Vous êtes sur la page 1sur 11

Le dromadaire en Algérie

Ben Aissa R.
in
Tisserand J.-L. (ed.).
Séminaire sur la digestion, la nutrition et l'alimentation du dromadaire

Zaragoza : CIHEAM
Options Méditerranéennes : Série A. Séminaires Méditerranéens; n. 2

1989
pages 19-28

Article available on lin e / Article dispon ible en lign e à l’adresse :


--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
http://om.ciheam.org/article.php?IDPDF=CI000422
--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

To cite th is article / Pou r citer cet article


--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Ben Aissa R. Le dromadaire en Algérie. In : Tisserand J.-L. (ed.). Séminaire sur la digestion, la
nutrition et l'alimentation du dromadaire. Zaragoza : CIHEAM, 1989. p. 19-28 (Options Méditerranéennes
: Série A. Séminaires Méditerranéens; n. 2)
--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

http://www.ciheam.org/
http://om.ciheam.org/
CIHEAM - Options Mediterraneennes

BEN AISSA
MlNlSTERE DE L'AGRICULTURE
ALGER

Introduction On signale l'abattagede 68.000 1902 et 1904


dans la de Tidikelt.
Le fait l'objet d'une attention
de la des nationales et - La mécanisation des moyens de
locales,
en
vue de de sa - La diminution des populations nomades.
et de son développement.
-
du animale ou
que chacune d'elles a un
dans un Répartition
ont au que les
de développement des 17 Wilayate (8
dont le nes et 9 Stepppiques). 75 % du cheptel soit 107.000 têtes
été à l'occasion de chacune des dans les Wilayate 25% du cheptel soit 34.000
les têtes dans lesWilayate Steppiques.
Ce symposium et les à on constate 3
l'occasion de ce du des de 3).
dans nous
nos connaissances cette espkce animale et A. LAPREMIÈRE AIRE DE DISTRIBUTION EST LE SUD-EST
de son développement afin Elle 75.400 têtes soit plus de58%des
une exploitation maximale de cette effectifs et se subdiviseen deux zones:
dans un milieu à
a) La zone dite avec 49.000 têtes
cettecommunication, nous nous de
un point de situation le en
Les Wilayate d'El-Oued 34.000
d'une à une
de 6.500
phique et à la
ef les Wilayate Steppiques de 5.000
de des deux
de Tebessa: 1.300
1986, ici à et en
de
1987 à
dans la
Wilaya de du chott el-hodna, nous constatons
Effectif: Evolution et répartition des mouvements de à ceux
desovins,et qui vontdes Wilayate les
Evolution Wilayate de l'Est du -
Tebessa - - Constantine - Setif -
En 1890, les effectifs du
estimés à 260.000 têtes. b) La zone Centre avec 26.400 têtes
sont passé à 194.000 en 1910 et à 141.000 en 1986 Les Wilayate de
n.Q1 , 2 et 1 et 2). de
On note Les Wilayate Steppiques de Lagahouat:
4.000
de
- Les un de -
de dans le Sud - Laghouat - ou Aflou, les camelins passent

Options - - n.O 2 - 1989: 19-28

Serie A: Seminaires mediterraneens


CIHEAM - Options Mediterraneennes

la estivale dans les Wilayate de - comme dans le le


Tissemsilt et
B. LADEUXIÈME AIRE DE DISTRIBUTION EST LE SUD-OUEST et Se dans le
Avec 22.700 têtesle Sud-Ouest possède15%de l'effectif
total et bon est le
Occidental, le Sud Son
Les Wilayate de 6.500 Oum El Asse1
de Tindouf: 4.200
Utilisécommeanimal de
et le 5.000 de bât. On le aussi dansla
Les Wilayate Steppiques de Naama: 3.400

les Wilayate de
descamelinssontessentiellementconstituées leslits Systèmes d'élevage
d'Oueds: Oued Oued Namous, et
Les sont
En estivaleune du nomade
jusque dans les Wilayate de et Saida. Compte tenu des zones écologiques dans lesquelles ils
LATROISIÈME AIRE DE DISTRIBUTION EST L'EXTREME SUD
vivent,les deux sont de loinlesplus
du
Avec 43.000 têtes Sud possède28,6% de
l'effectif total et Suivant la usages,
on voit Un peut
Les Wilayate de de mâles destinésau
3.000 bât, ou bien des femelles destinées
à avec un
et le 5.000 ou ou étalon accompagné de
sont constituées leslits femelles suitéesou non et de de bât ou
d'Oued descendant desmassifs du du Tassili
Ces ne doivent pas lutte avec l'étalon
Les mouvements de font le Sud y chef du
dans de des pays voisins Les sont de
et 4). Les femelles ne
beaucoup de l'étalon, qui le
à
Les races algériennes du la difficulté de la
se des amène à les effectifs à
dans du sont de 20 ou 30 animaux soit de mâles,soit de
selle, de bât et de femelles sans mâlesou des deux sexes en mélange.
Sud de où
aux familles de dans l'immensité, on
Chaambi: bon le moyen la laissesouvent aux
selle. Sa va Occidental au connaissent les puitsoù ils qui
On dans le des donne à quant
Chaambas. ils ont soif.
C'est un animal de selle. On le
dans les hauts plateauxdu Occidental. A ces
systèmes
d'élevage,
s'ajoutent
les
habitudes
à chaque
Est issu du Chaambi et
Ouled Sidi Cheikh. C'estun Son Nous notons, toutefois, l'évolution d'un nouveau mode
va du au du d'élevage ou plutôt d'exploitation des s'agit
Est un animal de bât. On le de dans vue de
dans Sud-Ouest. l'abattage.
dans les zonesde
ChameaudelaSteppe: estutilisé le où ensuiteils
nomadisme On.le aux limites Sud de la sont abattus.
steppe. années, suiteà
ou race des Touaregs du Nord Excellent. chott El
animal de selle au

720-

Serie A: Seminaires mediterraneens


CIHEAM - Options Mediterraneennes

Les productions du dromadaire La tonte se au qui ont


une assez épaisse.
La production de viande La quantité de poils d'une tonte l'âge et la
on abat en moyenne têteschaque taille de l'animal et 4
année soit, de l'effectif estimé (tableau 3). Cette à la confection d'une
Etude de ce tableau on estime la de que
viande camelineà tonnes en moyenne chaque année.
Ce que des viandes B) LECUIR

du étant beaucoup plus épais que


de ces viandes sont et celui du bovin, est utilisé la confection de
consommées essentiellement de selle, de
dont le est estimé à la consommation de
viandes camelines habitant et an de
de l'année cette consommation a été
Dominantes pathologiques
évaluée à la totalité des L'analyse de la du l'un
et à plus de les seules Wilayate de à
des points les plus difficiles vu:
et de (tableau 4).
- Ladifficulté de
continu.
La production de lait - La nécessitéde
On évalue de à la d'une dans les Wilayate du Sud.
des Cependant et selon
à3 les constatations au niveau des
Wilayate que lesmaladies
la dominante pathologique
La production de travail du la gale sont les plus
En plus de ses capacités à du lait et de la viande
le et même avant tout, de moyen maladies infectieuses telles que la septicémie
de /ou bât) ou d'animal de .
le symptomatique et la ont
été souvent signalés.
A) LEDROMADAIRE DE SELLE
on note l'existence du
à à une vitesse moyenne ou dans les
de la selle commenceà 3 ans du
de ans.
B) LEDROMADAIRE DE BAT
Perspectives de développement
de à
ainsi des distances de à une vitesse de 4 cette analyse de la situation, et
conclusions du danssa le
L'animal de bât ne peut une qu'à et son que seul un
de - ans et sa vie de de ans. aménagement de l'élevage camelin de
ses peut envisagédansl'immédiaten
c) LEDROMADAIRE DE TRAIT
de à CV selon son
mode d'utilisation. A côté de la attelée, la du Cet aménagementpasse la
estaussiutilisée de l'eau et en d'appoint en
alimentation et de la
d'une
chezles populations du
Autres productions suite au a
lieu de de la possession
A) LEPOIL (OUBARR) du
La du la C'est ainsi que ces
et d'autant moins foncée que l'on ont de
se du Sud.

-21 -

Serie A: Seminaires mediterraneens


CIHEAM - Options Mediterraneennes

Tableau 1
Tableau 3

- -

:ETES ABATTUES
- ANNEE ABATTUES 'ONNES

....... 35.000 58.463 0,60 ~


~

.............. 3.000 20.880 0,lO


1963 162.000 4.166 750 2,5
........... 10.000 229.678 0,04
1964 175.000 4.377 788
El-Oued ........... 34.000 300.669 0,lO 295
1965 176.000 3.505 631 1,9
.......... 4.400 194.182 0,02
1966 175.000 2.500 450
............ 6.500 167.039 0,03 1,4
1967 175.000 3.594 647 2
Tindouf ........... 4.200 12.528 0,30
340 1
1968 173.000 1.888
............. 10.000 0,05
1969 178.000 1.783 321 1
TOTAL .......... 107.100 1.150.477 0,09 1970 184.000 5.877 1.058 3,2
1973 165.000 7.922 1.426 498
1974 165.000 6.664 1.124 4
1975 155.000 10.844 1.952 639
1977 144.000 7.855 1.414 5,4
............. 6.500 398.805 0,010 1978 139.000 8.366 1.506 6
Tebessa ........... 1.700 375.837 0,004 1979 150.000 12.600 2.268 894
......... 1.800 - - 1983 148.000 13.855 2.994 9,4
............. 1.800 649.362 0,002 1984 132.000 7.272 1.309 5,5
............. 5.000 505.292 0,009 1985 141.000 14.359 2.584 10
............. 7.500 394.629 0,020 1986 150.000 13.750 2.223 991
Laghouat .......... 4.500 175.891 0,020 1987 150.000 7.234 1.309 498
......... 3.600 135.719 0,020 - -
Naama ............
TOTAL ..........
3.400
1 102.311
2.737.346
3.887.828.
0,030
-
0,010
0,030
* Estimation de l'année 1985. Tableau 4

(1985)
Tableau 2

ET poms
ET EN

371.536 58.463 6,3


I ............ I 180 ....... - 20.880 -

r- 95
................................ 2.200
....
El-Oued ....
...
.....
346.880
186.963
1.188.421
151.420
'
229.678
300.669
194.182
167.039
135
0,62
6,12
0,9
à.la ..................... Tindouf .... - 12.528 -
................. 079 ...... 171.494 167.038 1,02
zones ,
TOTAL.. 2.416.714 1.150.477 2,1
........................... 5.000
.O00 habitants dans
.................
* Selon F.A.O. Atzittzal Health. book en 1970.

-22-

Serie A: Seminaires mediterraneens


CIHEAM - Options Mediterraneennes

LP6 C
9P6 C
ÇP6 C
PP6 C
€P6 L
2176 C
LP6 C
OP6 C
6E6 C
8E6 L
LE6 C
9E6 C
ÇE6 C
PE6 C
€E6 C
2'26 C
LE6 C
066 C
626 C
826 C
LZGC '
9Z6 C

W
W

OC61

LL
LL
W
068 C

o a c D * N o a c D o a c D * C u
m N n l n l N N 7 7 - : ? -

-23-

Serie A: Seminaires mediterraneens


CIHEAM - Options Mediterraneennes

:g
3
8
!B
i
eco
m

Q)oo

-3%-
.!3%
.M
v
3
P
hi

i
i.z

LL
F
8
LL
LL
W

8 % % ; ; f i cCV0
u c u~ ~ ~
7
c
- T -
u O C o ~ * C V

-24-

Serie A: Seminaires mediterraneens


CIHEAM - Options Mediterraneennes

3.

v
I
O

1
2
3 Ur- -----

- 25-

Serie A: Seminaires mediterraneens


CIHEAM - Options Mediterraneennes

4.
en

*.
'. *

1. 12. 23.
13. 24. EL GOLEA
3. 25.
4. 15. 26.
16. 27.
6. 17. 28.
7. 18. 29.
8. 19. AFLOU 30.
9, 20. 31.
10. 21.
11. 22. ZEUFANA

-26-

Serie A: Seminaires mediterraneens


CIHEAM - Options Mediterraneennes

5.
en

1. 13.
2. 14.
3. 15.
4. 16.
5. 17. EL GOLEA
6. 18.
7. 19.
8. 20.
9. 21.
10. 22.
11. 23.
12.

-27 -

Serie A: Seminaires mediterraneens


CIHEAM - Options Mediterraneennes

On de au
Abbes et de de mieux cette
- espèce animale et de dévelop-
- de au sein des pement plus ambicieux.
de de aux
Je la même question
et aux cet
que celle posée le
élevage.
Le peut-il à uneintensification
-- avec un des
- La de l'abattage des camelins. Telle estl'unedesquestionsposées aux unités de
- de de de de
de qui là-même une
- à

- de cycles de le Bibliographie
au niveaudesécoles et

de
- La
Le son élevage le
Toutes ces et ne constituent en Le en
fait que l'étape de de ce puisqu'au
même moment il a été décidé la de

-28-

Serie A: Seminaires mediterraneens

Vous aimerez peut-être aussi