.1.3 Le tableau de signalisation du Système de Détection Incendie (S.D.I.) d´un S.S.I. de catégorie A
doit être regroupé, notamment avec l´Unité de Signalisation (U.S.) du C.M.S.I., dans un emplacement
réservé au service de sécurité incendie tel que visé au paragraphe 2.17 de la présente norme. La liaison
entre le S.D.I. et le C.M.S.I. doit être surveillée quel que soit le mode de transmission (fil à fil, «bus»,..).
Dans le cas d´une liaison dite «fil à fil», elle doit s´effectuer par circuit ; dans les autres cas elle peut être
générale.

7.1.4 Tout ordre émis à partir d´une unité d´aide à l´exploitation, telle que décrite au paragraphe 3.3 de
la présente norme, ne peut en aucun cas être prioritaire ni sur les ordres émis par l´Unité de Commande
Manuelle Centralisée (U.C.M.C.), ni sur les automatismes du C.M.S.I.

7.1.5 Le C.M.S.I. installé doit être conforme à la norme NF S 61-934 4).

3) 1 N/mm2 = 1 MPa.
4) La marque NF CMSI atteste de la conformité à cette norme.
INTRANORMES pour : CEGELEC - 05/05/2008

- 13 - NF S 61-932

7.2 Voies de transmission


7.2.1 Un défaut affectant l´une des voies de transmission du C.M.S.I. ne doit pas pouvoir affecter plus
d´une seule fonction dans une seule Zone de mise en Sécurité (Z.S.).

7.2.2 Les voies de transmissions doivent, au minimum, être réalisées en câble de la catégorie C2 (au
sens de la norme NF C 32-070). Cependant, l´installation des voies de transmissions et des matériels
déportés doit être réalisée de façon qu´un incendie affectant une Zone de mise en Sécurité (Z.S.) ne
puisse affecter une (ou plusieurs) fonction(s) de toute autre Z.S.
Si la solution choisie consiste à relier chaque matériel déporté au matériel central par deux voies de
transmission physiquement distinctes, celles-ci ne peuvent cheminer dans une même Zone de mise en
Sécurité (Z.S.) ou dans un même cheminement technique protégé que si elles sont réalisées en câble de
la catégorie CR1 (au sens de la norme NF C 32-070). De plus, chaque matériel déporté doit alors être
placé dans un volume protégé.
Si la solution choisie consiste à relier un (ou plusieurs) matériel(s) déporté(s) au matériel central au
moyen d´une voie de transmission rebouclée, cette dernière ne doit traverser toute Zone de mise en
Sécurité (Z.S.) qu´une seule fois et n´emprunter tout cheminement technique protégé qu´une seule fois.
Sinon elle doit être réalisée en câble de la catégorie CR1 (au sens de la norme NF C 32-070).
Une voie de transmission unique, non rebouclée, correspondant à une seule fonction dans une seule
Zone de mise en Sécurité (Z.S.), doit être réalisée soit en câble de la catégorie CR1 (au sens de la norme
NF C 32-070), soit en câble de la catégorie C2 (au sens de la norme NF C 32-070) placé dans un
cheminement technique protégé. Toutefois, elle peut être réalisée en câble de la catégorie C2 (au sens
de la norme NF C 32-070) dès sa pénétration dans la Zone de mise en Sécurité (Z.S.) correspondant aux
Dispositifs Commandés Terminaux qu´elle dessert.

7.2.3 Un défaut affectant l´une des voies de transmission du C.M.S.I. ne doit en aucun cas perturber le
fonctionnement en sécurité de la gestion des issues de secours tel que prévu à l´article A.3.6 de
l´annexe A de la norme NF S 61-934.

7.2.4 Une voie de transmission desservant un (ou plusieurs) matériel(s) déporté(s) nécessaire(s) à la
commande et au contrôle d´un ensemble de Dispositifs Commandés Terminaux (D.C.T.) ne doit être
utilisée que pour ces fonctions.

7.3 Unités de gestion centralisée des issues de secours


En complément des présentes règles, l´installation d´une unité de gestion centralisée des issues de
secours doit respecter les dispositions figurant dans l´annexe A de la norme NF S 61-934.

8 Règles d´installation propres à certains équipements

8.1 Alimentations de Sécurité


8.1.1 Une Alimentation Pneumatique de Sécurité (A.P.S.) à usage unique (dont la source de sécurité
est constituée d´une cartouche de gaz CO2) ne doit pas être installée à un emplacement susceptible
d´être soumis à une température inférieure à - 20 °C.

8.1.2 La signalisation des états d´une Alimentation Pneumatique de Sécurité (A.P.S.) à usage unique
peut n´être effectuée que localement.
INTRANORMES pour : CEGELEC - 05/05/2008

NF S 61-932 - 14 -

8.2 Dispositifs de Commande


8.2.1 Les dispositifs de commande (tels que visés par la norme NF S 61-938) dont l´organe de sécurité
à manipuler est de niveau d´accès 0 (au sens de la norme NF S 61-931) doivent être facilement
accessibles. L´organe de sécurité à manipuler doit être placé à une hauteur inférieure à 1,80 m du sol.

8.2.2 Les dispositifs de commande dont l´organe de sécurité à manipuler est de niveau d´accès 0 (au
sens de la norme NF S 61-931) correspondant à un même volume doivent être regroupés en un
emplacement situé près d´un accès principal à ce volume.

8.2.3 Entre l´émetteur d´ordres (Centralisateur de Mise en Sécurité Incendie (C.M.S.I.) ou dispositif de
commande) et le Dispositif Actionné de Sécurité (D.A.S.), on ne doit pas intercaler plus de deux
Dispositifs Adaptateurs de Commande (D.A.C.).

8.2.4 Lorsque le réarmement à distance des D.A.S. est prévu, l´organe à manipuler de la
télécommande de réarmement doit être situé dans la Zone de mise en Sécurité (Z.S.) correspondant
au(x) D.A.S. commandé(s).

Les organes à manipuler permettant le réarmement à distance de certains Dispositifs Actionnés de


Sécurité (D.A.S.) doivent être placés à un niveau d´accès autre que le niveau d´accès 0 (au sens de la
norme NF S 61-931). Cette disposition peut être obtenue soit par construction (dispositif de commande
conçu avec organe à manipuler de réarmement intégré), soit par installation dans un coffret à clef ou
dans un local ou emplacement réservé au seul personnel habilité.

8.2.5 Une sortie de télécommande par câble d´acier ne doit commander qu´un seul dispositif aval,
hormis le cas de deux ouvrants alignés côte à côte en façade, télécommandés par «tirez-lâchez».

8.3 Équipements d´Alarme (E.A.)


8.3.1 À l´exemple des dispositions du paragraphe 5.3.3, les câbles d´alimentation des Diffuseurs
Sonores (D.S.) non autonomes doivent satisfaire aux dispositions suivantes :
- ils doivent être soit en câbles de la catégorie C2 (au sens de la norme NF C 32-070) placés dans des
cheminements techniques protégés, soit de catégorie CR1 (au sens de la norme NF C 32-070). Dans ce
dernier cas, les dispositifs de dérivation ou de jonction correspondants et leurs enveloppes doivent
satisfaire à l´essai au fil incandescent défini dans la norme NF C 20-455, la température du fil
incandescent étant de 960 °C et le temps d´extinction des flammes après retrait du fil incandescent
étant au plus de 5 s ;
- ils doivent être indépendants des canalisations électriques autres que les canalisations de sécurité
du S.S.I. et/ou du Système d´Éclairage de Sécurité (S.E.S., tel que défini dans la norme NF S 61-930).
En particulier, toute intervention sur une des autres installations de distribution doit pouvoir
s´effectuer sans affecter le fonctionnement de l´Équipement d´Alarme.

8.3.2 Le tableau de signalisation de l´Équipement d´Alarme (E.A.) des types 1 et 2 doit être installé à un
emplacement de niveau d´accès différent du niveau d´accès 0 (au sens de la norme NF S 61-931). Il doit
être visible du personnel de surveillance et ses organes de commande et de signalisation doivent
demeurer aisément accessibles.
S´il existe un report de l´alarme restreinte, ce report doit être limité à une distance permettant au
personnel de surveillance de se rendre rapidement au tableau de signalisation afin d´être en mesure
d´exploiter l´alarme restreinte.
INTRANORMES pour : CEGELEC - 05/05/2008

- 15 - NF S 61-932

8.3.3 Les déclencheurs manuels doivent être facilement accessibles et placés à une hauteur d´environ
1,50 m du sol, avec un maximum de 1,80 m.

8.3.4 Les liaisons externes entre, d´une part, le coffret de l´Équipement d´Alarme (E.A.) et les
Diffuseurs Sonores (D.S.) et, d´autre part, le coffret de l´Équipement d´Alarme (E.A.) et les
Déclencheurs Manuels (D.M.) doivent être surveillées conformément aux dispositions du paragraphe 4.1.5
de la norme NF S 61-936.

8.4 Dispositifs Actionnés de Sécurité (D.A.S.)


8.4.1 L´alimentation et la commande d´un ventilateur de désenfumage doivent s´effectuer au moyen
d´un «coffret de relayage pour ventilateur de désenfumage» conforme à la norme NF S 61-937 (fiche XIII
de l´annexe A). Les canalisations électriques d´alimentation depuis l´Alimentation Électrique de
Sécurité (A.E.S.) jusqu´au moteur ne doivent pas comporter de protection contre les surcharges mais
seulement contre les courts-circuits. En conséquence, conformément aux dispositions de la norme
NF C 15-100, elles doivent être dimensionnées en fonction des plus fortes surcharges que peuvent
supporter les moteurs.
Un coffret de relayage pour ventilateur de désenfumage doit être installé en dehors de la (ou des)
Zone(s) de mise en Sécurité desservie(s) par le (ou les) ventilateur(s) qu´il commande.

8.4.2 Les issues de secours équipées de dispositifs de verrouillage électromagnétiques conformes à la


norme NF S 61-937 (fiche XIV de l´annexe A) ne peuvent être commandées que des deux manières
suivantes :
- soit par un déclencheur manuel (D.M.) à fonction d´interrupteur intercalé sur la ligne de
télécommande (c´est-à-dire directement sur l´alimentation du déclencheur électromagnétique) et situé
près de chaque issue équipée ;
- soit dans le cadre d´un dispositif de contrôle d´issues de secours conforme aux dispositions le
concernant de la norme NF S 61-934.

8.4.3 Chaque ventilateur de désenfumage doit pouvoir être mis à l´arrêt depuis l´endroit où se trouve
sa commande manuelle de mise en sécurité. Cette fonction ne doit pouvoir être obtenue qu´au niveau
d´accès II (au sens de la norme NF S 61-931) et doit être signalée en tant qu´anomalie sur l´Unité de
Signalisation si cette dernière existe. La liaison entre cette commande manuelle d´arrêt et le coffret de
relayage du ventilateur doit répondre aux mêmes exigences de protection contre l´incendie que celles
visant les liaisons qui permettent la mise en sécurité (voies de transmission et/ou lignes de
télécommande).

8.5 Détecteurs Autonomes Déclencheurs (D.A.D.)


8.5.1 Les D.A.D. ne peuvent être utilisés que dans les conditions générales prévues au paragraphe 3.2
de la norme NF S 61-931.

8.5.2 Les Dispositifs Actionnés de Sécurité (D.A.S.) suivants ne doivent pas être commandés par un
D.A.D. :
- volet de désenfumage pour conduit collectif ;
- coffret de relayage pour ventilateur de désenfumage.

8.5.3 Un Détecteur Autonome Déclencheur (D.A.D.) commandant une porte à fermeture automatique
doit être équipé de deux éléments sensibles (un de chaque côté de cette porte). Dans le cas d´un sas,
les éléments sensibles pourront être placés de part et d´autre de celui-ci.
INTRANORMES pour : CEGELEC - 05/05/2008

NF S 61-932 - 16 -

9 Choix des matériels

9.1 Les S.S.I. des catégories D et E, qui, par définition, ne sont pas équipés d´une Unité de
Signalisation (U.S.) ne peuvent assurer ni une surveillance ni un contrôle. La télécommande des
Dispositifs Actionnés de Sécurité (D.A.S.) ne peut donc s´effectuer par émission de courant. Le
déclenchement des D.A.S. par l´Équipement d´Alarme (E.A.) ne peut être obtenu que par l´ouverture du
(ou des) contact(s) libre(s) de tout potentiel prévu(s) dans l´E.A. et intercalé(s) sur un (ou plusieurs)
circuit(s) de télécommande électrique par rupture de courant.

9.2 Les fiches visant les Dispositifs Actionnés de Sécurité (D.A.S.) (norme NF S 61-937, annexe A)
prévoient des «options de sécurité» pour certains D.A.S. Ces équipements sont de nature optionnelle
uniquement dans le contexte de la norme NF S 61-937 qui est une norme visant la construction du
matériel. Ces options de sécurité permettent de répondre aux spécifications imposées, dans certains
cas, par la présente norme ou par le texte réglementaire applicable ; elles sont alors rendues
obligatoires.

9.3 L´installateur doit veiller à la compatibilité entre les caractéristiques assignées de sortie et
d´entrée des matériels du S.S.I. en tenant compte, notamment, des pertes en ligne (chutes de tension
dans les lignes électriques, forces de frottement présentées par les lignes de télécommande par câble
d´acier, pertes de charge présentées par les canalisations pneumatiques).

10 Accessibilité et implantation des matériels

10.1 L´accessibilité des matériels du Système de Sécurité Incendie et de leurs commandes est régie
en regard d´une part des définitions des niveaux d´accès figurant dans la norme NF S 61-931 et,
d´autre part, des exigences propres à chaque matériel figurant dans la norme le visant.

Les définitions des niveaux d´accès figurant dans la norme NF S 61-931 pouvant s´appliquer également aux
locaux (ou, plus généralement, aux emplacements), on considère donc que tout matériel se trouve placé à
un niveau d´accès au moins égal à celui du local (ou de l´emplacement) dans lequel il est installé.

10.2 Les dispositifs de commande ne doivent pas être dissimulés par le vantail d´une porte lorsque
celui-ci est en position ouverte. De plus, s´il est nécessaire de signaler la présence de dispositifs de
commande, les pictogrammes utilisés devront être conformes au signal n° 1 de la norme NF ISO 6309
relative aux signaux de sécurité.

10.3 Les espaces réservés au dégagement des dispositifs et à leur accès doivent être libres en
permanence.

10.4 Lorsqu´elle existe, l´unité d´aide à l´exploitation d´un S.S.I. de catégorie A ou B doit être
regroupée avec les équipements du matériel central installés dans l´emplacement réservé au service
de sécurité visé au paragraphe 2.17 de la présente norme. Elle ne doit cependant pas géner l´accès à
l´Unité de Commandes Manuelles Centralisée et à l´Unité de Signalisation, et réciproquement.

10.5 Les Dispositifs Actionnés de Sécurité (D.A.S.) et les Dispositifs Adaptateurs de Commande
(D.A.C.) doivent être installés de façon à rendre aisées les interventions de maintenance et de
vérification. Ces interventions peuvent toutefois nécessiter l´ouverture d´une trappe de visite ; dans ce
cas, celle-ci sera placée au droit du dispositif et une information visible depuis le sol du local indiquera
la nature de l´appareil.
INTRANORMES pour : CEGELEC - 05/05/2008

- 17 - NF S 61-932

10.6 Les matériels du S.S.I. doivent être fixés aux éléments stables de la construction. Cependant,
certains matériels centraux (au sens du paragraphe 2.17 de la présente norme) conçus pour être
incorporés à une armoire éventuellement déplaçable sont admis, à condition que l´emplacement où ils
sont installés soit de niveau d´accès différent du niveau d´accès 0 (au sens de la norme NF S 61-931) et
que toutes précautions soient prises pour éviter une détérioration des liaisons qui les desservent.

11 Précautions lors du stockage et de la mise en œuvre

11.1 Les matériels du S.S.I. doivent être stockés, sur le site d´installation, à l´abri des intempéries, de
l´eau, de l´humidité, des chocs et des souillures dues aux projections de toute nature et selon les
indications du fabricant.

11.2 L´installation de chaque appareil ou dispositif doit être effectuée en respectant les indications
données par le fabricant, conformément à la notice de mise en œuvre fournie avec le matériel.

11.3 Toutes précautions utiles devront être prises afin que les matériels, dès leur installation, soient
efficacement protégés contre les pénétrations de corps étrangers pouvant altérer leur fonctionnement.

12 Dossier d´identité du S.S.I.

Afin de permettre la réception du S.S.I. ainsi que son exploitation future, un dossier technique
dénommé «Dossier d´Identité du S.S.I.» doit être établi par la personne chargée de la coordination. Ce
dossier doit comporter, au minimum, les informations suivantes :
- Zones de Détection (Z.D.) avec identification des détecteurs et/ou des Déclencheurs Manuels (D.M.)
correspondants ;
- Zones de mise en Sécurité (Z.S.) avec identification des Dispositifs Actionnés de Sécurité (D.A.S.) ;
- Zones de diffusion d´Alarme (Z.A.) avec identification des Diffuseurs d´alarme Sonore (D.S.) et/ou
des Blocs Autonomes d´Alarme Sonore (B.A.A.S.) ;
- corrélations :
- entre Z.D. et Z.S. du Centralisateur de Mise en Sécurité Incendie (C.M.S.I.), pour les S.S.I. de caté-
gories A et B,
- entre dispositifs de commande (D.C.M., D.C.M.R., D.C.S.) et D.A.S., pour les catégories C, D et E ;

- schéma(s) de principe de l´installation, les plans de câblage détaillés devant être annexés au
Dossier d´Identité ;
- liste des plans fournis par les installateurs, ces plans devant être annexés au Dossier d´Identité ;
- liste des matériels du S.S.I. et documentations donnant leurs caractéristiques ;
- certificats de conformité aux normes, fournis par les constructeurs ;
- instructions de manœuvre ;
- document attestant la compatibilité entre le S.D.I. et le C.M.S.I. ;
- notice d´exploitation et de maintenance du S.S.I.
INTRANORMES pour : CEGELEC - 05/05/2008

NF S 61-932 - 18 -

13 Essai et réception de l´installation

Toute installation (y compris extension ou modification d´installation) doit faire l´objet d´une visite de
réception en présence de l´utilisateur et des installateurs ou de leurs représentants désignés. Cette
réception a pour but de contrôler la conformité du S.S.I. avec la présente norme et les spécifications
figurant dans le Dossier d´Identité.
La réception du S.S.I. doit faire l´objet d´un procès-verbal.
Préalablement à toute réception, l´installateur établit un document indiquant les essais réalisés, les
résultats obtenus et attestant du bon fonctionnement de chacun des sous-systèmes et de leur corréla-
tion. Dans le cas où plusieurs installateurs mettent en œuvre les différentes parties du S.S.I., la per-
sonne chargée de la coordination doit recueillir les documents de résultats permettant l´élaboration du
procès-verbal de réception.

14 Bibliographie

En plus des normes citées dans les normes françaises NF S 61-930 et NF S 61-931, le présent texte se
réfère aux normes suivantes :
NF ISO 2408 Câbles en acier pour usages courants - Caractéristiques (indice de classement : A 47-200).

NF A 47-240 Câbles en acier - Fils tréfilés pour câbles d´usages courants en acier non allié -
Spécifications.
NF A 51-050 Classification des cuivres.
NF C 15-100 Installations électriques à basse tension - Règles.
NF C 20-455 Essais relatifs aux risques du feu - Méthodes d´essais - Essai au fil incandescent et
guide.
NF C 32-070 Conducteurs et câbles isolés pour installations - Essais de classification des conduc-
teurs et câbles du point de vue de leur comportement au feu.
NF ISO 6309 Protection contre l´incendie - Signaux de sécurité (indice de classement : S 60-304).
INTRANORMES pour : CEGELEC - 05/05/2008

- 19 - NF S 61-932

Annexe A

(normative)

Schémas-blocs des cinq catégories de S.S.I.

Vous aimerez peut-être aussi