Vous êtes sur la page 1sur 3

Systèmes de désenfumage : Règles de maintenance

Le désenfumage : Pourquoi ? Comment ?

Les systèmes de désenfumage permettent notamment :

• D’évacuer les fumées et gaz de combustion,

• Limiter la propagation du feu en dirigeant les fumées en convection dirigée,

• De faciliter l’évacuation des personnes et l’interventions des services de secours.

• Les systèmes de désenfumage sont constitués de trappes et systèmes de désenfumage, aussi


appelés « exutoires de fumées », en toiture ou de châssis en façade, raccordés à un coffret de
commande (de type treuil, coffrets CO2 ou électrique), grâce à un câblage métallique, un
réseau cuivre ou un câblage électrique.

Ces installations sont soumises à des normes « produit » (NF EN 12101, NFS 61-937), ainsi qu’à des
règles d’installation (NFS 61-932) et de maintenance (NFS 61-933).

• La norme NFS 61-933 impose que le personnel, chargé de l’exploitation du système de


désenfumage sur le site soit régulièrement formé.

Le désenfumage : Règles de maintenance (Norme NFS 61-933)

Maintenir en conformité un Système de Sécurité Incendie (SSI) est une nécessité fondamentale.

En Avril 2019, la norme relative aux actions de maintenance Incendie NFS 61-933 a évolué. Elle
renforce les niveaux de contrôle devant être effectués, ce principalement sur les opérations
de mise en sécurité.

Les principales modifications de la norme NFS 61-933 concernant notamment la vérification


des scénarios de mise en sécurité du bâtiment et le désenfumage.

Les contrôles de bon fonctionnement des systèmes ont été révisés et la norme a renforcé le
degré de contrôles en termes de maintenance des Systèmes de Sécurité Incendie.
Norme NF S 61-933 Système de Sécurité Incendie (SSI) - Règles d’exploitation et de maintenance

Opérations de vérification et de maintenance relatives aux dispositifs de désenfumage prescrites


dans la norme NF S 61-933

Nature des opérations de vérification Périodicité Compétence (niveau d’accès au


sens de la norme NF S 61-931)
Vérifications quotidiennes :

• Constat de la signalisation donnant l’état des AES Tous les jours Niveau I
(alimentations électriques de sécurité) et des APS
(alimentations pneumatiques de sécurité)

• Constat de l’intégrité des dispositifs de commande (au sens Tous les jours Niveau I
de la norme NF S 61-938) se situant au niveau d’accès 0

Vérifications périodiques :

• Examen du passage en position de sécurité des DAS


(dispositifs actionnés de sécurité) *

o Essai des coffrets de relayage pour ventilateurs de Tous les 3 mois Niveau III
désenfumage

o Essai des exutoires et ouvrants Tous les 3 mois Niveau III

o Essai des volets Tous les ans Niveau III

(* toutefois, lorsque ceux-ci disposent d’un contrôle de position et d’un réarmement à


distance, cet examen peut être limité au constat des états sur l’unité de signalisation)

• Examen visuel de chaque DAS, y compris ceux qui disposent


d’un contrôle de position et d’un réarmement à distance.
Tous les ans Niveau III
• Examen du passage en position de sécurité des dispositifs
commandés terminaux (DCT)
Tous les ans Niveau III
• Contrôle des cartouches de CO² comprimé à usage unique
utilisés en tant que source de sécurité des APS (alimentations
pneumatiques de sécurité) par pesage (la masse de CO² ne doit pas
être inférieure à 90% de la masse nette d’origine) Tous les ans Niveau III

Vérification générale :

• Examen de l’adéquation du dossier d’identité de SSI au


regard des exigences de sécurité applicables au bâtiment
ou à l’établissement Périodicité fixée par le Formation particulière
prescripteur
• Examen de la conformité du SSI au dossier d’identité
(Recommandée tous les 3
• Vérification de la réalité des opérations de maintenance par ans)
l’examen de leur enregistrement et par la réalisation d’essais
de fonctionnement (au minimum un équipement par zone
et par fonction)

• Examen des conditions d’exploitation


Nature des opérations de maintenance Périodicité Compétence

Maintenance préventive Suivant notice du Personnel spécialement formé à cet


constructeur et/ou de effet (Niveau III)
• Opérations décrites dans la notice du constructeur et/ou de l’installateur
l’installateur (notice annexée au dossier d’identité)

Maintenance corrective non élémentaire

• Remplacement d’éléments tels que lampes, fusibles, vitres pour dispositifs à bris de glace, Niveau III
cartouches de gaz inerte comprimé, etc.
(Ces équipements devant être tenus disponibles en stock)

Maintenance corrective non élémentaire

• Intervention dans un délai maximal préétabli compatible avec la nature de l’exploitation.


Personnel habilité pour intervenir
• Tout constat entraînant la nécessité de modifier l’installation doit faire l’objet d’un aux niveaux d’accès III ou IV
document écrit soumis au chef d’établissement. La personne chargée de procéder à la
modification doit fournir les documents (plans, schémas, notice techniques) permettant la
mise à jour du dossier d’identité.

Si le chef d’établissement fait appel à une entreprise extérieure pour effectuer les opérations de maintenance, un contrat devra être
établi, respectant les prescriptions de la norme.

Toutes les opérations de vérification, ainsi que les opérations de maintenance, devront faire l’objet d’un enregistrement.

Compétence (niveaux d’accès au sens de la norme NF S 61-931)

La norme distingue, par ordre croissant, 5 niveaux de compétence :

• Niveau 0 (disposition du public) : Accès possible à la signalisation ou à certaines commandes


Exemple : Ouverture d’un ou plusieurs exutoires de désenfumage, Action sur un bris de glace mis disposition de toute personne)

• Niveau I (agent de sécurité) : Les opérations effectuées correspondent à la gestion normale du système

• Niveau II (chef de service sécurité) : Les opérations effectuées sont susceptibles de modifier les données du système
Exemple : Mise hors service d’une zone d’asservissements automatiques pour essais ou travaux

• Niveau III (personnel habilité à faire la maintenance élémentaire ou du contrôle) : A ce niveau, sont effectuées les opérations de
vérifications et mesure destinées à s’assurer du bon fonctionnement du système, ainsi que le remplacement des éléments dont
l‘interchangeabilité est prévue

• Niveau IV : Les interventions sont effectuées par une personne ayant l’agrément du constructeur

Si vous avez des questions, n’hésitez pas à vous rapprocher de SYNTHEX Consulting par email
envoyé à l’adresse : contact@synthex-consulting.com

SYNTHEX Consulting

Vous aimerez peut-être aussi