Vous êtes sur la page 1sur 31

Polynômes

Driss KARIM

FSTM
Université Hassan II - Casablanca

2020 - 2021

D. KARIM (FSTM) Algèbre: Chapitre 2 2020 - 2021 1 / 13


Plan

1 Introduction

2 Opérations sur les polynômes

3 Division euclidienne des polynômes

D. KARIM (FSTM) Algèbre: Chapitre 2 2020 - 2021 2 / 13


I Introduction

On notera K l’un des deux corps R ou C.

Définition
On appelle monôme, une expression du type ax n , où n est un entier naturel, a
une constante réelle et x un nombre réel. On appellera degré le nombre n et
coefficient du monôme le nombre a

D. KARIM (FSTM) Algèbre: Chapitre 2 2020 - 2021 3 / 13


I Introduction

On notera K l’un des deux corps R ou C.

Définition
On appelle monôme, une expression du type ax n , où n est un entier naturel, a
une constante réelle et x un nombre réel. On appellera degré le nombre n et
coefficient du monôme le nombre a

Définition
Un polynôme P de degré n ∈ N∗ à coefficients dans K est déterminé par la
donnée de a0 , a1 , . . . , an ∈ K avec an 6= 0. On écrit
Pn alors P sous la forme
P(X ) = an X n + an−1 X n−1 + · · · + a1 X + a0 = k=0 ak X k . Dans cette écriture, X
est un symbole appelé indéterminée.

D. KARIM (FSTM) Algèbre: Chapitre 2 2020 - 2021 3 / 13


I Introduction

On notera K l’un des deux corps R ou C.

Définition
On appelle monôme, une expression du type ax n , où n est un entier naturel, a
une constante réelle et x un nombre réel. On appellera degré le nombre n et
coefficient du monôme le nombre a

Définition
Un polynôme P de degré n ∈ N∗ à coefficients dans K est déterminé par la
donnée de a0 , a1 , . . . , an ∈ K avec an 6= 0. On écrit
Pn alors P sous la forme
P(X ) = an X n + an−1 X n−1 + · · · + a1 X + a0 = k=0 ak X k . Dans cette écriture, X
est un symbole appelé indéterminée.

L’ensemble des polynômes à coefficients réels est noté R[X ]. L’ensemble des
polynômes à coefficients complexes est lui noté C[X ].

D. KARIM (FSTM) Algèbre: Chapitre 2 2020 - 2021 3 / 13


Vocabulaire
Remarque Une constante a 6= 0 est appelée polynôme de degré 0.
La constante 0 est appelée polynôme nul. On fait la convention que son degré
vaut −∞.
Le degré d’un polynôme P est noté d o P ou parfois deg (P)

D. KARIM (FSTM) Algèbre: Chapitre 2 2020 - 2021 4 / 13


Vocabulaire
Remarque Une constante a 6= 0 est appelée polynôme de degré 0.
La constante 0 est appelée polynôme nul. On fait la convention que son degré
vaut −∞.
Le degré d’un polynôme P est noté d o P ou parfois deg (P)

Définition
On appelle fonction polynôme, toute fonction dont l’expression peut s’écrire
comme une somme de monômes. On nommera degré du polynôme, le degré le
plus haut des différents monômes de coefficient non nul

L’ensemble de tous les polynômes est noté K[X ]

D. KARIM (FSTM) Algèbre: Chapitre 2 2020 - 2021 4 / 13


Vocabulaire
Remarque Une constante a 6= 0 est appelée polynôme de degré 0.
La constante 0 est appelée polynôme nul. On fait la convention que son degré
vaut −∞.
Le degré d’un polynôme P est noté d o P ou parfois deg (P)

Définition
On appelle fonction polynôme, toute fonction dont l’expression peut s’écrire
comme une somme de monômes. On nommera degré du polynôme, le degré le
plus haut des différents monômes de coefficient non nul

L’ensemble de tous les polynômes est noté K[X ]


Pour tout n ∈ N, on note

Kn [X ] = {P ∈ K[X ], d o P ≤ n}.

Exemple f (x) = πx 4 + 4x 2 + 2x − 4

D. KARIM (FSTM) Algèbre: Chapitre 2 2020 - 2021 4 / 13


Vocabulaire
Remarque Une constante a 6= 0 est appelée polynôme de degré 0.
La constante 0 est appelée polynôme nul. On fait la convention que son degré
vaut −∞.
Le degré d’un polynôme P est noté d o P ou parfois deg (P)

Définition
On appelle fonction polynôme, toute fonction dont l’expression peut s’écrire
comme une somme de monômes. On nommera degré du polynôme, le degré le
plus haut des différents monômes de coefficient non nul

L’ensemble de tous les polynômes est noté K[X ]


Pour tout n ∈ N, on note

Kn [X ] = {P ∈ K[X ], d o P ≤ n}.

Exemple f (x) = πx 4 + 4x 2 + 2x − 4
sera une fonction polynôme de degré 4 Le coefficient de son terme de degré 3 est
0, et celui du terme de degré 2 est 4

D. KARIM (FSTM) Algèbre: Chapitre 2 2020 - 2021 4 / 13


Exemples

Exercice
x4
Soit le polynôme P(x) = −7x 5 + − 5x 2 + 12x − 3
2
1 Quel est son degré ?
2 Quel est le coefficient du terme de degré 2 ? de degré 1 ? de degré 4 ? de
degré 3 ?
3 Quel est le terme constant ?

D. KARIM (FSTM) Algèbre: Chapitre 2 2020 - 2021 5 / 13


Exemples

Exercice
x4
Soit le polynôme P(x) = −7x 5 + − 5x 2 + 12x − 3
2
1 Quel est son degré ?
2 Quel est le coefficient du terme de degré 2 ? de degré 1 ? de degré 4 ? de
degré 3 ?
3 Quel est le terme constant ?

Exercice
Même questions pour le polynôme Q(x) = 6x 4 − x 2 + 3x − 2

D. KARIM (FSTM) Algèbre: Chapitre 2 2020 - 2021 5 / 13


II Opérations les polynômes

Égalité.

Définition
Soient P = an X n + an−1 X n−1 + · · · + a1 X + a0 et
Q = bm X m + bm−1 X m−1 + · · · + b1 X + b0 deux polynômes à coefficients dans K.

P=Q ⇐⇒ m = n et ∀i ai = bi

et on dit que P et Q sont égaux.

D. KARIM (FSTM) Algèbre: Chapitre 2 2020 - 2021 6 / 13


II Opérations les polynômes
Addition.
Définition
Soit deux polynômes

P(X ) = pn X n + · · · + p1 X + p0
Q(X ) = qm X m + · · · + q1 X + q0 .

On définit alors le polynôme somme P + Q par

(P + Q)(X ) = (pn + qn )X n + · · · + (p1 + q1 )X + (p0 + q0 )

D. KARIM (FSTM) Algèbre: Chapitre 2 2020 - 2021 7 / 13


II Opérations les polynômes
Addition.
Définition
Soit deux polynômes

P(X ) = pn X n + · · · + p1 X + p0
Q(X ) = qm X m + · · · + q1 X + q0 .

On définit alors le polynôme somme P + Q par

(P + Q)(X ) = (pn + qn )X n + · · · + (p1 + q1 )X + (p0 + q0 )

Remarque Soient P et Q deux polynômes. Alors

deg(P + Q) ≤ sup(deg P, deg Q)

Etant donné deux nombres réels a, b, on note sup(a, b) le plus grand des deux.

D. KARIM (FSTM) Algèbre: Chapitre 2 2020 - 2021 7 / 13


II Opérations les polynômes
Addition.
Définition
Soit deux polynômes

P(X ) = pn X n + · · · + p1 X + p0
Q(X ) = qm X m + · · · + q1 X + q0 .

On définit alors le polynôme somme P + Q par

(P + Q)(X ) = (pn + qn )X n + · · · + (p1 + q1 )X + (p0 + q0 )

Remarque Soient P et Q deux polynômes. Alors

deg(P + Q) ≤ sup(deg P, deg Q)

Etant donné deux nombres réels a, b, on note sup(a, b) le plus grand des deux.
L’inégalité peut être stricte :

(1 + X + X 2 ) + (2 − X 2 ) = 3 + X .

D. KARIM (FSTM) Algèbre: Chapitre 2 2020 - 2021 7 / 13


Opérations sur les polynômes
Multiplication

Définition
Soit deux polynômes. On définit aussi le polynôme produit PQ par :
n+m
X
(PQ)(X ) = ak X k
k=0

avec X
ak = pi qj
i+j=k
0≤i≤n
0≤j≤m

D. KARIM (FSTM) Algèbre: Chapitre 2 2020 - 2021 8 / 13


Opérations sur les polynômes
Multiplication

Définition
Soit deux polynômes. On définit aussi le polynôme produit PQ par :
n+m
X
(PQ)(X ) = ak X k
k=0

avec X
ak = pi qj
i+j=k
0≤i≤n
0≤j≤m

∀P, Q ∈ K[X ] \ {0}, deg(P · Q) = deg(P) + deg(Q).


Avec n = d o P et m = d o Q, le coefficient de X n+m dans PQ est pn qm 6= 0.

D. KARIM (FSTM) Algèbre: Chapitre 2 2020 - 2021 8 / 13


Opérations sur les polynômes
Multiplication

Définition
Soit deux polynômes. On définit aussi le polynôme produit PQ par :
n+m
X
(PQ)(X ) = ak X k
k=0

avec X
ak = pi qj
i+j=k
0≤i≤n
0≤j≤m

∀P, Q ∈ K[X ] \ {0}, deg(P · Q) = deg(P) + deg(Q).


Avec n = d o P et m = d o Q, le coefficient de X n+m dans PQ est pn qm 6= 0.
deg(P ◦ Q) = deg(P) deg(Q).

D. KARIM (FSTM) Algèbre: Chapitre 2 2020 - 2021 8 / 13


Notation
Définition
Soit P un polynôme de degré n :

P(X ) = pn X n + · · · + p1 X + p0

avec pn 6= 0, ce coefficient pn est appelé coefficient dominant de P.


S’il vaut 1, le polynôme est dit unitaire.

D. KARIM (FSTM) Algèbre: Chapitre 2 2020 - 2021 9 / 13


Notation
Définition
Soit P un polynôme de degré n :

P(X ) = pn X n + · · · + p1 X + p0

avec pn 6= 0, ce coefficient pn est appelé coefficient dominant de P.


S’il vaut 1, le polynôme est dit unitaire.

Exemple X 7 + 5X 6 + 4X + 2 est unitaire, 2X 3 + 3X + 1 ne l’est pas.

D. KARIM (FSTM) Algèbre: Chapitre 2 2020 - 2021 9 / 13


Notation
Définition
Soit P un polynôme de degré n :

P(X ) = pn X n + · · · + p1 X + p0

avec pn 6= 0, ce coefficient pn est appelé coefficient dominant de P.


S’il vaut 1, le polynôme est dit unitaire.

Exemple X 7 + 5X 6 + 4X + 2 est unitaire, 2X 3 + 3X + 1 ne l’est pas.


Remarque La somme et le produit des polynômes satisifont aux régles
habituelles du calcul. Ainsi

P + Q = Q + P, PQ = QP, (P + Q) + R = P + (Q + R), (PQ)R = P(QR)

et (règle de distributivité)

P(Q + R) = PQ + PR ,

pour tous polynômes P, Q, R.


D. KARIM (FSTM) Algèbre: Chapitre 2 2020 - 2021 9 / 13
Assez fréquemment, on préférera ranger les termes du polynôme suivant les degrés
décroissants, c’est-à-dire écrire

P(X ) = an X n + an−1 X n−1 + . . . a1 X + a0 .

D. KARIM (FSTM) Algèbre: Chapitre 2 2020 - 2021 10 / 13


Assez fréquemment, on préférera ranger les termes du polynôme suivant les degrés
décroissants, c’est-à-dire écrire

P(X ) = an X n + an−1 X n−1 + . . . a1 X + a0 .

Proposition
Pour qu’un produit PQ de deux polynômes soit le plolynôme nul, il faut et il suffit
que l’un des facteurs P ou Q soit le polynôme nul.

D. KARIM (FSTM) Algèbre: Chapitre 2 2020 - 2021 10 / 13


III Division euclidienne des polynômes
Définition
6 0. Il existe un unique couple de polynômes
Soit A, B deux polynômes, avec B =
(Q, R) tels que (i) A = BQ + R et (ii) deg R < deg B.
Le polynôme Q s’appelle le quotient et R le reste dans la division euclidienne de A
par B.

Exemple Soit à diviser le polynôme X 3 + X 2 − 1 par X − 1

D. KARIM (FSTM) Algèbre: Chapitre 2 2020 - 2021 11 / 13


III Division euclidienne des polynômes
Définition
6 0. Il existe un unique couple de polynômes
Soit A, B deux polynômes, avec B =
(Q, R) tels que (i) A = BQ + R et (ii) deg R < deg B.
Le polynôme Q s’appelle le quotient et R le reste dans la division euclidienne de A
par B.

Exemple Soit à diviser le polynôme X 3 + X 2 − 1 par X − 1

x3 +x 2 −1 x −1
−x 3 +x 2 x2 +2x +2
2x 2
−2x 2 +2x
2x
−2x +2
+1

Cela correspond à l’égalité


X 3 + X 2 − 1 = (X − 1)(X 2 + 2X + 2) + 1
D. KARIM (FSTM) Algèbre: Chapitre 2 2020 - 2021 11 / 13
Exemple
Pour X 5 + X 4 − X 3 + X − 1 divisé par X 3 + X 2 + 2 on trouve un quotient égal à
X 2 − 1 et un reste égale à −X 2 + X + 1.

A X5 + X4 − X3 +X −1 X3 + X2 + 2

BQ1 X5 + X4 + 2X 2 X 2 −1
|{z} |{z}
Q1 Q2
A1 = A − BQ1 . − X 3 − 2X 2 + X − 1
BQ2 . − X3 − X2 −2
R = A1 − BQ2 . − X2 + X + 1

Cela veut donc dire que

X 5 + X 4 − X 3 + X − 1 = (X 3 + X 2 + 2)(X 2 − 1) − X 2 + X + 1

On a bien R(X ) = −X 2 + X + 1, deg(R) = 2 < 3 = deg(B).

D. KARIM (FSTM) Algèbre: Chapitre 2 2020 - 2021 12 / 13


Définition
Soit A un polynôme, et B un polynôme non nul. On dit que B divise A si le reste
de la division de A par B est nul, c’est-à-dire encore s’il existe un polynôme Q tel
que A = BQ.

D. KARIM (FSTM) Algèbre: Chapitre 2 2020 - 2021 13 / 13


Définition
Soit A un polynôme, et B un polynôme non nul. On dit que B divise A si le reste
de la division de A par B est nul, c’est-à-dire encore s’il existe un polynôme Q tel
que A = BQ.

Le fait que B divise A est souvent noté B|A. Avec cette notation, on voit
facilement que si B|A1 et B|A2 , alors B|(A1 + A2 ). De même, si B|C , et C |A,
alors B|A.

D. KARIM (FSTM) Algèbre: Chapitre 2 2020 - 2021 13 / 13


Définition
Soit A un polynôme, et B un polynôme non nul. On dit que B divise A si le reste
de la division de A par B est nul, c’est-à-dire encore s’il existe un polynôme Q tel
que A = BQ.

Le fait que B divise A est souvent noté B|A. Avec cette notation, on voit
facilement que si B|A1 et B|A2 , alors B|(A1 + A2 ). De même, si B|C , et C |A,
alors B|A.
Exercice
Soit n un entier supérieur ou égal à 2. Déterminer le reste de la division de
X n + X + 1 par X 2 − 1.

D. KARIM (FSTM) Algèbre: Chapitre 2 2020 - 2021 13 / 13


Définition
Soit A un polynôme, et B un polynôme non nul. On dit que B divise A si le reste
de la division de A par B est nul, c’est-à-dire encore s’il existe un polynôme Q tel
que A = BQ.

Le fait que B divise A est souvent noté B|A. Avec cette notation, on voit
facilement que si B|A1 et B|A2 , alors B|(A1 + A2 ). De même, si B|C , et C |A,
alors B|A.
Exercice
Soit n un entier supérieur ou égal à 2. Déterminer le reste de la division de
X n + X + 1 par X 2 − 1.

Exercice
Trouver le reste de la division euclidienne de x 100 − 2x 51 + 1 par x 2 − 1.

D. KARIM (FSTM) Algèbre: Chapitre 2 2020 - 2021 13 / 13


Définition
Soit A un polynôme, et B un polynôme non nul. On dit que B divise A si le reste
de la division de A par B est nul, c’est-à-dire encore s’il existe un polynôme Q tel
que A = BQ.

Le fait que B divise A est souvent noté B|A. Avec cette notation, on voit
facilement que si B|A1 et B|A2 , alors B|(A1 + A2 ). De même, si B|C , et C |A,
alors B|A.
Exercice
Soit n un entier supérieur ou égal à 2. Déterminer le reste de la division de
X n + X + 1 par X 2 − 1.

Exercice
Trouver le reste de la division euclidienne de x 100 − 2x 51 + 1 par x 2 − 1.

Exemple Trouvons le reste de la division euclidienne de A(x) = x 2017 + 2017 par


B(x) = x − 1. Par division euclidienne, on écrit A(x) = Q(x)B(x) + R(x) avec
R(x) un polynôme de degré au plus 0. Ainsi R est un polynôme constant qu’on
notera c. Autrement dit, A(x) = Q(x)B(x) + c et il nous reste à trouver la valeur
de c. Prenons x = 1 : A(1) = Q(1)B(1) + c. Or B(1) = 1. On en déduit que
c = A(1) = 2018.
D. KARIM (FSTM) Algèbre: Chapitre 2 2020 - 2021 13 / 13

Vous aimerez peut-être aussi