Vous êtes sur la page 1sur 5

Université Privée de Fès Filière d’ingénierie Génie Civil (3ème année)

TP de Résistance Des Matériaux

TP N° 1 : Déformation de poutres soumises à la flexion

Axes principaux :

* Déformation élastique de poutres isostatiques et hyperstatiques soumises à


une charge de flexion1
* Influence du matériau et de la section sur les déformations.

Exécuté par : HMINA KHADIJA

SEMSTRE S5 – 2020/2021 1
Université Privée de Fès Filière d’ingénierie Génie Civil (3ème année)

Description :
La flexion et la torsion constituent des charges typiques pour les composants. Les contraintes et
déformations qui en résultent peuvent entraîner une défaillance du composant. Différents facteurs
jouent ici un rôle, p. ex. le matériau, la section, la longueur d’encastrement et le type d'appui.

Le banc WP 100 étudie l’influence de ces facteurs sur la déformation d’une barre soumise à une
charge de flexion ou à un moment de torsion. Un jeu de barres d’essai est assemblé afin de pouvoir
comparer directement les résultats de mesure. La barre étudiée est fixée sur deux supports mobiles
et chargée d’un poids. Les déformations qui en résultent sont enregistrées par un comparateur à
cadran. Les supports contiennent des mandrins permettant de fixer les barres de torsion et des
appuis pour les barres lors de l’essai de flexion. Les appuis offrent différentes possibilités
d’encastrement permettant d’étudier les montages isostatiques ou hyperstatiques.

Le moment de torsion est déclenché à l’aide d’un dispositif sur un support. Le point d'application de
la charge utilisé pour générer le moment de flexion peut être déplacé. Les pièces d’essai sont logées
de manière claire et protégées dans un système de rangement. L’ensemble du montage
expérimental est monté sur le bâti.

Présentation du banc d’essai pour flexion et torsion

1- poutre, 2- encastrement pour essai de flexion, 3- support, 4- poids, 5- dispositif de déclenchement


du moment de torsion lors de l’essai de torsion, 6- appui pour l’essai de flexion, 7- mandrin pour
l’essai de torsion, 8- comparateur à cadran

SEMSTRE S5 – 2020/2021 2
Université Privée de Fès Filière d’ingénierie Génie Civil (3ème année)

Manipulations

 Partie 1 : Détermination du module d’élasticité E (comparaison entre matériaux)


Le module de Young appelé aussi module d’élasticité ou rigidité est une caractéristique intrinsèque
du matériau qui donne la relation entre charge (contrainte) et déformation.

Il est plus commode de calculer cette caractéristique à l’aide de l’essai de traction ; cela dit, nous
allons exploiter la notion de rigidité flexionnelle (EI avec I : moment d’inertie de la poutre) afin de
calculer le module d’élasticité, et comparer les valeurs associées à deux matériaux (aluminium et
laiton) avec une même géométrie (section et longueur), un même type de chargement (charge
concentrée au centre de la poutre) et mêmes conditions aux limites (appuis simples).

a) Montage : Pour une géométrie de (20 x 4 x 510 mm), réalisez le montage comme
montré sur la figure 1 pour 3 différents matériaux (aluminium, cuivre et laiton), pour 4
différentes charges F et notez la déformation maximale ymax.
Le module d’élasticité E est calculé à l’aide de la formule (méthode d’intégration) :

Avec I : moment d’inertie de la poutre.

Fig. 1 : Montage 1 (poutre bi-appuyée avec force concentrée au milieu)

Poids (Kg) F (N) ymax (mm) E(GPa) calculé


Al Cu Laiton Al Cu Laiton

Moyenne de E

Tab. 1 : Résultats de l’essai avec 3 poutres (Al, Cu et laiton), même géométrie, même chargement et mêmes
conditions aux limites

b) Comparez les valeurs du module d’élasticité E ?

SEMSTRE S5 – 2020/2021 3
Université Privée de Fès Filière d’ingénierie Génie Civil (3ème année)

c) Tracer la courbe : log(ymax) = f (log(F))


d) En comparant les valeurs des déformations (sur la courbe), que pouvez vous conclure en ce
qui concerne le module d’élasticité E ? (Quel est le matériau qui résiste le plus à la déformation
(matériau le plus rigide) ?).
e) Que définit donc le module d’élasticité ?

 Partie 2 : Effet des types d’appuis (conditions aux limites) sur la déformée
On considère le système hyperstatique de la figure 2, composé de la poutre d’aluminium utilisée
dans la partie 1 de dimensions (20 x 4 x 510 mm).

Fig. 2 : Montage 2 (poutre encastrée-appuyée avec force concentrée au milieu)


a) Travail théorique : Pour les chargements données au tableau 3, calculez la flèche théorique
maximale dans cette configuration.

b) Travail pratique :
Pour chaque effort F, mesurez la flèche maximale (au centre de la poutre) et remplissez le tableau
3.
Poids (Kg) Charge F (N) Flèche maximale théorique (y th max) Flèche maximale mesurée (ypr max)

Tab. 2 : Flèche maximale pour le système appuyée-encastrée

c) Comparez, pour les mêmes chargements, les flèches mesurées pratiquement avec les flèches
calculées théoriquement. (Tableau 2). Commentez.

d) Effet du changement types d’appuis sur la flèche (cas 1 poutre_bi-appuyée avec cas
2_poutre appuyée-encastrée)
Remplissez le tableau 3 et comparez les résultats obtenus pour ce système (poutre bi-encastrée
hyperstatique) avec les résultats obtenus par la même poutre dans la partie 1 (poutre bi-
appuyée).

SEMSTRE S5 – 2020/2021 4
Université Privée de Fès Filière d’ingénierie Génie Civil (3ème année)
Charge F (N) Flèche maximale mesurée (bi- Flèche maximale mesurée (appuyée-
appuyée) : partie 1 encastrée) : partie 2

Tab. 3 : Comparaison de la flèche maximale entre les 2 cas

 Partie 3 : Effet de la géométrie sur la déformation de la poutre en flexion


Prenons maintenant 3 différentes pour en aluminium :
- Al 1 : 20x4x510mm
- Al 2 : 20x6x510mm
- Al 3 : 20x8x510mm
Les poutres sont constituées du même matériau Aluminium (même module d’élasticité). Nous allons
essayer de voir, dans cette partie, l’influence de la géométrie (changement de section/ moment
d’inertie) sur la déformation de la poutre.

a) Conditions d’essai et chargement


Nous allons reprendre le même montage que dans la partie 1 pour les 2 nouvelles poutres
(20x6x510) et (20x8x510).

Poids (Kg) F (N) ymax (mm)


Moments d’inertie
I1 : I2 : I3 :

Tab. 4 : Résultats des essais de flexion avec changement du moment d’inertie

b) Que pouvez-vous conclure ?

Conclusion générale :

Dans le dimensionnement d’une structure, deux principaux critères sont pris en considération : la
résistance et la déformation.

Nous avons vu ici l’effet du module d’élasticité (module de Young E) sur la déformation, l’effet des
conditions aux limites ou appuis ainsi que l’effet de la géométrie (moment d’inertie) sur la
déformation des poutres.

Que pouvez-vous conclure à propos du choix d’une poutre pour une utilisation donnée ? compte
tenu du critère de déformation.

SEMSTRE S5 – 2020/2021 5

Vous aimerez peut-être aussi