Vous êtes sur la page 1sur 7

TP N°1 : Spectrophotométrie UV-visible

1. Objectif :
 Comprendre le principe de fonctionnement d’une spectrophotométrie.
 Tracé la courbe d’étalonnage d’un colorant et détermination du coefficient
d’absorption molaire.
2. Introduction:
La matière interagit avec les ondes électromagnétiques. La spectroscopie est
l'étude quantitative des interactions entre la lumière et la matière. Elle permet de
déterminer la nature et la concentration d'espèces chimiques présentes dans un
échantillon de matière.

3. Spectroscopie UV-visible
1. Principe de fonctionnement d'un spectroscope
 Nous avons vu que les molécules organiques possédant au moins sept doubles
liaisons conjuguées sont des espèces de la matière colorée, car elle absorbe des
rayonnements dans le domaine du visible ( longeur d’onde compris entre 400 et
800nm environ).
 La spectroscopie UV – visible est une technique d’analyse quantitative : elle
permet en effet de déterminer la quantité d’une espèce absorbante présente
dans un échantillon.
.
Un spectrophotomètre UV-visible est constitué de:
- une source de lumière blanche
- un monochromateur permettant de sélectionner une radiation
monochromatique de longueur d'onde précise
- un séparateur de faisceau. En sortie du séparateur, un faisceau traverse la cuve
contenant le solvant (généralement de l'eau distillée), un second faisceau traverse la
solution à analyser.
- la comparaison des 2 faisceaux d'intensités respectives I (la solution) et Io (le
solvant) permet de calculer l'absorbance A de l'échantillon.
- la courbe A  f() qui représente l'absorbance en fonction de la longueur d'onde
est appelée le spectre de l'échantillon.
Remarque :
- Si la concentration est trop grande l'absorbance est trop élevée, cette loi n'est
plus valable il faut diluer la solution.
- Une espèce chimique est caractérisée en spectroscopie UV-visible par la
longueur d'onde (max) du maximum d'absorption. C’est cette longueur d’onde qu’on
utilisera pour tracer la courbe A = f(C)
Une substance incolore, comme l'eau, n'absorbe aucune radiation visible: son
absorbance est nulle quel que soit 

2. Analyse par spectrophotométrie UV/visible :


Le spectrophotomètre que nous avons utilisé est un appareil qui permet de
mesurer directement les densités optiques (Absorbance). Les analyses sont effectuées
sur un Spectrophotomètre. Les longueurs d'ondes maximales sont obtenues directement
par balayage automatique entre 400 et 800 nm. Des cuves en quartz de 1 cm de trajet
optique sont utilisées. Les mesures des concentrations résiduelles ont été obtenues par
interpolation à l'aide de la courbe d'étalonnage.

3. Etalonnage :
L'étalonnage se fait par une méthode simple, qui consiste à préparer une série de
Solutions de concentrations bien déterminées. Celles-ci sont, par la suite analysées par
Spectrophotométrie. Nous d'étalonnage Représentant la densité optique D.O, au
maximum de la bande d'absorption, établissons ainsi, dans les deux techniques, la droite
en fonction de la concentration initiale C.
Considérons une radiation monochromatique (de longueur d’onde λ) incidente,
d’intensité I0(λ). Cette radiation traverse une épaisseur ‘ de solution du composé X de
concentration c qui absorbe la lumière partiellement. L’intensité transmise est I

3.1) Transmittance et absorbance :


On définit l’absorbance de la façon suivante : 0 < T < 100%
A = -log T = -log I/

3.2) Loi de Beer-lambert :


A = (λ).l.c
 C : concentration du soluté dans la solution dosée.
 L : longueur du chemin optique (cm).
 A : absorbance.
  : longueur de la cellule.
 c : concentration de substance absorbante.
 (λ) : coefficient d’absorption molaire (fonction de la nature de la substance,
de la longueur d’onde de la lumière λ, de la nature du solvant et de la température T.

3.3) Manipulation :
 Préparation de solution de vert de méthyl :
 Une série de solutions du VM de concentrations bien déterminées (Figure
III-2) sont préparées par dilutions successives depuis une solution mère [VM]=10-4M ;
cette dernière est issue par dissolution de la masse adéquate du VM dans l’eau distillée.
La série des solutions est analysées par la suite, à l’aide de la spectrophotométrie UV-
visible. Nous établissons ainsi la droite d’étalonnage, représentant la densité optique
(absorbance) relative à la longueur d’onde maximale d’absorption du VM (max=632
nm), en fonction de la concentration C.
 ( M = 458.47g/mol)..

1,2

0,9
DO

0,6

0,3

0,0
200 400 600 800

Longeur d'onde (nm)

Figure1 : l’allure de spectre UV-visible de VM ( )


 D’après le spectre : A = 0.82 ; ʎ = 632
 On fait la dilution pour préparer série de 03 concentrations défirent (10 M
5.10 M; 2,5.10 M )
 Puis on Mesurer L’absorbance de chaque solution.

L’absorbance

A 1,625 0.975 0.659 0.3258

C(mol/l) 0,0001 0,00006 0,00004 0,00002


Tableau1 : courbe d’étalonnage

1,6

DO= .l.C
2
R =0,998

=16250
1,2

DO
0,8

0,4

0,0
-5 -5 -5 -5 -4
0,0 2,0x10 4,0x10 6,0x10 8,0x10 1,0x10

[VM](M)

Courbe 1 : courbe d’étalonnage


 La courbe est linéaire sur l’intervalle de concentration choisis, Donc la loi de
Beer Lambert est vérifiée pour la détermination du coefficient d’extinction molaire.

on utilisera généralement la relation A = k.C avec k  ().L  cons tan te pour une
longueur d’onde fixée. donc
ξ = 19426 L/mol.cm
4. Couleur et absorbance d'une solution colorée
La couleur d'une espèce est la somme des couleurs complémentaires des
radiations qu'elle absorbe.
Le cercle chromatique représente quelques couleurs ainsi que leur couleur
complémentaire (au bout de la flèche !)

Recherche personnelle :
TPN°2 : étude de la cinétique de photo transformation du vert de méthyle

 Objectif :
 Détermination l’ordre de la photo transformation.
 Détermination la constante de vitesse et la vitesse initial.
 Déterminées le temps de demi vie.

d'ordre Vitesse de Constante de vitesse Temp de Graphe


réaction Demi vie
Ordre 0 =[ ]0 [ ]=− +[ ]0 Méthode graphique
1/2 =
[ ] [A]
A→ B K = - tgα
[A0]

[ ] Méthode analytique
v= - ( ) [ ] [ ]
=
unites de k:

mol.L-1.s-1
t
[ ] Méthode graphique [ ]
1
ℓ ( [ ] )= ℓ ( [ ] )
=[ ] K = tgα
Méthode analytique
[ ] [ ]
( )
v= - ( ) [ ]
= 1/2 =
Ordre 1
unites de k = s-1
A
→B+C
t
ℓ [ ]= - + Méthode graphique ℓ [ ]
ℓ [ ]0 K = - tgα Ln
Méthode analytique (A0
[ ] [ ]
=
unites de k = s-1
t
=[ ][ ] Méthode graphique
[ ]
= +[ ] [ ]

[ ]=[ ] K = tgα 1/2 =
Ordre 2 [ ]
= [ ]2 Méthode analytique
A +B→
C+D [ ] [ ]
=
[ ]
v= - ( ) unites de k = 1

mol-1.L. s-1 [A]0
t

Principe de la phototansformation :
La photolyse est une réaction chimique de décomposition chimique sous
l'influence de la lumière avec scission d'une molécule d'eau
en électrons, protons et oxygène. Par définition, une photolyse est une rupture des
liaisons chimiques en raison de l'énergie rayonnante de la lumière.

Protocole expérimental :

 La solution de vert de méthyle est préparée à une concentration 5.10 M
un volume on met un volume de cette solution dans un cristallisoir puis placé sous la
lampe. Le mélange est agité pendant 30min.de prélèvement à des intervalles de temps
(5min) sont réalisés à l’aide d’une pipette, ensuite les déchantant sont analysée avec
spectrophotométrie UV-Visible.
Les résultats obtenus notés dans le tableau suivants :

t (min) 0 5 10 15 20 25 30
A 1.022 0.801 0.581 0.373 0.216 0.151 0.1
Tableau 1 : cinétique de la photo transformation de VM

A
1,2
1
0,8
0,6
0,4
0,2
0
0 10 20 30 40

Courbe1 : cinétique de la photo transformation de VM


Questions :

Rédiger le protocole du TP. (Avec un schéma descriptif du montage


expérimentale.)

Parler de la phototransformation direct d’un produit organique

Tracer la cinétique de la phototrasformation, déterminer l’ordre de la


phototransformation et calculer la constante de vitesse, la vitesse initiale et le temps de
demi-vie.

Vous aimerez peut-être aussi